Issuu on Google+

Le

nouveau mythe d'Osiris

Aurélie ~ Chloé ~ Jaël Loïc ~ Tom

EEEEEEEEEEEEE


CHAPITRE I : LOIC L'INTREPIDE Moi, Jaël, je vais vous raconter l'aventure qui m'est arrivée quand j'étais au collège Texeira Da Motta. Le professeur d'histoire-géographie nous avait emmenés au muséum d'histoire naturelle de Saint Denis pour voir une exposition sur l'Egypte ancienne. Arrivés là-bas, M. Huyez commença à faire les groupes. Je tombai dans le groupe de Tom, Loïc, Aurélie et Chloé. Notre professeur nous avait distribué un questionnaire. C'était toujours Tom qui nous donnait toutes les réponses. Arrivés à la question « Décrivez la momie », Loïc nous interpella et nous dit : « Regardez ce que je vais faire ! » Nous vîmes avec horreur qu'il tendait son bras pour toucher la momie ....


CHAPITRE II : LA RENCONTRE Quand j'ouvris les yeux, je crus que j'étais en train de rêver. J'aperçus un vieil homme qui nous regardait avec attention. Je vis mes amis abasourdis, sauf Tom. Il se leva, étonné de voir un palais de pierres bordé de palmiers et un désert au loin. L'homme avança vers nous, et Tom fit de même vers lui. Mon ami le questionna. L'homme âgé fut impressionné de le voir indemne malgré le choc. «Qui êtes-vous et où sommes-nous ? - Vous êtes en Egypte ancienne et je suis Icham, le prêtre du temple d'Osiris, répondit-il. - Comment sommes-nous arrivés ici ? - Tu te souviens de la momie du musée ? - Euh...Oui je m'en souviens. - Cette momie c'est moi ! Je vous ai fait venir ici pour m'aider à terminer une mission. » Puis le vieillard nous demanda de le suivre. Tom réveilla les autres en les secouant. Chloé et Aurélie, suivies de Loïc se levèrent tous en même temps. Tout ce que le prêtre voulut nous dire c'est qu'il nous emmenait au palais d' Isis.


CHAPITRE III : AU PALAIS D'ISIS Au bout de quelques minutes de marche, on se trouvait devant un bâtiment incroyable. Cet édifice était le palais d'Isis. Ce palais était orné par des obélisques, des sphinx et des tours. Il était décoré de hiéroglyphes colorés, que je trouvais personnellement très vilains. Icham nous demanda d'entrer et il nous emmena à la chambre d'Isis. Tout à coup Aurélie demanda à Chloé : « Qui est Isis ? » Icham répondit à Chloé : « Isis est la femme d'Osiris. - Qui est Osiris ? demanda Tom, très curieux. - Mais où étais-tu pendant le cours d'histoire ? questionna Loïc. Osiris est son mari mais aussi son frère. C'était un bon pharaon. Son frère Seth était jaloux de lui car il voulait prendre sa place au pouvoir. Alors un jour Seth tua Osiris et le découpa en quatorze morceaux qu'il dispersa dans tout le pays. » Après avoir dit cela, Icham ouvrit la gigantesque porte devant laquelle nous nous trouvions. C'est alors que nous vîmes apparaître une grande dame vêtue d'une robe de lin ornée de pierres précieuses. Sa perruque était tressée d'or et de perles de verre. Puis, elle nous accuellit avec un beau sourire bienveillant.


CHAPITRE IV : NOTRE MISSION Elle nous fit entrer et se présenta : « Bonjour, je m'appelle Isis. Je pense qu'Icham vous a raconté ce qui m'est arrivé. Mon beau frère Seth a tué mon mari Osiris et a découpé sa dépouille en quatorze morceaux qu'il a dispersés à travers le pays. Maintenant il me surveille car je suis en train de récolter les morceaux de mon époux pour qu'il puisse accéder à l'au-delà. J'ai trouvé les deux jambes. L'une d'elle était dans le Nil et l'autre dans le désert. Mais Seth ne veut pas que je reconstitue le corps d'Osiris. Alors aidez-moi à retrouver d'autres morceaux sans qu'il ne s'en aperçoive. J'en ai déjà trouvé onze et il n'en reste que trois : la tête, le pied droit et la main gauche. » Elle avait entendu dire qu'on avait aperçu le pied manquant à Memphis. Nous décidâmes de partir sur le champ vers cette ville et Icham devait nous aider.

A Osiris

c Seth


CHAPITRE V : LE PIED Arrivés a Memphis, nous commençâmes à faire les recherches. Nous avions décidé de nous rendre au bazar. Nous vîmes un étalage de très gros melons bien juteux... Loïc dit : - « J'ai faim ! - Qui a quelque chose à échanger contre quelques melons ? - Moi, répondit Chloé. J'ai trois billes : une bleue, une verte et une jaune ! ». Nous nous rendîmes vers le marchand de fruits. Icham tâta le fruit pour savoir s'il était mûr. Soudain, Aurélie vit un orteil orné d'une bague entre les paniers. Elle se souvint qu'Icham lui avait parlé du bijou qu' Osiris portait au pied. Chloé et moi, nous décidâmes de distraire le vendeur. Tandis que mes amies essayaient d'attraper le pied que l'on cherchait, Aurélie eut une idée. Elle se baissa pour faire croire qu'elle faisait ses lacets. Elle dit : « Choisissez toujours les melons, moi, je fais mes lacets. » Tom et Loïc lui firent signe : elle pouvait prendre le morceau. Pendant ce temps, nous nous occupâmes du marchand en lui tendant les billes, il n'en avait jamais vu. Aurélie prit en vitesse le pied et nous nous enfuîmes tous à toutes jambes vers Thèbes, où Isis nous avait donné rendez-vous.


La dĂŠcouverte du pied d'Osiris


CHAPITRE VI : LA MAIN GAUCHE D'OSIRIS Arrivés à Thèbes, nous vîmes Icham devant le palais d'Isis qui nous attendait. Il nous dit que Seth avait jeté la main gauche d'Osiris dans le Nil et qu'un crocodile l'avait avalée. Icham nous expliqua comment reconnaître la bête : ce crocodile était très bizarre. Il crachait du feu, il lui manquait un bout de queue et il aboyait. Icham nous dit que le crocodile était très dangereux et qu'on pouvait le trouver très tard le soir. Nous dîmes à Icham que nous allions nous préparer et nous partîmes. Arrivés près du Nil, nous vîmes plusieurs crocodiles. Nous regardâmes partout et cherchâmes ce méchant animal. Soudain, Tom cria : « Voilà le crocodile »! Nous aperçumes la bête qui aboyait en crachant du feu en notre direction. Nous décidâmes de comploter contre lui pour l'attraper. Quand il nous cracherait desssus Aurélie prendrait une bassine d'eau et la jetterait à sa figure, Tom sauterait sur l'animal puis Chloé attacherait sa gueule, Loïc l'assommerait et je lui ouvrirais le ventre. Tout à coup, Chloé cria « Attention »!!! Nous vîmes le crocodile cracher sur nous. Soudain nous donnâmes le signal à Aurélie pour qu'elle lance la bassine d'eau à la gueule de la bête. Soudain, tout le monde se mit à son poste et voilà qu'on assomma le crocodile avec un gros coup de bâton. Je lui ouvris le ventre et je récuperai la main gauche d'Osiris dans ses entrailles. Nous pouvions à présent nous rendre à Abydos.


CHAPITRE VII : LA TETE D'OSIRIS

Arrivés à Abydos, à la limite de la Haute-Egypte, nous vîmes un antiquaire qui vendait de drôles de choses. Aurélie entra la première et nous la suivîmes. Elle voulait rapporter un petit sphinx à M. Huyez, notre professeur d'histoire-géographie. En regardant les petits objets de la boutique, je vis un sac. Elle demanda au vendeur ce qu'il y avait dessous. L'antiquaire lui répondit qu'il n'y avait rien, d'un air méfiant. Aurélie pria le marchand de venir pour lui poser des questions sur un objet. Tom partit voir ce qu'il y avait sous le sac : il l'ouvrit et trouva une tête de femme. Ça ne pouvait pas être celle d'Osiris. Alors nous partîmes sans laisser de trace, déçus de ne pas avoir trouvé la tête.


Nous nous dirigeâmes vers une autre boutique où se trouvait un étalage de bouteilles d'alcool dans lesquelles il y avait diverses choses : des yeux d'hippopotame, des langues de serpent, de la cervelle de chacal. Soudain nous vîmes la dernière bouteille qui contenait une tête humaine. Aurélie s'écria : « C'est la tête d'Osiris !!!!!!!!!!! ». Alors Icham demanda au vendeur combien coûtait cette bouteille. Il lui dit qu'elle avait beaucoup de valeur et après réflexion, il dit qu'il voulait l'échanger contre les lunettes d'Aurélie. Il n'avait jamais vu de tel objet. Mais Aurélie était très myope et ne voulait pas les donner. « Pas question! hurla-t-elle. - Fais-le, c'est pour Isis, lui répondit Tom. - Comment je fais moi ? Sans mes lunettes je n'y vois rien ! - Nous t'aiderons à marcher. - Bon d'accord, dit Aurélie qui n'avait pas l'air convaincue. » Le vendeur mit les lunettes sur son visage et fut stupéfait d'y voir enfin clair comme par magie. Il était myope lui aussi apparemment ! Ravi et un peu effrayé par ce petit miracle, il nous donna avec grand plaisir la bouteille tant désirée. Nous avions enfin le dernier morceau et notre mission touchait à sa fin.


CHAPITRE VIII : MISSION ACCOMPLIE

Mes amis et moi, nous rentrâmes avec la tête d'Osiris au palais d'Isis. Nous traversâmes de nombreuses oasis jusqu'à ce que Loïc dise : « J'ai soif ! Qui a de l'eau ? - Personne ! dit Tom - C'est seulement maintenant que tu nous demandes ça, s'exclama Aurélie ! On a déjà passé plusieurs oasis. » Nous continuâmes pendant quelques heures notre chemin sous un soleil de plomb. Soudain je sautai au cou de Loïc et je dis en criant : « Regardez, un village ! ». Tout le monde courrut tout droit vers les habitations. Arrivés là bas, nous bûmes et nous mangeâmes tellement que nous fûmes rassasiés en quelques minutes. Quelqu'un nous hébergea jusqu'au lendemain. Au matin, nous reprîmes notre chemin avec beaucoup de provisions. Tom dit : « Merci de nous avoir hébergé cette nuit, madame Goularise. - De rien, dit la vieille femme ». Nous partîmes sans tourner la tête. On marcha longtemps avant de voir le Palais d'Isis. Mais une fois à destination, nous fûmes accueillis aussi bien que si nous rentrions à la maison.


CHAPITRE IX : LE RETOUR A LA REUNION Notre mission déjà terminée, Isis nous demanda de rester un jour de plus avant de rentrer à La Réunion. Les autres et moi nous acceptâmes avec plaisir de rester dans ce merveilleux palais. Loïc, très curieux, avait vu des objets qui ressemblaient à des cadeaux et commença à poser des questions. « Les amis, savez-vous ce que c'est ça ? demanda-t-il d'un air étonné. - Quoi encore ? dit Chloé d'un air furieux. Loïc ! Ça commence à bien faire ! - Mais regarde ces cristaux bleus en forme de scarabée ! - Génial ! répondirent-ils tous en choeur. »


Tout à coup Isis nous interpella et dit : « Les enfants, je suis contente que vous m'ayez aidée. Maintenant j'ai une récompense pour vous. » Nous sautâmes de joie. « Qu'est que c'est, Isis ? C'est quoi la récompense ? s'écria Tom. - Je vais vous donner à chacun une amulette magique. Elle vous permettra de retourner chez vous et de revenir me voir à chaque fois que vous le désirerez. » Elle nous distribua un petit pendentif en forme de scarabée comme ceux que Loïc avait aperçus et nous expliqua qu'il suffisait de le frotter trois fois pour pouvoir voyager dans le temps.

Très émus, nous frottâmes les scarabées en même temps et lorsque nous ouvrîmes les yeux, nous étions retournés au musée. Loïc avait la main tendue vers la momie, mais il la retira aussitôt....


b

Fin b


Le nouveau mythe d'Osiris Un texte écrit et illustré par : Aurélie, Chloé, Jaël, Loïc et Tom de la classe de 6° Beethoven du collège Texeira Da Motta. Atelier écriture dirigé par : Melle Michieletto Conception et réalisation : Melle Lariau Recherches documentaires : Melle Cuiconi Date d'édition : Décembre 2007


Sommaire CHAPITRE I : LOIC L'INTREPIDE.........................................................4 CHAPITRE II : LA RENCONTRE...........................................................5 CHAPITRE III : AU PALAIS D'ISIS ........................................................7 CHAPITRE IV : NOTRE MISSION ........................................................8 CHAPITRE V : LE PIED.........................................................................9 CHAPITRE VI : LA MAIN GAUCHE D'OSIRIS.....................................11 CHAPITRE VII : LA TETE D'OSIRIS ...................................................13 CHAPITRE VIII : MISSION ACCOMPLIE.............................................15 CHAPITRE IX : LE RETOUR A LA REUNION....................................16


GLOSSAIRE ANUBIS : Conducteur des âmes Il est le fils de Nephthys et d'Osiris ou enfant de Rê, selon des légendes. Il a une tête de chien. Il fut le premier embaumeur : la déesse Isis fit appel à lui pour préserver de la destruction le corps de son époux Osiris qui avait était assasiné par Seth ; Anubis embauma le corps et l'enveloppa de bandelettes, réalisant ainsi la permière momie.... depuis ce temps, Anubis est celui qui veille sur les embaumements, assiste aux prières pour les morts et garde les nécropoles ( cimetières ). C'est lui aussi qui conduit les morts devant le tribunal d'Osiris pour la Pesée du coeur. ISIS : Déesse de la Fertilité et de la Maternité Magicienne habile et audacieuse, elle empoisonne son père le puissant Rê qui se trouve obligé, pour guérir, de lui livrer son nom secret doté d'une force infinie. Fidèle épouse d'Osiris, elle l'aide à civiliser les hommes. Lorsque Osiris est tué par Seth, elle cherche son corps sans relâche et le retrouve. Aidée des dieux Thoth et Anubis, elle le fait revenir par magie à la vie, le temps d'avoir un fils, Horus. Devenue une mère aimante et attentionnée, elle aide son enfant à venger la mort d'Osiris. Elle est l'une des quatre protectrices des sarcophages. Son culte a été très important à la fin de l'Antiquité, dans toute l'Egypte et même dans d'autres pays.


OSIRIS : Dieu des morts. Il est désigné par Rê comme héritier de son trône terrestre. Il est assassiné, puis découpé en morceaux, par son frère Seth qui veut monter sur le trône. Isis part alors à la recherche des morceaux du corps de son époux dispersés par Seth. Ayant reconstitué le cadavre d'Osiris, elle fait appel à Anubis pour embaumer et momifier le corps : Osiris, surnommé « celui qui se renouvelle continuellement », peut ainsi renaître à la vie dans le monde des morts dont il devient le roi. Adoré dans toute l'Egypte, il s'incarne dans différents animaux (le taureau Onuphis, l'oiseau Benou) et on lui attribue une centaine de noms et de surnoms. SETH : Dieu du désordre et des excès. Agressif et batailleur, Seth symbolise les forces mauvaises et violentes. Avec sa voix qui est un roulement de tonnerre, il menace en permanence les dieux. Il tue son frère Osiris pour prendre sa place sur le trône terrestre et tente également d'écarter du pouvoir Horus qui, en tant que fils d'Osiris, est finalement désigné par les dieux comme l'héritier du trône. Mais Seth peut être aussi une divinité vaillante, protégeant Rê des attaques du serpent Apophis. Il est associé aux animaux du désert, à l'hippopotame et au crocodile.


ARBRE GÉNÉALOGIQUE

Isis

Osiris

Horus

Nout

Geb

(le Ciel)

(la Terre)

Nephthys

Anubis

Seth

Haroéris


Carte de l'Egypte antique


Le nouveau mythe d'Osiris