Page 1

Bernay . Conlie . Cures . Degré .

Domfront . L a Chapel le . La Q uinte . Lavar din . M ézièr es . N euvill nnie alais . N ine . Te b a S e t euvy . Ruillé . St-Symphorien . S

de la

Circuit Détour en Champagne Conlinoise ... p 7 Pôle Intercommunal ..p 3

Circuits vtt ............. p 4

Ateliers informatiques ............... p 7

Collecte des bouchons .... p 10

Gymn

ase

... p 5

Diagnostic Social

... p 6

Zoom s ur... Cures

... p 12

Reflets de la 4c : le journal de la Communauté de Communes de la Champagne Conlinoise (4C) www.4c-conlie.fr

N° 24 - Janvier 20 1 1


Editorial Au cours du premier trimestre 2011, les services et les élus de la Communauté de Communes de la Champagne Conlinoise (4C) vont s’installer dans les nouveaux locaux du Pôle Intercommunal situé près de la Poste de Conlie et dont la construction est en bonne voie. Cet emménagement représente l’aboutissement d’un projet auquel les élus ont commencé à réfléchir dès 2004 et dont j’avais fait ma priorité au début de ce mandat car, compte tenu des actions portées par la Communauté de Communes, la configuration actuelle est largement inadaptée.

Le second dossier prioritaire de ce mandat est l’extension de la zone d’activités intercommunale située à Conlie. Celui-ci reste d’actualité car ne disposant plus de terrain à proposer, nous devons nous efforcer d’être prêts à accueillir de nouvelles entreprises en prévision d’une reprise économique. Les collectivités locales, et plus particulièrement les communautés de communes puisqu’elles ont la compétence économique obligatoire, s’imposent comme des éléments de stabilité et des acteurs essentiels de la relance en prenant l’initiative d’investir pour préserver et promouvoir l’économie et en tout premier lieu l’emploi. Le Conseil Communautaire reprendra ce dossier très prochainement. En parallèle, afin d’assurer les services à la population, la 4C travaille, avec le Centre Social, la CAF et la MSA à l’élaboration d’un nouveau Contrat Enfance Jeunesse pour les années 2011-2014, un contrat dont l’objectif est d’adapter les futures prestations aux évolutions démographiques et aux nouveaux besoins qui s’expriment sur le territoire.

Ce bâtiment d’une surface voisine de 800 m² répartis sur deux niveaux permettra de répondre à nos besoins et de satisfaire mieux encore vos attentes : il a été conçu, en fonction de nos moyens, pour regrouper l’ensemble des services communautaires, salles de réunion, bureaux et CyberCentre. La réforme des collectivités territoriales qui va être engagée et discutée dès 2011 conforte ce choix communautaire puisque dans ses orientations elle renforce et valorise le niveau intercommunal. Il y a tout lieu de penser que les compétences exercées actuellement pourraient se trouver élargies et que des actions pourraient aussi être portées conjointement par plusieurs communautés de communes dans la mesure où l’échelle intercommunale s’avérerait insuffisante. L’existence de nos nouveaux locaux sera donc un atout pour notre collectivité et une contribution utile au maintien et au développement des services en milieu rural.

Les actions en faveur du tourisme sont également poursuivies ; une seconde tranche d’aménagement du sentier de randonnée de Tennie pour les personnes en situation de handicap est en cours de réalisation. L’Europe, l’Etat, le Département ont soutenu financièrement l’initiative communautaire à hauteur de 80 %. Enfin, en matière d’environnement, nous sommes parmi les premières collectivités sarthoises à achever le diagnostic des installations d’assainissement autonome. Pour conclure, je tiens à rappeler ma satisfaction de présider le Conseil Communautaire où tous les membres, à commencer par les vice-Présidents, sont très impliqués et travaillent dans un climat de confiance et de respect.

Notre Communauté de Communes a toujours été soucieuse de partager les préoccupations des municipalités et c’est conformément à ses compétences qu’elle va cofinancer l’extension du Centre de Première Intervention de Saint-Symphorien avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Sarthe et le Conseil Général. De même le Conseil Communautaire a récemment donné un avis favorable au projet de construction de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle porté par la commune de Conlie qu’il a jugé d’intérêt intercommunal afin que le maître d’ouvrage puisse bénéficier des meilleurs financements.

Voilà que l’année 2010 se termine ; je souhaite pour 2011 la prospérité à nos 15 communes du canton, la réussite à leurs élus et le plus grand bonheur à chacune et chacun d’entre vous. Bonne et Heureuse Année.

Raoul Marteau Président de la 4C Maire de Conlie

Déchetterie communautaire de la 4C Route de Mézières - 72240 Conlie Tél. 02.43.20.28.23 • lundi : 14h00 - 18h00 • mardi : 14h00 - 18h00 • mercredi : 14h00 - 18h00 • vendredi : 14h00 - 18h00 • samedi : 9h00 - 12h00 et 14h00 - 18h00

Communauté de la Champagne Conlinoise (4C) Allée Marie-louise Souty - 72240 Conlie Tél. 02.43.52.11.67 - Fax : 02.43.52.11.69 www.4c-conlie.fr - Email : contact@4c-conlie.fr Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

2


Aménagement de l'Espace

Pôle Intercommunal l’identité de la Champagne Conlinoise Le futur Pôle Intercommunal est désormais sorti de terre et les entreprises s’attachent aujourd’hui à finaliser les aménagements intérieurs, ainsi que l’habillage extérieur du bâtiment. La fin des travaux et l’installation des services de la Communauté de Communes (4C) devraient intervenir dans le courant de cet hiver. Chaque semaine, le vice-président de la 4C responsable de la Commission Aménagement du territoire, Patrice Guyomard et la secrétaire générale de la Communauté de Communes, Chantal Vallée, accompagnés très régulièrement du président, Raoul Marteau, participent aux visites de chantier. "Cette réunion permet de faire le point avec les entreprises et l’architecte sur l’avancée du chantier. Nous procédons alors aux réglages et ajustements indispensables", explique Chantal Vallée.

Au rez-de-chaussée, le bâtiment comprend un hall d’accueil du public, une salle de réunion destinée plus spécifiquement aux conseils communautaires, ainsi que le CyberCentre. Celui-ci bénéficiera d’un accès et de sanitaires autonomes afin de pouvoir rester ouvert en soirée et le samedi. Des expositions pourront y

être régulièrement organisées, comme l’habitude en a été prise dans les locaux actuels du CyberCentre. "Cet espace public numérique sera équipé de nouveaux postes informatiques fixes et portables, tandis que les équipements que nous utilisons déjà seront répartis dans les CyberRelais", précise Patrice Guyomard. Local info. Surf : 5,75 m2 Ht : 2,50 m

Sani. Surf : 10,75 m2 Ht : 2,50 m

dans le but d’affirmer la dynamique et l’identité de la 4C en écartant des programmes stéréotypés, standardisés ou formatés. Cette architecture correspond à une qualité représentative de notre époque et s’inscrit dans une démarche contemporaine en dialoguant avec la forme, les matériaux et sa manière de s’intégrer dans le site", conclut Patrice Guyomard. Dgt tech Surf : 14,50 m2 Ht : 2,85 m

Chaufferie Surf : 9,00 m2 Ht : 2,85 m

Loc. ventil. Surf : 8,75 m2 Ht : 2,85 m

A l’étage, le Pôle Intercommunal compte notamment sept bureaux, une salle de permanences et de réunions, ainsi que des locaux techniques. "Nous nous sommes donné les moyens d’intégrer des services supplémentaires dans les années à venir, afin de poursuivre la nécessaire mutualisation des moyens et de répondre aux besoins croissants de la population", poursuit Patrice Guyomard. En outre, pour garantir des conditions de travail optimales à tous les occupants du Pôle et offrir au public le confort qu’il est en droit d’attendre, un groupe de travail s’est réuni à plusieurs reprises pour définir un aménagement intérieur homogène et fonctionnel. Le personnel communautaire a été pleinement associé à cette réflexion. Précisons enfin que le bâtiment, conçu pour consommer le moins d’énergie possible, est habillé de bardages en acacias et de pierres extraites dans les Alpes Mancelles. Les élus ont, par ailleurs, veillé à maintenir le nombre de places de parking (32) disponibles jusqu’alors. "Cette construction implique forcément une métamorphose du quartier et elle interpelle logiquement les riverains ! C’est sans arrogance que s’est fait ce choix architectural, mais

3

20 X 15,65 cm 19 X 29,50 cm

Rez de chaussée

CyberCentre

Salle de réunion

Salle de conseil communautaire

Sanitaires Point d’Information Touristique

Accueil

Bureaux Locaux techniques

étage

Salle de réunion

Sanitaires

Archives


Développement Touristique

Circuit Détour en Champagne Conlinoise Un label et de nouveaux équipements Le sentier d’interprétation de 1200 m aménagé en 2009 à Tennie et adapté aux personnes à mobilité réduite a reçu cet été le label "Tourisme & Handicap", créé par le Ministère du Tourisme. "Nous avons été labellisés pour les quatre types de handicap : visuel, moteur, auditif et mental", précise Michel Bidon, vice-président

de la 4C, responsable de la Commission Tourisme. Ce circuit unique en Pays de la Loire, dénommé "Détour en Champagne Conlinoise", est le quatrième site d’intérêt touristique sarthois à avoir obtenu cette reconnaissance nationale. Celle-ci va lui assurer une importante promotion touristique : référencement au guide de l’ANCV (Agence Nationale pour les ChèquesVacances), sur le site de l’Agence départementale de développement économique et touristique de la Sarthe et auprès des associations des personnes en situation de handicap… De plus, cette labellisation a été décisive pour l’obtention des financements nécessaires à la réalisation de nouveaux équipements. "Une arche en bois va matérialiser l’entrée du parcours où neuf panneaux

d’une remarquable clarté mettront en valeur les attraits naturels et patrimoniaux de la Champagne Conlinoise", explique Nicolas Kerckhof, chargé de mission à la 4C. "En outre, de nouveaux pupitres pédagogiques, également très visuels, ainsi que de nouveaux pupitres en braille destinés aux mal voyants, seront installés tout au long du parcours". Tous ces aménagements, qui devraient être achevés début 2011, renforceront l’attractivité du sentier qui rencontre déjà un beau succès auprès de toutes les générations. Le chantier, d’un coût total de 21800 €, est financé à près de 50% par le CNDS (Centre National pour le Développement du Sport), à 20% par le Conseil Général, à 10% par le Pays de Haute Sarthe (via le programme européen Leader) et à 20% par la 4C.

Boucle communautaire

Bornes et pupitres remis à neuf

De mai à juillet, les agents techniques de la 4C ont procédé à l’entretien des 150 bornes directionnelles et des 37 pupitres thématiques qui jalonnent les 107km de la boucle de randonnée communautaire "En Charnie et Champagne". Ce chantier a permis de constater que les équipements mis en place en 2006 par la Communauté de Communes avaient très bien résisté à l’usure du temps. Un simple nettoyage suivi d’un lasurage s’est en général révélé suffisant. Les quelques bornes manquantes ou endommagées seront quant à elles remplacées début 2011.

37km de circuits VTT

Préparez votre randonnée

en vous connectant à Internet

bientôt balisés "Les vététistes disposeront dès le printemps 2011 de trois circuits de randonnées spécialement balisés à leur intention", se réjouit Michel Bidon, vice-président de la 4C, chargé du Tourisme. Le premier (13,3 km) sillonnera la forêt domaniale de la Petite Charnie à Saint-Symphorien, le second (12,3km) les buttes de Bray à Tennie, et le dernier (12,2 km) à proximité de la forêt de Mézières. "Ces équipements amélioreront notre cadre de vie en permettant aux nombreux adeptes du VTT de pratiquer leur loisir dans les meilleures conditions. C’est également un atout supplémentaire pour le développement touristique", explique Michel Bidon, en soulignant que l’ensemble des bornes sera posé par le personnel du chantier d’insertion géré par le Centre social du canton de Conlie. Le coût de l’opération est entièrement pris en charge par le Pays de la Haute Sarthe, qui a en outre, éditée un Topo Guide VTT regroupant dans une même pochette les cartes détaillées des trois circuits de la Champagne Conlinoise, ainsi que ceux des Alpes Mancelles et du Pays de Sillé. Ce document sera prochainement disponible gratuitement dans tous les offices de tourisme du territoire de la Haute Sarthe.

4

Les 37 pupitres pédagogiques de la boucle communautaire "En Charnie et Champagne" sont consultables depuis chaque ordinateur, en se connectant au site Internet de la Communauté de Communes de la Champagne Conlinoise. Vous pouvez ainsi préparer votre randonnée en fonction des thèmes abordés par ces pupitres : les croix archaïques, les fours à chanvre, les fours à chaux, les oiseaux, l’évolution du bâti ou encore les mares bocagères. Le site permet également d’avoir accès aux pupitres qui jalonnent le sentier d’interprétation adapté aux personnes à mobilité réduite, situé à Tennie. Pour y accéder, rendez-vous sur le site touristique de la 4C : www.champagneconlinoise.fr et cliquez sur l’onglet "Randonnée".

x


Equipements Sportifs et Scolaires

Un équipement essentiel

Gymnase Joël Le Theule Toiture rénovée et performances énergétiques Les 200 m2 de toiture terrasse recouvrant les vestiaires du gymnase Joël Le Theule ont été remis à neuf cet automne. "Cette partie du toit montrait des signes d’usure qui rendaient nécessaire sa rénovation", souligne Michel Bidon, vice-président de la Communauté de Communes, responsable de la Commission des Équipements sportifs et scolaires.

"Nous en avons profité pour améliorer la performance énergétique du bâtiment en

renforçant l’isolation et en installant des puits de lumière plus grands, pour un meilleur éclairage naturel des vestiaires." Ce chantier, d’un coût total de 22 885 € TTC a été entièrement financé par l’intercommunalité. Il s’inscrit dans la continuité des travaux réalisés en 2009. A cette occasion, le hall d’accueil avait été repeint, les vestiaires, les douches et une partie des faïences murales rénovés, la chaudière et le système de chauffage remplacés. Ainsi, en moins de deux ans, cet équipement occupé tout au long de l’année par les écoliers, les collégiens et les associations sportives du territoire a presque entièrement fait peau neuve. "Nous allons bientôt refaire le marquage du terrain de basket et remplacer les paniers, afin de prendre en compte l’évolution des règles de ce sport", annonce Michel Bidon.

Depuis 2008 une réunion est organisée début septembre avec les utilisateurs du gymnase, à savoir les représentants du collège, des écoles et des associations sportives, afin de définir le planning hebdomadaire d’occupation. "Cet équipement est utilisé au maximum de ses possibilités. La Communauté de Communes tente de satisfaire tous les utilisateurs en fonction de leurs besoins qui évoluent chaque année", explique Chantal Vallée, secrétaire générale de la 4C. Pour l’année scolaire 2010/2011, la répartition est la suivante : 26h par semaine pour le collège André Pioger, 4h pour l’Association Sportive du collège, 6h pour les écoles primaires et 39h répartis entre les associations de basket, de twirling, de tennis ou encore de football, ainsi que l’association multisports et le Centre Social (éveil sportif). Le gymnase est également utilisé le weekend dans le cadre de compétitions, ainsi que pendant les vacances scolaires pour des activités organisées par les associations sportives, l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement du Centre Social ou de Familles Rurales.

Bruno Chaussumier Gardien du gymnase Joël Le Theule depuis 1996 Quelles sont vos missions ? J’ai en charge l’entretien du gymnase et des équipements sportifs environnants : terrain de football et plateau sportif. Je gère aussi les réservations de la salle, en particulier le week-end. J’effectue ponctuellement des travaux. J’ai ainsi rénové les menuiseries des vestiaires.

Les utilisateurs du gymnase sontils respectueux des lieux ? Sincèrement, il n’y a pas de problèmes. Même avec les collégiens, qui sont parfois un peu turbulents, tout se passe bien. En début d’année scolaire j'informe les élèves de 6ème des règles à respecter et après je n’ai généralement plus à intervenir. J’entretiens de bons rapports avec les professeurs qui enseignent au collège et dans les écoles, ainsi qu’avec les responsables des associations sportives.

5

Le nouveau système de chauffage a-t-il amélioré les conditions d’utilisation ? Avec sa soufflerie, l’ancien système était bruyant, ce qui gênait les usagers. La chaudière et les radiants installés en 2009 offrent un plus grand confort aux utilisateurs, sans pouvoir dépasser les 17° C.


ActionsSociales

Diagnostic social : Développer les services de garde pour la petite enfance La Communauté de Communes (4C) et le Centre Social, gestionnaire délégué des actions communautaires entrant dans le Contrat Enfance Jeunesse (CEJ), se sont engagés dans l’élaboration d’un diagnostic du territoire. Ce travail, mené en pleine concertation avec les élus de la Communauté de Communes, permettra de définir un programme d’actions pour les années à venir dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse. Lancée depuis le printemps, cette étude s’appuie principalement sur les statistiques de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), les observations des professionnels et les résultats d’une enquête réalisée auprès des ménages, des collégiens, des associations et des municipalités de la Champagne Conlinoise. Les chiffres obtenus mettent en évidence la croissance démographique (11 % sur 10 ans) et le rajeunissement du territoire. "Aujourd’hui, le quart de la population du canton a moins de 17 ans et nous comptons 17 naissances par an pour

Deux premières l’été dernier Au cours de l’été, les enfants et les jeunes du territoire de la Champagne Conlinoise ont bénéficié de deux nouveaux services proposés par le Centre Social du canton de Conlie : un Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) à Lavardin et un séjour pour les adolescents. Dans les locaux de l’école de Lavardin, le nouvel ALSH a accueilli plus de 30 enfants par jour, en moyenne, durant les trois premières semaines de juillet. Au programme : jeux, activités

1 000 habitants contre 13 pour 1000 sur l’ensemble du département ! ", constate Jean-Jacques Soreau, vice-président de la Communauté de Communes, responsable de la Commission des Affaires sociales. De surcroît, 78 % des enfants de moins de 7 ans ont leurs deux parents qui travaillent, alors que la moyenne départementale n’est que de 53 !

"Toutes ces données démontrent que les besoins des familles portent, avant tout, sur l’offre de garde de la petite enfance. C’est pourquoi nous avons mis en place une commission chargée de réfléchir sur ce sujet. Les premiers échanges sont très

sportives, travaux manuels, sorties hebdomadaires… "Cette initiative a été prise à la demande de plusieurs communes et suite à une enquête réalisée auprès des familles", précise Anthony Bolival, le directeur du Centre Social. "Agés de 3 à 12 ans, les jeunes venaient majoritairement de Lavardin et La Quinte, voire de Cures et La Chapelle-Saint-Fray. Ce service était, par conséquent, complémentaire des ALSH de Bernay, Conlie et Tennie gérés par des associations". Compte tenu des avis positifs et des demandes déjà exprimées, l’expérience devrait

6

constructifs", poursuit Jean-Jacques Soreau. "Un second temps de réflexion est également prévu sur les actions en faveur de l’enfance et de la jeunesse". "Déjà, conformément au CEJ en cours, ces dernières années, nous avons réussi à augmenter le nombre de places d’accueil à la haltegarderie et avons élargi les horaires d’ouverture de l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement. De même, le nombre d’assistantes maternelles sur la 4C est passé de 103 en 2000 à 170 en 2009", souligne Anthony Bolival, le directeur du Centre Social. D’autres initiatives devraient donc être prises dans les prochaines années pour développer les modes de garde, en fonction des contributions apportées au Centre Social par la 4C, la CAF et la Mutualité Sociale Agricole (MSA). "Actuellement, la 4C consacre 15 € par an et par habitant pour les actions conduites par le Centre Social, dont 6 € par an et par habitant pour la petite enfance et la jeunesse", précise JeanJacques Soreau.

être renouvelée l’an prochain. Du 10 au 17 juillet, le Centre Social a également organisé un camp pour les 15 / 16 ans. 14 adolescents ont ainsi séjourné au parc de loisirs du lac de Maine, près d’Angers. Ils ont notamment pratiqué divers sports nautiques, ainsi que le VTT, ont visité la cité angevine… Les participants ont montré un fort enthousiasme et c’est pourquoi le Centre Social envisage d’organiser un nouveau séjour en 2011.


Technologies de l'Information & de la Communication

Internet

Ateliers informatiques :

au cœur des débats

Plus de 240 élèves initiés aux cultures numériques "La Communauté de Communes propose gratuitement aux écoles publiques et privées du territoire des ateliers informatiques organisés par les animateurs du CyberCentre", explique Françoise Lebrun, viceprésidente de la 4C, responsable de la Commission Technologies de l’Information et de la Communication. "Dix à quinze classes participent tous les ans, soit plus de 240 élèves initiés aux cultures numériques ! " Chaque classe bénéficie de trois à six séances d’initiation. "La trame et les objectifs d’apprentissage sont déterminés avec les enseignants", soulignent Stéphane Lefeuvre et Hervé Vinsonneau, les deux animateurs

du CyberCentre de la Champagne Conlinoise. Ces séances ont généralement lieu au CyberCentre de Conlie ou dans les CyberRelais du territoire. Mais, grâce aux six ordinateurs portables dont ils disposent, les animateurs peuvent également s’installer dans tout local connecté à Internet, mis à disposition par les communes. Cette année scolaire, quatre écoles bénéficient de cette action : les écoles publiques de Conlie, de Sainte-Sabine, de SaintSymphorien-Tennie et l’école Notre-Dame de Saint-SymphorienTennie. "Nous accueillerons également pour la première fois une classe du collège André Pioger", précisent les animateurs.

Enseignants et élèves témoignent A l’école publique de Sainte-Sabine

Muriel Terrien, enseignante de la classe de CE1/CE2 : "Toutes les classes de l’école participent aux ateliers informatiques organisés au CyberRelais. Les élèves bénéficient d’excellentes conditions de travail et chacun dispose d’un poste informatique".

Deux nouvelles soirées d’échanges et d’informations sur les nouvelles technologies seront organisées en 2011 par le CyberCentre et la Communauté de Communes. Le 5 avril, dans les locaux du nouveau Pôle Intercommunal à Conlie, le thème de l’administration électronique sera évoqué. Quelles démarches peuvent être faites sur Internet ? Sera-t-on bientôt obligé de déclarer ses impôts en ligne ? Des spécialistes répondront.

Une élève de Moyenne section : "Les ateliers informatiques c’est bien parce que j’aime faire de l’ordinateur et que je n’en ai pas à la maison." Un élève de CP : « Avec Stéphane, on fait des jeux qui nous apprennent à écrire des mots en tapant sur le clavier". A l’école publique de Conlie Aurélie Havard, enseignante en CM1/CM2 : "C’est la troisième fois que j’inscris ma classe aux ateliers informatiques. Hervé Vinsonneau initie les élèves au traitement de texte et à la recherche d’images et d’informations fiables sur Internet, dans le but d’obtenir le B2i (Brevet informatique et internet)".

Stéphanie Bolival, enseignante de la classe de Petite et Moyenne section : "Stéphane Lefeuvre, l’animateur du CyberCentre, a créé spécialement un Memory des Fruits et Légumes parce que la classe travaillait sur ce thème. Grâce à ce jeu, les élèves ont pu se familiariser avec la manipulation de la souris et du clavier".

7

Une seconde soirée intitulée "Gardez la main sur vos données" sera organisée avant l'été. À la clé : de précieux conseils pour maîtriser les informations que vous échangez, publiez ou stockez en ligne.

Un élève de CM2 : "On a mis en page des poésies écrites en classe et on les a illustrées avec des images trouvées sur Internet." Une élève de CM1 : "On a appris à faire attention quand on navigue sur Internet, à ne pas croire tout ce qui est écrit et à ne pas cliquer sur n’importe quelle publicité, même si ça dit qu’on a gagné quelque chose, parce que c’est peut-être un piège." Au Collège André Pioger Blandine Roy, enseignante en classe de 4ème Segpa : "J’ai inscrit ma classe aux ateliers informatiques dans l’objectif de créer un blog. C’est un projet qui motive beaucoup les élèves et qui va pouvoir se concrétiser grâce à l’atelier informatique organisé sur mesure pour nous par les animateurs du CyberCentre."


Redevance : rechercher les solutions les plus justes Conformément à la loi, la Communauté de Communes a l’obligation d’équilibrer son budget consacré au service Gestion des Déchets (la collecte et traitement des ordures ménagères, collecte sélective, déchèterie et compostage individuel). En ce sens, les recettes issues de la redevance doivent couvrir l’ensemble des charges de ce service destiné à préserver notre environnement. Or, ces dépenses sont de plus en plus difficiles à maîtriser, notamment à cause de la hausse, programmée lors du Grenelle de l’environnement, du taux de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) qui est appliquée sur tous les déchets enfouis. "Cette année, pour 2 000 tonnes de déchets, nous allons devoir débourser 40 000 € pour cette taxe ! ", souligne Hubert Cherbonnier, vice-président de la 4C, responsable de la Commission Environnement. C’est pourquoi les élus étudient toutes les pistes qui permettront de limiter les coûts de collecte et de traitement, tout en s’attachant à calculer au plus juste la contribution acquittée par les usagers.

Prendre en compte les déchets réellement produits "Pour être à la fois équitable et économe, notre volonté est d’évoluer vers une redevance incitative dont le montant devra prendre en compte le tonnage de déchets réellement collectés dans chaque foyer, entreprise, commerce ou établissement", poursuit l’élu. Dans cet esprit, la Communauté de Communes souhaite que l’ensemble des professionnels ou organismes dont les déchets sont pris en charge par les services de la 4C soient soumis au paiement de la redevance…comme le sont déjà tous les particuliers. Ainsi, après avoir élargi l’assiette de la redevance à diverses professions, aux salles des fêtes et aux cantines scolaires en 2010, l’intercommunalité a la volonté de poursuivre dans cette voie pour 2011. Dans cette perspective, élus et techniciens de la 4C vont régulièrement sur le terrain pour dialoguer avec les entrepreneurs et évaluer les quantités de déchets produites. "Nous sommes au stade de l’observation et de la concertation. Les décisions seront prises très prochainement", précise Hubert Cherbonnier. "En parallèle, nous avons rencontré nos homologues de la Communauté de communes du Pays de Sillé afin d’harmoniser et de mutualiser nos pratiques pour rationaliser nos coûts".

Spanc : derniers contrôles ! Le diagnostic des installations existantes se poursuit jusqu’en décembre 2012. Jusqu’en juillet 2011, les propriétaires dont l’équipement n’a pas encore été contrôlé sont invités à prendre rapidement contact avec SAUR France au 02 41 40 19 51 afin de convenir d’un rendez-vous. Ce contrôle obligatoire, n’a pas vocation à sanctionner, mais à donner des conseils sur l’entretien et l’amélioration éventuelle du dispositif d’assainissement individuel afin d’assurer sa longévité et préserver l’environnement. Pour tout renseignement concernant le SPANC, vous pouvez vous adresser à la Communauté de communes au 02 43 52 11 67.

8

N’oubliez pas v !

Votre macaron

Pour que la déchèterie intercommunale ne soit accessible qu’aux habitants de la Champagne Conlinoise, la Communauté de Communes délivre désormais un macaron que les habitants doivent mettre en évidence sur le pare-brise de leur voiture (côté conducteur). Ainsi, la vignette 2011, de couleur orange, sera envoyée dans chaque foyer avec la redevance (le macaron 2010 restant valable jusqu’à la réception de ce courrier). Cette mesure permet d’interdire l’entrée de la déchèterie à des personnes qui habitent en dehors du territoire et qui, par conséquent, ne participent pas au financement du site. accès déchèter ie

2011

02. 43. 20. 28. 23


Les modèles de micro-stations agréés au 30 juillet 2010 :

Micro-stations : premiers agréments Dix modèles de micro-stations d’assainissement individuel ont obtenu, cet été, l’agrément du Ministère de l’Ecologie. L’implantation de ces nouveaux équipements est par conséquent autorisée, à condition de suivre la procédure. Les micro-stations ont l’avantage d’être plus compactes et permettent ainsi d’assurer un assainissement autonome sur de petits terrains ne permettant pas l’installation d’une filière classique. Toutefois,

elles nécessitent un entretien plus régulier et sont parfois plus consommatrices d’énergie. Il convient donc de bien comparer les différents modèles proposés par les nombreux démarcheurs, en se faisant notamment conseiller par la société chargée de l’étude de filière préalable. En outre, sous certaines conditions, les propriétaires peuvent bénéficier de prêts à taux zéro pour l’acquisition et l’installation de ce dispositif.

Compact’O 4ST2, Topaze T5 (avec filtre à sable), Actibloc 25002500 SL, Bionest PE-5, Biofrance F4 et Biofrance Plast F4, Septodiffuseur SD14, Septodiffuseur SD22 et Septodiffuseur SD23, Bio Réaction System, Monocuve type 6. Pour plus de renseignements : www.assainissement-non-collectif. developpement-durable.gouv.fr

i

Les vêtements usagés sont désormais collectés en déchèterie Depuis le mois de septembre, deux conteneurs réservés à la collecte de vêtements usagés sont installés à la déchèterie intercommunale située à Conlie. Les textiles, les chaussures,

le linge de maison et la maroquinerie (sacs à main, ceintures…) peuvent ainsi être déposés dans ces nouveaux bacs, à condition d’être propres et emballés dans des sacs fermés. Collectés par l’entreprise d’insertion "Le Relais"(1), tous ces articles sont recyclés en chiffons d’essuyage pour l’industrie ou en isolant pour le bâtiment, réemployés en étant commercialisés à petits prix dans les boutiques "Ding Fring" ou exportés essentiellement vers l’Afrique.

9

Ce nouveau service, qui a rencontré un succès immédiat, est gratuit pour la collectivité et permet de limiter les tonnages de déchets déposés dans les encombrants. Il représente, par conséquent, une source d’économies pour la Communauté de Communes. De plus, il offre l’occasion, à chaque habitant, d’encourager le retour à l’emploi de personnes en difficulté. Affiliée à la fondation Emmaüs

(1)

x


Protection et mise en valeur de l'Environnement

Collecte des Dasri

Un nouveau conteneur

le calendrier 2011

pour les huiles de vidange à la déchèterie La Communauté de Communes a investi 3 240 € TTC dans l’achat d’un nouveau conteneur destiné à récupérer les huiles de vidange afin de remplacer les fûts existants, peu pratiques pour les utilisateurs. Ce bac

La collecte des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) se poursuit en 2011 en partenariat avec les deux pharmacies du territoire. Particuliers et professionnels pourront ainsi déposer, dans les pharmacies de Conlie, leurs conteneurs à DASRI (aiguilles usagées, objets coupants) aux dates suivantes : • lundi 7 février 2011, • lundi 2 mai 2011, • lundi 25 juillet 2011 • lundi 17 Octobre 2011.

rectangulaire d’un volume de 4,5 m3 permet de recevoir 2 500 litres d’huile de vidange usagée et est équipé d’une réserve de 1 800 litres pour stocker les bidons (environ 600). Il a le double intérêt d’être simple à utiliser et de préserver la propreté du site où il est installé : "Il suffit de poser le bidon sur une grille supérieure et de laisser s’écouler l’huile dans le conteneur", explique Aurélie LeblondMaro, gardienne de la déchèterie. "Grâce à ce système, le liquide ne peut pas se répandre à l’extérieur du bac".

À noter que ces conteneurs spéciaux (voir photo) sont à retirer dans ces mêmes pharmacies.

Collecte des bouchons : de nouveaux sites L’association "Opération bouchons", relayée par Familles rurales de Tennie, collecte les bouchons de plastique et de liège(1) pour soutenir financièrement plusieurs établissements prenant en charge des personnes handicapées (dont l’EHPAD et l’UPAD de la maison de retraite de Tennie). Sur le territoire, les points de collecte sont les suivants : la déchèterie intercommunale, le Centre Social, le CyberCentre,

As so ci at io

n de Te nn ie

le Super U et le collège de Conlie, le camping, la maison de retraite et le café de Tennie, ainsi qu’un électricien (Cache-prise) de la même commune, la boulangerie de Domfront-enChampagne, à Neuvy-en-Champagne, Saint Julien-le Pauvre, Bernay-enChampagne (au Point d’Apport Volontaire), dans les mairies de Tennie et Ruillé-en-Champagne, ainsi que dans toutes les écoles de la Champagne Conlinoise. Les élèves de la MFR de Bernay-en-Champagne participent également à l’opération. "Il y a forcément un point de collecte près de chez vous, alors ne jetez plus vos bouchons ; ils sont utiles !"

L’association collecte aussi les barquettes pour plats préparés, les boîtes hermétiques en plastique et les couvercles de boîtes plastiques non souillés. Contact Annette Richard : Présidente Familles Rurales Tennie - 02 43 20 54 75 (1)

Rappel Quelques consignes pour bien trier Au cours de ces dernières années, les techniques ont évolué et permettent désormais de recycler des produits que l’on ne pouvait trier jusqu’à présent, ainsi : •

Il n’est pas utile de laver ses emballages plastiques avant de les trier (il est, à l’inverse, important de bien les vider).

Il n’est pas nécessaire de compresser les bouteilles plastiques, ni obligatoire d’en retirer les bouchons (mais vous pouvez recycler ces derniers dans le cadre de "l'Opération bouchons").

Il est maintenant possible de déposer les enveloppes dans les conteneurs à papiers (mais pas les plastiques entourant les journaux et magazines).

10

• Toutes les bouteilles plastiques peuvent être recyclées y compris les bouteilles d’huile. • Les emballages souillés (comme les barquettes de pizzas à emporter) doivent être jetés dans la poubelle. De même, les barquettes en plastique utilisées pour les pâtisseries par exemple, ou les pots de yaourt et les pots de crème fraîche ne peuvent être recyclés à l’heure actuelle. Pour plus de renseignements vous pouvez consultez le site Internet d’Eco-emballages :

http://tri-recyclage.ecoemballages.fr


Fonctionnement

Initiation à la première intervention en cas d’incendie pour les agents intercommunaux Durant la matinée du 14 octobre, les 12 agents de la Communauté de Communes ont suivi une initiation "à la première intervention en matière d’incendie". Celle-ci était animée par M. Thobert sapeur-pompier et formateur pour la Sté EUROFEU. Adopter les bons réflexes pour prévenir les secours, différencier les différents types de feu et surtout utiliser un extincteur adapté pour chacun d’entre eux, tel était le programme du volet théorique. Des gestes salvateurs que les agents ont pu mettre en pratique, près des ateliers intercommunaux dans la seconde partie de la matinée. A cette occasion, les participants ont également pu découvrir ou s’aguerrir

au maniement des extincteurs et se confronter à des départs de feu électrique, d’ordinateur, de cuisine sous l’œil pédagogue et vigilant du pompier-formateur. "Ce sont les toutes premières minutes qui comptent lorsque nous sommes confrontés à un incendie", souligne Chantal Vallée, secrétaire générale de la Communauté de Communes. "Nous avons donc pris l’initiative avec les élus d’organiser cette matinée d’initiation et de sensibilisation car il nous semblait essentiel que l’ensemble du personnel

photo : Mireille Chevallier

intercommunal soit formé à la conduite à tenir en cas d’incendie. Les conseils délivrés aujourd’hui peuvent par ailleurs être utiles au niveau professionnel, mais également dans la vie de tous les jours".

Formation Sauveteurs Secouristes du Travail Une nouvelle session pour le personnel communautaire En novembre 2009, huit agents de la Communauté de Communes avaient suivi, sur deux jours, une formation de Sauveteurs Secouriste du Travail à l’issue de laquelle, ils avaient tous obtenu un certificat validant leur aptitude à faire face à tout accident du travail (potentiel et / ou avéré).

11

Conformément à la procédure établie, ces mêmes agents ont bénéficié, le 9 décembre 2010, d’une nouvelle demi-journée de formation (dite de recyclage). Celle-ci avait pour objectif de rappeler la conduite à tenir en cas d’accident (alerte, bilan, premiers gestes) et de former le personnel communautaire à l’utilisation d’un défibrillateur automatique.


Zoom sur ... Cures

"Depuis 1982, la population de Cures, qui s’établit aujourd’hui à environ 550 habitants, est en hausse constante. Dans un premier temps, les nouveaux habitants ont réhabilité les fermettes ou les maisons de bourg. Puis, à partir de 1994, les ménages ont investi le lotissement communal, aménagé en plusieurs tranches successives. Celui-ci comprend une trentaine de pavillons et est entièrement occupé", explique Dominique Amiard, le Maire de Cures. Un village au cadre de vie attractif Cette croissance démographique démontre que la commune, située à moins d’un quart d’heure des portes du Mans et à seulement 3 km de Conlie, a su conserver un cadre de vie particulièrement attractif.

Le parc "L’équipe municipale travaille, avant tout, pour que la commune soit agréable à vivre", résume Dominique Amiard. "Dans ce but, nous avons développé les espaces verts et enfoui la quasi-totalité des réseaux dans le centre-bourg, valorisé les chemins de randonnée et le petit patrimoine local (puits, calvaire…) et procédé à la réfection des enduits de l’église. La réalisation du réseau d’assainissement collectif, la réhabilitation de logements sociaux participent également de cette

démarche. Nous procédons par étape, en fonction de notre budget et des subventions que nous recherchons activement". Des équipements récents

permettra de regrouper nos deux classes sur un même site afin d’améliorer les conditions de travail des enseignants et des enfants, ainsi que la sécurité puisqu’ils n’auront plus besoin de traverser la Départementale pour se rendre à la cantine". Déjà, les services de la mairie ont été transférés dans un ancien logement communal au bout de la même rue. Un Plan Local d’Urbanisme en préparation

Les vestiaires du stade Dans le même esprit, la municipalité a créé de nouveaux équipements, à l’image des vestiaires du stade de football, opérationnels depuis 2009, et surtout de la salle des associations qui accueille des manifestations publiques ou privées tout au long de l’année. "Ce lieu, qui peut contenir jusqu’à 200 personnes, a transformé la vie communale. C’est un outil dynamique au service des associations locales telles que le Comité des fêtes, les Aînés ruraux, Familles rurales, le club de vannerie, l’Association sportive". De plus, le bâtiment fait office de restaurant scolaire. Le midi, les enfants sont ainsi accueillis sur un site de restauration aux normes et tout proche de l’école, qui compte 45 élèves répartis sur deux classes. Une classe en construction "Nous sommes organisés en SIVOS (Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire) avec les communes de Domfront-en-Champagne et La ChapelleSaint-Fray. Au total, ce regroupement pédagogique comprend 200 élèves et la hausse des effectifs est constante", précise Dominique Amiard, également président du SIVOS. "C’est à l’école que bat le cœur de la commune et c’est pourquoi nous venons de démarrer la construction d’une nouvelle classe à la place de l’ancienne mairie. Cet investissement de 100 000 € nous

12

En parallèle, le Conseil municipal de Cures s’est lancé dans un travail de longue haleine : l’établissement d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). "Cet outil nous permettra d’harmoniser le développement de la commune et, notamment, de favoriser la création d’autres lotissements et équipements structurants, tout en préservant l’environnement et les terres agricoles", explique le Maire, rappelant que Cures, dont la superficie est de 1150 ha, compte encore une dizaine d’exploitations agricoles.

Le lotissement La commune, dans laquelle sont également implantés cinq artisans, poursuit sereinement sa croissance, en s’appuyant régulièrement sur les compétences de la Communauté de Communes qui a soutenu les travaux en centre-bourg et encourage les randonneurs, grâce au sentier "En Charnie et Champagne", à découvrir ce village particulièrement fleuri.

Reflets de la 4c - n°24 - Janvier 2011  

Le Journal de la Communauté de Communes de la Champagne Conlinoise ( Sarthe)