Page 81

PORTNAWAK malicieux, mit ses pattes sous la table, se mit à gigoter et... Mais c'est dégueulasse! s'écria Mrouchik.



MOUCHRIK

Mais non attends... Je suis pas hamsterophile! Ça coûte trop cher en sparadrap... Hop! Tiens regarde!



Le petit Edward sortit son téléphone portable et montra ses photos de vacances à Mrouchik. L'étrange élève tourna l'écran du J-Fonne vers Mrouchik.  Alors voilà, dit Edward, c'était l'été dernier. Là, je suis avec les pirates grévistes, ici c'est moi avec Bizounours sur le piton rocheux du Pillât, là c'est moi avec mon père, là moi avec moi ... Et voilà !

En quoi c'est des preuves ça ? J'vois rien d'surprenant.



Attends, répliqua Edward, tu ne sais pas reconnaître un hamster-garou ? Tu ne me reconnais pas sur ces photos ?





A part les poils de ta crête hirsute, nan.

Mais c'est moi Edward Pedobear, la terreur qui fait trembler le monde ! On parle de moi partout !





Ah ouais ? Où ça ?

Après quelques secondes d'hésitation, l'étrange élève dit tout bas à l'oreille de Mrouchik : "4chan". Celui-ci explosa de rire, ce qui réveilla la prof de son cours. Elle hurla à notre pauvre hamster : "Que signifie ce rire sarcastique Mrouchik ?" Il paraît que la meilleure défense c’est l’attaque; aussi, pris de court, Mouchrik répliqua :

 Moi, rire ? Vous croyez que j’ai envie de rire quand je vois la situation géopolitique du proche-orient et l’enlisement des marchés NASDAQ ?

Mouchrik n’avait jamais rien compris aux informations sur TH1 (Télé Hamstérienne 1) mais il aimait la sonorité de tous ces mots compliqués qui donnent l’air intelligent. Légèrement crispé, il espérait que cela perturberait suffisamment la maîtresse pour qu’elle oublie le but premier de son altercation. Euh, hum, oui, c’est pas faux *tousse*", répondit-elle, visiblement désarçonnée par la réplique incongrue. Bref, reprenons ! Je disais donc, il ne faut pas confondre le mètre cube avec le maître cube qui est un éleveur de glaçons sauvages !



Se désintéressant totalement du cours, Mouchrik se tourna de nouveau vers Edward. Bon ok, admettons que tu te transformes en pédobear la nuit, mais dans ce cas tu es un Pédobear-garou et pas un Hamster-garou



 Normalement oui mais bon tu sais, les conventions romanesques je m’en fiche pas mal. Déjà que je brille dans le noir et que l’argent n’a aucun effet sur moi autre que celui de me pousser à me priver de toute dignité pour en acquérir, je ne suis pas à un détail près, dit Edward l’air dédaigneux.

- 81

(42lemag.fr)

-

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement