Page 155

GESTION TERRITORIALE DANS LA RÉGION DE AYSEN

recevoir une activité économique, cependant celle-ci est dominante notamment sur le littoral. Les zones agricoles, hors forêts et prairies (les cultures maraîchères), n’ont pas une grande représentativité spatiale (environ 4 000 ha pour toute la région). Leur importance est due notamment à l’histoire du peuplement qui les a introduites dans la région (Lopez, 1986). Elles se situent en conséquence dans des espaces frontaliers avec l’Argentine où l’année agricole est plus étendue par rapport au restant de la Région. Les villes et villages ne représentent pas non plus une grande étendue en surface territoriale, cependant il nous paraît indispensable d’expliquer leur localisation pour comprendre l’organisation de l’espace et les dynamiques économiques de la région en fonction des localités. 2. Une première division territoriale, les utilisations des grands espaces naturels L’espace forestier et ses multiples utilisations L’espace forestier occupe 45 % du territoire régional. Selon le cadastre de la forêt régionale (CONAF, 1999), il existe deux types de ressource forestière: - la forêt primitive avec 4,8 millions d’hectares (essentiellement la Lenga, Nothofagus pumulio) et le Coigue de Magallanes (Nothofagus betuloides) qui totalisent 97 % du bois produit dans la région (CONAF, 2005), - les plantations (issues du reboisement de pinus radiata principalement) qui s’étendent sur seulement 31 000 ha. La forêt régionale est soumise actuellement à différentes politiques, que ce soit dans le domaine de la protection ou de la production. Il existe un vaste espace d’intervention tout d’abord sur la forêt publique régionale : la préservation dans les aires naturelles protégées, l’exploitation par les biais de concessions ou la gestion durable, à des fins forestières ponctuelles, de mise en valeur de la flore et de la faune pour le tourisme ou pour la production d’oxygène, c’est-à-dire la forêt comme ressource écologique (Camus, 2003). Le domaine d’action de l’Office de la Forêt (CONAF) reste relativement réduit et son rôle de gestion se limite plutôt à donner un statut à cette forêt (Aires protégées par exemple) ainsi qu’à générer des normes d’extraction. Au vu de l’énorme espace forestier et des capacités logistiques de la CONAF, celui-ci a tendance à mettre en place des mécanismes d’intervention directe (notamment les concessions) réduisant ainsi les possibilités de débats autour de l’utilisation de la forêt. Les espaces naturels sous protection • Les aires protégées Les aires protégées de la région d’Aysén englobent 5 160 728 ha (48,2 % de la surface régionale et 35 % des aires protégées du Chili). Ces aires protégées sont

155

Explorando las Nuevas Fronteras del Turismo. Perspectivas de la investigación en Turismo  

Documento del Centro de Turismo Científico de la Patagonia, sobre este importante ámbito que combina el turismo y las ciencias en Aysén.

Explorando las Nuevas Fronteras del Turismo. Perspectivas de la investigación en Turismo  

Documento del Centro de Turismo Científico de la Patagonia, sobre este importante ámbito que combina el turismo y las ciencias en Aysén.

Advertisement