Page 14

TRUCS ET ASTUCES

JEUX VIDEO

Comment ne pas devenir riche Grâce au jeu vidéo

Ce n'est pas nouveau : le jeu vidéo est aujourd'hui un milieu de nababs. Bien du chemin a été parcouru depuis l'époque où ce secteur était l'affaire d'étudiants du MIT ou de physiciens bricolant des oscilloscopes, et nombre de consoles de jeux sont devenues des phénomènes planétaires brassant des centaines de millions de dollars. Cet article ne leur est pas dédié. A la place on va passer en revue les fails les plus pitoyables de la riche histoire des consoles de jeu, afin de les montrer du doigt et de se moquer d'eux. Oui, c'est mesquin. Mais c'est drôle. Sur ce, bonne lecture, je vous laisse pour aller récupérer les dividendes de mes actions Amstrad.

La 3DO La 3DO est arrivée au milieu des années 90, en cette période bizarre où tout le monde se demandait un peu quelle direction allait prendre le jeu vidéo. En effet, à l'époque il était loin d'être évident que les balbutiements des premiers jeux en 3D constituaient l'avenir, et nombreux sont ceux qui préféraient lorgner vers le cinéma et miser sur la full motion video, qu'ils incorporaient pour un oui ou pour un non dans les jeux de l'époque.

ment aux compagnies classiques comme Nintendo et Sega qui avaient tous les droits sur leurs bébés, la compagnie

Débarquant dans ce contexte assez particulier, la 3DO était plutôt bien partie, avec de très bonnes caractéristiques techniques, d'autant plus que lors de son lancement, les consoles 16 bits représentaient sa principale concurrence, et qu'elle partait avec un line-up plutôt pas trop dégueu, avec The Need for Speed, Super Street Fighter II Turbo ou encore Gex. De plus, elle était basée sur un business plan assez original : contraire-

créatrice de la 3DO se contentait de vendre sa technologie à tout constructeur (Panasonic fut ainsi le principal fabriquant de 3DO) souhaitant l'exploiter. Les royalties devant être payées par les boîtes développant sur 3DO étaient de plus très inférieures à celles imposées par Nintendo et Sega, ce qui en faisait donc, du moins sur le papier, le choix idéal pour y lancer de nouveaux jeux. Mais pour son plus grand malheur, ce fut la 3DO qui fut choisie par les développeurs pour y expérimenter leurs concepts fumeux de films interactifs. Et si sur le papier, leurs idées étaient parfois intéressantes, en pratique ça pouvait en général se résumer en trois mots : de

- 14

(42lemag.fr)

-

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Magazine 42 - Numero 22  

42, le magazine par, pour sur et dans les geeks

Advertisement