Issuu on Google+

 La terre s’illuminera de la LUMIERE de son seigneur . S.39/69

PrĂŠparation du hadj 2011 SOMMAIRE:

N° 10

Editorial: l’invitation divine. Voyage avec le coran: la sourate Al-fatiha. p3

SantĂŠ: comment soigner les vertiges P.8

SociĂŠtĂŠ: Querelle de terre dans le Noun P.11

Dogme: la foi du professeur en Sayyidatou Zainab. P.4

Supplication: la prière du repentir pendant le mois de Zoul-qida P.5 joueur camerounais de la diaspora. P.12

International: La Palestine indÊpendant! P.12 L’islam comme seul rempart contre la franc-maçonnerie au SÊnÊgal. P. 10

BahreĂŻn: vingt mĂŠdecins chiites condamnĂŠs Ă 

des peines allant de cinq à quinze ans pour avoir prodiguÊ des soins aux manifestants blessÊs par les forces de l'ordre. Hadj: Que pense le Guide islamique d’Iran sur le problème Libyen? P.7

Email : darou.mahdi@yahoo.fr

Lisez et faites lire chaque mois

 ‍ŘŁŘŞ آ‏#‍ŘŁŘŞ Ůˆâ€Ź#

Sport: AurĂŠlien chedjou, ĂŠlu meilleur

Élection prÊsidentielle: 23 candidats, mais un seul devra être le prochain locataire de ce palais à Etoudi.

Les pèlerins camerounais s’apprêtent pour aller accomplir leurs devoirs religieux à la terre sainte de la Mecque. Quand au gouvernement, il on mit tout en œuvre pour que cela se passe bien. Les pèlerins n’ont qu’à bien se former afin d’accomplir convenablement les rites du hadj.

FOOTBALL Le capitaine des Lions indomptables, ballon d’or de 1988 et Ÿ de finaliste de la coupe du monde historique de 1990, fait un Êtalage des insuffisances et des nombreux mensonges accouchÊs par JOSEPH ANTOINE BELL dans sa parution  vu de ma cage- mon long voyage de footballeur  dans les Editions du Schabel. Une analyse critique des faits Êcrits qui ont l’allure d’un scÊnario de film, une concertÊe fiction autobiographique oÚ Jojo se joue de la rÊalitÊ des faits, entame une incursion dans le monde onirique pour rÊvÊler les actes manquÊs de son parcours et les contre sens de son histoire. A lire TATAW Stephen, on ajouterait au titre du livre l’expression  le livre mensonge . il Êtait temps que quelqu’un rÊponde à Bell. C’est un livre à lire à tout prix du bas vers le haut. P.12

â€ŤŮˆŘŞ ه ا  ا     داع ا ŮŠ ا ŮˆŮ†â€Ź Binour est une revue de l’association DAROU MAHDI Autorisation n° 016/RDA/F32/BAPP


Le mois du pardon, le mois de la vigilance au Cameroun

2

L

es Êlections sont le moyen d’expression et de choix dans toutes les dÊmocraties. Le Cameroun assiste à une des Êtapes le plus sensible et le plus important d’un Êtat, l’Êlection du prÊsident de la rÊpublique. Les folies du pouvoir et sentiments ethniques peuvent souvent emmener certains compatriotes à ignorer la valeur humaine en utilisant des expressions et moyens sadiques. Dans tout les cas nous devons privilÊgiÊ la paix sans laquelle aucun dÊveloppement ne peut s’opÊrer. En Libye, un troisième dictateur arabe infÊodÊ aux puissances occidentales, Mouammar Kadhafi, vient d’être renversÊ. Signe de la dÊtermination du peuple libyen de retrouver sa libertÊ, son indÊpendance et sa dignitÊ. Victoire cependant hypothÊquÊe par l’intervention directe des forces de l’OTAN qui,  sous le prÊtexte de protÊger la population civile , ont bombardÊ abondamment le pays, dÊtruisant les infrastructures civiles et militaires et tuant beaucoup de gens innocents, et qui ont envoyÊ de nombreux experts militaires sur le terrain pour  former  les  rÊvolutionnaires  et faire certaines besognes à leur place. Quel avenir cette hypothèque rÊserve-t-elle à la Libye ? Car il n’y a pas d’intervention dÊsintÊressÊe des puissances occidentales. Alors prudence et vigilance. Si

nous faisons un pas en arrière, après la rĂŠvolution islamique en Iran, les puissances arrogantes ont fait beaucoup d'efforts pour confisquer et dĂŠtourner la rĂŠvolution, mais la vigilance du peuple et la guidance de l'Imam Khomeiny, Ă  l'instar de la guidance des prophète, ne les a pas laissĂŠ atteindre leurs objectifs. Afin de parvenir la victoire finale, les nations de la rĂŠgion ont besoin de la mĂŞme vigilance. Il sera temps que le peuple africain dise non Ă  l’impĂŠrialisme, au nĂŠocolonialisme des puissances ĂŠtrangères. DhĂť al-Qa‘deh est l’un de ces quatre mois sacrĂŠs (avec DhĂť al-Hujjah, Moharram et Rajab) durant lesquels le combat est interdit : {Ils t’interrogent sur le combat durant le mois sacrĂŠ. Dis : ÂŤCombattre durant ce mois est grave.Âť}(217/2 La Vache) ; il est un de ces mois durant lesquels les gens, n’Êtant plus occupĂŠs Ă  faire la guerre, pouvaient se consacrer Ă  leur vie sociale, Ă  leurs proches, Ă  eux-mĂŞmes, Ă  leurs âmes ; un de ces mois oĂš ils pouvaient observer les horizons (le monde autour d’eux) et s’observer euxmĂŞmes, se rappeler les Bienfaits de Dieu, remercier le Tout-puissant, chercher Ă  manifester leur reconnaissance envers Lui et Ă  affirmer leur foi ; un de ces mois de retour Ă  Dieu par la maĂŽtrise de soi, la purification des coeurs de toutes les impuretĂŠs, (avec Ă  leur tĂŞte, l’amour pour ce monde), en jeĂťnant des jours particuliers, en priant certaines prières, en faisant des rappels spĂŠcifiques. DhĂť al-Qa‘deh est aussi le mois de la rĂŠflexion sur la crĂŠation de la terre par Dieu, son ĂŠtalement du dessous de la Ka‘bah sur l’eau, pour y installer Adam et sa descendance ; mois de rĂŠflexion

sur le pourquoi de notre descente sur terre, le pour quoi, sur le comment de notre remontĂŠe vers Dieu.. Il est aussi le mois de la mĂŠditation sur l’UnicitĂŠ de Dieu, sur la Ka‘bah ĂŠtablie comme centre de la terre, la ÂŤ Maison Âť que Dieu s’est attribuĂŠe sur terre pour que les gens se rendent Ă  Lui, Manifestation la plus infĂŠrieure de Sa Grandeur et de Sa MajestĂŠ, autour de l’image de laquelle (al-Bayt al-Ma’mĂťr) les Anges tournent sans arrĂŞt, Manifestation de Sa MisĂŠricorde infinie. PrĂŠcĂŠdant le mois durant lequel Dieu a prescrit le pèlerinage Ă  La Mecque (alHajj), il est aussi le mois de la prĂŠparation Ă  cette Rencontre, Ă  l’instar du Prophète Moussa (MoĂŻse)(p) : {Nous avons donnĂŠ rendez-vous Ă  Moussa pendant trente nuits, et Nous les avons complĂŠtĂŠs par dix, de sorte que le temps fixĂŠ par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits.}(142/7 al-A‘râf) Ainsi le Prophète Moussa(p) passa trente jours, ou plutĂ´t trente nuits, Ă  se prĂŠparer Ă  cette Rencontre, adorant Dieu et L’implorant jusqu’à ce que Dieu en ajoutât dix pour que son coeur s’ouvre et puisse recevoir les Tablettes (la Tora). Il est le mois de la prĂŠparation Ă  la grande FĂŞte du 10 du mois suivant, rĂŠservĂŠe aux Musulmans, fidèles hĂŠritiers de la Tradition des Prophètes monothĂŠistes, malgrĂŠ le tohu bohu de plus en plus menaçant de ceux qui veulent ĂŠteindre la lumière de l’Islam. Ali Youssouf Changam

La famille chiite s’agrandit! Hassan chÊrif annonce l’arrivÊ dans sa famille d’un don d’Allah, la naissance d’une belle petite fille sur le nom de Hamidah Al-moussaffat. Les cÊrÊmonies de baptêmes se dÊrouleront le jeudi 06 octobre 2011 au domicile familiale sis à koutaba aviation au centre de recherche islamique DAROU MAHDI. La maman et le bÊbÊ se portent bien.

‍  زا    ز  م ا‏: ‍ ام ا   ا م‏ L’Imam Hussein(as) a dit: 

Quiconque me visite après ma mort, je le visiterai le jour du jugement  PAGE 2


3

« Le Nom le plus Grandiose est découpé dans « Oum al-Kitâb » (Thawâb al-A’mal, Sh. Sadûq p132)

La sourate al-Fâtiha ( I )

La Basmalah

Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi, Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le TrèsMiséricordieux, Noms de Dieu ont des niveaux différents : il y a ceux de la Station (maqâm) de l’Essence, ceux de la Station des ManifestaTout ce que nous faisons nous ne le tions par les Noms et ceux de la Manifestation des Actes faisons que « par la ‘grâce de’ Dieu ». (comme le « Créateur »). Certains niveaux, nous pouvons les atteindre, d’autres sont réservés aux Proches-Elus de Dieu et du noble Prophète Mohammed(s). Ainsi, tout ce que nous faisons nous ne le faisons que « par Et la première chose à faire pour « lier son cœur aux Noms la ‘grâce de’ Dieu ». Il ne faut pas croire que nous soyons de Dieu Très-Elevé » c’est d’abord prendre conscience au quelque chose d’indépendant de Dieu. Si nous étions cou- niveau du cœur du besoin d’eux de façon absolue dans le pés de Lui, ne serait ce le temps d’un dixième de seconde, sens qu’ils indiquent l’Essence. Voilà pour le « Nom » en nous serions sortis de l’existence, nous n’existerions pas. général. Et il en est de même en ce qui concerne la permanence et Allâh «'‫» ا‬ le maintien de notre existence. Il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) (le 6ème Imam), réNom «$%‫»إ‬ pondant à quelqu’un qui lui avait demandé ce qu’est Allâh : D’habitude le nom est une « marque » et sert à connaître, « Il est le Seigneur et l’Adoré. Il est Allâh, et quand je dis définir quelque chose. Chaque chose a un nom, une marAllâh, ce n’est pas pour établir les lettres « a, l, l, h », mais que par lesquels elle est connue. Les Noms de Dieu Trèsje me réfère à un sens qui est : « une Réalité créatrice et un Elevé sont aussi des « marques » de Son Essence sacrée. Artisan des choses », sens auquel s’appliquent ces lettres. Ils permettent à l’homme de connaître Son Essence sacrée C’est le Sens qui est nommé « Dieu », le « Toutà travers eux, même si c’est de façon incomplète. Car l’Es- Miséricordieux », le « Très-Miséricordieux », le « Toutsence divine, personne ne peut L’atteindre, pas même le Puissant » et autres noms semblables : c’est l’Adoré, ToutSceau des Prophètes, le Prophète Mohammed(s). Dans un Puissant et Majestueux. ». ( Kitâb at-Tawhîd, - bâb ar-rad propos rapporté, l’Imam as-Sâdeq(p) (le 6ème Imam) met ‘alâ-th-thanawiyya wa-z-zanâdiqa n°1) en garde un de ses disciples les plus doués, Hishâm fils « Allâh » est Sa Manifestation synthétique (« d’al-Hakam, à propos des Noms de Dieu : «.. Le nom est regroupant »). autre que le nommé. Aussi celui qui a adoré le nom sans le « Allâh » est le Nom le plus grandiose et la première Manisens (ma‘nâ) a fait acte d’incroyance et n’a rien adoré ; cefestation de la Vérité Très-Elevée (Dieu). « Allâh » serait un lui qui a adoré le nom et le sens (ma‘nâ) a fait acte d’innom « regroupant » ou « synthétique » (jâmi‘) pour la Stacroyance et a adoré deux choses ; quant à celui qui a adoré tion de l’Essence, pas la Station de l’apparition (azhle sens (ma‘nâ) sans le nom, voilà le monothéiste. (…) C’est que Dieu Tout-Puissant et Majestueux a quatre-vingt- zhuhûr). Le Nom est la manifestation de celle-ci-même.« Allâh » est le « regroupant » ou « synthétique » (jâmi‘) pour dix-neuf noms : si le nom était le Nommé, chacun de ces noms serait une divinité. Mais Dieu est Un Sens (ma‘nâ) qui l’ensemble des Perfections au niveau de l’apparition (azhest indiqué par ces noms et tous sont autres que Lui. » (Usûl zhuhûr). Les autres Noms sont tous des manifestations du Nom le plus Grandiose (al-ism al-a‘zham).Ainsi, se lier au al-Kâfî, vol.1, bâb al-ma‘bûd N°2 (p87) – et bâb ma‘ânî-lasmâ’i (p114)) Nom de « Allah » ce serait d’abord reconnaître le besoin de Personne ne peut atteindre l’Essence de Dieu ce Nom du point de vue de l’ensemble (et non d’un aspect Les Noms de Dieu indiquent Dieu sans être Lui. En même particulier). temps, ils sont des Manifestations de Son Essence. Le Nom de « Dieu » est la Manifestation de l’Essence de Dieu. En conclusion.. Dans un autre propos rapporté de l’Imam as- Sâdeq(p), il Tous nos mouvements se font par la « grâce » du Nom de est dit : « Celui qui a adoré Dieu par des conjectures, a fait Dieu. Nous ne pouvons pas nous isoler du Nom de Dieu. acte d’incroyance ; celui qui a adoré le nom sans le sens Nous sommes des Noms de Dieu comme le monde dans (ma‘nâ), a fait acte d’incroyance ; celui qui a adoré le nom son ensemble est un Nom de Dieu, est une Manifestation et le sens (ma‘nâ), a associé ; et celui qui a adoré le sens de Dieu. (ma‘nâ) en « faisant tomber les Noms sur soi » par Ses At- Quand nous recherchons l’Aide de Dieu, nous ne le faisons tributs par lesquels Il s’est Lui-même décrit, a alors lié son que par l’intermédiaire du Nom de Dieu, par cette apparition coeur à Lui et sa langue a parlé par Lui dans ses secrets et (zhuhûr). Tout est par la Grâce de cette Apparition du Nom dans ce qui est connu. Ceux-là sont les croyants en vérité de Dieu, sous la manifestation de Sa Miséricorde. (ou les compagnons du Prince des croyants(p) en vérité selon un autre propos). (Usûl al-Kâfî, vol.1, bâb alma‘ bûd N°1 (p87)) A suivre... Que veut dire « faire tomber les Noms sur soi… » ? Les

N

ous poursuivons notre essai de commentaire de la sourate Al-fatiha

PAGE 3


4

Si tu as envie de pleurer pour quelque chose alors pleure sur l’Imam al-Hussein(p) ! Il est rapporté de Rayyân fils de Shabîb in ‘Uyûn Akhbar ar-Ridâ, vol.1 pp268-269 H58 Bâb28 : « Au début du mois de Moharram, je suis entré chez [l’Imam] ar-Ridâ(p) qui me dit : « Ô fils de Shabîb, si tu es en train de pleurer pour quelque chose, alors pleure sur mon aïeul al-Hussein fils de Alî fils d’Abû Tâleb(p) car il(p) a été égorgé comme l’est un bélier. Avec lui, ont été tués dix huit membres de sa famille qui n’avaient pas d’égaux sur terre. Les sept cieux et les terres ont pleuré pour son assassinat. (...) Ô fils de Shabîb, si tu pleures sur al-Hussein(p), en versant des larmes sur tes joues, Dieu te pardonne tous les péchés que tu as faits, quels qu’ils soient, petits ou grands, modiques ou nombreux. » »

La foi du professeur en l’intercession de S. Zeinab(p)

C

’était le jour de son départ d’Iran pour son pays d’origine la Syrie. Professeur d’Université en religions comparées, il avait été invité à donner une dernière conférence. Le lendemain, il retournerait dans son pays qu’il n’avait pas vu depuis plus de dix ans et son ami lui avait organisé une conférence devant une quarantaine de hautes personnalités. Il était assis face à une assemblée de hautes personnalités et d’intellectuels iraniens et étrangers, de toutes confessions. Il devait parler du monothéisme tel présenté dans la Tora, les Évangiles et le Coran. C’était maintenant son tour de parler. Il salua le public présent, le remercia de sa présence, quand il sentit quelque chose à sa gorge, comme une déchirure intérieure. Aucun son ne sortit de sa bouche. Il tenta à nouveau de parler mais fut saisi par une grande douleur. Il écrivit à la hâte un mot sur un papier, demandant qu’on le ramenât d’urgence chez lui. Là, un grand spécialiste, le meilleur des médecins oto-rhino-laryngologistes, vint l’ausculter. Ébahi devant ce qu’il voyait, il le mit en garde contre le fait de parler : ses cordes vocales étaient sur le point de se rompre définitivement. Quelle en était la cause ? Il ne saurait le dire. Mais, le résultat était là : interdiction totale de parler. C’est-à-dire finies les conférences.. Le professeur écrivit un mot à sa femme : « Al-hamdu li-llâh, j’ai encore la possibilité d’écrire. » Le lendemain, il s’envola pour la Syrie. Ses amis l’attendaient au pied de l’avion. Sa femme, à ses côtés, parlait à sa place, répondant aux questions. Lui se contentait de saluer de la main et de

parler par geste à sa femme. Il essaya de se dérober mais son ami, un médecin renommé en Syrie, le retint : il avait invité une quarantaine de hauts responsables et il était trop tard pour tout annuler.. Il fit venir à son tour le meilleur des médecins ORL pour ausculter son ami, qui fit le même diagnostique. Ses cordes vocales étaient très endommagées, prêtes à se rompre. De même, il lui interdit de parler. Son ami était très embêté : il ne pouvait pas décommander sa conférence. Il fallait absolument que le professeur donne sa conférence. Alors, le professeur lui écrivit qu’il voulait qu’on l’emmenât voir le meilleur des spécialistes. Son ami lui répondit : « Je t’ai amené le meilleur des spécialistes ! » Le professeur insista : « Non ! Il y a meilleur que lui ! » Son ami lui demanda, en protestant : « Qui ? Mais c’est impossible ! » Il écrivit : « Emmenez-moi chez Sayyidat az-Zeynab(p). » L’homme, très surpris, était cependant prêt à tout pour sauver sa conférence. Il l’emmena dans sa voiture, traversant la ville à toute vitesse pour arriver au sanctuaire de Sayyidat az -Zeynab(p) situé à une dizaine de km du centre de la ville où ils se trouvaient. Le rendez-vous était à 18h et il était 16h30. Le professeur écrivit : « Lisez ce que vous voulez et laissez-moi tranquille. » Son ami lit à haute voix une ziyârat indiquée à un des piliers du sanctuaire, les larmes coulant sur ses joues de dépit. Le professeur s’approcha du tombeau de Sayyidat Zeinab, mit la main sur la grille du tombeau et dit à l’intérieur de lui-même : « Assalâmu ‘alayki, yâ sayyidat az-Zeinab ! Que la Paix soit sur toi, sayyidat az-

PAGE 4

Zeinab ! Si tu vois que je dois parler, alors fais-moi parler avec l’autorisation de Dieu ! » Il loua Dieu et salua le Prophète Mohammed et les membres de sa famille, quand il crut entendre sa voix, faiblement. Il répéta la prière sur Mohammed et sa famille et il l’entendit plus forte, puis une troisième fois, plus forte encore, au point que son ami l’entendit. Ce dernier se mit à s’exclamer à haute voix : « Allâhu Akbar ! », les larmes coulant sur ses joues. « Allâhu Akbar ! » « Allâhu Akbar ! » Il était 17h20.Ils partirent rapidement. Le professeur prit la parole devant cete assemblée si importante.. (à qui son ami redoutait tant de déplaire), et il commença son allocution par le récit de ce qui venait de lui arriver. Et depuis ce jour, ce professeur parle normalement. Témoignage recueilli au sanctuaire de Zaiynab(as)


5

Etat d’esprit des pèlerins selon Imam as-Sajjâd(p) Il est rapporté de l’Imam as-Sajjâd(p) un dialogue avec un pèlerin appelé Shiblî qui lui rendit visite, après avoir accompli son pèlerinage. L’Imam as-Sajjâd, Zein al-Abidine(P) lui posa alors des questions sur l’accomplissement de son pèlerinage. « As-tu accompli ton pèlerinage, ô Shiblî ? – Oui, ô fls du Messager de Dieu.

E

-

-Lorsque tu t’es nettoyé, que tu t’es mis en état de sacralisation (ihrâm) et que tu t’es engagé à accomplir le Hajj, as-tu eu l’intention de te nettoyer avec de la poudre blanche (nûrat) du repentir sincère envers Dieu Très-Elevé ? de t’interdire tous les interdits que Dieu Tout-Puissant a interdits ? – Non. -Lorsque tu t’es engagé à accomplir le Hajj, as-tu eu l’intention de te défaire de tout engagement envers autre que Dieu ? – Non. -Alors tu ne t’es pas nettoyé, ni mis en état de sacralisation ni engagé à accomplir le Hajj. ·Dans le « Mîqât », as-tu prié deux raka‘ts pour la mise en état de sacralisation et prononcé la « Talbiyat » (dire « Je

s-tu allé au « Miqât » (lieu de mise en état de sacralisation), as-tu enlevé les habits cousus et as-tu fait la douche des grandes ablutions ? – Oui. -Quand tu es allé dans les « Miqât », as -tu eu l’intention de rendre visite à Dieu ? – Non. -Lorsque tu as enlevé tes habits cousus, as-tu eu l’intention d’enlever les habits du péché et de mettre ceux de l’obéissance ? de quitter l’ostentation, l’hypocrisie et de pas entrer dans les affaires « ambiguës » ? – Non. -Lorsque tu as fait la douche rituelle (les grandes ablutions), as-tu eu l’intention de te laver des fautes et des péchés ? – Non.

Alors, tu n’es pas allé au « Mîqât », tu n’as pas enlevé les vêtements cousus et tu n’as pas fait ta douche rituelle. ·T’es-tu nettoyé, t’es-tu mis en état de sacralisation et t’es-tu engagé à accomplir le Hajj ? – Oui.

-Quand tu as prononcé la « Talbiyat » (dire « Je viens à Toi »), as-tu eu l’intention de t’adresser à Dieu (qu’Il soit Exalté) en toute obéissance et en évitant tout péché ? » – Non. -Alors tu n’as pas prié pas dans le « Mîqât » ni prononcé la « Talbiyat ». Es-tu entré dans l’enceinte sacrée, astu vu la Ka‘ba et as-tu prié ? – Oui. -Dans l’enceinte sacrée, as-tu eu l’intention de t’interdire de médire sur les Musulmans ? – Non. -Quand tu es arrivé à La Mecque, as-tu eu l’intention en ton cœur de viser [de ne visiter que] Dieu ? – Non. -Alors tu n’es pas entré dans l’enceinte sacrée, tu n’as pas vu la Ka‘ba ni tu n’as prié. ·As-tu tourné autour de la Maison, t’es-tu

n’y as pas prié deux raka‘ts, tu n’as pas fait arrêté à la station d’Ibrahîm(p)et y as-tu prié deux raka‘ts? et as-tu effectué le Sa‘î le Sa‘î, tu n’as pas marché ni tu n’as fait les allées et venues entre Safâ et Marwa. » (entre Safa et Marwâ) ? – Oui. -Quand tu t’es arrêté à la station du D’après des extraits tirés de Mustadrak al-Wasâ’il vol. 10 Prophète Ibrâhîm(P), [pour la prière du pp166-172 Tawâf] as-tu eu l’intention d’obéir totalement à Dieu et d’abandonner tout péché ? – Non. -Quand tu as prié les deux raka‘ts, as-tu eu l’intention de prier la prière d’Ibrâhîm(p)et d’abaisser, par ta prière, (le nez de) Satan ? – Non. ·As-tu effectué le Sa‘î en marchant et en faisant les allées et venues entre Safâ et Marwa ? – Oui. -As-tu eu l’intention d’être entre l’espoir et la crainte ? de fuir vers Dieu, le Grand Savant des Mystères le Sachant ? – Non. -Alors, tu ne t’es pas arrêté à la Station et tu

La prière du repentir les dimanches de Dhû al-Qa‘adeh Pour avoir son repentir accepté et ses péchés pardonnés ainsi que ceux de ses descendants, pour avoir des ressources abondantes, la satisfaction des parents et des proches le Jour du Jugement, pour mourir en ayant la foi sans que rien ne manque à sa religion, pour avoir la tombe spacieuse et illuminée, pour être traité avec bienveillance au moment de la mort et avoir l’âme extraite du corps avec aisance et facilité, pour tout cela, il suffit de faire la prière du repentir les dimanches du mois sacré de Dhû al-Qa‘adeh : c’est-à-dire faire les grandes et petites ablutions puis une prière de 4 raka’ats avec deux taslims finaux en récitant à chaque raka’at, al-Hamd (I) 1 fois, Le Culte Pur (CXII) 3 fois, les 2 demandes de Protection (les sourates Les Hommes (CXIV) et L’Aurore (CXIII)) 1 fois. Après avoir fini la prière, demander pardon à Dieu en disant 70 fois :

Astaghfiru-llâha wa as’aluhu at-tawbata Je demande pardon à Dieu et je Lui demande le Retour.

PAGE 5


6

Première confÊrence internationale du rÊveil islamique Notre confrère Amadou Diallo, directeur de publication de LA SAKINA, journal paraissant au mali, a eu l’occasion de reprÊsenter son pays lors de cette confÊrence.

U

n jour, dans la ferveur et l’enthousiasme de la victoire de la rÊvolution islamique en Iran (Êquivalent d’un tremblement de terre chez les croisÊs contre l’islam) , l’ayatollah rouhoullah Moussawi al Khomeini, plus connu sous le nom de l’imam Khomeini, a dit :  today is the time that nations take action  ( aujourd’hui est le moment oÚ les peuples s’engagent dans l’action ). Le vÊnÊrable fondateur de la rÊpublique islamique d’Iran signifiait, par ces mots, que pour l’islam et les musulmans, le temps de la reprise de l’initiative historique est arrivÊ et qu’est rÊvolu à jamais celui de la rÊsignation et de l’acceptation des injustices de toutes sortes. L’islam et les musulmans doivent donc relever la tête et faire face rÊsolument aux ennemis de partout. Le message, 32 ans après la victoire sur le matÊrialisme inhumain et la mÊcrÊance mais aussi 22 ans après le dÊcès de l’imam Khomeini, garde sa charge rÊvolutionnaire. en effet, en organisant à TÊhÊran les 17 et 18 septembre dernier la première confÊrence internationale pour le rÊveil islamique dans le monde, la rÊpublique islamique d’Iran a confirmÊ sa vocation de dÊfendre Êternellement l’islam et les musulmans, non sans aussi confirmer le rôle de leadership du monde musulman qui est le sien depuis fÊvrier 1979. La mission est d’autant sacrÊe que ladite confÊrence a ÊtÊ prÊsidÊe à l’ouverture

par le vÊnÊrable guide ali Khamenei (qu’allah l’assiste en permanence) et à la clôture par le PrÊsident Mahmoud ahmanedjad (qu’allah le protège). Plus de 600 participants venant de près de 80 pays à travers le monde ont pris part à la rencontre. Ils Êtaient  oulamas , responsables de la rÊsistance,

doit avoir comme finalitÊ, toujours selon lui, le  rejet de toute domination et captivitÊ intellectuelle et Êconomique . Comme recommandation importante, le Guide d’Iran insiste en ces mots: ‌ c’est d’Êviter les conflits confessionnels, ethniques, raciaux et frontaliers. Reconnaissez les diffÊrences entre vous afin de les gÊrer au mieux. L’entente entre les confessions islamiques est la clÊ du salut. Ceux qui attisent le feu de la divergence confessionnelle par anathème et apostat envers des uns et des autres, consciemment ou inconsciemment agissent en mercenaires et agents du Satan .

Pour le vÊnÊrable guide ali Khamenei (qu’allah se penche sur lui), il s’agit donc  d’un Êlan et d’une prise de conscience islamiques qui se manifestent à travers le rÊveil des peuples dans la rÊgion et à travers le monde  et de mentionner à l’appui de sa penseurs, journalistes, militants de conviction les prÊcÊdents historiques et droits de l’homme, etc. tous ont mis civilisationnels dans le genre car, del’accent sur la nÊcessitÊ de rÊaliser puis 150 ans, l’apparition l’unitÊ islamique pour pouvoir mieux de grandes personnalitÊs a contribuÊ à dÊfendre la religion du Prophète Moufaire Êvoluer les mentalitÊs musulmahammad (saw), ses valeurs, ses fonde- nes vers l’unitÊ, donc vers la ments, sa civilisation, etc. cela ne va libÊration des Ênergies, gage de victoipas sans le rÊveil islamique dans le re pour l’islam. comme pour engager monde, tout le monde en est convainles uns et les autres à plus d’engagecu. Dans sa communication de haute ment et de responsabilitÊ, l’Honorable facture, le vÊnÊrable guide ali Khame- ali Khamenei a parlÊ de l’inÊluctable  nei (qu’allah ne l’abandonne pas) a dit victoire du sang sur l’ÊpÊe . Pour  la conviction de foi conjuguÊe à la conclure :  Le temps est à l’islam et volontÊ populaire pour aboutir au rÊveil contre les ennemis de l’islam . islamique . L’Êveil islamique, en tant que phÊnomène unique dans le monde, amadou Diallo, LA SAKINA

‍  اع‏ Abu Abdullah (as) a dit :  Il y a trois catÊgories de personnes : les savants ; ceux qui veulent apprendre et en dernier les mÊdiocres - sauvages.  Uçul AlKafi - Tome 1 - page 51, hadith 54.

Mon frère, ma sœur, ur, soit parmi les apprenants et efforce toi à être parmi les savants

‍م( )ŮŽ َل‏#$%&‍ ŮŽ Ů’ Ů? ا‏ ŮŽ ) ‍ Ů’ Ů? ا‏ ŮŽ Ů? ‍Ů’ َأ‏ ŮŽ .ŮŒâ€ŤŮŽإ‏,. Ů? â€ŤŮŒ ŮŽŮˆâ€Ź01 ŮŽ ŮŽ Ů? â€ŤŮŒ ŮŽŮˆâ€Ź0&Ů? ŮŽ ŮŒ2ŮŽ #ŮŽ2 ‍س‏ Ů? $&‍ا‏

PAGE 6


7

L'ayatollah Khamenei: les récents développements de la région sont le début d'un long chemin

S

'adressant à un grand nombre de fidèles à Téhéran, dans le sermon de la prière de l'Aïd al-Fitr le 02 septembre dernier, le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei, a décrit les récents développements de la région comme le début d'un long chemin et a exhorté les Égyptiens, Libyens, Tunisiens, Yéménites et les autres nations de la région à ne pas laisser les puissances hégémoniques détourner leurs mouvements. Le Guide suprême de la Révolution islamique a exprimé sa gratitude au peuple d'Iran pour leur participation à des rassemblements impressionnants de la Journée de Qods et a ajouté que les développements régionaux ont attiré certains pays musulmans à rejoindre les rassemblements de cette année la Journée Qods. Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l'unité entre le peuple et les fonctionnaires du gouvernement était un besoin essentiel et urgent.

Il a en outre réitéré: «En raison de l'actua- comme les maîtres du soulèvement du lité régionale, une étape importante est peuple, sont ceux-là même, qui, il n'y a façonné dans l'histoire du monde. pas encore longtemps, étaient les proches alliés de ses dictateurs. Aujourd'hui ils "L'ampleur des événements qui traversent tentent de détourner le mouvement . la région, a montré au monde entier, voi- Alors le peuple de la Libye devrait être re, à toute l'Histoire, la grandeur de la vigilants contre ces puissances hégémoniprésence magistrale des peuples au deques ". L'honorable Ayatollah Khamenei vant de la scène", a fait remarquer l'Aya- s'est, ensuite, déclaré inquiet de la situatollah Khamenei. "La nation iranienne, a- tion à Bahreïn, dont aucun medias occit-il ajouté, a, déjà, fait la démonstration, il dental ne s’y intéresse, pourtant la monary a trois décennies, de cette autorité inchie écrase le peuple qui ne réclame que faillible et de cette grandeur. C'est, aula justice sociale, sous la complicité de jourd'hui, au tour des peuples de la région son voisin saoudien. "Ces personnes ind'être, sur la scène, et cela, dans des cirnocentes sont opprimés et les promesses constances où personne ne s'imaginait qui avaient été faites pour eux ne sont pas que des pions des États-unis et du régime remplies et les puissances occidentales sioniste, dans la région, puissent être ren- sont muette". A noté le Guide suprême versés, les uns après les autres". L'ayatol- avant d'ajouter : " Bien sûr, tout mouvelah Khamenei a ajouté: «Après la révolu- ment qui est effectué pour l'amour de tion islamique en Iran, les puissances Dieu va certainement remporter la victoiarrogantes ont fait beaucoup d'efforts re et cette règle divine est vrai partout ", a pour confisquer et détourner la révoluréitéré le Guide suprême, qui a ensuite tion, mais la vigilance du peuple et la évoqué la situation de la Somalie, balloté guidance de l'Imam Khomeiny, à l'instar entre la famine et la sécheresse. Le Guide de la guidance des prophète, ne les a pas suprême de la Révolution islamique a laissé atteindre leurs objectifs. Afin de rappelé l'impératif de la permanence des parvenir la victoire finale, les nations de aides de la nation iranienne aux sinistrés la région ont besoin de la même vigilan- somaliens. ce. " Ailleurs dans ses déclarations, en allusion à l'intervention des Américains et des Européens, en Libye, le Guide suprême a rappelé: "Ceux qui ont surgi, aujourd'hui, sur la scène de Libye et se considèrent

Le bon geste Serrer la main d'un frère croyant ! Un moyen rapide, efficace, demandant peu d’effort, pour faire disparaître ses péchés ! « Quand deux croyants se rencontrent et se serrent la main, Dieu Très-Elevé se tourne vers les deux de Sa Face et les péchés tombent d’eux deux comme les feuilles tombent de l’arbre. »(1) Et le secret de cela (qu’il faut absolument connaître et ne pas négliger ) la mainmise de l’affection et de l’amour en Dieu et le renouvellement de l’engagement de la fraternité en Dieu. Si on arrive à en aviser le coeur, l’acte deviendra performant, éclairant et renfermant l’Esprit et le Souffle divins. 1-de l'Imam al-Bâqer(p) in al-Kâfî, vol.2, al-Imân wa-l-Kufr – Bâb al-Musâfahat H.2&4

PAGE 7


8

 Le meilleur acte d’adoration après la connaissance est l’attente de la dÊlivrance.  (de l’Imam al-Kâzhem(p) in Bihâr al-anwâr, vol.78 p326)

Que veut dire l’ attente de la dĂŠlivrance Âť ? ÂŤ Votre devoir aujourd’hui est de prĂŠparer [le terrain] pour que l’Imam al MahdĂŽ(qa) arrive et commence Ă  partir de cette base prĂŠparĂŠe. Il n’est pas possible qu’il(qa)commence Ă  partir de zĂŠro. La sociĂŠtĂŠ qui pourra accueillir le gouvernement du MahdĂŽ promis (que notre esprit soit en rançon pour lui) est la sociĂŠtĂŠ qui sera prĂŞte pour cela. Si la sociĂŠtĂŠ ne l’est pas, alors elle va aboutir Ă  la mĂŞme fin Ă  laquelle est arrivĂŠe la sociĂŠtĂŠ des Prophètes, tout au long de l’histoire... Mais il est possible de prĂŠparer l’ambiance. Et si, avec l’autorisation de Dieu, une telle ambiance s’Êtend, le terrain sera prĂŞt pour l’apparition du Subsistant de Dieu (que nos âmes soient en rançon pour lui) et se rĂŠalisera ainsi le dĂŠsir profondĂŠment ancrĂŠ qui continue de motiver les gens et les Musulmans. Âť (Discours prononcĂŠ par sayyed al-Qa’ed l’imam al-Khâmine’i le 15 Cha‘aban 1418h) citĂŠ in Voyage vers la lumière, S. Abbas Noureddine Ed. BAA pp45-47

L’ attente  de sa dÊlivrance est en fait l’ attente du rÊsultat  de nos actes, de notre allÊgeance, de notre foi en vue de sa DÊlivrance. Comme quelqu’un qui demande une ressource de Dieu en faisant une aumône – l’aumône Êtant la cause de la descente de la ressource – et qui en attend le rÊsultat.

ASTUCE DU MOIS: chuwigum qui colle sur l’habit ? Pour dÊcoller le chuwwigum qui colle sur l’habit, il faut simplement dÊposer et presser du glaçon sur l’habit et il se dÊcolle immÊdiatement. Mariam de Koumbouo

â&#x20AC;Ť ŘŠâ&#x20AC;Ź67&â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź%&â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; Ů&#x2C6;اâ&#x20AC;Ź9 &â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź:  ;â&#x20AC;Ť<Ů&#x2026; ا&=< Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź 3â&#x20AC;Ť ا' آâ&#x20AC;Ź9% :4 â&#x20AC;ŤŮ&#x201A;â&#x20AC;Ź3<â&#x20AC;Ť)Řš  اâ&#x20AC;Ź.<â&#x20AC;Ť ŘĽŮ&#x2020; اâ&#x20AC;Ź: )* â&#x20AC;ŤŮ&#x201E;â&#x20AC;Ź,-. â&#x20AC;Ť ا   ŘĄŘŞâ&#x20AC;Ź0â&#x20AC;Ť ŘŁŮ&#x2020; اâ&#x20AC;Ź1 Ř&#x152; 3 â&#x20AC;Ť  اâ&#x20AC;Ź4 â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; اâ&#x20AC;Ź5 6  â&#x20AC;ŤŮ&#x201E;â&#x20AC;Ź7 ... 0â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹD37 :4 :E9F9G â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹH â&#x20AC;ŤŮ&#x201E; اâ&#x20AC;Ź# â&#x20AC;Ť " Ů&#x2021;اâ&#x20AC;Ź4 â&#x20AC;ŤŘŻ@ " اâ&#x20AC;ŹA  B, 3 â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;  اâ&#x20AC;ŹC " â&#x20AC;ŤŮ&#x201A;â&#x20AC;Ź3<â&#x20AC;Ť)?  اâ&#x20AC;Ź. â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; " اâ&#x20AC;Ź,4 Ř&#x152; . â&#x20AC;Ťعآâ&#x20AC;Ź9 â&#x20AC;ŤŘ§â&#x20AC;Ź â&#x20AC;Ť<Ů&#x201E;â&#x20AC;Ź.%<â&#x20AC;Ť Ů&#x2C6;Ů&#x2021;ا اâ&#x20AC;ŹŘ&#x152; 3 â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź:3 6  â&#x20AC;Ť<Ů&#x201E;â&#x20AC;Ź.%<â&#x20AC;Ť? اâ&#x20AC;Ź#, :4 I#â&#x20AC;Ť Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź:. â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹJ- â&#x20AC;ŤŘŞ اâ&#x20AC;Ź0â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹKâ&#x20AC;Ť  أآâ&#x20AC;Ź:â&#x20AC;Ť Ů&#x2021;â&#x20AC;Ź-. â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź3 â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹJ- â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź0â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;اâ&#x20AC;Ź â&#x20AC;ŤŘ­â&#x20AC;ŹUâ&#x20AC;Ť ŘĽâ&#x20AC;Ź4 â&#x20AC;Ť آŮ&#x2020;â&#x20AC;ŹV5 * ( â&#x20AC;ŤŮ&#x2020;â&#x20AC;Ź, R â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź$â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;Ů&#x2020; Ů&#x2021;â&#x20AC;Ź4 â&#x20AC;Ť  * ) Ů&#x2C6;اâ&#x20AC;ŹL 0â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;ŹM-7 $ , NCO 3 â&#x20AC;Ť @ اâ&#x20AC;ŹG :3 6  . â&#x20AC;ŤŮ&#x2026;â&#x20AC;Ź-7  6  â&#x20AC;Ť)ŘĄâ&#x20AC;ŹL 4 â&#x20AC;Ť اد اâ&#x20AC;Ź:4 â&#x20AC;ŤŮ&#x2020;â&#x20AC;Ź, X $Y Ř&#x152; 3 â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź$ )7 <  â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź$â&#x20AC;Ť Ů&#x2021;â&#x20AC;ŹB 9% :4 'â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź$#â&#x20AC;ŤŮ&#x2020;   عزâ&#x20AC;Ź,-3) <  â&#x20AC;Ť[Ů&#x2020; اâ&#x20AC;ŹL - :3 ,â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; ا  Ů&#x2021;â&#x20AC;ŹJ- â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź:4 â&#x20AC;ŤŘŻâ&#x20AC;Ź,, â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź:3) â&#x20AC;ŤŮ&#x201E; ŘĽŮ&#x2020; اâ&#x20AC;Ź- â&#x20AC;Ť ŘŁŮ&#x2020;â&#x20AC;ŹNA  â&#x20AC;Ť Ů&#x2C6;ŘĽâ&#x20AC;ŹŘ&#x152; 3 @ G :3 $ â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; اâ&#x20AC;ŹJ- â&#x20AC;Ť اâ&#x20AC;Ź:4 \ 4 )â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6; Ů&#x2021;â&#x20AC;Ź 3 â&#x20AC;ŤŘŻ اâ&#x20AC;Ź,â&#x20AC;Ť*آ Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź7 :. â&#x20AC;ŤŘŞ اâ&#x20AC;Ź0L Xâ&#x20AC;Ť زاâ&#x20AC;Ź$ â&#x20AC;ŤŮ&#x2020; اâ&#x20AC;ŹJ- â&#x20AC;Ť Ř° `   ŘŁŮ&#x2020; اâ&#x20AC;ŹL- :4â&#x20AC;Ť Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź. :3) â&#x20AC;Ť? اâ&#x20AC;Ź37â&#x20AC;Ť اعâ&#x20AC;Ź- â&#x20AC;Ť? اâ&#x20AC;Ź37â&#x20AC;Ť^ذا اعâ&#x20AC;Ź4 :,_, -L 3  ) 4 @C L )Lâ&#x20AC;Ť Řąâ&#x20AC;Ź%â&#x20AC;Ť ŘĄŘŞ Řąâ&#x20AC;Ź# 9#  ,D  â&#x20AC;ŤŮ&#x201E; اâ&#x20AC;Ź,- B â&#x20AC;Ť[Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź7 :7[ â&#x20AC;ŤŮ&#x2026;â&#x20AC;Ź, B â&#x20AC;Ť[Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź7 <â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;Ů&#x2020; ŘĽâ&#x20AC;ŹR) â&#x20AC;Ť * ) Ů&#x2021;â&#x20AC;Ź: 6 7 B ,# K Ř&#x152;

... 7>% â&#x20AC;ŤŘŁâ&#x20AC;Ź. ( â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;Ů&#x2020;â&#x20AC;Ź.3 â&#x20AC;ŤŘ§â&#x20AC;Ź,â&#x20AC;Ť  آâ&#x20AC;Ź$)

_â&#x20AC;Ť Ů&#x2C6;â&#x20AC;Ź$D3â&#x20AC;ŤŮ&#x2C6;ا ŘŁâ&#x20AC;ŹDX #  )â&#x20AC;Ť ا Ů&#x160; آâ&#x20AC;Ź1 )4 â&#x20AC;ŤŘ§ ) ŘŁŮ&#x2C6; ŘŻâ&#x20AC;Ź,34 â&#x20AC;ŤŘĄâ&#x20AC;Ź3

Jeu n° 10 : en quelle mois lunaire eu lieu lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŠnement de Ghadir Khoum?. Envoie vite ta rĂŠponse au

94 03 56 96 ou par ĂŠmail darou.mahdi@yahoo.fr en prĂŠcisant ton nom, ville et contact et gagne des crĂŠdits de communication (MTN et ORANGE).

Pour toutes suggestions ou remarques concernant votre revue, ou si vous dĂŠsirez collaborer Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlaboration de la revue en nous soumettant vos articles, nous sommes ouverts Ă  tous Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;adresse de messagerie ĂŠlectronique suivante : darou.mahdi@yahoo.fr PAGE 8


9

A MEDITER Le Saint Prophète (saw) a dit:

ÂŤ Ă&#x201D; Ali sans toi les croyants ne seront connus après moi! Âť

tirÊ de Bihâr al-Anwâr, vol.18 pp397-400 H1

â&#x20AC;Ť ا&ؤŮ&#x2C6;  Ů&#x2030;â&#x20AC;ŹA $& ?â&#x20AC;Ť & &Ů&#x2C6; @ ŘŁâ&#x20AC;Ź RentrĂŠe scolaire 20112011-2012, câ&#x20AC;&#x2122;est parti... Le 05 septembre dernier, ĂŠtait la date de rentrĂŠe scolaire sur tout le triangle national. Cette rentrĂŠe qui nâ&#x20AC;&#x2122;est pas comme les autres du fait quâ&#x20AC;&#x2122;elle dĂŠbute avec la campagne aux ĂŠlection prĂŠsidentielles, a plus ou moins traĂŽner les pas dans la quasi-totalitĂŠ des ĂŠtablissements scolaires du pays. Câ&#x20AC;&#x2122;est dans cette atmosphère que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole franco islamique de koumbouo Ă  effectivement dispenser ses premières leçons malgrĂŠ lâ&#x20AC;&#x2122;absence criard de près de 90 % de son effectif. Aujourd'hui, trois semaines après, lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole franco islamique de koumbouo avec ses 06 enseignants et ses 205 ĂŠlèves se prĂŠpare aux premières ĂŠvaluations sĂŠquentielles dans la sĂŠrĂŠnitĂŠ malgrĂŠ la volontĂŠ des dĂŠtracteurs de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠducation et de la famille du prophète Ă  faire tomber cette ĂŠcole en a affirmĂŠ monsieur Changam Ali Yous-

souf, directeur de cet ĂŠtablissement. Ă&#x2030;cole confessionnelle de rĂŠfĂŠrence, et seule ĂŠcole dâ&#x20AC;&#x2122;obĂŠdience chiite autorisĂŠe par le ministère camerounais en charge de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠducation. Hassan chĂŠrif

LES VERTIGES Les vertiges rĂŠsultent en principe dâ&#x20AC;&#x2122;une mauvaise pratique alimentaire, du manque dâ&#x20AC;&#x2122;exercice physiques. Le plus souvent, lorsque les vaisseaux sont ĂŠtroite, les cellules sanguines deviennent plus nombreuses que la quantitĂŠ requise. Cela pousse le plasma sanguin Ă  ĂŞtre plus visqueux et sirupeux. Il e, rĂŠsulte donc les vertiges et lâ&#x20AC;&#x2122;anĂŠmie: â&#x20AC;˘ il faut bien manger notamment les fruits et lĂŠgumes. Ajoutez lâ&#x20AC;&#x2122;ail dans vos repas habituels; du miel mĂŠlangĂŠ au jus de limon est aussi conseillĂŠ. â&#x20AC;˘ -Ne pas se coucher Ă  cotĂŠ du ventilateur ou rester de longues heures dans un lieux climatisĂŠs. â&#x20AC;˘ Le thĂŠ chaud Ă  la barbe de mais mĂŠlangĂŠ au jus de limon arrĂŞte aussi les vertige. Toujours lire 7 fois la sourate Al-fatiha sur tout mĂŠdicament avant de le boire. Dr Atta Bonsu

PAGE 9


10 « La Religion est un mouvement universel, empreint de la lumière de la Foi en Dieu; elle donne le sens de responsabilité dans l'optique de la réforme de la Pensée et de la Croyance, en vue de l'élévation éthique et morale, pour l'établissement de relations saines fondées sur la confiance et l'amour entre les membres de la société et, par delà., entre les parties constitutives de notre monde, dans le but sublime de l'élever sur le piédestal de la lutte sans merci contre toute forme de discrimination et pour l'établissement de la justice et

D

e ce fait, il devient évident que la religion et ses enseignements sont d'une nécessité vitale, comme facteur de progrès sur tous les plans de l'évolution humaine, fondée sur un choix volontaire, tel que le stipule le saint coran ». telle est la pertinente formulation de notre frère chérif aboujafar mballo, universitaire, éminent islamologue, chercheur et écrivain sénégalais. ce qu’il dénonce dans l’article qui suit peut bien être ce contre quoi il urge de s’insurger au mali. a l’évidence, l’Islam vit partout les mêmes problèmes, les mêmes attaques. Disons que son inspiration est aussi toute camerounaise. lisez plutôt. le signe le plus tangible de la lâcheté, c’est le silence non justifié. l’absence de référent vivant sur le plan intellectuel, moral et spirituel au Sénégal est en train de rendre fragile le tissu socioculturel sénégalais qui, jadis, était considéré comme un exemple pour une grande partie d’hommes et de femmes à travers le monde. c'est de cette terre dont l’Islam s’est sédimenté depuis des siècles pour fonder une culture, une tradition et un enracinement islamique des plus solides. c'est ce pays de War Diabi, de malick sY de boundou, de sergine Khali amar Fall, de souleymane ball, de tafsir ndoumbé DIOP, de cheikhou Oumar tall, d’ el hadji malick sY et cheikh ahmadou bamba mbacké, qui a été toujours marqué par des révolutions qui ont abouti à l’instauration d’états religieux islamiques bien avant l'avènement de la révolution américaine en 1777, bien avant celui de la révolution française en 1789 et celui d’Haïti en 1804. c'est ce pays qui a réussi à élaborer un système juste et équitable basé sur l’Islam inspiré de nos valeurs socioculturelles sans l’apport culturel ou politique de la désuète civilisation occidentale ; ce Sénégal dont les religieux et assimilés jouaient un rôle pionnier dans le but d’éclairer les populations sur la quintessence des principes et valeurs cardinales de la religion, par le

savoir et la piété. ce Sénégal, pays de croyance fondamentalement musulmane, croyant en un Dieu Unique, ne mérite pas que ses enfants soient désorientés et déboussolés par un

manque criard de référence éthique et morale. c'est ce Sénégal qui a commencé à emprunter le chemin de la déchéance morale et de la décrépitude inexorable des valeurs sublimes inculquées par d'illustres maîtres de la guidance, dont la mission principale avait été de placer ce pays dans l'orbite des nations de référence en matière de probité intellectuelle, spirituelle et morale. cette déviation de la trajectoire imprimée par ces valeureux maîtres est malheureusement l'œuvre de prétendus "héritiers" et "continuateurs" de leur mission jadis salvatrice de bouclier inexpugnable face aux assauts de la mécréance occidentale et, singulièrement, celle incarnée par l'ancienne puissance tutrice colonisatrice, qui n'a jamais ménagé aucun effort en vue de combattre l'idéologie de dignité qu'ils ont incarnée jusqu'à nos jours. ces soit disant hommes de religion, œuvrés à la mamelle du clientélisme politique destructeur, s'attèlent fébrilement à saper les bases des enseignements de ces maîtres de la guidance, à hypothéquer leur propre dignité, et à sacrifier l'innocence et la crédulité de leurs concitoyens sur l'autel du paganisme moderne, et de livrer, pied et poings liés, aux fossoyeurs de la religion de l'Unique. la plupart d’entre eux ne peuvent plus assurer la direction intellectuelle, politique, morale et spiri-

PAGE 10

tuelle des musulmans, eu égard à l'ignorance manifeste des réalités de leur environnement socioculturel immédiat, et aux exigences du moment qui interpellent les musulmans livrés à eux-mêmes, sans boussole, sans berger qui puisse les acheminer vers les rivages sublimes de la religion du Vrai, charriés par des torrents philosophiques et pseudo religieux funestes. sachant par ailleurs que le véritable rôle d’un guide religieux, est de guider les égarés parmi les enfants de la Ummah Islamique et de les protéger contre l'influence maléfique des courants athéistes et matérialistes sans bornes, qui ont pour noms la Franc-maçonnerie et ses tentacules occultes, ils ont par contre tronqué le manteau du religieux contre la besace du flibustier avide d'or, de pouvoir et d'engrangement de prébendes, fût-ce en courbant l'échine devant les idoles des temps modernes en exerçant ainsi l'idolâtrie la plus abjecte et la soumission aux puissances sataniques. Cette France décadente, chantre de l'effacement des mémoires des peuples par sa politique sinistre d'assimilation use aujourd'hui de nouveaux subterfuges, en vue d'enfumer les esprits de nos peuples, afin de perpétuer sa domination en saupoudrant nos consciences par des promesses mirifiques, cadeaux empoisonnés au service de l'Internationale de la Franc-maçonnerie. en agissant ainsi, soutenue par la 5è colonne constituée des élites locales et des mercenaires pseudo religieux à son service, elle nous sert les plats de sa culture insipide, afin de formater les esprits à son entreprise de domination. elle nous sert même des prétendues "solutions " à noter "indépendance agricole", c'est à -dire à notre autosuffisance alimentaire, dans la perspective cynique de transformer notre pays en zone d'écoulement de ses propres excédents agricoles, nous rendant encore beaucoup

plus dépendants de la nasse qu'elle a tendue. cette France maçonne, dont la constitution demeure la seule basée sur l'abominable laïcité dont elle seule se prévaut en Europe, et qui n'est rien d'autre que la suite du complot permanent contre l'Islam, en est arrivée à propager et à faire accepter, et à faire pratiquer la culture ( ou plutôt l'inculture) maçonnique par l'écrasante majorité de l'élite sénégalaise , dans la perspective cynique et arrogante de saper les bases de l'Islam au Sénégal et d'instaurer une pseudo religion de l"UnDerGrOUnD qui a pour nom : la Franc-maçonnerie, émanation du Démon. ce faisant, cette pseudo religion de l'inique étendra ses tentacules recréatrices, et jettera son dévolu sur les faibles d'esprit, sans défense, puisque ne portant pas le bouclier des vertus sublimes de la Vraie religion, qui eût pu leur servir de rempart contre la dégénérescence de leur nature primordiale et faire face à la déperdition intellectuelle, morale et spirituelle, dans les marécages de laquelle ils se sont déjà envasés. l'objectif de cette France-là, ennemie de Dieu et du monde musulman, est de causer la perdition inexorable des sénégalais musulmans, de semer le doute et la confusion dans leur esprit, afin de falsifier leurs croyances religieuses, de dénaturer leur culture et de nier leur histoire, pour mieux briser leur unité. À suivre… Revue LA SAKINA


11

L’unité nationale mise en cause

L

es populations de Fogou Momo ont fait du sit-in devant les services du gouverneur de la région de l’Ouest en guise de protestation le Mardi 13 septembre 2011, à 10 heures, avec des pancartes sur lesquelles on peut lire: «Nous sommes victimes de vols, pillages, viols, destructions des biens, de la part de nos frères Bamouns», ou encore «Les populations de Momo Fogou disent non au tribalisme». «Trop c'est trop. Nous ne voulons pas répondre à la violence par la violence que nous sommes venus nous plaindre devant le gouverneur. Nous avons usé toutes les voies au niveau local sans succès, et pensons que seul le gouverneur pourra nous aider à sortir de l'impasse dans laquelle nous nous trouvons», renseigne François Fongang, un des protestataires. Et il ajoute: «Le préfet du département du Noun a tenté de trancher ce problème qui dure bientôt plusieurs mois, mais, nos bourreaux outre passent ses décisions, et continuent de marcher sur nous. Ils nous exigent de quitter leurs terres, et de rentrer chez nous.

Momo Fogou c'est notre village», s'interroge-t-il. Origine du conflit En effet, les sept chefs traditionnels de la Rive gauche du Noun accusaient quelques Bamoun avec en tête un certain Mefire Soulé, qui dit être représentant du Sultan des Bamoun dans cette zone. Ces dénonciations portaient sur les actes de pillages récurrents, destructions des biens, tentatives de viols, vols et autres, perpétrés sur les populations bamilékés. En guise de réponse, le compte rendu de la séance relative à la résolution des tensions sociales dans les chefferies de la rive gauche du Noun, mentionne que Mefire Soule «a posé des actes au nom du Sultan des Bamouns, dans le but de recaser les Bamouns chassés en 1998 de l'arrondissement de Baleng, sur une superficie de 1000 ha dans cette zone». L’incriminé ajoute dans ce document signé le 22 août 2011, par Pascal Mbozo’o: «Qu’il a pour mission de construire le palais annexe du Sultan Ibrahim Mbombo Njoya, dans la chefferie Tedjione faisait partie des sept

chefferies protestataires, il accuse entre autre Sa majesté Paul Yende, chef de Fogou Momo, de brader les terres de leurs ancêtres au profit de ses frères bamilékés». C'est cette situation de tension sociale qui a conduit hommes femmes et enfants de solliciter l’arbitrage de Dieudonné Samuel Ivaha Diboua, gouverneur de la région de l'Ouest. Il est a noter que les Momo Fogou, sont des Bafoussarn d'origine, environ 6000 âmes, est situé dans la rive gauche du Noun. Ils font partie des populations de certains villages de l'ancien département de la Mifi, qui ont migré dans cette zone et y vivent paisiblement depuis des longues d'années. Y vivent entre autres, les Bamougoum (Kwevi), Batoufam (Njibot Fongue), Bangou (Koupa), Baham (Sokwen), Bandjoun (Te Djione), etc.

Congres RDPC: René Ze Nguélé était le seul et unique Challenger de Paul Biya au poste de Président National du RDPC Et Paul Biya a été plébiscité... Nombre de votants: 1135 . Paul Biya: 1134 voix .René Ze Nguélé: 1 voix . Abstentions: 0 voix Impossible, pour l'instant, de savoir ce qui est advenu des candidatures de Tobie Ndi et de St Eloi Bidoung. Ce résultat écrasant pourrait traduire le soutient massif du président Biya au sein de son parti ou l’influence qu’il exerce sur les membres du RDPC?

Devance ton éternuement par al-Hamdu.. « Lorsque tu veux éternuer, mets ton index sur l’os de ton nez et dis : « La Louange est à Dieu, Seigneur des mondes ! » et « Que Dieu prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed et paix ! »,(..) une petite bête sort du nez, plus grande qu’une punaise et plus petite qu’une mouche, va jusqu’au-dessous de l’Arche et glorifie Dieu pour toi jusqu’au Jour du Jugement dernier. Et celui qui précède l’éternuement d’al-Hamd, est protégé du mal de tête. » (de l'Imam ar-Ridâ(p) in Mustadrak al-Wasâ’il, vol.8 p386 - Bihâr vol.73 p55) « Celui qui récite [la sourate] al-Hamd une fois quand il éternue et s’essuie le visage avec [les mains], est assuré contre le mal de tête, la conjonctivite, la cataracte, la gâle, des tâches dues au soleil, (et

le mal des dents) . » (de l'Imam as-Sâdeq(p) Mustadrak al-Wasâ’il, vol.8 p388)

PAGE 11


12

M

ahmoud Abbas, président de l’autorité palestinienne a déposer lors du dernier congrès des nations unis sa demande d’adhésion comme état et membre des nations unies à même titre que son voisin israélien. Cette demande qui a fait beaucoup de bruit comme si le droit d’un état n’était que pour les autres. Quelle paradoxe et injustice lorsque nous savons que les USA, la France et leurs alliés par la bannière de l’ONU ont soutenu l’indépendance du sud soudan qui, il y a une dizaine d’année était une province du grand soudan. Voila un peuple qui est sous occupation israélienne depuis 1948 qui se voit refuser sa liberté en tant que état ,si les USA utilisent leurs droit de veto; puisque Barak Obama s’est opposé à cette adhésion. Ne dit-on pas que 30% de son électorat viendrait des million de juifs américain?

Encore une fois de plus l’ancien international des lions indomptables Joseph antoine bell est contesté et insulté, cette fois cela est de son coéquipier Stephen Tataw: « En Italie, le problème des primes s’est posé et d’avantage de contestations ont été entendues dans le groupe. Je suis alors parti consulter Milla, NKONO et KUNDE sur les assurances du Minjes que tout serait bientôt finalisé et que nous devions rester concentrés sur la préparation du match, que nous soyons galvanisés parce que le chef de l’état assistera en personne au match d’ouverture qu’il est impossible que nos problèmes ne soient pas résolus même à la dernière heure. Et chaque fois d’ailleurs qu’il s’est posé un problème, je les ai toujours consultés parce qu’ils étaient les plus anciens. Ils étaient d’accord qu’on attende. Même si, le premier montant des primes avait été contesté et fut par la suite révisé avec satisfaction pour le groupe. Pendant ce temps vous dites que Bell organisait des réunions pour pertur-

ber le groupe et créer la révolte des jeunes ? Pendant ce temps, Bell n’est pas de cet avis d’ailleurs je ne sais à quel jeu il joue et objectif final il veut atteindre quand on sait que la coupe du monde est le sommet des compétitions d’un footballeur, il doit en profiter au maximum et donner le meilleur de lui. Bell faisait des petites réunions nocturnes et manipulait les plus jeunes, leur demandant de se révolter et de tout arrêter si le gouvernement ne marche pas et ne paie pas les primes immédiatement. Il avait toujours cette petite manie de montrer que l’Etat ne veut rien faire, qu’on perd notre temps et tout ça ! Régulièrement, lors du petit déjeuner on était mis au courant qu’il a à nouveau réuni les gars pour déstabiliser le groupe. Et ce sont les coéquipiers concernés qui revenaient le dire. J’étais le capitaine et j’avais besoin de retenue et de

pédagogie. Je peux vous dire que chaque fois que BELL prenait la parole, il laissait couler de sa langue un venin d’égoïsme sans égale. Il n’avait pas d’état d’âme. Pour lui la coupe du monde pouvait s’arrêter là, avant le match d’ouverture ; c’était pour lui la meilleure façon de monter à la face du monde que nous avons des problèmes de primes. A ses yeux, seul le scandale était approprié et il ne manquera pas de le démontrer. Les coéquipiers avaient besoin d’argent certes mais étaient en outre partagés entre l’envie de jouer une coupe du monde dans leur vie et de poser un acte historique dans leur carrière et dont le monde se souviendra toujours. Je crois que c’est cette deuxième volonté qui l’a emporté. En tant que capitaine, j’ai dû au bout d’un certain temps, informer le MINJES que BELL tenait des réunions parallèles. »

NECROLOGIE ‫ و‬K‫ إ ا‬G‫  و إ‬G‫إ‬

“ nous sommes de Dieu, et vers Lui nous retournerons » Le frère Ali youssouf, directeur de publication de la revue BINOUR, annonce à tous ses lecteurs et lectrises le decès de sa très chère maman survenu le 15 aout 2011 à douala de suite de longue maladie. La revue BINOUR adresse à la famille durement éprouver ses sincères condoléances. Que Allah Le misericordieux par excellence lui fasse misericorde.

Aurélien Chedjou élu meilleur joueur camerounais de la diaspora Binour c’est déjà 101 internautes À travers le monde

 J‫  ا‬K L >J ١٠١ :EF :‫ا‬G ٠٠٢٣٧٧٠٢٢٧٩١٠ :L  A>‫ه‬ ‫ان‬,)Adresse Adresse: Revue Binour :

P.O. Box : 101 Koutaba-Cameroun. Boite postale: 101 koutaba Tel : (237) 70 22 79 10 – 94 03 56 96

Cameroun tel: +237 70227910 - +237 94035696 Directeur de publication: Changam Ali Youssouf Rédacteur en chef: Changam Ali Youssouf aliyoussoufchang@yahoo.fr

Ont contribué à ce numéro: Mounguetyi Abdouraman (Koutaba) Mfondi Mariam (Koutaba) Ibrahim Mahamane (Yaoundé) Imran (Douala) Amadou Diallo (Bamako-Mali) Laure Djietcheu (Londres-UK) Dr Atta Bonsu (Acra-Ghana) La revue Lumières spirituelles Cherif Mballo (Dakar-Sénégal)

{Ils veulent éteindre de leurs bouches la Lumière de Dieu, alors que Dieu veut absolument parachever Sa Lumière, même si les incroyants détestent cela.} (32/IX


/Binour_10