Issuu on Google+

Basse-Normandie

Cherbourg le raz blanchard

Courseulles sur-Mer Caen

france

territoires de projets durables

territoires de projets durables BASSE-NORMANDIE, TERRITOIRES DE PROJETS DURABLES

Région Basse-Normandie Place Reine Mathilde - Abbaye-aux-Dames BP 523 14035 CAEN CEDEX Tél. 02 31 06 98 98 Conseil général de la Manche 50050 SAINT-LÔ CEDEX Tél. 02 33 055 550 / Fax 02 33 05 96 90 Communauté urbaine de Cherbourg 10, Place Napoléon - BP 808 50108 CHERBOURG-OCTEVILLE CEDEX Tél. 02 33 08 26 00 / Fax 02 33 93 82 04

ecom-epub.fr RCS 439 940 545 / 1916 - 03.12 - Crédit photos : La Miriade, Shutterstock, Fotolia, DR

BASSE-NORMANDIE, TERRITOIRES DE PROJETS DURABLES

www.west-normandy-marine-energy.fr

Une initiative de

Une initiative de


« En Basse-Normandie, toutes les forces du territoire sont engagées dans le développement des sources énergétiques renouvelables. Notre situation géographique, notre tissu industriel et nos centres de R&D, participent d’une filière mobilisée et structurée autour de ce grand enjeu écologique et économique. La nature est une force pour qui sait optimiser son énergie  et la transformer durablement. »

Laurent Beauvais

Président de la Région Basse-Normandie

Jean-François Le Grand

Président du Conseil général de la Manche

Bernard Cazeneuve Président de la Communauté urbaine de Cherbourg


La Basse-Normandie, un réservoir d’énergie inépuisa ble En 2020, 4% de la production électrique européenne seront fournis par les Énergies Marines Renouvelables. Avec une position stratégique au cœur du premier programme français d’éolien offshore, la région Basse-Normandie déploie des atouts naturels, structurels et technologiques qui la placent en tête de cette filière d’avenir. Territoire de conquérants, la Basse-Normandie a toujours su se tourner vers la mer pour inventer le futur. Aujourd’hui, forte de l’expertise marine de ses collectivités, de ses entreprises et de ses laboratoires, elle répond au défi énergétique de la planète.

Cherbourg le raz blanchard

Courseulles sur-Mer Caen

france

chiffres 470 km de littoral 2 grands ports : Cherbourg et Caen-Ouistreham 5 Pôles de compétitivité et une filière industrielle du Nautisme 11 centres d’enseignement et de recherche de niveau international 150 PME et PMI au service des EMR

50

%

du potentiel hydrolien européen

2

e

potentiel éolien national

2


En Basse-Norman die, la façade maritime RÉCOLTE tous l es vents et marées POUR l’éne r gie éolienne  Largement ouverte sur la mer, la Basse-Normandie bénéficie de vents forts et réguliers, qui la classent parmi les territoires disposant des plus gros potentiels éoliens d’Europe. Les espaces industriels dédiés, répartis sur les ports de Cherbourg et de Caen-Ouistreham, se situent au cœur de ces vents dynamiques. Ils se trouvent à quelques miles nautiques des grandes fermes éoliennes offshore françaises et britanniques déjà en activité, en cours de réalisation ou en projet.

Et hyd rolienne À lui seul, le courant marin du raz Blanchard représente la moitié du potentiel hydrolien français. Plus fort courant d’Europe, il longe la côte de la Hague à 10 miles de Cherbourg.

› Le raz Blanchard,

3

une vitesse maximum de 6 m/s = un potentiel électrique de 4 à 6 GW


à proximité des principa ux sites europée ns d’Énergies Marin es Renouvelables

NORVEGE

SUEDE

DANEMARK

IRLANDE ALLEMAGNE

ANGLETERRE

PAYS-BAS

Au c œur de l a Me r d e l a Ma nche À égale distance de l’Atlantique et de la Mer du Nord, la Basse-Normandie occupe une place centrale sur les bords de la Mer de la Manche et peut ainsi approvisionner facilement les cinq premiers sites éoliens français, ainsi que l’Angleterre et l’Irlande.

BELGIQUE

Paris

FRANCE

A u cent re ESPAGNE PORTUGAL du PREMIER prog ramme fra nç a is de ch amp s éoliens offsh ore La France marque son investissement dans l’éolien offshore par l’installation de 600 éoliennes pour une puissance totale de 3 GW, sur cinq sites au large des côtes de la Manche et de l’Atlantique : • Courseulles-sur-Mer (500MW/100 éoliennes) • Fécamp (500 MW/100 éoliennes) • Le Tréport (750 MW/150 éoliennes) • Baie de Saint-Brieuc (500 MW/100 éoliennes) • Saint-Nazaire (750 MW/150 éoliennes) L’espace EMR bas-normand s’inscrit dans la dynamique amorcée par l’État et le choix de Courseulles-sur-Mer parmi les cinq sites retenus. La confiance d’ores et déjà accordée à la filière EMR bas-normande augure de son développement.

4


cherbourg

En Basse-Normandie, des infrastructures portuaires parfaitement adaptées aux EMR Deux sites, une structure

« La position barycentrique de nos ports est un véritable atout par rapport au déploiement du programme français de champs éoliens offshore. Cet atout est renforcé par les savoir-faire de nos entreprises portuaires, notamment dans la manutention de colis lourds. Ainsi, les ports de Cherbourg et de Caen-Ouistreham sont déjà en capacité de répondre à l’ensemble des problématiques EMR, tant pour la filière industrielle, la logistique relative à l’assemblage avant installation en mer et la maintenance. Ils ont, en outre, un potentiel foncier important, en particulier Cherbourg, qui compte 120 ha  dédiés aux EMR et un vaste projet d’extension pour répondre aux demandes. Ajoutons que nos sols portuaires sont très peu compressibles et que nos plans d’eau ne présentent  aucune contrainte nautique. » Jean-Michel Sévin Directeur général des Ports Normands Associés

5

interview

La Région Basse-Normandie, les Départements de la Manche et du Calvados, la Communauté Urbaine de Cherbourg et la Communauté d’Agglomération Caen-la-Mer mènent le projet EMR en synergie avec Ports Normands Associés. Ces acteurs économiques du territoire sont mobilisés pour finaliser l’aménagement des ports de Cherbourg et de Caen-Ouistreham qui accueilleront les EMR. Ces sites offrent dès aujourd’hui des solutions d’implantation de premier plan.

Cherbourg et la manche, tous les atouts d’un département et d’un grand centre industriel et logistique des EMR Identité portuaire  • À l’abri de la plus grande rade artificielle d’Europe • Accessibilité des quais H24 • 13 m de tirant d’eau garantis toute l’année • Sol peu compressible • Multimodalité (desserte par 2 x 2 voies et embranchement fer)

Un gigantesque potentiel  • Jusqu’à 120 ha dédiés aux EMR : › 44 ha de réserve foncière immédiatement aménageables ›P  ossibilité d’extension de 75 ha dont la moitié en contiguïté de l’existant • Projet d’extension des quais de 220 m à 580 m

Des savoir-faire tournés vers la mer • Expérience éprouvée dans la manutention de colis lourds (éoliennes, enrochements, « Project cargos »…) • Participation à la construction de plates-formes pétrolières de la Mer du Nord • Compétences industrielles dans la construction navale civile et militaire


caen-Ouistreham

Caen-Ouistreham,

des qualités intrinsèques pour une base dédiée à l’installation, l’exploitation et la maintenance Situé au cœur de la Baie de Seine, le port polyvalent de Caen-Ouistreham bénéficie d’un large hinterland, notamment la région parisienne. Dans la dynamique d’organisation des espaces liés aux EMR, le port de Caen-Ouistreham remplit toutes les fonctions d’une base de vie pendant la phase de construction des champs éoliens offshore, puis de maintenance durant la phase d’exploitation de ceux-ci.

Une position géostratégique • Proximité du futur site éolien offshore de Courseulles (15 miles nautiques) • Nombreuses connexions autoroutières, aériennes et maritimes • Situation à 200 km de Paris • Infrastructures d’une grande Communauté d’Agglomération

Caractéristiques portuaires • Accessibilité H24 de l’avant-port • 14 ha de bâtiments • 153 ha de surfaces foncières concédées • Possibilités de stationnement le long du canal

Des services maritimes • Sécurité et sûreté portuaires • Remorquage • Entretien et réparations navales

6


En Basse-Normandie, une chaîne complète de compéte nces humaines, tec h niques et scientifiques

U n e ré g i o n q ui INVESTI t D ANS l a f ormation, l a r e c h er che et le dével oppement

* ENSICAEN : Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Caen ; ESITC : Ecole Supérieure d’Ingénieurs et des Travaux de la Construction de Caen ; ISPA : Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon ; INTECHMER : Institut National des Sciences et techniques de la Mer.

La Région s’appuie également sur un ensemble de laboratoires et d’organismes de recherche investis dans le domaine des EMR en collaboration avec l’IRD2*: ERCP*, de l’Université de Caen Basse-Normandie, l’IFREMER*, le CNRS*, le CORRODYS*, le LCS*, le LUSAC*, le CIMAP*, le CRISMAT*, le LCMT*. *IRD2 : Institut Régional du Développement Durable de Basse-Normandie ; ERCP : l’équipe de recherche en physico-chimie et biotechnologie ; IFREMER : Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer ; CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique ; CORRODYS : Centre d’expertise de corrosion marine et biologique ; LCS : Laboratoire Catalyse et Spectrochimie ; LUSAC : Laboratoire Universitaire des Sciences Appliquées de Cherbourg ; CIMAP : Centre de Recherche sur les Ions, les Matériaux et la Photonique ; CRISMAT : Laboratoire de Cristallographie et Sciences des Matériaux ; LCMT : Laboratoire de Chimie Moléculaire et Thio-organique.

interview

En relation avec les grands donneurs d’ordres locaux (EDF, AREVA, DCNS), la Basse-Normandie détient une longue expérience dans la mise en œuvre de très grands chantiers. La Région est ainsi en capacité de déployer des offres de formation continue qui complètent un large panel de formations initiales (de Bac à Bac +5) directement transposables aux Énergies Marines Renouvelables (DUT génie électrique, ingénieur en production industrielle, licence océanographe-prospecteur…). La Basse-Normandie réunit, en effet, des centres de formation de niveau international, en particulier : l’Université de Caen Basse-Normandie, l’ENSICAEN*, l’ESITC* qui dispose d’un Master spécialisé dans la réalisation d’ouvrages maritimes et portuaires de grande envergure, l’ISPA*, l’INTECHMER*.

« Les laboratoires bas-normands ont dès aujourd’hui les compétences nécessaires à la mise en œuvre de l’éolien offshore, qu’il s’agisse de courantologie, d’hydrologie, de sédimentologie, de protection des ouvrages, des impacts environnementaux ou des systèmes énergétiques. Ils interviennent pour les études préliminaires, les études de suivi, et ont un rôle important en terme de diminution du coût des structures EMR. Les laboratoires étudient en effet l’impact du milieu marin sur le vieillissement de ces structures et ont pour objectif des équipements nécessitant moins de maintenance et ayant donc plus de rendement. Les programmes collaboratifs entre les industriels et les centres académiques vont dans le sens de l’innovation et de la performance. Notre expérience dans le secteur offshore gazier et pétrolier est une force pour soutenir par nos recherches les futurs porteurs de projets. » Jean-Marie Mouchel Directeur de CORRODYS

7


U n t i s su i ndust r iel t our né v e rs l’ i n n ovation

• Les études préalables (ingénierie, cartographie, météorologie, contrôles, mesures …) • La construction (éléments pour nacelles, pales, mâts, sous-stations, fondations…) • La logistique (assemblage, installation, stockage, remorquage, élévation…) • L’exploitation et la maintenance (télésurveillance, navigation, travaux en mer…)

interview

Les acteurs politiques et économiques bas-normands orientent l’investissement vers l’innovation marine et le développement durable. Aguerrie aux très grands chantiers des donneurs d’ordres présents sur le territoire, la Région dispose des compétences d’un réseau organisé d’entreprises sous-traitantes (SOTRABAN). Plus de 150 PME et PMI bas-normandes apportent ainsi leurs expertises à la filière des Énergies Marines Renouvelables, dans les quatre domaines suivants :

« Nous disposons sur le territoire de tous les métiers nécessaires au développement des Énergies Marines Renouvelables. Que ce soit en métallurgie, soudage, peinture, électricité, contrôle, génie civil, etc., nos entreprises sous-traitantes ont toutes les compétences pour répondre aux besoins des donneurs d’ordre. Au cours des chantiers complexes régulièrement engagés en Basse-Normandie, elles ont su développer une expertise technologique et un savoir-faire dans la gestion de projet, l’assurance qualité, la traçabilité. Elles ont aussi fait la preuve de leur grande capacité d’adaptation. Un annuaire de toutes ces entreprises est dès aujourd’hui à disposition des porteurs de projets sur le site de la Miriade. » Gilles Lecomte Président de la Sotraban

8


La Basse-Normandie vous accompagne dan s la mise en œuvre de votre projet EMR « Vous avez un projet et vous êtes  séduit par les qualités de notre territoire ? Vous avez l’assurance de trouver en  Basse-Normandie des interlocuteurs  de choix pour atteindre vos objectifs  et déployer votre activité dans les meilleures conditions. Notre accompagnement se fonde sur plusieurs piliers fondamentaux : à la fois des atouts naturels portuaires  et de R&D majeurs, et des acteurs  économiques, politiques totalement  mobilisés pour la filière EMR. Notre accompagnement est en outre étayé par le travail de la MIRIADE et de tous ses relais régionaux, prêts à vous guider à tous les stades de votre projet. » Contact : West Normandy Marine Energy Jean-Pierre Laflaquière Délégué général aux énergies marines renouvelables jp.laflaquiere@crbn.fr Tél. 02 31 06 96 97

Le dis positif r égiona l d’a ccompagnement de l a filiè re Au titre de l’ensemble des collectivités concernées : Conseil général de la Manche, Communauté Urbaine de Cherbourg et Région Basse-Normandie, la MIRIADE* participe à l’action nationale WINDUSTRY portée par le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) qui vise au développement d’une filière industrielle nationale. Les services de la Région BasseNormandie, de l’État, les Ports Normands Associés (PNA), les agences de développement, le réseau des CCI et des Maisons de l’Emploi et de la Formation sont les relais de cette action régionale ; ils peuvent vous informer et vous accompagner sur ce nouveau marché.

Contact : MIRIADE - Alexia Lemoine lemoine @miriade-innovation.fr www.miriade-innovation.fr Tél. 02 31 53 34 45

Un territoire à l’attractivité démontrée La Basse-Normandie est compétitive.

• Elle développe de nombreux axes de développement via ses 4 Pôles labellisés : Pôle « Transactions Electroniques Sécurisées », Pôle automobile «  Mov’éo  », Pôle de compétitivité «  Filière équine », partenariat avec le pôle agro-alimentaire « Valorial ».

La Basse-Normandie est accessible.

• À 2h30 de Paris par l’A13, à 2 heures de Paris par le train. • 3 plateformes aéroportuaires : Cherbourg-Maupertus, Caen-Carpiquet et Deauville-Normandie. • Des liaisons maritimes entre Caen-Ouistreham, Cherbourg et l’Angleterre, l’Irlande.

La Basse-Normandie sait accueillir les entreprises.

• Elle facilite les démarches pour l’implantation d’entreprises. • Elle met en réseau les entreprises locales. • Elle propose une solution adaptée à chaque étape de la vie de l’entreprise : incubateurs, pépinières, locaux d’activité, foncier.

La Basse-Normandie aime le bien vivre.

• La région offre un environnement qui unit le charme de son bocage à la beauté d’un littoral célèbre dans le monde entier. Elle déploie en outre une très belle offre de loisirs : programmation et infrastructures culturelles, sportives, parcours gastronomiques, découverte du patrimoine…

9

* Mission Régionale pour l’Innovation et l’Action de Développement Economique


West Normandy marine energy