Page 19

citoyenneté

Restauration scolaire

Autour de

Représentants des parents d’élèves, enseignants des écoles maternelles et élémentaires et personnel des restaurants scolaires de Champigny se sont rencontrés en mairie, mardi 12 mai, pour débattre des questions liées à la restauration scolaire collective.

n rendez-vous de démocratie participative ouvert et pédagogique organisé, courant mai, par la municipalité campinoise. Présidée par Valérie Zélioli, maire adjointe à l’Enseignement et à la Restauration, cette initiative a permis aux représentants des parents d’élèves, enseignants et animateurs d’échanger pour la première fois autour de la question de la restauration scolaire collective. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour

U

la table inaugurer ce nouveau dispositif de réflexion commune. L’occasion également d’illustrer via un diaporama le travail du Syndicat intercommunal pour la restauration collective, le Siresco. Né en 1993 de la volonté des villes de Bobigny et de Champigny d’offrir des repas de qualité au meilleur prix, le Siresco assure la production des repas des écoles maternelles et élémentaires, mais aussi des centres de loisirs, crèches, foyers de personnes âgées, self municipaux, portages à domicile et festivités organisées par 14 communes ; 35 000 repas sont fabriqués quotidiennement. Son président, Alain Paton, en a présenté le fonctionnement.

Libre parole Respect des recommandations nutritionnelles, prévention des risques de l’obésité, apprentissage de nouvelles saveurs par le biais de menus à thème… Le déjeuner doit avant tout être un moment de détente. Dans son discours introductif, Valérie Zélioli a rappelé qu’environ 5 000 repas étaient servis aux enfants chaque jour dans les établissements scolaires

Petite enfance

Ateliers participatifs La Ville propose par ailleurs des « Rencontres autour de la petite enfance » le samedi 13 juin, à Champigny, dans la salle du conseil municipal. L’initiative se tiendra sur une demi-journée, sous forme de trois ateliers et d’une restitution finale avec l’objectif de prendre des mesures. Accueil des participants entre 8h15 et 8h45, ateliers entre 9h et 11h, restitutions et échanges entre 11h et 13h.

de Champigny. S’est ensuivie une séance de questionsréponses où la parole de tous a été précieuse. Car la restauration scolaire peut être le socle de questions tournant autour de la laïcité, de la santé publique, de la traçabilité de la filière alimentaire et du respect de l’environnement. « La collation de 10h est-elle nécessaire ? » « Quel type d’encadrement le midi par les animateurs ? » « Quid de la filière des produits bio et du commerce équitable ? » « Le temps de repas de l’enfant est-il suffisant ? » Les questions ont fusé dans une ambiance sereine et détendue. Face à une telle participation, l’élue a donc proposé que des groupes de travail se forment dès juin afin d’approfondir ce débat. A suivre… „ JEAN-BAPTISTE FERRIÈRE PHOTO JOGOOD

juin 2009

Page 19.indd 19

19

25/05/09 11:43:02

Champigny-notre-ville juin 2009  

magazine de la ille de Champigny, juin 2009

Champigny-notre-ville juin 2009  

magazine de la ille de Champigny, juin 2009

Advertisement