Issuu on Google+

Le 22 avril 2012

Le changement est en marche Les Français sont venus massivement voter ce dimanche 22 avril. Avec une participation qui dépasse les 80%, nos concitoyen-nes ont démontré, sans aucune ambiguïté, qu’ils voulaient décider de leur avenir. Pour ce premier tour, les résultats sont sans appel. François Hollande obtient 29% des voix et réalise un score qui témoigne du lien de confiance qu’il a su tisser avec les Françaises et les Français, une adhésion réelle au projet qu’il a défini, porté et défendu. En Essonne, avec une participation similaire, François Hollande rassemble 30,4% des suffrages. Je souhaite chaleureusement remercier toutes les Essonniennes et tous les Essonniens qui lui ont apporté leur confiance. Je tiens à féliciter toutes les militantes, tous les militants, sympathisantes, sympathisants qui depuis de longs mois sont mobilisés et ont permis cette adhésion populaire. Je note d’ailleurs que les grandes communes dirigées aujourd’hui par la droite ont largement fait confiance à François Hollande (Brunoy, Corbeil-Essonnes, Draveil, Longjumeau, Massy). Je tiens également à saluer les résultats de tous les candidats de la gauche et les écologistes. Rarement dans l’histoire de la Vème République le total des voix du camp du progrès aura été aussi élevé. Je les remercie pour les appels clairs qu’ils ont prononcés dès les résultats connus. Ils ont fait de belles campagnes, je souhaite qu’ils les poursuivent à nos côtés. Le candidat sortant se démarque quant à lui par son effondrement. Il restera dans l’histoire de notre vie politique comme le seul sortant à ne pas être arrivé en tête au soir du premier tour. C’est un désaveu cinglant et inédit. Cinq ans de politique dure, de présidence zig-zag, de droitisation vulgaire et constante n’auront fait qu’alimenter le Front National. La campagne de N.Sarkozy aura largement renforcé l’extrême droite. Elle fait suite à un quinquennat terrible durant lequel il aura systématiquement attaqué le socle de notre Pacte social et républicain. Il a rompu avec une majorité de Françaises et de Français, d’abord celles et ceux qui souffrent. Mais ce n’est pas la seule explication du résultat de l’extrême droite et nous ne devons l’ignorer. La France a été divisée, son peuple déconsidéré, son image piétinée ; elle a aujourd’hui, résolument besoin de changement. Ce changement est à portée de rassemblement : Rassemblement de toute la gauche et des écologistes, des colères, des lassitudes, des espoirs, rassemblement de toutes celles et tous ceux qui veulent le redressement dans la justice, rassemblement de celles et ceux qui souhaitent une présidence apaisée et irréprochable. Ce rassemblement est majoritaire. Je sais que François Hollande saura le réaliser en restant fidèle à son projet. En Essonne, dès lundi soir, à 20h, salle Schoelcher à Evry, nous invitons toutes celles et tous ceux qui, depuis de nombreuses semaines, se mobilisent pour infléchir la trajectoire du pays, le redresser dans la justice, pour lui offrir un autre avenir. Le changement est en marche. Contact : Carlos Da Silva 1er secrétaire fédéral 06 87 32 42 50


Ma déclaration au soir du premier tour