Issuu on Google+

> JUIN | 2012 CENTREDACCUEIL.NET

Edition n°16 100.000 exemplaires ISSN : 1628 6715 VENTE NON AUTORISÉe

Opinion P. 06

Découvrez la racine des problèmes. Récits P. 07

“Je ne pensais qu’à mourir. ” Conquêtes P. 11

Que faire en attendant ?

Cas réels P. 13

“J’ai tenté le suicide de nombreuses fois.”

La Nature et l’Humanité

Une relation parfaite? Jusqu’à quand resteront-elles ensembles? P. 04


[Sommaire] 4

A la une La nature et l’humanité. Baromètre des Catastrophes

6

Opinion Découvrez la racine des problèmes

8

A propos de nous Des témoignages qui nous donnent du courage pour continuer…

13

Cas réel J’ai tenté le suicide de nombreuses fois.

14

Thérapie de l’amour Les couples se disputent en moyenne 312 fois par année. PRODUIT PAR : Centre d’Accueil DESIGN: Département Graphique Universel E-MAIL: info@centredaccueil.net ADRESSE: 254 Rue du Faubourg St Martin- 75010 Paris TÉL.: 01 53 35 85 12 DISTRIBUTION GRATUITE Tous droits réservés. Aucune partie, même partielle, de cette revue ne pourra être reproduite, copiée ou transmise, électroniquement, manuellement ou à travers quelconque autre manière, sans qu’une permission préalable écrite ait été délivrée par l’entité détentrice des dits droits.

2

a minha

oportunidade


“La persévérance apporte l’équilibre nécessaire pour atteindre de nos objectifs ” Bjf

[Réflexion]

La parabole de la pierre L

e distrait trébuche sur elle… La brute l’utilise comme un projectile. L’entrepreneur, en l’utilisant, a construit. Le paysan, fatigué de la cor vée, fait d’elle un siège pour s’asseoir. Les enfants en font un jouet. Drummond en a fait une poésie. Oui, David a tué Goliath et Michel Ange en a fait sa plus belle sculpture… Et dans tous ces cas, la différence n’est pas dans la pierre mais toujours dans l’homme ! Indépendamment de la taille des « pierres » qui se trouvent dans votre vie, il n’en existe aucune qui ne vous ser ve à grandir spirituellement. Quant à la pierre qui est actuellement sur votre chemin,

Il n’y a pas de “pierre” sur votre chemin qui ne vous permette pas d’en tirer profit pour votre propre croissance.

je suis cer tain que Dieu vous donnera de la sagesse pour que plus tard vous puissiez la regarder avec fier té grâce à l’expérience que vous aurez acquise à travers elle.

Saiba mais em iurd.pt/conquistasfinanceiras JUIN 2012

Le Semeur

3


[A la une] “Comment pourrions-nous vivre sans oxygène ou sans eau, deux éléments sans lesquels nous n’existerions pas, comment pourrions-nous vivre sans ce que nous fournissent le sol et les cours d’eau ?”

La nature et l’humanité.

L

’être humain est né de la nature et comme tel il ne peut vivre sans elle car il fait partie d’elle. Comment pourrions-nous vivre sans oxygène ou sans eau, deux éléments sans lesquels nous n’existerions pas, comment pourrionsnous vivre sans ce que nous fournissent le sol et les cours d’eau ? Jusqu’à présent, cela a été possible, malgré les grandes blessures que l’homme a infligé à la Nature, reste à savoir pendant combien de temps encore ! Des études montrent que la qualité de la vie de l’être humain diminue chaque jour. Cela est dû à plusieurs facteurs tels que, la pollution de l’air,

4

Le Semeur

JUIN 2012

des rivières, des mers, du sol, des aliments contaminés par des produits chimiques, le déboisement incontrôlé des forêts comme la forêt Amazonienne, en Amérique latine par exemple, qui est pourtant connue comme “le poumon de la terre”. Ainsi étant donné que la qualité de vie diminue, l’espoir d’un avenir meilleur diminue aussi. La nature est malade et révoltée et nous ne pouvons rien y faire. Elle le manifeste à travers de grandes catastrophes devant lesquelles nous nous sentons impuissants, incapables d’empêcher leur avènement et même de réparer les dégâts causés. Nous avons comme

souvenir quelques événements qui se sont produits ces 11 dernières années, pendant lesquels tsunamis et tremblements de terre hors du commun ont laissé des séquelles irréversibles où ils se sont produits. La dernière catastrophe en date s’étant produite au Japon, lorsqu’une vague de plus de10 mètres de haut s’est abattu sur le pays, causant un nombre de morts estimé à 20 000, laissant des millions de personnes sans-abris, sans eau ni électricité. La conséquence ayant été la l’éruption d’un séisme, provoquant la fuite d’un des principaux réacteurs de la Centrale Nucléaire de Fukushima, suivi de multiples explosions nucléaires, con-


[A la une] duisant à une quasi paralysie du pays, sans compter les années qu’il faudra pour que la nature soit dépolluée. Le tsunami de l’Océan Indien de l’année 26 Décembre 2004 provoqua également une série d’autres tsunamis, ceux-ci causèrent plus de 285 000 de victimes selon les informations des autorités. Ajoutons à cela plusieurs événements

qui sont survenus, détruisant des villes et des pays dans diverses parties du monde : séismes, tornades, inondations, etc… Quelles sont vos prévisions pour l’avenir à ce propos ? Où cela va-t-il s’arrêter ? Ce que nous pouvons espérer c’est une prise de conscience et la participation de tous dans le développement

d’un monde meilleur. Ainsi, pour commencer une Nouvelle Année de la meilleure manière, nous devons aussi penser et envisager une nouvelle vie et une nouvelle manière d’agir vis à vis à tout ce qui nous entoure et principalement respecter la nature car nous faisons partie d’elle et nous devrons assumer les conséquences de tous le mal que nous lui faisons.

Baromètre des Catastrophes Connaissez-vous un arbre appelé le CHÊNE? Cet arbre est donc utilisé par les botanistes et les géologues pour mesurer l’impacte des catastrophes naturelles sur l’environnement. Quand ils veulent connaître l’indice du temps et des tempêtes qui se sont produits dans une certaine forêt, ils observent ainsi les chênes existants dans ce lieu, car il est par nature, l’arbre qui résiste le plus aux effets du temps. Plus le chêne affronte le temps et les tempêtes, plus il devient fort ! Ses racines s’approfondissent naturellement plus dans la terre et son tronc devient plus robuste, à tel point qu’il devient impossible à une tempête de le déraciner ou de le renverser ! Mais ne pensez pas que les scientifiques aient besoin de faire toutes ces analyses pour savoir cela ! Il leur suffit d’observer le chêne. Pour absorber les conséquences des tempêtes, l’arbre robuste prend une apparence déformée comme s’il avait réellement fait beaucoup d’efforts. Il a souvent une apparence triste ! Chaque tempête est un défi de plus pour le chêne plutôt qu’une menace ! Lors d’une grande tempête, beaucoup d’arbres sont arrachés mais le chêne reste

ferme ! Nous devons être ainsi ! Nous devons tirer profit des situations qui contrarient nos vies pour devenir plus fort! Nous pouvons être un peu marqués, même avoir l’air abattu, mais nous demeurons forts !! Avec des racines bien fermes et profondes dans la terre ! Nous pouvons comprendre cela ainsi: notre PÈRE merveilleux, à travers cet exemple, a voulu nous enseigner que nous pouvons surmonter toutes les choses par Celui qui nous fortifie. De même le roi David a manifesté sa confiance en Dieu quand il a prié : “Même si je marche dans la vallée de l’ombre

de mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi…” Ainsi, quand vous ouvrez la fenêtre en voyant les arbres fleurir, rappelez-vous qu’il n’y a pas à craindre les difficultés quotidiennes car Dieu est avec nous ! Il nous protégera quand nous passerons par des luttes qui nous paraitrons insurmontables cer tain jours ! Pensez comme le chêne…! C’est une tempête de plus qui va nous transformer et nous for tifier, selon Celui qui nous a créé ! Il nous a planté comme des arbres (chênes) de justice, comme la plantation du Seigneur, pour sa propre gloire.

Chêne agité par le vent

JUIN 2012

Le Semeur

5


[Opinion] Pour B.E.M

Découvrez la racine des problèmes. Vous pouvez ne jamais avoir pensé ou cru dans la possibilité que vos problèmes aient une racine. Mais vos croyances et vos pensées ne changent pas le fait qu’elles existent dans votre vie et plutôt vous reconnaîtrez cela, plus vite vous pourrez commencer à les combattre.

Q

uel est votre plus grand besoin ? Quel qu’il soit, Dieu ne va pas agir seul. Il désire votre participation, c’est à dire votre partenariat pour que la réponse puisse arriver. Dieu ne fait pas de la magie et vous avez besoin d’avoir conscience de cela. Ce qui existe c’est une union de force entre le Créateur et la créature. De cette façon, l’orientation Divine vous est donnée et lorsque vous la mettez en pratique elle porte alors de grands bénéfices. C’est pourquoi, dans tous les Centres d’Aide Spirituelle, nous sommes venus à nous focaliser sur la racine des problèmes. Le cancer, par exemple, a une racine que les scientifiques n’ont pas encore découvert, mais le jour où ils identifieront la racine de ce mal, ce virus sera arraché de la surface de la terre. Amis lecteurs, vous êtes-vous déjà arrêté

6

a minha

pour réfléchir sur l’origine de vos problèmes ? Soyez attentifs à une chose : tous les maux de ce monde ont leurs racines respectives. En hébreux 12.15, il est écrit : “…Veillez à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble…”

oportunidade OUTUBRO | NOVEMBRO 2011

centredaccueil.net

Beaucoup de personnes mettent la responsabilité de leurs malheurs sur leur mari, sur leur femme, sur la grandmère, sur le beau-père, etc. En vérité le problème est à l’intérieur d’elles. Mes ami(e)s, découvrez la racine du mal qui vous porte préjudice depuis des années et arrachez-la une fois pour toute ! Que Dieu vous bénisse tous !

Tous les Jeudis 7h, 10h, 12h, 15h, 20h 18h30 en portugais


[Récit] JE NE PENSAIS QU’A

D

epuis l’adolescence je souffrais de troubles alimentaires et de déprime car à 16 ans je pesais 85kg. J’étais agressive avec mes parents et je n’écoutais personne. A 20 ans j’ai ouver t mon propre salon de coiffure et je prospérais beaucoup. Puis j’ai commencé à beaucoup sor tir et à consommer drogues et alcool. Je n’étais plus la même, dépression, anxiétés, mensonges et disputes avec ma famille étaient mon quotidien. Face à ma situation, j’ai décidé de laissé mon employée s’occuper de mon salon de coiffure pour par tir en Suisse, afin de m’éloigner de tous, un temps, car la drogue régnait dans ma vie. En 2003, tout fut nouveau. Pendant les deux premiers mois je ne consommais pas de drogue et peu d’alcool. Je souffrais du manque de ma famille. Un mois avant de revenir au Brésil j’ai rencontré une fille et j’ai recommencé à me droguer au point de dépenser près de 600 euros de cocaïne en une nuit ! A cette époque, j’ai connu mon mari, drogué lui aussi, nous habitions ensemble et tout empira malgré ses effor ts pour m’aider. Je suis alors devenue anorexique, boulimique, dépressive, agressive

MOURIR!

et je ne dormais pas la nuit malgré des antidépresseurs. Je ne pensais qu’à mourir ! J’étais agressive avec mon époux, j’ai été hospitalisée 3 fois suite à des crises de panique que j’avais et qui me donnaient le sentiment que j’allais mourir.! Mais les résultats des examens ne montraient aucune maladie. J’en ai déduit que le problème était spirituel. J’ai cherché des solutions chez les car tomanciennes et les voyants, dépensant beaucoup d’argent sans résultat. En novembre 2010, j’ai commencé

J’ai été hospitalisée 3 fois suite à des crises de panique que j’avais et qui me donnaient le sentiment que j’allais mourir.”

à fréquenter le Centre d’Accueil (CdA). Après quelques mois j’ai commencé le jeûne de Daniel où j’ai été baptisée du Saint Esprit. J’ai par ticipé à la Campagne d’Israël et ma vie s’est transformée. Aujourd’hui j’ai du plaisir à vivre, je suis heureuse et en paix avec moimême, je n’utilise ni drogues, ni alcool et je peux dire qu’il est merveilleux de se coucher et de dormir en paix car depuis des années, je ne savais plus ce que c’était ! Je me suis donnée à Dieu et Il m’a sauvée, guérie, m’a donné une nouvelle vie. Mon mari, est aujourd’hui complètement délivré de la drogue et nous sommes heureux grâce à Dieu. Elisangela Testa

JUIN 2012

Le Semeur

7


[A propos de nous]

Ce sont des témoignages comme ceux-ci qui nous donnent du courage pour continuer… “Je suis reconnaissant pour toute l’aide et l’attention que j’ai trouvé au Centre d’Accueil. J’ai pu trouver ce que je cherchais tellement : Santé, union dans la famille, réalisation personnelle, paix, la certitude de mon salut ...”

C

’est exactement la même joie que nous ressentons lorsque qu’après d’infatigables recherches, nous trouvons quelque chose qui était perdu. Ainsi je peux parler du Centre d’Accueil tel que je l’ai connu !! Tout commence quand nous reconnaissons que c’est le moment de trouver des réponses et des solutions aux nombreuses difficultés quotidiennes de la vie, quand nous atteignons la limite de nos expériences qui pour la plupart ont été frustrantes et ne se sont pas concrétisées. Il faut rapidement trouver une alternative positive qui se transforme en force et courage pour combattre le découragement, les faiblesses, les désillusions, les frustrations, les incertitudes, les doutes, la peur etc.

8

Le Semeur

JUIN 2012

Finalement, jusqu’à quand pourrons-nous supporter tout cela ? Quelle est notre limite ? En serons-nous capable ? Je n’oublierai jamais le jour où j’ai trouvé ce que je cherchais tant, les jours où j’ai vu ma vie et celle de beaucoup d’autres se transformer, changer : des faits et des réalités qui prouvent que nous pouvons être heureux. Parfois quand je m’arrête pour penser, je me demande : comment serais-je si je n’avais pas trouvé des alternatives au moment où j’en avais le plus besoin? Jusqu’à quand aurais-je dû supporter la douleur et la souffrance d’une vie frustrée ? Je suis reconnaissant pour toute l’aide et l’attention que j’ai trouvé au Centre d’Accueil. J’ai pu trouver ce que je cherchais tellement :

Santé, union dans la famille, réalisation personnelle, paix, la certitude de mon salut et au dessus de tout, une foi surnaturelle qui naît à l’intérieur de nous quand nous nous confions en Dieu. Aujourd’hui cela fait plus de 12 ans que je fréquente le Centre d’Accueil, Il est difficile d’expliquer en quelques mots toutes les magnifiques expériences de foi que j’ai vécu, dans une ambiance de foi, de paix et de joie. Rien n’est plus vrai que de conquérir une nouvelle vie ! Vie pour laquelle il faudrait une multitude de pages pour dire combien je suis content du travail sérieux que j’ai trouvé au Centre d’Accueil. Et tous les jours ! Toute l’année ! Les portes toujours ouvertes !


[Récit]

“J’ÉTAIS COMME ÇA...”

J

’ai grandi avec beaucoup de haine en moi et pour empirer la situation familiale, ma mère connu un autre homme qui me battait toujours violemment. J’ai souffert de nombreuses agressions physiques. Je ne peux pas tout raconter ici en détails mais un jour il est arrivé au point de me lier les mains avec un fer chaud jusqu’à les brûler, comme punition. Il y avait beaucoup de douleurs et de tourments, quotidiennement. Je me souviens de la première fois que cet homme m’a frappé dans notre propre maison. Ma mère n’a rien entendu. Je ne me souviens pas si, à ce moment-là, elle était sous l’effet de drogues ou assommée par les différents types de médicaments qu’elle prenait tous les jours. J’étais si petit et je voyais déjà de nombreux problèmes. Je n’avais aucune envie de rester à la maison et encore moins d’être proche de ma famille. Je suis arrivé au point de

“Je ne devrais pas être vivant aujourd’hui... Dès ma naissance, j’ai commencé à souffrir de divers problèmes, le premier fut lorsque mon père m’a abandonné alors que je n’étais qu’un nouveau-né ” commencer à me couper avec des lames et j’ai même écrit sur mon bras avec un couteau «I Hate U», ce qui signifie «Je te hais». Mon monde s’est assombri quand j’ai commencé à sortir avec des jeunes qui étaient du côté obscur de la vie : j’ai rejoint un gang et j’ai plongé dans le monde du crime. Je volais, j’agressais des gens pour le plaisir et je commettais divers délits. Je n’ai pas eu d’enfance. J’ai commencé à fumer de la marijuana à l’âge de 9 ans. Et à mes 14 ans, j’ai commencé à vendre des drogues comme

Ma vie était composée de désastres qui s’enchaînaient les uns après les autres. Mais je ne connaissais rien d’autre...et je pensais que c’était ce que la vie avait à m’offrir ! ”

la cocaïne, l’héroïne et l’ecstasy. Je cherchais de l’argent facile, mais tout l’argent était dépensé dans l’alcool. J’ai également été attaqué à plusieurs reprises par des gangs rivaux. Une fois, on m’a même cassé une bouteille de verre sur le dos. J’ai déjà été poignardé et je suis entré en coma profond pendant deux semaines. Une autre fois, j’ai été poignardé dans le cou et le couteau s’est planté à deux centimètres seulement de l’artère. En tout, j’ai été poignardé à cinq reprises par différents gangs rivaux. Ma vie était composée de désastres qui s’enchaînaient les uns après les autres. Mais je ne connaissais rien d’autre. Tout ce que je voyais, depuis mon enfance, n’était que violence et je pensais que c’était ce que la vie avait à m’offrir ! J’étais si rempli de colère et de haine que je n’arrivais pas à penser comment je pourrais me sortir un jour de cette vie. Mon ami, Ryan, qui a également été impliqué dans des gangs, m’a invité à assister à une réunion du Groupe

...

continuez à lire au verso JUIN 2012

Le Semeur

9


Aujourd’hui j’ai une immense joie, la joie que je n’ai JAMAIS connue lorsque je vivais comme un marginal. Aujourd’hui, je peux vraiment sourire. ” suite

...

Jeune. J’ai refusé l’invitation. Mais il a tellement insisté et voyant aussi que sa vie était complètement différente et positive, j’ai décidé d’y aller. Le conseillé étant en train de parler des dangers du monde et a fait référence au Carnaval. J’étais attentif, mais je ne pensais pas que c’était pour moi. Mon ami m’a donné une petite Bible et je l’ai mise dans la poche de ma veste. Le jour d’après, je suis allé au Carnaval avec les garçons de mon gang. Il y a eu une dispute avec un autre groupe de gangsters et j’ai fini par être poignardé à la poitrine. J’ai vu le couteau transpercé ma veste, mais je n’ai rien senti à ce moment-là, mon corps resta paralysé par le choc. J’ai commencé à toucher ma poitrine et il n’y avait pas de sang. C’est alors que j’ai réalisé que la Bible était dans la poche de ma veste, cette Bible que j’avais utilisée lorsque je suis allé au groupe jeune, la veille. Le couteau s’est arrêté au Psaume 27, mais elle aurait dû percer mon cœur. Ce jour-là, la Parole de Dieu m’a réellement sauvé. J’ai vu que la vie n’était pas un jeu et que je devais faire quelque chose pour changer. Le lendemain je suis allé au Centre

d’Accueil et le conseillé a appelé devant l’autel les gens qui voulaient effacer leur passé et commencer une nouvelle vie par le baptême d’eau. Je me suis repenti d’avoir passé tant d’années de ma vie dans cette saleté et je me suis baptisé. Trois mois après et depuis ce jour-là, je ne suis plus le même. J’ai tout mis de côté : gangs, drogues, prostitution, etc. A chaque réunion du Groupe Jeune auxquelles je participe et aussi celles du Centre d’Accueil, j’ai plus de forces pour continuer dans cette nouvelle vie. Je suis en train d’apprendre à être un vrai homme et aussi à développer une communion avec Dieu. Ce n’est pas facile.Maintenant je comprends pourquoi ma famille avait tant de colère dans le cœur. Je sais que beaucoup de choses dans la vie sont spirituelles et ne peuvent être résolues que spirituellement. Je prie pour leur changement. Maintenant, mon désir est de faire l’œuvre de Dieu. Je veux sauver des âmes. Aujourd’hui j’ai une immense joie, la joie que je n’ai JAMAIS connue lorsque je vivais comme un marginal. Aujourd’hui, je peux vraiment sourire. Je n’aimais pas parler au sujet de mon passé mais maintenant je n’y

vois aucun problème. J’utilise mon passé pour aider ceux qui vivent de la même manière que j’ai vécu, pour leur montrer qu’il y a un moyen de s’en sortir. J’ai réussi à reprendre mes études, j’utilise toutes les ressources possibles pour récupérer le temps perdu et je sais que Dieu a beaucoup de choses réservées pour moi. Je n’ai que 16 ans et j’ai un bel avenir devant moi. Aujourd’hui je peux dire que je ne serais pas vivant sans l’aide de Dieu, sans celle du Centre d’Accueil et sans le travail incessant du groupe jeune. Lance Scott

Les réunions de la “Force Jeune” a lieu tous les jeudis à 18h30 et le samedi à 13h30. 254, rue du Faubourg Saint Martin 75010 PARIS. Si les choses ne se passent pas comme elles le devraient dans votre foyer… Si votre famille a une importance significative pour vous, mais votre vie, comme celle des membres de votre famille a été atteinte par l’un de ces problèmes, marquez avec une (X) ce qui a été le motif de votre angoisse: Infidélité Manque d’amour Pas de chance en amour Désunion dans la famille Vous sentez un poids négatif

Vous êtes toujours trahi par des amis ou la famille Vous sentez que quelque chose de mal va vous arriver Vous sentez qu’il y a un obstacle dans vos chemins Vous souffrez des mêmes problèmes que quelqu’un dans votre famille

Remettez ce formulaire au Centre d’Accueil et recevez, gratuitement, une assistance spirituelle.

10

Le Semeur

JUIN 2012


[Conquêtes]

QUE FAIRE EN

ATTENDANT?

“Normalement qui attends, finit par se désespérer ” 3 conseils pratiques pour atteindre les objectifs :

1) Ne pas être négatif : L’essentiel c’est de ne pas être négatif quand on cherche à atteindre un objectif déterminé car telle que de l’eau jetée sur du feu, la négativité annule la foi. Chaque fois que nous sommes négatif, c’est comme si nous reculions et nous devions recommencer tout de nouveau. En vérité, la meilleure façon d’atteindre nos objectifs, c’est de procéder comme

pour la construction d’un bâtiment. Il faut d’abord faire des plans et des calculs de l’œuvre à réaliser, puis on met les piliers en place, on cimente les fondations, on monte les murs, les espaces, le toit jusqu’au résultat final de l’œuvre. Quand nous sommes négatifs nous manquons des parties importantes dans la réalisation de la construction qui, à moyen ou à long terme, fera de

l’édifice une ruine sans possibilité de récupération. Être négatif, c’est perdre du temps sur ses objectifs.

2) Ne pas se décourager : Maintenir la constance pour atteindre un objectif déterminé est une des choses les plus difficiles pour l’être humain, surtout si cela implique de devoir attendre beaucoup de temps. Nous demandons ce que nous voulons, mais nous sommes rarement disposés à en payer le prix. C’est pourquoi nous vivons dans une “société du tout tout de suite”, ce qui se passe

est que la majorité des gens commence toujours à entreprende les choses avec un grand enthousiasme qui, à court, ou moyen terme, cède la place à de la paresse mélangée à une révolte négative. Maintenir le courage, c’est à dire l’état de votre esprit en haut, nécessite un effort quotidien parce que de cela dépends la réalisation de votre rêve. Rappelez-vous que la promesse de Dieu a toujours été

là mais ceux qui en prennent possession sont ceux qui savent attendre sans se décourager.

3) Ne pas douter : Imaginez le parcours de chaque individu comme si c’était une route qui le mènerait à un destin déterminé. Au fur et à mesure qu’il parcour t ce trajet, qu’il va tracer, le temps qui s’écoule corresponds en vérité au temps “d’attente” nécessaire jusqu’à l’atteinte de son objectif et

réalisation de son destin. Imaginez maintenant le même individu en train de mettre des obstacles personnels le long du même parcours… Ainsi le doute est le plus grand acte d’auto sabotage qui existe et qui fait que l’attente semble une idiotie. Si vous voulez éviter de vous re-

tarder, éloignez le doute de votre cœur !

JUIN 2012

Le Semeur

11


[Cas réels] 11 médicaments

PAR JOUR

“Je souffrais de dépression, d’anxiété, de vertiges chroniques et d’insomnie persistante, j’étais un homme sans vision pour finir sa vie. Parfois une seule maladie suffit à stopper la combativité d’un homme et lui donner l’envie d’abandonner. Mais même ainsi je n’ai pas abandonné et j’ai tout tenté pour vaincre la maladie.

“J’ai tenté le SUICIDE de nombreuses fois !”

J

’ étais une jeune personne anxieuse, angoissée et très triste, et j’avais tenté de me suicider plusieurs fois. Ceci est le résumé, triste mais bien réel de la description de la vie de Sonia quand ses problèmes sont devenus tellement sérieux qu’ils ont pris possession de sa vie. “Je me réfugiais dans les vices du tabac et de l’alcool, surtout pendant les sorties la nuit avec les amis. J’ai touché le fond du puits quand on m’a diagnostiqué une colite ulcéreuse qui m’ôta toute envie de vivre. Peu à

peu, je commençais à me décourager et à perdre mes forces. Je fis des examens successifs mais les médecins ne présentaient aucune perspective de cure. C’est seulement quand j’ai connu le Centre d’Accueil que j’ai commencé à lutter en mettant ma foi en action que j’ai finalement été guérie ! Aujourd’hui je suis une personne nouvelle, libérée de tous les problèmes qui me tourmentaient, guérie et réalisée ! En outre, je ressens une paix et une joie immense.” Sónia Rocha

J’ai commencé à prendre onze type de médicaments différents par jour. Il arriva un jour où le médecin me prescrit un médicament très fort (Clonazepam) contre les convulsions et me dit que je devais le prendre pour rester en vie. Mais deux mois après avoir commencé à participer aux réunions du CdA, ma vie fut transformée ! Actuellement, je n’ai plus aucun traitement médicale, ni même le Clonazepam !” Estêvão Lopes


[Thérapie de l’Amour]

U

Les statistiques disent que les couples se disputent souvent pour des raisons banales, en moyenne...

...312 fois par année.

ne étude britannique a démontré que les couples qui vivent ensemble se disputent en moyenne 312 fois par année. L’enquête a montré que les motifs des discussions sont des banalités : des problèmes qui vont de la prise de la télécommande jusqu’à la serviette mouillée dans le lit. Les disputes arrivent parce que, normalement, les personnes arrivent irritées du travail et sont tellement impatientes qu’elles ne réussissent pas à parler. Elles partent alors vite dans des querelles selon les statistiques. Néanmoins, contrairement à ce que beaucoup pensent, ces disputes ne sont pas saines et dérangent la relation. Pour éviter autant de querelles, le secret est l’humilité : c’est d’appeler le (la) partenaire pour une conversation franche à tête froide, donc il faut que les deux s’engagent à faire leur part dans la relation !

Cours intesif pour une vie

Sentimentale Épanouie

THÉRAPIE DE L’AMOUR | Samedi, à

18h00

254, Rue du Faubourg Saint-Martin – 75010 PARIS

Un cours sur l’Amour et sur le défi de vivre une relation amoureuse !


Adresses du Centre d’Accueil en France Paris (siège) 254, rue du Faubourg Saint Martin 75010 Paris Tél: 01 53 35 85 12

Nice 1, rue Andrioli Impasse Mercedes 06000 Nice 09 54 23 25 18

Évry-Courcouronnes 507, place des champs élysées 91080 Evry-Courcouronnes Tél: 01 69 89 05 11

Marseille 62 Bd des Dames 13002 Marseille 09 52 89 70 51

Montreuil 17, avenue Faidherbe 93100 Montreuil Tél: 01 48 59 14 34

Toulouse 50, avenue Jules Julien 31400 Toulouse Tél: 05 62 19 15 61

Saint-Denis 55, rue de Strasbourg 93200 Saint Denis TÉL:

Bordeaux 19, rue Tiffonet 33800 Bordeaux Tél: 05 57 95 93 86

Champigny 42 bis, avenue de Verdun 94210 La Varenne Saint Hilaire TÉL: 01 48 89 09 03

Lyon 101, rue d’Anvers 6900 Lyon Tél: 04 72 71 43 09

Villejuif 27/29 rue Youri Gagarine 94800 Vilejuif Tél: 01 46 72 32 18

Guadeloupe 26, quai Lefèvre 97110 Pointe à Pitre Tél: 05 90 23 44 79

Ivry sur Seine 69, avenue Danielle Casanova 94200 Ivry sur Seine Tél: 01 53 14 43 72

Martinique 6B, rue de la Tuma Zone Artisanale de Dillon 97200 Fort de France Tél: 05 96 73 49 65

Cergy Préfecture (95) Cité artisanale Francis Combe n°51 95000 Cergy Préfecture Tél: 01 30 38 33 10

Gyuane Française Kourou 6, Rue des roches gravées Z.I. de Pariacabo 97310 Kourou

Nantes 3, boulevard du Tertre 44100 Nantes Tél: 09 52 73 56 65

Cayenne 19, Zone Artisanale Galmot 97300 Cayenne Tél: 05 94 38 91 95

Colombes 34 rue Jules Michelet 92700 Colombes

Île de La Réunion 14 rue de l’Anjou -ZAC de Moufia 97490 Sainte Clotilde (Bd Sud, du côté du Leader Price) Tél: 02 62 21 58 61



Edition de Juin 2012