Page 1

n e t s e ’ C

r .cg37.f w w w it x l gratu e u s n e 010 x M 2 l i r v o 81 x A Numér

U TO

E N I RA du azine g a m Le

-Loire t e e r nd ral d’I é n é g seil

Con

La nature sous

haute protection

Événement Marché gourmand le 25 avril au Château de Candé Portrait Jean-Jack Martin made in Touraine


Sommaire Sommaire Sommaire Sommaire Sommaire Sommaire N° 81 Sommaire Avril

Conseil général en action P 14 Jardins, cuisines et marché gourmand à Candé

2010

Vivre ensemble

Près de chez vous P 18 L’information dans les cantons

Dossier

Agenda

P 9 >13 La Nature sous haute protection

P 19 Le guide culture, loisirs et sports

Du nouveau sur le site internet du Conseil général

Actualité

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

P 4 >7 L’essentiel de l’actualité de l’Indre-et-Loire

Vidéos, agenda, sondages… retrouvez toute l’actualité du Conseil général et de la Touraine sur www.cg37.fr

Surfez en toute liberté !

C’est en TOURAINE Magazine d’information du Conseil général d’Indre-et-Loire Hôtel du Département, place de la Préfecture, 37927 Tours CEDEX 9 Tél. : 02 47 31 47 31 www.cg37.fr Directeur de la publication : Claude Roiron Directrice de la rédaction : Martine Marzloff Rédaction : Barthélemy Sanson, Sophie Audemont, Mathieu Chancel, Alexandra Collin Photographies : CG 37, B. Sanson, C. Raimbault, D.Darrault, F. Fremont, S. Ruau, ENT, V. Tieurcelin CMA37, C. Caugant Couverture : C. Caugant Maquette : In Vivo Mise en page : MCM information, 02 99 20 11 20 Impression : Imprimerie Vincent Dépôt légal : 1er trimestre 2010 Tous droits de reproduction réservés. Toute reproduction, même partielle, ne peut être faite sans l’accord exprès du support. Pour préserver l’environnement, ce magazine est imprimé sur du papier norme PEFC.

x

x

x

x

x

x

x

x

x

2

x

x


Edito Une politique rigoureuse Edito et ambitieuse Edito A Edito u cours du mois qui vient de s’écouler, je suis allée, dans tous les cantons, à la rencontre de plus de 1500 Tourangelles et Tourangeaux, pour présenter en détails le budget 2010 du Conseil général d’Indre-et-Loire. Cet exercice d’un type nouveau que j’ai voulu instituer dès l’an dernier est désormais un rendez-vous démocratique incontournable. Il m’a une nouvelle fois donné l’occasion de constater l’intérêt fort que vous portez aux choix faits par la collectivité départementale pour construire l’avenir de nos territoires et de la Touraine.

J’ai rappelé, lors de ces réunions cantonales, la gestion rigoureuse que nous avons instaurée afin de contenir la dette départementale qui s’envolait il y a encore deux ans. Ces réunions ont aussi permis de faire la lumière sur l’ensemble des nombreuses missions qui sont les nôtres, et de révéler l’importance des compétences sociales, particulièrement en cette période de crise. Aujourd’hui, les difficultés financières que rencontrent tous les départements en raison d’une baisse considérable de leurs ressources, sont aggravées par Présidente du Conseil l’explosion du nombre de personnes en situation de préca- général d’Indre-et-Loire rité, principalement les allocataires du RSA, victimes d’une crise sans précédent. À l’issue du premier trimestre 2010, nous sommes ainsi contraints de revoir à la hausse nos prévisions déjà très pessimistes, avec une augmentation de près de 15% de nos dépenses consacrées au RSA !

A très bientôt.

La remise du Prix SEMA marque la volonté du Conseil général et de la Chambre de métiers de renforcer leur collaboration.

3

L'exposition "Mon cher George" a été inaugurée au Château de Saché en présence de Paul Métadier, fondateur du Musée Balzac.

x x

C’est pourquoi l’emploi est une de nos préoccupations majeures. À travers les politiques que nous mettons en œuvre, ce sont ainsi près de 6000 emplois non délocalisables que nous contribuons à créer et à maintenir, dans tout le département et dans des secteurs très divers. Concernant cette question, nous voulons nous engager dans une démarche de proximité, qui prenne en compte les réalités locales mais aussi l’exigence environnementale. Nous menons dans ce domaine une action très diversifiée : les transports collectifs départementaux ont été renforcés. Notre politique ambitieuse du logement s’inscrit dans une logique de qualité énergétique et de développement durable. L’établissement du plan départemental d’élimination des déchets ménagers entame sa dernière phase. Nous soutenons de manière significative l’agriculture biologique et durable. Nous participons au développement du tourisme vert et des sports de nature. Dans le même temps, nos aides économiques seront dès cette année réorientées en faveur du petit commerce, de l’artisanat, des petites entreprises et nous favoriserons progressivement l’implantation de moyens de communication plus modernes, sources d’attractivité pour les entreprises. Ainsi, nous démontrons au travers de nos politiques que solidarité, développement économique et impératif écologique ne sont pas des concepts opposés mais bien des réalités complémentaires.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Claude Roiron


VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE Femmes d’exception au Conseil général

L

blée pour le moins féminine et solidaire... La Présidente a également rendu hommage à Zazi Sadou, porte-parole du Rassemblement algérien des femmes démocrates, qui dans son pays a été condamnée à mort par les islamistes extrémistes.

Le budget présenté aux Tourangeaux

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

e 8 mars dernier, pour marquer “la journée internationale de la femme”, Claude Roiron avait invité huit femmes, Tourangelles d’exception, qui par leur travail ou leurs actions contribuent à construire et à faire évoluer la société. Ainsi, Clobaril, artiste peintre ; Ginette Bertorelle, ancienne adjointe au maire de Chinon ; Béatrice Desnoue, chef du restaurant la “Table de Béa” ; Françoise Lehin, Présidente-fondatrice de la Maison des droits de l’enfant ; Dominique Dumont, Présidente de l’association pour l’égalité des chances ; Barbara Romieux, Directrice régionale de l’établissement du sang  ; Jocelyne Roussat, Présidente de la chasse au féminin et Henriette Fouché, première femme maire du département pour la ville de Montlouis-sur-Loire, se sont vues remettre le trophée du Conseil général lors d’une cérémonie très émouvante et devant une assem-

C

x

’est un véritable tour d’Indre-et-Loire qu’a réalisé la Présidente Claude Roiron accompagnée des Conseillers généraux. Ils sont allés à la rencontre des Tourangeaux afin de présenter le budget 2010 du Conseil général. Pas moins de 31 réunions ont été organisées dans les cantons. Elles ont permis d’apporter un éclairage sur le fonctionnement du Département, sur les actions menées dans chaque canton, sur les choix de l’institution dans un cadre contraint par la crise et la réforme de la fiscalité locale.

Une vitrine au salon de l’agriculture

F

idèle à ce rendez-vous annuel incontournable, la Touraine était présente le mois dernier au Salon International de l’Agriculture à Paris. C'est au cœur de l'espace “Régions de France” que le stand Terroirs et Jardins gourmands, véritable vitrine de nos produits de terroir, était installé. Les élus ont fait le déplacement pour défendre aux côtés des producteurs l’image et la saveur de leur territoire.

4


Santé VIVRE ENSEMBLE La MDPH, un guichet VIVRE ENSEMBLE unique pour le handicap VIVRE ENSEMBLE La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) est un lieu d’accueil, d’information, d’accompagnement, de conseil et d’accès aux droits. Gros plan sur ce maillon essentiel dans le domaine du handicap.

Evaluer les besoins des personnes handicapées La MDPH dispose d’une équipe pluridisciplinaire : médecins, psychologues, psychiatres, ergothérapeutes, travailleurs sociaux,… (agents de la MDPH et partenaires externes). Cette équipe de professionnels qualifiés évalue les besoins de compensation de la personne au regard de son projet de vie. “Il faut prendre la personne handicapée dans sa globalité, précise Huguette Briet, Directrice de la MDPH. On examine l’ensemble de sa situation, toutes les possibilités qui peuvent la concerner.” À La MDPH siège la nouvelle Commission des droits et de l’autonomie pour personnes handicapées (CDAPH) qui s’est substituée à la CDES (Commission départementale

MDPH 37 19, rue Édouard Vaillant à Tours. La MDPH va bientôt mettre à la disposition du public de nouveaux locaux accessibles et accueillants au rez-de-chaussée du 19, rue Édouard Vaillant à Tours. Ouverte au public du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. Tél. : 02 47 75 26 66 (de 13 h 30 à 17 h). www.mdph37.fr et info@mdph37.fr

La MDPH est un groupement d’intérêt public autonome, sous la responsabilité administrative et juridique du Conseil Général qui associe le Conseil général, les services locaux de l’Etat, les associations de personnes handicapées, les organismes locaux d’assurance maladie et d’allocations familiales.

5

Vice-présidente du Conseil général chargée du handicap

“Le handicap est un des axes majeurs de notre politique sociale afin de permettre aux personnes en situation de handicap de réaliser au mieux leur projet de vie. Depuis 4 ans, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) y contribue. Rappelons-nous qu'avant son existence il fallait dépenser beaucoup d'énergie pour trouver des informations ou effectuer des démarches administratives. Aujourd'hui, ce site ouvert à tous se veut également plus chaleureux. C'est dans ce sens que nous allons très prochainement mettre en place un point d'accueil au rez-de-chaussée du 19, rue Édouard Vaillant à Tours, plus accessible et plus convivial pour que les personnes handicapées ou leurs familles puissent effectuer ces démarches grâce à des personnels dédiés, à leur écoute, dans le respect de la confidentialité.”

x

Toutes les adresses utiles sont dans le handiguide, disponible et gratuit auprès de la MDPH.

Monique Chevet

x

Un accès unique aux droits et aux prestations La MDPH est un lieu d’information et un lieu opérationnel : elle offre un accès unique aux droits et prestations : carte d’invalidité, carte de priorité, allocations aux personnes handicapées et d’éducation de l’enfant handicapé, orientations… ainsi qu’à la Prestation de Compensation du Handicap.

d’éducation spéciale) et à la COTOREP (Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel). Cette commission, sur proposition de l’équipe pluri-disciplinaire, décide de l’attribution des différentes prestations et des orientations scolaires, professionnelles ou vers le champ médico-social. En 2008, elle a pris près de 19 000 décisions (14 000 décisions pour les adultes et 4 800 décisions pour les enfants).

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

D

epuis 2006, les personnes handicapées ont un interlocuteur central pour répondre à leurs demandes. C’est la MDPH installée au centre de Tours. Cet organisme est ouvert à un large public, aux enfants et aux adultes handicapés quel que soit leur type de handicap, à leurs familles, aux professionnels et aux associations…


Environnement VIVRE ENSEMBLE L’appel du bio ! VIVRE ENSEMBLE VIVRE ENSEMBLE

Depuis quelques années la demande des consommateurs en produits issus de l’agriculture biologique explose. En effet, aujourd’hui considérer son panier n’est plus simplement une mode mais une prise de conscience.

S

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

i la demande augmente, les surfaces agricoles cultivées en agriculture biologique restent insuffisantes en Indre-et-Loire, ne représentant que 1,6 % des parcelles. Nous sommes encore loin des objectifs du Grenelle de l’environnement, qui prévoit 6 % de surface utile en 2012 et 20 % en 2020. L’union fait la force Pour atteindre cet objectif ambitieux, le GABBTO (Groupement des Agriculteurs Biologiques et Biodynamiques de Touraine) l’ADEAR 37 (Association pour le Développement de l’emploi agricole et rural en Indre-etLoire) et Alter’énergie ont décidé de créer le pôle associatif InPACT 37. Ce groupement favorise et met en œuvre un développement agricole et

rural durable, en orientant les systèmes de production vers une agriculture de qualité et de proximité. Le Conseil général soutient l’action d’InPACT 37 Inpact37 veut développer l’agriculture biologique. Il accompagne quotidiennement acteurs politiques et agriculteurs dans leurs démarches avec en priorité le souci de favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs et la création de nouvelles zones sur l’ensemble du département et notamment l’agglomération tourangelle. Aujourd’hui, sur les 5 000 producteurs du département, seuls 127 sont en bio, un chiffre insuffisant aux yeux du Conseil général qui soutient l’action d’InPACT 37 en la finançant à hauteur de 240 000 euros.

Logement Un bâtiment basse consommation en construction

U

n Bâtiment basse consommation (BBC) va bientôt voir le jour à Joué-lès-Tours. La 1ère pierre de cette construction qui bénéficie du label BBC a été posée le 3 mars dernier par Claude Roiron, Présidente de Val Touraine habitat. Ce pro-

gramme “James Pradier” comportera 22 logements (18 collectifs et 4 intermédiaires). Cette opération est réalisée par Val Touraine habitat, l’office public de l’habitat, qui met en œuvre la politique du Département en matière de logement.

6

Incendie et secours

Le “SDIS 37” à Paris pour la journée nationale Le 3 mars, Jean-Claude Landré, Conseiller général et Président du Service Départemental d’incendie et de secours 37 (SDIS) et le colonel Richard Aguié, Directeur du SDIS, ont participé à la 3e journée nationale des SDIS organisée par l’Assemblée des départements de France à Paris. Cette réunion a permis de présenter les résultats d’une enquête nationale montrant que les SDIS sont entrés dans une phase de stabilisation de leurs dépenses. Rappelons qu’ils sont financés en majorité par les Départements pour 54 % des recettes au niveau national et 70 % en Indre-et-Loire. La convention pluriannuelle entre le Conseil général et le SDIS a fixé pour la période 2009-2011 les relations financières qui lient ces deux collectivités. Autre sujet important : les pompiers volontaires. Le développement et la pérennisation du volontariat seront très certainement parmi les prochaines actions d’envergure que les SDIS auront à mener.

Tempête Xynthia

L’Indre-et-Loire touchée, les équipes mobilisées Si la tempête Xynthia du 21 février dernier a ravagé la Vendée et la Charente-maritime, l’Indre-et-Loire n’a pas été épargnée. Routes, collèges publics et sites naturels ont été touchés. Le collège Michelet à Tours a notamment perdu une partie de son toit soufflé par le vent. Les services du Conseil général avaient anticipé cette tempête. Une cellule de crise a été mise en place le jour de la tempête et les équipes du Département ont pu intervenir sur la dizaine de routes départementales coupées à cause de chutes d’arbres ou de poteaux électriques. Une cinquantaine d’agents a travaillé durant ce terrible week-end pour permettre aux Tourangeaux de circuler normalement.


VIVRE Baladez-vous La recette ENSEMBLE Le Louroux VIVRE tourangelle ENSEMBLE au cœur de la nature Moelleux froid VIVRE au chocolat noir ENSEMBLE et sa crème “brûlot”

Pour 4 personnes

Pour le “moelleux” : 163 g de lait • 163 g de Crème liquide • 62,5 g de sucre • 3 jaunes d’œuf •163 g de chocolat (à 70 %). Pour faire la Crème “brûlot” : 250 g de lait • 3 jaunes d’œuf • 62.5 g de sucre • le zeste de 3 oranges• 20 g de grains de café.

Entrez dans la cour des grands Tous les mercredis d’avril et le 5 mai, profitez en famille des richesses de la Touraine. Musées, châteaux, sites naturels, jardins… des lieux exceptionnels se prêtent au jeu et proposent des animations, visites spécifiques et ateliers sur le thème des cinq sens. Pour en savoir plus,rendez-vous sur www.entrezdanslacourdesgrands.com

Le Diable des Plaisirs 2, avenue des marronniers 37420 Saint-Branchs, tél. : 02 47 26 33 44. 7

x

La crème “brûlot” • Faire poêler à “sec” les grains de café dans une poêle, puis porter à ébullition le lait, les zestes et les grains. • Blanchir le sucre et les jaunes. Verser le lait avec la crème sur le sucre. Cuire à feu doux pour faire une crème anglaise. Laisser au frigo plus ou moins 24 h • Repartir “la crème brûlot” dans une assiette mi-creuse. Faire des quenelles avec « le moelleux ». • Astuce prendre une grosse cuillère à potage, la tremper dans l’eau chaude. Déposer les quenelles dans les assiettes. • Conseil : ne pas servir aussitôt (laisser plus ou moins 10 min à température ambiante).

x

ruisseau du Louroux. Poursuivez sur cette petite route goudronnée et bifurquez juste avant la ferme de Beaulieu sur votre droite pour emprunter le sentier enherbé et atteindre le bois. Empruntez la passerelle de bois et tournez à droite pour atteindre une seconde passerelle avant de serpenter en sous-bois. Tournez à gauche en arrivant à la clôture. Des moutons pâturent la lande à la belle saison en vue d’entretenir un milieu ouvert et de favoriser le développement de nombreuses espèces végétales protégées, comme la renoncule “Grande Douve” et la Gentiane pneumonanthe. Poursuivez votre chemin en empruntant le ponceau de pierre taillée. Vous retrouvez le chemin aménagé pour rejoindre le parking via la digue de l’étang. Bonne balade ! Retrouvez le descriptif complet de cette balade sur www.tourism-touraine.com

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

T

iens voilà le Printemps ! L’occasion de faire une balade dans un endroit préservé en Touraine : l’étang du Louroux. La sortie (5 km) commence sur le parking de l’étang des Roseaux. Vous dépassez sur votre droite une butte plantée de marronniers, sur laquelle aurait été érigé autrefois un moulin à vent, pour emprunter le sentier entre haies et prairies. Elles assurent gîte et couvert aux oiseaux, tout en filtrant l’eau avant son arrivée dans l’étang. Vous arrivez discrètement à l’observatoire ornithologique où vous pourrez peutêtre observer des oiseaux (plus de 100 espèces recensées sur ce site classé Espace Naturel Sensible). Vous quittez ensuite le sentier aménagé et poursuivez votre chemin le long du plan d’eau. A hauteur de la ferme, empruntez la voie communale goudronnée à droite. Au premier carrefour, prenez à droite de nouveau et passez deux ponceaux. Le second enjambe le

Le “moelleux” • Porter à ébullition la crème et le lait, blanchir le sucre avec les jaunes. Puis verser le lait et la crème sur le sucre. Cuire à feu doux pour faire une crème anglaise. • Verser l’anglaise encore chaude sur le chocolat et bien mélanger (lisser) • Laisser au frigo plus ou moins 24 heures à couvert.


portrait

Jean-Jack Martin made in Touraine

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

tourangeau pure souche, le chantre de la gastronomie locale poursuit une quête inlassable : sillonner son département et faire connaître ses richesses à travers la France et le monde.

R

abelais ne l’aurait pas renié. Avec sa bouille de Père-Noël et ses envolées lyriques lorsqu’il parle de gastronomie, il se fondrait dans l’univers de Gargantua et de Pantagruel. Jean-Jack Martin est ce que l’on appelle un épicurien. Mais au-delà de l’image de bon vivant qu’il renvoie, c’est surtout une passion dévorante pour la Touraine qui l’habite. “Mon père était charpentier à SaintEtienne-de-Chigny, ma mère agricultrice et cuisinière à Chaumussay (près de Preuilly-sur-Claise). Je n’ai jamais pu décider, alors je partage mon temps entre ces deux parties de la Touraine. L’hiver au nord et l’été au sud !” “La Touraine, c’est mon paradis” Pourtant quand il faut étudier aux Beaux-arts puis chercher du travail, le jeune Jean-Jack quitte sa Touraine et s’en va faire le Tour de France. “J’étais affichiste et garçon de café  et puis comme la plupart des bons imprimeurs étaient en Touraine, je me suis installé ici. C’était surtout pour mon tra-

vail mais la Touraine c’est mon paradis”. Assis dans son fauteuil, il se met au travail sur son bureau. L’artiste tire le trait fin avec ses mains de charpentier. Tous ses crayons étalés sur le plan de travail, une bibliothèque à portée de main, il se plonge dans la création. Il puise son inspiration dans les objets du quotidien : du pain, un caddie, une bouteille… “Je croque l’objet, puis j’écris. Un objet qui me passionne deviendra un objet de collection puis j’en ferai sans doute un ouvrage”. “Les vins de Loire sont les plus justes” En ce moment, le dessin est devenu une occupation. Son agenda de ministre du terroir est plus que chargé : après le Salon de l’agriculture à Paris, il prépare l’animation du Marché gourmand au Château de Candé (25 avril) à la demande du Conseil général. Jean-Jack Martin prépare aussi son nouveau livre, un marché bio, il organise aussi des visites dans les caves tourangelles… Toujours avec le même appétit.

8

Pour étancher sa soif de savoir, le pèreNoël tourangeau parcourt le département dont il connaît chaque Ingrande (frontière). Il sait où se trouvent tous les bons coins de pêche, de champignons, de promenade mais aussi les caves : “Les vins de Loire sont les plus justes”, rappelle-t-il. D’ailleurs, il possède une cave d’Ali Baba que les amateurs de vin doivent lui envier. “Je suis un dégustateur de vin”. D’ailleurs, chaque passant est invité à déguster un verre de vin (avec modération). Mais il en restera toujours pour ceux qui restent. “Le rôle des hommes et des femmes, c’est de passer sur terre et de transmettre. Je transmettrai.” Premier Marché gourmand au Domaine de Candé le dimanche 25 avril de 10 h à 18 h. (Voir page 16-17)


dossier

La nature sous haute protection

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

- Le patrimoine naturel : un cadre à protéger - L’eau : une ressource à préserver - Les déchets ménagers : l’affaire de tous

Plus que jamais la protection de la nature est au cœur des préoccupations de notre société. Moins polluer, mieux consommer, recycler nos déchets, respecter les espaces naturels..., ce sont des actions que nous réalisons au quotidien. Preuve de cette conscience collective, 2010, a été déclarée année internationale de la Biodiversité par les Nations Unies. La réaction est mondiale mais l’action se fait au niveau local. En Indre-et-Loire, le Conseil général agit pour préserver la nature tourangelle. En 2010, il consacre 7,6 M€ pour mener sa politique en matière d’environnement et de développement durable. Sauvegarder et valoriser le patrimoine naturel de la Touraine, gérer durablement les ressources, est primordial aujourd’hui bien sûr et surtout pour les 9années et les générations à venir.


dossier

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Le patrimoine naturel : un

sauvegarde et valorisation du patrimoine naturel, protection des ressources en eau, gestion des déchets : autant de missions spécifiques que le Conseil général a inscrites à l'ordre du jour de sa politique de préservation de l'environnement et auxquelles il travaille quotidiennement.

E

n Indre-et-Loire, 97% des landes situées au nord compte désormais 45 sites qui disposent du label de la Loire ont disparu en 50 ans (étude SEPANT Espaces naturels sensibles, soit 1 320 ha. Parmi les plus 2009). La Biodiversité est en danger. La faune et connus, l’étang du Louroux, l’Ile de la Métairie, les Puys la flore sont menacées. Des espèces comme du Chinonais, la Forêt alluviale de bois Chétif et les Barl’Outarde canepetière, le Râle deaux de l’Indre. des genêts, la Renoncule grande Le prolongement de cette politique ENS Le Conseil général est la mise en valeur de ces sites afin de douve ou encore le Cuivré des marais pourraient même disparaître. sensibiliser un large public à la conserveut redonner vie Il faut préserver le patrimoine touranvation des milieux naturels. De nomgeau en raison de sa richesse naturelle aux espaces naturels breux espaces sont ainsi aménagés et (faune, flore) de sa fragilité mais aussi ouverts au public et des animations y de sa contribution à l’amélioration de sont organisées (voir le guide détachanotre cadre de vie (paysages naturels, culturels, intérêt ble “balades nature” à l’intérieur de ce magazine). pédagogique ou détente). Le Département engage également des actions spécifiques comme la protection des zones humides avec la Sauvegarder le patrimoine naturel réalisation d’un inventaire en 2006, l’acquisition d’un corPour réaliser cet objectif, le Conseil général a acquis des ridor naturel de 140 hectares dans la vallée de la ChoiEspaces Naturels Sensibles (ENS). En Indre-et-Loire, on sille afin de redonner vie aux espaces protégés. Autre

10


dossier

cadre à protéger Fauchage tardif : la nature préservée

exemple, pour préserver les milieux et remettre en place une activité ancestrale qui favorisait la protection de l’environnement, un pâturage ovin vient d’être installé sur le coteau calcaire de Rilly-sur-Vienne (12 hectares). L’eau : une ressource à préserver L’eau est au cœur du dispositif environnemental du Conseil général. Ainsi, si la Touraine dispose naturellement de grandes richesses disponibles pour l’eau potable, il convient de gérer et de préserver cette ressource. Le Département contribue à cet effort en apportant un soutien aux projets

d’alimentation en eau et d’assainissement à hauteur de 1 million d’euros Il surveille également ce bien précieux et indispensable, il programme et coordonne le réseau départemental de suivi de la qualité des eaux superficielles en lien avec le Laboratoire de Touraine (cf encadré). Ce sont 48 stations de contrôles qui sont suivies 6 fois par an. Rivières et zones humides : deux atouts naturels La Touraine est une terre de confluence. Son réseau hydrographique est constitué de plus de Suite page 12 >>

11

AlAin KerbriAndPosTic 1er Vice-président, chargé du développement durable

x x

“Les enjeux de notre politique en matière d’environnement concernent la préservation des ressources naturelles, la prévention des risques et la sensibilisation à l’environnement. Notre assemblée a décidé d’inscrire le développement durable au cœur de sa stratégie de développement. C’est à titre privilégié dans le domaine de l’environnement que nous agissons au quotidien dans cet esprit, en intégrant les notions de développement économique et social. Concernant la biodiversité, nous nous impliquons à la fois dans la préservation de milieux naturels remarquables – tels les forêts alluviales, les coteaux calcaires ou l’étang du Louroux – et dans la valorisation de la « nature ordinaire » afin d’en faire émerger toutes ses potientialités ; pour gérer nos sites naturels, nous avons recours au secteur social de l’insertion intégré à l’économie locale. Sur le plan des déchets, nous avons pu initier une véritable démarche participative en organisant en 2009 un grand débat public qui a conduit chacun à s’interroger à la fois sur ses pratiques individuelles et sur des solutions collectives : nous avons lancé le vaste chantier de la révision du Plan d’élimination des déchets pour une meilleure gestion et la réduction de nos déchets. En 2009, notre assemblée a adopté le schéma départemental d’alimentation en eau potable. Il faut maintenant coordonner la mise en œuvre, par les collectivités concernées, des solutions concernant la protection de la nappe du cénomanien notamment sur l'agglomération.”

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Le Conseil général s’est engagé dans une démarche nouvelle d’entretien des accotements, fossés et délaissés routiers des axes départementaux. L'expérience a été lancée en 2009 sur onze secteurs tests. La généralisation de la politique de fauchage différencié sera opérée progressivement en tenant compte des résultats obtenus sur ces secteurs expérimentaux. Le fauchage est adapté aux nécessités écologiques et aux contextes paysagers. La sécurité des usagers reste la priorité numéro un. Les services du Conseil général limitent le nombre de passages de la faucheuse au strict nécessaire et diminuent les traitements chimiques. Ce changement de moyen ne concerne que la seconde coupe. Auparavant effectuée en été, elle n’est désormais réalisée qu’à l’automne, (sauf raisons de sécurité) limitant ainsi les dommages causés aux espèces végétales et animales par dérangement ou destruction de leur biotope.


dossier

3 000 km de rivières et de ruisseaux et plusieurs affluents importants (Vienne, Indre, Cher) se donnent rendez-vous avec le fleuve royal qu’est la Loire. La préservation de ce patrimoine est essentielle. Pour ce faire, un inventaire des zones humides a été réalisé. Il a permis d’en repérer 500. Tout doit être mis en œuvre pour protéger ces espaces qui jouent un rôle fondamental dans la régulation de l’eau. Véritables éponges, elles absorbent le surplus en hiver pour le restituer en été. En outre, elles permettent la vie à de très nombreuses espèces animales et végétales. Pour sauvegarder ces zones humides, le Conseil général agit en tant que gestionnaire de plusieurs d’entre-elles d’intérêt départemental, classées en Espaces Naturels Sensibles comme par exemple les sites du Louroux et du Bois Chétif, mais aussi en donnant des aides aux collectivités. Il participe également à la restauration durable des rivières apportant une assistance technique et financière aux structures intercommunales qui gèrent les rivières (28 structures ont cette compétence en Indre et Loire). Le Département a mis en place une cellule ASTER (Assistance et Suivi Technique pour l’Eau et les Rivières) dont la mission est de coordonner

Le laboratoire de touraine à votre service L’étude de la qualité de l’eau est une des missions importantes du laboratoire de Touraine. Ces analyses de pointe (microbiologie et physico-chimie) préviennent l’homme et son environnement direct en cas de danger (bactéries, virus… mais aussi résidus chimiques). Les ingénieurs surveillent les cours d’eau avec des prélèvements réguliers (six mesures par an) sur les rivières du Département. Ces missions permettent d’assurer une bonne qualité de l’eau, de préserver l’écosystème des rivières avec le suivi des eaux usées et de mesurer la pollution des cours d’eau. Particuliers, vous pouvez faire analyser votre eau (de puits, du robinet, étangs…) auprès du Laboratoire de Touraine. Laboratoire de Touraine. Tél. : 02 47 29 44 44 www.laboratoiredetouraine.fr les actions en faveur des milieux aquatiques au niveau départemental pour répondre avec le plus de cohérence possible aux besoins des collectivités locales. L’objectif de cette action est de contribuer à atteindre le bon état des eaux d’ici 2015 fixé par la Directive européenne Cadre sur l’Eau (DCE).

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Le département protège la nature au quotidien (suite)

Lutter contre les espèces envahissantes Enfin, sauvegarder la nature, c’est aussi lutter contre les espèces envahissantes qui concourent à la perte de biodiversité. Le ragondin est envahissant. Il n’a pas de prédateur et fait des désordres importants dans les digues de cours d’eau notamment. Le Conseil général agit et soutient une association qui finance et coordonne un réseau de piégeurs. Il tente également d’endiguer la jussie jaune, plante très invasive qui empêche le développement des autres espèces. Le termite apparenté à une espèce envahissante, se propage préférentiellement le long des voies de chemin de fer et dévorent le bois. Il peut être la cause d’importantes dégradations du bâti. Le Conseil général finance le traitement des maisons touchées. Qu’on se le dise, en Indre-et-Loire, la nature est sous haute protection !

* La politique de préservation des ENS est financée par une taxe, la Taxe départementale des espaces naturels sensibles (TDENS) qui est prélevée sur les permis de construire.

12


dossier

en chiffres… 1,7 M€ consacrés aux

Espaces naturels sensibles. Ce budget est financé par la Taxe départementale sur les Espaces naturels sensibles (TDENS).

7,6 M€

c’est le budget du Conseil général en matière d’environnement et de développement durable en 2010.

45 sites classés ENS en Indreet-Loire soit 1 320 hectares.

500

zones humides ont été répertoriées dans le département (étude 2006).

déchets ménagers : on révise en 2010

3 000 km

Réduire les déchets à la source et traiter mieux L’année dernière, le Conseil général a mis en place des réunions publiques où professionnels, élus locaux et ci-

www.dechetsentouraine.fr

@ www.cg37.fr 13

EN BREF Le département partenaire des associations

x

toyens ont débattu sur les solutions à trouver et à appliquer pour mieux gérer nos déchets en Indre-et-Loire. Un livre blanc va être publié. La procédure de révision du PEDMA sera lancée cette année. Dans un premier temps, elle va permettre de mettre à jour les données sur les déchets ménagers, tant du point de vue quantitatif que qualitatif en Indre-et-Loire. Elle va ensuite fixer les perspectives d’évolution : moyens à mettre en œuvre pour réduire les déchets à la source, les traiter mieux et adapter les installations d’élimination et de traitement sur le département.

de déchets ménagers collectés par an.

x

P

our les collectivités, le Conseil général apporte son soutien aux projets d’équipements pour la collecte sélective et le traitement des déchets. La loi du 13 août 2004, a confié au Département l’élaboration et le suivi du Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PEDMA). Pour trouver des solutions durables, le PEDMA doit être aujourd’hui révisé. Ce plan définit l’organisation de la collecte et du traitement des déchets. La dernière modification du PEDMA date de 2004.

316 000 tonnes

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

La production des déchets augmente en indre-et-Loire : en 2007, on atteignait 316 000 tonnes de poubelles (537 kilos de déchets ménagers par tourangeau/an). Malgré cette hausse, les efforts sont sensibles. on recycle plus et mieux.

de cours d’eau à surveiller. 48 stations de mesure de l’eau (6 mesures par an).

Le Conseil général a mis en place une convention avec sept associations qui œuvrent pour la préservation et la valorisation des espaces naturels auprès du public : le Conservatoire du patrimoine naturel de la région Centre, le CPIE Touraine Val de Loire, la Maison de Loire d’Indre-etLoire, Couleurs sauvages, L’arbre voyageur, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et la Société d'étude, de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (SEPANT).


CONSEIL GENERAL EN ACTION

CONSEIL GENERAL EN ACTION

Education

Un internat au collège La Bruyère

CONSEIL

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

N

ous avons 8 000 places à créer, c’est un sacré challenge, mais si nous groupons nos forces nous devrions y arriver”. Martine Ramond représentante du Ministère de L’éducation nationale est venue appuyer le projet d’un internat d’excellence au collège. Ce projet s'adresse à des collégiens motivés qui ne bénéficient pas d'un environnement favorable pour réussir leurs études. Pour atteindre cet objectif, l’État soutiendra les collectivités locales à hauteur de 20 à 50 % du coût total des projets. Le Conseil général d’Indre-et-Loire en aura bien besoin pour mener les travaux dans l’établissement tourangeau. “Nous avons choisi le collège la Bruyère afin de revitaliser cet éta-

blissement et de renforcer la mixité sociale”, explique Claude Roiron, Présidente du Conseil général d’Indre-et-Loire. 36 places dans un bâtiment réhabilité L’Internat devrait voir le jour à la rentrée 2011. Il proposera 36 places mixtes permettant d’accueillir 20 garçons et 16 filles. Le bâtiment entièrement réhabilité prévoit des chambres pour 3 ou 4 élèves avec douches et toilettes. Le coût des travaux est estimé à 2 M€. Un investissement conséquent pour le Conseil général qui a fait de la rénovation et du confort des établissements une priorité. Il a pour mission l’entretien des 56 collèges publics d’Indre-et-Loire.

Collège en culture

Un projet à suivre

F

avoriser la découverte d’un langage artistique, aborder la pratique d’un art, c’est permettre à l’adolescent de s’initier à des découvertes sensibles, maîtriser différents apprentissages, construire sa personnalité et sa conscience citoyenne. Les années collèges sont certainement les années les plus favorables à cette initiation. Pour encourager cette démarche,

Le Conseil général en partenariat avec l’Inspection académique a conçu une politique d’éducation artistique et culturelle : “Collège en culture”, un nom, un parcours pédagogique, des actions, des moyens pour fédérer et valoriser les productions artistiques et culturelles des collégiens. Quatre manifestations sont déjà programmées dans le cadre de

14

Restauration scolaire

300 couverts à Bléré

La demi-pension du collège du Réflessoir a été inaugurée le 10 mars dernier par Claude Roiron, Présidente du Conseil général et Bernard Mariotte, Vice-président en charge des collèges. Le bâtiment opérationnel depuis la rentrée 2009, comporte une salle de restauration lumineuse, un self fonctionnel, un espace aéré et contemporain. La nouvelle demi-pension du collège de Bléré peut accueillir simultanément 300 élèves. Elle été financée par le Conseil général d’Indre-et-Loire pour un montant de 4 650 000 €.

Poésie

Une première réussie C’est au Prieuré de Saint-Cosme, dans le cadre de la manifestation le « Printemps des poètes » que les collégiens du département étaient invités à lire et à réciter des poèmes. Un exercice qui a permis de les sensibiliser à l’art du poème ! Vous pouvez retrouver une sélection de ces poèmes sur www.cg37.fr

cette action “Opération courts d’écoles” aux Studios du 26 mai au 1er juin, “Artistes en herbe” du 11 au 21 mai, “Eleves en scène” en juin ou encore “Schoralia” qui aura lieu en mai et juin. Ce dispositif nouvellement créé va désormais s’enrichir de propositions nouvelles comme des ateliers musiques actuelles en 2011. Renseignements : 02 47 31 49 24


CONSEIL GENERAL EN ACTION

CONSEIL GENERAL EN ACTION

Routes

La traversée de Port-Boulet est aménagée

CONSEIL ortement gênés par les nui-

F

sances occasionnées par le passage des poids-lourds, les riverains de Port-Boulet sont au-

jourd’hui satisfaits. Chaque jour, 660 poids-lourds référencés (800 à l’horizon 2020) circulent sur la RD 749 (Chinon-Bourgueil) en passant par le village de PortBoulet. Devant ce constat, le Conseil général a engagé des travaux pour aménager la traverse du bourg et réduire les nuisances sonores. Ce projet a été réalisé en concertation avec les riverains. La première tranche a été réalisée à l’été 2009 : reprise de la structure de chaussée,

création d’un carrefour à feux tricolores… La deuxième tranche des travaux en cours de réalisation, bouclera ce programme d’aménagement. Pour information, la particularité de ce chantier consiste en la mise en œuvre d’un enrobé acoustique particulier. Des mesures de bruit ont été réalisées et donnent des résultats à la hauteur des objectifs attendus.

Culture

Exclusif : “Mon cher George, Balzac et Sand” à Saché !

Concert littéraire Une soirée avec George Sand, samedi 24 avril 2010, à 20 h 30 Découvrez l'univers musical de George Sand, de Zingarelli à Rossini, au rythme des lectures de son autobiographie Histoire de ma vie et du roman Béatrix d'Honoré de Balzac. Tarif : 9 euros (tarif réduit 7 euros).

amis. Ils commencent leurs lettres par Cher Dom Mar et Mon cher George.

L’exposition en exclusivité sur facebook ! Retrouvez l’exposition sur le facebook Mon cher George Balzac et Sand. Vous y découvrirez toute la dimension de leur relation, percerez les secrets de leurs échanges disponibles en exclusivité !

15

x x

150 pièces exposées : lettres, bijoux, peintures… L’exposition occupe sept salles du musée, soit environ 300 m2 sur deux étages. Cent cinquante pièces sont présentées  dans cette exposition exclusive : des éditions originales (œuvres d’Honoré de Balzac et de George Sand), des manuscrits (lettres et épreuves corrigées), des estampes (lithographies, bois gravés), des peintures (portraits, paysages), des sculptures et des objets de la vie quotidienne (étui à cigarettes, bijoux de George Sand, matériel d’écriture…).

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

L

es SMS, mail et chat ont supplanté la bonne vieille lettre. Honoré de Balzac et George Sand remettent le courrier au goût du jour avec l’exposition « Mon Cher George  ». Ces deux géants de la littérature française étaient amis. Une amitié complexe mais sincère pendant près de 20 ans. Entre 1831 et 1850, Balzac et Sand se sont rencontrés. Ils ont beaucoup discuté sur leur travail, la condition des écrivains, de la femme… Ils se sont aussi beaucoup écrit. Une correspondance riche. L’exposition Mon cher George, Balzac et Sand vous propose de découvrir cet échange unique entre deux

“Mon cher George, Balzac et Sand” au Musée Balzac jusqu’au 20 juin. Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h. Tarif : 4,50 euros (gratuit jusqu’à 12 ans) - Visite libre Visites guidées. Renseignements et réservations au Musée Balzac à Saché. Tél. : 02 47 26 86 50 museebalzac@cg37.fr www.musee-balzac.fr


CONSEIL GENERAL EN ACTION

CONSEIL GENERAL

Nouveau

Les jardins et cuisines gour

EN ACTION

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

CONSEIL

Candé devient la capitale de la Touraine gourmande. Propriété du Conseil général, c’est un nouveau domaine de Candé qui ouvre ses portes au printemps. Il invite désormais ses visiteurs à découvrir les produits et les savoir-faire du terroir.

I

ci, vous apprendrez à apprécier et à cultiver des légumes oubliés. Bientôt, les productions du verger conservatoire vous permettront de croquer des variétés anciennes. Dans l’Orangerie du château, transformée en boutique, vous trouverez ustensiles de cuisine et de jardinage. Les cuisines du domaine, pour leur part, accueilleront des stages animés par des toques prestigieuses et de jeunes chefs en résidence… Développer le tourisme de terroir Lieu de découverte, d’apprentissage et de transmission, Candé se transforme donc en vitrine de l’art de vivre en Touraine. Ce site est l’expression d’une nouvelle politique de développement touristique mise en

œuvre par le Département. Ce tourisme vert, gourmand et authentique associe le patrimoine, les paysages, les produits du terroir et ses hommes.

herbes aromatiques, fleurs et fruits fourniront aussi les cuisines du domaine. Ces dernières accueilleront cours et stages d’initiation à l’art culinaire dès 2012.

Des jardins de saveurs et de couleurs Conçus comme des conservatoires de variétés anciennes, les potagers de Candé commencent à être aménagés cette année. Les visiteurs pourront bientôt goûter l’arroche rouge répandue au Moyen Âge, l’épinard-fraise qui s’apprécie nature ou en confiture, la bourrache dont les fleurs relèvent omelettes et salades… Sélectionnées également pour leur haute valeur gastronomique, les légumes,

La boutique de l’art de vivre en Touraine Installée dans l’Orangerie du domaine entièrement rénovée, la boutique participe elle aussi à la valorisation des produits et savoirfaire du terroir. Elle proposera des objets, accessoires et saveurs qui symbolisent l’“Art de vivre en Touraine, du potager à la table du château”. Ici, une sélection de manuels de jardinage, graines anciennes ou plantoirs à bulbes côtoiera les meilleurs safrans, miels et

16


mandes du Domaine de Candé Dimanche 25 avril : l’événement gourmand Le rendez-vous des saveurs tourangelles se tiendra le dimanche 25 avril. Le Conseil général, vous invite à son premier marché gourmand dans le cadre magique du domaine de Candé, sur l’esplanade du château. Vous y garnirez vos paniers de rillettes et rillons, foie gras, poire tapée de Rivarennes, nougat de Tours, chèvre de Sainte-Maure ou encore de vins du val de Loire. Pour l’occasion, la fédération des boulangers s’est engagée à vous faire succomber à l’incontournable fouace rabelaisienne ! Infos pratiques Dimanche 25 avril (10 h à 18 h 30). Entrée libre Visite du château à tarif réduit (3 €) Navette Fil Vert au départ de la gare routière de Tours (trajet 1,70 €) Départs 10 h 30 et 14 h/ Retours à 14h30 et 17h30

Du château au domaine Le nouveau visage de Candé s’inscrit dans l’histoire d’un monument ponctuée de transformations successives. À la Renaissance, c’est un pavillon de plaisance édifié sur une forteresse médiévale. Au XIXe siècle, le bâtiment se métamorphose en château néogothique. Ce dernier est entièrement modernisé dans les années 30. En 1974, le

retrouve en effet sa vocation première de domaine agricole. Longtemps, les terres qui entourent le château ont été plantées de vergers, de vignes, de potagers et de prairies vouées à l’élevage.

x x

Bientôt : tout un programme de visites et d’animations Flâner, goûter, découvrir, apprendre, créer… À Candé, Tourangeaux et touristes auront le choix entre la visite du château, la découverte des jardins gourmands, des séances de dégustation.  Les classes créeront des potagers et participeront à des concours d’épouvantails. Les plus grands s’initieront à la gastronomie, à l’art du marquage de pomme ou à la taille des fruitiers. Mais on viendra également à Candé pour cueillir des fruits, assister à des soirées contes ou profiter du programme d’expositions et de colloques. Et dès 2012, le site accueillera de jeunes chefs en résidence de création.

site devient propriété du Conseil général d’Indre-et-Loire qui le rénovera entièrement. Aujourd’hui, Candé renoue avec son histoire. En devenant le haut lieu de l’art de vivre en Touraine, le domaine

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

poires tapées de Touraine. Un peu plus loin, le visiteur passera d’une collection d’ustensiles de cuisine et de sommellerie à un choix unique de créations d’artisans d’art.

Horaires, tarifs et accès du Domaine

Ouverture • 1er avril - 1er novembre : du mercredi au vendredi de 10h30 à 19h ; les samedis, dimanches et jours fériés de 10h30 à 19h30 • 2 janvier - 31 mars : sur réservation Tarifs Plein tarif : 4,5 € - Tarif réduit : 3 € (Groupes à partir de 10 personnes, étudiants, enseignants, invalides) - Gratuit jusqu'à 12 ans Parc : gratuit Accès, 14 km au sud de Tours par la N 10 - commune de Monts Parking gratuit autocars et voitures - aire de pique-nique - restauration et hôtellerie à proximité

17


PRÈS Chinon

Espace Public VOUS départemental : PRES rendez-vous fin 2010 DE CHEZ DE CHEZ

Château-Renault La nouvelle résidence des jeunes travailleurs prend forme

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Claude Roiron, Présidente du Conseil général entourée d’Yves Dauge, Sénateur d’Indre-et-Loire, Jean-Pierre Duvergne, Maire de Chinon et des élus du Conseil général .

L

e premier espace public départemental devrait ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année. Le chantier avance à grands pas, c’est ce qu’ont pu constater la Présidente et les élus du Département entourés de nombreux invités lors de la visite des futurs locaux. Afin de faciliter l’information du public et d’accélérer le traitement des dossiers, le Conseil général a décidé d’installer des antennes dans des villes choisies en raison de leur rayon-

nement géographique. Chinon sera la première avec un espace situé rue des Courances à côté du Territoire de Vie Sociale. Cet espace public fonctionnera comme une permanence pluridisciplinaire : les professionnels pourront renseigner, aider et aiguiller le public dans tous les domaines de compétence de l’institution. Atout supplémentaire, des ordinateurs en libre accès offriront une connexion Internet pour surfer sur le web.

Le chantier du foyer des jeunes travailleurs le “Moulin d’Habert”, mené par Val Touraine Habitat sera terminé au premier trimestre 2011. Le futur bâtiment situé à Château-Renault comportera 15 logements : 10 T1, 4 T2 et 1 T3, construits selon la norme “Bâtiment Basse Consommation”. C’est l’association pour l’habitat des jeunes en pays de Loire Touraine qui aura la gestion des logements tous meublés et faciles d’accès,. Ils donneront droit aux locataires à l’aide personnalisée au logement (APL). Le Conseil général a accordé une subvention de 330 000 euros pour la réalisation de ce projet, dont le coût total est de 1,120 M€. Foyer de jeunes travailleurs le Moulin d’Habert rue Jean Renoir.

Saint Avertin Le Conseil général expliqué aux collégiens

B

ernard Mariotte, Vice-président du Conseil général en charge des collèges était l’invité de FMR, la radio du collège Jules Romains à Saint-Avertin. L’élu s’est prêté au jeu et a répondu aux questions des élèves de 4e. Un exercice d’une demi-heure en direct dans le studio de l’établissement face aux élèves. Au menu, des questions per-

18

tinentes sur la vie du Département et sur son rôle dans la vie des Tourangeaux : A quoi sert le Conseil général ? Que faisiez-vous comme métier avant d’être élu ? Combien gagne un conseiller général ? Les élèves sont repartis satisfaits, avec une meilleure connaissance de cette collectivité qui gère quotidiennement la vie des collèges.


agENda

S’il soutient le sport de haut niveau, le Conseil général promeut également les autres associations sportives comme les ENT. En 2009, le Département a apporté son soutien à hauteur de 13 000 euros.

Sport

Les Enfants de Neptune ont fait des émules

600 nageurs représentés dans toutes les catégories Les “ENT” comme on les surnomme, ont fait leur trou dans le domaine de la natation depuis plus de soixante ans. Crée en 1944, sur les rives du Cher, l’association s’est développée au fil des années. Elle a même fait construire sa propre piscine qui était encore ouverte il y a peu avant que le club ne déménage au centre municipal des Sports. Le nombre des Enfants de Neptune a grimpé avec le temps, au gré des performances des nageurs français : Carron, Plewinski, Esposito, Manaudou, Bernard… La section natation des ENT a atteint les 600 nageurs âgés de 7 à 77 ans. “C’est un bon chiffre car nous sommes uniquement sur la natation

19

x

Le meeting Gilbert Bozon a fait le plein le 21 mars, preuve de la bonne forme de la natation tourangelle.

de course. Nous sommes présents dans toutes les catégories, nous avons une section master et nous participons régulièrement aux Championnats nationaux”, avoue Carol Jonas, Président des ENT depuis deux ans. Numéro 1 dans les années 70 Preuve de la bonne santé de la natation tourangelle, le club vient d’organiser la deuxième édition du meeting Gilbert Bozon, compétition nationale de natation soutenue par le Conseil général, qui a réuni plusieurs milliers de spectateurs au Centre municipal des sports. Mais le club peine à retrouver son niveau d’antan. “Dans les années 70, nous étions numéro un mais actuellement nous sommes le 20e club français, relate Carol Jonas. La dernière nageuse du club sélectionnée pour les jeux olympiques c’était en 2000”. Une certaine Alicia Bozon, la fille de Gilbert. Patience, la relève des Enfants de Neptune arrive. ENT Tours. Tél. : 02 47 20 95 48 – www.abcnatation.com/entours/ et par mail : entours@wanadoo.fr

x

L

es enfants de Neptune ont su préserver l’héritage de Gilbert Bozon. Le vice-champion olympique du 100 m dos à Helsinki (1952) était le plus grand ambassadeur du club de natation tourangeau. Malgré sa disparition en 2007, les Enfants de Neptune sont toujours vaillants.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Le club de natation tourangeau accueille 600 adhérents. Une sacrée performance pour cette association crée en 1944 sur les bords du Cher.


agENda

Événement

Tosca à l’Opéra de Tours C

’est l’évènement de l’année 2010. Tosca se joue à l’Opéra de Tours. Le célèbre opéra de Puccini sera sur scène le 21, 23, 25 et 27 avril prochain. C’est une coproduction Opéra de Tours-Conseil général mise en scène par Gilles Bouillon, directeur du Centre dramatique d’art régional de Tours et sous la direction musicale de Jean-Yves Ossonce. Tosca est un Melodramma en trois actes. Une cantatrice pieuse et un artiste républicain, broyés par la violence et le sadisme rationnel du Baron Scarpia, chef de la

police romaine, bigot et libidineux… Devenu grande réussite de l’opéra italien du début du siècle en son sommet, Tosca est aussi une suite de grands moments de la musique classique : le “Te Deum” grandiose, le “Vissi d’Arte”, l’air “lucevan le stelle”. A ne pas manquer ! Tosca à l’Opéra de Tours. Mercredi 21, vendredi 23 et mardi 27 avril à 20 h. Dimanche 25 avril à 15 h. Tarifs : de 7 € à 56 €. Renseignements et réservations au 02 47 60 20 20 et sur www.operatours.fr

Conférences

Rencontres à l’Hôtel du département

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

U

ne grande première pour le Conseil général d’Indre-et-Loire que la mise en place d’un tout nouveau Cycle de conférences. La saison 2010 réserve de belles surprises au travers d’un programme riche et varié, et d’intervenants prestigieux. La conférence inaugurale se déroulera le 28 avril prochain. Elle sera animée par Patrick Savidan, professeur de philosophie politique à l’université de Poitiers et Président de l’Observatoire des inégalités et portera sur le thème “Diversité et unité en république”. Le 11 juin avec Raymond Au-

brac, ancien résistant, accompagné de Guy Krivopissko, directeur du Musée de la résistance Nationale de Champigny-sur-Marne, nous évoquerons l’héritage de la résistance dans la construction républicaine d’après guerre. Une initiative citoyenne visant à instruire comme à faire naître le dialogue entre spécialistes et esprits curieux… Conférence le 28 avril, 19 mai et 9 juin de 18 h à 19 h 30. Le 11 juin à 14 h 30. A l'Hôtel du Département à Tours. Entrée libre. La liste des conférences sur www.cg37.fr

Visites à déguster

Poésies modernes

R

abelais, père du Slam ? Voilà une idée originale. La rythmique de sa langue, listes en cascade et jeux de mots truculents, trouvent écho dans l’expression poétique moderne. Cinq slameurs et performeurs se succèdent dans un “flot”. Venez écouter les textes de ces “Pirates primates”, nouveaux poètes de la langue française et découvrez le plaisir de surfer sur les mots. Les artistes rendent hommage au père de Gargantua en donnant au public lecture

20

des ses meilleures jongleries verbales et créent leur interprétation du jour. La scène est ouverte à tous les poètes présents ! À l’issue du spectacle, une dégustation de vin et fouaces de La Devinière est offerte au public. “Visites à déguster” le 2 mai, à 11 h, 15 h 30 et 16 h 30. Tarif : 7 € (gratuit pour les moins de 12 ans). Réservation conseillée au Musée Rabelais 02 47 95 91 18. museerabelais@cg37.fr


agENda

Exposition

“a table au Moyen age” au Château de Langeais

C

omment mangeaient nos ancêtres ? Quel étaient les us et coutumes à l’époque médiévale ? Des questions qui trouvent des réponses dans l’exposition “A table au Moyen Age” à partir du 15 avril au Château de Langeais. Cette exposition présentera les pratiques culinaires et les manières de table de la société médiévale. La cuisine n’est pas grasse mais soulignée de sauces aigres-douces légères. Les manières ne sont pas rudes et grossières : elles sont raffinées : on rince les doigts avant les repas dans des bassins au décor délicat. On

pense que l’on s’empiffre à la table du seigneur, mais certains plats étaient présentés uniquement pour être admirés ! “A table au Moyen Âge” permet de découvrir les aliments, les secrets de préparation, le déroulement des banquets grâce aux manuscrits, ustensiles, reconstitutions fidèles de plats et dévoile un art qui flattait aussi bien les papilles que les yeux. A consommer sans modération ! “A table au Moyen-âge” au Château de Langeais du 15 avril au 15 août. Renseignements au 02 47 96 72 60 et sur www.chateau-de-langeais.com

Calligraphies

Hassan Massoudy à la Cité royale de Loches

Hassan Massoudy a crée son propre style : il a introduit la couleur dans cet art traditionnellement réalisé en noir. L’artiste calligraphie les poèmes de grands auteurs. A lire et à apprécier.

art contemporain

“Random Rhizom” à l’Hôtel goüin H

uit étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux-arts de Tours sont partis en immersion totale à New Delhi en Inde. Marine Cariou, Silm Cheltout, Lucille Dumont, Agnès Eymond, Pauline Gaudry, Marine Léauté, Pauline Moreau et Emilie Pineau ont travaillé avec les artisans et industriels locaux. Puis ils ont conçu et réalisé un projet d’exposition sur le quotidien indien. Les étudiants ont

revisité leur histoire de l’art du XXe siècle. Ce projet a été présenté dans le contexte du festival Bonjour India en décembre 2009 dans les jardins de l’Alliance française. En France, ces travaux sont présentés aux Tourangeaux à l’hôtel Goüin du 29 avril au 9 mai 2010. Exposition Random Rhizom à l’Hôtel Goüin du 29 avril au 9 mai, ouvert de 10 h à 18 h (fermé le 1er mai).

21

x

Exposition “Je ne sais qu’aimer” du 24 avril au 2 août à la Cité royale de Loches. Renseignements au 02 47 59 01 32 ; chateauloches@cg37.fr Tarif : 7 € et 4,5 € (prix d’entrée du monument).

x

près un succès populaire au Prieuré de Saint-Cosme, l’exposition “Je ne sais qu’aimer” parcourt tout le département. Elle s’installe à la cité royale de Loches à partir du 24 avril et jusqu’au 24 août. Cette exposition propose au public des calligraphies d’Hassan Massoudy, célèbre calligraphe d’origine irakienne. L’artiste a étudié les beaux-arts avant de se mettre à la calligraphie arabe. Après avoir observé les autres artistes,

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

A


CaLENdRIER 17 avril Joué-lès-Tours

COURSE a PIEd. 23 e édition des Foulées jocondiennes Les Foulées Jocondiennes sont de retour à l’occasion de leur 23e édition. Cette course sur route organisée par le Joué Athlétic Club s’adresse à tous les coureurs qui veulent se dépenser sur des distances de 1,2 à 10 km. Plus de 450 participants sont attendus à ce rendez-vous annuel. Les foulées jocondiennes, le samedi 17 avril 2010, à partir de 17 h 15, Groupe scolaire St-Gatien, 107 rue de la Douzillière à Joué-lès-Tours. Contact : 02 47 53 83 92 et joueac.athletisme@wanadoo.fr

THEaTRE. Monoxyde de carbone au Plessis théâtres 22 et 23 avril La Riche

Le roman “La cloche de détresse” de Sylvia Plath est à l’origine de ce spectacle crée au Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone. Dans l’Amérique des années 50, une jeune femme lutte pour devenir écrivain Sa vie bascule : tentative de suicide, électrochocs, guérisons, rechutes... Monoxyde de carbone au Plessis théâtres à La Riche. Le jeudi 22 avril apéro-théâtre à 19 h. Le vendredi 23 avril dîner-théâtre à 20 h. Renseignements au 02 47 38 29 29.

SPORT NaTURE. 7e édition du Raid Tours’n aventure 25 avril Vouvray

Les amateurs de sensations fortes vont être servis ! Le Tours’n aventure fête sa 7e édition avec au programme du VTT, de l’escalade, du canoë, de la course d’orientation. Trois parcours sont ouverts aux équipes de deux participants : 20, 60 et 90 km. De quoi se dépenser en toute liberté. 7e raid Tours’n aventure, le 25 avril à Vouvray. Renseignements au 06 12 23 28 78 www.toursnaventure.com

MaRaTHON. 42,195 km à pied… ça use les souliers 25 avril

COURSE. 6 heures de roller 25 avril Ballan-Miré

x

x

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

Azay-le-Rideau

L’épreuve mythique de la course à pied s’annonce à Azay-le-Rideau. 42,195 km pour les téméraires coureurs qui s’élanceront du Château d’Azayle-Rideau pour suivre Cheillé, Rivarennes, Bréhémont, Rigny, Lignières avec une arrivée en centre-ville d’Azay-le-Rideau. Une course de 11 km Pomme Poire est aussi programmée. Le Dimanche 25 avril 2010, 8 h 30 pour le marathon et 8 h 45 pour la course Pomme Poire. Contacts : 02 47 45 31 13 ou 06 08 28 59 77 azaymarathon@wanadoo.fr.

L’association Ballan sur Roulettes organise les 6 heures de roller. Ce rendez-vous des férus de roller et de glisse urbaine se déroule le 25 avril dans les rues de Ballan-Miré. Cette course en roller par équipe devrait accueillir 400 participants. Alors roulez jeunesse ! 6 h de roller à Ballan-Miré, le dimanche 25 avril 2010, entre 10 h et 16 h. Renseignements au 02 38 65 52 11 et par mail ballansurroulettes@yahoo.fr

JEUNE PUBLIC. du vent et jeux de billes 25 avril Saint-Christophesur-le-Nais

La compagnie du Rien l’Envolée propose ce spectacle à destination des enfants. Pas de règles sociales établies, leur règle de vie est le jeu. Dans un espace intime à l’univers forain, les comédiens enchaînent les situations en jonglant et dansant au gré de l’apesanteur. Cette pièce s’adresse à un jeune public (à partir de 2 ans). Dimanche 25 avril à 17 h à la salle des fêtes de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Renseignements : 02 47 24 46 50.

THEaTRE. Le Jeu de l’amour et du hasard 27 avril Montlouis

Le Jeu de l’amour et du hasard, un grand classique du théâtre français. Dans cette pièce, Marivaux met à nu le jeu du désir, dépouillé de toute concession romanesque. C’est du théâtre pur, dit Louis Jouvet. Du pur théâtre. Un diamant. L’amour et le hasard, agents de désordre, créent du jeu dans une mécanique implacable et presque abstraite. On rit des valets avec le rire des maîtres, des maîtres avec le rire d’Arlequin, de tous avec le rire des meneurs de jeu. Le Jeu de l’amour et du hasard, le mardi 27 avril à l’Espace Ligeria à 20 h 30 mise en scène de Gilles Bouillon. Tarif 2€. Renseignements au 02 47 50 95 22.

22


TRIBUNE LIBRE

Esprit printanier groupe de la majorité “Un nouveau souffle pour la Touraine” Ce printemps d’élections est riche d’enseignements : nos concitoyens ont manifesté leur attachement à la préservation de l’environnement naturel, mais aussi social et économique. Nous maintenons qu’il n’y a pas de territoires durables sans formes de solidarités locales et nationales. Or, les choix faits au niveau national compromettent ces solidarités. La droite gouvernementale, approuvée par la minorité départementale laisse éclater ses contradictions : déclarations théoriques de réaliser un développement durable, alors que dans les faits, c’est un étouffement financier de nos collectivités locales qui le mettent en pratique. Pour nous ce développement passe par : • la localisation de l’emploi ; • l’insertion professionnelle des plus fragiles ; • une agriculture respectueuse ; • la préservation des espaces naturels et la qualité de l’eau ; • la construction d’habitats économes pour l’environnement et l’habitant; • l’organisation de transports collectifs efficaces pour tous. Jamais nous ne désarmons. Nous persévérons à faire vivre cet idéal républicain d’un territoire durable et solidaire Claude-Pierre Chauveau Président du groupe “Un nouveau souffle pour la Touraine”.

La politique du logement : une mise en œuvre conjointe par le Conseil général et l’agglomération

x

Philippe Le Breton, Président du groupe, Conseiller général de Joué Sud Marie-Dominique Boisseau, Conseillère générale de Joué Nord Alain Michel, Conseiller général de Ballan-Miré

x

Le magazine de mars était consacré à la politique du logement qu’accompagne le Conseil général. Cette politique est mise en œuvre en Indre-et-Loire par Tour(s)plus sur l’agglomération et par le Conseil général sur le département. Chacune reçoit de l’Etat une dotation de crédits pour les aides à la pierre (construction de logements sociaux et, via l’Agence Nationale de l’Habitat, réhabilitation du parc privé) et complète ces dotations par des subventions financées sur leur budget propre. En outre, le département perçoit de l’Etat le Fonds de Solidarité Logement que le Conseil général gère directement et abonde pour environ 10%. Il s’agit là d’aides aux personnes, véritable outil d’insertion, dans le droit fil des compétences du Conseil général. Pour les aides à la pierre financées en propre par le département, l’agglomération en bénéficie uniquement pour les “logements d’insertion” et, dans le parc privé, pour l’adaptation au besoin des handicapés. La complémentarité entre le département et l’agglomération est en ce domaine très utile, contredisant ainsi celles et ceux qui souhaitent les opposer.

C’est en TOURAINE Le magazine du Conseil général d’Indre-et-Loire Numéro 81 Avril 2010

groupe “Libres à gauche”

Environnement… du discours à la réalité.

groupe de l’opposition “Rassemblement pour la Touraine”

L’environnement est un enjeu quotidien pour chacun d’entre nous, c’est peut-être une mode mais aussi un véritable défit et du discours à la méthode il y a un grand pas à franchir. Aussi le Conseil Général a engagé un effort important pour améliorer les réseaux de transport en commun fil vert malheureusement avec un taux de remplissage en baisse et une hausse du prix payé par les scolaires qui est annoncée de l’ordre de 20 à 30 % : où est la cohérence ? Le traitement des déchets est un véritable enjeu de société qui passe avant tout par la valorisation qui devrait être notre seule priorité. Il est surprenant de voir que le seul projet d’incinérateur est porté par un élu socialiste… du discours à la réalité il reste aussi un long chemin à parcourir. Il faut réduire les sources de pollution générées par l’agriculture, l’industrie mais aussi les rejets d’eau usée de chacun d’entre nous. Le Conseil Général avait une véritable politique tout azimut pour améliorer la qualité de l’eau dans notre département. Les moyens consacrés à cette politique se sont réduits comme peau de chagrin. Là aussi du discours à la réalité la vérité n’est pas au rendez-vous. Sans oublier ce magazine du Conseil Général « C’est en Touraine » qui arrive maintenant tous les mois dans vos boîtes aux lettres multipliant par trois les besoins de papier et d’arbres abattus. Mais la propagande n’a pas de prix quand on n’a pas confiance dans la presse régionale et que la réalité est bien éloignée du discours. Pierre Louault, Président du groupe “Rassemblement Pour la Touraine”

23


EnTouraine81  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you