Page 63

PORTNAWAK

- 16 bourrin, rendez-vous au 9. Si vous voulez jouer la carte de l’humour, rendez-vous au 6. Si vous préférez rentrer chez vous faire des trucs plus intéressants comme jouer à des jeux vidéos ou brosser un poney, vous avez ma bénédiction mais ce sera GAME OVER quand même !

- 14 Excédé, vous empoignez le téléphone et appuyez nerveusement sur le bouton pour décrocher. Prenant un grand coup votre respiration, vous lâchez d’une traite :  "Vous savez l’heure qu’il est ? 8h20 ! A cette heure-là n’importe quel gosse qui va à l’école est justement DANS l’école alors vous allez arrêter d’insister avec votre appel à deux balles ! En plus vous faites partie de ces relous qui laissez sonner un téléphone 500 fois ! Bah oui, sait-on jamais, des fois qu’on ne l’ait pas entendu les 499 fois précédentes !!!!1"

- 15 Assez ri, vous ne pouvez pas laisser votre autorité être sapée de la sorte. Vous vous approchez du bureau de l’élève insultant, bien décidé à utiliser sur lui la technique ninja ancestrale dite du "chacal faisandé des plaines". Vous pointez du doigt un point aléatoire de son bureau et dites, l’air menaçant, "Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?" (par souci de politesse il est possible de dire "Qu’est donc cette maison de passe ?"). Comme prévu, le mécréant ne peut s’empêcher de regarder votre doigt. Profitant de la diversion, vous saisissez l’arrière de son crâne et vous projetez sa tête d’un grand coup sec sur le bureau.

Un blanc de quelques secondes répond à votre cri du cœur puis, une voix rauque se fait entendre à l’autre bout du fil. "Je suis Jean-Raoul Du Krikidéssoule, recteur d’académie ! Passez-moi mon fils immédiatement et croyez-moi, vous allez entendre parler de moi".



Si vous voulez expliquer votre façon de penser à ce recteur qui se croit tout permis, rendez-vous au 16. Si vous préférez faire profil bas et transmettre l’appel, rendez-vous au 18.

- 63

(42lemag.fr)

-

Vous sentez un afflux de rage monter en vous. De quel droit le recteur se permetil de vous parler ainsi ? Le fait d’avoir un poste important lui donne-t-il l’autorisation de perturber votre cours sans que vous ayez votre mot à dire ? Ici, vous êtes le seul maître à bord et ce n’est pas un rond de cuir le cul vissé au chaud dans un fauteuil loin du front qui va vous apprendre la vie !! "Écoutez-moi bien espèce de nase !! Vous avez confondu recteur avec rectal pour essayer de me la mettre profond comme ça ?? Ici c’est mon cours et votre fils n’a pas plus de droits simplement parce que vous ne vous sentez plus péter avec votre minable pouvoir !" hur

HISTOIRE DONT VOUS ÊTES LE HÉROS

L’élève, assommé et le pif en sang, gigote spasmodiquement au sol. Pour faire bonne figure, vous lui donnez deux trois petits coups de pied dans le bide selon une autre technique ninja dite de "la grosse pute du désert". Votre besogne terminée, vous parcourez la classe du regard "Le prochain qui bronche, c’est Bagdad dans ses fesses !". Le silence terrifié des élèves n’est troublé que par une quinte de toux. Une quinte de toux ? Pris d’un terrible doute, vous faites volte-face pour vous retrouver face à face avec le proviseur du Lycée ! Son regard désapprobateur ne laisse pas de place au doute, il a assisté à toute la scène. Dommage, une fois en prison pour "agression sur mineur", c’est dans vos fesses qu’il y aura Bagdad ! GAME OVER.

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement