Page 1

- N°9 Printemps 2013

Les P’tites

s w e N

Avec Alex, Chloé et leur chien Teurgoule !

Le magazine des collégiens de la Manche

ZOOM SUR... es Des collègon sables

écoresp page 4

ÇA BOUGE DANS VOS COcLyLÈGES ! Rock à Per page 8

C...

RENCONTRE AVE pier jeune sapeur pom

Alexis, page 14


- N°9 printemps 2013

Les P’tites

s w e N S ommaire

27 500

T ’en penses q u o i ?

3 T’en penses quoi ?

Le Tour de France dans la Manche

4 Zoom sur...

Des collèges écoresponsables

6 L’album photos Séjours à l’étranger

8 Ça bouge dans vos collèges ! Rock à Percy

10 Pense-bête 11 Pêle-Mêle 12 Tout s’explique 13 L’actu du Net

Concours vidéo sur TV Manche : action !

14 Rencontre avec...

= le nombre de collégiens transportés par le conseil général avec Manéo scolaire*

Alexis, jeune sapeur pompier

16 Ça vaut le coup d’œil ! Sur la scène de Jazz

Le Tour de France e ! dans la Manch

Pour la 100e édition de cette course mythique, la Manche a décroché une étape de contre-la-montre, 33 km entre Avranches et le Mont-Saint-Michel le 10 juillet. Y serez-vous ?

Collège Heurgon-Desjardins, Cerisy-la-Salle *Pensez à votre inscription pour la rentrée prochaine : jusqu’au 12 juillet par retour de formulaire et jusqu’au 25 juillet sur transports.manche.fr

Brandon, 14 ans « Mes grands-parents sont fans  ! Ils m’ont transmis cette passion et j’irai avec eux voir les coureurs. J’aime regarder quand ils sont en pleine action, dans l‘effort, et les encourager. » Collège La Vanlée, Bréhal

Directeur de la publication : Jean-François Le Grand - Directeur de cabinet : Michel Chopin - Directrice de la communication : Catherine Cousin - Rédactrice en chef : Lucile Kergueno - Rédaction : Géraldine Lebourgeois - Crédits photos : CG50 (David Daguier, Nicolas Bourdet), Géraldine Lebourgeois, T. Seni, L. Reiz - Conception et réalisation : DGC Communication Impression : Diamen - Saint-Lô - Distribution : Transports Noyon - Tirage : 10 000 ex - ISSN 2109-0556 - Dépôt légal : septembre 2010 - Contact : tél. 02 33 055 550 - fax : 02 33 05 95 65 courriel : lesptitesnews@manche.fr - Imprimé sur papier issu de forêts durablement gérées.

Titouan, 14 ans « Oui  ! Pour encourager les champions et pour l’ambiance. La caravane, c’est quelque chose ! Je suis vraiment content que Contador soit de retour. Même mal en point, c’est un coureur capable de réattaquer dans un col. Je vais sûrement aller aussi sur l’étape du Mont Ventoux. »

Pauline, 14 ans « C’est sûr  ! Je suis dans une famille de sportifs et de cyclistes. Mon grand-père, ma mère quand elle était jeune, mon frère… L’année dernière, on est allés suivre le Tour dans les Alpes. » Maddy, 14 ans «  J’irai avec mon grand-père. En 2012, le Tour est passé juste devant chez lui, à SaintMichel-de-Montjoie. J’y étais pour soutenir les coureurs et parce que j’aime le sport. Il y avait beaucoup de monde. On a même accueilli des gens avec leurs sièges devant la maison.» Les P’tites page

3

N ews

printemps 2013


- N°9 printemps 2013

Les P’tites

s w e N S ommaire

27 500

T ’en penses q u o i ?

3 T’en penses quoi ?

Le Tour de France dans la Manche

4 Zoom sur...

Des collèges écoresponsables

6 L’album photos Séjours à l’étranger

8 Ça bouge dans vos collèges ! Rock à Percy

10 Pense-bête 11 Pêle-Mêle 12 Tout s’explique 13 L’actu du Net

Concours vidéo sur TV Manche : action !

14 Rencontre avec...

= le nombre de collégiens transportés par le conseil général avec Manéo scolaire*

Alexis, jeune sapeur pompier

16 Ça vaut le coup d’œil ! Sur la scène de Jazz

Le Tour de France e ! dans la Manch

Pour la 100e édition de cette course mythique, la Manche a décroché une étape de contre-la-montre, 33 km entre Avranches et le Mont-Saint-Michel le 10 juillet. Y serez-vous ?

Collège Heurgon-Desjardins, Cerisy-la-Salle *Pensez à votre inscription pour la rentrée prochaine : jusqu’au 12 juillet par retour de formulaire et jusqu’au 25 juillet sur transports.manche.fr

Brandon, 14 ans « Mes grands-parents sont fans  ! Ils m’ont transmis cette passion et j’irai avec eux voir les coureurs. J’aime regarder quand ils sont en pleine action, dans l‘effort, et les encourager. » Collège La Vanlée, Bréhal

Directeur de la publication : Jean-François Le Grand - Directeur de cabinet : Michel Chopin - Directrice de la communication : Catherine Cousin - Rédactrice en chef : Lucile Kergueno - Rédaction : Géraldine Lebourgeois - Crédits photos : CG50 (David Daguier, Nicolas Bourdet), Géraldine Lebourgeois, T. Seni, L. Reiz - Conception et réalisation : DGC Communication Impression : Diamen - Saint-Lô - Distribution : Transports Noyon - Tirage : 10 000 ex - ISSN 2109-0556 - Dépôt légal : septembre 2010 - Contact : tél. 02 33 055 550 - fax : 02 33 05 95 65 courriel : lesptitesnews@manche.fr - Imprimé sur papier issu de forêts durablement gérées.

Titouan, 14 ans « Oui  ! Pour encourager les champions et pour l’ambiance. La caravane, c’est quelque chose ! Je suis vraiment content que Contador soit de retour. Même mal en point, c’est un coureur capable de réattaquer dans un col. Je vais sûrement aller aussi sur l’étape du Mont Ventoux. »

Pauline, 14 ans « C’est sûr  ! Je suis dans une famille de sportifs et de cyclistes. Mon grand-père, ma mère quand elle était jeune, mon frère… L’année dernière, on est allés suivre le Tour dans les Alpes. » Maddy, 14 ans «  J’irai avec mon grand-père. En 2012, le Tour est passé juste devant chez lui, à SaintMichel-de-Montjoie. J’y étais pour soutenir les coureurs et parce que j’aime le sport. Il y avait beaucoup de monde. On a même accueilli des gens avec leurs sièges devant la maison.» Les P’tites page

3

N ews

printemps 2013


oom sur...

Z

ables Huit collèges écorespons vrier ont été récompensés en fé rmi pour leur engagement. Pa écey a eux, l’établissement de Br niveau 2 directement été classé au s. pour ses nombreux effort

« Et tant qu’on aura quelqu’un pour nous guider, on continuera  !  » Auriane, Élise, Emmanuel, Gildas, Leeroy, Madeleine et Simon sont motivés. Écodélégués du collège Pierre Aguiton de Brécey, ils impulsent et font vivre des gestes pour protéger la planète au sein du collège, voire au-delà.  Parmi les actions qu’ils ont mises en place,  avec l’aide de leur assistant d’éducation : la récolte de bouchons plastiques pour l’association Bouchons d’amour (acquisition de fauteuils roulants et autres matériels pour handicapés), la pesée du pain non consommé à la cantine, ou encore le tri du papier en classe. «  Penser développement durable, ce n’est pas seulement penser à protéger les arbres. C’est faire en sorte qu’on arrête de gâcher et qu’on économise. Ces économies peuvent ensuite être investies ailleurs, par exemple dans des sorties culturelles. »

ionn EEnn éédduuccaattio loppppeemmeenntt aauu ddéévveelo le,, ililss dduurraabble aassssuurreenntt ! !

« Le développement durable est inscrit dans le projet d’établissement », précise la principale adjointe, Sylvie Chollet. Dans les programmes scolaires, dans les cuisines de la cantine comme dans l’entretien du collège, « la vision est globale. » Et tout le monde est impliqué : agents, enseignants, élèves et familles. Sans oublier des partenaires comme la commune de Brécey, la communauté de communes et le conseil général de la Manche.

Z Recycler le papier

En février, les écodélégués ont pesé le papier mis à la poubelle pendant une semaine. Résultat : 20 kilos dans la balance ! Pour réduire cette consommation, ils vont lancer des actions comme la mise à disposition de bannettes pour papier à réutiliser.

Z

Z Des collèges « E3D »

Z

Le 5 février, le conseil général et le rectorat ont récompensé huit collèges manchois pour leur engagement écoresponsable. Chacun a reçu une plaque « E3D » (Établissement en démarche de développement durable), à apposer à son entrée. Niveau 1 : collège Marcel Grillard (Bricquebec), collège La Bucaille (CherbourgOcteville), collège Etenclin (La Haye-du-Puits), collège Le Bon Sauveur (Saint-Lô), collège du Marais (Saint-Jean-de-Daye), collège Guillaume Fouace (Saint-Vaast-laHougue), collège Félix Buhot (Valognes) Niveau 2 : collège Pierre Aguiton (Brécey)

Alex, Chloé et leur chien Teurgoule ! Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

4

page

5

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


oom sur...

Z

ables Huit collèges écorespons vrier ont été récompensés en fé rmi pour leur engagement. Pa écey a eux, l’établissement de Br niveau 2 directement été classé au s. pour ses nombreux effort

« Et tant qu’on aura quelqu’un pour nous guider, on continuera  !  » Auriane, Élise, Emmanuel, Gildas, Leeroy, Madeleine et Simon sont motivés. Écodélégués du collège Pierre Aguiton de Brécey, ils impulsent et font vivre des gestes pour protéger la planète au sein du collège, voire au-delà.  Parmi les actions qu’ils ont mises en place,  avec l’aide de leur assistant d’éducation : la récolte de bouchons plastiques pour l’association Bouchons d’amour (acquisition de fauteuils roulants et autres matériels pour handicapés), la pesée du pain non consommé à la cantine, ou encore le tri du papier en classe. «  Penser développement durable, ce n’est pas seulement penser à protéger les arbres. C’est faire en sorte qu’on arrête de gâcher et qu’on économise. Ces économies peuvent ensuite être investies ailleurs, par exemple dans des sorties culturelles. »

ionn EEnn éédduuccaattio loppppeemmeenntt aauu ddéévveelo le,, ililss dduurraabble aassssuurreenntt ! !

« Le développement durable est inscrit dans le projet d’établissement », précise la principale adjointe, Sylvie Chollet. Dans les programmes scolaires, dans les cuisines de la cantine comme dans l’entretien du collège, « la vision est globale. » Et tout le monde est impliqué : agents, enseignants, élèves et familles. Sans oublier des partenaires comme la commune de Brécey, la communauté de communes et le conseil général de la Manche.

Z Recycler le papier

En février, les écodélégués ont pesé le papier mis à la poubelle pendant une semaine. Résultat : 20 kilos dans la balance ! Pour réduire cette consommation, ils vont lancer des actions comme la mise à disposition de bannettes pour papier à réutiliser.

Z

Z Des collèges « E3D »

Z

Le 5 février, le conseil général et le rectorat ont récompensé huit collèges manchois pour leur engagement écoresponsable. Chacun a reçu une plaque « E3D » (Établissement en démarche de développement durable), à apposer à son entrée. Niveau 1 : collège Marcel Grillard (Bricquebec), collège La Bucaille (CherbourgOcteville), collège Etenclin (La Haye-du-Puits), collège Le Bon Sauveur (Saint-Lô), collège du Marais (Saint-Jean-de-Daye), collège Guillaume Fouace (Saint-Vaast-laHougue), collège Félix Buhot (Valognes) Niveau 2 : collège Pierre Aguiton (Brécey)

Alex, Chloé et leur chien Teurgoule ! Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

4

page

5

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


I m mersion a lb u m L’ p hotos en culture étrangère

à préparer un séjour Chaque année, vous êtes nombreux core en Allemagne. à l’étranger, en Angleterre ou en dants, de culture on sp rre co s de ec av s ge an ch d’é ion as L’occ découvertes ! différente, mais aussi de nombreuses Flensburg

aville e Tourl d A P de classe G 3 SE marades a s c e l rs u r le t u sement. th po Coralie e minutieu e

ou

e, t par des préparen Angéliqu n, Pierre, Un séjour qu’ils n va être hébergés ville… so Ja , ri it . ’o e mai, Dim rtsmouth r visiter la parce qu Au mois d quatre jours à Po hension, surtout sh & chips, d’alle musée Titanic, ré fi t le p s n , p u atelier passero tester le ile de Beaulie petite a il y a une b availlé en i hâte de « Même s’ ccueil, on a auss usée de l’automo mais on a aussi tr ’a m le familles d la cathédrale, le e qui nous sera uti ir ir o la v u a b a ir c n o O uv pprend d etc. On a r les spécialités su r cuisine en atelie ues et britanniq ù on a fabriqué o thème couture, sur le s c sa ènera m m des e On les . is pour la , g n n a »   Enfi   s. u o n repas au avec offrir un pouvoir s’ t aussi prévu de on pub, ils s desserts et des e vendre d ls ont eux-mêmes ’i u q x u bijo fabriqués.

Portsm

Guernes

ey

pour Depuis l’a n Bail échan dernier, le collège de Portg High Sch e avec le Saint Sa mp oo Claire-Este l de Guernesey. son’s ll E élèves de ee, Johan ou encore loïse, 3 anglo-norm , iront en mai visi Tom, te a Hugo  ». M nde, «  sur les pas d r l’île e a des mails is avant ça, ils ont é Victor cha avec leurs correspon ngé dants.

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

6

les 3 e de

Port-Bail

« Ce qui no c’est de p us plaît dans cet é ouvoir parl c er avec de hange, anglais de s jeunes n les connaît otre âge, apprendre àm re de pouvoir avant d’y aller. On ieux les rencon a hâte l’île, leurs tre coutumes… r, de découvrir d’un unifo comme le rme au co port llège ! »

pour

les 4 et 3 e 22 élèves d de Cerisy-l u a-Salle et Lô et 26 él collège Pasteur de Sai Saint-Lo nt èv - Chloé : Desjardins d es du collège Heurgon « Le premie e Cerisy-la-S r co nt passé. On s’ alle particip au même éc est vraiment act s’est bien ent Les ha bien entend Allemands fin 2012, à nge et sont allés 10 jour us. sont très s, chaleure F sympas, Fin mai, ils lensburg, en Allemagne ux, joyeux. re . l’occasio On a eu correspondan cevront à leur tour leur n au s pour Noë de découvrir leurs trad ssi ts allemands. tout d’abor itions l. Ce qui nous Mais c’es d, retour su a marqué t qu’ r Allemagne, avec Julien, le séjour en matin, on mange de la char aussi, midi et soir !  Alban, Sarah cuterie » et

our les ondres p

e

hal 4e de Bré

ège La ves du coll telier lè é 8 1 r, un a 14 févrie de suivre Du 11 au la chance kespeare’s Globe u e t n o e a ce Vanlé au Sh Londres, sur la piè s availlons u théâtre à o tr n s r u u o o N p « et Theatre : Roméo et Juliette a pu, n o , e n è e sc de théâtr nous exprimer sur l’expérience à apprendre âtre, bénéficier de îtrise plutôt a é dans ce th fessionnels. Si on m de jouer en ro e p il c rs fi u if d te d’ac plus iller gue, c’est ents, trava bien la lan ut respecter les acc s quelques fa pri anglais : il gestuelle. On a ap r la mise en su nt l’oral et la On a travaillé aussi -bas nous o , là s. e s u é ss iq a n p rs n tech e u B jo e ig e : B s quatr scène. Et le ire un peu de tourism alace… c’est P fa permis de allery, Buckingham jour, ils ont sé lG la Nationa res  !  » Le temps du de plusieurs d e n é o id L u r, g e sup tre visite ée au théâ roit à une aussi eu d oniens et d’une soir d n théâtres lo urs. e spectate en tant qu

L

page

7

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


I m mersion a lb u m L’ p hotos en culture étrangère

à préparer un séjour Chaque année, vous êtes nombreux core en Allemagne. à l’étranger, en Angleterre ou en dants, de culture on sp rre co s de ec av s ge an ch d’é ion as L’occ découvertes ! différente, mais aussi de nombreuses Flensburg

aville e Tourl d A P de classe G 3 SE marades a s c e l rs u r le t u sement. th po Coralie e minutieu e

ou

e, t par des préparen Angéliqu n, Pierre, Un séjour qu’ils n va être hébergés ville… so Ja , ri it . ’o e mai, Dim rtsmouth r visiter la parce qu Au mois d quatre jours à Po hension, surtout sh & chips, d’alle musée Titanic, ré fi t le p s n , p u atelier passero tester le ile de Beaulie petite a il y a une b availlé en i hâte de « Même s’ ccueil, on a auss usée de l’automo mais on a aussi tr ’a m le familles d la cathédrale, le e qui nous sera uti ir ir o la v u a b a ir c n o O uv pprend d etc. On a r les spécialités su r cuisine en atelie ues et britanniq ù on a fabriqué o thème couture, sur le s c sa ènera m m des e On les . is pour la , g n n a »   Enfi   s. u o n repas au avec offrir un pouvoir s’ t aussi prévu de on pub, ils s desserts et des e vendre d ls ont eux-mêmes ’i u q x u bijo fabriqués.

Portsm

Guernes

ey

pour Depuis l’a n Bail échan dernier, le collège de Portg High Sch e avec le Saint Sa mp oo Claire-Este l de Guernesey. son’s ll E élèves de ee, Johan ou encore loïse, 3 anglo-norm , iront en mai visi Tom, te a Hugo  ». M nde, «  sur les pas d r l’île e a des mails is avant ça, ils ont é Victor cha avec leurs correspon ngé dants.

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

6

les 3 e de

Port-Bail

« Ce qui no c’est de p us plaît dans cet é ouvoir parl c er avec de hange, anglais de s jeunes n les connaît otre âge, apprendre àm re de pouvoir avant d’y aller. On ieux les rencon a hâte l’île, leurs tre coutumes… r, de découvrir d’un unifo comme le rme au co port llège ! »

pour

les 4 et 3 e 22 élèves d de Cerisy-l u a-Salle et Lô et 26 él collège Pasteur de Sai Saint-Lo nt èv - Chloé : Desjardins d es du collège Heurgon « Le premie e Cerisy-la-S r co nt passé. On s’ alle particip au même éc est vraiment act s’est bien ent Les ha bien entend Allemands fin 2012, à nge et sont allés 10 jour us. sont très s, chaleure F sympas, Fin mai, ils lensburg, en Allemagne ux, joyeux. re . l’occasio On a eu correspondan cevront à leur tour leur n au s pour Noë de découvrir leurs trad ssi ts allemands. tout d’abor itions l. Ce qui nous Mais c’es d, retour su a marqué t qu’ r Allemagne, avec Julien, le séjour en matin, on mange de la char aussi, midi et soir !  Alban, Sarah cuterie » et

our les ondres p

e

hal 4e de Bré

ège La ves du coll telier lè é 8 1 r, un a 14 févrie de suivre Du 11 au la chance kespeare’s Globe u e t n o e a ce Vanlé au Sh Londres, sur la piè s availlons u théâtre à o tr n s r u u o o N p « et Theatre : Roméo et Juliette a pu, n o , e n è e sc de théâtr nous exprimer sur l’expérience à apprendre âtre, bénéficier de îtrise plutôt a é dans ce th fessionnels. Si on m de jouer en ro e p il c rs fi u if d te d’ac plus iller gue, c’est ents, trava bien la lan ut respecter les acc s quelques fa pri anglais : il gestuelle. On a ap r la mise en su nt l’oral et la On a travaillé aussi -bas nous o , là s. e s u é ss iq a n p rs n tech e u B jo e ig e : B s quatr scène. Et le ire un peu de tourism alace… c’est P fa permis de allery, Buckingham jour, ils ont sé lG la Nationa res  !  » Le temps du de plusieurs d e n é o id L u r, g e sup tre visite ée au théâ roit à une aussi eu d oniens et d’une soir d n théâtres lo urs. e spectate en tant qu

L

page

7

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


! ; s ) e g è l l o c s o v s an

bouge d

;-)

Cargö Cult’, le 23 mai. C’est une soirée de restitution des projets pédagogiques portés par le Cargö. La scène de musiques actuelles de Caen accompagne en effet « Rock your village » et les collégiens ont eu l’occasion d’aller en visiter les salles de concert, les loges et studios d’enregistrement. Les participants au projet sont pour beaucoup musiciens déjà. Alors découvrir de plus près le métier, forcément, ils étaient conquis !

;-)

Création rock

à Percy

Quinze élèves du collège de Percy sont en pleine création artistique à travers « Rock your village ». Ce projet, entre musique et patrimoine, se fait en partenariat avec la scène caennaise Le Cargö et avec la participation du groupe The Lanskies.

N ews

PRINTEMPS 2013

8

fondé à Saint‑Lô, qui commence à se faire bien connaître, The Lanskies. Le chanteur, Lewis (qui a été lui aussi élève au collège de Percy !) et le guitariste, Florian, viennent nous aider et répéter avec nous presque une fois par mois depuis novembre. » Objectif  : un enregistrement et un concert à Percy, ce printemps. Il est également prévu de les entendre à l’occasion de

;)

Élèves en 3e au collège du Moulin de Haut, à Percy, Mathilde, Loïs, Pauline, Louise et Agathe font partie de l’aventure. Les P’tites News les ont rencontrées en février, alors qu’elles étaient en train de travailler sur les paroles d’une chanson, un morceau poprock composé pour « Rock your village  »  : «  C’est vraiment un super projet, pour lequel on est accompagnés par un groupe, P’ Les tites page

Quinze élèves de 3e et trois enseignants au total participent au projet, qui passe aussi par du travail de communication : reportages, actualisation du blog, affiches, etc. « Rock your village » est sur Facebook et sur le site web du collège : college-du-moulin-dehaut-percy.etab.ac-caen.fr

k

Entre

Angleterre et Normandie Stephen Lecureur,

professeur d’EPS et

référent du projet

« Rock your village est un projet qui allie de nombreuses disciplines, avec un volet patrimoine. D’après l’histoire de Guillaume le Conquérant et les liens entre Angleterre et Normandie.  Un couplet de la chanson évoque d’ailleurs ces liens à travers les âges. La chanson est aussi en anglais, par choix ; notamment parce qu’une partie des élèves sont d’origine britannique. »

;- )

Ça

Mené de A à Z par les élèves

Claudine André,

professeur

de technologie

« Le projet est transversal. Différents ateliers sont l’occasion de le travailler, y compris les ateliers portage de projets, pendant lesquels les élèves apprennent à fonctionner en autonomie, même si on est là pour les accompagner. Le premier objectif de l’atelier a été de réaliser la maquette de la pochette du CD puisque la chanson va être enregistrée en condition professionnelle. »

k

page

9

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


! ; s ) e g è l l o c s o v s an

bouge d

;-)

Cargö Cult’, le 23 mai. C’est une soirée de restitution des projets pédagogiques portés par le Cargö. La scène de musiques actuelles de Caen accompagne en effet « Rock your village » et les collégiens ont eu l’occasion d’aller en visiter les salles de concert, les loges et studios d’enregistrement. Les participants au projet sont pour beaucoup musiciens déjà. Alors découvrir de plus près le métier, forcément, ils étaient conquis !

;-)

Création rock

à Percy

Quinze élèves du collège de Percy sont en pleine création artistique à travers « Rock your village ». Ce projet, entre musique et patrimoine, se fait en partenariat avec la scène caennaise Le Cargö et avec la participation du groupe The Lanskies.

N ews

PRINTEMPS 2013

8

fondé à Saint‑Lô, qui commence à se faire bien connaître, The Lanskies. Le chanteur, Lewis (qui a été lui aussi élève au collège de Percy !) et le guitariste, Florian, viennent nous aider et répéter avec nous presque une fois par mois depuis novembre. » Objectif  : un enregistrement et un concert à Percy, ce printemps. Il est également prévu de les entendre à l’occasion de

;)

Élèves en 3e au collège du Moulin de Haut, à Percy, Mathilde, Loïs, Pauline, Louise et Agathe font partie de l’aventure. Les P’tites News les ont rencontrées en février, alors qu’elles étaient en train de travailler sur les paroles d’une chanson, un morceau poprock composé pour « Rock your village  »  : «  C’est vraiment un super projet, pour lequel on est accompagnés par un groupe, P’ Les tites page

Quinze élèves de 3e et trois enseignants au total participent au projet, qui passe aussi par du travail de communication : reportages, actualisation du blog, affiches, etc. « Rock your village » est sur Facebook et sur le site web du collège : college-du-moulin-dehaut-percy.etab.ac-caen.fr

k

Entre

Angleterre et Normandie Stephen Lecureur,

professeur d’EPS et

référent du projet

« Rock your village est un projet qui allie de nombreuses disciplines, avec un volet patrimoine. D’après l’histoire de Guillaume le Conquérant et les liens entre Angleterre et Normandie.  Un couplet de la chanson évoque d’ailleurs ces liens à travers les âges. La chanson est aussi en anglais, par choix ; notamment parce qu’une partie des élèves sont d’origine britannique. »

;- )

Ça

Mené de A à Z par les élèves

Claudine André,

professeur

de technologie

« Le projet est transversal. Différents ateliers sont l’occasion de le travailler, y compris les ateliers portage de projets, pendant lesquels les élèves apprennent à fonctionner en autonomie, même si on est là pour les accompagner. Le premier objectif de l’atelier a été de réaliser la maquette de la pochette du CD puisque la chanson va être enregistrée en condition professionnelle. »

k

page

9

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


P ense- B ête Pourquoi mon colleg e s’appelle...

P êLE À lire

+ Théa pour l’éternité, de Collection Soon, Éditions

N ews

PRINTEMPS 2013

page

Syr

Florence Hinckel

Théa est une adolesce os, 2012 nte comme une autre. ceci près qu’elle vit seu le avec sa mère qui est À ancienne présentatrice une tél vieillir. Un jour, Théa est é, angoissée à l’idée de con Jones qui lui propose d’i voquée par le professeur ntégrer un programme vise à éradiquer le vie qui illi mère, elle accepte. Ma ssement. Poussée par sa is ce choix ne sera pas sans conséquences …

ecurite s e t u o t n e r a Le c

10

Une sélect n réalisée avioec la biblioth ue départemenèq ta de prêt le

la passion du livre et de la musique dans les bibliothèques de la Manche

ue e la bibliothèq anche et comm baptisé Jacques M la de es ol é Comme cinq éc collège de Coutances a ét évert découvre Pr , le de Cherbourg mage au poète. Jacques années 1930. Il m s ho le ns en da t, er ue Prév Hag , à Omonville-la éprend de La la région et s’ aison quarante ans plus tard y achète une m vra définitivement, vi leur Petite, où il Janine, jusqu’à ril e m m fe sa avec av 11 le décédé mort. Prévert, -la-Petite auprès lle vi on m O d’ etière ie des rré dans le cim hèle. La maison, qui fait part hui 1977, est ente d’ ic ur M jo , le au t fil es sa de che, de sa femme et conseil général de la Man du s de Prévert. sites et musée diée à l’univers entièrement dé

Les P’tites

êLe

biblio.manche.fr

ert Jacques Prev

D’ici la fin de l’année, tou de 6e de la Manche aur s les élèves on d’une opération de sen t bénéficié sibilisation à la sécurité routière. L‘a nim en place par le consei ation, mise l général, les principaux de collège, les enseignants et la prévention routière, deux temps : présentat s’organise en ion théorique des règles de sécuri té déplacements domicile-a (dans les lors de la montée à bo rrêt de bus, rd encore à la descente sur du car ou puis exercices pratique la chaussée) s d’évacuation d’urgence. À l’issue de la séance, chacun repart avec un d’information, une réglet e plaquette te thématique et un brassard réfléchiss ant.

M

À voir

À écouter u + Mama Rosin – Bye bye Bayoco

itées Les musiques cajun et zyde revis Ces par un groupe venu de Suisse. des es cell gine l’ori à musiques sont e ; populations francophones de Louisian de et s blue m’n’ ryth s, blue mélanges de nnes, musiques traditionnelles europée nnes. bée cari s ence influ s avec quelque côté Les Mama Rosin en ont adopté le e ergi l’én tant ajou y en , sant festif et dan r leur et les guitares du rock’n’roll, pou dernier album «Bye Bye Bayou».

Chaque mois, retrouve les coups de cœur des discothécaires de la BDP sur le discoflux de biblio.manch e.fr

+ Le jour des corneilles

Sortie en DVD : 6 mars 2013  Un film de JeanChristophe Dessaint Avec les voix de Jean Reno, Lorànt Deutsch, Isabelle Carré…

Courge vit au cœur de la forêt avec son père l’Ogre qui règne en maître et interdit à son fils toute sortie. Courge grandit isolé du reste du monde, jusqu’au jour où son père a « versé du toit  ». Le garçon est obligé de se rendre dans le village le plus proche… •Le site web du film : lejourdescorneil les-lefilm.com Ce film a bénéficié de la collaboratio n de la Maison de l’image de Basse-Normandie. (maisondelimage-bn.fr) Les P’tites page

11

N ews

PRINTEMPS 2013


P ense- B ête Pourquoi mon colleg e s’appelle...

P êLE À lire

+ Théa pour l’éternité, de Collection Soon, Éditions

N ews

PRINTEMPS 2013

page

Syr

Florence Hinckel

Théa est une adolesce os, 2012 nte comme une autre. ceci près qu’elle vit seu le avec sa mère qui est À ancienne présentatrice une tél vieillir. Un jour, Théa est é, angoissée à l’idée de con Jones qui lui propose d’i voquée par le professeur ntégrer un programme vise à éradiquer le vie qui illi mère, elle accepte. Ma ssement. Poussée par sa is ce choix ne sera pas sans conséquences …

ecurite s e t u o t n e r a Le c

10

Une sélect n réalisée avioec la biblioth ue départemenèq ta de prêt le

la passion du livre et de la musique dans les bibliothèques de la Manche

ue e la bibliothèq anche et comm baptisé Jacques M la de es ol é Comme cinq éc collège de Coutances a ét évert découvre Pr , le de Cherbourg mage au poète. Jacques années 1930. Il m s ho le ns en da t, er ue Prév Hag , à Omonville-la éprend de La la région et s’ aison quarante ans plus tard y achète une m vra définitivement, vi leur Petite, où il Janine, jusqu’à ril e m m fe sa avec av 11 le décédé mort. Prévert, -la-Petite auprès lle vi on m O d’ etière ie des rré dans le cim hèle. La maison, qui fait part hui 1977, est ente d’ ic ur M jo , le au t fil es sa de che, de sa femme et conseil général de la Man du s de Prévert. sites et musée diée à l’univers entièrement dé

Les P’tites

êLe

biblio.manche.fr

ert Jacques Prev

D’ici la fin de l’année, tou de 6e de la Manche aur s les élèves on d’une opération de sen t bénéficié sibilisation à la sécurité routière. L‘a nim en place par le consei ation, mise l général, les principaux de collège, les enseignants et la prévention routière, deux temps : présentat s’organise en ion théorique des règles de sécuri té déplacements domicile-a (dans les lors de la montée à bo rrêt de bus, rd encore à la descente sur du car ou puis exercices pratique la chaussée) s d’évacuation d’urgence. À l’issue de la séance, chacun repart avec un d’information, une réglet e plaquette te thématique et un brassard réfléchiss ant.

M

À voir

À écouter u + Mama Rosin – Bye bye Bayoco

itées Les musiques cajun et zyde revis Ces par un groupe venu de Suisse. des es cell gine l’ori à musiques sont e ; populations francophones de Louisian de et s blue m’n’ ryth s, blue mélanges de nnes, musiques traditionnelles europée nnes. bée cari s ence influ s avec quelque côté Les Mama Rosin en ont adopté le e ergi l’én tant ajou y en , sant festif et dan r leur et les guitares du rock’n’roll, pou dernier album «Bye Bye Bayou».

Chaque mois, retrouve les coups de cœur des discothécaires de la BDP sur le discoflux de biblio.manch e.fr

+ Le jour des corneilles

Sortie en DVD : 6 mars 2013  Un film de JeanChristophe Dessaint Avec les voix de Jean Reno, Lorànt Deutsch, Isabelle Carré…

Courge vit au cœur de la forêt avec son père l’Ogre qui règne en maître et interdit à son fils toute sortie. Courge grandit isolé du reste du monde, jusqu’au jour où son père a « versé du toit  ». Le garçon est obligé de se rendre dans le village le plus proche… •Le site web du film : lejourdescorneil les-lefilm.com Ce film a bénéficié de la collaboratio n de la Maison de l’image de Basse-Normandie. (maisondelimage-bn.fr) Les P’tites page

11

N ews

PRINTEMPS 2013


T OUT s'explique e

Développement durabl

Les 26 ENS de la Manche

sont ENS : espace naturel sensible. Ils Bois che. Man la s au nombre de 26 dan ais de d’Ardennes, cap de Carteret, mar ntenir mai r pou s égé Lestre, ... : tous sont prot et de rels natu eux mili de rsité une dive ces espè en es rich paysages, eux-mêmes i Parm s. able arqu rem s tale végé et animales un i auss nt ente ces sites, certains prés fours à patrimoine bâti exceptionnel. Les fours des : ple  exem chaux de Cavignye , par loitation construits au XIX siècle pour l’exp n’est vité acti e Cett . industrielle du calcaire aux et … istes tour aux t plaî site le s plus, mai plus e uièm cinq le t chauves-souris, dont c’es che ! important site d’hivernage dans la Man me des visites et U Retrouvez le programENS sur animations dans les planete.manche.fr

Nouvelles technologies

La numerisation

des

terminé : après le Le règne du 35 mm argentique est numériques au s son, les images sont aussi devenue ter du nouveau ache ent doiv s salle cinéma.  Du coup, les re équipements matériel : projecteurs, serveurs ou encotiplexes ont été mul Les 3D. en s spécifiques aux film s les petites salles ont suivi les premiers à le faire, mai e e derrière les États-Unis plac 3 la et la France est à de ses salles. Dans et la Chine, pour la numérisation salles de cinéma 26 les 3, 201 la Manche, d’ici fin itinérants) seront (exploitants privés, associatifs ou du cinéma et de l ona nati tre (cen équipées. Le CNC me le conseil com , l’image animée) et les collectivités ncièrement fina nt gne mpa acco che, général de la Man investir doit salle ce changement qui a un coût  : une er. éris num à n écra près de 100 000 € par

cinemas

CONCOURS VIDÉO

L’

actu du Net

Un prix rien que pour vous ! À travers sa web tv, TV Manche, le con seil général vous invite à participer à son concours de création vidéo : un des prix est réservé aux collégiens. Alors, à vos caméras ! Ce qui compte, c’est que votre vidé o montre « le meilleur de la Manche », à images innovantes, décalées, drôles ou esthétiques. Le choix du sujet est travers des devra durer entre 1,30 et 5 minutes . N’hésitez pas à faire preuve d’imagin libre, mais il ation ! Organisé du 1er mars au 31 mai 201 3, le prix des collégiens est ouvert aux dans le cadre d’un travail personn vidéos créées el ou collectif (groupe de 40 pers onnes maximum), effectué au collège, en centre de loisi rs ou autre club.

Votre projet une personn doit être encadré par éducateur, e majeure (animateur, en « une seule vi seignant). Attention, déo par élève ou groupe d participant ’é admise.  » L lèves participant sera début juin… e verdict sera rendu gagner une Alors pour tenter de ca ciné et la p méra, des places de os à un tourna sibilité de participer g créatif et m e TV Manche, soyez on qui bouge ! trez‑nous la Manche

U Retrouvez to utes le règlemen

t sur :

les infos et

U Contact : 02 33 0

55 550 (Pôle multim éd ou tvmanch ia)  e@manche .fr

Le savais-tu ?  Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

12

Le principe de la projection numérique repose sur une petite puce d’environ 2,5 cm, constituée d’un peu plus de 2 millions de micro-miroirs orientables !

page

13

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


T OUT s'explique e

Développement durabl

Les 26 ENS de la Manche

sont ENS : espace naturel sensible. Ils Bois che. Man la s au nombre de 26 dan ais de d’Ardennes, cap de Carteret, mar ntenir mai r pou s égé Lestre, ... : tous sont prot et de rels natu eux mili de rsité une dive ces espè en es rich paysages, eux-mêmes i Parm s. able arqu rem s tale végé et animales un i auss nt ente ces sites, certains prés fours à patrimoine bâti exceptionnel. Les fours des : ple  exem chaux de Cavignye , par loitation construits au XIX siècle pour l’exp n’est vité acti e Cett . industrielle du calcaire aux et … istes tour aux t plaî site le s plus, mai plus e uièm cinq le t chauves-souris, dont c’es che ! important site d’hivernage dans la Man me des visites et U Retrouvez le programENS sur animations dans les planete.manche.fr

Nouvelles technologies

La numerisation

des

terminé : après le Le règne du 35 mm argentique est numériques au s son, les images sont aussi devenue ter du nouveau ache ent doiv s salle cinéma.  Du coup, les re équipements matériel : projecteurs, serveurs ou encotiplexes ont été mul Les 3D. en s spécifiques aux film s les petites salles ont suivi les premiers à le faire, mai e e derrière les États-Unis plac 3 la et la France est à de ses salles. Dans et la Chine, pour la numérisation salles de cinéma 26 les 3, 201 la Manche, d’ici fin itinérants) seront (exploitants privés, associatifs ou du cinéma et de l ona nati tre (cen équipées. Le CNC me le conseil com , l’image animée) et les collectivités ncièrement fina nt gne mpa acco che, général de la Man investir doit salle ce changement qui a un coût  : une er. éris num à n écra près de 100 000 € par

cinemas

CONCOURS VIDÉO

L’

actu du Net

Un prix rien que pour vous ! À travers sa web tv, TV Manche, le con seil général vous invite à participer à son concours de création vidéo : un des prix est réservé aux collégiens. Alors, à vos caméras ! Ce qui compte, c’est que votre vidé o montre « le meilleur de la Manche », à images innovantes, décalées, drôles ou esthétiques. Le choix du sujet est travers des devra durer entre 1,30 et 5 minutes . N’hésitez pas à faire preuve d’imagin libre, mais il ation ! Organisé du 1er mars au 31 mai 201 3, le prix des collégiens est ouvert aux dans le cadre d’un travail personn vidéos créées el ou collectif (groupe de 40 pers onnes maximum), effectué au collège, en centre de loisi rs ou autre club.

Votre projet une personn doit être encadré par éducateur, e majeure (animateur, en « une seule vi seignant). Attention, déo par élève ou groupe d participant ’é admise.  » L lèves participant sera début juin… e verdict sera rendu gagner une Alors pour tenter de ca ciné et la p méra, des places de os à un tourna sibilité de participer g créatif et m e TV Manche, soyez on qui bouge ! trez‑nous la Manche

U Retrouvez to utes le règlemen

t sur :

les infos et

U Contact : 02 33 0

55 550 (Pôle multim éd ou tvmanch ia)  e@manche .fr

Le savais-tu ?  Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

12

Le principe de la projection numérique repose sur une petite puce d’environ 2,5 cm, constituée d’un peu plus de 2 millions de micro-miroirs orientables !

page

13

Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013


R encontre

i

Comment as-tu fait pour trouver là où se forment les jeunes sapeurs-pompiers ?

avec...

Je me suis d’abord renseigné à la caserne de Valognes, la plus proche de chez moi. Je suis venu, je me suis présenté. J’ai vu le capitaine Marie qui m’a demandé une lettre de motivation. J’y ai parlé de mon envie de suivre une vraie formation mais aussi d’aider son prochain, du goût pour le contact avec les autres, l’esprit de groupe… On est recruté d’abord sur nos ambitions et nos engagements. Le recrutement d’un JSP, jeune sapeur-pompier, se base aussi sur des critères de santé.

Alexis, r u e p a s jeune

pompier

Chaque samedi, tu te lèves de bonne heure pour suivre ta formation. Ce n’est pas trop dur ?

Le métier me passionne. Depuis tout petit, je veux devenir pompier. C’est vrai qu’il faut se lever ; tous les samedis, on doit être là de 8h30 à 12h30. C’est du bénévolat, de l’engagement pur. On n’est pas obligé. Et c’est vrai que parfois, on peut se poser la question « Mince, pourquoi je suis là ? » Mais c’est bien ce que Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

14

E st-ce que tu saurais nous dire d’où te vient cette passion ?

Ça a toujours été mon rêve. C’est difficile à dire… Il n’y a pas un pompier dans la famille ! Par contre, j’ai toujours aimé regarder les émissions télé qui parlent des pompiers. Ça doit être ce qui m’a donné envie de découvrir par moi-même ce que c’est exactement.

Et as-tu pu t’entraîner sur la grande échelle ?

Oh non, les JSP ne sont pas habilités pour ça. L’objectif de notre formation, c’est de pouvoir passer le brevet de jeune sapeur-pompier, reconnu par l’État. Il faut avoir seize ans. On peut après suivre la formation pour sapeurpompier volontaire ou passer le concours pour devenir professionnel. Ce que je compte faire.

Lors d’une cérémonie de clôture de fin d’année, les JSP participent à des démonstrations opérationnelles incendie et secourisme. Ce sera en juillet, à Bricquebec pour les JSP du Clos Normand.

i

 s-tu déjà eu l’occasion de A porter secours à quelqu’un?

Dans la vie, je n’en ai jamais eu l’occasion. En tant que JSP, on n’a pas encore le droit d’intervenir. Pendant quatre ans, on suit la formation. Il y a d’abord de la théorie, en classe. Ce n’est pas rien. Il y a beaucoup de choses à savoir sur le bout des doigts. Et puis il y a les manœuvres.

je veux faire plus tard. Je veux devenir sapeur-pompier professionnel. Et dans tout métier après tout, il y a des hauts et des bas.

i

i

g À savoir

Près de 400 jeunes Manchois de 11-18 ans se forment en ce moment pour devenir sapeurs-po mpiers. Comme Alexis, intégré aux « JSP du Clos Norm and ». Entre deux exercices, il en parle avec .

i

On s’entraîne généralement dans la caserne. On fait des simulations d’incendie, par exemple. À force de répétition, on acquiert les bases comme l’établissement d’une lance à incendie pour éteindre un feu.

U

 E SDIS, c’est quoi ? L Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) est un établissement public, financé par le conseil général, les communes et communautés de communes. Dans la Manche, on compte 47 centres de secours, 2 028 sapeurs pompiers volontaires et 280 professionnels. En 2012, ils ont effectué 31 740 interventions (80% de secours à la personne), soit une Les P’tites moyenne de 86 par jour, c’est-à-dire une toutes les 15 minutes ! page • Plus d’infos sur : sdis50.fr 15

N ews

PRINTEMPS 2013


R encontre

i

Comment as-tu fait pour trouver là où se forment les jeunes sapeurs-pompiers ?

avec...

Je me suis d’abord renseigné à la caserne de Valognes, la plus proche de chez moi. Je suis venu, je me suis présenté. J’ai vu le capitaine Marie qui m’a demandé une lettre de motivation. J’y ai parlé de mon envie de suivre une vraie formation mais aussi d’aider son prochain, du goût pour le contact avec les autres, l’esprit de groupe… On est recruté d’abord sur nos ambitions et nos engagements. Le recrutement d’un JSP, jeune sapeur-pompier, se base aussi sur des critères de santé.

Alexis, r u e p a s jeune

pompier

Chaque samedi, tu te lèves de bonne heure pour suivre ta formation. Ce n’est pas trop dur ?

Le métier me passionne. Depuis tout petit, je veux devenir pompier. C’est vrai qu’il faut se lever ; tous les samedis, on doit être là de 8h30 à 12h30. C’est du bénévolat, de l’engagement pur. On n’est pas obligé. Et c’est vrai que parfois, on peut se poser la question « Mince, pourquoi je suis là ? » Mais c’est bien ce que Les P’tites

N ews

PRINTEMPS 2013

page

14

E st-ce que tu saurais nous dire d’où te vient cette passion ?

Ça a toujours été mon rêve. C’est difficile à dire… Il n’y a pas un pompier dans la famille ! Par contre, j’ai toujours aimé regarder les émissions télé qui parlent des pompiers. Ça doit être ce qui m’a donné envie de découvrir par moi-même ce que c’est exactement.

Et as-tu pu t’entraîner sur la grande échelle ?

Oh non, les JSP ne sont pas habilités pour ça. L’objectif de notre formation, c’est de pouvoir passer le brevet de jeune sapeur-pompier, reconnu par l’État. Il faut avoir seize ans. On peut après suivre la formation pour sapeurpompier volontaire ou passer le concours pour devenir professionnel. Ce que je compte faire.

Lors d’une cérémonie de clôture de fin d’année, les JSP participent à des démonstrations opérationnelles incendie et secourisme. Ce sera en juillet, à Bricquebec pour les JSP du Clos Normand.

i

 s-tu déjà eu l’occasion de A porter secours à quelqu’un?

Dans la vie, je n’en ai jamais eu l’occasion. En tant que JSP, on n’a pas encore le droit d’intervenir. Pendant quatre ans, on suit la formation. Il y a d’abord de la théorie, en classe. Ce n’est pas rien. Il y a beaucoup de choses à savoir sur le bout des doigts. Et puis il y a les manœuvres.

je veux faire plus tard. Je veux devenir sapeur-pompier professionnel. Et dans tout métier après tout, il y a des hauts et des bas.

i

i

g À savoir

Près de 400 jeunes Manchois de 11-18 ans se forment en ce moment pour devenir sapeurs-po mpiers. Comme Alexis, intégré aux « JSP du Clos Norm and ». Entre deux exercices, il en parle avec .

i

On s’entraîne généralement dans la caserne. On fait des simulations d’incendie, par exemple. À force de répétition, on acquiert les bases comme l’établissement d’une lance à incendie pour éteindre un feu.

U

 E SDIS, c’est quoi ? L Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) est un établissement public, financé par le conseil général, les communes et communautés de communes. Dans la Manche, on compte 47 centres de secours, 2 028 sapeurs pompiers volontaires et 280 professionnels. En 2012, ils ont effectué 31 740 interventions (80% de secours à la personne), soit une Les P’tites moyenne de 86 par jour, c’est-à-dire une toutes les 15 minutes ! page • Plus d’infos sur : sdis50.fr 15

N ews

PRINTEMPS 2013


t Ça vau le coup d’œil ! Ils seront sur la scène de Jazz

‘ a gE n d a l À u 17 au 19 mai i DPapillons de Nuit

à Saint-Laurent-de-Cuves. • papillonsdenuit.com

Le 18 mai i Nuit européenne des

musées et Pierres en lumière

deux événements lumineux pour (re) découvrir les musées autrement ! Gratuit.

Du 20 au 23 mai i Championnat

de France UNSS de volley-ball

Dans le cadre du festival Jazz sous les pommiers, du 4 au 11 mai à Coutances, le musicien Thomas de Pourquery a préparé deux concerts avec des jeunes du Coutançais. Ils seront sur scène le 5 mai : •S  alle Marcel Hélie, pour « Crooners » (Big band de l’école de musique de Coutances, orchestre d’Harmonie, orchestre d’élèves de premier cycle et chorale du collège d’Agon-Coutainville) • À la Chambre des Métiers, pour le concert de l’atelier handicap et musique et de l’atelier jazz de l’école de musique de Coutances. Parallèlement, des animations seront proposées toute la journée sur ce thème à l’office de tourisme de Coutances.

U Retrouve tout le festival sur

jazzsouslespommiers.com

(cadets à Tourlaville, cadettes à Valognes), 32 équipes engagées.

mai i Dauu 129 juin er

Les Hétéroclites

à Saint-Lô. • artplume.org

Du 30 mai au 2 juin i Festival du livre

de jeunesse et de BD

à CherbourgOcteville. • festivaldulivre.com

Les Pt'ites news 9  

publication cg 50 jeunes