Issuu on Google+

Le magazine du conseil général de la Manche Mai - Juin 2013

Dossier

JEUNESSE

Toujours plus de projets  pour les collégiens manchois ! P.13-17

Gagnez vos places pour Papillons de Nuit p.7

La Manche fête le Tour ! p.11

Portrait de Nicolas Jossier p.21

N° 37


Sommaire 3

Édito

5

En bref

8

Entreprendre

Dans la Manche, des projets à l’appel !

Découvrez le patrimoine autrement

L’essor de l’emploi coopératif

10

Développement durable

11

Zoom

12

Territoire

13

Dossier : JEUNESSE

18

Numérique

19

Entre terre et mer

20

Solidarités

21

Portrait : Nicolas Jossier

22

Vie politique

Relever les défis climatiques

Tour de France : découvrez le parcours en avant-première !

Des scénarios pour décider l’avenir de la Manche

Le conseil général soutient les projets des collèges

La musique à portée de clic

Les Anglo-Normandes près de chez vous

La Maison de l’autonomie

Navigateur solitaire

Ce magazine est disponible en braille et en CD audio. Pour obtenir l'une des deux versions, téléphonez à l'association « Donne-moi tes yeux » au 01 47 05 40 30 ou envoyez un mail à l’adresse : donnemoitesyeux@wanadoo.fr

N°37 / Mai-Juin 2013

Légende fenêtre de liberté : Tel un kaléidoscope, l’ancien hôpital militaire de Cherbourg, devenu espace René le Bas, prête au soleil l’accord parfait de ses ombrages.

LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE / Maison du Département - 50050 Saint-Lô Cedex Directeur de la publication : Jean-François Le Grand Directeur de cabinet : Michel Chopin Directrice de la communication : Catherine Cousin Rédactrice en chef : Lucile Kergueno Rédaction : Lucile Kergueno, Sandra Poulain-Stein Ont participé à ce numéro : David Letort, Alexandra Durand Photographies : CG50 - David Daguier sauf mention Conception et réalisation : dgc communications Impression : Imaye Graphic Distribution : La Poste/Mediapost Tirage : 218 000 exemplaires ISNN : 2101 - 8197 - Dépôt légal : mai 2009 Contact Manche mag’ : • Tél. : 02 33 055 550 • Fax : 02 33 05 95 65 • Courriel : manchemag@manche.fr

Le prochain numéro paraîtra le 1er juillet 2013

2

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

Retrouvez le Manche mag’ sur manche.mobi


L’édito

par Jean-François Le Grand

Dans la Manche, des projets à l’appel !

En tant qu’élu, la notion de projet me tient particulièrement à cœur. Oui, il y a la gestion du quotidien, mais il y a aussi ce que nous souhaitons pour demain. Dans les collèges, la démarche des « appels à projets » connaît un véritable succès depuis que nous l’avons initiée en 2008. Il est vrai que notre compétence obligatoire dans les collèges se limite à la construction et à l’aménagement des bâtiments, au financement de leurs dépenses de fonctionnement et d’équipement et à assurer les missions de restauration, d’entretien et d’accueil. Mais le soutien à des projets pédagogiques a été une volonté politique pour le département, un choix qui nous a semblé naturel. Au point que l’enveloppe du conseil général a augmenté de 100 000 euros pour atteindre les 1,138 millions d’euros au cours de cette année 2012-2013. Culture, Développement durable, Europe, Langues vivantes et Sport sont les cinq thématiques que nous accompagnons. Et je tiens en ce sens à saluer toute l’imagination et la création qui existent en amont de chaque projet. De même que la mobilisation de tous et de chacun : qu’il s’agisse des chefs d’établissement, des professeurs, des personnels administratifs et techniques, mais également parfois des familles et surtout des collégiens eux-mêmes. Un échange culturel avec une ville jumelée, la création d’un jardin de la biodiversité, une exposition artistique via les nouvelles technologies… Ouvrons le domaine du possible, tout comme celui des sources de financement.

Le chiffre clé

Car au-delà de l’aide que peut apporter le conseil général, l’accompagnement d’un projet passe bien souvent aussi par nombre d’idées pour en financer sa concrétisation. C’est cela aussi la notion de projet qui me tient à cœur, celle qui va du début à la fin.

155000 C’est le nombre de visites sur manche.fr lors de l’épisode neigeux du 10 au 17 mars. (Plus de 35 bulletins de conditions de circulation et météo mis en ligne et envoyés aux 3 300 inscrits aux alertes mails)

C’est cette envie qu’il nous faut transmettre aux plus jeunes. Lorsqu’ils sont acteurs du projet, de la réflexion à la réalisation, sans oublier l’évaluation. Et je reste ainsi convaincu que c’est avec des projets participatifs aujourd’hui que l’on encourage leur citoyenneté de demain.

Jean-François Le Grand membre honoraire du Parlement président du conseil général de la Manche

Rendez-vous sur

pour voir la Manche autrement ! Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

3


En bref... Les

Éco-responsabilité

hétéroclites

Les arts de la rue en fête !

Présentez votre projet pour protéger la planète Manche

Organisé par l’association culturelle et artistique Art Plume, le festival du métissage des arts revient du 29 mai au 1er juin, à Saint-Lô, heureux assemblage d’arts plastiques, de musiques actuelles, de spectacles vivants, d’arts de rue, d’installations et de performances pluridisciplinaires, pour le bonheur d’un public curieux et insatiable ! Installés pour quatre jours dans le cadre paysager du Vallon de la Dollée, les Hétéroclites investiront ponctuellement le centre-ville pour une balade pluriculturelle. Les Hétérokids du mercredi proposeront cinq spectacles, ainsi que de nombreux ateliers pédagogiques (chasse au trésor, théâtre, peinture, cirque, encres végétales…) et le vernissage de l’installation Land’Art. Ensuite, ce sera projection au CinéMoViking avec l’Écume des films le jeudi, soirée concerts le vendredi, puis une trentaine d’artistes se produiront, des espaces verts aux deux scènes, pour un bouquet final créatif et musical le samedi.

Engagé depuis 2007 dans un agenda 21 « Planète Manche », le conseil général porte et accompagne de nombreuses actions en matière de développement durable, dans tout le département. Parce qu’en tant que citoyens manchois, vous contribuez vous aussi quotidiennement au développement durable, la collectivité souhaite soutenir votre engagement dans des initiatives éco-citoyennes et solidaires, pionnières ou originales. Vous menez une action concrète, développée dans une dimension ou un objectif collectifs, qui relève des domaines du climat (sobriété énergétique, énergies renouvelables, mobilités...), de la consommation responsable, de la biodiversité, de l’économie sociale et solidaire, du lien intergénérationnel ou encore de l’innovation (écotechnologie) ? N’hésitez pas à participer à cet appel à projets, ouvert à tous les habitants de la Manche (ou collectifs d’habitants constitués en organisation ayant un statut juridique ou non). Cinq lauréats bénéficieront d’un accompagnement technique et financier du conseil général. Vous avez jusqu’au 30 juin pour remplir le dossier de candidature en ligne.

(Infos web : artplume.org

(Inscriptions et infos sur : planete.manche.fr

P r at i q u e

Préparez dès maintenant la rentrée de vos enfants ! MANÉO SCOLAIRE 

Pour la rentrée scolaire prochaine, pensez à inscrire vos enfants sur transports.manche.fr : une démarche simple et rapide (paiement sécurisé, fiches pré-remplies avec vos données de l’année précédente), avec deux nouveautés mises en place cette année : la possibilité de localiser précisément votre point d’arrêt, mais aussi de modifier directement vos données en ligne, tout au long de l’année, en cas de changement d’adresse ou de demande de duplicata par exemple. Ouverture des inscriptions : du 22 mai au 25 juillet sur transports.manche.fr

SPOT 50, les bons plans continuent 

Initié par le conseil général il y a trois ans, pour faciliter l’accès des 11-15 ans aux loisirs, transports, activités sportives et culturelles en tout genre, le chéquier SPOT 50 a déjà bénéficié à plus de 11 000 jeunes Manchois ! Pour 10 €, 100 € de réductions vous sont offertes sur un grand nombre d’activités extrascolaires (licences sportives, adhésion aux écoles de musique, danse ou théâtre, piscine, cinéma, concerts, visites…), auprès de 630 partenaires adhérents. Vous pourrez commander votre nouveau chéquier sur Internet dès la mi-juin pour faire le plein de bons plans dès la rentrée !

● du 3 juin au 12 juillet par retour de formulaire papier

(Infos web : t-jeune.manche.fr ©Dynamo+2011

©Dynamo+2011

(À noter : tarifs Néo Pass Études (demi-pensionnaire, soit un A/R par jour) : 75 € par an pour le premier enfant, 55 € pour le second et 35 € par enfant supplémentaire. ©Dynamo+2011

(Contact : maneo@manche.fr 4

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013


En bref... Nuit

des musées et

Pierres

en lumière

Découvrez le patrimoine autrement À l’occasion de la neuvième Nuit européenne des musées, samedi 18 mai, les sites et musées du conseil général de la Manche vous ouvrent gratuitement leurs portes. Dès la tombée du jour, les visites des expositions permanentes ou temporaires seront libres, complétées de nombreuses animations. Théâtre et transposition chorégraphique « Prête-moi tes vers… » à la Maison Jacques Prévert d’Omonvillela-Petite ; lecture de lettres à la Maison natale Jean-François Millet de Gréville-Hague ; visites guidées de l’exposition « Terres et pêcheries » à Tatihou ; animation théâtrale et surprises pour les enfants à la Ferme-musée du Cotentin de Sainte-Mère-Église ; mise en lumière des monuments aux Fours à chaux du Rey de Regnéville-sur-Mer et à l’Abbaye de Hambye, d’œuvres sculptées au Parc-musée du Granit de SaintMichel-de-Montjoie, ou encore de l’Écomusée de la Baie du Mont-Saint-Michel…

Couplée avec la Nuit des musées, l’opération Pierres en lumières vous offre une découverte nocturne du patrimoine de la Manche. Une soixantaine de sites vous proposeront gratuitement des initiatives originales et conviviales pour « faire vivre les vieilles pierres ». Lecture de poésies et dégustation autour du four à pain au manoir du Montcel, illuminé aux bougies, à SaintPlanchers ; visite nocturne et conférence sur le thème de la Fleur dans les décors du château des Montgommery à Ducey ; visite théâtralisée du manoir du Tourp ; balade nocturne aux lampions dans la vallée des Moulins, visite guidée de l’église, contes en patois, mimes et musique, à Fermanville… découvrez ou redécouvrez la magie de vos édifices !

agenda Retrouvez toutes les dates sur

Les 11 et 12 mai

14e concours d’endurance équestre à Brécey. Parcours de 10 à 90 km (Nationale/ Championnat de la Manche/ Coupe de Normandie). 06 66 43 55 85

Jusqu’au 12 mai

Abeille Liberté,

la vie à bord d’un remorqueur d’assistance : exposition d’aquarelles de Jean-Loup Eve, au Manoir du Tourp à Omonville-la-Rogue. 02 33 01 85 99 letourp.com

Du 18 au 20 mai

Championnat de France d’Ocean Racing

organisé par le CKMNC à Tourlaville : 500 compétiteurs pour de la longue distance en mer, individuel et équipage. 02 33 22 59 59 cotentinkayak.fr

Les 25 et 26 mai

Fête du nautisme

Animations grand public sur tout le littoral. fetedunautisme.com

(Infos web : fondation-patrimoine.org et patrimoine.manche.fr

Tv Manche -

votre

W e b TV

À vous de jouer ! Le meilleur de la Manche en images continue, avec de l’inédit, de belles rencontres et de l’action. Revivez l’enneigement exceptionnel de mars, embarquez à bord d’un bateau de course, découvrez le parcours du Tour de France… et n’oubliez pas : le concours vidéo vous attend !

(Rendez-vous sur

Du 25 mai au 16 juin

9e salon de peinture et sculpture

au Carrefour des Arts à La Chapelle-Urée. 02 33 58 72 39 ateliers-artistiques. com

Du 30 mai au 2 juin

26e festival du livre de jeunesse et de bande dessinée

de CherbourgOcteville, autour « Des gars, des filles ». 02 33 22 28 52 festivaldulivre.com

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

5


En bref... Web pratique

Réservez vos billets sur culture.manche.fr

©David Morris

Spectacle de cirque, lecture musicale ou festival des musiques du grand large... pensez à acheter vos places en ligne pour les trois événements de l’été organisés par le conseil général ! Fragile - Made in paradise ● Les 11, 12 et 13 juillet aux Fours à chaux du Rey à Regnéville-sur-Mer La nouvelle création de la compagnie anglaise Tilted Productions combine ingénieusement danse contemporaine, arts du cirque et de la performance. Un spectacle qui explore la vulnérabilité des relations humaines et la fragilité de la relation entre l’homme et la nature.

Les pierres sauvages - Le Théâtre à deux Voix Le 27 juillet à l’Abbaye de Hambye La comédienne Mady Mantelin, accompagnée du pianiste Emmanuel FerrerLaloe, reprend les textes du roman de l’architecte Fernand Pouillon, carnet de bord fictif d’un moine sur la construction d’une abbaye cistercienne. Une chronique vivante et exaltée, mettant en scène un homme aux prises avec la création monumentale, entre doutes et passion.

Du 10 au 24 août Cette 19e édition réunira pas moins de 20 groupes, venus des quatre coins du monde faire résonner l’île Tatihou au son des musiques du large… Dans une ambiance et sur un site exceptionnels, gagné après une mythique traversée à pied pour assister aux concerts, le public profitera cette année encore d’une programmation ouverte sur toutes les cultures. Cet événement unique, premier festival de Normandie autour des musiques traditionnelles revisitées, rayonnera aussi dans les terres avec la 2e édition du Tatihou Tour. ●

Fête

(Retrouvez le programme sur tatihou.manche.fr et tentez de gagner des places au festival dans le prochain Manche mag’ !

(Infos et réservations : 02 33 05 98 41 et sur culture.manche.fr

de la bio

L’événement nature ! Tous les trois ans, le grand rendez-vous de l’agriculture biologique et du développement durable de Basse-Normandie a lieu dans la Manche. C’est une ferme des marais du Cotentin qui accueillera l’événement cette année. À Liesville-sur-Douve, entre Carentan et Sainte-Mère-Église, sur les 120 hectares de leur production laitière, Natacha et Joël Goudart accueilleront, les 15 et 16 juin, la 16e Fête de la Bio. Organisée par le groupement des agriculteurs biologiques de la Manche, cette manifestation d’envergure invite grand public et professionnels de l’agriculture à rencontrer les producteurs bio bas-normands, ainsi que les associations et artisans porteurs d’alternatives écologiques dans tous les domaines. L’édition 2013, vouée à « donner des couleurs au quotidien », invitera chacun à trouver ses propres solutions, à créer, fabriquer, s’émerveiller, jardiner, se divertir, s’informer, se retrouver et communiquer, dans un contexte morose qui ne doit pas être une fatalité. Un «  coloriage  » qui prendra de nombreuses formes : marché bio de 150 exposants, conférences et tables rondes, animations et démonstrations autour de l’habitat écologique, des énergies renouvelables, du jardinage…, ateliers cuisine, spectacles musicaux, balades contées, visites guidées, jardin biologique, animations pour les enfants, restauration bio et locale… 12 000 visiteurs sont attendus.Autant d’éco-citoyens résolus à échapper à la grisaille !

(Infos web : bio-normandie.org 6

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013


En bref... P a p i l lo n s

de nuit

Une 13e édition planante ! L’ardent festival de musiques actuelles de Saint-Laurent-de-Cuves prendra son envol du 17 au 19 mai. Avec une programmation à la hauteur de l’événement aux 60 000 spectateurs. BB Brunes, Stephan Eicher, Mika, Olivia Ruiz, Raggasonic, Tryo... les noms annoncés sont la promesse d’une 13e édition aussi variée que flamboyante ! Sur les trois scènes désormais incontournables du village sud-manchois, la sélection 2013 sera cosmopolite et multicolore. Pop post rock des Rennais Mermonte ou électro-indie des Irlandais Two Door Cinema Club ; voix rocailleuse du Belge Arno ; soul-rock des Anglais The Heavy ou encore reggae des Allemands Gentleman… chrysalides hier encore ou artistes accomplis, ces Papillons de Nuit ont en commun de déployer leur zèle musical dans un élan festif. Il ne reste qu’à vous laisser porter sous les étoiles !

agenda Retrouvez toutes les dates sur

Depuis le 1er avril

Jacques Prévert en musique

Nouvelle exposition à la Maison Prévert à Omonville-la-Petite. 02 33 52 72 38 patrimoine.manche.fr

Jusqu’au 1er juin

Exposition de Frédéric Faye

à la Galerie Bër de Cherbourg-Octeville. 02 33 94 34 06 fredericfaye.com

(Infos web : papillonsdenuit.com

Jusqu’au 2 juin

Languettes, tirettes… le livre s’anime !

Exposition ludique consacrée aux « pop-up » et autres livres à système, au Scriptorial d’Avranches. 02 33 79 57 00 scriptorial.fr

Les 8 et 9 juin

Allez au festival avec Manéo

Escapade été

Parcours spectacle pour découvrir le cirque autrement, proposé par La brèche et le Trident, dans le cadre de « Toi cour, Moi jardin », à Cherbourg-Octeville. 02 33 88 43 73 labreche.fr

Le conseil général met en place un service exceptionnel de transport allerretour vers le festival, depuis les gares de Villedieu-les-Poêles et Avranches, en correspondance avec les grandes lignes.

(Horaires et lieux sur culture.manche.fr

Gagnez vos places pour Papillons !

Pour tenter votre chance, connectez-vous sur manche.fr/concours.asp et remplissez le bulletin de participation en ligne ! Extrait de règlement du jeu-concours :

1. Jeu gratuit sans obligation d’achat, du lundi 29 avril au lundi 6 mai 2013 (minuit). Tirage au sort le 7 mai 2013. 2. Règlement du jeu n°713049 déposé chez Me Bougon, BP 372 – 50002 Saint-Lô Cedex, consultable sur le site manche.fr 3. Dotations : 30 places au festival Papillons de Nuit 2013 (2 places par gagnant) 4. Loi 78-17 du 06/01/78 (CF. art 26 à 36) : vous disposez d’un droit d’accès, d’opposition et de rectification des données vous concernant

{

À

lire

« Dico agricole illustré de la Manche » Sous l’impulsion du conseil général et la direction d’ouvrage de Philippe Bertin et Jacques Riquier, quatre journalistes du département visitent de fond en comble, à travers plus de 800 mots et expressions, ce qui fait la richesse de l’agriculture de la Manche et de son littoral. (Éditions R&Co)

Le 16 juin

La Barjo

« Le trail le plus barge de Normandie ! » : quatre distances de 12 à 87 km entre Barneville-Carteret, Jobourg et Beaumont-Hague. 02 33 52 74 94 lahague-tourisme.com

Les 28 et 29 juin

Les Art’zimutés

14e édition, plage de Collignon à Tourlaville : animations sportives, spectacles de rue, concerts. 02 33 88 15 07 lesartzimutes.com

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

7


Entreprendre E m p lo i

c o o p é r at i f

Une nouvelle façon d’imaginer l’emploi Depuis quelques années, de nouvelles formes d’emploi ont vu le jour en France et se développent dans la Manche, notamment des groupements d’employeurs et coopératives d’activité et d’emploi. Leur but ? Lutter contre la précarité de l’emploi qui sévit actuellement.

A

fin d’aider les demandeurs d’emploi à trouver une activité régulière, de nouvelles structures se mettent petit à petit en place dans le département. Sous un statut d’association ou de société coopérative et participative (SCOP), elles utilisent le portage salarial pour aider les personnes à trouver une activité salariée stable ou se lancer dans la création d’une entreprise.

Un concept gagnant-gagnant Un groupement d’employeurs est une association loi 1901 créée par et pour les entreprises. Il vise à satisfaire les besoins spécifiques de main-d’œuvre qui ne justifient pas une embauche à temps plein. Son fonctionnement est simple : le groupement étant l’employeur unique, les salariés sont partagés entre plusieurs entreprises situées dans le même secteur géographique, et ne bénéficient que d’un seul bulletin de salaire.

Le GECO, Groupement d’Employeurs Coopératif, créé en 2010 à CherbourgOcteville,compte à ce jour 44 entreprises 8

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

Autr e gr oupement d’employeurs, celui de la Côte des Havres. Basé à Gouville-sur-Mer depuis 2005, il est spécialisé dans la conchyliculture. Il compte actuellement une cinquantaine d’entreprises adhérentes sur un territoire long d’une trentaine de kilomètres, en bordure des côtes manchoises. Groupement pionnier sur le territoire, il répond à un besoin des conchyliculteurs et rend service aux habitants du littoral en recherche d’une activité régulière.

Malgré des saisonnalités très marquées, il propose régulièrement des CDI dits « intermittents », avec un volume d’heures annuel, aux personnes qui le souhaitent. Le groupement de la Côte des Havres recrute principalement des demandeurs d’emplois, mais s’adresse également à des étudiants, ou bien encore des retraités en recherche d’activité complémentaire.

Permettre la création d’entreprise Structure encore non développée dans la Manche, une coopérative d’activité et d’emploi (CAE) permet à une personne de tester son projet d’activité en étant entrepreneur-salarié.

© creschendo

manchoises adhérentes, issues de secteurs d’activité divers, et une vingtaine d’employés. « Nous répondons aux besoins de flexibilité des entreprises, tout en apportant la sécurité d’emploi aux salariés », explique Véronique Hervieu, directrice du GECO Cherbourg. « Le groupement d’employeurs peut se révéler être un tremplin à l’embauche en CDI à temps complet ». Depuis sa création, le GECO a permis à 40 personnes de trouver du travail. Fort de ce succès, il a ouvert une antenne à Granville en juin 2012 et compte poursuivre son développement sur l’ensemble du département.

La coopérative Crescendo, basée dans l’Orne, souhaite implanter une antenne dans le département de la Manche d’ici la fin de l’année 2013. Ici, le porteur de projet est salarié de la CAE et celle-ci s’occupe de la partie comptable et administrative de l’entreprise. À terme, il peut soit continuer à être salarié de la coopérative, soit arrêter son activité, soit devenir sociétaire à part entière de la SCOP.

(Contacts :

• GECO 02 33 44 07 28 (Cherbourg) info@geco-manche.fr geco-manche.fr • Groupement d’employeurs de la Côte des Havres 02 33 47 65 52 gecotedeshavres@orange.fr • Crescendo 02 33 64 43 42 - crescendo-cae.fr


Arrêt sur image

14 e

r e n c o n t r e i n t e r n at i o n a l e d e s c u l p t u r e

Le mariage du patrimoine et de l’art contemporain, à portée de tous Au cœur du parc de l’étang aux Moines de l’Abbatiale de Cerisy-la-Forêt, site prestigieux chargé d’histoire, le public est invité à découvrir un spectacle artistique exceptionnel : la création d’œuvres en plein air, à partir d’énormes blocs de granit ou de marbre, par des sculpteurs de renommée internationale. Réalisées du 1er au 15 juin, ces sculptures monumentales viendront ensuite embellir les bourgs et circuits de randonnée de la communauté de commune de l’Elle, qui se dotera en outre cette année d’un nouveau parc d’une vingtaine d’œuvres, permettant aux visiteurs de mieux apprécier l’étendue du patrimoine accumulé par les multiples rencontres. Un beau projet à l’échelle d’un territoire, où les arts plastiques se marient ainsi avec la nature, le bâti et les lumières changeantes du bocage normand. Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

9


Développement durable Changement

c l i m at i q u e

La Manche relève le défi !

©La Manche libre

Concrétisé en 2007 dans le cadre de son Agenda 21 Planète Manche, l’engagement du conseil général de la Manche en faveur de la maîtrise de l’énergie, de l’éco-construction, des énergies renouvelables ou des déplacements doux s’est traduit par de nombreuses actions innovantes. Elles s’inscrivent désormais dans un plan climat-énergie. (Manéo, aires de covoiturage, promotion de l’offre vélo) • d’accompagner les professionnels du bâtiment, en soutenant le développement de la filière écoconstruction et la formation professionnelle  • de promouvoir une agriculture durable, en encourageant des pratiques raisonnées, en favorisant les produits locaux et biologiques, ainsi qu’une gestion économe des surfaces agricoles • de s’adapter au changement climatique et de définir une stratégie territoriale pour anticiper ses effets par des mesures progressives d’adaptation

(Infos web : planete.manche.fr

R

éduire les émissions de gaz à effet de serre et adapter le territoire aux changements climatiques, tels sont les objectifs du plan climat énergie 20132017 adopté par la collectivité. Il intègre toutes les actions menées à ce jour pour lutter contre ces changements et engager durablement la transition énergétique, confortant l’exemplarité de la Manche en la matière. Une volonté d’accompagnement du territoire qui répond aux exigences de la loi Grenelle 2 et s’appuie sur un plan d’actions, dans des secteurs clés comme le bâtiment, les énergies renouvelables, les transports, l’agriculture et l’aménagement durable du territoire.

(rubrique «Énergies et transports»)

Un plan d’actions ambitieux Approuvé à l’unanimité par l’assemblée départementale en décembre 2012, le plan climat-énergie prévoit : • d’améliorer l’efficacité énergétique du bâti, en aidant les collectivités à réduire leur consommation et en incitant les particuliers à rénover leur habitat • de soutenir le développement des énergies renouvelables, filière énergie marine, bois-énergie, méthanisation…  • de sensibiliser tous les publics aux enjeux de l’éco-construction et des énergies renouvelables • de diminuer l’impact des transports

Évolutions climatiques potentielles en Basse-Normandie d’ici 2050 (simulations de Météo France) :

• hausse de 1,5 à 2,5°C de la température moyenne

• stabilisation de la pluviométrie

annuelle, avec une certaine radicalisation saisonnière - climat plus sec et chaud en été et moins humide et moins frais en hiver • aggravation des risques de surcotes marines

Testez la performance énergétique de votre logement !

Lancé en avril 2011 par le conseil général dans le cadre de son projet politique, le « diagnostic thermographique », gratuit, pour sensibiliser les propriétaires à

10

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

la rénovation de leur logement, a déjà bénéficié à 260 Manchois. Ayant pu ainsi relever les causes de déperdition de chaleur de leur habitat, un grand nombre d’entre eux ont envisagé, à l’issue de cette analyse, de réaliser des travaux d’isolation ou le changement des menuiseries. « J’ai été agréablement surpris par la thermographie, qui a permis de déceler des ponts thermiques dans ma maison, construite en 1942. Pour compenser cet effet « passoire » et éviter que les calories s’échappent, j’ai fait faire des devis de bardage pour l’isoler par l’extérieur. », témoigne Pascal Turmel, habitant d’Équeurdreville.

Devant le succès rencontré, l’opération est renouvelée cette année. Vous êtes propriétaire d’une habitation construite entre 1948 et 1975 dans la Manche ? Vous voulez en savoir plus sur la performance énergétique de votre logement et bénéficier de conseils pour l’améliorer ? Ce dispositif est peutêtre pour vous… Vous avez jusqu’au 28 juin pour candidater !

(Dossiers d’inscription disponibles : au 02 33 05 97 79, à l’accueil de la Maison du Département à Saint-Lô, ou sur planete.manche.fr


Zoom

Événement

La Manche fête le Tour ! Dans le cadre de la 100e édition, les sites-étapes du Tour de France 2013 seront à l’honneur. Le conseil général, les villes d’Avranches et du Mont-Saint-Michel et la communauté de communes de Pontorson vous donnent ainsi rendezvous samedi 15 juin, pour découvrir le parcours d u c o n t re - l a - m o n t re individuel de 33 km, qui aura lieu le 10 juillet prochain entre Avranches et Le Mont-Saint-Michel. À travers une randonnée cycliste géante ouverte à tous, vous pourrez ainsi emprunter, par groupes, le circuit officiel du Tour ! Un village départ sera installé place Carnot, proposant plusieurs stands, démonstrations et animations autour de la pratique du cyclisme. Un événement festif à ne pas rater, qui donnera à tous les amateurs du deux-roues un avant-goût du passage dans la Manche de la plus prestigieuse et médiatique course cycliste au monde !

(Infos web : sports.manche.fr

(À découvrir dès le 3 juin : un numéro spécial du Manche mag’ consacré au Tour de France dans la Manche.

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

11


2

2030

?

Territoire 2015 ? 2025 ? 2030 ?

Prospective

Décider de l’avenir de la Manche aujourd’hui Diagnostic du territoire, ateliers réunissant experts, acteurs locaux et élus, Fabriques de la Manche avec les habitants… À partir de tous les travaux réalisés au cours de la démarche de prospective initiée par le conseil général, les tendances et enjeux clés pour la Manche à l’horizon 2020 ont été consolidés, à travers deux scénarios.

mieux prendre en main son destin et être moins dépendante. Il envisage ainsi un territoire : • qui a basculé dans la société du numérique pour favoriser l’autonomie tout au long de la vie et les nouvelles mobilités ; • dont l’espace urbanisé a été densifié pour économiser l’espace naturel au profit de l’agriculture, des paysages, de la qualité de l’eau ; • inscrit dans la transition énergétique, refondant son habitat et affirmant son identité et son caractère multipolaire ; • soutenant la mutation de son économie basée sur les ressources locales et l’innovation, dans une logique d’entreprenariat autour d’un capitalisme solidaire et participatif.

O

utils d’aide à la réflexion et à la décision, ces scénarios proposent « un cap » aux élus et acteurs locaux, afin qu’ils puissent choisir et partager une stratégie d’avenir pour le département et son mode de développement. En voici les grandes lignes.

La réussite de cette stratégie territoriale pour la Manche nécessite de mobiliser et de fédérer l’ensemble des acteurs locaux autour de cet horizon commun. Une nouvelle gouvernance serait ainsi inventée : • à traver s un contrat ter r itor ial départemental, pour garantir la cohérence de l’action publique et la rendre plus performante, et un contrat social, pour mieux faire société ensemble ; • où le conseil g énéral jouerait un rôle d’interface et d’animateur du territoire.

« Un territoire qui subit » Le premier  scénario, « le statut quo »,  pourrait se produire sans évolution radicale, si les lignes ne bougent pas. Dans cette hypothèse, les tendances constatées lors du diagnostic se prolongent et les facteurs externes sont de plus en plus prégnants. «  La Manche subit plus qu’elle n’agit » : • En 2020, la Manche connaîtrait ainsi une faible croissance et un déséquilibre démographique, sur un territoire trop centré sur lui-même, qui verrait les liens de solidarité s’éroder et les vulnérabilités s’accroître. • Sa mutation économique, qui lui aurait permis de concilier un territoire à vivre et à produire, échouerait, excepté sur le mix énergétique. • Les richesses naturelles auraient été consommées par la poursuite de l’urbanisation croissante des secteurs littoraux et périurbains. • La gouvernance territoriale n’aurait pas évolué, constituant un frein à la mobilisation des acteurs autour d’un horizon commun et affaiblissant la capacité d’agir. 12

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

« Agir pour un horizon différent, fondé sur les ressources exceptionnelles du territoire » Ce second scénario est celui de l’ambition : La Manche est en pleine mutation, son développement se fonde sur ses ressources (naturelles, culturelles, humaines, économiques, ses savoir-faire, valeurs, identités…) pour

Autant d’objectifs qui requièrent une mobilisation coordonnée et partenariale de tous les acteurs manchois, l’émergence d’initiatives mais aussi un recours constant à l’intelligence collective, aux démarches de projets et aux échanges d’expériences…

(Retrouvez le détail de ces scénarios sur : demain.manche.fr


Dossier ●

Miser sur les projets pédagogiques p.14 Zoom sur des initiatives originales p.15 à 17

APPELS À PROJETS Des collèges engagés et inspirés !

S

i transmettre le savoir et s’assurer des acquisitions relève essentiellement de l’Éducation nationale, le conseil général souhaite néanmoins aller au-delà de sa mission pour offrir aux collégiens les meilleures conditions de formation possibles. À travers une démarche d’appels à projets, il accompagne ainsi tous les collèges de la Manche menant des projets éducatifs durables et de qualité.

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

13


Dossier COLLÈGES Toujours plus de projets avec le conseil général

D

ès 2007, dans le cadre de sa politique jeunesse, le conseil général a fait le choix de remplacer les subventions accordées aux établissements (au titre de sorties pédagogiques, de séjours linguistiques, de classes de découverte ou encore de la pratique sportive sur le temps scolaire), par des appels à projets ouverts aux 74 collèges publics et privés de la Manche. Mis en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2008-2009, ils sont ciblés sur des domaines clés, dans le but de sensibiliser les élèves au développement durable, favoriser l’ouverture sur l’Europe et la pratique des langues vivantes, tout comme les activités culturelles et sportives. Chaque année, le conseil général consacre ainsi 1 M€ à des centaines d’actions au bénéfice des collégiens.

Un partenariat efficace Ce dispositif départemental s’appuie sur une collaboration particulièrement constructive entre le conseil général et l’Éducation nationale. Les projets présentés par les établissements sont instruits selon plusieurs critères (pertinence, qualité pédagogique, respect des objectifs fixés…), qui sont affinés collégialement avec : • le conseil général • les représentants académiques : la direction des services départementaux de l’Éducation nationale et le Rectorat (inspecteurs pédagogiques régionaux d’anglais, d’espagnol, d’éducation physique et sportive, chargé de mission « éducation au développement durable », délégués académiques aux relations européennes et internationales et à la coopération ainsi qu’à l’action culturelle) • d’autres services de l’État, comme la direction départementale de la cohésion sociale (pour la thématique « sport ») • plusieurs partenaires associatifs : le GRAINE - groupe régional d’animation et d’initiation à la nature et l’environnement (pour la thématique « développement durable »), le CRIJ centre régional information jeunesse, le CREAN - carrefour rural européen des acteurs normands (pour la thématique « Europe »). 14

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

• Développement durable • Europe • Langues vivantes • Culture • Sport

*Les trois premiers ont été mis en place en 2008-2009, les deux suivants en 2010-2011

Chaque année, les appels à projets sont reconduits avec un succès croissant. Au titre de l’année scolaire 2012-2013, 530 projets ont été proposés par les collèges manchois, qui ont tous présenté au moins un projet dans une des cinq thématiques. De plus en plus qualitatifs, près de 31 % des 421 projets financés cette année ont été classés en catégorie 3 (c’est-à-dire correspondant pleinement aux critères définis), soit 7% de plus que l’année précédente.

Chiffres clés Pour l’année scolaire 2012- 2013 : • 530 projets présentés • 421 financés dont 31% classés en niveau 3 • 1 138 426 € : montant global des subventions accordées aux collèges manchois

Une ouverture sur l’extérieur Dès la création des appels à projets il y a quatre ans, les enseignants et les élèves ont joué le jeu, avec l’appui des associations, et d’intervenants locaux et leur nombre n’a cessé d’augmenter. Cette année, tous les collèges ont répondu et nous avons reçu plus de 500 projets ! Étudiés par des jurys très éclectiques, ces projets d’ampleur pédagogique offrent aux enfants une ouverture sur l’extérieur, localement, par des actions de proximité, mais aussi sur le monde.

421 projets variés et innovants financés

Les appels à projets se déclinent aujourd’hui en cinq thématiques :

Christine Lebacheley, conseillère générale déléguée à la jeunesse

Projet unique dans les collèges français, les débats en anglais entre élèves de différents établissements, dont la finale se tient en juin à la Maison du Département, rencontrent un grand succès.


Dossier

«

CULTURE

Collège Marcel Grillard, à Bricquebec

Ce projet, lié à la création d’une option à titre expérimental, est l’occasion de faire découvrir un monde beaucoup plus riche que ce qu’ils connaissent et de l’ancrer dans la B.D. et ses pratiques d’aujourd’hui. » Philippe Canat, professeur d’arts plastiques et coordinateur du projet

QUOI

Bandes dessinées et ouverture sur le monde des arts graphiques (première année)

QUI

Une classe de 3e option B.D. - 10 élèves ; Jean-Marc Cimino, principal ;  Philippe Canat, professeur d’arts plastiques et coordinateur, avec le concours de la documentaliste ; deux artistes auteurs de B.D. ; un éditeur

POURQUOI

• Créer une dynamique autour de l’option B.D., engager une pratique réflexive et de découverte avec deux auteurs et un éditeur • Faciliter l’expression orale et écrite • Découvrir un lieu, un milieu naturel extraordinaire de notre département dans le cadre d’une résidence d’artiste • Engager l’établissement dans une politique culturelle pluriannuelle d’ouverture

COMMENT

• Interventions de l’auteur de B.D. David Snug : présentation de son parcours, son travail et sa démarche, pour situer sa pratique de l’autofiction par rapport à d’autres champs d’investigation : B.D. de reportage, de fiction, d’histoire...  ;

«

découverte des procédés de reproduction, de l’underground français, du fanzinat… • Invitation d’Étienne Lécroart, auteur de B.D., en résidence d’artiste, autour d’un projet spécifique lié à l’histoire de l’Oubapo (Ouvroir de bande dessinée potentielle) et au travail sous contrainte créative ; visite à Paris de son atelier de travail et de son éditeur, L’Association (histoire de cette maison, métiers autour de la B.D., quotidien du travail...) et réalisation d’un travail commun • Création d’une galerie B.D. au CDI, avec politique d’achat de planches originales tous les ans • D é c o u v e r t e de l’histoire internationale de la B.D. et d’auteurs • Exposition des travaux d’élèves dans le collège et sur le site internet • Visite des festivals de Montreuil, Port-Bail et du livre de jeunesse de Cherbourg, avec La résidence d’artiste d’Étienne Lécroart dans rencontre des auteurs un gîte de Surtainville a offert aux élèves une émulation créatrice pendant trois jours.

(Infos web : grillard.etab.ac-caen.fr

EUROPE

Collège Jules Verne, à Saint-Hilaire-du-Harcouët

Cette ouverture sur l’Europe centrale, qui est toute l’originalité de ce jumelage, donne corps au sentiment d’appartenir à une même communauté, au travers de l’apprentissage de la citoyenneté européenne. Elle élargit les horizons d’attentes des jeunes en les confrontant à une culture et un mode de vie différents, grâce à l’accueil en famille, et favorise l’acquisition de compétences, grâce aux travaux croisés entre écoles. » Yves Voisin, principal

QUOI

Ouverture européenne à travers les sciences, échanges scientifiques et culturels avec un lycée slovaque et un établissement scolaire hongrois et accueil en famille avec réciprocité

COMMENT

• Création d’un « club Europe » • Groupe 1 : avec des correspondants, mise en évidence et partage d’un savoir sur une production locale : le lait • Groupe 2 : travail sur l’utilité des sciences dans la gastronomie moléculaire, sur la base des e Classes de 4 - 55 à 60 élèves travaux du Hongrois Nichola Kurti répartis en deux groupes ; Yves et du Français Hervé This (INRA) Voisin, principal ; Anne Poulain, • Présentation des différentes professeur de physique-chimie et démarches scientifiques, des coordinatrice, avec le concours réalisations (photos et activités) des deux professeurs d’anglais ; et dégustation de recettes, lors de interdisciplinarité importante, la porte ouverte du collège implication des familles ; • Réalisation d’un carnet de partenariats avec établissements route qui regroupera les activités européens (Slovaquie et Hongrie) Les 4e se sont rendus au parlement européen l’an dernier, pour recevoir culturelles de l’année et du séjour le prix Hippocrène de l’éducation à l’Europe, pour leur projet « Voyager • Films sur les deux séjours en Slovaquie, à Vienne et à Prague ». pédagogiques, réalisés au retour • Développer l’intérêt, la curiosité de l’excursion par les élèves et l’autonomie des élèves pour les • Valorisation du projet via la semaine de l’Europe, pour sciences au collège et favoriser leur ouverture vers l’Europe présenter les échanges à la population du canton, avec • Les motiver à l’apprentissage de l’anglais l’appui de la municipalité • Les aider pour leur validation des compétences • Réinvestir leurs connaissances et élargir leur savoir

QUI

POURQUOI

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

15


Dossier

«

LANGUES VIVANTES

Collège Louis Pasteur, à Saint-Lô

Les débats en anglais permettent de démontrer l’aptitude à utiliser des compétences non mobilisées en situation de classe. Ils créent une motivation par le désir de convaincre, la compétitivité et l’émulation, et génèrent, par la situation authentique de communication, un regain d’intérêt pour l’anglais. Ils sont aussi l’occasion de revisiter le statut de l’erreur, qui n’est plus inhibante, et conduisent à l’apprentissage et à la valorisation de l’écoute de l’autre, contribuant ainsi à la promotion de la tolérance. » Vivek Singh, parent d’élève et membre du jury des débats

QUOI

Promotion de l’action débats citoyens en langue anglaise inter-collèges : développement des compétences langagières orales en anglais des élèves, entraînement à la pratique des débats en anglais

QUI

3e européenne - 16 élèves ; Marc Henri, principal adjoint ; Sonia Clouet, professeur d’anglais et coordinatrice départementale de l’action des débats citoyens en langue anglaise ; Jérémy Reyburn, inspecteur pédagogique régional d’anglais  ; Vivek Singh, parent d’élève indien et membre du jury des débats ; quatre étudiants de l’IUT de Saint-Lô et leur professeur Jérôme Clouet

POURQUOI

• Développer chez les élèves, en anglais, la prise de parole en continu ou en interaction et la compréhension orale • Aiguiser leur personnalité, leur esprit critique, leur sens civique, leur curiosité intellectuelle, leur esprit de solidarité et élargir leurs ambitions • Promouvoir l’action des débats citoyens en anglais auprès d’autres collèges, y compris à l’extérieur du département

«

COMMENT

• Travail sur le schéma intonatif de l’anglais, reproduction de scènes de films anglais et américains puis création de saynètes et séquences filmées • Visionnage de films en version originale • Déplacement à la finale des plaidoiries des lycéens sur les droits de l’homme • Préparation d’un discours en anglais pour défendre une cause devant la classe • Organisation de débats en français entre les différentes 3e sur un thème d’éducation civique, mais aussi dans un club débats, et d’un rallye débats dans le cadre de la liaison 3e /seconde au lycée Le Verrier • Participation aux éliminatoires du concours de débats CentreManche, en vue de la pré-finale au collège Pasteur et de la finale au conseil général Des extraits des débats des élèves seront intégrés dans un DVD et un site internet conçus par les étudiants de l’IUT de Saint-Lô  extranet.stlo.unicaen.fr

SPORT

Collège Notre-Dame-de-la-Providence, à Avranches

Notre stage de voile permet aux élèves d’accéder à une activité locale qu’ils n’auraient peut-être pas pu essayer autrement. Être du coin et ne pas avoir été confronté à la voile dans sa vie serait dommage !  Et ça les fait grandir. » David Bodin, professeur d’EPS et coordinateur du projet

QUOI

Activités physiques de pleine nature, initiation et apprentissage de la voile en mer

QUI

Classes de 4e - 96 élèves ; Philippe Le Peillet, directeur ; David Bodin, professeur d’EPS et coordinateur, avec le concours de ses homologues en EPS, histoire-géo et arts plastiques

POURQUOI

• Se familiariser avec le bateau, la navigation et le milieu marin • Acquérir le pied marin • Construire un espace orienté par le vent • Maîtriser le bateau dans sa relation avec le vent • Assurer sa sécurité physique et psychologique • Maîtriser son impulsivité pour la diriger vers une démarche de réflexion, d’action et d’initiative • Développer l’entraide et la solidarité • Respecter l’environnement • Démarche prévention-santé

COMMENT

• Vente d’objets par tous les élèves (responsabilisation et challenge du meilleur vendeur) • Étude de textes et poèmes liés à l’histoire de Granville, au milieu marin et à la navigation ; • Travaux en arts plastiques sur les œuvres exposées au musée Anacréon, à Granville, et en histoire-géo sur l’histoire de Granville, sa vieille ville, son port, avec visites de « Granville maritime et portuaire » et « Granville balnéaire » • Apprentissage théorique et pratique de la navigation en catamaran 16

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013


Dossier

«

DÉVELOPPEMENT DURABLE 

Collège du Marais, à Saint-Jean-de-Daye

Ce projet pluridisciplinaire, mené avec des partenaires extérieurs et la communauté de communes, comporte énormément de choses. C’est un élan formidable en faveur du développement durable pour l’ensemble des élèves. Ils sont très volontaires! » Marielle Cadiou, professeur de SVT

QUOI

Énergies renouvelables, éco-constr uctions et biodiversité (3e année) • Découverte de la biodiversité de l’environnement proche • Éducation citoyenne au développement durable • Économies concrètes en papier (bacs dans les classes et borne de récupération au sein du collège), eau (économiseur), électricité (installation de détecteurs de présence dans les couloirs administratifs et alimentation du préau par éolienne)

QUI

22 élèves éco-délégués ; Édith Ferrando, principale ; Marielle Cadiou, professeur de SVT, et Stéphanie Rausch, professeur de technologie ; le gestionnaire, deux agents, comité de pilotage (impliquant les partenaires), nombreux acteurs extérieurs

POURQUOI

• Favoriser la biodiversité au sein du collège • Apporter toutes les réponses pour concevoir, construire, rénover durablement • Comprendre l’efficacité des énergies renouvelables, lutter contre le changement climatique et préserver les ressources naturelles • Sensibiliser les élèves à l’utilisation des énergies et matériaux proches de chez eux

COMMENT

• Élection des éco-délégués (deux par classe), mise en place du club Info/ Photo/Vidéo • Intervention du CPIE pour former les éco-délégués et suivre le comité de pilotage • Ateliers de fabrication de nichoirs et abris à insectes, réalisation d’un composteur en matériaux de récupération et d’un récupérateur d’eau • Visite du Pavillon des énergies, de la briqueterie de SaintMartin-d’Aubigny et du centre de tri Point fort de Cavigny • Création d’un jardin pédagogique • Découverte de la biodiversité locale (Parc Naturel des Marais) et de l’écosystème d’une mare, aménagée dans l’établissement avec le CPIE • Découverte ornithologique au château de la rivière à SaintFromond • Exposition photo à la Maison du Parc et au collège, portes ouvertes aux parents • Communication extérieure par Familles rurales et le club Info/ Photo/Vidéo

Démarche « E3D » Huit collèges récompensés ! Sensibiliser le jeune public aux enjeux du développement durable est une des actions fortes de l’agenda 21 « Planète Manche » du conseil général, qui apporte un soutien financier renforcé aux établissements scolaires. Il s’implique ainsi auprès des écoles, à travers les classes d’éco-citoyenneté (cycles II et III) ainsi que des collèges du département, avec l’appel à projets développement durable*.

Parallèlement, en partenariat avec les Départements et la Région, le Rectorat offre un accompagnement aux collèges et lycées engagés dans une démarche de développement durable. Ce dispositif, appelé E3D, récompense les Établissements en Démarche de Développement Durable qui mènent des actions concrètes (tri des déchets, économie d’énergie, préservation de la biodiversité….), bien pilotées en interne (comité de pilotage, état des lieux, plan d’actions et évaluation continue du projet). Grâce à leurs efforts, et au soutien financier du conseil général, dans le cadre des appels à projets « développement durable », huit collèges de la Manche ont obtenu cette reconnaissance pour l’année 2011-2012 (les seuls de l’académie !) : - Marcel Grillard à Bricquebec / La Bucaille à CherbourgOcteville / Etenclin à La Haye-du-Puits / Le Bon Sauveur à Saint-Lô / Marais à Saint-Jean-de-Daye / Guillaume Fouace à Saint-Vaast-la-Hougue / Félix Buhot à Valognes (niveau 1) et Pierre Aguiton à Brécey (niveau 2).

La cérémonie de remise de plaques « E3D » à huit collèges, en février dernier à la Maison du Département, en présence de M. Saïb, Recteur de l’académie de Caen, et de M. Cousquer, Directeur diocésain de l’enseignement catholique. À cette occasion, les élèves impliqués dans la démarche de développement durable ont témoigné de la qualité des projets menés par les collèges.

* En 2012-2013 : 35 classes d’éco-citoyenneté soutenues par le conseil général, à hauteur de 51 600 €, et 48 collèges pour 101 193 €

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

17


Numérique I n i t i at i v e s

numériques

La musique à portée de clic ! Commander des partitions ou prendre des cours de musique et de chant via Internet, c’est désormais possible grâce à ces entrepreneurs manchois qui ont eu l’initiative de se servir des nouvelles technologies pour développer leur entreprise.

F

aire rimer musique avec numérique, c’est le défi que se sont lancé deux entrepreneurs venus s’installer dans le département.

Commander ses partitions Le premier, Jean-Pierre Chauvineau, basé à Coutances, vend des partitions sur Internet. Son entreprise, Diffusion Art Musique (DIAM), existe depuis 1988. Installé dans un premier temps en région parisienne, il décide de venir dans la Manche en 2004 « pour la qualité de vie, mais également pour avoir plus de place de stockage, à un coût nettement inférieur. Ici, il n’y a que des avantages par rapport à l’attractivité », explique‑t-il.

Côté numérique, « les connexions internet et réseau sont aussi bien qu’à Paris  ». Un atout qui lui sert pour la vente sur le Net, mais également pour la logistique de son entreprise : tout se passe sur l’ordinateur, notamment pour l’enregistrement des produits et leur classement, ainsi que pour leur vente et leur envoi. « J’ai connu les commandes par courrier papier, puis par téléphone, par Minitel et enfin par Internet. Cela a été pour moi une constante adaptation, et maintenant je m’emploie à découvrir tout ce qu’Internet peut m’offrir », poursuit-il. Grâce au web, les commandes sont expédiées dans la journée qui suit, car la rapidité est « la clé de tout » pour ce chef d’entreprise qui traite 40 000 commandes à l’année.

Apprendre à jouer

© Eric Quesnel

Donner des cours de musique sur Internet, c’est le pari de Dominique Colas,fondateur de l’Institut de Culture Musicale (ICM), installé à Gouville-surMer depuis 2011. Tout d’abord créée à Paris en 1988, l’entreprise a décidé il y a six ans de donner des cours de musique aux élèves de terminale ayant choisi l’option au bac. Plus besoin de se déplacer, après avoir pris rendez-vous, le professeur est directement à domicile au moyen d’une webcam ! Grâce au numérique, Dominique Colas recrute les professeurs à travers la France pour « ne choisir que les meilleurs, dit-il, et ceux-ci communiquent à n’importe quel moment avec leurs élèves grâce

à une plateforme collaborative où sont également disponibles les vidéos des cours  ». Face au succès de ce produit, l’entrepreneur a décidé de mettre en place des cours particuliers et de groupe, à destination de tous les âges, niveaux et styles musicaux, afin d’offrir au plus grand nombre la possibilité d’apprendre « la langue universelle  ». Quel que soit le pays et l’endroit où il se trouve, chacun pourra ainsi pratiquer l’instrument de son choix avec un professeur chevronné !

(Contacts :

•D  IAM : 09 79 99 11 99

diamdiffusion.fr

• ICM : 09 70 80 90 01

icm-musique.fr

O p e n D ata

Le conseil général souhaite ouvrir ses données à tous En quoi consiste un Open Data ? À mettre à disposition des citoyens une base de données publiques, potentiellement réutilisables par tous. Producteur d’une grande variété d’informations, qu’il souhaite rendre accessibles aux usagers, le conseil général de la Manche est particulièrement concerné par une telle démarche de diffusion, en toute transparence. C’est pourquoi le Département souhaite initier, conjointement avec Manche Numérique, la création d’un portail internet, mutualisant les données de l’ensemble des collectivités de la Manche, qui viendraient l’enrichir au fur et à mesure.Téléchargeables et libres de droits, ces documents bruts pourront être de tous types : géographiques, touristiques, tableurs, rapports financiers, délibérations, budget, aides, liste des points d’arrêt de car, agenda culturel, subventions aux clubs sportifs… Ils permettront à chacun, journaliste, élu, étudiant ou encore entrepreneur, d’avoir accès à des sources variées, complémentaires, et de porter ainsi un regard plus approfondi sur l’action et le fonctionnement de sa collectivité, tout en améliorant sa connaissance du territoire.

(Retrouvez le guide d’information « L’Open Data » sur manchenumerique.fr et conseil.general.manche.fr

18

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013


Entre terre & mer Liaisons

a n g lo - n o r m a n d e s

Le charme britannique tout près de chez vous ! L’Angleterre insulaire accessible à tous depuis la Manche, c’est la mission que s’est assigné le conseil général voilà 10 ans. La compagnie Manches îles express, qui vient de commencer une nouvelle saison, fêtera son millionième passager cet été.

 rovenance de la P clientèle en 2011

L

es liaisons maritimes entre la Manche et les îles AngloNormandes ont vu le jour en 2003, après un constat de carence : jusqu’alors, il fallait passer par SaintMalo pour s’y rendre.Afin de développer l’attraction touristique de la Manche et de ses ports, tout en favorisant les liens culturels avec nos proches voisines et un rayonnement socio-économique de part et d’autre, le conseil général a engagé une délégation de service public, sous la marque commerciale Manche îles express, et acquis deux

Des côtes de la Hague, l’île d’ Aurigny vous tend les bras.

navires. Le Marin-Marie, d’une capacité de 243 places, et le Victor Hugo, avec 195 places, assurent ainsi la liaison depuis la Manche vers les joyaux insulaires tout proches : Jersey, Sercq, Guernesey et Aurigny. Selon la destination ou le parcours, les départs se font des ports de Granville, Barneville-Carteret et Diélette, ce qui permet un temps de traversée court - une heure en moyenne.

• Français : 72,4 % Dont : Manche : 59,6 % Reste de la Normandie : 12,8 % Franciliens : 10,5 % Autres : 17 % • Insulaires : 18,7 % • Européens : 7,7 % • Autres : 1,1 %

Excursions de proximité Happée par l’appel du large et de ces terres posées sur l’horizon, la clientèle est essentiellement manchoise. Barneville-Jersey et Diélette-Aurigny en 45 minutes, Granville-Jersey en 1h10 ou Diélette-Guernesey en 1h15…, ces excursions de proximité, avec desserte complémentaire inter-îles, sont l’assurance d’un dépaysement à portée de tous. « Avec le jeu du décalage horaire, les passagers arrivent à la même heure dans les Anglos, ce qui fait des belles journées.  », sourit Hugues-Robert Gros, qui dirige la compagnie. Ils ont été en moyenne 126 par jour à en profiter l’an dernier, les deux navires ayant effectué 711 rotations (allers simples) au total. «  Une mauvaise année, à cause des annulations dues à la météo », concède le directeur. Tout en lumières contrastées, dotées d’un patrimoine historique et naturel exceptionnel, les « Anglos », pourtant, se visitent par tous les temps !

(Infos et réservations : 0825 131 050 manche-iles.com

Tarif « Manchois » 

Le dimanche, l’aller-retour Granville-Jersey est accessible à partir de  32,50 € pour un adulte, sur justificatif de domicile dans la Manche (offre non cumulable avec toute autre réduction).

Prochains temps forts Jersey

• Le Salon Nautique, du 4 au 6 mai

• La Semaine de la Randonnée

de Printemps, du 11 au 18 mai

Guernesey

• La Semaine de la Randonnée

de Printemps, du 4 au 12 mai

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

19


Solidarités Maison

d e l ’ au to n o m i e

Les territoires au coeur des solidarités Ouverte en septembre 2012 à Saint-Lô, la Maison de l’autonomie, portée par le conseil général de la Manche, se déploie désormais au plus près des territoires et des personnes. C’est un véritable réseau de proxi­ mité, avec l’en­semble des acteurs du domaine, qui se met ainsi peu à peu en place dans tout le département.

Répondre au mieux

F

aire converger les politiques de soutien aux personnes âgées et handicapées, dans la lutte contre la dépendance, c’était le souhait du conseil général de la Manche depuis 2010. C’est chose faite depuis septembre 2012, avec l’ouverture de la Maison de l’autonomie (MDA), rue de l’exode à Saint-Lô, au sein de laquelle sont regroupées la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et la Direction de l’autonomie du conseil général. L’objectif : accueillir tous les Manchois en perte d’autonomie, quel que soit leur âge ou leur handicap, avec bien sûr toujours une approche

20

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

personnalisée, problématiques.

différenciant

les

Dans les faits, ce rapprochement de la MDA dans les territoires de solidarité permet un circuit de gestion et de traitement des dossiers plus court qu’auparavant, garantissant ainsi une meilleure lisibilité des dispositifs pour les demandeurs, mais également un gain de temps entraînant une plus grande efficience des services. À terme, chaque agent d’accueil devra pouvoir aussi bien traiter une demande pour une personne handicapée que pour une personne âgée. À n’importe quelle étape, le demandeur aura affaire au même interlocuteur, du début à la fin de sa demande de droits.

Être près de chacun Le conseil général a fait de l’autonomie des personnes une priorité, avec le déploiement des services de la MDA au sein des territoires, afin d’accroître la proximité et l’interaction entre les services centralisés de la collectivité, les neuf territoires de solidarité et les habitants. Le but est d’accueillir les personnes dans le service le plus proche de leur domicile, et leur éviter ainsi des déplacements trop importants et des démarches parfois compliquées. Afin de mettre ce projet en place, la formation des agents et des par­ tenaires est en cours, de même que les travaux d’accessibilité des différents sites concernés (cen­t res locaux d’information et de coordination, centres médicosociaux…), où la MDA proposera ses services à mesure qu’ils seront opéra­ tionnels.

Le conseil général souhaite aller encore plus loin dans la mutualisation de ces services, en suivant la situation de chaque demandeur grâce à une même grille d’évaluation. Si aujourd’hui des outils différents existent encore, en fonction de la situation d’une personne âgée ou handicapée, il n’y aura qu’un seul barème d’évaluation à partir de 2015, toujours dans le but d’offrir aux habitants des services les plus performants possibles.

(Contact  : Maison de l’autonomie rue de l’Exode, 50000 Saint-Lô, 02 33 055 550 (Infos web : handicap.manche.fr et senior.manche.fr


Portrait Nicol as Jossier

L’horizon sans limites « Tant qu’on est en mer, on tient le rythme ». Il vient de naviguer pendant 36 heures, pour rentrer à Granville sur son Figaro depuis Lorient, où il est à l’entraînement. La fatigue se lit sur son visage, mais on sent l’habitude. Passé pro en 2010, le navigateur en a vu d’autres.

L’expérience en solitaire Nageur, kayakiste, joueur d’échecs, ce féru de compétition choisit la voile pour son côté physique autant que sa

les voiles, le préparateur… Surtout, faire la différence par la performance, l’amélioration du matériel et la préparation physique. Les amateurs se font plus rares sur les lignes de départ, escamotés par les pros à palmarès et gros budget. Un monde qui se durcit. Où Nicolas, qui a écrit sur son cockpit « Même mort, j’avance encore ! », est bien décidé à gagner. Dans son viseur : la Route du Rhum en 2014, « pas seulement pour traverser l’Atlantique, mais pour finir dans les cinq premiers voiliers. » Pour s’en donner les moyens, il vient de disputer la Normandy Channel Race, sur le même type de bateau, le Class 40, « un signal fort ». Ayant navigué sous toutes les latitudes et rompu aux effets de vent, de courant et de site grâce à son expérience des côtes « exigeantes » de la Manche et de la Bretagne-Nord, Nicolas n’a qu’un objectif. Et, tel cet horizon dont il ne peut plus se passer, pas de limites.

(Infos web : nicolasjossier.fr (Retrouvez aussi Nicolas Jossier sur

L’indépendance Le 2 juin, il prendra le départ de son sixième Figaro. Avec un peu plus de pression qu’avant, une « obligation de résultat ». Car depuis « le grand saut » de l’entreprise individuelle, en 2010, Nicolas dépend entièrement des partenaires. « On dort moins bien et pas qu’en mer ! » In Extenso, le plus important, le soutient depuis le début, rejoint par d’autres entreprises manchoises et institutions, mais le Granvillais n’a jamais bouclé ses budgets. Il faut financer le bateau,

©Xavier Nolleau

N

é à Caen en 1976, il a grandi à Carentan, y est resté jusqu’au lycée Sivard de Beaulieu, avec virées en Optimist de bois sur le canal et vacances chez les grands-parents à Saint-Martinde-Bréhal, où son oncle a monté l’école de voile. «  Mon cousin et moi avons beaucoup navigué avec lui, entre Chausey et Jersey.Quand on est gamin,partir sur un bateau, c’est l’aventure, c’est hors norme. » D’emblée, ce « sentiment de liberté, de déconnexion du monde » séduit Nicolas. Il n’aura de cesse de le rechercher. Il se désintéresse de ses études d’Histoire, et DEUG en poche, prépare un brevet d’État d’éducateur spécialisé au centre régional de nautisme de Granville. Passé par les Glénans en monitorat, « une école de vie » qui a aiguisé son goût des heures de mer, il garde en mémoire ces coureurs du Figaro ou du Tour de France qu’il voyait là-bas, les yeux pleins d’envie. « Je n’imaginais pas être un jour à leur place ».

complexité. «  Il faut acquérir des aptitudes dans des domaines très différents : les connaissances tech­ niques du support et de l’environnement, la gestion d’équipe, la communication… » Embauché comme entraîneur par Benoît Charon au sein de Voile Performance Manche, il entre dans le monde de la voile de régate par la filière classique. Il monte un équipage avec des copains pour courir les championnats de France espoir, puis met en place, avec Benoît, l’équipe MancheBasse-Normandie, sur le Tour de France à la voile. «  Je suis entré dans l’opérationnel et j’ai appris à gérer un projet, chercher des partenaires, monter un budget… » Des compétences qui croisent l’appel du large et de l’indépendance. Commence l’expérience en solitaire. « Je ne savais pas comment j’allais le vivre, c’était une énorme introspection, ça relevait plus de l’aventure personnelle que du sport ! » Sur 52 concurrents de ce Figaro 2008, 11 se lancent pour la première fois. Nicolas termine quatrième. « C’est suffisamment dur pour qu’il faille y aller avec une ambition sportive, quelque chose qui vous pousse. » Les sponsors ont envie de le suivre.

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

21


Vie politique Commission

permanente

Le conseil général s’engage à vos côtés au quotidien

Lors de la commission permanente du 29 mars dernier, le conseil général de la Manche a voté une enveloppe de 7 173 275 euros en faveur des territoires et des Manchois,répartie de la façon suivante : Développement du territoire et de la prospective : 549 397 €

Dont : • C ontrats de territoire (avec les communautés de communes de Torigni-sur-Vire, Montmartin-sur-Mer, Marigny, Mortain et Sourdeval, Sèves-Taute et l’agglomération de Saint-Lô) : 425 253 € C  ontrats de ruralité (réhabilitation et construction de salles de convivialité) : 109 027 € •

Solidarités, formation, jeunesse, sport et culture : 1 398 036 €

Dont : • R enouvellement de matériel pédagogique et de mobilier scolaire dans les collèges publics et financement de matériels d’entretien des locaux et des extérieurs : 599 996 € • Aide départementale en faveur du sport (haut niveau, organisation de manifestations et nautisme) : 531 591 € • C rédits affectés à l’action culturelle : 166 250 €

Infrastructures, réseaux, agriculture et développement économique : 4 536 858 €

Dont : • F onds départemental d’aides aux très petites entreprises : 115 154 € • T ravaux d’aménagement et de sécurisation des routes départementales, entretien d’ouvrages d’art (dossiers de consultation des entreprises) : 4 240 852 € T  ravaux routiers (RD 911 entre Avranches et Brécey, contournement de Marcey-les-Grèves) : 101 034 € •

Affaires financières et administration générale : 688 984 €

Dont : • F ourniture de matière d’œuvre pour les collèges départementaux : 80 000 € • R éaménagement des collèges de Bréhal et Percy (avant-projets) : 485 000 € • A ssistance technique et administrative aux opérations immobilières suivies par la direction du patrimoine départemental (lancement de l’appel d’offres) : 94 691 € (Pour en savoir plus : retrouvez chaque mois le détail des principales décisions sur conseil.general.manche.fr

P

a r o l e s

é l u s

Groupe

des élus socialistes et républicains

Groupe

Une tarification sociale pour le transport scolaire

Le conseil général accompagne les jeunes sur le chemin de l’autonomie

Depuis de nombreuses années, le conseil général soutient les projets éducatifs dans les collèges. Ces activités permettent à chaque élève un meilleur épanouissement, une mise en pratique de ses connaissances, facteur important de réussite. L’intervention du Département est un encouragement à l’investissement des enseignants et personnels des établissements. Le conseil général doit favoriser ces activités et permettre, avec les autres partenaires, foyers socio-éducatifs, associations de parents d’élèves, qu’elles soient accessibles à tous. Nous devons, toutefois, veiller à ne pas alourdir les procédures pour ne pas décourager les professeurs à monter des projets. Et si le conseil général intervient ainsi de manière ponctuelle dans la vie des collégiens, il est présent tous les jours puisqu’il a en charge l’entretien des locaux, la restauration scolaire, le transport des élèves, etc. Et, sur ce dernier point, après avoir supprimé des centaines de points d’arrêts à la dernière rentrée, la majorité a présenté, le 28 mars, ses propositions d’augmentation des tarifs. On nous annonce une explosion du coût, évoquant même le seuil des 1 000  € à la charge du conseil général, par an et par élève transporté. Pourtant, dans le même temps, nous apprenons que le budget global est de 20 M € pour 27 000 inscrits… chacun fera la division ! Pour notre part, si une augmentation modérée de la participation des familles peut se justifier, nous demandons la mise en place d’une tarification différenciée pour les foyers les plus modestes. Nous regrettons que la majorité se refuse à aller dans cette voie.

Les élus du groupe Socialistes et Républicains : P. BIHET, Équeurdreville-Hainneville - L. BOËM, Saint-Jean-de-Daye - F. DAVOUST, Le Teilleul - P. DELAUNAY, Saint-James - G. DIEUDONNÉ, La Haye-Pesnel - F. FOURMENTIN, Sourdeval - H. HOUEL, Carentan - J.-M. HOULLEGATTE, CherbourgOcteville nord ouest - C. LE COZ, Saint-Lô est - M. LERENARD, Cherbourg-Octeville sud ouest - M. LOUISET, Cherbourg-Octeville sud est - Y. NÉEL, Valognes - C. PÉRIER, Coutances - D. RENAUX, Barneville-Carteret - F. ROUSSEAU, Les Pieux - A. ROUXEL, Tourlaville.

(Contact : Martial Defoy - Tél : 02 33 05 97 92 - Courriel : martial.defoy@manche.fr 22

d

Manche mag’ n° 37 - Mai-Juin 2013

de la majorité d é pa r t e m e n ta l e

Faciliter l’accès des jeunes aux pratiques et aux savoirs, encourager l’initiative et la créativité des équipes enseignantes, aider les collectivités locales et le monde associatif dans leurs actions, telle est la volonté qui nous a conduits à mettre en place, dès 2008, une politique dynamique, réactualisée et complétée au fil des ans, pour assurer un accompagnement adapté de la jeunesse. Le conseil général de la Manche œuvre ainsi aujourd’hui avec plus de 100 partenaires (Rectorat, Inspection académique, CAF, MSA, missions locales, comités départementaux, associations...), au travers de divers dispositifs  : contrats enfance-jeunesse, appels à projets, contrats d’objectifs, projets éducatifs locaux, actions territorialisées, AJIR, dispositif Spot 50... à visée éducative, sociale, culturelle, sportive et de loisirs. Le budget jeunesse 2013, voté par les élus de la majorité, s’élève, hors investissements, à deux millions d’euros, auxquels il convient d’ajouter notre politique numérique et d’équipements informatiques dans les collèges manchois. À titre d’exemple, plus de 6 700 jeunes souscrivent au chéquier Spot 50 mis en place en 2012, 530 appels à projets ont été présentés par les collèges pour l’année scolaire en cours, plus de 50 collectivités et 176 centres de loisirs ont reçu une subvention dans le cadre des actions territorialisées, profitant à plus de 20 000 enfants et adolescents. Considérer nos jeunes comme un public prioritaire, c’est les aider à se construire et à s’épanouir dans des étapes essentielles à leur avenir. C’est également valoriser leurs compétences pour promouvoir leur place dans notre société. Tels sont les enjeux de cette politique globalisée qui les accompagne vers l’âge adulte et les fidélise à notre territoire.

Les élus du groupe de la majorité départementale : J. Andro, Avranches – P. BAS, Saint-Pois – E. Beaufils, Saint-Malo-de-la-Lande – G. Beaufils, Tessy-sur-Vire – M. Bourdon, Percy – J. Bouvet, Saint-Hilaire-du-Harcouët – R. Brécy, Montebourg – F. Brière, Saint-Lô ouest – G. Coulon, Saint-Sauveur-Lendelin – S. Deslandes, Mortain – L. Desloges, Isigny-le-Buat – H.J. Dewitte, Ducey – M.P. FAUVEL, Torigni-sur-Vire – M-H. Fillâtre, Juvigny-le-Tertre – J. Gromellon, Pontorson – H.Guesdon, Barenton - J.Y. Guillou, Villedieu-les-Poêles – C. Halbecq, Cerisy-la-Salle – J.M. Julienne, Granville – M. Laurent, Beaumont-Hague – C. Lebacheley, Saint-Pierre-Église – P. LECOMTE, Bréhal – M. Lefèvre, Sainte-Mère-Église – J.F. Le Grand, Lessay – H. Lenormand, Périers – J. Lepetit, Quettehou – G. Nicolle, Gavray – P. Pillet, Bricquebec – G. Quinquenel, Marigny – P. Ripouteau, Saint-Sauveur- le-Vicomte – J. Thouvenot, Sartilly – B. Tréhet, Brécey. (Contact : Brigitte Harel - Tél : 02 33 05 95 32 - Courriel : brigitte.harel@manche.fr



Manche mag #37