Page 1

Trimestriel Intercommunal • N° 1 2 • Juin 2013

La DDémarche : un outil national au service des territoires pour bâtir les politiques de développement durable de demain T. FROEHLICHER La Communauté de Communes souhaite s’engager encore plus loin dans le développement durable. C’est pourquoi fin 2012, elle a répondu, en partenariat avec la Maison de la Nature - CPIE du Ried et de l’Alsace Centrale à un appel à projets proposé par la Caisse des Dépôts et Consignation (Mairie Conseil) et l’Union Nationale des Centres Permanent d’Initiative pour l’Environnement (UNCPIE). Dans ce cadre elle s’engage avec le CPIE du Ried et de l’Alsace centrale, comme 9 autres binômes Communautés de communes /CPIE, à expérimenter la mise en place d’une démarche de développement durable, la DDmarche.

Jean-Marc RIEBEL Président de la Communauté de Communes du Canton de Villé Maire de Saint-Maurice - Conseiller Régional

Cette démarche en 6 étapes, se présente comme une voie possible pour engager un processus d’amélioration continue en matière de développement durable, à partir des compétences de la communauté de communes. À mi-chemin entre la construction d’un projet concret par la collectivité dans le cadre de ses compétences avec un regard développement durable et l’élaboration d’un agenda 21, cette démarche consiste à élaborer, en moins d’un an un projet communautaire de développement durable.

Qu’est ce que le Développement durable ? Le développement durable c’est la création de richesse en consommant moins d’environnement et en contribuant mieux au progrès social. Respect de l’environnement

Équité sociale

• Le chemin de la tolérance ..............p.2 • L’office de tourisme lance « les Greeters » ............................p.3 • Plan Climat-énergie .......................p.4

Éfficacité économique

1


Trimestriel • N° 12 • Juin 2013

Le Comité de Pilotage composé d’élus, d’associatifs et de socio-professionnels mis en place pour élaborer cette démarche dans le canton de Villé a fait valider par le Conseil Communautaire 4 défis à travailler pour 2013 :

L’ESAT ÉVASION : une aventure humaine En créant en 2004, l’Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT) culturel et artistique l’EVASION, l’APEI (Association de Parents d’Enfants Inadaptés) Centre Alsace a bel et bien affiché sa différence. Une différence fondée sur la conviction que l’expression artistique et l’échange culturel sont les meilleurs atouts pour lui permettre d’atteindre ses objectifs prioritaires, à savoir l’épanouissement de la personne et son intégration dans la cité. Aujourd’hui composé d’une équipe de 19 artistes (plasticiens, musiciens, techniciens du spectacle) bénéficiant du statut de travailleur handicapé, de 3 éducateurs spécialisés, d’un moniteur d’atelier à mi-temps, et d’une chargée de communication, l’ESAT L’EVASION comporte un Espace de Création et une salle de spectacles galerie, l’Espace d’Echanges Culturels L’EVASION, conduits par son directeur, Albert STRICKLER et son adjoint technique, Luc JEANROY.

www.esat-evasion.fr

N° ISSN : 1636-2764 Dépôt légal : 2e trimestre 2013 Directeur de la publication : Jean-Marc RIEBEL, président de la Communauté de Communes du Canton de Villé Centre administratif 67220 BASSEMBERG Tél. 03 88 58 91 65 - Fax 03 88 57 17 46 E-mail : courrier@cc-cantondeville.fr www.cc-cantondeville.fr Coordination : Commission Communication Conception graphique : www.atelierc.com Impression : Deklic Graphique Imprimé sur papier aux normes PECF.

2

Produire et consommer localement sobrement (minimiser les déchets). Faire participer la population aux orientations et défis du canton. Réduire les consommations énergétiques et favoriser les énergies renouvelables (population et entreprises). Redynamiser le dialogue familial, intergénérationnel et social (logement, mobilité).

Aussi, pour bâtir cette nouvelle politique de la Communauté de Communes, votre avis nous intéresse.

Comment la Communauté de Communes du Canton de Villé peut elle agir pour relever ces défis ? Nous vous invitons à émettre vos suggestions ou propositions d’actions autour des 4 défis en vous connectant sur le site internet de la Communauté de Communes : www.cc-cantondeville.fr/ddémarche/ Merci pour votre contribution !

Vie quotidienne

Le chemin de la tolérance Une invitation à la balade entre Bassemberg et Lalaye R. SCHIEBER Origines, religions, âges, couleurs, taille, style, handicap… différences. Nos quotidiens nous confrontent tous à la question de la différence. L’idée d’interpeller les promeneurs à ce sujet sur un sentier à thème a été proposée par l’Office de Tourisme qui cherchait également un site facile et accessible pour les familles et personnes en situation de handicap.

La piste cyclable entre Bassemberg et Lalaye a été retenue et pour concrétiser le projet, la Communauté de Communes a fait appel aux artistes et plasticiens de l’ESAT ÉVASION de Sélestat pour encadrer les travaux. En associant au projet les ados de la MJC et les enfants des écoles de Bassemberg, Lalaye et Charbes, ils ont réalisé une quarantaine de supports (fresques, mosaïques et panneaux) sur le thème de la tolérance.


To u r i s m e e t Lo i s i r s

L’Office de tourisme lance les « Greeters » A. JEHL

Il s’agit d’une nouvelle forme de tourisme alternatif basée sur des principes d’échanges, de volontariat et de gratuité.

Cette initiative a pour objectif d’améliorer l’accueil touristique afin de faire de la Vallée de Villé « un territoire chaleureux, convivial et attractif ». Le projet « Greeters Val de Villé » est mené en association avec Greeters France.

Cette « future nouvelle offre non marchande » proposera des rencontres entre les touristes et les habitants qui souhaitent partager leurs connaissances, expériences et bons plans du val de Villé.

Une expérimentation inédite Le principe est simple : les visiteurs iront sur le site internet « Greeters » et choisiront leur Greeter selon leurs centres d’intérêts communs : ballades, natures, gastronomie, histoire, patrimoine, etc…

Va l d e

Du jamais vu, l’expérimentation est inédite et vient en complément des offres déjà existantes. L’Office de tourisme a lancé le projet et entame officiellement le recrutement de bénévoles afin d’accueillir les visiteurs étrangers.

Si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à contacter Audrey Jehl au : 03 88 58 91 69.

Photo : C. Tongio

Les Greeters, nés à New-York au début des années 90, sont des personnes enthousiastes et sympathiques, qui connaissent bien leur ville ou territoires et qui donnent de leur temps, bénévolement, pour le faire découvrir à des visiteurs, comme ils le feraient à un ami.

lé l i V

Départ : À Bassemberg, prendre la direction de l’église et continuer tout droit jusqu’à la barrière puis longer le chemin jusqu’à Lalaye.

3


Environnement

C. LESAGE

Les conseils de l’Espace Info Énergie L’été est là et on ne chauffe presque plus sa maison… Pourtant nous continuons à consommer beaucoup d’énergie. Voici quelques réflexes utiles :

Dans le cadre du plan Climat-énergie, plus de cent-vingt participants bénévoles issus des mondes économique, associatif et institutionnel s’étaient réunis en 2012 pour offrir des suggestions concrètes d’actions afin de réduire la dépendance énergétique et l’impact climatique de l’Alsace centrale. Les propositions aux décideurs publics sont réunies dans un Livre blanc, pour : aider les habitants à alléger leurs factures de carburant et d’énergie à la maison, aider les entreprises à gagner en compétitivité en réduisant leur dépendance énergétique, être exemplaires au niveau des bâtiments et de l’éclairage public.

Régler la température de l’eau chaude à 55-60°C C’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes, mais pas trop, pour éviter l’entartrage du chauffe-eau. Économiser l’eau chaude, c’est économiser l’eau et aussi l’énergie nécessaire à son chauffage. Faire sécher le linge à l’air libre Le sèche-linge peut être un gros consommateur d’énergie. Profitez de l’air libre ou d’un local bien ventilé pour faire sécher votre linge : c’est très rentable …

Surveiller les veilles Qu’est-ce qui consomme de 300 à 500 kWh par an sans rien produire en échange ? Réponse : les veilles des téléviseurs, chaînes Hi-Fi, décodeurs, ordinateurs, fours… Profiter de la lumière naturelle Organisez vos activités (en cuisine…) et disposez votre ameublement (bureau, fauteuil…) en fonction de l’éclairement naturel afin de limiter le recours à l’éclairage artificiel. Ce cocument est en libre téléchargement au lien suivant : www.pays-alsace-centrale.com/ connaitre/plan-climat-energie.htm En tant que particulier, vous pouvez aussi agir !

4

Veiller à la charge des appareils sur batteries De nombreux appareils électroniques (téléphones mobiles, baladeurs, ordinateurs portables, consoles, appareils photos…) sont dotés de batteries rechargeables. Ne laissez pas ces appareils en charge au-delà de ce qui

est nécessaire et débranchez les chargeurs après usage, car ils consomment tant qu’ils sont branchés. Le lave-vaisselle 80 % de l’énergie consommée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Moins il utilise d’eau, moins il consomme d’énergie. Les programmes « éco » (qui lavent à température plus basse) ou à 50°C permettent de réduire encore la consommation : jusqu’à 45 % par rapport au programme intensif. Frigo et congélateur : une température sous surveillance Pensez à vérifier et à régler les températures au plus juste. Un congélateur, c’est -18°C, au-delà c’est inutile. Un frigo c’est +2.7°C à +4° C ! Evitez d’ouvrir la porte souvent et laissez les plats refroidir complètement avant de les y placer. Evitez d’y entasser trop de marchandises pour que l’air puisse circuler. Dépoussiérez la grille arrière deux fois par an : la poussière et la saleté accumulées peuvent être à l’origine de 30 % de sa consommation d’électricité. Pour en savoir plus sur les économies d’énergies dans l’habitat, contactez les Conseillers Espace Info Energie au : 0800 60 60 44 (N° Vert) pour des conseils personnalisés, gratuits, neutres et indépendants.

Comcominfos12  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you