Page 1

Le magazine du conseil général de la Manche Juin 2011

Dossier

PETITE ENFANCE Tout pour bien grandir P. 11-15

Gagnez des places pour Chauffer dans la Noirceur p.7

Forces 50 p.8

Portrait de Patrick Antoine p.19

N° 22


Sommaire 3

Édito Faciliter la vie des familles

4

En bref Le Tour de France de passage dans la Manche !

10

Développement durable Jumelage entre les gardes du littoral de Barneville-Carteret et de Saint-Pierre-et-Miquelon

11

Dossier du mois : Petite enfance

La Protection Maternelle et Infantile à vos côtés

16

Zoom : Spot 50

Des bons plans pour les jeunes

19

Portrait : Patrick Antoine « Je créerai le plus longtemps possible »

Ce magazine est disponible en braille et en CD audio. Pour obtenir l'une des deux versions, téléphonez à l'association « Donne-moi tes yeux » au 01 47 05 40 30 ou envoyez un mail à l’adresse : donnemoitesyeux@wanadoo.fr

N°22 / Juin 2011 Légende fenêtre de liberté : « L’ancienne porte d’entrée principale de l’Arsenal de la Marine, à Cherbourg, donne désormais sur un ciel couleur mer. »

LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE / Maison du Département - 50050 Saint-Lô Cedex Directeur de la publication : Jean-François Le Grand Directeur de cabinet : Michel Chopin Directrice de la communication : Catherine Cousin Rédactrice en chef : Isabelle Parry Rédaction : Lucile Kergueno, Sylvain Lambert, Anne-Gaëlle Rouault, Isabelle Parry Photographies : CG50 (David Daguier) sauf mention Conception et réalisation : Libre cours Impression : Imaye Graphic Distribution : La Poste/Mediapost Tirage : 219 000 exemplaires ISNN : 2101 - 8197 - Dépôt légal : mai 2009 Contact Manche mag’ : • Tél. : 02 33 055 550 • Fax : 02 33 05 95 65 • Courriel : manchemag@manche.fr

2 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

Le prochain Manche mag’ paraîtra le 11 juillet 2011


Faciliter la vie des familles

L’édito

par Jean-François Le Grand

L’avenir d’un territoire, ce sont ses enfants. Ce qui doit guider une politique locale, ce n’est pas seulement organiser le vivre ensemble, aujourd’hui, c’est aussi créer les conditions d’un avenir heureux, lui-même source de possibles, demain. L’enfant est un enjeu majeur et passionnant de notre société. Faciliter la vie des familles, les soutenir, telle est notre mission. Au travers de nos choix, nous ne faisons jamais qu’essayer de créer les conditions de leur épanouissement.

Ainsi, la politique du conseil général de la Manche, à travers le nouveau schéma départemental 2011-2015*, a pour objectif d’aller encore plus loin dans les mesures. En cinq ans, le budget de l’aide à l’enfance passera de 63 à 68 millions d’euros. Cette politique s’articule autour de deux axes prioritaires : la prévention et l’accompagnement des familles. Avec cette trame de fond : créer les conditions pour que, dès son plus jeune âge, le petit Manchois ait les mêmes chances d’épanouissement, quel que soit son lieu de vie dans le département ! La préoccupation du conseil général est de laisser le libre choix aux familles avec une offre de modes de garde plurielle. Cette politique est bien assise ; nous pouvons nous enorgueillir d’une bonne couverture et d’un taux d’équipement satisfaisant. On a tous, près de chez soi, un mode de garde pour la petite enfance !

Le chiffre du mois

Je tiens à remercier et encourager l’ensemble des services et acteurs sociaux pour leur sens de l’intérêt général et leur dévouement. Sans le travail qu’ils mènent, les plus beaux projets resteraient lettre morte. Enfin, pour paraphraser Victor Hugo, je dirais que « lorsque l’enfant paraît, le conseil général de la Manche applaudit à grands cris… » C’est pour lui qu’il travaille, débat, écoute, réfléchit, agit et qu’il ne cessera de le faire !

Jean-François Le Grand C’est le nombre de fans de la page Facebook de Manche Tourisme.

sénateur de la Manche président du conseil général

* Schéma départemental en faveur de la famille, de l’enfance et de la jeunesse.

Rendez-vous sur

pour voir la Manche autrement. 3 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


En bref... NUCLÉAIRE

© Flamanville 3 - EPR/©EDF Mediathèque - Alexis Morin/Tous droits réservés

Répondre aux attentes des Manchois Face à la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui s’est produite le 11 mars suite à un séisme d’une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter et à un tsunami de plus de 10 m de hauteur, les Manchois s’interrogent quant à la sécurité des sites nucléaires implantés dans le département. Pour répondre à leurs questions et leurs attentes légitimes, les trois Commissions Locales d’Information (CLI) de la Manche se sont réunies en assemblée générale extraordinaire le 18 avril dernier. On y a notamment appris qu’un audit de l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) serait mené sur l’ensemble des réacteurs des centrales françaises, dont l’EPR en construction à Flamanville (voir photo), avant la fin de l’année. Du côté de l’exploitant, Joseph Dupuis, directeuradjoint de l’ingénierie nucléaire, a rappelé que « la sûreté de nos installations est une priorité pour EDF et on ne peut pas les concevoir, qu’elles soient actuelles et futures, sans un niveau de sûreté maximale. » Sur le plan du risque sismique notamment, le séisme de référence pour la centrale de Flamanville est celui qui a frappé Jersey en 1926, d’une

magnitude de 5,2. Les installations sont même construites pour résister à une magnitude de 5,7. Ces marges importantes de protection sismique sont d’ailleurs réévaluées tous les 10 ans, à l’occasion des visites périodiques de sûreté et sous le contrôle de l’ASN, en tenant compte de l’augmentation des exigences.

(PLUS D’INFOS : consulter le compte-rendu de cette assemblée extraordinaire sur les sites internet des CLI : cli-areva.fr, cli-flamanville.fr et cli-andra.fr - Une plaquette d’information sera également mise à disposition du grand public courant juin.

TOUR

DE

FRANCE

Le Sud-Manche en fête !

ACTU

DE

© Ville d’Avranches

Un dragon ! Dans MON jardin ?

Le Tour à Avranches en 2002.

Avec un départ de Vendée, l'édition 2011 de la Grande Boucle (du 2 au 24 juillet) écumera les routes de l'ouest de la France et traversera cinq cantons du sud de notre département (Pontorson, Ducey, Avranches, Brécey et Saint-Pois). C’est au cours de la 6e étape entre Dinan et Lisieux, jeudi 7 juillet, que les coureurs seront amenés à emprunter 57 km entre Pontorson et Saint-Michel-de-Montjoie. Les organisateurs du Tour ont en effet souhaité longer le Montus ? Saint-Michel avant de prendre la direction Le saviez-ve doe vélo, de Vire. Le parcours dans la Manche sera rr ponctué d’animations itinérantes variées, La Manche, te pour avoir spécialement organisées pour l’occasion, te a id d n est ca e du Tour p en partenariat avec le conseil général. Dans ta -é lle vi e n u 2013 et une ambiance festive, de belles images de de France en on du ti n te la Manche en perspective sur les écrans b l'o r u o p en 2017 ! de télévision du monde entier ! grand départ

(PLUS D’INFOS : letour.fr 4 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

Ce mois-ci, TV Manche vous emmène sur les pas des reptiles et amphibiens, menacés de disparition dans la Manche, comme dans le reste de la France métropolitaine. En cause : l’assèchement des zones humides, la pollution des milieux aquatiques, la destruction des prairies et des haies, etc. C’est pour sensibiliser les Manchois à la sauvegarde de ces animaux que le CPIE (Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement) du Cotentin a lancé l’opération « Un dragon ! Dans mon jardin ? » : comme le propriétaire d’une mare rencontré par nos équipes, photographiez les petits « dragons » présents dans votre jardin et envoyez votre photo au CPIE du Cotentin(mickael.barrioz@cpiecotentin.com). Vous participerez ainsi à l’amélioration des connaissances naturalistes et à la protection de notre faune régionale. (RENDEZ-VOUS SUR : tvmanche.tv

Et n’oubliez pas de poser vos questions sur tvmanche@manche.fr en vue du prochain chat vidéo le 15 juin à 18h, sur le thème du numérique !


En bref... ÉVÉNEMENTS

D E L’ É T É

Réservez vos places dès maintenant !

agenda Retrouvez toutes les dates sur

Spectacle de cirque acrobatique aux fours à chaux du Rey, concert à l’abbaye de Hambye, festival des Traversées Tatihou… les billetteries ouvrent dès le mois de juin*.

À PARTIR DU 5 JUIN « Mémoires de guerre, Manche 39-45 » Projections gratuites dans tout le département du film de Dominique Forget. Retrouvez les dates sur culture.manche.fr 06 89 82 73 80 liberationdelamanche1944@hotmail.fr

« Le Grand C » : un univers à 360 degrés ! Devenu au fil des étés le rendez-vous des amateurs du cirque d’aujourd’hui, le site des fours à chaux du Rey, à Regnéville-sur-Mer, accueillera les 6, 7 et 8 juillet la Compagnie XY. Concentration, plaisir, rythme, peur, frustration, ou jubilation des 18 interprètes porteurs et voltigeurs, « Le Grand C » vous dévoile un univers fait d’acrobaties, de danse, de musique et de pyramides humaines. Un spectacle riche en émotions, audacieux et généreux, qui révèle des personnalités à la fois touchantes, sensuelles, drôles et poétiques.

JUSQU’AU 18 JUIN 13e rencontre internationale de sculpture dans le parc de l’abbatiale de Cerisy-la-Forêt. 02 33 77 18 80 sculptures-cerisy.blogspot.com

(PRATIQUE : Début du spectacle à 21h30. Pique-nique concert sur l’herbe dès 19h30 avec le camion jazz Latin street. Prévoir panier repas et vêtements chauds (représentation en extérieur). Le musée sera exceptionnellement ouvert les soirs de spectacles de 19h30 à 21h15 (accessible uniquement aux détenteurs d’un billet). Tarifs : 13 € / 6 -15 ans : 5 € / - de 6 ans : 1 €

LE 19 JUIN Regards croisés sur les musiques actuelles et traditionnelles Parce que la Manche accueille les plus grands festivals de musiques actuelles de Basse-Normandie, le conseil général, dans le cadre de la présentation des 17e Traversées Tatihou, a choisi d’organiser le 20 juin une rencontre professionnelle sur les problématiques économiques locales de ces festivals. Une journée de témoignages qui se clôturera en beauté à Saint-Vaastla-Hougue par un concert gratuit de Scone. Cette formation rennaise (chant, violon, flûte, piano, bouzouki et percussions) propose un son unique, créé autour de la magie des chants gaéliques, puisés dans le répertoire traditionnel d'Irlande et d'Écosse, qu'il s'agisse de chants à danser, chants de travail ou ballades.

Campagn’art à Fermanville : expositions d’artistes dans les jardins de particuliers. 02 33 54 61 12 tourismecotentinvaldesaire.fr

LE 19 JUIN La Barjo Trail entre BarnevilleCarteret plage et Beaumont-Hague. lahague-tourisme.com

(PRATIQUE : Entrée libre sur inscription : 02 33 05 95 88 - affairesculturelles@manche.fr Concert à 19h au chantier naval Bernard (4, place Maréchal Leclerc). (PLUS D’INFOS SUR : tatihou.manche.fr

Concert de l’ensemble vocal Vesperis le 9 juillet à 20h30 à l’abbaye de Hambye 28 choristes interprètent Verdi, Lully, Rameau, Donizetti et Schubert. (Tarifs : 12 € / 6-12 ans : 5 € / - de 6 ans : 1 €)

* OUVERTURE DES BILLETTERIES : « Le Grand C » : le 14 juin Le concert de l’ensemble Vesperis : le 14 juin e ● 17 Traversées Tatihou : du 20 juin au 4 juillet pour les abonnés et à partir du 5 juillet pour tous. ● ●

LE 21 JUIN Tremplin des jeunes avec Tendance Ouest à Saint-Lô, dans le cadre de la fête de la musique.

DU 23 AU 25 JUIN Les Art’Zimutés Festival à Tourlaville. Concerts, pratiques artistiques et sports. lesartzimutes.com

Facilitez-vous la vie : achetez vos places en ligne sur culture.manche.fr ou au 02 33 05 95 88 5 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


En bref... PROTECTION

D E L ’ E N FA N C E

VOILE

Tour des Ports de la Manche 2011

En partenariat avec la Direction Interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et l'Agence Régionale de Santé, le conseil général a souhaité se doter d'un ISEMA, un internat socio-éducatif médicalisé pour adolescents. L’ouverture de cet établissement expérimental - ce sera le deuxième de ce type en France - est prévue début juillet, à Saint-Michel-deMontjoie. « La Manche a voulu se placer aux avant-postes de ce projet pour remettre d’aplomb des adolescents en grande difficulté », souligne Philippe Bas, vice-président du conseil général en charge des solidarités, de la jeunesse et de la culture. Porté par l’association Montjoie, ce projet s’inscrit dans le contexte de la réforme nationale de 2007 de la protection de l'enfance. Son objectif est de garantir à des jeunes cumulant des difficultés particulières, une prise en charge plurielle sur un même site, alliant protection, soins, éducation et scolarité. Cette structure transversale innovante pourra accueillir 12 adolescents de 12 à 16 ans, qui ne trouvent pas dans les dispositifs traditionnels une prise en charge réellement adaptée à leurs besoins. L’ISEMA leur proposera une approche renforcée dans un cadre stable et sécurisant et qui mettra un accent particulier sur le travail avec les familles. Envisagé pour six mois, l’accueil en ISEMA est attendu comme une parenthèse dans le parcours de ces jeunes ; il doit être le point de départ d’une nouvelle relation entre le jeune, sa famille et les professionnels qui l’accompagnent.

Du 10 au 15 juillet, le Tour des Ports de la Manche va une nouvelle fois animer nos côtes, avec une grande première cette année : un départ de l’île anglo-normande de Guernesey. Environ 700 marins amateurs, répartis sur 110 voiliers, vont donc s’affronter sur les eaux de la Manche dans une ambiance toujours très conviviale. Le nouveau parcours original emmènera les passionnés de régates de Guernesey à Cherbourg-Octeville le 10 juillet, puis de Cherbourg à Port-Diélette le 11 juillet, avant de filer vers Barneville-Carteret le 12 juillet, de passer par Jersey le 13 et de terminer à Granville le 15 juillet, après un détour par Chausey la veille. N’hésitez pas à vous inscrire ou à soutenir les équipages lors des escales festives qui attendent les marins tout au long du parcours ! (PRATIQUE : Si vous souhaitez participer au Tour des Ports de la Manche, téléchargez un dossier sur yachtclubgranville.com ou tourdesports50.fr avant le 25 juin.

© J-M Enault

Un accueil spécialisé pour les jeunes en difficulté

© Phovoir-CG 50

(PLUS D’INFOS : 02 33 50 04 25 ou tourdesports50.fr

COMMISSION

PERMANENTE

N’oubliez pas de vous inscrire à manéo service scolaire sur transports.manche.fr Plus d’infos : 02 33 055 550

À VOS CÔTÉS AU QUOTIDIEN Plus de 3,8 millions d’euros votés pour les Manchois.

Lors de la commission permanente du 13 mai dernier, le conseil général de la Manche a voté une enveloppe de 3 865 590 euros en faveur des territoires et de leurs habitants. Ces aides se répartissent de la façon suivante :

Développement du territoire et prospective : 1 369 577 € Solidarités, formation, jeunesse, sport et culture : 375 338 € ● Infrastructures, réseaux, agriculture et développement économique : 2 086 204 € ● Affaires financières et administration générale : 34 471 € ● ●

(POUR EN SAVOIR PLUS : retrouvez chaque mois le détail des principales décisions sur conseil.general.manche.fr (rubrique « l’institution départementale-les décisions »)

6 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


JEU-CONCOURS

EEnn bref...

Gagnez vos places pour Chauffer dans la Noirceur !

agenda

Manche mag’ vous fait gagner des places au festival Chauffer dans la Noirceur. Pour participer, il suffit de vous connecter sur manche.fr/concours.asp et de remplir le bulletin de participation en ligne. 20 heureux gagnants seront tirés au sort et recevront deux places chacun.

Retrouvez toutes les dates sur

DU 22 AU 26 JUIN 1re édition du festival Heu l'Eau ! organisé par l’association AVRIL à Saint-Pierre-deCoutances. 02 33 19 00 35

LES 24 ET 25 JUIN Madame Butterfly

© Fabrique De Signes

de Giacomo Puccini, opéra en plein air au Mont-Saint-Michel. 0892 707 920 operaenpleinair.com

DU 27 JUIN AU 19 JUILLET Exposition « La quête du soi » du peintre Michel Larivière à l’abbatiale de l’Abbaye de Montebourg. 06 61 88 00 50 michel-lariviere.com

LES 8 ET 9 JUILLET « Écoute s’il pleut »

Rendez-vous les 14, 15 et 16 juillet à Montmartin-sur-Mer !

Deux soirées de concerts à Valognes. festival-ecoutesilpleut.fr

Terrakota

Dub, rock, sonorités électro en tous genres, punk, rap, reggae… Pour sa 19e édition, Chauffer dans la Noiceur joue à nouveau la carte de la découverte et de la diversité musicale. L’occasion de découvrir des groupes jusqu’ici peu explorés tels que !!! (chk chk chk) mais aussi les pionniers du hip-hop Public Enemy ou encore la bombe scénique Tying Tiffany, pour sa seule date en France. TOUJOURS SOUS LE SIGNE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. En plus de tout un ensemble d’actions pour réduire son impact sur l’environnement, ce festival éco-citoyen, précurseur dans le domaine, s’attache à sensibiliser le public à ces questions, notamment au sein de son village associatif. Et en journée, vous pourrez également profiter d’ Art’nimations gratuites (théâtre, danse, démo de graff…), sur le site et autour de Montmartin-sur-Mer ! *Pour accéder directement depuis votre téléphone mobile à la page internet du concours, il vous suffit de lancer votre application de lecture de code 2D puis de le viser avec votre mobile.

Plus d'infos : 02 33 07 91 91 - chaufferdanslanoirceur.org Extrait de règlement du jeu-concours : 1. Jeu sans obligation d’achat 2. Dates de participation : du lundi 13 juin au jeudi 23 juin 2011 (minuit) 3. Règlement complet déposé chez Me Bougon, Huissier de Justice à Saint-Lô. Il est adressé à toute personne qui en fait la demande en écrivant à : Me Bougon « Jeu n° 711081 » - BP 372, 50 002 SAINT-LÔ Cedex. (Frais d’affranchissement remboursés au tarif lent de la Poste). 4. Une seule participation par candidat 5. Jeu doté de 40 places (20 x 2) au festival Chauffer dans la Noirceur 2011 6. Loi n°78-17 du 06/01/78 relative aux fichiers informatiques : vous disposez d’un droit d’opposition, d’accès et de rectification des données vous concernant (cf. Art. 26 à 36 de la Loi) 7. En cas de litige, seules la loi et les juridictions françaises sont compétentes.

JUSQU’AU 18 SEPTEMBRE Exposition « La Normandie des Princes de Monaco » au musée des beaux-arts de Saint-Lô. 02 33 72 52 55

JUSQU’AU 25 SEPTEMBRE Exposition « Dior, le Bal des Artistes » au Musée Christian Dior de Granville. 02 33 61 48 21 musee-dior-granville.com

7 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Entreprendre DÉVELOPPEMENT

ÉCONOMIQUE

« Forces 50 » rassemble les forces vives Fertiliser, Organiser, Réunir, Communiquer, Élaborer, Structurer… L’ambition de « Forces 50 » est de fédérer les énergies locales pour construire un développement économique et durable du territoire. a récente crise économique n’a pas épargné la Manche, mais notre département a plutôt mieux résisté que d’autres territoires comparables, grâce à un tissu économique constitué principalement de PME et de TPE (très petites entreprises) solides,

L

mais aussi parce que les collectivités territoriales se sont mobilisées pour accompagner au mieux leurs entreprises dans cette période difficile. Pour que la dynamique engagée perdure, le conseil général lance « Forces 50 », un partenariat avec l’État (représenté par le préfet) et Manche Développement, qui regroupe les quatre chambres consulaires du département : Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Cherbourg-Cotentin et CCI Centre et Sud-Manche, Chambre des Métiers et d’Artisanat et Chambre d’Agriculture. Les priorités : l’emploi, la formation, l’entreprenariat, l’excellence, le développement des PME-PMI et l’attractivité du territoire.

La mise en place de nouveaux outils Le partenariat va se concrétiser rapidement par la mise en place de nouveaux outils. Tout d’abord, l’envoi par le conseil général d’une première newsletter économique à tous les acteurs du département avant l’été et la géolo-

calisation de plus de 110 zones d’activités mise en ligne en septembre sur entreprendre.manche.fr, première étape avant la naissance d’un nouveau site internet économique en 2012. Ce sera un instrument de promotion de la Manche au service des entrepreneurs, mais aussi un outil de travail pour les développeurs du territoire qui pourront y échanger informations et documents. Ensuite, le monde institutionnel et politique va se rapprocher du monde économique grâce à des « visites de territoires » : chaque trimestre, les partenaires « Forces 50 » iront dans un canton à la rencontre des élus locaux mais surtout des chefs d’entreprises.Troisième action : renforcer le rayonnement de la Manche par la constitution d’un club d’ambassadeurs du territoire, un réseau regroupant des leaders d’opinion attachés au département. Et parce que les jeunes sont les premiers concernés, des modules de sensibilisation à l’entreprenariat seront proposés dès le collège. Chaque année, l’ensemble du dispositif sera évalué et adapté, si nécessaire.

TROIS QUESTIONS À… Bernard Tréhet, conseiller général délégué au développement économique

ortho50-2007 © cg50

« Ce n’est pas d’argent dont nous avons besoin, mais de dynamique »

En matière économique, quel est l’état des lieux ? e département est riche d’un réseau dense de petites entreprises et de filières bien identifiées (agroalimentaire, nautisme, cheval, pêche…).Le principal point faible,c’est que les jeunes les plus dynamiques s’en vont : le potentiel créatif quitte la Manche. « Forces 50 » a vocation à redonner de l’attractivité à ce territoire, notamment vis-à-vis de ces jeunes.

L

De quelle manière ? Il faut mutualiser les moyens, partager les données, éviter les concurrences fratricides entre territoires voisins. Tout ça, c’est de l’intelligence, du bon sens. Ce n’est pas d’argent dont on a besoin, mais de dynamique, d’idées, de mise en réseau des compétences.

Le parc d’activités Sauxmarais, à Tourlaville.

Une soirée des entrepreneurs

Quel rôle pour l’élu local ? L’élu est un VRP pour son territoire, il doit créer des conditions favorables pour les créateurs d’entreprises et leurs salariés. Car l’attractivité économique d’un territoire, c’est aussi et surtout la qualité de vie qu’on y trouve (crèches, écoles, transports…). Développer ces services publics de proximité, c’est le travail de l’élu local.

(PLUS D’INFOS SUR : entreprendre.manche.fr 8 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

L’ambition de « Forces 50 » est aussi de fortifier l’esprit d’entreprise. C’est tout le sens de la « Semaine du goût d’entreprendre », organisée par les organismes consulaires, qui sera cette année clôturée par une soirée des entrepreneurs où seront distinguées des entreprises exemplaires du département. Le grand public ne sera pas oublié avec la mise en place d’une conférence économique sur une thématique bien précise en présence d’un élu et d’un expert. Rendez-vous cet automne !


Arrêt sur images SAMEDI 14 MAI 18H00

Une arrivée magistrale, chargée d’émotion

© Patrick Courault

En haut de la pointe du Roc, sur les remparts et le long des quais, c'était la foule des grands jours pour accueillir le Marité à Granville. Le pavillon de la cité corsaire flotte désormais au sommet de l'un des trois mâts du vieux gréement, qui fait déjà la fierté de son nouveau port d'attache. À l’issue de l’importante campagne de travaux en cours, le terre-neuvier, symbole de notre patrimoine maritime, retrouvera toutes ses qualités de navigation et aura vocation à reprendre la mer pour une sixième vie, à partir du printemps 2012.

9 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Développement durable JUMELAGE

Partage d’expériences sur le littoral Fin mars, un visiteur pas comme les autres a foulé les dunes d’Hatainville. Dans le cadre d’un jumelage entre les deux territoires, le garde du littoral de Saint-Pierre-et-Miquelon a passé deux semaines en compagnie de son homologue du SyMEL sur la Côte des Isles. Objectif : comparer les méthodes utilisées pour une meilleure gestion des sites.

soustrait du piétinement certaines zones, surtout aux abords des aires de stationnement », nous explique Yann Mouchel. Inutile de poser des barrières partout, l’érosion est trop importante sur le trait de côte : « les dunes reculent d’un mètre par an en moyenne, c’est énorme ! Notre volonté aujourd’hui, c’est de poser des rustines, d’intervenir au cas par cas. » L’intervention des gardes en 20 ans a donc bien changé.Alors qu’autrefois ils essayaient de « boucher tous les trous », désormais ils accompagnent le mouvement naturel des dunes, là où c’est possible. « On fait davantage de travail scientifique, on aménage des sentiers de randonnée, on accompagne les différents publics, on essaye au maximum d’informer les usagers pour qu’ils s’approprient les lieux et qu’ils les respectent. »

Un bénéfice réciproque Idir Alliche et Yann Mouchel dans les dunes d’Hatainville.

vol d’oiseau, les deux sites sont distants de 5 000 km et pourtant… Les dunes d’Hatainville, qui comptent parmi les vastes espaces naturels littoraux du département, et l’isthme de Miquelon-Langlade connaissent les mêmes problématiques : sous les assauts permanents de la mer et du vent, l’érosion du cordon dunaire doit également faire face au développement des usages, qu’ils soient touristiques, agricoles ou autres. C’est notamment pour mettre en commun les méthodes de protection de ces milieux naturels sensibles que les deux sites appartenant au Conservatoire du littoral ont conclu un jumelage en 2009.

À

Un programme bien rempli Idir Alliche, employé par la commune de Miquelon-Langlade, est le premier garde du littoral de Saint-Pierre-etMiquelon. Il exerce cette fonction depuis décembre dernier. Ce jeune homme de 32 ans a donc passé deux semaines en mars dans les dunes d’Hatainville, un secteur remarquable à plus d’un titre et quasiment unique en France, que Yann Mouchel, garde du littoral de la Côte des Isles depuis 2002 connaît par cœur. « Ce qui a motivé ce compagnonnage, c’est de pouvoir bénéficier de 30 années d’expérience du Conservatoire du littoral et du SyMEL en matière de gestion et de protection des massifs dunaires, pour montrer comment travaillent les gardes et quelles techniques peuvent être appliquées de l’autre côté

de l’Atlantique », précise Idir Alliche. Et nos deux gardes n’ont pas chômé. Au programme : rencontre des usagers des dunes (agriculteurs, chasseurs, randonneurs, touristes …), des partenaires locaux (élus…), participation à des chantiers d’aménagement de sentiers, de restauration de dunes, etc.

Une évolution des pratiques Le jour où nous les rencontrons, Idir et Yann posent justement des ganivelles, ces barrières en châtaignier bien connues des habitués des dunes « On

(PLUS D’INFOS : conservatoire-du-littoral.fr ou symel.fr

L’isthme de Miquelon-Langlade, à Saint-Pierre-et-Miquelon. 10 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

Armé d’un maillet et de pinces, Idir met la main à la pâte et observe, écoute Yann, afin d’apprendre de son expérience de terrain. Son secteur d’intervention, l’isthme de Miquelon-Langlade, relie deux îles de l’archipel et forme un cordon dunaire étroit de 12 km, en constante évolution, abritant des milieux naturels terrestres et aquatiques riches et variés. « Je vais devoir poser des ganivelles là-bas, pas pour canaliser la fréquentation - le tourisme est encore très confidentiel - mais plus pour faire de la restauration systématique. Le cordon dunaire est beaucoup plus étroit, on doit davantage intervenir pour protéger le site et surtout travailler en concertation avec les usagers. J’ai vu ici comment le dialogue se nouait, ça m’a donné des idées pour anticiper les questions, les actions que je vais pouvoir mener à mon retour. » Et le bénéfice de ce jumelage est réciproque, Yann Mouchel le reconnaît : « C’est toujours enrichissant d’avoir un regard extérieur sur mes missions ».Yann qui se rendra à son tour à Saint-Pierre-et-Miquelon en septembre prochain.


Dossier du mois L’accompagnement mère-enfant - p.12 Les chiffres clés - p.13 ● Reportage dans un RAM - p.14 ● ●

PETITE

E N FA N C E

La PMI à vos côtés

11 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Dossier du mois PETITE

E N FA N C E

La PMI au service de tous Accompagnement, soutien, conseils, prévention… La Protection Maternelle et Infantile concerne toutes les familles dans les moments les plus importants de leur vie que sont la préparation d’une naissance, la grossesse et l’accueil d’un enfant. C’est l’un des enjeux du schéma départemental en faveur de la famille, de l’enfance et de la jeunesse voté en février dernier pour la période 2011-2015. Avec un objectif : être au plus près des familles pour favoriser leur épanouissement.

Portrait : l’accompagnement mère-enfant Face à un nombre de familles en augmentation, au besoin croissant de transmission de repères et de savoir-faire, mais également à la diminution des durées des séjours en maternité et de la disponibilité des médecins libéraux, notamment des pédiatres, la PMI répond aux attentes d’un nombre grandissant de parents. Avec 80 professionnels répartis sur le département, elle offre sur tout le territoire un service public de grande qualité. Rencontre avec une puéricultrice... irginie Leconte est l’une des 45 infirmières-puéricultrices de PMI du conseil général de la Manche. Cette jeune femme de 35 ans travaille depuis neuf ans au centre médico-social de Saint-Lô. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses journées sont bien remplies et ne se ressemblent pas. Car Virginie Leconte peut intervenir avant même l’arrivée de l’enfant.

V

Le suivi prénatal

Virginie Leconte, puéricultrice à Saint-Lô.

En lien avec la sage-femme, l’infirmièrepuéricultrice, qui reçoit tous les avis de grossesse, est informée des naissances attendues dans son secteur. Si le besoin

s’en fait sentir, souvent sur demande des mères, Virginie Leconte rend visite au domicile de la maman avec la sagefemme. L’objectif est d’aider la future maman, sans oublier le futur papa, à préparer la naissance. Cela va des questions matérielles (la liste de matériels de puériculture, la valise de maternité) à une écoute attentive, en passant par une aide encore plus concrète : « Il m’est arrivé d’accompagner des femmes enceintes au supermarché pour les aider à choisir les bodys pour le bébé, établir un budget, etc. » Précisons que chaque année, 13 % des femmes enceintes sont rencontrées et accompagnées par les sages-femmes de la PMI.

« ÊTRE PRÉSENT AUPRÈS DES FAMILLES » Philippe Bas, vice-président en charge des solidarités, de la jeunesse et de la culture n adoptant le schéma départemental 2011-2015 en faveur de la famille, de l’enfance et de la jeunesse, nous avons voulu que la prévention devienne un axe fort. Cela passe par une augmentation significative et un redéploiement de nos moyens, afin de réaffirmer la vocation très large de la Protection Maternelle et Infantile. Ce service d’appui et d’accompagnement se veut encore

E

12 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

plus présent auprès des familles manchoises, qui sont toutes concernées. L’objectif est d’intervenir davantage et de manière plus précoce. En renforçant ainsi la prévention, le soutien et le suivi, notre ambition est de placer la cellule familiale au premier plan de nos préoccupations et de lui offrir les conditions les plus favorables à son épanouissement. »


Dossier du mois Après la naissance… En 2010, un bébé sur deux né à SaintLô et ses alentours a été vu par une puéricultrice. « Les parents nous connaissent grâce à nos visites systématiques à la maternité. Nous leur rappelons qu’ils peuvent venir nous voir sans rendez-vous lors des permanences ou faire appel à nous à domicile en cas de besoin. C’est gratuit. » Lors de ces

permanences de nourrissons, les puéricultrices répondent aux questions concernant l’alimentation, l’allaitement, le sommeil, etc. « Nous sommes là pour écouter les parents, qui ont besoin de nous et apprécient le temps que nous prenons pour eux. J’aime ce métier car nous aidons à mettre en place le lien parents-bébé.»

Bilans de santé à l’école Enfin, Virginie Leconte, comme ses collègues, effectue des bilans de santé dans les écoles maternelles de son secteur, afin de dépister des problèmes d’audition, de vue, de langage. Dans un second temps, les enfants sont vus par

le médecin de PMI, qui, si besoin, les oriente vers des médecins spécialistes pour qu’ils soient pris en charge le plus tôt possible. En 2010, 93 % des enfants manchois entre 3 et 4 ans ont été examinés par une puéricultrice à l’école.

CONTACT : Centre médico-social de Saint-Lô - Territoire de solidarité du Val de Vire 02 33 55 38 97 - PLUS D’INFOS SUR : parent.manche.fr (rubriques « Être parent » et « Petite enfance »)

« LA PMI, UN VÉRITABLE SERVICE DE PROXIMITÉ » François Brière, conseiller général délégué à l’enfance et à la famille professionnels - médecins, puéricultrices (et un puériculteur !), infirmières,sages-femmes,conseillères conjugales,présents en permanence sur l'ensemble du département - travaillent dans les services de PMI au bénéfice des familles et de leurs enfants. La très grande qualité de ce service est reconnue par tous depuis longtemps. La PMI, ce sont aussi 29 lieux de permanences et de consultations. Dès le retour de la maternité,mamans et nouveau-nés peuvent y trouver un accueil et des soins. Près d'un enfant sur deux est vu par les puéricultrices en visite à domicile et la quasi-totalité des enfants de 3 à 4 ans le sont en bilan de santé dans les écoles maternelles. De plus, la PMI anime un réseau de 9 centres de planification et d'éducation familiale, ouverts à tous. En quelques mots, la PMI, c'est à la fois du conseil, du soutien et de l'accompagnement offerts par des professionnels qualifiés à des moments essentiels de la vie de la famille. »

80

LES CHIFFRES-CLÉS de la petite enfance dans la Manche en 2009 5231 naissances ● 29 066 enfants de moins de 6 ans ● 29 lieux de permanence et/ou de consultations de nourrissons ● 11 lieux d’accueil parents/enfants ● 10 centres médico-sociaux ● 1 réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents structuré et dynamique ● 4 686 assistant(e)s maternel(le)s dont 90,2 % bénéficient d’un RAM ● 95% de l’offre d’accueil des jeunes enfants est assurée par les assistant(e)s maternel(le)s ● 35 structures de garde collectives, soit 846 places (accueil régulier ou occasionnel) ●

Budget 2011 de la Protection Maternelle et Infantile : 5,3 millions d’euros

13 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Dossier du mois ACCUEIL

D E S J E U N E S E N FA N T S

Plusieurs formules s’offrent à vous Vous souhaitez faire garder votre enfant ? Quel que soit le mode d’accueil choisi, collectif ou chez une assistante maternelle, le conseil général intervient pour veiller à sa qualité. Si l'équipement global du département est très satisfaisant en volume (une place d’accueil par enfant), il s'engage toujours plus à offrir, en milieu rural comme urbain, les meilleures conditions d’accueil nécessaires au bien-être de votre enfant. ur l’ensemble du département, le conseil général assure le contrôle et la surveillance de toutes les structures et services d’accueil d’enfants de moins de six ans, tels que les crèches collectives, haltes-garderies, ou établissements multi-accueil. Il est également en charge, après enquête menée à domicile par une puéricultrice du service de la PMI, de l’agrément des assistantes maternelles et de leur formation. À travers les Relais Assistantes Maternelles (RAM), son rôle consiste aussi, avec la CAF et la MSA, à faciliter l'information et le choix des parents. En ce qui concerne les enfants handicapés, la volonté du conseil général est de sensibiliser davantage les assistantes maternelles et le personnel des structures collectives pour faciliter leur accueil : il s'agit de lever les craintes des parents, mais aussi des professionnels, pour une meilleure acceptation de la différence.

S

La crèche Charcot-Spanel à Cherbourg-Octeville.

monenfant.fr : Trouvez votre mode de garde ! Créé par la CAF et ses partenaires, avec le conseil général en première ligne dans la Manche, ce site est là pour vous aider à trouver la meilleure solution d'accueil pour vous et votre enfant. À noter : vous y retrouverez prochainement la liste des assistantes maternelles qui exercent près de chez vous, avec le nombre de places disponibles en temps réel chez chacune d’elles.

Zoom sur le RAM intercantonal de Mortain

« Un bon compromis entre l’accueil individuel et collectif » Au service des assistantes maternelles et des parents, le Relais Assistantes Maternelles (RAM) de Mortain, créé en 2006, a « vite pris de l’ampleur », en s’étendant aux communes voisines de Sourdeval, Le Teilleul, Barenton et Isigny- le-Buat « qui ont voulu s’associer au projet », explique Sophie Ménard, sa jeune directrice. Lieu d'écoute, d'information, d'animation, le RAM propose un cadre aux assistantes maternelles pour se rencontrer « et échanger autour de leur profession ». Il leur permet « de rompre l’isolement et de s’enrichir mutuellement en partageant leurs expériences ». C’est également un espace privilégié qui offre des temps d’éveil et de socialisation importants pour les enfants. Ateliers musical, de

psychomotricité, d’arts plastiques, spectacles adaptés aux touts petits, ou encore sorties occasionnelles dans des fermes pédagogiques ou au village enchanté de Bellefontaine… Dans ce RAM rural très dynamique, les animations sont pour le moins variées ! « Notre objectif est avant tout de rendre les assistantes maternelles actrices du relais en leur donnant des billes pour donner du sens aux activités proposées aux enfants qu’elles accueillent ». Avec des permanences l’après-midi, le RAM oriente par ailleurs les parents, notamment ceux en quête d'une solution de garde : « Nous les aidons en amont à bien cerner ce qu’ils attendent de la professionnelle à qui ils vont confier leur enfant ».

CONTACT : RAM de Mortain : 02 33 69 24 69 ou ram@cdcmortain.fr - RETROUVEZ la carte des RAM de la Manche et la liste des permanences sur parent.manche.fr (rubrique « Petite enfance - Assistantes maternelles ») 14 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Dossier du mois PRÉVENTION

AUPRÈS DES JEUNES

Des lieux d’écoute et d’information en toute confidentialité Contraception, sexualité, difficultés familiales ou de couple… Les centres de planification et d’éducation familiale sont ouverts à tous les publics pour des entretiens ou des consultations médicales gratuits.

Création d’un lieu d’accueil : La PMI accompagne votre projet Si le conseil général est chargé d’agréer toutes les structures destinées à l'accueil d'enfants de moins de six ans, son rôle ne se limite pas à cet aspect réglementaire (autorisation d’ouverture, avis, contrôle du médecin de PMI). Le Service de Protection Maternelle et Infantile est en effet à la disposition des gestionnaires et promoteurs qui souhaitent créer, agrandir ou transformer un établissement d’accueil. Il peut ainsi proposer en amont un accompagnement technique pour monter leur projet (explications législatives, études de besoins…), mais aussi apporter, avec un regard d’expert, des conseils en matière d'équipement et d'aménagement des locaux, sur la façon par exemple d’agencer les salles afin de penser au mieux l’espace du jeune enfant.

C’est un lieu qui reste trop peu connu du grand public et pourtant… Le centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) joue un rôle primordial pour le bien-être et la santé de nombreux jeunes. Au centre de CherbourgHague, dans le quartier des Provinces, comme dans les neuf antennes du CPEF de la Manche, une équipe composée de deux médecins vacataires, une sage-femme et une conseillère conjugale reçoit un jour par semaine, pour des consultations sur rendezvous, et le reste de la semaine, pour des permanences, toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, avec une attention particulière pour les mineurs, les jeunes majeurs et les personnes en difficulté psycho-sociale.

Un lieu d’accueil ouvert à tous Les jeunes peuvent ainsi se procurer ici, en toute confidentialité, un test de grossesse, des préservatifs, la pilule du lendemain, ou être orientés vers l’hôpital Pasteur en cas d’interruption volontaire de grossesse. En 2009, 673 IVG ont été réalisées dans la Manche, un chiffre en baisse depuis 20 ans, tout comme le nombre de grossesses précoces qui reste très faible (15 en 2010), d’où l’importance du rôle de la prévention.

Des interventions en 4e et 3e C’est en effet l’autre mission, moins médicale, du CPEF. Que ce soit au centre ou en collège et lycée, où l’équipe intervient tout au long de l’année, les jeunes sont toujours demandeurs. « Il reste beaucoup de tabous autour de la sexualité », explique Anne Blanchard, sage-femme au CPEF.Véronique Philippe, la conseillère conjugale et familiale, renchérit : « On pourrait penser que les jeunes sont bien informés avec Internet, mais ils sont parfois déformés plutôt. Nous, nous les incitons à réfléchir, à prendre du recul sur ce qu’ils voient, sur le respect entre les garçons et les filles. »

Anne Blanchard, sage-femme et Véronique Philippe, conseillère conjugale et familiale, en entretien avec une jeune femme.

CONTACT : Centre de planification et d’éducation familiale - Territoire de solidarité de Cherbourg-Hague - 02 33 10 01 56 PLUS D’INFOS SUR : parent.manche.fr ou t-jeune.manche.fr 15 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Zoom SPOT 50

Des bons plans pour les 11-15 ans Spot 50, c’est quoi ? Un chéquier simple d’emploi, d’une valeur de 100 €, offrant aux jeunes Manchois de 11 à 15 ans une trentaine de coupons de réductions dans de nombreux domaines (licence sportive, adhésion à une école de musique ou d’arts plastiques, festivals, visites de musées, accès à la piscine ou à la patinoire, cinéma, manifestations sportives, transports… et bien d’autres !). Lancé par le conseil général, dès la rentrée 2011, pour faciliter la découverte et la pratique d’activités culturelles, sportives et de loisirs, ce chéquier est valable pendant un an, selon le calendrier scolaire. Son originalité ? Il prévoit l’accompagnement possible par un adulte à l’occasion de sorties. Le tout moyennant une participation des familles de 10 €.* Commandez dès maintenant votre Spot 50 sur le site t-jeune.manche.fr *Conditions particulières pour les familles bénéficiaires d'une bourse départementale (collège et maison familiale et rurale)

Rendez-vous sur le nouveau site t-jeune.manche.fr ! Entièrement dédié aux jeunes Manchois, ils y retrouvent, en plus de Spot 50, des infos sur des thèmes aussi variés et utiles que l’orientation, la conduite accompagnée, les transports scolaires…mais aussi des idées de sorties et de loisirs (concerts, spectacles, événements sportifs, etc.). En matière d’études, l’offre de formation avec les contacts utiles, les bourses et aides est également présentée, sans oublier les rubriques « vie citoyenne » (à quoi sert le conseil général par exemple) et « vie au quotidien », avec des conseils sur les déplacements, le logement ou encore la santé. Les jeunes internautes peuvent enfin bien sûr feuilleter en ligne le magazine Les P’tites News !

16 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Entre terre & mer V O YA G E

Un tour du monde agricole à vélo Pendant un an, à la force des mollets, Pauline et Arnaud, habitants de Fervaches, vont aller à la rencontre des agriculteurs des autres continents. Près de 40 000 km en tandem pour en apprendre un peu plus sur le monde paysan… et sur eux-mêmes. n l’a un peu oublié dans nos sociétés occidentales urbanisées : la population mondiale est encore majoritairement composée de paysans. C’est cette agriculture méconnue que Pauline et Arnaud François veulent découvrir. « Notre expérience professionnelle nous a permis de constater que le grand public connaît mal les réalités du monde agricole. », note Arnaud. Tous deux enfants d’agriculteurs de la région de Saint-Hilairedu-Harcouët, ils exercent en effet l’un et l’autre une activité en rapport avec l'agriculture : ingénieur agronome, Arnaud, 27 ans, est responsable du service bâtiments au sein d'une coopérative ; titulaire d'une licence professionnelle agricole, Pauline, 24 ans, travaille pour le ministère de l’agriculture.

O

32 pays à vélo Passionnés de voyages et de cyclisme, ils ont donc choisi de quitter leur SudManche natal pour aller étudier sur le terrain, du Sénégal au Paraguay, et de la Thaïlande à l’Ukraine, ce qui fait la richesse et la diversité des agricultures du monde. Départ le 11 juin, direction l’Espagne, puis le Maroc, la Mauritanie...

En un an, ils traverseront à la force des mollets 32 pays d'Europe, d'Afrique, d'Amérique du Sud, d'Asie et du Moyen-Orient. « Le choix du vélo s’est imposé, précise Arnaud, parce que c’est plus rapide que la marche à pied, mais assez lent pour aller facilement au devant des gens. De plus, le tandem est un véhicule insolite, qui suscite la curiosité… ».

Un voyage mûrement préparé Mûrement réfléchi et préparé pendant trois ans, ce tour du monde n’est pas agronomique, ni technique, ni touristique bien sûr : « Il s’agit d’approfondir nos connaissances, de voir concrètement comment un agriculteur agit dans un territoire donné. » Le trajet a été soigneusement préparé et des rencontres sont déjà programmées : « Nous avons prévu d'intervenir dans les établissements scolaires et dans les villages, en fonction des demandes. » Des étapes, des points de chute sont prévus, « mais on veut garder la liberté d’improviser, de se laisser guider par le hasard des rencontres et des paysages… » Pauline et Arnaud François, lors d’un voyage au Maroc en 2005.

« Ce voyage n’a de sens que s’il est porteur de communication » Une fois en route, Pauline et Arnaud relateront leur voyage sous forme de reportages qui seront mis en ligne sur un site internet. Cette moisson de vidéos servira aussi à réaliser un documentaire à leur retour. « Ce voyage n’a de sens que s’il est porteur de communication », rappellent les deux globetrotteurs, qui sont bien décidés à partager leur expérience avec tous ceux que cette aventure humaine pourra intéresser, notamment les agriculteurs d’ici. Des réunions-débats sont prévus un peu partout dans la Manche… Pas seulement pour faire connaitre le quotidien des agriculteurs des autres continents, mais aussi pour nous encourager à porter un autre regard sur les paysans d’ici. La réalité de leur vie, Pauline et Arnaud en sont convaincus, reste largement ignorée.

(PLUS D’INFOS SUR : lemondeagricole.fr.nf 17 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Vie pratique INTERNET

biblio.manche.fr fait peau neuve Créé en mars 2010, le site internet de la Bibliothèque Départementale de Prêt (BDP) élargit encore la palette des ressources et services offerts !

A

vec des conseils de lecture et d'écoute, biblio.manche.fr s'adresse, au delà des professionnels, à tous les lecteurs et amateurs de musique. Sur ce portail d’information, de découverte et de culture, vous retrouvez : ● une carte et un annuaire des bibliothèques publiques de la Manche avec des infos pratiques (horaires d’ouverture, coordonnées, services offerts), ● les animations proposées (ateliers, conférences, rencontres, etc.) dans tout le réseau*, ● les « coups de cœur » des bibliothécaires - livres et disques, renvoyant sur des blogs et sites d’auteurs, d’éditeurs, de conteurs, de compositeurs - avec une nouveauté : le « discoflux », proposant un service à écouter en streaming (extraits musicaux et commentaires), ● des choix thématiques de livres et

P

de musique en lien avec l’actualité, davantage mis en valeur et renouvelés, ● une page Netvibes avec des sélections de sites internet dans les domaines de la lecture ou de la musique, et des podcasts à écouter. En tout, ce sont quelque 250 000 références de livres et CD qui vous sont proposées à la réservation ! Et vous pourrez également bientôt consulter

A R O L E S

D

des magazines de presse en ligne ou encore télécharger des livres électroniques.

Un outil de travail plus performant En plus d’être au service du grand public, biblio.manche.fr offre aux 90 bibliothèques du réseau des fonctionnalités réservées : celles-ci peuvent faire directement leurs réservations dans le catalogue (15 700 ont été réalisées en 2010), formuler des suggestions d’achat, consulter leur compte (listes des prêts, des réservations en cours), s’inscrire à des formations, réserver des outils d’animation (expositions, valises thématiques, tapis lecture) et bien sûr faire part de leurs coups de cœur pour les partager avec tous les internautes ! *À noter : Théâtre, chanson, BD, lecture musicale : jusqu’à l’automne, les bibliothèques manchoises se racontent en paroles et en musique…. Retrouvez le programme de « Musiques en pages » sur biblio.manche.fr !

É L U S

GROUPE

DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS

GROUPE

Pour ne pas en rester au discours…

Une politique engagée pour la petite enfance au service des familles et des territoires

Le conseil général, en désignant les différents élus dans les commissions et organismes, s’est mis en route pour les trois prochaines années. Jean-François Le Grand, réélu à la Présidence le 31 mars dernier, annonçait vouloir travailler dans la transparence et l’ouverture : le fameux « projet partagé » ! Ce discours n’a pas tenu plus d’une heure. Aussitôt après avoir présenté une réduction du nombre des commissions et la suppression des groupes de travail, il décidait qu’il ne serait plus possible à tous les élus d’assister aux travaux de toutes les commissions. Cette disposition, mise en place en 2008 et inscrite dans le règlement intérieur, avait pourtant l’avantage d’élargir plus encore le partage de la décision. Peut-être a-t-il craint l’assiduité de nombreux élus d’opposition ? De même, les déclarations consensuelles du Président Le Grand se sont arrêtées aussitôt qu’il a fallu désigner des élus dans les organismes et, en particulier, dans les conseils de surveillance des hôpitaux. La coutume voulait que ce soient les élus des territoires qui siègent dans ces conseils. Cette année, les élus de l’opposition concernés, à Coutances, Carentan et Cherbourg… ont été écartés. Jean-François Le Grand, qui a le verbe facile, a toujours autant de difficultés à transformer en actes ses incantations. Nous pourrions prendre de nombreux exemples comme le dernier en date. En séance publique, il avait proposé à l’opposition d’accompagner la délégation manchoise qui serait reçue par le ministre de l’Éducation Nationale pour défendre les moyens alloués à l’enseignement dans notre département. Nous avions accepté. Finalement, c’est par la presse que nous avons eu connaissance du déplacement, à Paris, de cette délégation menée par tous ceux, sénateurs et députés, qui, en votant le budget, ont accepté ces réductions historiques des moyens pour l’éducation de nos enfants. Un comble ! Nous regrettons, pour un bon fonctionnement de notre département, qu’il ne soit pas possible de faire confiance aux engagements du Président.

(LES ÉLUS DU GROUPE SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS : Pierre BIHET, Equeurdreville-Hainneville - Lucien BOËM, Saint-Jean-de-Daye François DAVOUST, Le Teilleul - Paul DELAUNAY, Saint-James - Gérard DIEUDONNÉ, La Haye-Pesnel - Francine FOURMENTIN, Sourdeval - Hervé HOUEL, Carentan - Jean-Michel HOULLEGATTE, Cherbourg-Octeville nord ouest - Christine LE COZ, Saint-Lô est - Michel LERENARD, Cherbourg-Octeville sud ouest - Michel LOUISET, Cherbourg-Octeville sud est - Yves NÉEL, Valognes - Claude PÉRIER, Coutances - Dieudonné RENAUX, Barneville-Carteret - François ROUSSEAU, Les Pieux - André ROUXEL, Tourlaville. (CONTACT : Martial Defoy - Tél : 02 33 05 97 92 - Courriel : martial.defoy@manche.fr 18 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011

DE LA MAJORITÉ D É PA R T E M E N TA L E

Lors de la session du 2 juillet 2010, portant sur l’adoption des politiques publiques, nous avions également présenté les orientations du schéma départemental 2011-2015 en faveur de la famille, de l’enfance et de la jeunesse, réalisé en partenariat avec plus de 200 professionnels. Parallèlement, et dans le cadre des contrats de territoires, nous maintenions notre soutien financier aux collectivités pour l’implantation de structures d’accueil de jeunes enfants. Au travers de ces dispositifs, nous avons souhaité accorder une place importante à la petite enfance, en ciblant tout particulièrement la prévention et la présence auprès des familles. A cet effet, c’est un budget « prévention » de près de 7 millions d’euros que nous avons voté pour 2011, afin de conforter les actions des intervenants mobilisés activement sur l’ensemble des territoires : médecins, infirmières, sages-femmes, puéricultrices regroupés dans les centres de Protection Maternelle et Infantile (P.M.I) et dont les missions vont de l’écoute au conseil et à l’accompagnement ; assistantes sociales agréées indépendantes ou exerçant en crèches, en haltes-garderies, pour l’accueil des enfants ; équipes structurées pour le soutien à la parentalité... En quelques chiffres, la Manche aujourd’hui, ce sont 13 médecins de PMI, 45 infirmières-puéricultrices, 4 686 assistantes maternelles indépendantes, plus de 630 places à la journée en crèches et 259 places en haltes-garderies. Parce que la situation des familles évolue, nous nous devons d’adapter nos politiques en cherchant à offrir le meilleur service, dans l’intérêt de l’enfant, et en plaçant la cellule familiale au premier plan des préoccupations.

(CONTACT : Brigitte Harel - Tél : 02 33 05 95 32 - Courriel : brigitte.harel@manche.fr


Portrait PAT R I C K A N T O I N E

Le théâtre dans la peau Metteur en scène et réalisateur, Patrick Antoine a choisi la Manche comme décor pour sa prochaine pièce de théâtre. La Maison des sœurs Brontë sera jouée dans différents sites phares du département. Une pièce qui retrace la vie des trois sœurs hors du commun à l’origine de chefs-d’œuvre de la littérature anglaise.

Une démarche pour le moins unique car le metteur en scène produit cette pièce de A à Z et vient avec ses comédiens, techniciens et matériels. Le conseil général de la Manche lui donne un coup de pouce pour la logistique et la communication.

Trois sœurs étranges perdues sur la lande du Yorkshire C’est donc la passion qui anime cet homme. Et l’étonnement que suscite chez lui depuis toujours la vie des sœurs Brontë, Charlotte, Emily et Anne, « trois jeunes femmes, isolées dans un presbytère, en haut d’une colline où soufflent les vents, ont écrit sept romans dont trois chefs-d’œuvre, durant leur courte vie. Elles sont mortes toutes les trois avant 40 ans au milieu du XIXe siècle. Dans l’époque où je vis, cela m’a semblé difficile à concevoir. J’ai donc ouvert la porte… et j’ai observé ces trois sœurs étranges, perdues sur la lande du Yorkshire. »

orsqu’on rencontre Patrick Antoine, on a l’impression d’ouvrir un livre d’histoire : déporté à 13 ans, parachutiste en Indochine, il a fait ses débuts chez Charles Dullain avant de fouler les planches avec la Compagnie Jean-Louis Barrault, Jacques Dufilho et Louis Jouvet. Ses copains de jeunesse n’étaient autres que Lino Ventura et Jean Gabin. Ses modèles à l’Actors Studio à New York : Elia Kazan, Marlon Brando, Paul Newman. Des noms légendaires qui appartiennent à une autre époque, mais à 83 ans, Patrick Antoine ne pense pas une seconde à prendre sa retraite.

L

« Je créerai le plus longtemps possible » « Tu vas mourir sur scène » lui disent régulièrement ses comédiens. Après plus

de 50 ans de carrière en tant que comédien, metteur en scène et réalisateur pour le cinéma et la télévision, Patrick Antoine ne se voit pas arrêter : « La mise en scène, c’est de la création, je ne pourrais pas m’en passer ». Intarissable sur sa vie, son œuvre et ses rencontres, ce Parisien parle avec nostalgie du théâtre d’antan, des « vrais » auteurs de théâtre (Shakespeare, Tchékhov, Tennessee Williams, Arthur Miller…) et des « vrais » comédiens (JeanPierre Marielle, Pierre Arditi, Jean-François Balmer…) et se montre particulièrement critique vis-à-vis des pièces qui sont jouées depuis quelques années sur les planches parisiennes.

La Manche comme décor de théâtre C’est en partie pour cette raison que Patrick Antoine a choisi de monter sa nouvelle pièce en région, et pas n’importe où : « L’action se passe dans le presbytère de Haworth, là où soufflent les vents du Yorkshire. Il me semble que La Maison des sœurs Brontë convient donc mieux aux habitants de la Manche, peut-être à cause de la mer qui nous unit ou bien l’architecture des maisons ou encore l’influence celtique. En tout cas je préfère jouer ma pièce ici, près de chez moi ! » Car Patrick Antoine possède une maison de famille à Kairon, dans le Sud-Manche, où il passe une partie de l’année. « J’aime la Manche, je veux me battre pour elle, je souhaite être enterré ici. »

« La Maison des sœurs Brontë »

près de chez vous… La pièce de théâtre écrite et mise en scène par Patrick Antoine sera présentée dans les sites suivants : Les fours à chaux du Rey, à Regnéville-sur-Mer les 12 et 13 juillet à 21h Le Manoir du Tourp les 16 et 17 juillet à 21h Le château de Crosville-sur-Douve les 20 et 21 juillet à 21h La place de Saint-Pair-sur-Mer le 28 juillet à 21h L’Île Tatihou le 2 août à 19h30 et le 3 août à 20h30 L’abbaye de Hambye les 6 et 7 août à 21h Réservations : 02 33 05 95 88 Plus d’infos : culture.manche.fr

Patrick Antoine admire la maquette de la scène de sa future pièce de théâtre.

19 Manche Mag’ n° 22 - Juin 2011


Manche mag'22  

magazine institutionnel cg 50

Manche mag'22  

magazine institutionnel cg 50

Advertisement