Page 1


S om m a i re Edito..........................................................................1 Voeux présidentiels ..................................................2 Guide de survie au blocus.........................................3 L'artiste du mois.........................................................4 Bis repetita placent....................................................5 Débrief du TD du 27 novembre.................................8 Gossip Boy................................................................9 Gossip Grls..............................................................1 2 Christmas in Toronto................................................1 4 On ne dit pas "je veux", mais "j'aimerais".................1 6 Les 1 0 raisons..........................................................23 Débrief de la NTV.....................................................24 Recette du mois.......................................................25 Tu fais quoi le 21 /1 2 ?..............................................28 L'incompris du mois..................................................30 L'aticle joyeux du mois..............................................31 Le petit John Ross....................................................33 Le drôle de Noël de Kéké.........................................34 Les jeux....................................................................37


L ' E d i to Chers lecteurs, Nous voici donc arrivés à la dernière CHAArue de cette année 201 2 (dernière CHAArue du monde ?). Le parcours depuis septembre fut quelque peu chamboulé: j'ai beau aimer mes collègues chatons, quand je leur dis que la deadline pour la remise d'articles est le 3, je ne compte pas tout recevoir avant le 6. Malgré mon affection pour eux, j'espère qu'ils feront preuve d'un peu plus de ponctualité à l'avenir... si toutefois il y en a un. Ceci étant dit, je tiens à rappeler que je les adore, parce que même quand je n'étais pas déléguée dans le cercle, j'ai été intégrée à leur groupe et ma vie estudiantine n'en n'a été que plus rose. Merci de m'apprécier (me tolérer ?) telle que je suis, bien que je ne sois pas la plus exubérante ni la première à aller en TD. Bref, j'ai pas envie de faire chialer dans les chaumières. Pourquoi avoir placé cette CHAArue sous le signe de Noël ET de la fin du monde ? Par sécurité, en cas d'une éventuelle survie. Dans ce numéro, vous trouverez recettes, photos honteuses, récits traditionnels de Noël et autres articles kifonpeur sur la fin du monde (attention aux spoilers, vous risquez d'être déçus). Aaah, Noël. Cette fête était autrefois une obsession pour moi, j'en étais à dessiner des sapins décorés en pleines vacances d'été. Toute l'année, je n'avais qu'une hâte: que décembre arrive, pour vivre un Noël comme dans les films (ce qui n'est jamais arrivé). On prenait toujours un sapin naturel à la maison, à qui je donnais un prénom (le dernier naturel acheté se nommait Charlie) et que l'on décorait avec des vieilles boules en verre qui circulaient alors dans la famille depuis quelques générations, le tout en écoutant du Bing Crosby. Puis, j'ai eu des chats kamikazes qui se plaisaient à sauter dans le sapin et on a dû mettre un sapin artificiel avec des boules en plastoc. Mais anyway, mon sapin est le plus beau, même avec des chats dedans. De toute façon, quand on veut les enlever de dessous les branches, ils s'accrochent au tronc comme si leur vie en dépendait, ces fourbes. Breeeeef. Mes fêtes de Noël ont bien changé depuis que je suis à l'ULB (merci le blocus), mais certaines traditions persistent: se lever toutes les 1 0 minutes pour voir à la fenêtre s'il neige, regarder « Le Sapin a les Boules » avec Chavy Chase (regardez ce film, c'est le plus meilleur du monde), manger la bûche de Noël au moka de mamy (qui est aussi dans son genre la plus meilleure du monde) et le turrón et autres polvorones de mon abuela (rien de mieux que des pâtisseries espagnoles au saindoux pour un Noël en toute légèreté... mais c'est aussi les polvorones les plus meilleurs du monde). Je ne sais pas pourquoi je vous parle de tout ça... Probablement parce que les fêtes de fin d'année font ressortir mon côté gnangnan et que j'éprouve à cette époque le besoin de rappeler à tout le monde mon affection. Avant que je ne me lance dans le récit « d'un de mes chats qui s'était couché dans la crèche pendant la nuit et avait décapité le petit Jésus », je vous laisse à votre lecture. On se revoit en février. Je vous souhaite plein de bonnes choses (dont un bon blocus !) et d'icilà, une excellente année. Timilda

1


Le s voe u x d e N oë l p ré si d e n ti e l s Chers historiennes et historiens de l'art, Nous y voilà enfin, la dernière ligne droite avant le tant attendu et tant redouté blocus. J'espère que vous avez tout préparé, pas seulement vos notes et vos illustrations, mais aussi la bassine de caféine, les scones, le thé pour alléger la caféine, les sachets de pâtes (parce que oui, vous allez manger beaucoup de pâtes durant 6 semaines), demandez aussi à vos parents de vous cuisiner des plats tout préparés à réchauffer au micro-ondes et dites leur que c'est pour la bonne cause, que sans ça vous allez mourir, pour que votre cerveau fonctionne à 1 00%, mais le plus important que vous planifiez votre temps ! Mais attendez un instant... n'est ce pas la fin du monde cette année, prédite par nos chers voisins Mayas ? Donc, n'écoutez pas ce que je vous ai raconté, brûlez vos notes, faites un grand feu de joie, sortez de chez vous, profitez de la neige, réalisez votre plus grand rêve ! En bref, profitez une dernière fois de ce monde ! Je divague... revenons à nos moutons. Cette dernière ligne droite est aussi synonyme de fêtes, joie, bonheur, féérie, neige, sapin de Noël, guirlandes, vœux, ... c'est l'hiver, mais surtout Noël ! Donc n'oubliez pas, ce n'est pas parce que les fêtes de Noël sont synonyme de blocus à l'ULB qu'on ne peut pas prendre aussi des vacances, décompresser et passer un chouette repas avec toute la famille, échanger ses vœux mais surtout des cadeaux ! Sur ces bonnes paroles, je vous laisse à votre travail, vous souhaite bonne chance pour vos examens et travaux écrits. Et au nom de tout le comité 201 2-201 3, nous vous souhaitons de Joyeuses Fêtes de fin d'année, Meilleurs Vœux, Joyeux Noël et une Bonne Année 201 3. Noëllement vôtre, Terry 'Santa' Scott Ps : N'oubliez pas de m'offrir une licorne pour Noël !

2


G u i d e d e su rvi e a u b l ocu s Décembre est arrivé, il fait froid et ton stress tel la boule de neige qui grossit au fur et à mesure fini par devenir un big fat bonhomme de neige ! Si tu vis actuellement ton premier blocus, posetoi et lis attentivement ces lignes. Ces conseils auront aidé plus d’un ULBiste en détresse (aussi difficiles à suivre soient-ils). Courage pour ta session, que la force soit avec toi !

* S wi tch off ! *

L’ennemi numéro 1 de ton blocus c’est internet, ce joli petit onglet qui te fait coucou alors que tu termines ton travail ou révises religieusement tes illustrations. Dis de suite adieu à Typique_ULB, aux séries et à Facebook ! Si tu ne peux survivre sans les réseaux sociaux et autres distractions, fixe_toi des limites, 5 minutes sur Facebook ce n’est pas une après-midi à updater ton statut et à trier tes amis !

* D e l ’ e s p a ce *

Crée-toi un espace dédié au travail, celui qui quand tu t’y poses devient ton sanctuaire de concentration et de travail accompli. Si tu ne tiens pas en place, fais-en plusieurs mais essayes de ne pas trop t’éparpiller.

* D es pau ses *

On n’en a jamais assez ! Les pauses te sauvent et te veulent du bien. Répartis ton travail sur la journée, laisse-toi du temps pour souffler et faire quelque chose qui ne te demande pas trop de réflexion: une ballade, une bataille de boules de neige, atelier et dégustation de cupcakes, aller boire un (UN) verre avec des potes,c Ne t’emprisonne pas dans ton étude mais n’abuses pas non plus des bonnes choses.

* U n e sp ri t sa i n d a n s u n corp s sa i n *

Tu pensais y échapper ? Eh bien non, le succès d’une bonne étude c’est un cerveau au top de sa forme. Ne dors pas trop tard, ne te lève pas trop tard, mange bien et fais un peu de sport (un peu, n’exagérons pas) ça permettra à ta cervelle d’être pump it up et de fonctionner à plein régime. Un petit bonus, il parait que les abricots secs et les noix sont une nourriture de choix pour les méninges (conseil de maman !)

* N o S tre ss *

Le stress = caca, crois-moi je sais de quoi je parle. Mais que faire contre cette plaie ? Déjà, il ne faut pas lui rendre la vie facile: évite le café, redbull et autres produit excitant. Ensuite, relativise ce n’est pas en stressant que tu accompliras quelque chose. Prends confiance, tu connais ton cours (ou plus ou moins) et tu pourras répondre sans problème à l’examen, puis au pire on est en janvier, tu auras une seconde chance de toute façon ! Si tu n’arrives vraiment pas à gérer ce stress, file chez le pharmacien et demande lui des produits à base de plantes (et pas des merdes de médocs qui te rendre pété du ciboulot) pour t’apaiser. Une VP qui vous veut du bien

3


L' a rti ste d u m oi s Bonjour à toutes et à tous, nous voici arrivés à la dernière CHAArue de l’année 201 2 (du monde ?). Pour l’occasion, je vous présente une découverte que j’ai faite récemment et qui, je pense, pourrait intéresser certains de nos lecteurs. Nous voici une fois encore avec un artiste du mois un peu spécial. Ce mois-ci, je vais vous parler d’Hitrecord, une compagnie de production participative. Nous parlons donc bien ici d’une foule d’artistes collaborant sur des projets communs ! En quoi cela consiste t-il ? Il est possible pour les artistes via leur site web : http://www.hitrecord.org/ de communiquer leurs passions et leurs projets, le tout formant une communauté aux multiples ressources. Grâce à cela, plusieurs court métrages, musiques, livres et romans (appelés « records ») on déjà pu voir le jour. Des festivals sont régulièrement organisés afin de présenter les diverses création et pour inciter d’autres personnes à rejoindre le mouvement afin de rendre les projets de plus en plus grands. Comment ça fonctionne ? Très simple, lorsqu’un artiste (pourquoi pas toi ?) s’inscrit sur le site, il peut uploader son travail, que ce soit une chanson, un poème, une histoire ou des dessins et downloader n’importe quel autre travail qui lui plait. C’est ainsi que des projets et collaborations voient le jour. Un dessinateur pourra donc voir son dessin associé à une histoire, à un son et à une animation pour finalement former quelque chose de tout à fait unique.

Lorsqu’un projet rencontre un succès et fait du profit, la somme est divisée en deux : une partie pour la compagnie et l’autre pour les différents artistes ou « recorder » ayant participé au projet. Petit écart de votre VP, la personne dirigeant Hitrecord vous est certainement familièrec Joseph Gordon-Levitt. Non ? Ça ne vous dit rien ? Allez, quelques indices : Il est acteur, très ami avec Zooey Deschanel, à joué aux cotés de Heath Ledger dans « 1 0 things I hate about you », aux cotés de Leonardo dans « Inception » et de Christian Bale dans « The Dark Knight Rises ». En toute bonne groupie de sa gueule d’amour, c’est avec curiosité que j’ai lu ses post Tumblr, montrant des animations fabuleuses et des bouquins absolument fascinants ! Je vous conseille de jeter un œil sur ce qu’ils font, ça vaut vraiment le détour ! Passionnément votre, Cassiopée 4


B i s re p e ti ta p l a ce n t Nous voilà en Décembre et avec lui sont lot de traditions: les cadeaux, le sapin, les repas de famille interminables avec toujours quelqu'un qui a trop bu et qui serra scandaleux (tout le monde le lui rappelera pendant l'année qui suit), la neige (qui est déjà tombée cette année pour mon plus grand bonheur !). Mais surtout, les "classiques" qui passent tous les ans à cette période de l'année et qu'on se plait à regarder. Car, même si on les connait par cœur, ils nous permettent de passer un bout de temps loin de nos cours. Commençons tout de suite avec le fameux Home Alone ("Maman j'ai raté l'avion", pour les francophiles) et sa suite Home Alone 2 ("Perdu à New York"). Film que j'ai ûu voir une bonne trentaine de fois (déjà une vingtaine de fois à la télé, ça passe tout les ans je vous dis, et celles avec le DVD). Comment oublier des moments cultes tels que la cassette vidéo de l'oncle Franck ("Tu peux garder la monnaie... ca me dérange pas"), l'after-shave (AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !), le livreur de pizzas qui ne peut s'empêcher de dégommer la statue devant la maison en se garant et bien d'autres... Le MUST restant bien entendu les maisons piégées (même si je trouve les pièges du second opus un peu exagérés, mais ça reste un film comique donc ça n'est pas très grave).

Passons à un second film qui lui aussi se passe à la période de Noël et qui commence à faire son trou parmi les abonnés de la période: Love Actually. Pour faire simple mais efficace, c'est une comédie romantique anglaise (pour ceux qui ne connaitraient pas). Qui dit comédie anglaise dit forcément humour décalé. Et celui-ci ne déroge pas à la règle. Que ça soit Colin qui part aux States juste pour baiser avec une valise remplie de capotes et de barres énergétiques, Bill Nighy en rock star déchue qui tente de faire un come-back, Mr Bean qu'on-sait-pas-trop-ce-qu'il-faità-l'aéroport mais qui sauve la situation, les deux "doubleurs" qui servent à la prise de lumière pour un film de cul et qui finissent par se marier et bien entendu le mythique déhanché de Hugh Grant Prime Minister.

5


Passons maintenant à quelques irréductibles films français avec tout d'abord Le Père Noël est une ordure, fait par la troupe du Splendid. les gags et les répliquent s'y enchainent sans vraiment vous laisser de répit entre deux rires. Je pense pêle-mêle à la réaction de Lhermitte quand il voit son magnifique gilet, les pâtisseries de l'Est de Mr Prescovic, les appels grossiers de Michel Blanc, la dégaine de Zézette, Clavier et Katia et bien d'autres. Je dois confesser un petit coup de cœur pour le costume de Lhermitte dont les motifs sont raccords avec ceux du canapé.

Enchainons tout de suite avec un autre film du Splendid: Les Bronzés font du Ski. Suite du premier opus intitulé les "Bronzés", on retrouve la même bande de copains pour cette fois-ci une virée en montagne. L'humour reste toujours dans la même veine et on rigole toujours autant. Que ça soit pour les coups de gueule de Gigi et ses crêpes au suc', Popeye en dragueur looser, idem pour Jean-Claude Dusse, à qui on peut aussi ajouter le "planté de bâton", Balasko qui se casse la jambe, les montagnards et leur nourriture que nous qualifieront de "particulière" et l'esthéticienne toujours aussi potiche à souhait.

Je finirai cet article (et oui c'est déjà la fin, mais on pourrait faire une CHAArue rien que sur ces films donc bon ...) avec la Grande Vadrouille, autre perle du cinéma français et comprenant un duo sans lequel on n'imagine plus Noël, du moins sans voir l'un ou l'autre: Louis de Funès et Bourvil. Alor,s comment dire et surtout que dire ? On a tous vu ce film, on le connait tous presque par cœur, certes l'humour n'est peut-être pas dans les standards actuels mais il n'en reste pas moins diablement efficace et on passe un bon moment devant ce film. Voilà une petite sélection de films qui me sont venus à l'esprit alors que je rédige ces lignes tout en buvant un chocolat chaud et en regardant la neige tomber pour récupérer du bal ACE qui fût rude. Je vous souhaite d'ores et déjà bonne fêtes et surtout bonne merde pour cette dure épreuve qui arrive. Quentin

6


7


Le p e ti t d é b ri e f. . . Scandales, jalousies, enroules, chatons bourrés et autres joyeusetés de TD, votre déléguée ragots TD vous dira tout dans ce petit article ! Les chatons ont tout d’abord débuté ce TD avec un petit afond de circonstance entre délégués des différents cerclse, mais se sont-ils arrêté à un ? Bien sûr que non ! Votre charmante déléguée social/librex, toujours dans l’esprit inter-comité n’a évidement pas pu dire non à plusieurs afonds réclamés à grands cris ! De même pour notre secrétaire qui fêtait son 22ème anniversaire en ce beau jour de TD et qui s’est retrouvé avec plusieurs personnes pressées de lui dire bonjour, avec quelques bières en mains ! Les gossip girls se sont aussi beaucoup amusées, entre enroules, trop de bières et photos scandaleuses, gossip boy ne manquera pas de tout vous raconter puisque, comme toujours, il a tout vu. J’en profite pour vous raconter la soirée de notre trésorier, qui au moment ou j’écris ces lignes, dort dans le canapé du Chaa. Après avoir passé son TD à faire quelques allers-retours dans la salle, compter des pièces avec les autres trésoriers et parler ragots dans la reserve, il est rentré chez lui mais n’a pas su dormir. Il est donc parti aux aurorse pour rendre les clés de la Jefke et faire l’état des lieux, s’est ensuite posé au Chaa afin de remplir des papiers et c’est enfin à 1 5h30 que, une fois le stress retombé et sous les ordres de la déléguée CHAArue et du président, il s’est assoupit dans un canapé. Bon dodo Quentin ^^ Les fûts déleg’ se sont succédés grâce à la philo, qui en ont mis 2, dont nos anciens ont largement pu profiter, demandez à notre ancien prez JJ (Chaton 1 er), il est rentré avec des tickets et une gueule de bois ! Le paparadzi du Chaa, Chaton Nouveau, a en tout cas bien fait son boulot. Il a réussit à immortaliser tout les grands moments de ce TD: enroules, danses collées serrées, grands sourires des délégués gardant les portes, c Toutes ces preuves de débauches seront évidement publiées pour votre plus grand plaisir. Vers la fin du TD, un ancien délégué Cchaa ayant un rien trop bu a commencé à faire son malin et à chercher misère à notre petite VP. Nous avons donc appelé notre ami André de la sécu afin de pouvoir régler le conflit sans que personne ne soit prit dedans. Sur ce, ce dernier TD nous a permis un dernier craquage avant de se mettre à bosser, même si pour ce mercredi, votre délégués social avoue très platement devoir trop subir sa vie et être dans un état trop proche de l’Ohio que pour pouvoir bosser. Bibitivement vôtre, Melo (en direct de sa gueule de bois) 8


9


12


13


Ch ri stm a s i n Toron to

Dans cet article consacré à la Chaarue de la fin du monde mais également la dernière du semestre, je vais vous parler de la magie de Noël et des Fêtes de fin d'année, non pas en Belgique avec les Plaisirs d'Hiver, mais comme vous l'avez surement deviné au Canada et plus particulièrement à Toronto. Croyez-le ou non, mais depuis que les festivités d'Halloween sont terminées, la ville s'est transformée en une géante machine qui vous fait vivre le bonheur de Noël et des Fêtes à chaque coin de rue, dans chaque magasin vous entendez résonner ces chants si particuliers de cette période de l'année. Pour commencer, ne manquez pas le Toronto Christmas Market situé dans le Distillery District: vous y trouverez une ambiance chaleureuse, des cabanons remplis de souvenirs, mais surtout de nourriture. Et cerise sur la gâteau, si vous êtes un fan d'Européanisme comme moi, vous y trouverez votre bonheur; le marché mélange tradition, héritage et charme d'un marché de Noël européen, avec la magie unique des produits locaux. Pour vous donnez un petit aperçu: gaufres Belges, Oktoberfest Sausage, French Poutine, Bretzels, Vin Chaud, et bien d'autres joyeusetés ! Noël sans le Père Noël ce n'est pas vraiment Noël: pour assouvir le bonheur des plus petits, une Santa Claus Parade défile dans Toronto durant pas moins de deux heures. Écureuils, lapins, ours, ratonslaveurs, princesses, chevaliers, sapin de Noël, majorettes, cuisiniers, Ronald McDonald, ... sont autant de costumes que vous pouvez découvrir durant cette parade. Déambulent aussi des chars en tout genre: Légo, Grey Cup, Mr. Turtle, ... Ainsi que des fanfares venant des quatre coins de l'Ontario. Et pour finir en beauté rien de tel que l'apparition de Santa Claus (sur un char des plus kitshisismes).

14


Mais Noël à Toronto, c'est aussi des concerts gratuits au Nathan Philip Square dans le cadre des Cavalcade of Light Soirée, durant laquelle est annoncée le début des festivités hivernales, des milliers de personnes se rassemblant pour une soirée à écouter la musique d'artistes locaux, à partager une soirée en famille, à admirer le sapin de Noël composé de 1 0.000 lumières rouges et blanches. Et pour finir la soirée avec plein de souvenir dans la tête, rien de mieux qu'un feu d'artifice tiré depuis le New City Hall.

Ceci n'est qu'un petit aperçu tout ce qu'il se passe à Toronto durant la période des Fêtes, marchez dans les rues de la ville et partout vous verrez décorations de Noël, lumières scintillantes, musiques enchanteresses qui vous donnent juste l'envie de chanter et danser dans la rue, des sapins de Noël de toutes les couleurs, et une patinoire pour les amateurs de glisse ! M e rry Ch ri stm a s a n d H a p p y H ol i d a ys !

Terry

15


O n n e d i t p a s " j e ve u x" , m a i s " j ' a i m e ra i s"

16


17


18


(une basse...hahahaha) (les stones... hahaha)

19


20


Johnny DallidĂŠ.

21


La secrétaire en a l'air flatté.

Si jamais vous vous sentez l'âme charitable en cette fin d'année, n'hésitez pas à faire plaisir à l'un de nos chatons. On accepte les dons de tous genres pour poursuivre nos rêves. Mais on n'accepte pas Johnny Halliday chez nous (pardon Belinda). Timilda

22


Le s 1 0 ra i son s. . . . . . d ' ê tre con te n t q u e l a fi n d u m on d e soi t p roch e !

1 . Tu trouves que ta vie est plutôt pourrie ces temps-ci...il est temps que ça s'arrête ! 2 . T'allais de toutes façons mourir à la session de janvier : autant sortir par la grande porte. 3 . Vu que ton option est « Arts du Monde », t'as hâte de prouver à tout le monde que les Mayas avaient raison.

4 . T'espères secrêtement que Bruce Willis ou Will Smith vont débarquer pour te sauver personnellement...

5 . ...avec bouche-à-bouche, larmes de déchirement, violons en fond sonore et tout le toutim ! (sinon, ça sert à rien : autant pas venir, les gars !)

6 . Tu te dis que la fin du monde, ça implique aussi la fin de Justin Bieber, de la Tecktonik et de Lorie. Et ça, c'est beau !

7 . T'as toujours rêvé de chanter « Faiiiiisooooons l'amouuuur avant de nous dire adieuuuu » et t'avais jamais trouvé de situation plus adéquate.

8 . T'as le droit de te comporter comme un véritable asshole... le timing sera trop court pour la moindre représaille.

9 . T'avais pas envie de te casser le cul avec des cadeaux de noël cette année... cette fin du monde tombe à pic.

1 0 . Après de tout, rien de tel qu'une bonne apocalypse pour mettre un peu de piment dans ce bas monde !

Laura

23


Le p e ti t d é b ri e f. . . La N u i t Th é od ore Ve rh a e g e n (N TV), sou ve n i rs n é b u l e u x d ’ u n e VP i m b i b é e . . . Chaque année, l’ACE (Association des Cercles Etudiants) nous concocte un joli bal, cette année ce n’est autre que Marie Déjeans (ancienne présidente du CRom) et Julien Van Parijs (ancien président du CHAA !) qui ont eu le plaisir de nous organiser tout ça. C’est donc à la « Table des cœurs de Marie et Julien » que votre VP, Trésorier et délégué bal se sont naturellement retrouvés. Pour ceux qui allaient au banquet, rendez-vous à 1 9h30 au Birmingham pour « l’apéritif de bulles et ses zakouski » intitulé pour le moins alléchant qui a tenu ses promesses. La table « Philo & Lettres » aura encore brillé de par ses qualités de stratège en se postant pile poil à la porte d’où venaient les succulents petits fours et en se laissant tenter par les serveurs « allez, finissez votre verre, il reste encore plein de champagne ! ». Le secrétaire du CRom vous le confirmera, les ailes de poulets servies par la charmante Melissa étaient succulentes ! 20h et voici une jolie petite bande de folkloliques qui se dirige vers sa table. Nombreuses péripéties entre le carpaccio, les afonds déclinés du bourgmestre, les photos prises par une VP de philo très en forme et une chute des plus belles de la part de la présidente du CdH (eh oui, on ne peut pas être fort à chaque fois). Le vin à volonté coule à flot, le plat arrive et nous voici prêts à « rouler sous la table » comme le dirait si bien la déléguée bal du CRom. Voici le dessert qui ramène sa fraise, faute de ne plus savoir articuler, nous le mangeons sans faire d’affaires et partons gaiement voir la remise des vlecks (cette médaille étrange qui permet entre autres d’aller gratuitement aux bals). 23hc ou plus tardc qui sait ? Le bal a bel et bien commencé, les gens dansent, boivent, dansent, boivent et la fête est folle. Le délégué bal du CdH arrive avec sa forme légendaire et danse comme si sa vie en dépendait. Votre trésorier muni de sa bouteille de whisky entame le Gangnam style avec grâce et élégance tandis que votre délégué bal et VP ne touchent déjà plus rien à leur vie et tentent tant bien que mal de danser en rythme. 04h30, les lumières sont allumés, on est fatigués, heureux et il neige. La fête est terminée ? Eh bien non car figurez-vous que la navette est remplie de personnes bourrée hurlant au chauffeur qu’on « EST COMPLET » et d’un président du CI révolté tentant de rétablir l’ordre pour que tout le monde puisse « gentiment aller au putain de Solbosh ! » Voici un mini résumé de la NTV, rien que pour vous, Cassiopée

24


La re ce tte d u m oi s B l otti sson s-n ou s a u coi n d u fe u e t p l e u ron s tou s e n se m b l e a ve cc U n v i n ch a u d à l a ca n n e l l e -Typ e d e p l a t : Boisson -N b d e p e rson n e s : 6 -D i ffi cu l té : Facile -Coû t : Bon marché -P ré p a ra ti on : 5mn -Cu i sson : 20mn -Te m p s tota l : 25mn

I N G RÉ D I E N T S 75 cl de vin rouge (Gamay) 2 bâtons de cannelle 3 clous de girofle 1 0 grains de poivre noir 1 étoile de badiane 1 25 g de sucre 2 zestes d’orange non traitée RE C E T T E Versez le vin dans une casserole et faites-le chauffer sans le laisser bouillir avec l’anis étoilé. Ajoutez le sucre, les bâtons de cannelle, les clous de girofle, le poivre et les zestes d’orange. Laissez frémir sur feu très doux 20 mn. Filtrez et servez bien chaud avec le gâteau aux noix et aux épices. U n ch ocol a t ch a u d ca ra m é l i sé à l a ca n n e l l e -Typ e d e p l a t : Boisson -N b d e p e rson n e s : 4 -D i ffi cu l té : Facile -Coû t : Bon marché -P ré p a ra ti on : 1 0mn -Cu i sson : 5mn -Te m p s tota l : 1 5mn I N G RÉ D I E N T S 1 50 g de chocolat noir (60 % minimum) 50 g de sucre 25 cl de lait 25 cl de crème liquide 2 bâtons de cannelle 1 gousse de vanille 25


RE C E T T E Hachez finement le chocolat au couteau. Portez la crème et le lait à ébullition.Versez le sucre dans une casserole et faites-le fondre avec 1 c. à soupe d’eau. Ajoutez la cannelle et la vanille fendue en deux dans la longueur et laissez cuire jusqu’à ce que le sucre prenne une couleur caramel. Retirez avec précaution les épices. Versez alors en 3 fois le mélange lait-crème bouillant sans cesser de fouetter. Une fois le caramel bien dissous, versez ce mélange en plusieurs fois sur le chocolat et fouettez vivement.

O u o n s ' e n m e t u n e a v e c. . .

Belinda

26


27


Tu fa i s q u oi l e 2 1 d é ce m b re ? À l’heure où je vous écris, il ne me reste plus que 20 jours à vivre et nombreuses sont les spéculations et scénarios probables de la fin du monde. Voici ce qu’il pourrait vous arriver le 21 décembre prochain. Accrochez-vous car il va y avoir de l’apocalypse sous le sapin, comme dirait notre bien aimé Peter Eeckhout. Le s p oi n ts d e vu e p se u d o-sci e n ti fi q u e s Nombreux sont les reportages faisant intervenir les différents spécialistes sur la question. Tout à commencé lorsque les auteurs New Age, en mal d’apocalypse décidèrent d’une datec le 24 décembre. Mais apparemment cette date ne convenait pas à tout le monde et c’est dans les années 70 que le 21 décembre (l’équinoxe de la terreur !) fit son petit bout de chemin. Qu’est ce qui fascine dans ces théories ? C’est très simple ! Vous voyez des personnes discutant de constellations et de révolution cosmique vous balancer des chiffres et des calculs à la tête dans un fond de musique à la X-Filesc Libre-examen bonjour ! Nous avons les théories classiques qui consistent à nous transformer en feu de joie par un météore pas content du tout, à se faire rôtir par le soleil, à se faire engloutir par un super trou noir ou encore de voir la terre nous dire « eh là bas, y en a marre que tu fasses des trous dans ma couche d’ozone connard ! Tiens, un tsunami géant dans ta gueule ! ». La théorie du faux préco lover qui pense que Quetzalcóatl reviendra sur terre où que le 1 3e baktun signifie un renouveau dans le cycle de la terre. La théorie très scientifique de l’univers parallèle qui engloutira le notre ou encore le coté hindouiste de la chose « vous atteindrez l’illumination » (quand tu veux dude !) Ensuite nous avons les théories d’allumés ayant vu la vérité et le cosmos dans son intégralité qui nous disent que la spiritualité du monde se verra changée ce jour là. Tous à vos champignons hallucinogènes, le 21 , notre 3e œil va pousser ! Qu’en pense Hollywood ? Vous les avez vu, les films et autres références à la fin du monde au cinéma et chansons se font de plus en plus nombreuses. Breaking news, le 21 décembre, les super volcans planqués sous terre vont soudain se réveiller et faire la fiesta, la terre va s’ouvrir, les océans vont décider de visiter nos villes et ta seule chance de survie est d’être un glandu qui était là au bon endroit et au bon instant, un chanceux qui sera assez haut pour éviter les tsunamis ou un milliardaire qui avait prévu le coup depuis longtemps avec blindé d’essence dans son jet privé pour faire l’aller « LA -Tibet » où un énorme bateau l’attend pour le sauver. Autre scénario: la terre se trouvant sur une nouvelle route de déviation doit être détruite par les Vogons ASAP. Il ne te reste plus qu’à te munir de ta serviette et de ton guide du voyageur intergalactique ou de placer un sac en papier sur ta tête en attendant sagement la mort. (Les dauphins nous avaient pourtant prévenus !) Loufoca Lovegood’s corner « Mais tout le monde est fou ici ! »

28


Le 21 décembre: - Les aliens vont sauver les justes et les purs (ils nous ont prévenus avec les têtes de l’île de Pâques, les crop circles et les signes Nazcas) - Nostradamus a dit qu’on allait mourir, c’est qu’il a raison ! (comme pour le bug de l’an 2000) - Les crânes de cristal vont nous communiquer tous les secrets du monde - Les fourmis vont faire la taille d’un camion et manger les humains - La terre va s’enflammer après le grand rapt où les justes monteront au ciel, nus comme des vers (détail primordial), c’est écrit dans la bible ! Halleluia ! - Tous les richards vont se réfugier dans leur bunker ou maisons construites sur le pic de Bugarach pour fêter Noël et tenter de sauver leur peau - Les cowboys et les nazis se déclareront la guerre et on va tous exploser avec la bombe atomique - Tu vas te tirer une balle en voyant tout l’argent que tu as claqué pour les cadeaux de noël - (Pour Terry) Les licornes et les dragons reviendront sur terre et vont tout fait péter - (Pour Quentin) Les dinosaures vont revivre et feront des humains leurs animaux de compagnie. Bon je m’arrête ici avant que tes yeux ne saignent de trop. Peu importe ce qu’il se passera le 21 décembre (probablement rien mis à part quelques gens hystériques et paniqués à l’idée de mourir) je te souhaite un bon blocus et de bonne fêtes. Cassiopée

29


L' i n com p ri s d u m oi s Parce que les Mayas n'ont pas dit qu'on allait tous exploser comme du pop-corn ce 21 décembre 201 2, parce qu'Anastasia n'a pas survécu au massacre des Romanov et vécu le grand amour, parce que Richard III n'a pas tué ses neveux tel un monstre...voici l'incompris du mois. Ce mois-ci, à l'occasion des fêtes de fin d'année, je vais vous parler du Grinch. J'avais 7 ans quand le film avec Jim Carrey est sorti et il reste pour moi un symbole de Noël encore à l'heure actuelle. Ce que j'ignorais, quand j'avais 7 ans, c'est que le Grinch est en fait un personnage créé par Dr. Seuss en 1 957 dans « How the Grinch stole Christmas ! » et pas du tout une création de Ron Howard.

• I l e s t m é ch a a a n t e t s a n s co e u r Il est pas méchant et il a un cœur « deux tailles trop petit ». On ne se moque pas des gens vivant avec une déficience cardiaque, un peu de respect. Y'a que son chien Max qui ne le juge pas. Alors oui il veut voler les cadeaux des Choux, mais comprenez que cette attitude vient d'un problème médical.

• C' e st u n m oooon stre Non, il a juste la force de « dix Grinch plus deux », c'est ce qui l'aide à soulever le traîneau plein de jouets des Choux. Avec sa force, il a même pu lancer un sapin de Noël à l'autre bout de la pièce et il a creusé lui-même sa grotte à mains nues.

• C ' e s t u n v o l e u r d e ca d e e e e a u x Ce n'est qu'une revanche légitime, hein. Si les imbéciles de sa classe ne s'étaient pas moqués de lui quand il avait 8 ans (l'excès de pilosité, ça arrive), le jour ne Noël, il n'aurait jamais fait tout ça. Les Choux ont mérité ce qu'il leur est arrivé, même Cindy Lou Chou, parce que cette gamine est chiante.

• I l e s t a s o ci a a a a a l C'est pas parce qu'il vit seul dans une grotte dans la montagne qu'il est asocial...Bon ok, un peu. Mais c'est surtout parce qu'il a encore un dîner en tête à tête avec lui et qu'il ne peut plus annuler une seconde fois. Timilda

30


L' a rti cl e j oye u x d u m oi s Mes deux philosophes préférés s'interrogeaient déjà il y a quelques années sur le devenir de l'homme, sur quelles seraient ses priorités s'il faisait face à son destin qui n'était d'autre que la mort ? Je parle bien sûr de Pascal Obispo et Natasha St Pier et de leur fameux "Mourir demain". But atteint: en écoutant la chanson, je souhaitais vraiment mourir le jour d'après. Comme pour les cadeaux de Nowel, j'ai demandé aux autres membres du comité quelles seraient leurs trois dernières volontés. Certaines m'ont surprise, d'autres un peu moins. Bonne lecture ! - Chevaucher une licorne au pays des lutins magiques

Bon, trois choses à faire avant la fin du Monde: fermer le gaz, téléphoner à maman pour lui dire comme d'hab que tout ira bien, puis filer avec mon pote Zappy Bibicy au Dernier restaurant avant la fin du Monde pour regarder le spectacle en buvant des cocktails !

- Faire un gros câlin à tous mes délégués une dernière fois (mais ça n'arrivera jamais parce que je suis à Toronto, même pas en rêve) - Nager dans une bassine de Maple Syrup

- Ne plus jamais avoir à inventer de dernières volontés. - Refaire un enferment ACE à la JEFKE. - Survivre à la fin du Monde.

Te rry

Ro b u r

Q u e n ti n

-Que plus personne ne se couche le soir en ayant faim, froid ou peur -Vivre mes derniers moments avec ma famille, ma meilleure amie et mes animaux. Pour bien chialer un dernier coup (en mangeant une raclette) -Voir Londres une dernière fois Ti m i l d a

-J’aimerai fumer une dernière cigarette, pour narguer le cancer qui n’aura jamais le temps de m’emporter. -Est-ce possible d’avoir la paix dans le monde ? Pendant les quelques jours qui nous restent à vivre ? -Cassio, Laura, venez. Je veux vous serer dans mes bras au moment fatidique.

-Si il y a quelque chose après la mort je veux, au choix, F ra n çoi s me réincarner en dirigeant d'une autre planète habité (comme la terre sera détruite le 21 décembre), vivre avec Heather Ledger au paradis (ou en enfer?) et découvrir -Faire un voyage à bord de l'Orient Express tous les secrets de l'univers -Aller en Australie -Aller à l'opéra à Vienne -Je veux au moins une fois faire du shopping à la FNAC/Waterstone/media markt sans rien devoir payer Th o m a s -Si je meurs avant la fin du monde je veux qu'on chante "ma femme est morte" et que tout le monde soit déguisé en truc comique pour mon enterrement Cassi opée 31


-Un amoureux d'ici la fin du monde -Que le monde finisse pas -Qu’il y ait un 22 décembre -Que les gens aient pensé à mes cadeaux de Noël avant le 21

-Je voudrais av mon diplôme avant de mourir (c'est con, ça n'arrivera pas cette année :p ) -Je voudrais que si quelques personnes doivent survivre au 21 , ce ne soit pas mes amis parce qu'ils chieraient leur vie a rebattrent une civilisation dans un monde detruit ^^

Bel i n d a - Que la prévision des mayas ne soit pas réelle et qu'on vive encore longtemps

M e l o - Lla paix dans le monde, et non je ne me présente pas à Miss Belgium -Un tour du monde express

- Coucher avec Ashton Kutcher la veille de la fin du monde ^^ An th on y

- Une réponse à toutes questions que tout le monde se pose (genre les grands mystères): Qui a tué JFK? -Tester l'amour avec une fille Est-ce que l'Atlantide existe vraiment? etc Parce que -Retourner en Australie une dernière fois pour faire si on est fixés sur l'histoire du calendrier Maya, pas une soirée sans culotte de raison qu'on ne le soit pas pour le reste ! - Une grosse fiesta avec tous les gens que j'aime (oui, parce que je suis un peu culcul aussi...)

-Rencontrer Colin Firth E l i se

La u ra -Voir « Le Hobbit », et être dégoutée car je ne pourrai pas voir les deux prochains vu que le monde va exploser. - Trouver ce que je veux faire de ma vie réellement, enfin, et me faire entuber par le 21 décembre. - Faire de gros câlins à tout ceux que j'aime, parce que quand on va crever, on en devient ridicule et mielleux. Et j'vous emmerde. Ka t h l e e n

32


L e p e ti t J o h n R o s s Il était une fois, dans la belle ville de Charleroi un chauffeur de TEC et ses trois femmes. Bien que ne possédant pas grand-chose et malgré le commerce de champignons et herbes trouvés sur les terrils et dans certaines ruelles John Ross et ses femmes ne parvenaient pas à subvenir aux besoins de leurs 29 enfantsc C’est donc la mort dans l’âme qu’ils décidèrent d’emmener leurs enfants chez CORA afin de les perdre. Le cadet, Brandon, le plus malin de la famille avait compris depuis longtemps pourquoi on les emmenait dans le rayon jouet alors que ce n’était pas encore la période de Saint Nicolas et décida d’emmener avec lui les capsules de bières qui jonchaient le sol de sa maison et d’en déposer tout le long du chemin. Le soir même, après une longue marche et un chemin semé d’embûches, Didier et ses frères et sœurs (à présent au nombre de 20) rentrèrent sains et saufs chez eux. Les parents, après avoir crié « Ce n’est nin possip’ ti rossi ! Incroyap’ » furent heureux de les revoir car entre temps la grève des bus s’était terminée et l’argent gagné permettait à nouveau de nourrir toutes ces bouches. Ils s’empressèrent d’inventer une excuse et accueillirent à bras ouverts leurs enfants miraculés. Mais le bonheur fut de courte durée et le jour vint où les parents durent à nouveau se résoudre à abandonner leurs enfants, cette fois cependant ils choisirent de les emmener dans le bois de Loverval pour voir les faons et les perdirent en chemin. Malheureusement, John Ross n’avait eu le temps de n’emmener que des restants de champignons qui furent bien vite mangés par les toxicos du coin. Soudain dépourvu de plan de secours, John Ross et les autres décidèrent de se refugier dans la buvette la plus proche afin d’échapper aux méchants messieurs qui trainent dans le bois la nuit et qui revendent les organes des petits enfants perdusc Sur les lieux, ces malheureux furent pris en charge par la femme du propriétaire qui leur conseilla de partir au plus vite car son mari avait la fâcheuse tendance de revendre les enfants aux mineurs. Lors du retour de ce dernier, John Ross et ses frères et sœurs se dissimulèrent mais furent bien vite découverts de par leur odeur (bah oui, si ils n’ont pas assez de thune pour manger, ils n’en n’ont pas assez pour se laver non plus, imaginez la bataille pour la douche quand on est 29 enfantsc enfin plus que 20, il y en a encore 9 qui pleurent chez CORA). Fourbe, le marchand d’enfant leur assura qu’ils pouvaient passer la nuit dans sa demeure mais John Ross n’était pas dupe et échangea les chapeaux de fan du sporting, qu’ils avaient reçu pour dormir, par les cornes de diables des enfants des propriétaires (mais pas de chance, ils n’avaient que 7 enfants, c’est balo !). La nuit tombée, le marchand captura les enfants sans cornes sur la tête et les confia à son homme de main contre de l’argent sonnant et trébuchant. Ce n’est que le lendemain qu’il se rendit compte que les 7 enfants restants n’étaient pas les siens et qu’il s’était fait doubler par « el gamin qui n’dit ré là ». Aussi vite que possible, John Ross et les autres prirent la poudre d’escampette et filèrent se cacher dans les terrils mais le marchand têtu comme une mule face aux supplications de sa femme et fou de rage était plus malin et avait sa voiture tunée pour les rattraper. Ereinté par cette course poursuite, il fit quand même une halte dans une baraque à frite afin d’étancher sa soif « une jup’ marcel ! » et sa faim « une grosse frète et un poulycroc aussi ». C’est à ce moment que John Ross eu un éclair de génie, il dit à ses frères et sœur de prendre le bus pour rentrer (bah oui fallait y penser plus tôt), assomma le marchand et lui pris sa voiture pour la revendre plus tard et revenir plein aux as chez les vieux. Moralités: « Un baudet qui fait à s’tiesse c’est que l’mitin de s’nourriture ! » « Don’t mess with John Ross, motherfucka’» «Utilisez Durex au lieu de perdre vos enfants dans la nature»

Cassiopée 33


Le d rôl e d e N oë l d e Ké ké Kenzo (surnommé Kéké) était un garçon de dix ans « un peu turbulent ». Il vivait dans une petite maison avec ses parents, sa petite sœur Kimberly de huit ans et ses animaux: Nénette la tortue et Chipolata le chien, son meilleur ami de toujours. Cette histoire commence un 24 décembre, à l'heure du lit pour Kéké et sa sœur. Il neigeait à gros flocons et les enfants n'avaient qu'une hâte: que la nuit passe vite, pour voir ce que le Père Noël allait leur apporter. Enfin...surtout Kimberly; Kenzo était bien trop déçu de ses Noëls précédents et ne s'attendait pas à un miracle en cette nuit. Kéké enfila son pyjama et se mis sous la couette, bien heureux que le réveillon de Noël soit terminé. Son esprit gambadait à vive allure en repensant aux événements de la journée, mais la chaleur de la couverture rendait le lit si douillet qu'il ferma bien vite les yeux. Alors qu'il dormait à poings fermés, un bruit le réveilla. Il jeta un regard autour de lui et une lueur derrière ses tentures de la WWE attira toute son attention... Ni une ni deux, il se leva et alla voir quel stupide voisin avait encore laissé les phares de sa caisse tunée allumés...mais ni voiture ni mobylette Kenzo ne vit: il se trouvait nez à nez avec un un homme effrayant, poilu et aussi haut que large (un catcheur, pas Shrek). -Père Noël ? Demanda le petit Kéké -... J'ai l'air du Père Noël ? L'armoire à glace se glissa dans la pièce sans pour autant que Kéké n'ait à ouvrir la fenêtre et se plaça devant le jeune garçon, qui ne bougea pas d'un poil. -Je suis un fantôme, Kévin, dit le nouveau venu -Kenzo. Mais pourquoi tu ressembles à un catcheur ? -J'ai essayé de prendre une forme qui te mettrait en confiance. Bref. Ton comportement ces dernières années n'est pas passé inaperçu et après concertation, nous avons décidé d'intervenir... -Tu es Pascal le Grand Frère ? -Je viens pas de te dire que j'étais un fantôme y'a une minute ? Je disais donc qu'une aide devait t'être apportée. Tu auras cette nuit la visite de trois autres fantômes et... -Ouais bah j'ai pas qu'ça à faire, hein ! Kenzo retourna se coucher et le fantôme resta incrédule face à un tel culot (oui, les catcheurs sont vites choqués). -Tu n'as donc pas peur de moi ? -Essaie de ne pas faire de bruit en partant. Le fantôme, qui avait pourtant bien préparé son texte, resta sans voix. Tentant de ne pas casser une table sur le dos de l'enfant ou de lui faire avaler sa chaussure, il partit sans dire mot et décida qu'après tout, son collègue s'en chargerait. Une heure du matin sonna et la chambre de Kéké s'illumina soudain. La source de cette lumière n'était d'autre que le premier des fantômes qui devait rendre visite à notre héros. Pas de catcheur de la WWF cette fois: le fantôme était une lumière flottante, un peu comme une bougie à visage humain.

34


-Kenzôôô, je suis le fantôôôme des Noëls passééés ! Aucune réaction -Kenzôôô je.. heu... ouuuuuuuh ! Le gamin ne se réveillant toujours pas, le fantôme perdit patience, tira d'un coup sec les couvertures et attrapa le petit Kéké par la peau du dos, avant de s'envoler avec lui dans la nuit noire. -Lâche-moi ! Où qu'on va ? Qui que t'es toi ? Criait Kenzo, qui n'était alors plus aussi fier qu'avant Sans un mot, le fantôme les fit atterrir sur le bitume. -Jeune Kévin... commença-t-il -T'es qui ? -Ah je... heu... mon collègue devait me présenter normalement...hum...Je suis le fantôôôme des Noëls passééééés ! -T'étais pas obligé de prendre cette voix-là. Après un long soupir et une envie réprimer d'immoler le bambin, le fantôme-bougie parla à nouveau: -Reconnais-tu cet endroit, mon jeune ami ? Après un rapide coup d'oeil autour de lui, Kenzo acquiesça. -C'est l'GB, da. -Exact ! Allons y faire un petit tour... Sans passer par le réglementaire tourniquet d'entrée, le fantôme et Kenzo rentrèrent dans le magasin. Marchant dans les allées, entre les gens qui ne semblaient pas les voir, le fantôme s'arrêta soudain et Kenzo l'imita. -Kéké repose la ventouse à cabinet ! On a la même à la baraque, didju ! Le fantôme et Kenzo se retournèrent vers l'origine de ce cri (contre toute attente humaine). Le jeune garçon resta bouche bée devant la scène qui s'offrait à lui: il se voyait lui-même, en train de harceler sa sœur avec une ventouse à WC, sa mère tentant tant bien que mal de le rattraper quand il s'enfuit dans une autre allée. -Jeune Kenzo, que vois-tu ? -Minga c'est moi, hé ! -Trouves-tu ton attitude normale pour des courses de veille de Noël ? La scène qui se déroulait devant Kenzo datait de trois ans déjà, mais il gardait un souvenir impérissable de cet épisode au magasin. -C'est toujours comme ça, da 35


-Là est le problème, Kenzo. Le réveillon qui a suivi fut tout aussi désastreux et tu as une fois de plus rendu tes parents bien tristes... Le fantôme vit Kenzo baisser la tête et faire la moue, avant de hausser les épaules. Serait-ce un premier succès ? Sans prononcer mot, la bougie s'éteignit tout doucement et disparut, plongeant le magasin dans le noir absolu. Kenzo ne savait pas très bien s'il était en train de rêver ou non, mais ressentait malgré tout une certaine appréhension quant à la visite du prochain fantôme... Soudain, un rire vint percer le silence et fit sursauter Kéké, qui commençait à avoir peur dans le noir. Le rire se rapprochait de lui peu à peu... La lumière se ralluma soudain et Kenzo dut leve la tête pour voir le visage de l'homme devant lui tant celui-ci était grand. -Je suis le fantôme des Noëls présents, Kenzo Le petit garçon ne put qu'hocher la tête tant il était impressionné par le fantôme. Sans qu'il ne se rende compte de rien, la pièce tourna autour de lui et il se retrouva dans son propre salon, à la soirée de réveillon qu'il avait faite avec sa famille quelques heures plus tôt. Kenzo senti la main glacée du fantôme (qui pouvait étrangement se tenir debout dans la petite maison) se poser sur ses épaules et le diriger vers la cage d'escaliers. La scène qu'il vit lui déchira le coeur comme jamais avant: sa mère qui pleurait. -Tu n'aurais pas du tondre le chien, Kenzo -Ni peindre Nénette en orange... répondit le petit Kéké tout triste. Mais je trouvais ça marrant sur le coup -Imiter John Cena sur le canapé du salon était drôle il y a quelques temps. Jouer au Power Ranger et briser la vitre de la cuisine, ça ne l'est plus. Kéké était perdu dans ses pensées et ne sentit pas le fantôme partir. Quand il se retourna, le géant avait été remplacé. -Voldemort ? Pas de réponse... -T'es le fantome des Noëls futurs, hein ? La grande forme noire qui se tenait à ses cotés demeurait silencieuse, mais était très effrayante malgré tout. Sans prononcer mot, il pointa du doigt un papier sur la table du salon (désormais désert). Kéké prit la feuille et la lut. Une fois sa lecture finie, il se retourna vers le fantôme, paniqué. -Je n'veux ni qu'on me mette dehors de chez moi ! Pourquoi mes parents me foutent à l'huche ? Kéké commença à pleurer et s'enfuit de chez lui, mais il ne semblait pas avancer... Quand il se réveilla le matin de Noël, il était dans son lit douillet avec sa belle couette SpiderMan. Ni une ni deux, son rêve lui ayant servi de leçon, il dévéla les marches de l'escalier et trouva sa famille dans le salon. En silence, il alla serrer sa maman dans ses bras, se promettant à lui-même de ne plus jamais faire le petit barakie. Timilda

36


E t m a i n te n a n t, l e s j e u x.

Source: harkavagrant. com <3

37


La fi n , ou i . M a i s l a q u e l l e ? Nous voilà en décembre, la neige est déjà là par moments, d'après certains la fin du monde est proche et d'autres plus réalistes diront que le blocus est là...mais voilà un petit jeu (désolé, pas de mots croisés ce mois-ci !) avec les différentes fins du monde qui ont pu être proposés depuis que l'Homme est capable de tenir un raisonnement plus ou moins construit. Je vous donnerai un indice et la première lettre du mot. 1 . R . . - d . - m. . . .

(eau)

2. M . . . . . . . . (chute, caillou) 3. Z . . . . . (mort, cannibale) 4. R . . . . . . . (Viking) 5. A . . . . . . . . . (Bible) 6. H . . . . . . . . . . . . . .

(Amérique Précolombienne)

7. E . . . . . . . (Virus) 8. G . . . . . . . . . (Froid) 9. B . . C . . . . . (Espace, chocolat) 1 0. N . . . . . . . . (Guerre, Curie) Quentin


C' e st l e b ord e l , i ci ! Très cher lecteur, le titre parle de lui même... C'est le bordel ! Voici la 4e édition de cette rubrique, si tu ne la connais pas encore, regarde vite les Chaarues précédentes ! Le principe est simple, te voilà avec 1 6 images de fiers destriers, de manants, d'oeuvres religieuses et de Westbau en tout genre qu'il te faudra relier aux propositions cidessous. Bonne chance !

C

B

A

E

F

D

G

H

I


J

L

K

M

P

1 . Westbeau 2 . cathédrale de Canterburry 3 . Cathédrale de Cologne 4 . Notre-Dame de Paris

O

N

ABCDEFGHIJKLMOP5 . Style Byzantin 6 . Style roman 7 . Justinien 8 . Art naturaliste

9 . Art antinaturaliste 1 0 . Livre de Kells 1 1 . Livre d'Echternach 1 2 . Charlemagne

1 3 . Matthieu (attribut) 1 4 . Luc (attribut) 1 5 . Jean (attribut) 1 6 . Marc (attibut)

Cassiopée


S ol u ce s d u m oi s p ré cé d e n t C' e st l e b ord e l , i ci ! 1 - I, 2 - O, 3 - L, 4 - A, 5 - H, 6 - D, 7 - C, 8 - M, 9 - P, 1 0 - N, 11 - J, 1 2 - B, 1 3 - E, 1 4 - G, 1 5 - F, 1 6 - K M ots croi sé s 1 . Vegeta 2. Cosplay 3. Katana 4. Mangaka 5. Nintendo 6. Link 7. Onigiri 8. Fuji 9. Fengshui 1 0. Judo S ol u ti on s d e s j e u x d e ce n u m é ro e n fé vri e r !


S h a m e o n yo u !


O n se re trou ve e n fé vri e r (si tou t va b i e n ) !

Au p rog ra m m e : -U n a rti cl e su r n otre voya g e à E d i m b ou rg -D e l a h a i n e S t Va l e n ti n e sq u e (b e n q u oi , j ' a i l e d roi t d ' ê tre a i g ri e . . . ) -D e s ca ra b i stou i l l e s - D e s b é ti i i i i s s -O n i m p rovi se ra l e re ste d e l a CH AAru e E n ca d e a u d e N oë l , p ou r vou s l e cte u rs, u n e p h oto d e m a ch a tte .

CHAArue Spéciale fin du monde (décembre 2012)  

Journal du CHAA, édition décembre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you