Page 1

Metz, le 16 janvier 2013

Communiqué de presse

En 2013,  le  Centre  Pompidou-­‐Metz  présente  huit  expositions,   dont  l’exposition-­‐événement    Vues  d’en  haut  

Six nouvelles expositions en 2013 : Contacts presse

-

Une brève histoire des lignes Du 11 janvier au 1er avril 2013

-

Sol LeWitt collectionneur. Un artiste et ses artistes Du 18 avril au 18 août 2013

-

Vues d’en haut Du 17 mai au 7 octobre 2013

-

Beat Generation / Allen Ginsberg Du 31 mai au 9 septembre 2013

-

Hans Richter : Rencontres Du 28 septembre 2013 à février 2014

Centre Pompidou-Metz Annabelle Türkis Respondable du pôle Communication et Développement Téléphone : 00 33 (3) 87 15 39 66 Mél : annabelle.turkis@centrepompidou-metz.fr

Noémie Gotti Téléphone : 00 33 (3) 87 15 39 63 Mél : noemie.gotti@centrepompidou-metz.fr

Claudine Colin Communication

Toujours à l’affiche en 2013 :

Diane Junqua Téléphone :

-

Frac Forever Jusqu’au 25 février 2013

-

Parade Jusqu’au 18 mars 2013

-

Sol LeWitt. Dessins muraux de 1968 à 2007 Jusqu’au 12 août 2013

00 33 (1) 42 72 60 01 Mél : centrepompidoumetz@claudinecolin.com                  


Avec les expositions, la programmation du Studio et de l’Auditorium Wendel représente le deuxième grand volet du projet culturel du Centre Pompidou-Metz. Elle illustre l’ouverture du Centre à toutes les formes de la création en proposant concerts, spectacles vivants, conférences, performances… Plusieurs rendez-vous incontournables rythment l’année 2013 : - Les lignes du geste, un week-end de performances organisé les 16 et 17 février 2013 par le Centre Pompidou- Metz et le Frac Lorraine dans le cadre des expositions Une brève histoire des lignes et Marie Cool et Fabio Balducci. Avec Sachiko Abe, Quynh Dong, Ester Ferrer, Marco Godinho, Jiri Kovanda, Marianne Mispelaere, Jean-Christophe Norman, Aurélie Pertusot, Fiona Wright... - Studiomatic : Aurélie Gandit et Marie Cambois, en avril 2013 - Transfabrik : projet franco-allemand / festival pluridisciplinaire international de théâtre et de danse, avec Kitsou Dubois, Laurent Chétouane, Chloé Moglia et Gob Squad, en mai 2013 - Trisha Brown, en partenariat avec l’Arsenal Metz-en-Scènes, dans le cadre de l’exposition Vues d’en Haut, en octobre 2013

Nouvelles expositions en 2013 Une brève histoire des lignes

Du 11 janvier au 1er avril 2013 Galerie 1 L'exposition Une brève histoire des lignes propose un point de vue original sur la pratique du dessin et du tracé de 1925 à nos jours. Élargissant la définition stricte du dessin, elle explore la manière dont les lignes s’inscrivent dans notre quotidien et notre environnement. Qu’elles soient pérennes ou éphémères, physiques ou métaphoriques, elles sont omniprésentes : dans le geste de l’écriture, les sillons du paysage ou encore le sillage laissé par nos gestes et trajectoires. L’exposition s’inspire librement de l’ouvrage éponyme de l’anthropologue Tim Ingold1, qui part du postulat qu’une « étude des hommes et des choses est une étude des lignes dont ils sont faits ». Marcher, écrire ou tisser participent selon lui d’une « fabrique de lignes ». Prolongeant cette quête, l’exposition suit la piste d’une ligne dessinée ou imaginée, investissant l’échelle de la feuille, du mur, du corps ou du paysage. À travers cette relecture anthropomorphique du dessin, elle tente de dégager un certain rapport spirituel et poétique entre la ligne et le monde.

Tim Ingold, Une brève histoire des lignes. Traduit de l’anglais par Sophie Renaut, éditions Zones Sensibles, 2011.

1


Fondée sur les collections du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, l’exposition s’articule autour d’un ensemble important d’œuvres du Cabinet d’art graphique, complété par des prêts du Cabinet de la photographie, des collections arts plastiques, architecture, cinéma et nouveaux médias ainsi que de la Bibliothèque Kandinsky. Une sélection de 220 oeuvres est présentée en Galerie 1 sur une superficie de 1 200 m2. Près de 80 artistes sont représentés, notamment Dove Allouche, Pierrette Bloch, John Cage, Marcel Duchamp, Vassily Kandinsky, Vera Molnár, Giuseppe Penone. Commissaires : Hélène Guenin, responsable du Pôle Programmation, Centre Pompidou-Metz Christian Briend, conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Cabinet d’art graphique Sol LeWitt collectionneur. Un artiste et ses artistes Du 18 avril 2013 au 18 août 2013 Galerie 3

En écho à : Sol LeWitt. Dessins muraux de 1968 à 2007 Jusqu'au 12 août 2013 Galerie 2 Le Centre Pompidou-Metz présente une rétrospective sans précédent en Europe de l’artiste conceptuel américain Sol LeWitt (1928-2007). En parallèle d’un vaste corpus de dessins muraux visibles depuis mars 2012 et jusqu’au 5 août 2013, l’exposition Sol LeWitt collectionneur. Un artiste et ses artistes présente, du 18 avril au 18 août 2013, des œuvres de la collection personnelle de Sol LeWitt. Composée de près de 4000 œuvres, cette collection exceptionnelle allie l’art minimal et conceptuel des années 1960 et 1970 à la photographie vintage et à la sculpture contemporaine, ainsi qu’à l’art aborigène d’Australie, aux estampes japonaises du début du 19ème siècle et au mobilier de Gerrit Rietveld. Cette exposition inédite rassemblera pour la première fois en Europe une centaine d'œuvres issues de la collection de Sol LeWitt, majoritairement des dessins sur papier. Présentée en écho à 33 dessins muraux en noir et blanc, elle permettra une découverte exceptionnelle de l’œuvre et de l'univers de l'artiste et collectionneur Sol LeWitt. Commissaire : Béatrice Gross, commissaire et critique d’art indépendante, New York


Des visuels de l’exposition sont téléchargeables à l’adresse suivante: www.centrepompidou-metz.fr / phototheque. Nom d'utilisateur : presse Mot de passe : Pomp1d57 Alighiero Boetti, Senza titolo,1988 Broderie sur toile (stylo-bille, marqueur et crayon), 144,8 x 139,7 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Adagp, Paris 2013 © Photo : R.J. Phil

Chuck Close, Self-portrait, 1995 80 sérigraphies couleur), 163,8 138,4 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Chuck Close. Photo courtesy Pace Prints

Robert Mangold, Red/Green + Within + (Variant), 1983 Acrylique et crayon sur bois, 61 64,8 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Adagp, Paris 2013 © Photo : R.J. Phil


Barbara Kruger, “Untitled” (We are the failure of ritual cleansing), 1983 Photographie, 185 cm 124 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Barbara Kruger Courtesy: Mary Boone Gallery, New York © Photo : R.J. Phil

Ningura Napurrula, “Tali“ sandhills near Kiwirrkura, Kintore, 2002 Acrylique sur toile, 169,2 123,2 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Adagp, Paris 2013 © Photo : R.J. Phil

Barbara Kruger, “Untitled” (We are the failure of ritual cleansing), 1983 Photographie, 185 cm 124 cm LeWitt Collection (Chester, Connecticut) © Barbara Kruger Courtesy: Mary Boone Gallery, New York © Photo : R.J. Phil


Exposition-événement 2013 Vues d’en haut

Du 17 mai au 7 octobre 2013 Grande Nef et Galerie 1 L’exposition Vues d’en haut montre comment la vue aérienne – des premières photographies prises depuis un ballon au XIXe siècle jusqu’aux images satellites de Google Earth – a transformé la perception des artistes. Sur plus de 2000 m2, l’exposition plonge dans le rêve d’Icare et offre à travers 400 œuvres en dialogue (peintures, photographies, dessins, films, maquettes d’architecture, installations, livres et revues…) un panorama inédit et spectaculaire de l’art moderne et contemporain. Depuis quelques années, la vue aérienne suscite un vif regain d’intérêt. Du succès de la Terre vue du ciel de Yann Arthus-Bertrand à la popularité de Google Earth, la vue d’en haut fascine, tant par la beauté des paysages dévoilés que par le sentiment de toute-puissance qu’elle inspire. L’exposition Vues d’en haut prend appui sur cette actualité pour remonter aux origines de la photographie aérienne et explorer son impact sur la création artistique et, de fait, sur l’histoire de l’art. Les premiers clichés aériens pris par Nadar depuis un ballon, dans les années 1860, fournissent aux artistes une documentation sur un monde réel qu’ils n’avaient jamais vu depuis une perspective aussi élevée. La hauteur du point de vue brouille le relief, les saillies et les creux. Progressivement, la terre se mue en une surface plane où les repères se confondent et se perdent. Depuis, peintres, photographes, architectes et cinéastes ne cessent d’explorer les enjeux esthétiques et sémantiques de cette vision insolite. C’est ce cheminement passionnant qui, pour la première fois, fait l’objet d’une grande exposition pluridisciplinaire. L’exposition se décline en huit chapitres thématiques. Une scénographie inédite fait évoluer le visiteur dans le temps comme dans l’espace, puisque les premières œuvres présentent des « vues d’en haut » depuis un balcon, qui peu à peu s’élèvent à hauteur de ballon, de dirigeable, d’avion puis de satellite. Un catalogue accompagnera l’exposition. Commissariat Commissaire général : Angela Lampe, conservatrice au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne Commissaires associée : Alexandra Müller, chargée de recherches et d’exposition, Centre Pompidou-Metz Commissaire associé pour l’art contemporain : Alexandre Quoi, chargée de recherches et d’exposition, Centre Pompidou-Metz


Commissaire associée pour le cinéma : Teresa Castro, maître de conférence, Université de Paris III Commissaire associé pour la photographie moderne : Thierry Gervais, assistant professor, Ryerson University, Toronto Commissaire associé pour l’architecture : Aurélien Lemonnier, conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne Des visuels de l’exposition sont téléchargeables à l’adresse suivante: www.centrepompidou-metz.fr / phototheque. Nom d'utilisateur : presse Mot de passe : Pomp1d57 Robert Delaunay, Tour Eiffel et Jardin du Champs de Mars, 1922 Huile sur toile, 178,1 170,4 cm © Hirshhorn Museum and Sculpture Garden Smithsonian Institution The Joseph H. Hirshhorn Bequest, 1981 Photographie : Lee Stalsworth

Mishka Henner, Nato Storage Annex, Coevorden, Drenthe Archival giclée prints, 80 90 cm Centre Pompidou, Musée national d'art moderne © Mishka Henner

Tullio Crali, Incuneandosi nell'abitato (In tuffo sulla città), 1939 Huile sur contreplaqué, 60 x 80 cm Museo d’arte moderna e contemporaneo, Rovereto


Ed Ruscha, Wen Out for Cigrets, 1985 Huile et émail sur toile, 162,6 162,6 cm Collection Sylvio Perlstein, Belgique © Ed Ruscha

Georges Braque, Les usines du Rio-Tinto à l'Estaque, 1910 Huile sur toile, 65 54 cm Centre Pompidou, Musée national d'art moderne © ADAGP, Paris 2013 © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Droits réservés

Paul Klee, Sicile, 1924 Aquarelle sur papier collé sur carton, 29 22,5 cm Centre Pompidou, Musée national d'art moderne © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Migeat

Laszlo Moholy-Nagy, Vue de Berlin depuis la tour de la Radio, 1928 Épreuve gélatino-argentique collée sur carton, 24,5 18,9 cm Centre Pompidou, Musée national d'art moderne © ADAGP, Paris 2013 © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian


Beat Generation / Allen Ginsberg

Du 31 mai au 9 septembre 2013 Studio Présentée simultanément dans quatre grandes institutions européennes – le Centre Pompidou-Metz, le Fresnoy à Tourcoing, le ZKM à Karlsruhe (Allemagne) et les Champs Libres à Rennes –, cette exposition numérique, dont le commissariat est assuré par JeanJacques Lebel, propose une visite artistique et poétique au cœur de la saga de la Beat Generation, qui prit naissance à New York et à San Francisco dès les années 1940. Allen Ginsberg, Jack Kerouac et William Burroughs en furent les protagonistes emblématiques. Déployée sur une série d’écrans, cette sélection de documentaires sur des performances live, de films, de textes, de photographies, d’entretiens, de reportages, ainsi que de reproductions d’œuvres plastiques et de manuscrits, inclue de nombreux documents inédits. D’images en images, fulgurantes, les visiteurs pourront revivre l’épopée de cette jeunesse qui osa entreprendre de réinventer l’écriture tout en proposant de nouveaux modes de vie et une vision poétique du monde, toujours vivante aujourd’hui. Au Centre Pompidou-Metz, l’exposition sera présentée dans le Studio, un espace de 400 m2 dédié à la programmation culturelle.

LE PARTI PRIS DE L’EXPOSITION par son commissaire, Jean-Jacques Lebel « L’exposition Beat Generation / Allen Ginsberg est un collage virtuel en mouvement, un environnement multimédia déambulatoire, non pas linéaire, mais labyrinthique, déployé sur sept écrans, de façon à offrir aux visiteurs la possibilité de se promener dans et à travers une forêt d’images et de textes de la Beat Generation, guidés par le poète Allen Ginsberg, son principal catalyseur. Il s’agira de découvrir les nombreux aspects de ce que fut ce « soulèvement de la jeunesse » (d’abord américaine, puis mondiale), qui inventa non seulement une rébellion, une écriture, mais un mode de vie, une vision poétique du monde.

Cet assemblage inédit comprendra des extraits de films célèbres ou méconnus (de Robert Frank et Al Leslie, Anthony Balch, François Pain, Brigitte Cornand, Françoise Janicot, Alain Dister, Jean-Michel Humeau, etc.), des vidéo reportages — dont d’importants inédits — et des entretiens divers filmés à Paris, aux USA, ou ailleurs, de nombreux documents photographiques historiques ou bien inconnus de Allen Ginsberg lui-même, de Richard Avedon, de Françoise Janicot, d’Harold Chapman, de Gérard Malanga et bien d’autres qui constituent des portraits individuels ou de groupe des principaux protagonistes de cette galaxie, à commencer par Ginsberg, Burroughs, Kerouac, Corso, Ferlinghetti, McClure, Snyder et des entretiens inédits de Ginsberg par Jean-Jacques Lebel tournés à Paris par Alain Jaubert et Alain Fleischer. » Commissaire : Jean-Jacques Lebel, plasticien, écrivain, organisateur de festivals de poésie et d’expositions collectives ou individuelles


Les dates de l’exposition dans les institutions partenaires : - Le Centre Pompidou-Metz : Du 31 mai au 9 septembre 2013 - Les Champs Libres, Rennes : du 31 mai au 1er septembre 2013 - Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains, Tourcoing : du 7 juin au 21 juillet 2013 - Le ZKM-Centre des Arts et de Technologie des médias, Karlsruhe : du 15 juin au 1er septembre 2013 Des visuels de l’exposition sont téléchargeables à l’adresse suivante: www.centrepompidou-metz.fr / phototheque. Nom d'utilisateur : presse Mot de passe : Pomp1d57 Allen Ginsberg (1926-1997), poète américain, devant un portrait d'Arthur Rimbaud, dans la chambre 25 du Beat Hotel, 9 rue Gît-le-Coeur. Paris (VIème arr.), décembre 1956. Photo : Harold Chapman. © Harold Chapman / TopFoto / Roger-Viollet

Bob Donlin, Neal Cassady, Allen Ginsberg, Robert LaVigne & Lawrence Ferlinghetti, City Lights Books, 1955. © Allen Ginsberg Estate

Allen Ginsberg, William Burroughs et Jean Genet traversent Grant Park, Chicago, bras dessus, bras dessous, pendant la Convention Démocratique de1968. Photo: Mary Ellen Mark. © Mary Ellen Mark


Hans Richter : Rencontres

Du 28 septembre 2013 à février 2014 Galerie 2 Cinéaste, peintre, écrivain, Hans Richter (1888-1976) fut dès les années 1910 au carrefour des avant-gardes. Sa trajectoire façonne et raconte, à elle seule, une histoire de l’art du XXe siècle, dans ses dimensions sociale, politique et formelle. Du creuset de Dada Zurich à l’Internationale constructiviste, de l’effervescence de la révolution spartakiste au départ de l’Allemagne nazie puis à l’exil américain, Richter fut un passeur, un catalyseur, un homme d’échanges et de rencontres. Pionnier du cinéma intégral avec Viking Eggeling, Hans Richter fut aussi l’animateur de la revue G, un des organisateurs de la grande exposition « Film und Foto », l’ami de Lissitzky, Arp, Léger, Duchamp, Janco, ou encore de Malévitch qui souhaita lui confier la mise en mouvement des formes suprématistes. Réalisateur dialoguant avec Man Ray et Sergueï Eisenstein, penseur du cinéma, il construisit une œuvre foisonnante et protéiforme. Cet homme aux mille visages écrivit aussi après la Seconde Guerre mondiale une histoire de Dada, mouvement dont il porta et transmit la mémoire. Pour la première fois en France, le Centre Pompidou-Metz consacre une exposition à l’œuvre graphique, peinte et filmée d’Hans Richter. Conçue en collaboration avec le Los Angeles County Museum of Art, cette monographie sera l’occasion de situer l’artiste dans son contexte, au gré des échanges qu’il sut nourrir et des cercles qu’il sut réunir. L’exposition Hans Richter : Rencontres est présentée au Los Angeles County Museum of Art du 5 mai au 2 septembre 2013. Un catalogue accompagnera l’exposition. Commissaires : Timothy O. Benson, Directeur du Rifkind Center, LACMA, Los Angeles Philippe-Alain Michaud, Conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, chef du service du cinéma expérimental

Des visuels de l’exposition seront bientôt disponibles à l’adresse suivante: www.centrepompidou-metz.fr / phototheque. Nom d'utilisateur : presse Mot de passe : Pomp1d57


Toujours à l’affiche en 2013 Frac Forever Jusqu’au 25 février 2013 Galerie 3 Le Centre Pompidou-Metz fête les 30 ans des Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) en invitant le Frac Lorraine à investir la Galerie 3. Plus de deux cents œuvres de la collection photographique du Frac Lorraine sont présentées dans la galerie 3 du Centre Pompidou-Metz, plongée dans l’obscurité. Une expérience de visite originale est offerte au public : découvrir à la lueur de lampes torches les œuvres exposées. Cette présentation exceptionnelle d’une collection publique se poursuit en dehors des espaces du Centre Pompidou-Metz à travers la ville. Une trentaine d’« habitants-complices » convient le public, chaque dimanche pendant toute la durée de l’exposition, à partager des histoires d’œuvres, offrant ainsi une approche intimiste et conviviale de l’art. Près de soixante artistes majeurs de ces quarante dernières années sont représentés, avec parmi eux Bernd et Hilla Becher, Nicholas Nixon, Roman Opalka, Peter Downsbrough, Willie Doherty, Hamish Fulton, Roman Signer, Gina Pane, Esther Ferrer, Joël-Peter Witkin, William Wegman, Marine Hugonnier, Eric Poitevin, Lee Friedlander, Balthasar Burkhard... L’exposition Frac Forever est coproduite avec le Frac Lorraine. Commissaire : Béatrice Josse, directrice du Frac Lorraine

Parade Jusqu’au 18 mars 2013 Grande Nef À la suite de l’exposition 1917, le rideau de scène de « Parade », chef-d’œuvre de Pablo Picasso et prêt exceptionnel du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, fait l’objet d’une exposition au Centre Pompidou-Metz. Ce nouveau projet se présente comme une exposition document aire centrée sur l’univers du monumental rideau de scène peint par Pablo Picasso pour le ballet « Parade », œuvre d’art totale créée en 1917 au Théâtre du Châtelet à Paris et conçue par Jean Cocteau, Erik Satie, Pablo Picasso et Léonide Massine sous la direction de Serge de Diaghilev. Le visiteur découvre, d’une part, la genèse du ballet à travers la rencontre entre les différents protagonistes, leur étroite collaboration et leurs apports respectifs à la conception de cette


œuvre magistrale, la réception du ballet – les vives réactions suscitées par sa première représentation au Théâtre du Châtelet – et sa postérité tout au long des XXe et XXIe siècles, ainsi que, d’autre part, la fortune critique du rideau de scène, ses appartenances successives et ses diverses expositions. Cette histoire fascinante est racontée à travers une sélection de reproductions de dessins, de photographies, de correspondances, d’articles de presse et de films. Commissaire : Claire Garnier, commissaire, Centre Pompidou-Metz

Sol LeWitt. Dessins muraux de 1968 à 2007

Jusqu’au 12 août 2013 Galerie 2 Le Centre Pompidou-Metz met à l’honneur l’artiste conceptuel américain Sol LeWitt (19282007) en lui dédiant un projet inédit. En Galerie 2, sur une superficie de 1 200 m2, est présentée une rétrospective des wall drawings (dessins muraux) de Sol LeWitt d’une envergure sans précédent en Europe : avec ses trente-trois œuvres murales, parcourant la carrière de l’artiste de ses débuts à ses dernières réalisations, l’exposition du Centre Pompidou-Metz propose l’ensemble de wall drawings le plus important jamais présenté en Europe. Choisis parmi les 1 200 wall drawings créés par l’artiste entre 1968 et 2007, les dessins sélectionnés reflètent tout à la fois l’extraordinaire cohérence de ses explorations systématiques (séries et combinaisons rigoureuses d’éléments géométriques) et l’étonnante diversité de sa pratique, aussi bien dans l’évolution des formes (de figures géométriques simples à ses « formes complexes » ou « continues ») que des matériaux utilisés (crayon à mine, pastel gras, lavis d’encre, peinture acrylique et graphite). À la faveur d’un partenariat exceptionnel avec des écoles d’art et d’architecture du Grand Est, la réalisation des wall drawings au Centre Pompidou-Metz illustre parfaitement le principe de collaboration au cœur de la pratique de l’artiste. Commissaire : Béatrice Gross, commissaire et critique d’art indépendante, New York Des visuels de l’exposition sont téléchargeables à l’adresse suivante: www.centrepompidou-metz.fr / phototheque. Nom d'utilisateur : presse Mot de passe : Pomp1d57


Wall Drawing #2 Drawing Series II (A) (24 drawings) (Detail) Série de dessins II (A) (24 dessins)(Détail) Crayon à mine noire Première réalisation : Tony Day, Guy Dill, Jim Ganzer, Michael Maglich, Jerry Kamitaki, Sol LeWitt Première installation : Ace Gallery, Los Angeles Novembre 1968 CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux © Adagp, Paris 2012 © Centre Pompidou-Metz / Photos : Rémi Villaggi Wall Drawing #346 Seven geometric figures (including right triangle) drawn with India ink. The figures are filled in solid. Sept figures géométriques (dont le triangle rectangle) tracées à l’encre de Chine. Les figures sont pleines. Première réalisation : Sol LeWitt, Guy Mazarguil, Laurent Mazarguil Première installation : Galerie Yvon Lambert, Paris Février 1981 Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris Achat en 1982, AM 1982-27 © Adagp, Paris 2012 © Centre Pompidou-Metz / Photos : Rémi Villaggi

Wall Drawing #1142 Black and white bands (Detail) Bandes noires et blanches (Détail) Peinture acrylique Première réalisation : Jason G. Dickman, Robert C. Goetz, Sarah Heinemann, Michael Keller, Phillip J. Keller, Andrew J. Milner, Hidemi Nomura, Emily L. Robbins Première installation : Laumeier Sculpture Park, Saint Louis, Missouri Septembre 2004 LeWitt Collection, Chester, Connecticut © Adagp, Paris 2012 © Centre Pompidou-Metz / Photos : Rémi Villaggi

Wall Drawing #879 Loopy Doopy (black and white) « Loopy Doopy » (noir et blanc) Peinture acrylique Première réalisation : Elizabeth Alderman, Sachiko Cho, Edy Ferguson, Anders Felix, Paux Hedberg, Choichi Nishikawa, Jim Prez, Emily Ripley, Mio Takashima Première installation : PaceWildenstein, New York Septembre 1998 LeWitt Collection, Chester, Connecticut © Adagp, Paris 2012 © Centre Pompidou-Metz / Photos : Rémi Villaggi

Huit expositions en 2013, dont l’exposition-événement <u>Vues d’en haut</u>  

Communiqué de presse <br>En 2013, le Centre Pompidou-Metz présente huit expositions, dont l’exposition-événement <u>Vues d’en haut</u>

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you