Page 1

Mensuel Janvier 2008 No 1

GENÈVE VAUD NEUCHÂTEL /JURA VALAIS TÉL 0848 912 912 FAX 0848 914 914 bravo@devillard.ch www.devillard.ch

Editorial

Réforme fiscale des entreprises pour renforcer l’emploi Lors de la session de printemps 2007, le Parlement fédéral a approuvé la loi sur la deuxième réforme de l’imposition des entreprises. Cette réforme introduit des allègements fiscaux pour 300’000 petites et moyennes entreprises (PME) et concerne 60’000 exploitations agricoles dans toute la Suisse. Actuellement, le niveau élevé des impôts entrave les ventes à un repreneur, pénalise l’esprit d’entreprise en obstruant les successions – dans la seule région lémanique, c’est 9’000 entreprises qui doivent trouver un repreneur – et en mettant inutilement en péril des emplois et des places d’apprentissage. Les PME et les artisans, en particulier, jouent un rôle important et prépondérant en matière de formation. Chaque année 150’000 apprentis sont formés dans des PME. A Genève, cette réforme permettra de renforcer le cœur de l’économie genevoise. Les PME représentent pour le canton 190’000 emplois et plus de 3’700 places d’apprentissage. La réforme, dirigée en faveur de la croissance, se traduira par des créations d’emplois et permettra de garantir des places d’apprentissage pour, par la suite, pouvoir bénéficier de collaborateurs qualifiés. Le Conseil de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève est bien évidemment en faveur de la réforme de l’imposition des PME et recommande vivement d’accepter cet objet lors de la votation du 24 février prochain. Jacques Jeannerat Directeur

Bulletin d’information de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève

La formation professionnelle

poursuit sa mue La nouvelle loi sur la formation professionnelle, adoptée par le Grand Conseil genevois, est entrée en vigueur le 1er janvier 2008. Les nouveautés qu’elle introduira vont passablement modifier le paysage de la formation professionnelle à Genève. Cependant, l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) n’a pas attendu cette loi pour s’adapter à l’environnement socio-économique en pleine mutation et se rapprocher des milieux professionnels et des entreprises. Grégoire Evéquoz, directeur général de l’OFPC, livre les nouvelles orientations de l’Office qu’il dirige avec panache. Quels ont été les éléments déclencheurs des changements en matière de formation professionnelle? D’emblée, il y a lieu de préciser que c’est la Confédération qui légifère en matière de formation professionnelle. La loi fédérale,

entrée en vigueur il y a 4 ans, a été élaborée dans un contexte marqué par plusieurs éléments significatifs : des mutations structurelles importantes sur le marché de l’emploi et dans l’économie, l’exigence de nouvelles qualifications et de compétences plus élevées,

Adresse postale Case postale 5039 - 1211 Genève 11 Tél. 022 819 91 11 - Fax 022 819 91 00

www.ccig.ch

Grégoire Evéquoz: «Le rôle de l’Etat ne doit pas se limiter au contrôle du suivi de l’apprentissage. Il doit également jouer un rôle de facilitateur»

une compétition accrue à laquelle sont soumises les entreprises, la nécessité de renforcer les liens entre les centres de formation et les milieux professionnels, et la nécessité d’une plus grande souplesse dans l’organisation de la formation. Bien que la loi cantonale soit essentiellement une loi d’application, le paysage genevois de la formation professionnelle en sort passablement transformé. En quoi consistent les transformations du paysage genevois de la formation professionnelle? La nouvelle loi intervient dans un contexte marqué par une forte volonté politique de valoriser la for-

mation professionnelle et de reconnaître ses atouts et ce, essentiellement dans le but d’assurer une relève. Nous avons à Genève une demande de personnel qualifié très soutenue dans les secteurs tels que la banque, l’horlogerie, l’hôtellerie haut de gamme, la restauration, la construction. Dernièrement, j’ai eu une rencontre avec Genève Place Financière et ce problème de pénurie a été longuement abordé. L’Association suisse des machines a également lancé un cri d’alarme récemment. Lors de ce type d’échanges, nous constatons qu’il est nécessaire d’être plus proches suite en page 2 >

Vie politique

Portrait d’entreprise

Le 24 février 2008, le peuple se prononcera sur la réforme de l’imposition des entreprises II. Cette réforme englobe une large palette de mesures visant à alléger l’imposition des petites et moyennes entreprises.

SL&C, société fondée il y a quelque 25 ans, propose une méthode d’apprentissage linguistique novatrice et surtout une

offre sur mesure. Elle met également à disposition des formateurs hautement qualifiés. Interview de son directeur, Raymond Gassmann. page 7 >

page 3 >

Sommaire

CCIG: agenda 2008 Siège de la Chambre 4, boulevard du Théâtre - 1204 Genève

info

Editorial: Réforme fiscale des entreprises pour renforcer l’emploi p.

Réservez déjà dans votre agenda les dates des différentes manifestations organisées par la CCIG. Assemblée générale, Evénement économique, Midis de la Chambre ou séminaires, c’est un programme varié qui vous attend en 2008. page 6 >

1

La formation professionnelle poursuit sa mue

p. 1 - 2

Vie politique

p.

3

Commerce international

p.

4

Vie de la Chambre

p.

5

Evénements

p.

6

Portrait d’entreprise: Supercomm

p.

7

Informations diverses - Agenda

p.

8


info

2

No 1 / Janvier 2008

La formation professionnelle poursuit sa mue - suite de la page 1 >

des entreprises et des milieux professionnels. L’Etat ne doit pas limiter son rôle à celui de contrôle du suivi de l’apprentissage. Il doit également aider et accompagner lors de la formation ainsi que jouer un rôle de « facilitateur » et ce, d’autant plus que la formation n’est pas la mission première de l’entreprise. Pourquoi vouloir cette proximité avec les entreprises? Les exigences, définies par les associations professionnelles, deviennent aujourd’hui de plus en plus élevées, ce qui fait que la formation est plus complexe. Cette augmentation des exigences répond à un besoin, mais elle est souvent très lourde pour les entreprises formatrices et la cause, malheureusement, du renoncement de certaines à former encore des apprentis. C’est pourquoi, le service de la formation professionnelle, dans le but de remplir ce rôle de soutien veut être à l’écoute des entreprises. Par exemple, à la suite de nombreuses remarques relatives aux lourdeurs de l’administration, le service de la formation professionnelle a revu et allégé toutes les procédures administratives. La possibilité pour que l’ensemble du contrat puisse être traité on-line est à l’étude. D’autres mesures plus qualitatives sont également mises en place pour prévenir les échecs et la résiliation de contrats d’apprentissage élevés à Genève : le suivi indivi-

www.vacheron-constantin.com

P LUS

DE

250

dualisé dès la signature du contrat, médiation avant les examens du CFC et de nouvelles modalités de surveillance. Quels sont les changements du système de formation professionnelle que la nouvelle loi (C2 05) apportera? La formation duale reste le pilier central de la formation professionnelle. Elle est considérée comme très efficace pour assurer un bon niveau d’aptitude professionnelle des jeunes et prendre en compte les besoins toujours plus grands de l’économie. Certaines adaptations seront néanmoins apportées. Par exemple, la répartition entre formation pratique et formation théorique sera beaucoup moins rigide et pourra varier au cours de la durée de la formation. Un autre changement important est le réseau d’entreprises.

Ce réseau d’entreprises est votre credo. Pouvez-vous expliquer en quoi il consiste? Les entreprises peuvent se mettre en réseau pour assurer à plusieurs la

formation des apprentis. Ainsi, des entreprises très spécialisées dans leur domaine auront également la possibilité de former des apprenants pour la durée de la formation. Le fonctionnement est relativement simple. Une entreprise principale soumet la liste des autres entreprises du réseau et elle sera responsable de la formation ainsi que des aspects légaux. Par exemple, une entreprise spécialisée dans un domaine pourrait s’associer avec d’autres plus généralistes. Ainsi, la formation de l’apprenant serait tout de même complète. Quels sont les principaux enjeux de la formation professionnelle pour ces prochaines années? Un des principaux enjeux reste, comme je l’ai déjà dit, de pouvoir répondre à la demande de personnel qualifié. Pour ce faire, le canton de Genève doit poursuivre les efforts entrepris jusqu’à aujourd’hui pour donner une place de choix à la formation professionnelle afin d’inciter toujours plus d’entreprises à s’engager dans la formation, pour donner aux jeunes le bagage suffisant leur permettant de s’insérer dans le monde du travail. L’expérience du partenariat, l’engagement de longue date des différents milieux professionnels concer-

nés, la qualité des formateurs, une situation économique favorable nous donnent de très bons atouts pour réussir dans cette tâche. ■

Du côté de la formation continue… Des aides financières existent pour les entreprises Les entreprises qui veulent accroître les qualifications professionnelles de leur personnel, mettre en place des actions de formation continue, connaître les dispositifs de formation privés et publics ainsi que les possibilités de financement peuvent faire appel à FormaConseil. Sans frais, FormaConseil apporte des prestations efficaces en matière d’identification des besoins, recherche d’offre, modalités de financement et mise en place de dispositif de financement. En outre, diverses possibilités d’aides existent pour aider à concrétiser les projets de formation des entreprises. Par exemple, le Fonds en faveur de

la formation et du perfectionnement professionnels (FFPP) est un organisme paritaire qui réunit des représentants des employeur-euse-s, des employée-s et de l’Etat. Il participe financièrement aux actions prévues par les entreprises privées, ou les associations professionnelles, en faveur de la formation continue des adultes dans le but de maintenir, voire de développer, des places de travail à Genève. Renseignements: FormaConseil, OFPC Centre principal de Plainpalais 6, rue Prévost-Martin CP 192 - 1211 Genève 4 Tél. 022 388 44 46 Fax 022 388 44 20

Tendre vers l’excellence avec la «matu pro» Pour répondre aux exigences de qualifications et compétences plus élevées, la maturité professionnelle est un excellent tremplin. En outre, elle représente la voie d’accès privilégiée aux filières de formation supérieure proposées par les écoles techniques et les Hautes écoles spécialisées (HES). La maturité professionnelle, c’est d’abord un complément précieux au CFC ou à un titre équivalent. Elle offre à ses détenteurs un bagage de culture générale qui enrichit leurs connaissances pratiques ainsi que la possibilité d’entrer dans une HES. Comment ça se passe? Par exemple, la maturité professionnelle commerciale peut être obtenue en trois ans parallèle-

Propos recueillis par Pascale Gigandet

ANS D ’ HISTOIRE ININTERROMPUE

PATRIMONY CONTEMPORAINE DATE ET JOUR BI-RÉTROGRADE Boîtier en or rose ⭋ 42.50mm. Calibre 2460R31R7 Poinçon de Genève. Mouvement mécanique à remontage automatique. Indication jour et date rétrogrades. Glace saphir anti-reflets. Cadran opalin argenté. Index en or rose. Minuterie extérieure perlée. Etanche à 30 mètres. 86020/000R-9239

B o u t i q u e V a c h e r o n C o n s t a n t i n 7, Q u a i d e l ’ Î l e 1 2 0 4 G e n è v e T é l . 0 2 2 31 6 1 7 4 0 F a x 0 2 2 31 6 1 7 41

ment au CFC par le chemin d’un apprentissage d’employé de commerce. Elle peut aussi être préparée à plein temps à l’Ecole de commerce. Dans ce cas, après trois années d’études, il faudra effectuer un stage pratique de dix mois, accompagné d’un travail écrit. Intéressant pour les entreprises Les entreprises au bénéfice d’une expérience avec un candidat à la « matu pro commerciale » sont très enthousiastes. En effet, l’engagement d’un stagiaire permet à l’entreprise de bénéficier des apports d’un jeune collaborateur compétent, créatif et surtout désireux de s’investir professionnellement. Avis aux amateurs ! PG


info

3

No 1 / Janvier 2008

Vie politique

Réformer la fiscalité, pour renforcer nos PME

V O TAT I O N S

DU 24 FÉVRIE R 2008

En Suisse, plus de 9 entreprises sur 10 comptent moins de 250 employés. Elles emploient au total plus de 2 millions de personnes. Ces PME sont le cœur de notre économie, mais le pays ne profite pas pleinement de leur créativité et de leur dynamisme. La faute à un système fiscal qui décourage leurs initiatives : les investissements nécessaires sont entravés et l’entrepreneur subit de nombreuses complications lors des phases de transition : fondation, modernisation, successions, passage à la retraite, etc.

Cela doit changer. Le Parlement a donc adopté la deuxième réforme de l’imposition des entreprises qui prévoit une série de mesures modérées et équilibrées. Cette réforme ne s’adresse pas aux grandes entreprises, mais est focalisée sur les petites entreprises individuelles, sociétés de personnes, entreprises artisanales, sociétés anonymes familiales et entrepreneurs indépendants qui s’engagent pleinement et supportent la totalité des risques de leur activité.

Les PME, moteur de l’économie suisse • plus de 99,7% des entreprises suisses sont des PME; • 88% des entreprises suisses ont moins de 10 employés; • les PME représentent les deux tiers des emplois. Soutenir les entreprises familiales dans les phases de transition D’après une étude de l’Université de Saint-Gall, quelque 60’000 entreprises, représentant 450’000 emplois, seront confrontées à une succession dans les cinq ans. Près de 9’200 d’entre elles, représentant 73’000 emplois,

mettront la clef sous la porte. Une des causes du problème est le traitement fiscal peu avantageux des entreprises en phase transitoire. De nombreux obstacles fiscaux compliquent par exemple l’étape délicate du passage du témoin à la génération suivante. Ces écueils entravent les transferts d’entreprise et menacent leur pérennité. La réforme de l’imposition des entreprises supprime ces entraves inutiles. Le transfert de la PME familiale à un fils ou une nièce est facilité. L’imposition des réserves latentes sera par exemple différée lorsque l’ensemble des héritiers ne poursuit pas l’exploitation commerciale en cas de partage successoral. Lors du transfert de l’immeuble de la fortune privée à la fortune commerciale, l’imposition de la plus-value pourra être repoussée. Enfin, la diminution de la charge fiscale pesant sur les bénéfices de liquidation facilitera la constitution d’une prévoyance vieillesse privée pour les indépendants. Près de 200’000 patrons, ayant un statut d’administrateur unique ou de sociétaire, bénéficieront ainsi d’une imposition atténuée et plus équitable lorsqu’ils remettront leur entreprise. Encourager les investissements La réforme de l’imposition des PME poursuit un objectif fondamental: récompenser les idées innovantes et la prise de risque de la part des entre-

prises au lieu de les entraver par des obstacles fiscaux. La réforme prévoit un ensemble de mesures pour diminuer la charge fiscale des sociétés de capitaux. Les cantons pourront renoncer à prélever tout ou partie de l’impôt cantonal sur le capital pour les entreprises qui paient un impôt sur le bénéfice. La réforme de l’imposition des entreprises réduit également l’étendue d’un autre impôt qui a fait son temps: le droit de timbre d’émission. Cela diminuera le coût de l’emprunt pour les sociétés coopératives. Elle allège aussi, et surtout, la double imposition économique en introduisant une imposition partielle des dividendes, à hauteur de 60% dans la fortune privée et de 50% dans la fortune commerciale. Une participation de 10% au minimum des parts de l’entreprise est la condition pour en bénéficier. L’allégement de la double imposition encouragera les investissements et le développement des entreprises familiales. Une réforme favorable à la croissance et à l’emploi Et les conséquences sur les recettes de l’Etat? Le conseiller fédéral HansRudolf Merz nous donne une réponse claire: «La diminution attendue des recettes est supportable: pour la Confédération, elle se monte à 56 millions de francs, une somme à mettre en rapport avec un volume de dépenses de 56 milliards de francs.»

Surtout, cette baisse de rentrées fiscales sera très vite largement compensée par une hausse des investissements, des revenus et de la consommation. La Confédération et les assurances sociales peuvent même tabler sur une augmentation de leurs revenus. Si les Suisses veulent des assurances sociales stables, ce programme d’impulsion en faveur des PME est une bonne solution. Agir pour défendre les PME suisses La concurrence internationale n’épargne pas les petites et moyennes entreprises suisses et requiert un usage aussi efficace que possible des ressources financières. L’imposition

des revenus du capital, qui atteint un niveau presque record dans notre pays pénalise fortement les PME et la place économique suisses. C’est aussi en raison de l’évolution internationale que la réforme de l’imposition des PME traite ces questions. Malheureusement, le parti socialiste suisse a déposé un référendum contre les PME et l’emploi. Le 24 février 2008, il faudra donc choisir si l’on veut soutenir ou non les PME suisses. ■ Emmanuel Veuve, CCIG et Catherine Lance, economiesuisse La CCIG recommande donc de voter OUI le 24 février prochain

Gardons un service public de qualité! Quelques raisons pour refuser l’initiative pour la gratuité des transports publics genevois: • L’initiative n’offrirait pas en fait la gratuité aux utilisateurs payant leurs impôts à Genève, mais à ceux non soumis à l’impôt cantonal • Le manque à gagner lié à la gratuité serait in fine à la charge des contribuables genevois • A ce jour, les produits liés à la vente des billets et abonnements se montent à plus de CHF 100 millions. L’économie réalisée par la suppression des contrôles et distributeurs serait de l’ordre de CHF 20 millions.

• La gratuité signifierait que les non-utilisateurs paient pour les utilisateurs provoquant ainsi une injustice sociale • Le contrôle dans les trams et bus est également un gage de sécurité • Indéniablement la gratuité provoquerait une diminution de l’offre et une baisse de la qualité et surtout le licenciement de quelque 500 personnes … La CCIG recommande de voter NON à la gratuité des TPG le 24 février

Rue des Alpes et Place de Cornavin 1201 Genève Tél. +22 716 82 84

FORMULE BUSINESS LUNCH - CHF 46.VOTRE REPAS D’AFFAIRE SERVI EN 1 HEURE GARANTIE ! Heure d’ouverture: 12h00 - 14h00 & 19h00 - 22h00 Pour toutes informations ou pour réserver votre table, appelez au 022 716 82 84

1 Formule 2 Plats (entrée + plat ou plat + dessert) 1 verre de vin blanc ou rouge, 1 Café 1 place de parking (maximum 2 heures)


info

4

No 1 / Janvier 2008

Aerospace et Defense Newsletter du commerce international Meetings Turin 2008 Commerce international

La CCIG offre à ses membres la possibilité de recevoir une newsletter commerce international. Cette newsletter transmet de nombreuses informations sur les marchés mondiaux, les opportunités d’affaires, les manifestations (par exemple les offres de formation et de conseils) et les foires internationales. Elle propose également des guides d’affaires, des informations sur les dispositions législatives et divers rap-

ports préparés par les représentations diplomatiques suisses dans le monde entier. Une référence pour toute entreprise active sur les marchés internationaux. ■ Abonnez-vous dès à présent en contactant Philippe Meyer, responsable commerce international, CCIG e-mail: p.meyer@ccig.ch ou Véronique Grenacher e-mail: v.grenacher@ccig.ch

Dynamisez vos affaires grâce au Business Club ! Les membres des CCI romandes ont la possibilité d’adhérer au Business Club créé en 2006 par la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI). L’adhésion au Business Club est une porte ouverte et un accès facilité à différents contacts d’affaires.

Actuellement, 470 membres de direction et cadres d’entreprises romandes bénéficient de ce réseau et se rencontrent lors d’événements économiques, culturels ou sportifs, ainsi qu’à l’occasion de lunches hebdomadaires. Un site Web et des Newsletters régulières permettent de diffuser informations, offres et invitations. Une animatrice, Sophie Pellet, coordonne les activités du Business Club.

Si vous êtes intéressés à rejoindre ce club d’affaires, n’hésitez pas à nous contacter pour en connaître les conditions d’adhésion. ■ Contact: Sophie Pellet Animatrice/Coordinatrice, CVCI, Av.d’Ouchy 47, 1006 Lausanne tél. 021 613 35 49 e-mail: businessclub@cvci.ch www.businessclubcvci.ch

Convention d’affaires internationales sur les industries aéronautique, spatiale et défense. Dans le cadre de cet événement, qui aura lieu les 19 et 20 mars 2008 en Italie à Turin, la CCIG a la possibilité d’organiser une délégation et des rencontres sur place avec les plus grands acteurs du secteur (constructeurs, équipementiers, ensemble des réseaux de sous-traitance). ■ Si vous êtes intéressés par cette opportunité, veuillez prendre contact avec Philippe Meyer, CCIG, e-mail: p.meyer@ccig.ch

Pour toute info complémentaire sur le programme de cet évènement: www.aerospacemeetings.com

Carnets ATA à l’occasion des JO 2008 de Pékin Les entreprises amenées à fournir du matériel olympique durant cette période devront se conformer à des dispositions particulières pour l’utilisation des carnets ATA. Pour rappel, le carnet ATA est un document douanier qui permet de réduire au minimum les formalités douanières et dispense le titulaire du paiement des droits et taxes normalement exigibles à l’entrée dans le ou les pays de destination ou de transit.

Un seul document douanier pour tous les pays: un gain de temps et une économie considérables. ■

En effet, le système ATA se substitue à ce paiement ou à ce dépôt auprès des douanes par la garantie générale des Chambres de commerce.

Pour obtenir davantage d’informations, le Service des carnets ATA de la CCIG se tient à disposition tél. 022 819 91 02.

abacus business software > >

Business Software avec gestion documentaire intégrée – constance digitale – sans papier de A à Z Archivage intelligent, traçable, sans papier

>

Gain de temps et d’argent lors d’échange de données

avec une sécurité certifiée et conforme à la loi

CH-1001 Lausanne, Tél. 021 340 72 18, www.abacus.ch

du 1 au 3 avril 2008


info

5

No 1 / Janvier 2008

Vie de la Chambre

Midi de la Chambre du 21 novembre 2007:

dernier menu de l’année Le dernier Midi de la Chambre de l’année 2007 s’est déroulé devant une trentaine de participants et cinq entreprises se sont, à tour de rôle, présentées. Ensuite, les personnes ayant pris part à cet événement ont pu échanger, comme à l’accoutumée, leurs cartes de visite autour d’un lunch agréable et sympathique. Equinix est une société, présente dans le monde entier et créée en 1998, qui propose des services Datacentres (services d’hébergement) et veille à fournir à ses clients les meilleurs environnements possibles pour leurs équipements. Equinix propose de très hauts niveaux de sécurité, d’alimentation sans interruption et de refroidissement ultramoderne, en s’appuyant sur les meilleurs systèmes de gestion d’entreprise. www.equinix.ch Wall Street Institute est une école proposant des cours d’anglais personnalisés aux entreprises et aux particuliers. Solutions Enterprises est une méthode efficace pour optimiser le retour sur investissement pour l’entreprise et pour le collaborateur.

Cette méthode motivante assure des résultats mesurables parce qu’elle s’adapte à n’importe quel emploi du temps. D’autre part, Wall Street Institute offre un audit complet et gratuit du niveau d’anglais de l’ensemble des collaborateurs. www.wallstreetenglish.ch Procab Studio développe des sites Internet depuis 1996. Son équipe se compose de 40 personnes et la société possède son siège social à Genève, mais est également présente à Miami et en Roumanie. Procab Studio est soucieux de privilégier une stratégie d’accompagnement à long terme vers le e-business et accorde une attention particulière au consulting. Ses clients sont donc guidés tout au

long de leurs projets et suivis audelà de la création de leur site. www.procab.ch Nepsa est une société de production, d’organisation et de communication. Elle est active dans la production d’événements publics, privés et d’entreprise. Elle organise des séminaires et de congrès, dans la gestion de projets et préparation de concepts. Dans le domaine de la communication, Nepsa gère également pour ses clients les relations avec la presse ou les campagnes médias. Quelques beaux succès passés et futurs pour cette société créée en 1999: La Revue, Genève en fête et un défi de taille: l’organisation des manifestations socioculturelles et sportives de l’Euro Foot 2008! www.nepsa.ch

Midi de la Chambre du 21 novembre: un dernier menu 2007 apprécié!

Network Relocation est une société qui aide les collaborateurs de multinationales expatriés à s’intégrer en Suisse. Avec ses sept bureaux répartis dans le pays, Network Relocation est leader en Suisse. Les services s’étendent de visites guidées de la ville, de recherches de logements et d’écoles (privées ou publiques), d’assistance à l’installation et à l’introduction à la vie pratique en Suisse. www.network-relocation.com PB

Les prochains Midis de la Chambre auront lieu aux dates suivantes: 2008 • 20 février • 19 mars • 23 avril • 21 mai • 18 juin • 17 septembre • 22 octobre • 19 novembre Renseignements/Inscriptions: Nathalie Eggly, CCIG tél. 022 819 91 11 e-mail: n.eggly@ccig.ch

Nouvelle formation en matière Stationnement des véhicules professionnels: d’arbitrage et de médiation macaron multizones La faculté de Droit de Genève propose un nouveau Master intitulé «Geneva Master in International Dispute Settlement» dès la rentrée universitaire 2008-2009. Ce programme, essentiellement en anglais, permet d’approfondir différentes méthodes de règlement des litiges internationaux, telles que l’arbitrage, la négociation et la médiation. Toutes les informations relatives à ce Master, notam-

ment les délais d’inscription, sont disponibles sur le site: www.mids.ch. Pour plus de renseignements: Master in International Dispute Settlement, Geneva University Law School, Department of Private International Law 40 bd du Pont-d’Arve, 1211 Geneva 4, tél. 022 379 85 96 ou 022 379 85 03, fax 022 379 84 67 e-mail: mids@unige.ch

Le macaron multizones, dont l’introduction avait été demandée par la CCIG, est une autorisation de stationnement qui permet aux artisans, livreurs et professionnels de parquer la demi-journée ou la journée entière dans les zones bleues. C’est un très léger progrès pour les véhicules professionnels qui peinent à se garer. Ce macaron valable une demi-journée (de 08h00 à 13h30 le matin ou

dès 11h30 l’après-midi), répond à une demande des transports professionnels (livraisons, artisans, etc.) mais permet également aux particuliers qui le souhaitent, de déroger à la limitation à 1 heure de stationnement dans les zones bleues. Son utilisation ne peut être cumulée avec d’autres autorisations de stationnement, comme le disque bleu ou d’autres macarons multizones par

exemple, le véhicule devant en effet être réengagé dans la circulation entre la pose de deux autorisations. Le macaron peut être acheté à l’unité au prix de CHF 10.-/pièce, ou par carnet de dix, à la Fondation des parkings, parking de l’Etoile, Carrefour de l’Etoile 1 (Ouverture du lundi au vendredi de 8h00 à 16h30 sans interruption).


info

6

No 1 / Janvier 2008

Evénements

Résultats exceptionnels à Migros Genève! Pour la première fois de son histoire, la société coopérative Migros Genève réalise en 2007 un chiffre d’affaires supérieur à 1,1 milliard de francs, soit une progression de 2,6% par rapport à 2006!

La croissance du chiffre d’affaires s’explique notamment par la dynamique commerciale de Migros

Un programme varié attend les membres

Assemblée générale 2007

Evénement économique 2007

Réseautage lors d’un Midi de la Chambre 2007

Février • • • •

Mercredi 6 février: P’tit Déjeuner de la Médiation Mercredi 20 février: Midi de la Chambre Jeudi 28 février: Accueil des nouveaux membres de la CCIG Jeudi 28 février: Conférence de François Naef, vice-président de la CCIG, sur le futur de l’économie genevoise, en partenariat avec la BSCC • Vendredi 29 février: Petit déjeuner des start-up

Le chiffre d’affaires encaissé, toutes taxes comprises, par Migros Genève en 2007 est de CHF 1’100’031’000 francs. Cette heureuse progression classe Migros Genève dans le peloton de tête des dix coopératives Migros.

Agenda CCIG 2008

Genève, par la rénovation de son réseau de vente, très appréciée de sa clientèle – notamment à l’Aéroport, à la place du Cirque, à la Jonction, au Lignon, à Meyrin et à Rieu – et par l’élargissement de ses

assortiments: les gammes «Sélection» et «Actilife» ainsi que les produits «De la région», par exemple. Enfin, l’euro fort a contribué à renforcer l’attractivité de ses produits et services. ■

Un restaurant gastronomique à domicile.

Mars • Mardi 4 mars: Séminaire CCIG sur le certificat d’origine – nouvelle ordonnance • Mercredi 19 mars: Midi de la Chambre

Avril • • • • •

Mercredi 2 avril: P’tit Déjeuner de la Médiation Jeudi 17 avril: Assemblée générale de la CCIG Mercredi 23 avril: Midi de la Chambre Jeudi 24 avril: Accueil des nouveaux membres de la CCIG Vendredi 25 avril: Petit déjeuner des start-up

Mai • • • •

Mercredi 7 mai: P’tit Déjeuner de la Médiation Mercredi 21 mai: Midi de la Chambre Jeudi 22 mai: Initiation à la médiation commerciale Vendredi 30 mai: Petit déjeuner des start-up

Juin • • • • •

Mercredi 4 juin: P’tit Déjeuner de la Médiation Jeudi 5 juin: Accueil des nouveaux membres de la CCIG Mardi 10 juin: Initiation à la médiation commerciale Mercredi 18 juin: Midi de la Chambre Vendredi 27 juin: Petit déjeuner des start-up

Septembre • • • • •

Mercredi 3 septembre: P’tit Déjeuner de la Médiation Mercredi 17 septembre: Midi de la Chambre Jeudi 18 septembre: Initiation à la médiation commerciale Jeudi 18 septembre: Accueil des nouveaux membres de la CCIG Vendredi 26 septembre: Petit déjeuner des start-up

Octobre • • • • • • • • •

Mercredi 1er octobre: P’tit Déjeuner de la Médiation Jeudi 2 octobre: Initiation à la médiation commerciale Jeudi 9 octobre: Evénement économique de la CCIG Jeudi 9 octobre: Petit déjeuner des start-up Mardi 14 octobre: Séminaire CCIG sur le carnet ATA Mercredi 22 octobre: Midi de la Chambre Jeudi 23 octobre: Accueil des nouveaux membres de la CCIG Mardi 28 octobre: 2e Congrès suisse de l’aviation Vendredi 31 octobre: Petit déjeuner des start-up

Novembre

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations. Party-Service: lignes directes 022.307.53.17 ou 022.307.55.28 ■ Fax 022.307.51.70 e.mail: traiteurparty@gmge.migros.ch ■ Site internet: www.traiteurparty.ch

• Mercredi 5 novembre: P’tit Déjeuner de la Médiation • Jeudi 6 novembre: Initiation à la médiation commerciale • Jeudi 6 novembre: Séminaire sur les PME et le développement durable, organisé par la FER, le Service cantonal du développement durable et la CCIG • Mardi 11 novembre: Initiation à la médiation commerciale • Mercredi 19 novembre: Midi de la Chambre • Vendredi 28 novembre: Petit déjeuner des start-up

Décembre • Jeudi 4 décembre: Accueil des nouveaux membres Ce planning est susceptible de subir des modifications


info

7

No 1 / Janvier 2008

Portrait d’entreprise

SL&C offre des formations linguistiques sur mesure Tout profane se posera légitimement la question de ce qui différencie une école de langue d’une autre école de langue. Pourtant, afin d’obtenir des résultats probants, soit des progrès de l’apprenant, plusieurs ingrédients sont nécessaires. Raymond Gassmann, directeur et créateur de Supercomm (SL&C) livre les clés du succès en matière d’apprentissage linguistique. En effet, cette société, fondée il y a presque 25 ans, a déjà satisfait quelque 500 entreprises. Pour ce faire, SL&C bénéficie de plus de 250 formateurs répartis sur 4 centres: Genève, Nyon, Lausanne et Zurich. Surtout, elle propose une méthode novatrice et propose une offre sur mesure aux entreprises. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie? Raymond Gassmann: «Il faut proposer au client une offre sur En amont de mesure, soit adapter la méthode aux besoins de l’entreprise.» toute formation, En quoi la méthode d’apprentisun conseiller pédagogique de sage que SL&C offre est-elle Supercomm et le représentant de spécifique? la société - directeur, responsable Elle a l’avantage de combiner à la ressources humaines ou formation fois e-learning1, conversation télépar exemple - identifient clairephonique et cours traditionnels, priment les besoins linguistiques de la vés ou en groupe. Ce mélange persociété. Puis, nous procédons à un met de solliciter les différentes audit linguistique. En d’autres compétences linguistiques des termes, il s’agit d’évaluer par un apprenants: parler, écrire et les test via internet et par un entretien compréhensions orale et écrite. téléphonique les connaissances des Cette méthode, qui permet par ailcollaborateurs concernés. C’est sur leurs la pratique immédiate de la ces bases qu’une offre est alors langue dans des situations concrètes élaborée. Depuis le recensement en immersion totale, porte un nom: des besoins de l’entreprise, jusqu’à «blended learning». Elle s’adresse à l’envoi du certificat de fin de protoutes les PME ou grandes entregramme, le responsable du client prises dont les employés sont un conseiller pédagogique - suit le confrontés à des situations de travail déroulement de la formation et dans une langue qui n’est pas la l’évalue régulièrement pour être leur et qui veulent progresser rapisûr que les objectifs fixés seront dement. Cependant, pour satisfaire atteints lorsqu’elle sera terminée. une société en matière de formation Evidemment, nous conseillons, afin linguistique, appliquer une méthode de conserver une motivation ne suffit pas. Il faut proposer au constante lors du programme de client une offre sur mesure, soit formation, l’organisation d’un exaadapter la méthode aux besoins de men reconnu comme le TOEIC. l’entreprise. Autre spécificité de Supercomm,

«SL&C a une méthode novatrice, propose une offre sur mesure et met à disposition des formateurs hautement qualifies»

les formateurs orientent le programme en fonction des exigences professionnelles des collaborateurs : affaires, banque, juridique, finance, informatique ou engineering pour ne citer que quelques domaines. On peut lire sur votre brochure que vos formateurs sont vos meilleurs atouts. Pourquoi ? Nos formateurs, tous de formation universitaire, sont engagés selon des critères stricts. Premièrement, leur langue d’enseignement est évidemment leur langue maternelle. Ensuite, ils doivent être au bénéfice d’une solide formation professionnelle qui sera en relation directe avec la matière qu’ils enseigneront. Par exemple, une personne initialement formée dans le marketing s’occupera des groupes qui travaillent dans cette branche : vente, publicité, communication, etc. Cela constitue un atout indéniable lors des conversations et le vocabulaire professionnel est ainsi plus rapidement acquis. Ensuite, nos formateurs sont considérés aptes à enseigner après une formation complète à l’utilisation de la méthode spécifique SL&C. Leurs compétences et aptitudes sont constamment évaluées et leurs connaissances sans cesse actualisées. Si nous résumons, SL&C a une méthode novatrice, propose une offre sur mesure et met à disposition des formateurs hautement qualifiés. Des projets pour l’avenir? Nous allons en 2008 ouvrir un centre à Londres. Cette expérience internationale permettra également à nos clients établis en Suisse d’en bénéficier car nous organiserons dans ce nouveau centre des séjours dont la durée variera en fonction des besoins du client... ■ Propos recueillis par Pascale Gigandet

Utilisation de nouvelles technologies permettant à l’apprenant de développer ses compétences de manière autonome

1

Zoom sur un produit exclusif «Total Weekend Immersion» Total Weekend Immersion est un programme dynamique et original destiné aux managers. Cette offre a été créée pour celles et ceux qui désirent optimiser leur temps et progresser rapidement en alliant l’utile à l’agréable.

Pendant un week-end, avec leur formateur, des visites et des activités culturelles sont organisées en pratiquant la nouvelle langue dans l’environnement le plus favorable qui soit. Destinations possibles: Londres, Paris, Berlin et Barcelone.

SL & C EN BREF… Supercomm Langues et Communication. Votre partenaire en formation linguistique. Création: 1984 à Genève Offre: une méthode linguistique originale axée sur les besoins des entreprises Nombre de clients: 500 entreprises Nombre de personnes formées par année: plus de 8’000 Nombre de formateurs: plus de 250

Nombre de centres: 4 Genève, Nyon, Lausanne et Zurich Langues: 7 Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Portugais et Russe Certification: Eduqua

Adresses:

SL&C Genève Boulevard du Pont-d’Arve 28 1205 Genève Tél. 022 849 85 00 Fax: 022 849 85 01 geneve@supercomm.ch

SL&C Lausanne Rue Centrale 7 1003 Lausanne Tél. 021 310 03 00 Fax: 021 310 03 03 lausanne@supercomm.ch

SL&C Nyon Rue de la Gare 45 1260 Nyon Tél. 022 363 88 22 Fax 022 363 88 20 nyon@supercomm.ch

SL&C Zürich Anemonenstrasse 37 8047 Zürich Tél. 043 336 20 00 Fax: 043 336 20 01 zurich@supercomm.ch www.supercommm.ch suite en page 8 >


info

8

No 1 / Janvier 2008

Portrait d’entreprise - suite de la page 7 >

Dix étapes pour une offre sur mesure Depuis le recensement des besoins à l’envoi du certificat de fin de programme, SL&C prend en charge toutes les opérations pour organiser les programmes linguistiques des collaborateurs. Celles-ci se déclinent en dix étapes: 1) Définition des besoins Lors d’un entretien avec un conseiller pédagogique de Supercomm, les besoins linguistiques de l’entreprise sont définis 2) Audit linguistique Les collaborateurs concernés testent leurs connaissances par internet et sont interviewés par téléphone

Caran d’Ache fait part de son expérience avec Supercomm Héritière d’un précieux savoir-faire transmis de génération en génération, la Maison Caran d’Ache conçoit et fabrique, avec exigence et passion, des produits d’exception dans l’art de l’Ecriture: instruments d’écriture, fournitures d’art et de dessin. Reconnues dans le monde entier pour leur qualité «swiss made», ses créations ne cessent de surprendre et de faire rêver en faisant émerger un luxe discret, artisanal, authentique et extrêmement contemporain. La Maison Caran d’Ache, soucieuse d’offrir à ses collaborateurs une progression en relation avec les exigences toujours plus grandes de leur fonction, a mis en place des formations sur mesure en faisant appel aux services de Supercomm. Ghislaine Jacquemin, directrice des ressources humaines et Natalie Toumpanos, responsable de la formation ont eu la gentillesse de nous faire partager leur expérience avec Supercomm.

3) Présentation des résultats Les résultats de l’audit sont présentés et détaillés à l’entreprise 4) Fixation des objectifs Sur la base des résultats et de la discussion qui en a découlé, des objectifs de formation sont définis et validés par l’entreprise 5) Elaboration des plannings Des plannings sont définis et discutés avec l’entreprise. 6) Création des groupes Une fois les plannings acceptés, les groupes sont créés. 7) Début des cours Les solutions choisies se mettent en place avec les groupes. 8) Premières évaluations Au milieu de la formation, des pre-

mières évaluations sont effectuées et présentées au responsable de la formation de l’entreprise. 9) Ajustements Si, lors des premières évaluations, des écarts entre les objectifs et les résultats sont observés, ceux-ci sont analysés et, le cas échéant, des ajustements sont effectués. 10) Evaluations finales A la fin de la formation, Supercomm contrôle que les objectifs de formation ont bien été atteints. Ensuite, l’institut de formation procède à un débriefing avec l’entreprise. Tous deux prennent alors des décisions pour la suite. Envoi de certificats de fin de programme.

Pouvez-vous décrire ce qui, en amont, vous a fait vous décider en faveur de l’offre linguistique de Supercomm? Il est évident que l’offre sur mesure a pesé dans la balance. Cependant, l’élément déclencheur a résidé dans les qualifications du formateur. En effet, en plus d’être d’origine britannique, ce dernier était au bénéfice des compétences nécessaires pour enseigner un vocabulaire spécifique à notre métier, vocabulaire indispensable pour traiter avec les fournisseurs.

meilleur indicateur étant le fait que notre personnel arrive à communiquer de façon concluante avec nos différents partenaires situés à travers le monde. Evidemment, dans les programmes de formation, nos collaborateurs sont également régulièrement évalués.

Quels sont les retours des collaborateurs concernés par les programmes de formation Supercomm ? Les retours sont extrêmement positifs. Malgré une charge de travail de plus en plus importante, les collaborateurs demandent, à l’issue d’une formation, des cours supplémentaires synonymes d’engagement personnel conséquent. Par ailleurs, les progrès dans le travail quotidien se font vite sentir, le

Qu’est-ce qui vous a particulièrement satisfaites dans la collaboration avec Supercomm? Indéniablement, c’est l’approche client qui nous importe, autrement dit le fait de bénéficier d’une offre sur mesure établie en fonction des particularités de l’entreprise. Supercomm est avant tout à l’écoute du client, point essentiel pour nous eu égard à nos spécificités et, surtout, aux exigences du marché. En outre, pour un service comme les ressources humaines, Supercomm apporte également des solutions qui facilitent la tâche comme les tests on-line pour des candidats en phase de recrutement. Un must ! ■ PG

Agenda

Les Midis de la Chambre Mercredi 20 février 2008 - de 12h30 à 14h - CCIG, bd du Théâtre 4 Gilles Desplanches - Chocolatier www.gillesdesplanches.com

Papeterie Wolf - Papeterie www.papeterie-wolf.ch

Leman Conseils & Gestion Conseil d’entreprise en prévoyance professionnelle

SME Services Gestion et management de projets www.sme-services.ch

MBC – Murdoch Business Communications - Relations publiques

Supercomm Langues & Communication Centre de formation linguistique www.supercomm.ch

Renseignements/Inscriptions: Nathalie Eggly, CCIG, tél. 022 819 91 11, e-mail: n.eggly@ccig.ch Sponsors

Co-sponsors

Partenaires

Petits-déjeuners des start-up Vendredi 29 février 2008 - de 8h30 à 10h30 - CCIG, bd du Théâtre 4 Ce petit-déjeuner sera consacré à la communication et à la gestion de crise, et sera suivi d’un débat avec les participants. Entrée gratuite mais inscription indispensable sur le lien

www.petitsdejeuners.ch ou informations complémentaires à l’Office de la promotion économique au 022 388 34 34, e-mail: juliette.zurmuhle@etat.ge.ch

P’tits Déjeuners IMPRESSUM de la Médiation CCIGinfo Sous les auspices de la Chambre Suisse de Médiation Commerciale (CSMC), la CCIG organise chaque mois les P’tits Déjeuners de la Médiation qui visent à permettre un échange sur des questions pratiques touchant à la médiation. Les P’tits Déjeuners de la Médiation ont lieu à la CCIG, à partir de 8h15. Prochain P’tit Déjeuner: • 6 février 2008 Programme disponible sur www.ccig.ch Frais de participation: CHF 10.-, montant payable à l’entrée.

bulletin d’information de la CCIG. Paraît 10 fois par an, 3’200 exemplaires Responsable d’édition: Pascale Gigandet Rédaction: Pascale Gigandet et Pascale Baudat Publicité: Promoguide e-mail: alain.cohendet@quorum-com.ch Concept: PULP.ALIBI Graphisme: ROSS graphic design Impression: Atar Roto Presse – Genève Informations: publications@ccig.ch Ont participé à ce numéro: Véronique Grenacher (commerce international), Emmanuel Veuve et Catherine Lance, economiesuisse

CCIGinfo no 1 -2008  

Janvier 2008

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you