Page 1

Lettre d’information du Comité Départementale des Retraités et des Personnes Agées de la Haute-Marne

N° 7 3ème trimestre 2010

Edito

Vieillir, c’est bien ; bien vieillir, c’est mieux ! Bien vieillir en Haute-Marne : chez soi, grâce à tous les services d’aide à domicile, en Foyer-logement (quand il y a de la place !) lorsque la santé le permet sans s’éloigner trop de ses amis et de ses habitudes ; en maison de retraite appelée le plus souvent Etablissement d’accueil des personnes âgées dépendantes et aussi en familles d’accueil agréées par le conseil général. Les retraités sont très souvent des membres actifs d’associations, de clubs et proposent de multiples activités : de l’utilisation de l’ordinateur, d’Internet aux promenades bucoliques ; de la transmission des savoirs aux réalisations de miniatures, et j’en passe ! Les occasions ne manquent pas de se réunir, de s’informer et de transmettre ses talents. Le Coderpa, sous l’égide de son bureau, est toujours actif, en partenariat avec le conseil général, sur les problèmes des personnes âgées, surtout des personnes handicapées vieillissantes. Le Coderpa les représente, comme toutes les autres, auprès des instances départementales. Il est le trait d’union entre toutes les personnes âgées et le conseil général. Il continuera par la volonté de tous pour le bien vieillir des retraités et des personnes âgées. Lire à ce sujet en page suivante : Vers une réforme de la dépendance ; Adieu 5e risque.

Sommaire

GenevièveLAMONTRE,viceprésidenteduCoderpa.

> Hommage au Docteur PETIN (p.2)

> Concours du Coderpa (p.6)

> Vers une réforme de la prise en charge de la dépendance (p.3)

> Santé et vieillissement (p.7)

> Adieu 5ème risque ? (p.4)

> Rappel des numéros des coordinations gérontologiques (p.8)

> 200 000 centenaires en 2060 ? (p.5)

L’interlocuteur des personnes âgées

N°vert : 0 800 11 44 20


Hommage au Docteur Petin Le Dr Guy Pétin s’est éteint 1er août 2010, à l’âge de 80 ans. Membre du Coderpa de HauteMarne depuis de nombreuses années, représentant des Coderpa de la Région au Conseil économique et social régional, il a consacré une grande partie de sa vie aux personnes âgées. Persévérant jusqu’à l’entêtement, il a passé une grande partie de sa vie à la défense des personnes âgées, essayant toujours d’éviter le déracinement de celles-ci. Lors de sa séance plénière du 4 novembre, le Coderpa de Haute-Marne a salué sa mémoire et observé une minute de silence. Nous reprenons à notre compte l’hommage que lui a rendu le Journal de la Haute-Marne dans son édition du 12 août : «LeDrGuyPétin,médecingériatredepuisplus de 30 ans, était un défenseur acharné de la causedespersonnesâgées. Présidentdel’Associationdesoutienetd’aide auxpersonnesâgéesetretraitées(Asapar)et représentantdescomitésdépartementauxdes retraités et personnes âgées (Coderpa) au Conseiléconomiqueetsocialrégional(CESR), ilapassédelonguesannéesàsensibiliserles élus locaux, comme nationaux, sur les discriminationsoulesmaltraitancesenversles personnes âgées et la nécessité de doter le paysdeservicesdesoinsplusadaptés. Parlebiaisdesonassociation,ilparticipaittrès activement à la Semaine bleue , organisée chaqueannéeenoctobre,pourrappelerlerôle essentieldesseniorsdanslasociété.» Le Coderpa a envoyé une condoléances à ses enfants.

lettre

de

Lesarticlesdecenuméroducorderpa7ontétérédigésdébutnovembre

2


Vers une réforme de la prise en charge de la dépendance : Devant le Congrès de l’Assemblée des Départements de France à Avignon le 20 octobre, la Secrétaire d’Etat aux Aînés, Nora Berra, a participé à la table ronde sur le thème :

pense que d’autres sujets doivent être débattus comme la solvabilisation des français face au reste à charge, les politiques de prévention ou le respect du libre choix des français.

«Financementdelasolidarité:Faut-ilpasser del’APAau5e risque?»

Elle a conclu son intervention de la manière suivante : «Plusquelarésolutiond’unsimple problèmeconjonctureldefinancementetdeses Pour elle, l’Etat et les collectivités territoriales modalitésd’application,ils’agitlàd’unvéritable doivent aujourd’hui relever ensemble un projetdesociétésurlelongtermequidoitêtre formidable défi démographique qui va dans les appréhendé dans sa globalité et faire l’objet années à venir, avec le vieillissement de la d’undébatpréalableouvertetsanstabousavec population française, bouleverser les grands l’ensembledesfrançais.Cedébatdevraplacer équilibres de notre société. lesbesoinsetlesaspirationsdenosaînésau cœurdenospréoccupations.» Elle a ensuite livré sa vision de ce que devrait être la réforme annoncée : tout d’abord un Pour sa part le Coderpa entend bien participer véritable débat préalable avec l’ensemble des à ce débat. français. Ensuite une approche globale qui ne peut se limiter au seul financement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et à son évolution dans le temps. Nora Berra

3


Adieu 5 e risque ? 1) suppression du niveau (Gir) 4 de l’Allocation pour l’Autonomie( APA) :

Le 5e risque : à l’origine, il avait été conçu comme une nouvelle branche de la Sécurité Sociale, s’ajoutant aux 4 premières (maladie, accidents du travail, famille, retraite) pour couvrir la perte d’autonomie quelque soit l’âge.

La perte d’autonomie de la personne âgée est évaluée avec une grille nationale dite grille AGGIR comportant 6 niveaux (GIR) de 1 à 6. L’Etat et le conseil général prennent en charge les GIR de 1 à 4 (les cas les plus lourds) ; les caisses de retraite les niveaux 5 et 6.

En 2007, le 5e risque devient une 5e branche de la protection sociale pour prendre en charge la dépendance. Le 23 juin 2010 a été publié le rapport ROSSO-DEBORD de la Commission des Affaires sociales de l’assemblée Nationale sur la prise en charge de personnes âgées dépendantes. Y figurent notamment 3 propositions :

Le rapport ROSSO-DEBORD propose la suppression de la prise en charge du GIR 4 qui représente 44,6% des bénéficiaires de l’aide, soit une économie de 153,2 millions d’euros (personnes à domicile et en maisons de retraite) pour l’Etat qui finance l’APA à 30% et le conseil général à 70 %.

2) Gage sur le Patrimoine : A partir de 100 000 euros de valeur du patrimoine, le bénéficiaire de l’APA devrait accepter de gager une partie de ses biens (à hauteur de 20 000 €) pour obtenir intégralement l’allocation. A défaut une demi APA lui serait octroyée.

3) Assurance obligatoire dès 50 ans. A raison d’une prime de 30 € par mois dès 50 ans, les assurés percevraient, en cas de dépendance, une rente de 1 000 € maximum par mois. JacquelineCHATEAU.

4


200 000 centenaires en 2060 ? Une étude de l’Insee sur le vieillissement de la population démontre que les plus de 60 ans seront déjà quasiment un sur trois en 2035 (31%) contre 21% en 2007. D’autre part, le nombre de centenaires va fortement augmenter dans les décennies à venir. Au 1er janvier 2010, ils étaient 15 000 en France. En 2060 on devrait en compter 200 000 selon le scénario retenu par l’Institut national de la statistique. Jusqu’en 2045 le nombre de centenaires devrait augmenter de 2000 par an, avec cependant une rupture entre 2015 et 2019 correspondant au déficit des naissances de la première guerre mondiale. Ensuite, leur nombre devrait croître de 8000 chaque année.

Autre signe du vieillissement de la population, l’âge moyen des Français devrait passer de 39 ans en 2007 à 43 ans en 2035, puis à 45 ans en 2060. Dans 50 ans, la France comptera 73,6 millions d’habitants, soit 11,8 millions de plus qu’en 2007.

Pour information, au 01/01/2007, sur une population haut-marnaise estimée à 190 000 habitants, on comptait près de 47 000 personnes de plus de 60 ans, dont environ 20 000 avaient plus de 75 ans.

Formation : la formation à l’adresse des coderpistes, titulaires et suppléants, prévue le 7 octobre a été reportée à une date ultérieure qui sera fixée par le nouveau Coderpa.

Désignation : L’assemblée plénière du 4 novembre a désigné ses représentants concernant la conférence de territoire sud : * Monsieur Philippe RENAUT * Monsieur Denis JUPILLE * Madame Jacqueline CHATEAU (à charge pour l’Aube de désigner aussi trois représentants)

5


Concours du Coderpa Le concours organisé par le Coderpa, paru sur le journal du conseil général, Ligne Directe, a recueilli le double de réponses qu’en 2009. Ci-dessous les réponses aux questions posées : Des lots d’une valeur de 120 euros à 10 euros ont récompensé les 50 premiers gagnants parmi les 312 bonnes réponses.

La remise des prix a eu lieu le 19 octobre, au cours de la semaine bleue, dans les locaux du conseil général qui a offert un pot de l’amitié aux gagnants et à leurs accompagnants.

6


Santé et vieillissement Le jeudi 7 octobre 2010, le Conseil de la Caisse primaire d’assurance maladie de Haute-Marne organisait sa réunion publique annuelle à la salle des fêtes de Chaumont sur le thème « santé et vieillissement ». Parmi les invités présents relevons l’intervention du Professeur Athanase Bénétos, professeur de gériatrie à l’Université de Nancy, sur le vieillissement en bonne santé. On peut retrouver les conseils qu’il a prodigués dans son ouvrage « L’ABCdaire du futur centenaire » (Editions Robert Laffont, collection « Réponses », 278 pages, 18 euros) sous-titré Vivre mieux et plus longtemps : espoirs, mensonges et réalité. Dans les vingt-six chapitres-lettres de ce livre il présente une étude exhaustive sur les données internationales actuelles de la science « antiaging » avec humour et réconfort. L’auteur analyse et hiérarchise toutes les pistes pour vivre centenaire et si possible en pleine forme. Tout est passé au crible pour nous aider à distinguer le vrai du faux. Instructif, vivant et pétillant !

7


Informations à rappeler : Trois coordinations gérontologiques, services du conseil général, sont réparties sur le territoire. En voici les coordonnées : Saint-Dizier : Florence PUYSSEGUR, tel. 03 25 04 19 19 Chaumont : Caroline THEVENOT, tel. 03 25 32 86 86 Langres : Anne-Sophie DROUOT, tel. 03 25 84 43 86

Numéro vert gratuit : 0 800 11 44 20

Lettre du Coderpa n° 7  

Lettre d'information du Coderpa.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you