Issuu on Google+

Bilan 4pages v3:Mise en page 1 22/09/10 18:16 Page2

ÉLECTIONS AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L A POSTE 16 NOVEMBRE 2010

! Z E T VO

r i n e v a n U

e l b m e s en

crédits photos : Eric Guffroy

T D F C a l c e v a

www.cfdtlaposte.org


Bilan 4pages v3:Mise en page 1 22/09/10 18:16 Page3

Être le relais de l’opinion des postiers en faisant des propositions sur les grands dossiers présentés en conseil d’administration, telle est l’ambition portée par les élus CFDT qui se sont succédés au Conseil d’administration. Ce document se propose de faire un rapide mais non exhaustif tour d’horizon des points abordés par la CFDT depuis le dernier renouvellement des élus salariés en 2005. Les citations sont extraites de la publication de l’administrateur CFDT “l’avenir pour tous”.

Une métierisation deraisonnable Pour la CFDT, les divergences de résultats et d’intérêts entre les métiers sont porteuses de risques forts et peuvent être mortifères pour l’avenir de La Poste dont les deux fon“L’avenir pour tous” décembre 2005 dements sont le réseau de Le maintien d’un groupe multi-métiers intégré distribution à domicile et le est un fait mais l’unité autour d’une maison réseau de points de mère forte a souffert d’une métiérisation contact. C’est l’utilité sodéraisonnée et donc déraisonnable. ciale et économique de ces Cette métiérisation a affaibli les coopérations deux réseaux qui justifient et les synergies nécessaires, les élus et les clients La Poste. Tout doit être fait peuvent en être désorientés, elle a réduit à pour les renforcer, les dévepresque rien les passerelles entre les métiers, lopper, les moderniser, les les personnels se demandent s’ils font encore rendre plus efficaces. Or, la partie d’une seule et même maison.” métiérisation extrême peut conduire chaque métier à privilégier sa propre rentabilité et sa propre existence au détriment des deux réseaux, sans lesquels ces métiers n’ont pourtant aucune raison d’être. Il est temps de retrouver un juste équilibre.

Concurrence et missions de service public Pour la CFDT, les divergences de résultats et d’intérêts entre les métiers sont porteuses de risques forts et peuvent être mortifères pour l’avenir de La Poste dont les deux fondements sont le réseau de distribution à domicile et le réseau de points de contact. C’est l’utilité sociale et “L’avenir pour tous” mars 2006 économique de Appliquer au secteur postal européen les mêmes ces deux réseaux modes de régulation qu’aux télécommunications qui justifient La est une erreur majeure. En effet, le marché postal Poste. Tout doit est très différent de celui des télécoms. Il est mature, être fait pour les en croissance faible voir même dans certains pays renforcer, les déveen recul. Il fait face à des technologies de lopper, les modersubstitution. C’est aussi une industrie de niser, les rendre main-d’œuvre marquée par l’absence d’une régulation plus efficaces. sociale homogène, la concurrence en sera Or, la métiérisad’autant plus rude.” tion extrême peut conduire chaque métier à privilégier sa propre rentabilité et sa propre existence au détriment des deux réseaux, sans lesquels ces métiers n’ont pourtant aucune raison d’être. Il est temps de retrouver un juste équilibre.

Une stratégie de croissance nécessaire Oui il faut regarder la réalité en face ! Non il ne faut pas saper le contrat social! La CFDT rejette toute autre solution que la négociation car cela reviendrait à briser le contrat social qui lie La Poste et les postiers. Pas question d’accepter par exemple le retour à la précarité de l’emploi…Pas question non plus d’en rabattre sur la qualité due à nos clients.

“L’avenir pour tous” mars 2006

Il faut combattre la libéralisation comme si elle n’était pas programmée, mais s’y préparer comme si elle était inéluctable. C’est la seule façon de faire face aux défis lancés au métier courrier et de préparer l’avenir. Le statu quo est impossible, la ligne Maginot inefficace, il reste une option : anticiper. C’est le meilleur moyen de prendre des positions solides et à un coût encore raisonnable. Une stratégie de développement est nécessaire pour garantir et de l’activité et des emplois. Pour ce faire, l’objectif doit être de sécuriser le chiffre d’affaires, les volumes, le portefeuille clients, la marge bénéficiaire.”


Bilan 4pages v3:Mise en page 1 22/09/10 18:16 Page4

La baisse des volumes au courrier Le courrier est à la croisée des chemins. Depuis toujours, il alimente positivement les comptes de La Poste. Les évolutions technologiques et les changements d’habitude font que de manière durable ce métier “L’avenir pour tous” août 2009 phare va connaître une décroissance forte de son actiLe facteur appréhende la baisse du vité et de son résultat trafic non pas en volume économique d’exploitation. (-5,5%), mais en volume unitaire La CFDT ne restera pas par objets (- 4,4 %). La tournée l’arme au pied. Pour trouver des facteurs en zone rurale reste des réponses avec les posfortement structurée par le nombre tiers concernés par ces évode km parcourus - jusqu’à plus de 100 lutions, l’action syndicale kilomètres- et par la presse.” devra se déployer du national au local avec des complémentarités encore plus affirmées. La CFDT propose que l’organisation du dialogue social soit renforcée au niveau local avec la création d’une instance de négociation au niveau de chaque établissement.

Les conditions de travail et le stress Il y a très longtemps que la CFDT a alerté l’entreprise sur les risques que font peser certaines organisations du travail sur la santé du personnel bien avant les drames survenus à France Télécom. Aujourd’hui, la question de la santé au travail est au cœur des préoccupations du personnel. La Poste a enfin répondu à notre demande, datant de 2005, d’une négociation santé au travail. Cette négociation vient de se conclure et seules la CFDT et la CGC ont accepté de signer l’accord. Il n’est donc pas valide ! La CFDT contraindra La Poste à mettre en place une politique de santé au travail qui prenne en compte “L’avenir pour tous” mai 2006 la réalité concrète des problèmes dans les Les bons résultats de 2005 sont services. Encore une le fruit des efforts des postiers, fois, la question du toujours au rendez-vous pour dialogue social et de la relever les défis, mais ils sont aussi réelle prise en charge le produit de certaines formes locale des problèmes de souffrance au travail et de stress. rencontrés pour les réRelation clientèle de plus en plus soudre avec les agents prégnante, réorganisations prend tout son sens. permanentes, normes de productivité fluctuantes mais toujours orientées vers le moins en effectifs, règles de promotion vécues comme inadaptées et parfois même injustes, absence de marges de manœuvre locales pour les cadres et directeurs d’établissement tant au courrier qu’au grand public, objectifs commerciaux non négociables ou si peu, absence de perspectives pour tous ceux qui sont confrontés directement aux restructurations, lourdeurs des processus de décision.”

Pacte social et pacte pour l’emploi Garantir l’emploi et la qualité de l’emploi de tous les postiers en refusant la flexibilité du contrat de travail constitue l’objectif de la CFDT. L’emploi à temps plein est la base du pacte social. C’est un acquis social construit, sans relâche, par la CFDT, malgré le peu d’entrain manifesté par les dirigeants de l’entreprise. La fédération CFDT a mis en place pour ses adhérents le “passeport compétences” qui permet de se projeter dans l’avenir sur des bases d’acquis professionnels objectives.

“L’avenir pour tous” novembre 2008

Il faut mettre en place, par accord, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et d’un observatoire des métiers pour anticiper les évolutions, préparer les personnels et ne pas seulement les accompagner une fois les réorganisations décidées. C'est-à-dire trop tard.”


Bilan 4pages v3:Mise en page 1 22/09/10 18:16 Page1

É Pas de réseau sans banque, pas de banque sans réseau La CFDT a mené une action à l’été 2008 pour empêcher l’explosion du réseau des bureaux de poste en 2 entités. Pour autant, la stratégie mise en place ne crée pas les bases d’un avenir durable pour le réseau. Cette organisation “L’avenir pour tous” octobre 2007 et octobre 2008 n’est pas durablement opérationnelle et ne crée pas la Moins de clients, moins d’activité, moins de bureaux de poste, “communauté d’intérêts et moins d’emplois… Pour la CFDT, il n’y a pas de banque d’objectifs” nécessaire pour sans réseau, et pas de réseau sans banque. L’avenir de ces deux concilier les intérêts de démétiers est commun, au sein d’un groupe postal intégré et multi veloppement de la Banque métiers. Pour le réseau, c’est évident au regard de son activité Postale d’une part et ceux bancaire (conseil et guichets), qui est aussi son principal potentiel du réseau pour bien remplir de croissance. Mais pour la banque, aussi. sa mission de conseil et de “La banque pas comme les autres” ne peut exister que dans service public d’autre part! La Poste. Et “La Banque comme les autres” a besoin d’un réseau, La CFDT revendique la mise et son réseau c’est les bureaux de poste.” en place un pôle recherche développement ayant pour objectif de proposer des pistes de développement pour le réseau comme pour l’ensemble des activités postales.

Le contrat social

Oui à un réseau colis express européen L’activité Colis, à travers COLIPOSTE et les différentes filiales comme EXAPAQ et CHRONOPOST peut être porteuse de croissance et donc d’emplois. Pour autant, les problématiques de conditions de travail demeurent. La course à la sous-traitance, source d’économies pour le groupe, n’est pas acceptable pour la CFDT qui refusera toujours le “moins-disant social” !

“L’avenir pour tous” février 2006

Construire et consolider un réseau intégré en Europe pour développer l’activité, et ce, au service de nos clients est justifié. Cette stratégie a eu pour résultat l’accroissement des ventes à l’international, des résultats économiques et une qualité de service en progression. Elle est utile à la croissance d’un groupe multimétiers, qui demeure le modèle de La Poste.”

crédits photos : Eric Guffroy

Pour la CFDT, les évolutions structurelles mais aussi conjoncturelles (la crise) de l’activité entrainent une nouvelle fois à revoir les organisations du travail. Les propositions de “gré à gré” fleurissent. La CFDT s’engage sans état d’âme à combattre cette dérive qui ne qu’accentuer “L’avenir pour tous” mars 2009 fait la déliquescence du Le rôle des dirigeants de La Poste contrat social pasest d’assurer un avenir durable sée par La Poste à tous les postiers en respectant avec les postiers. les engagements pris et les accords passés tout en négociant un nouveau compromis social. En effet, faire croire aux postiers que ni la crise ni les évolutions du monde postal et bancaire ne les concernent, c’est leur mentir, mais faire supporter aux postiers les suppressions d’emploi, le retour à la précarité de l’emploi ou la détérioration des conditions de travail est tout aussi inacceptable..”

CFDT Communication Conseil Culture 47-49 Avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19 www.cfdtlaposte.org

w


CA élections