Page 1

n° 68

5€

Septembre 2012


CERCLE GENEALOGIQUE DU PAYS CANNOIS Association déclarée à la Sous-Préfecture de Grasse Affiliée à la Fédération Française de Généalogie Siège social : Espace Associatif Mairie-Annexe 06150 Cannes La Bocca Président fondateur P. IPERT

Envoi courrier et bulletins à notre secrétariat : C G P C - 396, rue Saint-Sauveur - 06110 LE CANNET

Site C G P C : http://cgpc06.org/ - Courriel : cgpc.06@wanadoo.fr BUREAU Président Vice-Président Trésorier Secrétaire

M. FRAISSE Pierre M. LECOQ M. M. CALVY M. MmeFOUQUE Monique CONSEIL D'ADMINISTRATION

Relevés

M. RENOIR L. Mme JOUSSELIN A. Mme MICHAUT F. Mme RENOIR N. Mme SCHIELE Y. M. SINACOLA H.

Bulletin

M. CALVY M. Mme FOUQUE M. Mme RENOIR N. M. POLLASTRI A.

Site

Manifestations

MmePARAGOT C. Mme BLANC M. M. CALVY M.

Bibliothécaire

MmeLECOQ-BLAISE E. Mme JOUSSELIN A. Mme BLANC M. M. LECOQ M.

Formation

MmeVANAKER A. Mme MICHAUT F. M. LECOQ M.

M. RENOIR L. Recherches à l’étranger M. POLLASTRI A.

CALENDRIER 2012 REUNIONS

ATELIERS

13 JANVIER 10 FEVRIER 09 MARS 13 AVRIL 11 MAI 08 JUIN Pas de réunion Pas de réunion 14 SEPTEMBRE 12 OCTOBRE 09 NOVEMBRE 14 DECEMBRE

Ils sont annoncés au niveau de la rubrique « Communications » et peuvent aussi être réalisés à la demande en fonction des besoins des adhérents.

à 14h 30 - Salle de la Verrerie rue de la Verrerie 06150 CANNES LA BOCCA

à 14h 30 - 396, rue Saint-Sauveur Ancienne Mairie - 2e étage 06110 LE CANNET

Cercle Généalogique du Pays Cannois

PERMANENCES

Tous les mardis et jeudis à 14h 30 - 396, rue Saint-Sauveur Ancienne Mairie - 2e étage 06110 LE CANNET

Tous les 1ers lundis de chaque mois

2

de 14h à 16h Archives Municipales et Documentation Rond-point de l'Espace 06210 MANDELIEU

N° 68 – Septembre 2012


SOMMAIRE du BULLETIN de SEPTEMBRE 2012 2e de couverture

- Conseil d’Administration et Calendrier 2012 - Le sommaire

1

- Le Mot du président

2

- Renseignements et adresses utiles - Fournitures du C G P C

3

- GENEATIQUE (logiciel de généalogie) - GENEABANK

4

- Comptes-rendus des manifestations : - Le Val : 7e journée généalogique du Cercle généalogique Lorrain en région PACA

Michel CALVY

5

- Promenade à travers Le Val

Nicole RENOIR

6à8

- Cousinage de Paulette Eymard avec Muriel Robin et Marcel Maurice Bigeard

Paulette EYMARD Lucien RENOIR

9

- A travers les archives de Monique Fouque

Monique FOUQUE

10

- Liste éclair de Claude Paragot

Claude PARAGOT

11 à 15

Nicole RENOIR

16 à 18

Alain POLLASTRI

19 à 23

Michel CALVY

24 à 29

- Lien de famille et degré de parenté

Annie VANAKER

30

- Délibérations municipales de Cannes 1773

Lucien RENOIR

31 à 33

Françoise MICHAUT

34

Annie VANAKER

35

- Echange des Bulletins

Edith et Michel LECOQ

36 à 39

- Revue de Presse

Edith et Michel LECOQ

40

- Nicoló Paganini, un mort encombrant - Recherches généalogiques en Italie - Liste éclair de Michel Calvy

- A travers les registres paroissiaux de St Quentin (Aisne) - Ateliers - Formation - Informatique

NB : Les articles publiés dans nos Bulletins Trimestriels n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

3

N° 68 – Septembre 2012


LE MOT DU PRESIDENT Cher(e)s Ami(e)s, Cher(e)s Adhérent(e)s, En cette période de rentrée, j’espère que chacun de vous a passé d’excellentes vacances notamment « généalogiquement parlant » et que vos recherches ont été enrichissantes. Je souhaite que vous soyez tous revenus de cette période de congés en pleine forme. Le moment est donc venu de faire le point sur nos différentes activités et sur votre engagement et votre participation. Tout d’abord, il convient de rappeler : les manifestations annuelles ou occasionnelles pour lesquelles le Cercle est inscrit : -

1 & 2 septembre 2012 : Mandelieu, parc Robinson, comme tous les ans, nous tenons un stand d’information sur les activités du Cercle.

-

8 septembre 2012 : Mougins, comme l’année passée, nous serons présents au gymnase pour une demi-journée d’information sur nos activités.

-

29 & 30 septembre 2012 : Brive la Gaillarde, Corrèze . Le CGPC aura son stand.

-

7 octobre 2012 : Viva Associations à CANNES, Allée de la Pantiero,

manifestation organisée par le cercle de la

ainsi que les manifestations habituelles, à savoir : -

1er lundi de chaque mois : permanence aux Archives Municipales de Mandelieu, de 14 h à 17 h.

-

2e mercredi de chaque mois : initiation à Central Park, Mandelieu, de 14 h 30 à 17 h.

-

Mardi & jeudi : Permanence au Cercle, rue St Sauveur, Le Cannet, de 14 h 30 à 17 h.

-

2e vendredi de chaque mois : Réunion mensuelle du Cercle à la Verrerie, La Bocca, de 14 h 30 à 16 h 30.

sans oublier les formations dispensées par Annie, au local, rue St Sauveur, Le Cannet (dates à préciser), Nous avons également en projet : -

Mougins : manifestation d’une journée (date non encore fixée).

-

Le Cannet : nous attendons la confirmation de la Mairie pour l’obtention d’une salle et déterminer une date convenant à tous.

-

D’autres communes sont demandeuses (notamment Pégomas), mais pour ce faire il est indispensable que les personnes intéressées pour « donner un coup de main » se fassent connaître…….. Sachez que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et que les « débutants » peuvent participer à ces manifestations pour se perfectionner et s’investir dans la vie du Cercle.

Vous constaterez que notre planning pour cette rentrée 2012 est bien chargé et j’attends donc de vous tous une mobilisation exceptionnelle que je vous sais capable d’apporter. Vous avez su le démontrer au cours de ces 20 mois écoulés durant lesquels vous vous êtes investis pour faire vivre le CGPC. Continuons donc dans cette voie sans faiblir et en apportant toujours plus d’idées nouvelles. Encore merci à tous pour votre travail passé et à venir. Le Président Pierre FRAISSE ******* Cercle Généalogique du Pays Cannois

4

N° 68 – Septembre 2012


CERCLE GENEALOGIQUE DU PAYS CANNOIS RENSEIGNEMENTS UTILES ACCUEIL : M. Pierre FRAISSE - Président

Tél. : 04.93.42.38.48

ADHESION 2011 AU C G P C avec abonnement annuel aux numéros de CANNES GENEALOGIE

35 €

à adresser à notre secrétariat : CGPC 396, rue Saint Sauveur - 06110 LE CANNET

COURRIERS : (pour obtenir une réponse, joindre une enveloppe timbrée à vos noms et adresse)

Tél. : 04.93.42.38.48

QUELQUES ADRESSES A CONNAITRE ARCHIVES COMMUNALES DE CANNES

9, Avenue Montrose - 06400 CANNES

Site : http://archives.ville-cannes.fr/

Tél. 04.89.82.20.60

e-mail : archives@ville-cannes.fr

ARCHIVES COMMUNALES DU CANNET

Hôtel de Ville - 06110 LE CANNET

ARCHIVES MUNICIPALES DE MANDELIEU

Rond point de l’Espace 06210 Mandelieu (lundi au vendredi de 14h à 17h)

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES ALPES MARITIMES

Centre Administratif Départemental BP n° 7 - 06036 NICE Cedex

BIBLIOTHEQUE GENEALOGIQUE DES MORMONS DU CANNET

80, Boulevard du Périer 06110 LE CANNET (9 h à 12 h - 14 h à 18 h)

Tél. 04.92.18.20.00 Tél. 04.93.49.16.77

Tél. 04.97.18.61.70 Tél. 04.92.18.15.67

Tél. 04.93.39.69.88

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE CANNES 1, Avenue de Noailles 06400 CANNES

LES FOURNITURES DU C G P C Ville

CANNES

LES RELEVES

ILES DE LERINS LE CANNET MANDELIEU PEGOMAS VALBONNE

Relevés Mariages Baptêmes Sépultures Naissances Décès BMS Mariages Baptêmes et sépultures Naissances et décès BMS BMS BMS

Période 1671 à 1910 1671 à 1792 1671 à 1792 1793 à 1910 1793 à 1910 1678 à 1792 1634 à 1896 1692 à 1792 1793 à 1882 1709 à 1866 1771 à 1858 1662 à 1868

Nbre d'actes 13 180 13 980 10 960 19 665 34 059 1 110 2 350 6 895 5 196 2 638 2 628 15 159

Ceux-ci sont disponibles à notre Cercle pour nos adhérents, ou sur Internet sur les sites : www.patro.com et www.geneabank.com

LES BULLETINS TRIMESTRIELS DES ANNEES ANTERIEURES

Cercle Généalogique du Pays Cannois

Années 1995 à 2009 2010

5

4 bulletins (Frais d’envoi inclus) 12 € 20 €

N° 68 – Septembre 2012


********

http://www.geneabank.org

Le CERCLE GENEALOGIQUE DU PAYS CANNOIS participe au projet GENEABANK Cet accord permet à nos adhérents de consulter les relevés déposés par toutes les associations participantes sur cette base de données.

71 000 000 de relevés d'actes consultables. Pour obtenir l’accès à ces relevés en tant que membre du CGPC contacter : M.. Michel CALVY : michelcalvy@hotmail.com

Cercle Généalogique du Pays Cannois

6

N° 68 – Septembre 2012


COMPTE-RENDU Le Val (83) : 7es journées généalogiques du Val organisées par le Cercle Généalogique Lorrain de PACA. 2 et 3 juin 2012 Cette année encore nous avons répondu présent à ces journées organisées par le Cercle Généalogique Lorrain de P A C A. Elles ont permis aux cercles de la région de se retrouver dans l’ambiance très provençale de ce village au riche passé historique qu’est Le Val. Encore merci aux organisateurs ! Nicole Renoir s’est fait un plaisir de vous rapporter ci-après le compte-rendu de sa visite dans ce beau village.

*******

Les Membres du Bureau et le Conseil d’Administration espèrent que vous avez passé de bonnes vacances d’Eté 2012

Cercle Généalogique du Pays Cannois

7

N° 68 – Septembre 2012


Le Val en Provence A quelques kilomètres de Brignoles dans le Var, le charmant village provençal du Val est niché entre deux collines boisées de pins et de maquis. Dans la plaine environnante, de nombreuses bastides sont entourées de vignobles et d’oliveraies qui font la richesse de cette région. Il semble faire bon vivre dans ce village où chante le bruit de ses nombreuses fontaines et de ses lavoirs alimentés par les eaux des « treje raï » (treize sources). Une visite du village s’impose car à chaque détour des ruelles surgissent de nombreux vestiges de son passé. Son histoire remonterait à 2500 ans avant J.C. C'est l'âge du cuivre. Des hommes vivaient au pied d'abris rocheux verticaux bien ensoleillés dont les parois sont peintes de gravures rupestres. Les Ligures occupèrent ensuite la région, rejoints par les Celtes. Des dolmens sur la limite du Val et de Brignoles marquent leurs lieux de sépultures. Jusqu’au IXe siècle, la région de Brignoles subit les assauts des envahisseurs. Se succèdent les Romains, les Wisigoths, les Ostrogoths, les Sarrasins qui dévastent tout sur leur passage. Guillaume, comte de Provence, délivra la Provence des Sarrasins et partagea ses terres entre ses chevaliers. La famille de Châteaurenard reçut entre autres les terres du Val. La comtesse Mathilde de Châteaurenard donna en 979 les terres du Val à l'Abbaye de Montmajour. Sa fille Balde fit construire l'église du Val, Notre-Dame-de-l’Assomption, consacrée en 1068 qui, à plusieurs reprises, sera agrandie. Des fresques du XVIIIe siècle ornent la voûte en berceau. Autour du prieuré (l’actuel presbytère) et de l'église s'aggloméra le village entouré de remparts dont il reste encore deux portes : la tour de l'Horloge coiffée depuis 1734 d'un campanile délicatement ouvragé, la porte de la Dîme, quelques maisons aux fenêtres romanes et la tour de défense dite à la gorge ouverte. Dès 1149, les religieux de Montmajour accordent la franchise municipale aux habitants du Val qui devint dès lors "Commune" gouvernée par deux consuls qui sont élus chaque année le jour de la Saint-Blaise en février. Entre le XIIIe et le XVII e siècle, la population du Val s’accroit peu à peu et fait éclater son corset de murailles. Des moulins à farine et à huile sont construits sur la place du Vallat (place Louis Fournier) où on a amené les eaux des « reje Raï » par un canal dont on peut voir encore les arches de l’aqueduc. Malheureusement Le Val est à nouveau dévasté lors des guerres de succession d’Espagne et d’Autriche par les troupes de Charles Quint et celles du duc de Savoie. Les guerres de Religion et la peste finiront le carnage.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

8

N° 68 – Septembre 2012


Ce n’est qu’au XVIe siècle que le calme revient. Le village prospère alors. Les roues des moulins se remettent à tourner, s'ouvrent les paroirs au drap, des tanneries, un moulin à "rusco" où l'on écrase l'écorce du chêne destinée à tanner les peaux. La halle du XVIe siècle qu'on avait construite sur la place face à l'horloge est démolie. Ses piliers de pierre supportent aujourd'hui la charpente du vieux lavoir. La chapelle N-D.-de-Pitié s'orne d'une belle façade Renaissance égayée de coquillages en 1664. La Tour de l'Horloge est dotée d'un magnifique campanile en fer forgé en 1734. En 1789, à la Révolution, les consuls deviennent des maires. L'histoire locale rejoint l'histoire nationale... La fin du XIXe siècle voit la flambée d'expansion. En 1886, on construit la mairie et les écoles à l'extrémité de l'ancien champ de foire. Les deux guerres mondiales marqueront leur passage par les listes des morts tombés au champ d'honneur... Il s'agit aussi de la période où les mines de bauxite sont exploitées.

A partir de 1975, Le Val s’agrandit. Des lotissements sont créés, la population citadine s’accroît et la population agricole diminue.

D’après le site officiel du tourisme varois. Nicole Renoir

Cercle Généalogique du Pays Cannois

9

N° 68 – Septembre 2012


Les fontaines du Val

Cercle Généalogique du Pays Cannois

10

N° 68 – Septembre 2012


Cousinage de notre adhérente Paulette EYMARD, née COLLIN avec Muriel ROBIN et Marcel Maurice BIGEARD

Cercle Généalogique du Pays Cannois

11

N° 68 – Septembre 2012


A travers les archives de Monique Fouque (Adh. n° 218) Aux Cannois de l'Ancien Temps ! Merci de m'aider à résoudre l'énigme : une photo d'un garage à Cannes retrouvée dans les archives familiales m'interpelle. Où se situait-il aux alentours de 1930 ? Votre réponse sera publiée dans le prochain bulletin.

*******

Presse du Var « Le petit Var » de 1883

Document remis par Monique Fouque Cercle Généalogique du Pays Cannois

12

N° 68 – Septembre 2012


Liste éclair de Claude PARAGOT (Adhérente n° 225) Patronyme

Amin Amax N b P.

o

X

+

Dpt

1828

1828

1

1

0

0

56

Ploemeur

1847

1847

1

0

1

0

56

Plouhinec

1791

1892

3

1

2

1

56

Port-Louis

1869

1869

1

0

0

1

56

Riantec

AUGER

1777

1777

1

1

0

0

71

Montjay

BARBEY

1689

1744

1

1

0

1

76

Duclair

BARTHE

1757

1791

2

1

2

0

56

Port-Louis

BAVILLE

1788

1788

1

0

1

0

76

Blacqueville

1812

1812

1

0

1

0

76

Cideville

1713

1837

4

3

0

3

76

Duclair

1686

1743

4

1

2

1

76

Épinay-sur-Duclair

1637

163

1

1

0

0

76

Mesnil-Panneville

1837

1837

1

0

0

1

76

Saint-Laurent-en-Caux

1759

1827

3

2

3

0

71

Saint-Pierre-le- Vieux

1855

1855

1

0

0

1

69

Belleville

177

1739

2

1

2

2

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

BEUTOT

1702

1702

1

0

0

1

21

Fresnes

BIANCHI

1961

1969

1

0

1

1

28

Dreux

1927

1927

1

1

0

0

76

Rouen

1780

1892

3

2

1

2

76

Saint-Pierre-le- Viger

1811

1833

1

1

1

0

76

Saint-Pierre-le-Viger

1826

1826

1

0

0

1

56

Kervignac

1758

1776

1

1

1

0

56

Plouhinec

1761

1761

1

0

1

0

71

Tramayes

1787

1787

1

0

0

1

71

Germolles-sur-Grosne

1657

1764

2

2

0

2

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

1734

1734

1

1

0

0

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

1821

1821

1

0

1

0

56

Port-Louis

1798

1868

2

1

1

1

56

Riantec

1850

1850

1

0

1

0

56

Carentoir

1847

1883

1

1

0

]

56

Guer

1728

1728

1

0

0

1

56

Mendon

1754

1776

1

1

1

1

56

Plouhinec

CAMBAZARD

1819

1841

1

1

1

0

71

Montjay

CAPITAIN

1659

1682

1

1

1

0

21

Mussy-la-Fosse

CAPPERON

1745

1745

1

0

1

0

76

Prétot- Vicquemare

1724

1724

1

1

0

0

76

Sassetot-le-Malgardé

ADAM

BESSON

BOULAIS BOURGUIN BRIDAY

BROCHETTE BROUXEL BURGUIN

Cercle Généalogique du Pays Cannois

13

Commune

N° 68 – Septembre 2012


Amin Amax N b P.

o

X

+

Dpt

Commune

1728

1802

2

2

0

1

71

Germolles-sur-Grosne

1834

1843

2

1

0

1

71

Saint-Léger-sous-la-Bussière

1827

1827

1

0

1

0

71

Saint-Pierre-le-Vieux

1761

1761

1

0

1

0

71

Tramayes

1769

1769

1

1

0

0

71

Germolles-sur-Grosne

1933

1933

1

0

0

1

94

Boissy-Saint-Léger

1855

1855

2

0

1

1

69

Belleville

CIPOT

1829

1829

1

0

0

1

71

Branges

CLAIRE

1943

1943

1

0

1

0

76

Sotteville-lès-Rouen

COMBAZARD

1879

1879

1

1

0

0

71

Montjay

COROT

1652

1766

2

1

1

1

21

Venarey-les-Laumes

1682

1740

2

1

2

0

21

Mussy-la-Fosse

COURSIER

1702

1707

1

0

1

1

76

Prétot-Vicquemare

COUVREUX

1720

1827

2

2

2

2

21

Chassey

1719

1719

1

0

1

0

21

Précy-sous-Thil

1961

1961

1

0

1

0

28

Dreux

1972

1972

1

0

1

0

28

Vemouillet

1860

1945

3

2

2

2

76

Boudeville

1812

1812

1

0

1

0

76

Cideville

1668

1829

6

6

4

5

76

Prétot-Vicquemare

1991

1991

1

0

0

1

76

Rouen

1858

1858

1

0

1

0

76

Saint-Pierre-le-Viger

1934

1934

1

1

0

0

78

Vélizy-Villacoublay

1735

1788

1

1

0

1

71

Brandon

1756

1756

1

0

1

0

71

Trambly

DEMARE

1796

1796

1

0

1

0

27

Saint-Paer

DESBROSSES

1696

1696

1

0

1

0

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

DUMONTIER

1861

1861

1

0

0

1

76

Crasville-la-Rocquefort

1788

1788

1

1

0

0

DURAND

1908

1908

1

0

1

0

56

Port-Louis

FARCY

1648

1648

1

1

0

0

21

Dijon

1851

1851

1

0

0

1

21

Alise-Sainte-Reine

1815

1826

2

1

1

0

21

Chassey

1683

1761

4

3

1

3

21

Grignon

1764

1804

2

1

1

1

21

Mussy-la-Fosse

1727

1727

1

0

1

0

21

Pouillenay

1881

1881

1

0

1

0

71

Simard

Patronyme CHAINTREUILLE

DELAFOSSE

DELORME

Cercle Généalogique du Pays Cannois

14

La Chapelle sur Dun

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme

Amin Amax N b P.

o

X

+

Dpt

Commune

1912

1914

2

1

1

0

56

Lorient

1860

1860

1

1

0

0

45

Cepoy

1888

1888

1

1

0

0

52

Langres

1932

1932

1

0

1

0

76

Boudeville

1937

1937

1

0

0

1

75

Paris-XVe

1958

1958

1

0

0

1

78

Viroflay

1933

1933

2

0

0

2

94

Boissy-Saint-Léger

1855

1855

1

0

1

0

69

Belleville

FARDEAU

1702

1702

1

0

0

1

21

Grignon

FERET

1782

1782

1

0

0

1

76

Duclair

1743

1743

1

0

1

0

76

Epinay-sur-Duclair

1718

1718

1

1

0

0

76

Saint-Paër

1710

1710

1

1

0

0

76

Saint Paër

FINELLE

1719

1719

1

0

1

0

21

Précy-sous-Thil

FURET

1796

1796

1

1

0

0

56

Cléguer

1881

1881

1

0

0

1

56

Riantec

1707

1707

1

0

1

0

76

Prétot-Vicquemare

1684

1720

1

1

0

1

76

Prétot-Vicquemare?

GALLE

1757

1757

1

0

1

0

56

Port-Louis

GEFFROY

1883

1883

1

0

0

1

56

Guer

GENIAUX

1861

1861

1

0

1

0

71

Lessard-en-Bresse

1753

1862

5

4

2

2

71

Montret

1881

1881

1

0

1

0

71

Simard

1933

1933

1

0

0

1

78

Vélizy-Villacoublay

GOUPIL

1762

1811

1

1

1

1

76

Prétot-Vicquemare

GOUX

1895

1895

1

0

0

1

71

Juif

1781

1861

2

1

0

71

Lessard-en-Bresse

1895

1895

1

0

0

1

71

Louhans?

1841

1841

1

0

1

0

71

Montjay

1843

1843

1

1

0

0

71

Saint-Germain-du-Bois

GRIGNON

1682

1761

1

1

1

1

21

Grignon

GUERIS

1775

1829

2

1

0

2

71

Branges

GUIHO

1883

1883

1

0

0

1

56

Guer

GUIHOT

1832

1832

1

1

1

0

56

Carentoir

1883

1883

1

0

0

1

56

Guer

GUYOT

1740

1815

2

2

2

1

21

Chassey

HOMO

1798

1860

1

1

1

1

76

Crasville-la-Rocquefort

HUNY

1805

1805

1

1

0

0

71

Branges

GACOUIN

Cercle Généalogique du Pays Cannois

15

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme

Amin Amax N b P.

o

X

+

Dpt

1838

1838

1

0

1

0

71

Montret

INCONNU

1746

1746

1

0

0

1

56

Languidic

JEANNIN

1829

1829

1

0

0

1

71

Juif

JUGNET

1710

1710

1

0

0

1

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

1664

1664

1

1

0

0

69

Saint-Igny-de-Vers

JUIGNE

1696

1728

1

1

1

0

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

LACONDEMINE

1671

1671

1

0

0

1

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

LAMAIN

1793

1793

1

0

1

0

71

Saint-Pierre-le- Vieux

LANDROT

1654

1719

2

2

1

2

21

Grignon

LANGLOIS

1660

1660

1

0

1

0

76

Limésy

LAPLASSE

1811

1811

1

0

0

1

71

Saint-Léger-sous-la-Bussière

1768

1768

1

1

0

0

71

Brandon

1756

1756

1

0

1

0

71

Trambly

LAROCHETTE

1703

1778

1

1

1

69

Saint-Bonnet-des-Bruyères

LAUVIGNAC

1675

1675

1

0

1

0

21

Venarey-les-Laumes

LE BERT

1747

1818

1

1

0

1

56

Gâvres

1746

1798

2

0

2

0

56

Riantec

1886

1886

1

0

0

1

56

Gâvres

1819

1819

1

1

0

0

56

Kervignac

1717

1766

2

2

1

1

56

Languidic

LE CALVE

1892

1912

2

1

1

1

56

Lorient

LE CALVÉ

1776

1847

2

2

0

56

Plouhinec

LE CALVE

1888

1888

1

0

1

0

56

Port-Louis

1833

1864

3

1

0

2

56

Riantec

LE CALVÉ

1799

1799

1

1

0

0

56

Sainte-Hélène

LE CALVE

1924

1924

1

0

0

1

78

Versailles

LE GUEDEC

1743

1743

1

0

1

0

56

Belz

175

1754

1

0

0

1

56

Plouhinec

LE GUENNEC

1754

1774

1

1

1

1

56

Plouhinec

LELOHER

1721

1771

1

1

1

1

56

Languidic

LE VISAGE

1765

1765

1

0

0

1

56

Gâvres

1725

1725

1

1

0

0

56

Plouhinec

1746

1746

1

0

1

0

56

Riantec

1882

1940

2

0

1

2

76

Boudeville

1798

1865

3

3

2

0

76

Crasville-la-Rocquefort

1702

1702

2

0

1

1

21

Fresnes

1783

1783

1

0

0

1

21

Grignon

1683

1727

2

2

1

1

21

Pouillenay

LE CALVÉ

LEBRET LÉGER

Cercle Généalogique du Pays Cannois

16

Commune

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme

Amin Amax N b P.

o

X

+

Dpt

LEMELLE

1671

1701

1

1

0

1

76

Prétot-Vicquemare

MAROT

1640

1700

1

1

0

1

21

Fresnes

MARTIN

1785

1862

2

2

1

0

76

Crasville-la-Rocquefort

MERCIER

1888

1888

1

1

0

0

45

Orléans

1927

1927

1

0

1

0

78

Vélizy-Villacoublay

1967

1967

1

0

0

1

78

Versailles

MEUGNOT

1773

1773

1

0

0

1

21

Chassey

PARAGOT

1972

1972

1

0

1

0

28

Vernouillet

1993

1993

1

0

0

1

06

Mandelieu-La-Napoule

1932

1932

1

1

0

0

PARISOT

1740

1829

2

2

2

2

21

Mussy-la-Fosse

PETIT

1762

1829

2

1

0

1

71

Juif

182

1829

1

0

1

1

71

Montret

1

1

0

0

76

Sassetot-le-Malgardé

POSQUIEL

Commune

Beyrouth

POUSSY

1675

1766

2

2

2

1

21

Venarey-les-Laumes

RENE

1671

17

1

1

0

1

48

Saint-Pierre-le- Vieux

RIDEL

1809

1809

1

1

0

0

76

Fontaine-le-Dun

1778

1833

2

1

1

0

76

Saint-Pierre-le- Viger

ROUJET

1777

1777

1

1

0

0

71

Montjay

ROUXEL

1832

1832

1

0

1

0

56

Carentoir

1831

1871

3

2

0

2

56

Guer

1924

1924

1

0

0

1

56

Lorient?

1888

1888

1

0

1

0

56

Port-Louis

ROZAIN

1838

1838

1

0

0

1

71

Saint-Martin-en-Bresse

SCOLAN

1711

1745

1

1

1

1

56

Riantec

SEBILLOTTE

1640

1702

2

1

1

1

21

Fresnes

1732

1732

1

0

0

1

21

Pouillenay

TARLET

1721

1775

1

1

1

1

48

Saint-Pierre-le- Vieux

THENADEY

1720

1745

1

1

1

0

21

Chassey

THEVENET

1759

1759

1

0

0

71

Saint-Pierre-le- Vieux

1711

1781

3

2

1

2

48

Saint-Pierre-le- Vieux

TRANCHANT

1782

1782

1

1

0

0

71

Lessard-en-Bresse

UNY

1838

1838

1

0

0

1

71

Branges

1767

1767

1

1

0

0

71

Sainte-Croix

1838

1838

1

0

0

1

71

Saint-Martin-en-Bresse

1788

1788

1

0

1

0

76

Blacqueville

1755

1755

1

1

0

0

76

Duclair

1796

1796

1

0

0

1

76

Les Ifs

1721

1721

1

0

0

1

21

Grignon

VARIN

VOILLEMON

******* Cercle Généalogique du Pays Cannois

17

N° 68 – Septembre 2012


Nicoló Paganini, un mort encombrant De Nice à l’îlot Saint-Ferréol ?

Dans son livre la Côte d’Azur, Stéphen Liégeard décrit en 1894, l’îlot Saint-Ferréol au large de Cannes : Ilot désert qui, vers la pointe orientale de l’île Saint-Honorat, dort à fleur d’eau… Ni arbres, ni arbustes y prennent racine ; le goéland s’en éloigne, l’herbe y sèche, dès qu’éclose… Eh bien – conclusion étrange d’une étrange existence – sur cette pierre fatale le caprice du sort échoua, un soir, le cadavre de Paganini. C’est îlot, baptisé ainsi du nom du saint qui l’habita avant d’être la dernière victime des Sarrasins au VIIIe siècle, aurait servi de sépulture au célèbre violoniste Paganini. Légende ou réalité ? Il semble que Stéphen Liégeard propageait un bruit qu’avait fait courir Guy de Maupassant dans son livre Sur l’eau. D’après lui, c’est sur cet écueil bizarre, en pleine mer que fut enseveli et caché pendant cinq ans le corps de Paganini. Pourquoi cet enterrement clandestin ? Le 27 mai 1840, se répandait dans le vieux Nice, une étrange nouvelle : « Le diable est mort ! » Qui était ainsi surnommé ? C’était le célèbre violoniste Nicoló Paganini, né à Gênes en 1782, venu en 1840 à Nice, ville italienne à l’époque, pour fuir la police française En juin 1837, il était arrivé à Paris pour concrétiser le projet d’une salle de concert portant son nom « le Casino Paganini ». Il devait y jouer deux fois par semaine mais, Paganini malade et ruiné, dut abandonner son idée.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

18

N° 68 – Septembre 2012


Il est à Marseille en 1839, quand il apprend que la justice française a examiné l’affaire du Casino, et le condamne à une très lourde amende.

Il fuit à Nice où l’un de ses amis, le comte de Cessole, président du Sénat de Nice, l’héberge dans un appartement dont il était propriétaire au N°23 de l’ancienne rue du Gouvernement, actuelle rue de la Préfecture. Une inscription en italien sur l'immeuble rappelle cet événement. Dans la rue du Gouvernement, les femmes se signaient, des voisins prétendaient que, la nuit, des lueurs étranges apparaissaient, que des sons curieux provenaient de l’appartement du violoniste. Il faisait peur à ses voisins avec sa voix lugubre et cassée, son profil d’oiseau de nuit, son extrême maigreur, ses yeux noirs et fiévreux. On disait de lui qu’il avait appris le violon aux galères… Après une agonie de deux mois, Paganini meurt après avoir refusé l’extrême onction. Déclaré sans dieu par l'évêque de Nice, il ne peut être enterré dans un cimetière. Circulent alors toutes sortes de légendes : -Son corps, embaumé, est laissé dans sa maison de Nice pendant deux mois, après lesquels les autorités exigent qu'il en soit retiré. Ses amis Germi et Rebizzo, tentent sans effet d'obtenir un assouplissement de la loi. Après avoir été à Cap Ferrat, le corps est gardé à la villa Romairone à San Biagio. Voici la version de Guy de Maupassant : … comme il retournait à Gênes, sa patrie, accompagné de son fils, qui, seul maintenant, pouvait l’entendre tant sa voix était devenue faible, il mourut à Nice, du choléra…Donc son fils embarqua sur un navire le cadavre de son père et se dirigea vers l’Italie. Mais le clergé génois refusa de donner la sépulture à ce démoniaque… On allait cependant débarquer le corps lorsque la municipalité s’y opposa sous prétexte que l’artiste était mort du choléra. Gênes était alors ravagé par une épidémie de ce mal ; mais on argua que la présence de ce nouveau cadavre pouvait aggraver le fléau. (En fait, il n’y avait plus d’épidémie en Europe depuis 1836 lorsqu’il mourut). Ne pouvant débarquer à Gênes, son fils, Cirius, se dirigea vers Marseille qui refusa tout ce qui venait de Gênes par crainte du fléau, alors il revint à Cannes où il lui fut impossible d’accoster. De là, il prit la direction de l’île Saint-Honorat et apercevant l’îlot Saint-Ferréol fit débarquer, clandestinement bien sûr, le cercueil. Autre relation, plus vraisemblable mais aussi rocambolesque, rapportée par B. Barbery (Annales de la Société Scientifique et Littéraire de Cannes tome XII) : Le lendemain de sa mort, le cadavre a disparu. Le comte de Cessole ne pouvant supporter l’idée que son ami Paganini ne puisse avoir de sépulture, avait décidé de faire disparaître le cadavre ! Le comte de Cessole, propriétaire d’une oliveraie, possédait un certain nombre de cuves à huile. C’est dans l’une d’elles qu’est caché provisoirement le corps de Paganini ! (Cet endroit est situé aujourd’hui entre l’avenue de Sévigné et le boulevard de Cessole, sur le lieu même où est installé aujourd’hui… l’Evêché de Nice !). Pendant ce temps, Cirius et ses amis alertent sans succès le cardinal de Gênes, l’archevêque de Turin, le roi Charles-Albert de Piémont Sardaigne ainsi que le pape Grégoire XVI. Cercle Généalogique du Pays Cannois

19

N° 68 – Septembre 2012


L’automne venu, la saison de la récolte des olives arrive et la cuve à huile doit être débarrassée de son hôte encombrant. Le comte de Cessole fait conduire le cercueil dans un autre refuge, au domaine du comte Cais de Pierlas, propriétaire de presque toute la presqu’île de Villefranche. Une tombe y est creusée à la pointe du SaintHospice, sur un écueil hérissé, où chantait la vague dans les étranges découpures du roc. De là, Maupassant aurait fait une confusion entre la pointe du Saint-Hospice et l’îlot Saint-Ferréol. Erreur qui sera relayée par de nombreux historiens. La pointe du Saint-Hospice ne semble pas assez sûre à Cessole. En tant que magistrat de la santé, il décide de faire enfermer le cercueil sous bonne garde au Lazaret de Villefranche, véritable forteresse, murée, bastionnée, verrouillée, inaccessible du côté de Nice autrement que par la mer et, du côté de Villefranche défendue par une caserne de chiourme. Il y restera jusqu’en 1844 date à laquelle le roi de Piémont-Sardaigne autorisa enfin le retour de Paganini dans sa ville natale de Gênes, pour autant que l’on évite, dans la mesure du possible, toute publicité autour de l’arrivée et du transport dudit cadavre, et que l’on tienne la chose cachée au public. Le 17 avril, deux hommes l’emportèrent, le chargèrent sur une barque et le transportèrent au port, où il fut embarqué sur un voilier sarde « la Maria-Maddalena » pour atteindre Gênes. Etait-ce la fin de ses errances ? Que nenni ! Emue de la présence du diable sur son territoire, croyant voir des feux follets jaillir la nuit du cimetière, la population génoise réclama aux autorités de faire disparaître le corps. En 1863, le cercueil fut transporté à Parme, clandestinement, dans la villa « Gaglione », une villa offerte à Paganini par Marie-Louise, l’épouse de Napoléon, qui avait été sensible à son talent. Il y resta jusqu’en 1876, année où le pape Pie IX réhabilita Paganini. Celui-ci avait enfin le droit officiel de l’église d’être enterré au cimetière de Parme. On l’inhuma donc dans un premier cimetière. Puis, trois ans plus tard, dans un second avant que le Conseil municipal décide de donner une sépulture digne à l’illustre violoniste au centre du nouveau cimetière de la ville. Mais l’affaire n’était pas finie ! Quatorze ans après, un violoniste tchèque nommé Ondrisek eut des doutes. Etait-ce bien Paganini qu’on avait enterré dans le nouveau cimetière de Parme ? Il obtint des autorités et du fils de Paganini qu’on ouvre à nouveau la tombe. Et c’est ainsi, qu’en 1893, soit… cinquante trois ans après sa mort, Nicolo Paganini, le plus extraordinaire violoniste de l’Histoire, fit sa dernière apparition publique ! On reconnut que c’était lui. On crut entendre quelques trilles de violon venus d’on ne sait où. On referma son cercueil. Et le rideau tomba définitivement sur cette étrange histoire. Bibliographie :

Etat Civil de Nice Annales SSL tome XII Internet Nicole Renoir Cercle Généalogique du Pays Cannois

20

N° 68 – Septembre 2012


Recherche en Italie Le Choléra en Italie au XIXe siècle « Le Hussard sur le toit » est un roman d'aventures écrit par Giono. L’écrivain y raconte l'histoire, vers 1832, d'Angelo Pardi, jeune aristocrate carbonaro italien, colonel de hussards, qui doit fuir son Piémont natal après avoir tué en duel un officier autrichien, le baron Schwartz, pour la cause de son camp. Il franchit la frontière française, et arrive à Manosque en Provence ravagée par une épidémie de choléra (colera morbus). Il est chargé de retrouver Giuseppe, son ami et frère de lait. Accusé d'empoisonner les fontaines, il se réfugie sur les toits de la ville, où il vit de ses explorations dans les maisons désertées. En fait, le choléra sévit dans toute l’Europe. Selon quelques chroniques, le choléra qui avait ravagé l’Asie et l’Afrique en 1817 s’était propagé en Russie, puis en Pologne par l’armée russe à la fin de la campagne de Perse. Il se répandit ensuite dans toute l’Europe. En Italie, dans les périodes qui précèdent immédiatement l'arrivée du choléra, peu de personnes croyaient dans le risque de contagion. Parfois, il y avait même des médecins prestigieux, qui, dans l'incapacité à stopper la diffusion de l’épidémie, s'appuyaient sur des théories absurdes et dépourvues de toute vérité expérimentale. (cela nous rappelle quelque chose : le nuage de Tch… non ?). Des experts ont fait valoir l'impossibilité de la propagation du virus d’origine des Indes orientales en Italie, pays si différent par ses caractéristiques climatiques et environnementales.

D’autres ont exprimé dans leurs brochures (dont certains avaient un certain succès) la conviction que même si l'épidémie avait éclaté, il n'y aurait jamais eu une mortalité comparable à celle du reste de l'Europe, compte tenu de la capacité démontrée des médecins italiens et des caractéristiques bien connues de l'environnement de la péninsule. Ci-contre, Lettre de patente du 28 juillet 1831 Le but de ce document : Mettre en place un collège des meilleurs spécialistes de santé afin de prendre les mesures nécessaires pour protéger le Royaume contre le choléra-morbus qui fait rage dans certaines parties de l'Europe orientale. (document collection personnelle). En 1831, le choléra s’étendit en Hongrie et en Allemagne. Berlin, Vienne et Budapest furent frappées au mois de septembre puis Hambourg en octobre. En novembre, il passa en Angleterre et de Londres en 1832, il se transmit à Paris.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

21

N° 68 – Septembre 2012


En 1833, furent infestées les deux Amériques et dans les années 1834 et 1835, l’Espagne. Après s’être acharné en différentes provinces méridionales de la France, le choléra se développa en Italie. Le choléra du XIXe siècle fut non seulement un phénomène biologique mais aussi social. Il a eu un impact sans précédent dans l’imaginaire collectif de toute l’Europe. Le mal méconnu des médecins avait des symptômes très semblables à ceux de l’empoisonnement. Presque partout se levèrent des soupçons sur la présence d’empoisonneurs et cela provoqua des soulèvements de masse. Dans les villes s’ouvrit la chasse aux ‘untori’ (aux empoisonneurs). Dans les instants les plus difficiles … il y en a toujours qui versent dans les superstitions et le fanatisme ! Dans cette chasse aux sorcières les classes les plus aisées ainsi que les plus instruites ne furent pas épargnées. Tumultes populaires : Le choléra frappa sans distinction les villes et les campagnes et, en l’absence de solutions rationnelles, l’imagination populaire alla bon train. L’untore, personne soupçonnée, au cours de la peste à Milan de 1630, de propager l'infection des maisons et des gens par des matières infectieuses va devenir un objet physique et réel auquel on va pouvoir déverser toute sa rage. L’untore est resté dans la mémoire populaire. Ce n’était plus une punition divine injustifiable, mais l’action d’inconnu malfaisant. Sus à l’empoisonneur !!! (Untore) Ce crie fut lancé par quelques mégères, destiné à allumer la fureur incontrôlable de masses prêtes à faire justice elles-mêmes sur toute personne ayant été trouvée suspecte. Ce fut la cause de beaucoup de drame … surtout pour celui qui fut accusé à tort ! Il y eut des cas de procès sommaires par des foules en délires. Les sentences populaires furent exécutées immédiatement et irrévocablement. Comme dans le passé, il fallait identifier des boucs émissaires. Ce furent les étrangers, les parias, les vagabonds, mais aussi les propriétaires fonciers. Le sentiment d'un complot ourdi par les classes supérieures envahit la population dès le début. Furent accusés non seulement les bourgeois ou aristocrates, mais aussi les fonctionnaires et les administrateurs. Ces ‘untore’ furent récupérés, comme on dirait aujourd’hui, par certains hommes politiques ambigus. En 1630, on aurait dit qu’ils étaient des agents du démon mais au XIXe siècle ils étaient des agents de gouvernements étrangers, chargés de répandre du poison pour déstabiliser le pays. Alors, l’argument développé par l’opposition était : « Mais que fait le gouvernement ». Ce choléra fut instrumentalisé afin de soulever les populations contre le pouvoir en place. Ainsi, dans les années de 1835 à 1837 les membres de « Giovine Italia » organisation fondée par Giuseppe Mazzini (ancien carbonaro et républicain !), profitèrent de la crédulité, du mécontentement et de la peur de la population qu’il y avait dans presque tous les états italiens pour promouvoir leurs idées révolutionnaires. Les charlatans : grâce à leurs façons simples de soigner, les gens se sentaient plus proches d’eux par rapport à leurs propres traditions (herbes naturelles, feuilles, racines). Ces personnes ont bénéficié d'une confiance des patients en général inconnus du corps médical, grâce aussi à une grande proximité avec le patient. La méfiance des classes populaires à l'égard des médecins, avec leurs tuyaux et méthodes de Cercle Généalogique du Pays Cannois

22

N° 68 – Septembre 2012


traitement se généralisa au point de s'étendre même à l'hôpital. Généralement, les charlatans représentent une bouée de sauvetage. La religion organisait des processions religieuses et spirituelles ainsi que des prières ferventes, mais in fine le résultat était que ces rassemblements favorisaient la propagation de l’épidémie. En 1832, Nice et tout le Comté sont menacés par le choléra. Les consuls décident alors de mettre en place des mesures sanitaires en nettoyant les lieux publics en permanence et installent un cordon sanitaire le long du Var. Le 11 avril 1832, ils choisissent de placer Nice sous la protection de la Madone des Grâces et adoptent un vœu solennel. Le 25 avril, dans le palais communal de la place Saint-François, ils décident de faire construire une nouvelle église dédiée à la Madone des Grâces. Chaque année une procession aura lieu pour renouveler ce vœu. Le 31 mai 2012 eut lieu la 180e année du vœu des Niçois ! En arrivant près de Nice, il était impossible d’aller plus loin car l’épidémie de choléra sévissant en Italie la frontière était fermée. Lord Brougham, qui voulait couler des jours heureux en Italie se trouva forcé par les circonstances de s’arrêter à Cannes en 1834. Il n'en repartit pas et passa les trente-quatre dernières années de sa vie à Cannes dont il avait fait une colonie aristocratique anglaise. Les épidémies de choléra ont amené les autorités sanitaires à prendre certaines précautions comme imposer la purification du courrier en provenance de l'étranger (bassin méditerranéen ou colonies plus éloignées). Cette purification était effectuée au lazaret de la rade de Toulon par immersion des lettres dans un liquide ou par fumigation. Des incisions furent aussi pratiquées dans les lettres.

L’épidémie se repandit ensuite en Vénétie puis plus au nord, en Autriche. Les autorités autrichiennes fournirent en septembre 1835 des statistiques alarmantes : environs 43 000 cas avérés avec 22 000 morts. Les livres des morts proposent une analyse détaillée. Il s'agit d'une épidémie uniquement concentrée sur les mois estivaux (essentiellement la deuxième quinzaine de juillet et le début du mois d'août), qui frappait principalement les femmes et les personnes âgées. En 1835, le choléra était à Toulon. Le Royaume de Sardaigne institua un cordon sanitaire et mit en place un filtre avec la France mais il était trop tard ! En août de cette même année, on comptait des cas de choléra à Villefranche-sur-Mer (Villafranca). Le gouvernement piémontais envoya un commissaire de la santé à Vintimille afin de mettre en place un cordon sanitaire entre le comté de Nice et le Piémont. Mais cette mesure se révéla inutile car la maladie s’était étendue à Nice et sa région (jusqu’à la frontière actuelle) et avait déjà fait de nombreux morts. Dans les mois d’août 1835, l’épidémie envahit le Royaume de Sardaigne frappant en particulier les villes de Genova, Saluzzo et Racconigi. Cercle Généalogique du Pays Cannois

23

N° 68 – Septembre 2012


Au Piémont, toute la zone de Cuneo et les alentours de Turin furent infestées avec des intensités différentes. Presqu’en même temps des cas furent signalés en Toscane où la contagion arriva par le port de Livourne. A Nice, 224 personnes moururent. A Genova, ville de 85 000 habitants, la perte fut d’environ 1400 personnes. Durant tout le mois de septembre 1835 et malgré un front à l’épidémie le choléra se déplaça vers la région milanaise. A partir de mars 1836, l’atmosphère de découragement et de méfiance généralisée donna corps à des soupçons et à d’anciennes croyances soutenues par des racontars provenant de France, Espagne et Pologne à propos d’empoisonnements de masses voulus pour des raisons d’Etat. L'épidémie de choléra de 1836 constitue la principale crise de mortalité milanaise de tout le XIXe siècle, même si elle est de moindre importance que dans d'autres villes et qu'elle n'affecte pas en profondeur la population citadine. Des maisons de secours furent créées rapidement pour répondre aux difficultés. La géographie du choléra est particulièrement intéressante. Elle montre que ce sont surtout les marges de la cité qui ont été touchées. Il semble alors possible d'affirmer le rôle central d'activités dans les marécages. Le choléra a mis en lumière les faiblesses de l’organisation de santé, la pauvreté … ainsi que le retard en matière d’hygiène privée et publique. Puis ce fut le tour de la Lombardie : du mois d’avril à septembre 1836, le choléra frappa environ 60 000 personnes, 32 000 environ en moururent. La progression de la maladie et sa virulence préoccupa même l’Etat pontifical donc le Pape Grégoire XVI. Il intervint afin que soit mis en place un cordon sanitaire dans les principales localités. En juillet 1836, l’épidémie se déplaça vers la région d’Emilia. L'épidémie de 1835-1837 a été la première sur le territoire italien, mais pas la dernière ni la pire. Le choléra est revenu dans les années 1854-1855 et surtout dans les années 1865-67, trois années au cours desquelles le nombre de morts fut de 160 000. Ce fut un événement particulièrement dramatique pour un pays qui sortait dans la douleur de guerres d'Indépendance et toujours aux prises avec des difficultés économiques et militaires. L'état monarchique a été mis à rude épreuve, et une fois de plus il a été mis en évidence les difficultés à comprendre la maladie, la mise en œuvre des politiques de santé efficaces et en particulier le retard culturel du pays, qui bien qu'il ait rompu politiquement avec le passé, à une population largement analphabète, liée à d'anciennes traditions et aux superstitions tenaces. Malgré l'absence encore une fois d’une coordination efficace, des voix d'alarme sont apparues et se sont comportées comme des remparts minimaux d’anti contagion. Ils n’ont cependant pas empêché la progression de la maladie qui fit sa première apparition le 8 Juillet 1865 à Ancône. Mais non seulement le manque de coordination, mais aussi les remèdes du passé étaient généralement les mêmes. Donc, peu de nouvelles avancées par rapport à l'épidémie de 1835-1837, bien que dans la seconde moitié du XIXe siècle l’étude de la maladie a progressé grâce au chimiste allemand Max von Pettenkofer, qui avait analysé les inter relations possibles entre la propagation des épidémies et l'environnement. Pettenkofer a étudié la propagation de l'infection du choléra, en se concentrant sur le rôle actif joué par le contact des eaux polluées et des déchets humains. L'épidémie de 1865-1867 n'a pas montré de changements substantiels dans la réaction populaire du peuple (panique et exaspération). Avec la propagation du fléau, ont été répétées, au moins dans certains cas, les scènes habituelles que nous avons vues dans de nombreuses villes italiennes dans les épidémies précédentes. Le refus du médecin en ville et dans les hôpitaux.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

24

N° 68 – Septembre 2012


Tout au long du XIXe siècle, les guérisseurs et leurs amulettes furent populaires dans les populations. La question de la santé a été traitée avec fermeté en Italie où le gouvernement et les municipalités se sont engagés de façon plus efficace qu'auparavant à améliorer leur capacité de contrôle de l'hygiène, de la santé et de l'environnement urbain. Cela fut fait aussi en raison de la découverte en 1883 du virus par Koch qui a contribué à placer au premier plan et pour la première fois la prévention thérapeutique.

Venditore di erbagi

Malgré ces avancées médicales, les épidémies successives de choléra (il y en avait encore, bien que mineures, tout au long du siècle), ont été caractérisées par la psychose, les préjugés et les superstitions. Les gens réagirent face à la maladie, en se tournant encore plus vers la dévotion religieuse et leurs traditions en matière de médecine.

*******

Recherche en Italie Les bonnes adresses sur Internet

o

Obtenir le code postal d’une commune : http://www.comuni.it/link/index.htm

o

ITALY Gen Web (en anglais) http://www.italywgw.org C’est un site genre ‘poupée russe’ qui fourmille de piste à suivre.

o

Bons sites à (re) visiter : http://www.iagi.info/genealogia/genealogia.htm Enorme !! .. mais en italien

o

Porte d’accès à des liens pour vous aider lors de vos recherches dans différents pays (dont l’Italie). http://www.geneapass.org/reche.php Bonnes recherches !

Proverbe italien : meglio tardi, che mai ! (mieux vaut tard, que jamais) A.Pollastri Cercle Généalogique du Pays Cannois

25

N° 68 – Septembre 2012


Liste éclair de Michel Calvy (Adhérent n° 282) Patronyme ARDISSON

Amin 1673 1699

ARDISSONNE ARNAUDI AUBIN

1639 1584 1692 1683 AUGIER 1685 AUSSEL 1692 BARAULT 1828 1812 1937 1743 1752 1704 1857 BARNOIN 1903 1993 1934 1624 1771 BARQUIN 1720 BECKER 1676 BENSE 1731 BERNARD 1659 BERNARDE 1696 BERTRAND 1710 BERTRANE 1693 BLANCHE 1611 BLONDE 1715 BODARD 1701 1635 1677 1706 1670 BODET DE BOIS PINEAU 1771 1736 BODET 1705 BOISSEAU 1723 1751 BOUR 1773 1781 BOUSSARD 1758 BRAND 1749 BRAULT 1585 BRUNY 1776

Cercle Généalogique du Pays Cannois

-

Amax Nb P. 1784 17 1699 1 1 1717 2 1625 1 1787 2 1711 3 1722 1 1692 1 1828 1 1879 2 1937 1 1799 3 1752 1 1704 1 1857 1 1903 1 1993 1 1934 1 1859 7 1771 1 1720 1 1676 1 1731 1 1817 7 1696 1 1801 2 1693 1 1630 2 1745 1 1701 1 1650 2 1739 1 1751 1 1670 1 1792 2 1772 2 1726 1 1723 1 1751 1 1773 1 1781 1 1836 2 1749 1 1613 1 1776 1

° 7 0 0 0 1 1 1 0 0 0 1 0 2 0 1 1 1 0 0 7 0 0 0 0 6 0 1 0 0 0 0 1 1 1 0 0 2 0 1 0 0 0 1 0 1 0

x 10 1 1 1 1 2 1 1 0 0 2 0 2 0 0 0 0 0 1 2 1 0 0 0 7 0 1 1 2 1 1 1 0 1 1 2 0 1 0 1 1 0 2 1 1 0

26

+ 12 0 0 2 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 1 0 2 0 1 1 1 3 1 2 0 0 1 0 1 1 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 1

Dpt 06 06 06 06 84 06 06 06 06 44 49 49 49 49 49 49 06 06 13 84 84 06 57 06 06 06 84 06 49 06 49 49 49 49 49 49 49 49 49 49 57 57 49 Suisse 49 84

Commune Le Cannet Cannes Mandelieu Le Cannet Mormoiron Le Cannet Cannes Cannes Le Cannet Nantes Chalonnes La Pouëze Montjean Montjean La Pommeraye Chalonnes-sur-Loire Nice Cannes Senas Malaucène Mormoiron Le Cannet Théding Cannes Le Cannet Le Cannet Mormoiron Mougins Segré Le Cannet Angers Andigné La Chapelle sur Oudon Segré Ste-Gemmes-d'Andigné Bécon-les-Granits Saint Clément de la Place Saint Clément de la Place Saint Aubin du Pavoil Ste-Gemmes-d'Andigné Grosbliederstroff Farebeswiller Chalonnes Genève Segré Malaucène

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme BRUNY BURKHARD

CALVY

CALVY-CAVASSE CALVYE CARPENTIER

CASENEUVE CASTOU CASTOUL CATHELANY CAVASSE de CHAMPAIGNÉ CHARDON CHEVALIER COLOMB CORNÉE COSNEAU COSSÉ

CRASNIER DANI DANY DAUB DEFOIS DEFOIX

Amin 1564 1866 1856 1832 1669 1927 1940 1931 1934 2009 1905 1737 1681 1693 1891 1987 1865 1712 1639 1711 1704 1740 1672 1653 1612 1605 1758 1711 1635 1778 1806 1785 1751 1715 1701 1701 1682 1697 1758 1812 1881 1840 1877 1906

Cercle Généalogique du Pays Cannois

- Amax Nb P. -

1798 1866 1856 1832 1916 1927 1984 1931 1934 2009 1905 1737 1681 1750 1911 1987 1865 1712 1823 1764 1704 1740 1758 1653 1612 1611 1758 1789 1635 1778 1858 1794 1751 1781 1774 1765 1774 1697 1880 1885 1924 1840 1969 1906

7 1 1 1 19 1 3 1 1 1 1 1 1 1 4 2 1 1 1 1 9 2 1 1 2 1 1 2 1 2 1 1 1 2 1 3 2 3 2 1 1 6 2 2 1 2 1

° 7 0 0 1 8 0 2 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 0 0 4 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 2 1 1 0 1 5 0 1 1 0 0

x 4 0 1 0 14 1 1 0 1 1 1 0 0 1 2 2 0 0 0 1 8 1 1 0 2 0 1 1 1 2 1 1 1 0 1 3 2 1 2 1 0 5 1 0 0 1 1

27

+ 5 1 0 0 12 0 1 1 0 0 0 0 1 0 4 0 1 0 1 0 6 2 0 1 2 1 0 1 0 2 0 0 1 1 0 0 1 3 2 0 0 1 2 1 0 1 0

Dpt 84 Algérie Algérie RFA 06 06 06 13 13 47 06 Tunisie 06 06 06 59 59 62 06 06 06 06 06 84 06 49 49 49 49 06 49 49 49 49 49 49 06 06 06 57 57 49 49 Argentine 49 75 75

Commune Mormoiron Alger Alger D'Ersweiler Le Cannet Mougins Cannes Marseille Senas Tournon-d'Agenais Mandelieu Tunis Le Cannet Cannes Le Cannet Denain Bellignies Aire Cannes Mandelieu Le Cannet Le Cannet Mougins Mormoiron Le Cannet Marans St Pierre d'Angers Segré Chalonnes Le Cannet Andigné Montjean Segré Saint Aubin du Pavoil Ste-Gemmes-d'Andigné La Pouëze Le Cannet Le Cannet Cannes Béning-lès-Saint-Avold Seingbouse Chalonnes Montjean Buenos Aires Montjean Paris Paris

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme DELEAU de DIEUXSAYE de DIEUZIE

DOLWECK DORANGE EGLOF

ESNOU FABER

FIOUPOU FONTAN FORT FORTIE FOUQUET FOURNAIRE FRÉZEAU de la FRÉZELIÈRE GAZAN GAZANNE GIRARD GIRARDE GIRAUD de GIRAUD GOETZ

GRAIS GRATIEN GRAUFYDE GUCKELMUS GUILBAULT

Amin

- Amax Nb P.

°

x

+

Dpt

Commune

1873 1925 1626 1589 1653 1618 1612 1635 1659 1639 1665 1626 1692 1759 1733 1665 1721 1650 1625 1710 1674 1677 1749 1617 1675 1676

-

1891 1925 1626 1589 1678 1618 1654 1715 1740 1639 1665 1721 1728 1761 1737 1665 1721 1650 1625 1771 1707 1690 1749 1890 1675 1676

1 1 1 1 2 1 2 3 2 1 1 3 1 1 2 1 1 1 1 4 2 2 1 8 1 1

1 0 0 1 0 1 0 2 1 0 0 1 1 0 1 0 0 1 1 1 0 0 0 6 0 0

1 0 0 0 0 0 2 2 1 0 1 0 1 1 1 1 0 0 0 2 1 1 0 5 1 1

0 1 1 0 2 0 0 0 2 1 0 3 1 1 0 0 1 0 0 4 2 2 1 6 0 0

59 59 49 49 49 49 49 57 57 49 57 57 57 49 49 57 57 57 57 06 06 06 06 49 49 06

Denain Valenciennes Ste-Gemmes-d'Andigné Ste-Gemmes-d'Andigné Marans St Gemmes d'Andigné St Pierre d'Angers Béning-lès-Saint-Avold Cocheren La Pouëze Béning-lès-Saint-Avold Théding Farebeswiller La Pouëze Le Louroux Béconnais Béning-lès-Saint-Avold Théding Farebersviller Farebeswiller Le Cannet Cannes Cannes Le Cannet La Pouëze Marans Cannes

1403

-

1403

1

0

1

0

53

Nuillé-sur-Vicoin

1693 1672 1664 1664 1729 1747 1704 1676 1856 1873 1799 1828 1659 1771 1664 1738 1712 1743 1719

-

1759 1745 1742 1664 1752 1747 1704 1676 1875 1873 1799 1845 1659 1771 1708 1770 1766 1764 1719

2 2 2 1 1 1 1 1 2 1 1 2 1 1 1 2 2 1 1

1 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 0 2 0 1

2 1 2 0 1 0 1 0 2 0 0 1 0 1 1 2 0 1 0

2 1 2 1 0 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 1 0

06 06 06 06 06 06 06 06 Algérie Algérie 67 68 49 49 06 57 57 49 49

Le Cannet Le Cannet Le Cannet Cipières Le Cannet Le Cannet Mougins Cannes Alger Mustapha Brumath Bisel Marans Bécon-les-Granits Le Cannet Béning-lès-Saint-Avold Cocheren Montjean La Pommeraye

Cercle Généalogique du Pays Cannois

28

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme GUILLINI HEUSER

HUCHÉ HULLE

ICARD ICARDE ISNARDE JANIN

JOST

JOUANNAIS JOUASSIN

KERNE de La VARENNE LAMOTTE

LANGLET

LAUGIER LAURE LE MANCEAU

Amin 1588 1773 1709 1775 1824 1760 1692 1716 1711 1659 1714 1756 1887 1877 1852 1695 1731 1715 1719 1683 1602 1835 1854 1849 1874 1927 1816 1807 1728 1854 1873 1778 1697 1702 1726 1806 1799 1939 1999 1857 1934 1915 1698 1727 1657 1588

Cercle Généalogique du Pays Cannois

- Amax Nb P. -

1662 1773 1796 1799 1824 1760 1692 1789 1782 1699 1714 1756 1887 1877 1852 1820 1731 1738 1766 1699 1602 1835 1886 1849 1874 1927 1816 1807 1728 1854 1873 1799 1770 1747 1726 1806 1799 1939 1999 1911 1934 1915 1698 1727 1685 1675

1 1 2 1 1 1 1 1 1 3 1 1 1 1 1 5 1 2 1 3 1 1 3 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 2 3

° 1 0 2 1 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1 4 0 0 1 2 0 0 1 1 0 0 1 0 0 0 0 1 0 2 0 1 0 0 0 2 0 1 1 0 0 1 2

x 0 1 1 1 0 0 0 1 1 3 1 0 0 1 0 3 0 2 0 1 1 0 2 0 0 1 0 1 1 1 0 0 2 0 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1

29

+ 1 0 1 0 1 1 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 1 1 0 1 1 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1 1 1 0 0 1 1 1 1

Dpt 84 57 57 57 Sarre 49 57 57 57 06 06 06 Argentine 75 Sardaigne Suisse 45 57 57 57 49 87 Algerie Algerie Algerie 06 87 Suisse 53 Algerie Algerie 57 57 57 57 57 57 Argentine 06 59 59 75 84 06 49 49 49

Commune Mormoiron Grosbliederstroff Farebersviller Farebeswiller Sankt Nicolaus St-Julien Chateaugontier Merlebach Farebersviller Farebeswiller Le Cannet Le Cannet Le Cannet Chabas Paris Cagliari Genève Combleux Béning-lès-Saint-Avold Cocheren Théding Segré Royères Alger Douera Bougie Mougins Saint-Denis-des-Murs Genève St Jean de Chateaugontier Alger Mustapha Alsting Béning-lès-Saint-Avold Grosbliederstroff Seingbouse Farebersviller Farebeswiller Casilda Cannes Denain Valenciennes Paris Mazan Le Cannet La Pouëze Gené Marans N° 68 – Septembre 2012


Patronyme LE MANCEAU LE MEUSNIER LEDUC LEGENDRE LEON LEONHARD LEPAGE LESPRON LOMBARD MALET MALETE MALLET MARCELLIN MARTIN

MASSIER MASSUQUE MESSIER MOREL

MORIDE

MULLER NC ONILLON PALANQUE PANISSE PASCAL PASQUER

Amin 1654 1647 1797 1738 1772 1793 1770 1726 1670 1650 1740 1721 1696 1700 1575 1734 1768 1728 1745 1721 1682 1721 1939 1962 1981 1931 1876 1836 1703 1665 1906 1907 1635 1703 1613 1807 1688 1747 1814 1718 1786 1682 1728 1701

Cercle Généalogique du Pays Cannois

- Amax Nb P. -

1654 1647 1797 1855 1792 1825 1821 1757 1670 1650 1740 1721 1759 1773 1575 1734 1803 1728 1767 1721 1740 1721 1940 1962 1981 1931 1876 1952 1703 1849 1906 1907 1635 1703 1747 1828 1688 1747 1814 1837 1786 1782 1728 1701

1 1 1 4 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 6 1 1 1 1 1 2 1 2 1 2 1 1 1 1 2 1 7 1 1 1 1 3 1 1 1 1 5 1 1 4 1 1

° 0 0 0 3 1 1 0 1 1 0 1 0 0 1 4 0 0 1 0 0 1 1 1 0 1 0 0 0 1 0 0 6 0 1 1 0 1 1 0 1 0 4 0 1 3 0 0

x 1 1 0 4 1 1 0 0 1 1 0 0 0 1 4 1 1 0 1 1 2 0 2 1 1 1 0 0 0 1 1 4 1 0 0 1 2 1 0 0 0 4 1 0 4 0 1

30

+ 0 0 1 3 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 4 0 0 0 1 0 1 0 2 0 0 0 1 1 0 2 0 4 0 0 0 0 2 0 1 0 1 2 0 0 3 1 0

Dpt 49 49 49 49 49 49 06 67 49 49 53 06 06 06 06 06 84 49 49 53 06 06 06 84 Argentine 06 06 49 49 49 49 49 75 75 49 49 49 68 57 49 49 06 06 06 06 83 49

Commune St Pierre d'Angers La Pouëze Chalonnes Montjean Bécon-les-Granits La Pouëze Antibes Schiltigheim La Pouëze Ste-Gemmes-d'Andigné St-Aignan-sur-Roë Le Cannet Le Cannet Le Cannet Le Cannet Mandelieu Mormoiron Aviré Segré St Jean de Chateaugontier Le Cannet Vallauris Cannes Malaucène Casilda Cannes Antibes Angers Chalonnes La Pouëze La Chapelle sur Oudon Segré Paris Paris Craon La Chapelle sur Oudon Segré Bisel Farebeswiller Chalonnes Montjean Le Cannet Le Cannet La Roquette/Siagne Cannes Fréjus Angers

N° 68 – Septembre 2012


Patronyme PERRAULT

PILLEGAULT de PINCÉ POIRIER

Amin 1782 1759 1796 1614 1659 1705 1684

PONS POYET PRADINES PREYRE REMUSADE RIBE RICORD RIVIERE ROBIN ROMAN ROUAZE ROUBION SARDOU SCHMITT SCHULER SICARD SOITIER STABLE STEINMETZ TALLENE de THUBOEUF TOMBAREL TREMERY de VAIZOUZIERE VASLIN VERNE VÉTELÉ

VIAL VIVERAIE VUAGNAT WEISDAN WEISS

1654 1602

1730 1677 1659 1733 1676 1730 1715 1759 1695 1682 1683 1659 1681 1677 1640 1695 1666 1697 1677 1668 1674 1403 1639 1674 1811 1552 1758 1715 1756 1780 1816 1725 1693 1733 1683 1703

Cercle Généalogique du Pays Cannois

- Amax Nb P. -

1782 1759 1796 1614 1659 1705 1709 1654 1670

1730 1677 1698 1733 1699 1730 1715 1849 1695 1682 1683 1843 1683 1677 1706 1762 1666 1878 1782 1722 1674 1403 1725 1795 1811 1552 1758 1778 1756 1780 1869 1809 1693 1733 1683 1726

1 1 1 1 1 1 2 1 1 3 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 2 1 1 1 1 11 2 1 1 1 1 10 2 2 1 1 3 3 1 1 1 4 1 2 1 3 1 1 1 1 2

° 0 1 0 0 0 0 1 1 0 1 1 0 0 0 0 1 0 1 0 0 2 1 0 0 0 5 0 0 1 1 0 9 0 1 0 0 0 2 1 0 0 1 1 1 0 2 0 0 1 0 1

x 1 0 0 0 0 1 0 0 1 3 0 0 0 1 1 0 0 2 0 1 2 0 1 1 0 7 2 0 1 1 1 8 2 1 0 1 3 3 0 0 1 3 0 0 1 3 1 1 0 1 1

31

+ 0 0 1 1 1 0 1 0 0 2 0 1 1 0 1 0 1 0 1 0 2 0 0 0 1 7 0 1 1 1 0 4 0 2 1 0 1 3 0 1 0 2 0 1 1 0 0 0 0 0 1

Dpt 49 49 49 49 49 49 49 05 84 49 31 84 06 06 06 06 06 06 06 49 49 73 Suisse 06 06 06 06 57 57 06 49 06 06 57 84 53 06 06 75 49 49 06 49 49 49 06 06 49 Suisse 57 57

Commune Chalonnes Montjean Chalonnes-sur-Loire Segré St Martin du Bois Saint Clément de la Place Saint-Clément-de-la-Place Gap Malaucène Segré Toulouse Malaucène Le Cannet Cannes Le Cannet Grasse Le Cannet Cannes Le Cannet La Pouëze Chalonnes La Motte Genève Cannes Cannes Le Cannet Cannes Théding Cocheren Le Cannet Segré Le Cannet Cannes Béning-lès-Saint-Avold Mormoiron Nuillé-sur-Vicoin Le Cannet Cannes Paris Cheffes Chalonnes Le Cannet Saint Georges sur Loire Saint Germain des Prés Montjean Le Cannet Mougins Le Louroux Béconnais Genève Théding Seingbouse

N° 68 – Septembre 2012


Liens de famille et Degrés de parenté Ah! si nous savions mieux le latin nous nous éviterions bien des recherches ! Les rédacteurs des Registres Paroissiaux de la région de Belfort nous indiquent clairement, mais en latin, le nom du gendre, du beau frère, du grand-oncle ; pas assez souvent certes, mais quand cela se présente quelle occasion de compléter une ascendance familiale étriquée, de s’expliquer des dispenses de consanguinité ou d’affinité. Grâce au petit lexique qui suit nous gagnerons du temps et vérifierons quelques hypothèses. François WERLEN Abavia - Arrière-arrière-grand-mère, trisaïeule Abavus - Arrière-arrière-grand-père, trisaïeul Affinis - Parent par alliance Agnatus - Descendant en ligne masculine Amita - Tante paternelle Amitina - Cousine germaine paterne!le Amitinus - Cousin germain paternel Avia (paterna) - Grand-mère, aïeule paternelle Avia (materna) - Grand-mère, aïeule maternelle Avus (paternus) - Grand-père, aïeul paternel Avus (maternus) - Grand-père, aïeul maternel Avunculus - Oncle maternel Celebs - Célibataire Cognatus - Parent, proche, ligne féminine Conjux - Conjoint Consobrina - Cousine germaine maternelle Consobrinus - Cousin germain maternel Curator - Tuteur Gener - Gendre Maritus - Mari, époux Mater - Mère Matenera - Tante maternelle Matrina - Marraine Matrix • Grand-mère maternelle Matruelis - Cousin germain maternel Nepos, nepotis - Petit-fils Neptis - Petite-fille Noverca - Belle-mère, épouse du père Nurus - Bru, belle-fille Nutricula - Nourrice

Cercle Généalogique du Pays Cannois

Parens - Père ou mère Pater - Père Patrinus - Parrain Patruelis - Cousin germain paternel Patruus - Oncle paternel Privigna - Belle-fille (issue d'un premier mariage) Privignus - Beau-fils (issu d'un premier mariage) Proavia (paterna) - Arrière-grand mère, aïeule paternelle Proavia (materna) - Arrière-grand-mère, aïeule maternelle Proavus (paterna) - Arrière-grand-père, aïeul paternel Proavus (materna) - Arrière-grand-père, aïeul maternel Pronepos - Arrière-petit-fils Proneptis - Arrière-petite-fille Propinquus - Parent, proche Sobrina - Cousine Sobrinus - Cousin Socer - Beau-père Socrus - Belle-mère Soror - Sœur Soror uxoris - Belle-sœur (côté épouse) Soronus - Beau-frère Spurius - Bâtard Susceptor - Parrain Tutor - Tuteur, gardien Uxor - Epouse Vidua - Veuve Viduus - Veuf Vitricus - Beau-père (époux de la mère)

32

N° 68 – Septembre 2012


DELIBERATIONS MUNICIPALES DE CANNES 1773 • BB4.329 verso – 19 décembre 1773 – Conseil particulier L'an 1773, et le 19 décembre après midy, le conseil ordinaire de la communauté a été convoqué dans l'hôtel de ville, par ordonnance de Monsieur le juge à la requette des Messieurs les maire, consuls, par la voix et organne de Jean Baptiste Sagne, trompette et vallet de ville à la manière accoutumée, tant en ce lieu de Cannes, qu'au Cannet, nos hameaux, et le sieur Pierre Gazan, troisième consul au Cannet, duement averty par billet du jour d'hier, en conformité de l'arrest rendu par la souveraine cour de parlement du 21 may 1770, le présent conseil authorisé par Monsieur Etienne Spitalier, viguier et lieutenant de juge. Auquel conseil ont été présents : Sieurs Antoine Chambeiron, maire et premier consul, Pierre Tombarel et Pierre Gazan, second et troisième consuls, Sieurs Jacques Gazan, Pierre Allègre et Pierre Ardisson, auditeurs des comptes, Sieur Jean François Riouffe, sieur Antoine Vidal, sieur Joseph Laye, sieur Joseph Méro, sieur Antoine Manent, sieur Pierre Roustan, sieur Jean Baptiste Girard, sieur Joseph Lecerf, sieur Pierre Arluc, sieur Pierre Merle, sieur Pierre Escarras, sieur Claude Estable, sieur Pierre Provensal, sieur Pierre Sardou.

Propositions • P1 - Bâtarde de Honorade Pavone d’Antibes Les sieurs maire, consuls, représentent que la nommée Honnorade Pavone, originaire d'Antibes, s'étant trouvée enceinte des ?uvres d'un misérable tisseur à toile de la dite ville d'Antibes, vint se réfugier icy, et fit son exposition de grossesse par devant Messieurs les officiers de la juridiction de Cannes dans le mois de juin dernier, et elle accoucha d'une fille au commancement de novembre suivant, mais les suites de cet accouchement n'ayant pas été heureuses, elle fut receue dans l'hôpital de charité de ce lieu avec le part pour y être soignée. Les directeurs de cette ?uvre ont témoigné aux sieurs maire, consuls, que faisant nourrir et entretenir le part, ils sont dans le cas de mériter les 175 livres accordées par la province pour l'entretien des batards. Dans ces circonstances, les sieurs maire, consuls, qui donnent connoissance au conseil qu'il a été fait par la communauté une dépense de 14 livres, 3 sols, 6 deniers, pour les langes de la dite fille, requièrent qu'il soit délibéré sur ce que dessus. • P2 - Dégradation du chemin de Fréjus Représentent aussy, les sieurs maire et consuls, qu’ayant informé Messieurs les procureurs du pays des cavités qui se trouvent sur le grand chemin en sortant de ce lieu, pour aller à Fréjus, et de la dégradation des pilotis découverts du mur d’épaulement de ce chemin qui menace d’une chute prochaine, ils leur ont répondu et ordonné par leur lettre du 27 du mois dernier, mise sur le bureau, de faire procéder à un mémoire circonstancié en forme de devis, contenant les dimensions des ouvrages à faire et leurs différents prix, ce que les exposants ont fait exécuter par le sieur André Féry qui y a vaqué 2 jours, tant pour toiser et examiner les dégradations et réparations à faire au dit mur, que pour dresser la minute et mettre au net le dit devis extimatif qu’ils ont été expédié le 8 de ce mois à Messieurs les procureurs du pays qui les ont chargés par leur lettre du 11 de ce mois, mise sur le bureau, de faire faire les dites réparations, et d’en faire les avances des deniers de la communauté, dont le rembourcement luy sera fait par la province en leur envoyant la dite lettre du 11 servant de titre au dit rembourcement, et pour lequel devis, le dit sieur Fery demande 4 livres pour les 2 jours de son vaqué, à raison de 2 livres par jour, sur quoy, les dits sieurs maire et consuls requièrent le conseil de délibérer. • P3 - Romérage de Ste Catherine Représentent, les sieurs maire, consuls, que suivant les enciens usages, ils ont été au Cannet avec les sieurs administrateurs le jour de romérage de Sainte Catherine pour maintenir le bon ordre et la police, et assister à la procession, et que dans cette occasion, il a été dépensé 15 livres, 17 sols, suivant la parcelle liquidée par les sieurs auditeurs le 27 du mois de novembre dernier, mise sur le bureau, requérant le conseil d’approuver cette dépense.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

33

N° 68 – Septembre 2012


• P4 - Labech du 9 décembre, ensablement de la fontaine Représentent, les sieurs maire, consul, que la mer de labech qui a régné le 9 du présent mois de décembre, ayant couvert la fontaine de sable, engorgé le pont, et mis les racines des arbres du quartier de la poissonnerie à découvert, les a nécessités de faire une dépense de 19 livres, 10 sols, détaillée dans la parcelle mise sur le bureau, vérifiée et liquidée par les sieurs auditeurs des comptes, tant pour le dégorgement et enlèvement des sables, que pour le transport de la terre employée à couvrir les racines des arbres, sur laquelle dépense, les sieurs maire, consuls, requièrent le conseil de délibérer. • P5 - Dénombrement des habitants du Cannet en 1765 Représentent, les sieurs maire, consuls, que la demande faite par le sieur Honnoré Riouffe, bourgeois de ce lieu, à Monsieur l’intendant d’une gratification de 60 livres, dont le mérité est attaché au travail et aux peines qu’il prétent avoir prises dans divers voyages qu’il a fait au Cannet en 1765, en qualité de greffier, procéder avec les consuls au dénombrement des habitants, a donné lieu à 4 lettres qui leur ont été écrites de la part de Monsieur Currault, subdélégué à Antibes, chargé de cette affaire, dont 2 des premier et 10 may, une du second juin, et la dernière du 18 septembre de cette année, mises sur le bureau. Les exposants n’ont rien oublié dans leurs réponses pour combattre la prétention du demandeur, mais la lettre de Monsieur Currault du second juin où il leur marque que l’intention de Monsieur l’intendant est que cette affaire se termine, les a enfin décidés à composer avec le dit sieur Riouffe, et à luy proposer 18 livres dont il a promis de se contanter. Ils ont fait part de cet arrangement à Monsieur Currault, qui en ayant informé Monsieur l’intendant, leur a fait passer la copie de la réponse de Monsieur Desorgues, subdélégué général de l’intendance, du 10 septembre dernier jointe aux lettres qui sont sur le bureau, par laquelle il leur enjoint de faire assembler le conseil municipal et de prendre une délibération portant d’accorder la dite gratification de 18 livres au sieur Riouffe, et d’envoyer l’extrait de la délibération à Monsieur Currault, et par luy à Monsieur l’intendant, avec son avis, sur quoy, requièrent le conseil de délibérer.

Décisions 01 Sur la première proposition, lecture faite d’icelle, le conseil a unanimement délibéré et donné pouvoir au sieur Bérard, agent de la communauté, de retirer de Monsieur le trésorier de la province les 175 livres accordées pour l’entretien des bâtards, et d’en concéder bonne et valable quittance, et que cette somme sera ensuite remise entre les mains de Messieurs les directeurs de l’hôpital de charité de ce dit lieu, attendu qu’ils sont chargés de la nourriture et entretien du bâtard dont il s’agit, sur laquelle somme il sera seulement prélevé 14 livres, 3 sols, 6 deniers, pour prix des langes à luy fournis par la communauté, et du tout, ils en rellèvent les sieurs maire et consuls. 02 Lecture faite de la susdite proposition, et des 2 lettres de Messieurs les procureurs du pays du 27 novembre et 11 de ce mois, la première ordonnant aux sieurs maire et consuls de faire procéder à la dresse d’un mémoire circonstantié en forme de devis extimatif des réparations à faire au mur qui sert d’apuy au grand chemin, et l’autre les chargeant de l’exécution des dits ouvrages, et d’en faire les avances des deniers de la communauté dont le rembourcement luy sera fait par la province, vu également le dit devis extimatif, les assemblés ont unanimement délibéré et donné pouvoir aux dits sieurs maire et consuls, de faire les susdites avances qu’ils auront soin de faire rentrer dans la caisse du trésorier lorsque l’ouvrage sera finy, et d’expédier mandat au dit sieur Féry de 4 livres pour 2 jours du vaqué employés à toiser les dites réparations et à dresser le dit devis extimatif, et du tout, les en rellèvent. 03 Sur la troisième proposition, lecture faite d’icelle, de même que de la parcelle y énoncée, les assemblés ont unanimement délibéré et approuvé icelle, dont il sera fait mandat de rembourcement sur le trésorier de la communauté des dites 15 livres, 17 sols, et les en rellèvent. 04 Sur la quatrième proposition, lecture faite de la parcelle contenant la dépense de 19 livres, 10 sols, faite pour le déblayement des sables entraînés par la mer jusques à la fontaine, et pour couvrir les racines des arbres, les assemblés, témoins de ce débordement, ont unanimement délibéré et approuvé la dite dépense de 19 livres, Cercle Généalogique du Pays Cannois

34

N° 68 – Septembre 2012


10 sols, et donné pouvoir aux dits sieurs maire et consuls d’en expédier mandat de rembourcement sur le trésorier de la communauté, et les en rellèvent. 05 Lecture faite de la cinquième proposition, des 4 lettres de Monsieur Currault, subdélégué à Antibes, et de la copie de celle de Monsieur Desorgues, subdélégué général de l’intendance, au sujet de la demande faite par le sieur Honnoré Riouffe pour les peines qu’il a prises lors du dénombrement des habitants du Cannet en 1765, les assemblés ont unanimement délibéré et approuvé l’offre de 18 livres que les sieurs maire et consuls ont fait au sieur Riouffe dont il luy sera expédié mandat, l’authorisation de Monsieur l’intendant, préalablement demandée et obtenue, et les en rellèvent.

Proposition et décision complémentaire • P6 - Vêtement de l'ermite de St Cassien Sur ce qui a été, de plus, représenté par les sieurs maire, consuls, que le frère hermite de Saint Cassien, se trouve actuellement sans veste et culotte pour être à l’abry des rigueurs de l’hiver, et qu’il seroit juste qu’il en fut en partie garanty, ainsy qu’il les a suppliés, tous les assemblés ont unanimement délibéré et donné pouvoir aux dits sieurs maire, consuls, de faire faire pour le dit frère hermite une veste et une culotte de bonne étoffe pour l’hiver, et autant que le prix n’excédera pas 20 livres, et les en rellèvent. Desquelles propositions et délibérations, nous, viguier et lieutenant de juge authorisant, en avons concédé acte à tous les assemblés, et nous nous sommes soussigné avec eux. Spitalier Et de nous, Guilleaume Jacques Ardisson, greffier et secrétaire de la communauté soussigné. Ardisson, greff Controllé à Cannes, le 28 décembre 1773, reçus 14 sols.

Portrait de Louis XV en 1773 Lucien Renoir Cercle Généalogique du Pays Cannois

35

N° 68 – Septembre 2012


A travers les registres paroissiaux de St Quentin (Aisne)

Ce jourd’hui vingt cinq juin, mille huit cent vingt huit, quatre du soir. Pardevant nous Louis Nicolas Mallet, premier adjoint à la mairie de cette ville, faisant les fonctions de maire par intérim, est comparu Pierre François Defrance, instituteur, à l’hospice des orphelins de cette ville, âgé de cinquante deux ans, lequel nous a déclaré que hier à dix heures du soir il avait trouvé au tour du dit hospice, un enfant qu’il nous a présenté emmailloté dans du mauvais linge, cet enfant avait sur sa tête un bonnet d’indienne, à carreaux rouge et blanc et à son corps une chemise de toile , un mouchoir blanc et une robe de cotonnine rayée rouge et violette. Après avoir visité l’enfant, avons reconnu, qu’il était de sexe masculin, paraissant être âgé d’un an. De suite l’avons inscrit sous les prénoms et nom de Jean Baptiste André et ordonné qu’il fût remis à l’hospice des orphelins de cette ville. De tout ce que dessus avons dressé le présent procès verbal que le dit Defrance a signé avec nous après qu’il lui a été donné lecture.

Cercle Généalogique du Pays Cannois

36

N° 68 – Septembre 2012


ATELIERS – FORMATIONS - INFORMATIQUE Formation aux logiciels de généalogie Généatique et Hérédis : Formation assurée par Annie Vanaker : 2012 Octobre

Mail : vanakanie@bbox.fr

Généatique Les Arbres : Paramétrage Cases maquettes, Titre, Image

Novembre Les listes : Simples, Sélectives Décembre

Fiches Familiales, Livret Echanger, Communiquer, Gedcom

Téléphone : 04 93 93 22 04 Hérédis

23 Octobre

26 Octobre

Les Arbres, Imprimer

20 Novembre

23 Novembre

Les Listes : Simples, Personnelles

18 Décembre

21 Décembre Echanger : Gedcom

Chaque séance commence à 14h30 à Saint Sauveur, Vous recevrez avant chaque séance un petit rappel, il serait bien que vous ayez votre ordinateur portable ou votre netbook, avec votre généalogie dessus, du papier et un crayon si vous voulez prendre des notes (il n’y aura pas de compte rendu, vous pourrez toujours vous reporter aux guides de l’utilisateur des deux logiciels). Si vous avez des questions ou des interrogations à propos de l’utilisation des logiciels il serait bon que vous me les transmettiez par mail afin que la réponse soit immédiate et rapide avant ou après chaque séance (selon un accord bilatéral pris par téléphone) ; ou prendre un rendez-vous pour une formation individuelle à Saint Sauveur, chez vous, chez moi (à votre convenance). J’espère vous voir nombreux, attentifs, et réceptifs à cette nouvelle expérience que vous propose le cercle. ******

Initiation à la généalogie à Eden Park (Mandelieu) : Les prochaines initiations auront lieu tous les 2es mercredis de chaque mois. ******

Geneabank : 71 000 000 relevés d’actes sont consultables sur Geneabank, soit en moyenne 1 000 000 de plus chaque mois ! L’accès à cette base est réservé aux adhérents des Cercles affiliés. Vous pouvez obtenir gratuitement vos codes et vos points auprès du secrétariat du CGPC. Pour les adhérents qui ont encore des points, un renouvellement des codes d’accès vient d’être fait, les demander au secrétariat. ******

Récapitulatif des séries aux archives départementales Série U

B ou G X M

Intitulé Acte de notoriété pour un enfant abandonné Archives Judiciaires Dossier de naturalisation Commerces d’une localité Déclaration de grossesse par les veuves et les filles mères Dossier de naturalisation Archives de l’hôpital

Q

Passeport intérieur Liste Electorale Commerce d’une localité L’enregistrement des actes 3Q

C

Le contrôle des actes 2C

Cercle Généalogique du Pays Cannois

37

Série E

H

Intitulé Etat civil, Registres paroissiaux Archives notariales Archives communales Archives hospitalières

Y

L’insinuation Judiciaire (aux archives Nationales) D.C6 Testaments, mutation d’immeubles à Paris D.Q7,8,14 Acte notarié après la révolution (aux archives de Paris) Minutier Les minutes notariales des notaires de Central Paris

N° 68 – Septembre 2012


ECHANGE DES BULLETINS Ci-après les articles que nous avons sélectionnés dans les bulletins que nous recevons des cercles de généalogie avec lesquels nous faisons des échanges.Ils sont à votre disposition à notre permanence du Cannet. Départements/Pays Provinces/Régions

Nom du bulletin

ANJOU

Le Closier

N° 143 2e trimestre 2012

ARDENNES

Ardennes Tiens ferme !

N° 130 Janvier 2012

ARDENNES

Ardennes Tiens ferme !

N°131 e 2 trimestre 2012

Les premiers pas de la loge maçonnique 1880-1900 Les patronymes d’Hargies de 1638-1792

BELGIQUE

Géniwal

N° 53 1er trimestre 2012

Le manuscrit de Voynich

BELGIQUE

Géniwal

N° 54 2e trimestre 2012

Miracle à Marche Charles Delsart de Corroy le grand

BORDELAIS

Amitiés Généalogiques Bordelaises

N° 103 Juillet 2012

Le télégraphe de Chappe en Gironde

BRIE

Gé. Briarde

N° 88 Avril 2012

Vercors l’écrivain Charles Augereau, duc de Castiglione Geneviève de Fontenay

BRIE

Gé. Briarde

N° 89 Juillet 2012

Marcel Chambenois, pionnier de l’aviation Règlement des écoles de Rozay

CHARENTE MARITIME

Aunis et Saintonge

N° 90 1 trimestre 2012

La justice en France au Moyen-âge Le latin en généalogie

CHARENTE MARITIME

Aunis et Saintonge

N° 91 e 2 trimestre 2012

L’Aunis depuis la préhistoire Régler une horloge Le latin dans les actes

CORREZE

Mille et une sources

N° 103 Mars 2012

Jules Védrine, un aviateur Généalogie et psychogénéalogie

Mille et une sources

N° 104 Juin 2012

Ecrire l’histoire de sa famille Sainte Viance 1912 la guerre est commencée Génération et degré de parenté

CORREZE

Cercle Généalogique du Pays Cannois

Numéro Date

er

38

Nous avons lu pour vous Des manufactures de toiles à voile à la S.A des établissements Bessonneau d’Angers Tous les dépouillements disponibles

N° 68 – Septembre 2012


Départements/Pays Provinces/Régions

Nom du bulletin

ENTREPRISE

Nos sources Cercle généalogique PTT

N° 131 Février 2012

Un marin en Chine Le Montebello, un navire de 120 canons Le télégraphe

ENTREPRISE

Nos sources Cercle généalogique PTT

N° 132 Mars 2012

Des bâtards célèbres et enfants naturels

EURE ET LOIR

S G 28

N°65 à 69

Listes éclairs

HAUTE MARNE

Racines HautMarnaises

N° 81 er 1 trimestre 2012

La fin des bottes « le Chameau » Le métier de vacher Personnages haut-marnais célèbres

Numéro Date

Nous avons lu pour vous

ILE DE FRANCE

Nouvelles racines Combs-la-ville

N° 105 1 trimestre 2012

Sur les traces des chasse-marée Le beurre et la Bretagne Le désastre du Hindenburg Hiver 1709 Les beffrois du Nord La crêche, la prison de la petite roquette Les échasses Histoire des soldes

ILE DE FRANCE

Nouvelles racines Combs-la-ville

N° 106 2e trimestre 2012

Les frères Wright Histoire du Bon Marché La garde suisse pontificale Senart au temps des registres paroissiaux

ILE DE FRANCE

Le francilien du levant

N° 79-80 2 et 3e trimestres 2012

Notre Dame des anges, relevé chronologique

ILE de FRANCE

Cercle de Généalogie et Héraldique de Seine et Marne

N° 53 Juin 2012

LOT ET GARONNE

Cercle généalogique Lot et Garonne

N° 108 1er trimestre 2012

Nérac, histoires locales La révolution à Cancon

LOT ET GARONNE

Cercle généalogique Lot et Garonne

N° 109 2e trimestre 2012

Joseph Chaumié, ministre et avocat d’Agen

LOIRE ATLANTIQUE

CG Loire atlantique

N° 150 1er trimestre 2012

Une famille nantaise à Saint Domingue Décret et dispense de mariage Déclaration de grossesse

LOIRET

Loiret Généalogie

N° 83 2 trimestre 2012

La famille Toulouse-Lautrec à Loury Histoire des moulins de Combeux

Cercle Généalogique du Pays Cannois

er

e

e

39

Les marchands de bois et leurs aides Retrouver l’histoire d’une maison Mon aïeule Christine Tambonneau

N° 68 – Septembre 2012


Départements/Pays Provinces/Régions

Nom du bulletin

LORRAINE

Lorraine généalogie

N° 163 Mars 2012

La guerre de 1870 La déclaration de grossesse à Nancy

LORRAINE

Lorraine généalogie

N° 164 Juin 2012

Les saveurs et gourmandises de la Meuse Châteaux de la Meuse : photos Migrations savoyardes vers la Lorraine

Numéro Date

Nous avons lu pour vous

De nouveaux relevés en ligne Recherches sur un militaire du XIXe siècle Quand la Garonne était naviguée Perles et curiosités des registres

MIDI TOULOUSIN

Entraide Généalogique

N° 57 1er trimestre 2012

MIDI TOULOUSIN

Entraide Généalogique

N° 58 2e trimestre 2012

Naissance du roi de Rome La bataille de Toulouse 1814

NIVERNAISMORVAN

B.LA.N.C. C.A.S.S.I.S.

N° 126 1er trimestre 2012

Les prisons de Cosne et Donzy

NIVERNAISMORVAN

B.LA.N.C. C.A.S.S.I.S.

N° 127 2e trimestre 2012

Quand nos ancêtres rêvaient d’aventures Promenade en images à travers les rues de Corbigny

N°115 1 trimestre 2012

Voyages maritimes souvenirs sur l’Eridan Les personnages illustres de la Réunion : Joseph Adrien Bedier Patrick Fitzerald Droman Adèle Ferrand Les primo-arrivants à l’ile Bourbon

OUTRE-MER

Généalogie Réunionnaise

PERIGORD

Cercle généalogique du Périgord

PERIGORD

er

N° 100 Mars 2012

Cercle généalogique N° 101 du Périgord 2e trimestre 2012

POITOU

Hérage

N° 116 1er trimestre 2012

POITOU

Hérage

N° 117 2e trimestre 2012

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

Provence Généalogie

N° 163 Mars 2012

Cercle Généalogique du Pays Cannois

40

Proverbes et injures en occitant Les « Châfre » Succession Notaire lavaud St Aquillin Propositions de documents d’état civil jusqu’au 20e siècle les célébrités périgourdines : Joseph dit Albert Claveille Louis Marcel dit Montagut Les abjurations à Poitiers

Les potiers de Genouillé Le Fraudeau marchand à Lavausseau Le terrible hiver 1788-1789 Le fort de Bouc L’honneur perdu du 15e corps août 1914 N° 68 – Septembre 2012


Départements/Pays Provinces/Régions

Nom du bulletin

Numéro Date

Nous avons lu pour vous La vie d’autrefois le sac du château des Pennes 1589 Histoire de Sigottier (suite et fin) Un meurtre à Simiane la rotonde en 1722 La tuilerie à St Julien

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

Provence Généalogie

N° 164 Juin 2012

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

C.G Drôme provençale

N° 69 er 1 trimestre 2012

La médecine au 19e siècle Paléographie

PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR

C.G Drôme provençale

N° 70 2e trimestre 2012

Le parvis de Daniel Chamier à Montélimar La petite histoire de Valdaine

RHÔNE ALPES

Généalogie et Histoire

N° 149 Mars 2012

Les descendants de Guignol Immigration transalpine

N° 150 Juin 2012

La saga judiciaire des Teisseire Le père Coton Le livre d’heure du duc Louis de Savoie Le roi du Petchili Jean-Louis Ovize raconte sa guerre de 1870 Les années noires de Saint-Barthélémy-du-Gua Légendes et traditions populaires de Haute-Savoie Mariages de savoyards à ST Claude (Jura) Hotels restaurants de l’Abbaye à Annecy le vieux Valeurs de biens vers le milieu du XVIe siècle

Généalogie et Histoire

RHÔNE ALPES

SAVOIE

Rameaux savoisiens

N° 65 Mai 2012

TOURAINE

Touraine Généalogie

N° 89 1er trimestre 2012

Le canal de la Cisse Nos ancêtres les gauloises Origine de la cravate

TOURAINE

Touraine Généalogie

N° 90 2e trimestre 2012

Les quatre aviateurs Tulasne La monnaie au XVIIIe siècle

NOUVEAUX ADHERENTS

Adhérents 507

Noms JILLIOT Jacqueline

Lieux de recherches 59, 62 ******

Cercle Généalogique du Pays Cannois

41

N° 68 – Septembre 2012


REVUE DE PRESSE PERIODIQUES Gé-magazine N° 317 Les archives en lignes ; liste des 101 départements et DOM.TOM

Gé-magazine N° 320-321 Histoire de succession en pays de Caux Le minutier central des notaires Héraldique et football La famille Peugeot Algérie 50 ans après

La Revue Française de Généalogie N° 199 avril mai 2012 Le minutier de Paris Soldats du 1er empire Mémoire des hommes N° spécial Les bases de données N° 200 juin juillet 2012 Algérie : 50 ans après témoignages Archives nationales ; direction Pierrefitte ouverture en Janvier 2013 La dernière délibération de la CNIL sur la mise en ligne des archives Lire et écrire autrefois Avec méthode, astuces de généalogistes Jean-Louis Beaucarnot ; un cas pratique très compliqué

GUIDES Généalogie.com 2011 Pour découvrir toutes les bases de données du site Pour retrouver ses ancêtres et créer son arbre généalogique FranceGenWeb.org Pour explorer des bases de données originales Pour découvrir l’entraide généalogique

EN LIBRAIRIE Magazine : Ca m'intéresse N° 372 Février 2012 Secrets de Famille. Adoptions, viols, origines, toutes les familles ont leurs secrets. Alimentation: les céréales que mangeaient les Gaulois. Livres : Les secrets de famille de Serge Tisseron - Editions Que sais-je? La transmission dans la Famille de Chantal Rodet - Editions l'Harmaltan Des minutes qui font l'histoire : Cinq siècles d'archives notariales à Paris Marie-Françoise Limon-Bonnet - Editions Somogy ****** Cercle Généalogique du Pays Cannois

42

N° 68 – Septembre 2012


FRIGADAM SPECIALISTE du FROID et de la CLIMATISATION

de notre région COTE D'AZUR

Maison fondée en 1949

Pour votre plus grand bien-être toute l'année se propose de vous installer, suivant les règles de l'art et l'expérience acquise, la P.A.C. ( pompe à chaleur ) de qualité, silencieuse, efficace et économique, et de vous faire bénéficier de son service après-vente de premier ordre.

90, Boulevard Paul Doumer - 06110 LE CANNET-ROCHEVILLE Tél. 04.93.69.23.29 - Fax 04.93.45.63.19 - Minitel E-mail : frigadam@wanadoo.fr

Cercle Généalogique du Pays Cannois

43

N° 68 – Septembre 2012


DÉPOT LÉGAL : n°682 L 1 95 Septembre 2012 Code ISSN : 1250-7180 Directeur de la publication : Pierre FRAISSE Cercle Généalogique du Pays Cannois

44

N° 68 – Septembre 2012

Bul68A4Site  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you