Issuu on Google+

mars 2012

notre ville

ISSN 01529838 - prix 1,52 € - n°437 - MARS 2012

www.champigny94.fr

Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

numéro 437

De mère en fille...

Dossier Droits des femmes

13 mars - 14 avril Polar sur la ville

Pont de Nogent Le bout du tunnel?


Toujours plus proche de vous, une nouvelle agence s’installe près de chez vous, à Champigny-sur-Marne. Venez la découvrir au 67 rue Jean-Jaurès. Toute l’équipe vous accueille du mardi au samedi.

Crédit du Nord SA au capital de EUR 890 263 248 - SIREN 456 504 851 RCS Lille – Siège social : 28, place Rihour - 59000 Lille. Illustration étoile : Antoine Magnien. Photo : Masterfile / Getty Radius Image / Getty Image Source. FRED & FARID.

Tél. : 01 41 77 48 80

BM Champigny Mars.indd 1

17/02/12 11:42


édito

Chroniques d’un beau dimanche après-midi

Plus d’info sur

Jogood

www.champigny94.fr

didier rullier

DIDIER RULLIER

la municipalité

Mardi 6 mars • Réunion du bureau du syndicat « Paris Métropole » • 20h30 Comité local de l’enseignement Hôtel de ville

-----------------------------Jeudi 8 mars • Conseil d’administration de l’Association des collectivités territoriales de l’Est parisien (ACTEP) • Journée internationale des droits des femmes 14h30 Invitation aux agents communaux salle du Conseil municipal

Vendredi 9 mars • Réunion du Comité syndical de « Paris Métropole » • 18h30 Inauguration du site de la gare Champigny/Bry/ Villiers du métro Grand Paris Express Parking Bricorama à Villiers

-----------------------------Mardi 13 mars • Réunion du bureau de « Paris Métropole » -----------------------------Jeudi 15 mars • Signature de l’accord cadre du Contrat de développement territorial -----------------------------Dimanche 18 mars • 18h30 50e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie / Veillée de la FNACA

18h45 Invitation tout public. Table ronde « Lutte des femmes dans le monde, mobilisation et solidarité internationale » 20h45 Projection du film Et maintenant on va où ?

-----------------------------Lundi 19 mars • 11h30 Cérémonie du 50e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

Studio 66

Place Jean-Baptiste-Clément

------------------------------

Place Jean-Baptiste-Clément

------------------------------

’éditorial de Champigny notre ville aborde souvent des questions graves ou de grands enjeux pour notre cité.

Cette fois-ci, je veux vous parler de Campinois qui font des choses extraordinaires. Je veux vous raconter un dimanche après-midi plus qu’époustouflant à Olivier-Messiaen. Ils sont plusieurs dizaines sur scène : ils exécutent avec beaucoup de maîtrise, devant des extraits de films tournés dans les cités, une chorégraphie impliquant des jeunes de 5 à 85 ans, une création artistique qui mêle des amateurs et des professionnels, des voisins de toutes générations aux professeurs de danse ou de musique du conservatoire municipal qui se donnent en spectacle, en mêlant parfois les disciplines.

Le 12 février au centre Olivier-Messiaen, les habitants des Quatre-Cités racontent leurs «Histoires en mouvements». Un formidable moment de partage.

agenda du maire et de

L

Mardi 20 mars • Réunion du bureau exécutif du syndicat « Paris Métropole » -----------------------------Mercredi 21 mars • 20h30 Conseil municipal Salle du Conseil municipal

-----------------------------Jeudi 22 mars • Visite des Mordacs : cité la Source -----------------------------Mercredi 28 mars • Réunion du comité de pilotage Schéma de développement territorial de la Cité Descartes/Est parisien -----------------------------Jeudi 29 mars • Visite des cités Roger-Salengro et du Docteur-Bring •-----------------------------Samedi 31 mars • 10h30 Assemblée générale du Comité de la Légion d’honneur Salle de la Planchette

• 12h Assemblée générale de la FNACA Salle Pascal-Tabanelli

On invente à partir d’une gestuelle, on raconte l’histoire des cités, on échange entre l’apprentissage de la pêche à la ligne et le hip-hop. Et on se comprend, on se fait des clins d’œil, on découvre que l’autre dont on se faisait une idée préconçue, danse aussi dans sa salle de bains avec brio.

Et dans la salle, les spectateurs, les familles un peu estomaquées, découvrent que l’ado un peu difficile qui nous irrite parfois, est capable de gentillesse quand on l’aide à prendre confiance en lui, que la mamie a beaucoup de tendresse pour tout ceux qui la sortent de sa solitude ou de sa maladie… Bref de l’humain, de l’humanité où l’on ne s’ennuie pas, un spectacle de haute qualité qui montre ce que peut apporter à notre ville cette volonté forte de partage. Voilà un beau dimanche après-midi à OlivierMessiaen, une réussite porteuse d’espoir. Une suite est d’ailleurs prévue l’an prochain. On parle d’un opéra. Merci à ceux qui donnent tout, citoyens de tous âges, de toute culture, de toutes origines au vivre ensemble. Voilà un bel encouragement au service public, au conservatoire bien ouvert sur le quartier et au bénévolat associatif. On nous parle souvent des banlieues pour les stigmatiser et très peu pour dire ce qu’elles portent de générosité et de force créatrice. Je voulais réparer cette injustice et faire leur place à tous ces Campinois formidables.

Dominique Adenot

Maire de Champigny-sur-Marne


Retrouvez votre agenda

Tout reste à

w

L’agenda

de toutes

les

, sportives

urelles sorties cult

et festives

conquérir !

gny

à Champi

rs 2012

er 31 ma Du 1 au

e rire Tranches d our

éâtre-Hum

Musique-Th

L'Art du rire

© Annika

Johansson

iaen Olivier-Mess Vilar au centre nle 16 mars le 30 au centre Jea et

jogood

Ce mois-ci

:

é Chat perch ère Michèle Barri

Les pirates...

Le prince tigre

Les Fous du

volant

CRAC

P. 8-9

action culturelle

polar sur la ville

Le 8 mars, c’est la Journée internationale des femmes. Bien au-delà du symbole, l’occasion de revenir sur les combats menés et de regarder la réalité en face… Aujourd’hui, les inégalités persistent, et certains droits reculent sous les coups de boutoir de la régression sociale.

didier rullier

P. 34

un îlot pour tous P. 29

fin de la guerre d’algérie

19 mars 1962 : 50 ans citoyenneté

P. 35

P. 24-25

journaux scolaires à la une

anja

crac boum hue !

aménagement D.r.

arts actuels

didier rullier

didier rullier

P. 17


www.champigny94.fr

sommaire

échos Le mois de février

Quartiers

en images

Actualité action culturelle

polar sur la ville

lycée

p. 11

plant/tremblay

p. 26

centre-ville/coteaux

p. 27

bois-l’abbé/cœuilly

p. 28

mordacs/cœuilly

p. 29

Miroir, mon beau miroir Parenthèse enchantée Au cœur du forum social

mobilisation

p. 12

Un îlot pour tous

pont de nogent

p. 13

Portrait

École en danger ! Le bout du tunnel ?

Travaux

intempéries

chantiers gelés cadre de vie didier rullier jogood

p. 8 p. 10

Parcours d’orientation

p. 24

Journaux scolaires à la une !

allergies

Faites-vous dépister !

citoyenneté

Campagne de plantations

estelle mossely

p. 14 p. 15

Dossier p. 17 « Tout reste à conquérir ! » Info- citoyens femmes

accidents domestiques

Attention à la maison !

sortir

Au centre de votre magazine

Retrouvez votre agenda !

p. 23

Danse avec les poings

Loisirs

p. 31

animations

p. 32

sports

p. 33

culture

p. 34

histoire

p. 35

Afriquement vôtre Un Campinois au tour du monde

CRAC boum hue ! 19 mars 1962 : 50 ans

Tribunes libres L’expression des groupes politiques

p. 36

Services

p. 38

numéros pratiques, état civil, santé, nouvelles entreprises Retrouvez toutes les infos sur Internet

www.champigny94.fr

Champigny notre ville

mobilisation

école en danger !

P. 12

Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni – 94500 Champigny-sur-Marne. Tél. : 01 45 16 40 00 – Fax : 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-sur-Marne. Direction : Annie Lyonnaz. Direction de la publication : Dominique Adenot. Chargé des publications : Nicolas Roger. Rédaction en chef : Béatrice Lovisa. Rédaction : Sandrine Becker, Laurence Doyen, Sophie Durat, Emmanuelle Palasset, Emmanuel Rongiéras. Secrétariat de rédaction : Emmanuel Rongiéras. Photos : Didier Rullier, Jogood, Anja, Jean-Pierre Persico, Xavier Cambervel Couverture : Didier Rullier. Direction artistique : Nicolas Vagner. Création : Vincent Dulau. Maquette : Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité : Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Photogravure : Mac Graphic. Impression : ETC INN. Nombre d’exemplaires : 37 000. Imprimé sur papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement.


PAR LAURENCE DOYEN – PHOTOS : DIDIER RULLIER, ANJA.

Dimanche 12 février Médaille

Mercredi 22 février, Francisco Seixas da Costa, ambassadeur du Portugal en France, a remis officiellement l’insigne d’officier de l’Ordre national du Mérite à José Batista de Matos. Ce Campinois est ainsi remercié pour avoir consacré sa vie à la défense et la mémoire de la communauté portugaise installée en France.

Disparition

Emilio Caballero nous a quittés le dimanche 12 février à l’âge de 94 ans. Campinois depuis 1950, monsieur Caballero avait été témoin de la partie sombre de l’Histoire. Républicain espagnol, il avait ensuite connu la déportation au camp de Mauthausen-Grusen. Ce résistant dans l’âme a toujours témoigné pour inciter les jeunes à vivre en paix. Nous présentons à sa famille et à ses proches nos sincères condoléances.

MaraisDe Gaulle

Suite à la réunion publique du 15 février, la concertation préalable à la création d’une ZAC continue. Les documents concernant l’aménagement de ce secteur compris entre la rue des Marais, l’avenue du Général-de-Gaulle et le chemin des Clotais sont consultables au service du Permis de construire, avec un registre pour y écrire toute remarque ou suggestion.

Désherbage

La médiathèque organise une vente de livres d’occasion salle JeanMorlet. C’est le moment d’enrichir sa bibliothèque personnelle à prix modique… et de faire la place pour de futures acquisitions à la médiathèque.

Histoires en mouvements

Au centre OlivierMessiaen, les habitants des Quatre-Cités répondent à nouveau à l’appel de la compagnie Mille Plateaux. Avec le réalisateur Pierre Cottreau derrière la caméra et Geisha Fontaine à la chorégraphie, ce nouveau spectacle mêle danse, film et théâtre pour raconter l’histoire du quartier.

Samedi 11 février

Du vendredi 20 janvier au dimanche 5 février

Les Petites Formes

Loin des lieux institutionnels, elles se glissent dans les maisons, les boutiques… On les retrouve ici sous la forme d’une soirée participative avec la compagnie Opus dans la maison où habitait Albert Darmont, avant le final Boxe, Boxe de la compagnie Käfig au théâtre Gérard-Philipe.

sam


Samedi 4 et dimanche 5 février

Vendredi 10 et medi 11 février

Puces des couturières

800 visiteurs bravent les intempéries pour ce salon organisé par l’association Plur’Arts. Ateliers de dentelles, coutures, défilés de mode ont rythmé cette rencontre annuelle consacrée à la couture. Une mention spéciale pour les Écossaises de la ville jumelle de Musselburgh venues avec une tapisserie de 105 mètres retraçant l’histoire de l’Écosse !

Plus d’échos

sur www.champigny94.fr

Banquet

Puces des couturières

Jeudi 16 février Les jeunes en question

Après les équipes des 15-25 ans, le maire Dominique Adenot et la nouvelle adjointe à la Jeunesse Fily Keita rencontrent les animateurs des clubs 11-15 ans. Cette présentation officielle marque la volonté de placer la jeunesse au cœur de l’action municipale suite aux résultats de la Consult’Action de décembre dernier. La Scaphandrière

Olivier Letellier, metteur en scène figure du théâtre campinois et Molière 2010, relève un nouveau défi. Il présente au centre Jean-Vilar sa toute nouvelle création La Scaphandrière. Jeu d’acteur et vidéo se mêlent habilement dans ce spectacle ludique invitant au rêve.

Mardi 14 février

Florent Marchet

Au centre Jean-Vilar, le chanteur Florent Marchet reprend son personnage fétiche de Benjamin et nous emmène dans divers tableaux et portraits scénographiés. Des tranches de vie sans concession, le tout sur des airs de pop.


L’événement Fumets et coups fumants à chaque coin de rue… À découvrir à l’occasion de « Polar sur la ville », du 13 mars au 14 avril.

!

infoSpratiques

du mardi 13 mars au samedi 14 avril

Polar sur la ville

--> Mystères à la bibliothèque, dans les espaces jeunesse des bibliothèques

--> Expositions des illustrations d’Yvan Pommaux, dans les bibliothèques AndréMalraux et Gérard-Philipe

--> 30 polars dans un commissariat, du mardi 13 mars au samedi 7 avril, à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau

--> Atelier-spectacle lecture, création de masques, impro, les samedis 24 et 31 mars à 14h30 à la bibliothèque Gérard-Philipe

--> Découverte « Quand le polar a les crocs », à la bibliothèque Gérard-Philipe --> Rencontre-dédicace avec Michèle Barrière, samedi 17 mars à 17h à la bibliothèque Gérard-Philipe

--> Lecture-concert « Polar-rock », vendredi 30 mars à 19h à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau

--> Rallye familial « Le crime est votre affaire », samedi 31 mars de 15h30 à 17h en centre-ville – Inscription jusqu’au 24 mars au 01 41 77 10 34 ou n.hocquard@mairiechampigny94.fr, participation gratuite, antipasti offert. --> Nuit noire, samedi 31 mars à partir de 18h au Studio 66 (voir programmation dans les pages ciné de Sortir)

P.8 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012


www.champigny94.fr De l’écran à l’écrit, de l’image aux notes de musiques… Une vague de frissons déferle du 13 mars au 14 avril : l’initiative « Polar sur la ville » vous invite à mener l’enquête. Expos, films, rencontre-dédicace, rallye familial ou encore lecture-concert… Il y a du rififi à Champigny ! Par sophie durat photos jogood et dr/ illustration Jim

Action culturelle

Polar sur la ville C

’est un genre qui cartonne et séduit tous les publics. D’ici à penser que petits et grands frétillent à l’idée de se faire peur… le pas est franchi sans l’ombre d’un mystère ! Qui n’a pas incarné, avec délice et dans le secret de son imaginaire, un célèbre enquêteur comme Sherlock Holmes ? Le polar a fabriqué des héros qui sont entrés dans nos vies dès l’enfance et ne nous lâchent plus, de Fantômette à Géronimo Stilton, des personnages de Manuel Vazquez Montalban à Patricia Cornwell, d’Agatha Christie à Georges Simenon ou Fred Vargas… Le roman policier est plébiscité – il représente une vente sur quatre –, et peuple désormais les bibliothèques campinoises, qui lui consacrent des rayons entiers.

Frissons de plaisir pour toutes générations

Quoi de plus naturel finalement d’offrir aux Campinois un événement fédérateur autour de ce genre qui fait frémir de plaisir toutes les générations ? Du 13 mars au 14 avril, l’initiative Polar sur la ville s’y applique avec un mois complet dédié au mystère, à l’enquête, aux frissons et aux sensations. À découvrir : une série d’animations, d’expositions, de films, une lecture-concert, une rencontre-dédicace… associant

Deux expositions proposent les illustrations originales de livres policiers d’Yvan Pommaux et une exposition interactive unique, « 30 polars dans un commissariat » – dans un décor de commissariat de 40m2 – conduira les enfants sur la piste d’un criminel…

Énigmes en cascade

Au programme de la Nuit noire, samedi 31 mars, le mythique polar de Georges Lautner, dialogues de Michel Audiard, avec Lino Ventura, Francis Blanche et Bernard Blier.

les bibliothèques, la médiathèque, le Studio 66, les commerçants et la librairie Honoré. Des frissons exquis à partager sur le thème de la cuisine ? C’est le thème fort de cette 1re édition de Polar sur la ville. C’est bien connu, les romans noirs fourmillent de références gastronomiques : une tradition pour monter des coups fumants ! Les détectives, les flics ou les truands se mettent souvent à table et aux fourneaux : cuisine et intrigue mitonnent de bons polars qui se respectent. Lire une enquête du commissaire Montalbano, personnage récurrent de l’œuvre d’Andrea Camilleri, c’est se mettre en appétit à plus d’un titre ! Polar sur la ville s’empare

de cette alchimie gastronomicolittéraire pour lui donner plus de corps et de moyens d’expression dans les bibliothèques et au Studio 66. Rendez-vous, par exemple, pour la rencontre-dédicace avec l’auteure de polars historiques et gastronomiques Michèle Barrière (voir L’Invité de Sortir), la balade thématique « Quand le polar a les crocs » au fil des rayonnages, ou encore la Nuit noire, qui fait la part belle au film policier et à la « grande bouffe » sur grand écran. Les fameux Tontons flingueurs sont de retour ! Pour mener l’enquête, filez dans les bibliothèques qui ont transformé leurs espaces jeunesse en terrain d’investigation.

De quoi roder la tactique du fin limier avant de participer au rallye, une « murder party familiale » baptisée Le crime est votre affaire : un après-midi ludique pour accumuler des indices, grandeur nature, dans la ville, trouver le coupable et gagner un des trois prix. Les plus jeunes pourront aussi jouer à se faire peur au cours d’un atelierspectacle de création de masques, de lectures qui donnent la chair de poule et d’improvisations avec la compagnie du Pain d’orge. Pendant que les plus grands réviseront leur Led Zeppelin et leur Deep Purple lors d’une lecture-concert « polar-rock » qui associe roman policier et guitare électrique, par Frédériques Bruyas et Pierre-Jean Gaucher. Si vous sortez vivant de cette série noire campinoise, rassurez-vous, vous retrouverez l’habit du détective l’année prochaine… Polar sur la ville reviendra désormais tous les ans jeter l’effroi dans nos familles !

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.9


www.champigny94.fr

25 %

le chiffre du mois

C’est la proportion de personnes souffrant d’allergies en France.

Allergies

Sport familial Raid découverte

D.R.

Atchoum ! Eh oui, le printemps apporte son lot d’allergies. Première parade : consulter !

gny-Bry-Villiers » d’être honorée. La municipalité nous convie à une inauguration symbolique, avec Orbival en présence des maires des trois communes et de représentants de la Société du Grand Paris. Rendez-vous vendredi 9 mars à 18h30, sur le parking de Bricorama.

Samedi 31 mars, mesurez-vous en famille et par équipe de deux lors d’une journée multisport au parc du Tremblay ! Au programme : VTT (deux boucles de 2,5 km), course d’orientation (30 mn), tir à l’arc (deux jets de trois flèches), course à pied (1,6  km). Relevez le défi ! Accueil à 8h30 ; départ à 10h. Petite enfance Renseignements : 01 48 81 11 22 et Plaquette pratique www.parc-tremblay.fr Crèche ou assistante maternelle ? La ville édite un dépliant sur les modes de garde des enfants de moins de trois ans. Vous y trouveGrand Paris Express rez toutes les infos pratiques sur les Fêtons la 2e gare ! structures campinoises dédiées à la Deux gares obtenues à Champi- petite enfance. Avec ce document, gny sur le tracé du métro Grand impossible de rater les permaParis Express : la victoire est de nences du PIMAPE (Point infortaille pour notre ville. Après la mation sur les modes d’accueil de pose du premier rail symbolique la petite enfance), étape obligatoire de la future station « Champigny avant toute inscription dans une Centre » et la célébration avec structure d’accueil collective. l’association Orbival en décembre, Plaquette disponible en mairie, structures c’est au tour de la gare « Champi- d’accueil de la petite enfance, PMI

Association Recherche bénévoles !

Vous avez plus de 18 ans et du temps libre ? L’association des Auxiliaires des aveugles recherche des bénévoles pour un accompagnement, à l’extérieur (visite médicale, courses…), à domicile (courrier, lecture…), ou à des activités sportives ou culturelles, dans le secteur de Champigny. Infos au 01 43 06 94 30, ou sur le site : www.contact@lesauxiliairesdesaveugles.asso.fr. P.10 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

Faites-vous dépister ! Le 20 mars a lieu la 6e Journée française de l’allergie. Si vous, ou l’un de vos proches, présentez des symptômes allergiques, prenez le temps de vous faire dépister et… soigner !

A

vec le printemps vont aussi fleurir les mouchoirs, rhume des foins oblige ! Rhinite saisonnière, allergies alimentaires, eczéma… Certaines allergies paraissent bénignes, d’autres sont plus invalidantes, mais toutes sont à prendre au sérieux. Car une allergie mal soignée peut s’aggraver ou entraîner d’autres maladies plus lourdes, comme l’asthme. « Le phénomène a explosé depuis vingt ans », rappelle MarieChristine Delsaux, allergologue campinoise exerçant notamment au centre municipal de Santé, à l’occasion de la 6e Journée française de l’allergie. « Et beaucoup de malades sont peu ou mal suivis. Notamment parmi les enfants. » Or une allergie alimentaire non diagnostiquée chez un tout-petit peut entraîner des troubles digestifs, voire une stratégie d’évitement – parfois longue et injustifiée – de certains aliments, donc un retard de croissance. Les allergies peuvent aussi apparaître à l’âge adulte, favorisées ou aggravées par la prise de certains médicaments.

La solution : consulter ! « Contrairement aux idées reçues, il est possible de dépister les allergies très tôt, dès la petite enfance », signale le Dr Delsaux. « Et les traitements de désensibilisation sont beaucoup plus simples qu’autrefois. » Les gouttes ont en effet remplacé les piqûres, et les comprimés arrivent peu à peu. Vous n’avez donc plus aucune raison de continuer à renifler ! Emmanuelle palasset

!

infoSpratiques Quelques conseils… - La 6e Journée française de l’allergie met l’accent sur les allergènes dans les habitations. Pour limiter les allergies aux acariens notamment, aérez régulièrement votre logement, évitez tapis et moquettes. Et ne condamnez pas les bouches d’aération ! - Association Asthme et allergies : 0 800 19 20 21 (n° vert) ou www.asthme-allergies.org


...

!

infoSpratiques

Rencontre des anciens avec les lycéens de Langevin-Wallon, organisée, le 4 février, par pôle de spécialité : échanges sur la réalité des métiers et la pertinence des parcours…

Lycée

Parcours d’orientation Les lycées de Champigny se mobilisent à l’heure des choix de la seconde ou des études post-bac pour informer les élèves. Parce qu’une bonne orientation permet de mettre le cap sur la réussite scolaire.

A

vec 3 400 lycéens, 4 lycées, l’offre de formations s’amplifie pour satisfaire les ambitions des jeunes... qui doivent décider d’une première orientation dès la 2de ! Entre pro, technologique ou générale, le choix est capital. Si les parcours sont clairs pour les initiés, parents et élèves sont parfois déroutés. Mieux vaut multiplier les sources d’informations, se déplacer aux portes ouvertes, aux réunions et forums destinés aux 3es, demander un rendez-vous au proviseur du lycée, solliciter le professeur principal de la classe de 3e… À noter que le choix des enseignements d’exploration(1) n’est pas déterminant pour le reste des études ; il invite à la découverte de disciplines. En 1re,

il faut déjà penser aux études postbac, car les inscriptions arrivent dès janvier en terminale. Les rencontres avec les anciens étudiants, comme l’initiative menée par LangevinWallon, permettent d’éclairer les parcours, de faire entrer les jeunes dans le métier pour confirmer ou non leur choix.

Après le bac

« Le post-bac n’est plus une abstraction. Les professeurs sont conscients des enjeux et ont un grand rôle à jouer dans l’orientation », témoigne Mme Ménard, proviseure du lycée Louise-Michel. Et Didier Chambon, proviseur du lycée Langevin-Wallon, de confirmer « Si un jeune en bac pro a de bons résultats, nous lui

demandons de réfléchir à un BTS. Les élèves de STI2D et STMG(2) peuvent se diriger vers une classe prépa. Des passerelles sont organisées entre chaque filière. » Aux côtés des lycées Louise-Michel, Max-Dormoy et Gabriel-Péri, labellisés « lycée des métiers », dotés de filières technologiques et pro qualifiantes, Langevin-Wallon propose des classes préparatoires aux grandes écoles(3) et des BTS(4). En outre, Louise-Michel a ouvert une préparation au concours d’entrée en école d’infirmière et des formations d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture. Le lycée Champlain a noué des partenariats avec Sciences Po ou encore Sup de Co de Paris… Quid, toutefois, du développement

Portes ouvertes à noter dans votre agenda Lycée Samuel de Champlain, samedi 10 de 8h30 à 12h30 61, allée Bordes à Chennevières Tél : 01 56 86 19 10 Lycée Langevin-Wallon, samedi 17 de 9h à 12h 126, avenue Roger-Salengro Tél : 01 48 81 28 33 Lycée Max-Dormoy, samedi 17 de 9h à 17h, ZAC des Nations 500, rue du Professeur-Milliez Tél : 01 45 16 69 00 Lycée Louise-Michel, samedi 24 de 9h à 12h 7, rue Pierre-Marie-Derrien Tél : 01 48 82 07 35 Plus d’information sur l’orientation : Centre d’information et d’orientation, 155, avenue Roger-Salengro – Tél : 01 48 80 98 31

de filières de qualité et diversifiées à Champigny, avec davantage de formations post-bac (BTS, DUT, licences, classes préparatoires, masters…) ? Cette revendication, défendue par la municipalité, vise à offrir aux Campinois des études supérieures près de chez eux pour permettre la réussite de tous. À suivre. sophie durat photo didier rullier (1) Deux enseignements d’exploration/de découverte au choix en seconde, dont un en économie (2) Physique et technologie ; et physique, technologie et sciences de l’ingénieur (3) Informatique, électrotechnique, comptabilité et gestion, négociation et relation client (4) Série sciences et technologies de l’industrie et du développement durable et série sciences et technologies du management et de la gestion.

N° 436 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.11


www.champigny94.fr

Mobilisation

École en danger ! Face aux annonces du ministère pour la rentrée 20122013, communauté scolaire et municipalité protestent d’une même voix. Raisons de la colère : suppressions de postes, fermetures de classes et disparition des dispositifs d’aide aux enfants en difficulté.

I

ls étaient près de 300 ce 7 février aux portes de l’Inspection académique de Créteil, puis encore une centaine le 15 février. Parents d’élèves, enseignants, syndicats et élus. - 8°C au thermomètre, pas là de gaieté de cœur, non, mais pour réagir, forcément, au programme 2012-2013 concocté par l’État : « Inacceptable ! s’insurge Valérie Zélioli, maire adjointe à l’Enseignement. C’est encore une attaque brutale sur l’école publique ! Et Champigny est particulièrement touchée. » En cause, les 14 000 suppressions de postes prévues en France la rentrée prochaine, traduites dans notre ville par cinq fermetures de classes(1). Et l’indignation monte d’un cran à l’annonce des suppressions de trois classes d’adaptation (CLAD)(2) et de trois postes du RASED(3). « Pourquoi

s’acharner sur les élèves qui ont le plus besoin d’aide, et particulièrement dans les zones d’éducation prioritaire ? Vat-on les sacrifier pour raison budgétaire ? C’est indigne de l’école de la République ! » tonne l’élue. « Nous exigeons l’annulation de toutes les fermetures. » À l’heure où nous imprimons, l’Inspection prend note mais ne se prononce pas. En attendant, la mobilisation doit se poursuivre et s’amplifier. Le Comité local pour l’enseignement public se réunira mardi 6 mars à 18h30 en mairie pour débattre des mesures et préparer les actions à mener d’ici à septembre. Pour nos enfants, mobilisons-nous ! NICOLAS ROGER 1. En élémentaire à J.-Decour, A.-France, J.-Solomon, H.-Bassis et en maternelle à I.-Joliot-Curie. 2. À Joliot-Curie, A.-Thomas, M.-Thorez A, R.-Rolland. 3. Réseau d’aide spécialisée pour les enfants en difficultés.

P.12 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

Attention, dimanche 25 mars à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Ce passage à l’heure d’été a été instauré en France depuis 1973, date du premier choc pétrolier. La date officielle est désormais harmonisée dans

toute l’Union européenne pour des facilités de communication et de transports. Même si cette heure économise de l’énergie, éteignez les lumières quand vous quittez une pièce !

Animation Braderie de printemps

Séjours municipaux Printemps / Été 2012

Le Secours populaire du Valde-Marne organise le week-end du 31 mars et du 1er avril, de 10h à 17h, sa braderie de printemps, dans ses locaux (19, rue de l’Église). Les fonds récoltés permettront de développer les activités de l’association, en lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Plus d’infos au 01 49 83 92 70, ou sur le site : www.spf94.org.

Entre copains ou en famille… À la mer, à la montagne, à l’étranger… Petits et grands, la Ville vous propose cette année encore un florilège de séjours, au printemps et en été, avec plein de nouveautés. Brochures disponibles en mairie et dans ses annexes, et au service Vacances (37, rue Juliette-de-Wils), ou consultables sur le site : www.champigny94.fr.

CAF Sur rendez-vous !

Depuis le mois dernier, la Caisse d’allocations familiales (CAF) accueille désormais ses allocataires uniquement sur rendezvous. Avantages : pas d’attente, une réception personnalisée, un entretien plus efficace... et un service public optimisé ! Rendezvous (sous 48h) au 0 800 201 294, du lundi au vendredi, de 9h à 17h. 2, rue Georges-Dimitrov.

D.R.

DIDIER RULLIER

CALENDRIER Heure d’été

Don du sang Pour la vie Vous avez entre 18 et 70 ans et êtes en bonne santé… Parce que c’est vital, vendredi 30 mars, de 14h30 à 19h30, venez donner votre sang à la collecte organisée, en salle du conseil municipal, à l’Hôtel de ville (entrée par la rue Georges-Dimitrov). Pour connaître les conditions de ce geste qui sauve, consultez le site Internet : www. dondusang.net.


Le projet prévoit, entre autres, la construction d’une passerelle pour les piétons et les vélos réalisée par les architectes Morris & Renaud.

Actuellement, à l’approche du pont de Nogent, qui reçoit 100 000 véhicules par jour, la circulation est saturée à certaines heures de la journée.

PONT DE NOGENT

Le bout du tunnel ? en chiffres

40,5

millions

C’est le coût estimé du réaménagement du pont de Nogent, hors mesures d’environnement

12,5

millions

C’est, en euros, l’engagement financier de la Région

4

millions

C’est la part, en euros, prise en charge par le Département, qui s’est engagé à participer au financement de la passerelle piétons-vélos

Inscrit au contrat de plan État-Région 2000-2006, le projet de réaménagement du pont de Nogent satisfait enfin, dans son ensemble, les attentes de la Ville. Mais la question de son financement continue à planer…

«C

’est une étape significative dans l’avancée du projet de réaménagement du pont de Nogent », écrit le maire de Champigny, dans sa réponse début janvier au préfet du Val-de-Marne, après réception du dossier d’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique et à la mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme (PLU). Les attentes formulées il y a deux ans par les villes de Champigny, Le Perreux et Nogent, lors de la présentation des trois variantes d’aménagement, à Paris, ont été prises en compte. Une bonne nouvelle pour les habitants, et tous ceux qui empruntent au quotidien ce rare axe de franchissement de la Marne – 100 000 véhicules par jour  – pour relier l’A4 et l’A86. Le projet, demain, c’est un trafic

venant de l’A86 Nord plus fluide, et moins de nuisances ; des temps de parcours réduits sur l’axe porté par le pont, en faveur des échanges locaux ; un accès direct à l’autoroute en direction de la province. Grâce à une nouvelle bretelle circulaire au sud-ouest du pont sur Champigny, pour l’accès à l’A4 vers la province ; à une nouvelle passerelle sur l’A4, pour l’ensemble des accès vers Paris ; et au maintien de l’accès vers l’A4 pour les usagers venant de Champigny par la RD45.

Points à préciser !

Restent des questions en suspens, notamment le boulevard des Alliés. Pour faciliter son accès depuis la bretelle d’autoroute, la Ville a transmis une proposition

alternative, qui prévoit : la création d’un giratoire à l’intersection de la bretelle de sortie de l’A4 (sens Paris-province) et du boulevard, avec maintien de la circulation en double sens. Objectifs : améliorer l’accès au quartier de Polangis, au camping Paris-Est, et au parc du Tremblay ; créer un véritable boulevard urbain. Interrogation également : le financement. Le budget est estimé à 40,5 millions d’euros, mais il manque encore, après l’apport de la Région et du Département, 24 millions. Un point préoccupant, car le lancement de l’enquête publique, prévue fin 2012, puis des premiers travaux, en 2014, dépendent de l’adoption définitive du financement. sandrine becker photo didier rullier

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.13

DR

...

PERSPECTIVE DU PROJET


Intempéries

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER

chantiers gelés

Sols gelés, matériaux impossibles à travailler :… le mauvais temps de février a perturbé quelque peu les chantiers campinois. Beaucoup d’équipes ont dû arrêter les machines et… attendre une hausse des températures !

J

usque moins 13 degrés enregistrés la première semaine de février. Les usagers de la RD4 patienteront donc jusqu’en mars pour découvrir le nouveau boulevard urbain entre les rues du Monument et du Cimetière. Le nouvel enrobé, tout comme les marquages définitifs doivent être posés par une température minimale de 7 degrés au sol. Côté plantations, les jardiniers des espaces verts ont constaté la

présence de gel jusqu’à 10 cm de profondeur. Impossible de creuser et les agents sont de toute façon réquisitionnés pour déblayer les espaces publics avec les collègues de la Voirie et du Nettoiement. Côté construction, les chantiers aussi sont à l’arrêt. Pour exemple, la résidence des Trois Chênes, à la limite de Villiers, a vu sa première pierre posée officiellement le 14 janvier. Mais l’équipe sur place est en intempérie depuis le 30 janvier

P.14 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012 -

À cause du grand froid, en février, de nombreux travaux ont dû être arrêtés.

En coulisse Intempéries, mode d’emploi

Pour beaucoup, le terme « intempéries » signifie mauvais temps. Dans le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP), il désigne « les conditions atmosphériques et les inondations lorsqu’elles rendent dangereuses ou impossibles l’accomplissement du travail eu égard soit à la santé ou à la sécurité des salariés, soit à la nature ou à la technique du travail à accomplir. » (Article L. 5424-8 du Code du travail) Les professionnels surnomment les intempéries « un temps pourri » ! car il est impossible de couler le moindre bloc de béton en raison du froid. Les travaux de tranchées sont aussi arrêtés temporairement, comme dans la rue de Musselburgh ou rue de l’Abreuvoir.

Dame Nature nous apprend la patience. En effet, même en cas de hausse du thermomètre, le sol a besoin d’un temps dit « de latence » pour retrouver une température permettant aux professionnels du bâtiment de retourner au travail.


le chiffre du mois

Cadre de vie

1 243

À chaque saison ses plantations pour le service des Espaces verts (ici les vivaces en octobre ).

C’est le nombre d’arbres qui seront examinés en 2012 lors du diagnostic phytosanitaire. Cette étude concerne les arbres présents dans les espaces publics. Elle a commencé l’année dernière.

En bref… Assainissement

en cours

Remise du Verrou, suite La séparation entre les réseaux d’eaux pluviales et d’eaux usées se poursuit sur le secteur. Un réseau d’eaux usées est créé rue Balzac. Rue Léo-Franckel, le réseau d’eaux usées existant est restructuré et chemisé. Pour les eaux pluviales, un chemisage est en cours sur le réseau dans les avenues Brossolette, Marin, André-Dreyer et Île-d’Amour sud (entre le pont de l’autoroute et l’avenue de Gaulle). Attention aux restrictions de circulation et de stationnement durant les travaux. Qui : La Ville Quand : Jusqu’au 6 août 2012 Combien : 860 974 € pour cette dernière phase

Equipement

fait

Rue de Verdun

Campagne de plantations

Après le coup de froid de février, les agents du service municipal des Espaces verts plantent arbres et arbustes à travers la ville avant le printemps. Sans oublier la taille et l’élagage des arbres existants.

L

’hiver, la sève est descendue aux racines, on parle de repos végétatif. La plantation est alors moins traumatisante pour les végétaux. Les agents des Espaces verts et l’entreprise prestataire profitent de cette période pour remplacer les arbres plantés en 2010 qui n’ont pas repris. Une partie des arbres abattus en 2011 seront replantés :

3 à l’élémentaire Georges-Politzer, 3 à l’élémentaire Albert-Thomas et 70 dans diverses rues. 25 prunus achetés par le Conseil général seront plantés devant la mairie dans le cadre du réaménagement de la RD4. Les équipes territoriales plantent arbres et arbustes sur différents sites : près de la maison d’accueil spécialisée Envol, du

colombarium, de l’espace JesseOwens.…Du côté des arbres existants, les platanes d’alignement seront taillés, les arbres dans les squares et groupes scolaires élagués. Les riverains seront prévenus par courrier et affichettes.

Voirie

Pour permettre l’intervention des engins de chantier, la banquette de stationnement voisine est neutralisée. Les accès piétons sont maintenus pour le collège, l’hôpital et le gymnase, mais la circulation automobile se fera en alternance sur une file. Qui : ERDF Quand : Jusqu’au 23 mars, hors intempérie

sont en vigueur rue Carpeaux, rue des Vétérans, avenues Boileau et Salvador-Allende. Qui : SADEV 94 Quand : Jusqu’au 15 juin

en cours

Autoroute A4

Livraison en avance pour la clinique Monet ! Au numéro 34 de la rue de Verdun, cet établissement est consacré aux soins de suite et à la rééducation fonctionnelle. Depuis la mi-janvier, il a ouvert ses locaux. Cette clinique comprend 90 lits, et 10 places en hôpital de jour dédiées à la rééducation fonctionnelle réseau AVC (accident vasculaire cérébral). Qui : La Générale de Santé

en cours

La modernisation du tunnel touche à sa fin. À l’intérieur, les travaux de sécurité se déroulent de jour et de nuit. À l’extérieur, l’enfouissement d’un câble d’alimentation a perturbé la circulation et le stationnement sur le quai du Viaduc et le quai Lucie. Pour suivre les fermetures  : www.sytadin.fr Qui : DIRIF Quand : Jusqu’en avril 2012

Électricité

en cours

Rue de Musselburgh Le changement d’un câble haute tension (2 x 483 m) a pris du retard au 54 de la rue de Musselburgh.

www.champigny94.fr

Renouvellement urbain

Bois-l’Abbé en réseaux

en cours

Rue Carpeaux, les réseaux (gaz, électricité, eau, éclairage public) nécessitent d’être déplacés et créés pour accueillir la nouvelle construction de Paris Habitat. Des restrictions de circulation et de stationnement

Qui : La Ville Quand : Jusqu’au 15 mars environ Combien : 84 435 €

Voirie

à venir

RD4 Rues Jean-Jaurès et Louis-Talamoni, les intempéries ont retardé la pose de l’enrobé et du marquage définitifs. Des fermetures nocturnes sont donc prévues en mars entre 20h et 5h, entre les rues du Monument et du Cimetière. Le boulevard livrera son visage définitif au printemps. Qui : Le département Quand : Courant mars Combien : 7 millions d’euros avec participation de l’Etat et de la Région

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.15


PARTENAIRE LUNETTES SUR-MESURE Exclusif POUR BÉBÉS & ENFANTS C sur POUR TOUT ACHAT D’UNE PAIRE DE LUNETTES ENFANTS

HAMP

IGNY

UNE TOUPIE BEYBLADE OFFERTE !

TIERS-PAYANT MUTUELLES 2ÈME PAIRE OFFERTE

PARTENAIRE DES fabricants de VERRes FRANÇAIS

PAIEMENT EN 3 OU 4 FOIS SANS FRAIS Offres valables jusqu’au 31 mars 2012 SUR PRÉSENTATION DE Cette publicité

- Pompes Funèbres - Marbrerie - Articles Funéraires - Contrats Obsèques

ROC-ECLERC

20 rue Albert Thomas - 94500 Champigny-sur-Marne

Tél. : 01 48 81 99 55

Ouverture de la restauration journalière du 1er avril au 30 septembre Vous accueille pour le déjeuner dans un cadre exceptionnel au bord du lac de Saint-Mandé Formule à 20E sauf le dimanche Entrée-Plat ou Plat-dessert

“ PARCE QUE LA VIE EST DÉJÀ ASSEZ CHÈRE ! ”

01 48 80 20 00 - 7J/7 62, av. Marx Dormoy RN4 CHAMPIGNY-SUR-MARNE www.roceclerc-cpl.fr

BM Champigny Mars.indd 2

Ouvert du dimanche au vendredi de 12h à 14h30

Orée du Bois de Vincennes - 75012 PARIS Renseignements au 01 43 28 09 89 contact@chaletdulac.fr - www.chaletdulac.fr

17/02/12 11:42


Femmes

Dossier

« Tout reste

à conquérir !  »

Le 8 mars, c’est la Journée internationale des femmes. Bien au-delà du symbole, l’occasion de revenir sur les combats menés et de regarder la réalité en face… Aujourd’hui, les inégalités persistent, et certains droits reculent sous les coups de boutoir de la régression sociale. Parce que rien n’est jamais acquis et que le chemin est encore long, marchons tous les jours, ensemble, vers l’égalité ! PAR sandrine becker photos Didier rullier

(1)

L

e 8 mars 1910, à Copenhague, l’Internationale socialiste crée la Journée internationale des droits de la femme, pour revendiquer l’égalité. Plus de 100 ans après, la condition féminine a connu des avancées majeures en France, comme le droit de vote, la liberté d’exercer une activité professionnelle, ou de disposer de son corps. Pourtant, derrière l’égalité formelle se cachent aujourd’hui encore des inégalités réelles, dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la santé… Plus grave, la crise et les plans d’austérité menacent les droits durement acquis. Le 8 mars, et tous les autres jours, rappelons-nous cette parole d’Yvette Roudy(2) : « Il y a recul des droits des femmes dès l’instant où on ne fait plus rien… » N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.17


« Tout reste

à conquérir ! »

en chiffre

À la PMI de Cœuilly. Dans cet équipement public, les femmes peuvent trouver conseils et soutien, tout en faisant suivre leur enfant en bas âge.

La condition féminine française

80%

des tâches ménagères assumés.

27%

de salaire en moins que les hommes.

53,5% de la population pauvre ;

70% après 75 ans.

10%

victimes de violences conjugales.

  Il y a la loi qui « garantit, à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme »(3)… et puis il y a la réalité ! Comment les Françaises peuvent-elles être encore victimes, en 2012, de tant d’inégalités ? La faute au modèle patriarcal qui, au fil des siècles, s’est insinué dans l’inconscient collectif et, en temps de crise, influence les mesures d’austérité envers les femmes. Un véritable cercle vicieux…

Une vie en toutes inégalités

Tu seras une femme, ma fille. « Au commencement, Dieu créa l’homme, et la femme » pour le servir… Aujourd’hui, les petites Eve reçoivent encore souvent une éducation adaptée. Dans la chambre, une poupée, une dînette… Et encore

!

infoSpratiques Faites-vous aider !

Femmes et adolescentes, plusieurs associations et institutions locales vous apportent une aide sociale, juridique, médicale… : centres de protection maternelle et infantile (PMI), Point écoute, Maison de justice et du droit (MJD), Réseau local de lutte contre les violences familiales et conjugales… Toutes les coordonnées auprès du service municipal de la Prévention, de la Tranquillité publique et des Droits des femmes, au 01 45 16 41 26/27, ou sur le site www.champigny94.fr.

P.18 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

toute une caisse de stéréotypes dans les contes, livres d’école ou médias. Pendant la scolarité, bien que meilleures que les garçons, elles s’orientent souvent, conditionnées, vers une filière moins rentable … Travail, famille, patriarcat. À l’âge adulte, 47% de femmes forment la population active. Et pourtant, elles assument 80% des tâches ménagères. À l’arrivée du premier enfant, sans impact professionnel pour les pères, 40% d’entre elles ajustent leur temps de travail, et 38% arrêtent de pratiquer leur loisir, contre seulement 18% d’hommes. À temps de travail égal, le salaire des femmes est inférieur de 27% à celui des hommes. De moins 30,7%, pour les cadres. En outre, elles accèdent moins aux postes à responsabilités les mieux rémunérés, et ne représentent que 32,9% des dirigeants de société salariés. La politique n’échappe pas à la règle. Malgré la loi sur la parité, en 2000 : les femmes ne représentent que 20% des parlementaires, 7,7% des présidents des conseils régionaux, 13,9% des maires... Des salaires et responsabilités moindres, mais aussi des emplois de plus mauvaise qualité et un plus grand risque de chômage : un aller simple vers la précarité… Pauvres parmi les pauvres. Aujourd’hui, 13,8% de femmes – et 31,7% de familles monoparentales – vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et l’écart s’accentue après 75 ans : 70% des pauvres

sont des femmes. En cause, des retraites moins importantes : en moyenne, 1 020€ mensuels contre 1 636€ pour un homme. En proie à la violence. À tous les âges et dans tous les milieux, les femmes sont l’objet de multiples violences. Notamment, plus d’une femme sur dix a été victime d’agression sexuelle, au sein ou hors du couple. Une sur dix est également victime de violences conjugales. La banalisation de la violence, la peur aussi souvent de la précarité, et le manque d’accompagnement, les oblige à rester… Tous les deux jours et demi, en moyenne, une femme décède sous les coups de son conjoint.

Rien n’est jamais acquis !

Mauvaise santé. Si toutes ces inégalités sociales et professionnelles influent sur la santé des femmes, elles conduisent même, selon un rapport de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), rendu public en 2009, à sa négligence systématique. Ainsi, depuis quelques années, le droit à disposer de son corps régresse, victime du démantèlement du service public. Tandis que l’accès à la contraception diminue, avec la baisse des financements du Planning familial, l’application de la loi sur l’avortement est remise en cause, par la fermeture notamment d’une dizaine de centres IVG (Interruption volontaire de grossesse)…


47% des actifs sont des femmes, mais elles assument encore 80% des tâches ménagères.

Femmes

Dossier 3 questions à… Quel regard porte la Ville sur la situation des femmes ? Depuis de nombreuses années, nous menons une politique volontariste, sensibilisés aux problématiques des droits des femmes et de l’égalité. Mais ce qui se passe aujourd’hui est très grave… Dans cette période de crise financière on pousse les femmes à rester à la maison, en multipliant les mesures de régression sociale. Quelles sont les actions mises en œuvre ? Nous sommes en éveil permanent, avec l’aide notamment des associations qui réalisent un travail extraordinaire sur le terrain. En outre, après la signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, nous travaillons aujourd’hui à la création d’un Observatoire local de l’égalité, pour un premier bilan en 2013.

À la crèche Effel. Les hommes partagent plus les tâches quotidiennes. Mais il reste du chemin à parcourir. A Champigny, les femmes sont représentées à égalité au conseil municipal. CI-contre (au centre, de gauche à droite), Fily Keita (maire adjointe à la jeunesse et aux quartiers Bois-l’Abbé et Mordacs), Jeannick Le Lagadec (conseillère municipale déléguée à la petite enfance) et Valérie Zélioli (maire-adjointe à l’enseignement).

Le monde à l’envers. Tandis qu’en Europe la plus sûre de la civilisation »(4) – reste à conquérir, crise sert aujourd’hui de prétexte pour bafouer à tous moments… Pour une démocratie digne les droits des femmes, les chiffres mondiaux de ce nom ! parlent d’eux-mêmes : au moins 1/3 des femmes ont été battues dans leur vie ; 2/3 des 300 millions Chiffres 2010 du ministère des Solidarités et de la Cohésion et de l’Observatoire des inégalités. d’enfants qui n’ont pas accès à l’éducation sont sociale, (1) Extrait d’une citation de Simone de Beauvoir (1908-1986), des filles ; dans huit pays, les femmes n’ont pas le écrivain français et théoricienne du féminisme. Seule ministre des Droits des femmes, de 1981 à 1986. droit de vote… Dans le monde arabe, les femmes (2) (3) Article 3 du préambule de la Constitution de 1946. se sont levées... Aujourd’hui, pour elles, comme (4) Extrait de citation de Stendhal (1783-1842). pour nous toutes et tous, l’égalité – « marque la

Isabel Flores-Racmachers

Maire adjointe chargée des Droits des femmes

Le 8 mars, c’est la Journée des femmes… Au-delà du symbole, c’est un rappel : les droits des femmes doivent être un combat de tous les jours ! Car il y a malheureusement encore beaucoup trop de stéréotypes autour de l’image féminine. Dans ce contexte, nous allons organiser, à l’attention de nos agents et des Campinois, des débats, pour favoriser l’échange entre les femmes et les hommes, aller vers l’égalité… Car il en va de notre démocratie !

Zoom sur… Journée des femmes : tout un programme !

À l’initiative de la Ville, le 8 mars, à 19h, table ronde sur « la place des femmes dans le monde, leur mobilisation, et la solidarité internationale dans leurs luttes », et buffet. Suivi, à 20h45, par une projection-débat autour du film « Et maintenant on va où ? », de Nadine Labaki, au Studio 66 (66, rue JeanJaurès). Mais aussi : - Le 8, matinée détente et projectionsdébats sur le thème de l’égalité, avec les Femmes relais, Unies pour tous, et la Maison pour tous du Bois-l’Abbé, dans ses locaux (6, place Rodin). - Du 9 au 18 mars, exposition « Une femme égale un homme », dans le hall de l’hôtel de ville (14, rue LouisTalamoni). - le 10, à 16h, échanges et séance de dédicace avec Laurence Cossé, pour son roman « Les Amandes amères », à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau (6, place Lénine). À 17h, spectacle en chansons « Destins de femmes », du groupe Nag’airs. - Le 11, après-midi détente, contes et discussions « au féminin », et exposition « La lutte des femmes en Amérique latine », à la salle HenriBassis (77, rue du Monument), avec La Fleur qui rit et France Amérique latine. N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.19


« Tout reste

à conquérir ! »

La grand-mère, Louisette, 94 ans : mémoire vivante d’un siècle d’émancipation des femmes…

La mère, Claudine, 73 ans : maman et mamie de cœur, avant tout !

Repères 1918

Naissance de Louisette.

1938

Naissance de Claudine.

1944

Droit de vote aux femmes.

1945

Libéralisation du divorce. Congés maternité obligatoire et indemnisé à hauteur de 50%.

1946

Égalité hommesfemmes, principe constitutionnel.

1967

Loi Neuwirth autorisant la contraception.

Pour la Journée des femmes, trois générations de Campinoises témoignent. Regards croisés et complices en famille, sur la condition féminine, les avancées obtenues et celles à conquérir…

Femme, de mère

1973

Naissance de Chrystelle.

1974

Loi Veil autorisant l’IVG.

1983

Loi Roudy interdisant toute discrimination professionnelle, en raison du sexe.

1992

Loi réprimant les violences conjugales. Loi sanctionnant le harcèlement sexuel au travail.

2000

Loi en faveur de la parité hommes-femmes, en politique.

P.20 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

«L

e pont des Soupirs, la promenade au bord de l’eau, le p’tit resto italien… » Autour de la table, Louisette, 94 ans, et Claudine, 73 ans, ne manquent pas une miette du récit de l’escapade à Venise de leur petite-fille et fille, Chrystelle, 38 ans, à la Saint-Valentin ! Un instant de liberté, sans les coups de fils du boulot, les chamailleries des enfants, les tracas du quotidien... D’une génération complice à l’autre, l’écho de femmes, au fil des âges…

Le prix de la liberté

« Il n’est point de bonheur sans liberté, de liberté sans courage »(1)… Et la liberté, en 1946, pour Louisette, nouvelle électrice, c’est aussi le divorce. « C’était un droit, mais la société ne voyait pas ça d’un bon œil, se souvient-elle. Du coup, je n’en parlais pas. »

Pour sa fille, « pas facile d’être une enfant de divorcée »… Aujourd’hui, « les mœurs ont évolué », constate Chrystelle, elle-même séparée, « même si cela reste compliqué ». Compliqué dans les faits aussi, « comme pour se loger seule, avec des enfants. » « Le travail, c’est “ l’indépendance ! ”, affirme la jeune femme. Je ne me voyais pas tout arrêter, comme ma mère… ». Le choix de Claudine : « J’étais employée dans une assurance, mais j’ai préféré me consacrer à mes enfants. Je n’ai jamais regretté… Même si, aujourd’hui, je continue à travailler comme auxiliaire de vie. » La menace de la précarité, le problème de garde des enfants en bas âge… Des raisons qui convainquent sa fille que « toutes les femmes devraient travailler ». Un discours approuvé par sa grand-mère : « J’ai travaillé toute ma vie, y compris les week-ends. Je n’avais pas


Femmes

Dossier

La fille, Chrystelle, 38 ans : femme et mère hyper active !

en fille

le choix. J’ai eu l’opportunité de gagner plus, mais les horaires n’étaient pas compatibles avec ma vie de mère »… Une réalité qui parle à Chrystelle : « Ce n’est pas évident d’avoir des responsabilités lorsque l’on est une femme, car il est difficile de gérer, en parallèle, carrière et enfants. Pour améliorer la condition des femmes, il faudrait leur donner les moyens ! » 

Tout commence par l’éducation

Partager le bonheur en couple… et le fardeau domestique ? Pour Louisette et Claudine, « ce n’était pas dans l’air du temps ». « Avant, on quittait ses parents pour se marier, souligne la trentenaire. Aujourd’hui, les hommes commencent par vivre seuls, et du coup, assument davantage les tâches domestiques, une fois en couple... Mais ça dépend de l’éducation. » De nos jours, plus de partage du quotidien et il

Instant de complicité chaleureuse entre trois générations de femmes…

faut dire que « l’électroménager facilite les choses ! observe sa mère ; mais surtout plus d’implication des pères car « on fait attention à ce que l’enfant reçoive l’affection de ses deux parents, à égalité. » Mais l’avancée majeure, à l’unanimité, c’est le droit à disposer de son corps. « À mon époque, l’avortement était encore considéré comme un crime par la loi », explique Claudine. Depuis, « ça a évolué, mais on assiste aujourd’hui à un retour en arrière, regrette Chrystelle. Malgré la prévention, beaucoup d’adolescentes tombent enceintes. Pour moi, cela aurait été un choc. » De toute évidence, l’éducation a changé… « Aujourd’hui, tout est dû aux

enfants !, considère Louisette. Conséquence, ils n’ont plus conscience de la réalité de la vie. De mon temps, on était élevé à la dure. » Parce que « cette génération grandit souvent dans un monde virtuel, qui la coupe des échanges avec les parents », pense Claudine. Heureusement, à elles trois, elles ont réussi à transmettre à Lola, 4e génération, le sens de la complicité familiale. « À neuf ans, c’est une petite fille intelligente, dotée d’une sacrée volonté , confie sa maman. Pas le genre à se laisser faire quand elle sera grande » À bon entendeur… (1) Citation de Périclès (495-429 av. J.C.), orateur, homme d’État et défenseur de la démocratie athénienne.

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.21


- 5% en avantage carte tous les jours sur les produits la sélection des mousquetaires.

Livraison à domicile

Des avantages carte personnalisé sur mesure chaque mois.

* voir condition et réglement a l’accueil

Location de shampouineuse Photomaton

Le programme Mon Quotidien avec Bébé avec votre carte de fidélité.

Le programme famille nombreuse avec votre carte de fidélité.

Horaires d’ouverture Lundi 9h00 _____ 12h20 15h00 19h30 Mardi 9h00 _____ 12h20 15h00 19h30 Mercredi 9h00 _____ 12h20 15h00 19h30 Jeudi 9h00 _____ 12h20 15h00 19h30 Vendredi 9h00 _____ 19h30 Samedi 9h00 _____ 19h30 Dimanche 9h00 _____ 12h20

& 01 49 83 00 67

95, avenue de la République - 94500 Champigny-sur-Marne

AUDITION CONSEIL CHAMPIGNY Le meilleur de la technologie, dans une aide auditive

100% invisible ! U VEA

NOU

Marjolaine MOURAD

Audioprothésistes D.E.

SoundLens, la nouvelle solution auditive signée Starkey TEST GRATUIT de votre audition *

ESSAI CHEZ VOUS d’une nouvelle solution auditive *

* voir conditions au centre

Ludovic HENG

AUDITION CHAMPIGNY A votre service !

BM Champigny Mars.indd 3

8 rue Albert Thomas à Champigny 01 48 81 27 55

www.auditionconseil.fr

17/02/12 11:42


www.champigny94.fr Environnement Semaine durable

Champigny décline la Semaine du développement durable du 1er au 7 avril. Plusieurs écoles sont associées. Au programme : visite des bords de Marne avec les agents des Espaces verts, sensibilisation à la gestion des déchets par les ambassadeurs de tri, visite de la guinguette de l’île du Martin-Pêcheur avec l’association Culture Guinguette. Enfin, une journée familiale est organisée, avec balade du Boisl’Abbé à la plaine des Bordes.

Collecte Déchets verts

Du 15 mars au 15 décembre, la Ville met en place une collecte de déchets verts. Par mesure d’économie, les sacs réutilisables seront désormais distribués une année sur deux, soit les années impaires. En 2012, pensez à réutiliser les sacs de l’année dernière ou en demander au Numéro Vert 0 805 700 500. Consultez votre calendrier des collectes, également disponible sur www.champigny94.fr, rubrique cadre de vie-propreté.

Antennes relais Questions sur les ondes Les projets d’implantation de deux antennes relais par les opérateurs Free et Bouygues Télécom, l’une à Cœuilly et l’autre au Tremblay, ont suscité l’opposition de riverains, inquiets en termes de santé publique. Ayant reçu et entendu les arguments des deux parties, la municipalité estime que « les garanties de protection ne sont pas assurées », et demande aux opérateurs d’annuler les implantations et de proposer des projets alternatifs. Cette décision a fait l’objet d’un communiqué, à consulter sur le site www.champigny94.fr.

On les appelle « accidents domestiques » ou « de la vie courante ». Ils peuvent avoir des conséquences dramatiques, voire mortelles. Mieux vaut prévenir que guérir.

Accidents domestiques 

Attention à la maison ! P

arce que le plus confortable des nids douillets peut s’avérer plein d’embûches, observez bien votre logis... Bon sens. Les dangers proviennent des réseaux électriques ou des sources de chaleur. C’est la cuisine qui concentre le plus de risques entre l’utilisation d’appareils de cuisson, d’objets coupants ou encore des produits ménagers. Vient ensuite le tour du salon avec l’éclairage (rideau + halogène = risque d’incendie), puis la chambre, enfin les escaliers et la salle de bains. Attention aux enfants. Les petites mains découvrent le monde et en ignorent les dangers. Méfiance avec les ouvertures de placards et tiroirs. Attention aux casseroles qui dépassent de la cuisinière. Rangez en hauteur et à clé tous les produits dangereux susceptibles d’être avalés, que ce soit

les médicaments ou les produits d’entretien. Ne laissez jamais une fenêtre ouverte sans surveillance et surtout ne placez pas devant elle un meuble qui peut être escaladé. Munissez vos prises électriques d’un cache-prise et dans la salle de bains, choisissez un mitigeur avec un bouton bloquant à température à 38°C. Pour les petits aventuriers à quatre pattes, les secouristes préconisent de ranger hors de portée tout objet susceptible d’être mis dans la bouche et avalé. Les accidents domestiques restent malheureusement la première cause de mortalité chez les moins de 6 ans. Les seniors aussi. Autre âge, autre risque chez les plus de 65 ans. Les personnes âgées sont les plus sujettes aux chutes. Gare aux sols encombrés et fils électriques dans le passage. Il est préférable d’éviter les sols lisses, d’avoir un éclairage adapté, surtout dans les

en chiffres

18 500

décès enregistrés chaque année.

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) estime qu’en France deux accidents domestiques se produisent environ toutes les heures, et conduisent à 20 000 hospitalisations par an, soit 1 sur 8. Le pic des accidents se situe entre 17h et 20h (préparation du repas…).

escaliers. Équiper sa baignoire de revêtement anti-chute et de poignées et privilégier les chaussons avec contrefort, plus stables. Laurence Doyen, dessin christophe besse Pour aller plus loin : www.prevention-maison.fr www.stopauxaccidentsquotidiens.fr

Numéros pratiques Veolia eau (ex-Générale des eaux) : 0 811 900 900 - EDF : 0 810 010 333 - GDF : 0 810 800 801 - Dépannage : 0 800 473 333 (gaz) et 0 810 333 194 (électricité) - Déchetterie municipale : voie Sonia-Delaunay - Pour tout renseignement sur la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500 (numéro Vert) - Appel gratuit depuis un poste fixe (du lundi au vendredi). N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.23


L’événement

Journalistes référents quartiers : Bois-l’Abbé/Cœuilly : Sandrine Becker – 4-Cités/Simonettes  : Sandrine Becker – Centre-ville/Coteaux : Sandrine Becker – Cœuilly/Village parisien : Laurence Doyen – Maroc : Sophie Durat – Mordacs/Cœuilly : Laurence Doyen – Plateau : Laurence Doyen – Plant/ Tremblay  : Sophie Durat - photographes :  Didier Rullier, Xavier Cambervel.

Pour la couverture du Journal Les Kids, des élèves de l’école Romain-Rolland B ont réalisé des dessins à la manière de Niki de Saint-Phalle.

Parole de

Journaux scolaires CITOYENNETÉ

Engy, 11 ans,

journaliste en herbe au collège Elsa-Triolet

« J’aime écrire, mais ce qui me plaît surtout, c’est l’idée de partager, d’informer les autres. Quand je fais un article, j’échange des idées, je m’exprime librement… et c’est mon droit de citoyenne ! »

Du 19 au 24 mars, c’est la « Semaine de la presse et des médias dans l’école ».  En exclu, Champigny notre ville a rencontré de jeunes confrères, élèves des 1er et 2e degrés, candidats au concours des journaux scolaires et lycéens 2012. Dans les coulisses des rédac’… PAR sandrine becker

P.24 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

«E

n ��crivant cet article, j’ai voulu lancer, ici, un appel à la conscience... Aux Comores, pays de mes origines, un grand nombre d’enfants sont privés d’éducation. Ceux qui sont scolarisés parcourent parfois jusqu’à 30 km à pied par jour, par désir d’apprendre. En France, l’école est pour tous. Une chance mal appréciée… » Ne vous y trompez pas, ces mots sont ceux d’une enfant de 11 ans. Élève en 6e, au Bois-l’Abbé, Sherazade a un credo : « Lire, s’informer, et partager avec les autres. » Son exutoire : D-Lire, le journal des

collégiens d’Elsa-Triolet… en lice ce mois-ci pour le Prix Alexandre-Varenne(1) 2012 ! Être journaliste à l’école, c’est écrire des articles, ou réaliser des reportages, pour informer ses camarades… Oui, mais encore ? « C’est la possibilité d’apprendre à travailler autrement, de sortir des savoirs cloisonnés, de forger son identité de citoyen !, explique Rémy Collignon, représentant du CLEMI 94 (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information) et coordinateur du concours académique des journaux scolaires et lycéens,


Journalistes en herbe au collège Elsa-Triolet (à gauche), et à l’école élémentaire Romain-Rolland B (ci-dessous)

Plant/Tremblay Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Quatre-Cités/Simonettes

En pratique 6e édition du Prix AlexandreVarenne 2012 - Concours national des journaux scolaires et lycéens, organisée par le CLEMI, la Fondation Varenne et l’association Jets d’encre. Ouvert aux publications papier et en ligne, de la maternelle au lycée. Inscriptions jusqu’au mardi 27 mars 2012. Modalités en ligne, à l’adresse : http://www.cnjsvarenne.org/ac-creteil.html.

à la Une ! organisé ce mois-ci avec la Fondation Varenne et l’association Jets d’encre. Et depuis six ans, notre prix valorise ce travail, et offre à tous le moyen de s’améliorer, grâce aux conseils personnalisés de professionnels de la presse, membres du jury. »

Citoyens en herbe

À Champigny, plusieurs titres font l’actu, de la maternelle au lycée, dans les quartiers. Parmi les prétendants au titre de meilleur journal, l’école élémentaire Romain-Rolland B, à Coeuilly. Ici, une dizaine de petits reporters de CE2 et CM1, en classe d’adaptation (CLAD), réalisent le journal Les Kids. Rédaction, illustration ou maquette, tout le monde s’y colle avec motivation. Au sommaire : la vie de l’école, des poèmes, des devinettes... et des dessins ! « Ce matin, commente Floriane, 10 ans, nous reproduisons une “Nana”, à la manière de Niki de Saint-Phalle(2), parce

qu’il va y avoir bientôt le festival de l’Enfant créateur. Nous voterons et le favori fera la couverture. » Pour ces enfants en difficulté, « c’est un moyen de les faire écrire, communiquer, de leur donner confiance », explique Peggy Letourneux, professeur des écoles. Ils s’entraident, se concertent, mutualisent leurs compétences… et cela porte ses fruits ! » Au Bois-l’Abbé, au collège Elsa-Triolet, une dizaine d’élèves volontaires, âgés de 11 à 13 ans, s’impliquent au sein du journal D-Lire, sous la rédaction en chef de Guillaume Audra, documentaliste. Au CDI (centre de documentation et d’information), on discute des futurs sujets, de la scène scolaire à la scène internationale. On défend aussi les thèmes qui tiennent à cœur, comme cet article à paraître signé Graziella, sur les discriminations et les blessures qu’elles génèrent. « Les jeunes ont souvent un discours vraiment intéressant, juge l’enseignant. Et le journal va être la

!

infoSpratiques

Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65 PMI 37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33 Coordinateur social Yves Hemmen > 06 16 82 34 44 6, rue Germinal 3, allée Louis-Jouvet Point rencontre infos jeunes 6, rue Germinal > 01 48 81 44 65 Marché (8 h - 13 h) Boulevard Gabriel-Péri jeudi et dimanche

Maroc/Fourchette/ Polangis Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Cœuilly/Village parisien Mairie annexe 54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72 PMI 8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40 Bibliothèque Gérard-Philipe 54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80 Marché (8h-13h) Place de Cœuilly, jeudi et dimanche

Bois-l’Abbé/Cœuilly Mairie annexe 14, place Rodin > 01 48 80 63 04 Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20 PMI 1, place Rodin > 01 48 80 45 49 Coordinateur social à la maison du projet 4, place Rodin Sébastien Patinet > 06 16 82 34 31 Point rencontre infos jeunes 9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24 Marché (8 h - 13 h) Route du Plessis mercredi et samedi

Mordacs/Cœuilly Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27 Coordinatrice sociale Véronique Dumortier > 06 20 25 79 25 Maison du projet Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918

Plateau Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14 Coordinatrice sociale Salma Moudjaoui LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

clé pour s’ouvrir au monde, aiguiser leur esprit critique, s’exprimer librement ! » Être journaliste à l’école : une double opportunité d’acquérir un savoir-faire pour savoir être citoyen aujourd’hui… et demain ! (1)Fondateur (1870-1947) du journal La Montagne. (2)Représentante du mouvement pop art, Niki de SaintPhalle (1930-2002) a créé dans les années 1960 les « Nanas », figurines féminines multicolores sur polyester.

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.25


Plant/Tremblay

Quatre-Cités/Simonettes COMÉDIE MUSICALE Rejoignez la troupe ! Vous aimez chanter et danser ? La troupe du club 11-15 ans a un rôle pour vous ! Depuis 2010, des jeunes travaillent à la création d’une comédie musicale, racontant leur vie aux Boullereaux. Aujourd’hui, en répét’, ils n’attendent plus que vous pour une première représentation, en juin prochain. Inscription au 
 6, rue Germinal. Tél. 01 45 16 59 86.

ATELIER CUISINE Concoctez le menu ! Laura Moinet (à gauche) propose un coaching pour booster son image… « Ses conseils m’ont fait oser des tenues ; je fais plus attention à moi », confie Virginie, une cliente.

DR

auto-entrepreneur L’équipe de l’atelier santé-ville vous met au défi : à vous d’imaginer le menu de la prochaine séance du 24 mars ! Votre thème, à l’approche du 1er avril : le poisson. Partez dès maintenant à la pêche aux bonnes recettes, et tentez votre chance, en contactant Yves Hemmen, au 06 16 82 34 44. La meilleure idée passera à la casserole !

COLLÈGE LUCIE-AUBRAC Troubles du langage Dyslexie, dysphasie, dysorthographie… Comment détecter les troubles du langage ? Pour aider les parents, le collège Lucie-Aubrac les invite le mardi 27 mars, de 18h à 20h, à participer à un « questions-réponses » sur ce thème, en présence de spécialistes, dans ses locaux (1, avenue Danielle-Casanova). Tél. 01 48 82 53 80.

Miroir, mon beau miroir D

es bons points pour votre image ! Être en accord avec soi-même, c’est aussi nourrissant pour l’estime de soi, pour booster son parcours professionnel que pour se faire plaisir. Ambitieuse partition que la conseillère en image Laura Moinet, Campinoise de 24 ans, tente de mettre en musique depuis 2010 avec son entreprise Laura&Coach. Accessible, son concept de relooking, coaching et de décoration d’intérieur s’inscrit en plein dans la mouvance actuelle. Ici, il ne s’agit plus de rêver devant sa télé, mais de sauter le pas. Aux femmes et hommes qui osent, la coach déter-

P.26 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

minera les couleurs, le type de morphologie, le style vestimentaire, la coiffure, la déco qui vont bien… et partira même en séance shopping grandeur nature façon « personal shoppeuse ». Ce métier d’image, elle l’imaginait déjà petite en voyant « passer les gens avec des tenues ou un maquillage inadaptés ». L’influence peut-être de ses années théâtre à l’atelier du Quetzal, aux écoles de théâtre et de musique de Champigny… Un terreau artistique qui serait le déclencheur de son goût pour l’esthétique. Reste que Laura ne dispose pas d’une baguette magique, mais d’un savoir-faire.

Après le lycée à Louise-Michel en classe musicale, un BTS Communication des entreprises et une formation de conseil en image, Laura prend sa vie en main et lance sa petite entreprise campinoise « pour corriger les complexes, faire évoluer les gens. C’est une énorme satisfaction car on change une petite partie de leur vie », souffle l’entrepreneuse, qui rêve de construire une famille et, pourquoi pas, chroniquer dans une émission télé. Pour allier toutes ses passions. Renseignements et contact : www.laura-andcoach.com et contact@laura-and-coach.com


www.champigny94.fr Maroc/Fourchette/Polangis COMMERCE Dégrif’ de la Fourchette Des vêtements à prix doux ? Rendez-vous chez Degrif’ Sarah, une nouvelle boutique logée au 19, avenue Roger-Salengro : pour faire un shopping 100 % mode féminine au fil des arrivages. Partagez ce bon plan avec vos copines !

COMMERCE Tir de loisir Séance du Club des lecteurs à la librairie Honoré, le 14 février.

Centre-ville/Coteaux

DIDIER RULLIER

Club des lecteurs

Récemment installé au 106, avenue Roger-Salengro, le magasin Cyber Cible est spécialisé dans les activités de tir de loisirs : matériels, équipements dans le domaine de l’airsoft, du paintball, du tir à l’arc… Ronan répondra à vos questions ou vous aidera à réaliser vos projets. Tél : 09 52 64 44 79. Du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h.

MATERNELLE CACHIN Fête du livre Pour la Fête du livre 2012, l’école maternelle Marcel-Cachin s’ouvre aux contes du monde. Organisé par la FCPE en partenariat avec l’équipe enseignante, le Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP), la médiathèque et la librairie Honoré, ce temps fort offre de belles histoires aux plus jeunes, racontées par des bénévoles, des conteurs et des lycéens de Louise-Michel. Un bon moment de découverte samedi 17 de 9h30 à 12h dans les classes transformées en coin lecture.

Parenthèse enchantée «C

’est pour moi la plus grande auteure du XXIe siècle ! » À la librairie du centreville, Philippe Honoré ne mâche pas les mots, il s’en délecte. Derrière l’emphase, la passion. Celle de partager ses découvertes, ses coups de cœur. En ce jour de SaintValentin, le public réuni pour la séance du Club des lecteurs est conquis… ou pas : « Moi je n’ai pas du tout aimé son premier roman, je trouve que l’histoire est creuse », tempère Éliane, habituée de la librairie mais participant pour la première fois au Club. Le débat est lancé. Échanges de points de vue, comparatifs, superlatifs… Ici les goûts et les couleurs se discutent, avec un plaisir évident. Romans d’amour, polars, chroniques sociales… Philippe, Sophie et Céline, les trois « âmes » de la librairie Honoré, livrent avec délice leur sélection du jour(1) : « C’est la

troisième fois que nous organisons ce rendez-vous, explique Sophie. Nous essayons d’être éclectiques pour toucher différentes sensibilités. » Au Club, pas besoin d’être membre ni érudit. L’ambiance est simple et chaleureuse :« Vient qui veut », assure Céline. Hélène, une participante, confirme : « Moi, je n’ai pas particulièrement de culture, j’aime lire c’est tout ! Ici je viens glaner des idées, des

Parole de

Chantal

habitante du centre-ville

découvertes que je partage ensuite avec mes amis du Forum du temps libre(2).» Les écrits restent, mais les envies voyagent… Nicolas Roger (1) Retrouvez cette sélection, ainsi que les dates événements (dédicaces, lectures…) sur www.librairiehonore.fr/librairie/ ou en poussant simplement la porte de la librairie : 11, rue Albert-Thomas. (2) Association campinoise proposant des activités de loisirs aux retraités.

« Je viens chercher des conseils de lecture, partager, confronter mes goûts. On a tendance à se cantonner au même style de bouquins, alors qu’il y a tant d’auteurs à découvrir. Et puis ça permet de rencontrer d’autres gens du quartier. C’est très sympa ! »

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville - P.27


www.champigny94.fr Cœuilly/Village Parisien Collège

Trop cool ! Les jeux de cartes circulent au collège Paul-Vaillant-Couturier.… Pas de panique, ils appartiennent aux participants du club de midi consacré à la magie. Ces clubs sont animés par des professeurs ou assistants d’éducation volontaires, entre 12h et 13h30. Outre la prestidigitation, les élèves jouent au foot et aux jeux de société, découvrent l’univers des contes. Sans oublier la relaxation, proposée depuis janvier, qui fait salle comble !

Bois-l’Abbé/Cœuilly

Brocante

PROJECTION

JEAN-PIERRE PERSICO

Dix ans

Samedi 31 mars, l’association Semer à Cœuilly organise sa brocante de printemps sur la place de Cœuilly de 6h à 18h. Les inscriptions se déroulent les 10 mars de 9h à 12h30 et 24 mars de 14h à 17h au centre Gérard-Philipe. L’association fête aussi son dixième anniversaire au fil de ses rendez-vous 2012. Au programme de la brocante : animation musicale, démonstration et initiation sportive par la branche « Objectif Enfants » de l’asso.

École

Fête du printemps Depuis la rentrée des vacances d’hiver, les élèves de la maternelle PaulVaillant-Couturier s’entraînent dur. À l’aide d’un musicien, ils révisent danses et chansons pour fêter le printemps. Vendredi 30 mars, toutes les classes se réuniront pour un grand moment festif… avec défilé dans la cour si le temps le permet !

Au cœur du Forum social C

’est un fabuleux carnet de voyage qui nous raconte les temps forts du 11e Forum social mondial de Dakar… La visite de l’île de Gorée, « l’île des esclaves », où a été rédigée la Charte mondiale des migrants ; l’annonce de la chute du président Moubarak en Égypte ; la grande marche d’ouverture… Samedi 17 mars, à 20h30, immersion « Le temps d’un Forum », à la Maison pour tous ! À travers la projection du film-témoignage de Denis Desailly et Marianne Palmiéri, deux Campinois, partagez l’expérience vécue en février 2011, par une quarantaine d’habitants de Champigny et d’Ivry, membres notamment de l’UTSF (Union tremplin socioculturel France) et l’AFSI (Association pour le forum social à Ivry). Engagés depuis juin 2010 dans une dynamique interassociative et interculturelle, ils ont participé, avec le soutien des deux municipalités et du Département,

P.28 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

à l’événement altermondialiste, au Sénégal, y ont échangé, partagé, tissé des liens pour demain… En marge du forum, le film nous emmène aussi à la rencontre de femmes africaines, créatrices de coopératives ou de centres de santé, ou bien nous montre comment l’eau, source de vie, est gérée en régie autonome par une mairie… Rythmée d’interviews, d’extraits de débats, de scènes de danse et de musique, cette œuvre vibrante de joie et de solidarité témoigne d’un espoir partagé avec vous : un autre monde est possible !

infos pratiques Projection du film-témoignage « Le temps d’un forum », réalisé par Denis Desailly et Marianne Palmiéri. Avec la participation d’habitants de Champigny et d’Ivry. Samedi 17 mars, à 20h30, à la Maison pour tous du Bois-l’Abbé (6, place Rodin). Durée : 42 mn.

Des Campinois ont participé au Forum social mondial de Dakar, en février 2011. Deux d’entre eux ont réalisé un film qui sera présenté le 17 mars.

Parole de

Denis Desailly réalisateur du film

« Le film témoigne de l’incroyable désir d’échanger de nos amis africains, et au-delà, que nous pouvons tous être acteurs de notre destin et, ensemble, changer les règles du jeu pour notre bien-être commun ! »


www.champigny94.fr Les 46 logements du nouvel ensemble de « l’Îlot 1 » vont être livrés en mars.

Mordacs/Cœuilly Parole de

Cendrine Margerie 42 ans, future locataire

Aménagement

Un îlot pour tous U

ne nouvelle page des Mordacs s’écrit entre le centre commercial et l’avenue du 8-Mai1945. Malgré les intempéries de février, qui ont interrompu certains travaux, « l’îlot 1 » va livrer ses 46 logements dans le courant du mois de mars. Plusieurs familles du bâtiment A et de l’ancienne tour M éliront domicile dans cet ensemble qui superpose maisons de ville, immeubles et pavillons. Ce bâti, conçu par l’architecte Edouard François pour le bailleur ParisHabitat OPH, se distingue par l’al-

liance d’un défi architectural et de performances écologiques propres à réduire les dépenses d’énergie. En pied d’immeuble, le supermarché Franprix a réouvert ses portes depuis fin novembre. Les locaux de la boucherie, du salon de coiffure et du bar-tabac ont été livrés à l’état semi-brut et nécessitent encore des aménagements. Les commerçants ouvriront leurs portes au public une fois leurs travaux d’intérieur achevés. Pendant ce temps, le chantier continue du côté de la Maison pour tous

Youri-Gagarine avec le renforcement de la structure et le travail sur les murs et les cloisons… La prochaine grande étape est prévue à l’été 2012 avec le transfert du pôle médical (laboratoire, kinésithérapeute, infirmière) et l’arrivée d’une nouvelle boulangerie au rez-de-chaussée de la Maison pour tous. Les 68 logements de « l’îlot 3 » d’Edouard François seront également livrés. Et une fois tous les anciens locataires du bâtiment A relogés, sa démolition pourra démarrer.

« Quand on a visité notre pavillon sur le toit, ça nous a fait bizarre. Mais làhaut, quelle vue ! Et c’est calme aussi. Nous avons hâte de monter dans notre « pigeonnier », c’est comme ça qu’on le surnomme. J’espère qu’avec les voisins on retrouvera la même solidarité que dans le bâtiment A. »

Plateau Vignes

C’est reparti ! Après le repos hivernal obligé, les travaux reprennent pour les bénévoles de l’association des Vignes du Coteau de Champigny. Dès le mois de mars, la taille et la remise au propre des parcelles figurent au programme. Le vin 2011 repose actuellement pour partie dans un tonneau et une cuve. Aux premières dégustations, il avait, d’après les confidences de ceux qui ont eu le plaisir de le goûter, une

saveur de fruit rouge comme la cerise et une dominante acidulée. Contact : 01 48 82 31 08

Café des familles

Cherche bénévoles Une visite d’ateliers d’artistes fin mars, un grand bal à la rentrée.… L’association Le Café des familles multiplie les projets. Elle recherche également des bénévoles pour mener à bien ses actions de soutien à la parentalité. Un coup de main serait le bienvenu pour rédiger des courriers,

mener des démarches administratives ou tenir des permanences. Contact : Véronique Da Silva au 06 60 02 20 46

abordé sera la Journée de la femme. Entrée libre et prière de laisser sa mauvaise humeur au vestiaire ! Pour en savoir plus : 06 19 68 67 31

Conte

À l’heure du café Dimanche 11 mars, la compagnie la Fleur qui rit vous propose un « Café conte Quartier Conte » de 14h à 18h. Ce rendez-vous aura lieu tous les deux mois autour d’un conte, d’une boisson chaude et d’un débat. Mois de mars oblige, le premier thème N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.29


BM Champigny Mars.indd 4

17/02/12 11:42


Estelle Mossely

Repères 19 août 1992 naissance d’Estelle

2004

débute la boxe anglaise au RSCC

2006

Championne de France en catégorie pré-combat

2008-2009

Championne de France cadette puis junior

2010

équipe de France, championne de l’Union européenne, demifinaliste Championnat de France senior amateur

2011

demi-finaliste Championnat de France senior amateur, médaille d’or du tournoi international en Crète

Janvier 2012

Championne de France senior amateur - 60kg

3

Boxe féminine

Danse avec les poings

2-19. Un score qui propulse Estelle Mossely championne de France senior amateur, poids léger (- 60 kg). Depuis trois ans, ce ticket convoité fait danser les gants de la Campinoise. « Ce titre, je suis allée le chercher ! » Au mental et à la force de son direct. À 19 ans, Estelle fait voler les clichés de la boxe féminine en éclats. Imaginez que cette boxeuse, aussi douce et souriante à la ville que décidée sur

le ring, partage son temps entre ses En tutoyant les plus hauts podiums, Estelle entraînements à Champigny(1), les compétitions nationales et interna- Mossely, 19 ans, porte haut les couleurs de tionales avec l’équipe de France et la boxe anglaise campinoise. Trajectoire prépare un diplôme d’ingénieur à dominante informatique. Bluf- magistrale d’une championne de France fant ! Des envies de « réussir dans senior, sélectionnée en équipe de France et la vie » qui lui ont fait prendre des risques tout en se programmant en piste pour les JO 2012 à Londres. des étapes. Cette route exigeante, elle sait aussi la ralentir pour partager un moment entre copines, une soirée ou un bon hamburger ! pré-combat à 14 ans, amateur à En apprenant à croire en ses rêves, 15 ans… À 17 ans, Estelle est repéEstelle a acquis une belle maturité, rée et sélectionnée en équipe de alignant les objectifs... aussi haut France. C’est une reconnaissance qu’une médaille aux JO 2012 à qui démultiplie sa motivation, renLondres. Ces Jeux qui, des années forcée par les conseils du coach plus tôt, avaient inspiré la collé- Karim Adjir et des anciens qui font gienne, lassée de la natation. l’âme de la salle. « Les valeurs sont fortes dans notre sport ; le respect et la transmission sont essentiels.» Un jour, Estelle raccrochera les gants car ses ambitions la mèneront à se dépasser ailleurs, « pour monC’est à la salle René-Rousseau, ter mon entreprise et construire antre mythique du club de boxe une famille ». Car Estelle a « envie RSCC, que la jeune fille de 12 ans de faire chaque chose à fond » et qui cherchait « un sport complet adresse ce clin d’œil malicieux : pour se dépenser » s’est forgée «C’est aux garçons du club de faire une technique exemplaire et s’est leurs preuves maintenant ! » imposée dans ce milieu masculin. Estelle, une belle énergie positive dans les poings, a conquis sophie durat PHOTO DIDIER RULLIER « Seule fille du club, j’ai été très le titre de championne de l’Union européenne en Hongrie, bien accueillie et ça m’a poussée (1) A la salle Léonard-Giliberti du nouvel surclassée en tant que senior. à rester. » Boxe éducative, niveau espace Jesse-Owens aux Mordacs. DR

« Un sport dur, mais très humain »

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville - P.31


www.champigny94.fr

Animations

L’association Femmes des Mordacs organise, le 10 mars, une journée d’échanges pour mieux connaître l’Afrique.

Parole de…

« Avec Afriquement vôtre, nous voulons inviter tous les Campinois à découvrir et à partager les richesses de la culture africaine, sa musique, sa gastronomie, son art de vivre… dans un climat qui tend parfois à les faire oublier. » Fatimata Sangaré

présidente de l’association Femmes des Mordacs

manifestation culturelle

Afriquement vôtre

Vous aimez la culture africaine ? Ou vous êtes curieux de la découvrir ? Rendez-vous au gymnase Tabanelli le 10 mars. Une quinzaine de stands associatifs et de nombreuses animations vous attendent.

H

!

infoSpratiques Afriquement vôtre le 10 mars de 11h30 à 20h au gymnase Pascal-Tabanelli 11 rue de Musselburgh. Soirée musicale de 18h à 20h, entrée gratuite. Renseignements : 06 64 83 61 19

abituées de la Maison pour tous Youri-Gagarine pour leur fête annuelle, les Femmes des Mordacs ont cette année vu les choses en grand et organisent un véritable « salon » de l’Afrique, au gymnase Pascal-Tabanelli, le 10 mars prochain. « L’idée a émergé il y a quelques mois en discutant entre amies, raconte Fatoumata Konté, membre de l’association. Dans le climat de méfiance actuelle envers les étrangers, nous avions envie de montrer une autre image de l’Afrique que celle véhiculée par les médias, à savoir la pauvreté, la faim, etc. » L’Afrique, c’est aussi « la chaleur humaine, le sens du partage, la

P.32 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

solidarité, notamment entre les générations, des valeurs toujours très présentes », ajoute la présidente de l’association, Fatimata Sangaré. Baptisée « Afriquement vôtre », la manifestation réunira une quinzaine de stands associatifs, avec la participation notamment de l’Association des femmes comoriennes de Champigny, de l’association des Togolais de Champigny, de l’Amicale maghrébine campinoise, de Mozaïk’ampinoise et de Plur’arts. Au programme : des démonstrations de danses, des expositions d’objets (chapeaux, textiles teints), mais aussi une introduction à l’histoire africaine par l’historien Ban-

diougou Diakité, des contes et un grand défilé de tenues africaines. La buvette vous permettra de déguster de nombreuses spécialités, comme les pastels (chaussons au thon et à la sauce tomate), le maffé (plat en sauce à base d’arachide) ou le fonio (céréale très ancienne en Afrique), le tout arrosé de bissap (jus d’hibiscus) ou de jus de gingembre. La recette de la buvette permettra à un groupe de jeunes Campinois de financer un projet culturel et humanitaire au Mali en 2013. La fête se terminera par une soirée musicale gratuite. Une belle journée d’échanges et de convivialité en perspective… Emmanuelle Palasset PHOTOs didier rullier


Sports Thierry Duprey Du Vorsent (à gauche), à bord du maxi-trimaran, et tout l’équipage à l’arrivée à Brest (à droite) après avoir battu le record du Trophée Jules-Verne.

Parole de…

Voile

Un Campinois au tour du monde

45 j 13 h et 42 min. Le mythique tour du monde en 80 jours de Jules Verne réduit quasiment de moitié : l’exploit sportif de l’équipage de Loïck Peyron est historique. À bord du maxi-trimaran, un marin qui a des attaches à Champigny : Thierry Duprey du Vorsent.

I

l n’a jamais été un citadin dans l’âme, même quand il habitait Champigny, enfant et adolescent. Aujourd’hui installé à Cancale, « en face du Mont Saint-Michel », et de visite dans notre ville pour voir sa famille, Thierry Duprey du Vorsent se souvient : « J’aimais surtout la Marne ; je faisais de l’aviron, de l’athlétisme. J’ai tou-

Résultats Basket adapté

Bonne et moins bonne nouvelle pour L’Élan de la Marne : le 5 février, l’équipe glane une victoire en division 3 face aux Marronniers Villenoy, mais s’incline en

division 2 contre Choisy. Prochain rendez-vous : le tournoi inter-régional, le 24 mars au gymnase Jean-Guimier.

Handball

Un week-end riche en rebondissements pour le RSCC handball les 11 et 12 février.

jours été sportif, aimé le grand air. » Cette envie de grand large ne l’a pas lâché puisque, à 41 ans, il vient de boucler le tour du monde à la voile sur le maxitrimaran Banque Populaire V, dans l’équipage de Loïck Peyron. Avec un exploit à la clé : le record du trophée Jules-Verne en 45 j 13 h et 42 min. « Le bateau était formiChez les - de 12 ans : victoire face à Villiers (équipe 1) et défaite contre Choisy (équipe 2). Les deux équipes des – de 14 ans font carton plein, face à SaintMaur et Nogent.

Contre Alfortville victoire des – de 16 ans, mais défaite des – de 18 ans. Enfin, défaite à Fresnes pour les seniors 1, et match nul des seniors 2 à Villiers.

Retrouvez toutes les infos sur Internet

www.champigny94.fr

dable, on avait bon espoir, mais il y a des paramètres qu’on ne maîtrise pas, la météo, les containeurs, les cétacés ; une baleine, ça dort entre deux eaux. La moindre erreur et c’est fini. J’étais responsable de la mécanique, du générateur et du déssalinisateur, s’il tombe en panne, on est mal… » Rien dans son enfance campinoise n’annonçait cette aventure. « Ce sont les opportunités de la vie. Mon père est normand, j’ai passé mes vacances en Normandie, pas loin de la mer. À 19 ans, j’ai fait de la voile sur le lac d’Annecy, j’ai trouvé ça magique ; ce fut un déclic. J’ai rejoint les bords de mer, j’ai passé mes diplômes, été

« Bien sûr que nous sommes fiers de lui. Il n’était pas prédestiné à voyager en haute mer, mais son projet, il l’a mené de haute main, avec persévérance, c’est bien qu’il ait pu aller au bout de son rêve, il y a cru et il a réussi. » Mme Duprey du Vorsent mère de Thierry, campinoise formateur, marin, skipper, et j’ai commencé la compétition avec la Gitana Team sur la Québec SaintMalo et la transat Jacques-Vabre. En 2011, j’ai intégré l’équipe de Loïck Peyron pour cette course. » De retour sur terre, Thierry attend un nouveau défi, et d’abord un nouveau contrat : « On est un peu comme des intermittents du spectacle. » À leur arrivée à Brest, il y avait foule et un énorme engouement. Des gens qui avaient suivi toute la course sur Facebook et Twitter ont demandé : « Maintenant que vous êtes revenus, on va faire quoi, demain? » Faire comme Thierry : continuer à rêver. Emmanuel Rongiéras

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.33


www.champigny94.fr Le salon d’arts actuels du CRAC à la Maison des arts plastiques, en 2010.

« De sexe indéterminé », œuvre de Serge Goulet, invité d’honneur du salon d’arts actuels CRAC.

Parole de…

Culture ARTS ACTUELS

CRAC boum hue !

Du 20 mars au 11 avril 2012, passez au salon du CRAC ! Peintures, sculptures ou vidéos… les arts actuels s’exhibent, en centre-ville. Amateurs ou néophytes, petits ou grands, ça va titiller l’imagination !

P « C’est le salon d’art de l’Est parisien, par excellence ! Il joue un rôle primordial, en aidant de jeunes artistes à se faire connaître, et en s’ouvrant à tous les publics. Et ça, aujourd’hui, c’est exceptionnel ! » SERGE GOULET

Artiste peintre et invité d’honneur du CRAC 2012

arfois controversés, voire dérangeants, ils questionnent notre société, bouleversent les codes… Les artistes contemporains attisent votre curiosité ? Laissez-vous surprendre, du 20 mars au 11 avril prochain, à l’occasion du salon d’arts actuels du CRAC (Créations et réalisations artistiques contemporaines), en centreville. Peintures, dessins, photos, gravures, vidéos ou sculptures… Les yeux auront bien du mal à ne pas papillonner entre les œuvres de 25 artistes professionnels, et celles du peintre val-de-marnais Serge Goulet, invité d’honneur de cette 13e biennale. « La création artistique a toujours eu sa place à Champigny, témoigne Florence Khaloua, directrice de la Maison d’arts plastiques, organisatrice du CRAC.

P.34 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

Cette année encore, malgré la conférences. Besoin d’évasion ? À baisse des finances publiques, partir du 20, rendez-vous au salon la Ville continue à soutenir les « d’art d’art » ! SANDRINE BECKER, PHOTOS DIDIER RULLIER jeunes talents, afin qu’ils fassent connaître leur production. » Avec un bel encouragement pour les lauréats du « premier prix du jury » et du « prix jeune public », qui se verront offrir une exposition personnelle en 2013, une plaquette de leur œuvre, et pour le premier, l’achat par la commune de l’une Salon d’arts actuels du CRAC de ses créations. Du 20 mars au 11 avril salle Rencontre entre les artistes Jean-Morlet (21, rue Albertcontemporains et les habitants, Thomas) et Maison des arts le CRAC est aussi l’occasion plastiques (157, rue de Verdun). pour tous de se sensibiliser à la > Ouvert mercredi et vendredi création… Pour les enfants des de 16h à 20h, samedi de 14h à écoles et des centres de loisirs, 19h et le dimanche 1er avril de en participant à des animations 14h à 18h. Conférences pédagogiques et à la désignation les 2 et 6 avril à 19h, inscription du « prix jeune public ». Pour les au 01 45 16 07 90. adultes, en assistant à une série de

!

infoSpratiques


Repères

Histoire

Juin 1830

début de la conquête de l’Algérie.

1er novembre 1954

début de l’insurrection algérienne

21 avril 1961

putsch de généraux contre l’indépendance D.R.

8 février 1962 manifestation au métro Charonne ; 8 tués.

18-19 mars 1962 Accords d’Évian et cessezle-feu.

22 août 1962

attentat du Petit-Clamart contre de Gaulle, par l’OAS. D.R.

5 juillet 1962

indépendance de l’Algérie

En France, le 24 avril 1961, les ouvriers de Renault manifestent contre le putsch des généraux d’Alger qui refusent l’indépendance de l’Algérie.

Fin de la guerre d’Algérie

19 mars 1962 : 50 ans

Il y a 50 ans, le 18 mars 1962, étaient signés les Accords d’Évian instaurant le lendemain le cessez-le-feu en Algérie. Ils mettaient officiellement fin à huit ans de guerre et 132 ans de colonisation française.

A

près huit années d’une guerre fratricide, les pourparlers s’ouvrent à Évian le 7 mars 1962 entre le gouvernement français et le FLN (Front de libération nationale). Les « accords d’Évian » sont conclus le 18 mars entre notam-

!

infoSpratiques

Commémorations 18 mars 9h15 : messe à St-Saturnin. 17h-21h : veillée au monument aux morts. Remise de médailles. 19 mars : 11h30 : rassemblement au monument aux morts en présence de la FNACA, l’UFAC(2) et du maire. La FNACA participera ensuite aux cérémonies à Créteil et Paris.

ment Louis Joxe, ministre des Affaires algériennes du président de Gaulle, et Belkacem Krim, chef de la délégation du FLN. Dans leur article 1, ils stipulent que le lendemain, 19 mars à 12h, « sera mis fin aux opérations militaires ». C’est le cessez-le-feu. Un soulagement pour la population et les soldats appelés. En parallèle, sont prévus : l’évacuation des troupes, un référendum sur l’indépendance algérienne, un exécutif provisoire, la libération des prisonniers… Pourtant, en dépit du cessez-lefeu, les violences continuent. Représailles du FLN, exactions de l’OAS (Organisation de l’armée secrète) se multiplient. La date du 19 mars, aujourd’hui encore discutée, marque pour les anciens combattants le retour des appelés

en métropole et la fin officielle des combats. Les accords d’Évian seront massivement approuvés par référendum en France, le 8 avril. Le 1er juillet, le peuple algérien vote son indépendance et le 4, Ahmed Ben Bella devient le président de la nouvelle République. 1962 marque la fin d’une guerre, légalement reconnue comme telle… en 1999. Des blessures encore vives. Comme l’exprime Claude Gascard, maire adjoint aux Anciens combattants et au Travail de mémoire, « la Ville souhaite que ces commémorations scellent la réconciliation ». béatrice lovisa (1) FNACA : Fédération nationale des anciens combattants en Alégrie, Maroc et Tunisie. (2) UFAC : Union française des anciens combattants.

Parole de…

« On nous a envoyés là-bas faire une guerre qu’on n’a pas voulue. J’avais 19 ans, et j’étais pour la liberté des peuples. On a vu tellement d’horreurs ; on en a tous un traumatisme. » Michel Hébert,

Président et fondateur du comité local de la FNACA(1)

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.35


Les tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs

Opposition municipale

Opposition municipale

Jean-Michel SCHMITT CONSEILLER MUNICIPAL

Opposition municipale

Michel DUVAUDIER Conseiller municipal

Laurent JEANNE CONSEILLER MUNICIPAL

Groupe DES élus ump

Groupe DES élus divers droite

La passion de Champigny - Centristes et Républicains

L’avenir de Champigny…

La gauche m’a tuer…

C

Les erreurs budgétaires du maire

n’était pas au cœur du débat d’orientation budgétaire lors du conseil municipal. Comme d’habitude, la municipalité communiste ne s’appuie pas sur les attentes des Campinois pour élaborer le budget. Nous avons eu droit à l’éternel meeting surréaliste « copié-collé » qu’on nous sert à chaque fois quel que soit le sujet. Bref, ce n’est pas encore cette année que notre ville s’engagera sur une politique capable d’éviter la spirale du déclin. Bien au contraire. Aligner des slogans politicards usés à seule fin de faire oublier l’échec de la politique locale de l’équipe municipale, c’est avouer son incapacité à diriger notre ville. Notre groupe continuera à dénoncer ce cynisme politique qui, d’un côté, vous inonde de propagande et d’un autre côté ne prend pas en compte nos vrais sujets de préoccupation. Et pourtant, les Campinois nous témoignent du quasi abandon de leurs quartiers au niveau de l’entretien de la voirie. Nos écoles devraient être en meilleur état et en pointe au niveau des équipements numériques. Il y a également la sécurité, qui devrait être une préoccupation essentielle pour un maire et qui n’est jamais abordée et traduite par des décisions concrètes en conseil municipal. L’accès à un logement pour les classes moyennes est un problème majeur. Désormais, les Campinois s’aperçoivent du double langage de la municipalité. Par exemple, lors du Conseil municipal du 1er février, des Campinois sont venus pour témoigner du mépris avec lequel la municipalité les a traités en ce qui concerne l’implantation d’une antenne relais. D’autres sont venus pour témoigner du manque de respect humain élémentaire qui leur est dû de la part de la municipalité lorsqu’une décision importante est prise dans leur quartier. En effet, la municipalité a décidé de créer un périmètre d’études et d’actions foncières dit « Marais/deGaulle » et le projet a été présenté comme s’il n’y avait aucune présence humaine installée sur ce quartier. Mépriser à ce point le dialogue et l’importance des attaches humaines pour les dizaines de familles concernées est honteux et indigne de la République. Certes nous avons besoin de développement économique. Nous le réclamons en permanence mais pas de cette façon-là, en ne respectant pas l’Humain. Vous voyez bien que les slogans de façade, assénés lors des rencontres bidons et pourtant dites citoyennes, sonnent creux. Les Campinois ont eu raison de s’indigner et d’entrer en résistance contre la municipalité communiste.

P.36 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012

’est l’histoire d’une ville qui a tout pour réussir. Une situation géographique exceptionnelle avec son passé historique, ses bords de Marne, ses vieux quartiers pavillonnaires, sa proximité de Paris et de l’autoroute, ses possibilités économiques. Malheureusement pour elle, les communistes en firent un de leur bastion il y a une cinquantaine d’années, soutenus par quelques socialistes. Depuis, ils n’ont cessé de défigurer notre ville avec un accroissement constant du parc de logements sociaux ou aidés, d’un goût architectural discutable. On diabolise le propriétaire qui, comme chacun sait, vote à droite ! Ce développement électoraliste a entraîné un appauvrissement de notre ville, un climat pesant d’insécurité et de délits. Aujourd’hui, la municipalité en place n’a qu’une idée : accroître cette situation, quitte à nous « endormir » lors des conseils municipaux, n’ayant jamais d’idée précise quand elle a préempté mais commence par déplacer ou expulser les riverains. Elle n’hésite pas à mettre la pression sur les vendeurs pour éliminer les promoteurs privés, construit des verrues dans nos quartiers pavillonnaires, retarde les permis de construire, « informe » les agents immobiliers qu’elle luttera contre la spéculation sans aucune considération économique ave le grand argument : l’arrivée du métro…dont vous savez tous qu’elle se réalise exclusivement grâce à notre maire alors que c’est une décision volontariste de notre président ! Notre jolie ville se meurt, quoiqu’ils en disent ! Ils voudraient vous faire croire l’inverse, accusant l’opposition de propos systématiquement négatifs : une si belle ville où l’on peut cheminer tranquillement. Sommes-nous les seuls, à réellement voir Champigny comme elle le devient ? Quand vous venez des villes voisines, pas besoin de panneau pour voir la différence ! Nous, qui communiquons avec l’ENSEMBLE de la population, nous entendons vos messages « nous voulons déménager », « nos rues et nos trottoirs sont délabrés », « nous n’avons pas le tout-à-l’égout », « nous n’avons pas d’accès moderne à Internet », « nous ne nous sentons plus chez nous », « nous avons peur », « nous ne trouvons plus de commerces. », etc. Avez-vous trouvé de quoi faire avancer Champigny, exprimé vos attentes dans le questionnaire Consult’action ? Nous, non ! Heureusement, ce n’est pas une fatalité, mais il faut rapidement appliquer les premiers secours à Champigny pour qu’elle revive, ENFIN.

L

e budget 2012 sera voté à la fin de ce mois. Contrairement à ce que le maire d’extrême gauche avance, l’État a assuré l’ensemble des compensations au titre les répartitions État-villes, ainsi Champigny a reçu 51 000 euros de plus de l’État que l’année précédente. Ce budget 2012 s’inscrit dans la même continuité depuis que le maire actuel est en charge des responsabilités en 1989. Peu d’investissements et beaucoup de dépenses de fonctionnement à court terme. Un Campinois sur deux paie des impôts locaux, ce qui oblige le maire, fort de sa conception communiste, à augmenter la pression fiscale sur les classes moyennes et les employés. Les impôts ne cessent d’augmenter, sauf l’année des élections, mais nous avions subi une hausse de + 4 % l’année dernière. L’erreur budgétaire majeure du maire repose sur l’absence de développement de notre potentiel fiscal en raison des axes politiques que notre ville subit depuis tant de décennies : • L’absence de développement économique alors que nous disposons de réserves foncières importantes. Les communistes campinois ont toujours considéré les entreprises comme un ennemi. Pourtant ce sont bien les sociétés et les chefs d’entreprises qui créent les richesses dont nous avons besoin, mais aussi les emplois et une part importante des ressources fiscales. Les communistes d’autres villes, comme Fontenay, l’ont compris, pas ceux de Champigny. • La seconde erreur budgétaire est celle qui consiste à augmenter de façon continue le nombre et la part d’HLM pour la porter de 40 à 50 %. La loi impose 20 % de HLM et tous les maires doivent faire le maximum pour atteindre cet objectif. Avec 40 % nous en avons le double. Au-delà du sujet de la mixité sociale, le problème est avant tout fiscal. Les HLM ne paient pas de taxe foncière et plus de la moitié des locataires ne paient pas de taxe d’habitation. Continuer à construire des HLM à Champigny, c’est donc réduire nos ressources fiscales. La bonne mesure fiscale sur le long terme c’est de développer une ville équilibrée dans son urbanisme et ses finances. Pour ce faire, il faut construire un peu plus de résidences privées en accession à la propriété afin d’obtenir l’équilibre fiscal avec un tiers de pavillons, un tiers de HLM et un tiers de résidences privées.


Majorité municipale

Majorité municipale

Isabel FLORESRACMACHERS MAIRE ADJOINTE

Majorité municipale

Jeannick LE LAGADEC CONSEILLERE MUNICIPALE DELEGUEE

Valérie ZELIOLI MAIRE ADJOINTE

Groupe DES élus socialistes

parti de gauche

groupe DES élus communistes et républicains

Une politique volontariste en direction des femmes

Rendre visible le combat féministe

Stop aux fermetures de classes !

l y a 40 ans, le monde occidental vivait les grandes heures du combat féministe : les femmes bousculaient le monde patriarcal qui les confinait dans des rôles déjà définis et reprenaient en main leur corps et leur esprit. Aujourd’hui, des millions de femmes se soulèvent contre le diktat de la domination masculine encore en vigueur dans de trop nombreux pays. Parmi elles, les femmes israéliennes qui dansent et chantent dans les rues contre l’intolérance et les interdictions à leur encontre, ou les femmes libyennes qui ne veulent plus se cacher, être reléguées, humiliées, ou encore les Marocaines combattant contre la persistance de pratiques polygames. Les Égyptiennes, elles, ont massivement manifesté, en s’adressant au pouvoir, aux hommes, au monde. De leur côté, les femmes françaises continuent d’occuper, non sans peine, tous les secteurs de la société. Vigilance, persévérance et action sont les trois composantes de toute construction vers l’égalité. Force est de constater que les femmes sont au cœur de questions de société et même de conflits géopolitiques. Elles agissent ici et là, ici et maintenant. Cependant, la crise financière et économique et les mesures adoptées pour lutter contre celle-ci représentent un danger pour les droits acquis qui se traduit par la baisse des aides financières aux programmes en direction des femmes et par d’importantes coupes budgétaires dans les services publics, garants de la cohésion d’une société plus égalitaire. La crise ne doit pas servir d’excuse à la réduction des politiques en faveur des femmes. À Champigny, les associations mènent de nombreuses actions, principalement contre les préjugés, les stéréotypes, les violences intrafamiliales, les orientations scolaires et pour une égalité réelle entre les deux sexes. Puisque la question de l’égalité entre les femmes et les hommes est une question de société, les socialistes, avec la municipalité, travaillent à la mise en place d’une politique volontariste en faveur de la « cause des femmes », notamment en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et l’égalité professionnelle. L’objectif est de mieux sensibiliser les hommes et les femmes, les jeunes, les entreprises et l’administration locale à ces questions, tout en proposant des solutions. Pour l’égalité, contre les violences, des politiques publiques, aux moyens suffisants, sont indispensables.

e féminisme n’est pas un concept hors-sol. Il est pris dans les logiques sociales et tout particulièrement les logiques de domination. Comme le travail est un lieu de domination, on y trouve bien souvent des logiques de domination combinées, sexisme et salariat qui produisent le pire : la précarité des existences. Ces inégalités touchent les Campinoises et essentiellement les femmes. Elles représentent en France 80 % des travailleurs pauvres. Déjà en 1968, des femmes se battaient pour l’égalité des salaires. En 2012 la différence en France est encore de 27 %. Il reste à faire... Les femmes sont les principales victimes de la violence conjugale et l’on dénombre 75 000 viols tous les ans sur notre territoire. Pourtant, ni victimisation ni résignation ni individualisation, c’est par un projet collectif progressiste que notre société continuera à avancer. Chaque année, la journée internationale de la femme est l’occasion de faire le point sur la condition des femmes, l’égalité, mais aussi de regarder au-delà de nos frontières et d’approfondir notre réflexion concernant les avancées futures. Les luttes féministes sont toujours d’actualité. Elles se sont construites au travers de l’histoire, notamment grâce aux luttes de nos aînées. J’en profite pour rendre hommage à Simone de Beauvoir. Elle s’est attachée au combat pour l’amélioration de la condition des femmes. On parle beaucoup et à juste titre de Simone Veil mais Simone de Beauvoir est aussi un sacré jalon pour le combat des femmes. Notre conception du féminisme remet à la fois en cause le système capitaliste et le patriarcat. La crise du capitalisme remet en selle un retour à l’ordre moral qui représente une régression pour l’ensemble des femmes. La question sociale est au cœur du féminisme. La précarisation du monde salarié touche majoritairement les femmes. La vie familiale pèse d’abord et avant tout sur les femmes. La municipalité combat la précarisation et construit le service public communal comme réponse à l’accompagnement des familles campinoises, et notamment des femmes. Les élus du Parti de Gauche s’engagent à poursuivre les luttes pour l’égalité tout au long de l’année 2012. Le féminisme est et restera un combat de tous les jours !

epuis 2007, l’école publique est attaquée de plein fouet : c’est une régression considérable et brutale de notre système éducatif menée par le gouvernement Sarkozy. En cinq ans, 66 400 postes ont été supprimés, 14 000 suppressions sont prévues pour la rentrée 2012-2013. À Champigny, quatre écoles élémentaires sont concernées : Jacques-Decour, Anatole-France, Jacques-Solomon, Henri-Bassis et l’école maternelle Irène-Joliot-Curie. Il faut aussi ajouter trois classes d’adaptation supprimées (CLAD) à Joliot-Curie /  A.-Thomas, Maurice-Thorez A, Romain-Rolland et la suppression de trois postes du Réseau d’aide spécialisée pour les enfants en difficultés (RASED). Le secondaire est également impacté par des suppressions de postes et une forte diminution de la Dotation horaire globale (DHG). Tous les secteurs de notre ville sont touchés. On s’acharne sur les élèves des milieux populaires qui seraient les plus durement frappés par ces nouvelles restrictions budgétaires. Preuve que sans un coup d’arrêt net à cette politique destructrice, d’autres phases de régression sont encore devant nous. Pour les élus communistes et républicains, il est inacceptable que l’Inspection académique ne parle que « chiffres, économie de moyens » mais jamais « besoins des élèves ». La mobilisation des enseignants, des parents, des citoyens s’organise et doit s’amplifier. Nous sommes à leurs côtés pour refuser cette dégradation sans précédent. Nous exigeons donc l’annulation de toutes les fermetures et nous formulons des propositions pour un service public de l’éducation gratuit et laïque : 1. Mettre en place un véritable plan d’urgence de lutte contre les inégalités. 2. Que le service public d’éducation nationale garantisse l’accès à l’éducation pour tous, sur tout le territoire. 3. Construire une culture commune, les mêmes programmes doivent être dispensés à tous jusqu’à la fin du collège. 4. Que l’orientation dans les différentes voies du lycée général, professionnel ou technologique soit un vrai choix. 5. Défendre et transformer l’école maternelle avec une obligation de scolarisation à trois ans et accessible dès 2 ans pour les familles qui le souhaitent. 6. Parce que développer l’école, c’est investir dans l’avenir, rétablir tous les postes supprimés depuis 2007 et porter le budget de l’État consacré à l’éducation de 5,6 % à 7 % du PIB.

I

L

D

N° 437 - mars 2012 - Champigny notre ville -

P.37


Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au : 01 45 16 40 08 -----------

Dominique Adenot (PCF), maire sur rendez-vous, en mairie

Tél. 01 45 16 40 15

Christian Fautré (PCF), 1 adjoint er

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie

Marie Kennedy (PCF), 8 adjointe e

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

• le 1er vendredi du mois de 9h30 à 11h, Maison du Projet aux Mordacs

Tél. 01 45 16 40 08

• le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly

Tél. 01 48 80 82 72

• le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 45 16 40 08

Marie-Odile Dufour (PS), 2e adjointe

Tél. 01 48 80 63 04

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3 samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé Pierre-Rouquès e

Tél. 01 45 16 81 13

Georges Charles (PCF), 3e adjoint Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

• le mardi de 9h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Sylvaine Ettori (Parti de Gauche),

4e adjointe

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie • un à deux mercredis de 16h30 à 17h30, Maison du Projet aux Mordacs

Tél. 01 45 16 40 43

Gilles Desseigne (PS), 5e adjoint

Développement économique, emploi-insertion, artisanat et commerce

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

• le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

• le mardi de 18h45 à 19h45 en alternance au LCR Jalapa et LCR des Meilliers • le jeudi de 17h à 18h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Fily Keita (PCF), 16e adjointe

Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs, jeunesse.

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar

14, rue Louis-Talamoni

Tél. 01 45 16 40 08

Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

Isabel Flores-Racmachers (PS),

Tél. 01 48 81 82 65

Droits des femmes, formation professionnelle

Claude Guerrier (PCF),

10e adjointe

Claude Gascard (PCF), 11 adjoint e

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie

conseiller municipal délégué Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

• le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

Jeannick Le Lagadec (Parti de Gauche), conseillère municipale déléguée Petite enfance

• le mercredi de 10h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 43

Brigitte Terrade (PCF), 6 adjointe

Valérie Zélioli (PCF), 12e adjointe

François Cocq (Parti de Gauche),

e

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le mercredi de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

• le 1 et 3 jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie er

e

Tél. 01 45 16 40 08

Bernard Lécuyer (PS), 7e adjoint

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 25

Belhassen Blimi (PCF), 13 adjoint e

Initiatives publiques et vie associative, immigration - droits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

• le jeudi de 15h à 17h, Maison du Projet aux Mordacs • le vendredi de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou

(Gauche Alternative Champigny), conseillère municipale déléguée Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• un mardi sur deux de 14h30 à 16h30, LCR : 18, rue du Docteur-Bring

Tél. 01 45 16 40 08

Xavier Defranoux (PS),

Nicole Pasquier (PCF), 14e adjointe

conseiller municipal délégué • Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

Tourisme

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie

• le mardi de 9h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19

* ayant une délégation

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre aux permanences indiquées. PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste.

01 45 16 40 00 Service de l’état civil 01 45 16 40 83 Service des élections 01 45 16 40 81 Coordinatrice Petite enfance 01 47 06 65 91 Maison de justice et du droit 15, rue Albert-Thomas

Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

•le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins

Tél. 01 45 16 40 08

14, rue Louis-Talamoni

Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint

Tél. 01 48 80 63 04

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Hôtel de Ville

01 45 16 18 60 Centre communal d’action sociale

01 45 16 40 00 Mission locale intercommunale des Bords de Marne

Antenne de Champigny/Chennevières

15, place Rodin - 01 48 80 73 06 Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre 4, place Lénine - 01 48 81 75 45 Hauts de Champigny 11, place Rodin - 01 45 16 82 00 Poste principale 54, rue Jean-Jaurès - 01 55 09 30 80 France Télécom

Agence de Saint-Maur 24, avenue de la République - 10 14

Pôle emploi 39 49 Caisse d’allocations familiales 2, rue Georges-Dimitrov

0 810 259 410 ou www.caf.fr

(prix d’un appel local depuis un fixe)

Sécurité sociale • Espace d’accueil

7, rue de l’Abreuvoir

• Espace d’accueil

5 bis, bd de Stalingrad - 36 46 Coût d’un appel local à partir d’un poste fixe

Commissariat Urgence police : 17 7/9, place Rodin - 01 45 16 84 00 Annexe République 95, avenue de la République

01 48 82 51 20 Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque - 01 48 81 03 97 ou 18 Trésorerie principale 142, avenue Salengro - 01 48 81 52 59 Hôtel des impôts 13, rue Gabriel-Péri - 01 45 16 61 00 Inspection du travail Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil - 01 49 56 29 44

01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42

P.38 - Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012


Urgences

du 16 janvier au 12 février

Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro Samu : 15

PALLUEL VIDÉO

Médecins de garde

Sami (composez le 15) (Service médical d’accueil initial) 11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins) du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

Dentistes de garde dimanches et jours fériés Tél. : 01 42 61 12 00

Pharmacies de garde Dimanche 4 mars Pharmacie Schreiner 71, avenue de la République Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 00 16 Pharmacie Huynh Centre commercial du Bois-l’Abbé Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 80 64 18 Dimanche 11 mars Pharmacie Nguyen 14, rue Charles-Floquet Joinville-le-Pont Tél. 01 42 83 85 05 Pharmacie des Terrasses 46bis, rue du Général-de-Gaulle Chennevières-sur-Marne Tél. 01 49 62 74 29 Dimanche 18 mars Pharmacie Bourliaud 40, rue Albert-Thomas Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 01 88 Pharmacie Tartas Centre commercial de la Briqueterie 4, rue du Président-Kennedy Noiseau Tél. 01 45 90 02 28 Dimanche 25 mars Pharmacie Sala 6, rue de Paris Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 50 Dimanche 1er avril Pharmacie Oudin 6, place Vercingétorix Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 80 80 91 Pharmacie Chikly Dumas 125, avenue du Général-de-Gaulle Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 54 48 Consultations sans rendez-vous CDAG-Ciddist (Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST) CMS Maurice-Ténine lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30 CMS Pierre-Rouquès jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30 Renseignements : 01 48 82 58 12

Cadrage, montage et production de films pour tout type d’événement 06 21 35 09 40 christophe.palluel@gmail.com

NAISSANCES

Kelyan VANDERBERGH (01.01) • Nael AMRI (05.01) • Kelya GAUTHEROT (06.01) • Theo RODRIGUES 06.01) • Nuno DAS NEVES (06.01) • Saphyr LAMBERT-BELBARKA (10.01) • Mathilde HELENO (11.01) • Rozenn CHAMPENOIS DEVEAUX (12.01) • Ahmed ANINI (13.01) • Nathael LANCEL FERNANDES (13.01).

STUDYFARE

MARIAGES

Vente de meubles et d’articles de décoration sur internet http//stores.ebay.fr/stylebaroquedecobay

Bakary FANÉ & Awa BA SOUMANO • Ali HAMANI & Mina GHENJI • Selvarajah THASAN & Yasotharani VELUPILLAI • François DETRILLE & Ibtissem KHAROUNE • Ali SAIDI SIEF & Fella BENNACEUR • Kevin TOSCA & Christine PERROT • Philippe ZACARIAS & Sandra DA SILVA • Pierre AVRIL & Catherine PINCHOT • Lotfi GUIRAT & Nesrine YOUSSEF • Momo M’GUIÂDA & Dounia ABBASSI • Rachid REGUIEG & Mélanie RENALDOS • Michel MAKENGO & Nancy MATONA.

DECES

Agathe BODO • Solange AURICHE veuve DELAIN • Yvonne MAGNOUX veuve GILLODES • Madeleine GOBERT veuve MARTINEZ-FERNANDEZ • Laura TOSONI • Jeanne LE MOUËLLIC • Salvator DI VITA • Gérard POMMIER • Michel VAN ELSÜE • Marcelle BERTRAND veuve HUC • Denise DELAIRE épouse BASCHERA • Roger FERTAT • Sylviane JEAN épouse NEBBAK • Jean MULLARD • Jean DOUSSOT • Mario GONCALVES DA SILVA • Christiane GUÉDAS veuve MAYET • Denise DÉBONTRIDDER veuve LEROUX • Giovanni MARENGHI • Tayeb LAROUI • Annick CHEVALIER • Jeannine NAU veuve BITRAN • Denise VERDIER veuve POISSON • Jean VIALADE • Ginette GARNIER épouse MANIEZ • Colette BOISHUS • Evelyne SOUVIGNÈS épouse FARAILL • Sandra GAJIC • Jeannine PETIT • Marie-José ORIZONO • Van Nam PHAM • Micheline GILQUIN • Amandine MESPOULET veuve BOUCHET • Arlette ZERDOUN veuve FREDJ • Rosaria DE JESUS OLIVEIRA MARQUES épouse DA SILVA ROGRIGUES • Fatoumata SIMA • Hermosa ELIE • Marcel CAPUT • Thierry TOURNAY • Aleksandar LEVAJKOVIC • Marcel FOURNET • Alain BENOIT • Yvette LEPINOIT épouse BURLOT • Christian VACHERON • Dominique BACQUET • Boussad REZGUI.

Réalisation de packs complets pour étudier à l’étranger : Études, logement, transports 06 75 54 83 42 www.studyfare.com

STYLE BAROQUE DECOBAY

ISABELLE JOYEUX

Assistance secrétariat ou prospection commerciale pour les entreprises 06 50 55 17 87 isa.joyeux@gmail.com

DANIEL DOS SANTOS

Ferrailleur. Enlèvement gratuit 06 21 71 12 70 daniel_dos_santos@msn.com

DELPHINE BONY

Cabinet d’orthodontie 32, avenue d’Alsace-Lorraine 09 50 50 15 32

Changement d’adresse : MÉDECINS À DOMICILE 7/7, 24/24

2, rue du professeur-Milliez 01 49 81 76 26 medadom94@free.fr

N° 437 - mars 2012 -

Champigny notre ville - P.39


LA QUALITÉ EST NOTRE FORCE DEPUIS 27 ANS FENÊTRES VOLETS BATTANTS VOLETS ROULANTS PORTES D’ENTRÉE PORTES DE GARAGE

U et PVC DESIGN CONTEMPORAIN AL RS EU UL CO DE E LARGE GAMM FABRICATION SUR MESURE E SÉCURITÉ À TOUTE ÉPREUVONIQUE PH ISOLATION THERMIQUE ET LES AB CL CY RE S UIT PROD

Bénéficiez gratuitement d’une étude personnalisée en vous rendant dans votre agence PFG - Pompes Funèbres Générales

NOS MENUISERIES RÉPON

FRANCE

FABRICANT FRANÇAIS - PRIX DIRECT D’USINE* POSE ASSURÉE PAR NOS SPÉCIALISTES AGRÉÉS SALLE D’EXPOSITION POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT - PRODUITS ÉLIGIBLES AU CRÉDIT D’IMPÔT ET AU PRÊT À TAUX 0%** 'ENVIRONNEMEN

T

BIEBER PVC PARIS

ZAC des Tuileries - 26, rue de l’Ormeteau - 77500 CHELLES

Tél. : 01 64 21 80 40 bieberpvc.claire@gmail.com

Fax 01 64 21 80 41

www.bieber-pvc.com

UN

E EN

TREPRISE RESPECTU

EU

LaMineBleue 03 88 01 21 13

* usine à Diemeringen (67430) ** selon loi de finances en vigueur

DE L

OGF - 31, rue de Cambrai 75946 Paris Cedex 19 - RCS Paris 542 076 799 - SA au capital de 40 904 385 € - Habilitation 06-75-001 - Identifiant TVA FR92 542 076 799 - Intermédiaire de mandataire d’assurance - N° Orias 11.059.967OGF COURTAGE - Mandataire d’Assurance - SAS au capital de 37 000 € - 31, rue de Cambrai 75946 Paris Cedex 19 - RCS Paris 352 823 025 Identifiant TVA FR 43 352 823 025 - N° Orias 07.025.990 Sous le contrôle de l’ACP (Autorité de Contrôle Prudentiel) 61, rue de Taitbout 75009 Paris - www.orias.fr - AUXIA - SA au capital de 74 545 776 € - Entreprise régie par le Code des assurances - 29, rue Cardinet 75858 Paris Cedex 17 - 422 088 476 RCS Paris - * Appel gratuit depuis un poste fixe depuis une ligne de l'opérateur historique en France métropolitaine, hors surcoût éventuel appliqué par votre opérateur.

ENCE DES BÂTIMENTS DE

SE

PFG - Pompes Funèbres Générales 13, rue Albert Thomas à Champigny-sur-Marne 01 47 06 00 68

DENT AUX CRITÈRES D’EXIG

Penser différemment la route Les filiales Screg dessinent les routes et les infrastructures de demain

www.epicea.com - 10/2008

Nos routes et nos villes se transforment. Les attentes en matière de sécurité, de performance et de respect de l’environnement deviennent plus fortes. En privilégiant l’innovation, les filiales Screg vous permettent d’optimiser vos projets et de réaliser des infrastructures plus sûres, plus durables et plus économes en énergie.

VOS

ROUTE S ET VOS PROJETS PR E N N E NT VI E.

www.screg.fr

ORPI Agence C.C.I.

CHAMPIGNY

CHAMPIGNY PROCHE RER

Maison (4 pièces) du début du siècle avec séjour, 3 chambres et un bureau au sein d’une rue calme. Édifiée sur terrain de 398 m² avec possibilité de construction. Façade de 12 m.

Ce 4 pièces de 86 m² avec 2 grands balcons, dans petit immeuble ravale vous propose une cuisine équipée, un double séjour plein sud et 3 chambres. Cave et box double.

Place du Marché de Cœuilly – 94500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 45 16 30 30 cci@orpi.com - www.orpi.com PRIX : 320 000 €

BM Champigny Mars.indd 5

dpe : F PRIX : 285 000 €

dpe : D

17/02/12 11:42


annonces

Petites Emploi

• Dame sérieuse et motivée avec exp. cherche hres ménage, repassage. Tél. 06 29 39 27 92

• Pour tous ceux qui ont besoin d’une femme de ménage qui ferait aussi le repassage. Contactez-moi. • Dame recherche hres ménage et/ Tél. 06 22 70 32 07 ou repassage. Tél. 01 48 80 95 91 • Auxiliaire de vie cherche à s’occuper de pers. âgées : toilette, repas, nuit, course, fin de vie, accueil de jour. Tél. 06 43 95 11 50

• Travaux d’entretien int., peinture, montages... Travaux au jardin. Nettoyage, karcher, taille, petite maçonnerie... Possède fourgon. • JF cherche ménage, garde d’en- CESU. Tél. 07 61 56 47 00 fants, repassage mardi-mercredi. • Peintures soignées à prix Tél. 06 05 31 09 19 corrects par peintre retraité. Tél. 01 45 16 99 60 + répondeur • JF sérieuse cherche hres ménage, repassage, garde d’en- • Monsieur sérieux recherche fants ou pers. âgées. Tps complet. ménage, jardinage, bricolage. Tél. 06 05 70 35 10 Tél. 01 45 16 00 72 • JH très motivé et sérieux cherche à faire peinture, papier peint (pas d’électricité) chez particuliers et entreprises. Tél. 07 51 07 86 02

• Dame cherche hres ménage, garde de pers. âgées le soir pour les repas, du lundi au vendredi à partir de 17h. Tél. 01 45 16 95 28 / 06 18 77 46 39

• Jeune maman cherche à faire ménage et garde d’enfants • JF sérieuse cherche hres ménage, chez particuliers ou hôtesse repassage, garde d’enfants ou pers. de caisse jusque mai 2012. âgées. Tél. 06 88 49 01 78 Tél. 06 23 41 06 51 • Dame cherche hres ménage, • Entretien d’immeuble, dépan- repassage. Tél. 06 15 93 41 22 nage, installation sanitaire, chauffage par plombier retraité. • Dame cherche hres ménage, Tél. 09 53 15 01 37 /06 17 11 88 57 repassage. Tél. 06 16 23 96 14 • Dame cherche hres de ménage, • JF cherche hres ménage, repasrepassage et garde d’enfants. sage, garde pers. âgées ou enfants mi-temps. Tél. 01 45 16 28 21 Tél. 06 01 12 52 04 • Dame cherche hres ménage, repassage, garde d’enfants et pers. âgées w-e et nuit. Tél. 06 68 21 69 96

• Retraité jardinier 35 ans d’exp. tt entretien de jardins. Remise à niveau, taille, rénovation de pelouse… Possède matériel. CESU. Tél. 06 84 23 05 27

• Dame cherche hres de ménage, repassage, garde d’enfants • Cherche poste de travail ou pers. âgées tous les jours. stable comme agent d’entretien. Exp en restauration scolaire. Tél. 06 09 22 33 62 Tél. 06 16 69 87 00 • Dame sérieuse avec exp cherche hres ménage et repassage. • Auxiliaire de vie cherche à s’occuTél. 01 41 77 72 93 / 06 22 94 55 23 per de pers. âgées : toilette, repas, nuit, fin de vie, accueil de jour. • Dame cherche hres ménage, Tél. 06 43 95 11 50 repassage. Tél. 06 77 13 11 11 • Jeune femme sérieuse vient cher• Auxiliaire de vie avec exp. et réf. cher votre linge à votre domicile, recherche emploi auprès pers. le repasse et le rapporte. Travail âgées valides w-e, jours fériés, soigné. Tél. 06 80 26 00 42 nuit. Tél. 06 60 22 17 57 • Recherche hres de ménage, • Dame recherche hres ménage, repassage, gardes de pers. âgées repassage, gardes enfants ou pers. ou d’enfants. Tél. 06 05 70 35 10 âgées. Tél. 06 26 93 06 67 • Auxiliaire de vie recherche à s’oc• Monsieur sérieux cherche ts cuper d’une pers. âgée : grande exp. travaux entretien int./ext., petite Pour toilette, repas, ménage, repasmaçonnerie, peinture, rénovation, sage, course et tâches usuelles pose parquet, montage de meubles. de la vie. Très bonnes réf. Dispo Jardin : taille, débroussaillage, plan- 13h-19h, nuit en cas de besoin. tations. CESU. Tél. 06 15 08 41 89 Tél. 06 21 65 05 19 / 01 77 22 41 06

• Dame sérieuse avec réf. cherche hres ménage, repassage, courses. Mardi et vendredi, parfois samedi. Tél. 01 48 81 36 52 / 06 67 47 13 94

Garde d’enfant • Assistante maternelle agréée PMI cherche bb ou enfants à garder. Ambiance familiale, soins et sorties assurés. Une place disponible centre-ville, pavillon. Tél. 06 71 10 43 34 • Assistante maternelle agréée PMI, non-fumeuse, sans animaux, avec gde exp. cherche enfant à garder centre ville proche La Poste. Tél. 01 48 80 04 31 / 06 17 23 59 93 • Assistante maternelle agréée, non-fumeuse cherche enfant à garder 3 mois-3 ans et demi, tps complet ou partiel. Tél. 09 50 21 78 05/ 06 17 74 24 23 • Assistante maternelle agréée PMI, CAP Petite Enfance, nonfumeuse, pas d’animaux, maison + jardin, cherche enfants à garder ts les jours sf mercredi. Le PlantTremblay. Tél. 09 51 46 11 55/ 06 10 07 57 91 • Assistante maternelle agréée cherche enfants à garder de 3 mois à 3 ans. Tremblay, non-fumeuse, pas d’animaux. Tél. 09 50 67 84 66 /06 25 11 14 32 • Assistante maternelle agréée, non-fumeuse, centre-ville, cherche à garder enfants les mercredis, les vacances et faire du baby sitting les soirs et week-ends. Tél. 01 41 77 90 04 / 06 66 75 22 54

• Tous à vos crayons ! JH diplômé CESAM (Centre d’enseignement spécialisé des arts narratifs) donne cours BD, dessin et peinture pour débutant et confirmé mercredi et samedi. Tél. 06 71 74 53 59

• Prof. expérimenté bilingue donne cours particuliers d’allemand ts niveaux et/ou stages intensifs de remise à niveau. Tél. 06 01 77 94 45

• Combi de ski Quechua taille S (1,70 m) servi 1 fois (30 €). Combi ski Ruganor pour enfant 1,28 m (15 €). Chaussures rando Que• Enseignant donne cours de chua neuves taille 42 (10 €). maths à domicile niveau collège. Tél. 01 48 85 75 83 Tél. 01 45 16 95 68 / 06 01 80 69 57 • Commode blanche 4 tiroirs L 70,5 • Prof de maths donne cours à H 72,5 l 35 (35 €). Tél. 01 45 16 30  e domicile. Niveaux : collège (3 ), 84/06 04 40 56 43 lycée, BT et prépa (ECE1 et ECE2). Préparation au bac (Terminale S, • Disques 45 t, 33 t, électrophone ES, STI, ST2S…) avec ou sans spé Philips (78-45-33 t), électrophone 45 t, range-disques, 45 t contes et maths. Tél. 01 71 56 61 24 comptines, appareils photos pour • Prof de français confirmé avec collections, agrandisseur N&B, profort taux de réussite aux examens jecteur diapo. Tél. 01 55 98 26 65 propose : cours, stages intensifs de révisions, remise à niveau, prépa à • 1 volet bois sapin l 0,59 H 0,98 l’épreuve anticipée de français, au (40 €), 2 volets bois sapin l 0,59 brevet des collèges. Stages intensifs H 1,19 (70 €), chaînes neige 175 pdt vacances scolaires et samedi. x 13A205 x 6013 (30 €), barres de toit (10 €), casque moto taille Tél. 01 43 97 26 36 56 (30 €), machine à pain Eurêka • Prof de batterie propose cours à (30 €). Tél. 01 47 06 28 66 votre domicile ou au mien (cabine acoustique et matériel informatique) • Matelas 140 souple neuf (45 €). face collège Willy-Ronis. Actuelle- Tél. 06 50 23 79 69 ment 12 élèves/sem, 4 ans d’exp. • Gd buffet bois sculpté, penTél. 06 29 34 47 22 dule ivoire verte. Prix à débattre. Tél. 01 48 80 10 38

Recherche

• Vêtements naissance-12 mois. • Recherche JF pour préparer et Etat neuf. Tél. 09 54 17 91 18 emmener le matin deux enfants à la maternelle Henri-Bassis. • Gazinière Dietrich 1 plaque élecTél. 06 65 76 53 59 / 01 48 81 58 48 trique + 3 feux gaz et four électrique propre (50 €). Tél. 01 41 77 18 30

• Assistante maternelle agréée, Propose Cœuilly, cherche enfant de pro• Auto-entrepreneur diplômé, fesseur à garder pour sept. 2012. agréé, propose services à la Tél. 06 58 40 25 80 personne, tout type de transport • Assistante maternelle agréée non- toutes distances, toutes destinafumeuse, sans animaux cherche tions 24h/24, 2,5 €/km/h. CESU. enfants à garder. Accueil proche du Tél. 06 16 19 92 92 parc du Plateau. Tél. 01 48 81 94 80 /06 25 69 95 46

Bric broc

Cours

• Petits vins 1967 bons prix, vêtements homme taille 42/44 neufs, petits prix. Lampadaire année 70/80 bois + cuivre à débattre. Veste fourrure roux et beige (renard) bon état (60 €). Disques 45 tours années 80 petits prix. Tél. 06 87 75 64 57

• I-Pod, 8 GB servi même pas 4  mois, chargeur USB inclus (150 €). Tél. 07 51 07 86 02

• Prof. expérimentée propose cours d’anglais tous niveaux. • Coffre rectangulaire pin massif Tél. 01 48 80 50 28 de rangement finition miel cirée. • Ex prof de collège propose aide Dimensions : 71 x 46,5 H 38 cm scolaire, français. CESU, déduction (40 €). Tél. 06 76 76 60 16 fiscale. Tél. 06 75 87 14 42 • 10 marches pour mezzanine • Prof de guitare donne cours (70 € à débattre). 4 chaises Louis tous styles. Cité-Jardins. CESU. XVI (400 €). Lit blanc en fer Sauger Tél. 06 17 13 09 24 (110 €). Tél. 06 37 88 44 85

• Jupes longues 40/542 tweed gris et polyester noir taille 42/44 (20 € les 2). Pantalon femme cuir noir modèle sport entièrement doublé bon état (80 €). Tél. 01 47 06 55 22

Auto-moto • Twingo année 1996, 121 000 km. Freins et pneus neufs (1 500 € à débattre). Tél. 07 70 14 85 82

Animaux Jeune retraitée aimant les animaux cherche à garder votre chien (des chiens sociables) ou votre chat pendant vos vacances, dans l’année, ou absence des maîtres si besoin… prix : environ 15 €/ jour. J’habite Champigny. Mail : sylviane_matisse@hotmail.fr. Tél. 06 10 77 50 95

Champigny notre ville - N° 437 - mars 2012 - P.41


������������ ����� ���� ����

CNAV APA

��

   �

�� �x d’�un appe�l lo�ca l)

�    

���������

C’est encore meilleur livré à domicile par Appétits & Associés !

(p ri

www.appetits-associes.fr

Les spécialistes des repas de qualité livrés à domicile

ENTREPRISE

Martins ➨ Ravalement peinture ➨ Isolation thermique extérieure et intérieure ➨ Peinture intérieure et extérieure ➨ Rénovation Tél. : 01 47 06 20 87 - Portable : 06 07 31 94 58 14, rue Jean-Villemin - 94500 Champigny-sur-Marne

Ets PRUNEVIEILLE - 22, rue des Ursulines - 93200 SAINT-DENIS Tél. : 01 48 20 36 31 - Fax : 01 48 20 05 89

BM Champigny Mars.indd 6

17/02/12 11:42


CHAMPIGNY janv 2012.qxp:Mise en page 1

13/12/11

16:45

Page 1

.fr

o m o r P r e p u S

* Prix de revient pour un forfait annuel. Offre valable jusqu’au 13/02/12.

SARL Sport Loisirs Capital 25 000 € - 01/2012 - Conception : M2W Systems - © julien tromeur - festiven - Fotolia.com

GYMNASTIQUE  MUSCULATION  CARDIO-TRAINING SAUNA  HAMMAM

s i o m / € 5 3

*

Il y a ceux qui font RÊVER... ...et ceux qui RÉALISENT ! VINCENNES 14 rue de Fontenay A 200 m de la Mairie Tél : 01 43 98 07 37 BM Champigny Mars.indd 7

ORMESSON C. Cial Carrefour Pince Vent Ext. Porte 2 bis, 1er étage Tél : 01 45 93 05 39

NOISY-LE-GRAND 8 promenade Jules Vallès Ext. C. Cial Arcades, Porte13 Tél : 01 43 05 03 27 17/02/12 11:42


Consultez nos affaires sur

www.annecarolechampigny.com

21, rue Louis Talamoni - 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE -

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Coeuilly Pavillon traditionnel neuf aux prestations haut de gamme sur sous-sol total comprenant cuisine équipée, séjour, salon, 4 chambres a voir absolument !!! Classe énergie : C 660 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne

JOINVILLE-LE-PONT - Pont du Petit Parc

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Pont du petit parc

Maison d’architecte sur un terrain de 635 m². Elle

Appartement 4 pièces proches transport,

Dans secteur très recherché, appartement 3

comprend un vaste séjour, cuisine us, 5 chambres,

commerces, bords de Marne aucuns travaux

chambres, double séjour, cuisine. Nombreux range-

sous-sol total. Terrasses. Prix nous consulter.

à prévoir.

ments. Aucuns travaux à prévoir. A vos téléphones.

Classe énergie : G

Classe énergie : F

799 000 E

237 000 E

Classe énergie : D

262 000 E

01 47 06 47 06

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Coteaux Maison située dans un quartier calme avec 3 chambres et un séjour sur balcon. Combles aménageables, sous-sol total et atelier dans le jardin. Proche commodités. Classe énergie : E 389 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Bords de Marne Maison familiale située dans un secteur résidentiel de champigny. Excellent état intérieur et extérieur. Proche des bords de marne. A découvrir absolument! Classe énergie : D 619 000 E


SYNDIC ALFORTVILLE - Véron

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Centre Mairie

Dans immeuble neuf, splendide T2 orienté plein sud

Centre ville, RER A, mairie et marché, appartement

avec balcon, cuisine aménagée ouverte sur séjour,

lumineux avec entrée, cuisine séparée, séjour,

chambre, salle de bain w.c. Plus parking privatif

chambre, cave.

Classe énergie :

Classe énergie : G



269 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Tremblay Dans petite copropriété 2 pièces au 1er et dernier étage loué depuis 2009 loyer 630 hc garantie des loyers. Classe énergie : E



127 000 E

156 000 E

SAINT-MAURICE - Limite de Charenton Vivez autrement! Proche des commerces dans un cadre agréable, beau duplex de 4 pièces entièrement rénové. Venez visiter ce nid douillet qui vous séduira ! Classe énergie : F 465 000 E

NOUVEAU SERVICE A VOTRE DISPOSITION … COMPAREZ NOS PRIX !!

GESTION UN CONTRAT SIGNÉ EN MARS... VOTRE ASSURANCE « LOYER IMPAYÉ » OFFERTE PENDANT UN AN

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Plateau

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Le Plant

Appartement 3 pièces, deux chambres avec box.

3 pièces traversant avec séjour, cuisine aménagée,

Balcon donnant sur parc paysagé.

cellier, deux chambres, sdb. Le plus : le balcon.

Classe énergie : G

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Le Plant Maison élevée sur sous-sol total en très bon état général. Elle se situe sur un quartier recherché de Champigny. 4 chambres, pièce à vivre de + de 55 m². 535 000 E Classe énergie : E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Centre Mairie

709 m². Elle se situe dans le quartier de Coeuilly

comprenant

proche du Plessis Trévise.

3 appartements. Idéal investissement location.

loin de la mairie. Très beaux volumes. Grenier amé-

séjour, cuisine. Dépendance. Garage. A voir vite !!

nagé et 2 parkings en sous-sol. A voir absolument !

Classe énergie : E

Classe énergie :

Classe énergie : 
F

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - 
Centre Mairie américaine, un double séjour, un chambre. Entièrement rénové dans un esprit moderne. A voir vite !! Classe énergie : E

257 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Tremblay Dans petite copropriété entièrement rénovée, appartement 2 pièces en parfait état et très bien agencé avec belle cuisine aménagée, séjour et chambre parquetés. Classe énergie : E 168 500 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - 
Maroc Secteur Maroc, dans copropriété arborée, appartement familiale composé d’une cuisine américaine donnant sur séjour, 3 chambres, 1 salle de bain. A voir vite ! Classe énergie : D 231 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Simonette Dans secteur calme, venez découvrir cette maison composée d’un salon, cuisine, deux chambres. Vous serez séduit par son jardin. Possibilité d’agrandissement. Classe énergie : F 274 000 E

Immeuble dans centre ville de Champigny

501 m², composée de 4 chambres, un double

Centre ville, appartement composé d’une cuisine

189 000 E

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Coeuilly

CHAMPIGNY-SUR-MARNE
 - 
Centre Mairie Venez découvrir ce beau loft de 220 m2 situé non

589 000 E

Classe énergie : F

Maison de caractère, sur un terrain d’environ

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Centre Mairie Centre ville, maison sur une belle parcelle de

544 000 E

225 000 E

625 000 E

3

locaux

Classe énergie :

commerciaux

et

750 000 E

URGENT RECHERCHONS TERRAINS POUR NOS PARTENAIRES CONSTRUCTEURS PAVILLONS, LOFTS, IMMEUBLES VENDEZ DANS DE BONNES CONDITIONS

LA VARENNE ST HILAIRE - Centre 
ville Au dernier étage d’un petit immeuble travaux à prévoir. Classe énergie : F

225 000 E


BM Champigny Mars.indd 8

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Centre Mairie

CHAMPIGNY-SUR-MARNE - Perroquet

Unique : pavillon de plain pied dans une impasse

Appartement 4 pièces composé d’une séjour et 3

au calme au cœur du centre ville de Champigny.

chambres, a proximité du rer e villiers. Vous n’avez

Séjour sur véranda. Petit prix!! A voir absolument.

que les valises a poser...

Classe énergie : F

Classe énergie : D

263000 E

TEL : 01.47.06.47.06

225000 E

17/02/12 11:42


Champigny-notre-ville, mars 2012