Issuu on Google+

juin 2011 - N°4

s e t i t ’ P s Le

s w e N

Avec Alex, Chloé et leur chien Teurgoule !

Le magazine des collégiens de la Manche

SPOT 50de réduction 100teesuarcotisvités ! sur

page 2

S O T O H P M U B L A usique Fête de la m page 3

S E É D I S E N N O B LE COIN DES vent le Un atelier dans page 4

S ommaire 2 3 4 5

L’actu L’album photos Le coin des bonnes idées Pense-bête Ça vaut le coup d’œil 6 Tout s’explique 7 Rencontre avec... 8 Pêle-mêle


L’ actut aPour vec

e e s i o h c n a m e s s e n u e j a l

Spot 50, c’est un chéquier d’une valeu r totale de 100 euros. Dès la rentrée prochaine, à cha que coupon  : une réduction pour pratiquer une ac tivité culturelle, sportive ou de loisirs. Les P’tites News ont demandé plus de détails sur Spot 50 à Stéphane Mœris, directeur de l’éducation, de la jeunesse et des spo rts au conseil général de la Manche. Z Pourquoi le conseil général met-il en place Spot 50 ?

L’objectif est de faciliter l’accès aux sports, à la culture et aux loisirs. Tout d’abord de faire découvrir et d’inciter le plus grand nombre de jeunes, chez les 11-15 ans, à pratiquer des activités. Le chéquier est nominatif et offre des coupons de réductions d’un montant total de 100 euros, moyennant une participation des familles de 10 euros. Les bénéficiaires d’une bourse départementale bénéficieront de 5 euros supplémentaires pour en atténuer le coût d’achat.

Z Qui peut bénéficier de Spot 50 ?

Spot 50 est proposé à tous les collégiens et à tous les 11-15 ans. Parce que les collégiens sont le public de compétence du conseil général et parce que c’est l’âge des découvertes. Le Département mène déjà de nombreuses actions en faveur de la jeunesse, dans les collèges et au cœur des territoires : appels à projets « Europe », « développement durable », « langues vivantes », « culture » et «  sport  » dans les collèges, actions territoriales en faveur de la jeunesse, soutien à des manifestations pour les jeunes, financement du dispositif AJIR (Actions Jeunes Initiatives Responsabilités) afin de promouvoir et de valoriser la capacité d’initiative des jeunes Manchois de 11 à 25 ans…

© Dynamo+ 2011

Il manquait une corde à cet arc, pour soutenir l’accès de tous aux loisirs. Nous n’avons voulu laisser aucun jeune sur le bord de la route, y compris ceux non scolarisés.

Z Comment obtenir Spot 50 ?

Il y a le site t-jeune.manche.fr, avec une rubrique dédiée à Spot 50. On pourra bientôt s’y inscrire et payer en ligne. Des formulaires d’inscription papier seront également disponibles dans les collèges, maisons familiales et rurales ainsi que dans les bureaux et points d’information jeunesse. Le chéquier sera envoyé au domicile du demandeur à réception des 10 euros. Les coupons de réduction seront valables auprès de toutes les structures partenaires de Spot 50  : clubs sportifs, structures culturelles (écoles de musique…), associations, salles de cinéma, piscines, musées, etc. Plus de 1 200 organismes accepteront ces coupons dès la rentrée 2011. Le chéquier permettra de réduire le coût des licences sportives, des manifestations sportives payantes, des spectacles, des séances de cinéma, mais aussi de se déplacer avec les lignes de bus « Manéo Service » au moyen de cinq coupons transport…

U Pour tout savoir sur Spot 50 : t-jeune.manche.fr / 02 33 055 550 Tu peux laisser ton mail sur le site pour être averti dès que l’achat en ligne du chéquier sera ouvert !

i Visite au conseil général à l’occasion

de l’installation de la nouvelle assemblée © Dyn

amo+

2011

Les P’tites

Les délégués de classe du collège Challemel Lacour d’Avranches ont visité la Maison du Département et assisté à l’installation de la nouvelle assemblée le 31 mars dernier. L’occasion pour eux de nous faire part de leurs impressions.

Tiphaine, 3e verte : « C’est impressionnant. Il y a beaucoup de monde ! » Florine, 6e jaune : « C’est bien organisé. Les gens sont respectueux entre eux et ne se coupent pas la parole. » Lucien, 6e bleue : « Je m’attendais à plus de candidats pour être président. » Charlotte, 6e verte : « Dommage qu’il n’y ait pas plus de femmes élues ! » Laureline, 5e verte : «  Chacun donne son opinion, comme au conseil de classe. »

N ews

juin 2011

page

2


L’ album

photos

Avec l’Ensemble de Basse-Normandie

Le 14 mai, sur la scène de l’Agora à Équeurdreville, 250 élèves de cinq écoles de musique du Nord -Cotentin (Les Pieux, Valognes, Barneville-Carteret, Beaumont-Hague et Bricquebec) se réunissaient pour jouer un morceau original, com posé spécialement pour eux par Jacques Petit. Des musiciens professio nnels de l'Ensemble de BasseNormandie se sont joints aussi à ce projet. Valoris (13 ans, violon alto), Marie (12 ans, violon), Aurélie (15 ans, piano) et Lucas (14 ans, saxo) étaient de l’expérience  : « C’est très impressionnant et très différent de ce que l’on fait d’habitude. Déjà , on est très nombreux… on ne se connaît pas tous. Et on joue du cont emporain. Il faut arriver à suivre le compositeur, à se repérer. C’est vraim ent nouveau pour nous. » • Retrouvez un reportage sur cette soirée concert exceptionnelle sur culture.manche.fr

Fa,

si,

la…

musique !

Le 21 juin, c’est l’été et de puis 30 ans, c’est aussi la fête de la musique . Les P’tites News sont allées à la rencontre de je unes musiciens qui ont travaillé pendant des mo is pour le rendez-vous musical qui aura marqué le ur année 2011.

scène Sur la rs » se une amateuus les pommiers propousique, x u a m so vis écoles de ival Jazz

« fest siciens rte aux 0 ans, le rs », ouve armi les 700 mu vert u te a Depuis 1 m A rs. P vis aux cques Pré s amateu scène « A collège Ja uentin… 70 u pes… tou d u ro le g ra o s, la ch ment, Q chorale ger et e année, Léa, Clé tt , e e c d s il li th ’est parta il a c M s, , rt e accue e c c n n d et de es co es). Maxe ner à fon r eux, « l n u o o d P (Coutanc t. se n e ival dans ssaie d compose oir ce fest ans de v nts. On e élèves la ’a e d m ti e n c n se s 30 nos e cha ce sont le iment un exprimer rs C’est vra iculière : . rt ir el plusieu a u is p q la st le p e faire e pour un ir e année é a tt tr rs e e is c t g iv E n re . n t en notre ville pommiers ! » Un a teurs » on vril. les aux Ama u mois d’a is a v , A ô « L te Jazz sous n in è a S sc à la y, and s de formation it au Norm dio. C’éta u st n e , CD

musique Pour la Fête de mula nauté de communes

la com L'école de musique de r les plus de 300 élèves pou lle uei acc in rta Mo de . Le ire rito ter le pour animer initier à la musique, et ipe équ son et s, rra ques Da directeur de l’école, Jac ue. siq mu la de te Fê la ée organisent chaque ann né don m’a i de la musique qu « C’est d’ailleurs la Fête ce Ali dit , nt » me er d’un instru envie d’apprendre à jou (12 mé olo rth Ba et ) (14 ans (12 ans). Avec elle, Éloïse l ou en groupe, découvrir seu er jou t peu on i « Ic ans) : . On et différentes musiques différents instruments utres d’a tre con jouer, on ren vient pour le plaisir de ment mo un st c’e ue, la musiq musiciens... La Fête de ant dev présente notre travail un peu particulier. On st c’e is ma tous très à l’aise, un public... On n’est pas » e !  hm nce, et du ryt sympa. Il y a de l’ambia

page

3

Les P’tites

N ews juin 2011


;s -)

Le

C oin dée des bonnes i

k

Laurence

Poncet,

principale du collège

Jules-Ferry

de Querqueville

) ; dans le vent

Un atelier

Grâce à l’aide obtenue du conseil général dans le cadre de l’appel à projets « sport », l’année scolaire 2010-2011 a été celle du lancement d’une section voile sportive pour les collégiens de l’agglomération de Cherbourg. Des élèves de Jules-Ferry, à Querqueville, et de Diderot, à Tourlaville, ont déjà bénéficié de cours pendant la phase expérimentale : l’atelier voile. « On a des cours théoriques et pratiques… Bien sûr, ce qu’on préfère, c’est être sur l’eau ! » Bérénice, Claire-Marie, Jeanne, Mathilde et Yann-Philip sont en 4e. Une fois par semaine, le jeudi après-midi, ils viennent à l’école de voile de Cherbourg pour suivre une activité voile sportive. « Avec l’atelier voile, on découvre la mer, la navigation, les bateaux. On préfère le catamaran, plus grand que l’optimist. Et les filles d’ajouter : « En plus, on est à trois dessus… on peut papoter ! (rires) » Papotages tolérés, à condition de ne pas oublier qu’on est bien là pour apprendre. Apprendre à manœuvrer, à virer de bord, à différencier les voiles, à faire des nœuds... Et on s’initie au vocabulaire marin : bôme (1), drisse (2), écoute (3)… Il faut suivre attentivement les instructions du moniteur, François. « J’ai par classe voile huit élèves du collège de Querqueville et huit élèves du collège de Tourlaville, explique-t-il. Le but du jeu, c’est qu’ils continuent l’an prochain. » Dès septembre 2011, l’atelier voile va devenir la section voile sportive, ouverte aux neuf collèges de l’agglomération de Cherbourg. « Il faudra alors progresser plus vite, faire des régates. » Pour l’année test, les élèves ont fait un tour d’horizon de la pratique de la voile. « Alors que ces jeunes n’y connaissaient rien, continue  François, ils ont aujourd’hui la possibilité d’apprendre à être autonomes en navigation.» N’est-ce pas la moindre des choses pour des habitants du bord de mer  ?  «  C’était dommage que nos élèves ne puissent pas pratiquer la voile de manière plus poussée  », confirme Frédéric Trefeu, principal adjoint du collège Diderot de Tourlaville. «  On a les structures, avec les écoles de voile de l’agglomération. Il faut se donner les moyens de les ouvrir au plus grand nombre.» Pour ses débuts, la section voile sportive propose une vingtaine de places aux élèves de 5e et 4e des collèges de la communauté urbaine de Cherbourg. Si le succès est au rendez-vous, les effectifs grandiront.

U Plus d’infos sur les appels à projet dans la rubrique Espace Pro/enseignant du site parent.manche.fr

Les P’tites

N ews

juin 2011

page

4

(1) (2) (3)

bôme : barre rigide qui permet d'orienter la grand-voile d'un voilier (voile à l’arrière du mât) drisse : cordage servant à hisser une voile ou une vergue (pièce fixée au mât et qui porte une voile) écoute : cordage servant à régler l’angle de la voile et sa prise au vent

« Je suis adepte de la voile et je trouvais effectivement dommage que nos élèves qui habitent en bord de mer ne la pratiquent pas. Dans notre établissement, on n’avait pas beaucoup d’activités nature, hormis la course d’orientation… On a donc développé un atelier voile, en deux temps : la voile pour tous, pour la faire découvrir à un maximum d’élèves, et l’ouverture d’une section voile sportive, pour ceux qui souhaitent poursuivre. L’objectif : mieux faire connaître le monde maritime et former des jeunes sportifs de haut niveau. Le sport a besoin d'une multitude d’adeptes mais aussi de modèles. »

La voile accessible

à tous

Pour permettre aux activités voile d’exister dans les établissements scolaires de la communauté urbaine de Cherbourg (CUC), les collectivités apportent leur aide. Celle de la CUC est financière et logistique. Les communes et le conseil général de la Manche ont aussi été sollicités, ce dernier à travers l’appel à projets « sport ». Ces soutiens permettent d’offrir la pratique de la voile aux élèves inscrits. C’est gratuit pour les familles, hormis l’investissement dans des vêtements adaptés.

l


Inscription aux es transports scolair

15 juillet (29 Vos parents ont jusqu’au e) pour vous qu oni ctr juillet par voie éle laire pour sco e vic ser néo inscrire à Ma rip nsc tion est l’année prochaine. La réi transports. sur cette année facilitée es préfich des à manche.fr grâce t les données remplies qui conser ven Manéo ser vice des années précédentes. de cars que scolaire, c’est le réseau Manche fait la de l le conseil généra les enfants s tou ire du con r circuler pou , et les moins du primaire à la terminale initiale, hors de 18 ans en formation g et Saintour erb Ch agglomérations de scolaire. nt me sse bli éta r Lô - dans leu (3/4 ités t lim Les temps de trajet son si aus x pri le d’heure maximum), et sif. res dég et e air fait grâce à un tarif for ort.manche.fr Inscriptions sur transp 5 550 Plus d’infos : 02 33 05

u d e t la t s e C’e f CINEMA

P ense- B ête

t u o t r u s t u To si T jeune À enregistrer dans ses favoris, la nouv elle page web proposée sur le site du conseil géné ral de la Manche : t-jeune.manche.fr. On y trouve «  Tout sur tout si T jeune ». Loisirs, études, transports, actualités, santé… Tous les centres d’intérêt des ados trouvent écho sur T jeune. Les P’tites News y ont auss i élu domicile !

Sorties nature avec le CDT de la Manche cherandonnee.com

À feuilleter sur www.man

Du samedi 25 juin au vendredi 1er juillet 2011, partout en France , les salles de cinéma proposent de profiter de prix réduits. Le principe : pour l'achat d'u ne première place au tarif en vigueur, une car te Fête du Cinéma est remise au spectateu r pour accéder à volonté à toutes les séance s suivantes, pour 3 euros. Ces sept jours de cinéma à prix réduit sont organisés depuis 1985. C’est l’un des événements les plus attr actifs pour les jeunes spectateurs : près de la moitié du public de la Fête du cinéma a mo ins de 25 ans.

Ça vaut le coup d’œil !

Les animations che des sites et musées de la Man n vers les profondeurs, le visiteur

ersio patrimoine de la Manche se l'imm pour Avec le réseau des sites et musées, le ge dans la mer de la Manche plon s itime mar es stoir d’hi fait t, vivan et e rich ne imoi patr . . Un tacle uvre déco ter du spec de châteaux et fortifications, profi et agricoles, d’héritages artistiques, s ction colle s leur e-musée du Cotentin, à avec erm ,  F f uvrir d’abbayes... 13 sites sont à déco en voir À Sainte-Mère-Église : ns temporaires. permanentes mais aussi des expositio Journée Vaches en fête, ce moment, par exemple : le 17 juillet t, à Omonville-la-Petite : f Maison Jacques Préver races bovines, leurs éleveurs normands Les ." Exposition "Des bêtes.. laitiers sont à l’honneur. De photographies animalières et les produits ations à ne pas manquer Des images surprenantes et des anim ses breu tion nom tion retrace la collabora l’atelier culinaire, pionnières dans leur genre. L’exposi foin, ographe Ylla, à l’occasion : la corvée de iers… ferm entre le poète Jacques Prévert et la phot s P’tit des ace l’esp mal connu, « Des bêtes… » de la réédition d’un livre d’images Direction des sites et musées : f Sur l’île Tatihou : couleurS » Exposition « La Manche, une mer en 02 33 055 550 ines parmi les plus colorées Pour découvrir des espèces sous-mar patrimoine.manche.fr/ eur de mer… de quelle coul de la Manche. Homards, araignées ler simu à hine mac s une sont-ils au fond de la mer ? Dan

page

5

Les P’tites

N ews juin 2011


T OUT s'explique

'

'

Sciences Le nucleaire a la loupe

'

Avec l’accident de la centrale de Fu kushima (Japon), entend à nouvea on u parler des dang ers du nucléaire. qu’est-ce que le nu Mais cléaire, cette éner gie à partir de laq produit de l’électri cité ? L’adjectif « n uelle on « noyau ». Ce noya uc léa ire » vient du latin u que l’on trouve da nucleus, ns chaque atome la matière) et autou (élément de base r duquel gravitent de des électrons. Il es neutrons. Dans le t fait de protons et cœur du réacteur de d’ un e centrale nucléair réaction en chaîne e, on déclenche un à partir de neutron e s, qui cause la fissio d’uranium, faciles n (division) d’atome à diviser. Chaque s atome absorbe un deux nouveaux ato neutron, se divise mes, relâche des ne en utrons qui à leur tou fissions et libère de r provoquent d’au l’énergie. C’est ce tres tte énergie que l’o courant électrique n utilise pour crée . La réaction en ch r un aîne doit être contr à une explosion d’ ôlée, sinon elle mè énergie (c’est d’ail ne leurs le principe d’ avec de l’uranium une bombe atomi ou du plutonium). que,

de du ion i t a ’ n L e v é r P ilial m a f g n i n n a l p

er, besoin cultés familiales… Besoin d’en parl Vie amoureuse, rapports sexuels, diffi ça. Les pour là sont liale fami ou d’éducation d’aide ? Les centres de planification ions ultat cons e des et e ges, collè les dans , de 4 et 3 équipes vont à la rencontre des élèves te exis il che, res. Dans le département de la Man gratuites sont ouvertes dans les cent re eillè cons et ecin méd Giguet et Agnès Vittori, 10 centres de planification. Chantal « Tous ital de Cherbourg, précisent bien : l’hôp de lial fami conjugale au planning vre les déli On uits. grat sont e sess gros tests de les moyens de contraception et les i de nt, les tests de grossesse se font auss teme édia imm e genc d’ur s ption contrace si ent dem rapi us ez-vo , on donnera un rend suite. Pour démarrer une contraception ne on iel : dent confi t c’es que es doivent savoir l’on n’est pas disponibles. Les jeun nts. » pare s leur avec act prendra pas cont

nification Les centres de plamiliale 00 ou d'éducation fa Valognes............................ 02 33 21 74

11 Cherbourg......................... 02 33 88 77 48 75 20 33 02 ........ Cherbourg (hôpital) 56 01 10 33 02 .... ........ ........ Octeville........

l a i c o S

Les P’tites

N ews

juin 2011

page

6

63 Carentan........................... 02 33 71 63 31 Saint-Lô.............................. 02 33 77 25 03 79 76 33 02 ..... Coutances....................

43 Granville (hôpital)........... 02 33 91 51 63 27 89 33 02 ........ Avranches.................. 00 28 69 33 02 ... aire. t-Hil Mortain/ Sain

Solidaires du Japon sur l’échelle de Richter et le Après le séisme de magnitude 9 rale nucléaire de Fukushima, tsunami, suivi de l’accident de la cent sé à de puissantes répliques le Japon est dévasté et reste expo blement de terre du 11 mars sismiques deux mois après le trem de morts et les dégâts sont ers 2011. La catastrophe a fait des milli ros. Comment aider le d’eu ards milli chiffrés pour l’instant à 217 s ont germé un peu partout. pays et ses sinistrés  ? Des initiative cfsl.net, des illustrateurs et Par exemple, sur le site tsunami. dessins. Dans le département des scénaristes ont mis aux enchères ient de monter des opérations de la Manche, des associations essa s. Les associations Afuji d’envergure pour récolter des fond rg, sont mobilisées. Patrick (www.afuji.fr), à Saint-Lô et Cherbou e entre autres : « Offrons un lanc Couturier, dans le Nord Cotentin, la possibilité de faire des dons printemps aux Japonais ». Et il y a Croix-Rouge… auprès du Secours populaire, de la


R encontre MMaarrcc , n i , l n e i c l e r c e TThhiier

parrain des filières du talentDCNS

Cette opération « les Filières du Talent » part d’une volonté commune avec le skipper Marc Thiercelin : transmettre la passion pour les métiers de la mer. Elle offre la possibilité d’une réorientation professionnelle pour de jeunes apprentis et compte un volet sportif, pour former des apprentis navigateurs à la course au large. arc Thiercelin, parlez-nous de votre i Mpassion pour la mer

Depuis tout petit, j’aime la voile et j’aime la mer. J’ai commencé la voile à l’âge de 10 ans, en Bretagne, dont je suis d’origine. Je me sens à la fois marin et navigateur. Marin, pour les grands espaces, le contact avec une nature quelque part toujours vierge. En mer, il y a toujours quelque chose à découvrir. Être navigateur, ce n’était pas au départ une évidence, mais la voile s’est imposée à moi et j’aime pratiquer ce sport, très complet. Il faut être bon en tout, savoir faire plein de métiers différents. C’est sans fin.

ourquoi est-ce important de i Ptransmettre cette passion et de soutenir les métiers du nautisme ?

Dans les filières du talent DCNS, c’est à la fois le volet course et le volet compétence qui m’intéressent. À 14 ans, j’ai intégré l’École Boulle à Paris (école des métiers d’art) pour devenir luthier. J’ai commencé à apprendre le métier, avant de revenir vers la mer. Aujourd’hui, je reste très attaché à l’apprentissage. Convaincu de l’importance de ces formations à un métier en alternance, je voulais en être un ambassadeur. La transmission des savoir-faire, c’est ma deuxième jambe. En voile aussi, j’ai toujours cherché à transmettre et j’ai fondé en 15 ans plusieurs écoles de voile.

i

www.lesfilieresdutalent.com

uel rôle avez-vous i Qdans les filières du talent DCNS ?

Depuis quatre ans, j’en suis le parrain. Je suis la cheville ouvrière de tout ça ; je construis et je suis aussi bien la filière compétence que la filière voile. Ce qui m’a conduit à venir souvent dans la Manche, notamment à Cherbourg pour en visiter les centres d’alternance et les écoles.

omment fonctionnent les filières du i Ctalent ?

L’enjeu est à la fois de valoriser des talents, de transmettre des savoir-faire et de préparer des jeunes au monde de l’entreprise. Des mini-stages de découverte sont organisés dans les centres DCNS. En 2011, 400 jeunes vont se familiariser aux métiers proposés par le groupe et 100 d’entre eux se verront proposer un contrat d’apprentissage en alternance. L’objectif final est d’au moins 50 embauches, chez DCNS ou dans une autre entreprise.

zoom

spécialisée entreprise e n u et st e NS nstruction mondial DC eption, co c n s, o in c ar : Le groupe m   al de sousement nav e surface, e, d c s n e ra dans l’arm ir F ta n ili avires m 14 sites e n te e p d m n o e c ti e Il in entr s-mar s aires… ruit des sou tures portu st c n u o tr c as n fr l’o ’in ù d ,o e Cherbourg dont celui d Les P’tites nucléaires. page

7

N ews juin 2011


P êLE M ê L e biblio.manche.fr

la passion du livre et de la musique dans les bibliothèques de la Manche

+ Rouge, de Kris.

bliothèque u alisée avecLelaPebi t Manchot goul ti Une sélecteniotanleréde et êt pr em départ

A voir

Film ue, marginal, atypiq réer mais qui peut c rise une bonne surp

+ Submarine (Sortie en

salle : 20 juillet 2011) Réalisé par Richard Ayoade. Avec Sally Hawkins, Paddy Considine, Craig Roberts... ifs : perdre t de 15 ans, a deux object Oliver Tate, un adolescen me entre flam la re ind iversaire et éte sa virginité avant son ann Un long e… fac sur la à r eni nt de rev sa mère et son ex qui vie nique tan "la meilleure comédie bri métrage annoncé comme ls de tiva fes s nd ion officielle de gra depuis des années", sélect ). ale rlin Be o, ont , Sundance, Tor cinéma en 2011 (Londres

Art’zimutés, du 23 au 25 juin. i LÀesTourlaville, espace de loisirs de

Collignon. Au programme : Yael Naim, les Têtes Raides, Mon Côté Punk, French Cowboy… et un tas d’autres artistes. Et aussi de la danse, des sports, des spectacles de rue… www.lesartzimutes.com

AtinliCarsheore.

Edition Orbit, 2010 contrée troublée Dells. Dans cette i s, le nouveau ro par des rébellion er jou dé ur po e Roug demande l’aide de le mis. Rouge est ne en s de an le pl e un d’ main. Dotée dernier monstre hu té au be e un ante, d’ chevelure flamboy possède le don de e ell e, ill re sans pa et its. À la fois haïe contrôler les espr i ois ch a alités, elle adorée pour ces qu ’au qu jus e, du mond de vivre à l’écart fait appel à elle… sh Na i ro le jour où

‘ a gE n d a l À

A écouter

S pectacle Le Grand C, du 6 au 8 juillet. i Aux Fours à chaux du Rey (Regnéville-sur-

mer). Par la compagnie XY. 18 interprètes explorent de nouvelles voies dans la technique du cirque. Le spectacle est précédé d’un pique-nique avec animation musicale. patrimoine.manche.fr

V iking beach soccer tour, du 8 au10 i juillet.Tournois de beach soccer, foot

sur plage, en tournée régionale. www. vikingbeachsoccertour.com

+ Radio Babel, Watcha Clan

a Les Marseillais de Watch Clan proposent un métissage entre hip-hop, électro et musiques folkloriques. Entre Afrique, Asie et s Europe. Sons traditionnel e, éni rm d’A et reb gh du Ma b, rythmes drum’n’bass, du ns, fanfares des Balka guitare flamenca… Ces et diversités se succèdent e se mêlent. De même qu is, nça les langues - Fra Espagnol, Yiddish, s Hébreux et Arabe - portée de se par la voix chaleureu la chanteuse Sista K.

ction Une sésle ée avèeqcue réalibli la birteomtehntale de dépa prêt

our des ports de la Manche, du 10 i Tau15 juillet. Pour cette 27 édition, e

organisée par le Yacht Club de Granville, le Tour partira pour la première fois de l'île anglo-normande de Guernesey. Direction Cherbourg-Octeville, puis Port Diélette, Barneville-Carteret, Jersey, Granville et Chausey. Arrivée à Granville le15. www.tourdesports50.fr

dans la noirceur, du 14 au i C16hauffer juillet. À Montmartin-sur-Mer, près des dunes. C’est la 19e édition du festival des musiques alternatives. Avec pour événement la venue de Public Enemy, les pionniers du hip-hop. www.chaufferdanslanoirceur.org

de bain, du 21 au 24 juillet. i SLeorties 9 festival des arts de la rue de e

Granville est annoncé. Un rendez-vous familial, grand public et entièrement gratuit. Quatre jours de fête, avec cirque, chanson, humour et danse. www.sortiesdebain.com

N  ormandie Horse Show, du 5 au 15 i août. Depuis 24 ans, le NHS réunit les

passionnés de chevaux, professionnels et amateurs pour une grande fête du cheval, du poney et des chevaux de trait. Compétitions, concours d’élevage… www.normandiehorseshow.com

Alex, Chloé et Teurgoule

Directeur de la publication : Jean-François Le Grand - Directeur de cabinet : Michel Chopin - Directrice de la communication : Catherine Cousin - Rédactrice en chef : Sandra Poulain-Stein - Rédaction : Géraldine Lebourgeois - Crédit photos : David Daguier  / cg50, Géraldine Lebourgeois, collège Challemel-Lacour, iStock - Conception et réalisation : DGC Communication - Impression : Diamen - Saint-Lô - Distribution : Transports Noyon - Tirage : 12000 ex - ISSN 2109-0556 - Dépôt légal : juin 2011 Contact : tél. 02 33 055 550 - fax : 02 33 05 95 65 - courriel : lesptitesnews@manche.fr - Ce document a été imprimé sur papier normes écologiques PEFC.


Les P'tites news N°4