Issuu on Google+

C

oop

Activités à venir

Un bureau d’experts en

entreprises coopératives

À mettr e à vot agenda re !

Le pouvoir des forums régionaux Par Francine Ferland, présidente

On ne le dira jamais assez, 2012 est une année fort Forum coopératif de ChaudièreAppalaches

Sommet international des coopératives 8 au 11 octobre 2012 Québec-Lévis sommetinter2012.coop

Plusieurs actions sont menées de front par toutes les composantes du mouvement coopératif québécois. Je pense notamment à la motion votée à l'Assemblée nationale, appuyée de la Déclaration signée par le ministre et par plusieurs groupes sociaux en signe d’appui au mouvement coopératif, aux divers articles publiés dans des quotidiens tels que Le Devoir ou La Presse, et à plusieurs activités offertes par les différents réseaux coopératifs qui célèbrent de multiples façons la coopération.

-

Numéro 06

19 septembre 2012, 8 h 30 Centre récréatif de St-Henri

spéciale et particulièrement importante dans la reconnaissance du modèle coopératif, tant auprès des instances gouvernementales que des acteurs socioéconomiques et de la population en général.

Édition 06

Semaine de la coopération 14 au 20 octobre 2012

Semaine de l’économie sociale

Juin 2012

-

18 au 24 novembre 2012

Abonnez-vous au Coop Inter!

cdrqa.coop/publications

Du côté de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, la CDR travaille activement, conformément à sa mission, à faire la promotion et la concertation des coopératives sur le territoire. Plusieurs activités sont au programme afin de souligner cette Année internationale des coopératives. L'une des plus importantes sera la tenue des forums coopératifs régionaux, le 31 mai dernier pour la Capitale -Nationale et le 19 septembre prochain dans Chaudière-Appalaches. Chaque région a ses particularités, ses différences et ses défis! C'est pourquoi nos deux forums sont différents afin de refléter réellement les enjeux du territoire. Le but de ces forums est bien sûr de faire connaître la formule coopérative, mais tout particulièrement d’interpeller différents groupes de la société, pas nécessairement familiers avec le réseau coopératif, à venir réfléchir avec nous à la réponse coopérative aux enjeux de société propres à la région. La force de ces forums, c’est qu’ils sont ouverts sur le monde et accessibles à tous. Ils représentent la main que tend le mouvement coopératif, avec ses succès et ses valeurs, au reste de la population pour trouver ensemble des pistes de solution afin de conserver bien vivantes nos régions. Je vous invite donc à participer au forum coopératif de Chaudière-Appalaches et à relayer l’information dans votre réseau. Ensemble, faisons rayonner la coopération et contribuons à bâtir un monde meilleur!


Une année exceptionnelle, des résultats exceptionnels!

Par Pierre-Luc Bonneville, directeur général

C’est le 20 juin dernier, à Scott, que s’est tenue l’Assemblée annuelle des membres de la CDR. C’est avec beaucoup de fierté que l’équipe a livré son rapport d’activités pour 2011-2012. Notons d’entrée de jeu que la CDR a terminé son exercice financier avec un surplus de près de 115 000 $.

Dans le cadre de l’Année internationale des coopératives, nous vous présenterons à chaque mois une coopérative membre de la CDR Québec-Appalaches.

Coopérative de travailleurs actionnaire des Presses du Fleuve

Ces excellents résultats ont été rendus possibles grâce à une année très chargée pour le service de développement coopératif. En effet, c’est 10 coopératives qui ont été mises en opération au courant de l’année, créant du coup 60 emplois dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Des chiffres qui illustrent clairement que la coopération est un outil de choix pour le développement des régions! Au titre des bonnes nouvelles, rappelons le succès obtenu lors du Gala d’excellence 2011, où 435 personnes se sont réunies afin de souligner l’excellence de la coopération parmi les membres de la CDR. De plus, soulignons l’énorme travail de promotion de la coopération auprès des 5-18 ans avec l’accompagnement de 15 nouvelles Jeune Coop et le soutien aux 34 Coopératives jeunesses de services du territoire. L’Année internationale des coopératives apporte pour 2012 d’autres succès et l’avenir est prometteur pour le développement de la coopération! * Notre rapport annuel est disponible en ligne au www.cdrqa.coop

L’histoire des coopératives, en 200 mots! Chaque mois, retrouvez l’histoire du mouvement coopératif, de ses débuts à aujourd’hui. Par Anabelle Perron, conseillère en développement coopératif

Pendant la Première Guerre mondiale, les sociétés coopératives connaissent un sérieux essor. Par contre, cette montée a été ralentie lors de la crise des années 30, où plusieurs coopératives fermeront leurs portes, surtout dans le secteur du blé où les coopératives « ne survivent que grâce à l'aide financière des gouvernements provinciaux et fédéraux ». Cependant, après la crise, dans l'ensemble des autres secteurs, nous pouvons dire que le mouvement coopératif a repris de la vigueur de façon étonnante. Qui plus est, les coopératives ont eu un taux de survie beaucoup plus élevé que les entreprises traditionnelles après 1930. Puisqu’elles ont été passablement échaudées, les coopératives qui subsistent « accordent plus d'attention à leurs membres et aux programmes éducatifs ». Par exemple, la presse coopérative se développe avec le Canadian Co-operator, le UFA et le Western Producer. De plus, dans les années 30, d'autres formes de coopératives verront le jour, notamment par la création de coopératives d'artisanat, de loisirs, de santé, de ciné-clubs et même une coopérative pétrolière. Le mouvement coopératif canadien a continué de grandir après la Seconde Guerre mondiale, en prenant de l'expansion et en se diversifiant. À suivre…

02

Références : Gouvernement du Canada (2012) et Macpherson (1979)

Membres : 35 employés Actions détenues : 17 %

La Coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) des Presses du Fleuve a été crée en 2004 suite à la fermeture de l’usine Whirlpool de Montmagny. La création de l’entreprise les Presses du Fleuve inc. est venue d’une initiative du milieu et de Yannick Patelli, directeur général du journal l’Oie Blanche, afin de récupérer les locaux inoccupés. À ce projet s’est greffée la création de la CTA, permettant ainsi à une partie des anciens employés de Whirlpool de maintenir leur emploi dans un tout nouveau domaine d’expertise, soit celui de l’imprimerie spécialisée de journaux. Tous les employés des Presses du Fleuve inc., de la direction aux opérations, sont membres de la CTA, ce qui leur permet de détenir une partie des actions de la compagnie qui les engage. Cette formule novatrice leur permet de se tenir informés des positions de l’entreprise et de son évolution ainsi que de prendre part au processus de décision via la participation d’un employé au conseil d’administration de l’entreprise.

* Merci à M. Michel Coulombe, président de la CTA des Presses du Fleuve, pour sa collaboration.


Sommes-nous éco responsables? Par Chanele Morel-Lebrun, agente de communication

Connaissez-vous les mutuelles? Par Sébastien Girard, conseiller en développement coopératif

Le 18 avril dernier, nous avons assisté à une formation offerte par le Conseil québécois des événements éco-responsables. Dans la foulée de 2012, la CDR QuébecAppalaches organise une multitude d’activités et d’événements et, bien que nos connaissances en éco responsabilité soient déjà présentes, nous avons voulu pousser plus loin la réflexion. Puisque le modèle de gestion coopératif correspond naturellement aux principes de gestion éco responsable, nous souhaitons implanter différentes mesures afin de réduire au minimum notre empreinte écologique. De quelle façon? En réduisant au maximum nos déchets et notre utilisation de papier, en faisant affaire avec des partenaires éco responsables, en compensant nos multiples déplacements sur le territoire par l’achat de crédits carbone ou la plantation d’arbres notamment. En bref, la CDR QuébecAppalaches tient à incarner un exemple de gestion éco responsable, tant dans nos événements que dans notre quotidien. Peu à peu, nous intégrerons de nouvelles pratiques afin de pouvoir donner nous aussi un coup de pouce à notre planète!

Comme vous le savez, les coopératives et les mutuelles sont animées par les mêmes valeurs. En effet, ces deux types d’entreprises ont pour mission de satisfaire les besoins de leurs membres et elles ont une structure de gouvernance démocratique. Malgré leurs nombreux points en commun, il est intéressant de présenter davantage les mutuelles. Tout d’abord, le verbe mutualiser signifie «répartir un risque ou une dépense à égalité parmi les membres d’un groupe» (Le Petit Robert). Ainsi, les mutuelles, au Québec, sont des entreprises qui offrent des produits d’assurances. La Loi des assurances du Québec comporte une section exclusive aux mutuelles. On y retrouve deux types de mutuelles : les compagnies mutuelles d’assurances et les sociétés mutuelles d’assurance. Les deux entités fonctionnent sensiblement de la même façon. Les membres sont les détenteurs d’une police d’assurance et ce sont eux qui procèdent à l’élection du conseil d’administration. La principale différence entre les sociétés mutuelles d’assurances et la compagnie mutuelle d’assurance réside dans leur structure organisationnelle. Les sociétés mutuelles d’assurance doivent obligatoirement être membre d’une fédération et ainsi, avec les autres membres de la fédération, constituer un groupe. Promutuel est un exemple très connu d’un groupe de sociétés mutuelles d’assurance. Les compagnies mutuelles d’assurance, quant à elles, peuvent faire cavalières seules. Pour leur croissance, elles procèdent souvent par la fondation ou l’acquisition de filiales qu’elles contrôlent. Ces filiales sont habituellement des sociétés par actions. Très souvent, par le biais de lois à caractère privé, elles ont fait évoluer leur structure pour devenir des sociétés mutuelles de gestion. Ainsi, leur gouvernance et leur fonctionnement restent basés sur les principes de la mutualité, mais ce sont leurs filiales qui offrent les différents services à leurs membres. La Capitale, SSQ, l’Union-vie et La Survivance sont toutes des exemples de compagnies mutuelles d’assurances.

03


Bons coups coop Un lauréat national, de chez-nous! Dans le cadre du Concours québécois en entrepreneuriat, catégorie Économie sociale, l’entreprise Houblon Québec, coopérative de solidarité de Thetford Mines s’est méritée le deuxième prix national dans sa catégorie. C’est 5 000 $ qui ont été remis aux entrepreneurs. Houblon Québec est une coopérative de solidarité se donnant comme mission de produire et de transformer du houblon québécois de qualité, et ce, pour le plus grand plaisir des amateurs de bières locales. Le partenariat d’Houblon Québec avec le Cégep de Thetford Mines permet à la coopérative de bénéficier de diverses expertises (R&D, contrôle de la qualité, gestion et commercialisation) en plus d’offrir aux étudiants un milieu d’apprentissage stimulant et concret. Félicitations!

La Coopérative de consommateurs de Charlesbourg honorée La fédération sportive JUDO-Québec a rendu un hommage spécial à la Coopérative des consommateurs de Charlesbourg (IGA-extra sur le Boul. Louis-XIV) lors de son GALA annuel qui s’est tenu à Trois-Rivières samedi le 2 juin 2012. Judo-Québec a voulu souligner le soutien continu au tournoi provincial appelé « Coupe DanielHardy». En 2009, tous les Clubs de judo de la ville de Québec ont été appelés à mettre l’épaule à la roue. Il y a 3 ans, de nombreux défis se sont présentés et la barre était très haute. Devant les difficultés rencontrées pour le volet alimentaire pour les officiels, arbitres et bénévoles était problématique, on a alors sollicité le soutien de la Coop Charlesbourg. La COOP a spontanément confirmée un appui de deux ordres : d’abord l’expertise en planification de buffet pour des événements et ensuite la prise en charge du coût du buffet, des breuvages et collations pour tous les arbitres, organisateurs et bénévoles pour les 2 jours de l’événement. Dans son mot de remerciement, le président de la coop, M. Alain Castonguay a souligné les valeurs communes du Judo et du monde des coopératives et a salué Judo-Québec pour leur apport dans l’éducation des jeunes. Du coup, il a confirmé à l’auditoire que la Coop-Charlesbourg sera encore au rendezvous pour la Coupe Daniel-Hardy le 10 novembre 2012.

Des projets de Jeune Coop en Chaudière-Appalaches remportent des prix! Deux écoles de ChaudièreAppalaches ont récemment été primées au Concours québécois en entrepreneuriat, au niveau régional et provincial pour leur projet d’entrepreneuriat collectif. La Jeune Coop Purimax de l’École secondaire de l’Horizon de Saint-Jean-Chrysostome et la Coopérative jeunesse Les Jaguars de l’École secondaire La Rencontre de St-Pamphile se sont mérités, pour les aspects innovateur et original de leur projet, chacun un prix d’une valeur de 1 000 $, remis le 19 juin dernier par la Fondation communautaire du grand Québec et la Fondation pour l’éducation à la coopération et la mutualité. La Jeune Coop Purimax permet de dire adieu aux polluants dans l’air ambiant par la mise en place de plantes dans les différents milieux. La Coopérative jeunesse Les Jaguars œuvre, quant à elle, à renforcer le sentiment d’appartenance des élèves en vendant les articles promotionnels des équipes sportives de leur école et viendra en aide aux jeunes défavorisés avec leur système de prêt de livres scolaires.

La Coopérative jeunesse Les Jaguars s’est également démarquée au 14e Gala des grands prix du Concours québécois en entrepreneuriat qui s’est tenu le 20 juin 2012. Par sa capacité à mobiliser plusieurs acteurs de l’école, leur projet a remporté les honneurs parmi les 91 dossiers de candidatures en provenance de toutes les régions du Québec. Félicitations!


Il était une fois… ma Coopérative La Coop de Ste-Foy publie un livret-souvenir relatant les faits saillants de ses 35 premières années Le 14 juin dernier, la Coop de SteFoy procédait au lancement d’un livret de ses 35 années d’existence. Rassemblés autour de cette nouvelle publication, les anciens membres des conseils d’administration de la Coop de Ste-Foy, accompagnés de l’équipe actuelle et de plusieurs précieux collaborateurs, ont pris plaisir à découvrir et à feuilleter ce tout premier livret-souvenir qui met en lumière les faits saillants de l’histoire de la Coopérative de 1975 à 2010.

Forum coopératif ChaudièreAppalaches : C’est le temps de vous inscrire! Le prochain Forum coopératif organisé par la CDR QuébecAppalaches se tiendra le 19 septembre prochain dans ChaudièreAppalaches. Sous la présidence d’honneur de M. Maurice Sénécal, président de la Conférence régionale des élu(e)s de la ChaudièreAppalaches, le forum invite la population à réfléchir collectivement sur des enjeux mondiaux tels qu'ils se vivent dans la Chaudière-Appalaches.

Lors du lancement, la Coop de SteFoy en a profité pour rendre hommage à M. Robert Tremblay, qui fut le président de la COOP pendant 10 ans à une période de grandes turbulences. M. Tremblay a été fait Membre d’honneur à Vie du CA de la coopérative

« De concert avec la population, nous souhaitons échanger sur des orientations à prendre et des actions à envisager afin d’identifier des réponses et contributions coopératives et mutualistes à des enjeux et défis de société », a mentionné M. Sénécal.

Vendu au coût de 10 $ l’unité, Il était une fois… ma Coopérative est disponible au kiosque d’information de la Coop de Ste-Foy.

Quand : 19 septembre 2012, de 8h30 à 16h30

À ne pas manquer!

Lieu : Centre récréatif de St-Henri (Saint-Henri-de-Lévis) Coût : 35 $ par personne (avec diner)

Inscrivez-vous en ligne au www.cdrqa.coop

06


Les CJS, en service tout l’été! Les Coopératives jeunesse de services (CJS) débutent leurs activités pour la saison estivale 2012. Que ce soit pour tondre votre gazon, peinturer une clôture, prendre soin de vos plantes ou tous autres menus travaux, les jeunes coopérants sont là pour vous. Votre coopérative pourrait aussi engager ces jeunes pour réaliser un petit contrat! Afin de trouver la CJS la plus près de chez-vous, consultez le www.cjs.coop.

Coordination, mise en page et rédaction

Chanele Morel-Lebrun, agente de communication

Sous la direction de Pierre-Luc Bonneville, directeur général Communiquez avec nous! Vous avez des questions ou commentaires au sujet du développement coopératif? Vous avez une nouvelle à faire paraître dans le prochain Coop inter? N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Coopérative de développement régional, Québec-Appalaches 1528, avenue Jules-Verne, 3e étage Québec (Québec) G2G 2R5 Téléphone : 418 687-1354 Télécopieur : 418 781-2076 info@cdrqa.coop

www.cdrqa.coop

La Coop Zone de l’Université Laval financera une toute nouvelle chaire pour valoriser et enseigner le modèle coopératif! Par Chanele Morel-Lebrun, agente de communication

Déjà, le Forum coopératif Capitale-Nationale a ses premières retombées! C’est lors du cocktail de clôture que l’Université Laval a procédé à l’annonce de la création d’une Chaire de leadership en enseignement (CLE) en création et gestion de coopératives et d’entreprises collectives, soutenue financièrement par la Coop Zone. « Nul doute que cette annonce incitera d’autres acteurs du monde coopératif régional à poser des gestes concrets dans le développement de la région. Je remercie l’Université Laval de son ouverture à la coopération et félicite la Coop Zone pour son engagement dans le développement de la formule », a déclaré Pierre-Luc Bonneville, directeur général de la CDR Québec-Appalaches. La Coop Zone financera à hauteur de 350 000 $, pour les cinq prochaines années, la toute nouvelle chaire de leadership en enseignement en coopération. Cette nouvelle chaire aura comme principaux objectifs d’améliorer l’offre de formation sur la gestion d’entreprises collectives, de créer du matériel pédagogique en gestion stratégique des coopératives, de former des intervenants et conseillers en développement économique aptes à siéger à des conseils d’administration de coopératives et d’organisme à but non lucratif et, enfin, de promouvoir le mouvement coopératif. « Elle témoigne de la volonté des administrateurs de la Coop Zone à faire une différence pour le mouvement coopératif et d’inviter de plus en plus de jeunes à opter pour ce modèle de développement économique », déclare Yves Kogovsek, directeur général de la Coop Zone. « La création d’une telle chaire permettra non seulement de promouvoir la philosophie, les valeurs et les principes coopératifs auprès d’un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants universitaires, mais également de renforcer la capacité de l’Université Laval à former des professionnels aptes à réaliser tout le potentiel du modèle d’affaires coopératif », affirme le recteur Denis Brière. Déjà, la bonne nouvelle fait le tour du Québec. Le journal Les Affaires a même proclamé cette chaire comme étant la bonne nouvelle économique #16 de l’année (sur un palmarès total de 100)! Gageons qu’elle fera écho auprès de plusieurs!


CoopInter Juin 2012