Page 1

Automne 2011

UNE INITIATIVE DE LA

À la une

RELÈVE ENTREPRENEURIALE... qui reprendra votre flambeau? page 2

À la CDEBF (CLD) page 3

Nouvelles-éclair pages 4 et 5

Signature page 6

Actualité page 7

Nouvelles entreprises pages 8 et 9

Jeunes entrepreneurs page 10

International page 11

VOTRE ENTREPRISE DEVRA-T-ELLE PRENDRE SA RETRAITE EN MÊME TEMPS QUE VOUS? Numéro de convention de la poste-publications 40037621


RELÈVE ENTREPRENEURIALE... qui reprendra votre flambeau? Nés en 1946, les premiers baby-boomers ont atteint cette année l’âge de la retraite. De ces nouveaux retraités, il y a évidemment des employés, mais aussi un nombre important de propriétaires d’entreprises. En fait, une étude révèle que plus d’un dirigeant sur deux prendra sa retraite d’ici les cinq prochaines années. Malheureusement, plusieurs entrepreneurs n’ont toujours pas de plan de relève pour leur entreprise. Des statistiques alarmantes démontrent que 70 % des entreprises ne survivent pas à la deuxième génération et 90 % à la troisième. Cela est d’autant plus préoccupant puisque 90 % des entreprises au Québec sont des PME et qu’elles génèrent 85 % des emplois. Les réalités démographiques du Canada et du secteur des petites entreprises indiquent que la planification de la relève est un enjeu de plus en plus important.

Il est bon de savoir que plus on attend avant de planifier sa relève, plus la tâche sera difficile et coûteuse. En moyenne, un plan de retraite complet se prépare cinq à douze ans avant le départ officiel, tout dépendant si le successeur est un membre de la famille du cédant, un employé ou une personne externe à l’entreprise. Cependant, il n’y a pas seulement la retraite qui justifie le processus de relève. Imaginez qu’un entrepreneur décède soudainement, qu’il est le seul à connaître les mots de passe informatiques, seul signataire des chèques et des contrats, ou encore, qu’un accident ou une maladie oblige une absence prolongée… Faute de relève, l’avenir de l’entreprise risque vraiment de devenir périlleux.

Dans cette édition, vous connaîtrez également les cinq entrepreneures de la MRC d’Arthabaska (MRCA) lauréates lors de la 7e édition du concours Gagnez votre entreprise. Voilà des jeunes femmes qui poursuivent un cheminement entrepreneurial débutant plutôt bien! De plus, nous vous informons du financement de 486 270 $ accordé à sept municipalités rurales de notre territoire, pour la réalisation de projets d’infrastructures en faveur des aînés. Une excellente nouvelle pour la région où les gens du 3e âge pourront continuer de s’épanouir dans leur communauté. L’Excellence ne serait pas complet sans la présentation de nouvelles entreprises qui enrichissent le tissu économique sylvifranc. C’est donc cinq nouveaux promoteurs que vous retrouverez en parution dans ce bulletin. J’aimerais, en terminant, profiter de cette période festive pour vous souhaiter, en mon nom et au nom des membres de l’équipe de la CDEBF (CLD), un très joyeux temps des Fêtes et un Nouvel An heureux et prospère. Que l’année 2012 soit riche en projets inspirants, qu’ils soient personnels ou professionnels.

747, boulevard Pierre-Roux Est Victoriaville (Québec) G6T 1S7 Téléphone : 819 758-3172 Télécopieur : 819 758-1187 Site Internet : www.cdebf.qc.ca

Des services qui mènent loin... Commissariat industriel

Mentorat d’affaires

Services à l’exportation Développement des communautés rurales ICI ON VA PLUS LOIN

Aide financière

Bonne lecture!

Promotion économique régionale Légende des programmes d’aide reçus par les entreprises : Fonds de développement des entreprises d’économie sociale Fonds Jeunes Promoteurs Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs

À la section Actualité , page 7, nous expliquons les différentes étapes de la relève entrepreneuriale et vous constaterez de vous-mêmes que ce sujet se comprend aisément.

Fonds local d’investissement Soutien au travail autonome Aide technique

René Thivierge, directeur général

Mentorat


MENTORAT D’AFFAIRES,

changement au sein de l’organisation C’est en octobre que se tenait l’activité 5 à 7 du mentorat d’affaires où une quarantaine d’entrepreneurs participaient. À cette occasion, il a été annoncé officiellement, après sept ans de généreux services en tant que chef mentor, que M. Raymond Nappert cèdera sa place à M. Jean Lambert à compter du 1er janvier prochain. Monsieur Nappert a précisé qu’il continuera de soutenir les entrepreneurs de la MRC d’Arthabaska à titre de mentor. Afin de souligner l’excellent travail qu’il a accompli, une plaque commémorative a été remise à M. Nappert.

Pour vous adjoindre les précieux conseils d’un mentor expérimenté ou encore pour en devenir un, communiquez avec Mme Laroche par téléphone au 819 758-3172, poste 234 ou par courriel au jlaroche@cdebf.qc.ca.

Toujours au cours de cette soirée, Mme Julie Laroche, coordonnatrice du mentorat d’affaires à la CDEBF (CLD), a également souhaité la bienvenue à un nouveau mentor de la cellule, M. Serge Bourgeois. Madame Julie Laroche, entourée de M. Raymond Nappert (à gauche) et de M. Jean Lambert (à droite)

VIP MANUFACTURIER, manufacturier

les jeux sont faits, rien ne va plus! C’est le 1 er février, sous la thématique du casino, qu’aura lieu la 3e édition du VIP manufacturier de la CDEBF (CLD), activité annuelle de réseautage.

Cet événement, réservé uniquement aux

dirigeants d’entreprises manufacturières et aux sous-traitants industriels de la MRCA, est l’occasion idéale pour échanger et se réseauter localement. En 2010, c’est une cinquantaine d’entrepreneurs qui prenaient part à ce réseautage manufacturier, où le plaisir, la magie et les échanges rehaussaient l’ambiance de cette belle soirée.

Alors, en janvier, surveillez votre boîte aux lettres, vous y retrouverez votre invitation officielle.


PLUS DE 750 000 $ EN SUBVENTIONS au profit des municipalités rurales À la fin du mois de novembre, une importante cohorte de dignitaires était accueillie par la Municipalité de Saint-Norbert-d’Arthabaska.

En compagnie de MM. Yvon Vallières et Claude Bachand, respectivement députés de Richmond et d’Arthabaska, ainsi que M. Lionel Fréchette, préfet de la MRC d’Arthabaska, la ministre Marguerite Blais, responsable des Aînés, a annoncé un financement total de 486 270 $ accordé à sept municipalités de la MRCA. DAVELUYVILLE

Ce montant, provenant du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités Municipalité amie des aînés (PIQMMADA), permettra la réalisation de projets d’infrastructures en faveur des aînés afin que ceux-ci puissent continuer d’évoluer dans un milieu qui s’adapte à leur condition.

774 270 qui a été ou sera prochainement investi dans la région, permettant à 13 municipalités du territoire de devenir Amies des aînés . En effet, ces municipalités ont déjà reçu 288 000 $ pour l’élaboration de leur politique familiale et pour la démarche menant à ce titre.

Les municipalités bénéficiaires ont toutes entrepris la démarche Municipalité amie des aînés menant à l’obtention de la certification MADA. Depuis le début de ces procédures, c’est un montant total de

Vous pouvez voir ci-dessous quelquesunes des installations qui se matérialiseront au cours des prochains mois, grâce aux subventions octroyées.

SAINTE-SÉRAPHINE

SAINT-LOUIS-DE-BLANDFORD AVANT

AVANT

APRÈS AVANT

APRÈS SAINT-NORBERT-D’ARTHABASKA

SAINT-RÉMI-DE-TINGWICK

AVANT

APRÈS SOMMAIRE DES MODIFICATIONS À VENIR Daveluyville : Mise en place de trottoirs, de bancs et de poubelles, à intervalle régulier, sur la 7e Avenue et le 2e Rang.

AVANT

AVANT

APRÈS

Sainte-Séraphine : Aménagement d’un trottoir, de bancs, de lampadaires, d’une table à pique-nique et d’un gazebo, créant une allée centrale sur le terrain adjacent à l’église. Saint-Louis-de-Blandford : Installation de portes automatiques au Centre communautaire afin de rendre l’accès plus sécuritaire. De grandes fenêtres permettront également une luminosité plus intense dans les lieux.

AVANT

Saint-Norbert-d’Arthabaska : Implantation d’un pavillon d’observation. La population pourra donc s’abriter des chauds rayons du soleil l’été, tout en jouissant de la vue splendide qui s’offre à elle.

APRÈS

APRÈS

Saint-Rémi-de-Tingwick : Transformation et réparation complètes, de l’intérieur et de l’extérieur, de l’ancienne caserne de pompiers. Installation d’un nouveau plancher et d’une salle d’eau.


CINQ ENTREPRENEURES lauréates au concours Gagnez votre entreprise C’est au Bistro La Muse de Drummondville qu’avait lieu, le mardi 22 novembre dernier, le dévoilement des gagnantes de la 7e édition du concours Gagnez votre entreprise.

Provenant des cinq MRC du Centre-duQuébec (Arthabaska, Bécancour, Drummond, Érable et Nicolet-Yamaska), 13 entreprises se sont rendues en final et sur ce, 4 représentaient le territoire la MRCA. La chance était au rendez-vous, car les propriétaires de ces entreprises sont toutes reparties avec un prix! En effet, Mme Caroline Mc Carthy de Rencar et M me Geneviève Lecomte de Geneviève Lecomte, de la souris à l’humain, ont respectivement remporté la 1re et 2e place dans la catégorie Travailleuse autonome. Madame Annick Archambault de Mona Lisa Lingerie a aussi mérité une 2e place dans la catégorie Propriétaire dirigeante. Quant au prix Coup de coeur, il a été remis à Mmes Caroline Gingras et Élaine Brosseau de CEMIS (2011) inc. Toutes les lauréates se sont vu remettre une bourse en RÉPERTOIRE DES ENTREPRISES DE LA MRC D’ARTHABASKA 2011

argent, de même qu’une trousse de biens et services. Le concours Gagnez votre entreprise, une initiative de l’organisme Femmessor Centre-du-Québec, s’adresse aux femmes entrepreneures de tous âges. Celui-ci permet aux femmes centricoises qui ont démarré un projet entrepreneurial de se faire valoir et de développer, entre autres, leur leadership, leur créativité et leur sens de l’initiative. Mentionnons également qu’au total, 46 candidatures ont été déposées au début du concours dont 14 provenaient de la MRC d’Arthabaska.

Les cinq lauréates du concours

MRC D’ARTHABASKA COMPANY DIRECTORY 2011

MISE À JOUR DE VOTRE PROFIL D’ENTREPRISE

Au cours du mois de janvier, vous recevrez par la poste une fiche vous invitant à mettre à jour votre profil d’entreprise. Il est très important de valider les renseignements qui s’y trouvent, d’y apporter les modifications nécessaires, s’il y a lieu, et de nous retourner celle-ci dans les délais indiqués. 42 secteurs d’activités, 1 économie sylvifranche L’information que vous nous transmettez est primordiale étant donné qu’elle servira à établir des statistiques plus justes lors de la production de notre Rapport annuel 2011 et du prochain Répertoire des entreprises de la MRC d’Arthabaska.

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, C’EST L’AFFAIRE DE TOUS!

La formation fait progresser les entreprises Consultez notre site Web pour connaître notre offre de formation www.cibleformationconseil.qc.ca Notre expertise  Informatique  Comptabilité  Électromécanique  Mécanique industrielle  Métallurgie  Conduite de chariots élévateurs  Fabrication mécanique  Mécanique automobile  Réfrigération/Climatisation  Plomberie/Chauffage  Vente-conseil  Développement du personnel de gestion  Santé  Formation de formateurs  Formation de superviseurs  Développement des compétences de base (français et mathématiques)  Français des affaires  Anglais des affaires Frais de formation applicables dans le cadre de la Loi sur les compétences.

Une initiative de la

40, boul. des Bois-Francs Nord, C.P. 40 Victoriaville (Québec) G6P 6S5 Téléphone : 819 758-2300 Télécopieur : 819 758-4925 cible@csbf.qc.ca


M2M LAB,

analyse de la molécule à l’humain L’entraîneur des Tigres, M. Yannick Jean, a commenté les résultats de l’étude comme étant un outil lui permettant d’identifier les lacunes dans sa façon d’entraîner ses joueurs. L’intensité maximale d’entraînement a été précisément mesurée et l’ajustement de celle-­ci a permis une nette progression dans la performance des joueurs. Faisant suite à ces tests concluants, nous avons répété l’expérience en octobre 2011, mais cette fois-ci sur les joueurs des Flyers de Philadelphie , se réjouit M. Ruel.

M. François Ruel, analysant des données et Dr Denis Boucher préparant un militaire pour des tests

Il n’y a pas si longtemps, nous imaginions les années 2000 très futuristes avec des voitures volantes et des robots à notre service. Évidemment, nous n’avons toujours pas accès à ce genre de bolides, mais une entreprise victoriavilloise vient de mettre sur pied un système très avant-gardiste permettant à l’humain d’être presque aussi performant qu’un robot! Messieurs François Ruel et Denis Boucher sont respectivement ingénieur électrique et docteur en médecine expérimentale. Ils ont mis leurs connaissances en commun afin de créer m2m lab, une entreprise qui a conçu un laboratoire portatif, assez petit pour loger dans une valise, afin d’évaluer la performance humaine. Le principal élément du laboratoire est un harnais où l’on retrouve un électrocardiographe, un enregistreur d’expansion de la cage thoracique, un thermomètre pour mesurer la température de la peau et une série d’accéléromètres. Reliés à un ordinateur ou même à un téléphone intelligent muni d’une application, tous ces capteurs permettent l’envoi de 125 données à la seconde , explique M. Ruel.

Évidemment, il est possible d’employer ce système à bien d’autres utilisations que le domaine sportif. D’ailleurs, l’équipe de professionnels a mis leur laboratoire au service d’un homme qui a subi un accident vasculaire cérébral et qui n’arrivait plus à se déplacer convenablement. Le docteur Boucher a expérimenté une nouvelle approche, travaillant au niveau de la neuroplasticité, et l’homme a pu marcher à nouveau. Le progrès ayant plafonné, une analyse de l’activité cérébrale a permis de mieux comprendre comment l’homme percevait son corps. Avec de l’entraînement adapté, de la sensibilisation et une utilisation directe des données, l’homme gère maintenant son équilibre, marche parfaitement et a réglé un problème de spasmes dans son bras gauche . Les prochains mois seront occupés pour les deux entrepreneurs, étant régulièrement invités à présenter leur produit lors de conférences au Canada et aux États-Unis et également au fait que leur laboratoire profitera aux Marines, l’une des cinq branches des forces armées américaines. Notre entreprise a été approchée pour développer et coordonner un protocole de test permettant de valider, sur le terrain, la dépense énergétique en lien avec l’utilisation d’une nouvelle technologie en développement. Nous devons fournir une technologie mobile en temps réel, basée sur un modèle préalablement fait en laboratoire. De plus, il faut suivre les signes vitaux ainsi qu’une validation vidéo à certains points de contrôle , termine l’ingénieur.

Concrètement, lorsqu’un athlète porte ce harnais, il pourra connaître, jusqu’au plus fin détail, sa capacité anaérobique, son endurance, sa fréquence respiratoire, sa température corporelle et sa réserve énergétique.

Une chose est certaine, nous n’avons pas fini d’entendre parler de cette entreprise qui ne transformera pas l’homme en robot, mais l’aidera sûrement à mieux performer.

Afin de mettre à l’épreuve leur laboratoire, les deux entrepreneurs ont utilisé leur technologie mobile sur les joueurs des Tigres de Victoriaville, pour un protocole de test sur glace. Ce test, d’une durée de trois minutes sur la patinoire avec l’équipement complet, a permis d’obtenir simultanément une quantité importante d’information sur la mécanique de patinage, la gestion de la posture, la respiration et les réserves énergétiques.

152, boulevard des Bois-Francs Sud Victoriaville (Québec) G6P 4S3 Téléphone : 819 460-2221 Courriel : info@labm2m.com Site Internet : www.labm2m.com


RELÈVE ENTREPRENEURIALE : pour la réussite de cette étape

une expérience en commerce international. En sélectionnant votre candidat de cette façon, vous augmentez les chances de réussite du transfert de votre entreprise.

Voici une démarche simple, en six étapes, qui vous guidera dans votre processus de relève. Il est important de respecter les étapes afin de maximiser vos chances de succès. 1. DÉTERMINATION DES OBJECTIFS (PERSONNELS ET CORPORATIFS) Le propriétaire fondateur doit déterminer ses objectifs quant à sa retraite, sa participation ultérieure dans l’entreprise, etc. Cette première étape du processus est la plus importante. Il est indispensable de faire le point et d’analyser si le moment est venu de laisser la place à un successeur. Il n’est pas évident, après plusieurs années à la direction d’une compagnie, de laisser le pouvoir à une tierce personne. 2. CHOIX D’UN SUCCESSEUR Le choix d’un successeur est également une étape capitale. Les vrais leaders sont plus rares qu’on le pense et celui qui fera évoluer une entreprise au sommet, ne connaîtra pas nécessairement le même succès avec une autre organisation. Vous devez prévoir les défis qui attendent le prochain dirigeant et brosser un portrait du candidat idéal. Il ne faut donc pas vous baser sur la situation actuelle de l’entreprise, mais sur ce qui l’attend. Par exemple, votre compagnie entreprend un processus d’exportation, vous devrez donc rechercher une personne possédant des aptitudes et/ou

Il est crucial de choisir sa relève en fonction de ses compétences et non selon un favoritisme . Par exemple, si vous voulez transmettre votre compagnie à l’un de vos enfants, n’oubliez pas que votre choix ne doit pas être fait en fonction de l’âge et du sexe de ceux-ci, mais bien selon des critères objectifs : compétence, expérience, etc. Il est également recommandé de demander l’opinion de personnes neutres : votre conseil d’administration, vos cadres, etc. 3. ÉVALUATION Peu importe où vous trouverez votre relève, vous ne devez pas lui confier le poste de dirigeant sans le soumettre à une évaluation approfondie. Par exemple, est-ce qu’il possède les compétences techniques et académiques nécessaires pour occuper ce genre de fonction? Cette évaluation permettra notamment de dresser la liste des formations utiles à son intégration. 4. PROGRAMME DE FORMATION Cette étape est essentielle pour que la transition se déroule avec succès. Par exemple, le dirigeant doit-il maîtriser plus d’une langue pour assurer la direction de l’entreprise? Si oui, inscrivez votre candidat sans plus tarder à des cours de langue. Le programme de formation déterminera ce qu’il doit perfectionner avant de diriger l’entreprise. Il peut s’avérer intéressant d’en discuter avec la relève afin que ses besoins et lacunes soient comblés. 5. INTÉGRATION ET COHABITATION L’intégration et la cohabitation englobent quatre objectifs stratégiques : a) L’acquisition d’un savoir non colligé Cer tains renseignements et cer taines

pratiques de gestion ne seront jamais colligés dans les livres parce qu’ils sont le fruit de l’expérience et ne s’appliquent qu’à une entreprise (fidélité à un fournisseur, ententes secrètes, etc.). b) La démythification du dirigeant sortant À ce stade de la démarche, le successeur doute peut-être encore de sa capacité à remplacer le leader sortant. Ce sentiment sera d’autant plus grand si un mythe s’est créé autour du dirigeant en place. Cette étape permet au dirigeant sortant de se raconter à son successeur : cheminement, réussites, échecs, etc. c) La planification d’un avenir souhaitable pour l’organisation Il est important pour le successeur de connaître les rêves du dirigeant. Au fil des discussions, le successeur désigné prendra conscience de l’imaginaire du leader sortant, enrichira sa vision de l’organisation et pourra, en collaboration avec le dirigeant, brosser le portrait d’un avenir souhaitable et réaliste pour l’entreprise. d) Une passation des pouvoirs plus efficace Progressivement, le successeur désigné prend de plus en plus de responsabilités, tandis que le leader sortant en abandonne. Il importe que l’intégration du successeur s’effectue graduellement. L’opération s’en trouve bonifiée si celui-ci occupe diverses fonctions dans l’entreprise au cours des années qui précèdent son transfert à la direction. 6. PASSATION DES POUVOIRS Au fil des mois, une nouvelle vision de l’organisation émerge. L’équipe commence à percevoir le successeur comme un leader et est prête à lui faire confiance. La cohabitation est maintenant terminée; ce moment est tout aussi difficile à vivre pour celui qui part, que pour celui qui arrive.


SPA NORDIQUE DU LAC BIJOU,

détente assurée, dans un décor enchanteur Le temps des Fêtes approche et vous cherchez le cadeau idéal pour vos proches? Vous êtes stressé et vous auriez besoin d’un moment stimulant? Peu importe la raison, la solution serait d’offrir, ou de vous offrir, une pause détente en thermothérapie au tout nouveau Spa nordique du lac Bijou. Situé dans le décor enchanteur de SaintNorbert-d’Arthabaska, le Spa nordique du lac Bijou est l’un des plus contemporains sur le marché. Il est possible de profiter de ce petit plaisir 12 mois par année, beau temps mauvais temps, peu importe la saison. De plus, à ce jour, il est le seul spa nordique en fonction sur le territoire du Centre-du-Québec. Mais qu’est-ce que le principe de la thermothérapie? L’expérience thermale est à la base du concept; c’est un rituel d’alternance entre la chaleur, le froid et la détente, ce qui permet une expérience de relaxation optimale. Le cycle suggéré de l’activité est de trois heures. Selon les plus 1

grands experts, cette activité permettrait une diminution substantielle du niveau de stress, une élimination des toxines accumulées de façon naturelle par l’alimentation et les activités quotidiennes, ainsi que de raviver le corps et l’esprit. C’est aussi une excellente façon de se détendre les muscles et même d’améliorer la qualité du sommeil , explique M. Claude Mailhot, propriétaire. Le Spa nordique du lac Bijou possède deux bains chauds de type californien, un sauna à vapeur, un lac et une chute d’eau froide. Afin d’amplifier le sentiment de détente que la thermothérapie apporte, les clients apprécieront aussi notre service de massothérapie , mentionne l’entrepreneur. De plus, l’endroit se démarque avantageusement par son aire de restauration. En effet, que ce soit pour un petit encas ou un souper complet, le centre offre une salle à manger d’une centaine de places, servant également de salle de réception, le tout soigneusement aménagé, où vous y trouverez une ambiance sympathique, chaleureuse et conviviale.

2

Maximisez votre expérience en vous permettant une journée entière de détente et de relaxation, en terminant par une nuitée dans l’un des quatre chalets privés du Spa. Ces chalets, construits de bois, sont extrêmement chaleureux, équipés de deux grands lits et d’une salle de bain complète. Les locataires ont accès à leur propre bain chaud ainsi qu’à un sauna vapeur. Le Spa offre une multitude de forfaits pour toutes les bourses. Alors, que ce soit pour offrir ou se faire plaisir, la thermothérapie vous fera vivre une expérience de relaxation sans pareil!

12, parc des Cèdres Saint-Norbert-d’Arthabaska (Québec) G0P 1B0 Téléphone : 819 369-9391 Courriel : info@spanordiquelacbijou.com Site Internet : www.spanordiquelacbijou.com

3

1 - Chalets du Spa 2 - L’intérieur de l’un des chalets 4

5

3 - La salle de réception, qui est aussi l’aire de restauration 4 - La magnifique chute illuminée du Spa 5 - Le jacuzzi et le sauna à vapeur


MAINTENANCE ET USINAGES VR,

spécialiste en conception, modification et réparation de machineries Vue du dessus

Vue du dessous

Table élévatrice à ciseau

Riche d’une quinzaine d’années d’expérience en tant que chef machiniste, M. Vincent Ramsay, propriétaire de Maintenance et usinages VR, offre depuis peu ses services de machiniste, soudeur, électromécanicien et concepteur d’équipements pour la clientèle manufacturière. Visant principalement le domaine du placage, mais sans se fixer de limite, ce promoteur prend la relève de son oncle, M. Michel Ramsay, qui œuvrait dans ce même secteur depuis une vingtaine d’années et qui désirait prendre sa retraite depuis déjà un certain temps. Dès l’âge de 16 ans, j’accompagnais mon oncle chez ses clients qui sont maintenant devenus les miens , fait savoir l’entrepreneur. L’entreprise se spécialise dans la conception et la fabrication de plusieurs équipements spécialisés dans le domaine du placage

tels que botteuse, table élévatrice à ciseau, trimeuse, tapeuse, etc. Je peux aussi adapter des équipements déjà existants en fabriquant et/ou ajoutant divers autres éléments afin de répondre spécifiquement aux besoins de la clientèle et selon les exigences de chacun d’eux . L’entrepreneur effectue les réparations directement chez le client ou dans son atelier, à même sa résidence. Monsieur Ramsay est un homme ambitieux et passionné par la recherche et le développement; d’ailleurs, il conçoit déjà de nouveaux produits qui seront disponibles au cours des prochains mois. C’est à suivre! MAINTENANCE ET USINAGES VR Téléphone : 819 350-5352 Courriel : maintenanceetusinagesvr@hotmail.fr Site Internet : victoriaville.cmaville.ca/ maintenance-et-usinages-vr


CENTRE D’ENTRETIEN AUTO VICTO, faites-le vous-même! Avec une reprise économique toujours chancelante, les gens font leur possible pour économiser de l’argent. Ainsi, réparer sa voiture, au lieu d’en acheter une nouvelle, peut aussi être un moyen d’épargner. Cependant, faute de place, plusieurs personnes envoient leur auto au garage, même si elles ont les connaissances pour effectuer les réparations. Ce temps est révolu, car M. Donald Lafrenière, propriétaire du Centre d’entretien auto Victo, vous propose maintenant de mettre en pratique vos aptitudes en mécanique. En effet, M. Lafrenière donne à ses clients la possibilité de réaliser eux-mêmes leur entretien mécanique à peu de frais. « Plusieurs particuliers ne possèdent pas les équipements requis pour faire la maintenance, de base et/ou plus avancée, de leur véhicule, mais ils ont parfois les capacités et les connaissances nécessaires pour l’accomplir eux-mêmes. Je suis donc heureux de pouvoir leur offrir ce service

au coût minime de 15 $/heure, taxes incluses, comprenant la location de l’espace, l’utilisation des outils et du compresseur; pour l’usage des outils plus spécialisés ou pour la location à plus long terme, un tarif spécial a été établi , mentionne M. Lafrenière. Comme l’endroit est particulièrement grand (34’ de largeur par 48’ de profondeur), il est même possible aux propriétaires de bateaux et de véhicules récréatifs d’entretenir ou de nettoyer ceux-ci au Centre. Si le client a besoin de pièces pour compléter sa réparation, il peut effectuer la commande directement au Centre d’entretien auto Victo, qui a négocié des prix avec un fournisseur local.

désirent ou préfèrent travailler sur leur véhicule de soir ou de fin de semaine », termine M. Lafrenière.

635, rue Notre-Dame Ouest Victoriaville (Québec) G6P 1T3 Téléphone : 819 604-3643 Courriel : autovicto@videotron.ca L’entreprise met à la disposition de sa clientèle des outils pneumatiques, une laveuse à pression, deux ponts élévateurs, un puits de travail de 28’ et deux portes de garage de 14’ de hauteur.

La clientèle peut contacter l’entrepreneur pour prendre rendez-vous, mais il est aussi possible, les fins de semaine, de se présenter sur place sans prévenir. « La disponibilité des heures d’ouverture est un avantage intéressant pour les gens qui

MAFERTIS,

deux bonnes nouvelles au rendez-vous

Monsieur Denis Gagnon posant fièrement avec sa nouvelle acquisition

Démarrée en 2005, Mafertis vient de déménager dans un nouveau bâtiment deux fois plus grand, passant de 1 350 à 2 800 pieds carrés. De plus, l’entreprise chestervilloise a aussi fait l’acquisition d’un tour à contrôle numérique pour répondre encore mieux à sa clientèle.

Propriété de M. Denis Gagnon, Mafertis se spécialise dans la fabrication, la réparation et la modification d’outils spécialisés pour les entreprises manufacturières, agricoles ainsi que pour les particuliers. Initialement, le principal service offert par la compagnie consistait à la fabrication de gabarits. Avec le temps, M. Gagnon a élargi sa clientèle, ce qui lui a permis d’observer une demande importante pour la fabrication de pièces, en petits lots, dans le domaine du métal. Faisant suite à cette constatation et après avoir fabriqué de ces pièces presque manuellement , ce dernier a décidé d’investir dans un tour à contrôle numérique. Comme cette machine est automatisée et qu’elle est d’une grande précision, les

pièces produites avec celle-ci sont d’une justesse que même le plus minutieux des machinistes ne pourrait atteindre avec un tour manuel . Lorsqu’il ne fabrique pas de pièces, le promoteur se rend chez les cultivateurs de la région afin de répondre à leurs besoins, étant donné qu’il répare également toutes sortes de machines agricoles. Située en plein coeur d’une municipalité rurale, ce type de services est grandement apprécié. MAFERTIS 108, rue Dupont Chesterville (Québec) G0P 1J0 Téléphone : 819 382-2204 Courriel : mafertis@hotmail.com


MISSION DANS L’OUEST CANADIEN, en route vers l’Alberta Au cours de 2010, la CDEBF (CLD) a mené une enquête manufacturière auprès des entreprises du territoire et plusieurs participants souhaitaient explorer le marché de l’Ouest canadien afin d’arriver à commercialiser sur ce marché. Carrefour Québec International (CQI), partenaire de la Corporation pour le volet international, est aussi arrivé au même constat lors de tables rondes réalisées en 2011. L'organisme convie donc les entreprises manufacturières sylvifranches à se joindre à lui lors d'une mission en sol albertain, qui aura lieu du 20 au 24 février prochain. Cette mission a pour objectif de permettre aux entreprises de découvrir et d'obtenir l’heure juste sur les opportunités réelles que l'Alberta pourrait leur apporter. Les entrepreneurs auront aussi possibilité de

développer de nouveaux partenariats de diversifier leurs marchés ainsi que mettre en valeur leur savoir-faire afin se faire connaître et, évidemment, réseauter.

et de de de

Offert au coût de 1 195 $+ tx par participant (valeur de 3 990 $+ tx avant l’aide gouvernementale), le programme d’accompagnement du CQI comprend : Des services-conseils en stratégie de commercialisation; Une étude d’opportunités personnalisée (achats de données et analyse pour la PME); La recherche de contacts d’affaires; La formation Perfectionnons nos techniques de réseautage : savoir se vendre ; La mission commerciale de cinq jours en Alberta, du 20 au 24 février 2012.

ON ATTEND VOTRE COUP DE SIFFLET.

Si vous avez des questions ou pour vous inscrire, communiquez directement avec Mme Anne-Marie Lamothe, coordonnatrice à l’exportation au CQI, par courriel au amlamothe@cqinternational.org ou par téléphone au 1 866 475-0039, poste 150.

La mission se déroulera à Calgary (haut) et à Edmonton (bas)

Pour établir ensemble la meilleure stratégie. Au Centre financier aux entreprises d’Arthabaska, c’est en équipe que nous avons choisi de travailler pour faire évoluer vos projets de développement, qu’ils soient locaux ou internationaux. Nous sommes convaincus que c’est la formule gagnante, celle qui permet à vos idées d’affaires de bien grandir et, surtout, de grandir longtemps.

310, boul. des Bois-Francs Sud Victoriaville (Québec) G6P 4T1 Tél. : 819 758-9419 Sans frais : 1 888 758-9419


ILS SONT DEVENUS DES INCONTOURNABLES POUR VOTRE ENTREPRISE :

JOIGNEZ LA VAGUE DES MÉDIAS SOCIAUX! Rayonnez davantage et attirez plus de visites sur votre site Web FACEBOOK - 800 millions d’adeptes

Plus de 84% des canadiens consultent des sites sociaux à tous les jours. Que vous le veuillez ou non, on parle de votre entreprise.

Le meilleur endroit pour engager une communication ouverte avec vos clients.

YOUTUBE - vidéos Moteur de recherche le plus populaire après Google.

FLICKR Le meilleur service de gestion et de partage de photos en ligne.

VERTISOFT PEUT VOUS AIDER À PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOTRE RÉPUTATION EN LIGNE! Nous vous offrons : • Stratégie et choix des médias sociaux • Configuration des interfaces • Intégration des outils à votre site Web • Formation et accompagnement continus*

Avec la sélection impressionnante de médias sociaux disponibles sur le marché, Vertisoft peut vous conseiller stratégiquement à faire les bons choix pour votre entreprise. * Vertisoft est un organisme formateur agréé par Emploi-Québec.

Contactez-nous dès maintenant!

1.877.368.3241 info@vertisoftpme.com www.vertisoftpme.com

Bulletin l'Excellence Automne 2011  

Le bulletin L'Excellence, dont le tirage s'effectue trimestriellement, est distribué dans toutes les entreprises manufacturières, de distrib...