Issuu on Google+


S om m a i re Edito........................................................................................3 La minute présidentielle...........................................................4 Le dossier fouilles....................................................................6 L'artiste du mois......................................................................26 Archéonews.............................................................................27 Qu'est-ce qu'un cantus ?.........................................................29 Les 1 0 raisons.........................................................................30 La Fashion Police Historique...................................................31 La recette du mois...................................................................33 Les Darwin Awards..................................................................34 Horrible Histories.....................................................................35 Quand le comité se promène...................................................38 Toronto.....................................................................................41 Le Thanksgiving canadien.......................................................42 L'incompris du mois.................................................................44 Action Damien.........................................................................46 Gossip Boy..............................................................................48 La rubrique aux doigts magiques............................................49 Les jeux...................................................................................51 Le mur de la honte..................................................................56

2


L ' E d i to We're back (in black) ! Plus terrifiante que DSK en peignoir, plus répugnante qu'un gueux couvert de pustules et plus flippante que le Service des Inscriptions en début d'année, voici la CHAArue édition Halloween ! Tout d'abord, je tiens à vous remercier, charmants lecteurs, pour votre feedback qui a été plus que positif au sujet de notre CHAArue édition JANE. Cela nous motive pour le reste (j'ai même accepté de ne plus fouetter mes Chatons pendant leur rédaction et leur donne une tranche de pain par jour). Comme vous pourrez le voir dans les pages qui suivent, nous avons gardé certaines choses et nous sommes débarrassés d'autres, par rapport à notre première édition... J'aurais aimé une transition plus délicate, mais nous avons également dû nous séparer de trois de nos délégués. En effet, nous avons fait nos adieux à Gwenda (ex déléguée cours), Kath (ex déléguée sponsors) et Robin (ex délégué affiches)... Quoiqu'il en soit, nous leur souhaitons le meilleur pour cette année scolaire :) Quant à moi, il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne navigation dans les eaux troubles de votre journal... (J'essaie de faire peur, mais je sais que ça ne marche pas). ARRR ARRR ME HEARTIES ! Timilda P.S: votre journal est sur Facebook ! Cherchez le groupe "La CHAArue" :)

3


La M i n u te P ré si d e n ti e l l e . . . Bonjour cher lecteur/trice de la CHAArue, Voilà déjà un mois de passé au sein de l'ULB, un mois que les cours ont commencé, un mois que ta vie a (sûrement, j'en suis quasi sûr) changé, un mois que tu fréquentes Campouce et Petit Yo-Yo, un mois que tu passes tes soirées à la biblio... à la Jefke ! Et si tu ne sais pas encore ce qu'est la Jefke alors mets vite un pantalon crado, enfile tes vieilles chaussures et vers 23h-00h suis la foule ou la musique, et passe une soirée de feu de dieu. Et si tu ne sais pas avec qui y aller alors demande au CHAA, il t'accompagnera bien volontiers. Et si tu n'es pas un guindailleur dans l'âme mais que tu veux quand même bouger ton booty au moins une fois ce quadrimestre, alors viens au TDétrôné du CHAA le 23 octobre, et n'oublie pas d'amener tes plus beaux atours royaux ! Bref, j'espère qu'après ce mois de septembre tu as déjà pris tes repères, tu ne te perds plus dans les couloirs, tu sais que lorsque tu as le vertige, comme moi, tu ne descends pas par l'escalier en fer du Chavanne, et bien évidemment, tu sais dès à présent que le 7e étage de la Bibliothèque est « The Refuge » pour les historiens de l'art et archéologues. Et si tu ne le savais pas, comme le dirait si bien notre Déléguée Culture : « Pas Félicitations ! » Non, c'est une blague (ou pas)... Il n'est jamais trop tard... Enfin, je ne vais pas non plus faire mon « présidentpoule », je ne suis pas là pour ça. Je préviens c'est tout... Pour finir, je voudrais remercier mon Comité qui se débrouille au mieux pour faire ronronner le CHAA du matin au soir, qui vous propose un panel d'activités toutes plus enrichissantes les unes que les autres, et qui, je l'espère, vous font également plaisir. Et n'oubliez pas, je ne le répèterai jamais assez, de passer au CHAA vous présenter, discuter, boire un verre, manger des Kinder bueno's, ou juste étudier (si vous y arrivez...) Et pour les vieux, vous savez quoi faire ! En vous souhaitant une agréable journée, Présidentiellement vôtre, Terry Scott

4


5


L' a rti ste d u m oi s E d wa rd G ore y Pour l'édition Halloween de la CHAArue, la rubrique « L'artiste du mois » prend ses plus beaux atours et vous présente l’écrivain et artiste américain Edward Gorey. Si vous ne le connaissez pas encore, vous connaissez certainement déjà son style et son coup de crayon qualifiés à la fois de macabre et d’enfantin. En effet, Gorey n’est autre que l’homme ayant inspiré Tim Burton ! Tout droit venu de Chicago, ce diplômé d’Harvard s’installera à New York pour y faire carrière. Choix judicieux car c’est à partir de ce moment que les choses décollent, il se verra par exemple confier l’illustration de Dracula de Bram Stoker et de la Guerre des Monde et H. G. Wells (eh oui, le blockbuster américain est bel et bien tiré d’un roman !). Il travaillera également pour le New-Yorker avec Charles Adams, autre illustrateur partageant le même univers. Personnalité particulière, Gorey s’inspire de la littérature et d’un style emprunté du 1 9e S et des époques Victoriennes et Edwardiennes. Malgré le trait « enfantin » de ses oeuvres, le message ne peut être moins clair, les enfants dessinés par Gorey, bien que ressemblant à Alice de leur côté un petit peu trop curieux et tête en l’air ont une facheuse tendance à mourir dans d’atroces circonstances` Comme le montre son abécédaire Gashlylcrumbs Tinies/Les enfants fichus où chaque lettre de l’alphabet représente la mort violente d’un enfant. Pour ceux qui ne verraient toujours pas le lien avec Tim Burton, je vous conseille d’aller voir au plus vite Sweeney Todd, Vincent ou encore de lire La triste fin du petit enfant huître qui sont clairement des hommages à Edward Gorey, maître du macabre. Voici donc quelques lectures dans le thème d’Halloween à consommer sans modérations : Le Trésor de Treehorn, Le Couple détestable, L'Invité douteux et The Hapless Child Une petite anecdote : Gorey n’aimait pas voyager car il ne pouvait pas concevoir son existence sans chats ! Vous avez dit excentrique ?

Cassiopée 26


Arch é on e ws ! B e l g i q u e (Arl on ), An ti q u i té rom a i n e – E xca va ti on d e 3 b l ocs fu n é ra i re s rom a i n s à l a Tou r J u p i te r Trois blocs funéraires sortent de terre. Des blocs très probablement du IIIe siècle. Leur intérêt : des sculptures particulièrement bien conservées : une dame élégante (qui serait une défunte dans un baldaquin) dans le premier bloc, un guerrier nu dans le 2e bloc et, laissant plus de place à l’imagination puisque difficilement accessible pour l’instant, une main dans le 3e bloc, sont pour l’instant visibles. Ces découvertes ne sont pas surprenantes uniquement par leur beauté mais aussi par leur emplacement sous terre. En effet, ces blocs ont été retrouvés dans la Tour Jupiter dans les sous-sols d’un home d’Arlon. Les stèles qui soutiennent la tour étaient cachées par une grosse maçonnerie de pierres. Toute la question réside maintenant dans la façon de les excaver. h ttp : //www. l a ve n i r. n e t/a rti cl e /d e ta i l . a sp x? a rti cl e i d = D M F 2 0 1 2 1 0 0 2 _0 0 2 1 2 4 8 6

F ra n ce (Re i m s), An ti q u i té – D é cou ve rte s d ’ u n e m a i son d u I I I e si è cl e e n e xce l l e n t é ta t d e con se rva ti on Une domus relativement bien conservée de 300m² appartenant à l’élite du IIIe siècle a été mise au jour à proximité du centre de la cité des sacres (ainsi nommé parce que depuis Clovis, c’est à Reims que l’on sacrait les rois de France). Cette domus était située à proximité de l'enceinte de l'antiquité tardive. Trois pièces donnant sur ce qui était sans doute une cour centrale ont été dégagées. Une première s’étend sur 1 4m² avec un sol en béton romain (un terrazo). Une deuxième de 9m² contient les restes d'un plancher en bois dont des fragments ont été conservés grâce à un incendie survenu à l'époque (le bois calciné se conserve très longtemps). La troisième salle contient un chauffage par hypocauste qui est dans un état de conservation assez remarquable. Seule la pièce de vie principale ou les thermes d'une maison romaine luxueuse bénéficient de ce type d'installation. Du mobilier a aussi été trouvé sur place : quelques monnaies, des petits objets en bronze, des épingles à cheveux en os ainsi que beaucoup de céramiques (bols, cruches, assiette`) Le col d'une belle amphore qui devait faire dans les 1 m20/1 m30 de haut a également été découvert. De nombreux fragments d'enduit peint on été retrouvés dans la pièce où se trouvait l’hypocauste. Une trentaine de caisses de décors, aux motifs divers, floraux ou géométriques, a ainsi été prélevée durant la fouille, ce qui devrait permettre une étude sur la décoration intérieure des domi de l’époque. Parmi tout cela, on a notamment un décor remarquable avec un visage aux traits fins. C'est très rare, voire unique de retrouver ainsi des décors figuratifs à Reims. Les fouilles de cette domus extrêmement bien conservée continueront jusqu’au 1 2 octobre 201 2 et les archéologues espèrent y faire d’autres belles découvertes. Ces fouilles permettront peutêtre de préciser la datation de la construction des remparts de l’Antiquité tardive. h ttp : //www. l u n i on . p re sse . fr/a rti cl e /a u tre s-a ctu s/l e -sol -d e -re i m s-l i vre -d e -n ou ve a u x-tre sors

27


Asi e – U n B ou d d h a a u p a ssé n a zi fa i t à p a rti r d ’ u n e m é té ori te tom b é e i l y a 1 0 0 0 0 a n s su r Te rre Des chercheurs allemands ont affirmé qu'une statue massive d'un Bouddha (également appelé « Iron Man » par les chercheurs), amenée en Europe par les nazis en 1 938-1 939, aurait été sculptée à partir d'une météorite qui serait tombée il y a 1 0.000 ans à la frontière entre la Sibérie et la Mongolie. L’âge de ce Bouddha est mal connu mais on estime sa datation entre le 8e et le 1 0e siècle. La sculpture représente un homme, probablement une divinité bouddhiste, perché sur des jambes recroquevillées, tenant quelque chose dans la main gauche. Sur sa poitrine, on peut voir un svastika bouddhiste : symbole porte-bonheur qui fut plus tard récupéré par les nazis (raison probable pour laquelle les nazis l’auraient emmené en Allemagne). C’est lors d’analyses en 2009 par des chercheurs de l'université de Stuttgart que l’on a découvert que le Bouddha a été sculpté dans une roche rare venue de l’espace : une météorite dite "ataxite". L'identité de l'homme sculpté reste inconnue à ce jour mais les chercheurs soupçonnent qu'il s'agirait du dieu bouddhiste Vaisravana, également connu sous le nom de Jambhala. Vaisravana est le dieu de la richesse ou de la guerre et il est souvent représenté tenant un citron (un symbole de richesse) ou un porte-monnaie à la main, or l’Iron Man tient justement un objet nonidentifié qui pourrait correspondre à cela. Cette statue est haute de 24 cm et pèse 1 0,6 kilos. h ttp : //www. h u ffi n g ton p ost. fr/2 0 1 2 /0 9 /2 7 /u n e -sta tu e -b ou d h a -a u ra i t-n a zi m e te ori te _n _1 9 2 1 5 8 5 . h tm l ? u tm _h p _re f= fra n ce

Vi e tn â m (Tu yê n Qu a n g ) - M i se a u j ou r d a n s u n e g rotte d ’ u n ca l e n d ri e r vi e tn a m i e n vi e u x d e 4 0 0 0 a n s Les archéologues vietnamiens ont découvert un outil en pierre qu’ils croient être un calendrier vieux de 4 000 ans, dans une grotte de la province septentrionale de Tuyên Quang. L’objet est composé de 23 lignes parallèles gravées et semble être un instrument de comptage évoquant un calendrier lunaire d’après un professeur de l'Institut d'archéologie du Vietnam. Un objet similaire a été découvert en 1 985 dans la grotte Na Cooc (dans le district de Phu Luong de la province septentrionale de Thai Nguyên). D’autres objets similaires ont été découverts dans diverses régions du monde, dont la Chine, Israël et la Grande-Bretagne. Tous ces objets sont datés de c. 5 000 ans. L'outil de pierre, récemment découvert, a été retrouvé dans une tombe avec 1 4 grosses pierres posées sur une longueur de 1 ,6 m ainsi qu’avec des ossements. D’autres grottes de la région et des régions avoisinantes ont été fouillées et ont aussi livré des objets similaires ainsi que des traces de la vie quotidienne des hommes préhistoriques. Tout cela montre que les hommes préhistoriques vivaient dans les grottes à l’époque au Vietnam, mais n’apporte pas d’indication précise sur l’utilisation de l’outil en pierre découvert. h ttp : //fr. vi e tn a m p l u s. vn /H om e /U n -a n ci e n -ca l e n d ri e r-m i s-a u -j ou r-a -Tu ye n Qu a n g /2 0 1 2 9 /2 5 4 8 9 . vn p l u s ` et bien d’autres ` Mais je ne peux malheureusement pas parler de tout ni les détailler car sinon, je devrais vous écrire un roman juste pour le mois qui vient de s’écouler ! Kath

28


Q u ' e s t- c e q u ' u n C a n tu s ? Commençons d'abord par la théorie et voyons ce que Wikipédia nous apprend sur le sujet: « Un cantus est une activité guindaillesque étudiante durant laquelle les étudiants présents chantent des chants traditionnels et boivent de la bière. Il est pratiqué en Belgique, aux PaysBas, en Allemagne, dans certains pays de l'est et à Grenoble. Une session d'un cantus est divisé en plusieurs tempus. Durant ces tempus le senior dirige la corona.Les cantus sont dirigés par des règles se voulant strictes et appliquées plus ou moins consciencieusement suivant les guildes et l'avancée de la soirée. »

En pratique, on se réunit dans un local dans lesquels les tables sont posées en U. Le cantus commence à la tombée de la nuit et est éclairé à la lumière de bougie. Pour les buveurs, un forfait boisson est demandé tandis que les non buveurs sont invités à apporter leur propre soft. Le cantus commence par certains chants sacrés et ensuite des chansons en français, anglais, néerlandais, latin ou autres faisant souvent parties du répertoire de la chanson paillarde sont entonnées. Entre chaque chanson le senior propose à l'assemblée de récompenser sa performance par une certaine quantité de boisson. Tant les initiés que les non initiés sont les bienvenus donc nous espérons vous voir nombreux lors de nos prochains cantus. Anthony

29


Le s 1 0 ra i son s. . . ...qui font que tu sais que tu es à l'ULB.

1 . On est en octobre et tu n'as toujours pas ta carte d'étudiant... ni d'ailleurs tes papiers pour les

allocations familiales, ton abonnement de train ou ton attestations Stib (connard !)... Il ne te reste donc plus qu'à faire la file pour avoir un ticket qui te permettra de refaire la file pour arriver quelques heures plus tard à un guichet... fermé (bah oui, il est 1 6h30 quand même !)

2 . Les secrétariats de filières sont ouverts tous les jours de.... ah ben non, ils sont fermés! 3 . Tu as d'office un(e) ami(e) qui travaille pour 4UCampus et qui essaie de te refourguer un

abonnement à une quelconque revue soi-disant liée à tes cours... Si t'es faible, tu t'abonneras... et ne liras jamais rien !

4 . On a déjà failli t'enrôler 20 000x chez WWF, Oxfam, Médecins du Monde, Child Focus ou

autre en t'expliquant « qu'au fond, 3 euros c'est quoi dans ton petit budget d'étudiant égoïste ? Un sandwich ! » ...Sauf que là, tu comprends que ces gens n'achètent pas leurs sandwiches au Kaf-Kaf... et puis, de toutes façons, « Tu cotises déjà, merci ! ».

5 . En tant que fille, tu sais d'ailleurs que si tu veux vérifier si t'es plutôt bien foutue et/ou bien

sapée, il te suffit d'aller chercher un sandwich au fameux Kaf-Kaf où un petit vendeur chauve et motivé se fera un plaisir de « t'évaluer » d'un coup d'œil en te filant ton coppa-pesto...

6 . Tu aimes sortir « au Cimetière »... d'ailleurs, dans ton esprit, c'est plutôt festif comme endroit ! 7 . Tu vas à la bibliothèque pour « travailler »... surtout après la Saint-V quand t'as une énorme montée de stress et que tu réalises à quel point tu vas chier pour cette session... ! Aaah la bibliothèque: le seul endroit où quand t'as une envie insoutenable de pisser, il y a systématiquement un petit ruban rouge et un charriot de nettoyage qui t'en empêchent !

8 . Tu finis par croire que Gehol a été créé par quelqu'un qui t'en veut beaucoup... Celui-là même qui est à l'origine du Solbosh-Wifi, des ascenseurs « performants » de la bibliothèque et de l'architecture du bâtiment H ! C'est sans doute lui aussi qui a décidé que les étages seraient pas pareils qu'ailleurs... Tu pensais vivre dans un monde où le rez-de-chaussée équivaut au zéro et bien non, parfois c'est 1 , parfois 2... Débrouille-toi !

9 . T'as failli mourir de honte devant la vidéo de promotion de ta chère université...cette vidéo qui soutient qu'à l'ULB, « on brasse et on s'embrasse »............. !

1 0 . Pour toi, les « Viets » ne font pas des rouleaux de printemps mais des copies à 1 euro la

page. D'ailleurs, chaque fois tu te dis que la prochaine fois, t'iras chez les « Pakis » à l'Avenue Buyl... Et puis, bon, comme d'habitude, t'es à la bourre et/ou t'as la flemme de remonter l'avenue Héger... surtout depuis qu'ils ont remplacé des dalles neuves et régulières par des pavés vintage, aussi harmonieux que casse-gueule ! Laura 30


La F a sh i on P ol i ce H i stori q u e Ce mois-ci, dans votre rubrique Lagerfeldesque, je vais vous parler de la classe ouvrière du XVIIe siècle (1 689). La plupart des œuvres ne nous montrent que des têtes couronnées bien sapées, mais cela ne veut pas dire que les gens au plus au bas de la pyramide sociale se baladaient nus, pleins de boue et de sueur. Il faut bien évidemment se dire que ce que nous allons voir était ce que la majorité de la population portait: bien rares étaient les personnes pouvant se permettre des vêtements et tissus raffinés venant de l'étranger. Ce qui est pratique, c'est qu'en Histoire du vêtement, la différence entre les classes sociales a toujours bien été marquée. Si je ne m'abuse, c'est au Moyen Age que selon la loi, un paysan ne pouvait « bien » s'habiller, mais ce n'est pas sujet (et je m'y connais autant en Moyen Age qu'en accordéon polyphonique sibérien). Ceci dit, j'ai plus d'estime à voir des vêtements sales et froissés par le travail que des robes somptueuses dans lesquelles on peut à peine bouger. La beauté de l'Histoire ne se trouve pas dans les palais et autres villas, mais sur les champs et dans les usines, à mon humble avis.

En règle générale, les paysans n'avaient qu'une tenue voire deux, tout au plus et on trouvait le plus souvent du lin ou de la grossière laine (certains portaient quelque chose en dessous comme celle-ci n'était pas agréable). Les vêtements en eux-mêmes n'étaient pas toujours lavés, contrairement aux sous-vêtements qui l'étaient régulièrement. Qu'à cela ne tienne, la fumée de bois brûlé s'incrustait dans les vêtements et pouvait rivaliser avec le déodorant que vous avez dans votre salle de bain. La base de tout vêtement était souvent dans les tons bruns, beige ou rougeâtres (tout pigment naturel). Hommes et femmes portaient des sabots de bois (vous vous attendiez à des Louboutins ?) ou des souliers faits de toile épaisse ou de cuir. Tout cela n'a l'air ni chaud ni confortable: à chaque hiver, malgré les couches supplémentaires ajoutées (peaux de moutons, gants, bonnets, paille dans les sabots ...), le froid emportait un bon nombre de paysans, restés trop longtemps dehors. Commençons par la femme: sous son panier, on peut voir que sa tête est couverte. En effet, une femme se devait d'avoir la tête couverte si elle ne pouvait se permettre d'avoir une belle

31


coiffure tous les jours (grosso modo, si t'as pas de Jean-Louis David sous la main, tu te couvres). Et puis bon, une femme devait de toute façon être couverte. Les prostituées tentaient cependant de se coiffer un minimum pour imiter les nobles et se rendre désirables et plus riches qu'elles ne l'étaient, mais des cheveux lâchés ou pas de coiffe était le summum de la paresse et intolérable. Ceci dit, ce qu'on mettait sur sa tête et quand on le mettait variait selon les régions (une paysanne écossaise avait la tête nue avec des rubans rouges dans les cheveux et ne portait de coiffe qu'une fois mariée). La robe-fourreau (en lin) de la femme pouvait aller jusqu'au genoux ou jusqu'aux chevilles, les manches allant au coude, mais le plus souvent au poignet. Le mouchoir, qui couvrait le cou ,était un carré de lin plié sur la diagonale et celui-ci descendait également sur le décolleté pour éviter « tout débordement ». La jupe s'arrête ici avant la cheville: il n'y avait rien d’indécent là-dedans, on est au XVIIe, pas chez les victoriens plus prudes que le pape ! Aussi, avoir une jupe qui ne touche pas le sol évitait que celle-ci ne s'imbibe d'eau et que l'humidité ne monte dans le vêtement. Pour conclure, elle porte le fameux tablier que toute ouvrière avait. Passons maintenant à l'homme: il porte une tunique, pantalon et bas typiques de son époque. Les hommes des hautes classes avaient la même base vestimentaire, mais d'une bien meilleure qualité, évidemment. Il porte aussi un chapeau et un mouchoir, tout comme la femme. Ces deux accessoires n'étaient pas ici pour une question d'étiquette, mais à pur but de protection. Il porte également un tablier, ce qui prouve qu'il travaille avec ses mains. Comme vous pouvez le constater, parler de la « mode » ouvrière va plus vite que de parler des robes de bal de 1 856 (F.P.H du mois dernier), mais ce n'est pas pour autant qu'il faut les laisser tomber totalement. On a souvent tendance à soit s'imaginer que tout le monde était habillé en gueux médiéval soit que tout le monde était à l'image du roi. Je trouve triste que l'on réduise la mode d'une période aux tableaux que l'on voit, alors que la majorité des gens était loin de porter ce que X ou Y a pu peindre. Enfin bon, on se retrouve le mois prochain pour une nouvelle édition de la F.P.H ! Votre déléguée au col bleu, Timilda

32


La re ce tte d u m oi s L e c u p c a ke d ' H a l l o w e e n P ou r 1 2 cu p ca ke s - P ré p a ra ti on : 1 5 m i n - Cu i sson : 1 0 -1 5 m i n I n g ré d i e n ts: 1 00g de beurre demi-sel en pommade 1 00g de sucre en poudre Quelques gouttes d’extrait de vanille 2 œufs 1 00g de farine à levure incorporée 3 c. à s. de cacao en poudre 250g de pâte à sucre rouge Environ 1 c. à s. d’eau chaude (bouillante) P ré p a ra ti on : Dans un saladier, fouettez le beurre, le sucre et l’extrait de vanille avec une cuillère en bois. Incorporez les œufs. Tamisez la farine et le cacao au dessus du saladier. Remuez. Répartissez la pâte dans les moules. Faites cuire 1 0 à 1 5 minutes dans un four préchauffé à 1 80°. Laissez les petits gâteaux refroidir sur une grille. Versez environ ¾ de la pâte à sucre dans un bol. Ajoutez l’eau et remuez jusqu’à ce que le mélange soit onctueux. Quand les cupcakes sont froids, étalez la pâte à sucre ramollie dessus. Façonnez des cornes de diable avec la pâte à sucre restante. Bon appétit ! Belinda

33


Con n a i sse z-vou s l e s D a rwi n Awa rd s ? En trainant sur la toile récemment je suis tombé sur un site très intéressant qui se propose de rassembler les différentes anecdotes associées aux détenteurs des Darwin Awards. Ce prix fondé en 1 993 se propose de remettre un prix à titre souvent posthume aux personnes qui sont mortes ou ont été stérilisées suite à un comportement particulièrement stupide de leur part. Ils sont donc par l’intermédiaire remercié pour avoir par leur mort contribué à l’amélioration globale du patrimoine génétique humain. Il est vrai que nous avons affaire à une catégorie assez poussée d’humour noir mais croyezmoi, en lisant les histoires associées à ce prix qui sont publiés sur les sites h ttp : //www. d a rwi n a wa rd s. com et h ttp : //www. d a rwi n a wa rd s. fr vous ne pourrez pas longtemps vous retenir de rire pendant plusieurs heures en repensant à la stupidité de ces personnes. Vous en doutez encore? Alors voici quelques exemples afin de vous mettre l’eau à la bouche: Tu é p a r u n b â ton d e d yn a m i te : Paul Stiller et sa femme sont morts à Andover Township, par un bâton de dynamite qui a explosé dans leur voiture: s’ennuyant à bord de leur voiture à deux heures du matin, ils ont voulu allumer un bâton de dynamite et le jeter par la fenêtre pour voir ce que ça faisait, mais apparemment n’ont pas remarqué que les vitres étaient fermées quand ils ont lancé le bâton. Tu é p a r sa m a l a d re sse : A Detroit, un homme de 41 ans est mort noyé dans 50cm d’eau après avoir passé la tête dans une bouche d’égout et s’être bloqué` en cherchant ses clés de voiture. M ort à ca u se d ’ u n ti m b re m a n q u a n t: Un homme a ouvert une lettre piégée qu’il avait envoyée et qui lui avait été retournée par la poste parce qu’il manquait le timbre. M ort à ca u se d ’ u n ch i e n d re ssé : Un homme en Alaska a lancé un bâton de dynamite sur un lac gelé, pour on ne sait quelles raisons. Sauf que, accompagné de son chien de chasse très bien dressé, celui-ci lui a rapporté. Aïe. Ceux-ci ne sont effectivement que quelques exemples parmi tant d’autres donc si vous avez du temps à tuer et que vous aussi, rire du malheur des autres vous adorez ça n’hésitez pas à taper darwin awards dans votre recherche Google histoire d’agréménter une soirée ou une après-midi d’études. Anthony

34


H orri b l e H i stori e s Horrible Histories est une série de livres d'Histoire écrits par l'anglais Terry Deary. A la base destinés à un public jeune, énormément de fans se comptent pourtant parmi les adolescents et les adultes. Ces livres ont pour but de faire aimer l'Histoire à travers une vision assez inhabituelle: on se concentrera sur le côté bizarre, déplaisant, voire gore des choses (le jeu télévisé est d'ailleurs intitulé « Gory Games »). Ben oui, le sang et les boyaux, ça fidélise tout de suite.

Horrible Histories voit le jour en juin 1 993. Terry Deary, alors scénariste de pièces de théâtre pour enfants se décide à écrire des livres pour eux. Il veut une approche vraie de l'Histoire, où la vérité serait crue et où on arrêterait de mentir sur la grandeur de tel ou tel homme. Son but est de préparer les enfants à la vie via des leçons historiques (les grands rôles seront d'ailleurs donnés à des antihéros et il ne sera pas rare de voir un personnage important tourné en ridicule). Les deux premiers tomes à être publiés sont The Terrible Tudors et The Awesome Egyptians. En 201 2, plus de 60 titres sont sortis, traduits dans plus de 30 langues et vendus à plus de 25 millions d'exemplaires. Vous l'aurez compris : Horrible Histories fait partie du patrimoine anglais, au même titre que les cygnes et les corgis de notre amie Liz II.

Le succès est tel (plusieurs awards au compteur) que bien vite, magazines, livres de jeux, romans, spin-off ou encore guides touristiques verront le jour (et ils sont GENIAUX) et c'est sans compter les nombreuses expositions qui se sont installées dans les musées du Royaume-Uni. Je disais donc que divers écrits sont nés grâce à Horrible Histories, mais ce n'est pas tout. On compte maintenant une troupe de théâtre qui adapte les livres sur scène, le jeu télévisé (auquel j'aimerais beaucoup participer, soit dit en passant) Gory Games, des jeux vidéos, mais surtout la série télé, qui est une merveille merveilleusement merveilleuse. Et je pèse mes mots. En 2009, le premier épisode d’Horrible Histories est à l'antenne sur la CBBC. Avec un rat pour présentateur, la série (dont la saison 5 sortira au printemps) rencontre un succès massif: trois

35


Baftas, plusieurs nominations et officiellement première série télévisée à être reconnue aux British Comedy Awards, où ils ont raflé le prix du Best Sketch Show deux années de suite, ce qui n'était jamais arrivé auparavant. Les brillants acteurs de la série (Mat Baynton, Jim Howick, Ben Willbond, Simon Farnaby, Martha Howe-Douglas, Larry Rickard) ne ratent jamais leur coup. Après une demi-heure d'émission, vous en saurez plus sur les rites mortuaires préhistoriques, les croyances vikings ou encore les mesures de protection des civils lors de la première guerre mondiale. Les références sont nombreuses: les Monty Python sont une grande source d'inspiration, mais ils puisent dans tout; films, chanteurs, mais aussi émissions télé (Un Dîner Presque Parfait chez l'empereur romain Elagabalus, Prison Break où Socrate tient le premier rôle et de nombreux télé-achats, pour n'en citer que quelques uns...). Musicalement, il y en a pour tous les goûts: Cléopâtre qui parodie Lady Gaga, un boys band formé des pilotes de la Royal Air Force de la seconde guerre mondiale, un groupe rock viking ou encore Charles II, the King of Bling, qui n'a rien à envier à Eminem. D'ailleurs, en fin de saison, un épisode spécial reprend toutes les musiques en une sorte de Top of the Pops, qui porte le nom de Savage Songs. Malgré les réclamations des Horrible Historians (le fandom), aucun album n'est sorti. En revanche, les acteurs ont fait leur premier live l'an dernier, au Royal Albert Hall de Londres, avec orchestre philharmonique s'il vous plaît. Et pour les intéressés, une tournée serait prévue dans tout le Royaume-Uni l'an prochain ! Il est très difficile pour moi de vous parler d’Horrible Histories de façon concise. Je pourrais vous faire un roman sur le sujet tant celui-ci est vaste et incroyable. Ce n'est pas seulement un moyen de distraction pour moi, vu que cette série m'a bien aidée pour les cours. J'aurais d'ailleurs aimé la connaître plus tôt ! Le seul bémol est que tout l'univers Horrible Histories est anglais. Ceci dit, le tout est très clair et abordable, donc n'ayez pas peur de vous lancer. J'espère que les gens découvriront et pourront apprécier la série à sa juste valeur. P oi n ts p osi ti fs: nudité historiquement justifiée, grande diversité des époques et des lieux, beaucoup d'humour, des chansons qui pourraient détrôner Nicki Minaj au top 50, un fandom génial, une aide à l'étude considérable, toutes les séries dispo sur Youtube ... oh, et ai-je mentionné de la nudité historiquement justifiée ? P oi n ts n é g a ti fs: un peu moins génial si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare. Qu e l q u e s th è m e s: Terrible Tudors, Vile Victorians, Measly Middle-Ages, Groovy Greeks, Vicious Vikings, Woeful Second World War, Smashing Saxons, Incredible Incas, ... Qu e l q u e s ch a n son s: Literally, The English Kings and Queens song, Spartan School Musical, The Thinkers, ... « Hope you enjoyed Horrible Histories... » Timilda 36


37


Qu a n d l e com i té se p rom è n e . . . Vendredi 22 septembre, 1 6h30, gare d'Etterbeek. Sacs de couchages et matelas sur le dos, nous sommes prêts pour l'aventure: nous voilà sur le départ pour une contrée lointaine, j'ai nommé Ciney, où la jolie maison d'Elise (notre déléguée voyage d'amour) nous attend. Entassés sur le quai, nous attendons un train qui n'arrivera jamais... Oups, ça commence mal! Notre train est supprimé parce que quelqu'un a fait un méchant malaise dedans... Nous assistons même à son évacuation, une scène qui rappelle étrangement « Urgences » ou « Grey's Anatomy » mais sans George Clooney ou Patrick Dempsey (en beaucoup moins glamour donc, vous l'aurez compris !) Nous sentant heureux de vivre et en pleine forme suite à cet épisode, nous prenons donc un autre train. 1 h 30 et des poussières plus tard, nous voilà arrivés à Ciney, jolie petite bourgade où les affiches de la gare datent au plus tard de 1 995 (et non, je ne caricature pas!) et où « le petit restaurant Italien situé en face de la gare est vraiment sympathique! Il y a même un petit cours d'eau qui traverse la terrasse!» (dixit Elise, notre guide locale). Le dépaysement peut commencer... Sa gentille maman arrive à la gare pour nous emmener à Havelange dans son 4x4. Problème: nous sommes un peu trop nombreux...qu'à cela ne tienne: François ira dans le coffre ! (Quel galant homme, sa dévotion l'emmènera au Paradis !) Bien installé dans nos sacs de couchage et autres valises, il a même l'air d'apprécier le trajet! Faut dire aussi que le pain constitue un coussin moelleux sur lequel s'appuyer...le seul hic est que la croûte ne se remet pas si facilement en place après utilisation! (Que serait notre bon vieux secrétaire sans une petite bourde de temps en temps hein...?) Une vingtaine de minutes plus tard, nous voilà arrivés chez les Tilleux ! Fermette de charme rénovée avec piscine, grand jardin, balançoire, feu ouvert et voisines exclusivement bovines... LE PIED ! On se croirait dans un gîte... La soirée peut commencer! Emmitoufflés dans nos pulls, nous prenons l'apéro: Katherine a fait des nems maison...cette soirée n'arrangera certainement pas nos problèmes de bidou...mais au fond, n'est-ce pas ça le bonheur ?! (Hein ?! Je vous le demande !) On enchaîne avec un grand feu au fond du jardin où nous faisons griller des saucisses qu'on accompagne de pain suédois...NON, norvégien...ou serait-ce Danois?! Bref, un pain scandinave quoi ! Et là, je me dois de répondre à vos regards interrogateurs (oui, oui je vous ai vus !)...qu'est-ce que c'est que ça ? C'est un pain surprise (vidé de sa mie donc) rempli d'un mélange d'épinards, de crême et de mayonnaise maison...un délice! (même si l'aspect de la chose fait qu'elle est également souvent surnommée « vomiti », je vous laisse deviner pourquoi...) Mais je vous assure que c'est TROP BON...et encore plus quand c'est préparé avec amour par la maman d'Elise ! En dessert, nous faisons rôtir des marshmallows au-dessus des cendres de notre grand feu...(ça fait rêver hein !) Un grand feu qui, selon la rumeur, aurait vu s'éteindre un pauvre lapinou ! Nous enchaînons avec un Loup-Garou express et, pour les plus téméraires d'entre nous, un bain de minuit dans la piscine où l'eau est à 22° tout au plus... ça revigore comme on dit! Heureusement, une bonne douche chaude nous attend dès notre sortie de l'eau (je précise que la rumeur de threesome qui circule est entièrement fondée!) Nous passons la nuit tous ensemble dans une grande pièce de la maison. Après un psychologue plus gêné que gênant, un CD de Gorillaz et des discussions sur la « plupluche bien chaude» d'une certaine personne, nous nous endormons comme des bébés...

38


jusqu'au lendemain « matin » (Oups, il est déjà 11 h45...) ! Elise nous emmène faire un tour du village. Nous empruntons un chemin Gallo-Romain et rencontrons des vaches. In-Extremis, nous empêchons Cassiopée d'adopter un veau et rentrons à la maison manger de la bonne soupe et du chocolat belge. Il est déjà l'heure de repartir et de quitter ce havre de paix... On remet ça en plein hiver ?! P h ra se s cu l te s: Elise: « Toi, t'iras dans le coffre ! Mais on a une Smart hein ! » Laura: « Oh oui, c'est vrai: on mange un grand feu! » Cassiopée: * musique des « Dents de la Mer » * Laura: « Un fiiiiish Stiiiiick! » François: « Heureusement, il y a de la vitamine C dans la bière. » Maman d'Elise: « Allez François, dans le coffre ! Ne mange pas tout le pain hein...à dans 1 h ! » Laura: « Oh si, c'est trop bon les Pick Up...avec le chocolat tout dur au milieu... » Elise: « De quoi?! Les pallourdes?! » Belinda: « Oh mais on met 4x ma maison ici... » François: « Mais dans une omelette norvégienne, il y a des oeufs! » François: (fasciné par la tondeuse) « Ooooh mais elle ronronne! » François: « Mais ça va fondre hein, les chaises en plastique ! » Laura: « Je transmets des MST avec mon Gsm. » Laura: « Je critique pas, je m'esclaffe ! » Elise: « Je viens voir s'il y a un décaps'bulleur. » Cassiopée: « Il y a 4 Carolos mais il n'y a qu'un baraki hein ici... » Kathleen: « En fait, je suis tellement sourde que quand je mange des chips, je vous entends plus du tout ! » Elise: « Faut pas vider la bouteille parce que mon petit frère va pas être content. » François: « Bah faut qu'il apprenne la vie hein... » Belinda (voyant François arriver en courant avec son écharpe noire au vent): « Ca y est : Zorro est arrivé! » Kathrine: « J'ai cru que la friteuse m'avait bouffé un nem! » François: « La ribaude! » Laura

39


40


Th e Cosm op ol i ta n Ci ty of Toron to, a b ri e f ove rvi e w.

Bonjour à toi cher Voyageur, Toronto est la capitale de la province de l'Ontario au Canada, la plus grande ville du Canada devant Montréal et la cinquième pour la population en Amérique du Nord (2.6 millions d'habitants), mais aussi la capitale économique du Canada. Comme il est souligné dans le titre, Toronto est une ville extrêmement cosmopolite. Il suffit de tourner la tête à gauche ou à droite pour se rendre compte des différentes langues parlées en rue (pas moins d'une centaine de langues !). Cette diversité langagière est facile à comprendre: en effet, quasi 50% des citoyens sont d'origine étrangère et pas moins de 200 ethnies cohabitent dans la ville. Let's talk about ''the inside of'' Toronto ! La ville de Toronto est composée de 6 anciennes municipalités: East York, Etobicoke, North York, Old Toronto, Scarborough et York. Dans cet article, tout ce que vous lirez concerne The Old City of Toronto, le centre-ville, Downtown. Downtown est composé de différents quartiers tous différents les uns des autres: Little Italy, Greektown, Chinatown, TrinityBellswoods (communauté lusophone), Kesington Market, Little India, ... Ces différents quartiers sont proches les uns des autres, donc vous pouvez manger chinois pour votre diner, et puis au soir faire un tour à Little Italy et y déguster une délicieuse pizza. Mais le plus important à savoir est que ces quartiers sont extrêmement riches du point de vue culturel. Si vous êtes amateur d'ancienneté et de choses plus traditionnelles, je vous suggère alors d'aller voir le First Post Office de la ville. Ancienne bâtisse du premier Postmaster où vous trouverez une carte de la ville de 1 837. Ne manquez pas d'envoyer une carte postale à vos proches avec un vrai cachet à la cire. Ensuite, marchez en direction du Saint Lawrence Market où vous y trouverez une variété de nourriture. Et si vous allez dans les sous-sols, vous pourrez apercevoir les grilles des anciennes prisons. Et tous les dimanches ne manquez pas le Farmer's Market just across the street. 41


Mais ne vous arrêtez pas là ! Toronto est également une ville où de nombreuses religions cohabitent. Donc, faites un saut sur Church Street et visitez les différentes églises: Chrétiennes, Anglicanes, Orthodoxes, ... De nombreux Temples ont également été érigés et en dehors de la ville, vous trouverez des Mosquées. Si vous avez l'occasion durant votre périple à Toronto ou au Canada, faites un crochet par les Chutes du Niagara. Elles sont divisées en deux parties: les Chutes Canadiennes que vous voyez sur la photo, et les Chutes Américaines. Si vous n'avez pas peur de vous mouiller, je vous encourage à faire prendre le bateau ''The Maid of the Mist'', qui vous emmènera au plus près des Chutes ! Tant que vous etes aux Chutes, faites un tour dans la ville de Niagara Falls. Juste, la rue principale on se croirait dans un parc d'attractions ! Proche de la ville de Niagara Falls se trouve une magnifique petite ville du nom de Niagara-onthe-Lake, qui a gardé son charme d'antant, mais où la vie est très chère... Mais revenons à Toronto ! Si vous n'avez pas le mal de mer, prenez le ferry au sud de la ville pour y rejoindre les Islands. Le mieux est d'avoir un vélo pour rouler à votre aise partout et visiter les trois îles. Ces îles sont également habitées; quelques Torontois y vivent ou ont une seconde résidence là-bas. Les maisons toutes de style différent donnent un charme particulier à ces îles. C'est un endroit très calme qui contraste très fort avec le brouhaha de la ville. Si vous êtes un campeur dans l'âme, prenez avec vous un bon paquet de marshmallows, quelques bières, des amis et votre bonne humeur, et passez une soirée à regarder l'illumination de la ville la nuit. Voilà cher voyageur, j'espère que je t'aurai fait rêver et donné l'envie de toujours voyager plus loin, mais surtout que je t'aurai donné goût à cette magnifique ville qui est Toronto. Si non, alors attends le prochain numéro dans lequel je te ferai découvrir le campus de l'Université de Toronto et ses différents collèges, et bien d'autres surprises ! Voyageusement vôtre, Le Baroudeur

42


U n D i n e r P l u s q u e P a rfa i t: Th e Ca n a d i a n Th a n ksg i vi n g D i n n e r. • U n p e u d ' h i stoi re : Thanksgiving est une fête célébrée au Canada le deuxième lundi de novembre (cette année le 8 octobre) et aux Etats-Unis le quatrième jeudi de novembre (elle aura lieu le 22 novembre). Aujourd'hui, ce qui nous intéressera n'est pas le Thanksgiving des Etats-Unis, mais bien évidemment la ''version'' canadienne. Même si l'origine est la même aux USA et au Canada. Lors de Thanksgiving, les Canadiens comme les Américains « disent merci » pour ces récoltes fructueuses et abondantes à la fin de la saison des moissons. Les origines du premier Thanksgiving au Canada remontent à Martin Frobisher lorsqu'il tenta de trouver un chemin vers l'orient en prenant la direction du nord. En 1 578, il tiendra une cérémonie sur le territoire actuel de Terre-Neuve-et-Labrador, mais elle ne concernait pas la moisson à ce temps-là: elle servait à rendre grâce d'avoir survécu à ce périlleux voyage. L'origine peut également se voir du côté français, lorsque que les colons français accompagnés de l'explorateur Samuel Champlain se sont installés au Canada, dans l'ancienne colonie ''New France'', au début du 1 7e siècle. Il organisa de grandes fêtes pour rendre grâce à Dieu, forma « L'Ordre du Bon Temps » et les colons partageaient volontiers leur nourriture avec les autochtones. Comme de nombreux colons arrivaient au Canada, les célébrations concernant la moisson devinrent plus communes, on remerciait Dieu pour des récoltes abondantes. Une grande partie des aspects, des coutumes, des traditions de Thanksgiving aux Etats-Unis furent amenées quand les loyalistes du Royaume-Uni s'exilèrent des Etats-Unis durant la Revolution Américaine et s'installèrent au Canada. Après de nombreux discours parlementaires, gouvernementaux, et administratifs, le Parlement du Canada fixe le 31 janvier 1 957, la date du deuxième lundi d'octobre comme congé statutaire de célébrations pour Thanksgiving. • Tu rke y ? Vou s a ve z d i t Tu rke y ? Le repas typique de Thanksgiving est l'occasion idéale pour se retrouver en famille, de remercier le Seigneur et rendre grâce pour toutes les bonnes choses qui ont pu arriver pendant l'année. La préparation du repas prend des journées et chaque famille présente apporte aussi d'autres plats et desserts. Mais qu'est ce qu'un repas typique de Thanksgiving ? Le repas se compose, bien évidemment, d'une bonne grosse dinde rôtie et farcie (fourrez tout ce que vous voulez dedans, tant que ça reste mangeable). N'oubliez pas la sauce: une gelée de canneberge, un accompagnement parfait, ajoutez des légumes et votre repas est parfait. Après la dinde, place au traditionnel dessert, qui n'est autre qu'une délicieuse tarte à la citrouille. Dindemment vôtre, 43 Un Thanksgivineur


L' i n com p ri s d u m oi s

Parce que Barbe Noire fut autrefois un honnête marin, parce que la reine Victoria était loin d'être prude et chaste, parce que Mozart n'était pas une rock star multimilliardaire... La vérité (ou du moins un soupçon de semblant de vérité) doit être rétablie. Chaque mois, un personnage vous sera présenté. Femme, homme, roi ou encore peintre, nos opinions sur les personnages historiques sont parfois faussées. Mais ne les jugez pas trop vite... Ce mois-ci, je vous parlerai d'Henry VIII d'Angleterre (1 491 -1 547). Oui, ce « monstre cruel et sanguinaire sans aucun sentiment humain, bourrin à souhait qui passait sa vie dans la chambre à coucher et qui a tué toutes ses femmes au final ». C o m m e n ço n s p a r l e s b a s e s :

Henry

MEGA FAIL

• H e n ry n ' é ta i t p a s g ra s, ob è se e t d é g u e u l a sse . Mais ce n'était pas un mannequin Armani non plus (comme une certaine série le suggère). Il aimait manger, mais peut-on le blâmer ? Napoléon a eu des soucis médicaux avec la bouffe et Guillaume le Conquérant a explosé sur son lit de mort tant il était gras. A sa mort, Henry avait 1 37 cm de tour de taille et souffrait de diabète à un stade avancé. Cependant, il n'a pas été ainsi toute sa vie: il était très athlétique. C'est justement suite à un accident de joute en 1 536 qu'il sera interdit de sport, qu'il prendra du poids et deviendra très irritable. • I l n ' a p a s tu é tou te s se s fe m m e s e t n ' é ta i t p a s u n m on stre a ve c e l l e s. Ka th e ri n e d ' Ara g on : sa première femme et la mère de Mary. Il divorcera pour se jeter dans les bras de sa maîtresse et l'épouser. An n e B ol e yn : mère d'Elizabeth I, finira décapitée. A rendu Henry fou d'elle (les lettres enflammées qu'il lui envoyait sont dispo sur Google Books). C'est la période « Edward Cullen » du roi, je dirais. J a n e S e ym ou r: mère de son seul fils, Edward. Sa seule vraie femme, tristement morte en couches. Il demandera à être enterré à ses côtés et attendra 3 ans avant de se remarier.

44


An n e d e Cl è ve s: le roi tombe amoureux d'elle en la voyant en peinture et la trouve moche une fois vue en vrai. Le mariage (qui était plus politique que d'amour) durera 6 mois et ne sera pas consommé. Il la friendzone et ils resteront amis parce qu’Anne était quand même fut-fut, mine de rien. Et il aimait ça. Ca th e ri n e H owa rd : la pauvre avait 1 9 ans et un mariage derrière elle quand elle est entrée à la cour. Discrétos, elle fait entrer des « ex » au château. Henry se sent quelque peut irrité. Solution: décapitation. Ca th e ri n e P a rr: dernière femme, elle lui survit. Ils se disputent souvent au sujet de leurs opinions religieuses, mais elle réussit toujours à s'en sortir par la petite porte. A mon humble avis, si Henry n'était pas mort jeune, elle aurait perdu la tête aussi. Bon OK, il n'a pas réellement assuré côté cœur. Mais Chris Brown n'est pas très réglo non plus et je ne vous parle pas de la vie sentimentale de Britney Spears. Il était capable d'aimer, beaucoup de gens l'oublient. A côté de ça, j'admets que chanceux étaient ses « amis » qui ne se faisaient pas raccourcir. Et je parle là de décapitation et non de circoncision. • I l n ' é ta i t p a s b ê te , b ou rri n e t ob sé d é . C'était un intellectuel. Portant un grand intérêt à l'histoire (surtout militaire) et parlant plusieurs langues (anglais-français-latin), Henry fut le premier roi anglais à recevoir une éducation humaniste. Il rédigeait beaucoup, y compris des pièces de musique. Henry était aussi un petit rebelle de la forêt, mais je ne vous apprends rien: suite à un doigt d'honneur mental au Pape, il décide malgré tout de divorcer et fonde l’Église d'Angleterre, dont Liz II est encore à la tête aujourd'hui. Concernant son côté bourrin, je dois dire qu'il était plutôt raffiné. Aimant les belles choses et véritable fashionista (il était en compétition avec François Ier pour savoir qui avait la meilleure garde robe), Henry n'est pas vraiment un gros lourd de la montagne. Rappelez-vous, c'est un humaniste et qui plus est délicat au point de brûler ses vêtements quand ils avaient été portés quelques fois. Il n'était pas non plus obsédé. D'accord, il écrivait à Anne Boleyn qu'il souhaitait plus que tout palper ses roploplos, mais que celui qui n'a jamais envoyé de SMS coquins lui jette la première pierre (et vu comment elle l'a chauffé, aussi... enfin bref). Il faut savoir aussi qu'à l'arrivée de sa 4e femme (Cath' Howard), quand il était assez dodu et que sa jambe blessée puait dans tout le château, notre cher Henry était totalement impuissant. Ceci dit, je ne m'attarderai pas ici sur les performances royales... Bon OK, juste un peu. Très peu d'historiens - à ma grande surprise- se sont interrogés sur ce qu'il se passait exactement dans la chambre du roi. On ne va pas se leurrer: il est allé voir à gauche à droite et quelques bâtards se sont perdus en chemin. On le pense très actif, mais pas un amant exceptionnel, loin d'être un Rocco de la Renaissance. On va arrêter là. Mais sachez que la série Les Tudors est très mauvaise pour vous forger une opinion sur Henry. Il était pieux... pas un pieux. Le faire hors-mariage pour le fun était contraire à son éducation religieuse (il changera vite d'avis). Alors, quand il s'allonge avec la donzelle au premier épisode, étant encore marié à l'Aragon, je me suis dit que la série commençait assez mal. Bref. Voici donc, de façon très - trop - résumée, les quelques points sur lesquels je voulais m'arrêter. Je pourrais dédier une CHAArue entière à cette tête à claques que j'affectionne tout particulièrement, mais c'est malheureusement impossible. Cependant, si vous vous sentez d'humeur à parler de Fatty avec moi, vous pouvez toujours passer au Cercle. On pourra même critiquer la série ensemble autour d'une tasse de thé. 45 Timilda


Acti on D a m i e n : d e s con ce rts p ou r l a vi e ! • Q u i e s t S a i n t- D a m i e n ? Père Damien (Jozef De Veuster) est un prêtre Belge canonisé en 2009, né le 3 janvier 1 840 à Tremelo et est le 7e fils d’une famille de 8 enfants. Il commence son noviciat le 4 janvier 1 859 dans le but de devenir prêtre. Il prononcera ses vœux 1 an et demi plus tard et prend alors le nom de Damien. Il partira pour sa première mission à Hawaï le 29 octobre 1 863, à la place de son frère. Il arrive à Honolulu 5 mois plus tard et y est ordonné prêtre en 1 864. Il restera 9 ans sur la Grande Île d’Hawaï. Le 9 mai 1 973, Damien va sur l’île de Molokai, qui est une léproserie. A son arrivée, il est tellement horrifié par la situation, qu’il se rend compte que sa vraie mission est sur cette île et très vite, il décide qu’il doit travailler POUR et PARMI les lépreux. Damien mourra de la lèpre à Molokai le 1 5 avril 1 889 à l’âge de 49 ans. Depuis son arrivée, Damien avait fabriqué un cercueil pour chaque lépreux qui décédait et ce sont eux, maintenant, qui lui préparent le sien et c’est la fanfare que Damien avait lui-même mise sur pied qui fermera le cortège. Il sera enterré à l’ombre du pandanus sous lequel il avait passé sa première nuit, 1 7 ans plus tôt. Damien est exhumé en 1 936 et son corps est envoyé en Belgique. Il sera béatifié par le Pape Jean-Paul II le 4 juin 1 995. Il sera canonisé fin 2009 et deviendra Saint Damien. • Qu ’ e st-ce q u ’ Acti on D a m i e n ? « L’indifférence tue, Action Damien soigne ». Action Damien a vu le jour en 1 964. Notre organisation non gouvernementale compte aujourd’hui plus de 1 500 collaborateurs. Leur rôle ? Combattre la lèpre et la tuberculose aux quatre coins du monde, dans le cadre de projets à long terme. Avec un seul objectif: soigner, chaque année, le plus grand nombre de personnes possible. Nous adoptons, en ce sens, une stratégie de santé à long terme car la lèpre et la tuberculose sont de graves maladies contagieuses: aider ponctuellement ne suffit pas. • Qu ’ e st-ce q u e G osp e l F or Li fe ? Le GFL existe sous ce nom depuis 2006. Mais, les 2 années précédentes, il y a déjà eu des ébauches de cette merveilleuse tournée pour la vie en Belgique ! • C o m m e n t c e l a s e p a s s e - t- i l ? La tournée de concerts est un grand moment de rencontres, d’échanges et de moments de plaisirs et de bonheurs partagés. Chaque année c’est la même chose, l’attente des concerts pour passer ces agréables moments avec des personnes géniales avec qui l’on fait connaissance et qu’on est contents de retrouver l’année suivante. Parfois, on garde aussi un contact pendant l’année avec ces personnes. Mais, ces moments ne sont pas limités à la tournée pour les choristes; il y a les répétions où l’on peut aussi se voir et se revoir ! Pour les choristes, la Tournée Gospel (le chœur, les musicien, le personnel d’Action Damien, le chef de chœur, `) forme comme une seconde famille, une grande famille unie dans un même but: Sauver des vies.

46


L’organisation d’une telle tournée demande beaucoup de travail. Il faut beaucoup de préparation pour les choristes (et les musiciens et le chef de chœur aussi), il faut trouver suffisamment de bénévoles pour tout gérer pendant et après les concerts. L’apprentissage des chants se fait seul, mais qu’à cela ne tienne ! Tout le monde y arrive toujours quelle que soit la manière et le niveau est toujours bien présent ! Le Gospel For Live, c’est une envie de donner un peu de soi pour rendre des personnes malades heureuses, mais aussi pour amener un peu de joie et de bonheur dans le cœur du public ! La participation au concert est toujours une joie pour tout le monde, que l’on soit dans les coulisses ou bien dans la salle. • Où et q u an d ? Vendredi 1 6 n ove m b re 201 2, à 20h00, à la Basilique de Koekelberg (Bruxelles) Samedi 1 7 n ove m b re 201 2, à 20h00, à la Collégiale Sainte-Gertrude (Nivelles) Jeudi 2 2 n ove m b re 201 2, à 20h00, à l’Eglise Saint-Martin (Ham-sur-Heure) Vendredi 2 3 n ove m b re 201 2, à 20h00, à la Cathédrale Saint-Paul (Liège) Samedi 2 4 n ove m b re 201 2, à 20h00, à (Marche-en-Famenne) Dimanche 2 5 n ove m b re 201 2, à 1 9h00, à l’Eglise Saint-Jacques (Tournai) Vendredi 3 0 n ove m b re 201 2, à 20h00, à la Collégiale Sainte-Waudru (Mons) Samedi 1 e r d é ce m b re 201 2, à 20h00, à l’Abbaye de Maredsous Dimanche 2 d é ce m b re 201 2, à 1 8h00, à l’Eglise Saint Loup (Namur) • Com m e n t ré se rve r u n e p l a ce ? Le prix des places, en prévente est de 20€ pour un adulte et de 1 0€ pour les -1 8ans. Le jour du concert, le prix de prévente sera augmenté de 5€ pour chacune des catégories. Vous pouvez vous procurer une prévente de 2 façons, la première étant de passer par un choriste avant une des 2 répétitions (il faut bien sûr lui donner l’argent à l’avance car il doit payer la prévente pour pouvoir la recevoir et vous la transmettre par après). La seconde est de téléphoner au 070/222.007 (où vous pourrez réserver vos places et/ou demander des informations). Avec la seconde possibilité, vous devrez payer 1 € de frais d’envoi et de réservation en plus. Kath, ex-déléguée Sponsors Choriste Gospel For Liveà Bruxelles

47


48


La ru b ri q u e a u x d oi g ts m a g i q u e s Non, ce n'est pas ce que vous croyez. Dans cette rubrique bricolage, je vous proposerai à chaque numéro un petit truc à faire pas cher et avec les moyens du bord (tel MacGyver fabriquant une usine nucléaire avec une punaise et un poil de cul de mouton corse). Contrairement à mon humour, tout est relativement récupérable, so don't be afraid ! Ce mois-ci, je vous propose un panneau/agenda/post-it géant. Bien souvent, les agendas ne sont plus mis à jour dès octobre et votre petite tête ne peut tout retenir: avec un panneau clair accroché derrière une porte, vos neurones respirent un peu. M a té ri e l : -Un grand fond de boîte en carton ou tout autre panneau assez épais -De la colle en stick -Un livre à déchirer (les Gavalda, Meyer et autres Levy sont un plaisir à détruire) -Une paire de ciseaux (ou une tronçonneuse pour les audacieux) 1 . P ou r com m e n ce r, vou s a l l e r re cou vri r votre p a n n e a u a ve c d e s p a g e s d u l i vre . Vou s p ou ve z col l e r l e s p a g e s e n ti è re s (1 ) ou (com m e m oi ) d é ch i re r d e s m orce a u x e t fa i re u n p a tch work d e te xte ( 2 ) .

1

2

2 . Ave c d e s p a g e s, fa i te s d e s m i n i p och e tte s: p l i e z l e s coté s e t l e b a s d e l a p a g e e t col l e z ce s troi s coté s su r l e p a n n e a u . Va ri e z l e s g ra n d e u rs !

49


Vous pouvez ajouter d'autres éléments: ici, j'ai une bandelette de carton que j'ai collée au carton par les extrémités. Ajoutez-y des pinces et autres attaches !

3 . D on e ! J ' a i p e rson n e l l e m e n t ch oi si d e vi e i l l i r l e p a p i e r. I l y a p ou r ça p l u si e u rs m é th od e s (G oog l e e st votre a m i ), m a i s j ' a i u n e p ré fé re n ce p ou r l a m é th od e d u ca fé q u i e st l a p l u s e ffi ca ce p ou r m oi . S i vou s vou l e z e xp é ri m e n te r, vou s p ou ve z b rû l e r l e s b ord s d e s m orce a u x d e p a g e s a v a n t d e l e s co l l e r s u r l e p a n n e a u .

Easy peasy, squeeze the lemon. J'y ai passé une demi heure à tout casser et c'est en fait plus pratique que ce que j'espérais. J'avais songé à une alternative Marvel, mais je n'avais vraiment pas le coeur à déchirer un de mes comic books... Oh Seigneur non. N'hésitez pas à trouver d'autres idées et à ne pas reproduire ce crappy craft. J'ai tenté de commencer soft, mais si vous insistez, je peux vous faire une réplique de drakkar avec des vieux slips et des boîtes de Whiskas. Timilda 50


E t m a i n te n a n t, q u e l q u e s j e u x. . .

51


M ots croi sé s

1 . Muse de la musique 2. Mot italien indiquant qu'il faut augmenter graduellement l'intensité d'un son 3. Compositeur ou célèbre chien 4. Compositeur, poète et musicien médiéval de langue d'oc 5. Représentation publique 6. Instrument à corde frappées 7. Intervalle entre deux notes séparées par trois degrés 8. Compositeur joué par Alexandre Astier dans un de ses sketches 9. Instrument à vent souvent lié à l’Ecosse 1 0. Ensemble de 5 lignes horizontales où sont inscrites les notes Quentin

52


" C' e st l e b ord e l , i ci ! " - S p é ci a l Arts d u M on d e Très cher lecteur, le titre parle de lui même... C'est le bordel ! Que tu sois un BA1 un peu perdu entre les quatre cours d'art du monde, un BA2 ou BA3 déjà familiarisé avec le musée de Tervuren, les têtes en bronze, les codex et les temples mayas ou encore un vieux roublard de MA spécialiste en la matière, ta mission est de remettre la bonne œuvre avec son pays de provenance. L e s p a ys : 1 . Nigéria 2 . Mexique 3 . Irak (Babylone) 4 . Pérou 5 . France

6 . Amérique du Nord 7 . Australie 8 . Japon 9 . Afrique du Sud 1 0 . Autriche

1 1 . Guatemala 1 2 . Angleterre 1 3 . Ile de Pâques 1 4 . Syrie 1 5 . Chine

1 6 . Inde

Le s oe u vre s:

A

D

B

C

E F

G H

I 53


K

J

M N

O

L

O

ABCDEFGHIJKLMNOPCassiopée

54


Le s sol u ce s d u n u m é ro p ré cé d e n t. . . " C' e st l e b ord e l , i ci ! " 1 - E, 2 - H, 3 - C, 4 - N, 5 - K, 6 - M, 7 - F, 8 - I, 9 - A, 1 0 - J, 11 - D, 1 2 - O, 1 3 - P, 1 4 - B, 1 5 - G, 1 6 - L

M ots croi sé s 1 . Temple 2. Sfumato 3. Tesson 4. Versailles 5. Surréalisme 6. Nasca 7. Rome 8. Ossements 9. Pigment 1 0. Parthénon 11 . Sixtine 1 2. Ingres

S ol u ti on d e s j e u x a u p roch a i n n u m é ro !

55


56


Re trou ve z-n ou s a u m oi s d e N ove m b re ! Au p rog ra m m e : - Des conseils pour survivre au blocus - Des choses qui te font rire dedans ton corps - Plein d'amour - Un hareng -frais du jour- en cadeau (jusqu'à épuisement des stocks) - Comment faire une table basse avec un concombre et un ballon de rugby O ffre sp é ci a l e : u n sa cri fi ce d e l a m a a u x 1 0 p re m i e rs à ve n i r ch e rch e r u n e xe m p l a i re d e l a CH AAru e a u ce rcl e .

Nous remercions le Service Photocopies du Solbosch. Ouvert du lundi au vendredi de 8h1 5 à 1 8h - Bâtiment F1


CHAArue Halloween (octobre 2012)