Issuu on Google+

EnTouraine87-couvok.qxp

4/11/10

10:53

Page 1

n e t C’es

r .cg37.f w w w it ❘ l gratu e u s n e 010 ❘ M 2 e r b em 7 ❘ Nov 8 o r é Num

U TO

E N I A R azine g a m Le

t-Loire e e r d n ral d’I é n é g l sei du Con

SAISON TOURISTIQUE 2010

Le Conseil général acteur engagé Portrait Christiane Mason, princesse des douceurs Agenda Votre actualité culturelle et sportive


EnTouraine87-2-3.qxp

10/11/10

18:29

Page 2

Une erreur s’est glissée dans le précédent numéro. L’exposition consacrée au Sommaire ERRATUM. peintre Zao Wou-Ki s’en est allée le 24 octobre dernier. En revanche, vous pouvez venir Sommaire admirer les vitraux du Prieuré de Saint-Cosme signés par l’artiste. Une œuvre en tableaux, ode à la couleur et au trait, qui souligne l’architecture du lieu chargé Sommaire 14d’histoire. Prieuré de Saint-Cosme à La Riche : 02 47 37 32 70. Sommaire Sommaire Conseil général Sommaire N° 87 en action Sommaire NOVEMBRE

P 14 > 17 Le Touraine primeur à l’honneur

Vivre ensemble

Près de chez vous

P4>8 L’essentiel de l’actualité de la Touraine

P 18 Amboise : une médiathèque neuve

Dossier

Agenda

P 9 > 12 Saison touristique 2010 : le Conseil général acteur engagé

P 19 > 22 Sports de glace : l’Indre-et-Loire accueille les championnats de France

Où trouver les services administratifs du Conseil général ?

Liens utiles

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

2010

Hôtel du département Service documentation Service de la commande publique Direction des ressources humaines Place de la préfecture – Tours – 02 47 31 47 31 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 16h Centre administratif du champ Girault 38, rue Edouard-Vaillant - Tours Direction de l’insertion et de la prévention des exclusions 21, rue Edouard-Vaillant - Tours 02 47 31 48 48 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 16h Maison départementale des Personnes Handicapées 19, rue Edouard-Vaillant - Tours - 02 47 75 26 66 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Transports collectifs et scolaires > Service des Transports 14, rue Etienne-Pallu - Tours - 02 47 31 14 00 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h > Agence Touraine Fil Vert Rue Charles-Gilles – Tours – 02 47 70 85 83 Accueil du public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30, samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 Archives départementales > Historiques 6, rue des Ursulines - Tours - 02 47 60 88 88 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 17h et les 1er et 3e samedis du mois de 9h à 11h45. Fermé les 2e et 4e samedis du mois, les samedis veille de fêtes et les samedis des mois de juillet et août

> Contemporaines 41, rue Mickaël-Faraday - Chambrayles-Tours - 02 47 80 89 00 Accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 17h et les 2e et 4e samedis du mois de 9h à 11h45. Fermé les 1er et 3e samedis du mois, les samedis veille de fêtes et les samedis des mois de juillet et août Maison des sports Rue de l’aviation - 37210 Parcay-Meslay – 02 47 29 44 50 Accueil du public de 8h30 à 17h Laboratoire de Touraine Rue de l’aviation – 37210 Parcay-Meslay - 02 47 29 44 44 Accueil du public de 8h30 à 17h

C’est en TOURAINE Magazine d’information du Conseil général d’Indre-et-Loire Hôtel du Département, place de la Préfecture, 37927 Tours CEDEX 9 Tél. : 02 47 31 47 31 www.cg37.fr Contact magazine : pchateau@cg37.fr Directeur de la publication : Claude Roiron Directrice de la rédaction : Martine Marzloff Rédaction : Sophie Audemont, Mathieu Chancel, Patrick Chateau, Alexandra Collin Photographies : J. Burmann/Centre Images, Philip Schilling, David Darrault, Stevens Fremont, Christophe Raimbault, Archives départementales, Dominique Louineau, Photothèque CDT Couverture : David Darrault Maquette : In Vivo Mise en page : MCM information, 02 99 20 11 20 Impression : Imprimerie Vincent Dépôt légal : 4e trimestre 2010 Tous droits de reproduction réservés. Toute reproduction, même partielle, ne peut être faite sans l’accord exprès du support. Pour préserver l’environnement, ce magazine est imprimé sur du papier norme PEFC.

2


19:52

Page 3

Edito Renforcer l'emploi Edito non délocalisable Edito Edito E

n cette période de tensions sociales extrêmement fortes, l’emploi est au cœur de toutes les préoccupations. Dans ce domaine, les collectivités locales jouent un rôle essentiel, tant par les services publics de proximité qu’elles rendent, que par l’importance de leurs investissements puisqu’elles assurent à elles seules 75 % des investissements publics en France. Le Conseil général d’Indre-et-Loire demeure ainsi, malgré ses nombreuses difficultés financières, le premier investisseur du département. Il entretient et modernise les routes, les collèges, il est partenaire de plus de 1 300 associations, dont 80 sont bénéficiaires d’une aide départementale à l’emploi, ses politiques sociales induisent plus de 6 000 emplois, et il compte luiPrésidente du Conseil même plus de 2 800 agents. général d’Indre-et-Loire Mais au-delà, il est également activement aux côtés des autres collectivités locales sur tout le territoire. Ainsi, en 2009, le Conseil général a aidé l’ensemble des communes, grandes ou petites, dans la réalisation de leurs projets, en les finançant à hauteur de 20 millions d’euros. Dans ce contexte difficile, nous nous concentrons sur l’économie de proximité, notamment le commerce et l’artisanat, facteurs importants de lien social, aussi bien dans les quartiers sensibles que dans les secteurs les plus ruraux. Notre volonté est de renforcer l’emploi non délocalisable, entre autres l’économie touristique, dont le potentiel est d’autant plus fort que le Conseil général possède le patrimoine historique le plus important en France après la Région Île-de-France. La valorisation que nous avons engagée du patrimoine culinaire est aussi un levier non négligeable du développement économique durable, dans un département jouissant d’une identité culturelle forte et d’une agriculture diversifiée et de qualité. Le 17 octobre dernier, le troisième marché gourmand organisé par le Conseil général sur l’esplanade du château de Candé a confirmé le succès des précédents, à la grande satisfaction des 6 000 visiteurs qui s’y sont rendus tout au long de la journée et des nombreux producteurs locaux qui avaient souhaité y promouvoir leurs produits. En novembre, le Touraine primeur sera pour la première fois à l’honneur à Candé. S’y adjoindra un nouveau marché thématique et festif, desservi pour l’occasion par des navettes Fil Vert. J’espère que vous serez encore nombreux à venir participer à cette fête populaire et célébrer dignement – mais toujours avec modération – la richesse de notre beau terroir.

Claude Roiron

❘ ❘

17 raine primeur nneur

23/11/10

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

seil général ction

EnTouraine87-2-3.qxp

3


EnTouraine87-4-7.qxp

VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE

4/11/10

10:56

Page 4

La communauté juive de Touraine célébrée à l’Hôtel Goüin e 10 octobre dernier avait lieu à l’Hôtel Goüin, le vernissage de l’exposition “Juifs de Touraine, histoire d’une communauté”, réalisée par l’association culturelle israélite d’Indre-et-loire en partenariat avec les services du Conseil général. L’événement a accueilli de nombreuses personnalités venues découvrir les collections exceptionnelles présentées. Les hautes instances de la communauté juive étaient au rendezvous parmi lesquelles Gilles Berhneim, Grand Rabbin de France, Joël Mergui, président du Consistoire central et Théo Klein, président du Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris. On comptait également des élus locaux, dont le maire de Tours Jean Germain.

L

Candé célèbre les gourmandises d’automne e public a visiblement adopté les marchés gourmands organisés par le Conseil général au domaine de Candé. Une opération séduction à laquelle près de 6000 Tourangeaux ont répondu le dimanche 17 octobre. Marrons chauds, bernache, charcuteries en tous genres, fruits, vins, bar à soupe… Les emplettes ont été plus que fructueuses et menées dans la bonne humeur et en musique.

L

Coup d’envoi du match TFC-Metz

undi 4 octobre, Claude Roiron, présidente du Conseil général, a donné le coup d’envoi de la rencontre TFC-Metz, en présence de Dominique Lachaud, vice-président chargé des sports. Le stade de la Vallée du Cher avait fait le plein à l’occasion de ce match soutenu par le Département. Les supporters du club tourangeau ont quitté l’enceinte sur un score nul de deux buts partout.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

L

Maillé aux 13e Rendez-vous de l’histoire de Blois

près 60 ans d’oubli, les 124 massacrés du 25 août 1944 de Maillé sont-ils définitivement reconnus?” Tel était le thème du débat organisé dans le cadre des 13e Rendez-vous de l’histoire de Blois du 14 au 17 octobre 2010. Parmi les intervenants, Sébastien Chevreau, responsable de la Maison du souvenir de Maillé, Serge Martin, président de l’Association pour le souvenir de Maillé, et Bernard Eliaume, maire.

A

Fleurir la France : une belle moisson es plus beaux atours de la Touraine étaient célébrés à Parçay-Meslay à l’occasion de la remise des prix du Concours des villes et villages fleuris le 4 octobre dernier. Christiane Rigaux, vice-présidente chargée du tourisme, a remis ces distinctions en compagnie de Maryse Friot, présidente de la Société d’horticulture de Touraine.

L

4

VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE


EnTouraine87-4-7.qxp

4/11/10

10:56

Page 5

Droits VIVRE ENSEMBLE Le CIDFF aux côtés des VIVRE ENSEMBLE femmes depuis 25 ans VIVRE ENSEMBLE

Un souffle énorme Henriette Fouchier, 1ère femme maire de Touraine à Montlouis-sur-Loire, est notamment à l’origine de cette création. Yvette Roudy, alors ministre des Droits de la femme (1981-1986) de François Mitterrand, choisit de faire de l’information en direction des femmes la troisième priorité de son ministère. Dans ce contexte, les militantes tourangelles apprennent “sur le tas” et apportent leur énergie à la cause féminine. “Il n’existait rien de tel pour elles et le besoin était immense”, rappelle la présidente du CIDFF d’Indre-et-Loire. Depuis, l’association a signé un contrat d’objectif avec l’État. Elle est devenue un relais essentiel de l’action des pouvoirs publics pour favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle de toutes celles qui sont amenées à pousser la porte des bureaux du quartier des Fontaines à Tours.

“Déjà 25 ans que le CIDFF Indre-et-Loire sensibilise les femmes sur leurs droits, leur santé, et agit contre les violences faites à leur égard. En 1985, rien n’était évident pour les militantes qui ont rejoint le réseau national des premiers CIDF, et tout, ou presque, était à construire. En un quart de siècle, d’importantes avancées ont fait progresser la cause des femmes, et par voie de conséquence ont contribué à améliorer notre société. Néanmoins, rien n’est jamais acquis et beaucoup reste encore à faire pour lutter contre les idées reçues. L’action du CIDFF est non seulement légitime, mais toujours très précieuse. C’est pourquoi nous la soutenons et avons développé des partenariats.”

J

blème de pension alimentaire, confie Patricia Gaucher, directrice. Il peut s’agir d’un problème financier, d’une recherche de formation ou d’emploi. Si nécessaire, nous les orientons aussi vers l’un de nos psychologues. Cela permet d’évacuer son mal-être le temps d’obtenir un rendez-vous parfois lointain avec un autre spécialiste.” Point relais et lieu d’écoute privilégié animé par des équipes qualifiées et pluridisciplinaires, le CIDFF d’Indre-etLoire est plus que jamais utile. Ne seraitce que pour battre en brèche la régression des idées. Citons, entre autres, le retour des femmes au foyer, la séparation des garçons et des filles à l’école, la réouverture des maisons closes… Le CIDFF, service gratuit et anonyme, est plus que jamais utile. CIDFF, 1 rue Jules-Massenet, quartier des Fontaines, Tours. Tél.: 02 47 27 54 00. Cidf37@wanadoo.fr Permanences sur rendez-vous à Tours, Joué-lès-Tours, Chinon et Montlouis-sur-Loire.

Vice-présidente chargée de la famille

’ai été aidée par le CIDFF il y a quelques années alors que j’hésitais à quitter un conjoint violent, et je m’en suis sortie.” Voilà un témoignage que les membres du Centre d’information sur les droits des femmes et des familles apprécient au plus haut point. À lui seul, il légitime tous les efforts entrepris depuis la création du Centre d’information féminin à Paris en janvier 1972. À l’époque, ce service de l’État assure trois types de missions: l’information juridique, professionnelle, et celle sur la vie quotidienne. En 1985, la Touraine rejoint le réseau de ce qui est devenu entre-temps le Centre national d’information sur les droits des femmes.

MONIQUE CHEVET

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles d’Indre-et-Loire a célébré ses 25 ans au mois d’octobre. Un quart de siècle qui a compté pour les Tourangelles.

Patricia Gaucher, directrice

Combattre les idées reçues “Nous recevons beaucoup de femmes confrontées à une situation de crise familiale due à un divorce conflictuel, à des violences conjugales, à un pro-

5


EnTouraine87-4-7.qxp

4/11/10

10:56

Page 6

VIVRE Solidarité ENSEMBLE Nouveaux locaux pour VIVRE ENSEMBLE la Banque alimentaire VIVRE ENSEMBLE

e 7 octobre, la Banque alimentaire de Touraine (BA 37) a inauguré ses nouveaux locaux de Saint-Pierre-des-Corps en présence de Marisol Touraine, vice-présidente du Conseil général, chargée de l’économie sociale et solidaire. “En troquant 600 m2 mal fichus contre 1260 m2 fonctionnels, nous obtenons les moyens de nos ambitions: contribuer à la santé publique en distri-

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

L

buant un maximum de produits frais”, explique Daniel Boyer, président. La BA 37 ravitaille une soixantaine d’associations dans le département (Croix rouge, Secours populaire…). Ces dernières redistribuent les denrées à quelque 8 500 Tourangeaux. “Nous sommes dans un contexte de baisse des dons et d’augmentation du nombre de bénéficiaires. Pour assurer deux repas quotidiens à un adulte, il nous faut 360 kg de denrées. Or, nous en collectons 100 kg.” Participons à l’inversion de cette tendance en donnant lors de la grande collecte nationale des 26 et 27 novembre 2010. Ou en devenant bénévole pour l’association. BA 37: 02 47 53 55 27. ba370@banquealimentaire.org

Insertion Premiers pas de Vivre sa mobilité Grâce à l’association Les compagnons bâtisseurs, cinq jeunes tourangeaux sont partis sur un chantier de bénévoles internationaux en France ou en Europe. “Vivre sa mobilité”, aide les personnes rencontrant des difficultés par le biais de chantiers de rénovation de l’habitat. Durant l’été 2010, Anthony, Vincent, Jordan, Maxime et Quentin ont donc porté leurs outils en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Grèce. Avant de boucler leur sac, ces futurs bâtisseurs étaient intervenus sur des chantiers de réhabilitation menés en région Centre, et notamment à Mettray et Cormery. Les compagnons bâtisseurs, 2 rue Molière, Tours. Té : 02 47 61 32 10.

Mémoire

La “petite histoire” en images partir du 18 novembre, le site www.ciclic.fr vous donnera accès à plus de 2700 films amateurs collect��s ces dernières années par Centre images en région Centre. Réalisés entre 1920 et 1990, ces 250 heures nous plongeront dans les fêtes collectives, les compétitions sportives, le travail agricole, la vie familiale et ses rituels… Ce fonds de trésors audiovisuels est enrichi chaque jour au gré des découvertes. Centre images a puisé dans un stock de près de 10000 films pour proposer une sélection visible sur cette plate-forme numérique régionale dédiée à l’image. Les plus anciens retrouveront peutêtre, avec une certaine émotion, la course d’enfants de leur village, les battages d’avant-guerre, les vendanges de leur voisin, la Libération…

Civisme Élections cantonales 2011

À

Mai 68 à Tours Des témoignages qui étaient jusqu’alors seulement visibles lors de projections ponctuelles. À ce jour, plus de 400 déposants ont permis la constitution et la conservation de cette mémoire collective. N’hésitez pas à confier vos propres films d’archives à Centre images avant que le temps ne les altère. www.ciclic.fr www.centreimages.fr/ rubrique Patrimoine

6

Les prochaines élections cantonales auront lieu les 20 et 27 mars 2011. Si nécessaire, vous avez jusqu’au 31 décembre pour vous inscrire en mairie afin de pouvoir voter dès le 1er mars de l’année suivante. En effet, il faut : être inscrit sur les listes électorales et avoir au moins 18 ans la veille du premier tour du scrutin. Pour l’inscription rendez-vous en mairie avec le formulaire d’inscription (téléchargeable sur le site : http://vosdroits.servicepublic.fr, muni de votre pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE


Page 7

VIVRE Baladez-vous ENSEMBLE Croquons la pomme VIVRE ENSEMBLE en chemin ! VIVRE ENSEMBLE ’époque de la cueillette des pommes et poires est déjà derrière nous. Vos pas vous auront peut-être conduits parmi les vergers disséminés entre Loire et Indre… C’est sur ce terroir privilégié qu’apparurent les premiers d’entre eux au XVIe siècle. Rabelais luimême y fit manger des poires tapées à Gargantua. Si les pommes attisent votre gourmandise, saisissez l’occasion pour aller découvrir le verger conservatoire du domaine de Candé. Avant de prendre la direction de l’autre grande aire de production du département.

L

Des églises singulières Le prétexte est tout trouvé pour aller au nord du département découvrir Saint-Paterne-Racan et son voisinage. Les vergers y attirent les amateurs de beaux fruits; mais ce sont d’abord les troglos qui retiennent l’attention, alignés au pied du plateau le long de la rue principale qui les sépare de l’Escotais. Ce paysage verdoyant et vallonné est parsemé de jolies demeures et d’églises singulières. Celle du village abrite de magnifiques terres cuites peintes au XVIe siècle : “L’adoration des mages”. Un détour d’un kilomètre par le nord du bourg mène à l’abbaye cistercienne de la Clarté Dieu fondée en 1239. Elle peut être visitée sur demande. Ce mini-tour des monuments religieux pourrait vous conduire jusqu’à la collégiale de

La recette tourangelle Filet d’agneau en croûte de noisettes aux girolles Ingrédients pour 4 personnes: 600 g filet d’agneau • 200 g girolles • 400 g pommes de terre (agatha) • 120 g vitelotte • 4 salsifis, 4 minicourgettes, 4 blettes • Farine, œuf entier, poudre de noisette • Huile • 170 g beurre • Deux échalotes • 1 c. à s. cognac • 3 c. à s. crème fraîche épaisse • 33 cl crème fleurette • Sel, poivre

Bueil-en-Touraine. Vous y admirerez notamment les quatre gisants miraculés de la Révolution et le baptistère en bois sculpté en 1521… Sur les pas d’Agnès Sorel Les beautés architecturales du Nord Touraine s’inscrivent dans un paysage d’une grande variété. Ainsi, Bueil-en-Touraine est le point de départ d’une randonnée bucolique de 10 km (carte téléchargeable sur le site www.touraineloirevalley.com, rubrique brochures). Une agréable parenthèse durant laquelle vos pieds vous porteront au voisinage du Gué du Roi. Un ravissant manoir qui abrita les amours d’Agnès Sorel et de Charles VII. En franchissant La Villette, vous arpenterez momentanément le département de la Sarthe… Sur le chemin du retour, prenez le temps de pousser jusqu’à la table d’orientation de Saint-Aubin-le-Dépeint. Ici, à 125 m d’altitude, vous dominerez la vallée du Loir et son vaste panorama. Et sans souffrir du mal des cimes.

■ Découper le filet en cubes de 50 g, les imprégner dans cet ordre, du mélange farine, œuf, poudre de noisettes. ■ Nettoyer les girolles, les jeter dans 30 g de beurre où auront fondu deux échalotes émincées. Remuer doucement et faire réduire le jus. Incorporer le cognac et réduire jusqu’à quasi-évaporation. Incorporer la crème et réduire encore jusqu’à consistance crémeuse. Saler, poivrer. ■ Pour la purée au beurre noisette, faire fondre 120 g de beurre à feu moyen jusqu’à obtention de la couleur noisette. Oter la casserole du feu avant ce stade, puis introduire les pommes de terre (cuites à l’eau froide) en les écrasant au pressepurée pour garder quelques morceaux. Saler et remettre à feu doux. ■ Démarrage dans l’eau froide pour la vitelotte épluchée avant cuisson. Incorporer les morceaux cuits dans 40 g de beurre fondu. Ajouter la crème fleurette (pas trop afin de garder le goût de noisette) pour assouplir, puis réduire en purée. ■ Cuire les salsifis (ils s’épluchent mieux trempés une nuit dans de l’eau froide) dans un mélange laiteau pour les garder blancs et moelleux. Les détailler en rondelles ou bâtonnets. ■ Faire rissoler les petits légumes avec du beurre, garder au chaud. ■ Au dernier moment, passer les dés de filet dans un mélange beurrehuile à feu moyen (cuisson rosée).

Escapade d’automne à prix doux Une quarantaine d’hôtels et de résidences de tourisme du département participe à l’opération promotionnelle “Plus de Touraine, 1 000 chambres à moins 50 %”. Vous avez jusqu’au 12 décembre pour profiter de cette offre. De plus, une entrée vous sera offerte pour une entrée acquittée dans une dizaine de sites touristiques partenaires. www.plusdetouraine.com

7

Auberge de Jable, Lémeré Philip Schilling, 02 47 95 47 95

10:56

4/11/10

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

EnTouraine87-4-7.qxp


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:37

Page 8

PORTRAIT

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Christiane Mason, princesse des douceurs Christiane Mason est fière de l’héritage légué par son grand-père, boulanger installé à Amboise en 1913, et créateur d’une “dynastie” dévouée au chocolat. “

n jour où l’autre, vous vous retrouverez au pied du château à déguster un chocolat chaud.” Cette prédiction s’est déjà vérifiée pour bon nombre de Tourangeaux, et audelà, d’habitants des quatre coins de la planète de passage à la maison Bigot. Michel Debré, longtemps maire de la commune, avait coutume de dire: “Sans elle, Amboise ne serait pas Amboise.” Christiane Mason prend ces compliments avec sérénité. Ne la traitons surtout pas d’institution… “J’ai de la chance, mais il faut le mériter”, avouet-elle.

U

“Madame Bigot” “Reine du chocolat” pour sa cosmopolite clientèle, Christiane Mason – alias Madame Bigot – est avant tout, et pour toujours, la petite fille admirative de ses grands-parents. René Bigot voulait être jardinier. Son père l’orienta fermement vers la boulangerie. C’est ainsi qu’il ouvrit son fournil, rue François 1er à

Amboise, le 15 décembre 1913. Avec le four toujours présent dans l’actuel salon de thé, c’est un “sanctuaire” qui rappelle quotidiennement à Christiane Mason l’importance du travail bien fait. “Mais je privilégie le bonheur plutôt que la technique.” Un sentiment bien compris et partagé par chacune des vingt personnes qui composent cette équipe très soudée. Une affaire de femmes La boulangerie Bigot aurait pu disparaître après le départ en retraite de René, usé par son métier, à 70 ans. C’est à ce moment que les femmes de la famille entrèrent officiellement en scène. En effet, la mère de Christiane Mason a repris l’affaire, le 15 décembre 1963. Cinquante ans, jour pour jour, après la création de la boutique. “J’aurais pu devenir avocate ou faire du théâtre, mais la passion pour cette maison est trop forte. Aujourd’hui, je suis en représentation pour ma clientèle…” En 1982,

8

elle succéda elle-même à sa mère. Et sa propre fille? “Je ne souhaite pas lui mettre la pression…” Cette affaire de femmes connut ses prémices dès les années vingt à l’instigation de Julia, la grand-mère, très bonne commerçante. “Elle avait fait inscrire “Tea, milk, chocolate at five o’clock” à l’attention des touristes.” Tradition et modernité Maison de tradition qui va vers la modernité en conservant son âme, la pâtisserie chocolaterie Bigot est un caravansérail où se côtoient les gourmands que la visite du château de François 1er ne sera pas parvenue à rassasier. Gageons que les cafés Pouchkine, Amboisine et autre Chenonceaux, et le sourire de Christiane Mason, nous raviront encore longtemps… Pâtisserie Bigot, 2 rue Nationale, Amboise, 02 47 57 04 46.


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:38

Page 9

DOSSIER

Saison touristique 2010 :

le Conseil général acteur engagé • Le bon cru des sites de visites • Une haute saison ultra concentrée • La renaissance des ports de Loire

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

1 500

Un mois d’août 2010 meilleur que celui de l’année précédente, une clientèle étrangère de retour en Touraine, des visites en augmentation, notamment sur les sites du Conseil général, et une météo un peu juste, mais pas si mauvaise… La saison touristique 2010 a donné de bons résultats. Certes, l’embellie peut toujours être relativisée, mais les faits sont là. Et en ces temps de crise économique, chaque 9élément positif permet d’alimenter la dynamique qui tire notre territoire vers le haut.


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:38

Page 10

DOSSIER

L’engagement du Conseil général en faveur du secteur touristique en fait un élément moteur de la promotion du territoire. La fréquentation, en hausse, de ses sites contribue significativement aux bons résultats de la saison 2010.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

La Touraine aux avant-postes

i la clientèle française a légèrement boudé la Touraine au mois d’août 2010, ce léger repli a largement été compensé par le retour des visiteurs étrangers sur notre territoire. Une bonne nouvelle, car cette présence a soutenu la fréquentation touristique de l’ensemble de l’été 2010. Parmi les nationalités les plus représentées : les Espagnols, les Américains (deux fortes + 164 % au hausses), les Japonais...

Le bon cru des sites de visite Bonne nouvelle! La fréquentation globale des sites de visites sur l’été dépasse les niveaux enregistrés l’an passé de plus de 4%. Néanmoins, il est toujours plus prudent d’opérer une distinction entre les sites à forte notoriété et les lieux plus modestes. Conjoncture économique oblige, la saison a été plus délicate pour ces derprieuré niers. Les entrées en forte hausse de la forteresse royale de Chinon témoignent justement de Saint-Cosme de l’aura de cette dernière. D’ailleurs, elle tire l’ensemble des monuments et musées du Une arrivée de plus en plus tardive Conseil général vers le haut. Notons également l’excelC’est un constat et une confirmation: les vacanciers estivaux nationaux arrivent de plus en plus tard. Ainsi, la lente performance du Prieuré de Saint-Cosme qui a bépleine saison estivale démarre réellement après le néficié de l’exposition temporaire et des vitraux perma14 juillet; voire pour cette année, quelques jours plus tard encore. Il est vrai qu’en août notamment, la météo a été un peu juste pour un mois d’été… Mais les La royale forteresse a enregistré une hausse de frétempératures ont tout de même été assez agréables quentation de plus de 30 % par rapport à l’été prépour les promenades et les visites. Couplée aux impécédent. On peut dire qu’il y a un véritable “effet ratifs de septembre (ex: rentrée des classes), cette tenChinon” lié à la réouverture du site. En moyenne, ce dance a produit une haute saison ultra-concentrée. De sont 1 300 visiteurs qui ont franchi ces portes chaque très fortes fréquentations ont été enregistrées sur cinq à jour durant l’été 2010. six semaines.

S

L’effet Chinon

10


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:38

Page 11

DOSSIER

postes

CHRISTIANE RIGAUX

Terroir gourmand La qualité est d’abord, jardin de la France oblige, gastronomique. Terre généreuse, vins délicats, fruits et produits de la ferme en abondance… La Touraine regorge de produits renommés que le Conseil général valorise comme un véritable patrimoine

En première ligne Voilà déjà plusieurs années que le Conseil général intervient en faveur du développement touristique de la destination Touraine. En 2010, 700000 € ont été inscrits au budget

pour aider à la création de projets nouveaux ou à la modernisation d’équipements touristiques existants. Ce soutien financier est consenti en priorité aux projets contribuant à la diversification, à la qualité et à l’innovation dans l’offre touristique de notre département.

nents du peintre Zao Wou-Ki: + 164% par rapport à la même époque en 2009. “Si l’on additionne les entrées des monuments du Département entre le 1er janvier et le 31 août 2010, le constat est parlant: la hausse de fréquentation dépasse les 29%”, souligne Patrick Bourdy, vice-président du Conseil général chargé des monuments.

“La saison touristique 2010 le confirme: les vacanciers estivaux apprécient toujours notre Touraine. Signe encourageant, la clientèle étrangère est de retour. Cette présence vient conforter le travail permanent réalisé par les professionnels de ce secteur économique majeur pour notre territoire. Un effort soutenu, année après année, par l’engagement réaffirmé du Conseil général et du Comité départemental du tourisme en faveur du développement et de la promotion touristiques. Plus que jamais, nous sommes à leurs côtés pour réaffirmer la qualité et l'attractivité de la destination Touraine.”

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Vice-présidente, chargée du Tourisme

Tourisme et handicap, un label pour ouvrir toutes les portes À ce jour, une soixantaine de sites en Touraine a obtenu le label Tourisme & Handicap* : des hébergements (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, résidences de tourisme, campings), des restaurants, des sites culturels, des activités de loisirs, des offices de tourisme, et des caves touristiques. Le Conseil général soutient cette démarche visant à les rendre accessibles au public handicapé. L’objectif : atteindre la centaine, permettant ainsi à la Touraine de proposer un large éventail de prestations à cette clientèle. Le Conseil général souhaite également faire preuve d’exemplarité en menant une politique d’accessibilité dans ses huit monuments et musées. Ainsi, le musée de la Préhistoire du Grand Pressigny a-t-il récemment obtenu le label Tourisme & Handicap pour les déficiences motrices et mentales. Le site Internet des monuments de Touraine, www.monuments-touraine.fr, est, quant à lui, accessible aux publics mal et non-voyants. Enfin, des visites en langue des signes française ou pour des groupes de personnes déficientes visuelles sont également programmées tout au long de l’année dans les monuments. *La liste des sites labellisés est disponible sur www.touraineloirevalley.com/ rubrique Tourisme&Handicap.

11


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:38

Page 12

DOSSIER

La Touraine aux avant-postes (suite)

gastronomique incarnant l’art de vivre. Voilà un savoureux mélange de tradition et de modernité, de savoirfaire ancestraux et de techniques innovantes dont le savant mariage permet de diversifier l’offre de notre territoire. Le Département se doit donc d’affirmer sa volonté d’en faire un axe fort de développement touristique. Le domaine rénové de Candé, à Monts, constitue une belle illustration de cette politique. Intronisée capitale de la Touraine gourmande, cette propriété du Conseil général permet de découvrir les multiples produits et savoir-faire du terroir, notamment à l’occasion des marchés gourmands.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Loire à vélo monte en puissance

Vive la cuisine! Bientôt, les Tourangeaux pourront cultiver les légumes oubliés grâce à l’aménagement du verger et des

potagers transformés en conservatoires de variétés anciennes : légumes, fleurs, herbes aromatiques et fruits sélectionnés pour leur haute valeur gastronomique. Un éventail qui fournira les cuisines de Candé… À partir de 2012, celles-ci accueilleront des stages d’initiation à l’art culinaire animés par des toques prestigieuses ou de jeunes chefs en résidence. La renaissance des ports de Loire Le tourisme fluvial est un autre axe fort sur lequel s’appuie la politique touristique du Conseil général. Les travaux réalisés sur le port de Bréhémont, et bientôt à La Chapelle-sur-Loire et Langeais, en témoignent. Le soutien aux associations de batellerie (homologation et travaux de mise aux normes des bateaux, et formation des équipages) contribue également à enrichir l’of-

Les jardins, figures de proue du département Le Département transforme peu à peu, améliore ou développe les jardins de ses monuments historiques : celui du musée du Grand Pressigny sera terminé en décembre et ceux du château de Saché prévus au printemps 2011. Un patrimoine botanique unique qui ne demande qu’à être admiré par les visiteurs de notre belle Touraine. Il serait dommage de ne pas tirer parti de ce qui constitue manifestement l’un des éléments forts de l’identité du département. En effet, les jardins sont indissociables des monuments qu’ils accompagnent. Ce ne sont pas des accessoires, mais bien des véhicules puissants de l’esprit du lieu qui nourrissent notre imaginaire…

12

Voilà plusieurs années que le projet “Loire à vélo” prend forme, fruit d’une collaboration entre le Conseil général et la région Centre. Au-delà du circuit, des initiatives privées se multiplient avec l’émergence de nouveaux commerces, d’hébergements… Les compteurs automatiques implantés sur le parcours (Candes Saint-Martin, Savonnières, Tours, Montlouis-sur-Loire) illustrent l’intérêt d’une telle démarche. À la fin du mois d’août 2010 (cumul annuel), Savonnières l’emportait (53 497 passages), suivi de Tours (41 455) et Candes Saint-Martin (39 783). fre et à confirmer la tonicité de la destination Touraine. Au bord du fleuve ou autour des ports, les visiteurs ne peuvent qu’être séduits à l’idée de traverser la Loire ou d’accoster sur l’une de ses îles. La démarche consiste bien à préserver et à faire vivre la batellerie et ses savoir-faire. Une politique qui fait écho au classement du Val de Loire au patrimoine mondial de l’Unesco. Ces projets de valorisation des ports visent essentiellement à sécuriser l’embarquement des passagers (allongement ou renforcement des cales, restauration du revêtement des quais), à faciliter l’accostage (nettoyage aux abords des ports), et à effectuer des petits aménagements (points d’eau, toilettes…).


EnTouraine87-8-13.qxp

10/11/10

18:38

Page 13

DOSSIER

Aéroport Tours Val de Loire

Quelle participation du Conseil général? La récente décision prise par Ryanair de fermer sa base de Marignane, et par voie de conséquence sa liaison Tours-Marseille, relance la question de la participation financière du Conseil général au fonctionnement de l’aéroport de Tours.

M

Les chiffres et dates clés ■ 1er juillet 2010 : création du

syndicat mixte pour l’aménagement et le développement de l’aéroport Tours Val de Loire (SMADAIT). ■ 28,66 % : niveau de contribution

du Département au fonctionnement de l’aéroport (à égalité avec Tour(s)plus et la Région). ■ 0,6 M€ par an : coût réel moyen

à la charge du Conseil général durant la période 2006-2009. ■ 1,1 M€ : somme consacrée

en 2010 par le Département.

La compétence économique est une prérogative des Régions et des Intercommunalités.

Un soutien du Conseil général en évolution depuis 10 ans D’abord engagé au sein de la SEMAVAL pour un tiers de ses dépenses, le Conseil général est désormais membre du syndicat mixte pour l’aménagement et le développement de l’aéroport Tours Val de Loire (SMADAIT) à hauteur de 28,66%. La mise en place de nouvelles lignes et l’augmentation de la fréquentation ont entraîné une évolution des participations du Département. Depuis le 1er juillet 2010, le SMADAIT a confié la gestion de l’aéroport sous forme d’une délégation de service public de 12 ans à la SNC Lavalin. Les actions prévues au titre de cette DSP impliquent une nouvelle augmentation de la participation du Département, qui porterait sa contribution à 835000 € par an au moins sur les quatre prochaines années.

13

Mieux connaître l’impact de l’aéroport sur l’économie locale La question du niveau de l’engagement financier du Département se pose également à partir de l’évaluation des retombées économiques et touristiques pour la Touraine. Claude Roiron, présidente du Conseil général, a donc demandé à l’Observatoire économique de Touraine d’apporter des données actualisées sur cet impact. Il ne s’agit pas, pour le Conseil général, de remettre en cause la présence de l’aéroport, mais bien d’adapter son niveau d’intervention à ses possibilités financières, au regard de l’ensemble de ses missions.

Environ 80% de ces sommes correspondent à la subvention versée à Ryanair pour l’aide aux lignes. La majorité du Conseil général s’est légitimement interrogée sur le fait de subventionner avec l’argent public une entreprise qui fait des bénéfices importants, ne respecte pas le droit du travail et prend régulièrement en otage les habitants et leurs territoires.

est légitimement remise en cause dès lors qu’il devient nécessaire de faire des choix entre des dépenses concurrentes. Le Conseil général en est comptable devant les Tourangeaux.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

is en examen par le parquet de Marseille pour « travail dissimulé » et “emploi illicite” Ryanair a décidé d’arrêter son activité à Marignane. Dans le même temps, la société low-cost prévoit un bénéfice en augmentation de 30% par rapport à celui de l’année dernière (plus de 300 millions d’euros). Le montant de la participation financière du Département au fonctionnement de l’aéroport Tours Val de Loire mérite d’être réexaminé. L’augmentation très importante des besoins financiers – liés notamment à la “contribution” exigée par la compagnie Ryanair et au plan de développement appliqué par le gestionnaire de l’aéroport, la SNC Lavallin– n’est plus compatible avec les contraintes pesant sur le budget du Conseil général. En effet, le contexte financier auquel doit faire face notre collectivité territoriale et les perspectives incertaines concernant son avenir supposent d’effectuer des choix clairs et cohérents. En résumé, le budget départemental ne peut tout supporter. Cette participation


EnTouraine87-14-18.qxp

CONSEIL

GENERAL

EN ACTION

CONSEIL

GENERAL

EN ACTION

10/11/10

18:31

Page 14

Marché gourmand

Le Touraine primeur à l’honneur

CONSEIL

ette année, et pour la première fois, c’est au domaine de Candé, à Monts, que l’on célébrera l’arrivée du Touraine primeur, à l’invitation du Conseil général à l’occasion de la 4e édition de son marché gourmand. En plus des rillettes, rillons, poires tapées, gélines, fromages de chèvre, safran, miel et autres gourmandises tourangelles, vous pourrez donc déguster et fêter le vin nouveau dont le cru 2010 s’annonce des plus fruités… Une dizaine de producteurs a proposé une dé-

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

C

gustation sur fond musical et en présence des confréries locales. Un rendez-vous convivial qui participe à l’ancrage du domaine de Candé dans sa vocation de vitrine de la gastronomie et l’art de vivre en Touraine. Marché gourmand Touraine primeur au domaine de Candé à Monts. Jeudi 18 novembre de 17h à 21h. Des navettes gratuites Touraine Fil vert partiront de la halte routière de Tours à 17h, 18h et 19h pour des retours à 20h, 21h et 21h30.

Collèges Le Conseil général aux fourneaux e service de restauration assuré par le Conseil général dans ses collèges n’a plus rien de commun avec la cantine à l’ancienne. Les demi-pensionnaires de SaintPierre-des-Corps (collèges Stalingrad, Pablo-Neruda et JacquesDecour) l’apprécient déjà. À Fondettes, la commune et le Département ont créé un syndicat mixte qui assure notamment la restauration des collégiens de JeanRoux. Désormais, ceux-ci bénéficient tous du même tarif. Tout comme ceux du collège Bernard-deFontenelle de Savigné-sur-Lathan.

L

Depuis le 1er septembre 2010, le Conseil général y gère aussi la cantine. Deux agents communaux ont rejoint le personnel départemental et assurent le service des repas à quelque 350 collégiens.

14

Insertion

CONSEIL

Atout Jeunes 37: un premier bilan positif

EN ACTION

Au 31 août 2010, 284 demandes de l’aide d’Atout Jeunes 37 avaient reçu une réponse positive. Ce dispositif du Conseil général est destiné à soutenir un projet d’insertion professionnelle pour des jeunes de 18 à 25 ans ayant recours à une formation. L’objectif : leur accorder une somme de 150 €/mois afin qu’ils ne soient pas freinés par des frais annexes. Il a été constaté que la grande majorité des bénéficiaires va jusqu’au bout de sa formation. La plupart d’entre elles ont une durée de trois mois. Renseignements dans votre Territoire de vie sociale ou auprès de la mission locale. Toutes les adresses sur www.cg37.fr

Enfance Informer et protéger les enfants À l’occasion de la “journée des droits de l’enfant” le 20 novembre dernier, le Conseil général a réalisé en partenariat avec l’Inspection Académique et la Maison des Droits de l’enfant de Touraine une opération de prévention à l’attention des jeunes collégiens. Il a ainsi édité un marque-page afin de les informer de leurs droits reconnus par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant mais aussi pour les sensibiliser aux règles essentielles de sécurité, et les protéger des dangers quotidiens. Ce document distribué aux collégiens sera également adressé à toute personne qui en fera la demande au 02 47 31 42 62.

GENERAL

CONSEIL

GENERAL

EN ACTION

CONSEIL


EnTouraine87-14-18.qxp

CONSEIL

GENERAL

10/11/10

18:31

Page 15

Collèges

La priorité CONSEIL départementale EN ACTION

CONSEIL

GENERAL

EN ACTION

Le Conseil général agit pour assurer de bonnes conditions d’accueil aux collégiens de notre département. Il est aussi de sa responsabilité d’anticiper les changements démographiques amenant la modification du lieu de résidence des élèves. Il en va de leur réussite. Explications croisées de Claude Roiron, présidente, et de Bernard Mariotte, vice-président, chargé des collèges. Bernard Mariotte, vice-président chargé des collèges : c‘est parce que le lieu de résidence des collégiens a beaucoup changé que la révision des secteurs de recrutement des collèges est nécessaire. Il faut aussi et surtout que le financement des travaux soit prévu et assuré. Les collèges deviennent donc la priorité départementale et l’affectation de crédits d’investissement particulièrement importants (200 millions d’euros) sera la marque tangi-

❘ ❘

Claude Roiron, présidente du Conseil général : la répartition des élèves dans les collèges du département est de la responsabilité du Conseil général depuis 2004 et il nous appartient d’appliquer la loi. La question de la sectorisation n’est qu’un volet, certes important, de la politique départementale en

direction des collèges. En effet l’état des locaux, la sécurité aux abords de nos établissements, la mise aux normes des accès exigent la mise en œuvre d’un nouveau Programme Prévisionnel d’Investissement (PPI) qui permette de planifier les gros travaux de réhabilitation d’entretien, la réfection des abords, la reconstruction pure et simple de deux collèges et la création d’un nouvel établissement.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

À quelle nécessité répond le projet de révision de la sectorisation des collèges d’Indre-et-Loire ?

15


EnTouraine87-14-18.qxp

10/11/10

18:31

Page 16

ble de cette priorité. Afin de ne pas perdre de temps, 20 millions d’euros seront consacrés aux travaux les plus urgents dans le budget 2011. Le dossier sur la sectorisation a été retiré lors de la dernière session de l’assemblée départementale. Cela signifie-t-il qu’une fois encore, et malgré un changement de majorité, on renoncera à agir ? Claude Roiron : non, ce travail doit être conduit dans la sérénité, sans vaine polémique. Nous disposerons de quelques mois supplémentaires pour approfondir la concertation qui doit conduire, puisque c’est indispensable, à une révision des secteurs de recrutement.

Claude Roiron : le programme prévisionnel d’investissement et la nouvelle sectorisation doivent aller de pair. Ainsi l’assemblée départementale délibérera sur ces deux sujets l’an prochain. Manifestement la perspective de fermer des petits collèges a posé problème. Pour quels motifs l’envisage-t-on ?

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Bernard Mariotte : il faut cependant aller vite, car les évolutions démographiques imposent des modifications substantielles et urgentes. Certains collèges de l’est du département seront dans l’impossibilité d’accueillir les élèves dans les toutes prochaines années si rien n’est décidé et mis en œuvre.

Claude Roiron : si je n’ai pas l’habitude de renoncer devant les difficultés, je n’ai pas non plus l’envie d’en créer. Ce qui guide l’action du Conseil général et la mienne, c’est la défense de l’intérêt général et dans le cas présent l’intérêt des élèves. Le Conseil général n’est responsable ni de l’organisation du système éducatif ni de la pédagogie, mais il est en charge d’accueillir les élèves et de leur offrir les conditions de travail et d’hébergement qui facilitent leur réussite scolaire. Dans des collèges de taille moyenne, la réussite des élèves est mieux assurée. Nous allons en conséquence agir pour les multiplier et réaliser une meilleure mixité sociale.

Il y aurait trop de collèges dans le département ? Bernard Mariotte : la situation peut être décrite à partir de données objectives simples. Nous héritons de 56 collèges et de plus de 30 000 places alors que nous n’avons que 22 000 élèves. En fait nous disposons d’un nombre de collèges d’un département de 900 000 habitants alors que l’Indre-et-Loire n’en compte que 600 000. La taille moyenne d’un collège en France est de 480 élèves alors que dans notre département elle n’atteint pas 400 sans qu’aucune caractéristique géographique ne justifie ce décalage. On sait que dans de très gros établissements les élèves sont un peu perdus et que la discipline est généralement plus difficile à maintenir, mais dans les petits établissements l’ambiance familiale n’est-elle pas favorable aux études ? Claude Roiron : les petits collèges sont en réalité exposés à plusieurs difficultés. L’équipe de direction y est, sauf exception rarissime, toujours incomplète, il y manque soit le principal adjoint, soit le conseiller principal d’éducation, soit les deux et l’animation de l’établissement en pâtit sérieusement.

16

Des professeurs sont nécessairement en service partagé et contraints d’enseigner dans plusieurs collèges sans pouvoir être disponibles pour les élèves et les parents et sans pouvoir s’intégrer réellement dans plusieurs équipes pédagogiques pour y conduire des projets et les mettre en œuvre. Les options offertes aux élèves sont forcément limitées, le choix est souvent nul et il est difficile dans ces conditions de s’appuyer sur les goûts et les motivations des élèves pour les conduire à s’investir dans le travail scolaire. Le petit nombre d’élèves et d’adultes limite la variété des échanges et même la richesse du vocabulaire s’en ressent. Cette limitation est connue depuis des décennies. Bernard Mariotte : il faut admettre, comme le suggérait la Présidente, que les résultats, mesurés à travers les notes obtenues au contrôle final du diplôme national du brevet, ont tendance à être plus faibles et surtout que le nombre des élèves entrés en sixième qui parviennent en classe terminale des lycées d’enseignement général et technologique y est sensiblement moins élevé. C’est un sur deux en moyenne dans le département et un sur quatre dans certains petits collèges.


EnTouraine87-14-18.qxp

10/11/10

18:31

Page 17

des familles dans les collèges dont le secteur de recrutement change ou disparaît afin d’éclairer les familles, de faciliter le choix du collège d’accueil et de prendre en compte les problèmes particuliers ; • une aide à la cantine pour les tout nouveaux demi-pensionnaires sera étudiée ; • une aide au transport, plus difficile à mettre en œuvre, sera pourtant recherchée.

Bernard Mariotte : autant il est nécessaire d’être attentif au cas de chaque jeune, de chaque famille, autant il est de notre responsabilité,

Claude Roiron : s‘agissant des questions individuelles, plusieurs mesures sont prévues : • un médiateur sera à la disposition

CoGito saison 2 Pour son prochain rendez-vous, le 1er décembre, le cycle de conférences CoGito organisé par le Conseil général d’Indre-et-Loire abordera la problématique de “La solidarité républicaine à l’épreuve de l’élitisme scolaire”. Le sujet sera présenté par Christian Forestier et animé par Alain Seksig, inspecteur de l’Éducation nationale. À cette occasion, un extrait du documentaire “La loi du Collège” réalisé par Mariana Otero sera projeté. Comme à l’accoutumée, le dialogue aura toute la place qu’il mérite. Christian Forestier est inspecteur général de l’Éducation nationale, administrateur au Conservatoire national des arts et métiers (où il co-préside le comité de pilotage sur les rythmes scolaires) et membre du Haut Conseil de l’Éducation. Il est l’auteur des ouvrages “Les enseignements supérieurs professionnels courts : un défi éducatif mondial” et “Que vaut l'enseignement en France ? Les conclusions du Haut Conseil de l'évaluation de l'école”, tous deux parus en 2007. Hôtel du Département, salle Charles-de-Gaulle, 1er décembre à 18h30.

17

Les changements de secteur de recrutement des collèges, notamment quand un établissement ferme, engendrent des difficultés pour les familles et peuvent entraîner des dépenses supplémentaires pour ces dernières. Avez-vous tenu compte de ces inquiétudes ?

encore une fois, de préserver l’intérêt général. Il faut tenir les deux bouts : le collectif et les individus. Le Département subventionne les transports scolaires et le Fil Vert organisé par le Conseil général est nettement moins onéreux que le Fil bleu. Je rappelle que le coût moyen des transports est pour le Département de plus de 700 euros par collégien et par an alors qu’une famille ne paye que 125 euros par enfant. L’effort du département est donc considérable.

Si le Conseil général peut favoriser l’égalité des chances c’est bien en cherchant à multiplier les collèges de taille moyenne.

Claude Roiron : je souhaitais que l’aménagement de la carte scolaire commence de manière significative dès la rentrée 2011. Ce ne sera pas le cas et c’est regrettable pour tout le monde et surtout pour les enfants. Dès l’année civile 2011, les travaux de réhabilitation, d’amélioration de la sécurité, de mise aux normes seront conduits en toute priorité dans les collèges appelés à recevoir les élèves des communes qui leur seront nouvellement affectés. Les premiers concours d’architecture pour la reconstruction seront lancés. Durant les prochaines années scolaires, plusieurs dizaines de communes seront appelées à changer de secteur, des collèges seront reconstruits, un sera édifié. Nous pourrons ainsi à la fois améliorer les conditions d’accueil et la réussite des collégiens de notre département et faire face au pic démographique de 2014 comme à la modification relativement rapide du lieu de résidence des collégiens.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Quel est aujourd’hui le calendrier arrêté pour la mise en place du programme “collège” ?


EnTouraine87-14-18.qxp

10/11/10

18:31

Page 18

PRÈS Amboise

Une médiathèque VOUS neuve

DE CHEZ

PRES DE CHEZ

a y est ! Samedi 16 octobre, les Amboisiens ont franchi les portes de leur nouvelle médiathèque. Un événement qui s’est déroulé en présence de nombreux élus dont le maire, Christian Guyon, et Claude Roiron, présidente du Conseil général, l’un des principaux financeurs. La médiathèque Aimé-Césaire propose les 10 000 ouvrages fournis par la Direc-

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Ç

Loches La cité royale retrouve ses escaliers Le mois dernier, six membres de l’Association départementale des amis et parents d’enfants inadaptés (ADAPEI) de l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) Les Tissandiers ont joué les archéologues au logis royal de Loches. Leur intervention, réalisée à la demande de Solveig Bourocher, doctorante au Centre d’étude supérieure de la Renaissance de Tours, a permis de mettre à jour deux escaliers : l’un probablement construit sous le règne de Charles V à la fin du XIVe siècle, et l’autre, que l’on pourrait appeler l’escalier Louis XII, réalisé un siècle plus tard.

tion du livre et de la lecture publique (un service du Département) sans oublier ceux de la commune. Ainsi, les petites bibliothèques de secteur bénéficieront d’un accès encore plus important au livre. La Direction du Livre a également fourni un important fonds de CD. Aucun DVD, mais grâce au Conseil général, les abonnés pourront recevoir gratuitement des vidéos à la demande sur leur ordinateur.

Monts Inauguration du Pôle Polymères, Plasturgie, Composite ans un proche avenir, les réservoirs à hydrogène de nos véhicules hybrides pourraient être conçus au nouveau pôle Polymères, Plasturgie, Composite soutenu par le Conseil général. Les recherches sur ces matériaux menées par les scientifiques du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) Le Ripault à Monts seront réalisées dans ce bâtiment de 1 000 m² ; le second de la plateforme Alhyance Innovation. Mercredi 20 octobre, Claude-Pierre Chauveau, vice-président du Conseil général chargé du développement économique, inaugurait ce pôle. Les chercheurs du CEA y procéderont à la validation industrielle et au transfert des technologies dans le domaine de l’énergie dans cet espace aux caractéristiques environnementales performantes (puits canadien, toiture végétalisée, vitrage hautes performances…).

D

18

Chinon Carrefour des Coudreaux Plusieurs années s’étaient écoulées depuis le précédent renouvellement du revêtement de la départementale 751, alias la déviation de Chinon; plus précisément entre le rond-point de la Roche-Clermault et celui de l’entrée de la zone du Blanc-Carroi. C’est chose faite. Le Conseil général a profité de ces travaux pour tracer une nouvelle voie d’insertion à la hauteur du carrefour des Coudreaux. Il est désormais plus facile de prendre à droite pour prendre la direction de Beaumont-en-Véron.


EnTouraine87-19-24.qxp

10/11/10

18:33

Page 19

AGENDA

Les meilleurs patineurs français à Tours

Brian Joubert, médaillé de bronze aux championnats d’Europe et du monde 2010, champion du monde 2007, triple champion d’Europe. Nathalie Pechelat et Fabien Bourzat, 4es aux championnats d’Europe et du monde 2010. Florent Amodio, champion de France Elite 2009, 12e aux JO de Vancouver.

Sports de glace

L’Indre-et-Loire accueille les championnats de France

DOMINIQUE LACHAUD, vice-président chargé des sports “C’est une chance d’accueillir cette compétition majeure des sports de glace que sont les championnats de France Elite de patinage sur glace à Tours du 17 au 19 décembre 2010. La fine fleur française donnera le meilleur d’elle-même au public tourangeau. Grâce aux médias présents durant la compétition, c’est aussi l’image de la Touraine qui sera valorisée. Et en premier lieu, ses clubs de patinage dont le dynamisme a permis la tenue de cette compétition. Nous serons tous à leur côté au cours de ce week-end qui est d’abord le leur.”

Le CMPT en 1ère ligne Cet événement majeur du patinage hexagonal ne serait sans doute pas le même sans la participation active du Club multipatinage de Tours (CMPT). Ce dernier a fait bénéficier la FFSG et la ville de Tours de ses bons offices. En outre, le CMPT assurera une part non négligeable – et bénévole – de l’organisation du championnat (encadrement,

19

L

accueil, sécurité). À l’instar des clubs de Bourgueil et Joué-les-Tours. Vous aurez également l’occasion de voir évoluer ses patineurs lors du gala des champions prévu en clôture de l’événement. Une pratique dynamique Cette année, le CMPT affiche complet. C’est le cas pour sa section patinage artistique (200 licenciés pratiquants) comme pour celle de danse sur glace (une cinquantaine d’adultes). En patinage, 23 jeunes évoluent depuis le niveau départemental jusqu’aux cimes nationales. En avril 2010, quatre d’entre eux (trois minimes et un novice) ont été sélectionnés aux championnats de France à Lyon.

Réservez vos places! Jeudi 16: entraînements officiels, entrée libre. Vendredi 17: programmes courts, 10€ et 8€. Samedi 18: programmes libres, 15€ et 12€. Dimanche 19: gala des champions, 22€ et 18€. Location FFSG: 01 41 58 40 40. Bon de commande à télécharger: www.ffsg.org

a Fédération française des sports de glace (FFSG) attendait la rénovation de la patinoire de Tours pour organiser un événement d’envergure. C’est désormais chose faite. En effet, le championnat de France Elite aura lieu au mois de décembre. Il s’agit du plus grand rendez-vous sélectif du patinage français. En d’autres termes, voici l’ultime épreuve de référence précédant les championnats d’Europe et du monde (y compris juniors). Du 17 au 19 décembre, vous pourrez admirer le savoir-faire des meilleurs athlètes français en patinage artistique, en danse sur glace, ainsi que les équipes les plus expérimentées en patinage synchronisé.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Du 17 au 19 décembre 2010, l’Indre-et-Loire sera la capitale du patinage sur glace. En effet, la patinoire de Tours accueille l’élite à l’occasion des championnats de France. Avec le concours actif du Club multipatinage de Tours et des clubs départementaux.


EnTouraine87-19-24.qxp

10/11/10

18:33

Page 20

AGENDA

Débats

La ligne de démarcation ’exposition sur la ligne de démarcation qui se déroule à Loches depuis le 22 octobre et jusqu’au 31 décembre 2010, visible de 9h30 à 17h, s’enrichit d’une journée de débats et de projections à l’université François-Rabelais de Tours. Destinée au grand public, elle donnera lieu à une présentation générale de la ligne de démarcation par des témoins et des historiens. Ils aborderont notamment des questions allant audelà de nos frontières départementales, pour aller jusqu’en Saône-et-Loire et dans le Sud-Ouest aquitain. Un intérêt

L

particulier sera porté au monde des passeurs, sans faire l’impasse sur les échanges entre le public et les intervenants. Trois documentaires seront diffusés dont Le temps est clair… Des témoins racontent la ligne de démarcation en Indre-et-Loire, et en exclusivité l’avant-première du film Cicatrice. L’historien Éric Alary figure parmi les personnalités spécialistes de ces sujets. Samedi 20 novembre de 9h30 à 19h30, université François-Rabelais 3 rue des Tanneurs à Tours, amphithéâtre 1. Gratuit.

Scène

L’Espace Malraux promoteur de culture epuis plusieurs années, le Conseil général s’associe à l’Espace Malraux labellisé “Scène de Touraine”. L’objectif: proposer aux Tourangeaux, dans leur diversité d’âges, une programmation culturelle d’envergure nationale et de qualité à des tarifs accessibles. Les spectacles de la saison 2010-2011 ne dérogent pas à la règle. En témoignent le concert de Sanseverino le 9 novembre, la représentation de “Faisons un rêve” de Sacha Guitry le 15 décembre,

le spectacle de cirque “Traces” les 14 et 15 janvier, les Ballets jazz de Montréal le 17 février, la “Tentation d’Eve” de MarieClaude Pietragalla le 18 mars, la pièce “Bérénice”, mise en scène par Muriel Mayette et enfin, le spectacle de danse “L’histoire du Tango” par la compagnie Medai Tango. Retrouvez toute la programmation de l’Espace Malraux sur www.ville-jouelestours.fr

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

D

Musiques anciennes

Les voix de l’Orient enchantent ’édition 2010 du festival Voix d’ici voix d’ailleurs, dans le cadre des Saisons musicales de Saint-Cosme, a rencontré un vif succès lors de ses pérégrinations à Loches. À cette occasion, l’esprit de Cordoue a envahi les murs du logis royal. Les chants arabo-andalous et judéo-espagnols ont enivré l’auditoire. Les voix de l’Orient n’étant pas impénétrables, deux nouveaux rendez-vous sont donnés au Prieuré de Saint-Cosme où la musique, dite savante, de la cour otto-

L

20

mane prendra, dans le réfectoire, une dimension spirituelle inédite. Laissez-vous transporter à Istanbul et emporter par les invocations soufies du Trio Kudsi et par la Surprise que vous réserve l’ensemble Doulce Mémoire. Mardi 30 novembre et vendredi 3 décembre à 20h30 au Prieuré de Saint-Cosme, la Riche. Tarif: 9 €, réduit 6 € et gratuit - de 12 ans. Réservations au 02 47 37 32 70.


EnTouraine87-19-24.qxp

10/11/10

18:33

Page 21

AGENDA

Exposition

Juifs de Touraine nstallée à l’Hôtel Goüin, cette exposition déroule le fil de l’histoire de la communauté juive de Touraine qui fête aujourd’hui ses 150 ans. Sur plus de 400 m2 et trois niveaux, elle présente des œuvres exceptionnelles prêtées par le Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris, ainsi que des collections de l’Institut de France, de la synagogue de la Victoire à Paris et de la synagogue de Tours, sans oublier des prêts privés de

I

premier ordre. Parmi la centaine d’objets d’art qui sont exposés, certaines pièces n’ont que très rarement été présentées au public, à l’instar de ce “Livre des prophètes” écrit en 1268 par un érudit juif de Chinon. Jusqu’au 15 décembre 2010. Du mercredi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Entrée gratuite. Hôtel Goüin, 25 rue du commerce, Tours.

Musique classique

omme chaque année depuis 10 ans, les Fêtes musicales prennent possession de la mairie de Tours pour trois soirées concerts. Le génie de Beethoven, les émotions de son œuvre, seront à portée d’âme du 24 au 26 novembre. Retrouvez les musiciens talentueux et reconnus des trios Wanderer et Chausson, du quatuor Ysaÿe et de la violoniste Stéphanie-Marie Degand. Ils mettront leur virtuosité au service de la musique du maître compositeur afin de

redonner vie à quelques-uns de ses chefs-d’œuvre. Laissez le lyrisme s’emparer de votre esprit en cette période automnale, entendez les messages passionnés des notes, offrez-vous un petit moment de bien-être. Tarifs: concert unique 15 € ou 8 €, 10 € tarifs réduits. Formule deux concerts: 26 € / trois concerts: 36 €. Renseignements au 02 47 21 65 08 ou sur www.fetesmusicales.com Réservation conseillée.

C

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

La passion de Beethoven

Festival

Célébration des langues e 17e Festival des langues, dédié à la sensibilisation à 80 langues étrangères, aura lieu au centre culturel des Halles de Tours, du 26 au 28 novembre prochains. Au menu : une programmation riche et variée faite d’animations, d’expositions, d’initiations, de concerts, de démonstrations de danses du monde et de conférences-débats. Sym-

L

boles des cultures et des peuples, les langues se délient et les voix se feront entendre lors de ce moment de convivialité, d’échanges, de respect et de découvertes des diversités. Faisons vivre les langues pour ce “qu’elles renferment d’espérance et de génie”, comme le disait l’écrivain Charles Nodier. Renseignements : 02 47 61 24 11.

21


EnTouraine87-19-24.qxp

10/11/10

18:33

Page 22

CALENDRIER 17 novembre

ENFANTS. Rendez-vous n’importe où

Amboise

Le Laboratoire des petites intentions et La compagnie Théâtr’âme proposent d’évoquer tout ce que chaque jour nous raconte de doute, d’impatience, et de joie avant une rencontre amoureuse. Une histoire faite de gratouillis dans le ventre et de frissons qui chatouillent. À partir de six ans. À 15h30, quartier de la Verrerie, salle du dojo. Réservations : 02 47 57 29 56.

20 novembre au 5 décembre

EXPOSITION. Salon du petit format Le salon du petit format regroupe 50 artistes, peintres et sculpteurs. L’association 3p2a accueille des participants français et européens venant du Nord, de

Truyes

26 au 28 novembre Tours

l’Est et du Sud du continent. Château de Bel-Air. Entrée libre. Du lundi au vendredi de 15h à 18h. WE : 15h à 19h. www.3p2a.free.fr

COMPÉTITION. National pétanque L’Amicale pétanque Tours Nord organise son deuxième National pétanque au parc des expositions de Rochepinard. Vendredi: challenge Louis Abalain (128 triplettes vétérans) et animations diverses. Samedi: concours national (256 triplettes seniors). Dimanche: prix du Conseil général (192 triplettes seniors), “64 doublettes féminines”, et concours national. Entrée gratuite.

27 et 28 novembre Chinon

EXPO-VENTE. Vêtements du monde L’association l’écrin propose un “Voyage textile” en trois lieux distincts. À la chapelle Mirabeau: exposition de vêtements du monde de Chantal Gendronneau. Maison des associations: une vente de textiles de Madagascar, du Laos, de Lettonie, d’Afrique et d’Amérique du Sud, ainsi que les photos de l’Image

30 novembre au 4 décembre

THÉÂTRE. Lenz ou la folie et le jeune poète La compagnie Les Séraphins (associée au Plessis-Théâtres) vous convie à cette création issue d’une œuvre de Georg Büchner. Homme de lettres et mé-

La Riche

decin, ce dernier aborde dans Lenz –un ami de Goethe– un thème cher aux romantiques allemands: la figure du jeune poète pourchassé par la folie. Château de Plessis-lès-Tours. Tél. : 02 47 38 29 29. À 20h (sauf le 30/11 à 21h). Tarifs : de 10 € à 18 €. www.ciecanolopez.fr

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

club du Véron. Enfin, l’Ecrin proposera les animations “Autour du fil”. Pass : 2 €. Tél. : 02 47 98 40 37.

3 et 4 décembre Veigné

SAUT À LA PERCHE. Festi’Vol 2010 L’A3T se joint au Téléthon pour organiser sa deuxième édition du meeting de perche élite Festi’Vols 2010. Vendredi : initiation tout public. Samedi : huit concours entre 9h et 21h avec la participation de Renaud Lavillenie, champion d’Europe 2010, et de Jérôme Clavier, co-organisateur, et 7e aux Jeux olympiques de Pékin. Gymnase, entrée gratuite.

COURSE À PIED. Bol d’air de Saint-Av’ 12 décembre

Le château de Cangé ouvre les grilles de son parc pour la 2e édition du Bol

Saint-Avertin

d’air de Saint-Av’. Une matinée consacrée à l’organisation de deux épreuves de course à pied régionale. Elles s’accompagnent de deux randonnées pédestres pour une activité sportive plus “nature”. Récompenses remises à 12h au gymnase des Onze arpents. Accès libre. Tél. : 02 47 28 18 65.

22


EnTouraine87-19-24.qxp

10/11/10

18:33

Page 23

TRIBUNE LIBRE

Affirmer nos priorités

Groupe de la majorité “Un nouveau souffle pour la Touraine” La dernière session du Conseil général concernait les décisions modificatives. C’est-à-dire que sur la fin de l’année on ajuste les crédits en fonction des recettes réellement réalisées au regard de ce qui avait été projeté en début d’année. Cette session, comme l’a relatée la presse, fut houleuse à cause de la question des collèges, instrumentalisée par l’opposition de droite qui préfère les “coups” politiques aux débats. Seulement ces événements ont passé sous silence les décisions qui ont été prises. En effet, grâce au relèvement des marchés immobiliers et à la bonne gestion de notre équipe, le Département dégage un petit supplément de recette venant à point nommé pour soulager notre budget grevé par des dépenses sociales obligatoires croissantes. Une autre partie de ce complément de recette nous a permis de conforter notre politique à l’endroit du sport, de la culture et de la vie associative. Tandis que de nombreux départements choisissent de réaliser des coupes drastiques dans ces budgets, nous avons poursuivi notre effort. Il s’agit d’un véritable marqueur de notre politique. Ainsi, nous avons augmenté de 113000 € le montant des subventions d’équipement pour les salles de spectacles et les écoles de musique. Par ailleurs, nous avons abondé les aides disponibles au titre du dispositif pour l’emploi associatif à hauteur de 150000 €. Ces crédits permettront de créer ou de consolider 20 postes supplémentaires dans les associations départementales et également d’atteindre un objectif de 80 emplois créés sur l’année. Côté sport, 70000 € ont été ajoutés pour l’aide à la pratique de haut niveau amateur. Concernant l’aménagement du territoire, nous avons pu avancer des crédits de paiement afin d’accélérer l’ouverture tant attendue du barreau nord-ouest du périphérique. Pour ce faire, deux millions d’euros ont été mandatés. Cette session riche est émaillée de nombreuses décisions d’importance comme la mise en place d’un nouveau système de transport pour les élèves de la SEGPA de Château-la-Vallière, l’aide à la mise aux normes des embarcations de Loire et la formation de leurs équipages afin d’augmenter le potentiel touristique de la batellerie dans notre département… Nous voulons vous assurer que nous travaillons avec acharnement pour faire évoluer positivement notre Département et ce, malgré l’hostilité législative de l’État soutenue par l’opposition départementale.

Comme à son habitude, Claude Roiron a voulu passer en force pour fermer les collèges de Nouâtre et Pasteur, alors même qu’une majorité de Conseillers généraux était contre, considérant qu’aucune réflexion d’ensemble sur le devenir des collèges d’Indre-et-Loire n’avait été engagée. Les élus de l’opposition ont dû quitter la séance afin de contraindre la Présidente à reporter son projet et à engager enfin la concertation. Pire, le collège La Bruyère situé sur le canton de Claude Roiron, et qui lui aussi aurait dû disparaître, bénéficie d’un régime spécial qui le mettra à l’abri de toute fermeture. Ce traitement de faveur consistant en la création d’un internat coûtera au minimum la modique somme de 3,7 millions d’euros! Si la fermeture de certains collèges de l’agglomération ne pose pas trop de problèmes, la situation de Pasteur situé en Zone d’Education Prioritaire mérite un examen attentif. Quant aux autres collèges faiblement peuplés et situés en zone rurale, comment accepter les déplacements de plus d’une heure matin et soir pour se rendre en cours? Nous proposons la création de Communautés de Collèges chapeautant deux ou trois collèges, placés sous une même autorité administrative, avec des équipes pédagogiques stables qui auront à cœur la réussite des jeunes ruraux. Ces enseignants auraient alors l’avantage d’avoir un temps complet sur un même territoire. C’est trop facile de fermer les collèges, cela ne règle rien, il faut des solutions novatrices élaborées avec les élus concernés, les équipes éducatives et les parents. C’est une autre manière de gérer la nécessaire modernisation de notre société. Pierre Louault, Président du groupe “Rassemblement Pour la Touraine”

23

Groupe de l’opposition “Rassemblement pour la Touraine”

Collèges le temps de la concertation

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 87 Novembre 2010

Claude-Pierre Chauveau Président du groupe “Un nouveau souffle pour la Touraine”.


EnTouraine87-19-24.qxp

9/11/10

17:51

Page 24


EnTouraine87_online