Page 1


13) L’A- JUSTICE

En gros, sur terre, la notion de justice ne concerne que les êtres qui se prétendent humains et encore pas toujours. Eventuellement, leurs animaux proches sont également un peu concernés. Par contre, si une société multinationale décide de massacrer une espèce non humaine complètement, cela ne dérange pas la majorité des humains. Seules quelques ONG risquent de s’en offusquer. Ainsi, lorsque BP fut responsable d’une marée noire dans le Golfe du Mexique, des millions d’êtres vivants en furent atteints mais une seule chose sembla réellement compter pour la majorité des humains : combien BP allait-il payer pour les dégâts causés. Dans un tel cas, il est triste que les humains n’aient pas voté des lois qui : -

Puniraient les crimes contre leur planète et

-

Puniraient les génocides contre les espèces vivantes non humaines.

Car de telles lois leur permettraient de poursuivre de manière plus poussée les responsables des marées noires telles que celle du golfe du Mexique ou du golfe du Niger ainsi d’ailleurs que tous les responsables de toute pollution importante (voire Tchernobyl, Three Mile Island et Fukushima). Les humains ne semblent pas s’en rendre compte mais rien n’est plus important que le fait d’avoir une planète viable. Pourtant, sur terre, le fait de porter atteinte à la vie de la planète n’est pratiquement puni. Il suffit de donner un peu d’argent humain, dont la valeur n’est pas reliée à ce qui existe sur la planète terre, et le tour est joué.


Si les droits des animaux et des végétaux étaient reconnus au niveau de la terre, des horreurs telles que l’expérimentation animale ne seraient plus possibles. Ces expérimentations ne sont pas utiles, je le répète, aux êtres humains vu que ce qui est bon pour une autre espèce animale ne l’est pas nécessairement pour eux. De plus ce genre d’expérience sadique prouve le manque d’éthique des humains. Autre caractéristique de la justice humaine : les humains créent en son nom des lois…pour mieux les contourner par la suite. Cela semble même être une sorte de sport, sur Terre. Enfin, dans les démocraties, une légende voudrait que tous soient égaux devant la loi. Mais rien n’est moins vrai car les bons avocats coûtent cher et seuls les plus riches peuvent se permettre de les payer. Il est également bizarre de constater que celui qui tue un autre homme risque dans un pays tel que les USA de se retrouver sur la chaise électrique, alors que les présidents des grands pays, tous responsables de la mort de milliers d’humain soient considérés comme des « gens biens ». Dans le même genre d’idées, on peut constater qu’un général ayant commis des crimes de guerre pour un petit pays, finalement vaincu, sera traité d’une façon très dure (parfois même on le « suicidera » en prison : c’est plus rapide). Par contre, le même genre de général, mais travaillant pour un état puissant sera considéré comme un héro. En fait, d’ailleurs, sur la planète terre, il est courant que les grands pays (grands par la taille et le nombre d’habitants mais pas par la moralité) commencent à dénigrer un responsable d’un autre pays. Ce responsable est en général le roi ou le président d’un pays possédant des richesses telles que le pétrole, le gaz, l’or, l’uranium….Posséder de telles minéraux sur terre est


hautement dangereux et le taux de probabilité de se faire envahir est alors important. En fait, dans ce cas, le scénario est toujours identique. Les médias du monde occidental commencent à dénigrer le responsable politique desdits pays. Souvent, lesdits médias inventent une série de faits souvent erronés. Par exemple, Saddam Hussein, président de l’Irak, fut soupçonné de posséder des armes de destruction massive et d’avoir participé à l’explosion des deux tours à New York. Evidemment, ces allégations étaient totalement fausses mais permirent aux USA d’envahir l’Irak afin de pouvoir prendre le pétrole irakien. Une technique similaire fut utilisée contre la Libye, de nouveau dans le but de voler le pétrole libyen. On peut constater dans les 2 cas que la notion de justice la plus élémentaire était totalement inexistante. En réalité, les responsables politiques humains se disent hypocritement pour la justice et contre la peine de mort. En réalité, la justice leur importe peu. Ce qui compte pour eux, c’est la possibilité d’agir comme bon leur semble. Si réellement l’assassinat d’êtres humains les préoccupait, il y a longtemps que la fabrication d’armes serait tout simplement interdite sur terre et les marchands d’armes seraient tous sous les verrous. Or, ces derniers, au contraire, sont richissimes et bien considérés. Dans le même ordre d’idée, beaucoup de pays sur terre aiment avoir des centrales nucléaires notamment parce que ces dernières leur permettent de pouvoir fabriquer des armes atomiques. La degré de dureté des peines selon le délit peut également étonner. Dans un pays tel que la Belgique, le fait de se tromper dans sa comptabilité est souvent beaucoup plus réprimé qu’une agression envers une autre personne. Ce qui prouve bien que pour les humains, l’argent est plus important que les vies des autres humains voire des autres formes de vie de la planète. Bref, j’ignore s’il existe vraiment une justice chez les humains. Sans doute font-ils des efforts dans ce sens au niveau des conflits de personnes à personnes. Plus les enjeux sont importants et les


protagonistes influents, plus la justice a du mal à s’imposer. Et si les victimes sont des animaux ou des végétaux, la considération que les juges humains leur porteront sera nettement moins importante, voire nulle.

la Planète Barbare chapitre 11  

Magnetic Vortex is talking about the justice...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you