Issuu on Google+

Septembre 2013 Newsletter 2013-09

CFE CGC

CCI-LEAKS

Celles et ceux qui étaient habitués à nous lire n’auront pas manqué de remarquer que notre newsletter a conservé sa forme, mais a changé de nom en juillet. En hommage à tous ceux qui se sont fait massacrer ces derniers temps pour avoir révélé des vérités gênantes, la newsletter s’appelle désormais CFE CGC CCICCI-LEAKS., et le blog est adapté.

La délégation des Présidents en CPN se ridiculise : Elle annule la CPN du 17 IX qu’elle a elle-même provoquée Ce 17 septembre devait se tenir une CPN tres termes, faire adopter de nouvelles rèextraordinaire, provoquée par la délégation gles de fonctionnement de la CPN, sur meen CPN des présidents de CCI. sure, pour se débarrasser de plusieurs membres de la délégation CFE CGC, CGC dont la Au menu, vous vous en doutez: faire passer Présidente. les mesures et mises en chantier qu’ils souhaitent, en 2 catégories . Mais rien n’a marché comme prévu en réunion préparatoire, face au front, enfin uni, 1/ des mines antipersonnel : un nouveau de tous les syndicats. motif de licenciement low cost pour refus de mobilité géographique forcée au sein des Plutôt qu’édicter de nouvelles règles de régions (avant de le décliner sur la France fonctionnement ciblées contre quelques entière). Du télétravail ( pas net). Ouvrir un personnes, mais sans aucun intérêt pour chantier de « modernisation » du statut les salariés des CCI, la CFE CGC a demandé (nous aligner sur le pire du privé et du pu- à ce que le Code du Commerce et autres blic). Mises à la retraite forcées dès 65 ans. textes soient d’abord appliqués par les préLe titre 3 des enseignants (au contenu en- sidents. La réponse du chef de la délégation core mystérieux)… des présidents a été sidérante : « la loi est fausse » ! 2/ des mines antipersonnelles… En d’au-

Un nouveau concept est donc né ! Après 3 heures de ferraillage sur ce genre de futilités, rien n’était donc prêt en vue de la CPN du 17 IX. Un « calendrier de travail » à marche forcée a du être élaboré pour la fin de l’année 2013 sur ces thèmes qui plaisent tant aux présidents et qui nous inquiètent. Une réunion complémentaire a été proposée le vendredi, reportée elle même à lundi veille de CPN. A l’issue de cette réunion a été annoncée carrément la demande d’annulation de la CPN par ces mêmes présidents qui l’avaient provoquée ! Salariés, vous pouvez toujours vous consoler : quand les présidents ferraillent ainsi, ils ne peuvent pas faire passer leurs mesures pour faire reculer nos conditions de travail.

Le gouvernement veut prélever les bénéfices thésaurisés des CCI: les présidents veulent se venger sur les salariés Au printemps dernier a été publié le rapport Queyranne sur les CCI. Il est public (téléchargez le sur notre blog). Il est édifiant… Depuis plusieurs années, des présidents de CCI ont augmenté la pression fiscale sur les entreprises pour générer davantage de ressources à leurs CCI. Quoi de plus normal, pour des chantres du faux libéralisme, dont la doctrine est: charité bien ordonnée commence d’abord envers soi même. A qui a profité cette ressource ? Sûrement pas aux salariés, tout au plus à quelques courtisans ! La masse salariale recule, et chacun connait ses augmentations… La hausse de la pression fiscale s’est traduite par une augmentation des bénéfices, qui n’ont pas été réinvestis, donc du cash dans de nombreuses CCI. Ce que nous avions eu tout loisir de constater et déplorer dans nos CCI respectives, sans pouvoir le consolider au niveau national, faute d’accès aux données !

2007 à 2011, en augmentation, en pleine crise économique.

Suite logique pour un gouvernement ruiné face à une « fortune immense, ou une immense fortune », comme se questionnait déjà Talleyrand : le gouvernement en difficulté veut récupérer cet argent accumulé, et baisser la pression fiscale, pour laisser le seul néces900 Millions de bénéfices ont donc été dégagés par les CCI de saire aux CCI.


CFE-CGC, 59 rue du Rocher 75008 Paris

http://cfecgchttp://cfecgc-cci.blogspot.fr/ Comment réagissent alors nos présidents sources fiscales ». Il est envisagé d’augmencontrariés ? Vont-ils développer d’autres ter les cotisations à la caisse chômage. ressources par l’innovation ? Non, le perEn d’autres termes, une vague de licenciesonnel sera puni ! ments « boursiers » se prépare… prépare Sans auDes signaux sans équivoque nous parvien- cun fondement financier !!! Pire que dans le nent, inquiétants : « la stratégie RH doit privé, car ici, il n’y aucune raison de dégaêtre étroitement liée à la baisse des res-

ger des bénéfices sur le dos des salariés et des entreprises pour les stériliser. Quant aux économies sur le fonctionnement des CCI, il y a tant de pistes à privilégier autres que le personnel générateur de ces bénéfices : berlines allemandes, petits fours, luxueux séminaires, et tutti quanti….

CCI : ruée sur l’immobilier pour claquer le cash Dans la foulée du rapport Queyranne, où les CCI se sont fait gauler à thésauriser des bénéfices, comment planquer le cash pour ne pas se le faire piquer par le gouvernement ???

Telle n’est pas la solution retenue, on s’en professionnels existants. D’autres en cherdoute. chent activement, et vont signer.

L’opportunité immédiate et peu risquée de réaliser un investissement se trouve bien entendu dans l’immobilier. Nous leur suggérons d’abord de distribuer Nous savons que certaines CCI viennent aux salariés la part qui leur est spoliée de- d’acquérir sans emprunt des immobiliers puis des années…

Reste la piste de la construction de bâtiments, qui arrange tant les entreprises du BTP, mais cette voie est plus longue dans ce contexte d’urgence qui conduit donc à privilégier l’acquisition d’existant.

Par tous ces comportements, de nombreux présidents de CCI mettent en péril la crédibilité du réseau consulaire, et donc nos emplois. CFE CGC invite la délégation des présidents de CCI à enfin se montrer à la hauteur des enjeux actuels, et de leur responsabilité sociale. Premier bilan des fusions à tout va des Ecoles de Commerce : les fusionnées reculent dans les classements internationaux !!! Le monde des Ecoles de Commerce et de Management est en ébullition depuis quelques années. La course folle à une taille critique supposée, en contexte d’internationalisation. Des fusions entre elles, pour grossir à tout prix et faire croire que plus grosses, elles en seront meilleures.

Des externalisations de CCI, vers des associations, où la CCI reste gérante de fait: le seul objectif est de sabrer le statut au personnel pour des conditions encore pires. pires Ces fusions étaient-elles pertinentes ? Les études académiques sur les fusions d’entreprise sont généralement sceptiques sur les gains que l’on peut en retirer. La

plupart sont des échecs, car elles ne sont là que pour flatter l’égo des dirigeants. Les Ecoles de Commerce confirment la règle. Le dernier classement international publié par le Financial Times indique que les Ecoles ayant fusionné ont reculé cette année !!!

La communication vers vous a été muselée par des présidents d’une autre époque, nous avons les pires difficultés à vous diffuser les informations. Alors n’oubliez pas d’aller vers nos blogs, nationaux et régionaux, et installez l’alerte http://cfecgc-cci.blogspot.com/ qui vous avertit de toute l’actualité


2013 09 cci leaks national