Page 78

ARTICLE INVITÉ

PORTNAWAK “Coucou, tu veux voir ma bite ?” Outre les réseaux “génériques”, il y a les réseaux de “rencontre”. Meetic par exemple, te permet à toi, lecteur bulgare acnéique et sans emploi, de rencontrer Rachèle, 20 ans, mannequin international qui gagne 12 000€/mois, et de lancer une grande histoire d’amour entre vous (bon en vérité, Rachèle est probablement un éboueur transsexuel brésilien prénommé Jean-Robert, mais l’amour est aveugle, n’est-ce pas ? Sans vouloir dénigrer ce genre de plate-forme (qui ont parfois du succès), il y a une certaine tendance au “Slt, asv lol, tu béz ?”. Et mesdemoiselles (ne vous cachez pas, je sais que 42 a au moins … 2 lectrices !), si vous n’aimez pas être abordée par ces gros tas mal élevés qui, plus tard, feront des époux plus que parfaits, Adopte Un Mec vous ouvre ses portes ! Repoussant les barrières plus facilement qu’un chariot à l’entrée du Carrefour du coin, AUM vous propose de faire vos courses dans un supermarché. Ajoutez les “produits” (hommes) qui vous intéressent à votre panier, et n’engagez la conversation que s’ils vous paraissent convenables. Plus fort que le Roquefort … heu pardon, que les agences matrimoniales ! (Je me décharge de toute responsabilité en cas de retour négatif si vous essayez de faire la même chose en mettant le vendeur de Carrefour dans votre caddie, non mais sans blague !) J’ai déjà évoqué tout à l’heure Skyblog, qui est la plate-forme bien connue de blogs aux couleurs si éclatantes que même Gilbert Montagnier parvient à les distinguer. Et bien, il existe aussi une espèce de réseau associé, Skyrock, qui permet aux apprentis Balzac (comprenez, les skybloggeurs) de rencontrer d’autres ados pré pubères/émos dans la joie et la bonne humeur. L’idée même de

voir une discussion entre deux kikoolol vous dégoûte ? Passez votre chemin. Maintenant, dirigeons-nous vers une activité bien plus saine. Si tu fais partie de la classe des gens plus âgées, alors cher lecteur, que diraistu de retrouver tous tes anciens camarades de classe ? Oui, les anciens potes que tu pensais avoir perdus de vue. D’ailleurs, il y a aussi le gros boutonneux, la bimbo, le matheux, le type qui fait tout le temps “Ha Ha !”, le fils du chef de la police, le correspondant bavarois, les jumelles chiantes ; tu sais, tous ces gens que tu pensais – et aurais préféré – avoir oublié. Et bien tu peux tous les retrouver sur le réseau social “Copains d’avant” qui te mettra en relation avec tous tes gentils tortionnaires qui te tabassaient à la récré ou avec tes supers anciens potes qui ont vachement mieux réussi que toi dans leur vie. Ensuite, tu pourras déprimer, éventuellement être

- 78

(42lemag.fr)

-

harcelé, ou encore même subir la vengeance de certains anciens camarades qui n’ont pas apprécié ta dernière farce. Oh, et tant que j’y suis, j’aimerais vous faire partager le trailer du prochain blockbuster français : Le Réseau Social (http://www.dailymotion.com/video/xfh 33d_ba-le-reseau-social-m-boublil-gouioui-k-razy-lefred_fun), qui s’inspire évidemment du succès retentissant du film “The Social Network” sur Facebook. Vous l’aurez compris, je reste sceptique sur l’utilité de tels réseaux (bien qu’étant utilisateur de Facebook), qui, malgré un but plutôt honorable consistant à rassembler les gens, tendent finalement à créer plus de situations embarrassantes que de bonnes surprises, surtout qu’elles aspirent plus à créer une ambiance de flicage plus ou moins difficile à contrôler. Sur Facebook, le contrôle des paramètres de confidentialité n’est pas évident, et il est impossible de l’affiner correctement. Ainsi, le mur ne peut pas être masqué partiellement. Ce qui permettrait par exemple d’éviter que les posts de Mamie Suzette, qui vous surnomme “Roudoudouchou”, sur votre Mur, soient visibles par vos collègues/potes. Pourtant, une lumière est apparue récemment, avec l’apparition du projet open-source Diaspora. Le concept ? Un clone libre de Facebook, avec un contrôle total de l’utilisateur sur ses données. Comment est-ce possible ? Diaspora n’est pas un site web, mais un logiciel. Les données que l’utilisateur veut partager sont stockées sur son ordinateur. Pas de données hébergées sur

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement