Page 1


19) CONCLUSION DE TOURBILLON MAGNETIQUE

Ici s’achève mon rapport à mes Frères Centaures. Vous me demandiez si les humains constituaient une menace pour notre civilisation et je répondrai en toute honnêteté : Oui, sans l’ombre d’une hésitation. Je pense que d’ici quelques centaines d’années terrestres, les humains seraient capables de se rendre dans d’autres systèmes stellaires proches aux leurs et donc dans le notre également. Ayant étudié l’histoire des humains, je peux vous dire que dès qu’ils débarquent quelque part, ils massacrent tout pour prendre la place des premiers habitants. S’ils arrivaient dans notre système stellaire, aucun doute qu’ils procéderaient de cette manière-là. Néanmoins, Mes Frères Centaures, vous n’avez aucune crainte à avoir car les humains sont également suicidaires et à ce titre, ils sont en train de détruire systématiquement leur planète et tout ce qui y vit. Ils y mettent tellement de cœur à l’œuvre, qu’ils n’existeront plus du tout d’ici 200 ans terrestres et n’auront donc jamais l’occasion de venir nous exterminer. Si vous doutez de cette affirmation, je vous conseille de lire l’intégralité de mon rapport et vous verrez qu’effectivement les humains ont atteint un tel taux de pollution sur la Terre, ont exterminé tant d’autres espèces vivantes et ont dispersé un peu partout tant de déchets nucléaires, qu’il leur sera impossible de survivre à tant de gestes fous. Au nom du Grand-Tout, Tourbillon Magnétique. **************************************************** Ici se clôture mon rapport, Mes Frères Centaures. Quand j’ai rejoint notre vaisseau spatial, je me suis rendu compte qu’un vaisseau d’Argonautes du système stellaire de Sirius était également en train d’espionner la planète barbare. Les Argonautes s’étaient placés en vol géostationnaire et observaient en particulier les USA, car ce pays était en proie à une gigantesque marée noire et des millions d’êtres vivants étaient en train de mourir. Les Argonautes voulaient savoir comment réagiraient les êtres inhumains. Nous décidâmes de leur rendre une visite de courtoisie. Il s’avéra que nos buts étaient similaires. Observer de loin ces dangereux animaux (je veux parler des êtres inhumains) car, comme nous, ils craignaient qu’un jour, ces bêtes fauves ne soient capables de venir détruire leur planète. Comme nous, ils estimaient qu’il valait mieux ne pas approcher les inhumains, jugés trop dangereux et pas assez intelligents pour pouvoir dialoguer avec nous. Le chef du vaisseau spatial argonaute nous fit le récit de la création de la planète barbare selon leur propre tradition. Je me permets de vous la reproduire ici. Il était une fois le Grand Tout. Il n’était qu’énergie et s’ennuyait. Aussi un jour, voici 12 milliards d’années, se divisa-t-il en deux lors d’une vaste explosion et devient-il matière et


énergie, pole positif et pole négatif. Il ne fut dans un premier temps que quantas, puis particules élémentaires (électrons, neutrons et protons) et enfin des planètes et des galaxies. Partout son œuvre était parfaite mais dans un coin de notre galaxie, des interférences créèrent un nouvel être, fait de méchanceté et d’envie. Ce nouvel être, pourtant issu du Grand Tout, et ayant peu de pouvoir par rapport à lui décida de créer lui aussi un être qui lui ressemblerait. Il vit la planète Terre que nous n’appelions pas encore à l’époque la planète barbare. C’était une petite planète aux confins de la galaxie et elle était peuplée d’animaux et de végétaux de toute sorte. Alors le méchant démon y créa l’être inhumain à son image : méchant, jaloux et violent. Il lui donna juste un peu de maîtrise technique, mais pas trop et lui fit croire qu’il était le maître de l’univers, ce qui flatta l’être inhumain qui adore être flatté. Et l’être inhumain fut à l’image de son créateur, le méchant démon. Quant à la suite, vous la connaissez. L’être inhumain massacra les autres animaux et végétaux de la planète. Là où il y avait des forêts, il créa des buildings et des usines. Là où l’air, l’eau et le sol étaient sains, il pollua tout. Et maintenant, que la Terre, de paradis terrestre s’était transformée en véritable enfer, il se trouve à la croisée des chemins : va-t-il continuer à détruire tout, lui-même y compris ? Personnellement, Mes Frères Centaures, je pense que les êtres inhumains sont bien partis pour détruire totalement leur planète et eux-mêmes y compris. En effet, les êtres inhumains sont si vaniteux qu’ils s’imaginent qu’ils peuvent détruire totalement tout leur habitat et toutes les autres espèces vivantes y résidant sans en subir les conséquences. Mais vous savez aussi bien que moi que cela est impossible. Tourbillon Magnétique.

Planète Barbare chapitre 20  

The conclusion of the Magnetic Vortex report.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you