Issuu on Google+


Equipe de Réalisation Rédacteur en chef: Zineb Ghormi

Secrétaire de rédaction: Meriem NAOUI

Directeur artistique:

Rédacteurs:

Youssef HNIT Othman OUDGHIRI Hicham FARID Soulaimane AMRI Fahd TAJEDDINE Meryem LAHMAR Hasnaa ACHIQ Hind Abdellaoui Zineb MOUJOUD

Meryem LAHMAR

Iconographe: Youssef HNIT

Maquettiste:

Meryem LAHMAR

Webmaster:

Atika El Orch Soulaimane AMRI

Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite du Ceed Magazine


Sommaire

EDITORIAL

5

ACTU ENTREPRENEUR:

Développement Personnel : NOyAU DE LA RéUssITE

Le CEED en mouvement

6 8

ENTREPRIsE:

10 DOssIER DU MOIs:

Devenir Entrepreneur

12

CONsEILs:

-

éCRITs PROfEssIONNELs

-

Entrepreneur gagnant

31 33

PARCOURs D’UN ENTREPRENEUR

AMINE ABOUD

34

QUE DIsENT LEs AUTREs DE NOUs ? 36 INTERETs ET sAVOIR fAIRE JEUX D’ENTREPRENEURIAT NEWsLETTERs

38 42 46


C

editorial

EED Magazine est un magazine de jeune étudiant entrepreneur crée par des étudiants, notre nouveau né se veut un moyen authentique d’échanges, parce que nous croyons que chacun de nous est unique et que nous avons tous cette graine de réussite qui nécessite la conscience de son existence, peu importe les difficultés, les défis, les échecs, tant que nous y croyons, rien n’est impossible ! Donner l’envie de s’engager, d’être plus créatif, plus innovant, avoir plus de confiance en soi, passer des idées aux actes, lancer des initiatives, agir en responsabilité sociale, accepter les risques pour enfin réaliser ses propres objectifs, notre devise est de permettre a chacun de nous de devenir acteurs de son avenir. Pour les entreprises soucieuses de se développer, qu’elles soient grandes ou petites, la présence de jeunes ayant acquis les qualités entrepreneuriales est un gage de succès. Nous voulons par cette modeste publication, vous présenter une panoplie d’articles touchant la vie estudiantine, tout en impliquant la jeunesse marocaine au développement de notre pays. « CEED » le club étudiant entrepreneur de demain est créé le 9 mai 2008, dirigé par une dizaine d’étudiants, motivés et engagés, en partenariat avec l’université Hassan II. Le Club des Etudiants Entrepreneurs de Demain CEED, se veut un lieu d’échange et d’information ayant pour principal défit d’assurer le lien entre les étudiants futur entrepreneurs et les différents acteurs qui interviennent dans le domaine de l’entreprenariat au Maroc. Nous visons la contribution dans le système éducatif en conscientisant les étudiants de l’importance de l’entreprenariat dans la prospérité du pays ainsi que la promotion de la société au niveau économique, scientifique et civil. Ainsi nous nous sommes donnés comme mission majeure d’aider les jeunes à devenir des acteurs responsables de leur propre insertion socio-économique et professionnelle. Une nouvelle étoile luisant dans votre ciel, guidant vos pas vers la bonne voie ! Bonne lecture ! Youssef HNit Président du Ceed


ACTU ENTREPRENEUR

6

DévEloPPEMENT PERSoNNEl : NoyAU DE lA RéUSSITE

a

l’aube d’une période où la perfection est devenue la priorité de tous. Le développement personnel s’avère être le meilleur recours pour s’améliorer, identifier ses objectifs et les atteindre. Et pour un futur ou actuel entrepreneur, ce changement positif affecté à la personnalité doit être réalisé d’une manière cohérente et sûre pour aboutir au succès des projets entretenus. D’où la primordialité de ce développement. Le développement personnel est un courant de pensées techniques et disciplines basé sur le développement de connaissance de soi, la valorisation des potentiels et la réalisation des aspirations. Tout ceci, ne peut être accompli qu’à travers une introspection qui, à la fois doit se manifester comme une pratique plaisante à faire et une source inépuisable de bienêtre et de guérison. Sur ce, l’entrepreneur comme toute personne ordinaire d’ailleurs qui fait l’objet d’une multitude de situations qui touchent directement sa personnalité et sa confiance, est dans l’obligation de gérer et surmonter ses défauts en premier lieu et puis

ses difficultés pour arriver à l’épanouissement et l’estime de soi. Et comme la majorité des processus qui suivent un enchainement d’étapes, celui-là ne peut être effectif que si la personne commence par fixer ses objectifs et ses critères de réussite, créer des tâches intermédiaires, bénéficier d’un coaching et célébrer ses réussites. Ces dernières étapes changent d’une personne à l’autre car pour un individu cela dépendrai de la psychologie de sa personnalité, une psychologie qui pour être discernée suit des modèles parmi lesquels figurent le modèle de John Holland, le Big


ACTU ENTREPRENEUR

Five ainsi que les tests de personnalité notamment le MBTI – Mayer Briggs Type Indicator. Le premier modèle traitant les types de personnalité se montre le plus proche du monde professionnel puisqu’il distingue six types de personnalité : la personnalité réaliste, investigatrice, artiste, sociale, entreprenante et conventionnelle. Cependant, cette approche suit un système binaire qui affecte chaque personne à un caractère précis sans tenir compte de la présence d’identificateurs entre les deux extrêmes. D’où la nécessité d’un modèle qui traite les traits de caractère comme le Big Five qui sépare ces traits en se basant sur l’ouverture d’esprit, la conscience, l’extraversion, l’agréabilité et le névrosisme (terme OCEAN). Non seulement ces méthodes peuvent identifier la psychologie de notre personnalité mais accompagnées des tests de psychologie, elles peuvent nous guider dans nos relations personnelles et professionnelles en nous permettant de nous adapter à la diversité des personnalités et des comportements que nous aurons à rencontrer. Et si ceci a des desseins, alors ces derniers convergent vers l’acquisi-

tion de la personnalité car comme affirme Quentin Tarantino - réalisateur, scénariste et producteur américain – « ce n’est pas parce que vous avez une personnalité que vous avez de la personnalité ». Ainsi, afin de réussir ce développement un coaching serait utile dans la mesure où il assurera un accompagnement de la personne dans la réalisation de ses fins à partir de ses besoins et lui permettra de ce fait de se focaliser sur ses réussites pour entamer de nouveaux projets en total succès. Finalement, pour un entrepreneur l’approche développement personnel est indispensable. Elle lui assurera une bonne performance en terme d’efficacité, une meilleure gestion des risques à prendre et le libérera de la pression due à la mauvaise ambiance du travail. Ce qui servira par la suite de leçon avant la chute, pour tomber debout et après pour se relever plus fort qu’avant car comme dit Oscar Wilde " « Le but de la vie est le développement personnel. Parvenir à une parfaite réalisation de sa nature, c'est pour cela que nous sommes tous ici. » Soulaimane amri

7


ACTU ENTREPRENEUR

Le CEED en mouvement daNS uNe oPtique d’établir deS PoNtS eNtre l’uNiverSité et l’eNtrePriSe, de déveloPPemeNt de la Culture eNtrePreNeuriale, aiNSi que de PromotioN de l’eSPrit eNtrePreNeurial CHez la CommuNauté eStudiaNtiNe.

l

e CEED intervient avec ses formateurs dans l’enseignement du module Culture entrepreneuriale, ce module qui s’inscrit dans le parcourt de la licence nouvelle approche, et qui vise à améliorer les rendements externes des dispositifs de formation par le développement du spectre des savoir-faire et des habilités des lauréats en leur permettant de s’initier aux rouages du monde de l’entreprise. Egalement, ce programme permettra au futur lauréat de prendre conscience de ses propres compétences, de connaître ses priorités, d’apprendre à formuler ses atouts et d’oser parler positivement de soi et de mieux gérer son parcours. Tout en renforçant l’ouverture des universités et l’arrimage de la formation à l’emploi, ce programme ambitionne d’atteindre des objec-

8

tifs et des compétences de très grandes importance tel la sensibilisation des jeunes aux compétences entrepreneuriales, affirme-t-il Mr Reffadi Mohamed, doctorant en physique à l’université Hassan II, membre du CEED et enseignant du module Culture Entrepreneuriale à la faculté des lettres et sciences humaines. Les objectifs visés par ce programme seront en gros de faire percevoir la création d’entreprise et le travail indépendant comme une possibilité de carrière, faire connaître et pratiquer les qualités et aptitudes requises pour se lancer dans l’entrepreneuriat, identifier les défis à relever pour créer et diriger une entreprise prospère, familiariser les étudiants avec les principes et les concepts de base de la gestion de l’entreprise, ainsi qu’offrir aux étudiants la possibilité de simuler ou de réaliser la démarche d’élaboration


ACTU ENTREPRENEUR

d’un dossier d’entreprise. Nous visons à développer certaines compétences chez les étudiants tels les mécanismes de prise de décisions, le sens de l’organisation, les compétences d’écoute et de communication, d’appréhender les situations à risques et mieux les gérer, ainsi que le développement de l’esprit de l’innovation et de la créativité, dit-il Mr Ennaji Mohamed, doctorant en énergies renouvelables à l’ENSEM, vice président du CEED et enseignant du module Culture

Entrepreneuriale à la faculté des lettre et sciences humaines. Le module Culture Entrepreneuriale sera également intégré dans le parcours licence nouvelle approche à la faculté des sciences, et aussi à la faculté des sciences juridiques économiques et sociales, au dernier semestre du cycle licence. Et sera également enseigné par une équipe contenant dans sa majorité des formateurs CEED. Hicham Farid

CITATION ENTREPRENEURIALE L'entrepreneur est essentiellement un visionnaire. Il peut visualiser une chose et, ce faisant, il voit comment la faire arriver. [robert l. Schwartz]

9


ENTREPRISE

Crée eN 1993, Kitéa PréSeNte aujourd’Hui l’uNe deS meilleureS FraNCHiSeS eN matière de mobilier. Cette eNtrePriSe qui a CommeNCé tout HumblemeNt aveC 12 PerSoNNeS, Se retrouve eN 2010 Comme étaNt uN leader daNS SoN SeCteur d’aCtivité. aveC 26 PoiNtS de veNteS (de 1200 à 1500m2) CouvraNt 16 villeS et deux Kitéa géaNtS (4000 à 7000m2), Cette eNSeigNe CoNStitue l’uNe deS PluS belleS réuSSiteS du SeCteur deS FraNCHiSeS maroCaiNeS. elle emPloie 900 PerSoNNeS et oPère auSSi bieN au Niveau NatioNal que iNterNatioNal et Ce, dePuiS 2005 quaNd elle S’eSt laNCée daNS l’exPort eN direCtioN deS PaYS aFriCaiNS (SéNégal, CamerouN, gaboN…)

l

’entreprise Kitéa peut se targuer d’être dirigée par un PDG jeune et vivace , en effet, Amine Benkirane diplômé de l’école polytechnique de Montréal et détenant un Master à HEC Montréal est un bel exemple d’un jeune entrepreneur marocain , il raconte dans un entretien : « à mon retour de mes études au Canada, j’ai voulu meubler mon appartement comme tout le monde et je n’ai rien trouver sur le marché qui

10

pouvait s’adapter à mon besoin et à ma façon d’être…Il n’y avait que des choses trop chères par rapport à mon budget ou directement Derb Ghallef ou le menuisier. Aucune autre alternative. » On en déduit alors que si M. Benkirane a créé Kitéa (KIT Et Ameublement) c’est qu’il a constaté que le Maroc avait besoin d’un produit en mobilier pour une grande distribution moderne et


ENTREPRISE pas cher. Dans le même sillage, on comprend qu’une simple constatation s’est développée en une idée et cette dernière s’est concrétisée par une enseigne qui s’accapare de nos jours plus de 50% du marché marocain, autrement dit entreprendre ce n’est pas la mer à boire c’est plutôt avoir l’ambition et la persévérance pour pouvoir transformer l’idée en action.

Kitéa est un parfait exemple d’une Success Story purement marocaine et dont les perspectives sont irréprochables quand on sait qu’elle s’est lancée dernièrement dans l’électroménager et qu’elle envisage de construire huit Kitéa géants .Souhaitons longue vie à cette admirable franchise.

CITATION ENTREPRENEURIALE Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le Deuxième meilleur moment est maintenant. Proverbe chinois

11


12

DoSSIER DU MoIS


« iDéE LuminEuSE ». vouS aurEz, avant tout, bESoin D’un ESprit Sain, Du SEnS DES affairES, Du pLaiSir à travaiLLEr Et juStE CE qu’iL faut DE ChanCE.

l

trEprEnEur, iL vouS fauDra biEn pLuS qu’unE

e chemin vers l’indépendance n’est pas une promenade de santé. En règle générale, les jeunes entrepreneurs travaillent nettement plus que les employés. En ce qui concerne les longues vacances en famille, ils ne font qu’en entendre parler et sacrifient même une grande partie de leur temps libre. De plus, les entrepreneurs gagnent relativement mal leur vie, bien qu’ils portent toute la responsabilité. Toutefois, malgré ces aspects obscurs, les entrepreneurs sont plus heureux que les employés. C’est, en tout cas, ce qu’affirment des études empiriques.

DoSSIER DU MoIS

S

i vouS vouLEz rEnContrEr LE SuCCèS En tant qu’En-

Les travailleurs indépendants sont, grâce à l'indépendance professionnelle et financière, davantage satisfaits de leur travail que les employés. Quant à savoir si cela vaut aussi pour leur partenaire, c'est une autre question. Mais une chose semble certaine : la citation de Confucius, vieille de 2 500 ans, « le chemin est le but », semble aussi être valable dans notre société moderne de rendement. Les gens à l'esprit d'entrepreneur ne sont pas, en première ligne, intéressés par le résultat, mais par le chemin pour y arriver.

13


DoSSIER DU MoIS

i l exiSte diFFéreNtS tYPeS d ' eNtrePreNeurS Les capacités des créateurs sont tout aussi diversifiées que les domaines. Souvent, les hommes ont d'autres points forts que les femmes, les jeunes ont d'autres points faibles que les personnes plus âgées. Cependant, ils ont tous un point commun : ils prennent beaucoup de plaisir à travailler. Les collaborateurs et les clients sentent cet emballement. L'enthousiasme et la motivation sont effectivement très contagieux et constituent une des principales conditions préalables pour démarrer sa propre entreprise. Les entrepreneurs sont aussi connus pour leur forte volonté. Ils sont également disposés à prendre des risques et possèdent la capacité de vite essuyer les échecs.

Justement, dans la phase initiale de la création d'une entreprise, l'habilité de négocier, d'improviser et le talent d'organisation valent de l'or. Les entrepreneurs doivent être disposés à prendre des décisions et savoir déléguer certaines autres. Celui qui veut tout faire tout seul se retrouve vite la tête sous l'eau. Savoir choisir les bons partenaires, collaborateurs et fournisseurs est, avant tout, une question de bon sens. A cela s'ajoute aussi juste ce qu'il faut de chance. Il ne faut surtout pas sous-estimer la nécessité d'un entourage intact. Celui qui veut connaître le succès professionnel doit pouvoir s'appuyer, dans la vie privée, sur un entourage solide.

C e que leS eNtrePreNeurS doiveNt Savoir Les petites et moyennes entreprises (PME) constituent la colonne vertébrale de l'économie marocaine. Plus de 99% des entreprises locales emploient moins de 250 personnes à plein temps. En tant que créateur d'une petite

14

entreprise au Maroc, on est donc bien loti. Cependant, beaucoup d'entrepreneurs n'atteignent jamais les chiffres noirs. Les chances de survivre la première année tournent autour des 80%. Le combat pour la


teur secondaire ont de meilleures chances de survie; les start-up du secteur tertiaire, un peu moins.

l' iNdéPeNdaNCe a SoN Prix Celui qui pense oser le pas vers l'indépendance ne devrait pas avoir trop d'illusions. La devise pour la première année est: « on n'a rien sans rien ». Les journées interminables et les nuits courtes font partie de l'expérience de toute nouvelle entreprise. Mais ce n'est pas tout : 50% des travailleurs indépendants font généralement faillite au cours des

trois premières années. Ils connaissent plus souvent des difficultés financières que les employés à temps plein. Pour plus de la moitié de toutes les familles vivant en dessous du seuil de pauvreté, le chef de famille était travailleur indépendant.

DoSSIER DU MoIS

survie ne commence vraiment qu'après. Près de la moitié de toutes les nouvelles entreprises n'existe plus après 4 ans. Les start-up dans l'industrie et le sec-

u N début diFFiCile du PoiNt de vue FiNaNCier Dans la plupart des cas, au cours de la première année, les jeunes entreprises font du déficit et au cours de la seconde année, elles essayent de compenser ce déficit. Si tout se passe bien, elles obtiennent le premier bénéfice au cours de la troisième année. La question principale est donc : de combien d'argent ai-je besoin pendant la phase de fondation pour moi et ma famille ? Et est-ce que je peux mettre cet argent de côté ou le retirer du profit d'af-

faires en cours, malgré les investissements importants de départ ? Celui qui ne se laisse pas intimider par tous ces risques présente la condition préalable la plus importante: la confiance en soi.

15


DoSSIER DU MoIS

CRéER SA boITE

Avant de me lancer

1-

moNter SoN buSiNeSS PlaN

BUSINESS PLAN : LES 60 QUESTIONS à SE POSER POUR L'éLABORER

P

our peaufiner l'équilibre financier et commercial de votre projet, mais aussi pour convaincre banquiers et investisseurs de vous prêter de l'argent, votre business plan sera votre meilleur atout. Voici une check-list pour vous aider à le préparer et à évaluer si vous êtes fin prêt. Pour créer votre activité, vous allez avoir besoin d'argent. Pour en trouver, il vous faudra convaincre votre banquier ou des investisseurs en leur présentant un business plan crédible. Non une simple compilation de chiffres, mais le résumé de votre réflexion qui atteste de votre préparation et de votre capacité à relever le défi. Pour l'établir, posez-vous les bonnes questions. Définissez le marché sur lequel vous allez intervenir. Analysez votre offre, appréciez votre environnement concurrentiel, déterminez les ressources dont vous aurez besoin pour atteindre vos objectifs. Notre check-list établie avec l'aide des experts de KPMG vous aide à évaluer votre projet.

17


DoSSIER DU MoIS

2-

CoNNaitre SoN marCHe

1. Quelle est la taille de votre marché ? Est-il local, national, mondial ?

11. Combien d'années d'expérience du secteur faut-il pour être crédible auprès de vos clients ?

2. Combien de clients pouvez-vous espérer ?

12. Qui sont vos concurrents ?

3. Sur ce marché, y a-t-il pénurie ou excès d'offre ?

13. Votre savoir-faire vous donnet-il un réel avantage ?

4. De nouveaux acteurs peuvent-ils apparaître à brève échéance ?

14. Où se crée la valeur ajoutée dans la filière ?

5. Votre activité est-elle B to B (business to business) - sous-traitance, en relation avec la grande distribution - ou B to C (business to consumer) - en relation directe avec le consommateur final ?

15. Quel est le poids des différents acteurs (clients, fournisseurs, soustraitants, autorités réglementaires...) ?

6. Votre offre est-elle en phase avec les attentes du marché ?

17. Les changements réglementaires et les normes risquent-ils de rendre plus complexes et plus coûteux le démarrage et l'exercice de votre activité ?

7. Quels sont les critères d'achat de vos clients ? Sont-ils loyaux et captifs? 8. Quels sont les bénéfices clients de votre produit ou service ?

16. Comment évoluent les prix ?

18. Qui sont vos fournisseurs ? Sont-ils nombreux ? Concentrés ? 19. Est-il facile d'en changer ?

9. Etes-vous en concurrence, frontale ou partielle, avec une offre existante ? 10. Pouvez-vous facilement vous différencier et trouver une position de « niche » ?

18

20. Auront-ils un pouvoir d'influence sur la qualité et le coût de votre offre?


> Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte :

> Feu rouge Pour l'étaPe SuivaNte :

Votre savoir-faire, l'originalité de votre offre, son adéquation avec les attentes (nouvelles) des clients doivent vous permettre de vite vous imposer à l'échelon local, voire national. Même si vous ne maîtrisez pas tous les paramètres, lancez-vous !

Enthousiasmé par la réussite de certains, vous voulez les imiter. Aller sur un marché très concurrentiel, où l'offre est pléthorique et les prix tirés à la baisse, est une mauvaise idée. Vous aurez beaucoup à perdre et peu à gagner.

3-

DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ?

avoir le ProFil adaPte et le SoutieN de SeS ProCHeS

21. Avez-vous déjà dirigé une entreprise ou un centre de profit ? 22. Etes-vous formé au management ? 23. Votre environnement familial peut-il faciliter la réalisation de votre projet ? Avez-vous le soutien de votre conjoint ? 24. Combien de contacts « activables » contient votre carnet d'adresses professionnel et personnel ? 25. Connaissez-vous une personne avec qui vous pouvez faire régulièrement le point sur l'avancement de votre projet ? 26. Avez-vous rencontré une association de créateurs et d'accompagnement? 27. Etes-vous prêt à faire des sacrifices financiers par rapport à votre rémunération actuelle ? 28. Quels seront vos besoins financiers dans les prochaines années (emprunts, scolarité des enfants...) ?

19


DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ? > Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte :

> Feu rouge Pour l'étaPe SuivaNte :

Vous avez suivi des formations à la création d'entreprise. Vous savez décider vite, choisir un cap et vous y tenir. Vous êtes prêt à travailler (beaucoup) plus et à gagner moins (dans un premier temps tout au moins). Vous disposez d'une source de revenus complémentaires pour faire vivre votre famille (salaire du conjoint, revenus du patrimoine), lancezvous !

Les problèmes de fin de mois difficile vous angoissent, vous n'avez jamais dirigé d'équipe. Vous voulez des week-ends et partir en vacances. Restez salarié ! Pour devenir patron, il faut savoir prendre des risques.

4-

Former uNe equiPe

29. Pouvez-vous vous appuyer sur une équipe « soudée », complémentaire, expérimentée ? 30. Les compétences clés pour la réussite de votre projet y sont-elles représentées ? 31. A défaut, pouvez-vous compter sur des partenaires extérieurs ? 32. Vos objectifs sont-ils compris et partagés par tous ? 33. Avez-vous prévu et organisé la fidélisation de vos « hommes clés » ?

20


> Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte :

> Feu oraNge Pour l'étaPe SuivaNte :

Vous avez une équipe motivée, compétente, prête à tenter l'aventure, un entourage qui accepte les risques (y compris financiers). Avec les savoir-faire (techniciens, commerciaux, gestionnaires) indispensables au démarrage du projet. Ce collectif crédibilise votre projet. Lancez-vous !

Vous êtes seul avec votre idée. Vous n'avez pas encore trouvé les compétences complémentaires dont vous aurez besoin. Prudence. Si votre projet ne suscite pas l'adhésion de vos proches, c'est peut-être qu'il n'est pas encore mûr.

DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ?

5-bliNder Sa Strategie marKetiNg et CommerCiale 34. Savez-vous à quels types de clients allez vous vous adresser ? 35. Votre marché est-il segmenté ? 36. Avez-vous défini des cibles prioritaires ? 37. Ferez-vous face à un réseau de prescripteurs actifs ? 38. Quels sont les moyens commerciaux à mettre en œuvre pour atteindre votre objectif de chiffre d'affaires ? 39. Votre processus de commercialisation est-il défini ? 40. Comment allez-vous organiser votre force de vente ? 41. Avez-vous prévu un système de prévision et de reporting ? 42. Vous faut-il une fonction marketing ? 43. Avez-vous chiffré votre budget de communication ? 44. De quels outils de communication disposez-vous ?

21


DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ? > Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte : Vous connaissez le profil de vos clients. Vous avez défini le nombre de commerciaux dont vous aurez besoin, leur statut, chiffré votre budget de communication, défini les cibles, les moyens à mettre en œuvre. Vous avez compris que vendre est le concept clé dont dépend la réussite de votre entreprise. Lancez-vous !

6-

> Feu rouge Pour l'étaPe SuivaNte : Vous êtes un brillant technicien, un génie de l'informatique ou des biotechnologies. Mais vous n'avez pas la moindre idée de la façon dont vous allez commercialiser votre produit ni même s'il est vendable. Renoncez ou trouvez un associé qui saura mettre sur les rails votre réussite.

Proteger SoN Savoir-Faire et Produire

45. Votre savoir-faire technologique peut-il faire l'objet d'une protection juridique ? 46. Votre solution peut-elle s'imposer comme un standard dans le secteur ? 47. Allez-vous devoir convaincre d'autres acteurs technologiques ? 48. Votre innovation risque-t-elle d'être rapidement dépassée ? 49. Avez-vous chiffré vos besoins de recherche-développement ? 50. Votre outil de production de départ sera-t-il suffisamment « calibré » ?

22

51. Savez-vous arbitrer entre production interne et sous-traitance ?


> Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte :

> Feu rouge Pour l'étaPe SuivaNte :

Vous avez déposé des brevets pour protéger votre invention. Votre capacité à innover et à trouver des partenaires technologiques renforce la dimension opérationnelle de votre projet. Lancez--vous !

Votre invention peut être facilement copiée, améliorée. Laissez tomber ! Vous ne pourrez jamais convaincre un banquier de vous suivre sur ce terrain miné.

7-

DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ?

trouver deS FiNaNCemeNtS

52. Quel est votre besoin financier global ? 53. Avec quelle répartition entre capitaux propres et endettement ? 54. Votre business est-il générateur ou consommateur de cash ? 55. Quels seront vos besoins de trésorerie en première année d'activité ? 56. Quel sera le délai d'encaissement des clients ? Pourrez-vous obtenir des fournisseurs des délais de paiement ? 57. Au bout de combien de mois vos flux de trésorerie seront-ils, de manière récurrente, positifs ? 58. Quel est le montant prévisionnel de votre besoin de financement cumulé avant d'atteindre le point mort en trésorerie ? 59. Quand pensez-vous atteindre le Etes-vous prêt à passer à l'étape suivante ? 60. La rentabilité dégagée à l'horizon de trois à cinq ans est-elle suffisante ?

23


DoSSIER DU MoIS

ETES-VOUS PRêT à PASSER à L'éTAPE SUIVANTE ? > Feu vert Pour l'étaPe SuivaNte :

> Feu rouge Pour l'étaPe SuivaNte :

Votre business nécessite peu d'investissement de départ et sera immédiatement générateur de cash avec du chiffre d'affaires récurrent. Vous avez les fonds propres pour votre capital et votre compte courant. Vous trouverez des financements complémentaires une fois votre activité lancée. Lancez-vous !

Vous prévoyez le premier dirham de recettes à échéance de plusieurs mois, vous n'avez pas assez de fonds propres pour créer la société et financer vos besoins de trésorerie jusque-là. Vous aurez du mal à trouver l'argent qui vous fait défaut. Pensez-y !

8-

v

FaiteS le PoiNt Sur voS motivatioNS

ous voulez être votre propre patron... Avant de faire le grand saut, faites le point. D'abord sur vos motivations. On crée sa boîte pour gagner plus, pour assouvir une passion en en faisant son métier, pour défendre un idéal ou obtenir de la reconnaissance sociale. Mais aucun projet n'est jamais à 100 % passionnel, sociétal ou financier. Envisagez l'avenir. Décrivez votre projet à échéance d'un an, de trois ans, à plus long terme pour fixer votre cap. Puis revenez à cette feuille de route régulièrement pour vérifier que les bonnes options ont été prises et respectées, au besoin pour corriger la route. Mesurez avec précision les risques que vous allez prendre. « Combien de temps vais-je attendre avant de me verser mon premier salaire ? Puis-je me permettre de ne pas être payé pendant trois mois, six mois ? Quel investissement en fonds propres suis--je prêt à engager sur mes biens personnels ou familiaux ? » A vous de tracer la ligne blanche qu'il ne faudra pas franchir. Trop de porteurs de projet, faute d'avoir su s'arrêter au bon moment, sont ensuite incapables de rebondir.

24


e

n 1997, DESS d'ingénierie financière en poche, Yariv Abehsera entre dans une banque d'affaires parisienne. Un an plus tard, il a déjà l'impression de tourner en rond et quitte l'entreprise. « L'ambiance était trop feutrée. » Un temps associé dans un tour-opérateur, il décide en 1999 de prendre le large seul, pour fonder Travelfactory. Son idée : proposer sous la marque Golden Voyage des séjours et des week-ends organisés spécialement pour les étudiants. Le capital de 8 000 euros de la SARL est réuni grâce à la vente de ses parts dans son ancienne société. Foisonnant de projets, Yariv Abehsera multiplie les expériences. « On a un paquebot qui avance, autant le charger. »

DoSSIER DU MoIS

" la Seule FaçoN de réuSSir, C'eSt de trouver uNe NiCHe "

Travelfactory et de Golden Events Yariv Abehsera (37 ans), créateur de Travelfactory et de Golden Events Activité : tour-opérateur et agence de marketing opérationnel Date de création : 1999 Statut : SARL Effectifs : 28 salariés à temps plein, 60 saisonniers En 2002, il crée Golden Events, une agence de marketing opérationnel spécialisée sur la cible étudiante. Trois ans plus tard, il lance le portail internet Travelski. En 2006, son groupe a réalisé 13 millions d'euros de chiffre d'affaires. Pour continuer sur sa lancée, Yariv Abehsera envisage de s'ouvrir aux financements extérieurs.

25


DoSSIER DU MoIS

" uNe PHiloSoPHie de vie Peut Se maNiFeSter daNS l'eNtrePriSe " Inki Jean-Yves Louarn (53 ans), président d'Inki Activité : réseau de magasins franchisés spécialisés dans le recyclage des cartouches d'encre. Date de création : 2004 Statut : SAS Effectifs : 7 salariés

C

onsultant pour de grands réseaux bancaires, Jean-Yves Louarn décide à l'approche de la cinquantaine de changer de cap. « Faire du conseil, c'est intéressant, mais on voit rarement le résultat... » En naviguant sur le Net, il trouve la bonne idée, celle qui lui permettra de concilier ses aspirations personnelles et son envie de devenir entrepreneur. Son ambition : ouvrir des magasins permettant de récupérer les cartouches d'encre d'imprimante usagées et de les recycler ou de les recharger. « Des magasins de ce type existaient déjà dans d'autres pays européens. Il suffisait d'adapter le concept à la France. » Ailleurs, le succès du modèle repose sur les économies réalisées par les clients - les cartouches rechargées coûtent 40 à 60 % moins cher qu'une cartouche neuve - et sur la bonne conscience écologiste qu'elles procurent.

« La France était à la traîne, j'ai décidé d'en profiter », confie Jean-Yves Louarn, qui mène une étude de marché durant deux ans, puis fonde avec son associé, Marc Laiolo, Inki, une SAS au capital de 200 000 euros. Dans la foulée, les deux entrepreneurs développent un réseau de franchises baptisé Cub'Ink. Le premier magasin, ouvert à Tours en janvier 2005, a généré un chiffre d'affaires de 185 000 euros. Depuis, sept autres commerces ont levé le rideau. En 2007, Cub'Ink s'est fixé comme objectif d'être plus offensif sur le marché des entreprises.

26


a

priori, rien ne les prédestinait à ouvrir une cave à vins. Pourtant, après avoir travaillé tous les trois dans les médias et la publicité, ils ont tout lâché pour assouvir leur passion. Les heures passées à déguster les productions de petits vignerons leur ont donné envie de partager leurs connaissances accumulées au fil des caves. Et de simplifier le choix des consommateurs. Grâce à leurs économies et à leurs indemnités de chômage, ils créent en janvier 2006 WCPM, une SARL au capital de 10 200 euros. Six mois plus tard, les trois jeunes associés ouvrent une boutique rue Bridaine, dans le XVIIe arrondissement de Paris, sous l'enseigne Mes accords mets-vins. Les crus y sont présentés non pas par appellation ou zone de production, comme c'est habituellement le cas dans ce genre de commerce, mais en fonction des plats qu'ils peuvent accompagner : apéritifs, vins de viande - rouge, blanche -, vins de légumes, de poisson, de fromage, de dessert... Parallèlement, grâce à leur carnet d'adresses et à un bouche-à-oreille efficace, ils développent une activité de conseil pour les organisateurs d'événements et les ventes privées. Leur première année d'exercice devrait se conclure par un chiffre d'affaires de 350 000 euros. Un succès qu'ils attribuent au capital de sympathie et de confiance que leur passion fait naître chez les clients.

DoSSIER DU MoIS

" le retour Sur iNveStiSSemeNt eSt immédiat et PerSoNNel "

27


DoSSIER DU MoIS

H eureux Comme uN eNtrePreNeur

CITATION ENTREPRENEURIALE Je n’ai jamais mis au point une invention sur laquelle je n’ava is pas réfléchis en terme de service qu’elle pouvait apporter aux autres. J’ai trouvé ce que le monde avait besoin, alors je l’ai inventé. thomas edison

28


DoSSIER DU MoIS

g

érer une entreprise est loin d’être une sinécure. Mais ça reste un vrai choix de vie pour ceux qui ont sauté le pas. Et si c’était à refaire, ils recommenceraient sans aucune hésitation. Le sondage réalisé auprès de 392 repreneurs ou créateurs par le Medef Réseau Entreprendre , HEC Entrepreneurs et « La nouvelle PME » , dresse un portrait réaliste de ces nouveaux entrepreneurs. On ne monte pas sa boîte du jour au lendemain. Cela correspond à un projet mûrement réfléchi. 60 % d’entre eux mettent entre un et cinq ans avant de se lancer. 22 % moins d’un an. Entreprendre n’est pas un choix anodin ou un « faute de mieux ». Pour 27 %, c’est un projet personnel de vie, s’inscrivant dans la durée, avec un besoin d’indépendance (25 %) et de réalisation de soi (18 %). Rarement une porte de sortie du chômage et une manière de gagner plus d’argent.

P

our ces « hommes à tout faire », à la tête environ d’une dizaine de personnes, les qualités essentielles pour diriger relèvent davantage de la capacité à décider (40 %), manager et fédérer, que des moyens financiers (12 %). Vu les difficultés quotidiennes, le courage, la persévérance et la force de rebond sont aussi perçus comme des atouts indispensables. Conquérants, ils ambitionnent avant tout de créer des emplois et de générer des investissements. Le but étant de devenir leader de leur secteur.

29


DoSSIER DU MoIS

e

tre patron est une forme d’ascension sociale, selon eux. Et depuis qu’ils le sont, le regard des autres a changé. Ils se considèrent majoritairement comme des « développeurs » plus que comme des dirigeants meneurs d’homme. Pragmatiques et indépendants, ils comptent avant tout sur eux-mêmes et leur réseau pour réussir. Et en cas de dépôt de bilan, ils le considèrent comme un échec personnel. Mais pas question de se laisser abattre. 72 % affirment vouloir recommencer si le pire arrivait.

P

oint noir, l’équilibre entre vie privée et professionnelle, considéré comme nécessaire, reste compliqué à réaliser pour 87 % d’entre eux. Un sentiment qui se dilue trois à cinq ans après le lancement de leur société, signe d’un compromis ou d’une acceptation. Inquiets des répercussions de la crise actuelle sur leur activité (66 %) et sur l’accès au crédit, ces entrepreneurs n’envisagent pas pour autant de jeter l’éponge. Et en cas de cession, ils refusent de vendre à n’importe qui. Pour 82 %, l’identité du futur acheteur est importante. Preuve qu’une entreprise est un peu un prolongement de soi…

30

othman oudgHiri meryem laHmar Fahd taj


l

eS éCritS ProFeSSioNNelS, même S’ilS Ne SoNt PaS SuFFiSammeNt abordéS PeNdaNt la Période deS étudeS, CoNStitueNt géNéralemeNt la PriNCiPale CauSe de teNSioNS ou de boNNe ambiaNCe

CoNSEIlS

5 CoNSeilS Pour bieN rédiger voS éCritS ProFeSSioNNelS (m ailS , NoteS , lettreS …)

daNS uN grouPe de travail, d’où l’iNtérêt de leS rédiger aveC beauCouP de SoiN et de rigueur, voiCi quelqueS CoNSeilS Pour Y ParveNir

deS deStiNataireS qui veuleNt vraimeNt lire:

La liste des destinataires doit se limiter aux personnes directement concernées par le sujet de l’écrit.

uNe Forme qui doNNe eNvie de lire le FoNd : Vous pouvez utiliser une couleur sobre même autre que le noir, un caractère gras pour des dates ou des chiffres importants, éviter le rouge, les phrases en majuscule, les polices ou tailles de polices différentes.

leS imageS doNNeNt vie aux motS : L’utilisation des images pour des mails internes envoyés de la hiérarchie à une large liste du

:

personnel d’une entreprise, pour information ou pour relance d’une action collective motive et rapproche un chef de ses collaborateurs tout en restant charismatique et original dans son mail.

deS texteS breFS et CoNCiS : Plus on remonte dans la hiérarchie, plus on a besoin de synthèse et d’analyse, ceci encourage le destinataire à lire.

uNe leCture double ou triPle miNimiSe le riSque d’erreur : Ne pas hésiter à lire autant de fois que possible l’écrit avant son envoi. Pour les écrits d’ordre très important, faire lire le brouillon par une autre personne, une simple erreur d’orthographe ou de style ou encore une erreur dans un chif-

31


CoNSEIlS

fre ou autre détail, dira beaucoup sur votre rigueur et attention, et pourra facilement vous coller une étiquette qui n’est pas forcément la votre. Par ailleurs, rien ne vaut une poignée de main, un bonjour en face à face, et une discussion de vive voix sur les blocages ou contraintes rencontrés, avec les

personnes concernées, ceci tisse des liens plus étroits dans une équipe, les écrits peuvent dans ce cas servir juste pour acter et rendre compte des actions décidées lors d’une réunion.

Hasnaa aCHiq ancienne présidente du Ceed

CITATION ENTREPRENEURIALE Un entrepreneur qui ne connaît pas par cœur toutes ses parts de marché ne gère pas, il règne. [antoine riboud]

32


l

’esprit entrepreneurial est avant tout l’acceptation de l’échec, au fait celui qui prend un risque s’attend à tout et travaille à ce que se réalise ce qu’il souhaite le plus (son vœu secret). Il sait qu’il pourrait échouer, il est prêt à accepter l’échec et transforme tous les risques en défis. Dès lors il travaille à limiter les risques et dans la plupart des cas s’en sort victorieux : celui-là est un entrepreneur. Le jour où ça ne marche pas exactement comme il l’a souhaité, il sait se remettre en cause, il fait l’inventaire de ses insuffisances, de ses faiblesses. La voie du succès n’est pas une ligne droite. Maintenant, si vous ne voulez pas échouer, identifiez vos faiblesses et erreurs du passé et travaillez à les corriger.

CoNSEIlS

qualités essentielles d'un entrepreneur gagnant

Youssef HNit

33


PARCoURS D’UN ENTREPRENEUR

ParCourS d’uN eNtrePreNeur Nom : amiNe aboud - l'iCôNe de la jeuNeSSe qui a réuSSi. Catégorie : iNterNet et teCHNologieS. deSCriPtioN : SuCCeSS StorY d’uN jeuNe Serial eNtrePreNeur maroCaiN qui a Su ProFiter deS avaNtageS d’iNterNet.

a 15 aNS SeulemeNt, SoN Nom Fait le tour de la PlaNète et iNtéreSSe leS PluS graNdeS eNtrePriSeS du moNde.

a

ujourd’hui à 18 ans, Amine ABOUD est fondateur et chef d’entreprise de deux sociétés. Entre jeunesse et persévérance, retour sur le parcours d’un jeune « self-made-man ».

Contaminé très jeune par le virus des nouvelles technologies, autodidacte engagé, Amine ABOUD s’est rendu célèbre à l’âge de 15ans en découvrant des failles de sécurité chez les plus grandes entreprises et organismes du monde : Microsoft, Google, Yahoo, Hotmail, … Ces derniers n’hésitaient souvent pas à lui témoigner, comme le cas de Google, leur reconnaissance par des lettres de remerciements. Ses découvertes étaient souvent simples mais la démarche et l’initiative toute fois « originale » qu’avait prise ce mystérieux ado-

34

lescent, peu bavard, avait surpris plus d’un. Amine n’exploitait jamais ce qu’il trouvait, il passait tout simplement son temps à chercher des failles et à corriger gratuitement les erreurs des autres : par passion et défi. A 15ans seulement, son nom fait le tour de la planète. Amine a toujours voulu créer sa propre entreprise et devenir son propre patron, un rêve d’enfant qu’il a toujours eu depuis tout petit. Amine est talentueux mais cela n’est pas suffisant, issu d’une famille de tout ce qu’il y a de plus


Janvier 2007, Amine décide de passer à l’action et de faire de « sa passion » un métier, il utilise intelligemment sa médiatisation et les lettres de remerciements reçus comme références pour décrocher en Freelance ses premiers contrats. Quelques mois après, juste après avoir refusé une bourse d’étude et une prise en charge jusqu’à sa majorité au Canada, Amine crée sa première entreprise « SILIWEB », un web agency : à 16 ans, Amine devient ainsi l’un des plus jeunes entrepreneurs du monde. Six mois après le lancement de son entreprise, Amine qui avait déjà réussit à décrocher de solides

références, intéresse par ses recherches un groupe italien qui absorbe une partie de sa structure. Peu après, le jeune challenger décide de continuer son aventure d’entrepreneur et créer à nouveau une deuxième entreprise qu’il appellera « VIVALIO », une SSII spécialisée cette fois-ci uniquement dans la sécurité des systèmes d’information et les tests d’intrusion.

PARCoURS D’UN ENTREPRENEUR

normale et n’ayant pas les moyens financiers de coté pour réaliser son rêve, il compte sur Internet comme principal atout et joue la carte de la médiatisation pour percer et concrétiser ces ambitions. Cela fonctionne puisqu’il arrive à créer un grand buzz sur le web, qu’il exploitera intelligemment après. En quelques semaines, des articles vantant son parcours et ses trouvailles sont publiés partout sur Internet et plusieurs journaux et chaînes de télévision relayent l’information.

Hacker reconverti en businessman, Amine sait parfaitement se vendre. Aujourd’hui, à 18ans seulement, il a su acquérir une forte notoriété sur le marché national. Il est actuellement actionnaire dans plusieurs sociétés dans divers domaines (communication, événementiel, …) et fondateur de deux entreprises. Il lègue par la même occasion la commercialisation de ses services, en Europe, à G3E un groupe français présent sur le marché depuis 1990. Amine s’entoure et embauche les meilleurs, il est amené à gérer et superviser tous les jours quelques dizaines de personnes, tous sans exception, plus âgés que lui. A 18ans, Amine gagne déjà très bien sa vie. zineb moujoud

35


Que disent les autres sur nous ?

Que disent les autres sur nous ?  m.kamal darNouNi (professeur universitaire) « Au nom des conférenciers, nous tenons à vous remercier pour avoir donné la chance d’échanger avec les étudiants, encore bravo, et longue vie au CEED. »  m. Saïd jebara (gérant de l’agence eCobladi) « Je vous félicite pour votre motivation, implication, et professionnalisme, bravo équipe CEED, et j’aimerai bien rejoindre votre club.  etudiants de l’université HaSSaN ii : Manar : « Le CEED est parmi les fruits de ces efforts fournis par l’administration universitaire, mais aussi et surtout par l’intérêt et la motivation de l’étudiant marocain qui suit l’évolution. » NORA : « CEED à pris le chemin de l’innovation et de la créativité ,la solidarité et le leadership ,ce qui lui a permis dans peu de temps d’être un des acteurs principaux dans la promotion de la culture entrepreneuriale chez l’étudiant marocain . »

Youssef : « merci au CEED, ce qui ma fait le plus plaisir c’est de voir le dynamisme des étudiants(es) d’aujourd’hui tout en sachant qui il-y-a plusieurs CLUB au niveau de l’université, CEED c’est le seul club qui ‘a résister et a continué à donner et à créer des événements, je tiens à vous rendre hommage.» Taha : « CEED est une source d’énergie positive pour nous, bravo et bonne continuation.»

36


Ghada : « Je vous félicite pour cette initiative, bravo équipe CEED. » 

etudiant de l’eSCae :

Sabra : « Merci infiniment pour les efforts fournis par vous équipe CEED et bonne continuation.»

Que disent les autres sur nous ?

 etudiant de l’eNCg : Mohammed : « Je tiens a remercié l’équipe CEED, c’est vraiment un grand travail que vous avez fait, en effet tout le monde cherche à avoir un groupe comme sa et personne n’a osez le créer merci à vous touts.et bravo »

CITATION ENTREPRENEURIALE Le véritable entrepreneur est un faiseur, pas un rêveur. Nolan bushnell

37


INTERETS ET SAvoIR FAIRE

INTERETS ET SAvoIR FAIRE 1. quelle eSt l'aCtivité que j'aime le PluS ? a) dans mon travail actuel (ou passé) ________________________________________________________ b) dans mes loisirs (sports, activités culturelles et sociales, etc.) ________________________________________________________

2. quel travail, quelle éCole ou FormatioN, quelle aCtivité de loiSir SPéCiFique (SoYez le PluS PréCiS PoSSible) m'a aPPorté le PluS de SatiSFaCtioN ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

3. quelleS SoNt leS tâCHeS que j'ai le mieux aCComPlieS ? Pourquoi ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

4. quelleS SoNt leS tâCHeS qui oNt été leS PluS diFFiCileS ? Pourquoi ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

38


a) sous pression du temps b) sous pression d'un groupe c) seul d) autre

6. quel eSt le domaiNe daNS moN travail Pour lequel j'ai le PluS de PoiNtS FortS ? a) savoir-faire pratique b) connaissances c) autre

INTERETS ET SAvoIR FAIRE

5. quelleS SoNt leS CoNditioNS Pour que je travaille le mieux et le PluS eFFiCaCemeNt PoSSible ?

7. quelleS CoNNaiSSaNCeS et Savoir-Faire me maNqueNt ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

8. CeS maNqueS m'oNt-ilS limité ou emPêCHé d'avaNCer daNS ma Carrière ? Si oui, qu'eSt-Ce que je Peux eNtrePreNdre Pour leS SurmoNter? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

39


INTERETS ET SAvoIR FAIRE

**o bjeCtiFS ** 9. quel eSt moN objeCtiF à loNg terme le PluS imPortaNt ? qu'eStCe que je veux avoir aCComPli à la FiN de ma Carrière ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

10. eSt-Ce que j'ai deS alterNativeS à Cet objeCtiF ? quelleS SoNt-elleS ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

11. quelS SoNt leS domaiNeS d'aCtivitéS qui me mèNeroNt verS moN objeCtiF à loNg terme ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

12. CommeNt eSt-Ce que j'imagiNe moN travail lorS de ma ProCHaiNe PromotioN ? a) dans quel domaine ________________________________________________________ b) avec qui ________________________________________________________ c) autre ________________________________________________________

40


13. aCquérir davaNtage de Savoir-Faire ou de CoNNaiSSaNCeS, eSt-Ce imPortaNt Pour le déveloPPemeNt de ma Carrière ________________________________________________________

14. Si oui, quelleS SoNt leS aCtioNS que je vaiS eNtrePreNdre Pour réPoNdre à Ce beSoiN ? quaNd ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

INTERETS ET SAvoIR FAIRE

**P laNiFiCatioN **

15. qui eSt le mieux PlaCé Pour m'aider eFFiCaCemeNt ? ________________________________________________________

16. quelle eSt l'iNCideNCe de la qualité de moN travail Sur le déveloPPemeNt de ma Carrière ? (le Fait d'exéCuter au mieux tout travail qui m'a été CoNFié !) ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

17. quelS riSqueS eNtraîNeNt le déveloPPemeNt de ma Carrière ? a) environnement nouveau b) quitter mes "habitudes" c) quitter mes amis d) autres

18. quelleS eN SoNt leS CoNSéqueNCeS Sur ma vie Privée ou Familiale ? ________________________________________________________ ________________________________________________________ ________________________________________________________

41


Jeux d’Entrepreneuriat

jeux d’Entrepreneuriat HttP://www.eNtrePreNdre-lejeu.Com/wd150awP/wd150awP.exe/CoNNeCt/gNtjeu

voiCi deux Nouveaux jeux PédagogiqueS Pour aPPreNdre à eNtrePreNdre : - le Premier S’adreSSe aux étudiaNtS de baC à baC+5 : uN jeu où l'oN eNtre daNS la Peau d’uN eNtrePreNeur Pour Se Frotter à la Stratégie d’eNtrePriSe, au maNagemeNt d’équiPe, et ComPreNdre le déveloPPemeNt d'uNe eNtrePriSe. Nom : « eNtrePreNdre : le jeu ! » -le SeCoNd eSt uN jeu de SoCiété dYNamique, SouS Forme de quiz, de CHaradeS, de mimeS et de deSSiNS Pour SeNSibiliSer leS jeuNeS à l’eNtrePreNeuriat PuiS leS iNitier aux valeurS eNtrePreNeurialeS. il eSt diFFuSé daNS leS éColeS et lYCéeS du

québeC.

Nom : « j’eNtrePreNdS aveC marC deCHaNtillY »

42


Comment fonctionne le jeu ? Il est conçu à partir de la plateforme e-Learning Génithèque des éditions le génie des glaciers, diffusé par MND diffusion. Il a comme avantage majeur d’être totalement paramétrable par le « maître du jeu » : de BAC à BAC+5, avec des spéciales « créateur d’entreprise » et « jeu en ligne ». D’autres versions sont prévues et une extension sur mobile est en cours de préparation.

Jeux d’Entrepreneuriat

« eNtrePreNdre : le jeu ! »

Comment tester ? 1Inscrivez-vous à la version démo 2Recevez par e-mail un login et un mot de passe 3Saisissez ces identifiants sur cette page dans le cadre « connexion » 4Découvrez une partie du jeu (uniquement l’interface joueur)

43


Jeux d’Entrepreneuriat

J’entreprends avec Marc DeChantilly est un jeu de société dynamique, sous forme de QUIZ, de CHARADES, de MIMES et de DESSINS, qui met à l’épreuve les connaissances et les talents des jeunes en regard à l’entrepreneuriat. En compagnie de personnages de bandes dessinées haut en couleurs, les jeunes pourront : === S’initier aux valeurs entrepreneuriales (sens des responsabilités, autonomie, leadership, créativité, solidarité) === S’initier aux différentes étapes menant au démarrage d’une entreprise ; === démystifier le métier d’entrepreneur et s’identifier à des modèles d’entrepreneurs ; === Connaître les formations dispensées dans les institutions scolaires, lesquelles mènent bien souvent à un démarrage d’entreprise ; === Connaître l’existence des organisations en développement local et en entrepreneuriat que sont le Carrefour jeunesse-emploi (Cje) et le Centre local de développement (Cld).

44


=== Profil entrepreneurial abordant les caractéristiques, les désirs et motivations de l’entrepreneur, ainsi que les facteurs personnels reliés à la réussite de l’entrepreneur ; === Portrait entrepreneurial abordant les métiers et professions, les domaines d’activités ainsi que quelques données reliées à l’entrepreneuriat au Québec ;

Jeux d’Entrepreneuriat

Les thèmes entrepreneuriaux explorés dans le jeu, en fonction des niveaux de difficulté, sont :

=== Démarrage d’entreprise abordant les différentes étapes de démarrage : l’idée d’affaires, l’étude de marché, le plan d’affaires, le financement, etc.

Pour PluS d’iNFormatioN Sur le jeu, veiller viSiter la Page du jeu : HttP://marCdeCHaNtillY.wordPreSS.Com/jeu/

CITATION ENTREPRENEURIALE Le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration. thomas edison

45


NEWSlETTERS

SyNThèSE DES NEWSlETTERS L’ENTREPRENARIAT, éTANT LE MOTEUR CRUCIAL ET LE NOYAU D’EXISTENCE DU CLUB ETUDIANT ENTREPRENEUR DE DEMAIN CEED. SUR CE, NOTRE CEED ORGANISE MENSUELLEMENT DES éVéNEMENTS SOUS DIFFéRENTS THèMES PROPREMENT CORRéLéS à L’ENTREPRENARIAT DONT, NOUS PRéSENTONS BRIèVEMENT L’HISTORIQUE DES éVéNEMENTS CEED PASSéS : 

FuturS eNtrePreNeurS, déCouvrez l’imPaCt de votre StYle ComPortemeNtal : une conférence organisée par CEED, le 19 novembre 2011, en partenariat avec le cabinet de recrutement RH services et animée par la directrice de ce cabinet Mme Fatima EL HASSNI.

StoP déP :

Tous contre la dépression au Maroc : un séminaire organisé le 12 novembre 2011 par le CEED en collaboration avec l’association nationale d’amitié Marocaine Japonaise ANAJM et animé par présidente de Stop Dép Mme Meriem ANDOUSIS, deux psychologues M. Bernard CORBEL et M. Hachem TYAL, Mohammed REFFADI fondateur de You and Me Education & Consulting et trésorier du CEED ainsi que M. Kamal Maktoum coach en PN.

l’eNtrePreNariat SoCial – iNNover le CHaNgemeNt :

une conférence organisée le 22 octobre par CEED et animé par Mr Adnane Addioui, manager de projets gouvernance et société au British Council Maroc.

46


oPératioN iFtar SiFe – Ceed :

un événement organisé par CEED et SIFE (organisation non gouvernementale mondiale à but non lucratif), le 14 aout 2011, afin de soutenir moralement les enfants atteints de la Leucémie (cancer du sang) grâce à un Ftour partagé.

mieux FiNaNCer l’eNtrePreNariat et la CroiSSaNCe deS Pme :

NEWSlETTERS

une conférence organisée par CEED le 14 mai 2011, en partenariat avec la fondation Banque Populaire pour la création des entreprises. CEED a participé à la 20 ème édition du Forum Internationale de l’Etudiant, qui a eu lieu du 21 au 24 avril 2011, à la foire internationale de Casablanca.

travaillez moiNS, gagNez PluS :

une conférence organisée par CEED le 26 mars 2011 en partenariat avec l’université Hassan II, dédiée au web marketing et au web entreprenariat et animée par M. Ryan, l’auteur de BlogPro.ma.

l’eNtrePreNeuriale uH2C « 2éme éditioN » :

une conférence organisée par l’université Hassan II le 24 février 2011, en partenariat avec Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), la fondation création d’entreprise du groupe banque populaire et le club étudiant entrepreneur de demain(CEED).

viSioN 2011, axeS et CibleS :

une conférence organisée par CEED le 22 janvier 2011 et animé par M. Yassine BENHAJJAM, consultant et fondateur. Hind abdelaoui

47


CEED - Magazine n°0