Issuu on Google+

CSC LA CARNIERE 4, Montée de La Carnière—69800 SAINT-PRIEST

VENDREDI 29 JUIN 2012

Rapport annuel 2011

Page 1/41


Rapport annuel 2011

Page 2/46


TABLE DES MATIERES DU RAPPORT ANNUEL DE GESTION Rapport moral

5

Rapport financier

8

1

Compte de résultats de l’exercice 2011 ............................................................................................... 9 1.1

Charges 2011................................................................................................................................ 9

1.2

Produits 2011 ..............................................................................................................................10

1.3

Résultat de l’exercice ...................................................................................................................11

2

Bilan au 31 décembre 2011 ................................................................................................................11

3

Budget prévisionnel 2012 ...................................................................................................................11

Rapport d’activités

15

1

Introduction .......................................................................................................................................17

2

Qui sont les adhérents du centre social ? ...........................................................................................18

3

4

5

6

2.1

Répartition par sexe et par âge ....................................................................................................18

2.2

Répartition géographique ............................................................................................................19

2.3

Répartition selon le quotient familial ...........................................................................................20

2.4

Répartition selon les catégories socio-professionnelles................................................................21

2.5

Fréquentation par secteur d’activité ............................................................................................21

Activités d’Animation globale.............................................................................................................23 3.1

Les soirées gardons le contact .....................................................................................................23

3.2

La « Soirée adhérents » ...............................................................................................................24

3.3

La foire aux plantes rares .............................................................................................................25

3.4

L’AMAP .......................................................................................................................................26

Secteur petite enfance et enfance ......................................................................................................28 4.1

L’éveil corporel et le bébé gym ....................................................................................................28

4.2

Le centre de loisirs.......................................................................................................................28

4.3

Le soutien scolaire .......................................................................................................................30

4.4

Projet avec une classe de l’école Jean Jaurès, « dis moi, raconte moi ton territoire » ...................31

Secteur adulte ....................................................................................................................................32 5.1

Les sorties familiales et de proximité ...........................................................................................32

5.2

L’accompagnement au départ en vacances ..................................................................................35

5.3

Les projets d’habitants ................................................................................................................35

5.4

Les activités adultes de loisirs ......................................................................................................38

Pôle multimédia .................................................................................................................................39 6.1

Les formations .............................................................................................................................40

6.2

Animations - Les ateliers chez l’habitant ......................................................................................41

6.3

Les projets d’habitants ................................................................................................................42

Rapport annuel 2011

Page 3/46


7

Plateforme linguistique ......................................................................................................................46 7.1

Objectifs de l'activitĂŠ ...................................................................................................................46

7.2

RĂŠalisation...................................................................................................................................46

7.3

Evaluation ...................................................................................................................................46

Rapport annuel 2011

Page 4/46


Rapport annuel 2011

Page 5/46


L’année 2011 a été marquée par : - l’accord de la CAF pour présenter un Projet Agrément court, 2011-2013, en raison de la situation du centre. - un constat de baisse d’adhésions (560 familles en 2011 pour 648 en 2010) que les conditions de vie du centre expliquent en partie ainsi que la situation économique de certains. Le CLSH fait preuve d’une fidélité des usagers. Nous avons noté lors de rencontres que d’anciens adhérents pensent que le centre est fermé ! Ceci implique que notre communication n’est pas suffisante. - le constat que notre présence est difficile à montrer malgré des actions en direction des adhérents et des habitants (soirées « Gardons le contact », temps fort de septembre, présence dans les manifestations etc….). Les 3 jours d’animation en septembre ont tout de même atteint l’objectif de montrer la vitalité du centre et de rencontrer des habitants. - côté multimédias notons le développement de la WEB Télé de La Carnière et le site du centre ainsi que le blog de l’AMAP. Les formations chez l’habitant permettent une offre complémentaire à celles pratiquées en salle dédiée. Un groupe d’adhérentes a réalisé une exposition graphique à partir de choix personnel, exposition qui a été itinérante sur la ville. - la mise en place d’une mutuelle pour les salariés - une FAP toujours aussi prisée mais contrariée par une météo désastreuse le dimanche. Nous n’avons accueillis que 6436 visiteurs, le plus faible score de ces dernières années. - le travail des différentes commissions qui préparent les soirées « Gardons le contact », le retour dans les locaux rénovés en 2014 et la transition dans des locaux provisoires installés près de l’école Jean Jaurès à la rentrée 2012, le parcours culturel proposé aux adhérents. - l’évolution du CLSH, pour répondre à une demande des familles, a augmenté l’amplitude d’1 heure par jour d’accueil les mercredis et pour les vacances scolaires. Ceci induit une charge de travail supplémentaire pour le directeur du CLSH et de ce fait nous impose de renforcer l’équipe encadrant ces activités - l’activité en direction des personnes ne parlant pas, ou peu, la langue française et portée par les 3 centres sociaux de Saint-Priest, continue à orienter vers des formations de droit commun et à proposer des formations complémentaires ou d attente à ces formations. - l’annonce du départ du directeur Pierre Yves RAFFI, en place depuis 12 ans. Le Conseil d’Administration a, dès l’annonce de ce départ, mis en place une commission recrutement aidée dans sa démarche par la Fédération des Centres Sociaux du Rhône.

Rapport annuel 2011

Page 6/46


Les travaux de rénovation des locaux ont fait l’objet d’une concertation avec la ville. De plus, lors de l’Assemblée Générale M.DAVID, maire de Saint-Priest nous a annoncé la mise en place de structures provisoires près de l’école Jean Macé qui seront livrées à l’été 2012. Malgré tout le centre est toujours très vivant et le succès de quelques soirées nous ont assurés que l’avenir est avec les habitants. Nous espérons vous proposer autant d’activités de qualités à partir de la rentrée 2012 et vos propositions seront intégrées au programme. Avec vous on continue !

Rapport annuel 2011

Page 7/46


Rapport annuel 2011

Page 8/41


1 COMPTE DE RESULTATS DE L’EXERCICE 2011 1.1 CHARGES 2011 Le total des charges passe de 464 833.67 € en 2010 à 488 940.39 € en 2011 soit une augmentation de 5 % (cf. tableau du compte résultat 2011). Cette différence s’explique par :  

Des charges d’activités sensiblement identiques à 2010 + 2 000 € Des charges de développement social en augmentation de 10 000 € :  6 000 € temps fort du mois de septembre  4 000 € de foire aux plantes (frais inhérents à l’incendie + achats de K-way)

 

Les charges de pilotage et logistique sont légèrement supérieurs à 2010, s’expliquant par un don de 5 000 € au Fonds de solidarité de la Fédération Départementale des Centres Sociaux du Rhône. Les charges de personnels sont en augmentation de 10 000 € principalement due à la provision cette année des heures de récupération des salariés (8712 €).

La répartition des dépenses varie peu en comparaison avec 2010. 75 % des dépenses sont constituées par les charges de personnels.

Répartition des dépenses Excedent 2%

Activités 3%

Développemnt social 8% Pilotage 3%

Logistique 9%

Salaires + ch. Sociales 75%

Rapport annuel 2011

Page 9/46


1.2 PRODUITS 2011 Le total des produits passe de 469 593.06 € en 2010 à 498 398.95 € en 2011 soit une augmentation de 6 %. Cette augmentation se décline comme suit : 

Des produits usagers stables par rapport à l’année 20101 malgré une baisse des produits activités adultes de 2 000 € liés à l’arrêt de certaines activités suite à l’incendie. A contrario, il y a une augmentation des produits de l’accueil de loisirs du fait de l’augmentation de l’amplitude du mercredi matin sur une année complète. Des subventions en augmentation par rapport à 2010  5 000 € extension du centre de loisirs  2 000 € CAF sur le centre de loisirs  4 500 € Art Voisin (Subvention de l’Etat) qui correspond à un reliquat suite à l'arrêt du projet  3 000 € temps fort du mois de septembre  7 500 € prestations de service de la CAF Une augmentation des autres produits due à 4 866 € de reprise pour provision de départ à la retraite d’un salarié.

La répartition des recettes est relativement stable d’année en année : 25 % provient de subvention de la Municipalité, 34 % de subvention de la CAF et 24 % de produits usagers et 17 % d’autres financements (conseil général, contrat ville etc.).

Répartition des recettes Autres subventions (CLAS, VVV,) 1%

Autres produits 4%

Contrat de ville 10%

Produits usagers 24%

Conseil Général 2%

Cafal Prestation de services Animation collec 19%

Municipalité 25% Cafal Sub. Fonctionnement 15%

1

Dans les produits du compte résultats on constate un écart d’environ – 25 000 euros pour les recettes adultes qui est dû à l’arrêt de l’activité du groupe Evasion Gourmande (pour environ 23 000 euros). En effet, en 2010, le groupe a utilisé cet argent pour réaliser son projet de voyage en Egypte. C’est une opération « nulle » au niveau financier pour La Carnière puisque cette baisse de produit est compensée d’une baisse de charge de la ligne « développement social)

Rapport annuel 2011

Page 10/46


1.3 RESULTAT DE L’EXERCICE Le résultat de l’exercice 2011 est positif : + 9 458.56 €. Il s’explique notamment par :   

4 500 euros d’une subvention de l’Etat (Projet « Art Voisin ») 2 000 euros de la CAF fin novembre sur le centre de loisirs Une reprise sur « provision départ à la retraite » d’un salarié qui est parti (elle est compensée pour une part par la provision des heures complémentaires des salariés)

Ainsi, comme on peut le constater, l’origine de ce résultat positif est encore une fois très « conjoncturel ». De plus, il est important de souligner que l’équilibre des comptes est possible grâce à l’organisation chaque année de la foire aux plantes rares sans laquelle l’association serait déficitaire. Elle a permis en 2011 d’apporter au centre social 21 786. 73 euros net.

2 BILAN AU 31 DECEMBRE 2011 Le total du bilan est de 244 249.19 € contre 236 015.18 € soit une augmentation de 8 234 € (+ 3.5 %) (cf. bilan au 31 décembre 2011 en fin de document) Les actifs immobilisés baissent encore cette année dus au non renouvellement de notre matériel et mobilier amortis. Cette situation perdurera jusqu'au retour dans les locaux rénovés. Cette année nous avons provisionnés les heures complémentaires des salariés ce qui explique l’augmentation des dettes à court terme. L’affectation du résultat de l’exercice (+ 9 458.56 €) en « report à nouveau » proposée au vote de l ‘assemblée générale doit permettre à celui-ci de passer de 65 076.17 € à 74 534.73 €

3 BUDGET PREVISIONNEL 2012 Le budget prévisionnel s’élève à 474 280.00 € (cf. tableau budget prévisionnel en fin de document) soit un montant qui varie très peu par rapport à celui de 2011. De même, la répartition des recettes et dépenses reste stable par rapport aux années antérieures.

Rapport annuel 2011

Page 11/46


Répartition des recettes 2012 Contrat de ville 9% Conseil Général 3% cafal sortie familiale depart famille 1%

Autres produits/reprise provisions 1%

Class+Cel 0%

Produits usagers 24%

Cafal Prestation de services 20% Municipalité 27%

Cafal Sub. Fonctionnement 15%

Répartition des dépenses 2012 Activités 4%

Développement social 7%

Pîlotage 4%

Logistique 7%

Salaires + ch. Sociales 78%

Rapport annuel 2011

Page 12/46


Centre socio-culturel La Carnière

COMPTE DE RESULTAT AU 31 DECEMBRE 2011

Activités Petite enfance Enfance Adultes

12 794,74 5 603,59 6 458,21 732,94

Compte de Résultat au 31.12.11 14 823,84 7 013,85 7 614,94 195,05

Développement social

54 459,43

38 765,08

Pilotage logistique Pilotage Logistique

59 427,19 17 312,52 42 114,67

61 407,97 16 779,61 44 628,36

Salaires + ch. Sociales Pilotage Petite enfance Enfance Adultes Développement social

363 896,86 132 155,95 20 760,37 68 585,01 23 174,06 115 059,05

373 943,50 138 596,92 21 054,46 65 488,86 18 443,99 112 923,79

Autres charges sociales

4 162,42

17 435,48

DEPENSES

Compte de résultat au 31.12.2010

RECETTES

Compte de Résultat Compte de Résultat au 31.12.2010 au 31.12.11

Produits usagers Animation globale Petite enfance Enfance Adultes

146 570,62 49 975,08 20 500,22 21 148,75 54 946,57 -

121 860,99 47 520,30 21 085,55 23 992,88 29 262,26

Subventions Municipalité Municipalité Sub Centre de loisirs Cafal Sub. Fonctionnement Cafal Prestation de services Cafal Prest serv An collective CLAS-CAFALConseil Général CEL Caf Sorties familliales + VSF

335 721,02 115 300,00 2 500,00 71 240,00 71 831,22 12 529,00 1 872,21 8 000,00 1 315,00

358 659,33 117 000,00 8 350,00 73 040,00 79 340,93 12 944,00 2 095,40 8 000,00 1 500,00 2 898,00

Contrat de ville Art voisin Contrat de ville Apprentissage linguistique

3 203,59

4 491,00

47 000,00

46 000,00

Subvention actions spécifiqques Autres produits

930,00 12 956,94

3 000,00 17 878,63

TOTAL Résultat positif de l'exercice

490 578,22 4 670,36

488 940,39 9 458,56

TOTAL

495 248,58

498 398,95

TOTAL GENERAL

495 248,58

498 398,95

TOTAL GENERAL

495 248,58

498 398,95

Rapport annuel 2011

Page 13/46


Centre Social de : LA CARNIERE 69800 SAINT PRIEST

BILAN AU 31 DECEMBRE 2011 Exercice 2011

ACTIF BRUT

ACTIF IMMOBILISE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

40 720,80

Amortissements

37 911,91

8 461,49

8 461,49

31 801,96

29 450,42

PASSIF

Exercice

2010 Net

NET

2 808,89 -

2 351,54

7 866,16

FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

5 135,44

3 591,96

* Matériel et outillage

5 733,02

5 733,02

1 543,48

* Réserve de trésorerie

15 854,70

15 854,70

* Autres réserves (1)

12 489,25

12 489,25

* Report à nouveau

65 076,17

60 405,81

9 458,56

4 670,36

2 570,57

-

* RESULTAT de L'EXERCICE + ou -

20 933,50

20 125,44

808,06

2 771,86 PROVISIONS

457,35

457,35

457,35

* Provisions pour charges (1)

EMPRUNTS A PLUS D'1 AN

* Produits à recevoir usagers * Produits à recevoir autres

239 571,80 16 024,03

Provisions

0,00 0,00

NET

NET

239 571,80

228 149,02 11 139,04

2 779,77

2 779,77

1 918,71

13 244,26

13 244,26

9 220,33

3 757,54

8 096,84

223 547,77

0,00

0,00 0,00

* Sur subventions de fonctionnement * Sur autres ressources

DETTES A COURT TERME 0,00

* Valeurs mobilières de placement

8 096,84

FONDS DEDIES

16 024,03

* Subventions à recevoir

COMPTES FINANCIERS

3 757,54

* Provisions pour risques (1)

BRUT

ACTIF CIRCULANT

376,99

* Subvention d'investissement

IMMOBILISATIONS FINANCIERES

CLIENTS ET COMPTES RATTACHES

93 797,11

* Fonds associatif

IMMOBILISATIONS EN COURS

* Titres, prêts, intérêts

2010

102 878,68

2 066,38

* Matériel de transport * Matériel de bureau et inform., mobilier

Exercice

2011

5 799,78

* Terrains - constructions * Agencements, aménagements

Exercice

77 818,69

67 324,89

* Dettes financières (- 1 an)

223 547,77

217 009,98

* Dettes fournisseurs et comptes rattachés

15 021,95

6 694,98

149 176,26

149 176,26

91 560,26

* Dettes provis. pour congés et ch. à payer

42 068,43

27 720,00

74 031,69

74 031,69

125 005,15

* URSSAF

8 762,00

9 517,00

* C.C.P.

0,00

* Etat, impôts et taxes

1 173,00

1 280,00

* Caisse épargne

0,00

* ASSEDIC

* Banque

339,82

* Caisse

339,82

444,57

0,00

0,00

* Caisse de retraite

6 554,86

6 321,86

* Charges diverses à payer

4 238,45

15 791,05

59 794,28

66 796,35

59 794,28

66 796,35

244 249,19

236 015,19

COMPTES DE REGULARISATION 1 868,50

* Charges constatées d'avance

COMPTES DE REGULARISATION

* Charges à répartir sur plusieurs exer.

TOTAL

Rapport annuel 2011

* Produits constatés d'avance

280 292,60

37 911,91

244 249,19

TOTAL

236 015,18

Page 14/46


Centre socio-culturel La Carnière DEPENSES Activités Petite enfance Enfance Adultes

Budget prévisionnel 2012 Budget prévisionnel 19 250,00 9 070,00 9 480,00 700,00

Développement social

33 700,00

Pilotage

17 350,00

Logistique

32 160,00

RECETTES Produits usagers Animation globale Petite enfance Enfance Adultes Subventions Municipalité Subv de fonctionnement Municipalité Subv extention centre de loisirs Cafal Sub. Fonctionnement Cafal Prestation de services Cafal Prestation de services Animation collec CLAS-CAFAL CEL Cafal sorties familiales et départ en vacances Conseil Général

Budget prévisionnel 112 820,00 47 800,00 20 000,00 18 700,00 26 320,00 355 360,00 118 700,00 8 400,00 73 000,00 81 000,00 13 200,00 2 060,00 0,00 3 500,00 12 500,00

Salaires + ch. Sociales Pilotage Petite enfance Enfance Adultes

371 820,00 141 000,00 25 600,00 Contrat de ville Apprentissage linguistique 68 560,00 19 100,00

Développement social Autres charges sociales

114 510,00 Autres produits 3 050,00

TOTAL

474 280,00 TOTAL

474 280,00

TOTAL GENERAL

474 280,00 TOTAL GENERAL

474 280,00

Rapport annuel 2011

Page 15/46

43 000,00

6 100,00


Rapport annuel 2011

Page 16/46


1 INTRODUCTION 2011 est la seconde année d’activité du centre social depuis l’incendie de mai 2010. Depuis, les conditions d’accueil et de réalisation des activités du centre social en ont été bouleversés à plusieurs titres : -

Activités éparpillées dans divers équipements communaux réduisant considérablement le lien entre adhérents. L’accueil était le lieu de rencontre et l’âme du centre social. Suppression d‘activités depuis 2010 et quasi impossibilité d’en créer de nouvelle Locaux administratifs très petits Difficultés à recréer une dynamique partagée avec les habitants De nombreux habitants pensent que le centre est fermé

Mais, 2010 avait vu naître une forte dynamique portée par les administrateurs et l’équipe salariée en réaction à l’incendie et appuyée par nos partenaires au premier rang desquels la Mairie. Il s’agissait de « garder le contact », « nous sommes toujours là » mais surtout de se montrer inventifs pour s’adapter et répondre différemment à nos missions. C’est ainsi qu’ont été créés les ateliers chez l’habitant du « Pôle Multimédia », les « soirées Gardons le Contact », et que des nouveaux modes de communication avec les adhérents ont été mis en place (mot mensuel du président, webtv etc.). Malgré une légère diminution du nombre d’adhérents, cette dynamique ne s’est pas essoufflée en 2011. Si les activités de loisirs n’ont pu s’étoffer pour des raisons de locaux, en revanche, les projets d’habitants ont continué à se développer avec souvent de nouvelles initiatives. Il y a évidemment des difficultés mais globalement le centre social avance. C’est bien avec l’objectif de rendre compte, expliciter, questionner et faire le bilan de cette année 2011 pour pouvoir se projeter dans l’avenir que ce rapport a été écrit. Tout d’abord il fait le point sur l’évolution du profil des adhérents : comment évoluent les adhésions ? La délocalisation des activités a-t-elle des conséquences ? Il met en perspectives les chiffres sur ces 3 dernières années Puis un bilan est fait par secteur d’activité :     

Animation globale Secteur petite enfance et enfance Secteur adulte Pôle Multimédia Plateforme Linguistique

Pour chaque secteur l’accent est mis sur l’analyse des résultats en vue d’envisager 2012 qui sera une année charnière sur de nombreux aspects. Ce rapport est donc lisible par partie. Des encarts à la fin de chaque partie renvoient à une liste de documents complémentaires qu’il est possible de consulter au centre social pour ceux qui souhaitent « en savoir plus ». Mais, bien entendu l’équipe salariée est également disponible pour donner des explications ou des informations complémentaires de vive voix. Ce bilan met également en évidence un certain nombre de forces et de ressources du centre social sur lesquels nous devrons nous appuyer pour à la fois construire le nouveau contrat de projet social que nous devons déposer en 2013 et orchestrer le déménagement dans des structures modulaires à la rentrée 2012. Ce déménagement constitue une opportunité pour rassembler les activités, retrouver une cohésion et pouvoir créer du lien entre les adhérents mais aussi pour créer de nouvelles activités et pourquoi pas s’ouvrir à un nouveau public. Ceci dit, il est important de souligner que les activités mises en œuvre n’auraient pu avoir lieu sans la motivation et le dynamisme des adhérents, la volonté des administrateurs et le professionnalisme des salariés qui ont eu à développer les activités dans des conditions difficiles depuis 2 ans. De même, nous remercions nos partenaires sans qui les activités n’auraient pu être possibles et notamment : la municipalité, les centres sociaux de Saint Priest, la MJC, l’association la Muse, les Restos du Cœur, les écoles Jean Jaurès, Edouard Herriot, Jules Ferry, le théâtre Théo Argence qui nous ont accueillis de façon ponctuelle ou nous accueillent toujours. Rapport annuel 2011

Page 17/46


2 QUI SONT LES ADHERENTS DU CENTRE SOCIAL ? Dans cette partie, nous présentons quelques éléments statistiques concernant les adhérents du centre social de La Carnière. Elles nous aident à analyser les principales caractéristiques du centre social, son public et son évolution au cours des dernières années. Nous constatons (cf. graphe et tableau ci-dessous) une baisse sensible des familles adhérentes depuis 2010. En 2011, il y a 88 familles en moins par rapport à 2010 (- 13.5 %). Nous pouvons imputer cette baisse du nombre d’adhérents à la situation très particulière du centre depuis l’incendie du 5 Mai 2010. Cette situation a entraîné la suppression d’activités comme l’art plastique, et des conditions d’accueil très particulières pour les autres activités avec un éparpillement aux 4 coins de la ville qui ne favorise pas le lien entre le centre social et les adhérents. Année

2000

Nb familles 844 adhérentes

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

768

841

829

810

793

728

789

699

711

648

560

Evolution du nombre de famille adhérente 900 800 700 600 500 400 300 200 100 0 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

2.1 REPARTITION PAR SEXE ET PAR AGE Age 0-3 4-6 7-12 13-18 19-25 26-40 41-60 61-99 Total

% 12% 20% 19% 5% 2% 10% 19% 14% 100%

Ces statistiques sont faites en considération du nombre d’inscrits aux activités qui est de fait supérieur au nombre de familles adhérentes. Rapport annuel 2011

Page 18/46


Les femmes représentent 60 % des usagers. Ce pourcentage est relativement constant au cours des années. Si on considère uniquement les adultes, 3 usagers sur 4 sont des femmes. Comme l’indique le graphique page précédente, les tranches d’âge des adolescents (5 % des inscrits) et de jeunes adultes (12 % pour les 19-25 et 26-40 ans) sont sous représentées. Dans cette catégorie, les hommes entre 19-25 ans et 26-40 ans sont particulièrement peu nombreux (3 % du total des inscrits). Les tranches d’âge les plus représentées sont les enfants qui participent notamment au centre de loisirs et au bébé gym et les personnes de plus de 41 ans. Ces pourcentages évoluent peu d’une année sur l’autre.

2.2 REPARTITION GEOGRAPHIQUE Ces familles viennent des quartiers suivants :

BEAUSEJOU R 3% NON RENSEIGNES 1% REVAISON HAUT DE FEUILLY 2%

BEL AIR 7% BERLIET 2%

GARENNES PORTE JOIE 12%

CARRRE ROSTAND 1%

PLAINE DE SAYTHE 4%

CENTRE ALPES 13% ERMITAGE 3%

MENIVAL 11%

LE VILLAGE 14%

EXTERIEUR 15%

LA GARE 7%

LE FORT MANISSIEUX 5%

Rapport annuel 2011

Page 19/46


Ce tableau permet de constater que : 

16 % des usagers habitent les quartiers très proches de la Carnière : l’Ermitage, le Village. Le pourcentage de ces usagers est relativement stable depuis 2004 même si nous notons une baisse de fréquentation sur l’Ermitage qui s’explique par la baisse du nombre d’enfant qui fréquentent le CLSH et la fin des animations de proximité.

29 % des usagers habitent les quartiers proches de la Carnière : Centre ville, Revaison, Garennes, Haut de Feuilly. 40 % des autres adhérents viennent des autres quartiers de Saint-Priest, et 16% viennent de l’extérieur de la commune.

Ainsi, au total ce sont 45 % des adhérents en « proximité ». Depuis 2000, les pourcentages de fréquentation par quartier sont relativement identiques. Malgré une baisse générale sur tous les quartiers, nous constatons une augmentation des adhérents venant de Fort Manissieux. Ces statistiques concernant la provenance géographique des adhérents mettent en évidence l’important rayonnement communal du centre social, et ce depuis de nombreuses années.

2.3 REPARTITION SELON LE QUOTIENT FAMILIAL Le tableau ci-dessous qui détaille les familles selon le quotient familial nous permet de constater que 22% des familles ont un quotient familial compris entre 0 et 582 soit 113 familles (en 2010 cela représentait 25% soit 148 familles). Cela représente un revenu familial net mensuel s’étalant entre 610 Euros et 1746 Euros pour une famille ayant 2 enfants. Alors que depuis 2006 nous constations une stabilité du nombre de familles ayant ces tranches de quotient en 2010 nous avons constaté une baisse de 39 familles et en 2011 de 35 familles. Il y a donc une tendance à la baisse des adhérents à faible ou moyen quotient familial et à l’inverse une relative stabilité des quotients familiaux plus élevé. S’il est difficile de conclure sur cette évolution de manière tranchée, se pose la question de l’accessibilité économique au centre social et de l’impact probable de la crise. Cette tendance est donc à suivre attentivement et à considérer dans le cadre de l’élaboration du prochain contrat de projet du centre social.

Les 53 Familles dont le quotient est indéterminé, sont des adhérents des activités en groupe autonome (country, AMAP, …) ou ayant un tarif unique guitare.

Rapport annuel 2011

Page 20/46


0 à 229 7%

Sup à1525 18%

230 à 341 4% 342 à 433 4% 434 à 582 8% 583 à 723 10%

1221 à 1524 14%

1048 à 1220 9%

724 à 878 12%

879 à 1047 12%

2.4 REPARTITION SELON LES CATEGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES Nous pouvons noter que la répartition des catégories socio professionnelle est sensiblement identique depuis plusieurs années. 53 % des familles adhérentes sont «employés», «ouvriers», «chômeurs» ou au «RMI». CATEGORIES SOCIO PROFESSIONNELLES Cadres Professions intermédiaires Artisans commercants Employés Ouvriers Chômeurs Retraités Etudiants Sans activités Invalidité RMI Non répertoriées TOTAL

Nombre

%

43 56 15 210 57 20 122 4 11 9 3 10 560

8% 10% 3% 38% 10% 4% 22% 1% 2% 2% 1% 2% 100%

2.5 FREQUENTATION PAR SECTEUR D’ACTIVITE Les adhésions se faisant par famille, chaque membre de la famille peut s’inscrire à une ou plusieurs activités. Activité Petite enfance Enfance Adultes Sorties familiales Multimédia adultes TOTAL

2009 231

Nb d’individus 2010 205

2011 191

2009 202

Nb de familles 2010 173

2011 152

237 337 182

221 309 139

173 255 145

186 308 84

170 288 54

132 241 63

110

86

63

102

82

62

1097

960

827

882

767

650

Rapport annuel 2011

Page 21/46


Sortie familliale 17%

Multimédia Adultes 8%

Petite Enfance 23%

Enfance 21% Adultes 31%

Nous pouvons noter une baisse des secteurs enfance et petite enfance (- 62 enfants). Ceci s’explique entre autre par un début d’année (Septembre-Décembre 2011) difficile pour le centre de loisirs avec une difficulté importante de recrutement des animateurs impliquant une réduction de notre capacité d’accueil. Toutefois nous constatons une fidélisation des familles qui inscrivent leurs enfants tous les mercredis et pendant les périodes de vacances. Concernant les autres activités nous notons également une baisse du nombre de 71 personnes participants, puisque nous passons de 534 adultes (adultes + sorties familiales + multimédia) en 2010 à 463 en 2011. Cette baisse s’explique par : -

Le sinistre subit par le centre social en mai 2010, avec la suppression de certaines activités (Arts plastique et Modelage) et une réorganisation pour les cours d’informatique.

-

Une baisse dans les activités Anglais et Guitare

De manière générale, nous notons les tendances suivantes sur la fréquentation des secteurs d’activités : 

Secteur petite enfance : les adhérents viennent de tous les quartiers de Saint-Priest. -

11 % viennent du quartier de proximité au lieu de 17 % en 2010. Le déménagement du centre de loisirs dans l’école Jules Ferry a engendré un renouvellement des familles utilisant le centre de loisir. 24 % des adhérents ont un quotient compris entre 0 et 582 au lieu de 29 % en 2010 et 36 % en 2009. Secteur enfance : les adhérents viennent de tous les quartiers de Saint-Priest

11 % viennent du quartier de proximité au lieu de 19 % en 2010 25 % des adhérents ont un quotient compris entre 0 et 582 au lieu de 31 % en 2010 et 37 % en 2009 Secteur Adultes : les adhérents viennent de tous les quartiers de Saint-Priest.

19 % viennent du quartier de proximité comme en 2010 14 % des adhérents ont un quotient compris entre 0 et 582 au lieu de 18% en 2010 et 20 % en 2009 Secteur Multimédia : les adhérents viennent de tous les quartiers de Saint-Priest

-

12 % viennent du quartier de proximité au lieu de 13 % en 2010 19 % des adhérents ont un quotient compris entre 0 et 582 au lieu de 17 % en 2010 et 21 % en 2009

La baisse de la fréquentation des bas quotients familiaux est significative pour les activités adultes et surtout pour le centre de loisirs.

Rapport annuel 2011

Page 22/46


3 ACTIVITES D’ANIMATION GLOBALE Il s’agit des activités « transversales » concernant la vie générale du centre social. Souvent le but est de regrouper des usagers d’activités différentes au cours d’une activité commune. Bien que nous ne la détaillons pas ci-dessous, il est important de mentionner ici une activité spécifique réalisée 2011 : il s’agit des 3 jours de découverte en septembre qui ont permis au centre social grâce à des animations devant les locaux de communiquer et s’ouvrir au public. Il a permis une remobilisation des adhérents. Grâce au soutien de nos partenaires et notamment de la Mairie et du Conseil Général, ce temps fort a permis de bien lancer la rentrée 2011-2012.

Animation par l’Ensemble Musicale La Carnière pendant les 3 jours de découverte

3.1 LES SOIREES GARDONS LE CONTACT Suite à l’incendie du centre social en 2010 et à la dispersion des activités qui a suivi, les soirées "Gardons le contact", sont venues suppléer les soirées "Jeux entre nous" afin de poursuivre et maintenir les liens entre adhérents et réduire le risque de « cloisonnement par activité ». L’idée était de proposer un programme d’animation où chacun, quelle que soient ses envies peut venir de façon conviviale et chaleureuse avoir un moment de partage. Il s’agissait d'impulser une dynamique favorisant l'implication des habitants dans le montage de ces animations à vocation pluri-générationnelles.

3.1.1 Objectifs de l’activité  

Mettre en lien, favoriser les rencontres entre adhérents Favoriser la participation des habitants

Rapport annuel 2011

Page 23/46


3.1.2 Réalisation La commission "Gardons le contact" est composée de 5 personnes auxquelles s’ajoutent 3 à 4 personnes qui s’impliquent plus ponctuellement. Elle se tient régulièrement pour définir le contenu des soirées. Elle est très attentive pour être en adéquation avec les attentes des adhérents et choisit des thèmes intéressants le plus grand nombre. En 2011, 5 soirées Gardons le Contact ont été organisées sur les thèmes suivants :     

Le printemps est là (15 avril) Pique nique partagé (17 juin) Concours de gâteau (21 octobre) La soirée des Amapiens (18 novembre) La soirée pestacle (16 décembre)

Il est important de relever que la rentrée scolaire 2011 a permis d’accentuer la régularisation et le rythme de ces actions. Ceci n’a été possible que par le souhait de la commune de nous accompagner en mettant à notre disposition la salle Chrysostome.

3.1.3 Evaluation Selon le contenu de la soirée, la participation est très différente. En effet, la motivation première des adhérents semble reposer essentiellement sur le thème de la soirée. Cela explique les variations de fréquentation selon les thèmes. 2 soirées ont eu un succès particulier : la soirée de Noël (Pestacle) avec environ 80 personnes et la soirée karaoké en juin. Ces soirées ont permis de maintenir le lien et une activité de partage entre adhérents déjà actifs. De ce point de vue, l’objectif est rempli. En revanche, nous avons des difficultés à développer la participation d’une partie des adhérents. Il s’agit de réfléchir aux évolutions nécessaires à donner à cette action pour qu’elle permette de toucher le plus grand nombre et qu’elle favorise plus le "vivre ensemble".

3.2 LA « SOIREE ADHERENTS »

Soirée des adhérents 2011 Rapport annuel 2011

Page 24/46


3.2.1 Objectifs de l’activité  

Créer du lien social et favoriser en particulier les liens familiaux et les liens intergénérationnels Permettre aux adhérents de se retrouver dans un contexte autre que celui de l’activité pratiquée.

3.2.2 Réalisation Une commission d’organisation s’est régulièrement rencontrée pour préparer les festivités. Le thème choisi pour cette soirée fût l’Egypte et plus précisément la rétrospective du dernier voyage en famille du groupe « Evasion Gourmande ». Les mères ont préparé un repas « égyptien » pour les convives. Un diaporama photos a été projeté, retraçant le voyage des sept familles. Les bénévoles de la commission ont invité un groupe de danseuses égyptiennes à faire une démonstration pour le plus grand plaisir des adhérents avant de finir la soirée en danse grâce à DJ JO.

3.2.3 Evaluation Cette soirée a rassemblé 120 personnes. Elle s’est déroulée dans une ambiance familiale et chaleureuse. Beaucoup d’échanges et de sympathie entre les adhérents. Les familles d’Evasion Gourmande, costumées pour la circonstance, étaient ravies de partager leurs souvenirs de leur voyage « pharaonique ».

3.3 LA FOIRE AUX PLANTES RARES La première foire aux plantes rares (FAP) a été organisée en 1993. L’édition de 2011 était donc la 24ème. Les partenaires appuyant la manifestation sont la Mairie, la Région Rhône Alpes, les magasins Botanic, France Bleu Isère et l’art des jardins, GL events. Aujourd’hui, c’est un évènement connu et reconnu au niveau national puisque c’est le troisième. Les exposants viennent de toute la France, de la Belgique et la Suisse.

3.3.1 Objectifs de l’activité Outre l’objectif de rassembler des amateurs de plantes, la foire aux plantes permet au centre social d’équilibrer ses comptes en fin d’année, puisque sans ces recettes il serait déficitaire. C’est donc une action d’autofinancement qui permet de financer en partie l’action quotidienne du centre socio-culturel La Carnière.

3.3.2 Réalisation Cette année, elle a permis d’accueillir 90 exposants et 6 436 visiteurs. L’organisation est désormais bien rôdée. Elle s’appuie notamment sur une salariée qui est la créatrice de l’évènement et une solide équipe de bénévoles du centre social. Sans eux la FAP ne pourrait avoir lieu. Le nombre de visiteurs est plus faible qu’à l’accoutumée mais est dans la tendance de l’année précédente 6 906 (cf. graphique page suivante). Ceci s’explique essentiellement par la pluie qui a découragé un certain nombre de personnes. Au niveau financier, l’excédent dégagé est de 21 786 euros soit 4 500 euros de moins qu’en 2010. Ceci s’explique par une augmentation de 3 500 euros de dépenses conséquences indirectes de l’incendie (location de wc etc.) et la hausse de certains coûts logistiques. Les recettes sont également inférieures de 1 000 euros du fait de la diminution du nombre d’entrées compensés en partie par la buvette.

3.3.3 Evaluation L’espace enfant est très peu utilisé, les familles préférant se promener ensemble. En revanche, sa mise en place mobilise en revanche de nombreux moyens. Cet espace pourra être supprimé. La fourniture aux bénévoles d’un Kway « foire aux plantes » permettrait aux visiteurs et exposants de mieux les identifier. En outre cela permettrait également de valoriser et reconnaître leur engagement.

Rapport annuel 2011

Page 25/46


Année

Nb d’entrées

1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

7 676 7 824 9 144 7 947 8 490 7 977 7 972 7 992 7 349 9 047 7 834 8 178 8 162 6 906 6 436

3.4 L’AMAP La Carnière a mis en place une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) en mars 2010 et continue de la porter. Le principe de l’AMAP est le partenariat entre un groupe de personnes et une ferme de proximité. Le producteur vend directement au consommateur sans passer par les intermédiaires classiques du commerce. Ainsi, le producteur bénéficie de marges plus équitables à l'avance et le consommateur bénéficie des produits frais toute l'année. Il s’agit de garantir une agriculture paysanne, biologique et une consommation citoyenne et solidaire, valeurs en adéquation avec celles du centre social. Le centre social adhère au réseau des AMAP de Rhône Alpes animé par Alliance Paysans Écologistes Consom'acteurs Rhône-Alpes et à ce titre respecte la charte des AMAP. L’AMAP est pilotée par une commission de bénévoles qui s’occupe de l’animation du réseau des Amapiens de la Carnière via la mise à jour du blog.

3.4.1 Objectifs de l’activité Avec la mise en place l’AMAP, le centre social poursuit les objectifs suivants : -

Créer du lien entre habitants Permettre le partage de valeurs autour d’une consommation solidaire et citoyenne

3.4.2 Réalisation En 2011, l’offre de produits s’est accrue avec l’intégration d’un producteur de volaille et d’œufs. Producteurs

Nb d’adhérents en 2011

Nb d’adhérents en 2010

Description

Légumes

36

43

3 types de paniers selon la taille : solo-duofamille. Livraison hebdomadaire

Œufs – volaille

28

--

Livraison toutes les deux semaines pour les œufs et tous les mois pour les poulets. Cette offre de produit a débuté en 2011 avec un producteur.

Total adhérents différents

38

43

Rapport annuel 2011

Page 26/46


Le centre social assure la gestion des contrats entre les adhérents et le producteur. L’année est divisée en 2 périodes (1 contrat de septembre à février et 1 autre de février à juillet), la gestion de la distribution des paniers et l’animation du réseau. La commission s’est réunie deux fois dans l’année.

En visite chez le producteur

3.4.3 Evaluation   

Il serait intéressant de poursuivre le développement de l’offre de produits avec des fruits notamment Pour renforcer la commission dont les membres sont peu nombreux, il faudrait que de nouveaux adhérents s’impliquent. La mise en place de nouveaux temps conviviaux autour de l’AMAP pourrait être intéressante.

Pour en savoir plus sur les activités d’animation globale - Site de la foire aux plantes : http://www.foireauxplantesrares.fr/ - Bilan financier de la foire aux plantes 2011 - Site de l’AMAP de La Carnière - http://paniersdujeudi.canalblog.com/

Rapport annuel 2011

Page 27/46


4 SECTEUR PETITE ENFANCE ET ENFANCE Comme pour les autres secteurs, la volonté du secteur enfance est de proposer un ensemble d’actions répondant aux besoins exprimés des habitants. Ainsi, le pôle enfance inscrit son intervention durant le temps libre des enfants à savoir le mercredi et les vacances scolaires pour ce qui concerne l’accueil de loisirs et après le temps scolaire pour l’accompagnement à la scolarité. La méthode retenue est de confronter les enfants aux interactions de la vie en collectivité pour faciliter l’apprentissage des compétences sociales. Pour les plus jeunes, le centre social propose également le samedi matin, une activité d’éveil corporel et de bébé gym. Enfin, dans cette partie nous mettrons l’accent sur le projet « Dis moi, raconte moi ton territoire » projet réalisé avec une classe de l’école Jean Jaurès. Il est à noter que nos activités concernent les enfants de 18 mois à 12 ans. En effet, le centre social n’a actuellement pas de secteur jeune ou adolescent.

4.1 L’EVEIL CORPOREL ET LE BEBE GYM 4.1.1 Objectifs de l’activité  

Favoriser l’éveil des sens pour les enfants en bas âge Accompagner la prise d’autonomie par rapport au corps et la prise de confiance

4.1.2 Réalisation L’activité se déroule samedi dans le gymnase de l’école Jean Macé. Il y a 3 groupes d’âge qui ont chacun une séance d’1 h : -

De 18 mois à 3 ans De 3 à 4 ans De 4 à 5 ans

Les parents participent avec les plus petits. Activités Eveil corporel et Bébé gym

Nb d’inscrits en 2011 78

Nb d’inscrits en 2010 69

Nb d’inscrits en 2009 66

4.1.3 Evaluation L’activité est très appréciée aussi bien par les enfants que les parents. Elle permet un échange parentsenfants pour les plus petits. Pour les plus grands, l’activité prépare l’entrée à l’école primaire.

4.2 LE CENTRE DE LOISIRS En 2011, les axes de développement énoncés dans le cadre du projet initié par la CAF à savoir l’ouverture en journée complète et l’augmentation d’1 h de l’amplitude horaire sont opérationnels. Ils ont permis de répondre aux besoins des familles L'accueil de loisirs qui répond à des enjeux éducatifs indispensables au lien social, voit sa position se développer et s'affirmer durant les temps libres des enfants.

4.2.1 Objectifs de l’activité Le but est de participer à l’animation de la vie sociale locale. Le souhait de La Carnière est que le centre de loisirs soit « à taille humaine et familiale » permettant d’établir une relation de confiance et constructive avec les familles.

Rapport annuel 2011

Page 28/46


Participer à l'épanouissement de chaque enfant en prenant en compte le développement individuel. Favoriser l'appréhension de la vie en collectivité en s'appuyant sur l'échange en petits groupes et l'implication dans des projets collectifs. Assurer aux enfants un milieu sécurisant que ce soit aussi bien matériel qu'affectif.

 

4.2.2 Réalisation L'accueil de loisirs a fonctionné durant 78 jours sur l'année 2011 avec une amplitude horaire de 10 heures par jour. Le nombre de jour de présence réalisé sur cette période correspond à 4089 (nombre d’enfants* jour), ce total se répartit de la façon suivante : -

2 184 sont réalisées dans le cadre de l’accueil de loisirs petites enfance (3-6 ans) 1 905 dans le cadre de l’accueil de loisirs enfance (6-12 ans).

En sortie Différents types d'animation sont mises en œuvre à chaque séance ce qui permet aux enfants de choisir en fonction de leur envie du moment. Trois types d'activités principales ressortent des programmes proposés : les ateliers créatifs, les jeux collaboratifs et les espaces autonomes. Les ateliers sont conduits à travers un projet trimestriel ou sur la semaine durant les vacances. Pour l'accueil petite enfance, l'équipe s'attache à développer une programmation qui favorise l'éveil par l'expérimentation et l'apprentissage de l'autonomie des enfants.

Rapport annuel 2011

Page 29/46


4.2.3 Evaluation Le nombre d'enfants accueillis est en nette régression (426 pour 2010 et 364 en 2011). Ceci s'explique par plusieurs raisons :  l'évolution de nos temps d'accueil qui accordent une place plus importante à l'accueil permanent au détriment du mode occasionnel.  les mutations sociales qui conduisent à faire des choix en termes de mode de garde.  les enfants viennent plus régulièrement qu’auparavant et on assiste à une certaine fidélisation des familles. C’est également un indicateur de satisfaction des familles. Pour faire face à l’augmentation des temps d’accueil effectif à partir de 2011, il sera nécessaire nécessaire de renforcer l’équipe d’encadrement pour l’année prochaine. Enfin, notre organisation, nous contraint à faire cohabiter des enfants d'âges différents donc de besoins qui diffèrent (tranche d’âge des 6-12 ans). Il serait intéressant de pouvoir séparer ce groupe en deux (6-8 ans et 9-12 ans) pour adapter l’animation. Ceci nécessiterait le renforcement de l’équipe d’animation.

4.3 LE SOUTIEN SCOLAIRE Le dispositif d'accompagnement à la scolarité est conduit pour concourir à réduire les écarts. La méthode utilisée est le face à face pédagogique rendu possible par la généreuse implication d'une équipe bénévole. Un contrat tripartite (Ecole – Parents – Centre social) est rédigé en amont de l’action, qui a pour vocation de définir en collaboration avec les parents les apports organisationnels et méthodologiques nécessaires pour mieux vivre sa scolarité.

4.3.1 Objectifs   

Favoriser l’accompagnement permettant une prise en compte personnalisée des problématiques. Soutenir la réalisation des connaissances et compétences de chacun. Valoriser les acquis pour renforcer l’autonomie.

4.3.2 Réalisation L’accompagnement à la scolarité qui s’adresse aux élèves du cours élémentaire, se déroule du lundi au vendredi de l’année scolaire de 17h à 18h30 dans la bibliothèque de l’école Jean Jaurès. Il comprend un effectif de 16 enfants encadrés par une équipe de bénévoles dynamiques Chaque séance comprend trois temps différents :   

Un temps consacré à l’acquisition d’outils méthodologiques et organisationnels. Un temps de consolidation des acquis au travers d’outils ludiques. Un temps de restitution et de discussions avec les parents.

4.3.3 Evaluation De manière globale les élèves sont assidus à l’atelier et ont trouvé les apports méthodologiques et organisationnels nécessaires à leur accompagnement à la réalisation de leurs tâches scolaires : -

Au niveau méthodologique : la structuration de ce temps a permis de poser un cadre limité nécessaire à un rythme de travail. Au niveau organisationnel : l’enfant projette mieux la charge de travail à accomplir et priorise les devoirs qui posent certaines difficultés.

Néanmoins ce travail n’a pas permis l’utilisation d’autres outils pédagogiques. Pour pallier cela, nous nous orienterons à l’avenir sur un dispositif en deux temps hebdomadaires : 1 – Axé sur la méthodologie et l’organisation du travail scolaire. 2 – Une approche plus culturelle pour vivre la scolarité autrement. Malheureusement, les liens et la collaboration avec les enseignants sont insuffisants. C’est un aspect qu’il faudra renforcer dans le futur. Rapport annuel 2011

Page 30/46


Nous suivons des enfants depuis plusieurs années ou des enfants d’une même famille. Le contact avec les parents est très constructif. Nous recevons des demandes pour poursuivre l’accompagnement en 6 ème.

4.4 PROJET

AVEC UNE CLASSE DE L’ECOLE JEAN JAURES,

« DIS

MOI, RACONTE MOI TON

TERRITOIRE » Depuis plusieurs années, en collaboration avec l’école Jean Jaurès nous proposons des actions qui permettent de concilier le projet d’école avec les prérogatives du centre social. C’est dans ce sens que ce projet a pu voir le jour. L’idée du projet était de faire découvrir son territoire au travers de son regard particulier et de donner et voir une autre lecture de son lieu de vie. Il s’est effectué avec une classe de double niveau CM1-CM2 de 26 élèves.

4.4.1 Objectifs    

Favoriser l’échange et la participation active des élèves. Faire découvrir et sensibiliser au cadre de vie. Construire des repères identitaires et culturels sur son lieu de vie. Développer les facultés et les connaissances nécessaires à chacun dans sa quête du bien-être.

4.4.2 Réalisation L’action était axée sur la compréhension des mécanismes de construction urbaine et à la découverte d’un quartier de proximité, qui peut amener les enfants à mieux se connaître et de bâtir une histoire commune. Pour cela, il s’agissait de combiner des approches croisées :  Approche sensible (éveil des sens sur le terrain)  Approche environnementale  Approche par la pratique (fabrication, manipulation) de participer à la construction d’un livre vidéo, lié à un espace géographique qui constituera une histoire commune que permettent la mutualisation et le partage de connaissances.

4.4.3 Evaluation Ce projet a été mené à son terme selon ce qui était prévu. Il a démontré la pertinence de la mise en œuvre d’une démarche éducative partagée sur un territoire en direction des enfants. Néanmoins, le financement de cette action était ponctuel. Il est dommage que ce type d’action ne puisse être financé par le contrat éducatif local qui permettrait des actions plus régulières. En effet, son développement s’inscrivant dans le temps scolaire, il n’entre pas dans les orientations de ce dispositif. Pour en savoir plus sur le secteur Petit Enfance et Enfance - Projet pédagogique du centre de loisirs - Modèle de contrat tripartite d’accompagnement scolaire - Livre vidéo réalisé par la classe de CM1 – CM2 de l’école Jean Jaurès

Rapport annuel 2011

Page 31/46


5 SECTEUR ADULTE L'année 2011 a été marquée par la volonté du centre social de renforcer le lien avec et entre les adhérents d’une part et de développer la dynamique d'accompagnement de projets d'habitants d’autre part. Ainsi, dans un souci de limiter l'éclatement des activités dans différents lieux, nous avons regroupé les cours d'anglais, d'espagnol et la sophrologie dans les locaux annexes de la Carnière (salle « Léo Lagrange »). Ceci a permis aux salariés et aux administrateurs de faire des visites plus régulières et ainsi favoriser les échanges avec les adhérents. Nous reviendrons brièvement sur la fréquentation de ces activités adultes dites de loisirs. Pour développer la dynamique de projet d’habitants, nous avons mis l’accent sur le rôle des différentes commissions tout en tenant compte de la spécificité de leur projet et des compétences de leurs membres : -

-

La commission des sorties familiales et des sorties de proximité, composée de deux bénévoles, a continué à être à l'écoute des adhérents pour répondre à leurs attentes, à planifier et organiser des sorties. Elle a valorisé la découverte de nouveaux lieux et de nouvelles activités. La commission Country, composée de huit membres, s'est réunie chaque mois pour organiser la 3ème édition de la "Soirée Country" à la salle Concorde de Saint-Priest.

Quant au groupe "Evasion Gourmande", l'année 2011 fut celle des souvenirs avec le projet de réaliser un diaporama photos retraçant leurs 8 années d'actions et de voyages en groupe. C’est aussi l’occasion pour nous de présenter les effets inattendus de ce projet d’habitants.

5.1 LES SORTIES FAMILIALES ET DE PROXIMITE Dans cette partie, nous parlerons des « Sorties familiales, des sorties de proximité du jeudi et « Vous faîtes quoi samedi ? »

5.1.1 Objectifs de l’activité Sortir en famille, entre amis ou entre voisins, à deux pas de chez soi ou à la découverte de la région RhôneAlpes, l'objectif est de : Permettre aux familles et à l'ensemble des adhérents d'accéder à des loisirs de proximité et tisser du lien social. Toutefois, chaque type de sorties familiales ou de proximité ont des objectifs plus spécifiques. En effet, les sorties familiales étant des projets menés dans la cadre du dispositif "Vacances Familles Solidarité" de la CAF de Lyon, elles s'adressent prioritairement aux familles (parents et enfants). Les sorties tendent à favoriser les liens familiaux et à rompre l'isolement de certaines familles sur le quartier. Quant aux sorties "Vous faites quoi samedi ?", elles ont la spécificité d'être ouverte à tout public, sans critère d'âge et de favoriser la dynamique du groupe autonome, entre autre par le fait que ces sorties sont encadrées par un bénévole. Et enfin, les sorties de proximité mettent l'accent sur la mixité et l'insertion sociale des publics fréquentant les structures partenaires (Centre social Louis Braille et le CCAS).

5.1.2 Réalisation Depuis maintenant deux ans, la commission de bénévoles se retrouve une fois par mois pour réfléchir, déterminer et organiser l'ensemble des sorties familiales et de proximité. Les bénévoles ont proposé en moyenne deux sorties par trimestre, gardant un rythme régulier et une diversité quant aux thèmes et aux lieux de chaque sortie. Quant aux sorties de proximité du jeudi, elles sont mises en place une fois par trimestre et sont coordonnées par les trois structures notamment par rapport au choix des dates, des lieux et pour l’encadrement. Cette harmonisation permet alors aux usagers de faire des choix et d'anticiper leurs loisirs sur un trimestre. Par rapport aux prévisions de départ, toutes les sorties programmées se sont réalisées sauf la sortie du 5 novembre 2011 (prévue sur le thème des noix au Grand séchoir en Isère) qui a dû être annulée faute d'inscrits. Rapport annuel 2011

Page 32/46


Voici un récapitulatif des sorties réalisées en 2011 : TYPE DE SORTIE SORTIES FAMILIALES

DATE

LIEU

NBRE D'INSCRITS

5 Février 14 Mai 18 Juin

Station La Feclaz Parc de Courzieu La ferme des Chevrotins + La base nautique de ST Laurent de Chamousset Lac de Paladru + Château de Longpra

55 49 22

Musée des Canuts

15

9 Juillet

SORTIES « VOUS FAITES QUOI SAMEDI ? »

SORTIES PROXIMITE (jeudi midi)

19 Février 9 Avril

7

1er Octobre

Jardin Rosa Mir et visite des Traboules de la Croix-Rousse

14

13 Janvier

Musée de Marionnette

après-

Urbain

la

14 Avril

Espace d'information du Musée des Confluences

9 Juin

Sortie à la journée à Vienne + visite guidée St Romain en Gall

6 Octobre

Musée Gallo- Romain de Fourvière

8 décembre

Marché de Noel de la place Carnot

Sur les 53 familles différentes (soit un total de 142 personnes) participantes, 88 % sont adhérents et 12 % sont adhérents à une autre structure

54

Tony

DE

Musée Garnier

2 Carnière 5 Louis Braille 6 CCAS 9 Carnière 2 CCAS 10 Carnière 9 Louis Braille 1 CCAS 2 Carnière 3 CCAS 4 Louis Braille 3 Carnière (dont

Quelques données chiffrées

Sur les 23 familles différentes (soit 27 personnes), 82 % sont adhérentes à la Carnière et 18 % viennent de l’extérieur

16 familles issues de la Carnière (soit 22 personnes) où majoritairement chaque personne a participé à une seule sortie.

2

issus de la plateforme)

3 CCAS 3 Louis Braille

5.1.3 Evaluation Les résultats et principaux constats :  

Le tableau ci-dessus fait ressortir une bonne répartition de chaque sortie sur l'année, alternant des sorties en journées complètes, en demi-journées, en semaine et le samedi. Globalement, les sorties familiales rencontrent un public intéressé. Il est majoritairement adhérent à la Carnière, ce qui peut s’expliquer par une communication plus efficace grâce à l'usage systématique du courriel pour informer les adhérents et à une planification, en temps et en heure, des sorties. On constate néanmoins une mixité des publics :  Majoritairement, les participants aux sorties sont aussi inscrits à d’autres activités proposées par l’association. Les adhérents se croisent et tissent du lien.  Il y a aussi un croisement des publics au niveau des centres sociaux : 12 % sont des familles non adhérentes à La Carnière mais inscrites à l’un des deux autres centres sociaux. Rappelons qu’il existe un partenariat qui permet aux familles adhérentes à l’un des trois centres, de participer aux sorties familiales des autres centres. Les familles sont « mobiles » et hésitent moins à s’inscrire à d’autres sorties que celles proposées sur leur quartier. Elles

Rapport annuel 2011

Page 33/46


apprécient ainsi de pouvoir faire de nouvelles connaissances issues de différents quartiers de la commune et de prendre connaissance des activités proposées dans chaque structure.

Une sortie familiale 

Une satisfaction des adhérents sur la diversité et l'accessibilité de ces sorties :  Dans le cadre des sorties familiales, les familles apprécient de découvrir à chaque fois une nouvelle destination et une nouvelle activité. Les visites plus culturelles ne sont pas une barrière à leur inscription. L’aspect interactif et ludique semble les satisfaire et doit devenir une spécificité des sorties organisées par la Carnière.  Les sorties de proximité et les sorties du samedi sont un moyen pour les usagers de faire de nouvelles rencontres, de rompre leur quotidien et leur isolement pour certains. Elles permettent aussi de promouvoir d'autres activités du centre ou d’autres structures sur la commune pour favoriser leur insertion sociale.

L'implication d'une bénévole de la commission pour l'encadrement des sorties : cette implication lui a permis de comprendre certains concepts tels que le "lien social" et d'être plus à l'écoute des usagers. Ce regard a aussi permis à la commission d'avoir des retours complémentaires à ceux de l'animatrice, et d'en tenir compte pour élaborer les futures sorties. Lors de l'un de ces retours, la commission a mis en lumière le souhait des adhérents de partir un week-end en famille. Suite à cette requête, les bénévoles ont décidé de lancer une dynamique de projet fin 2011 pour répondre à cette attente (cf. 5.3.3. Le projet "Le Pal")

Les difficultés rencontrées :   

Difficultés récurrentes pour impliquer davantage les pères lors des sorties familiales. Difficultés à proposer et à réaliser une sortie familiale en automne. Difficultés à créer une dynamique de groupe autonome pour les sorties du samedi et du jeudi

Rapport annuel 2011

Page 34/46


Les perspectives : •

Faire des bilans plus approfondis avec les familles sur la question de l’absence des pères lors des sorties familiales.

Continuer à proposer une à deux sorties familiales par saison.

Pérenniser le travail commun avec les autres partenaires pour coordonner les différentes sorties.

Continuer le travail de préparation et de réflexion des bénévoles de la commission et ouvrir la commission à de nouveaux adhérents.

5.2 L’ACCOMPAGNEMENT AU DEPART EN VACANCES Le centre social, en partenariat avec le dispositif Vacances Familles Solidarité de la CAF du Rhône propose à des familles ayant des difficultés sociales et financières et qui ne partent jamais en vacances, d'avoir un accompagnement pour leur permettre d'accéder à un premier départ en vacances, en famille. Le public ciblé est les familles suivies par une des assistantes sociales de la Maison du Rhône du Village François Raymond de Saint-Priest et par conséquent, habitant sur le territoire d'action de la structure et bénéficiant des bons vacances (délivrés par la Caisse d'Allocations Familiales du Rhône chaque année).

5.2.1 Objectifs de l’activité   

Permettre à des familles en difficultés d'accéder, pour la première fois, à des séjours de vacances sur le territoire et, à terme, d'être autonome dans leurs départs. Leur donner les moyens de découvrir des lieux de détente et de loisirs de proximité. Développer des actions en faveur de l'insertion des familles et du renforcement des liens intrafamiliaux (participation du père au séjour,...)

5.2.2 Réalisation En 2011, deux familles ont été accompagnées pour un projet vacances :  Un couple avec 2 enfants pour un accompagnement au 1er départ en vacances. Il est partie une semaine dans le Var en location.  Une mère et ses deux enfants sont partis dans les Bouches du Rhône une semaine en location. Ce fut un accompagnement pour un troisième départ en vacances avec une bonification d'épargne.

5.2.3 Evaluation Pour la famille partie pour la 1ère fois, ces premières vacances en famille a permis de renforcer les liens familiaux. L’accompagnement a aussi permis à la famille de découvrir et de s'impliquer davantage dans l'association en participant à d’autres activités (sorties familiales, inscription au projet "Le Pal") et à adhérer à la Carnière pour 2011/2012. En bilan, la famille a aussi exprimé le désir de préparer un deuxième projet vacances pour l'été 2012. Pour le second projet vacances, l'accompagnement a été bénéfique. Les liens familiaux se sont renforcés et la mère a acquis la démarche et l’autonomie pour pouvoir préparer ses futures vacances.

5.3 LES PROJETS D’HABITANTS L'expérience du projet d'habitants "Evasion Gourmande", accompagné de 2003 à 2011, a été un vrai tremplin dans la dynamique de projets d'habitants. En effet, en 2009, d’autres initiatives ont vu le jour comme le projet "Soirée Country". Fort de constater l'intérêt et les conséquences positives d'un projet collectif, les adhérents de l’atelier Country ont voulu, eux aussi, concrétiser leur projet. Ainsi, en 2011, le groupe de bénévoles a réalisé sa 3ème Soirée sur le thème Country – Rock avec la présence d’un chanteur. De plus, les familles participantes aux sorties familiales ont fait la demande de construire un projet weekend en famille pour 2012.

Rapport annuel 2011

Page 35/46


Chaque projet d’habitants est mis en valeur par l’équipe de la Carnière lors de différents évènements afin de les partager avec les autres adhérents et promouvoir ces démarches collectives. Par exemple lors de la soirée des adhérents en janvier 2011, la commission d’organisation a choisi le thème de l'Egypte pour présenter le dernier voyage d'Evasion Gourmande. Ci-dessous, nous présentons les différents projets en cours.

5.3.1 Rien n'est fini pour Evasion Gourmande Alors que le groupe d'habitants a réalisé son dernier voyage en novembre 2010 en Egypte, l'année 2011 fut l'année des souvenirs. A l'initiative d'un membre, un diaporama "photos et vidéos" est en cours de réalisation par une maman et un adolescent avec l'aide de l'animateur du Pôle multimédia. (Finalisation prévue pour Juin 2012) Ce projet diaporama a pour objectif de faire une rétrospective des 8 années d'accompagnement de ce groupe d'habitants. On y retrouvera photos et films des 4 voyages réalisés, témoignages des familles, des professionnels de la Carnière et des membres du CA. Par cette envie de laisser une trace pour chaque famille mais aussi pour le Centre Social, il ressort des effets inattendus de « l'après-projet ». Focus sur les effets inattendus du projet d’Evasion Gourmande D’une part, la solidarité et les liens d’amitié entre les membres du groupe n’ont pas cessé bien au contraire. Pour certaines familles, le lien continue dans la vie de tous les jours, entre les parents et entre les enfants. D’autre part, même si le projet d’habitants s’est arrêté fin 2010, certaines familles continuent à fréquenter la structure et à s’investir bénévolement à plusieurs manifestations telles que la Foire aux Plantes, l’Assemblée Générale ou la Soirée des adhérents. Et enfin, nous mettrons en avant l’implication toute particulière du lycéen qui a accepté de prendre en charge ce projet diaporama, en prenant de son temps libre pour le construire mais aussi à apprendre d’autres logiciels informatiques avec l’animateur du Pôle multimédia et l’investissement bénévole de cinq adolescentes à la Foire aux plantes. Ainsi, cette implication met en lumière la possibilité donnée à des jeunes de participer à des actions relevant de la fonction d’animation globale dans la mesure où le lien avec ces adolescents a été entretenu dès l’enfance.

5.3.2 Soirée Country La soirée country est un projet d’adhérents issu de l’activité « danse country » mise en place depuis 2007. Depuis 2009, un petit groupe d’une dizaine d’adhérents se réunit régulièrement pour élaborer et organiser une soirée country en novembre à la salle Concorde de Saint-Priest. Le 12 novembre 2011, ces bénévoles ont réalisé leur 3ème soirée. 5.3.2.1    5.3.2.2

Objectifs de l’activité Favoriser la dynamique de projet d’habitant et la démarche collective Favoriser le lien social Mettre en valeur les compétences et le savoir-faire des adhérents. Réalisation

A la différence des deux premières soirées qui étaient des soirées « CD », la soirée 2011 fût une « Soirée Country Rock » avec le concert du chanteur « Jay Ryan Beretti » et une première partie dansante avec le DJ Jean-Christophe. Les bénévoles ont proposé un snack/buvette et un stand « gâteaux » (gâteaux confectionnés et offerts par les adhérents de l’atelier Country). Cette soirée a dénombré 284 entrées. De nouveaux, les convives venaient de plusieurs communes de l’agglomération lyonnaise. Elle a rapporté un excédent de 1 986 € qui sera réutilisé dans le cadre des projets de ce groupe d’habitant.

Rapport annuel 2011

Page 36/46


5.3.2.3

Evaluation

La soirée concert a fait venir un public un peu différent des éditions précédentes ; c’est à dire, à la fois des danseurs amateurs mais aussi des personnes venues simplement assister à un spectacle concert. Dans les deux cas, les convives ont apprécié la performance et la qualité du chanteur pendant plus de 3 heures. Les bénévoles « organisateurs » ont apprécié aussi le contact privilégié avec l’artiste lors des répétitions et du dîner partagé avant l’ouverture. Les bénévoles se sont sentis encore plus en confiance et autonomes pour organiser, encadrer et animer cette 3ème soirée. Cette soirée est devenue un rendez-vous incontournable. Le groupe de bénévoles souhaite continuer son projet en 2012 en proposant une 4ème soirée « concert ».

5.3.3 Le Projet « le Pal » (Parc Animalier et de Loisirs en Auvergne) Au cours des différents échanges avec les familles pendant les sorties familiales et lors des bilans réalisés au sein de la commission en juin 2011 une demande des adhérents est ressortie : faire un projet de week-end en famille. Les bénévoles de la commission sorties familiales se sont chargés de réfléchir à ce projet pour une réalisation au printemps 2012. 5.3.3.1   

Objectifs de l’activité Créer une dynamique de projet entre adhérents. Permettre à des familles de partir en week-end en famille. Renforcer les liens familiaux et sociaux.

Afin de répondre à une autre attente des adhérents depuis plusieurs années sur un thème précis de sortie, la commission a fixé aussi deux autres objectifs :   5.3.3.2

Faire découvrir la faune et la flore d’un autre département. Permettre l’accès à un parc animalier et d’attractions. Réalisation

Dans un premier temps, la commission a choisi une destination et un type d’hébergement. Dans un deuxième temps, les bénévoles ont convié l’ensemble des adhérents ayant participé à une ou plusieurs sorties familiales sur l’année 2010/2011 pour une rencontre de présentation du projet « week-end en famille ». Cette première rencontre, en Décembre 2011, avait pour objectif de déterminer le nombre de familles partantes pour ce projet et de commencer à réfléchir ensemble à sa construction, étape par étape. Celle-ci nécessitera plusieurs rencontres entre les familles à la fois pour favoriser la demande collective mais aussi pour renforcer le lien social entre les familles avant le départ.

5.3.4 L’Ensemble Musical La Carnière 4 adhérents prenant des cours de guitare ont décidé de constituer un groupe en 2009 avec l’appui du professeur de guitare. 5.3.4.1

Objectifs de l’activité

Les objectifs sont de :    5.3.4.2

Favoriser la dynamique de projet d’habitant et la démarche collective Mettre en valeur les compétences et le savoir-faire des adhérents. Permettre l’expression et la création artistique Réalisation

Fin 2010, un CD a été enregistré grâce à des morceaux de composition des membres du groupe (chanson, guitare et accordéon). La Carnière a avancé les frais de réalisation du CD. 230 CD ont été vendus. Le groupe a joué lors du temps fort « 3 jours découverte » en septembre devant le centre social La Carnière.

Rapport annuel 2011

Page 37/46


5.3.4.3

Evaluation

Ce projet illustre bien le potentiel de ce qui peut être fait en se mettant « ensemble ». Le résultat est très positif. C’est un projet qui demande à se poursuivre, à se consolider. La réalisation d’un deuxième CD est en perspective.

5.4 LES ACTIVITES ADULTES DE LOISIRS Le centre social propose des activités de loisirs ou d’apprentissage. Elles se déroulent de manière collective.

5.4.1 Objectifs de l’activité Il s‘agit de permettre l’accès à une activité de détente, loisir répondant à un besoin des adhérents. Souvent ces activités sont la « porte d’entrée » au centre social. En effet, les temps collectifs de ces activités permettent de créer du lien social. Puis, dans un deuxième temps, elles ouvrent la possibilité pour chacun de s’investir différemment dans le centre social soit par la participation à une commission ou à un projet d’habitant ou soit par des activités de bénévolat.

5.4.2 Réalisation Activités Gym abdofessier stretching Anglais Espagnol Guitare

Amplitude horaire hebdomadaire 4 cours de 1 h 30

douce, et

Sophrologie Danse country

4 niveaux de 1h30 1 niveau de 2 h Cours individuel ou en binôme de 30 minutes 1 h 30 2 niveaux de 1 h Total

Nb d’inscrits en 2011 61

Nb d’inscrits en 2010 43

Nb d’inscrits en 2009 75

31 18 25

38 15 32

66 -44

18 76 229

10 81 219

19 73 277

Le tarif est calculé en fonction du quotient familial exception faite de la danse country et de la guitare. Il y a environ 30 séances par an par activité.

5.4.3 Evaluation Le nombre d’inscrit est quasi constant avec 2010. En revanche, pour les activités toujours en cours, on constate une baisse significative entre 2009 et 2010 due à l’incendie. Le fait que les activités soient éparpillées dans divers équipements de la ville réduit considérablement les échanges entre les différentes personnes inscrites à ces activités et le lien avec le centre social. Pour beaucoup cela contribue à la réduction de l’animation et des liens dans le centre en comparaison à la situation avant l’incendie. La plupart des vacataires ou animateurs d’activité, notamment ceux qui étaient présents avant l’incendie de 2010, font le même constat et déplorent le fait d’avoir moins de contact entre eux. Rassembler une partie de ces activités sera un des grands enjeux de la rentrée 2012-2013 avec l’emménagement dans des structures modulaires. Cela permettra de réactiver le lien entre les activités et le centre social et qui fera que l’activité devienne « bien plus qu’un simple service ou loisir ». De plus, diversifier l’offre d‘activités permettrait également de mieux répondre aux besoins et envies des habitants. Pour en savoir plus sur le secteur Adulte - Plaquette 2011-2012 - Bilans des sorties familiales

Rapport annuel 2011

Page 38/46


6 POLE MULTIMEDIA En 2010, la commission du pôle multimédia redéfinissait les orientations et objectifs du pôle multimédia. Ainsi, 7 objectifs et 3 axes ont été mis en place à court terme : Les Objectifs :       

Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique, Eduquer les habitants aux enjeux de l'informatique dans la famille, Favoriser la création artistique à partir des outils multimédia, Développer l'entraide entre les habitants au niveau des nouvelles technologies, Sensibiliser les adhérents aux nouvelles pratiques numériques des réseaux sociaux, Développer les actions innovantes avec les habitants ayant pour sujet les nouvelles technologies, Intégrer les nouvelles technologies dans l'action quotidienne du centre social,

Les axes thématiques fixés en priorité par la commission sur le court terme :   

Education (soirées thématiques), Formation (débutant informatique, débutant internet) Animation (graphisme, vidéos, ateliers chez l'habitant, webtv).

En 2011, la commission a demandé de privilégier l'axe Animations avec notamment les « ateliers chez l'habitant ». Concernant ces ateliers, nous pouvons d'ores et déjà effectuer quelques constats concernant leurs rôles dans les missions du centre social :  Ils sont facilitateurs de « projet d'habitants »,  Ils développent l'entraide entre adhérents,  Ils peuvent s'adapter à d’autres structures (expérience en cours avec le centre social Louis Braille) Autour de l'animation, le pôle multimédia valorise des personnes :  en animant des cours (échange de savoir-faire),  en étant acteur à part entière d'un projet, Le graphisme et la vidéo sont des outils qui permettent de se lancer très facilement dans des projets spécifiques : expositions autour de la retouche photo et animation d'une télé participative sur le web (webtv de la Carnière). En revanche, aucune action n’a vu le jour autour de l'axe Education. Néanmoins, un travail avec la Mairie, autour du thème « Jeunes et Internet » est en cours de construction. Nous participons à ce chantier. L'axe Formation, qui a toujours existé, reste une entrée permettant ensuite à des personnes de s’investir dans des projets spécifiques : les expositions autour du graphisme et la webtv de la Carnière en sont des exemples concrets. Bref, bien que les activités du centre social soient dispersées géographiquement de droite à gauche, l'année 2011 aura été une année très encourageante au niveau du pôle multimédia.

Rapport annuel 2011

Page 39/46


6.1 LES FORMATIONS 6.1.1 Objectifs de l’activité Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique.

6.1.2 Réalisations  Thème

Les formations de Janvier à avril 2011 et de septembre à décembre 2011 Période

Description

Initiation à De janvier à 3ème étape - fichiers et dossiers, une histoire de rangement : 2 groupes le l'informatiq avril 2011 lundi après-midi et mardi soir, soit 11 personnes ue 4ème étape - les bases du traitement de texte : 2 groupes le lundi après-midi et mardi soir, soit 9 personnes N.B. : les étapes 1 et 2 ont été faites en 2010. De Module 1 - Je débute : la souris, le clavier, l'environnement : 1 groupe : le septembre à lundi après-midi, 8 personnes décembre Module 2 - L'arrière plan, fenêtres, barre des tâches, copier/coller du texte : 2011 1 groupe : le lundi après-midi, 9 personnes Initiation à De janvier à 3ème étape - approfondir la recherche : 1 groupe le mercredi soir, soit 6 internet février 2011 personnes N.B. : les étapes 1 et 2 (ont été faites en 2010. De Module 1 - Les bases d'internet : 1 groupe : le mercredi soir, 6 personnes septembre à Module 2 - Les outils du navigateur pour mieux surfer : 1 groupe : le décembre mercredi soir, 6 personnes 2011 

Le stage été (juillet) :

Cette année, nous avions un petit nombre de personne en liste d'attente, nous avons donc proposé un stage de 20 heures en juillet sur une semaine du 25 au 29 juillet pour 6 personnes. La forme du stage était la suivante :  matinée de 10h à 12h : apprentissage  après midi de 14h à 16h : détente/jeu autour de ce que l'on a appris le matin 

Le partenariat Louis Braille (septembre – décembre 2011) :

Suite à une demande du centre social Louis Braille, nous nous sommes donc mis d'accord sur une décentralisation de cours de débutant au centre social Louis Braille.  Etre à l'aise face à l'ordinateur : formation de 30 heures, les jeudis matin de 10h à 12h du 6 octobre au 26 janvier 2012. 8 personnes.

6.1.3 Evaluation Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées Les formations permettent aux débutants de ne plus avoir peur de l'outil informatique et de l'internet. C'est un public qui dans l'ensemble vient exclusivement pour l'informatique et participe peu aux autres activités. En revanche, les formations sont aussi un endroit où l'animateur peut identifier des personnes susceptibles de s’investir dans des projets par la suite. Nous avions proposé un nouveau thème sur la Sécurité qui n'a pas reçu de succès. Nous l'avons annulé. De même, une 5ème étape initiation informatique autour de la révision a été annulée faute d’un nombre suffisant d’inscrits.

Rapport annuel 2011

Page 40/46


Recommandations et perspectives Une rencontre entre tous les adhérents participants aux formations, aux animations chez l'habitant permettrait ainsi de discuter sur ce qui serait intéressant de faire pour l'année prochaine, de connaître les envies des participants etc. Il est nécessaire de re-ciseler et adapter les contenus et étapes de formation pour un meilleur apprentissage. Cela a été pris en compte pour la rentrée 2011/2012. On pourrait envisager un ou deux stages pendant les vacances. On pourrait prévoir des réunions d'information pour les débutants informatiques, les débutants internet et pour les usagers informatique/internet (hors débutants) Une passerelle formations débutants à formations chez l'habitant qui pourrait être intéressante à creuser, notamment pour des apprentissages plus spécifiques, du type la sécurité de votre ordinateur, l'apprentissage du traitement de texte, la création d'invitation etc.

6.2 ANIMATIONS - LES ATELIERS CHEZ L’HABITANT 6.2.1 Objectifs de l’activité  

Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique Développer l'entraide entre les habitants au niveau des nouvelles technologies

6.2.2 Réalisation Sur l'année 2011, 5 groupes se sont constitués, dont :   

1 groupe qui a eu un suivi très régulier autour de l'initiation à l'informatique et l'internet : entre 4 et 5 personnes 2 groupes qui utilisent les ateliers lorsqu'ils sont en demande d'usage spécifique : Un groupe qui variait entre 5 et 6 et un second groupe qui variait en 3 et 4 2 autres groupes qui ont utilisé les ateliers à un moment précis et pour un usage précis : Deux groupes constitués de 4 personnes

De plus, le centre social Louis Braille ayant trouvé très intéressante l'idée des ateliers chez l'Habitant nous a proposé en septembre d'inscrire cette expérience dans leur structure avec ses propres adhérents. Ainsi, à partir de thématiques précises, le pôle multimédia vient répondre aux questions des adhérents du centre social Louis Braille. Cette intervention s’inscrit dans le rôle de « Pôle Ressources » du centre social auprès des partenaires. Les thèmes suivants ont été traités :    

20/10/11 - Le clavier : connaissance des différentes touches : groupe de 12 personnes 10/11/11 - Dossiers/fichiers : groupe de 12 personnes 24/11/11 : Installer/désinstaller un logiciel : groupe de 10 personnes 08/12/11 : Un après-midi avec vos ordinateurs : groupe de 8 personnes

6.2.3 Evaluation Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées Le fait de le faire chez l'habitant, et surtout, le fait que les personnes se connaissent déjà, permet d'enlever une certaine appréhension. Cela permet d'ouvrir de nouveaux groupes basés autour de l'informatique, sans bloquer de salles, L'atelier chez l'habitant a intéressé une structure sociale (Centre social Louis Braille) et donc cela a relancé le travail partenarial au niveau du pôle multimédia, La mise en place de groupe dont les personnes ne se connaissent pas ne fonctionne pas, il s'agit souvent de groupe dont l'ensemble des personnes sont soient des amis, soit de la famille. En cours d'année, on ne crée pas de nouveaux groupes.

Rapport annuel 2011

Page 41/46


L’atelier chez l’habitant joue un rôle de facilitateur de mise en place de projet : un groupe s'est lancé dans le projet de création d'un clip vidéo autour des activités de la Carnière : ils ont mis en oeuvre le projet dans sa totalité, notre rôle est dans ce cas d'accompagner. Deux membres du CA ont suivi le projet (Voir 6.3. Projets d'habitants pour plus de détail). Il est difficile de n'être que dans de l'animation, les groupes sont demandeurs de formation. Recommandations et perspectives Il serait intéressant de proposer aux groupes de débutants d'utiliser l'atelier chez l'habitant lors de la prochaine année scolaire.

6.3 LES PROJETS D’HABITANTS Focus sur le Multimédia et l’implication des adhérents dans des projets Le pôle multimédia a toujours laissé une grande porte ouverte aux projets d'habitants. Le groupe bénévole du pôle multimédia : Au fil des années, un groupe de bénévole s'est constitué permettant ainsi : - de créer des projets tels que les « soirées du pôle multimédia », la « nuit de l'internet », - de mettre à disposition son savoir-faire en animant des ateliers ou formations spécifiques (sécurité, graphisme et même cours de débutant) - de devenir administrateurs au sein du centre social. Ce groupe existe toujours, expérimentant des techniques autour du graphisme et travaillant sur un projet autour du centre social (stopmotion), il est complétement autonome. L'accompagnement des envies des adhérents : Le pôle laisse une place importante aux envies des adhérents. Ainsi, une des bénévoles du pôle a proposé son savoir-faire autour du graphisme. Nous l'avons accompagné dans la mise en place de son projet, et maintenant elle gère un petit groupe de personne qui devient de plus en plus autonome : - L'animatrice gère à sa façon son atelier et est force de propositions et d'idées, - Plusieurs projets d'expositions ont été créés. Il est en capacité de proposer des projets aux adhérents : Le pôle est conscient que certaines personnes n'osent pas forcément franchir le pas pour proposer un projet. C'est pour cela que régulièrement le pôle propose des projets à leurs adhérents. C'est le cas des projets autour du diaporama et de la WebTv.

6.3.1 Création d'un diaporama pour le centre social La Carnière 6.3.1.1    6.3.1.2

Objectifs de l’activité Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique Intégrer les nouvelles technologies dans l'action quotidienne du centre social Favoriser la création artistique à partir des outils multimédia Réalisation

1 groupe de 4 personnes, issu d'un « atelier chez l'habitant », 3 mois pour réaliser le clip. 6.3.1.3

Evaluation

Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées Le groupe a mis en œuvre et suivi le projet de A à Z avec une autonomie importante. En effet, une grande partie du travail se faisait chez eux individuellement, et petit à petit chaque personne du groupe a trouvé sa fonction,

Rapport annuel 2011

Page 42/46


Ce travail a permis une valorisation de chacune des personnes du groupe : car le travail était suivi par deux administrateurs, visualisation du clip en avant première avec le Directeur du centre social puis le clip a été mis en ligne sur le site en première page, Un projet qui n'a pas débouché sur d’autre projet, le groupe était aussi en grande demande de formation.

6.3.2 Le groupe graphisme 6.3.2.1   6.3.2.2

Objectifs de l’activité Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique Favoriser la création artistique à partir des outils multimédias Réalisation

Le groupe est composé de 3 personnes et est encadré par une administratrice du centre social. Il a dans un premier temps suivi des cours autour de la retouche photo. Puis dans un second temps l'animatrice a proposé au groupe de se lancer dans une exposition photo « Voyage insolite autour de paysages inattendus » :    

Recherche du thème de l'exposition, Création des photos autour du programme Gimp, Création des cadres (atelier manuel), Rencontre des directeurs des structures qui nous accueillent (Centre social Louis Braille et MJC Jean Cocteau),  Planification de l'exposition,  Montage de l’exposition, mise en place du vernissage, et enfin implication au moment des démonstrations proposées. 6.3.2.3

Evaluation

Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées L’animatrice travaille en amont avec une autre administratrice pour créer des documents, prépare ses cours, sait comment gérer son animation, travail dans la convivialité, cherche et propose des idées. Le groupe est en partie autonome, Cette activité permet une valorisation des personnes. Recommandations et perspectives D'autres projets en cours (une exposition en 2012 pour la Foire Aux Plantes Rares et un nouveau projet en préparation pour la rentrée 2012)

6.3.3 La Web TV 6.3.3.1    6.3.3.2

Objectifs de l’activité Développer des actions innovantes avec les habitants Sensibiliser et former les habitants aux pratiques de l'informatique Intégrer les nouvelles technologies dans l'action quotidienne du centre social Réalisation

La Webtv du centre social La Carnière permet de garder du lien entre nos adhérents en proposant tous les mois une émission de 30 minutes autour des informations du centre social et de deux interviews :  autour du centre social : adhérents, bénévoles, administrateurs, salariés etc.  autour de la ville de Saint-Priest : structures associatives, municipales, manifestations etc. Cette émission se fait en direct sur internet et peut être interactive (des personnes peuvent venir poser des questions en direct aux invités) et est enregistrée pour être regardée en différé par la suite.

Rapport annuel 2011

Page 43/46


La Webtv est toute récente, puisque le projet s'est amorcé en septembre 2011 grâce à l'envie d'un adhérent du pôle multimédia. Il est important de souligner les informations suivantes autour de l'année 2011 :  Le groupe s’est constitué autour d’1 bénévole référent et d’1 membre du conseil d'administration,  Une commission webtv a été créée  L’apprentissage technique du fonctionnement webtv et la mise en place d'un studio ont été réalisés cette année.  Des vidéos autour des « 3 jours de découvertes », vidéo d'appel à participation à la webtv et test webtv ont été réalisées avant le grand saut en 2012. 6.3.3.3

Evaluation

Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées La webtv s’avère être un bon outil pour parler du centre social et pour « rester en contact », Il y a une forte implication d'un adhérent, ce qui est atout pour le projet. Recommandations et perspectives C’est un projet « long terme » qui pourrait amener d'autres adhérents, et devenir de ce fait plus stable et autonome C’est une activité « en devenir » qui devrait permettre de créer du liant entre les différents secteurs et activités du centre social d’une part et l’ensemble des adhérents d’autre part. Elle permettra aussi de valoriser l’implication des adhérents dans le centre social.

6.3.4 Stop motion : la reconstruction de la Carnière 6.3.4.1  6.3.4.2

Objectifs de l’activité Développer les actions innovantes avec les habitants Réalisation

Les bénévoles du pôle multimédia ont voulu réagir après l'incendie du centre social. Ils voulaient repartir sur un projet multimédia. L'idée est partie autour d'une technique qu'ils ne connaissaient pas et qu'ils voulaient apprendre : le stopmotion, l'animation en volume ou encore l'animation image par image :« c'est une technique d'animation permettant de créer un mouvement à partir d'objets immobiles. Le concept est proche de celui du dessin animé : une scène (en général constituée d'objets) est filmée à l'aide d'une caméra capable de ne prendre qu'une seule image à la fois (c'est une photographie sur pellicule de film). Entre chaque image, les objets de la scène sont légèrement déplacés. Lorsque le film est projeté à une vitesse normale, la scène semble animée. » (source, Wikipédia). Il ne restait alors plus qu'à trouver une idée de film d'animation. La proposition de l'équipe s'est vite tournée autour de l'incendie du centre social et de sa reconstruction. Le projet est donc la réalisation d’Un film autour des valeurs du centre social et de la reconstruction « physique » du bâtiment. Le groupe est composé de 4 personnes bénévoles et administrateurs du centre social. Le projet se fera donc sur du long terme (fin des travaux en 2014) et se découpe en deux phases : 1. construction de l'histoire principale et la prise de photos dans le bâtiment incendié du centre social et montage du film 2. prise de photos régulière lors de la reconstruction du centre social (une photo par jour) et montage final du film puis projection lors du vernissage des nouveaux bâtiments 6.3.4.3

Evaluation

Analyse des résultats, des réussites et des difficultés rencontrées Le projet permet l’utilisation d'un nouvel usage du graphisme : le stopmotion Il permet de travailler à la fois sur les valeurs du centre social et sur sa rénovation physique Rapport annuel 2011

Page 44/46


Recommandations et perspectives Cela ouvre la possibilité de l’utilisation du stopmotion dans des ateliers autour du graphisme et de créer d’autres projets autour de cet outil. Pour en savoir plus sur le Pôle Multimédia Des documents : - Evolution du pôle multimédia - Le pôle multimédia en une image - Le programme 2011/2012 Des liens : - la page de la webtv sur le centre social : http://centresocial-lacarniere.fr/webtv-carniere/ - La page du projet diaporama : http://centresocial-lacarniere.fr/2011/05/26/projet-habitants-autour-dundiaporama/ - La page de l'exposition vidéo du groupe graphisme : http://centresocial-lacarniere.fr/2011/10/11/expovirtuelle-voyage-insolite-autour-de-paysages-inattendus/ - et un article : http://centresocial-lacarniere.fr/2011/10/11/une-exposition-de-photo-creee-par-ungroupe-dadherent/

Rapport annuel 2011

Page 45/46


7 PLATEFORME LINGUISTIQUE Initiée par différents partenaires issus des secteurs sociaux, de l'insertion et de l'économie, cette plateforme mise en place depuis octobre 2007, est pilotée par les trois centres sociaux de Saint-Priest. Juridiquement et financièrement celle-ci est portée par le Centre Social La Carnière.

7.1 OBJECTIFS DE L'ACTIVITE Le but du projet est d’accompagner toute personne sur St-Priest dans l'apprentissage de la langue française ou son perfectionnement en l'orientant vers une formation linguistique adaptée, en adéquation avec son projet professionnel et/ou de vie. La plateforme s’articule autour de 4 objectifs : 

1 - Mettre en place un lieu d'accueil à disposition de toute personne souhaitant s'engager dans une formation linguistique. 2 – Créer une offre de formation directe aux personnes n'ayant pas accès immédiatement à la formation linguistique. 3 - Elaborer un dispositif qui permette un suivi de ces personnes afin d'améliorer la cohérence des parcours. Ceci comprend notamment la coordination et l'articulation avec les partenaires. 4 - Mener une veille globale sur le territoire.

  

7.2 REALISATION 1 - Un lieu d'accueil et de permanence est mis en place dans les trois centres sociaux : 246 personnes ont fréquenté la plateforme linguistique en 2011, dont 188 accueils et 58 en suivi entre 2010 et 2011. 2 – Un dispositif de formation a été crée : -

« SAS » complémentaire : offre de cours complémentaire à ce que la personne a suivi dans un dispositif de droit commun - « SAS » attente : offre de cours pour progresser en attendant d’intégrer une formation de droit commun En 2011, les cours étaient réparties en 5 groupes de niveaux et sur les 3 centres sociaux soit 192 personnes (91 personnes pour le SAS attente et 101 personnes pour le SAS Complémentaire). De plus, 54 personnes ont été suivies sans bénéficier d’une formation SAS. 3 - 11 partenaires dont le secteur de l'emploi (Mission Locale, Pôle Emploi...) sont fortement impliqués et orientent des personnes vers la plateforme, ce qui représente 40 % des orientations. 37 % sont orientés par les Centres Sociaux. Avec les Centres Sociaux, un lien est fait avec la conseillère en économie et familiale pour essentiellement des participations aux sorties, un accompagnement individuel avec le CCTA dans le cadre de la Fabrique du théâtre. 4 - Deux comités par an sont organisés avec deux bilans : un bilan semestriel présenté au comité de pilotage courant septembre (avec les financeurs et les représentants des structures partenaires) et un bilan annuel présenté au comité territorial en début d'année avec les partenaires locaux.

7.3 EVALUATION 92 % des personnes se sont vues proposées une formation linguistique, dont 45 % d'entre elles ont été orientées vers le SAS complémentaire de la Plateforme. Le projet est pertinent et répond à un réel besoin à Saint Priest. La hausse du nombre de personnes dans le SAS complémentaire questionne sur le rôle du SAS dans le projet de la Plateforme qui a normalement pour but d'orienter les personnes vers les formations linguistique de droit commun et non de faire de la substitution. En termes de perspectives, un des enjeux est de renforcer le lien entre le public de la plateforme linguistique et les activités du centre social. Pour en savoir plus sur la Plateforme Linguistique - Bilan annuel 2011. - Document de présentation du dispositif de la plateforme linguistique Rapport annuel 2011

Page 46/46


Rapport 2011 de l'assemblée générale du centre social La Carnière