Issuu on Google+

- N°5 SEPTEMBRE 2011

s e t i t ’ P s Le

s w e N

Avec Alex, Chloé et leur chien Teurgoule !

Le magazine des collégiens de la Manche

ALBUMéPquHipOe TOS Esprits d' page 3

S E É D I S E N N O B LE COIN DES te Ambition réussi page 4

RENCONgTéRsEur

Ils ont plon itanic ! l'épave du T page 7

S R U O C N O C U E J ta classe ! Fais gagner page 8

S ommaire 2 3 4 5

L’actu L’album photos Le coin des bonnes idées Pense-bête Ça vaut le coup d’œil 6 Tout s’explique 7 Rencontre avec... 8 Pêle-mêle


s ie g r e n é s e d n lo il v Le Pa fait aussi sa rentrée Ouvert en septembre 2010, le Pavillon des énergies - construit par le conseil général de la Manche sur le site du Fleurion, près de Saint-Lô - est un site original consacré à l’information et la formation sur les énergies renouvelables et l’éco-construction(1). Valérie Balaguer, responsable de l’équipe du Pavillon, nous parle des outils mis à la disposition du public, en particulier des scolaires.

L’ album

sprits

E ’équipe

p

L’ actu

Pour et avechoise la jeunesse manc

photos

us loin, plus grand. À plusieurs, on peut voir pl rendez-vous réussis. Le s oi tr ec av n io at tr ns mo Dé plage ou d’une année temps d’une journée à la comme de l’autre côté r Ge de e sé mu Au . re tiè en de l’Atlantique.

A vec

les as de la robotiq

ue Leur travail leur a valu d’aller jusq u’à Saint-Louis, aux ÉtatsUnis. Les élèves de l’atelier robo tique du collège Gambetta de Carentan, ont participé là-ba s, en avril, aux épreuves internationales de la First Lego League. La compétition évalue les jeunes équipes (9-16 ans) sur les qualités des robots « intelligents » qu’elles ont fabriqué s, mais aussi sur la motivation et la solidarité au sein de l’équipe. Gäel et Hugo, 14 ans : « C’était vraiment extraordinaire ! On a fait de belles rencontres avec des Américains, des Saoudien s, des Égyptiens… Il y avait 96 nationalités représentées. Tout le monde était à fond. On a vraiment envie d’y retourner dès l’an prochain ! »

Valérie, Christine, Céline et Vincent, l'équipe du Pavillon.

Z Valérie Balaguer, à quoi peut s’attendre un visiteur du Pavillon des énergies ?

Z Parmi les animations proposées, il y a des nouveautés…

Le Pavillon a été construit selon les grands principes du bioclimatisme(2) et il utilise énormément les énergies renouvelables : capteurs solaires, chaudière bois, etc. C’est un bâtiment exemplaire par sa construction, démonstratif et il est assez ludique. On peut même aller dans les «  coulisses  », accéder par exemple au toit végétalisé(3), découvrir des pièces surprenantes, suivre en instantané les émissions en CO2 (4) du bâtiment…

Oui. Depuis janvier 2011,  il y a un atelier domotique(5), surtout destiné aux collèges et prioritairement aux classes de 4e. On y parle de la gestion informatisée des maisons. Et nous venons d’ouvrir un atelier sur les éco-matériaux  : «  Pierre, brique, bois, à quel matériaux je joue ? ». Pour découvrir les matériaux de construction existants, comprendre leur intérêt et leurs qualités sur le plan environnemental et thermique.

Z Combien de visites le Pavillon a-t-il reçues depuis son ouverture ?

U Pavillon des énergies : Écosite du Fleurion – 50620 Le Dézert

5027. Et à 37% des scolaires, public prioritaire pour nous. Nos ateliers et expositions ciblent essentiellement les cycles CM1CM2 et les collégiens de la 6e à la 4e parce que le Pavillon des énergies répond à leurs programmes scolaires. Sur les thématiques technologiques et du développement durable. Mais on reçoit aussi pas mal de lycéens. Et on peut aussi venir au Pavillon des énergies en famille : c’est ouvert du mardi au samedi.

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

2

ce es plage de D each soc is sur la Viking b Team. fo le re t, iè le m il Shogun ju re

la Le 8 our la p rentin, inscrites, passait p illon. Co ière équipes st a s C le plage i e ux). Parm s du collège L  C’est notre prem (Les  Pie e ve bande : « st dit qu ains, élè sont de la r. On s’e s, e Huit cop n c a ’à c u 2 so 1 sq h s, ju eac er Luca rnoi de b er… On espère all 14 ans, et à un tou p u fond. Dès n c o à c ti o st a s’ e ip r n u o o p s, a e partic c é t id u llon, jeu En to e bonne tennis ba istreham. – u s c’était un O n s, o à ti u a e rencontre x anim qui a li rticipé au oints. Pendant les la finale, a e p ir a fa r n u o ée, sp nt po notre arriv r déjà marquer de lay. C’est importa u -p po r fair de tir… f, et reste er collecti u jo a v n o atch. » un bon m

02.33.06.69.00/pavillonenergies@manche.fr Plus d’infos sur planete.manche.fr

éco-construction : construction des bâtiments dans le respect de l’environnement, du paysage et en utilisant tant que possible des matériaux et techniques naturels et locaux. bioclimatisme : principe d’architecture favorisant le confort dans le respect de l’environnement (3) toit végétalisé / toiture végétale / toit vert / écotoit : toit recouvert de terre et de végétaux (4) CO2 : formule du dioxyde de carbone (gaz carbonique), principal gaz à effet de serre naturel avec la vapeur d’eau. Sa durée de vie est d’environ 100 ans. (5) domotique : discipline qui regroupe les techniques et technologies permettant de programmer, automatiser et contrôler à distance l’habitat. (1) (2)

iens inventent un je g é l l o c s e D i u sur l'éco-construction

Les P’tites

ble r le suarnois de foot de u s x u foote r tour - to Sciotot

À découvrir aussi au Pavillon des énergies : un nouveau jeu remis officiellement le 16 juin 2011 par des élèves du collège Sainte-Marie de Valognes. 27 élèves de 3e, dans leur petite entreprise baptisée « Concrete & Co. », ont créé ce jeu de plateau sur le thème de l’éco-construction, les économies d’énergies et les métiers du bâtiment. Un jeu malin, sur le principe du jeu de l’oie mais mieux encore puisqu’on y construit - au fur et à mesure des bonnes réponses - une maison en modèle réduit et en kit. Les pièces à assembler sont fabriquées avec de vrais matériaux de construction. L’originalité du jeu a d’ailleurs valu aux collégiens d’être vices-champions de France du concours Batissiel, dédié à la construction durable.

cuite

rre mains dans la te LMaesrie, Ma ) font partie des cun cha non, Damien (14 ans ir

à avo Sacré-Cœur, à Mortain, 68 élèves du collège projet Un 11. ue et rencontre 20 participé au projet Musiq des se, dan la de du chant, pluridisciplinaire autour sée mu le c ave é pos pro oine, arts plastiques, du patrim de ue siq à Ger, et l’école de mu régional de la poterie, allé est n « O munes de Mortain. la communauté de com ments pour fabriquer des instru sée mu plusieurs fois au ores. son s ure lpt scu des te et de musique en terre cui de et fête mé une journée de Et le 26 mai, on y a ani mis per a s nou vail. Ce projet présentation de notre tra upe choses, à travailler en gro de up uco d’apprendre bea pas st n’e t ulta rés le si me . Mê et à gagner en autonomie nt nne ctio lait, nos instruments fon toujours celui qu’on vou compliments ! » et on a eu beaucoup de

page

3

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


s ie g r e n é s e d n lo il v Le Pa fait aussi sa rentrée Ouvert en septembre 2010, le Pavillon des énergies - construit par le conseil général de la Manche sur le site du Fleurion, près de Saint-Lô - est un site original consacré à l’information et la formation sur les énergies renouvelables et l’éco-construction(1). Valérie Balaguer, responsable de l’équipe du Pavillon, nous parle des outils mis à la disposition du public, en particulier des scolaires.

L’ album

sprits

E ’équipe

p

L’ actu

Pour et avechoise la jeunesse manc

photos

us loin, plus grand. À plusieurs, on peut voir pl rendez-vous réussis. Le s oi tr ec av n io at tr ns mo Dé plage ou d’une année temps d’une journée à la comme de l’autre côté r Ge de e sé mu Au . re tiè en de l’Atlantique.

A vec

les as de la robotiq

ue Leur travail leur a valu d’aller jusq u’à Saint-Louis, aux ÉtatsUnis. Les élèves de l’atelier robo tique du collège Gambetta de Carentan, ont participé là-ba s, en avril, aux épreuves internationales de la First Lego League. La compétition évalue les jeunes équipes (9-16 ans) sur les qualités des robots « intelligents » qu’elles ont fabriqué s, mais aussi sur la motivation et la solidarité au sein de l’équipe. Gäel et Hugo, 14 ans : « C’était vraiment extraordinaire ! On a fait de belles rencontres avec des Américains, des Saoudien s, des Égyptiens… Il y avait 96 nationalités représentées. Tout le monde était à fond. On a vraiment envie d’y retourner dès l’an prochain ! »

Valérie, Christine, Céline et Vincent, l'équipe du Pavillon.

Z Valérie Balaguer, à quoi peut s’attendre un visiteur du Pavillon des énergies ?

Z Parmi les animations proposées, il y a des nouveautés…

Le Pavillon a été construit selon les grands principes du bioclimatisme(2) et il utilise énormément les énergies renouvelables : capteurs solaires, chaudière bois, etc. C’est un bâtiment exemplaire par sa construction, démonstratif et il est assez ludique. On peut même aller dans les «  coulisses  », accéder par exemple au toit végétalisé(3), découvrir des pièces surprenantes, suivre en instantané les émissions en CO2 (4) du bâtiment…

Oui. Depuis janvier 2011,  il y a un atelier domotique(5), surtout destiné aux collèges et prioritairement aux classes de 4e. On y parle de la gestion informatisée des maisons. Et nous venons d’ouvrir un atelier sur les éco-matériaux  : «  Pierre, brique, bois, à quel matériaux je joue ? ». Pour découvrir les matériaux de construction existants, comprendre leur intérêt et leurs qualités sur le plan environnemental et thermique.

Z Combien de visites le Pavillon a-t-il reçues depuis son ouverture ?

U Pavillon des énergies : Écosite du Fleurion – 50620 Le Dézert

5027. Et à 37% des scolaires, public prioritaire pour nous. Nos ateliers et expositions ciblent essentiellement les cycles CM1CM2 et les collégiens de la 6e à la 4e parce que le Pavillon des énergies répond à leurs programmes scolaires. Sur les thématiques technologiques et du développement durable. Mais on reçoit aussi pas mal de lycéens. Et on peut aussi venir au Pavillon des énergies en famille : c’est ouvert du mardi au samedi.

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

2

ce es plage de D each soc is sur la Viking b Team. fo le re t, iè le m il Shogun ju re

la Le 8 our la p rentin, inscrites, passait p illon. Co ière équipes st a s C le plage i e ux). Parm s du collège L  C’est notre prem (Les  Pie e ve bande : « st dit qu ains, élè sont de la r. On s’e s, e Huit cop n c a ’à c u 2 so 1 sq h s, ju eac er Luca rnoi de b er… On espère all 14 ans, et à un tou p u fond. Dès n c o à c ti o st a s’ e ip r n u o o p s, a e partic c é t id u llon, jeu En to e bonne tennis ba istreham. – u s c’était un O n s, o à ti u a e rencontre x anim qui a li rticipé au oints. Pendant les la finale, a e p ir a fa r n u o ée, sp nt po notre arriv r déjà marquer de lay. C’est importa u -p po r fair de tir… f, et reste er collecti u jo a v n o atch. » un bon m

02.33.06.69.00/pavillonenergies@manche.fr Plus d’infos sur planete.manche.fr

éco-construction : construction des bâtiments dans le respect de l’environnement, du paysage et en utilisant tant que possible des matériaux et techniques naturels et locaux. bioclimatisme : principe d’architecture favorisant le confort dans le respect de l’environnement (3) toit végétalisé / toiture végétale / toit vert / écotoit : toit recouvert de terre et de végétaux (4) CO2 : formule du dioxyde de carbone (gaz carbonique), principal gaz à effet de serre naturel avec la vapeur d’eau. Sa durée de vie est d’environ 100 ans. (5) domotique : discipline qui regroupe les techniques et technologies permettant de programmer, automatiser et contrôler à distance l’habitat. (1) (2)

iens inventent un je g é l l o c s e D i u sur l'éco-construction

Les P’tites

ble r le suarnois de foot de u s x u foote r tour - to Sciotot

À découvrir aussi au Pavillon des énergies : un nouveau jeu remis officiellement le 16 juin 2011 par des élèves du collège Sainte-Marie de Valognes. 27 élèves de 3e, dans leur petite entreprise baptisée « Concrete & Co. », ont créé ce jeu de plateau sur le thème de l’éco-construction, les économies d’énergies et les métiers du bâtiment. Un jeu malin, sur le principe du jeu de l’oie mais mieux encore puisqu’on y construit - au fur et à mesure des bonnes réponses - une maison en modèle réduit et en kit. Les pièces à assembler sont fabriquées avec de vrais matériaux de construction. L’originalité du jeu a d’ailleurs valu aux collégiens d’être vices-champions de France du concours Batissiel, dédié à la construction durable.

cuite

rre mains dans la te LMaesrie, Ma ) font partie des cun cha non, Damien (14 ans ir

à avo Sacré-Cœur, à Mortain, 68 élèves du collège projet Un 11. ue et rencontre 20 participé au projet Musiq des se, dan la de du chant, pluridisciplinaire autour sée mu le c ave é pos pro oine, arts plastiques, du patrim de ue siq à Ger, et l’école de mu régional de la poterie, allé est n « O munes de Mortain. la communauté de com ments pour fabriquer des instru sée mu plusieurs fois au ores. son s ure lpt scu des te et de musique en terre cui de et fête mé une journée de Et le 26 mai, on y a ani mis per a s nou vail. Ce projet présentation de notre tra upe choses, à travailler en gro de up uco d’apprendre bea pas st n’e t ulta rés le si me . Mê et à gagner en autonomie nt nne ctio lait, nos instruments fon toujours celui qu’on vou compliments ! » et on a eu beaucoup de

page

3

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


;s -)

Le

k

C oin dée des bonnes i

Jean-Michel Beaudouin principal du collège

Les Provinces de Cherbourg-Octeville

d

Le

ari

;-)

de l'ambition

Dans le quartier des Provinces à CherbourgOcteville, la réussite scolaire est un objectif renforcé depuis 1982. Ici, on est en zone d’éducation prioritaire et pour suivre au mieux les élèves dans leur parcours scolaire, le personnel du collège agit avec ceux des écoles au sein d’un même réseau « ambition réussite ».

254 réseaux ambition réussite (RAR) ont été créés à travers la France, dans les zones d’éducation prioritaire, socialement défavorisées. Objectif : améliorer les résultats scolaires des élèves. Dans le quartier des Provinces de Cherbourg-Octeville, le RAR s’est organisé entre les cinq écoles maternelles, les quatre écoles primaires et le collège. Au collège, il a permis de consolider à la fois les moyens et les effectifs : les élèves sont encadrés par 70 personnels et enseignants. Il y a deux CPE, neuf assistants pédagogiques pour des co-interventions en classe et trois enseignants se consacrent spécifiquement à la coordination(6) des actions et projets éducatifs. Par exemple, l’atelier de pratique langagière. On y aide les élèves à mieux s’exprimer en français. Ceux qui en ont besoin peuvent aussi compter sur le tutorat (soutien individualisé) et l’accompagnement éducatif (aide aux devoirs), qu’Alexys et Clément, en 4e,  n’ont pas hésité à suivre : «  Savoir parler correctement et mieux écrire la langue, c’est des bonnes notes en dictée assurées et ça aide à mieux comprendre les textes qu’on peut étudier.» Les dispositifs sont nombreux pour accompagner les élèves dans leur maîtrise des différentes disciplines (français, anglais, maths…). Ici, comme ailleurs, on a aussi des sorties culturelles et des voyages linguistiques mais pour être sûr que tout le monde en profite, c’est gratuit  ; avec l’aide des collectivités locales. Moyens d'échange et d'évasion, la culture, tout comme le sport, sont en effet des leviers essentiels d'expression et de réussite. Ce n’est pas parce que le quartier est dit sensible que les jeunes y sont laissés pour compte. Bien au contraire. Le ciment de tout ça ? La motivation et l’ambition d’une équipe éducative soudée et exigeante. Parce qu'ici, l'ambition est un pari réussi !

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

4

(6) (7)

coordination : organisation dans un souci d’efficacité éligible : qui remplit les conditions pour être élu à

« La philosophie du RAR est de donner plus sur un territoire qui a moins. Sans avoir les caractéristiques d’une banlieue parisienne – il n’y a pas de violence ici - le quartier des Provinces s’est trouvé, par ses catégories sociales défavorisées, éligible(7) au plan Espoir Banlieues de l’Éducation nationale. Cette mise en réseaux avec les écoles du quartier fonctionne puisque depuis 2007, davantage de nos élèves passent en seconde. On est une des populations les plus défavorisées de Basse-Normandie mais dans la moyenne de l’académie de Caen sur le brevet des collèges et l’orientation posttroisième. »

Passage

à Eclair

Un nouveau programme d’actions, sur cinq ans, a pris le relais des RAR à la rentrée 2011 : « ECLAIR », Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite. Un dispositif qui se veut innovant en matière de pédagogie, de vie scolaire et de ressources humaines . Ses objectifs : - la progression de chacun des élèves - le développement de leur ambition scolaire et professionnelle - l’instauration d’un climat scolaire apaisé propice aux apprentissages.

l

Commander son Spot 50

P ense- B ête

nder ton ertes : tu peux comma Les inscriptions sont ouv réservé 50, ot Sp r. e.f ne sur t-jeun chéquier Spot 50 en lig os et offre Manche, coûte 10 eur aux 11-15 ans de la activités réductions sur les loisirs, plus de 100 euros de sur les me mê et culturelles, et sportives, artistiques licité sol a e nch Ma la général de transports. Le conseil ier de qu ché un er pos pro r es pou plus de 1  800 partenair . ion uct réd de s pon 33 cou eau de partenaires : rés son et 50 ot Sp 2011) Pour en savoir plus sur P’tites News n°4, juin r (Voir aussi la page Actu des www.t-jeune.manche.f

Visiter le village

du Marite

, is-mâts Marité ut près du tro to ns lé al da st in ré t ar Il es ce, am uvier de Fran ai dernier terre-ne ille, sur le qu nv ra G de ce er m m le co , le port de rs recyclés ses conteneu s an ce D pa s. es an d’Orlé utique, un propose une bo ire village Marité ation sur l’histo rm fo in nneaux d’ vidéo, et des pa te rr e- ne uv as de s sition e et un expo On y permanente. uvres œ s découvre de isées al ré , originales du ts en gm fra s sur de rti l’a ste Marité par min he Jean-Noël Duc . Entrée gratuite r su s fo in d’ s Plu . lemarite.com

Bientot e le programm villes en scene

La saison 2011/2012 s’annonce. D’octobre à mai, 65 représentations sont prévues, avec 20 spectacles professionnels en tournées dans 19 communes et com munautés de communes de la Manche pour Villes en scèn e. Des spectacles qui sont aussi l’occasion d’actions spécifiqu es à l’intention des jeunes. À suivre sur culture.manche.fr.

Tes P’tites

s w e N

tes e ! Alors n’hésite pas à nous envoyer Les P’tites News, c’est ton magazin ton e, class ta qui vaut le coup d’œil, avec idées de sujets ! Tu montes un projet t… ? Fais-le savoir ! Et si tu souhaites spor de club ton association ou encore ton article avec une photo, tu seras peut t’impliquer plus encore, envoie-nous ! web le sur s et New s P’tite être publié dans le numéro suivant des ez-vous dès maintenant sur Pour ça, rien de plus simple, rend t-jeune.manche.fr

Ça vaut le coup d’œil ! Sur

ement le Le conseil général se réserve égal Connais-tu la web tv du con seil s proposés. film les non ou ser diffu de t droi gén éral de la Man che ? tvmanche.tv, c’est : des actualités clavardes, nous locales, les retransmissions des Je clavarde, tu seil con du réunions publiques clavardons… info rma tion s des gén éral , nouvel espace pra tiqu es, des repo rtages sur Sur tvmanche.tv, un de les élus du ine c imo ave patr le ion uss et de disc l’histoire en Et rs... ouvert loisi été a la Manche, sur les Département vos ». e osez rdag Dép «  clava « ique ou rubr dans la le chat vidéo, », avril : 20 le lieu eu a ce meilleures vidéos sur la Manche  séan ton La dernière acheley, tu peux te faire ambassadeur de septembre avec Christine Leb clics x deu à la e département. Il suffit de gué sur conseillère générale délé et pour proposer ta vidéo amateur ligne en ir revo la te : jeunesse. On peut un sujet local. Une seule contrain . taire men com un ). même laisser la durée de chaque vidéo (3 minutes

page

5

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


;s -)

Le

k

C oin dée des bonnes i

Jean-Michel Beaudouin principal du collège

Les Provinces de Cherbourg-Octeville

d

Le

ari

;-)

de l'ambition

Dans le quartier des Provinces à CherbourgOcteville, la réussite scolaire est un objectif renforcé depuis 1982. Ici, on est en zone d’éducation prioritaire et pour suivre au mieux les élèves dans leur parcours scolaire, le personnel du collège agit avec ceux des écoles au sein d’un même réseau « ambition réussite ».

254 réseaux ambition réussite (RAR) ont été créés à travers la France, dans les zones d’éducation prioritaire, socialement défavorisées. Objectif : améliorer les résultats scolaires des élèves. Dans le quartier des Provinces de Cherbourg-Octeville, le RAR s’est organisé entre les cinq écoles maternelles, les quatre écoles primaires et le collège. Au collège, il a permis de consolider à la fois les moyens et les effectifs : les élèves sont encadrés par 70 personnels et enseignants. Il y a deux CPE, neuf assistants pédagogiques pour des co-interventions en classe et trois enseignants se consacrent spécifiquement à la coordination(6) des actions et projets éducatifs. Par exemple, l’atelier de pratique langagière. On y aide les élèves à mieux s’exprimer en français. Ceux qui en ont besoin peuvent aussi compter sur le tutorat (soutien individualisé) et l’accompagnement éducatif (aide aux devoirs), qu’Alexys et Clément, en 4e,  n’ont pas hésité à suivre : «  Savoir parler correctement et mieux écrire la langue, c’est des bonnes notes en dictée assurées et ça aide à mieux comprendre les textes qu’on peut étudier.» Les dispositifs sont nombreux pour accompagner les élèves dans leur maîtrise des différentes disciplines (français, anglais, maths…). Ici, comme ailleurs, on a aussi des sorties culturelles et des voyages linguistiques mais pour être sûr que tout le monde en profite, c’est gratuit  ; avec l’aide des collectivités locales. Moyens d'échange et d'évasion, la culture, tout comme le sport, sont en effet des leviers essentiels d'expression et de réussite. Ce n’est pas parce que le quartier est dit sensible que les jeunes y sont laissés pour compte. Bien au contraire. Le ciment de tout ça ? La motivation et l’ambition d’une équipe éducative soudée et exigeante. Parce qu'ici, l'ambition est un pari réussi !

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

4

(6) (7)

coordination : organisation dans un souci d’efficacité éligible : qui remplit les conditions pour être élu à

« La philosophie du RAR est de donner plus sur un territoire qui a moins. Sans avoir les caractéristiques d’une banlieue parisienne – il n’y a pas de violence ici - le quartier des Provinces s’est trouvé, par ses catégories sociales défavorisées, éligible(7) au plan Espoir Banlieues de l’Éducation nationale. Cette mise en réseaux avec les écoles du quartier fonctionne puisque depuis 2007, davantage de nos élèves passent en seconde. On est une des populations les plus défavorisées de Basse-Normandie mais dans la moyenne de l’académie de Caen sur le brevet des collèges et l’orientation posttroisième. »

Passage

à Eclair

Un nouveau programme d’actions, sur cinq ans, a pris le relais des RAR à la rentrée 2011 : « ECLAIR », Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite. Un dispositif qui se veut innovant en matière de pédagogie, de vie scolaire et de ressources humaines . Ses objectifs : - la progression de chacun des élèves - le développement de leur ambition scolaire et professionnelle - l’instauration d’un climat scolaire apaisé propice aux apprentissages.

l

Commander son Spot 50

P ense- B ête

nder ton ertes : tu peux comma Les inscriptions sont ouv réservé 50, ot Sp r. e.f ne sur t-jeun chéquier Spot 50 en lig os et offre Manche, coûte 10 eur aux 11-15 ans de la activités réductions sur les loisirs, plus de 100 euros de sur les me mê et culturelles, et sportives, artistiques licité sol a e nch Ma la général de transports. Le conseil ier de qu ché un er pos pro r es pou plus de 1  800 partenair . ion uct réd de s pon 33 cou eau de partenaires : rés son et 50 ot Sp 2011) Pour en savoir plus sur P’tites News n°4, juin r (Voir aussi la page Actu des www.t-jeune.manche.f

Visiter le village

du Marite

, is-mâts Marité ut près du tro to ns lé al da st in ré t ar Il es ce, am uvier de Fran ai dernier terre-ne ille, sur le qu nv ra G de ce er m m le co , le port de rs recyclés ses conteneu s an ce D pa s. es an d’Orlé utique, un propose une bo ire village Marité ation sur l’histo rm fo in nneaux d’ vidéo, et des pa te rr e- ne uv as de s sition e et un expo On y permanente. uvres œ s découvre de isées al ré , originales du ts en gm fra s sur de rti l’a ste Marité par min he Jean-Noël Duc . Entrée gratuite r su s fo in d’ s Plu . lemarite.com

Bientot e le programm villes en scene

La saison 2011/2012 s’annonce. D’octobre à mai, 65 représentations sont prévues, avec 20 spectacles professionnels en tournées dans 19 communes et com munautés de communes de la Manche pour Villes en scèn e. Des spectacles qui sont aussi l’occasion d’actions spécifiqu es à l’intention des jeunes. À suivre sur culture.manche.fr.

Tes P’tites

s w e N

tes e ! Alors n’hésite pas à nous envoyer Les P’tites News, c’est ton magazin ton e, class ta qui vaut le coup d’œil, avec idées de sujets ! Tu montes un projet t… ? Fais-le savoir ! Et si tu souhaites spor de club ton association ou encore ton article avec une photo, tu seras peut t’impliquer plus encore, envoie-nous ! web le sur s et New s P’tite être publié dans le numéro suivant des ez-vous dès maintenant sur Pour ça, rien de plus simple, rend t-jeune.manche.fr

Ça vaut le coup d’œil ! Sur

ement le Le conseil général se réserve égal Connais-tu la web tv du con seil s proposés. film les non ou ser diffu de t droi gén éral de la Man che ? tvmanche.tv, c’est : des actualités clavardes, nous locales, les retransmissions des Je clavarde, tu seil con du réunions publiques clavardons… info rma tion s des gén éral , nouvel espace pra tiqu es, des repo rtages sur Sur tvmanche.tv, un de les élus du ine c imo ave patr le ion uss et de disc l’histoire en Et rs... ouvert loisi été a la Manche, sur les Département vos ». e osez rdag Dép «  clava « ique ou rubr dans la le chat vidéo, », avril : 20 le lieu eu a ce meilleures vidéos sur la Manche  séan ton La dernière acheley, tu peux te faire ambassadeur de septembre avec Christine Leb clics x deu à la e département. Il suffit de gué sur conseillère générale délé et pour proposer ta vidéo amateur ligne en ir revo la te : jeunesse. On peut un sujet local. Une seule contrain . taire men com un ). même laisser la durée de chaque vidéo (3 minutes

page

5

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


T OUT s'explique

R encontre

Le Titanic lors de sa construction à Belfast (mars 1909 - avril 1912).DR.

Sciences ne m o t C'est l'au

ns notre région, bre : c’est l’automne. Da 22 septembre - 22 (8)décem année : printemps, été, une s quatre saisons dan a y il , é de pér tem at au clim on l’inclinaison de l’axe se de l’une à l’autre sel est ne mè éno ph un automne, hiver.  On pas tomne, rapport au soleil. À l’au la terre et sa position par tains arbres deviennent cer de s ille feu les : le  uab arq rem nt ent em particulièr se du raccourcisseme(9) issent par tomber. À cau fin et nes . jau , nce ges ma rou dor ns, marro res entrent en des températures, ces arb la à e air ess néc nt des jours et de la baisse un pigme moins de chlorophylle, r Leurs feuilles vont avoir l’origine de leur couleu à et ) ure rrit nou de tion ora lab t (l’é ien se dev thè photosyn et anthocyanes) pigments (caroténoïdes es utr d’a s, r ille leu feu cou La des e verte. si à la bas n de liège se forme aus et dominante. Un boucho manquer de nutriments par nt isse fin s Les feuille réduisant le flux de sève. nt, et tombent. d’hormones. Elles meure

ion Tabac : t n e v é r P ? r e c n e m m o c i pourquo

être prévenu des effets du ses premières cigarettes. Mieux vaut 13-14 ans, c’est l’âge où l’on fume de la nicotine qui provoque donne pas envie ! Le tabac contient tabac avant de commencer... ça ne nt des substances toxiques bustion du tabac produit égaleme dépendances et angoisses. La com urs et artères), du système (cœ aire du système cardiovascul responsables de nombreuses maladies digestif. En plus, le tabac ), du système nerveux et du système respiratoire (poumons et bronches ormances. Il altère le goût, et aux muscles, diminuant leurs perf limite l’apport d’oxygène au cerveau là, sans compter tout ce pas ête eux et les dents. La liste ne s’arr l’odorat et l’haleine, la peau, les chev qu’on ne sait pas encore… e au sevrage tabagique des aides existent : consultations d’aid Pour les fumeurs qui veulent arrêter, lle) et centres de soins cteville, Saint-Lô, Avranches-Granvi dans les hôpitaux (Cherbourg-O (10) n en addictologie . d’accompagnement et de préventio fo.fr c-in Plus d’informations sur taba

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

6

ean-Louis Michel, vous conduisiez i Jl'expédition qui a découvert l'épave du Titanic il y a 25 ans...

Prix de l'illustration pour le collège à Cherbourg

tempéré : de températures moyennes dormance : phase durant laquelle cesse provisoirement le développement des organes (10)  addictologie : étude de la dépendance à une substance (8) (9)

aul-Henri Nargeolet, vous étiez encore en David Gallo, que ressentez-vous quand vous i Paoût i 2010 en mission sur l'épave du Titanic, plongez sur l’épave du Titanic ? Essentiellement de la cartographie(13) du site de l’épave. Grâce à deux sous-marins autonomes et un robot télé-opéré, équipés de caméras vidéo et sonars, on a obtenu des images couleur en 3D. Cette campagne de plongée avait aussi pour but de faire le point sur l’état de l’épave. Et on a pu remarquer qu’elle a énormément changé. Elle s’est effondrée. Selon le professeur Roy Cullimore, des bactéries dévorent l’acier de l’épave, qui pourrait disparaître.

s. se avait pour thème Les solidarité L’édition 2011 des Classes Pres ral, géné eil le 15 juin dernier, au cons Le palmarès, rendu pour la Manche ont été inspirés. Le premier prix nts icipa part témoigne combien les es) collège Jacques Prévert (Coutanc d’écriture  à été décroché par le os prop à et Clou Eva et gne Valo mie pour un article rédigé par Nao dite die mala quatre ans atteint de la de Nathan, un petit garçon de de l’article, on apprend que l’école s Dan ». re  «  de l’homme de pier la t C’es ir. ueill l’acc oir e pour pouv Nathan, à Pirou, s’est organisé soi. chez de près et le l’éco à ce men preuve que la solidarité, ça com Presse 2011 Retrouve le palmarès Classes lauréats cles arti les et dans la Manche e.fr nch .ma une sur t-je

e du Titanic

Le 14 avril 2012, ce sera le centenaire du naufrage du Titanic. Cherbourg a été la seule ville française à voir ce paquebot mythique en escale. Déjà la Cité de la mer, à Cherbourg-Octeville, multiplie les occasions de commémorer(11) cette page de l’histoire. (12) Comme avec la visite de trois océanautes , en mai dernier : Paul-Henri Nargeolet, David Gallo et Jean-Louis Michel ont eu le privilège de plonger sur l’épave du Titanic.

avec David Gallo. Qu'avez-vous fait ?

'

'

Social a inspire les e t i r a d i l o La s Classes Presse 2011

Iillss oonntt é g é n g o n l o p l p sur l'épav

La Bucaille

Lorsqu’on est tombé dessus, il ne nous restait plus que quatre jours de plongée. La «  rencontre  » a été très brutale. Il était posé là, au sud du canyon(14) que nous observions, à 4 000 mètres de fond. On a tout d’abord détecté des choses anormales : une texture différente des sédiments et cailloux, plus sombre, et des éclats. Il s’est avéré que c’était du charbon et, les points brillants, de la vaisselle. Puis on a vu des morceaux de fer. Et soudain, une chaudière rivetée(15)... On a aussitôt su qu’on était sur le Titanic !

C’est vrai que tout le travail que nous faisons tous ensemble, pour améliorer la connaissance de l’épave, est extraordinaire. J’ai lu aussi des histoires de naufragés du Titanic et certainement, je suis devenu très sentimental à travers ces histoires. C’est un privilège et une grande responsabilité que de travailler sur cette épave. C’est ce que je ressens quand je suis en mer et que je vois ce bateau, avec toutes ces histoires qui l’entourent. C’est important de nous y intéresser et de le partager avec le public. C’est d’ailleurs peut-être la chose la plus importante : montrer et partager ce que nous faisons, la recherche qui est menée. Retrouve plus d'infos sur cherbourg-titanic.com

commémorer : rappeler le souvenir de océanaute : plongeur en grande profondeur (13) cartographie : élaboration, rédaction et édition de cartes (14) canyon : vallée profonde (15) riveter : synonyme de river, rabattre et aplatir la pointe d’un clou, d’un rivet… (11) (12)

page

7

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


T OUT s'explique

R encontre

Le Titanic lors de sa construction à Belfast (mars 1909 - avril 1912).DR.

Sciences ne m o t C'est l'au

ns notre région, bre : c’est l’automne. Da 22 septembre - 22 (8)décem année : printemps, été, une s quatre saisons dan a y il , é de pér tem at au clim on l’inclinaison de l’axe se de l’une à l’autre sel est ne mè éno ph un automne, hiver.  On pas tomne, rapport au soleil. À l’au la terre et sa position par tains arbres deviennent cer de s ille feu les : le  uab arq rem nt ent em particulièr se du raccourcisseme(9) issent par tomber. À cau fin et nes . jau , nce ges ma rou dor ns, marro res entrent en des températures, ces arb la à e air ess néc nt des jours et de la baisse un pigme moins de chlorophylle, r Leurs feuilles vont avoir l’origine de leur couleu à et ) ure rrit nou de tion ora lab t (l’é ien se dev thè photosyn et anthocyanes) pigments (caroténoïdes es utr d’a s, r ille leu feu cou La des e verte. si à la bas n de liège se forme aus et dominante. Un boucho manquer de nutriments par nt isse fin s Les feuille réduisant le flux de sève. nt, et tombent. d’hormones. Elles meure

ion Tabac : t n e v é r P ? r e c n e m m o c i pourquo

être prévenu des effets du ses premières cigarettes. Mieux vaut 13-14 ans, c’est l’âge où l’on fume de la nicotine qui provoque donne pas envie ! Le tabac contient tabac avant de commencer... ça ne nt des substances toxiques bustion du tabac produit égaleme dépendances et angoisses. La com urs et artères), du système (cœ aire du système cardiovascul responsables de nombreuses maladies digestif. En plus, le tabac ), du système nerveux et du système respiratoire (poumons et bronches ormances. Il altère le goût, et aux muscles, diminuant leurs perf limite l’apport d’oxygène au cerveau là, sans compter tout ce pas ête eux et les dents. La liste ne s’arr l’odorat et l’haleine, la peau, les chev qu’on ne sait pas encore… e au sevrage tabagique des aides existent : consultations d’aid Pour les fumeurs qui veulent arrêter, lle) et centres de soins cteville, Saint-Lô, Avranches-Granvi dans les hôpitaux (Cherbourg-O (10) n en addictologie . d’accompagnement et de préventio fo.fr c-in Plus d’informations sur taba

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011

page

6

ean-Louis Michel, vous conduisiez i Jl'expédition qui a découvert l'épave du Titanic il y a 25 ans...

Prix de l'illustration pour le collège à Cherbourg

tempéré : de températures moyennes dormance : phase durant laquelle cesse provisoirement le développement des organes (10)  addictologie : étude de la dépendance à une substance (8) (9)

aul-Henri Nargeolet, vous étiez encore en David Gallo, que ressentez-vous quand vous i Paoût i 2010 en mission sur l'épave du Titanic, plongez sur l’épave du Titanic ? Essentiellement de la cartographie(13) du site de l’épave. Grâce à deux sous-marins autonomes et un robot télé-opéré, équipés de caméras vidéo et sonars, on a obtenu des images couleur en 3D. Cette campagne de plongée avait aussi pour but de faire le point sur l’état de l’épave. Et on a pu remarquer qu’elle a énormément changé. Elle s’est effondrée. Selon le professeur Roy Cullimore, des bactéries dévorent l’acier de l’épave, qui pourrait disparaître.

s. se avait pour thème Les solidarité L’édition 2011 des Classes Pres ral, géné eil le 15 juin dernier, au cons Le palmarès, rendu pour la Manche ont été inspirés. Le premier prix nts icipa part témoigne combien les es) collège Jacques Prévert (Coutanc d’écriture  à été décroché par le os prop à et Clou Eva et gne Valo mie pour un article rédigé par Nao dite die mala quatre ans atteint de la de Nathan, un petit garçon de de l’article, on apprend que l’école s Dan ». re  «  de l’homme de pier la t C’es ir. ueill l’acc oir e pour pouv Nathan, à Pirou, s’est organisé soi. chez de près et le l’éco à ce men preuve que la solidarité, ça com Presse 2011 Retrouve le palmarès Classes lauréats cles arti les et dans la Manche e.fr nch .ma une sur t-je

e du Titanic

Le 14 avril 2012, ce sera le centenaire du naufrage du Titanic. Cherbourg a été la seule ville française à voir ce paquebot mythique en escale. Déjà la Cité de la mer, à Cherbourg-Octeville, multiplie les occasions de commémorer(11) cette page de l’histoire. (12) Comme avec la visite de trois océanautes , en mai dernier : Paul-Henri Nargeolet, David Gallo et Jean-Louis Michel ont eu le privilège de plonger sur l’épave du Titanic.

avec David Gallo. Qu'avez-vous fait ?

'

'

Social a inspire les e t i r a d i l o La s Classes Presse 2011

Iillss oonntt é g é n g o n l o p l p sur l'épav

La Bucaille

Lorsqu’on est tombé dessus, il ne nous restait plus que quatre jours de plongée. La «  rencontre  » a été très brutale. Il était posé là, au sud du canyon(14) que nous observions, à 4 000 mètres de fond. On a tout d’abord détecté des choses anormales : une texture différente des sédiments et cailloux, plus sombre, et des éclats. Il s’est avéré que c’était du charbon et, les points brillants, de la vaisselle. Puis on a vu des morceaux de fer. Et soudain, une chaudière rivetée(15)... On a aussitôt su qu’on était sur le Titanic !

C’est vrai que tout le travail que nous faisons tous ensemble, pour améliorer la connaissance de l’épave, est extraordinaire. J’ai lu aussi des histoires de naufragés du Titanic et certainement, je suis devenu très sentimental à travers ces histoires. C’est un privilège et une grande responsabilité que de travailler sur cette épave. C’est ce que je ressens quand je suis en mer et que je vois ce bateau, avec toutes ces histoires qui l’entourent. C’est important de nous y intéresser et de le partager avec le public. C’est d’ailleurs peut-être la chose la plus importante : montrer et partager ce que nous faisons, la recherche qui est menée. Retrouve plus d'infos sur cherbourg-titanic.com

commémorer : rappeler le souvenir de océanaute : plongeur en grande profondeur (13) cartographie : élaboration, rédaction et édition de cartes (14) canyon : vallée profonde (15) riveter : synonyme de river, rabattre et aplatir la pointe d’un clou, d’un rivet… (11) (12)

page

7

Les P’tites

N ews

SEPTEMBRE 2011


P êLE

da n ‘ E a l g À P asseurs de mots, i festival du conte et de la parole, du 7 au 15 octobre à Équeurdreville -Hainneville. equeurdreville.com

 es fables de la Fontaine i Lvues par les artistes,

exposition du 8 octobre au 31 décembre, au Scriptorial d’Avranches. scriptorial.fr

Mange ta soupe, i festival éco-responsable du

19 au 23 octobre à Carentan. mangetasoupe.eu

Du jus de pomme à la Toussaint, i visites et ateliers, les 25 et

27 octobre à la Ferme-musée du Cotentin à Sainte-Mère-Église. patrimoine.manche.fr

Les Rendez-vous i soniques,

festival du 8 au 13 novembre, au Normandy à Saint-Lô. lesrendezvoussoniques.com

+ Ravis de la sé

ance ciné Gagnante du dernier jeu concours des P’tites Ne ws, la 6e B du collège Cachin a remporté une séance gratuite au Méga CGR de Cherbourg, grâ à Timmy, qui l'avait inscri ce te au concours. Le 24 juin dernier, Hugo, Camille, Jöelle, Mathilde et les autres sont allés voir L’é lève Ducobu, le film d’E Semoun (d’après les BD lie de Zidrou et Godi) : « C ’était très bien ! Il [l’élèv Ducobu] a plein de maniè e res pour tricher mais à cha que fois, il se fait attraper… On a bien ri ! » Connecte-toi sur t-jeun e.manche.fr pour déc ouvrir le prochain jeu concours et faire gagn er ta classe !

biblio.manche.fr

la passion du livre et de la musique dans les bibliothèques de la Manche

À écouter

jusqu’au 31 décembre au musée Thomas-Henry à Cherbourg. ville-cherbourg.fr

éponyme

(16)

Debademba / Alblaumgrande famille  » en langue Debademba - «  de la rencontre à Belleville, Bambara - est née ivoirien Mohamed Diaby rkinabé Paris, du chanteur compositeur bugr oupe, et du guitariste-ré ur ans le D . ao Tr ye la breux Abdou gnés de nomlle pa m co ac ou nt so ils , flûte, violonce musiciens (pia),nopour une musique où se e des encore djembé en des morceaux très rythmés qu isant fa mêlent aussi bi iques traditionnelles africaines y us balades, les m ec le blues et le funk. bon ménage av à. (16)

bre 2011) (Sortie en salle : 14 septem + La Bruno Romy ue Abel, Fiona Gordon et Un film de et avec Dominiq de nuit dans un petit La vie de Dom, veilleur t un conte – et une hôtel du Havre, devien femme arrive à une r soi quête - lorsqu’un ds nus. Fiona, c’est l’accueil, sans valise, pie qu’elle est une fée son prénom, dit à Dom is de ses souhaits. tro et qu’elle va exaucer ux sont réalisés, vœ x deu Le lendemain, m, qui est tombé mais Fiona a disparu. Do t la retrouver. amoureux de la fée, veu

Alex, Chloé et Teurgoule

êLe

Jeu Concours i Fais gagner ta classe !

M  oebius multiples, i biennale de la bande-dessinée

À vFéoe ir

M

éponyme : qui donne

son nom

À liqur'uen jour à vivre dans la vie

+ Rien d'un pauvre fou. . Édition Thierry Magnier, 2011.

re e de Jean-Paul Noziè n grand frère se jur ans est enlevée. So is . tro aît ar de e sp tit di i pe qu e s un o de treize an En Bretagne, ad e un st c‘e e, pé gn Bourgo un handica de la retrouver. En -Alain, dit Linlin, tout de suite Jean e nn en Linlin, n’y ço bi up aît so nn e co lic La po Mais Alice, qui le. fil dine, ne jeu la gendarme, Nourre mental, voisin de a pu se passer. Un i qu man ce Ro e s. ch ge er na ch croit pas. Elle s et les témoig ice ind les er up co à re va aussi s’attacher 14 ans. de r rti pa à , ier polic bibliothèque

alisée avecLelaPetit Une sélecteniotanleréde prêt et départem

Manchot goulu

Directeur de la publication : Jean-François Le Grand - Directeur de cabinet  : Michel Chopin - Directrice de la communication : Catherine Cousin - Rédactrice en chef : Lucile Kergueno - Rédaction : Géraldine Lebourgeois - Crédit photos  : David Daguier  / cg50, Géraldine Lebourgeois, iStock - Conception et réalisation  : DGC Communication - Impression  : Diamen - Saint-Lô - Distribution : Transports Noyon - Tirage : 12000 ex - ISSN 2109-0556 - Dépôt légal : septembre 2011 Contact : tél. 02 33 055 550 - fax : 02 33 05 95 65 - courriel : lesptitesnews@manche.fr - Ce document a été imprimé sur papier normes écologiques PEFC.


Les P'tites News 5