Page 1


SOMMAIRE 34

P8 P10 P14 P16

News Le nouveau sac qu’il faut avoir Art et mode Top 5 des séries télé qui séduisent les femmes

P22

MODE AUTOMNE-HIVER

P30 P34 P40

Boulot, enfants...en faire moins, c’est mieux Collection DIOR automne-hiver 2014 Art de vivre : découverte d’un hotel à NEW YORK

P42

MULTILOOK POUR UNE RENTRÉE RÉUSSIE

P46 P58

Grain de beauté : une rentrée tout en douceur Pause gourmande : 4 idées gourmandes

57 38

EN COUVERTURE MARY LOLY MEJIA EST MAQUILLÉE AVEC LE LOOK NATURAL, BAKING BEAUTIES ET VIVA GLAM NICKI CHEZ M.A.C. PHOTO ALINA VARGAS-AFANASIEVA MAKE UP GISEL CALVILLO / MAC SENIOR ARTIST MAKE UP ASSISTANTS LUPE VEGA, LAURA MOYA STYLIST ONDINA SOSA CLOTHES SEMA HAIR TERESA TEJADA MODEL MARY LOLY MEJIA (JOHN CASABLANCAS AGENCY) CE LOOK EST DISPONIBLE : C.C. LA GALLERIA / WWW.MACCOSMETICS.FR


100% nana #45 SEPTEMBRE 2013 MAGAZINE GRATUIT Publication BEKASIGN Directrice de publication Rebecca Périé 0696 37 14 19

À PROPOS Les vacances sont finies. C’est la rentrée pour les petits et les plus grands.

Régie publicitaire BP 7142 97277 Schoelcher Cedex Rebecca 0696 37 14 19 rebecca.perie@orange.fr

La loi 57-298 du 11 mars 1957 interdit les copies et les reproductions destinées à l’utilisation collective. On poursuivra, conformémént aux lois 425 et suivants du code pénal, toute représentation ou reproduction même partielle par quelque procédé que ce soit des dessins, photos, illustrations et textes publiés dans le magazine 100% nana. La rédaction décline toute responsabilité pour tous les documents, quel qu’en soit le support, qui lui seraient spontanément confiés. Tous les documents rédactionnels et photographiques fournis sont libres de droits et publiés sous la responsabilité unique de celui qui les adresse à la rédaction. Les informations données sont à titre rédactionnel et ne sauraient engager la responsabilité de l’éditeur, par erreurs ou omissions. Toute réclamation ne saurait en aucun cas engager la responsabilité de l’éditeur. Dépôt légal fait à parution. ISSN 1968-662X La marque 100% NANA est déposée. Le papier utilisé est recyclabe et renouvelable selon les normes PEFC.

Qui a dit que la presse n’était plus créative ? La crise ? Avec 100% nana, pas question d’être déprimé ! En cette rentrée, le magazine se veut encore plus proche de son public féminin, dans un état d’esprit curieux et avide de nouveautés. Avec 100% nana, les femmes s’assument, s’amusent de leur complexité et vont de l’avant, sans se soucier de respecter les codes : au contraire, elles brouillent les pistes, réinventent et expérimentent sans cesse. Créativité et liberté de ton seront à l’honneur pour cette nouvelle rentrée. Retrouvez-nous sur : www.issuu.com/centpourcentnana Des photos exclusives sur : www.facebook.com/centpourcentnana Cliquez sur j’aime de notre page fan. Rebecca Directrice de publication


8

NEWS DÉCORATRICE D’INTÉRIEUR

KELLY

Wearstler Décoratrice star aux Etats-Unis, Kelly Wearstler représente la haute décoration américaine et une certaine idée du lifestyle qui mixe les influences en toute décomplexion. Au delà des résidences publiques et privées luxueuses, la jeune femme élargit son spectre en dessinant des collections pour des bijox, des accessoires et des vêtements.


9 A quel moment avez-vous décidé de devenir décoratrice ? J'ai toujours su que je voulais être décoratrice. Quand j'étais petite j'accompagnais ma mère le weekend dans les marchés aux puces et les salle des ventes. Ce ne sont pas les poupées ou les jouets qui m'attiraient mais le mobilier et les objets d'art.

Comment définissez-vous votre travail ? Mon travail est tous les jours différent car il dépend de mon inspiration. Celle-ci peut émaner d'un voyage, d'une boutique vintage que je viens de visiter ou encore du travail d'un artiste que je viens de voir. Il m'est très difficile de définir mon style mais si je devais n'utiliser qu'un mot ce serait inattendu.

Où puisez-vous votre inspiration ? Mes sources d'inspiration évoluent en permanence. Je découvre constamment de nouvelles techniques et des nouveaux matériaux, en particulier quand je m'investis dans un nouveau projet lié au produit. Par exemple, l'inspiration peut venir d'une visite chez un fabricant de métal ou d'un studio de tissage, ou encore de ce que mes garçons me ramènent de l'école ! Selon moi l'inspiration est partout et je la cherche quelque soit mon activité.

Qui sont vos clients ? Je travaille principalement pour des particuliers donc des résidences privées. Je signe également des collections pour différentes marques : une ligne de tapis pour The Rug Company, une collection de linge de lit en lin souple pour Sferra, de la porcelaine pour Pickard et une collection d'objets imaginés en exclusivité les magasins Bergdorf Goodman. J'explore aussi d'autres domaines comme la mode.

Que pensez-vous de la France ? La France et en particulier Paris, demeure l'un de mes lieux préférés. J'essaie d'y venir aussi souvent que je le peux. Paris est une inépuisable source d'inspiration pour moi, que ce soit l'art, la musique, l'architecture ou encore les incroyables boutiques vintage de la ville !


10

IT BAG

LE NOUVEAU SAC QU’IL FAUT AVOIR

Alicia Keys porte Le Pliage Cuir de Longchamp dans son nouveau clip video « Tears Always Win »

Dans le nouveau clip vidéo et single d’Alicia Keys « Tears Always Win », la chanteuse aux 14 Grammy Award® porte Le Pliage Cuir de Longchamp. Le clip vidéo, où l’on peut apercevoir le sac de la maison française en couleur cumin, est diffusé depuis le 14 juin 2013. « Nous nous réjouissons qu’Alicia Keys ait choisi Longchamp pour figurer dans son nouveau clip vidéo », a déclaré Marie-Sabine Leclercq, Directeur International de la Communication de Longchamp. « Le Pliage Cuir est un énorme succès international et nous sommes ravis de le mettre en avant d’une façon si unique. Nous espérons que les fans d’Alicia Keys apprécieront autant le sac que cette dernière ». La ligne Le Pliage Cuir de la collection Longchamp pour la saison Automne 2013 existe en 4 tailles et 8 couleurs et est disponible dans les boutiques Longchamp, sur le web www.longchamp.com et dans une sélection de points de vente.


12

MAKING OF

“BIGGER THAN LIFE” LA NOUVELLE CAMPAGNE PUBLICITAIRE DE LONGCHAMP - DÉFERLE SUR L’AUTOMNE 2013


Lieu : new York Directrice Artistique : Sophie DELAFONTAINE Directeur International de la Communication : Marie-Sabine LECLERCQ Agence : Air Paris / Directeur de la création : Tho Van TRAN Directrice Artistique / choregrapheSalim GAUWLOOS Photographe : Greg KADEL - Réalisateur : SKINNY Styliste : Leila SMARA - Mannequin : Coco ROCHA Coiffeur : Gavin HARWIN - Maquilleur : Kabuki

“Bigger than life” est le thème de la campagne publicitaire de la Maison Longchamp pour la saison Automne 2013. Un thème qui réaffirme, au travers d’une série d’images originales et accrocheuses, les valeurs essentielles de la marque – le mouvement et l’énergie. Selon Marie-Sabine Leclercq, Directeur International de la Communication, la nouvelle campagne consolidera le positionnement unique de Longchamp – à savoir le luxe optimiste. “Le luxe parce que Longchamp possède plus de 60 ans de savoir-faire artisanal dans le domaine de la maroquinerie haut de gamme ; et l’optimisme parce que la campagne est haute en couleurs et pleine de vitalité,” explique-t-elle. “La femme Longchamp est active, dynamique, cosmopolite – elle a une approche résolument optimiste de l’existence.” Shootée à New York par le photographe de mode Greg Kadel, la campagne met en scène le mannequin Coco Rocha pour la quatrième saison consécutive. Un choix qui s’est imposé naturellement une nouvelle fois en raison de la personnalité dynamique de la jeune canadienne. La ville de New York a quant à elle été sélectionnée pour son énergie et pour son architecture monumentale pourtant comme miniaturisée face à une Coco plus grande que nature, qui enjambe la ville et ses gratte-ciels dans sa combinaison bicolore et ses bottines à talons tout droit sorties de la collection Longchamp de l’Automne 2013. Fidèle à l’esprit du prêt-à-porter, l’atmosphère de la campagne est légèrement plus rock ‘n’ roll que celle des précédentes saisons. Coco Rocha apparaît sur les photos avec ses longs cheveux lâchés, et porte sur deux des quatre visuels le cabas Quadri, nouveau modèle phare de l’Automne 2013 inspiré du chic naturel des jeunes parisiennes. Témoins de cette utilisation audacieuse que fait Longchamp de la couleur, les autres sacs de la campagne sont l’incontournable Longchamp 3D en fuchsia et l’emblématique Balzane dans un carmin intense. Parallèlement à la campagne print, diffusée dans la presse et en affichage, Longchamp aura très largement recours aux médias numériques, notamment pour le lancement de son nouveau film. Après le succès de “You Should Be Dancing” au Printemps 2013, le chorégraphe Salim Gauwloos – très remarqué pour son travail aux côtés de Madonna – a collaboré avec le duo SKINNY de Los Angeles, sur la réalisation d’un nouveau film avec Coco Rocha. Déambulant dans les rues de New York, la pétillante Coco y entreprend une “dance battle” avec un jeune new-yorkais dynamique, sur la musique entraînante de “Toop Toop” de Cassius. “C’est une campagne très étonnante, qui réaffirme ce mélange unique d’énergie, d’optimisme et de joie de vivre qui caractérise Longchamp. Aujourd’hui, ce ton est très largement associé à notre marque dans le monde entier, et la signature Longchamp est plus présente que jamais sur les visuels de cette saison”, commente Marie-Sabine Leclercq. “Notre objectif est de surprendre le public en renouvelant chaque saison notre concept fondamental de communication, à savoir le mouvement créateur, de manière fraîche et tonique.” La campagne print Longchamp Automne 2013 a été lancée dans le monde entier depuis le mois d’août 2013. Le film a été dévoilé le 10 septembre 2013 sur le site www.longchamp.com et sur les réseaux sociaux.


14

ART ET MODE

QUAND L’ART S’INVITE DANS LA MODE Art et mode, mode et art. Les deux vont main dans la main. De New York à Paris, les présentations automne hiver 2013 ont à nouveau témoigné de l’influence qu’a le monde de l’art sur les maisons de couture. Du ultra sophistiqué (Warhol chez Dior) à la décadence dorée (Klimt chez Wren Scott), voici notre palmarès des 4 meilleures illustrations de ce phénomène.

Pour sa deuxième collection de prêt-à-porter chez Dior, Raf Simons a rendu hommage à Andy Warhol. En effet, il a collaboré avec la Warhol Fondation pour créer des tissus à partir des premiers dessins commerciaux de l’artiste. Ainsi, dans leur nouvelle version, les silhouettes New Look sont décorées de croquis représentant coiffures de dame, fleurs, chaussures ou encore des célèbres coquelicots du maître pop.


ART ET MODE

QUAND L’ART S’INVITE DANS LA MODE

Pour la décadence dorée de sa collection, L’Wren Scott s’est inspirée du « Portrait d’Adèle Bloch-Bauer I » de Gustave Klimt.

Chez Marchesa, les maximalistes absolus Georgina Chapman et Keren Craig ont repris l’esprit romantique de l’épatant « Portrait de Maria Teresa de Vallabriga à cheval », une œuvre de Francisco Goya.

Chez Valentino, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli se sont inspirés des maîtres néerlandais, en particulier de Johannes Vermeer et de son célèbre « Jeune Fille à la perle ».

15


16

ALERTE TOP 5 DES SÉRIES TÉLÉ QUI SÉDUISENT LES FEMMES

«Fini les idées reçues. Les femmes ne bavent pas seulement devant des épisodes girly, mais adorent les séries qui parlent d'enquête ou de meurtre. Si de nouvelles sagas font leur apparition (Homeland, House of Cards...), les séries anciennes générations comme Desperate Housewives ou Sex And The City restent toujours dans notre cœur et seront difficilement détrônables... on l'espère !»

HOUSE OF CARDS, POUR LA SÉDUCTION Acteurs : Kevin Spacey, Kate Mara, Robin Wright, Corey Stoll. Frank Underwood (Kevin Spacey), homme politique rusé et vieux briscard de Washington, est prêt à tout pour conquérir le poste "suprême"...

HOMELAND, POUR LA MANIPULATION Homeland allie séduction, politique, danger perpétuel du terrorisme international et psychose. La série comble les fans en quête de nouvelles expériences. On ne sait pas si on est contre ou pour Nicholas Brody. .


17

SCANDAL, POUR LE SCANDALE La vie professionnelle et personnelle d'une experte en relations publiques, Olivia Pope, particulièrement réputée pour sa gestion des crises, et de son staff, composé d'avocats débutants et confirmés, d'un expert en litige, d'un hacker et d'une détective. Fitzgerald Grant, le président des Etats-Unis, est un vieil ami d'Olivia qui demande son aide lorsqu'une de ses assistantes fait courir le bruit qu'ils couchent ensemble. Et ce n'est que le début d'un scandale bien plus grand aux répercussions désastreuses...

DEXTER, POUR LA DOUBLE VIE On aime le côté enquête et suspense. La double vie du personnage laisse un peu perplexe, et l'intrigue est très travaillée au fil des saisons. Les rebondissements sont inattendus et ça nous rend très vite accro.

THE MENTALIST, POUR SIMON BAKER Pas de doute, les filles craquent toutes pour l'étalon australien de la série. Simon Baker, alias Patrick Jane, fait l'unanimité grâce à ses cheveux blonds, son accent australien à tomber et ses mimiques devenues cultes lorsqu'il résout des enquêtes.


18

AOS

APPELLATION D’ORIGINE STYLÉE

L'ÉLÉGANCE INCARNÉE

SIMON BAKER J’ai rendez-vous avec Simon Baker en toute simplicité. L'acteur australien de la série The Mentalist et aussi l'égérie de la marque LONGINES est de passage dans notre île. Il me reçoit avec un immense sourire. Un «bonjour» avec un petit accent américian, et me voilà définitivement amoureuse. Simplement vêtu d'un tee-shirt blanc et d'un jean, Simon Baker a délaissé le costume trois pièces cher à son personnage de Patrick Jane : «Les gens ne me perçoivent pas toujours avec mon vrai look.» Pourtant, même si le costume n'est pas de rigueur dans la vie quotidienne du comédien, il affiche tout de même une élégance naturelle qui lui vaut les faveurs de ces dames. «On me demande souvent, par rapport à mes collaborations avec LONGINES et GIVENCHY, ce qu'est l'élégance, ce qui fait un gentleman... Pour moi, tout cela est une question d'appréciation.» Assurément c’est un gentleman. Mais quitte à briser quelques coeurs, l'acteur au charme ravageur est marié depuis de nombreuses années à une comédienne, Rebecca Rigg, avec qui il a trois enfants. C'est que j’aurai bien pris rendez-vous pour une séance de mentalisme, surtout que le comédien est un homme galant, comme nos

grands-mères en rêvent pour nous : «Cela m'arrive d'être un peu en retard, mais je n'aime pas faire attendre les gens. Ce ne sont pas des manières.» Je comprend mieux pourquoi la marque de montres LONGINES l'a choisi comme égérie. De quoi définitivement asseoir son statut de gendre idéal. Où vis-tu ? «Je suis Australien, je le serai toujours, c'est ce que je suis, c'est gravé dans mon cœur. J'aime aussi vivre aux Etats-Unis. Deux de mes enfants sont nés là-bas, donc j'ai aussi un lien étroit avec ce pays.» Alors que je suis déjà en train d'imaginer un plan d'émigration, le temps imparti est écoulé. Je dois dire au revoir à mon gentleman préféré. Et oh surprise, c'est dans un français «so charming» qu'il me répond, toujours ce sourire irrésistible aux lèvres. Quand revenez-vous ???


19

AOS

APPELLATION D’ORIGINE STYLÉE

SCANDALE

KERRY WASHINGTON Kerry Washington est particulièrement fière de sa série télévisée Scandal. Elle pense que plus de séries télévisées devraient suivre l'exemple de Scandal. L'actrice a d'ailleurs été nommée comme meilleure actrice principale dans une série dramatique pour son rôle d'Olivia Pope. C'est la première afro-américaine à recevoir une telle reconnaissance en 20 ans. « Si je n'ai pas de réponse spécifique en terme de pourquoi ça a pris si longtemps pour nommer une actrice noire, je dirais que Scandal privilégie l'inclusion de tout le monde et la diversité, explique-t-elle. Pas seulement en terme de race, mais si vous regardez le personnage de Jeff Perry (Cyrus Beene) et de Dan Bucatinsky (James Novak), si vous regardez le monde de la série, ça privilégie la race, le genre, l'âge et l'orientation sexuelle. Donc le fait qu'une série comme ça et ses deux personnages (le mien et celui de Dan) puissent être mis à l'honneur, j'en suis vraiment fière. Je suis excitée de vivre dans un monde où ces histoires peuvent s'épanouir. » Kerry Washington est reconnaissante quand on la complimente sur son travail, mais elle essaye de ne pas laisser ça lui monter à la tête. L'actrice est complè-

tement engagée à donner le meilleur d'elle--même, mais réfléchir à ce que les autres pensent peut parfois l'éloigner de son but. Kerry Washington est nommée dans la catégorie meilleure actrice pour les 65ème Primetime Emmy Awards qui auront lieu le 22 septembre au Nokia Théâtre de Los Angeles. Es-tu heureuse d’être actrice ? « Je me sens vraiment reconnaissante pour cette expérience. Le travail d'acteur doit venir d'abord, ça doit être mon objectif, précise-t-elle. Vous ne pouvez jamais contrôler la façon dont les gens réagissent à votre travail. Vous pouvez seulement contrôler votre éthique de travail. »


22

MODE AUTONME/HIVER 2013-2014

INSTINCT ANIMAL

Crocs affûtés et griffes acérées, l’automnehiver 20113-2014 sera bestial. Oiseaux de nuit, léopard, chat... les créatures totems, émissaires de la nature sauvage, réveillent l’instinct animal terré au fond de l'être.


23

PHOTOGRAPHE : STEVEN MEISEL MANNEQUIN : EDIE CAMPBELL


24

MODE AUTONME/HIVER 2013-2014

INSTINCT ANIMAL

Cara Delevingne joue cette saison le rôle d’une nouvelle égérie, à savoir celle de Mulberry après Saint Laurent, la Britannique super top du moment est qui plus est photographiée par Tim Walker, un habitué de la Maison de luxe anglaise.

OISEAU DE NUIT ET BELLE DE JOUR Les visuels de cette campagne Mulberry automne hiver 2013 2014 rendent hommage à la campagne anglaise, à cette saison automnale si belle, à ces couleurs et à la forêt : aux pieds des arbres sont venues s’accumuler çà et là des feuilles parsemant ces scènes. D’autres habitants viennent magnifier ces tableaux, des chouettes aux grands yeux ponctuant chaque image. Quant aux toujours aussi superbes sacs Mulberry, ils partagent le devant de la scène accompagnant la star de cette saison de mode Cara et se portent en total look,

PHOTOGRAPHE : TIM WALKER MANNEQUIN : CARA DELEVINGNE


25


26


MODE AUTONME/HIVER 2013-2014

INSTINCT ANIMAL

27


28


MODE AUTONME/HIVER 2013-2014

INSTINCT ANIMAL

29


30

SOCIAL

BOULOT, ENFANTS, MENAGE... EN FAIRE MOINS C'EST MIEUX

La guerre pour l’égalité a permis d’avancer, MAIS SI PEU


Dans le dernier numéro du magazine Elle, un article a attiré mon attention : « Boulot, enfants… en faire moins c’est mieux« . Il s’agit d’une interview de la psychologue Sylviane Giampino qui a écrit « Les mères qui travaillent sont-elles coupables ? » et qui a rédigé l’an passé avec Brigitte Grésy un rapport sur « Le poids des normes dites masculines ». L’entretien est complété par quelques témoignages de mères qui ont appris à déléguer, à partager, à relativiser. Pour résumer, Sylviane Giampino estime que désormais les femmes ne veulent plus tout donner, côté boulot et côté enfants. Désormais, elles délèguent, elles déculpabilisent… et attendent davantage d’aide de leur conjoint, de leurs amis et même de leur patron. L’idée de la fin de « la toute-puissance solitaire » à tout concilier me paraît pertinente. Elle dit également que les femmes ont compris que le dévouement total au travail et à la famille était intenable et à terme contre-productif. Effectivement, cela aboutit souvent à la culpabilisation, à la frustration, à une fatigue physique et nerveuse, voire au burn-out maternel ou professionnel. Extrait de l’interview parue dans le magazine ELLE par Julia Dion, le 26/07/2013 : « ELLE. En 2007, vous écriviez « Les mères qui travaillent sont-elles coupables ? » (éd. Albin Michel). Quelle est votre réponse aujourd’hui ? Sylviane Giampino. Eh bien, aujourd’hui, les femmes se sentent beaucoup moins coupables. Celles que je reçois se posent toujours la question de la meilleure manière d’articuler leur vie de famille et leur vie professionnelle, mais pas dans les mêmes termes. Elles refusent désormais d’être l’unique variable d’ajustement entre le travail et les enfants. Et ça, c’est très positif ! ELLE. L’idéal de la Wonder Woman qui contrôle tout ne les fait plus rêver ? Sylviane Giampino. Exactement. La Wonder Woman a eu une vertu : elle a permis aux mères de prendre conscience qu’elles allaient droit dans le mur ! La mère qui travaille ne tire aujourd’hui plus aucun bénéfice narcissique

à tout concilier seule. L’illusion de toute-puissance solitaire ne la fait plus courir. La question des femmes n’est pas tant de savoir si elles veulent tout avoir, c’est plutôt qu’elles ne veulent plus tout donner. ELLE. Pourquoi les femmes ne sont-elles plus prêtes à « tout donner » ? Sylviane Giampino. Elles commencent à se méfier de l’idée du « tout », à refuser d’être en permanence dans le dévouement total au travail et à la famille. Parce qu’elles se sont rendu compte que non seulement c’était intenable mais que, en plus, c’était contre-productif ! La guerre pour l’égalité a permis d’avancer, mais si peu. Les statistiques sur le partage des tâches domestiques, des soins aux enfants ne s’améliorent pas depuis vingt ans, et les écarts de salaires entre hommes et femmes dans le travail non plus. Et si, en lisant cette interview et ces témoignages, je suis convaincue que les femmes ne peuvent pas tout concilier seules, qu’elles ont besoin pour cela du soutien de leur conjoint, de leur entourage et de leur employeur, certaines de mes questions demeurent : « Jusqu’où en faire moins est-il vraiment mieux ? », « Jusqu’où peut-on déléguer ? », « Jusqu’où peut-on légitimement compter sur son employeur ? », « Jusqu’où s’engager et quand lâcher prise ? », « Les attentes en terme de conciliation travail/enfants des hommes et des femmes sontelles toujours semblables ? », etc. Or concilier travail, vie de couple et vie familiale est exigeant, à la fois en termes d’organisation, de temps, de disponibilité, d’engagement, de responsabilité. Enfin, où placer le curseur entre « faire », « faire plus » et « faire moins » ? Même si une chose est sûre et bien indiquée dans l’article, le curseur ne peut (et ne doit) pas reposer seulement sur la femme et varie régulièrement en fonction des envies et des contraintes de chacun…


32

PRÉVISUALISATION

« TOM FORD CAMAPGNE AUTOMNE-HIVER 2013 2014 »

C'est un peu tôt pour présenter des campagnes 2013-2014 de lunettes de l'automne-hiver. Pourtant il y a des amateurs de lunettes qui ne peuvent pas attendre. C'est pourquoi certaines marques ont publié des photos de prévisualisation. comme Tom Ford. Les lunettes sont surdimensionnées avec des cadres noirs épais mélangent parfaitement avec les costumes à carreaux, smokings fourrure et noeuds papillon.


34

INSTANTS PARTAGÉS DIOR AUTOMNE-HIVER 2013 2014

“Après avoir la saison dernière parcouru le château de Versailles, l’Opéra de Paris appelé aussi Opéra Garnier du nom de son architecte accueillait dernièrement avec faste et élégance la deuxième collection Dior automne hiver 2013 2014 signée Raf Simons.“

DIOR TÉNOR DU LUXE Robes de cocktail et tailleurs Bar ont ainsi été photographiés par le talentueux Willy Vanderperre connu pour aimer jouer avec les ombres et les lumières, à la manière d’un maître de la Renaissance, dans un décor aux mille et un détails. A l’instar de ce lieu d’exception, les matières utilisées surprenaient, les motifs comme les roses chères au créateur, le prince-de-galles, le pied-de-poule, l’iconique noir et blanc, mettaient un style sur ces histoires illustrées et la palette de couleurs tour à tour classique avec du noir, du blanc et du gris, osait intrépide s’aventurer dans un univers délicieusement féminin et glamour, celui du corail et du rouge. BIENVENUE DANS LE PARIS DES BELLES DAMES Manchettes, colliers de perle, sacs Lady Dior, astrakan répondaient aux dorures des salons, au marbre des statues. Le Grand foyer qui n’est pas sans rappeler la galerie des Glaces à Versailles, le grand escalier, parterres et balcons habillés de rouges et d’ors, le spectacle ici il est vrai se déroule tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Iselin Steiro, Daria Strokous, Anastasia Ivanova,Alex Kirtoka jouaient pour l’occasion les belles élégantes… sans en faire toute une comédie !


36

DIOR COLLECTION PRÊT-À-PORTER AUTOMNE 2014


38

JE LES VEUX Giuseppe Zanotti Design Automne-Hiver 2013-14 Punk-rock avec une silhouette classique : ces sandales asymétriques en cuir noir sont habillées de piercings et d’une chaîne dorée. Chez Allegoria C.C. Rond-Point


Giuseppe Zanotti et Anja Rubik Photo Paola Kudacki

39


40

ART DE VIVRE

New York ajoute un nouvel hôtel à son compteur. L'Hotel Americano, en plein coeur du quartier des galeries de Chelsea, est le rêve urbain d'un duo mexicain de l'hôtellerie chic et met en avant le travail de deux frenchy. Décryptage.

Carlos Couturier et Moises Micha sont les associés visionnaires du Groupo Habita qui développe depuis une décennie des hotels chic au Mexique : un univers qui évoque les initiatives d'un Ian Schrager Outre-Atlantique, à savoir un établissement contemporain bien inscrit dans une ville qui en revisite les influences tout en préservant une marque de fabrique, sorte de signature. Dans le cas du Groupe Habita c'est un je ne sais quoi de latin et un décalage assumé qui rend leurs adresses irrésistibles. L'Hotel Americano est un événement puisqu'il s'agit du premier établissement ouvert par Carlos Couturier et Moises Micha aux Etats-Unis, une décision audacieuse dans une ville qui grouille de boutiques hotels et d'adresses branchées. Situé dans un parking réaménagé par l'architecte Enrique Norten du cabinet Ten Arquitectos, l'hôtel maintient une construction lisible, une architecture quasi-moderniste. La façade rythmée de lignes précises signifiant clairement les étages est habillée d'une paroi grillagée subtile qui laisse deviner sa structure et encourage des milliers de rayons lumineux à s'échapper le soir. Une façade en mouvement qui rappelle le sublime travail de SANAA au New Museum of Contemporary Art planté à juste quelques rues dans le quartier de Nolita. A l'intérieur, c'est le Français Arnaud Montigny qui officie en toute subtilité : l'architecte, auteur entre autres du concept-store parisien Colette, signe ici son premier aménagement aux Etats-Unis et le réussit.


41 Une base décorative qui s'inspire de la rigueur originelle du bâtiment, instaure comme règle dans l'hôtel des murs plans et minimalistes parés de noir ou de blanc, d'un gris anthracite avec un sol en béton : une perfection masculino-chirurgicale qui constitue l'écrin d'un mobilier aux lignes précises comme à l'espace nuit constitué dans les chambres de caissons en bois hommage aux Ryokans, ces auberges japonaises mythiques et historiques. Les salles de bains jouent le marbre à fond, accentuant la dimension technique de l'espace. Les détails vintage du téléphone très administratif à l'harmonica et à l'identité visuelle font référence à une époque dans laquelle Don Drapper aurait parfaitement sa place. La couleur acidulée intervient par touches à travers un jaune tirant vers le vert qui répond parfaitement à la lumière. Des vues architecturées sur la ville, imprimant celle-ci de façon cinématographique dans la chambre, rend totalement inutile quelque accrochage sur les murs. Dans les espaces communs c'est la même ambiance, le twist latin en plus : la piscine est certes petite mais s'impose comme un espace convivial entouré de lounge chairs signées de l'italienne Paola Lenti, virtuose du confort outdoor.

Au Restaurant, un autre Français trouve un écrin à son talent, le chef Olivier Reginensi : ce cuisinier qui travaille aux Etats-Unis depuis presque 20 ans développe une cuisine à l'image de L'Americano, une base méditerranéenne forte avec des accents mexicains caliente. Une carte piquante pour un établissement dans l'air du temps : l'adresse est un lieu de séjour mais aussi un lieu de vie, de passage, de rendez-vous à l'image des vies urbaines contemporaines. L'Americano s'inscrit dans Chelsea, dans New York comme un lieu rassurant, convivial, ouvert à tous. L'Hôtel Americano semble être le point de départ d'un séjour idéal à Manhattan, entre une balade à vélo prêté par l'Hôtel, détente à la High Line puis petit tour par les galeries de Chelsea pour s'installer au bar et commander un Americano... Ou un Manhattan. Avec vue dessus, bien sûr.


42

COIFFURE NEWS

MULTI LOOK POUR UNE RENTRÉE RÉUSSIE ! Boucles graphiques, frisettes toniques, spirales aériennes... Les looks permanentés s’entretiennent pour que les cheveux restent légers et aériens. Rappel de ce qu’il faut savoir pour arborer des boucles qui ont du pep’s ! Les permanentes sur des cheveux décolorés, colorés au henné ou défrisés, donc fragilisés, sont à proscrire. Evitez aussi de défriser vos cheveux après une permanente. Vos cheveux n’apprécieront pas forcément... Comment entretenir et structurer vos boucles ? Pour un joli bouclage, vous pouvez recourir aux mousses gonflantes, qui dynamisent les boucles et vous permettent de travailler leur forme. A appliquer sur les cheveux propres pour un tonus garanti ! Vous pouvez aussi utiliser des sprays boosters quotidiennement : ils s’appliquent sur l’ensemble des cheveux pour rehausser la frisure. Selon votre objectif, ils peuvent hydrater, soigner ou texturiser.

Coiffure : Fabio Salsa


43


44

Coiffure : Fabio Salsa


COIFFURE

45

NEWS

Cheveux lisses et coiffures disciplinées incarnent le chic sophistiqué, le glamour impeccable. Pour atteindre un résultat parfait, impossible d’échapper à l’étape du brushing. C’est un geste auquel deux femmes sur trois ont recours. Découvrez quelques conseils simples pour vous obtenir, chez vous, une chevelure ordonnée et structurée... So chic ! La bonne méthode pour un brushing parfait - Le pré-séchage Enroulez une serviette bien absorbante autour de vos cheveux. S'ils sont encore trop mouillés, séchez-les grossièrement avec le séchoir à distance. Au moment de passer au brushing, vos cheveux doivent être à peine humides. A savoir : Moins les cheveux sont exposés directement à la chaleur du séchoir, moins ils se dessèchent. Privilégiez donc toujours un pré-séchage naturel. - Les soins spéciaux C’est le moment d’utiliser un produit (huile, lait...) qui facilitera le brushing. Appliquez-le sur les longueurs, puis peignez vos cheveux. Prenez soin de ne pas en mettre sur les racines, car les produits lissants ont tendance à graisser le cuir chevelu. - Le lissage, la mise en forme Il se fait mèche par mèche. Aidez-vous de pinces pour séparer des autres cheveux, ceux sur lesquels vous allez travailler. Fixez d’abord la majeure partie de votre chevelure au sommet de la tête, en laissant libres uniquement les mèches situées au niveau de la nuque et sur les côtés. C’est par celles-ci que vous commencerez à lisser vos cheveux.


46

g r A a Ii N n GR UNE RENTRÉE TOUT EN DOUCEUR ! " Pour cette rentrée, le maquillage s'envisage tout en contrastes. Le teint s'allège, se fait pur et évanescent. Pendant que les pigments s’amusent sur les paupières ou sur les lèvres, jamais les deux en même temps. Une peau lumineuse, hydratée jusqu’à saturation, sans fard ni blush, avec la juste dose de matifiant, pile sur les zones d'ombres : un teint zéro défaut. "

Look M.A.C VIVA GLAM disponible chez M.A.C au C.C. LA GALLERIA / WWW.MACCOSMETICS.FR PHOTO : ALINA VARGAS-AFANASIEVA MAQUILLEUSE : GISEL CALVILLO / MAC Senior Artist ASSISTANTES MAQUILLAGE : LUPE VEGA/LAURA MOYA STYLISME : ONDINA SOSA VÊTEMENT : SEMA COIFFURE : TERESA TEJADA MODÈLES : MARY LOLY MEJÍA (JOHN CASABLANCAS AGENCY)


M路A路C

47


48

BEAUTÉ

GRAIN DE BEAUTÉ

L’EYE-LINER GRAPHIQUE: DÉCRYPTAGE Fini le trait d’eye-liner classique, on veut quelque chose de plus marquant ! Pour la rentrée, on revisite l’eye-liner : trait oversize, formes graphiques dessinées sur la paupière … Pour la rentrée, l’eye-liner se veut « freestyle » et décalé. Le trait d'eye-liner classique ? Révolu. Désormais, il se décline version graphique. Tracé épais ou en virgule, il corrige la forme du regard et donne un beauty look sophistiqué. Mode d'emploi. Pour qui ? Celles qui veulent donner une touche arty à leur regard et dans la foulée corriger un œil tombant ou petit.


49

PHOTO : ALINA VARGAS-AFANASIEVA MAQUILLEUSE : GISEL CALVILLO / MAC Senior Artist ASSISTANTES MAQUILLAGE : LUPE VEGA/LAURA MOYA STYLISME : ONDINA SOSA VÊTEMENT : SEMA COIFFURE : TERESA TEJADA MODÈLES : MARY LOLY MEJÍA (JOHN CASABLANCAS AGENCY)

M·A·C

Look M.A.C BAKING BEAUTIES disponible chez C.C. LA GALLERIA / WWW.MACCOSMETICS.FR


50

BEAUTÉ

GRAIN DE BEAUTÉ


51

Wanted : Dior Gel Coat . Manucure Brillance Miroir Le top coat visionnaire qui reproduit le fini parfait, ultra-brillant d’une manucure effet gel, façon pro. Lissés, élégamment galbés, les ongles se laquent d’une brillance longue durée inédite et exceptionnelle qui dramatise l’éclat des paillettes.


52

BEAUTÉ JE LE VEUX


53


54

BEAUTÉ JE LE VEUX

DIOR ADDICT

EAU DÉLICE FACILE À VIVRE FACILE À AIMER

François Demachy, Parfumeur Créateur Dior a créé avec Eau Délice un parfum au charme immédiat qui incarne l’élégance juvénile d’une jeune fille bien dans sa peau. Son sillage est immédiatement facile à vivre et à aimer. Derrière cette spontanéité rafraichissante, l’écriture d’Eau Délice est finement facettée. Addictive, elle appelle un geste généreux, un amour sans limites : «Le nom Eau Délice donne l’image exacte de la fragrance. C’est un parfum délicieux qui s’apprécie lorsqu’on le goûte». Dans toutes les parfumeries NOCIBE


56

BEAUTÉ NEWS

“ LA VIE NOCTAMBULE DE NOTRE PEAU “ NOTRE PEAU JOUE DES RÔLES DIFFÉRENTS

Notre peau évolue en permanence, de jour comme de nuit, car elle s’adapte à notre environnement. La journée, elle nous protège des agressions extérieures, provenant généralement de notre environnement à l’image du soleil ou du vent. Elle joue alors un rôle de bouclier. La nuit est un moment de régénération intensive de la peau. Certaines études de chronobiologie le montrent bien : la multiplication des cellules de l’épiderme est maximale à une heure du matin, minimale à 13 heures. Elle produit alors jusqu’à trois fois moins de cellules. La nuit, notre peau favorise donc son renouvellement et sa réparation. Ce phénomène s’explique aisément : à cette période, notre peau subit moins d’agressions externes et bénéficie d’une certaine tranquillité qui permettent à ces mécanismes de régénération de se mettre en place. Ce renouvellement est en réalité un processus de division cellulaire. Les cellules souches de la peau se partagent en deux. L’une monte petit à petit à la surface pour remplir ses fonctions puis s’éliminer sous forme de couche cornée ; l’autre reste en place et "reprend des forces" pour pouvoir se diviser à nouveau. La circulation du sang dans les petits vaisseaux de la peau est également plus importante la nuit, notamment entre 23 heures et 4 heures du matin. Le renouvellement des cellules nécessite de l’énergie, il est donc normal que la microcirculation soit activée. Mais il faut aussi savoir que cette fameuse circulation sanguine est extrêmement sollicitée, lorsque nous faisons un exercice physique intensif, par exemple. Elle n’est donc pas uniquement une réaction nocturne. Par ailleurs, la peau est plus perméable la nuit par contraste avec la fonction barrière de la journée. L’état de base de notre peau est d’être bien protégée dans la journée. Est-il préférable d’appliquer des produits cosmétiques la nuit ? Plus perméable, notre peau est effectivement plus à même d’absorber certaines substances. Ce qui est certain, c’est que notre peau est plus réceptive aux soins.


Notre rythme de vie va-t-il ainsi influencer la manière dont réagit notre peau la nuit ? Notre peau est influencée à la fois par de facteurs internes – des maladies, des troubles du fonctionnement, hormonaux par exemple - et des facteurs externes à l’image de nos horaires de sommeil, la façon dont nous prenons le soleil dans la journée… Tous ces facteurs entrent notamment en jeu dans le processus de régénération des cellules. Notre rythme de vie, s’il n’en est pas l’unique facteur, joue un rôle dans la manière dont notre peau réagit. Reste à en évaluer précisément l’impact.

57


58

PAUSE GOURMANDE Une idée gourmande pour un repas léger

« BETTERAVE ET PETITS POIS PARFUMÉS »

Préparation : 20mn - Coriandre - 4 betteraves - 1 boite de petits pois - vinaigre balsamique blanc - huile d’olive - sel et poivre

PRÉPARATION Avec un peu de coriandre, coupez quatre betteraves cuites en petits dés. Faites cuire les petits pois à l'eau salée. Ils doivent rester un peu fermes sans être trop croquants. Mélangez les dés de betteraves et petits pois, avec un trait de vinaigre balsamique blanc, un peu d'huile d'olive, salez et poivrez. Ciselez la coriandre et parsemez sur la salade.


59


60


PAUSE GOURMANDE

61

Une idée gourmande pour un repas léger

« ON REPREND EN DOUCEUR AVEC JUSTE CE QU’IL FAUT DE CROQUANT »

Pour 12 biscottes 125 g de farine - 1 oeuf - 70 g de sucre - 70 g de noisettes entières Préchauffez votre four à 180°.

PRÉPARATION Mélangez le sucre et l'oeuf puis incorporez la farine. Ajoutez les noisettes. Formez un paneton (pas trop épais environ 2 à 3 cm) sur une feuille de papier sulfurisé puis placez au four sur plaque de cuisson. Faites cuire 30 mn puis laissez tiédir un peu. Coupez des tranches d'environ 1 cm voir 1,5 cm puis posez-les sur la tranche sur une plaque de cuisson. Mettez à nouveau au four 1 ou 2 minutes de chaque côté pour obtenir un bon croquant.


62

PETITES DOUCEURS Une idée gourmande pour un repas léger

« GOÛTER ACIDULÉ »

Pour 30 minis gâteaux 50 g de beurre - 130 g de sucre - 2 oeufs - 220 g de farine 30 g de poudre d'amande - Un demi sachet de levure chimique 10 cl de lait - Quelques fraises, cerises, et abricots... - sucre glace Une trentaine de petits moules en papier.

PRÉPARATION Préchauffez votre four à 180°. Travaillez dans un récipient le sucre et le beurre mou. Ajoutez les œufs, la farine, la poudre d'amande et la levure. Bien mélangez en ajoutant peu à peu le lait. Remplir les moules au 3/4 puis disposez une petite fraise, une cerise… un quart d'abricot… (on peut adapter la recette avec le fruit de son choix) et laissez cuire une vingtaine de minutes. Quand les petits gâteaux sont froids, saupoudrez de sucre glace.


63


64

PAUSE GOURMANDE Une idée gourmande pour un repas léger

« UNE TARTINE CROUSTILLANTE AVEC UNE SALADE AUX HERBES ET AUX ÉCHALOTES ET DES POIVRONS MARINÉS »

Pour 6 tartines 6 tranches de pain - 4 courgettes - 1 tomate - 1/2 oignon 1 petite gousse d'ail - thym - 4 CS d'amandes concassées 100 g de parmesan râpé - sel et poivre - huile d'olive

PRÉPARATION Lavez les courgettes et coupez-les en petits cubes. Dans une sauteuse, faites revenir l'oignon quelques minutes puis ajoutez les courgettes ainsi que la tomate coupée également en petits dés. Ajoutez un peu de thym, l'ail écrasé puis assaisonnez à votre convenance. Faites cuire jusqu'à ce que les courgettes soit tendres. Toastez les tranches de pain après les avoir légèrement huilées (huile d'olive de préférence) à l'aide d'un pinceau. Déposez deux cuillères à soupe de courgette sur la tranche de pain puis saupoudrez d'un mélange amandes et parmesan. Faites gratiner au four quelques minutes sur position grill.


65


66

ADRESSES SANS ADRESSES

ALLEGORIA 0596 61 51 76 KASA TRAVAUX 0696 22 11 77 NOCIBE 0596 50 39 70 0596 51 40 57 0596 75 23 23 SALSA 0596 56 00 28


100% NANA Septembre 13  

MAGAZINE ULTRA TENDANCE FÉMININ