Issuu on Google+

info Mensuel

Mai 2008

GENÈVE VAUD NEUCHÂTEL /JURA VALAIS Tél 0848 912 912 Fax 0848 914 914 bravo@devillard.ch www.devillard.ch

Editorial

L’industrie a le vent en poupe – jusqu’à quand ? L’Enquête conjoncturelle 20072008 de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) vient de sortir de presse. Celle-ci révèle que l’année 2007, tout comme la précédente, a été exceptionnelle pour la plupart des branches de l’économie genevoise. Deux tiers des entreprises interrogées ont vu leur chiffre d’affaires augmenter par rapport à 2006 et la moitié d’entre elles ont accru leur rentabilité. Elles s’attendent en outre à la voir croître également en 2008. Autre point réjouissant : un tiers des entreprises prévoient d’augmenter leur personnel en 2008. Si 2007 a été une excellente année pour la plupart des secteurs de l’économie genevoise, l’industrie des machines, la pharmacie et l’horlogerie en auront été les grands gagnants. Pourtant, l’industrie à Genève avait été qualifiée de moribonde il y a quelques années encore. On assiste donc aujourd’hui à son grand retour, résultat des efforts déployés dans ce secteur d’activité créatif, flexible et compétitif. Evidemment, on souhaite que son développement se poursuive. Cependant, il est subordonné entre autres à la mise à disposition d’espace supplémentaire. Il est donc indispensable d’accélérer la création de nouvelles zones industrielles et surtout de repenser leur densité et leur mixité. Jacques Jeannerat Directeur

Construire dense, une solution pour Genève

Bulletin d’information de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève

Aménagement du territoire

La pénurie de logements est un problème récurrent à Genève qui touche durement les ménages, l’économie et l’environnement. L’exode fiscal qu’elle provoque n’est plus à prouver et le fait que la consommation se fasse prioritairement sur le lieu d’habitation est communément admis. Les conséquences écologiques des déplacements du domicile au lieu de travail sont indiscutables. On le sait, le problème majeur de Genève réside dans l’exiguïté de son territoire, lequel est coincé entre le lac Léman, le Salève et le Jura. Existe-t-il une issue pour pallier le manque de logements généré par cette configuration géographique? La solution préconisée par la Chambre genevoise immobilière (CGI) 1 est la «ville compacte». Autrement dit, il faut construire dense. Explication du concept de la densité. La densité, c’est quoi? La densité est un rapport entre la surface brute de plancher et la surface du terrain. Elle ne doit pas être confondue avec l’emprise au sol, soit le rapport entre la surface brute de plancher au rez-de-chaussée et la surface du terrain. Ainsi, la den-

sité a un effet direct sur la production de logements : le passage d’une densité de 0,8 à 1,6 revient à construire le double de logements sur la même parcelle de terrain, par exemple 8 étages au lieu de 4. Démonstration en chiffres et en images :

Combattre les idées reçues Densité et qualité ne sont pas antinomiques, mais compatibles en fonction des formes d’urbanisation choisies, lesquelles offrent une large palette de possibilités. Par exemple, le Vieux-Carouge et Meyrin Livron possèdent des densités similaires.

Nombre d’étages

Surface SBP par étage

SNT

Calcul

1 4 6

1600 m2 400 m2 400 m2

2000 m2 2000 m2 2000 m2

1600 : 2000 0,8 4 x 400 : 2000 0,8 6 x 400 : 2000 1,2

1600 m2 1600 m2 2400 m2

Que pensent-ils du concept de la densité ?

Densité

Emprise au sol 80% 20% 20%

Cependant, ces quartiers ne se ressemblent absolument pas. Ils sont très différents de par leur architecture, leur caractère et leur statut social. C’est le choix urbanistique qui est déterminant pour la qualité et non la densité. Il est donc tout à fait possible de construire dense et d’obtenir des quartiers agréables à vivre. Par exemple, à Fribourg-enBrisgau (Allemagne), des quartiers denses viennent d’être construits et offrent un cadre de vie très apprécié par leurs habitants: diversité archi-

Sponsor corner

1. Cf. brochure, annexée au CCIGinfo, éditée par la CGI : «Densité et qualité: les deux défis d’un urbanisme responsable».

Trois personnes ont livré leur avis concernant la densité. Il s’agit de Mark Muller, conseiller d’Etat en charge du DCTI, Marc Nobs, maire de Carouge, et Philippe Roch, conseiller indépendant et ancien secrétaire d’Etat à l’économie.

Ouverture du marché de l’électricité avec SIG : ce qui va changer pour les clients, les étapes et le rôle de SIG. Annonce d’un séminaire commun CCIG-SIG sur page 2 >

Siège de la Chambre 4, boulevard du Théâtre - 1204 Genève

www.ccig.ch

Construire dense est une solution à la pénurie de logements à Genève.

Densité (D) = Surface brute de plancher (SBP) : Surface nette de terrain (SNT)

Info santé

Adresse postale Case postale 5039 - 1211 Genève 11 Tél. 022 819 91 11 - Fax 022 819 91 00

No 5

Tout savoir sur le vertige et son traitement avec la clinique des Grangettes.

page 3 >

suite en page 2 >

cet important sujet. La mission et l’engagement de SIG. page 7 >

Sommaire Editorial: L’industrie a le vent en poupe – jusqu’à quand? Construire dense, une solution pour Genève Info santé Commerce international Vie de la Chambre Evénements: Enquête conjoncturelle et Midi de la Chambre Sponsor corner: l’ouverture du marché de l’électricité avec SIG Informations diverses - Agenda

p. 1 p. 1 - 2 p. 3 p. 4 p. 5 p. 6 p. 7 p. 8


info

No 5 / Mai 2008

2

Construire dense, une solution pour Genève - suite de la page 1 >

tecturale, multiples petits espaces, réalisation progressive et évolutive des quartiers, voitures rares, zones piétonnes permettant aux enfants de jouer dans la rue.

(DCTI), un habitat dense apporte des solutions efficaces pour mieux vivre en commun, dans le respect de l’environnement, et tient compte des réalités économiques.

de s’intéresser à la densité contraint tous les acteurs, du politique à l’architecte, à promouvoir un urbanisme et une architecture de qualité, tournés vers une amélioration de la qualité de vie des habitants. Selon lui, il faut sortir la densité du débat quantitatif pour se tourner vers une définition de la densité qui prenne en compte principalement des critères qualitatifs. EV

Densité et mixité La densité n’est pas un concept étranger à la commune de Exemple de quartier dense (Fribourg-en-Brisgau en Allemagne) dont la qualité de vie est appréciée par ses habitants Carouge qui a déjà Un message fort Mark Muller élevé il y a 50 ans les tours bien Le message de la brochure de la souligne que la connues. Selon Marc Nobs, maire CGI est fort : construire dense est densité n’est de ladite commune, cette réalisaune manière d’assumer trois autre qu’un des tion est une réussite architecturale. responsabilités majeures. critères constituPremièrement, la densité permet tifs des écoEn effet, les habid’économiser le sol, tant limité à quartiers. En tants s’y sentent Mark Muller, Genève. Deuxièmement, elle perd’autres mots, la à l’aise et activiConseiller d’Etat en charge du DCTI met de réduire la dépendance densité est une tés commerciales, automobile et les émissions de caractéristique essentielle des logements ainsi CO2 car un quartier dense est projets de construction qui favorique vie culturelle mieux desservi par les transports sent le respect et la protection de et sociale y cohaMarc Nobs, publics. Troisièmement, elle la nature car ils réduisent l’étalebitent parfaitemaire de la Ville de Carouge favorise la vie sociale dans des ment du bâti. ment. Cette quartiers animés. Finalement, la mixité alliée à un aménagement du densité n’est pas un choix, mais territoire aéré assurent à ce quartier Sous l’angle économique, la un devoir de responsabilité ! construction d’un habitat dense une bonne qualité de vie. Comme Pascale Roch-Gigandet permet des économies d’échelle, près de deux tiers de la zone Praillece qui n’est pas négligeable. Acacias-Vernets (PAV) seront situés Pour la CCIG, plusieurs angles Construire dense facilite le sur le territoire de Carouge, son semblent particulièrement financement et par conséquent la avenir sera encore et toujours lié à intéressants dans le concept de construction de logements. la densité. Selon Marc Nobs, la réusdensité: urbanisme et vie de site du PAV ne se limite pas à la société, mixité et environneAu-delà des questions éconodensité des constructions. En prement. Des spécialistes de ces miques, si le chef du DCTI est favomier lieu, il s’agira de trouver des domaines lui ont livré leur avis. rable à la densité de l’habitat, c’est solutions en collaboration avec les parce qu’elle favorise la convivialité. entreprises qui devront quitter la La densité, une affaire de qualité Cet aspect est trop souvent mis de zone industrielle de Carouge. Puis, il Pour le conseiller d’Etat en charge faudra relever un pari de taille: faire côté dans les discussions et débats du Département des constructions cohabiter harmonieusement activisur la question. C’est, selon Mark et technologies de l’information tés administratives, commerces, Muller, bien dommage, car le fait

www.vacheron-constantin.com

P LUS

DE

250

industries de haute technologie, logements HLM, libres et en PPE, lieux publics et espaces verts. Ce n’est qu’au prix d’une mixité réussie et d’une architecture de qualité que densité rime avec succès! PRG Densité et environnement Les milieux écologiques sont eux aussi favorables au concept de construire dense pour deux raisons : la densité permet une diminution du trafic et de l’espace construit. C’est sur l’aménagement de l’espace libre de bâtiments que Philippe Roch, conseiller indéPhilippe Roch, pendant et conseiller indépenancien secrétaire dant et ancien d’Etat à secrétaire d’Etat à l’Environnement l’Environnement, insiste. Pour que les habitants d’un quartier dense se sentent bien, l’es-

pace libre doit s’articuler en 4 types de zones. Premièrement, il faut des zones de tranquillité préservant de l’agressivité du bruit ambiant. Elles peuvent se situer en hauteur, comme la terrasse arborisée Opéra des HUG. Autre aménagement nécessaire : les parcs publics où les habitants peuvent bouger, se dépenser et se rencontrer. Il y a ensuite les zones dites d’utilisation. Il s’agit tout simplement de la rue qu’il est nécessaire d’organiser en zones 30 km/h afin de permettre une bonne cohabitation entre piétons et voitures. Quant aux plus grands espaces situés aux alentours de quartiers denses, ils ne doivent pas être oubliés. Reliés par des pistes cyclables ou des chemins pédestres, ils permettent ainsi d’absorber la densité. En résumé, pour Philippe Roch, la présence d’espaces libres diversifiés est fondamentale pour qu’un quartier dense soit réussi. PRG ■

Nouveau président à l’UIG Lors de l’Assemblée générale de l’Union Industrielle Genevoise (UIG) du 23 avril dernier, un nouveau président a été désigné en la personne de Jean-Luc Favre, directeur général d’ABB Sécheron S.A. Bref entretien avec cet homme dynamique et engagé. Qu’est-ce qui vous motive dans ce mandat? Premièrement, l’industrie, c’est une passion pour moi. Pour imiter un personnage de BD bien connu, je dirais plus simplement que je suis tombé dedans quand j’étais petit. Deuxièmement, je porte une grande admiration pour l’industrie à Genève, son adaptabilité, sa

ANS D ’ HISTOIRE ININTERROMPUE

PATRIMONY CONTEMPORAINE DATE ET JOUR BI-RÉTROGRADE Boîtier en or rose ⭋ 42.50mm. Calibre 2460R31R7 Poinçon de Genève. Mouvement mécanique à remontage automatique. Indication jour et date rétrogrades. Glace saphir anti-reflets. Cadran opalin argenté. Index en or rose. Minuterie extérieure perlée. Etanche à 30 mètres. 86020/000R-9239

B o u t i q u e V a c h e r o n C o n s t a n t i n 7, Q u a i d e l ’ Î l e 1 2 0 4 G e n è v e T é l . 0 2 2 31 6 1 7 4 0 F a x 0 2 2 31 6 1 7 41

Jean-Luc Favre, directeur ABB Sécheron S.A.

créativité et sa compétitivité. Ces trois qualités suffisent à motiver mon engagement. Par ailleurs, elles ne sont pas étrangères au développement spectaculaire de ce secteur d’activités ces dernières années. Par exemple, les suite en page 3 >


info

No 5 / Mai 2008

Nouveau président à l’UIG - suite de la page 2 >

emplois ont augmenté et quelque 400 postes ont été créés à Genève uniquement dans le secteur de la mécatronique 1. Enfin, je sais que je peux compter à l’UIG sur une équipe compétente et c’est un élément à ne pas négliger pour la gestion d’un mandat de président. Quels sont les principaux défis qui attendent l’UIG ? La formation professionnelle est un projet prioritaire de l’UIG qui gère de façon paritaire avec l’UNIA le Centre d’Enseignement Professionnel (CEP). Dans ce cadre, nous allons étudier la possibilité de développer des synergies avec d’autres secteurs de l’industrie tels que l’horlogerie. En outre, l’UIG souhaite se rapprocher encore plus de ses membres et développer son activité dans le réseau. Son but est de devenir une force de propositions pour les conditions cadre ayant trait à l’industrie, par exemple, dans l’ambi-

tieux projet franco-valdo-genevois «Genève AGGLO 2030». Selon vous, quel est l’avenir de l’industrie genevoise ? Ce n’est pas un scoop, l’avenir de l’industrie genevoise est fortement dépendant de la place et des voies d’accès mis à sa disposition ainsi qu’à celle de ses collaborateurs. Nous avons besoin de zones industrielles et de logements supplémentaires ainsi que de moyens de transports plus performants. Pour ces deux conditions cadre, des solutions devront être trouvées sur les moyen et long termes. Si nous n’anticipons pas, il y a un fort risque d’asphyxie. C’est aussi pour éviter cette asphyxie que l’UIG mettra tout en œuvre pour être, avec ses partenaires du réseau, une force de proposition pour que l’industrie genevoise puisse se développer. ■ Propos recueillis par Pascale Roch-Gigandet

1. mécanique, électronique et informatique

Bio express Jean-Luc Favre est directeur général d’ABB Sécheron S.A. depuis 2001. D’origine savoyarde, il est ingénieur électricien EPFL de formation. Il est entré chez ABB en 1987 et, après un passage chez IBM, a occupé différentes fonctions avant d’accéder à son poste actuel. SB

L’UIG en bref L’Union Industrielle Genevoise (UIG) est née du besoin de mettre en commun le potentiel et les forces des entreprises actives dans l’industrie du canton pour leur permettre de défendre plus efficacement le secteur économique. Les PME qu’elle regroupe constituent l’essentiel du tissu économique de notre région, qu’elle entend contribuer à développer pour assurer une plate-forme industrielle cohérente et durable. Elle vise ainsi, en complément du secteur tertiaire, à garantir l’équilibre socio-économique de la région. SB 3

Comment traiter les vertiges ?

3

Info santé

Installé depuis deux ans au Centre médical des Grangettes, le Dr Charles-André Haenggeli a suivi sa formation d’oto-rhinolaryngologie à Genève et à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, USA. Spécialiste d’otoneurologie, il nous parle des pathologies du vertige.

très précisement, afin de déceler ce qui est compatible avec un dysfonctionnement de l’oreille interne. Cet entretien représente quasiment 80% du diagnostic. Les examens et tests de la fonction de l’oreille interne ne servent souvent qu’à confirmer mon hypothèse initiale.

Quelles sont les causes des vertiges liés à l’oreille interne? Il y en a principalement trois. La canalolithiase, plus communément appelée «vertiges des cristaux»: les particules qui recouvrent certains récepteurs neurosensoriels du vestibule se détachent, se déplacent Illustration historique de l’oreille dans l’oreille interne et, interne humaine, selon Max suite à certains mouveBroedel (1870-1941). ments de la tête, finisAnalogie d’un vertige Comment distinguer sent par stimuler d’auun vertige lié à l’oreille interne tres récepteurs. Ceci crée une d’une phobie? sensation rotatoire très abrupte, durant quelques secondes. Ce type Quand on a le vertige, c’est d’abord de vertige apparaît plus souvent chez la panique. C’est un sentiment qui les personnes âgées. Autre cause: le crée une expression émotionnelle forte. Mais tout vertige n’est pas lié à déficit vestibulaire brusque. C’est une sorte de panne de l’oreille interne. On l’oreille interne. Cette partie de pense qu’elle est due à un virus et se l’oreille contient les récepteurs nercaractérise par un immense vertige veux et est formée de deux parties: continu, avec nausées et vomissela cochlée, qui permet l’audition, et ments, qui peut durer plusieurs jours. le vestibule, qui contient les capteurs Quand survient une telle atteinte de des mouvements de la tête dans l’esl’oreille interne, les aires du cerveau pace. La peur des hauteurs, typiquequi gèrent l’information vestibulaire ment, est plutôt une phobie et non compensent le déficit en s’appuyant un vertige au sens strictement otosur deux autres systèmes-clef dans neurologique. L’anamnèse du patient l’équilibre: la vision et la propriocepest une étape essentielle pour comtion (l’information sensorielle des prendre de quel type de vertige soufarticulations, des muscles, du cou, fre la personne qui vient me consulter. Je mène presque un interrogatoire des pieds, etc.). Enfin, la troisième cause de vertiges est due à la «malade police en écoutant l’histoire de die de Menière» dont on ne connaît mon patient et en le questionnant

pas la cause. Cette pathologie se caractérise par des crises imprévisibles, qui sont de véritables attaques répétées sur les parties cochléaires et vestibulaires de l’oreille interne. Quels sont les traitements pour ces pathologies du vertige? Pour la canalolithiase, on pratique des manœuvres de «libération» des particules: j’effectue avec le patient une espèce de gymnastique, visant à mouvoir sa tête dans les trois dimensions, de manière à déplacer ces fameuses particules «flottantes» vers des régions de l’oreille interne où elles ne stimuleront plus d’autres récepteurs de manière inappropriée. Cette méthode simple connaît 90% de succès. Pour les déficits vestibulaires brusques, j’encourage fortement les patients à reprendre leurs activités quotidiennes, afin de mettre en route le plus vite possible les mécanismes de compensation du cerveau, et, parfois, s’ils ne retrouvent pas l’équilibre après quelques semaines, je prescris de la physiothérapie. Quant à la maladie de Menière, 70% des crises vertigineuses disparaissent généralement après deux ans d’évolution de la maladie. Par contre, certains patients deviennent malentendants, car l’audition tend à diminuer après chaque crise. On arrive à contrôler les récidives vertigineuses dans la plupart des cas, en associant traitements médicamenteux et gestes chirurgicaux en cas de persistance. J’utilise aussi une technique nouvelle, qui consiste à administrer des médicaments à l’oreille interne directement par injection au travers de la membrane tympanique. ■ Propos recueillis par Cécile Aubert

Construisons Choisissez votre avenir votre formation Informatique & Bureautique Langues Commerce & Management Industrie & Bâtiment Arts appliqués Campus Virtuel

Dynamiseur de Talent Accélérateur de Réussite Pl. des Augustins 19 – Rue des Gares 10 – Fax 022 807 30 99 – e-mail: info@ifage.ch

www.ifage.ch

022 807 3000


info

No 5 / Mai 2008

4

Commerce international

De l’importance de l’OMC pour la place économique suisse et genevoise

Après une phase de stagnation, il semble que le cycle de Doha se terminera avant la fin de l’année. L’OMC constitue le fondement de notre politique économique extérieure, aussi l’achèvement de ce cycle est-il essentiel pour l’économie dans son ensemble, pour les raisons suivantes:

La suppression des obstacles au commerce tarifaires et non tarifaires profiterait à l’ensemble des entreprises exportatrices.

négociations actuelles des résultats concrets en matière d’accès au marché pour les biens industriels et les services.

Le secteur tertiaire représente trois quarts des emplois en Suisse et plus de 84% à Genève. Un meilleur accès aux marchés étrangers est dans l’intérêt des sociétés suisses et genevoises.

La défense légitime des intérêts de l’agriculture suisse ne doit pas être privilégiée au détriment des autres secteurs économiques, qui représentent plus de 95% des emplois et de la création de valeur brute. ■

Les coûts de transaction liés au franchissement de la frontière peuvent représenter jusqu’à 10% du prix d’un bien. Un accord facilitant le commerce les réduirait. Par conséquent, il est crucial pour notre économie d’obtenir dans les

©René Schwarz, www.ifccom.ch

La Suisse gagne un franc sur deux à l’étranger. Les règles mises au point à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) favorisent la stabilité, préviennent les discriminations et améliorent l’accès aux marchés étrangers. L’achèvement du cycle de Doha est de la plus haute importance pour la Suisse.

Prenez l’air... envolez-vousdeGenève! Biarritz 5 x par semaine

Brindisi 2 x par semaine

Air France Flybaboo

Myair

Jersey-Guernesey 6 x par semaine

Doha 6 x par semaine

Blue Islands

Qatar Airways

Lisbonne 5 x par jour

Istanbul 2 x par jour Swiss Turkish Airlines

Helsinki 2 x par jour

easyJet TAP

Finnair

St-Petersbourg 4 x par semaine

Le Caire 5 x par semaine

Flybaboo

Egyptair

Valence 1 x par jour Flybaboo Swiss

Plus de 100 destinations de rêve! gva.ch

Le 16 mai 2008, l’Ukraine est devenue le 152e membre de l’OMC. Le pays s’engage dès lors à adapter ses tarifs douaniers et ses dispositions régissant le commerce de marchandises et de services aux exigences de l’OMC. Il devrait en résulter une baisse généralisée des droits de

douane, qui passeront notamment de 25 à 10% pour les automobiles, et un accès facilité à certains secteurs de services tels que les télécommunications, les services financiers, la santé, le tourisme et la logistique. ■

Relations économiques bilatérales avec la Russie La conseillère fédérale Doris Leuthard se rendra en Russie cet été, du 6 au 12 juillet, accompagnée d’une délégation économique. Les relations économiques bilatérales seront au centre des discussions. Une consultation fédérale à ce sujet a été lancée auprès de plusieurs entreprises pour récolter des informations sur les échanges économiques entre les deux pays. La Russie est un partenaire commercial important pour la Suisse et le sera plus encore à l’avenir. En 2007, les échanges commerciaux se sont élevés à plus de 4,5 milliards de francs. Les

exportations suisses ont augmenté de 30% par rapport à 2006, pour se chiffrer à 2,9 milliards de francs. Fin 2006, les investissements directs en Russie ont atteint 5,1 milliards de francs, soit une augmentation de près de 48% par rapport à 2005. ■ Pour faire partie de la délégation ou pour toute information à ce sujet, merci de contacter avant le 10 juin 2008 Philippe Meyer, responsable du commerce international, qui se chargera de transmettre votre demande: p.meyer@ccig.ch tél. 022 819 91 11.

Accord de libre-échange AELE - SACU L’accord de libre-échange entre les Etats de l’AELE et ceux de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU) est entré en vigueur le 1er mai 2008.

industriels originaires des Etats de la SACU (Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Namibie, Swaziland) pourront être importés en franchise de droits de douane.

L’accord signé en été 2006 éliminera largement, pour les produits industriels et agricoles transformés originaires des Etats de l’AELE (Suisse, Norvège, Islande), les discriminations qui frappent les produits communautaires sur le marché sud-africain, en vertu de l’Accord sur le commerce, le développement et la coopération entre l’Afrique du Sud et l’UE. Dans les Etats de l’AELE, les produits

Des accords agricoles bilatéraux entre l’AELE et la SACU sont également entrés en vigueur le 1er mai 2008. Ils prévoient essentiellement de réduire les droits de douane sur certains produits. Les concessions fixées dans ces accords remplacent les concessions tarifaires unilatérales accordées jusqu’ici à ces Etats sur la base du Système généralisé de préférences en faveur des pays en développement. ■

Délégation économique en Inde La CCIG s’associe à l’OPI et au Swiss-India Business Forum pour organiser du 11 au 18 octobre 2008 un voyage d’initiation au potentiel des entreprises indiennes. Cette délégation sera limitée à 30 personnes, qui auront l’occasion de découvrir les caractéristiques sociales, légales et culturelles des affaires en Inde, de bénéficier de conseils sur la façon d’appréhender ce marché et enfin de rencontrer en tête-à-tête des

acteurs indiens du secteur que chacun aura choisi. Cette offre s’adresse à toutes les PMI et PME romandes intéressées à vendre, acheter ou à établir des partenariats stratégiques sur le marché indien. ■ Les personnes intéressées peuvent, sans engagement, contacter Philippe Meyer: p.meyer@ccig.ch tél. 022 819 91 11.


info

No 5 / Mai 2008

5

La CCIG souhaite la bienvenue aux nouveaux membres admis à la Accueil des nouveaux membres séance du Conseil du 28 avril 2008 Vie de la Chambre

Pour remplir sa mission de mise en relation d’affaires, la CCIG organise, entre autres, l’Accueil des nouveaux membres et ce, sept à huit fois par année. C’est un événement important car il est le premier auquel est invité un nouveau membre. A cette occasion, la CCIG se présente. Ensuite les nouveaux membres ont la parole pour présenter à leur tour leur entreprise lors d’un exposé de quelques minutes. Le dernier Accueil des nouveaux membres de la CCIG a eu lieu le 24 avril et 19 entreprises nouvellement membres y ont participé. HOTPEPPER GRAFICS Technicien en publicité www.hotpepper.ch SFM Sulmoni Félix Maissen Avocats - www.sfmlex.ch HAYS (SUISSE) SA Placement de personnel www.hays.ch TRADEXPOR SA Le cadeau publicitaire www.tradexport.ch MTI MANAGEMENT SA Business Intelligence www.mtimanagement.ch

EASE YOUR DAY Sàrl Conciergerie en entreprise, prestataires de services www.easeyourday.ch BJ-OFFICE SA Matériel de bureau www.bj-office.ch BÂLOISE ASSURANCES «Team PME» Assurances privées www.baloise.ch JUNIOR ENTREPRISE GENEVE Association d’Etudiants HEC Université de Genève www.jeg.ch

HILTPOLD SA Menuiserie-Ebénisterie www.hiltpold-menuiserie.ch

PROMITALIA Promotion de produits italiens et de services

FAIGLE SA Bureautique solutions informatiques www.faigle.ch

Mme Madeleine BERNASCONI Conseils en gestion

EULER HERMES SERVICES SA Assurances Crédit - www.eulerhermes.ch WILLOW PRIVATE Sàrl Conseil global planification du patrimoine et conseils juridiques www.willow.ch STRATEGY-K Communication Sàrl Agence de marketing et Communication www.strategy-k.com

PHARMACIE NOUVELLE Pharmacie – Parfumerie RIVALIS Réseau Suisse Conseil – pilotage de petites entreprises www.rivalis.ch HELVETIA ASSURANCES Conseillers en assurance www.helvetia.ch

AGCI IMMOBILIER Sàrl Route de Saint-Julien 7 1227 Carouge Immobilier - www.agci.ch ARKION SA Rue Adrien-Lachenal 20 1207 Genève Société juridique www.arkion.com ARTEXPO SA Galerie d’art Artvera’s Rue Etienne Dumont 1 1204 Genève Galerie d’art www.artveras.com AYLESFORD INTERNATIONAL SA CP 1132 - 1221 Genève 1 Société immobilière www.aylesford.com

Co-sponsors

GENEVA BUSINESS NEWS Rue de Monthoux 64 1201 Genève Entreprise de réinsertion professionnelle www.gbnews.ch

DYNAMICS GROUP Rue des Caroubiers 21 1227 Carouge Communication d’entreprise www.dynamicsgroup.ch

GENEVA RELOCATION Sàrl Avenue Rosemont 2 1208 Genève Agence de relocation www.genevarelocation.net

ELSENER Daniel Banque Cantonale de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 Gérant de fortune

HELVETIA INTERNATIONAL SA Rue de la Gabelle 6 1227 Carouge Conseils financiers www.helvetia-wealth.com

EUROMASTER (SUISSE) SA Ch. Gérard-de-Ternier 6 1213 Petit-Lancy Achat, vente et distribution www.euromaster.ch

CAM – CAJA MEDITERRANEO Rue de Lausanne 44 1201 Genève EXPERTIS SA Bureau représentation ban- Rue du Marché 3 caire - www.cam.es 1204 Genève Expert en financement et CASALINO Laurent gestion de patrimoine Banque Cantonale franco-suisse de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 FELDMAN ENCHERES Gérant de fortune IMMOBILIERES SA CP 125 - 1213 Onex CFT Services & Courtage immobilier, Partners SA Enchères Place de l’Octroi 3 www.feldman-immo.ch 1227 Carouge Coordination centralisée des FLAMINGO TRAVEL Sàrl services dont une société Route d’Hermance 8 étrangère a besoin pour 1222 Vésenaz s’établir en Suisse Romande Agence de voyages www.cft-partners.com www.flamingotravel.ch CHAMBRE DE COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE MOLDOVA-SUISSE Rue du Rhône 43 1204 Genève Chambre de Commerce www.moldswisschamber.com COPERCINI & Cie Ch. des Esserts 3 1213 Petit-Lancy Conseils en gestion d’entreprise

Sponsors

DOMAINE DE CHATEAUVIEUX Ch. de Châteauvieux 16 1242 Satigny Restaurant et hôtel www.chateauvieux.ch

FORTIS INTERTRUST Bd des Philosophes 15 1205 Genève Trust, prestations de conseils et de gestion www.fortisintertrust.com FURCOLO Franco Banque Cantonale de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 Gérant de fortune

Jean-Pierre et Christophe IMHOOS & Associés Place du Port 1 1204 Genève Conseils juridiques, arbitrage, médiation www.imhoos-law.ch IMPORTTECHNOLOGIES SA Rue Joseph Girard 24 1227 Carouge Import-Export de tous produits et matériels techniques dans les domaines du bâtiment ISELY Patricia - UBS SA Rue du Rhône 8 1204 Genève Fondée de pouvoir JOB SELECTION SA Avenue de Frontenex 32 1207 Genève Ressources humaines www.job-selection.ch JP FUND SERVICES SA Rue de la Gabelle 6 1227 Carouge Fund solutions www.jpfs.com KATOUKA SNC Rue des Caroubiers 18 1227 Carouge Conseil-coaching collectif et individuel

Partenaires

KAUPTHING BANK Luxembourg SA Luxembourg, Geneva Branch R. de Rive 1 - 1204 Genève Banque www.kaupthing.ch

SWISS INFORMATION GROUP SA Route des Acacias 43 1227 Les Acacias Conseils et intégration de systèmes www.swissinfogroup.com

LAVORENT SA Rue des Pierres-du-Niton 7 1207 Genève Installation, exploitation d’équipement de buanderies www.lavorent.ch

SWISSOTEL METROPOLE Quai du Général Guisan 34 1204 Genève Hôtellerie, restauration www.swissotel.com

MAISON HESTIA Rue de Lyon 93 1203 Genève Reclassement de chômeurs de longue durée www.maisonhestia.com

TECH INDUSTRY Rue Eugène-Marziano 35 1227 Les Acacias Maintenance industrielle www.tech-industry.ch

MARTIN Barthélémy Banque Cantonale de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 Gérant de fortune MIRIMANOFF Jean Rue d’Italie 16 1204 Genève Médiateur agrée, magistrat conciliateur RACINE Georges Etude LALIVE Rue de la Mairie 35 1207 Genève Associé - www.lalive.ch RODUIT Tristan Banque Cantonale de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 Conseiller patrimonial SCHNEEBELI Roland-Daniel Rue du Midi 17 1248 Hermance Médiation civile et pénale SGT SWISS GLOBAL TRADING Sàrl Chemin des Clochettes 16 CP 306 - 1211 Genève 12 Vente, importation et distribution de produits de consommation de marques www.swissglobaltrading.com

T-RENT SA Route de Sauverny 6 1290 Versoix Location de véhicules www.t-rent.ch TSCHOPP Philippe Banque Cantonale de Genève CP 2251 - 1211 Genève 2 Gérant de fortune VENBERG SA Rue du Rhône 29 1204 Genève Joaillerie WASMER Olivier Grand-Rue 8 1204 Genève Avocat, Député WENGER Jean-Marie Avenue de la Roseraie 72 1205 Genève Médecin-chirurgien YUKAS SA Rue du Grand-Bureau 26 1227 Carouge Import-Export ZOOVISTA Rue Saint-François 9 1003 Lausanne Production vidéo et communication www.zoovista.ch


info

No 5 / Mai 2008

6

Evénements

Les Midis de la Chambre Six sociétés, dont vous trouverez ci-dessous un bref descriptif, se sont présentées en quelques minutes lors de l’édition du 23 avril des Midis de la Chambre. La manifestation s’est conclue par un moment d’échange entre les orateurs et leur public.

tenue de la comptabilité, la mise à disposition de directeurs et d’actionnaires, la gestion des salaires ainsi qu’un service de yachts et de jets privés font partie des prestations proposées par inWEALTH TRUST Sàrl. www.inwealthtrust.com

VIVEO Trade & Finance, filiale suisse du groupe Viveo, est basée à Genève, au cœur du marché de la banque privée et du négoce international. De par sa présence locale, la qualité de ses 50 experts et leur Au menu des Midis de la Chambre: favoriser les échanges. connaissance du TOTEM SA regroupe une équipe monde de la finance, Viveo Trade & de professionnels prêts à réaliser Finance est à même de servir efficatout projet audiovisuel qui réponde cement et rapidement les besoins aux besoins et attentes spécifiques des banques et des compagnies de des entreprises et institutions. négoce international. Cette société a Dotée d’un matériel numérique de développé une expertise particulière la dernière génération, l’équipe de dans le développement et la mise en TOTEM SA étudie les aspects straté- œuvre de solutions logicielles comgiques et techniques de l’entreprise plètes d’International Trading et de avant de proposer un projet. Elle Trade Finance et la fourniture de est présente dans tous les domaines solutions de Private Banking pour les de la création audiovisuelle: film banques et les gestionnaires de patrid’entreprise, émission TV, documen- moines indépendants. www.viveo.ch taire, publicité, événementiel, films de formation ou pour internet, EASYGIGA.COM a pour but d’offrir DVD, CD-rom etc. aux sites internet un hébergement www.totemsa.ch. de qualité à un prix accessible à tous. Elle emploie des techniciens inWEALTH TRUST Sàrl, associée professionnels qui utilisent les derau Intrust Group, procure des nières technologies et recherchent conseils fiscaux pour personnes constamment l’amélioration. La promorales et physiques ainsi que des tection, la maintenance, la gestion renseignements en matière de TVA et le contrôle des fonctions opéraet dispose d’un service d’assistance tionnelles des serveurs font l’objet en matière de notariat et de légalid’un soin tout particulier. Ses comsation de documents. La mise en pétences métier consistent à instalplace de sociétés et de trusts, l’ouler des serveurs, à les sécuriser, à les verture de comptes bancaires, la tenir à jour grâce à des mises à jour

de sécurité pour éviter les attaques malveillantes, à les réparer en cas de panne et à y installer les technologies logicielles souhaitées par les clients ou proposées par Easygiga.com. www.easygiga.com CREDITREFORM L’union suisse des créanciers CREDITREFORM est une coopérative pour les renseignements commerciaux et de solvabilité et pour les prestations de recouvrement. Grâce à son réseau suisse et international de professionnels qualifiés, CREDITREFORM offre une excellente qualité de données dans les domaines des renseignements commerciaux et de solvabilité sur les firmes et les privés. Son service de recouvrement permet de réaliser rapidement ses créances et une plateforme IT globale offre aux entreprises de toutes les branches une gestion spécifique et efficace des partenaires, des risques de crédit et des débiteurs. TAGSOFF Sàrl fournit des services de nettoyage ou de rénovation de bâtiments à l’aide de produits 100% biodégradables, non inflammables et non corrosifs. Elle propose une gamme de produits permettant d’éliminer tout tag ou graffiti de manière efficace et rapide, tout en préservant les supports les plus sensibles et en respectant l’environnement. Ses protections anti-graffiti et anti-pollution réversibles sont d’une grande efficacité et ont été étudiés spécialement pour les monuments historiques. TAGSOff Sàrl utilise également une technique de nettoyage écologique et performante pour l’intérieur: le peeling. Cette technique permet d’ôter en une seule application les salissures, la pollution et la poussière. www.tagsoff.com Fabienne Delachaux

L’Enquête CCIG 2007-2008 est sortie de presse L’Enquête conjoncturelle de la CCIG présente une analyse globale de l’économie genevoise et ses perspectives. Plus de 1700 entreprises membres de la Chambre ont reçu un questionnaire, un tiers a répondu. Il en ressort que la plupart des secteurs ont eu le vent en poupe en 2007: la moitié des entreprises interrogées ont accru leur rentabilité par rapport à 2006 et deux tiers d’entre elles ont augmenté leur chiffre d’affaires. L’industrie mécatronique, la pharmacie et l’horlogerie arrivent en tête de ce palmarès réjouissant. Une spécialisation fructueuse L’industrie mécatronique genevoise représente une centaine d’entreprises et 3500 emplois, dont quelque 400 créés ces trois dernières années. Elle exporte 80% de sa production, ce qui l’expose à une vive concurrence internationale. La plupart des entreprises se spécialisent dans des niches internationales pour réussir, d’où des gains de productivité parmi les plus élevés. Globalement, ce secteur s’attend à une évolution positive en 2008, mais devra faire face à des courants contraires, tels que l’augmentation du coût des matières premières et de l’énergie et le manque de main-d’œuvre formée. Valoriser les découvertes Les secteurs à haute valeur ajoutée de la biotechnologie, de la technologie médicale et de l’industrie phar-

maceutique progressent aujourd’hui à vive allure. L’arc lémanique est considéré comme la 3e région au monde dans cette branche par son importance, avec plus de 200 entreprises, soit près de 9000 employés. Afin que l’horizon ne s’obscurcisse pas, il est essentiel d’assurer des sources de financement et des structures d’accompagnement pour mettre en valeur les innovations scientifiques locales, notamment au stade précoce de la création d’entreprises. Innover pour se différencier Le secteur de l’horlogerie, qui dépend à 95% des exportations, a obtenu des résultats exceptionnels. A souligner, sa croissance à double chiffre pour la quatrième année consécutive et la santé solide du segment des montres de luxe. Les prévisions pour 2008 sont également très bonnes. Le secteur devrait toutefois ressentir les remous de la tempête immobilière américaine. Les autres écueils à éviter en priorité sont les contrefaçons, la pénurie de main-d’œuvre qualifiée et la dépendance par rapport aux fournisseurs. Former aujourd’hui, recruter demain En 2008, un tiers des entreprises interrogées prévoient de renforcer leur personnel. Dans la plupart des domaines, la formation professionnelle devient vitale pour maintenir le cap sur la croissance: si l’on veut préparer l’avenir et recruter demain une main-d’œuvre qualifiée, il faut profiter aujourd’hui des vents favorables, en développant le savoir-faire nécessaire et en valorisant les ressources internes et les nouvelles technologies. ■ Sonam Bernhard

BMC lance la nouvelle version de son ERP ... CONSEIL

BMC Société de services informatiques S.A. Boulevard des Eplatures 21 2300 La Chaux-de-Fonds www.bmc.ch

La solution de référence pour l'industrie Machines & équipements, horlogerie, mécanique, assemblage

R E A L I S AT I O N

1 4 7

*

2 5 8 0

3 6 9 #

A S S I S TA N C E


info

No 5 / Mai 2008

L’ouverture du marché de l’électricité avec SIG

7

Sponsor corner

A partir du 1er janvier 2009, les clients qui ont des sites1 éligibles, c’est-à-dire des sites avec une consommation d’au moins 100000 kWh/an, pourront être approvisionnés par le fournisseur de leur choix. Cette ouverture du marché a pour objectifs de renforcer la compétitivité du secteur suisse de l’électricité sur le plan international et de garantir un approvisionnement fiable pour tous. Parmi les activités du marché de l’électricité, à savoir la production, le transport et la distribution ainsi que la fourniture de l’énergie, seule la dernière citée s’ouvre à la concurrence, la production étant déjà en marché libre. Explications. 100000 kWh/an. La loi sur l’approvisionnement en énergie (LapEl) est entrée en vigueur début 2008, pour une ouverture effective au 1er janvier 2009. Chaque année, les clients ont la possibilité d’accéder au marché pour leur site d’au moins 100000 kWh/an et de choisir leur fournisseur. La deuxième étape, qui débutera en principe le 1er janvier 2013, est l’ouverture à tous les clients. Tous les sites consommant

Avec l’ouverture du marché, SIG a deux rôles bien distincts : gestionnaire du réseau de distribution en marché régulé et fournisseur d’énergie en marché libre.

SIG avant le 31 octobre 2008. Son choix pourra être revu chaque année, à la même période. Si le client opte pour la deuxième possibilité, il devra faire un appel d’offres de marché auprès de fournisseurs d’énergie. A noter que SIG se positionnera également avec des offres de marché. Le client négociera alors le contrat qui répond le mieux à ses attentes. Le fournisseur tiers fournit l’énergie, SIG l’achemine. Pour rappel, les sites éligibles pour lesquels le client choisira une offre de marché ne pourront plus bénéficier du tarif régulé. Les étapes de l’ouverture du marché L’ouverture du marché se fera en deux étapes. La première concerne les sites consommant au moins

au moins 100000 kWh/an auront automatiquement un accès au libre marché. Ils pourront choisir de rester au tarif régulé. Rôle de SIG Avec l’ouverture du marché, SIG a deux rôles bien distincts. Le premier est celui de gestionnaire du réseau de distribution en marché régulé. Dans ce cadre, SIG a deux missions, lesquelles sont conférées par la nouvelle loi. D’abord, il s’agira d’assurer le développement et la gestion d’un réseau de distribution sûr et performant pour acheminer l’électricité à tous les clients du canton quel que soit leur choix de fournisseur d’énergie. Ensuite, SIG devra garantir l’approvisionnement et la fourniture de l’électricité pour les clients choisissant

1. Site: lieu de consommation effective constituant une unité économique et matérielle (personnalité juridique et unité géographique). C’est le lieu de consommation qui est éligible et pas le client.

le tarif régulé. Le deuxième rôle de SIG est celui de fournisseur d’énergie en marché libre. Dans ce cadre, SIG assure l’approvisionnement d’énergie et la commercialisation d’offres de Pascale Roch-Gigandet marché. ■

La production de l’énergie, le transport et la distribution, la commercialisation représentent des activités distinctes. Seule l’activité de commercialisation s’ouvre à la concurrence.

La mission et l’engagement de SIG Une mission: le service public SIG s’engage au service de la collectivité genevoise afin de lui offrir en permanence des prestations accessibles à tous. Son statut de régie autonome en fait une entreprise à part entière, performante et tournée vers le progrès. SIG assure sa pérennité et son développement grâce au seul produit de ses ventes, sans l’aide d’aucune subvention des pouvoirs publics. Etre un service public, c’est aussi défendre des valeurs citoyennes Ainsi, SIG veille à la qualité de ses produits et services. L’eau, les énergies (électricité, gaz et chaleur), le traitement des déchets et les télécommunications sont gérés dans un contexte régional et dans le respect des générations futures. Aujourd’hui, le défi de SIG consiste à s’affirmer en tant que service public. Demain, ces valeurs feront sa différence dans un monde concurrentiel.

Un engagement pour le développement durable SIG s’investit dans la voie du développement durable. Améliorer la qualité de vie de chacun, c’est promouvoir le respect de l’environnement en harmonie avec les objectifs économiques et sociaux de l’entreprise. SIG analyse constamment les impacts de ses activités. Elle contrôle attentivement la qualité de l’eau, traite et valorise les déchets, veille à la protection du paysage, favorise les produits plus respectueux de l’environnement et assure la promotion des énergies renouvelables. SIG s’engage également dans la recherche constante de solutions pour préserver la santé et la sécurité de ses collaborateurs. Elle valide ses actions par l’obtention de certifications de qualité décernées par des organismes indépendants.

avec l’aide de tous ses collaborateurs, sur les trois dimensions du développement durable:

Le développement durable est au cœur de sa stratégie SIG a fait du développement durable le socle de ses valeurs et se mobilise,

SIG a obtenu avec succès les certifications IS0 9001 et ISO 14001 pour la mise en place d’un système de management environnemental.

• Sur le plan économique, SIG crée de la valeur à long terme, soutient l’innovation et le développement économique du canton. • Sur le plan environnemental, SIG propose à ses clients des produits satisfaisant aux exigences les plus élevées quant à la qualité, la sécurité et le respect de l’environnement. SIG encourage en particulier le développement des énergies renouvelables, comme l’électricité d’origine solaire. • Sur le plan social, SIG, très impliquée par ailleurs dans la vie de la Cité, cherche à être une référence en matière de santé, de sécurité et de développement personnel de ses collaborateurs.

Séminaire CCIG-SIG «Ouverture du marché suisse de l’électricité: les attentes des entreprises genevoises, les propositions de SIG» jeudi 19 juin 2008 de 16h à 19h30 - Forum Louis Ducor - SIG Lignon, 2 chemin du Château-Bloch au Lignon Après plusieurs années de débats animés, le marché suisse de l’électricité est sur le point de s’ouvrir pour une partie des entreprises. Pour les milieux économiques, compte tenu des mesures décidées par la Confédération et du retard pris par cette ouverture, les avantages attendus en matière de baisse des tarifs électriques risquent de ne pas se matérialiser. Résultat: les entreprises hésitent à se lancer sur le marché libre. Face aux nombreuses questions qui se posent encore, la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) – en partenariat avec SIG – organise un séminaire dont l’objectif est de faire le point sur la législation en place et de confronter les attentes des entreprises genevoises avec les propositions de SIG.

PROGRAMME

Ce qui va changer pour les clients Pour leurs sites éligibles, les clients genevois pourront choisir de rester avec SIG au tarif régulé, qui sera annoncé au plus tard le 31 août, ou choisir un autre fournisseur d’électricité que SIG. Si c’est la première option qui est retenue, le client n’aura pas à informer SIG, il restera automatiquement au tarif régulé. SIG fournira et acheminera l’énergie. S’il change d’avis, il devra en informer

16h00 Accueil 16h30 Introduction par François Naef, président de la CCIG - «Les attentes des clients genevois» par Stéphane Genoud, UIGEM SA - «La position et l’offre de SIG» par Philippe Durr, directeur Pôle Client SIG - «Défis et enjeux des marchés

des énergies en Europe, partage d’expérience» avec Philippe Lermusieau, PDG Electrabel France et membre du directoire du groupe Suez 18h00 Echange avec le public 18h30 Cocktail 19h30 Fin de la manifestation

Inscriptions: www.ccig.ch


info

No 5 / Mai 2008

8

Petits-déjeuners

Agenda

Médiation commerciale des start-up et arbitrage international Sous l’égide des Règlements suisses des Chambres de Commerce Débats et témoignages d’entreprises Jeudi 4 septembre 2008 - de 14h à 18h30 - Swissôtel Métropole, Genève Frais d’inscription T.T.C.: CHF 150.- pour les membres de la CCIG et de Career-Women CHF 180.- pour les non-membres

Le programme détaillé est disponible sur le site Internet de la CCIG: www.ccig.ch

Initiation pratique à la médiation commerciale Un mode de résolution rapide et confidentiel des différends 3 sessions d’une matinée au choix: 10 juin - 2 octobre - 11 novembre 2008 de 8h30 à 12h30 - CCIG, 4, Bd du Théâtre, 1204 Genève Les participants à cette initiation auront l’opportunité de découvrir concrètement le déroulement de la médiation commerciale, en prenant part à un cas pratique avec des médiateurs expérimentés. Public: chefs d’entreprises, responsables juridiques, commerciaux et financiers, avocats et tous les pro-

fessionnels qui souhaitent identifier les bénéfices pour leur entreprise d’un recours à la médiation commerciale en cas de litige. Frais d’inscription: CHF 200.- pour les membres de la CCIG et de Career-Women CHF 250.- pour les non-membres

Les petits-déjeuners des start-up, organisés par l’Office de la Promotion économique de Genève (DES) avec la collaboration de Deloitte & Touche, Ernst & Young, KPMG, l’Hebdo, PME Magazine, la Fédération romande des entreprises (FER) et la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) ont lieu les derniers ven-

IMPRESSUM CCIGinfo bulletin d’information de la CCIG. Paraît 10 fois par an, 3200 exemplaires

dredis de chaque mois en principe à la CCIG, de 8h30 à 10h30.

Responsable d’édition: Pascale Roch-Gigandet Rédaction: Pascale Roch-Gigandet, Sonam Bernhard et Fabienne Delachaux.

Le prochain petit-déjeuner aura lieu: vendredi 27 juin 2008

Publicité: Promoguide e-mail: alain.cohendet@quorum-com.ch

et aura pour thème: «Fiscalité des entreprises et incidences de la dernière réforme» Suivi d’un débat avec les participants

Entrée gratuite mais inscription indispensable sur le lien www.petitsdejeuners.ch ou informations complémentaires à l’Office de la promotion économique au 022 388 34 34, e-mail: juliette.zurmuhle@etat.ge.ch

Concept et Graphisme: ROSS graphic design - Rolle Impression: Atar Roto Presse – Genève Informations: publications@ccig.ch Ont participé à ce numéro: Emmanuel Veuve, Sandra Senent (rubrique «Commerce international») et Cécile Aubert (Clinique des Grangettes).

Les Midis de la Chambre Mercredi 18 juin 2008 - de 12h30 à 14h - CCIG, bd du Théâtre 4 HELVEMED SA Produits de santé, hygiène www.helvemed.com

AON (SUISSE) SA Gestion des risques, courtage en assurance - www.gesrep.ch

SIG Services Industriels de Genève www.sig-ge.ch

WILLIAM BLANC & Cie Conseils en propriété industrielle

Sponsors

GENEVE TOURISME ET BUREAU DES CONGRES - Tourisme www.geneve-tourisme.ch

Co-sponsors

CAPITAL SYSTEME INVESTISSEMENTS Banque d’affaire et d’investissements - www.capitalsysteme.com SGI INGENIERIE SA Ingénieurs conseils www.sgiconsulting.com

Partenaires

Renseignements et inscription Karine Busselier-Flichy - Tél: 022 819 91 11 - E-Mail: k.busselier@ccig.ch

Prix Strategis 2008

Les défis d’une transmission d’entreprise réussie

La CCIG a été contactée par une association d’étudiants de la HEC de l’Université de Lausanne, «HEC Espace Entreprises», afin de présenter un prix économique qu’elle organise depuis 16 ans: le prix Strategis.

Actuellement, en Suisse, pas moins de 50000 entrepreneurs sont placés devant le défi de leur succession. Faute d’anticipation et/ou d’information, la plupart d’entre eux se retrouveront démunis et désarmés face à la complexité de la situation.

C’est pour présenter cette démarche aux entrepreneurs concernés que TEE Management, SFG Société Fiduciaire et de Gérance SA et HORIZON Corporate Finance SA organisent ce publi-séminaire le 12 juin prochain à la CCIG.

Informations et inscriptions (délai au 20 juin 2008): www.prixstrategis.ch

PROGRAMME

Décerné chaque année, ce prix récompense une jeune entreprise romande particulièrement dynamique et active dans le secteur des services. Le prochain lauréat sera désigné le 4 novembre 2008.

Pour être réussie, la transmission d’une PME doit faire l’objet de 3 axes de réflexion complémentaires: le management, la technique de vente des entreprises ainsi que le droit et la fiscalité. Un conseil octroyé par des professionnels permettra à l’entrepreneur de mettre sur pied le modèle le plus favorable à la bonne transmission de sa société.

8h00 8h20 8h30

Accueil Introduction par Pascale Roch-Gigandet, responsable Communication CCIG Le volet Management par Charly Segessenmann et Christian Wyss, TEE Management

8h55 9h20 9h45

Le volet Technique de vente des entreprises par Antoine Praz, HORIZON Corporate Finance SA Le volet Droit et fiscalité par François Gillioz, SFG Société Fiduciaire et de Gérance SA Questions/Discussion

Inscriptions: www.ccig.ch - Renseignements : Pascale Baudat, CCIG, tél. 022 819 91 11 - e-mail : p.baudat@ccig.ch

Pfister Genève-Meyrin se réjouit de vous accueillir prochainement dans le quartier de Riantbosson. Pfister Meubles SA, Ch. de Riantbosson 5–9, 1217 Meyrin, Téléphone +41 22 989 85 00, geneve@pfister.ch


CCIGinfo no 5 - 2008