Page 30

DOSSIER DÉCOUVERTE

BD/COMICS KIPPAH ET GÈNE X

latent, présent de "façon random" chez certaines personnes et déclenchant des aptitudes surhumaines à un moment donné ; les Mutants venaient de naître. Nous sommes donc en face d'un chauve en fauteuil roulant et de 5 ados "spéciaux" qui ont décidé d'apprendre à maîtriser leurs pouvoirs et d'aider le monde (en le sauvant très régulièrement) à partir d'une "École pour Jeunes Surdoués" (c'est la "couverture" choisie par le Prof X pour expliquer le côté spécial de ses "élèves"). Sauver le monde, ça se passe d'ailleurs souvent en emmerdant Magneto (Max Eisenhardt de son nom de naissance), un rescapé des camps de concentration qui sent qu'on veut lui refaire à l'envers parce qu'il est porteur du gène X. Putain d'Histoire ...

Génération X et Génération Y (attention y a une référence où il faut de la vraie intelligence pour comprendre). Arrivent les années 80 et la volonté de faire d'X-Men un titre "worldwide" (parce que bon, se cantonner chez les Gros Sacs, ça va 5 minutes), il faut donc "internationaliser" le bousin, arrivent donc : Colossus, un Russe, mais un gentil, ça se voit, il a pas de barbe.



Diablo, une espèce de diable bleu allemand, accessoirement prêtre (ouais, je sais ça fait très "wat ?").

Les Mutants sont haïs de tous, incompris, hués, chassés, traqués et tués par des hommes étroits d'esprit, tout cela parce qu'ils sont juste "différents", ça vous rappelle rien ?

Petit indice : les noms de famille des auteurs : "Lieber" et "Kurtzberg". Eh ouais, on dirait que ces deux là ont été fortement influencés par certains éléments historiques, en même temps, qui pourrait les en blâmer ? Du coup, les mutants sont réunis et protégés dans un sanctuaire : l'École du Prof Xavier, puis, ils s'émanciperont vers plusieurs "Terres Saintes" : Génosha, l'Astéroïde M et d'autres encore. L'Histoire est décidément un éternel recommencement ...  Tornade, une "déesse" africaine claustro. 

Wolvie, no comment.

Le Hurleur, un irlandais à rouflaquettes, obvious.







Thunderbird, un peau rouge relou.

Sunfire, un niak, bah ouais, y a bien des resto chinois partout, alors bon ...



En fait, ce groupe a été créé pour secourir les X-Men d'origine qui ont été fait prisonniers de l'île vivante Krakoa, mais en fait surtout pour relancer la série et booster les ventes. Les années 80 seront surtout marquées par le début des grandes sagas : Dark Phoenix Saga, Day of Future Past et God Loves Man Kills (qui servira de pitch pour le film XMen 2) pour ne citer que les plus brillantes. Des personnages viennent se greffer sporadiquement Psylocke fap fap fap fap et certains meurent même (comme Thunderbird), mais, c'est surtout le ton plus sérieux que prend la série qui interpelle. La saga Dark Phoenix verra une Jean Grey possédée par l'entité Phoenix (thx cap'tain !) qui va détruire planète après planète, enchaînant les génocides aussi vite que Delarue les rails de poudre blanche (mais nan pas du sucre, tas de nases ...). Il faut aussi mentionner Day of the Future Past, qui est un crossover mythique avec, lui aussi, une forte dose d'Histoire Humaine dedans. D'ailleurs, on trouve régulièrement, aujourd'hui encore, des allusions (voire plus même, comme des histoires qui y sont liées) à cette saga.

Boy scout et (trop de) dérivés Une fois la période "Grandes Sagas" achevée, les X-Men deviendront ce que

Premier "relaunch" de la série avec la nouvelle équipe.

- 30

(42lemag.fr)

-

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement