Issuu on Google+

CAHIER DES CHARGES L’Institut Français de Rabat et l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y conviennent du présent cahier des charges pour définir les résidences artistiques et pédagogiques mises en œuvre de 2009 à 2012. Ce programme de résidences est conçu pour : o Nourrir l’Ecole Nationale du Cirque Shems’y et ses élèves de compétences artistiques spécifiques intéressant la formation professionnelle, o Accompagner des équipes artistiques de cirque françaises dans leur processus de création, o Enrichir la programmation de l’Institut Français d’œuvres dont l’intérêt est d’être encore en gestation, permettant ainsi un accès privilégié du spectateur au processus de création et à la rencontre avec les artistes. Les équipes L’objectif de ce programme est d’accompagner les artistes qui interrogent les écritures contemporaines du cirque et de les placer dans ce travail au cœur d’un lieu interculturel de transmission et de formation. Les équipes invitées devront en conséquence adhérer pleinement à la double dimension du projet : formation et création. Les équipes candidates à ce programme doivent absolument être constituées en compagnies, avec une structure support administrative et juridique leur permettant d’établir une convention et d’assurer les personnels impliqués dans la résidence. Les équipes en résidence s’engagent à présenter une étape de travail devant un public invité par l’Institut Français de Rabat et l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y. Les lieux L’espace privilégié de résidence sera le studio de création de l’Ecole Nationale du Cirque Shems’y disposant d’une surface au sol de 130 m2 (10m x 13m en plancher). En fonction des projets, le chapiteau, doté d’une piste de 12m de diamètre pourra être utilisé en bonne intelligence avec les autres activités de l’Ecole Nationale du Cirque Shems’y . Les compagnies envisageant une présentation de travail en contexte urbain peuvent également postuler à cet appel à projets. Les espaces de résidence pédagogique seront adaptés au projet de formation parallèle à la résidence de création et seront déterminés par la feuille de route traçant les objectifs pédagogiques décidés en commun. La durée et le rythme de travail La durée idéale de résidence est de trois semaines. Le dimanche est off. Les autres jours sont ouvrables. Les horaires d’ouverture du lieu sont 9h-19h. Le travail artistique en soirée est possible s’il a été anticipé. Le rythme proposé est de consacrer 50% du temps à la création et 50% du temps à la formation. La première semaine sera partagée dans ces proportions par 1/2 journées. Cela permettra d’amorcer le travail pédagogique avec les élèves qui seront ainsi sensibilisés à la démarche de travail de la compagnie. La résidence de création sera également enclenchée et l’immersion culturelle sera immédiate. La deuxième semaine sera exclusivement composée du travail de création qui aboutira à la présentation publique le samedi après-midi ou en soirée.


La troisième semaine sera consacrée à la résidence pédagogique avec les élèves qui auront pu poursuivre le travail entamé en autonomie durant la deuxième semaine et seront pleinement investis vers une restitution interne du travail de formation le vendredi de la dernière semaine de résidence. Cette organisation du temps peut évoluer en fonction des projets et des intérêts des différents partenaires. La présentation publique La présentation publique doit être la plus aboutie possible dans le cadre du processus de création. Elle doit permettre l’accès, par un public non spécialiste, aux enjeux poursuivis par les artistes créateurs. Elle est ouverte aux professionnels culturels marocains, français et internationaux pour favoriser d’éventuelles programmations. Elle est gratuite pour tous les publics. Les réservations sont prises, d’un commun accord, par l’Institut Français de Rabat ou par L’AMESIP - Ecole Nationale de Cirque Shems’y. La régie technique Il est préférable que les compagnies en résidence soient accompagnées d’un régisseur général polyvalent qui prendra en charge les installations techniques, la régie du travail de création et de la présentation publique. Le régisseur de l’Institut Français peut être sollicité sur des compétences complémentaires et complète éventuellement la fiche technique par le prêt du matériel son et lumière de l’Institut Français. L’hébergement et les repas Les membres de la compagnie en résidence sont défrayés par l’institut français sur la durée de leur séjour. Ce défraiements couvre l’hébergement et les repas du soir. Les repas du midi sont pris en charge par l’école nationale du cirque Shems’y. La communication La compagnie en résidence devra indiquer sur tous les documents et tous les supports liés au spectacle qu’elle a bénéficié du programme de résidences coproduites par l’Institut Français de Rabat et L’AMESIP - Ecole Nationale de Cirque Shems’y. Les voyages Les voyages internationaux aller et retour sont pris en charge par l’institut français de Rabat. En fonction des projets, le fret de matériels nécessaires à la résidence peut être envisagé. Il convient d’en indiquer la nature, le volume et le poids dès le dépôt du projet. Les rémunérations L’institut français de Rabat verse à la compagnie une aide à la résidence pour la présentation de l’étape de travail. Cette aide correspond à 250 € / personnel artistique ou technique engagé dans la résidence. L’école nationale de cirque Shems’y verse une indemnité d’intervention aux artistes au regard de l’implication effective auprès des apprentis. Cette indemnité est calculée sur la base de 500 dirhams par 1/2 journée d’intervention.


Cahier des charges