Page 1

Juin

2013

Le mot du Proviseur

Faut-il prendre les canards sauvages pour des enfants de Chagall ? 2012, avant les vacances de printemps, un couple de canards s’était posé pour deux semaines dans le parc du lycée. Un bref séjour, tout en méfiance. Une reconnaissance ?

Le lycée Chagall … au fil des jours

2013, « journée portes ouvertes ». Quinze heures. Surprise. Les canards savent-ils lire les affiches, sont-ils sur le net ? Ils sont là. Ce sont eux. Ils sont revenus. La femelle, handicapée, n’a toujours qu’une patte. Elle sautille près de son compagnon et cette fois en toute confiance à l’approche des hommes. Séjour d’un mois. Le lycée les nourrit. Ils profitent du soleil, du gazon, des matchs de foot, visitent le canal, la Vesle. A la mi-mai, départ aux aurores pour d’autres contrées. Lesquelles ? Dans quelques semaines, nos terminales et nos étudiants vont nous quitter. Souhaitons que Chagall, pour eux-aussi, ait été accueillant, attentif, enrichissant. Souhaitons qu’ils puissent prendre leur envol pour d’autres horizons avec le meilleur souvenir de leur passage au lycée. Bonne fin d’année scolaire et bonnes vacances à tous. Michèle Sobaszek

Quels slameurs ! Nous avons apprécié cette intervention, car ces slameurs sont venus partager avec nous leur passion ainsi que leur expérience dans l’expression orale de leurs textes personnels. La venue de Mark Kelly Smith (« so what,?! »), fondateur du slam, nous a touchés. Humble et généreux, il nous a expliqué son parcours et comment le slam lui a permis de s’exprimer et de vaincre sa timidité. Les interventions des autres artistes confirment le fait qu’il y ait « autant de slams que de slameurs ». Une expérience enrichissante, qui sort de l’ordinaire et à renouveler dès que possible. Mathis Demay, Clémence Lecart, Oriane Jaillet 2nd7.

Sport : podium national pour la GRS. Durant les championnats de France UNSS de gymnastique rythmique qui se déroulaient les 21, 22 et 23 mai à Saint Etienne dans l’académie de Lyon, l’équipe du lycée Marc Chagall représentait l’académie de REIMS. Composée de Anoëm Gacem , Fiona Nizet, Chloé Guyard, Venisa Noga, Maureen Buzkowski et Margaux Borderieux l’équipe est montée sur la 3ème place du podium. Le groupe s’entraîne 4 heures par semaine depuis 2 ans pour obtenir ce brillant résultat, ce qui donne la mesure de leur performance dans une compétition d’un niveau très relevé. A noter également que la jeune officielle de l’équipe, Lucine Thirion obtient la certification nationale UNSS. Soulignons l’extraordinaire esprit qui aura animé le groupe pendant ces 2 années de préparation et la valeur particulière de la performance de ces jeunes filles qui ont créé elles-mêmes l’ensemble de leur spectacle. Serge Barbier

N’oubliez pas !!!!! Rentrée des élèves : mardi 3 septembre. La restauration scolaire sera assurée.


L’amitié franco-allemande Nous avons fêté l’an passé les 20 ans de l’existence officielle de l’appariement entre le Lycée Marc-Chagall de Reims et le Max-PlanckGymnasium de Düsseldorf. Nos deux établissements s’inscrivent dans la tradition des échanges entre nos pays respectifs et les élèves bénéficient du soutien de l’O.F.A.J., c’est pourquoi il était indispensable que nous nous inscrivions dans la commémoration des 50 ans de l’Amitié francoallemande. La venue de M. Konrad Adenauer et sa présence en la Cathédrale Notre Dame de Reims auprès de M. Charles de Gaulle en Juillet 1962 ont tissé des liens d’amitié formidables entre nos deux pays, concrétisés le 22 Janvier 1963 par la signature du Traité de l’Elysée. 50 ans plus tard, nous constatons que les clivages, voire les ressentiments envers nos homologues Outre-Rhin se sont, non seulement fortement estompés, mais n’ont plus de raison d’être ; les adolescents de part et d’autre du Rhin se ressemblent et se rassemblent. Du 8 au 15 Mars 2013, des lycéens français des classes de 2ndes 2, 3, 4, 5 & 9 sont allés à la rencontre de leurs correspondants en Allemagne et à la découverte de leur environnement. Les lycéens français et allemands ont eu l’honneur d’écouter M. Michel Giacobbi, Consul Général de France à Düsseldorf, venu à leur rencontre au Max-Planck-Gymnasium. Ils ont pu lui poser quelques questions sur son parcours franco-allemand. Ils ont visité le musée « Haus der Geschichte » à Bonn, musée de l’Histoire de 1945 à nos jours. Malheureusement, les conditions climatiques n’ont pas permis l’accès à la maison du Chancelier Adenauer. Les lycéens du Max-Planck-Gymnasium sont venus à leur tour à Reims du 22 au 29 Mai 2013. Ils se sont rendus avec leurs correspondants français au Mémorial de Colombey-les-deux-églises où l’accent a été mis sur l’Amitié entre nos deux peuples. Les adolescents de part et d’autre du Rhin sont satisfaits de la découverte de l’Autre, nous espérons vivement que cela se poursuivra durant les années à venir. La réception du groupe franco-allemand à l’Hôtel de Ville de Reims a été un temps fort de l’Echange : les élèves ont pu découvrir sur des chevalets les signatures de 1962 de Charles de Gaulle et Konrad Adenauer ainsi que celles, 50 ans plus tard, de leurs successeurs, François Hollande et Angela Merkel. Line Ponsinet

Rencontre avec Brigitte Giraud Deux professeurs de lettres du lycée Marc Chagall, Mme TETARD et Mme BONNAND, ont étudié avec leurs élèves de 2de le roman de Brigitte GIRAUD, Une année étrangère : Laura, 17 ans, part comme jeune fille au pair en Allemagne et y fait l’expérience du passage de l’adolescence à l’âge adulte. La rencontre avec Mme GIRAUD qui a eu lieu le 16 mai 2013 a été le point d’orgue de ce travail littéraire. Les 2de2 ont accueilli Mme GIRAUD au CDI pour deux heures d’échange qui firent forte impression sur les élèves : « Cette rencontre a été vraiment intéressante, c’est comme si l’on avait découvert « les coulisses » du livre, c’est-à-dire comment il a été écrit et ce qui l’a inspiré. J’ai été touchée par l’émotion qui se lisait dans ses yeux et dans ses gestes lorsqu’elle a parlé de ses lectures et de la relation de confiance qu’elle avait avec son éditeur, l’écrivain Jean-Marc Roberts, récemment disparu. Brigitte Giraud a incarné « à 100 % » son rôle d’auteur, j’ai eu droit à une petite dédicace sympathique sur mon livre. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de rencontrer un auteur que l’on étudie en classe ; en même temps, je ne vois pas de moyen de rencontrer Balzac, Baudelaire ou Voltaire ! » Jihad El Biach « A la fin de notre rencontre, Brigitte Giraud nous a révélé quelque chose d’incroyablement vrai, « la pensée vient après l’action ». Personnellement, cette phrase m’a beaucoup touché ; après réflexion, je me suis rendu compte qu’elle avait parfaitement raison, j’ai une vision du monde totalement différente. Je remercie Madame Giraud de s’être déplacée pour nous, je me sens grandi de cette rencontre. » Florent Delaplace « Pour Brigitte Giraud, l’imagination n’existe pas, les idées ne viennent pas de nulle part, c’est un élément qui déclenche le souvenir et fait resurgir une expérience passée enfouie ; ça s’est passé ainsi pour Une année étrangère où elle raconte ce qu’elle a vécu lors d’un séjour comme jeune fille au pair en Allemagne. » Martine Tassin, Suzan Dogan L’après-midi, ce sont les élèves de 2de3 qui ont pu à leur tour partager un moment privilégié avec l’auteur. Chacun est reparti ravi de cette expérience unique, charmé par le talent, la gentillesse et la disponibilité de Mme GIRAUD dont on attend avec impatience le prochain roman Avoir un corps prévu pour la rentrée littéraire de septembre. Violaine Azéma

Chagall au fil des jours - Juin 2013  

Chagall au fil des jours - Juin 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you