Page 1

Lettre d’information du Comité Départemental des Retraités et des Personnes Âgées de la Haute-Marne

N°15

1er trimestre 2013

Edito

Un nouveau schéma à l’horizon

Au milieu de ce mois de janvier il est encore temps de présenter ses vœux. Le CODERPA souhaite à tous ses lecteurs une bonne et heureuse année 2013, la santé d’abord mais aussi la réussite, le bonheur et l’optimisme malgré cette période où la conjoncture est plus que difficile pour tout le monde, y compris les retraités et personnes âgées.

Nous souhaitons également la réussite de la phase de concertation en cours pour l’élaboration du schéma départemental d’organisation sociale et médico-sociale en faveur des personnes âgées. Depuis le début de l’automne, des entretiens individuels et collectifs ont été réalisés avec les acteurs clés : conseil général, établissements, services, ARS, CODERPA … Ils ont permis de dresser des constats sur le plan démographique, sur les dispositifs de soutien à domicile, sur l’hébergement permanent en établissement ou en famille d’accueil, sur l’information des usagers et la coordination gérontologique.

À partir de cet état des lieux et du bilan de la mise en œuvre du précédent schéma, une nouvelle phase de concertation est ouverte depuis début janvier au sein de trois groupes de travail thématiques : encourager et favoriser le maintien à domicile et l’aide aux aidants non professionnels, optimiser et adapter l’offre d’hébergement permanent aux besoins, en établissement et en famille d’accueil, améliorer l’information, la coordination et le travail en réseau entre les acteurs.

À l’issue des réunions de ces groupes consultatifs une synthèse de ces concertations sera présentée aux différents acteurs avant une finalisation qui sera soumise alors aux conseillers généraux pour une décision qui engagera la collectivité pour la période 2013-2018.

Le CODERPA sera présent dans cette concertation et ne manquera pas de vous rendre compte de l’élaboration de ce nouveau schéma. Le 15 janvier 2013 Jacques Maurice Vice-président du CODERPA

p. 2 p. 3 p. 4 p. 5 p. 6 p. 7 p. 8

Sommaire

La parole aux écrivains Concours 2012 Du nouveau à Chaumont Rencontre nationale des CODERPA 3 questions au CCAS de Chaumont Faisons connaissance avec l’ADAPAH Qu’est-ce que le RSI ?

Permanence :

Les membres du bureau du CODERPA assurent une permanence le mardi de 10h à 12h dans les locaux mis à sa disposition par le conseil général, 2 rue du 14 juillet à Chaumont. Tél. 03 25 31 66 07 - coderpa52@orange.fr


La Haute-Marne, terre d’écrivains Second volet de notre rubrique consacrée à l’Association Haut-Marnaise des Écrivains, les traces innombrables d’écrivains qui y sont nés ou s’y sont arrêtés pour créer.

Sur les plateaux haut-marnais passe depuis des lustres le souffle inspiré des muses. Les mots y trouvent l’art de plaire, de s’assembler en vers ou en prose, de tisser page après page, les fils d’une tradition littéraire. Dans le sillage de Jean de Joinville, des esprits nés ici ou venus d’ailleurs y enrichissent par leur plume, au fil des siècles, la mémoire écrite des hommes. Rémi belleau, Diderot et voltaire, Louise Michel, André Theuriet, de Gaulle ou Marcel Arland en sont, parmi bien d’autres, les ambassadeurs les plus connus.

Comme pour confirmer la vocation de ce terroir à la culture de l’écrit, la Haute-Marne est aussi le berceau de trois noms de l’édition française : Ernest Flammarion à Montigny le Roi, Alexandre Hatier à Ambonville, Albin Michel à bourmont. Quant au prix littéraire le plus recherché des romanciers de langue française, il fait référence au village de Goncourt, terre ancestrale des fondateurs de la prestigieuse Académie. Il n’est pas surprenant qu’une pépinière aussi fertile de talents entretienne encore de nos jours le goût, la passion de l’écriture.

L’association aujourd’hui

En 2012, l’ASSOCIATION HAUT-MARNAISE D’ECRIvAINS ou, plus simplement, l’AHME, a pour objets principaux de réunir les écrivains et amateurs de littérature, de soutenir la création, d’en assurer une meilleure connaissance et de contribuer, dans la mesure du possible, à la diffusion des ouvrages de ses adhérents. L’AHME est une association ouverte à tous les écrivains, publiés ou non, et aux sympathisants de la littérature. Pour en faire partie, il suffit d’en faire la demande qui sera ratifiée à l’assemblée générale suivante et d’acquitter la cotisation annuelle (actuellement 18 €).

Elle offre aux écrivains la possibilité d’être présentés sur son site internet. Elle participe à la vie locale en répondant à de nombreuses invitations où les adhérents peuvent présenter leurs œuvres. Elle organise des salons comme en 2012 à Chaumont durant le Grand Pardon ou à Saint-Dizier en décembre dernier. En outre, la présidente Annie Massy encourage et coordonne des créations d’ouvrages collectifs comme Dix Enfances d’écrivaines en Champagne-Ardenne sur la condition et l’éducation des femmes au vingtième siècle ; un recueil de nouvelles à l’occasion du Grand pardon de 2012 : Pardon, Dernières nouvelles ! ; un recueil de nouvelles avec des non voyants (en cours).

Pour en savoir plus sur l’AHME : Site internet : www.ecrivains-haute-marne.com Adresse de la Présidente Annie Massy : 2 rue d’Alsace, 52000 Chaumont ►

UNE NOUvELLE CONTRIbUTION

Un des ouvrages de Mme Lamontre, membre de l'AHME, ancienne vice-présidente du CODERPA

Disparition

Le CODERPA a perdu sa trésorière. Mme Marie-Christine Pérard a été victime d’un terrible accident de la route qui lui a coûté la vie, lundi 1er octobre. Directrice de l’EHPAD de bourmont depuis 2009 et membre du CODERPA depuis 2011, Mme Pérard avait accepté le poste de trésorière de notre association de gestion. Lors de nos échanges au bureau ou en assemblée plénière, ses avis étaient toujours très pertinents et fondés sur les réalités de la gestion concrète d’un EHPAD. Elle était également très impliquée dans la réhabilitation et l’extension de son établissement. Le CODERPA lui rend à nouveau hommage.

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013 institue, à partir du 1er avril 2013, une contribution de 0,3% sur les pensions perçues par les retraités « dont la cotisation d’impôt sur le revenu de l’année précédente est supérieure ou égale » à 61 euros. Cette taxe nouvelle est la petite sœur de la journée de solidarité mise en place en 2004 pour les salariés en activité et payée également au taux de 0,3% par leurs employeurs publics ou privés. Ces recettes fiscales doivent alimenter la Caisse Nationale de Solidarité à l’Autonomie (CNSA) chargée de financer la perte d’autonomie et le handicap.

2


La Haute-Marne en questions- Le concours 2012 Le concours 2012 du CODERPA a rencontré un vif succès. À une trentaine de bulletins près, la participation a presque doublé puisque nous avons reçu 821 bulletins. C’est l’effet d’une meilleure information : conférence de presse, relance des établissements et des associations de retraités. Nous remercions vivement tous les participants ainsi que les responsables d’établissements ou de clubs d’avoir incité à la participation.

Les bonnes réponses : 569 (soit 70% des candidats)

Les fautes les plus fréquentes ont concerné l’ouvrier qui brassait le métal en fusion, un puddleur, les troupes du massacre de Wassy appartenaient à François de Guise et le prénom du seigneur de vignory, Guy. Contrairement à 2011 nous ne retrouvons qu’un seul gagnant de l’année précédente. La modification de la question subsidiaire doit y être pour quelque chose. Personne n’a trouvé la bonne réponse à cette question - 569 bonnes réponses - alors qu’il y en avait deux en 2011. Le gagnant a indiqué 567 soit un écart de 2 et le 50e se trouve avec un écart de 131. On le sait, donner un nombre pour répondre à la question subsidiaire relève de la loterie ou du jeu de hasard mais notre concours annuel reste avant tout un jeu.

L’origine géographique des gagnants reflète bien la Haute-Marne. Cela prouve que le magazine du conseil général, Ligne directe est bien diffusé et lu partout car la majorité des concurrents a utilisé le questionnaire inclus dans le magazine du département.

Les lots 2012

Cette année encore, comme les questions étaient à nouveau relatives à la Haute-Marne, nous avons sélectionné des produits locaux. Après le nord et le centre du département avec les bronzes de la GHM de Sommevoire et les couteaux de Nogent nous avons investi dans le sud à Fayl-billot et vaux-sous-Aubigny, sans oublier les écrivains haut-marnais.

Le total des lots représente 3 000 euros, 1 000 euros offerts par le conseil général et 2 000 sur le budget du CODERPA. Les lots ont été remis aux gagnants le 15 octobre au conseil général.

Les bonnes réponses

La liste des gagnants

M. Gérard Paul, Mme Noël Anne-Marie, Mme Pigeon Louisette, M. Claudon Christian, M. Richard Jean-Claude, Mme Philotas Marguerite, M. bedee Guy, M. Foissey Alain, Mme Cornevin Odette, M. Prat Roger, Mme Defer Solange, Mme Thévenet Jackie, Mme Defraire Renée, M. Joly Roland, Mme Crus Monique, Mme Hurni Monique, M. bourlier Marcel, M. Rigolot Yvon, Mme burot Yolande, M. Girardin Maurice, Mme Petitfour Ginette, Mme Prevost Ginette, M. boisselier Gabriel, M. Guillemy Claude, M. Laurent Ghislain, M. binetruy Noël, Mme valentin Nadine, M. Minetto Palmie, M. Dormont bernard, Mme Clément Evelyne, M. Martin Georges, Mme Depoisson Michèle, Mme Royer Andrée, M. Foissey Gérard, M. Gilet Denis, Mme Louis Lucie, Mme Collin Anne-Marie, M. Leseur René, M. Geoffroy Christian, Mme Remon Monique, M. Albespy Pierre, Mme Mast Yolande, Mme Chambert Martine, M. Clément André, Mme Robert Léone, Mme Mauffré Noëlle, Mme Maurice Laurence, M. Roizard Alain, Mme Roussel Lucette, M. Roussel Roger.

● Le conseil général est présidé par bruno Sido

● Jean-Nicolas Laloy était médecin

● La base de Saint-Dizier porte le numéro 113

● Le prénom du seigneur de vignory était Guy

● La longueur du tunnel de balesmes est de 4 820 m ● Le parc aux daims se situe à Châteauvillain ● voltaire c’est François-Marie Arouet

● L’ouvrier qui brassait le métal en fusion était un puddleur ● La grille de l’abbaye d’Auberive est de Jean Lamour ● Jouffroy d’Abbans était natif de Roches-sur-Rognon

● Jeanne Mance a été baptisée en l’église Saint-Pierre Saint-Paul

● Les assaillants du massacre de Wassy appartenaient à François de Guise ● Le viaduc de Chaumont comporte 50 arches ● L’idéal chaumontais est une pâtisserie

● Monseigneur Darboy était né à Fayl-billot

3

Remise des prix le 15 octobre 2012


Du nouveau à Chaumont : La Parenthèse des aidants

Programme du 1er semestre 2013 :

Jeudi 22 novembre dans la salle Niederberger du conseil général a eu lieu un spectacle interactif initié par un collectif regroupant divers partenaires dont les caisses complémentaires de retraite, le conseil général, la MSA, la CARSAT Nord-Est, …

Mardi 8 janvier : présentation de la Parenthèse Mardi 12 février : qu’est-ce qu’un aidant ? Mardi 12 mars : pourquoi contacter la coordination gérontologique ? Mardi 9 avril : présentation des services d’aide à domicile Mardi 14 mai : quelles solutions de répit existe-t-il en Haute-Marne ? Mardi 11 juin : le temps d’une Parenthèse Pour plus de renseignements, appelez le 03 25 30 26 48

Cette approche théâtrale, pleine d’humour et de respect, a été le prélude à la présentation d’une nouvelle structure d’aide aux aidants de personnes âgées dépendantes, intitulée « La Parenthèse des Aidants ».

Si vous aidez un proche, malade, dépendant, une fois par mois la Parenthèse des aidants vous offre un temps pour vous. venez à la rencontre de personnes qui vivent la même situation que vous et, ensemble, partagez un moment d’échange et d’information dans un climat convivial.

De 14 H 30 à 16 H 30, chaque 2è mardi du mois, au café Saint-Jean à Chaumont, 2 place Aristide briand, la Parenthèse des aidants vous offre une pause. L’entrée est gratuite et réservée aux aidants non professionnels.

Les résponsables de l’a Parenthèse des aidants

Programme du 1er semestre 2013 :

Et toujours

Alzheimer café 52 à Saint-Dizier

Mardi 29 janvier : l’alimentation spécifique de la personne atteinte par la maladie d’Alzheimer. Mardi 26 février : les bonnes attitudes face à une personne malade. Mardi 26 mars : les séjours vacances organisés par France Alzheimer. Mardi 30 avril : la culpabilité à l’entrée en institution. Mardi 28 mai au théâtre La Forgerie à Wassy : la maladie d’Alzheimer en 10 questions. Mardi 25 juin : présentation des missions de l’équipe spécialisée Alzheimer à domicile (ESAD).

Alzheimercafé52 est une initiative de la MSA Sud Champagne, du conseil général et du Centre Hospitalier de la Haute-Marne André breton. C’est un lieu de rencontres pour toutes personnes confrontées à la maladie d’Alzheimer, leurs conjoints, les amis, les bénévoles … De 14 H 30 à 16 H 30, chaque dernier mardi du mois, au café restaurant La Marina, site Chêne Saint-Amand, chemin de la Marina à Saint-Dizier, Alzheimercafé52 présente un thème de discussion avec un invité. L’entrée est libre, le café est ouvert à tous.

Pour tous renseignements, appelez le 0 800 11 44 20 ou alzheimercafe52@live.fr

Semaine bleue 2012

Le thème du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations a largement inspiré les organisateurs de la semaine bleue dans notre département. Dans une précédente édition nous avions donné l’essentiel des manifestations prévues dans une dizaine de communes à l’initiative des Centres communaux d’action sociale (CCAS). Quelques membres du CODERPA ont participé à certaines de ces actions qui rencontrent toujours beaucoup de succès auprès des retraités.

La presse locale en a largement rendu compte et nous avons noté une forte participation aux séances de cinéma, aux ateliers divers (informatique, internet, cuisine, jeux), aux pièces de théâtre, aux ateliers musicaux, aux rencontres de chorales mais surtout aux spectacles musicaux comme Génération jukebox à Saint-Dizier ou bien Bibi Milesi et Allan à Chaumont. Dans plusieurs communes les enfants de l'élémentaire et de la maternelle ont étés associés à la semaine bleue dans des établissements pour personnes âgées.

Notons aussi deux initiatives originales : une projection de photos anciennes des lieux de loisirs à Saint-Dizier et un après-midi bien-être à Chaumont avec parcours de santé et initiation au taï chi chuan.

Enfin le CODERPA a organisé, en partenariat avec Arts vivants 52, un aprèsmidi récréatif pour grands-parents et petits-enfants avec le comédien Patrick Mathis dans son spectacle « La boîte à Cric », concert pour jouets sonores, automates et autres boîtes à musique.

4

la boîte à cric de Patrick Mathis


Rencontre nationale des CODERPA Sous l’égide du Comité National des Retraités et Personnes Agées (CNRPA) s’est tenue à Paris, le 4 octobre, une rencontre nationale des CODERPA. Résumé de cette journée d’échanges...

Un questionnaire avait été adressé aux CODERPA sur l’accessibilité aux soins des personnes âgées. Une synthèse des 72 réponses reçues nous a été présentée : de fortes disparités nord/sud, urbain/rural, centre/franges du département, centre/banlieue dans les grandes villes, une mauvaise répartition des médecins et, selon les régions, un manque de professionnels de santé.

L’accessibilité aux soins

Une table ronde a ensuite réuni des représentants d’usagers et des experts. Pour le Dr Jean-Pierre Aquino, médecin spécialisé en gériatrie et chargé par l’actuelle ministre de la présidence du « comité avancée en âge », les problèmes ne sont pas que médicaux mais aussi psychologiques, sociaux, environnementaux, il faut mettre de la cohérence et apporter une réponse globale. Le représentant de l’assurance maladie s’est attaché à démontrer la qualité de son institution mais a néanmoins reconnu des difficultés au niveau des remboursements de certains soins et des dysfonctionnements dans la prise en charge des personnes âgées. La vice-présidente de la Mutualité Française, Michelle Dange, a donné des exemples de dispositifs mis en place par la Mutualié en direction des personnes âgées, des aidants familiaux et des familles. Elle a souligné les difficultés rencontrées pour décloisonner le sanitaire et le social, pour mettre ensemble ARS et conseil général, pour former l’ensemble des intervenants aux maladies dégénératives.

Une rapide visite de la ministre

La ministre Michèle Delaunay a justifié les mesures fiscales applicables aux retraités imposables et a expliqué ses projets : mise en place d’un agenda de santé instituant une prévention dès la sortie de la vie professionnelle, places nouvelles et crédits de recherche pour les plans Alzheimer et solidarité Grand Âge, mission sur le volet prévention, réflexion sur l’identité et l’efficacité du CNRPA.

Vers une harmonisation des CODERPA ?

Cette rencontre s’est terminée par un exposé d’un représentant de l’Association des Départements de France (ADF), Luc broussy, conseiller général du val d’Oise, sur une éventuelle harmonisation des missions et du fonctionnement des CODERPA, objet d’une discussion entre l’ADF et le CNRPA … sans la participation de représentants des CODERPA, ce qui a été vivement critiqué par les participants à cette journée nationale où le département de la Haute-Marne était représenté par son vice-président, Jacques Maurice. ►

SOINS DE PREMIER RECOURS

Selon une étude de l’INSEE, en 2010, 84% de la population française vit dans une commune où exerce au moins un médecin généraliste et 100% réside à moins de 15 mn d’une commune équipée. Ces proportions sont identiques pour les infirmier(e)s et à peine plus faibles pour les masseurs kinésithérapeutes. Est-ce bien le cas en Haute-Marne ?

5

Réunion régionale et projet de réforme Un membre du CNRPA, M. Charles berder, a animé mercredi 21 novembre à Châlons une réunion des quatre CODERPA de la région, en présence de fonctionnaires de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Avec l’ARS nous avons échangé sur la mise en œuvre du plan Alzheimer dans nos quatre départements par rapport aux objectifs nationaux et au Projet Régional de Santé. Nous avons également entendu un exposé sur la télémédecine, solution d’avenir selon l’ARS, qui va se mettre progressivement en place au bénéfice de toutes les parties prenantes, patients, professionnels de santé et assurance maladie.

Le représentant du CNRPA a présenté le projet de décret en cours de discussion entre l’Assemblée des Départements de France (ADF) et le CNRPA. À partir de ce projet l’assemblée plénière du CODERPA de Haute-Marne a délibéré et adopté un vœu pour demander des modifications du projet sur deux points essentiels à ses yeux : l’élection du vice-président par l’ensemble des membres du CODERPA parmi les membres du collège des organisations représentatives de retraités (au lieu d’une simple désignation par les seuls retraités) et le droit de vote des délibérations et avis du CODERPA accordé à l’ensemble de ses membres (et non pas aux seuls représentants des retraités).


Trois questions à … M. Jean Yves Brugnon, directeur du CCAS de Chaumont Quelle est la particularité du Centre Communal d’Action Sociale de Chaumont ?

Enfin, le Centre Communal d’Action Sociale a élaboré un questionnaire sur les besoins des personnes âgées sur Chaumont. Nous avons eu beaucoup de réponses et un travail a été entrepris avec les associations sur les réponses à apporter à l’isolement des personnes âgées.

Chaque CCAS a ses particularités. Le Centre Communal d’Action Sociale de Chaumont est géré par un Conseil d’Administration, dont le Maire est Président de droit. Madame Catherine PAZDZIOR, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées en est la vice-Présidente. Il a des missions générales définies par le code de la famille et de l’aide sociale (animation, prévention, instruction des dossiers d’aides sociales) et des missions facultatives déterminées selon les préconisations du Conseil d’Administration.

Quelles sont les conditions d’admission et de vie dans la résidence pour personnes âgées que gère le Centre Communal d’Action Sociale ?

L’accueil aux « Résidences Docteur Jacques Weil » est ouvert aux personnes âgées, dont l’état de santé correspond aux critères 5 ou 6 de la grille nationale AGGIR . La structure est un établissement public qui dépend du Centre Communal d’Action Sociale. L’établissement non médicalisé a fait l’objet d’une réhabilitation complète de 2004 à 2006. Il permet l’hébergement des personnes âgées, tout en leur assurant des services comme la restauration, l’animation, des soins paramédicaux et de bienêtre (pédicure-podologue, esthétique, activités gestuelles). Les Résidences Docteur Jacques Weil offrent sur 3 ha de parc fleuri :

À Chaumont, il existe cependant une spécificité puisque nous avons un Service de Développement Social rattaché à la ville de Chaumont et qui reçoit principalement des personnes seules (y compris des personnes âgées), ou couples sans enfants de Chaumont-brottes. Le Service de Développement Social est situé au C’Sam, rue Emile Cassez, dans des nouveaux locaux. Quant au CCAS, celui-ci gère le foyer-logement « Résidences Jacques Weil - Résidences du Parc » (anciennement « la Gloriette »), le service portage de repas à domicile et coordonne différentes animations en lien avec plusieurs associations.

- Un centre de jour (bureaux, salles d’animation et de loisirs, restauration etc)

- Une partie habitation de 60 appartements : 58 en hébergement permanent, 1 en hébergement temporaire et 1 chambre d’hôte

Quels services offre le Centre Communal d’Action Sociale aux retraités et Personnes Âgées de la ville ?

Les appartements ne sont pas meublés, mais sont pourvus d’une kitchenette, équipés d’un réfrigérateur et de deux plaques chauffantes. Les tarifs sont calculés en fonction des ressources de chaque résident, en sachant que le résident peut bénéficier de l’allocation logement.

Si des personnes âgées rencontrent des difficultés d’ordre financier, relationnel, administratif… elles peuvent contacter une assistante sociale au Service de Développement Social, rue Emile Cassez (Tél : 03 25 03 26 88).

Enfin, le coût du loyer mensuel comprend le chauffage, l’eau froide, l’eau chaude, l’électricité pour le bâtiment collectif, la téléassistance etc….

En ce qui concerne le service portage de repas à domicile, géré par le CCAS, 62 place Aristide briand, nous avons actuellement environ 150 bénéficiaires par jour et organisons trois tournées au quotidien. Les repas sont fabriqués au centre hospitalier de Chaumont et ils sont facturés, en 2012, entre 5,08€ et 9,65€ selon les ressources des demandeurs. Nous livrons à Chaumont (liaison froide) et à certaines communes de la communauté d’agglomération : 37 389 repas ont été livrés en 2011, et nous serons à plus de 40 000 en 2012 ! Une quatrième tournée quotidienne est envisagée en 2013.

La résidence Jacques Weil

Il est à noter l’emplacement « idéal » des Résidences Jacques Weil, proches du centre ville, avec présence de médecins, pharmacies, etc.

6

Le CCAS, place Aristide briand


Faisons connaissance avec …

Le siège de l'ADAPAH à Chaumont

(Association Départementale d’Aide aux Personnes Âgées et aux personnes en situation de Handicap)

L’ADAPAH est une association qui gère et organise la prestation d’aide à domicile depuis 1969. Elle a pour but de promouvoir le maintien à domicile des personnes fragiles, âgées ou en situation d’handicap, en coordination avec les autres intervenants du secteur (SSIAD, portage de repas, télé-sécurité, services sociaux …).

de financements auprès du conseil général, de votre caisse de retraite, de votre mutuelle, de la Maison Départementale du Handicap…

Les services de l’Association et l’ensemble de ses personnels s’engagent à apporter des prestations de qualité afin de vous permettre « le bien vivre à votre domicile » en toute dignité.

L’ADAPAH propose les services de professionnels formés et expérimentés qui apportent aide et assistance tous les jours de l’année, sur tout le département, sous la forme de prestations qui peuvent aller d’une fois par semaine à des services 24/24 et 7/7 et même un service de garde itinérante de nuit (limité pour l’instant à Chaumont, Saint-Dizier et Langres et aux communes périphériques).

L’ADAPAH en chiffres 3 000 personnes aidées

Plus de 400 aides à domicile, auxiliaires de vie, gardes à domicile dont 60% titulaires d’un diplôme du secteur social

Les fonctions de l’intervenant(e) à domicile

16 salariés d’encadrement et administratifs

Un comité d’entreprise, des délégués du personnel, des délégués syndicaux, un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Elle accompagne et aide chaque personne dans les actes essentiels et les activités ordinaires de la vie quotidienne, en respect de l’évaluation des besoins réalisée au domicile :

130 000 euros consacrés à la formation

- Aide au lever, au coucher - Aide à la toilette, aide au change (à l’exclusion des soins infirmiers) - Aide à l’habillage, au déshabillage - Aide à la mobilité - Aide à la préservation et à la stimulation de l’autonomie - Aide à la préparation des repas, aide à la prise des repas - Aide aux courses - Aide aux travaux ménagers courants, aide à l’entretien de l’environnement de la personne (ménage, vitres, vaisselle, entretien du linge …)

500 000 heures d’intervention

8 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel

Les ressources proviennent de l’aide financière des fonds sociaux des caisses de retraite, des mutuelles de fonctionnaires, du conseil général à travers notamment l’aide personnalisée à l’autonomie (APA) et de la participation financière des bénéficiaires. Un conseil d’administration composé de 14 membres bénévoles

Elle accompagne et aide les personnes dans les activités de la vie sociale et relationnelle

-

L’ADAPAH Haute-Marne est adhérente à l’UNA, Union Nationale de l’Aide, des soins et des services à domicile

Aide au maintien d’un contact avec le monde extérieur Aide à la stimulation par des activités manuelles ou ludiques Aide aux sorties, à la marche Aide aux démarches administratives simples

N’hésitez-pas … Contactez-nous

Au-delà de ces missions, l’intervenant(e) à domicile, qui s’attachera à créer une relation de confiance avec la personne aidée, sera attentive au bien être de la personne et au respect de son autonomie.

Au siège social à Chaumont

30 rue du Commandant Hugueny 03 25 03 51 28 – adapah.hautemarne@wanadoo.fr

Quand faire appel à nos services ?

À l’antenne de Saint-Dizier

37 rue de la commune de Paris 03 25 04 34 70 – adapah.saintdizier@adapah52.fr

En cas de handicap, de sortie d’hôpital, d’isolement, de maladie, l’âge avançant… ou simplement, à tout moment, quels que soient votre âge et votre situation, pour des tâches ménagères et de repassage.

À l’antenne de Langres

14 place Jenson 03 25 90 59 15 – adapah-langres@orange.fr

L’ADAPAH assure une intervention personnalisée et adaptée à votre besoin et, si nécessaire, vous conseille dans la recherche

7


Qu’est-ce que le RSI ? (Régime Social des Indépendants)

Le Régime Social des Indépendants (RSI) est le régime de protection sociale des chefs d’entreprise artisanale, industrielle et commerciale, ainsi que des professions libérales et des auto-entrepreneurs. Il couvre notamment l’assurance maladie obligatoire et l’assurance complémentaire, l’assurance vieillesse obligatoire, l’assurance invalidité-décès, l’action sanitaire et sociale…

Le RSI assure l’affiliation, le recouvrement des cotisations et contributions sociales personnelles et le versement des prestations. Dans ce cadre, il est l’interlocuteur privilégié de près de 90 000 indépendants Champardennais et de leur famille. L’action sanitaire et sociale individuelle

Le RSI accorde des aides pécuniaires pour soutenir l’assuré confronté à des dépenses de santé trop importantes restant à sa charge (frais dentaires, d’optiques ou auditifs …)

Aide ménagère à domicile

Le RSI peut octroyer à ses ressortissants des heures d’aide à domicile. La demande doit être formulée auprès d’un prestataire de services qui adressera à la caisse régionale RSI un formulaire accompagné de son dernier avis d’imposition. La prise en charge s’exprimera en nombre d’heures mensuelles et une participation financière restera à la charge du bénéficiaire en fonction de ses ressources. Portage des repas et téléalarme

Le RSI peut participer au règlement de tout ou partie des frais générés par le recours à un de ces services. Aide à l’amélioration et à l’aménagement du cadre de vie

Cette aide est réservée aux travaux effectués dans la résidence principale dont le demandeur est propriétaire, par exemple des aménagements nécessaires au maintien à domicile dans des situations de handicap ou de perte d’autonomie, la mise en conformité de la résidence…

Les coordinations gérontologiques

Arrondissement de Saint-Dizier Florence PUYSSEGUR tél. 03 25 04 19 19 fax. 03 25 04 91 64

Circonscription d’action sociale, 2 rue Paul bert, 52100 Saint-Dizier florence.puyssegur@haute-marne.fr

Arrondissement de Chaumont Caroline THEvENOT tél. 03 25 32 86 86 fax. 03 25 32 86 87

Cité administrative départementale, 4 cours Marcel baron, 52000 Chaumont caroline.thevenot@haute-marne.fr

Arrondissement de Langres Anne-Sophie DROUOT tél. 03 25 84 43 86 fax. 03 25 90 94 15

212 les Hortensias, 52200 Langres anne-sophie.drouot@haute-marne.fr

Chaque coordinatrice effectue des visites à domicile et des entretiens sur rendez-vous.

Les travaux ne doivent pas être engagés avant l’attribution éventuelle de l’aide. Aide au retour à domicile après hospitalisation

Une aide est possible pour sécuriser le retour à domicile après une hospitalisation. Elle peut prendre la forme d’aide ménagère à domicile, de garde à domicile, de portage de repas, d’amélioration de l’habitat. Secours exceptionnels

Une aide est possible pour résoudre rapidement une difficulté financière exceptionnelle et ponctuelle. L’appréhension de la situation et le règlement du secours éventuellement attribué par la Commission d’Action Sanitaire et Sociale se font sur la base de factures et/ou de divers éléments attestant de la réalité de la charge.

Pour toute demande de renseignements sur l’ensemble des aides aux ressortissants du régime social des Indépendants, n’hésitez pas à contacter le service Action Sanitaire et Sociale au 03 51 000 100 ou par mail à ass@champagneardenne.rsi.fr

Numéro vert gratuit du conseil général : 0 800 11 44 20

Ce numéro vert permet aux personnes âgées ainsi qu’à leur famille et aux professionnels d’obtenir rapidement des réponses à leurs questions autour de la prise en charge des personnes âgées. Une correspondante aux personnes âgées conseille sur tous les problèmes liés à la dépendance et sur les dispositifs d’aide les plus adaptés.

8

Lettre du coderpa n° 15  

Lettre d'information du Corderpa de la Haute-Marne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you