Page 1

Cahier Emploi n°5

ETUDE DE L’INSEE : FEMMES EN PAYS DE LA LOIRE, REGARDS SUR LA PARITÉ

Accompagner les emplois d’aujourd'hui et de demain en Loire-Atlantique Séance de travail du 10 avril 2008

Avec : Sébastien SEGUIN, Responsable de la division « administrations et services de l’Etat », Service études et diffusion, INSEE Pays de la Loire

Conseil de Développement de la Loire-Atlantique


Cahier du Conseil de DĂŠveloppement de Loire-Atlantique

Emploi - numĂŠro 5

2


INTRODUCTION Extrait du dossier n°28 de l’Insee

Parité en Pays de la Loire : des progrès mais… Dans les Pays de la Loire, comme en France, la parité hommes-femmes a progressé ces dix dernières années, en termes d’allongement de la durée d’études, d’augmentation du taux d’activité et du niveau d’emploi ou bien encore en terme d’accès aux responsabilités. Des inégalités face à la formation, à l’emploi et aux rémunérations d’activité et de retraite perdurent entre sexes et également parmi les femmes. Avec l’augmentation des divorces, 9 fois sur 10, l’adulte d’une famille monoparentale est une femme. Elles sont de plus en plus à la recherche de solutions pour concilier vie professionnelle et vie familiale avec enfants.

Une étude sur les femmes en Pays de la Loire : pourquoi ? Les précédentes études sur les femmes en Pays de la Loire étant obsolètes (1988 et 1994), ce diagnostic permet aujourd'hui de mieux connaître les principales caractéristiques des situations que vivent les femmes dans la région. Les sources d’informations statistiques régionales étant nombreuses, un outil rassemblant et synthétisant ces données s’est avéré de plus en plus nécessaire. Cette étude ouvre de plus la voie à la mise en place d’un outil de suivi des avancées en matière d’égalité des chances entre les hommes et les femmes en Pays de la Loire.

Cahier du Conseil de Développement de Loire-Atlantique

Emploi - numéro 5

3


ZOOM 1 : FORMATION INITIALE ET CONTINUE Une forte représentation des femmes en formation initiale, exception faite des filières les plus sélectives Les femmes sont généralement mieux représentées à l’université (60 %) que les hommes. Mais passé le niveau d’études du doctorat, ce sont les hommes qui prédominent. La part des diplômés de niveau supérieur à bac+2 en région Pays de la Loire progresse, surtout en ce qui concerne les femmes. Même si ce niveau régional pour les femmes comme pour les hommes reste en dessous de la moyenne nationale. Les jeunes femmes sont cependant minoritaires dans les filières les plus sélectives. Exemple : La proportion de filles dans les formations d’ingénieurs n’atteint aujourd'hui que 20 %.

Un accès moins aisé des femmes à la formation continue

60 % des étudiants universitaires Aujourd'hui environ 60 % des étudiants universitaires de la région Pays de la Loire sont des femmes.

L’accès à la formation continue pour les femmes est plus difficile que pour les hommes. Deux principales raisons : • Elles sont faiblement représentées dans les postes à responsabilités. • Elles sont plus nombreuses à travailler dans les petites entreprises, lesquelles offrent moins de formation continue.

Proportion de bacheliers en Pays de la Loire selon l’âge Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004, 2005 et 2006

25 % des étudiants des IUT ou classes préparatoires aux grandes écoles Aujourd'hui les femmes ne représentant que 25 % des étudiants des IUT ou des classes préparatoires aux grandes écoles.

La part des jeunes femmes de la région détenant le baccalauréat est plus importante que celle des hommes. La tendance s’inverse lorsqu’il s’agit des générations de 50 ans et plus.

Cahier du Conseil de Développement de Loire-Atlantique

Emploi - numéro 5

4


ZOOM 2 : ACCÈS À L’EMPLOI ET SALAIRES De nombreuses ligériennes actives, mais avec des emplois peu diversifiés et très souvent à temps partiel… Les femmes sont en moyenne plus actives en Pays de la Loire qu’en France. Le taux d’activité des ligériennes est le plus élevé en France, après celui des femmes en Ile de France. Leur accès à l’emploi est certes facilité, mais l’importance des emplois à temps partiels et la concentration des emplois féminins dans seulement quelques secteurs d’activité nuancent fortement ce constat. En effet, c’est en région Pays de la Loire que se trouve la plus forte proportion de femmes travaillant à temps partiel, soit 33,7 %, ce qui correspond à 5 points de plus que la moyenne au niveau national. La tendance à la spécificité des emplois féminins en Pays de la Loire (secteurs de la santé et de l’action sociale, de l’administration publique, l’éducation, des services à la personne, du commerce) se retrouve au niveau national. Ce qui est beaucoup moins vrai pour les hommes, qui ont des emplois beaucoup plus diversifiés.

Proportion d’actifs occupés en 2005 travaillant à temps partiel selon l’âge

Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004, 2005 et 2006

Cahier du Conseil de Développement de Loire-Atlantique

Un peu plus de 50 % des agents de la fonction publique d’Etat

Les femmes représentent en 2005 plus de 50 % des agents de la fonction publique d’Etat en région Pays de la Loire (agents de service, instituteurs, personnel de service).

Emploi salarié féminin fin 2005

Source : Insee, estimations annuelles d’emploi

Emploi - numéro 5

5


Une minorité de femmes sur les postes à responsabilités Dans la région, comme au plan national, les femmes sont minoritaires sur les postes à responsabilités, dans le secteur public comme dans le secteur privé. L’accès aux postes de responsabilité politique est encore restreint.

Les femmes plus touchées par le chômage que les hommes, cependant… Le taux de chômage des ligériennes en 2006 (8,8 %) est toujours plus important que celui des ligériens (6,6 %), mais l’écart tend à diminuer. Ces taux de chômage régionaux restent bien inférieurs à la moyenne nationale, soit 9,9 % pour les femmes et 8,2 % pour les hommes en 2006.

Proportion de ligériennes occupant des fonctions de direction selon les secteurs d’emploi Types et secteurs d’emplois

Part des femmes

Cadres dans les entreprises

27 %

Dirigeants d’entreprise

13 %

Emplois de direction de la fonction publique d’Etat

34 %

Emplois de direction de la fonction publique territoriale

17 %

Emplois de direction de la fonction publique hospitalière

44 %

Source : Insee

Evolution du taux de chômage (en moyenne annuelle)

Par ailleurs, l’insertion professionnelle des jeunes femmes en région Pays de la Loire est plus difficile que celle des garçons. En effet, le taux d’emploi des jeunes femmes apprenties de l’académie de Nantes, 7 mois après leur sortie de formation, au début de l’année 2006 était de 61 %, quand celui des garçons apprentis atteignait 74 %.

Des écarts de salaires entre hommes et femmes qui restent élevés Les salaires des femmes sont en moyenne, toutes catégories confondues, 15,5 % inférieure à ceux des hommes dans la région. Plusieurs constats l’expliquent : Elles occupent en général moins de postes à responsabilités et souvent des emplois à temps partiel. Elles travaillent souvent dans de petites entreprises ou au sein de secteurs d’activités peu rémunérateurs. Leurs évolutions de carrière sont beaucoup plus contraintes… Cette différence de salaires a tendance à se répercuter par la suite au niveau des retraites. La retraite moyenne des ligériennes est inférieure de 39 % à celle des ligériens.

Cahier du Conseil de Développement de Loire-Atlantique

Source : Insee, estimations de taux de chômage localisés - (p) estimations provisoires

44 % des emplois de direction de la

fonction publique hospitalière

Les femmes ne représentent en 2005 que 44 % des emplois de direction de la fonction publique hospitalière régionale, alors que ce secteur est très féminisé (près de 80 % des effectifs sont des femmes).

9 % d’écart de salaires à caractéristi-

ques d’emplois identiques

C’est l’écart de rémunération entre les ligériens et les ligériennes, à caractéristiques d’emplois et d’entreprises identiques. Cet écart n’est pas spécifique à la région et se retrouve sur l’ensemble du territoire.

Emploi - numéro 5

6


ZOOM 3 : ARTICULATION DES TEMPS DE VIE

Evolution du nombre de naissances de 1975 à 2006

La région Pays de la Loire : la plus féconde de France La région Pays de la Loire est la plus féconde de France, avec un peu plus de deux enfants par femmes en 2004. En comparaison, la moyenne nationale est de 1,9 enfant par femme en 2004.

D’importants moyens de garde pour les enfants au service des ligériennes

Source : Insee, état civil

L’évolution croissante du nombre de naissances dans la région nécessite que certaines dispositions soient mises en place, afin que les femmes puissent aisément concilier vie familiale et vie professionnelle. La région est donc bien dotée en assistantes maternelles. 624 places étaient disponibles en moyenne pour 1000 enfants de moins de trois ans en Loire-Atlantique à la fin de l’année 2005, contre 428 au niveau national. Le recours aux aides pour la garde des enfants est très important dans la région. En effet, la part des enfants de moins de 3 ans en région Pays de la Loire à la fin de l’année 2005, dont la famille bénéficie de la CMG-assistante maternelle, est de 44,7%. Elle n’est que de 24,6 % en France.

Cahier du Conseil de Développement de Loire-Atlantique

Emploi - numéro 5

7


Pour en savoir plus ! •

Dossier INSEE complet « Femmes en Pays de la Loire – Regards sur la parité » (N°28 - mars 2008 - 80 pages) Site de l’INSEE www.insee.fr

Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) 105, rue Français Libres 44200 Nantes Tel : 08 25 00 50 71

CODELA CONSEIL DE DEVELOPPEMENT de la LOIRE-ATLANTIQUE

2, quai de Versailles - BP 44621 44046 Nantes Cedex 1 : 02 40 48 48 00 Fax : 02 40 48 14 24 Emel : cdla@codela.fr Crédits photos : Fotolia (Serj Siz’ kov, PhotoCreate, Gérard Kremmer, Nyul)

Emploi5  

emploi, loire-atlantique, concertation, departement, insertion, oeconomie, gpec, simulation, zones, emplois, nantes, ancenis, saint-nazaire,...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you