Issuu on Google+

Le magazine du conseil général de la Manche Mars - Avril 2013

N° 36

BUDGET 2013 Ce que le conseil général fait pour vous P. 13-17

Le Marité fête ses 90 ans p.4

e Dans co, numérur rs un flyeelles mois Les Dea Manche ! de l

Jouez avec TV Manche ! p.11

Portrait de Virginie Bassetti p.21


Sommaire 3

Édito La Manche reste solidaire

6

En bref Le portail de la Manche sur votre mobile

8

Entreprendre James SA, spécialiste du « lamellé-collé »

10

Développement durable Tout pour cultiver et manger bio

11

Zoom Jeu concours TV Manche : action !

12

Territoire Une nouvelle économie de proximité

13

Dossier : BUDGET 2013 Un budget à visage humain

18

Numérique Les espaces publics numériques s’animent

19

Entre terre et mer La Jersey Royal s’exporte

20

Solidarités Les centres médico-sociaux vous accompagnent

21

Portrait : Virginie Bassetti « Créer par tous les moyens »

22

Vie politique

Ce magazine est disponible en braille et en CD audio. Pour obtenir l'une des deux versions, téléphonez à l'association « Donne-moi tes yeux » au 01 47 05 40 30 ou envoyez un mail à l’adresse : donnemoitesyeux@wanadoo.fr

N°36 / Mars-Avril 2013

Légende fenêtre de liberté : Le littoral manchois, comme ici la plage de Saint-Martin-de-Varreville, près d’Utah Beach, offre de nombreux bienfaits aux chevaux de compétition.

LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE / Maison du Département - 50050 Saint-Lô Cedex Directeur de la publication : Jean-François Le Grand Directeur de cabinet : Michel Chopin Directrice de la communication : Catherine Cousin Rédactrice en chef : Lucile Kergueno Rédaction : Lucile Kergueno, Sandra Poulain-Stein Ont participé à ce numéro : Anne-Gaëlle Rouault, Sylvain Lambert, Alexandra Durand Photographies : CG50 - David Daguier sauf mention Conception et réalisation : Libre cours Impression : Imaye Graphic Distribution : La Poste/Mediapost Tirage : 218 000 exemplaires ISNN : 2101 - 8197 - Dépôt légal : mai 2009 Contact Manche mag’ : • Tél. : 02 33 055 550 • Fax : 02 33 05 95 65 • Courriel : manchemag@manche.fr

Le prochain numéro paraîtra le 29 avril 2013

2 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

Retrouvez le Manche mag’ sur manche.mobi


L’édito Notre budget est sain, notre situation financière est claire. Ce n’est pas le fruit du hasard mais de la rigueur que nous nous imposons dans la conduite de notre politique. Aujourd’hui, notre prospective budgétaire nous permet de traverser en souplesse les zones de turbulences provoquées par la crise économique et financière.

par Jean-François Le Grand

La Manche reste solidaire

Mon optimisme ne m’empêche pas pour autant d’être réaliste : l’annonce par le Gouvernement d’une baisse globale de la dotation aux collectivités entre 2013 et 2015 n’est pas une bonne nouvelle. Ce désengagement confirme que dans les prochaines années les collectivités devront, de plus en plus, ne compter que sur elles-mêmes. Aussi devons-nous continuer d’être rigoureux. Il ne faut pas lâcher prise pour que notre situation ne se dégrade pas. Mais rigueur ne signifie pas torpeur. Plus que jamais, nous continuons d’aller de l’avant. Plus que jamais nous restons ambitieux pour le département ! Nous continuons d’investir pour la Manche et les Manchois dans de grands projets structurants. Car c’est bien de cela dont il s’agit : « l’investissement comme tremplin » : une collectivité qui nierait tout investissement serait une collectivité au bord de la faillite. Énergies marines renouvelables, dynamique du Mortainais, projets routiers, projets portuaires, projets numériques, actions en faveur de la jeunesse, accompagnement des acteurs culturels, mise en place d’un nouveau schéma gérontologique : les projets de taille ne manquent pas !

Le chiffre clé

Quoi qu’il arrive, « la Manche reste solidaire », et son budget doit en être le reflet : insertion / autonomie / famille / enfance, nous sommes toujours sur la brèche auprès de ceux qui en ont le plus besoin. Nous sommes aux côtés des Manchois, au quotidien. Telle est notre mission première. L’essentiel est bien le devenir de la Manche et des Manchois. Au service de tous et proches de chacun, nous devons envisager l’avenir avec audace et confiance. C’est la surface en hectares que couvrent les 26 Espaces naturels sensibles de la Manche.

Jean-François Le Grand membre honoraire du Parlement président du conseil général de la Manche

Rendez-vous sur

pour voir la Manche autrement ! 3 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


En bref... ARCHIVES

Les visites du vendredi, à la découverte de l’Histoire Il y a près d’un an, le conseil général de la Manche ouvrait pour la première fois au public les portes de ses archives départementales, un vendredi par mois. Suite au succès rencontré, de nouvelles visites ont d’ores et déjà été programmées jusqu’en juin. À travers la découverte de collections et de documents exceptionnels, c’est un véritable parcours d’initiation aux enjeux de la conservation et au métier d’archiviste qui est proposé. L’occasion de parcourir également,au sein des locaux de 9 000 m2,des parties habituellement inaccessibles au public, telles que les magasins de conservation, les salles de tri ou encore les ateliers de reliure et de numérisation.

(PRATIQUE : inscriptions au 02 33 75 10 10 (groupe de 25 personnes maximum). Prochaines visites les 29 mars, 19 avril, 31 mai et 28 juin. Rendez-vous à 14 h dans le hall d’accueil du bâtiment, 103, rue Maréchal Juin à Saint-Lô.

(RENDEZ-VOUS SUR : archives.manche.fr

TV MANCHE -

VOT R E

WEB T V

De nouveaux rendez-vous ! Elle vous a peut-être déjà tendu son micro, dans la rue ou quelque-part dans la Manche… Cette année, Pénélope continue de venir à votre rencontre et vous donne la parole, à l’occasion de temps forts de la vie de votre département. Plus participative et événementielle, votre web tv se déplace avec vous, là où ça bouge. Et des web séries se préparent, alors restez connecté, vous avez rendez-vous avec TV Manche !

MARITÉ

90 ans cette année ! Désormais fringant comme aux premiers jours, le Marité, bientôt nonagénaire, aborde 2013 toutes voiles déployées, avec un programme digne des grands anniversaires. Présent dans les grands événements nautiques, le prestigieux voilier larguera régulièrement ses amarres granvillaises pour d’autres horizons : Saint-Vaast-la-Hougue, Jersey, Rouen, le golfe du Morbihan, Ouistreham, Paimpol, Honfleur… Les grands rendez-vous du Marité : ● 9 avril : première sortie en mer, îles Chausey ● 13 avril : ouverture du village et nouvelle exposition, Granville ● du 6 au 12 mai : semaine du Golfe - fête maritime internationale rassemblant plus d'un millier de bateaux de caractère et 4 000 marins, Morbihan ● 18 mai : Nuit des musées, Granville ● du 24 au 26 mai : Fête du nautisme, Ouistreham ● du 27 au 29 mai : escale inaugurale, Saint-Vaast-la-Hougue ● du 6 au 16 juin : Armada de Rouen e ● juin : 90 anniversaire du Marité, Granville ● du 16 au 19 juillet : Tour des ports de la Manche ● 28 juillet : Grand Pardon de la mer, Granville ● 4 et 5 août : Nuit des soudeurs, Granville 4 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

du 8 au 11 août : festival des Chants de marins, Paimpol du 22 au 25 août : festival des Voiles de travail, Granville ● 14 et 15 septembre : Journées du patrimoine, Granville ● 5 et 6 octobre : festival Coquillages et crustacés, Granville ● ●

(PLUS D’INFOS SUR : lemarite.com


En bref... C I N É - D É B AT

Quand la réflexion dépasse la fiction

agenda Retrouvez toutes les dates sur

Susciter réflexions et échanges sur des thèmes d’intérêt général autour de la projection mensuelle d’un film, tel est l’objectif de l’association Ciné-Débat de Granville. Créée en 2008 sous l’impulsion de quelques passionnés, elle se veut source d’ouverture socioculturelle et de débat citoyen. Il s’agit de « contribuer à la promotion d’un cinéma de qualité et à l’éducation populaire par la réflexion collective autour d’un film », explique Daniel Gandanger, pionnier du Ciné-Débat. Forte de 240 adhérents et véhiculant des valeurs humanistes et sociales, l’association a souhaité initier « un événement convivial, accessible à tous au niveau local et susceptible de dépasser les frontières de Granville », en créant son festival. La première édition vient d’avoir lieu, au cinéma granvillais Le Sélect. Le thème « nourrir ou se nourrir » y était abordé sous différents angles : sociabilité, santé, environnement, démographie… et débattu à l’issue de chaque projection, en présence d’une personnalité liée au film ou au sujet. Un rendez-vous également voué à « populariser les activités du Ciné-Débat auprès d’un public plus diversifié », notamment la jeunesse.

(PROCHAIN RENDEZ-VOUS : le 8 avril, « La terre outragée » (mars 2012) de Michale Boganim (France, Pologne, Ukraine). Fiction. Tchernobyl 10 ans après. (PLUS D’INFOS SUR : cinedebatgranville.blog4ever.com

Cherbourg Nauting

{

À

Journée Portes Ouvertes à l’École des courses hippiques - AFASEC de Graignes. 02 33 56 81 58 ecole-des-courses-hippiques.fr

LES 23 ET 24 MARS Printemps à l'atelier 8e édition, à la poterie Au grès du temps à Lithaire. Entrée gratuite. 02 33 47 92 80 augresdutemps.com

LES 23 ET 24 MARS Musiques traditionnelles en Cotentin

ÉVÉNEMENT

Fort du succès rencontré en 2012, le Salon nautique et plaisance de Cherbourg vous donne rendez-vous pour sa deuxième édition, du 19 au 21 avril, sur le port de plaisance Chantereyne. Véritable vitrine du savoir-faire d e s e n t r ep r i s e s d e la filière nautique normande,il réunira tous les professionnels du secteur,avec notamment des espaces consacrés à la pêche et à l’accastillage, à la vente de bateaux à terre et à flots, ou encore aux associations locales et clubs de voile, sur la plage verte.

LE 23 MARS

Au programme également, de nombreuses animations grand public : baptêmes de plongée, skimboard, char à voile, sorties en vieux gréements mais aussi sur un bateau de la Solitaire du Figaro, démonstrations de maquettes de bateaux dans un bassin de 100 m2.

(PRATIQUE : ouvert de 10h à 19h Entrée : 2,50€, gratuit aux moins de 12 ans

(PLUS D’INFOS SUR : cherbourg-nauting.com

Rencontre organisée par l’association La Loure à Hémevez. Randonnée chantée à 10h, veillée concert à 15h. 02 31 68 73 49 - laloure.org

DU 25 ET 29 MARS Festival Cinéma et Territoire « retour à la terre » projections, conférences et débats à Saint-Lô. 02 33 55 18 40 ecumedesfilms.fr

JUSQU’AU 29 MARS Expo sculptures et installations de Virginie Morel au théâtre de l'Archipel à Granville. Entrée libre. 02 33 69 27 30 unbrincadabrant.fr

LIRE

«Nostalgie et plus si affinités » de Jean-Claude Dalarun. Des textes courts,intenses,certains emprunts de tristesse rêveuse... « J'ai connu des moments très difficiles mais c'était exaltant, je découvrais la vie, le monde, la dignité ». Dans son troisième recueil de poésies autobiographique,l’auteur,ancien ostréiculteur de Blainville-sur-Mer, « a couché quelques notes à partir de souvenirs, d'impressions fugaces, de révolte et aussi parfois par goût de la provocation ». (Éditions Libre Label) (CONTACT : jc.delarun@gmail.com

DU 29 ET 31 MARS Tournoi international de basket U18 réunissant 120 futurs « pros » à Cherbourg-Octeville. Finale le dimanche à 20h, salle Jean Nordez. 06 75 16 45 73 ascherbourgbasket.com 5 5 Manche mag’ mag’ n° n° 36 36 -- Mars-Avril Mars-Avril 2013 2013 Manche


En bref... ACTU DU WEB…

manche.mobi : le site Manche pratique ! Avec plus de 80 000 visites depuis sa création en octobre 2011 (soit plus de 5 000 visites par mois), l’audience de manche.mobi ne cesse de progresser. Pour s’adapter aux besoins croissants des mobinautes, qui surfent de plus en plus sur Internet depuis leur smartphone, la version mobile du site portail manche.fr a donc été refondue en décembre dernier. Plus pratique et moderne, elle vous offre un condensé d’actus et infos utiles, avec « À la Une », tous les

renseignements sur SPOT 50 ou encore le Manche mag', à lire en ligne, mais aussi des services pratiques et conseils pour effectuer diverses démarches (emploi, santé, subventions, …) dans la rubrique « D’clic Manche ». Et pour tout connaître sur le réseau de transports Manéo express et proximité du conseil général (horaires, points d’arrêt…), les conditions de circulation sur les routes de la Manche et les travaux en cours, rendez-vous sur « Info transports » ou « trafic », où vous aurez même la possibilité de vous inscrire aux mails d'alerte pour être informés en temps réel. Comme pour toute application mobile, n’hésitez pas à créer un raccourci-icone sur l’écran d’accueil de votre téléphone, pour avoir la Manche dans votre poche !

AVIS D’EXPERT : l’éclairage de Laurent Davezies Laurent Davezies a démontré que croissance et développement ne sont pas nécessairement synonymes. Si les territoires les plus compétitifs concentrent bien les moyens productifs les plus puissants, les conditions de vie de leur population ne s’améliorent pas en conséquence. Un constat qui, corrélé à ses nombreux travaux et aux mouvances profondes de l’économie actuelle, ouvre pour la Manche des perspectives engageantes.

Attractivité résidentielle On note un durcissement des différences de coût de la vie entre les territoires. Par exemple, les indices de prix immobiliers de ceux dits « périphériques » sont très intéressants. Grâce aux efforts de la puissance publique,les petites et moyennes villes ont l’avantage d’être équipées depuis un siècle, en transports, en services..., d’avoir des capacités d’accueil de population peu chères, un environnement attractif... En favorisant les mobilités résidentielles, il reste de la marge pour ces territoires ! ©E. Marchadour

« Un équilibre a perduré entre les territoires, qu’ils soient marchands ou non, Vers une solidarité horizontale dynamiques ou en difficulté, que la crise Cela suppose un contact, un échange, voire de la dette publique va modifier sans le une dynamique contractuelle entre les remettre en cause. Le système redistributif territoires de départ et d’arrivée possibles. ne disparaîtra pas. La concentration Il faut aménager toutes les conditions : dans les métropoles n’a pas amené la Laurent Davezies, professeur à Sciences Po logement comme emploi. On a en France et titulaire de la chaire «économie et fracture territoriale attendue, car des Paris un maillage de villes qui constituent un développement des territoires» au CNAM. effets de circulation monétaire publique regroupement possible d’actifs dans un et privée sur les territoires ont tempéré rayon de 100 à 200 km. On pourrait réfléchir cela. L’érosion des dépenses publiques va certes accentuer à des modalités leur permettant de quitter des territoires où il la métropolisation, mais un certain nombre d’entre elles, n’y a plus grand chose à faire pour se porter vers d’autres, notamment les dépenses sociales ( 5 7 % d u P I B ) , qui eux-mêmes ne se portent pas superbement bien,mais pour continueront de se développer hors des métropoles. lesquels ces actifs seraient une ressource. »

6 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


En bref...

agenda Retrouvez toutes les dates sur

LES 30, 31 MARS ET 1ER AVRIL

F E S T I VA L

Les Cabines photographiques 3e édition à Granville. lescabines photographiques.com

Sonorités venues des quatre coins du monde, hommages, créations… du 4 au 11 mai, le festival coutançais multipliera les accords, en genres et en nombres, fidèle à l’esprit qui fait son succès depuis 32 ans.

LE 7 AVRIL 22e Foulées pédestres Saint-Hilaire-Mortain. Course en ligne de 15,750 km, en solo ou duo. Départ à 10h. 02 33 59 03 91 normandiecourseapied.com

LE 14 AVRIL 8e Rue du Livre avec une quarantaine d’auteurs présents, salle du Château à Torigni-sur-Vire. 02 33 77 16 44 torigni-ruedulivre. e-monsite.com

LE 17 AVRIL Au travail comme à la maison je préserve ma santé ! dingue omplet’man La fanfare C

Jazz sous les pommiers, ce printemps, vous offre un voyage cosmopolite. De la cathédrale au théâtre, des Unelles au Magic Mirror, de nombreux artistes feront vibrer Coutances : la chanteuse américaine Madeleine Peyroux, le groupe vocal sudafricain Ladysmith Black Mambazo, le saxophoniste et clarinettiste anglais de John Surman - qui cette fois revient en solo, le tromboniste suédois Nils Landgren et ses six acolytes de Funk Unit, le guitariste français Nicolas Repac (présent notamment sur plusieurs albums d’Arthur H) et bien d’autres. Du côté des hommages, Boby Lapointe et ses joyeux jeux de mots seront à l’honneur, ainsi que le pianiste autrichien Joe Zawinul. Côté créations, l’Écossais Fraser Fifield, saxophoniste, joueur de cornemuse et flûtiste, remarqué au festival de 2011, proposera "Of Gauls and Gaels", avec son compatriote batteur John Blease et les Français Gilles Coronado, à la guitare, et Benjamin Flament, au vibraphone. Une programmation riche et variée, sans oublier les spectacles de rue et la très vivante scène Avis aux amateurs, soutenue par le conseil général, où chacun trouvera de quoi se réjouir !

(PROGRAMME ET INFOS : 02 33 76 78 50 - jazzsouslespommiers.com

Gagnez vos places sous les pommiers ! Pour tenter votre chance, connectez-vous sur manche.fr/concours.asp et remplissez le bulletin de participation en ligne. Extrait de règlement du jeu-concours : 1. 2. 3. 4.

Jeu gratuit sans obligation d’achat, du lundi 18 au dimanche 31 mars 2013 (minuit). Tirage au sort le 2 avril 2013 Règlement du jeu n°713028 déposé chez Me Bougon, BP 372 – 50002 Saint-Lô Cedex, consultable sur le site manche.fr Dotations : 40 places au festival Jazz sous les pommiers 2013 (2 places par gagnant) Loi 78-17 du 06/01/78 (CF. art 26 à 36) : vous disposez d’un droit d’accès, d’opposition et de rectification des données vous concernant

Journée de prévention sur l’utilisation des produits de bricolage, nettoyage et jardinage, à Tourlaville. De 10 h à 19h. Entrée libre. 02 33 57 12 93 sistm50.com

LES 20 ET 21 AVRIL 16es Journées des plantes franco-britanniques au château de Crosville-sur-Douve. 02 33 41 67 25 chateau-crosville.fr

DU 21 AVRIL AU 5 MAI Expo Évasion Cheval réunissant peintres, sculpteurs et photographes, organisée par l’association Saint-Jean-des-Arts, à l’espace Jacques Auriac à Saint-Jean-le-Thomas. saintjeandesarts.fr 7 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Entreprendre JAMES

SA

La charpente olympique Fondée il y a 60 ans, la PME de Brécey a joué un rôle de pionnière dans la technique du « lamellé-collé ». Bâtiments agricoles, centres équestres, grands magasins, salles de sport… James SA compte à son actif de nombreuses réalisations, en France et à l’étranger, notamment un chantier exceptionnel pour les Jeux Olympiques de Londres.

anti-dopage des Jeux Olympiques de Londres, ce bâtiment impressionne par ses dimensions : « Les huit poutres principales mesuraient plus de 40 m de long sur 2,50 m de large...» Pas moins de quatre convois exceptionnels ont été nécessaires pour les acheminer depuis Brécey jusqu’au site de Ramford, dans la banlieue de Londres.

La valeur des hommes

C

omme tous les lundis matins, c’est l’effervescence sur le parking de James SA, à la sortie de Brécey. Le jour n’est pas encore levé, mais déjà les fourgons se fraient un chemin parmi les camions-grues et les semi-remorques chargés de longues pièces de charpente. Certaines équipes n’auront que quelques kilomètres à parcourir,d’autres pousseront jusqu’aux Pays de la Loire,vers la région parisienne ou le Nord. Sans compter les chantiers situés à l’autre bout de la France, et parfois même au-delà des frontières et des mers, en Angleterre, en Suisse, en Espagne, et jusqu’en Amérique du Sud… En quelques décennies, la petite entreprise paternelle de sciage, reprise par Alphonse James en 1952, est devenue une PME innovante, tournée vers l’international.

Un contrat hors norme Le secret de ce succès ? « Le professionnalisme et le savoir-faire de nos équipes. », répond sans hésiter Didier Legrand.

Embauché en 1975 comme dessinateur, l’actuel directeur de James SA est intarissable sur le « lamellé-collé » : « concurrente du métal et du béton, cette technique de charpente en bois est très prisée des architectes parce qu’elle permet toutes les formes, toutes les audaces...» L’audace,Didier Legrand connaît.L’année dernière,il a décroché un contrat hors norme, rien moins que le plus gros chantier en lamellé-collé jamais réalisé en Angleterre. Destiné aux vérifications d’identité et au contrôle 8 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

Ce chantier exceptionnel aura été une « vitrine » incomparable pour James SA, qui est déjà, en France, l’un des leaders de son secteur. Et la PME de Brécey entend bien rester dans le trio de tête : « Nous avons investi un million d’euros dans un portique de taille robotisé unique en France. », note Didier Legrand, qui n’oublie pas pour autant que « la véritable valeur d’une entreprise, ce sont les hommes et les femmes qui la composent. » Avec une soixantaine de salariés, James SA reste une entreprise à taille humaine, attachée à une politique sociale volontariste : formation et promotion interne, prévention des risques et des accidents du travail, intéressement financier du personnel aux résultats... « Pour faire du bon travail, il faut que les salariés se sentent bien. »

Les chiffres clés 2012 ● ● ● ●

68 salariés 11 000 m² de bâtiments 14,2 M€ de chiffre d’affaires 18 000 m3 de bois consommés

(CONTACT : James SA 26, rue de la Libération - 50370 Brécey 02 33 48 70 44 - james.fr


Arrêt sur image

©Jean-Luc Beaujault

L’après-midi d’un foehn

Organisé par La brèche, pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie, à Cherbourg-Octeville, le 4e festival Spring déroule actuellement ses formes contemporaines de l’art circassien dans toute la région. Nouvelles figures de la magie, du ballet, du jonglage… vous avez jusqu’au 30 mars pour profiter de ce métissage artistique dans la Manche, au Vox et à La brèche, à Cherbourg-Octeville, mais aussi aux Théâtres de La Glacerie, Carentan et Coutances.

(PLUS D’INFOS : 02 33 88 43 73 – labreche.fr ou festival-spring.eu 9 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Développement durable DU

J A R D I N À L’ A S S I E T T E

Quand cultiver ou manger bio devient un jeu d'enfant !

SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Planète Manche

« Du jardin à l’assiette »

Vous vous sentez l'âme d'un jardinier éco-responsable ou d'un apprenti chef cuisinier bio et local ? Rendez-vous le dimanche 7 avril au Pavillon des énergies, pour découvrir des animations préparées aux petits légumes… légumes et les plantes, choisir les engrais pour votre potager, mais également les techniques pour le soigner. Car qui dit « potager » dit « engrais et compost ». Grâce à une animation réalisée en partenariat avec le Point Fort Environnement, syndicat en charge de la gestion des déchets du Saint-Lois, vous saurez tout sur la fabrication et l'utilisation du compost de votre jardin. ©La Fabrique des jardins

ans le cadre de la semaine du développement durable, le Pavillon des énergies organise des animations pour tout apprendre, de la réalisation d’un jardin écologique jusqu'à la confection de bons petits plats. À destination de tous les publics, ces activités permettent de prendre de bonnes résolutions écologiques et durables en ce début de printemps.

D

Du jardin...

Finis les pesticides qui perturbent l'environnement ! Venez découvrir une alternative d'entretien de votre jardin et de vos allées grâce à des astuces de désherbage écologique proposées par la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Basse-Normandie (FREDON). Et parce que dans tous les jardins rôdent des mammifères sauvages, le Groupe Mammalogique Normand vous donne rendez-vous afin

Parce que le jardinage écologique est à portée de tous,venez créer et organiser un jardin au carré.Ce système popularisé dans les années 1980 a fait ses preuves : de petite taille, il est productif, facile à entretenir en été comme en hiver, écologique, esthétique, et de plus, accessible aux enfants. L'atelier animé par la « Fabrique des jardins » vous apprend entre autres à associer les

Tout au long du mois d’avril, le c.a.u.e de la Manche propose, aux petits comme aux grands, des animations sur le thème du jardin. Les enfants des écoles (du CE2 à la 5e) et centres de loisirs seront invités à participer à des ateliers scientifiques, artistiques et expérimentaux, mais aussi à une

10 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

Dimanche 7 avril 2013 10h-17h

Pavillon des énergies Écosite du Fleurion - Le Dézert Un événement du conseil général de la Manche

Animations gratuites Programme sur planete.manche.fr

d'en savoir plus sur les compagnons de votre jardin, comme les taupes, hérissons, lièvres, renards et autres chauve-souris. Afin de recenser toutes ces petites bêtes croisées chez vous ou lors de vos balades, le site internet du conseil général de la Manche, planete.manche.fr, vous propose au travers de Katuvu de participer à l'amélioration de la connaissance de la biodiversité locale.

… à l’assiette ! Envie de découvrir ou redécouvrir les aliments de saison que nous offre la nature ? Avec le chef Philippe Énée et Terre Normande, venez cuisiner et déguster des petites douceurs 100% bio confectionnées avec des ingrédients locaux.Sur place,vous pourrez également découvrir des produits alimentaires locaux proposés par le marché de producteurs de pays « Manche Terroir », rencontrer des collectifs d'achat du secteur saint-lois, ou bien encore connaître les secrets de fabrication du miel.

(PRATIQUE : Pavillon des énergies, Écosite du Fleurion, 50620 Le Dézert. Réservation obligatoire pour l'atelier cuisine au 02 33 06 69 00 (PLUS D’INFOS : sur planete.manche.fr

promenade commentée « les arbres, la ville et nous », dans le centre-ville de Saint-Lô » (tous niveaux). Une balade que le grand public pourra quant à lui découvrir le samedi 20 avril, à 11h. Des journées conseil, rencontres gratuites sans rendez-vous avec un paysagiste, seront également proposées aux particuliers les vendredis 5, 12, 19 et 26 avril (de 14h à 17h) et les samedis 6, 13 et 20 avril (de 9h à 17h) au c.a.u.e, à Saint-Lô. Au programme enfin, des

m o m e n t s d ’ é ch a n g e s ave c d e s passionnés du jardin : Jérôme Goutier, journaliste horticole et écrivain (samedi 13 avril) et Christiane Dorléans,présidente de l'association Montviette nature et responsable du jardin du conservatoire de Saint-Pierre-sur-Dives, qui vous parlera des variétés, de l’histoire et de la reconnaissance des graines (samedi 20 avril de 14h à 17h). (PLUS D’INFOS : 02 33 77 20 77 et sur caue50.fr


Zoom

CONCOURS VIDEO TV MANCHE Que faites-vous du 1er mars au 30 septembre ?

Montrez le meilleur de la Manche en images ! À vos caméras ! Vous aimez la Manche et vous voulez le faire savoir ? TV Manche a pensé à vous ! Tournez vos propres images et concourez, le gagnant est peut-être en vous… ieu d’expression et d’émotion, espace dédié aux images éloquentes, qui disent le meilleur de votre département, TV Manche est avant tout votre web tv. La rubrique Vos vidéos laisse libre cours à votre inventivité, avec la Manche pour décor et ses habitants comme acteurs. Pour encourager les

L

idées neuves et valoriser leur mise en images, le conseil général organise un grand concours de vidéos, ouvert à tous, du 1er mars au 30 septembre. Montrez-nous la Manche qui bouge, à travers un événement, une activité sportive ou de loisir, une balade ou tout autre thème en prise directe avec la vie de votre territoire, votre vie !

Soyez original, innovant, décalé, audacieux, drôle… filmez l’inédit, le surprenant ou simplement le beau, et envoyez-nous votre vidéo sur tvmanche.tv. Alors à vos caméras !

: R E x N G A GAcadeau Des h tec,h Hig amerass…) (c tte le tab

(RÈGLEMENT COMPLET ET INFOS EN LIGNE SUR :

11 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Territoire PÔLES

D ’ E XC E L L E N C E R U R A L E

Faire vivre les productions locales La Manche dispose d’un fort maillage de producteurs locaux, spécialistes de la qualité et du goût. Pour favoriser leur développement et permettre aux habitants, notamment les enfants, de consommer leurs produits, le conseil général appuie de nombreuses opérations labellisées « pôles d’excellence rurale » (PER). En voici quelques-unes.

Sauvegardons nos légumes

Terroir et proximité Le 3 décembre 2011, « Aux 2 saveurs », un magasin du terroir regroupant 11 producteurs locaux de proximité, a ouvert à Parigny, dans le Sud-Manche. Ce projet, coordonné par le conseil général et les acteurs locaux, a permis au boulanger et au boucher de réunir leurs deux activités, tout en les complétant par une gamme de

Diversification laitière Deux frères, Jean-Christophe et Franck Duchemin, se sont associés pour créer, en 1989, le GAEC du Moulinet, à Écoquenéauville, dans le NordCotentin. Comptant 150 hectares, dont 45 de céréales de vente, et 100 vaches laitières, il dispose de fortes capacités de production et de disponibilités économiques importantes. En prévision de la fin des quotas laitiers en 2015, les frères souhaitaient créer un atelier de transformation moderne et productif. Grâce au PER porté par le conseil général, c’est chose faite. Ils vont pouvoir commercialiser des yaourts dès le printemps, du lait, de la crème fraîche et du fromage blanc dans l’année, avec l’objectif à terme de transformer 300 000 litres de lait par an, à destination des grandes et moyennes surfaces et de la restauration collective, via un grossiste local, avec trois embauches à la clé. 12 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

produits locaux. Ils ont ainsi initié un nouveau concept de magasin et créé trois emplois. Sur 120 m², confitures, teurgoule, yaourts, fromage blanc, miel, cidres, viande, fromages… régalent les amateurs de qualité, de plus en plus nombreux. « Aux 2 saveurs » voit déjà passer jusqu’à 1 200 clients par semaine !

Maintenir une population active maraîchère dans le Pays de Coutances, développer les circuits d’approvisionnement en légumes frais biologiques de proximité pour la restauration collective scolaire de la Manche, mais aussi contribuer à la qualité de l’eau des bassins versants côtiers et au respect de l’environnement, tester et diffuser techniques de production, organisations et débouchés… c’est l’ambition du projet dans lequel s’inscrit la future maison du maraîchage, à Lingreville, accompagnée par le conseil général dans le cadre de sa politique contractuelle de soutien au territoires.Tout en assurant la promotion des productions locales, avec une attractivité touristique et culturelle, cet établissement démontrera qu’une culture biologique et raisonnée rentable est possible.

Ouvert au public, comprenant une légumerie, un atelier/laboratoire de créations culinaires, une conserverie, des bureaux (voir encart ci-dessous) et salles de réunions, le site, qui proposera un marché permanent, un showroom extérieur, des visites d’entreprise et des expositions, devrait voir le jour fin 2014. Un espace réservé pour l’association Biopousse Créée en 2011, à Lingreville, par le CFPPA de Coutances et les élus locaux, cette « couveuse de maraîchers bio » accompagne pendant un à trois ans des jeunes souhaitant créer ou reprendre une exploitation maraîchère ou légumière. Son objectif est de développer et sécuriser leur installation et de proposer des légumes biologiques à la restauration collective.


Dossier ●

Points clés p.14

Le conseil général à vos côtés p.15 à 17

INVESTISSEMENT ET SOLIDARITÉS Près de 574 millions d’euros pour les Manchois

D

ans un contexte économique incertain, le conseil général a fait le choix d'adopter un budget primitif 2013 volontariste et ambitieux, plaçant les solidarités au cœur de ses priorités et misant sur l'investissement comme tremplin pour soutenir l'activité et renforcer l'attractivité de notre territoire. 13 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Dossier ORIENTATIONS ET ENJEUX 2013 Des clés pour comprendre le budget ans un contexte général des finances publiques qui reste difficile - compte tenu des perspectives de faible croissance économique, de la diminution des dotations de l’État aux collectivités et de la dégradation du marché immobilier, le conseil général a su proposer un projet courageux pour le département, issu d’un budget sain et d’une situation financière claire. Afin de ne pas augmenter les impôts des Manchois, pour la quatrième année consécutive, et donc maintenir son épargne brute à taux de fiscalité constant, il a ainsi fait le choix de continuer à maîtriser ses dépenses de fonctionnement tout en soutenant l’activité. Une approche qui va permettre de satisfaire les compétences du territoire et les besoins de ses habitants, tout en dépassant la crise pour conduire la mutation économique du territoire.

D

Les grandes lignes S’élevant à 573,9 M€, dont budgets annexes (laboratoire départemental d’analyses, sites et musées du conseil général, parc routier départemental), le budget primitif 2013 est basé sur : ● la maîtrise des dépenses de fonctionnement, hors dette, en augmentation de 0.7 % (inférieures à l’inflation) par rapport au budget 2012, prenant en compte l’augmentation des dépenses sociales (RSA, PCH) ● le maintien du taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties, seul élément de fiscalité directe locale pour lequel le Département conserve le pouvoir de vote de taux ● la progression de 5 % du niveau d’investissement, avec des crédits à hauteur de 108 M€, hors remboursement du capital de la dette, pour soutenir l’activité ● un

recours à l’emprunt nouveau de 64,5 M€

Quand le conseil général dépense 100€, qu’en fait-il ?

14 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Dossier Agir sur le rebond économique du territoire râce à son tissu économique composé d’une forte densité de PME et TPE, dans des secteurs forts et variés (énergie et sa sous-traitance, agro-alimentaire et agriculture, tourisme et activités maritimes, de la pêche à la construction navale), réactives et à-même de s’adapter rapidement à des changements de conjoncture, la Manche est un territoire assez stable, qui a plutôt résisté à la crise jusqu’à maintenant. Si l’emploi s’est aussi relativement maintenu, l’économie semble globalement tourner au ralenti.Ainsi, c’est pour la restructurer que le Département doit miser sur ses atouts : valoriser l’émergence sur son territoire des énergies marines renouvelables, énergies du IIIe millénaire, pour développer un pôle d’activités ;

G

développer l’industrie et la recherche agroalimentaire, laquelle occupera une place de plus en plus prépondérante, avec une population mondiale de neuf milliards à l’horizon 2050, mais aussi l'économie nautique, grâce au potentiel offert par la façade maritime manchoise, parmi les plus importants de France. En charge entre autres de l’aménagement de son espace (routes, ports…) et de services publics de proximité (transport, culture, éducation…), le conseil général joue en effet un rôle majeur quant à la stimulation de son économie et son action évolue vers un rôle d’acteur public stratège, capable d’investir lourdement dans des projets structurants spécifiques.

(RETROUVEZ LE BUDGET EN DÉTAILS SUR : conseil.general.manche.fr (rubrique L’institution départementale)

LE CONSEIL GÉNÉRAL À VOS CÔTÉS Un budget au service des Manchois et du territoire Cette année encore, le Département réaffirme sa volonté d’accompagner le développement économique de la Manche et ses habitants au quotidien, à travers des actions solidaires, innovantes et ambitieuses.

Des efforts partagés de maîtrise et de gestion réserver la santé financière de la collectivité est un enjeu majeur. Cet objectif reste conditionné à un effort de gestion et de rigueur, qui doit être partagé aussi bien en interne, sur des dépenses liées aux moyens des services (fournitures, affranchissements, locaux…), que par les organismes tiers, établissements publics ou associations, qui contribuent à la mise en œuvre des politiques départementales.

P

Toujours dans une démarche de performance, l’analyse des pratiques (chaîne comptable, recours aux télé-procédures, économies d’échelle et mutualisation…) va se poursuivre, et être complétée par l’évaluation progressive des interventions, afin de mesurer leur efficacité et proposer, le cas échéant, des ajustements.

15 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Dossier Le numérique, une opportunité de développement n termes d’attractivité, la différenciation entre les territoires se joue désormais en grande partie autour de l'économie numérique.C'est pourquoi les efforts consentis à ce titre vont être poursuivis, à travers le schéma directeur départemental qui engage le conseil général, Manche Numérique et les territoires. Il s’agit de faire converger des actions liées aux infrastructures et aux usages et de déployer, sur l’ensemble du département, la fibre très haut débit.

E

Par ailleurs, l’investissement dans un Data Center commun au conseil général et à Manche Numérique - s’appuyant sur une fibre optique à usage exclusif du département déployée en 2012, et raccordant la grande majorité de ses sites, va permettre en 2013 d’activer un service très haut débit à un tarif très compétitif. Cette solution est notamment indispensable à l’aménagement des collèges dits numériques.

Des opérations structurantes pour développer le territoire outenir et favoriser les investissements productifs est un des axes majeurs du budget 2013. Les interventions du conseil général doivent évoluer et répondre aux attentes des acteurs économiques, privilégier les opérations bénéfiques au développement du département, en conciliant grands projets à caractère industriel, infrastructures adaptées et économie de proximité. Les efforts pour l’année en cours porteront ainsi sur : le mix énergétique et la capitalisation de

S

l’économie mixte ; l’allongement du quai des Flamands afin de garantir les conditions d’accueil d’Alstom pour la construction de mâts et de pales ; la capitalisation de la société de portage pour la construction de l’usine de mâts ; les projets d’infrastructures du port de Cherbourg-Octeville au sein du syndicat mixte des Ports normands associés, pour accueillir les activités industrielles liées à ce vaste projet « énergies marines renouvelables ».

ans le domaine routier, outre les travaux de sécurisation et d’entretien, un programme d’opérations privilégiant le désenclavement est engagé avec notamment, parmi les investissements les plus importants en 2013, le contournement de Sartilly et le lancement dès cette année de la réalisation des ouvrages d’art.

D

16 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Dossier Des services adaptés, au plus près des habitants

oncernant le secteur de l'enfance et de la famille, le maître-mot est la prévention. C'est le principe fondateur du schéma départemental en faveur de l'enfance, la famille et la jeunesse (2011-2015), qui est appliqué au quotidien au travers des actions de la protection maternelle infantile,de l'aide sociale à l'enfance et plus largement en direction de la jeunesse, en lien notamment avec la Maison des adolescents de la Manche. Cette année encore, le conseil général poursuit aussi ses efforts en direction des jeunes. L’enjeu : confor ter les interventions en matière d'offre éducative, de loisirs, de culture et de sport (SPOT 50, appels à projets dans les collèges), mais aussi développer les usages numériques, tout en continuant l'harmonisation et l'entretien du parc informatique des collèges.

C

ensemble des services qui œuvrent dans les domaines des personnes â g é e s e t h a n d i c ap é e s s o n t aujourd'hui mutualisés au sein de la Maison départementale de l'autonomie (MDA), offrant au public une meilleure lisibilité et facilitant ses démarches. L'objectif est également d'aller au plus près des habitants, sur l'ensemble du territoire. Sur ce point, le recours aux usages numériques, avec notamment l'expérimentation de l'administration et du paiement électronique, sera mise en place dans le Mortainais, dans le cadre du plan de redynamisation, pour offrir de nouveaux services aux habitants. Les travaux du nouveau schéma gérontologique ont aussi démarré en janvier, revoyant dans ce cadre les modalités financières d'accompagnement pour la rénovation et la construction des établissements pour personnes âgées, dans le but d'améliorer la qualité de services et les conditions d'accueil des résidents.

L

n matière d'insertion par l'activité économique, la mise en œuvre du programme départemental d'insertion et l'élaboration d’un nouveau pour 2014-2018,en lien avec de nombreux partenaires et collectivités locales, marquent la volonté de renforcer les actions en faveur des personnes les

E

plus éloignées de l'emploi, afin de favoriser leur retour à l'activité. En raison du nombre croissant de demandes, dans un contexte socioéconomique dégradé et incertain, une at t e n t i o n t o u t e particulière s e ra également portée au Fonds de solidarité par le logement.

17 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Numérique E S PA C E S

PUBLICS NUMÉRIQUES

Les territoires innovent ! Dans les 45 espaces publics numériques (EPN) que compte aujourd’hui la Manche, les projets innovants foisonnent… Afin de les valoriser, Manche Numérique en accompagne une vingtaine cette année, retenus à l’issue de l’appel à projets mutualisé avec la Région, « Initiative Usages Numériques ». Petit aperçu des animations multimédia qu’ils vous concoctent !

À la découverte du patrimoine naturel de la Baie

Un atelier photo-vidéo mutualisé avec le collège Particularité de l’EPN de La Hayedu-Puits : il dispose de deux salles informatiques, dont une mutualisée avec le collège Étenclin. Réservée en journée aux enseignants et aux élèves, celle-ci est ouverte à tous les publics pendant les horaires extrascolaires et les vacances. Visant en priorité un public de collégiens, le projet de l’EPN est centré sur l’image, fixe ou

animée. L’objectif est de maîtriser les techniques de base de la photo numérique, de passer progressivement de la prise de vue au montage. L’activité vidéo se prolonge par le tournage de deux courts métrages en partenariat avec l’atelier théâtre local. L’acquisition du matériel de prise de vue et des logiciels nécessaires a été financée par le biais de l’appel à projets.

Résonances numériques et culturelles Tout au long de cette année, l’EPN de Cerisy-la-Salle propose à ses usagers de poser un autre regard sur la photo. Le Mois de la science, en octobre dernier, avait été l’occasion d’une grande exposition retraçant l’évolution du matériel photographique, de l’argentique au numérique, et les usagers de l’EPN avaient eux-mêmes prêté de nombreuses pièces de collection. Régulièrement, des rencontres, les « résonances numériques et culturelles », sont organisées, au cours desquelles ont lieu des « lunch papotes ». Rompant avec le ton professoral des conférences, ces derniers se veulent avant tout conviviaux,offrant de partager en toute simplicité un moment autour d’une table, avec des artistes, des designers, des photographes…

18 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

Après le riche travail mené l’an passé sur le patrimoine historique, l’EPN de Ducey s’intéresse cette année au patrimoine naturel et à l’écosystème de la Baie du Mont-Saint-Michel. Des randonnées au Bois d’Ardennes ou le long de la Sélune et de son estuaire sont autant d’occasions de mettre en pratique les techniques de la macrophoto numérique. Très ancré dans son territoire, le projet de l’EPN s’appuie sur un réseau de partenaires locaux : bibliothèque, office de tourisme, « histothèque » (un groupe de passionnés d’histoire locale…), mais aussi sur l’expertise de l’Écomusée de la Baie à Vains et d’associations de naturalistes. Le projet, qui débouchera sur la création d’un livre, vise aussi à faire des « usagers » du numérique des contributeurs actifs d’Internet, avec la mise en ligne d’une carte de randonnée et l’enrichissement de Wikimanche, l’encyclopédie en ligne du département et Katuvu, l’observatoire de la biodiversité dans la Manche.

(PLUS D’INFOS : Manche Numérique Véronique BIDAN, chef de projet EPN : 02 33 77 83 60 contact@manchenumerique.fr

(PRATIQUE : pour retrouver l’EPN le plus proche de chez vous, consultez la carte intéractive sur manchenumerique.fr


Entre terre & mer LA

P O M M E D E T E R R E J E R S E Y R OYA L

Une primeur à découvrir Cultivée depuis les années 1880 sur l'île anglo-normande et vendue en Grande-Bretagne, la pomme de terre nouvelle Jersey Royal est arrivée en France depuis 2012 et n'a qu'une seule envie : se faire connaître auprès des consommateurs français ! délicate, qui se retire facilement. Elle peut aussi bien se manger froide ou chaude, selon les envies. Le site internet de la Jersey Royal, désormais traduit en français, vous propose des recettes à base de pommes de terre jersiaises : mille-feuille de Jersey Royal, loup de mer grillé avec pilée de Jersey Royal, ou bien encore pommes de terre au four et courge musquée.

(PLUS D’INFOS SUR : jerseyroyals.co.uk

vec 31 000 tonnes de pommes de terre vendues en GrandeBretagne en 2011,la Jersey Royal est le premier produit frais exporté de l'île anglo-normande. Depuis sa venue sur le stand de la Manche au Salon International de l'Agriculture en 2012, Jersey a développé ses contacts en France et a déjà vendu plusieurs centaines de kilos de pommes de terre. « Cette expérience est une formidable vitrine pour nos produits régionaux, qui a aussi permis à nos producteurs de voir si il y avait la possibilité de développer des marchés », explique Iain Norris,directeur du développement des terres et de l'horticulture au gouvernement de Jersey. Dans le cadre de son programme de coopération internationale, le conseil général de la Manche continue par ailleurs de travailler avec Jersey, au travers des

A

groupes de travail organisés entre les deux entités.

Un produit de saison La Jersey Royal n'est disponible qu'aux mois d'avril, mai et juin, ce qui en fait un des derniers produits de saison de l'île. En effet, sa culture commence dès novembre, avec la plantation en serre, et se poursuit en janvier par la plantation en plein air,sur les quelque 3 246 hectares dédiés à sa production. La récolte commence alors en avril pour se terminer fin juin, et, au plus fort de cette période, jusqu'à 1 500 tonnes de pommes de terre peuvent être récoltées en une journée. Sur place, seules deux entreprises exportent les Jersey Royal : The Jersey Royal Company Limited et Albert Bartlett. En 2011, la culture de la Jersey Royal employait plus de 1 900 personnes sur l'île, ce qui en fait un important acteur économique de Jersey.

Une saveur douce L'histoire de la Jersey Royal commence en 1878,quand un agriculteur local plante avec ses amis deux pommes de terres et découvre, au printemps suivant, une grande récolte précoce. Aujourd'hui encore, des descendants des premiers cultivateurs de la Jersey Royal continuent de produire cette pomme de terre. Devenue une AOP (appellation d’origine protégée) en 1996, la Jersey Royal est connue pour sa douceur et sa peau

Des légumes, une passion, un gage de qualité L’AOP (Association d’Organisations de Producteurs) Jardins de Normandie regroupe plus de 400 producteurs légumiers. Véritable label de qualité, cette signature permet au consommateur d’identifier la provenance de légumes « made in Normandie », tout en protégeant et en valorisant les spécificités et la complémentarité des terroirs. Entre la douceur du Val de Saire, les sables de la région de Créances et les terres fertiles de la Baie du Mont-SaintMichel, la quasi-totalité de la production est située le long du littoral manchois.Carottes,poireaux, navets, salades, choux ou encore pommes de terre… la production annuelle régionale, de 170 000 tonnes, se compose d’une large gamme de légumes « pleins de couleur s, de senteur s et de saveurs », cultivés dans le plus grand respect de l'environnement.

(PLUS D’INFOS : 02 33 06 48 10 et sur jardinsdenormandie.com

19 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Solidarités CENTRES

M É D I C O - S O C I AU X

Le conseil général veille sur chacun de vous Au cœur des compétences et priorités du conseil général de la Manche, les solidarités couvrent des domaines aussi variés que l’autonomie des personnes âgées et handicapées, la famille, l’enfance ou l’insertion… Au plus près des habitants, les centres médico-sociaux jouent un rôle d’accueil et d’accompagnement essentiel. Le euf territoires de solidarité saviez-vous ?

N

couvrent l’ensemble de la Manche, du Nord au Sud : Cherbourg - Hague ; Cherbourg - Val de Saire ;Valognais ; Marais du Cotentin ; Coutançais ; Val de Vire ; Granvillais ; Baie du Mont-Saint-Michel et Mortainais. Dans chacun d’eux, des équipes pluridisciplinaires de professionnels accueillent, informent, orientent et accompagnent les personnes et les familles dans la construction de leur projet de vie. La multiplicité de leurs missions et métiers, leur complémentarité et le souci commun d’apporter les meilleures réponses aux besoins des publics rencontrés font de ces hommes et ces femmes œuvrant au quotidien dans les centres médicosociaux (CMS) de précieux interlocuteurs de proximité pour les Manchois.

Tous les âges dès la conception Qu’il s’agisse d’information, de prévention, de santé ou d’insertion, tous les âges de la vie entrent dans le champ d’actions des CMS. L’enfance y fait notamment l’objet de toutes les attentions. La protection maternelle et infantile (PMI) intervient auprès des femmes enceintes et des familles des enfants de moins de 6 ans.

Le conseil général imprime chaque année près de 5 300 carnets de santé, distribués aux parents dans les quatre maternités de la Manche.

conseillères en économie sociale et familiale, médecins, infirmières gérontologiques... les nombreux professionnels que regroupent les CMS de la Manche travaillent de manière transversale, en étroite collaboration avec leurs partenaires locaux (associations, acteurs publics, institutions). Une pluridisciplinarité au service de tous : enfants, familles, jeunes, personnes handicapées, seniors... et dans tous les domaines : professionnel, administratif, juridique, financier, éducatif,

relationnel, psycho-social, médical... Revenu de solidarité active, allocation personnalisée d’autonomie, insertion professionnelle ou sociale, accueil familial..., chaque mission est à dimension humaine, individualisée. Un accompagnement de proximité pour un seul objectif : le mieux-être de la personne, quel que soit son lieu de vie dans la Manche.

(PLUS D’INFOS SUR : conseil.general.manche.fr

L’exemple de Coutances

Outre l’attribution d’agréments, la formation et le suivi des assistants maternels et établissements d’accueil des jeunes enfants, elle offre une écoute et un suivi prénatal par des sages-femmes et des infirmières puéricultrices, lors de visites à domicile, permanences ou consultations de nourrissons, ainsi que le suivi médical des enfants scolarisés de 3 ans et demi à 4 ans et demi.

De nombreux professionnels Conseillers conjugaux et familiaux, assistants sociaux, psychologues, 20 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

Le nouveau CMS du territoire de solidarité du Coutançais, situé 2 bis, rue Rémy-de-Gourmont, à Coutances, offre des conditions d’accueil et de travail optimales. Comme les autres territoires, l’équipe mène des actions collectives de développement local. Parmi elles, « Mieux vivre ensemble à ClairesFontaines » regroupe habitants, professionnels partenaires et élus autour de réflexions et d’actions visant à faciliter les relations entre les habitants, améliorer leur qualité de vie et créer une dynamique de tous les acteurs. Ainsi, en lien avec les familles et les enfants du quartier, l’aire de jeux a été rénovée et une autre est en cours de réalisation. Le territoire de solidarité du Coutançais en chiffres en 2012 : ● 1 011 allocataires du RSA ● 47 agents au CMS ● 52 personnes en accompagnement ● 50 assistants familiaux - 432 assistants ● social maternels - 36 familles d’accueil ● 320 demandes d’APA ● 97 permanences de PMI ● 160 dossiers suivis par assistant ● 532 enfants vus ● social de secteur ● 525 enfants scolarisés dans 31 écoles maternelles,en prévention et dépistage


Portrait VIRGINIE BASSETTI

L’art et la matière Née à Caen en 1972, Virginie Bassetti a grandi dans la Manche, au rythme de déménagements fréquents. Une vie en mouvement, comme sa créativité, qui semble n’avoir de limites que celles de la matière qu’elle façonne. imagination fertile, le résultat, un rébus où les effets de matière donnent vie a u b r o n ze, at t i r e l e r e g a r d d e nombreux promeneurs. De l’autre côté du portail, un décryptage est gravé en creux pour les intimes, près de l’empreinte des mains de la famille. Conquise, la cliente va ouvrir, à Dinard et Paris, « Ze art galerie », pour exposer et vendre le bronze « haute sculpture » de Virginie Bassetti. « Parce que vous êtes unique ! », signe cette dernière… l’adjectif lui sied aussi ! C’est elle qui sera désignée pour représenter la sculpture française lors du voyage présidentiel à Abu Dhabi, en 2009. C’est elle encore qui sculptera les huit cloches fondues par CornilleHavard pour Notre-Dame de Paris. « Un engagement esthétique,symbolique et spirituel ».

D

ès cinq ans, Virginie Bassetti intègre l’atelier de dessin d’Avranches. « C’était l’émulation, on passait des week-ends entiers à expérimenter des trucs abracadabrants ». Labo photo ; poterie raku ; peinture à la fourchette ; théâtre… l’énergie créatrice ne la quittera plus.Après un bac littéraire option arts plastiques, elle passe le concours des Beaux-arts de Rennes et se spécialise dans le dessin au fusain et pastel sec. Son professeur la trouve « trop marquée dans le style » et l’enjoint de s’ouvrir à d’autres techniques. Elle opte pour la forge, une activité physique, où le martelage requiert de la puissance. Le choix est inattendu, mais à la mesure de la jeune femme. Sa silhouette élancée, toute en délicatesse - tant dans sa posture que son abord d’autrui, côtoie une détermination, une fougue, qui font sa force.

à travers ses objets, sa personnalité... Comme ce banc de jardin en bronze, qu’un Cancalais a commandé pour les 50 ans de sa femme. Le couple aime la mer : le banc sera une vague ; il aime le bon vin : un bouchon flottera dans l’écume ; 50 amis se sont cotisés : leurs signatures seront gravées. Perfectionniste et soucieuse de la fidélité de son œuvre à celui qui l’a voulue, l’artiste joint le génie de son inspiration personnelle aux goûts du client. « J’y mets un peu de moi.»

Bronze « haute sculpture » Ainsi naîtra un autre portail,son premier bas-relief biface, pour une villa côtière de Bretagne. Le commanditaire veut une représentation de la scène biblique des Noces de Cana. Grâce à ses recherches théologiques et son

Créations sur mesure C’est chez Cornille-Havard, à Villedieules-Poêles, où elle fait son stage, que naît sa vocation de sculptrice. Elle réalise un portail monumental en bronze, « carte de visite » de la fonderie, puis devient directrice artistique. « Ce qui m’intéresse dans une sculpture, c’est qu’elle soit personnalisée. » Chaque création naît d’une rencontre, où Virginie cherche à cerner son client,

Plus loin l’aventure Après Notre-Dame, « un aboutissement sans être une fin », d’autres projets l’attendent. Titulaire d’un DNSEP*, elle voudrait reprendre l’enseignement des arts plastiques appliqués : « Le système éducatif a besoin d’être relié au monde du travail. Les étudiants sont pleins de bon sens et j’aime partager. » Elle veut aussi ouvrir son atelier à Avranches. Fortement attachée à la Manche, « ses couleurs changeantes, son espace sauvage mais maîtrisé », elle compare le territoire à une maison : « c’est le foyer de tout ». Le bronze est sa façon de marquer le sien. « Mes sculptures me survivront. Je ne peux pas me permettre de témoigner du plus mauvais de moi-même. » Une exigence qui passera à la postérité ! * diplôme national supérieur d’expression plastique

Sous les doigts de l’artiste, les objets prennent vie. Comme ce jeu de cartes sublimé par le bronze.

(PLUS D’INFOS : virginie.bassetti@gmail.com et sur zeartgalerie.com (RETROUVEZ Virginie Bassetti sur (rubrique Manche + ) 21 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013


Vie politique COMMISSION

PERMANENTE

LE CONSEIL GÉNÉRAL S’ENGAGE À VOS CÔTÉS AU QUOTIDIEN

Lors de la commission permanente du 25 janvier dernier, le conseil général de la Manche a voté une enveloppe de 2 371 771 euros en faveur des territoires et des Manchois, répartie de la façon suivante : Développement du territoire et de la prospective : 605 656 € Dont : Contrats de territoire (opérations à Saint-Sauveur-le-Vicomte, Lessay, La Ronde-Haye) : 147 234 € Contrats d’objectif touristique (opérations à Cérences, La Lucerne d’Outremer, Siouville-Hague) : 330 000 € Subvention de fonctionnement pour l’année 2013 à l’Agence Manche Énergie : 83 770 € Participation annuelle du Département à l’association AD3A (partenariat de coopération décentralisée avec le Burkina Faso) : 27 100 €

Solidarités, formation, jeunesse, sport et culture : 315 801 € Dont : Subventions 2012/2013 aux établissements d’enseignement artistique : 295 635 €

Infrastructures, réseaux, agriculture et développement économique : 1 450 314 € Soit : Fonds départemental d’aides aux très petites entreprises : 37 293 € Travaux d’aménagement des routes départementales et acquisitions foncières nécessaires : 1 163 021 € (parmi lesquels la sécurisation de la RD 976 entre l’A84 et le département de l’Orne : 1 000 000 €) Travaux sur l’aérogare de l’aéroport de Cherbourg-Maupertus : 250 000 €

(POUR EN SAVOIR PLUS : retrouvez chaque mois le détail des principales décisions sur conseil.general.manche.fr

P

A R O L E S

D

É L U S

GROUPE

DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS

GROUPE

Prévoir l’avenir sans oublier le quotidien

La majorité départementale soutient les Manchois !

Le Département, comme le pays d’une manière générale, est actuellement confronté à deux logiques. D’un côté, il doit mettre en œuvre des politiques de résistance à la crise et, d’un autre, il doit préparer l’avenir. Et l’avenir se définit, très justement, par une opportunité industrielle majeure autour de la transition énergétique et le développement industriel, ici, des énergies renouvelables issues de la mer. À la clé : la création de centaines d’emplois et un grand projet industriel pour le port de Cherbourg. Notre département a aussi des potentialités sur l’aménagement numérique, l’agriculture, la pêche et l’agro-alimentaire, le tourisme. Des secteurs d’activités porteurs et durables.

Dans la revue de janvier-février, nous vous présentions le budget 2013 et les décisions prises par la majorité départementale d’accroître les crédits d’interventions sociales (+ 2,8 M €) et d’investissements sur les territoires (+ 5,5 M €), sans augmentation d’impôts. Dans la période économique difficile que nous traversons, nous avons effectivement fait le choix de ne pas contraindre le budget des ménages, contrairement à la politique mise en place au niveau national. Pour ne citer que deux exemples récents : le Gouvernement vient d’accepter qu’EDF procède à des augmentations de la taxe CSPE (énergies renouvelables), taxe payée par les consommateurs d’électricité, qui devrait rapporter cinq milliards d’euros. Dans le même temps, il annonce le gel du barème de l’impôt sur le revenu, ce qui augmentera mécaniquement la pression fiscale. Certaines dispositions prises par le Gouvernement ne cessent d’impacter le pouvoir d’achat des Français, au même titre que les finances des collectivités. Ces mesures, qui prévoient 10 milliards d’euros de hausse d’impôts pour les particuliers dans la loi de finances 2013, se traduisent également par une nouvelle baisse des concours financiers de l’État aux collectivités à hauteur de 1,5 M€ en 2014 et 1,5 M€ en 2015, représentant une perte d’au moins 10 M€ pour la Manche entre 2014 et 2015. Certes, la situation financière nécessite que des efforts soient demandés, mais ces orientations risquent de se traduire par une diminution de la consommation et des investissements ; deux facteurs indispensables à la relance de notre économie. Pour toutes ces raisons et dans le souci de poursuivre le développement de notre département, nous avons voté un budget 2013 dynamique pour la Manche et solidaire de ses habitants.

C’est pourquoi nous sommes favorables aux investissements ciblés qui respecteront ces objectifs, en évitant la dispersion. Néanmoins, la crise et l’état des finances publiques nécessitent des choix clairs sur les dépenses de fonctionnement. Et ces choix, proposés par la majorité, ne nous conviennent pas. Ils réduisent les services de proximité à l’exemple du transport scolaire.Ils remettent en cause la compétence première du Département par un objectif de réduction des plans d’aide pour les personnes âgées. Ils altèrent la qualité de vie en réduisant, par exemple, les actions en faveur de la culture. Ils ne tirent pas profit des potentialités de notre département lorsqu’ils baissent l’aide au développement touristique. Ces exemples illustrent des choix que nous ne partageons pas. Ces choix ne sont pas les nôtres et c’est pour cela que nous n’avons pas voté ce budget.

LES ÉLUS DU GROUPE SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS : P. BIHET, Équeurdreville-Hainneville - L. BOËM, Saint-Jean-de-Daye - F. DAVOUST, Le Teilleul - P. DELAUNAY, Saint-James - G. DIEUDONNÉ, La Haye-Pesnel F. FOURMENTIN, Sourdeval - H. HOUEL, Carentan - J.-M. HOULLEGATTE, CherbourgOcteville nord ouest - C. LE COZ, Saint-Lô est - M. LERENARD, CherbourgOcteville sud ouest - M. LOUISET, Cherbourg-Octeville sud est - Y. NÉEL, Valognes - C. PÉRIER, Coutances - D. RENAUX, Barneville-Carteret - F. ROUSSEAU, Les Pieux - A. ROUXEL, Tourlaville.

(CONTACT : Martial Defoy - Tél : 02 33 05 97 92 - Courriel : martial.defoy@manche.fr 22 Manche mag’ n° 36 - Mars-Avril 2013

DE LA MAJORITÉ D É PA R T E M E N TA L E

LES ÉLUS DU GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE : J. ANDRO, Avranches – P. BAS, Saint-Pois – E. BEAUFILS, Saint-Malo-de-la-Lande – G. BEAUFILS, Tessy-sur-Vire – M. BOURDON, Percy – J. BOUVET, Saint-Hilaire-du-Harcouët – R. BRÉCY, Montebourg – F. BRIÈRE, Saint-Lô ouest – G. COULON, Saint-Sauveur-Lendelin – S. DESLANDES, Mortain – L. DESLOGES, Isigny-le-Buat – H.J. DEWITTE, Ducey – M.P. FAUVEL, Torigni-sur-Vire – M-H. FILLÂTRE, Juvigny-le-Tertre – J. GROMELLON, Pontorson – H.GUESDON, Barenton - J.Y. GUILLOU, Villedieu-les-Poêles – C. HALBECQ, Cerisy-la-Salle – J.M. JULIENNE, Granville – M. LAURENT, Beaumont-Hague – C. LEBACHELEY, Saint-Pierre-Église – P. LECOMTE, Bréhal – M. LEFÈVRE, Sainte-Mère-Église – J.F. LE GRAND, Lessay – H. LENORMAND, Périers – J. LEPETIT, Quettehou – G. NICOLLE, Gavray – P. PILLET, Bricquebec – G. QUINQUENEL, Marigny – P. RIPOUTEAU, Saint-Sauveur- le-Vicomte – J. THOUVENOT, Sartilly – B. TRÉHET, Brécey. (CONTACT : Brigitte Harel - Tél : 02 33 05 95 32 - Courriel : brigitte.harel@manche.fr


(voir conditions page 7)


Manche mag 36