Page 50

GUIDE DU PETIT ENFOIRÉ

IRL même réservé au lobby des Kippah et puis merde, la bouffe Kacher sans dec'... Le sport ? Non, pas envie de se faire chier, en plus, faut un minimum de talent, comme pour l'invention révolutionnaire ... Il reste donc la musique, c'est pas un si mauvais choix que ça ceci dit. Des gogols comme Booba ont bien réussi à vendre des albums (et un sacré paquet putain :') ), alors si même un mec qui parle encore plus du pif qu'un Luxembourgeois/Liégeois peut le faire, pourquoi pas toi, après tout ?

Deuxième étape : analyse de marché En France, quand on fait de la musique, y a QUE 3 créneaux : trucs pour vieux, David "j'appuie sur un bouton pendant 4 heures" Guetta, ou le magnifique monde de "rabrnbraihiphoptaktaktavubienouquoi ?". Petite analyse vite fait de ces 3 marchés. La zic pour vieux : Gros côté positif, les CD ne sont pas piratés, vu que déjà les quadra savent pas graver un CD, alors ceux qui ont 20-30 ans de plus ... Après, bon, c'est pas forcément un public d'avenir, (bah sont tous morts dans 10 ans hein ...) et y a déjà Frank Michael qui truste tout avec son mouchoir blindé de transpi, fait chier.



Cultive ton look, c'est une des clef du succès !  David Epilepsie Guetta : Lui aussi il a bien blindé son secteur. Tout le créneau de l'épilepsie musicale en France lui est dédié. Dur de s'imposer face à lui. Et puis, franchement, ces t-shirts roses débiles 4 tailles en-dessous, un peu d'estime de soi, merde !

 La "musique" type "rabrnbraihiphoptaktaktavubienouquoi ?" : ce créneau, bien que blindé de nombreuses stars (Seth Gueko, 25G, Diallo, Damien le Bicraveur du 64 et autres Amandine du 38) permet de se lancer relativement facilement. Sachant que le public auquel on s'adresse n'a aucune notion de ce qu'est "de la musique", il suffit de dire de la merde, sur un beat dégueulasse et on se retrouve propulsé sur le devant de la scène parce que "oua put1 tavu lé text 2 malad ?!".

Finalement, le créneau de la casquette, ça peut le faire. Si on analyse ça de façon statistique, ça reste le domaine où il y a le plus d'acheteurs potentiels (et surtout d'acheteurs de merde), capables de diviniser la première bouse que tu produiras "paske lé text y son tro b1 !" et surtout, tu peux sortir une galette daubique par an, ça se vendra comme des petits fours !

Troisième étape : "création" Maintenant qu'on a trouvé la cible, il faut savoir quelle merde infâme on doit créer. Ceci dit, il ne faut pas se tromper, car le secteur de la casquette possède un spectre très étalé, de Seth Gueko à Willy Denzey. On a donc un côté "Hardcore", pas super politiquement correct (donc moins de passages à la télé et moins de

Ose les accessoires, plus il y en a, mieux c'est !

- 50

(42lemag.fr)

-

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement