Page 1

Le j ardin Armand D avid e t la p é p iniè re de s Ave tte s

En sud-Bourgogne, un jardin de 1.2 ha avec plus de 5.500 variétés


Une passion depuis notre plus jeune âge, les plantes. Des plantes par centaines dans les jardins des parents, des études en horticulture pour l'un et en agriculture pour l'autre, divers emplois dans des pépinières et des jardins botaniques pour l'un, dans des associations et des parcs botaniques pour l'autre, pour au final, acheter un terrain pour y voler de nos propres ailes. C'était fin 2006 et le printemps 2007 a vu les premiers arbres plantés dans ce qui était alors jusque là un pré à vaches. Puis, fin 2008, la création de notre petite entreprise. Une petite structure donc, avec deux activités_: les plantes pour le jardin et l'apiculture avec environ 70 ruches. Nous avons rapatrié nos collections végétales et, en 8 ans, plus de 5.500 plantes ont été installées dans notre terrain de 1 .2 ha situé dans le sud de la Bourgogne, près de Tournus, à 1 heure au nord de Lyon. Passionnés par la flore asiatique, nous voyageons régulièrement en Chine, au Japon, dans l'Himalaya, à Taiwan ou en Corée pour y découvrir la flore locale et les pépinières. Beaucoup des plantes présentées dans notre jardin proviennent de graines collectées dans ces pays, d'où son nom de "Armand David" en hommage à un grand explorateur du 1 9° siècle qui a découvert de nombreuses plantes et animaux en Chine, dont le fameux panda géant. Le but du jardin et de la pépinière est de vous faire découvrir des plantes originales, différentes de celles que l'on trouve traditionnellement dans les jardineries. Elles sont cultivées sans produits chimiques et adaptées à notre climat continental. Le jardin présente des plantes vivaces de soleil et d'ombre, des arbres et arbustes, des plantes grimpantes avec de belles collections d'Epimedium, d'hortensias du Japon, de clématites sauvages, d'iris du Japon, de ronces ornementales, de sceaux de Salomon...


En 2007 et en 201 4...


Dans la cour quand vous arrivez, un kiwi ornemental (Actinidia tetramera var. maloides) et un hortensia grimpant (Hydrangea quelpaertensis)


L'entrée du jardin : Tout d'abord une longue rocaille pour les vivaces et arbrisseaux de plein soleil et aimant les sols très drainants, voire secs. On y retrouve des véroniques, des pivoines sauvages, des Daphne, Rubus rolfei, Rosa 'Nozomi', des hellébores, des amsonias, des géraniums vivaces, des iris nains, des oeillets sauvages, des colchiques, des rhododendrons nains... En entrant dans le jardin, une haute touffe de bambous vous accueille.


L'allée principale. A droite, Prunus maackii 'Amber Beauty' avec son écorce orangée.


Le jardin présente de nombreuses variétés de pruniers à fleurs, qui, chaque année, annoncent le printemps et font le bonheur des abeilles. Après la floraison, de nombreux pruniers restent décoratifs avec leurs écorces colorées puis leurs couleurs d'automne. Ci-dessous, un prunier pleureur du Japon, en fleurs au mois de mars au-dessus de la mare.


En arrivant dans le jardin, sur la gauche, la 'grande prairie', partie dégagée et plantée aux abords d'arbres et arbustes rares. En son centre, la rivière d'iris, qu'il faut voir en mai-juin. A gauche de la photo, Acer carpinifolium, l'érable à feuilles de charme, originaire des montagnes du Japon. A droite dans la végétation, la petite ombrière. On y reviendra.


A droite de la photo, le feuillage vert-gris d'un pommier japonais, Malus tschonoskii.


La rivière d'iris est un massif qui serpente entre les plantations. Notre collection comporte des iris du Japon (Iris ensata) qui déploient, début juin, leurs larges fleurs aplaties très colorées. Les japonais les utilisent beaucoup dans leurs jardins. Ils restent trop peu plantés chez nous car ils sont vendus comme iris d'eau, ce qui est une aberration.

Mais notre collection comporte également de nombreuses variétés d'iris de Sibérie, de Louisiane, de spuria très colorés. De plus, nous possédons la collection nationale pour les iris sauvages et le jardin en présente de nombreuses espèces.


Le jardin est également planté de nombreux rosiers sauvages et de roses anciennes, que ce soit arbustives ou grimpantes. Des rosiers sains, naturels, parfumés, fleurissant pour certains très longtemps et adaptés à nos terrains.


Au mois de mai, de nombreux arbustes sont en fleurs. A droite de la photo, un seringat, Philadelphus purpurascens. Au centre, Styrax wuyuanensis.


Le coin des Epimedium...


Les Epimedium, ou plantes des elfes, sont d'excellentes plantes d'ombre, très résistantes aux maladies, au sec, aux limaces... Elles forment de belles touffes à l'ombre et peuvent être plantées au pied des arbres. Elles fleurissent blanc, jaune, rose, rouge, bicolore...A voir en fleurs de début avril à début mai. Nous possédons la collection nationale avec plus de 250 variétés.


La grande ombrière. Cette haute et longue structure abrite des plantes vivaces d'ombre, des fougères et des plantes grimpantes. La structure est composée d'arceaux de tunnels avec un filet d'ombrage. Celui-ci protège du soleil et coupe les vents violents mais il n'arrête pas le froid. Ce sont donc des plantes résistantes à nos hivers qui y sont plantées. Une ambiance de "jungle" tempérée avec un foisonnement des fleurs, de feuillages, de formes avec des ophiopogons, Kirengeshoma, pivoines d'ombre, Epimedium, corydales, adonis, Syneilesis, liriopes, podophyllums, sauges d'ombre, petits hortensias du Japon, astilbes, saxifrages, strobilanthes, isodons, Chelonopsis, aspidistras, Actaea, fougères, hellébore du Tibet, anémones de sous-bois du Japon, hakonechloas, Peltoboykinia, Jeffersonia, filipendules du Japon, Arisaema, akébias, schisandras, aristoloches... Les photos des 4 pages suivantes ont été prises dans cette ombrière.


En sortant de l'ombrière, une zone est consacrée aux cornouillers à fleurs. Cornus kousa est un arbuste ou un petit arbre, qui a un port étalé avec les fleurs qui se déploient sur ses rameaux horizontaux. Ses fleurs sont minuscules et groupées en une petite boule. Ce qui est vraiment spectaculaire, ce sont les 4 grandes bractées blanches à roses qui les entourent. Et comme c’est un arbuste très florifère, il est inratable ! Enfin, en automne, il redevient curieux avec ses gros fruits rouges pendants qui, une fois bien mûrs (c’est à dire mous) sont un délice ! Plusieurs variétés sont présentées dans cette zone. A voir fin mai et en juin.


Le "fond" du jardin et le centre comporte principalement des collections d'arbres et arbustes. Beaucoup sont à voir en fleurs de mars à fin juin mais également en septembre-octobre. En été et en automne, plusieurs espèces sont très décoratives avec leurs fructifications très colorées (viornes, callicarpas, pommiers botaniques...). Enfin, en octobre-novembre, cette partie du jardin s'embrase avec la coloration des feuillages.


Dans la même zone, au début du printemps, Malus floribunda à gauche et Cercis chinensis à droite.


Retour dans le centre du jardin avec la rivière d'iris et, derrière, les seringats et rosiers anciens en fleurs. En fond, un haut et dense bosquet de bambous abritent des faisans de Chine.


Vue du même bosquet de bambous mais de l'autre côté, à l'entrée du tunnel de pleine terre. A gauche, les feuilles d'un tilleul de Chine, Tilia tuan et à droite les feuilles de Diospyros grandifolia.


Ici en cours d'aménagement, le tunnel de pleinte terre sera ouvert à la visite au printemps 201 6. Il est planté d'espèces vivaces et arbustives d'allure exotiques et, pour certaines, un peu moins résistantes au froid et qui pourraient souffrir en cas d'hiver très long et rigoureux. Le tunnel, bâché, est fermé l'hiver. Il n'est pas chauffé mais la bâche coupe le vent et aide au réchauffement du tunnel en cas de soleil.


On se dirige maintenant vers le "bas" du jardin o첫 l'on trouvera de nombreux massifs de plantes d'ombre ainsi que des iris du Japon.


Betula maximowicziana en automne. Un bouleau Ă grandes feuilles.


En allant vers le "bas" du jardin, on peut traverser le verger botanique. Sont rassemblĂŠs ici des arbres sauvages donnant des fruits comestibles comme le nashi, le cognassier de Chine, le kaki du Japon, le poirier de Chine, le poivre du Sichuan...


Après être passé sous une haie de charmilles, on traverse un bosquet de bambous pour rejoindre la deuxième ombrière, plus petite que la précédente.


Tout comme dans la grande grimpantes. On peut y voir heuchères, podophyllums, leucosceptrums, reineckeas,

ombrière, on retrouve ici des plantes vivaces d'ombre et quelques plantes des Epimedium, thalictrums, isodons, persicaires, rodgersias, saxifrages, astilbes, diphylleias, fougères, filipendules japonaises, boehmerias, liriopes...


Dans cette ombrière on trouve une rocaille pour petites plantes d'ombre. Toute moussue, vous pouvez y voir des petites fougères, des iris nains comme Iris henryi, Pteridophyllum, Chloranthus, Heloniopsis, rhododendrons nains, ophiopogons, Roscoea, Symplocarpus, hostas nains, astilbes naines, coptis, Trillium...


Après être passé devant un massif d'iris du Japon, un couloir de bambous nous emmène vers d'autres massifs d'ombre.


A l'ombre des grands bambous et des arbres Ă caramel (Cercidiphyllum japonicum) s'ĂŠpanouissent des hortensias du Japon, des filipendules du Kamtschatka, des sauges d'ombre, des saxifrages, des Helwingia, des Epimedium, des hostas, des Aruncus, des Boehmeria et Pilea...


La partie du bas, avant de commencer à remonter vers la sortie, serpente entre les massifs de vivaces à l'ombre des alangiums, cryptomérias, styrax et magnolias à grandes feuilles de Chine. On y trouve une grande diversité de plantes dont un massif dédié aux hostas géants.


Rodgersias, fougères, hostas, veronicastrums.. sous les cryptomÊrias.


Hydrangea serrata est appelé l'hortensia des montagnes au Japon. Très en vogue depuis 2 ou 3 ans, les japonais

en ont crée un nombre incalculable aux formes et couleurs très diverses. Beaucoup de ces variétés ont un développement modeste propice aux petits jardins et leurs petites feuilles donnent un aspect plus léger à la plante que certains H.macrophylla. Nous en cultivons plusieurs dizaines de variétés, à voir au mois de juin.


Hydrangea involucrata et bambous


Micocoulier de Chine et fusain du Japon en automne


En remontant vers le haut du jardin, on peut traverser un bosquet de bambous à chaumes jaunes et verts. On trouve ici 2 petites ombrières en bois abritant des variétés rares de plantes japonaises.


Toutes les plantes cultivées dans le jardin servent de piedsmères à la pépinière. C'est à dire que nous prélevons sur ces plantes des graines, des boutures, des greffons ou des divisions afin de les multiplier pour la vente. Ici, la collection (nationale) de sceaux de Salomon, dans un tunnel de la pépinière. De nombreuses plantes peuvent être achetées sur place.


Rosier ancien 'Félicité & Perpétue' by night...


Le jardin et la pépinière sont ouverts sur RV (afin d'éviter de trouver portes closes...). Visite libre et gratuite ou guidée pour les groupes (nous contacter pour les conditions), de mars à novembre. Adresse : 378 route de Varennes 71 290 La Genête (35km de Macon ou Chalon/Saône, 40km de Bourg-en-Bresse, 1 h de Lyon, 3h30 de Paris. 1 0 minutes de l'A6 Lyon-Paris et 20 minutes de l'A39). contact@delafleuraumiel.fr ou 06.50.67.78.11 site de vente en ligne des plantes et de mes livres : www.pepinieredesavettes.fr (expéditions dans toute l'Europe) Suivez l'actualité du jardin sur mon site www.asianflora.com, rubrique 'blog'.

Jardin Armand David et pépinière des Avettes  

Visite du jardin Armand David situé en sud Bourgogne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you