Page 1

m a g a z i n e de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

n° n°

w w w. s t r a s b o u r g . c c i . f r

302 programme FilAuto 2015

Pour une montée en gamme de la filière automobile

Décembre 2012


Dagré Communication | www.dagre.fr | RCS 390 920 411

s e t ê s Vou t n a v inno e t s i m opti t n a n e r p e r t n e

r u s s u o n z Rejoigne

u e . t s i m i t p o r u e . w w w


entreprise à la une

C l’optique, Lunetorologisterie®

Métallurgie La nouvelle UIMM Alsace

Originales, colorées, multiformes et uniques

Fruit de longs échanges entre les territoires du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, via leurs UIMM respectives, l’UIMM Alsace est née le 25 octobre dernier. Véritable syndicat professionnel régional, elle regroupe plus de 300 entreprises adhérentes et près de 60 000 emplois salariés. L’UIMM Alsace portera d’une seule voix les intérêts collectifs et individuels des entreprises de la métallurgie auprès des partenaires institutionnels alsaciens. Son conseil d’administration est composé de 24 membres. Font partie du bureau : Henry Baumert (Behr France), Bruno Russo (FELS Constructions électriques), Bruno Ameline (N. Schlumberger) et Michel Munzenhuter (Sew Usocome). Yves Lemaître, délégué général assurera la direction des services, assisté par Éric Daliguet, délégué général adjoint.

Créé par Claude Fersing en août 2005, le magasin d’optique C l’Optique vient de déménager dans la même rue, triplant sa superficie. De quoi accueillir plus sereinement ses visiteurs et ses 1 700 modèles de lunettes.

03 89 36 63 63

Décliné depuis six ans en région Rhône-Alpes et plus particulièrement à Grenoble, le projet Fabrique Opéra s’implante à Strasbourg. Ses objectifs : redonner à l’art lyrique son origine populaire, redonner sens à la culture comme lien social. Le concept Fabrique Opéra s’articule autour de quatre points principaux : l’investissement des jeunes en formation dans un projet artistique de grande envergure, une volonté d’amener un large public voir un spectacle dans un lieu populaire, une politique de prix adaptée à toutes les bourses, et enfin un montage financier qui s’appuie sur 70 % de recettes propres. Le projet porté par La Fabrique Opéra du Rhin Supérieur s’est donné pour mission d’y associer une forte dimension germano-suisse. La première production, l’opéra Carmen, l’absolu chef-d’œuvre de Bizet, est prévue en février 2014 au Zenith de Strasbourg. www.orchestre-m.com

© Benoît Linder

La Fabrique Opéra du Rhin Supérieur à Strasbourg

Strasbourg De la petite boutique de 27 m², l’opticien est passé à près de 90 m², investissant le local laissé vacant par le magasin Salsa Jeans. Un espace convivial, aménagé avec goût, qui permet à Claude Fersing de mieux déployer ses 1 700 modèles différents de lunettes et ses 800 solaires. Toutes ne sont pas exposées, bon nombre sont rangées dans des meubles à tiroir. « Notre objectif est de faire découvrir les modèles et ne pas laisser le client seul face à son rayon. Souvent,

nous lui proposons des formes qu’il n’aurait peut-être pas osé essayer », souligne-t-il. Ce qui différencie la Lunetorologisterie® des autres points de vente est le travail surmesure. Car au-delà des grandes marques, toujours très demandées, il « crée les lunettes à partir d’un catalogue de formes et de couleurs, qui sont ensuite réalisées à la main par un artisan allemand. Chaque modèle est unique. » Leur prix ? De l’ordre de « Dicitur 300 €, finalequi facit ment pas plus et vendit optica inschers que les trumenta  » : modèles de la définition marques . Ce inventée que le client par un ami appré cie est latiniste et l ’a d a p t a t i o n inscrite sur en formes et la vitrine de tailles. « Peu la lunetorode fabricants logisterie® sont capables de répondre à une forme particulière. Les lunettes sont faites en acétate de cellulose, polies à la main. Est proposé un vaste choix de coloris lorsque le client aura choisi sa forme : rectangulaire, ronde, octogonale… Ensuite, les modèles sont définis : polis, mats ou scratchés (c’est une nouvelle tendance, avec un résultat vieilli, du fait du reponçage, comme par exemple une imitation du bois). Claude vérifie ensuite la largeur du nez et mesure la longueur des branches. Si sa clientèle est majoritairement active et urbaine, elle dépasse les frontières du département et inclut des personnes venant du Haut-Rhin et de la Moselle. Pas de publicité, c’est le bouche à oreille qui fonctionne pour la Lunetorologisterie®, un nom déposé qui attire le regard ! C l’Optique • 26 rue des Tonneliers à Strasbourg 03 88 750 750 • www.cloptique.com

www.strasbourg.cci.fr

3


03 entreprises à la une

20

C l’optique, Lunetorologisterie® // Originales, colorées, multiformes et uniques

dossier

07 en alsace

Un coordinateur pour l’économie du Rhin Supérieur

Atypik Events // Créatrice de bons souvenirs Matériauthèque // Bientôt sur la route Haguenau // Une offre complète en hôtellerie-restauration Les femmes leaders mondiales en Alsace // Yolande Haag, présidente du Comité Régional Groupe Roederer // Objectif croissance externe Chez Franchi // Du glacier au restaurant Proximité, qualité… et convivialité // C’est le Cœur Gourmand Pole and glam // L’audace d’une jeune femme

© Nis&For

08 trajectoires

08 09 10 11 12 13 14 16

17 CCI en actions

programme FilAuto 2015

Pour une montée en gamme de la filière automobile

17 Échanges avec le monde agricole 18 Analyser les attentes du terrain

27 tourisme

27 Résidence Appart’City // À l’hôtel… comme à la maison 28 Villa Mathis // Événements clés-en-main

30 AÉROPORT

30

31 commerce

31 31 32 33

Chapellerie Clerff Fraikin // Quel chapeau ! Au Plaisir des papilles // Papilles en fête L’Appart’ des choses // À la quête de belles choses Grange et Home contemporain // Le mariage subtil de deux tendances

34 hôtellerie-restauration

34 La Pause des Gourmets // Et si vous vous faisiez livrer ? 35 Restauration // La formation en hygiène alimentaire est obligatoire !

© Martine Coquilleau / Fotolia

Idée-séjour // Bordeaux, la cité au passé prestigieux

36 territoires

GCO, un pas dans le bon sens

14

38 infos europe

52

Une Europe qui se protège

© Benoît Linder

42 formation

Afges // Des initiatives pour l’emploi

© Lapetitevideo

39 export

39 Cap Brésil // Les clés de la réussite sont à la CCI 40 Focus Qatar // Le marché le plus prometteur du Golfe 41 Basler // L’efficacité électrique

47 industrie

47 Alsace Innovation // Un projet, un interlocuteur 48 Le recyclage des déchets // Deux solutions pour les entreprises

43

50 juridique

focus

À suivre // Projet de loi de finances 2013

52 créateurs

52 François-Xavier Cheraitia, West Gate Park // Les t-shirts new-look ! 53 Mélanie Vogt-Schilb, Hoerdt Optique // Le sens du contact

54 gastronomie 55 en images

Nuit de l’e-commerce // Les nouveaux défis pour les commerçants

56 tic

Télétravail et PME // Un projet pilote

© Masterfile

Denis Vetter, Restaurant l’ID // Une cuisine saine et raffinée

57 découvertes

La PhotoBoîte // Pour immortaliser vos événements

Prix et trophées

Une voie vers le succès

62 temps forts

Studyrama // 10e salon des études supérieures N°302 - décembre 2012 - Le Point Économique est édité par la CCI de ­Strasbourg et du Bas-Rhin • 10, place Gutenberg, BP 70012, 67081 Strasbourg cedex • Tél. 03 88 75 24 18 • point-eco@strasbourg.cci.fr Directeur général : Sonia Kleiss-Stark • Directeur de l’édition : Patrick Heulin, directeur communication • Rédactrice en chef : Françoise Herrmann • Journalistes : Anne Herriot, Éric Pilarczyk, Iuliana Salzani, Virginie Vendamme • Secrétariat : Chantal Kolb, Catherine Slatine Barusta • Comité éditorial : Tania Desfossez, Philippe Edel, Élise Fiorese, Coryse Lecoq, Marc Liebrich, June Marchal, Pascale Mollet, Alban Petit, Martine Sahl, Christiane Sibieude • Éditeur délégué : Daniel Reyt (Citeasen) • Conception et réalisation : Citeasen • Couverture : Nis&For • Photographes : Jean-François Badias, Benoît Linder • Impression : Est Imprimerie • Tirage : 46 000 exemplaires Publicité : Jocelyne Choukroun • Tél. 06 20 46 00 85 • Fax 03 88 75 25 30 • j.choukroun@strasbourg.cci.fr

4

décembre 2012 • n° 302

Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées.

10-31-1431

pefc-france.org


© Henri Parent

edito

Favorisons l’esprit d’entreprendre des projets, la tendance des dernières années a réussi Le mois dernier se tenait la semaine de l’entrepreà être inversée. Alors que le taux d’échec en matière neur européen. Une manifestation qui a rassemblé, de créations se situait à 50 % entre la troisième et la de part et d’autre du Rhin, de nombreux acteurs cinquième année d’exercice, nous sommes passés à intervenant dans la création d’entreprise : CCI, 90 % de réussite pour les entreprises affichant entre Chambre de Métiers, collectivités, entreprises. cinq et 10 ans d’activité. Créer une dynamique d’échanges propice à favoriser En décelant les potentiels, en accompagnant les l’emploi, la créativité et l’attractivité internationale chefs d’entreprise à la transmission ou à de notre territoire est un objectif partagé la cession de leur entreprise, nous contripar tous. C’est un axe majeur pour notre la création buons au bon équilibre économique de CCI dont la mission première est d’aider d’entreprise est aussi un les créateurs d’entreprises à affiner leurs nos territoires. levier pour Aujourd’hui, je suis particulièrement projets, à les consolider, à limiter les la dynamique risques et bien entendu à les soutenir dans des territoires heureux de la fréquentation en hausse du salon « Créer sa boîte en Alsace » qui nous leurs premières années d’activité. et la création a mobilisés avec la Chambre de Métiers Parce que la création d’entreprise est d’emplois aussi un levier pour la dynamique des d’Alsace, et surtout de voir le nombre de territoires et la création d’emplois, nos élus et nos créations d’entreprises augmenter. Continuons donc tous ensemble de mener des actions qui participent collaborateurs interviennent régulièrement auprès à encourager, promouvoir, valoriser la création et des jeunes pour promouvoir auprès d’eux l’esprit la reprise d’entreprise. À l’instar des Odyssées des d’entreprendre. Pour ma part, je reste persuadé que entrepreneurs, qui vous sont présentées dans ce la création d’entreprise peut constituer pour certains d’entre eux une réelle opportunité professionnelle. numéro. Bonne lecture ! C’est une belle aventure qui conduit à la réalisation et au dépassement de soi. Par les interventions des conseillers de la CCI de Jean-Luc Heimburger Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Strasbourg et du Bas-Rhin, réalisées bien en amont

www.strasbourg.cci.fr

5


Prêt Express SocAmA sans caution personnelle

Avec le Prêt Express, équipez votre entreprise sans engager votre patrimoine personnel. Vous souhaitez moderniser votre entreprise, agrandir votre magasin ou acheter un véhicule ? Financez vos projets avec le Prêt Express Socama sans caution personnelle : un prêt garanti jusqu’à 30 000 €*. aucune caution personnelle n’est demandée.Toujours aux côtés des Professionnels, la Banque Populaire vous accompagne dans tous vos projets d’investissements courants.

Votre contact : 0820 33 67 68 (0,12 E TTc/mn) www.alsace.banquepopulaire.fr

* Sous réserve d’acceptation du dossier par la Banque et par la Socama.

Pour ces opérations la Socama bénéficie d’une garantie au titre du programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation de la communauté Européenne.

Banque Populaire d’Alsace, société anonyme coopérative à capital variable, Immeuble le Concorde- 4, quai Kléber - CS 10401- 67001 Strasbourg Cedex- 775 741 657 RCS Strasbourg. Orias N° 07 001 454- 05/2012

ARTISANS-COMMERÇANTS


Enalsace de

région alsace

© Jean-François Badias

cci

Un coordinateur pour l’économie du Rhin supérieur La Région Métropolitaine Trinationale (RMT) du Rhin Supérieur est un concept qui prend forme avec l’arrivée de René Meier, coordinateur du pilier économie. Rencontre. strasbourg C’est à la Villa Rehfus, au sein du Centre de Compétences Européennes de Kehl, que René Meier exerce ses nouvelles fonctions de coordinateur du Pilier Économie de la RMT. Sa mission : contribuer à développer la compétitivité, la force d’innovation et la promotion des entreprises de la région du Rhin Supérieur. La tâche n’est pas simple. L’espace commun trinational abrite 200 000 entreprises et 600 clusters et réseaux d’entreprises. « Je vais engager en trois ans une centaine de visites de sociétés pour identifier leurs besoins mais aussi leurs difficultés afin d’orienter nos actions. Un questionnaire a déjà été envoyé pour mieux cerner leurs préoccupations sur des questions de droit du travail, de ressources multilingues et de recherche de personnel qualifié. L’idée est véritablement de mettre en réseau les entreprises et les différents organismes d’accompagnement économique des trois pays que sont le Bade, le Nord Ouest de la Suisse jusqu’au Sud du Palatinat », résume René Meier.

Ce dernier veut œuvrer pour que la RMT soit identifiée et positionnée comme un espace économique unique en élaborant une stratégie de marketing très ciblée, notamment en participant à des salons, des rencontres et des événements professionnels. Œuvrer pour l’identification d’un espace commun Ce n’est pas tout. Son défi sera aussi de positionner idéalement le Rhin Supérieur dans la compétition européenne et internationale. La tâche de René Meier devrait être facilitée par une longue expérience professionnelle dans le domaine de la promotion économique. Il a travaillé pendant plusieurs années pour des entreprises françaises et catalanes qui souhaitaient élargir leur champ d’action en matière commerciale vers le marché allemand. Pour ce faire, il a cherché de nouveaux partenaires de coopération à l’étranger et s’est familiarisé avec

des structures publiques actives dans la promotion économique transfrontalière à l’échelle européenne. Aujourd’hui, son poste est financé pour moitié par le proUn concept gramme européen Interreg basé sur une et pour l’autre moitié par les gouvernance IHK du Bade Wurtemberg, politique, la Handelskammer beider économique, Basel et les quatre chambres scientifique alsaciennes. René Meier et civile est employé par la CCI de Région Alsace. Son action et l’orientation stratégique du Pilier Économique sont entre les mains du « porte-parole économique  » de la RMT Jean-Louis Hoerlé et de son directeur de la coopération transfrontalière, Patrick Schalck. Pour l’Alsace et ses entreprises, la RMT peut devenir une occasion historique de s’arrimer aux deux économies badoise et bâloise afin de constituer ensemble une grande région d’Europe forte et innovante. Région Métropolitaine Trinationale Rehfusplatz 11 D-77694 Kehl • rene.meier@rmtmo.eu contact CCI de région alsace

Patrick Schalck • 03 88 76 42 21 • p.schalck@alsace.cci.fr

www.strasbourg.cci.fr

7


trajectoires

© DR

H2O Design • 4 rue des Juifs à Schwindratzheim 06 60 08 27 03 • franck.reuter@club-internet.fr

8

décembre 2012 • n° 302

ind ît L no Be ©

Schwindratzheim Franck Reuter est menuisier ébéniste de formation. « Mais après avoir travaillé dans ce domaine, j’ai voulu me consacrer à ma véritable passion : les bassins ». À Schwindratzheim, il a donc créé H2O Design en 2004. Il aménage des bassins extérieurs (et intérieurs), des terrasses, des lames d’eau, des cascades, des fontaines, etc. « Je ne fais que les bassins. C’est une partie du métier de paysagiste, mais elle est tellement technique qu’elle me suffit largement. Pour tout ce qui est plantations et aménagement autour du bassin, je travaille avec d’autres paysagistes ». Pour un bassin d’agrément, il n’utilise que des systèmes de filtration naturels, sans ajout de désinfectant. « Ce qui n’empêche pas d’avoir de l’eau cristalline et des bassins très propres », assure-t-il. Depuis cette année, Franck Reuter aménage également des piscines naturelles. « Ce sont de grands bassins dans lesquels on peut se baigner occasionnellement. J’ai attendu de me sentir vraiment au point avec cette technique avant de me lancer. Je travaille avec la société Aquatic Science, un spécialiste de ce domaine, qui m’a formé ». Sérieux, mais aussi très créatif, Franck Reuter reconnaît que ce qu’il préfère, c’est l’aménagement. « Je ne fais jamais la même chose, je m’adapte aux lieux, à l’architecture ambiante. Je travaille longuement en amont, en préparant notamment des plans en 3D, et en étudiant chaque détail, jusqu’aux espèces de poissons qui pourront intégrer le bassin », décrit-il. Assurant également l’entretien annuel, Franck Reuter est souvent touché par la chaleur du client : « Installer un bassin chez soi est souvent la réalisation d’un vieux rêve pour le client. Et pour moi, c’est une vraie passion ». Après avoir commencé dans son garage, Franck Reuter tient désormais boutique à Schwindratzheim, où son épouse l’a rejoint dans la société. Dans le show-room, un petit bassin intérieur diffuse la musique douce d’une petite cascade. Les poissons gigotent joliment. De quoi imaginer des intérieurs privés, mais aussi des halls d’accueil d’entreprises, d’hôtels, lieux parfois impersonnels qui trouvent là un charme indéniable.

er

H2O Design Bassins… de vie

Atypik Events

créatrice de bons souvenirs La jeune agence en événementiel épaule les entreprises de toutes tailles dans l’élaboration de leurs événements. Avec inventivité. get fixé au départ ». Du plus classique au plus strasbourg Il fallait oser créer une agence décalé, l’agence s’attache à la cohérence du spécialisée dans l’événementiel en 2010. projet jusque dans les petits détails : « Quand Au moment même où la crise économique menace les budgets communication des entreon fait une soirée à thème, il faut aller au bout, prises… Atypik Events a relevé le défi. sinon, la magie n’opère pas, on n’y croit pas. Cela ne laisse pas de souveGérée par Toufik Samel et pilotée par Chaque événir mémorable aux invités, alors que Sabrina Zeidler, Atypik Events axe nement est calibré à la c’était justement le but ». À l’heure où ses activités autour de deux pôles : demande du l’organisation d’événements et le client la communication prend une imporrecrutement d’hôtes et d’hôtesses. tance considérable dans une société concurrentielle en pleine crise, Sabrina Zeidler Toufik Samel gère aussi AS Protection, société livre aussi un conseil pour le moins « atypik » : de sécurité, « un aspect parfois intéressant « Souvent les entreprises veulent en faire pour des clients qui veulent un package encore plus. Moi, je leur dis : faites en moins, complet, ce qui évite de gérer de nombreux prestataires pour un événement unique », note mais faites le bien. Et faites plaisir. Innovez ». L’agence Atypik Events aura des idées ! Sabrina Zeidler. Pour le côté recrutement d’hôtes et d’hôtesses, l’agence fournit une tenue. « Pour nous, cette Faire moins, faire bien activité n’est pas un simple job, mais une expéAtypik Events met un point d’honneur à ne pas rience professionnelle qui demande une vraie faire de « copier-coller » : « Chaque événement est calibré à la demande du client, et à chaque implication », souligne Toufik Samel. fois, c’est une conception complète », explique Sabrina Zeidler qui préfère avant tout « avoir Atypik Events • 5a rue du Doubs à Strasbourg 07 60 07 32 90 • contact@atypik-events.com carte blanche, bien sûr dans la limite du bud-


Nouvelle winstub, le Meiselocker

Matériauthèque

Réponse concrète au développement de la compétitivité des entreprises industrielles en Alsace et dans le Grand Est, la matériauthèque a été portée sur les fonts baptismaux en septembre dernier.

© François Nussbaumer

bientôt sur la route

© Mathériauthèque

strasbourg Du typique alsacien

strasbourg Initiée il y a bientôt trois ans par le Pôle Aménagement de la Maison, la matériauthèque permettra aux industriels d’accéder à des matériaux innovants, mais aussi d’être mis en relation avec des fournisseurs et des experts et d’acquérir de nouvelles compétences. Ils pourront bénéficier de formations, d’ateliers de créativité (parmi les thèmes annoncés, l’environnement et la santé) et d’accompagnement de projets. Le Président du Pôle, Dominique Weber, entend également développer des partenariats autour du matériau avec d’autres clusters comme le Pôle Véhicule du Futur. Premiers rendez-vous à la Maison de l’Entreprise Mise sur pied avec les savoir-faire de l’Institut Technologique Forêt, Cellulose, Bois Construction, Ameublement et les compétences de tous les membres associés au projet : Pôle Fibres, Plab, Unifa, Fia, Via, Plasturgie, il s’agira d’une matériauthèque mobile La matécomposée d’une base de données de 2 000 matériaux riauthèque dont le point de chute se situera dans les locaux de mobile sera la Maison de l’Entreprise à Schiltigheim. Les déplaamenée à cements par camion seront gérés par la société Offre rayonner sur la région Plus, qui a prévu un aménagement composé d’un grand est, espace de présentation des échantillons de matériaux puis dans sur 80 m², une salle de conférence sur 70 m² et d’un le Rhin espace de travail. Régulièrement, la matériauthèque supérieur se rendra sur un bassin d’emploi donné, sur une période déterminée (trois à quatre déplacements sont prévus en 2013, en Alsace et en Lorraine pour le moment). La base de données de 2 000 références sera sans cesse renouvelée, avec des matériaux sélectionnés pour leurs potentiels d’innovation et sera également accessible via un site internet. La matériauthèque verra le jour en 2013. Matériauthèque • Angélique Gasmi • 03 88 24 85 39

dans la décoration et dans l’assiette : la philosophie de ce nouveau restaurant ouvert par Cédric Moulot, Stéphane Riss et Stéphane Gadeyne, le Meiselocker. Au bout de la rue des Frères, vers la place Saint-Étienne, la winstub propose 90 places dans un décor très authentique. À la carte, on retrouve des plats du terroir, comme la fameuse bouchée à la reine, ou encore le jarret de veau braisé, pommes de terre sautées et légumes de saison à savourer en duo. Le prix des plats : à partir de 4 € pour les entrées, 11,50 €

pour les plats et 5 € pour les desserts. Le midi, un plat du jour est à 7,90 €. Pourquoi avoir appelé le restaurant le Meiselocker ? Parce que c’est le nom du charmeur de mésanges que l’on retrouve à quelques pas de la winstub, sur la place Saint-Étienne… Une statue de petit garçon tenant une cage aux oiseaux dans sa main gauche. Le restaurant est ouvert tous les jours de 11h30 à 1h. le Meiselocker 39 rue des Frères à Strasbourg 03 88 37 30 31 www.meiselocker.fr

Des stratégies de formation, dynamiques, pragmatiques et évolutives. Gilbert Bernachon • ManageMent • DéveloppeMent personnel • CoMMuniCation • CoaChing

GLOBAL QUALITY CERT NF EN ISO 9001:2008

1, allée François Mitterrand • 67400 Illkirch Tél. 03 88 65 05 03 • Mobile 06 21 01 47 87 E-mail : traits-union@orange.fr

www.traitdunion-consulting.fr

www.strasbourg.cci.fr

9


trajectoires

Haguenau

Une offre complète en hôtellerie-restauration

Haguenau Gaetan Loeb, le gérant de l’ensemble du complexe hôtelier dont les premiers pas remontent à 1985 avec la création de l’hôtel Climat de France (26 chambres), vient de fêter la fin de ses 10 mois de chantier. Il a investi 1 M€ pour rénover les chambres de l’hôtel IBIS Budget, construire un nouveau bâtiment pour y installer La Boîte à Pizza et réaliser les aménagements extérieurs de l’ensemble. Avec l’hôtel IBIS et son restaurant attenant La Boucherie, c’est donc

une offre complète qui est proposée sur la même zone. Les deux niveaux d’hôtellerie sont l’hôtel IBIS – après les extensions successives il comprend 61 chambres de confort trois étoiles – et l’IBIS Budget – qui a remplacé l’ancien Etap Hôtel. Ses 67 chambres ont été entièrement rénovées, avec une attention particulière portée à la literie, de même que l’espace d’accueil. Le classement de l’IBIS Budget (2*) est en cours. Pratique : lorsque la réception est fermée (de 11h à 16h),

© DR

Deux hôtels et deux restaurants sur la même zone d’activité, c’est à Haguenau, Chemin de la Sandlach. À leur tête, Gaetan Loeb vient d’investir 1 M€ dans la construction et la rénovation des bâtiments.

La cible des entreprises L’hôtel IBIS, prisé par les entreprises situées sur le secteur de Haguenau-Schweighouse, comprend deux salles de séminaires de 30 m² chacune, modulables. 10

décembre 2012 • n° 302

© DR

le client a la possibilité de réserver La possibilité d’accéder à deux sa chambre via le distributeur offres de restauration différentes : automatique et, en cas de souci, outre La Boucherie, ce sont des d’appeler l’hôtel IBIS pizzas originales et gas67 chambres situé en vis-à-vis. Ce tronomiques à La Boîte entièrement dernier est attenant au à Pizza (tous les deux rénovées à restaurant La Boucherie, l’Ibis Budget mois, c’est une nouvelle spécialisé dans la viande recette qui est conçue grillée et qui peut accueillir 150 par un chef étoilé). Le plus du couverts, ouvert sept jours sur complexe : le parking commun sept. La franchise appartient à aux quatre enseignes, gratuit et Gaetan Loeb, au même titre que sécurisé, de 150 places environ. La Boîte à Pizza (dix emplois créés 2 chemin de la Sandlach à Haguenau en 2012). Au total, 50 salariés sont 03 88 73 06 66 employés dans les quatre unités (ils étaient à cinq en 1985). À la direction des opérations depuis octobre 2011, Frédéric Zwickert est entouré par Sabrina Grammer, directrice de la restauration, avec laquelle il entend bien faire du complexe un site de référence pour l’hôtellerie-restauration.


Les femmes leaders mondiales en Alsace

Yolande Haag, présidente du Comité Régional

Le spécialiste mondial des recettes de poulet cuisinées sur place accélère son expansion partout en France

© Benoît Linder

*

Sollicitée par la fondatrice de l’association des Femmes leaders mondiales Nicole Barbin, c’est bien volontiers que Yolande Haag, directrice de la communication de Meteor, a accepté le challenge de créer et de présider le Comité Régional Alsace. « J’ai été immédiatement convaincue des valeurs de l’association : partager nos expériences et ainsi s’enrichir les unes des autres, militer pour la complémentarité hommes/femmes et créer un réseau d’influence ». Entourée de ses deux vice-présidentes, Nadia Aubin, journaliste et directrice du forum de bioéthique, et Yvelise Sciard, responsable de la communication du CIVA et de son comité, elle a accueilli pour sa première manifestation, en octobre dernier à Strasbourg, 130 femmes dynamiques et remarquables issues du monde entier. En liaison avec les collectivités – Région Alsace, Conseil Général du Bas-Rhin, Ville de Strasbourg et CCI – elle leur a concocté un programme vitrine pour Strasbourg, l’Européenne. Complémentarité et valeur ajoutée Au programme de l’association, des conférences, des échanges, des visites… et surtout un fonctionnement en réseau. Conditions d’adhésion à l’association : être impliquée dans la vie de la cité, dans des démarches solidaires et intergénérationnelles, montrer une ouverture aux autres, être dynamique. « Notre vocation consiste à réduire les inégalités auxquelles les femmes doivent souvent faire face. Nos efforts sont concentrés sur la nécessité de mettre en exergue notre complémentarité avec les hommes, qui est porteuse de valeur ajoutée tant au plan moral qu’économique », souligne Nicole Barbin, présidente fondatrice mondiale. Créé en 2000, l’association rassemble 530 femmes issues de 15 pays et 12 régions françaises. contact@femmesleaders.com • www.femmesleadersmondiales.com

© Société Générale

Société Générale Philippe Lamé, nouveau directeur régional Il remplace à la direction régionale de la Société Générale Philippe Bailleul, nommé directeur régional de Haute-Bretagne. Philippe Lamé a intégré le Groupe Société Générale en 1988 pour exercer différentes fonctions en France et à l’étranger. À Strasbourg, le voici à la tête d’une équipe de plus de 250 personnes, 38 agences et un centre d’affaires entreprises.

UVEAUX O N S E S E H C R KFC RECHE S L’EST N A D S É IS H C FRAN PARTENAIRES * Préparé sur

place

VOS ATOUTS :

Idéalement entre 35 et 45 ans, l’esprit entrepreneurial, Passionné par le service client, développeur de talents, De préférence avec une expérience opérationnelle dans la restauration, le service, la grande distribution ou le commerce de détail, ayant managé des équipes importantes, Disposant d’un apport de 200 K€ (ou de 100K€ à l’issue d’une expérience interne réussie).

STÉPHANE BONAL, 43 ANS, ANCIEN DIRECTEUR RÉGIONAL POUR UNE ENSEIGNE MAJEURE D’ARTICLES DE SPORT, EST PARTENAIRE FRANCHISÉ KFC À BÉZIERS ET NARBONNE :

“J’ai repris en mai 2011 mon 1er restaurant, à Béziers, puis un 2e à Narbonne en janvier 2012. Je me suis tout de suite senti en conf iance, les process et systèmes de franchise KFC ont été éprouvés dans 109 pays. KFC aide au montage de chaque projet, fournit 5 mois de formation théorique et pratique, organise des échanges continus entre franchisés et franchiseur (marketing, achats…) et offre un accompagnement régulier (animateur franchise, modules de formation, etc.).” KFC COMPTERA 300 RESTAURANTS EN 2017 AVEC 70% DE FRANCHISÉS L’AVENTURE S’ÉCRIT ENSEMBLE ! CONTACT :

www.kfc.fr

RUBRIQUE DEVENEZ FRANCHISÉ

KFC fait partie du Groupe YUM, leader de la restauration thématique (KFC, Pizza Hut, Taco Bell) avec 38 000 restaurants dans 125 pays.

www.societegenerale.fr

www.yum.com

www.strasbourg.cci.fr

11


trajectoires

Groupe Roederer

objectif croissance externe

strasbourg Le premier courtier, GAPP Assurances, est basé à Mulhouse et dispose d’un maillage sur l’ensemble du territoire, avec une spécialisation logistique. Créé il y a 12 ans, il est dirigé par Jeannot Hoeltzel et emploie une dizaine de salariés… Le second, BEP-BEA Assurances, 15 collaborateurs, créé par Claude Cahen a été repris en 1990 par Antoine Lelieur. Celui-ci

a pensé que le temps était venu de se rapprocher d’un cabinet plus important pour pérenniser son offre de services et y adjoindre des compléments devenus indispensables. Dans les deux opérations, le personnel a été repris par Geoffroy Roederer, qui compte aujourd’hui 130 salariés. Pour Geoffroy Roederer, la politique RH est capitale. Dans son groupe,

Des produits innovants de qualité exceptionnelle pour

Gamme complète dédiée aux professionnels Produits conçus dans le respect de l’environnement Concentrés - Efficaces - Innovants

C o n ta c te z- n o

us au

5

03 88 59 52 2

KIEHL FRANCE S.A.R.L. 1, rue de l’Industrie - B.P. 50054 F-67172 BRUMATH CEDEX

12

décembre 2012 • n° 302

Tél. 03 88 59 52 25 Fax 03 88 59 52 20 info@kiehl.fr

AUST RIA MANAGEMENTSYSTEM

ZERTIFIZIERT EN ISO 9001, EN ISO 14001 OHSAS 18001 Zertifikate Nr. 20 100 20336, 20 104 4152 20 116 112005898, www.tuv.at

Produits fabriqués par Johannes KIEHL KG - D

www.kiehl.fr

:: 06 30 86 74 53 :: 11/12

un nettoyage, une hygiène et un entretien impeccables !

© Roederer

Premier courtier d’assurance indépendant sur le Grand Est, le groupe Roederer mise sur la croissance externe pour se développer. Il vient d’acquérir deux cabinets : BEP-BEA à Metz et GAPP Assurances à Mulhouse.

commun avec salariés, clients et les plans de carrière privilégient agence de communication, il a la formation et la VAE. Il est voulu assoir le positionnement du également attaché à accueillir des groupe. Le slogan : « Ensemble, jeunes en contrats d’apprentissage construisons les meilou de professionnalisaChez leures solutions ». tion via les tuteurs qu’il Roederer, Roederer, c’est trois a mis en place. les hommes millions de décomptes constituent pour la santé, 150 M€ Des applications la richesse de de primes collectées, innovantes l’entreprise 150 000 personnes assuCertifié Iso 9001 depuis rées, 17 M€ de marge brute pour les 1999, le groupe Roederer a obtenu cinq implantations – Strasbourg, une nouvelle certification version Metz, Mulhouse, Nancy, Paris. Le 2008 en juillet. Pour s’adapter groupe fêtera ses 120 printemps le aux attentes de ses clients, il vient de développer une application 31 décembre 2012. innovante sur smartphones, qui leur permet d’avoir accès à leurs Groupe Roederer comptes. En revoyant sa charte 2 rue Bartisch à Strasbourg. 03 88 76 73 00 • www.roederer.fr graphique, un travail mené en

Nouvelle norme pour Freudenberg Evolon colmar Le fabricant de textiles en microfilaments Freudenberg Evolon, basé à Colmar, vient d’être certifié selon la norme Iso 50001. Freudenberg est la première entreprise du secteur textile à franchir ce pas de la certification, en se donnant les moyens de mieux maîtriser ses performances énergétiques. Cette entreprise fait partie du groupe Freudenberg Nonwovens, producteur mondial de non tissés. Elle fabrique des entoilages pour l’industrie de l’habillement et des non-tissés pour les marchés de l’énergie, les intérieurs automobiles,

l’hygiène, le médical, la construction intérieure, etc. Le site de Colmar est déjà doté des normes Iso 9001, 14001 et OHSAS 18001. En 2003, l’entreprise avait déjà obtenu l’éco-trophée du Parc naturel des Ballons des Vosges pour son système de recyclage de l’eau de liage des fibres. En 2010, cet équipement avait été complété par un circuit fermé de réutilisation de l’eau de refroidissement de la machine de calandrage. Freudenberg Evolon 20 rue Ampère à Colmar • 03 89 20 64 79


Chez Franchi

du glacier au restaurant

© Benoît Linder

dont les plus demandées sont les salariés des Institutions et les Pizza di zia (tomate fraîche, mozParlementaires, les habitants du zarella, roquette, jambon de Parme, quartier et les promeneurs de parmesan, huile d’olive), la Miso l’Orangerie, qu’il accueille beaucoup Verde (tomate, mozzarella, l’après-midi. thon, artichauts, roquette, Parmi les Chez Franchi, la glace spécialités, tomates fraîches) ou la a la part belle, avec ses plus de 25 Fougasse Carpaccio… Le compositions dizaines de parfums difprix des plats varie entre de pizzas férents , proposées en 7 et 14 € selon le nombre version crème ou sorbet, à d’ingrédients. Bien sûr un vaste consommer sur place ou à emporter, choix de vins italiens complète la en cornet ou en bac de 0,5 ou 1 litre. carte, du rosé Bardolino Chiaretto au Le restaurant dispose de 60 places Lambrusco rouge en passant par les assises, auxquelles il faut ajouter Chianti et Valpolicella. une trentaine de places en terrasse. Vue imprenable sur le Canal de la Un bon rapport Marne au Rhin. Le restaurant est qualité-prix ouvert du mardi au vendredi et le Le midi, un plat du jour avec boisdimanche de 10h à 22h, le lundi de son, dessert et café est proposé à 10h à 14h. Les plats sont également 13,40 €. « Notre positionnement proposés à emporter. est le bon rapport qualité-prix », indique Laurent Franchi, qui gère Chez Franchi 8 avenue de l’Europe à Strasbourg une équipe de cinq personnes. 03 88 36 34 34 Sa clientèle se répartit entre les

L’ESPACE 22 Qui n’a jamais entendu le nom de Franchi ? D’entrée de jeu, on l’associe aux glaces… et marrons chauds, puis, dans une moindre mesure, à la restauration. La famille Franchi, on la connaît dans la région depuis les années 30. Strasbourg Tout a commencé avec Giuseppe, arrivé de sa Palerme natale pour vendre des jouets sur les fêtes foraines et les marchés. Glacier ambulant dès 1935, il a installé son premier point de vente fixe sur l’allée de la Robertsau, « le kiosque », avant de se déployer à l’entrée de l’Orangerie. Au fil des ans, la famille Franchi s’est agrandie. Plusieurs restaurants et glaciers ont complété le patrimoine, et ce sont six frères et cousins qui représentent aujourd’hui la troisième génération. Parmi eux, Laurent Franchi, qui gère le restaurant de l’avenue de l’Europe, né en mai 2008. Au

Le lieu idéal pour l’organisation de vos événements

bas de l’immeuble faisant face au quai de l’Orangerie, il a racheté les locaux préalablement occupés par un laboratoire. Plus avant ce fut déjà un restaurant. Cuisine italienne Le restaurant Chez Franchi se caractérise par de larges baies vitrées, un décor à la fois sobre et design. La carte ? Celle d’un restaurant italien, avec ses entrées à base de charcuterie, tomates mozzarella, carpaccio de bœuf ou bresaola, ses viandes à la milanaise ou à la romaine, ses risottos, et son vaste choix de pizzas et pâtes – plus de 25 compositions,

• Séminaires & conférences • Présentations de produits • Soirées de gala • Événements privés

03 88 19 42 42 info@cast-production.com

www.espace22.fr

www.strasbourg.cci.fr

13


trajectoires

Proximité, qualité… et convivialité

L´EXCELLENCE. ABSOLUE.

c’est le Cœur Gourmand

Karlsruhe | Salons Parc des expositions de Karlsruhe LEARNTEC 29–31/1/2013 21ième Salon international et congrès pour la formation professionnelle, l‘apprentissage et les TIC INVENTA 21–24/2/2013 Art of Living 7–10/3/2013 Salon international de l’art moderne classique et de l’art contemporain REHAB 25–27/4/2013 Foire internationale spécialisée dans la réhabilitation, les soins, la prévention et l´intégration CLOUDZONE 15–16/5/2013 Technologies de l‘information simples, bon marché, fiables EUNIQUE 6–9/6/2013 Salon international de l‘art appliqué et de la création NUFAM 26–29/9/2013 Salon des véhicules utilitaires offerta 26/10–3/11/2013 La grande foire régionale pour toute la famille Pour des informations actuelles et les dates consulter le site www.messe-karlsruhe.de

Etat : 11/2012 Sous toute réserve de modification Karlsruher Messe- und Kongress-GmbH Festplatz 9 | 76137 Karlsruhe Allemagne

14

décembre 2012 • n° 302

© Benoît Linder

art KARLSRUHE

Présidé durant douze ans par Michel Falck (Au Millésime), aujourd’hui par Philippe Kirn, Le Cœur Gourmand regroupe actuellement 26 artisans-commerçants indépendants de Strasbourg qui militent pour la qualité, la proximité et l’animation du centre-ville. Fromage, qui vient d’ouvrir deux nouveaux points de strasbourg Le produit de qualité est le fédérateur de ces professionnels qui mettent en place des actions vente à Strasbourg et à Mulhouse, milite surtout pour le retour de l’alimentaire au centre-ville. S’attachant qui leur permettent de partager leur passion du métier. à véhiculer le message du « bien manger », Pour fédérer leur clientèle, les adhérents du avec la notion du bon rapport qualité-prix. Cœur Gourmand organisent ainsi différents « Nous voulons tirer le types d’événements au cours de l’année, « Nous sommes concurrents certes, mais aussi commerce comme des dégustations – un prochain vers le haut » confrères, et nous voulons tirer le commerce vers le haut », souligne Julien de Valmigère, événement est annoncé d’ici l’été prochain Julien de le nouveau patron de Chez Yvonne. Pour la à la Cour de Honau  –, des opérations de Valmigère pâtisserie Naegel, qui adhère à l’association bons-cadeaux, etc. Leur magazine, publié Le Cœur Gourmand depuis deux ans, le fait de propoen fin d’année, annonce des offres spéciales, prodigue des conseils, diffuse des recettes et donne la parole ser la carte de fidélité du Cœur Gourmand est aussi un aux clients. Une newsletter a également vu le jour en moyen de rajeunir la clientèle. 13 400 clients disposent de cette carte valable dans toutes les enseignes du Cœur septembre dernier, adressée par mail à 4 000 clients Gourmand à partir de 10 € d’achats. connectés. Présidée depuis deux ans par Philippe Kirn, l’assoLe « poumon gastronomique ciation a enregistré de nouvelles adhésions, dont de Strasbourg » les Pains Westermann, La Boutique du Gourmet – Georges Bruck et Le Bistrot du Boulanger – avec Le Autre nouveauté dans la vie de l’association : la diffuPain de mon grand-père, ce sont les seuls excentrés sion d’un sac réutilisable aux couleurs du logo, remis de la ville. aux clients les plus fidèles. Pour Olivier Tourrette, le Cœur Gourmand est « un poumon vert » pour le www.coeur-gourmand.com commerce de centre-ville. Le dirigeant de la Cloche à


Claude Victor

zèbre parmi les zèbres

strasbourg Avec des zèbres affichés un peu partout dans son agence, Claude Victor Schmitt (appelons-le Claude Victor, il n’aime pas les noms de famille) prévient : il est un « drôle de zèbre », comme il se définit, et s’annonce comme différent des autres agences de communication, ou de conseil marketing. Il a même inventé le concept de « pousseur d’idées ». « Vous venez avec une idée pour votre entreprise, je ne sais pas si cette idée est bonne. Je commence par un audit complet de votre société, pour définir une orientation de développement, avec quel enjeu et quels objectifs », explique-t-il. Souvent, une fois poussée la porte de l’agence Claude Victor, il faut s’attendre à voir son entreprise remodelée de l’enseigne à l’organisation du travail… Le jeu peut en valoir la chandelle, assure le dirigeant qui affiche de belles réussites, comme le développement de Tryba, les foies gras du Ried, la boutique Perl’O Drink, rue des Frères à Strasbourg, ou encore Free fitness, qui a récemment développé une grande campagne dans Strasbourg, avec notamment une affiche signée Nicolas Pinel. « Souvent, le développement exponentiel d’une entreprise est d’abord dû à son dirigeant, qui, pour un coup pareil, doit être exceptionnel. Mais nous, chez Claude Victor, nous sommes là pour mettre en musique. Car il faut bien retenir qu’une idée, ce n’est pas un projet ».

au coeur de votre activité Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité Immatriculée au répertoire SIRÈNE sous le numéro SIREN N° 778 900 027

Une agence « pousse-pousse d’idées » accompagne les entreprises dans leur développement en bâtissant une stratégie, qui bien souvent mène à une redéfinition complète du modèle de l’entreprise.

La protection sociale

Des solutions flexibles pour les besoins de l’entreprise La MCA s’engage chaque jour à vos côtés,

en vous apportant son expertise en matière de couverture santé et de prévoyance pour votre protection et celle de vos proches. Nous garantissons une solution mutualisée et personnalisée parmisles les meilleures du marché et de nombreux autres avantages en termes de Retraite et de Prévoyance.

© DR

Michaël Levi, nouveau chef « Du côté de chez Anne » Anne Gerber, gérante de la maison et table d’hôtes strasbourgeoise « Du côté de chez Anne » à Strasbourg, a confié les rênes de sa cuisine à Michaël Levi. Originaire de la région, il a fait ses études au CEFPPA avant d’exercer son talent dans différentes maisons strasbourgeoises : L’assiette du vin, Poêles de Carottes, le Cruchon, La Vignette. À présent, il exprime sa créativité en confectionnant une carte qui change tous les 15 jours, pour une cuisine de marché et de saison créative. Anne Gerber a ouvert sa maison d’hôtes en mars 2012, cadre unique où se nichent cinq chambres d’exception aux noms de fleurs, décorées avec élégance et raffinement. Depuis le mois de septembre, elle propose également des dîners Jazzy les mardis. Formules entrée-plat à 39 €. 03 88 41 80 77 www.du-cote-de-chez-anne.com

Convergence Web Active Strasbourg - 03 69 78 04 44

Claude Victor • 13 rue la Fayette à Strasbourg • 03 88 44 07 04 • www.claudevictor.com

Complémentaire Santé - Prévoyance - Retraite Vous pouvez nous contacter à notre agence de Strasbourg au

03 88 15 25 80 ou consulter notre site internet :

La force de la sérénité

www.mc-alsace.fr

AP_MCA_09_12_4.indd 1

24/09/2012 13:36:36 www.strasbourg.cci.fr 15


trajectoires

Pole and glam

l’audace d’une jeune femme

© Benoît Linder

Pas facile de créer une école de pole dance. Il faut d’abord vaincre nombre de réticences et prouver ses compétences. Peggy Flaitz l’a fait.

strasbourg Employée d’usine pendant quelques années, Peggy Flaitz s’est passionnée pour la pole dance, « au point d’en rêver la nuit », confie-t-elle. Aussi, quand son contrat en entreprise se termine, décide-t-elle de sauter le pas. « Pas facile. J’avais l’impression de n’avoir jamais rien fait pour moi », dit la jeune femme de 31 ans. Elle souhaite créer son école de pole dance, mais elle se heurte d’emblée aux réticences de son entourage. La pole dance, qui consiste à danser

autour d’une barre verticale, est une discipline qui conjugue la danse et la gym. « Bien sûr, c’est longtemps resté connoté night club, voire striptease. Mais c’est pourtant un vrai sport, exigeant souplesse et force physique », affirme la jeune femme. Elle a fini par les convaincre de la laisser essayer. « Je crois très fort en cette entreprise. Puis j’ai trouvé un appui chez Alsace Active. Depuis avril 2012, j’ai constitué une EURL », dit Peggy Flaitz, désormais directrice de Pole and

Glam. Très perfectionnée en La pole dance fitness, Peggy Flaitz s’est for- est une dismée à la Pole dance School cipline qui de Paris, soutenue par la conjugue Pole fitness Association. la danse Puis elle a trouvé un local et la gym adapté, à l’espace Colod’art à la Meinau, où elle donne ses cours. Très vite, elle s’aperçoit que cette activité de niche correspond à une vraie attente à Strasbourg. « Mes cours se remplissent vite, que ce soit pour de simples séances de découvertes, d’initiation ou des cours pour les plus confirmées. Mes élèves ont tous les âges, toutes les morphologies, tous les métiers », se satisfait la jeune femme. Un marché porteur Cette jeune discipline, qui compte également des hommes, est en plein essor actuellement dans les grandes villes, et relayée sur les réseaux sociaux. Cette notoriété permet d’en révéler le caractère sportif, et de gommer son image péjorative de simple spectacle érotisant. En créant la première école strasbourgeoise de pole dance, Peggy Flaitz s’affirme comme une entrepreneur audacieuse : elle a combattu des préjugés, flairé un marché porteur et osé se lancer. Ses formations continues dans les centres parisiens attestent de son sérieux et de son enthousiasme à faire prospérer sa petite entreprise. Pole and glam 28 rue du Maréchal Lefebvre à Strasbourg Meinau www.poleglam.fr

Fabriqués dans nos

ateliers

PROFESSIONNE LS

Les agencements PRO Menuisier agenceur, nous vous proposons toute une gamme de rangements et d’installations 100% sur mesure pour vos bureaux et adaptés à votre métier. Accueils pour cabinet médical, agencements de magasin, poste de travail, placards à dossiers suspendus... autant de fonctionnalités qui permettent gain de temps et d’espace.

www.agencement-pro-plakar.fr 16

décembre 2012 • n° 302

30 rue des Tuileries 67460 Souffelweyersheim 03 88 18 43 33


cci en actions

www.opportunet.net : ouverture aux cédants et repreneurs luxembourgeois Depuis le mois d’octobre, la bourse d’opportunités d’affaires qui regroupait jusque-là les informations diffusées par les CCI d’Alsace et de Lorraine intègre le Luxembourg. Visant à favoriser la rencontre entre cédants et repreneurs, Opportunet regroupe aujourd’hui 730 offres d’entreprises à céder, 1 100 repreneurs identifiés et 1 400 mises en relations, à travers 4 500 connexions par mois. contact CCI

Vincent Longy • 03 88 75 24 28 v.longy@strasbourg.cci.fr

échanges avec le monde agricole C’est de concert que CCI et Chambre d’agriculture mènent une réflexion pour replacer le débat économique au cœur des enjeux de la région. Il y a les événements officiels, sous les projecteurs, et il y a le travail en interne. La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin et la Chambre d’Agriculture d’Alsace intensifient leurs échanges, via leurs services respectifs, notamment au sujet de la gestion du foncier. gérer le Les deux chambres engagent des pistes de réflexion foncier de commune, qui pourront trouver des applications à manière plus profitable l’occasion de l’élaboration du PLU de la CUS. pour le déveLes entreprises, quelles que soient la nature de leurs loppement activités, se trouvent généralement un jour devant un économique besoin d’extension. Mais les contraintes urbaines sont fortes et nombre de projets économiques sont freinés dans leur déploiement pour des raisons environnementales ou d’acceptabilité par les populations. L’élaboration du PLU de la Communauté Urbaine de Strasbourg constitue un point d’entrée intéressant pour faire émerger des sujets de convergence entre les deux chambres, pour préserver le foncier agricole, tout en mettant en place des conditions favorables pour une stratégie ambitieuse de développement économique. Le tout en réduisant le grignotage des terres par l’aménagement urbain. Éviter sur-offre et sous-offre Par ailleurs, de nouveaux outils de compensation restent encore à imaginer, car les mécanismes d’indemnisation, lorsque des terrains sont affectés à d’autres usages, ne suffisent pas à garder un potentiel de production et la création de valeur ajoutée. Les deux chambres soulignent également leur vision d’intégrer impérativement une notion de temps de production d’une zone économique, de l’ordre de sept à huit ans, d’organiser la mise sur le marché de produits immobiliers et d’éviter ainsi les situations de sur-offre ou de sous-offre, et d’anticiper les incertitudes liées à la faisabilité des espaces quand une urbanisation est envisagée. Constructif et concerté, ce rapprochement entre chambres vise véritablement à gérer le foncier de manière durable. Un objectif forcément commun.

Créateurs et repreneurs d’entrepris

Chefs d’entreprise .. ░.

....... ........

.... .. . ...... .;; ; ..................... ░░░░░░;;;;.... .. .......................›.................... ..................... ..... ............ ........ ; ............................. ............. . ........ ; .................. .. ............. ............. . ........ ; ........ ....... ........ .... ......... ............................ ........ ..... ...... ........ ...... ......... ....................:::::::: ...........:: .... ...... ........ :::: :: : .......................... ..........; ;;.....;;;; :::: ::::: :::: ;;;;;; ■░ ░░░ ::::: ::::: ::::: ░░ ;;;;; ;;;;;;; :::::: ::: ...................::::::...............; ...........; ░░░░░;;;;;; ;;;;;; >>>>>>> >>>>>>>> .. ░░░░░;;;;;;;;;;;; >> >.. ........................................ >>>.... >>> ............................ ....................................... .. ... ...... ................................ .... ............... .... ....; ...........; ;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;■░░░░ ................░........... ::::::::::::::::::: ............. ........ ..................... ............. . ......... ; ...; ....... ........................ ....... ░░ ░░ .... .... ... .. . ......... ... ;; ;; ; ;;;░░ ░░▌ >>>>>>>> :::::::::::::::::::: ................░................;;; ..................... ░░;::::::::::::::::::::::: ............. . ........ ; ........................... ............................... .....;;; ........

Pour donner du sens à votre action, sollicitez le regard d’un expert-comptable !

De l’établissement des comptes annuels au conseil (gestion, fiscalité, social, export), votre expert-comptable vous apporte un soutien sur mesure, à chaque moment de la vie de votre entreprise: - il vous décharge des questions comptables, - vous assiste dans vos missions de manager, - vous donne une lecture ciblée de l’actualité socioéconomique, - vous aide à prendre les bonnes décisions au bon moment, - oriente au mieux votre développement à l’international.

Toutes les infos sur : www.oecalsace.net

Le Point Éco Accompagnement 2012 NEW.indd 1

22/03/12 21:28 www.strasbourg.cci.fr 17


© Jean-François Badias

cci en actions région de Brumath. Très accessible, le long de l’A4 et de l’A340, à moins de 10 km de l’échangeur de l’A35 en direction de l’Allemagne, son accès direct à l’autoroute via l’échangeur de Brumath nord permet d’éviter la traversée des zones urbanisées et limite considérablement les nuisances pour les riverains. L’organisation par parcelles autorise l’accueil d’entreprises industrielles mais aussi de quelques entreprises artisanales et de services. Étienne Wolf aimerait aussi voir s’installer des points boulangerie, pressing, crèche, hôtels. Par ailleurs de nouveaux quartiers d’habitation devraient être créés, contribuant à attirer de nouveaux salariés dans la zone. Si l’accouchement de la zone aura été particulièrement difficile, au bout du compte c’est un bel exemple d’aménagement du territoire, basé sur l’accessibilité, qui a impliqué autant les élus que les entreprises. Entzheim, du village aux zones d’activités Même implication pour Jean Humann, le maire d’Entzheim qui a insisté : « il faut une forte proximité avec les collectivités pour arriver à un développement harmonieux du territoire, qu’il s’agisse d’accessibilité, de transports, d’environnement, de services ou de logements ». En présentant sa commune – 2 000 habitants, 3 400 emplois, 110 nouveaux logements créés récemment – et les deux zones d’activités de l’aéroport (24 ha pour l’aéroparc d’Entzheim et 21 ha pour Direction Strasbourg-Campagne pour cette troisième rencontre projet de parc d’activités Nord), il a souligné entre les élus de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin et quelques le« l’avantage d’avoir eu les infrastructures nécesentreprises implantées ou à venir sur ce secteur. Un programme saires avant d’avoir les activités ». Aujourd’hui une extension est prévue, à hauteur de 7 ha dense et enrichissant qui a également permis de souligner pour la zone de l’aéroparc, réalisée et commerl’importance d’une bonne collaboration avec les collectivités. cialisée par la CUS. et il compte sur la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin en tant que vecteur vités ait mis… 12 ans à voir le jour ! Pourtant, de communication. Et le Maire d’ajouter « je suis ncadrée par Bertrand Angsthelm, membre dès 2000, le maire avait réussi –  grâce à une fier des relations économiques entretenues avec du Bureau de la CCI, la rencontre a démarré en présence de Michel Munzenhuter, le intervention auprès du Préfet – à raccourcir les les entreprises implantées dans ces zones et de la directeur général de la société SEW Usocome, délais impartis par la DUP. Il avait également été forte proximité instaurée depuis de nombreuses épaulé par l’ADIRA. Ce qui a pêché ? qui annonçait la création d’une nouvelle usine années avec la CCI, du fait notamEssentiellement les travaux qui ont été Il faut une ment de la présence de l’aéroport ». En sur la plate-forme départementale d’activités de régulièrement réévalués, comme par forte proxila région de Brumath. L’occasion pour le maire insistant sur l’importance des infrasde la commune et vice-président du Conseil exemple l’électrification de la zone, pré- mité avec les tructures, il s’est également déclaré Général, Étienne Wolf, de présenter l’ensemble vue à 80 000 €, qui a finalement coûté collectivités « totalement en phase avec la CCI, qui 4 M€ à la collectivité. Pour ce qui est des pour arriver trouvera en moi un allié inconditionnel de la zone, qui se situe sur les bans communaux à un déveloptravaux d’archéologie préventive, non dans la revendication de relancer le de Mommenheim et Bernolsheim et couvre une pement harterminés, leur budget a déjà dépassé les monieux du projet GCO. La CCI doit peser sur les superficie de 120 ha. 6  M€. Par chance, le Grand Hamster territoire infrastructures pour qu’elles se fassent. Une trentaine d’hectares était absent de la zone (le comptage Avec les règlements qui s’accumulent, est prévu tous les deux ans), ironisait Étienne elle doit jouer son rôle d’éveilleur de conscience ». commercialisés Wolf. In fine, le prix du m², annoncé à 32 € a dû Ce projet de zone d’activités à Brumath s’inscrit De quoi conforter Jean-Luc Heimburger dans être relevé à 45 €. Et ce n’est qu’en 2012 que les son implication sur les territoires. « Si l’on veut dans une démarche de développement éconopremières entreprises ont pu être accueillies, des résultats, il faut bouger. En relayant les promique du département, initiée fin des années 1990 par le Conseil Général du Bas-Rhin, et dont KS Tools et Usocome (voir projet ci-contre). blèmes, en rencontrant les politiques, en menant dont la maîtrise d’œuvre est assurée par la des actions », a conclu le président de la CCI de Entreprises industrielles, Strasbourg et du Bas-Rhin. Communauté de communes de la région de artisanales et de services Brumath. « Il faut beaucoup de pugnacité pour À terme, 2 000 à 3 000 emplois sont prévus sur créer une nouvelle zone », observait Étienne contact CCI la plate-forme départementale d’activités de la Wolf, en regrettant que la plate-forme d’actiAndré Hirtz • 03 88 76 42 33 • a.hirtz@strasbourg.cci.fr Un groupe de 25 chefs d’entreprise a participé aux différentes visites, ici devant Sew Usocome

relayer les attentes du terrain

E

18

décembre 2012 • n° 302


Entela • 03 88 18 36 30 • www.entela.fr

la logistique à brumath en 2014 haguenau Groupe allemand de 1 400 personnes, présent dans 46 pays, Sew-Usocome compte deux usines de production en France, à Forbach et à Haguenau, dont l’unité logistique va déménager dans la zone ­d’activités de Brumath en 2014. Un site idéalement situé pour Michel Munzenhuter : « nous travaillons beaucoup avec l’Allemagne, à une heure de

Xeos, la lumière et le son entzheim À la tête de ce groupement d’entreprises, Christophe Edel, par ailleurs membre associé de la CCI de Strasbourg et du Bas Rhin. Née en 1994 à Geispolsheim, sa société est spécialisée dans le son et lumière – illuminations architecturales, inaugurations, sonorisation de spectacles, salons, etc. Au fil des ans les besoins se sont fait ressentir de renforcer l’entreprise. Il crée sa première filiale, Xelec, spécialisée dans la distribution électrique provisoire en 2000, puis Ariane Stage en 2007, ajoutant ainsi une activité de location de structures, podiums mobiles pour les spectacles. Puis, en 2009, il rachète AF2, spécialisée dans les installations fixes. Enfin, c’est la création de l’entreprise Skimmia l’été 2012, une société spécialisée dans l’organisation d’événementiel. Un nouveau bâtiment est en cours de construction à Entzheim où Xeos était déjà installée quelques rues plus loin. Xeos gagnera ainsi 500 m² pour réunir toutes les filiales du groupe et évoluer vers de nouveaux marchés. L’entreprise intervient déjà sur la France entière, mais aussi à l’étranger, comme en Russie ou en Espagne. Illustrations : le festival Summerlied, les 60 ans du Conseil de l’Europe, le son et lumière de la Cathédrale de Strasbourg. Xeos • 03 90 29 70 10 www.xeos-france.com

« Le personnel a toute sa place dans l’entreprise » Michel Munzenhuter

route ». 32 000 m² seront construits pour accueillir les pièces venant des différents sites de production qui iront sur les lignes de montage avant d’être dirigées vers les autres usines du groupe ou livrées en produits finis. Montant de l’investissement : 42 M€, essentiellement en autofi- 32 000  m², 42 M€ d’investissenancement. Les clés du succès de ments : l’entreprise : tout l’argent est réin- la nouvelle vesti, autant dans les innovations unité logisque dans la formation des jeunes. tique de Le personnel a toute sa place dans brumath l’entreprise, impliqué et motivé par la totale transparence sur la performance de l’entreprise. En témoigne le faible taux d’absentéisme, de l’ordre de 3 % alors qu’il atteint en moyenne les 7 à 8 % dans la métallurgie. Sew-Usocome est aussi une entreprise exemplaire sur le plan du management, « les cadres sont tous les jours sur le terrain » et qui motive ses salariés grâce notamment à son programme « Perfambiance » destiné à créer de bonnes conditions de travail. Sew-Usocome, une entreprise propre, sécuritaire, transparente et performante, où chaque collaborateur a des objectifs clairs. Sew-Usocome • 03 88 73 67 00 • www.usocome.com

Lilly France

un modèle dans la gestion rh Fegersheim Avec 1 500 salariés, le site Lilly de Fegersheim représente 7 % des emplois dans les biotechnologies (près de 90 % de son chiffre d’affaires, soit 2,1 M€) et assure 8 % des exportations pharmaceutiques françaises. Implanté dans plus de 100 pays, le groupe est né aux États-Unis il y a plus de 135 ans, il représente aujourd’hui le 9e groupe pharmaceutique mondial. Sa production concerne quatre principaux domaines thérapeutiques : les neurosciences, l’endocrinologie, l’oncologie et la santé de la femme. À Fegersheim, l’usine est passée des gélules dures à la pharmacie, à la cosmétique et à la santé animale. Elle s’est recentrée sur le stérile injectable. Son premier assemblage de stylo injecteur est né en 1995. L’entreprise investit continuellement (près de 373 M€ ces dix dernières années) pour répondre aux attentes de ses clients, tant en volume qu’en qualité. Le nouveau directeur du site, David Sternasty, montre beaucoup d’enthousiasme à diriger la plus importante usine du groupe, entièrement dédiée aux médicaments injectables : insuline, anticancéreux, hormones de croissance et traitement de l’ostéoporose. Entreprise modèle en matière de gestion des ressources humaines, Lilly a dû recourir en 2011 à un plan de départs volontaires. Elle a choisi une démarche

© Jean-François Badias

entzheim C’est l’une de ses dernières innovations technologiques qui a été présentée par René Dutey, le président de la société Entela. Appelée Domabox, la solution permet de faire communiquer différents systèmes dans l’entreprise. En un seul clic, on agit sur toutes les fonctions : ouvrir une porte, allumer ou éteindre la lumière, fermer les volets roulants, actionner la visioconférence. On peut aussi superviser la consommation électrique du bâtiment ou encore le volume des impressions. Avec Domabox, tout est possible, puisque la solution s’adapte aux usages des clients. (Entela a été présentée dans le numéro 300 du Point Éco).

Sew-Usocome

© Jean-François Badias

Entela, spécialiste IP

constructive en optant pour un plan de revitalisation et en confortant la réalisation de projets créateurs d’emplois portés par des entreprises sur le périmètre de la convention. Accompagné par BPI Group, le plan a été mis sur pied. Lilly France • 03 90 64 40 00 • www.lilly.com

www.strasbourg.cci.fr

19


© Nis&For

dossier

20

décembre 2012 • n° 302


programme FilAuto 2015

Pour une montée en gamme de la filière automobile La compétitivité des entreprises de la filière automobile est au cœur du programme FilAuto 2015. Un projet ambitieux conçu pour consolider un secteur majeur en Alsace et en Franche-Comté.

P

resque une question de survie. Pour les entreprises de la filière automobile, la compétitivité est la priorité numéro une. « Je ne connais aucune entreprise qui soit viable à partir d’une base non compétitive, affirme David Leleu, chef d’entreprise et membre titulaire de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, en charge de l’industrie (voir interview ci-après). Soit elles deviennent compétitives au niveau mondial en coût qualité et prix, soit elles sont appelées à disparaître. » La situation est préoccupante. En 2012, les constructeurs français ont enregistré un recul des ventes de 12 %. Cette baisse de l’activité des sites d’assemblage automobile retentit sur le résultat des fournisseurs. Équipementiers et sous-traitants sont affectés par l’insuffisance des carnets de commande. Les premiers ont des relations contractuelles directes avec les constructeurs automobiles. Les seconds, sous-traitants en ingénierie, mécanique, plasturgie, caoutchouc, polymères, électronique, fonderie, etc. déploient une activité principalement

Les PME soustraitantes, très liées au marché national, sont confrontées à des exigences croissantes des donneurs d’ordre qui ont conduit à une forte précarisation de leur situation

dédiée à l’automobile. Ces PME, très liées au marché national, sont confrontées à des exigences croissantes des donneurs d’ordre (réduction des coûts, intégration de fonctions supplémentaires, qualité et innovation) qui ont conduit à une forte précarisation de leur situation. Les entreprises les moins spécialisées doivent faire face à la concurrence directe des pays à faibles coûts de main-d’œuvre. 250 PME sur trois ans Pour l’économie régionale, l’enjeu est crucial, étant donné le poids de l’automobile et de ses sous-traitants en Alsace et en Franche-Comté, première zone géographique française pour l’industrie automobile. Près de 600 entreprises travaillent pour le secteur entre l’Alsace et la Franche-Comté. Dès lors, comment affronter ces turbulences sans trop de casse et en sortir renforcé ? Pour les entreprises de la filière automobile, un seul mot d’ordre : la performance industrielle. C’est tout le sens du programme FilAuto 2015.

Un travail collaboratif entre deux régions

Validé dans le cadre des investissements d’avenir, le programme FilAuto 2015 est le fruit d’un travail collaboratif entre les CCI de Région Alsace et Franche-Comté associées au Pôle Véhicule du Futur. Il s’appuie sur un budget de 5,6 M€ sur trois ans, dont 2 M€ versés par l’État au titre d’un soutien aux filières stratégiques. contact CCI de région alsace Laurence Thomann • 03 89 20 41 42 • l.thomann@alsace.cci.fr

www.strasbourg.cci.fr

21


dossier

cinq domaines d’intervention Des actions concrètes collectives et individuelles sont proposées aux entreprises dans cinq domaines : diversification, performance industrielle, innovation, finances, gestion, ressources humaines. Trois types d’actions sont d’ores et déjà engagées. La mise au point d’une cartographie permet d’avoir une vision précise des entreprises régionales, des effectifs, des compétences et savoir-faire. Une base de données mise à jour en permanence. Depuis quinze ans, PerfoEst publie également une Modernisation, enquête annuelle sur les diversification, indicateurs de la perfor- internationalisation, mance industrielle. Le innovation but : donner aux four- et qualificanisseurs de l’industrie tion : autant automobile d’Alsace et de pistes de de Franche-Comté un développement « benchmark » de leur pour les PME p o sitionnement par de la filière rapport aux niveaux automobile considérés comme bons et de classe mondiale. Enfin, des rendez-vous d’affaires sont programmés dans le cadre d’Economia, un événement dédié à la diversification, enjeu majeur pour les entreprises et le marché. En clair, inciter les entreprises à se positionner sur plusieurs marchés-clients et ne pas dépasser 30 % du chiffre d’affaires avec un seul client. Au menu de ces rencontres prévues les 22 et 23 mai 2013 à Montbéliard : rendez-vous ciblés sur des bassins préalablement définis. Modernisation, diversification, internationalisation, innovation et qualification : autant de pistes de développement pour les PME de la filière automobile. En améliorant la compétitivité des entreprises, en les aidant à se diversifier, en favorisant l’émergence d’innovations, en renforçant les coopérations, FilAuto 2015 vise un objectif essentiel : maintenir et renforcer les emplois dans la filière automobile alsacienne et franc-comtoise. 22

décembre 2012 • n° 302

© Jean-François Badias

Sur trois ans, il devrait concerner 250 PME, soit plus du tiers des entreprises de la filière, principalement celles qui emploient moins de 250 salariés. L’objectif est d’intervenir de manière significative sur la compétitivité des entreprises en actionnant quatre leviers : accroître la valeur ajoutée, améliorer l’accès à l’innovation des PME, favoriser la diversification marchés/clients, diffuser les bonnes pratiques et maintenir l’emploi. Il s’agit d’entreprises industrielles souhaitant développer leur activité au sein de la filière automobile ou d’entreprises déjà fortement engagées dans la filière automobile qui envisagent de se diversifier vers d’autres secteurs d’activités ou d’élargir leur panel clients en France et à l’international. Enfin, les services à l’entreprise, comme les bureaux d’études, constituent la troisième cible du programme.


Le point de vue de David Leleu Membre titulaire de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Faire grandir nos entreprises

C’est-à-dire ? Quand une PME veut innover ou investir, son parcours est semé d’embûches. Il faut faciliter l’accès au financement pour ces entreprises, faire évoluer l’environnement législatif, simplifier les démarches administratives, assouplir les règlements. Il faut

Avis d’expert

redonner aux PME l’envie de se transformer en entreprise de taille intermédiaire (ETI). C’est un modèle qui marche. Les ETI allemandes génèrent plus de chiffre d’affaires que toute l’industrie française réunie. Les grands groupes allemands aident à consolider les filières et à développer l’innovation. Il faut faire pareil en commençant par faire connaître nos meilleures PME.

© Henri Parent

Vous êtes vous-même chef d’entreprise. Comment jugez-vous la situation actuelle ? Au-delà de la problématique des coûts de main-d’œuvre et d’un environnement législatif qui ne sont plus adaptés à nos entreprises, notre industrie souffre d’un problème de taille critique. Les entreprises n’ont pas la dimension suffisante pour innover et investir. Ces entreprises dites moyennes sont souvent prises dans un cercle vicieux : leurs produits n’ont pas la qualité ou la nouveauté qui leur permet de vendre plus cher. Du coup, elles baissent les prix et n’ont plus d’argent pour innover. Et nous ne savons pas faire grandir les meilleures de nos entreprises.

Notre travail est de permettre aux grandes entreprises de prendre soin de leur écosystème de fournisseurs

Quel rôle la CCI peut-elle jouer ? La CCI agit à son niveau : mise en réseau de structures, animation de filières, valorisation des initiatives, diffusion des bonnes pratiques. Mais le succès de ce dispositif repose sur l’implication des leaders de filières, car ce sont eux qui tirent le marché. En associant le groupe PSA au programme FilAuto 2015, nous l’incitons à développer son tissu de PME car tout le monde peut y gagner. Les grands donneurs d’ordre doivent réapprendre à raisonner local. Notre travail est de permettre aux grandes entreprises de prendre soin de leur éco-système de fournisseurs.

Philippe MoussalLi directeur de PerfoEst*

« Les marges de progression sont nombreuses »

« Avec le programme FilAuto, nous souhaitons convaincre 250 entreprises (100 en Alsace) d’entrer dans une démarche de performance. Certes, la réglementation et le niveau de charges pèsent sur les entreprises mais il faut aussi activer d’autres leviers. L’efficacité opérationnelle n’est pas à son meilleur niveau dans les entreprises. La qualité dans l’automobile, mesurée en défaut par million de pièces produites s’est beaucoup améliorée dans les 10 dernières années en passant de 300 à 70 ppm, mais les meilleurs sont à moins de 10, ce qui laisse une marge de progrès importante. Mais là, on est au sommet de la montagne et les méthodes « traditionnelles » ne suffisent plus à gravir ces derniers mètres de l’ascension. L’excellence industrielle, appelée « Bonnes Pratiques Humaines et Industrielles », portée par Filauto est une réponse pour rester compétitif. Les entreprises doivent être capables de fournir un produit à l’optimum de la demande du client. Elles doivent donc s’interroger sur le processus de production, la fiabilité des machines, la facilité à fabriquer la pièce, la maîtrise de la logistique, la programmation des achats. Cela repose sur les compétences et le management. En remettant en cause son mode de fonctionnement, une entreprise peut gagner 30 % de productivité. C’est pourquoi nous développons une approche de cadrage et de diagnostic pour identifier les marges de progression des entreprises. » * Créé en 1997 à l’initiative de 29 industriels, PerfoEST fait partie du réseau des ARIA (Associations Régionales de l’Industrie Automobile). Piloté par le Pôle Véhicule du Futur depuis 2008, ses objectifs sont de favoriser l’amélioration continue de la performance opérationnelle au sein des entreprises et d’adapter les pratiques aux évolutions de la filière automobile de la région Est. L’ARIA, Association privée des Industriels de la Filière Automobile, a été créée en 1996. Elle regroupe à présent environ 130 adhérents.

PerfoEst • 03 89 46 36 31 • philippe.moussalli@perfoest.com

Contrôle qualité chez Aditec, dont le cœur de métier est le découpage et l’embouteillage

78 000

La filière automobile en Alsace et en Franche-Comté est composée de 600 sites ou entreprises (principalement des PME) et regroupe 78 000 emplois.

30 %

Des sites d’assemblage aux équipementiers et sous-traitants, l’automobile représente plus de 30 % des effectifs industriels d’Alsace et de Franche-Comté.

250 000

Véritable locomotive industrielle, le site PSA de Mulhouse vise d’ici trois ans un objectif de production de 250 000 voitures par an sur un potentiel de 290 000 véhicules par an.

www.strasbourg.cci.fr

23


dossier

Compétitivité, de quoi parle-t-on ?

Audrey Heidinger Directrice de Heidinger Ebel Metal Soultz à Soultz (68)

La qualité, source de compétitivité : c’est le credo de l’entreprise Heidinger Ebel Metal Soultz spécialisée dans l’activité de tôlerie : découpe laser, poinçonnage, pliage, découpage, soudure, peinture. Ses produits phares : les pièces de châssis. Pour gagner en efficacité, elle s’est réorganisée autour des trois piliers du management : la direction, le responsable de la production et des flux et le respon-

sable méthodes et achats. Un redéploiement opéré selon les exigences du référentiel qualité ISO 9001. « Elle nous oblige à plus de rigueur, plus d’efficacité au quotidien » confirme Audrey Heidinger, directrice de l’entreprise. Du premier cercle aux équipes opérationnelles des ateliers, la démarche est comprise et partagée à tous les niveaux. L’entreprise est aussi plus dynamique dans les échanges d’information. « Nous avons dépoussiéré certaines pratiques devenues routinières. Après l’acquisition d’une nouvelle machine de découpe laser, nous avons formalisé les instructions de mise en production. Cette standardisation du processus nous permet d’être plus réactifs. Les livraisons de commandes sont également mieux codifiées avec la mise en place d’un code couleur sur les emballages. Une réorganisation qui permet un gain de temps de 40 % sur la préparation des commandes de découpe laser. » Plus agile, plus efficace, la société peut ainsi mieux répondre aux demandes de ses clients, parmi lesquels figurent de gros donneurs d’ordre comme Volvo et Daimler. Heidinger Ebel Metal Soultz 1 rue de l’Industrie à Soultz 03 89 74 53 10 • www.heidinger-ebel.com

La compétitivité, c’est l’aptitude pour une entreprise à faire face à la concurrence effective ou potentielle sur un marché. Cela intègre à la fois les coûts et les performances sur les produits, le service, la vente, l’après-vente.

Communauté de précurseurs

Nouvelle étape dans la politique régionale de promotion du véhicule électrique : le lancement du Club Alsace Voiture électrique. L’objectif est de créer un espace d’échanges pour les utilisateurs et d’encourager l’usage de ce type de transport par les particuliers et les professionnels de la région. Une communauté de précurseurs qui peuvent ainsi partager leur expérience et leurs motivations.

Ces métiers qui recrutent

© Andres Rodriguez / Fotolia

© Jean-François Badias

Du premier cercle aux ateliers

Si la construction automobile est en difficulté, de grands projets, tels que les voitures électriques et hybrides, font cependant partie des priorités des constructeurs et sont donc sources d’emplois. Les ingénieurs d’études sont ainsi très recherchés pour mettre au point les succès de demain. Autres métiers en vogue : les techniciens du service après-vente, les conseillers commerciaux mais aussi les mécaniciens de maintenance.

Oktay Yildirim Gérant de Techno Soudure Yildirim à Dachstein

Après l’automobile, le bâtiment

© Jean-François Badias

Comment rester à flot quand l’activité principale de l’entreprise fléchit ? Installée depuis une vingtaine d’années à Dachstein, la société Techno Soudure Yildirim aborde un tournant de son histoire. Son cœur de métier : la fabrication de sous-ensembles mécano-soudés. Une activité de soudure-chaudronnerie qui occupe sept personnes. Face au recul des commandes de l’industrie automobile, l’entreprise s’est réorientée dans le bâtiment. « Nous mettons en œuvre notre savoir-faire pour développer toute une gamme de garde-corps, en nous adaptant à toutes les demandes. » Flexible et réactive, la société propose un large panel de solutions, du standard au sur mesure. Et pour gagner encore en efficacité et en productivité, l’entreprise a engagé une démarche qualité. « C’est un vrai challenge pour une société comme la nôtre, mais l’avenir passe aussi par une réflexion sur notre organisation, nos méthodes, nos métiers et nos compétences. » Techno Soudure Yildirim • Rue d’Ernolsheim à Dachstein • 03 88 38 79 34

24

décembre 2012 • n° 302


La 2008 est alsacienne

Le nouveau concept car de PSA Peugeot Citroën, présenté au Mondial de l’Automobile 2012, sera produit sur un seul site en Europe, celui de Mulhouse. Le groupe mise beaucoup sur ce « crossover » urbain pour casser son image. « C’est un véhicule très tendance, annonce la direction du groupe. On ne peut plus se contenter de faire les véhicules qu’on a toujours faits. Ce modèle est aussi une reconnaissance des capacités des hommes et des femmes du site de Mulhouse – 8 000 salariés - devant le challenge à remporter en termes de qualité et de régularité. » Lancement au premier semestre 2013.

© CMA / Studio F40

Prime à l’achat

Depuis 2010, la Région Alsace soutient financièrement l’acquisition d’un véhicule électrique à hauteur de 5 000 € au maximum en complément du bonus écologique de l’État. L’aide s’adresse aux 500 premiers acquéreurs, qu’il s’agisse de particuliers, de professionnels, d’associations ou de collectivités. Plus de 150 véhicules ont déjà fait l’objet d’une subvention.

Éric Schuler Gérant IBAG HSC Technology à Niederbronn-les-Bains

www.region-alsace.eu

Des prestations à haute valeur ajoutée

Filière transversale

Composante essentielle de l’activité économique alsacienne, l’industrie mécanique, forte de ses 674 entreprises et 39 000 salariés, est une filière transversale qui trouve ses clients dans tous les secteurs de l’économie : automobile, aéronautique, énergie, BTP, transports, électronique, etc. En collaboration avec le Comité Mécanique Alsace, la CCI de Région Alsace soutient la filière en déployant un plan d’action qui porte une attention particulière au développement commercial et à l’export de proximité. Une quinzaine d’entreprises sont actuellement accompagnées dans leur prospection au Bade-Wurtemberg.

Nous développons toute une batterie de tests À la fois fabricant et réparateur de broches lors de chaque réparation. Nous proposons aussi d’usinage à grande vitesse, IBAG met en avant des améliorations techniques en nous appuyant cette double expertise pour s’imposer sur le marché. « De plus en plus, nous nous positionnons sur sur notre double compétence de fabricant et de l’activité de réparation en faveur des réparateur. » La PME de 12 personnes fabricants de machines-outils, explique Privilégier a engagé des investissements pour la réparation répondre à son positionnement, notamle dirigeant Éric Schuler. L’idée est plutôt que ment dans des matériels de mesure et de d’inscrire nos clients dans une démarche l’achat d’un de réduction des coûts, d’économie produit neuf contrôle, des machines de rectification et d’équilibrage ainsi que dans un hall de moyens, en privilégiant la réparade stockage. « Nos diagnostics ont gagné en précition plutôt que l’achat d’un produit neuf. » Une approche qui n’est pas neutre, compte tenu du sion. Nous avons réduit les délais d’immobilisation des broches grâce aux nouvelles machines. » Un coût d’une broche qui peut aller jusqu’à 30 000 €. nouveau départ pour le pionnier des broches Pour y parvenir, IBAG – filiale d’un groupe suisse d’usinage à grande vitesse. - étudie des pistes d’amélioration avec ses clients pour éviter de nouvelles casses et faire durer le produit dans le temps. « Chaque opération d’usiIBAG HSC Technology 2 rue Sandholz à Niederbronn-les-Bains • 03 88 80 93 30 nage peut être source de défaillance de la broche.

Dates à retenir

• Exposition sur les métiers de l’automobile à l’Orientoscope de Mulhouse les 9 et 11 avril 2013. • Huitième édition de la Convention d’affaires Economia les 22 et 23 mai 2013 à Montbéliard : près de 350 entreprises et plus de 2 200 rendez-vous sont attendus.

www.economia.org

Luciano Biondo directeur du site PSA Peugeot-Citroën de Mulhouse

À la tête du site PSA Peugeot-Citroën depuis septembre 2012, Luciano Biondo entend incarner un changement de méthode, qu’il s’agisse d’organisation industrielle ou de management. « Nous devons mettre le système de production au meilleur niveau, pour donner au site un avenir serein par sa performance. Pour atteindre cet objectif d’excellence, nous agissons en interne sur le management, l’organisation, le développement des compétences, la qualité et le délai. Cette ambition, nous la partageons avec nos fournisseurs qui jouent un rôle de premier plan dans la compétitivité et l’avenir de Mulhouse. Le programme FilAuto 2015 s’inscrit dans notre stratégie de performance. Il nous permettra d’accompagner nos sous-traitants locaux dans une démarche de compétitivité et donc de diminuer nos coûts grâce à des frais de transport réduits et des produits mieux adaptés à nos besoins et à la pointe de la technologie. C’est avec eux que nous devons monter en puissance pour gagner le pari de la 208 et de la 2008, les deux modèles phares des prochaines années. » Groupe PSA • à Mulhouse • Philippe Kalb • 03 89 09 26 61

© Jean-François Badias

« Partager une exigence de qualité »

www.strasbourg.cci.fr

25


dossier

L’Allemagne, un marché stimulant Puissante et prospère, l’industrie automobile allemande est rapidement sortie de crise en engageant des réformes de structure. Les industriels ont su dégager des marges de productivité qui leur ont permis d’investir dans l’innovation et de monter en gamme. Les entreprises ont beaucoup travaillé sur la compétitivité coût mais aussi sur le « hors coût », c’est-à-dire la qualité, l’innovation. Et on sait que la majorité

des entreprises qui innovent vont à l’export et réussissent. L’Allemagne est ainsi très présente sur les marchés asiatiques (Chine et Japon) et les partenariats se multiplient en recherche et développement notamment. La vitalité du marché allemand est également stimulée par l’excellente réputation des équipementiers allemands qui dominent le marché de la sous-traitance. Il reste que la proximité géographique de la France et de

l’Allemagne et les relations bilatérales historiques entre les deux pays sont une opportunité pour les entreprises françaises. Le marché de l’électromobilité, sur lequel l’Allemagne se positionne fortement, ouvre des perspectives de coopération et d’échanges de connaissances dans ce domaine. L’industrie automobile allemande est sans cesse à la recherche de nouveaux produits et de technologies innovantes.

Laurent Mertz directeur commercial d’Aditec à Munster (68)

La multicompétence, clé du succès

Agenda Les événements Ubifrance • Du 4 au 6 juin 2013 à Stuttgart : rencontres acheteurs dans le secteur de la motorisation à l’occasion du salon Engine/Testing Expo de Stuttgart • Du 17 au 19 septembre 2013 à Stuttgart : rencontre acheteurs dans le secteur de la recherche en matériaux composites, orienté vers les applications en construction automobile à l’occasion du salon Composite Europe de Stuttgart.

© Jean-François Badias

Ubifrance Allemagne 00 49 211 300 41 430 • www.ubifrance.fr

De Bugatti à Loeb Modèle de l’économie européenne multipliant ce qui nous permet de nous démarquer. Notre réactivité séduit aussi les industriels allemands. les succès commerciaux, l’Allemagne suscite les convoitises. Mais comment aborder alors ce Chez nous, ils ont un contact dans les 24 heures. » L’entreprise s’est réorganisée pour gagner en géant de l’industrie automobile ? À Munster, la société Aditec montre la voie. Cette efficacité. Elle a délocalisé en Tunisie PME de 45 personnes a misé sur La société a les activités de production et d’assemson cœur de métier – le découpage mis au point blage pour se concentrer sur le conseil, un nouveau et l’emboutissage – pour pénétrer le le service après-vente, la recherche et modèle de le développement. La société a ainsi marché allemand. « Nous fournissons pare-soleil des pièces – essentiellement des pare- coulissant mis au point un nouveau modèle de soleil  – pour de gros donneurs d’ordre pare-soleil coulissant. Elle s’apprête comme Mercedes, BMW et Volkswagen, comaussi à livrer au constructeur Mercedes tous les composants de pare-soleil. « C’est une niche très mente Laurent Mertz, directeur commercial de la société. Nous réussissons sur le marché grâce porteuse où notre savoir-faire et notre réactivité font la différence. » à l’intégration de multiples savoir-faire : soudure, emboutissage, injection plastique, découpe. La Aditec • 2 rue Martin Hilti à Munster • 03 89 77 91 00 multicompétence, c’est la clé du succès. C’est 26

décembre 2012 • n° 302

La folle histoire de l’automobile de Bugatti à Loeb : telle est la promesse du numéro de septembre 2012 des Saisons d’Alsace. Au sommaire, plusieurs grands thèmes à découvrir ou redécouvrir à la faveur d’images et de documents d’archives exceptionnels. Ainsi, est évoquée la famille De Dietrich qui mettra le pied à l’étrier aux industriels de renom que deviendront Bugatti et Mathis. Coup de projecteur aussi sur le mythe Peugeot qui a façonné l’histoire industrielle de la région et la saga Sébastien Loeb, nonuple champion du monde des rallyes. Un document rare à consulter et à conserver.


tourisme

Résidence Appart’City

© Benoît Linder

à l’hôtel… comme à la maison

Johanne Simonet, directrice de la résidence

Proche de la Gare, à proximité des réseaux de transports, cette résidence de tourisme propose 105 logements de confort susceptibles de satisfaire aux besoins d’une clientèle d’affaires ou de tourisme. dehors du lit ou du canapé, un Rue de Molsheim, face à un arrêt bureau, une table, un téléviseur tram, à quelques minutes à pied du avec chaînes internationales, une centre-ville et quasiment en vis-àconnexion Internet haut débit. vis des quais de la Petite France, la Le petit-déjeuner est proposé en résidence Appart’City a ouvert en option (servi dans la salle du rezseptembre dernier après plusieurs mois de travaux. Implantée dans de-chaussée), de même que les services de ménage, pressing, laveun bâtiment appartenant à l’Élecrie. Il faut compter 69 € tricité de Strasbourg, elle par nuit pour des séjours contient 105 apparte- Les prix sont dégressifs en allant d’un à trois jours ments, répartis sur cinq fonction de niveaux, essentiellement la durée de en basse saison, 149 € en des studios (98), mais location forte période. La taille des studios varie de 20 à aussi sept appartements 30 m², les T2 (chambre avec grand T2. Quatre studios sont adaptés lit et séjour avec canapé transforaux personnes à mobilité réduite. Chez Appart’City, on trouvera mable) de 35 à 40 m². Les prix sont tout le confort d’un appartement : dégressifs en fonction de la durée de location. La résidence s’adresse kitchenette avec plaques vitroplutôt à une clientèle d’affaires, de céramiques, four à micro-ondes, séminaires ou de parlementaires. réfrigérateur et lave-vaisselle, Elle dispose d’ailleurs de deux salle de bains avec douche à l’italienne. Partout, une climatisation salles de conférences. réversible. Le mobilier et la décoouverture 24h sur 24 ration sont identiques dans chaque Curieusement, ce sont des étuappartement, d’un style épuré et diants qui furent les premiers cosy dans des tons de blanc cassé et gris taupe, moquette au sol. En clients de l’établissement, entière-

ment privatisé pour l’occasion. La résidence a également accueilli des clients issus du Rallye automobile d’octobre. Et la directrice a enregistré

de nombreuses réservations pour le marché de Noël. Avant de lancer la résidence de Strasbourg, Johanne Simonet a fait ses armes pendant un an et demi à Nancy. Résidence Appart’City c’est 62 résidences, dont une en Belgique. La prochaine ouverture dans l’Est est prévue à Mulhouse. À Strasbourg, la résidence est ouverte 24 heures sur 24, grâce à une équipe de trois réceptionnistes de jour et deux de nuit, un attaché commercial. La porte est verrouillée après 22h, mais un badge permet aux clients de rentrer. Par ailleurs, le système d’interphone rend possible le contact direct avec les clients. Pratique mais facturé en sus, un parking privé de 25 places à l’arrière du bâtiment. Résidence Appart’City 03 60 82 52 82 • www.appartcity.com

B R A S S E R I E - R E S TA U R A N T - S A L L E P O U R B A N Q U E T

rez Découv gestions g u s s o n rs de gibie Place de la Gare, parking à 20 m Du lundi au samedi de 11 h 00 à 22 h 00

10, Place de la Gare – Strasbourg – Tél. 03 88 32 22 71 www.restaurantledix.com – contact@restaurantledix.com

www.strasbourg.cci.fr

27


tourisme

Villa Mathis

événements clés-en-main

Breitenbach À la limite de Breitenbach, nichée au cœur de la montagne, la Villa Mathis. Cette grande maison rouge, qui date du début du XXe siècle, est l’ancienne résidence secondaire du constructeur automobile alsacien Émile Mathis, dont l’usine fit la gloire du quartier de Strasbourg-Meinau de 1911 à 1954. Vendue à la commune de Forbach à la fin des années 90, elle est devenue une colonie de vacances avant d’être rachetée et réhabilitée par la communauté de

Préparer vos équipes

communes du Val de Villé, en 2003. Elle a été louée ensuite par le Crédit Mutuel, via son centre de formation du Bischenberg. Après un projet de rachat avorté, c’est en juillet 2006 que Catherine Comau a racheté le fond pour y exploiter un hôtel et un restaurant. Au bout de 18 mois, la jeune femme a arrêté les prestations de restauration à la carte et orienté son activité vers les séminaires et les fêtes de famille. La Villa Mathis compte 27 chambres et trois salles de séminaires fixes de 50 m². S’y est

Actoria, la clé d’une transmission d’entreprise réussie ! Choisir le périmètre d’intervention

Adapter votre patrimoine

Échanger en confiance Trouver un acquéreur, européen

Céder votre PME tout en assurant sa pérennité ? Actoria est une société internationale de conseil en transmission d’entreprises (de 10 à +100 salariés). Un groupe avec des intervenants régionaux proches de chez vous nous permet d’avancer un taux de transmission réussie supérieur à 80% Les compétences que nous mettons à votre service : confidentialité, assistance “full service” ou “à la carte”, des experts internes, des partenaires hyperspécialistes, un portefeuille de 4500 repreneurs dans 6 pays européens. Actoria Est : Didier MULLER 9 rue des sarcelles 67100 Strasbourg Tél. : +33 (0)3 88 84 04 72 / +33 (0)6 07 25 93 88 E-mail : didier.muller@actoria.fr N’hésitez pas à nous contacter

28

décembre 2012 • n° 302

© Villa Mathis

Face au parc aventure de Breitenbach, au col du Kreuzweg, la Villa Mathis est dédiée à l’organisation d’événements – séminaires et fêtes de familles –, l’hôtel est dirigé par Catherine Comau.

ajoutée récemment une nouvelle Chez Julien à Fouday, elle a appris salle « Emy6 », du nom de la voile sens de l’accueil – et leur tire ture Mathis, de 150 m², modulable son chapeau  – alors qu’au Hilton en deux, trois, voire cinq espaces à Strasbourg elle s’est formée à en fonction des groupes de travail. l’organisation des séminaires. C’est Selon le type de prestaen association avec sa tion –  location de salle, 27 chambres, maman, Marcelle Latour, petit-déjeuner, déjeuner, quatre salles qu’elle a créé l’affaire. de séminaires dîner, pauses café, héber« Un duo junior-senior » dont une gement et animation, le de 350 m² qui fonctionne bien. Et prix peut varier de 500 € modulables ce qui a été un coup de à 12 000 €. Catherine cœur pour le site – il faut Comau propose également une dire que la vue est imprenable sur palette d’animations permetla vallée de Villé – continue de la tant de renforcer la cohésion des faire courir. Au-delà des travaux équipes : challenges culinaires, d’embellissement – réalisation d’un quizz musicaux, courses d’oriennouvel accueil et d’une nouvelle tation, randonnées raquettes, etc. salle  – elle fourmille d’idées pour Dans ce cas, elle travaille avec des l’événementiel : « nous sommes en professionnels spécialisés. train de travailler à l’organisation d’une course de montagne nature Une cuisine généreuse qui devrait avoir lieu le 14 juillet Pour les mariages, le site est entièprochain, avec comme lieu de rement privatisé. L’apéritif peut départ et d’arrivée la Villa Mathis. se faire côté bar ou en terrasse. Et nous comptons bien accueillir La cuisine est gérée par le chef, de nouveaux stages d’entraînement Philippe Eloy, qui produit « une sportif » (cette année, il s’agissait cuisine généreuse et joliment prédes rugbymen). Secondée depuis sentée », précise la dirigeante. Pour peu par une commerciale, Sonia les menus autant que pour l’orgaFagot, elle espère pouvoir aussi nisation, la maison est flexible, prendre du temps pour commucelle-ci s’adapte aux souhaits du niquer sur la Villa Mathis dans les client… et avoue « s’éclater dans salons spécialisés. l’organisation des événements ». Après un DESS de gestion de projet à l’international, la jeune femme Villa Mathis • Col du Kreuzweg au Hohwald est venue à l’hôtellerie par passion. 03 90 57 27 00 • www.villa-mathis.com


La distillation, une tradition séculaire dans la vallée de Villé. Si au fil du temps beaucoup de distilleries se sont éteintes, aujourd’hui trois restent emblématiques de la Vallée. La première, la plus ancienne (1870) est la distillerie Massenez. Connue dans le monde entier pour ses eauxde-vie, crèmes et liqueurs, elle vient de décrocher pour la deuxième année consécutive la médaille d’or au concours mondial des spiritueux du Canada pour sa poire Williams. La deuxième est la distillerie artisanale Nusbaumer, née en 1947 après plusieurs générations de « bouilleurs ». Elle propose également des eaux-de-vie, des liqueurs et des crèmes à déguster dans son caveau. La troisième, la plus jeune, créée en 1958 est la distillerie Meyer, réputée pour ses eaux-de-vie de fruits, ses liqueurs et… son Whisky alsacien. Elle est la plus primée en France au Concours général agricole de Paris. Ces trois maisons ont décidé de mettre en commun leurs ressources pour éditer une brochure permettant au public de découvrir en une demi-journée les histoires des trois maisons. « La route des eaux-de-vie » est disponible dans les agences de développement touristique Bas-Rhin et Haute Alsace. www.tourisme67.com

Agenda Promotion touristique en Russie Du 24 décembre 2012 au 7 janvier Pour la première fois, et ce du 24 décembre 2012 au 7 janvier 2013, l’Office du tourisme de Strasbourg, en partenariat avec la Ville de Strasbourg, organise un « marché de Noël de Strasbourg » à Moscou. Sur la place du Manège, à l’entrée de la célèbre Place Rouge, 20 chalets identiques à ceux que l’on trouve à Strasbourg présenteront des produits représentatifs du savoir-faire alsacien. Ce sont des objets de décoration, des produits de la gastronomie alsacienne : kougelhopfs, tartes flambées… et bien sûr des « bredele » fabriqués sur place. Comme à S t r a s b o u rg , un grand sapin et un espace de vente de sapins. L’un des chalets sera dédié à la présentation de l’offre touristique de Strasbourg et de l’Alsace. En partenariat avec Atout France et le Comité Régional du Tourisme Alsace, des rencontres professionnelles seront menées en parallèle auprès des agences de voyage et tour-opérateurs russes.

© Iva / Fotolia

Vallée de Villé « La route des eaux-de-vie »

03 88 52 28 28

Je suis un réseau social. Parce que je connais tout du tissu économique dans lequel vous évoluez, je mets en relation les bonnes personnes avec les bonnes expertises pour permettre à votre entreprise de saisir les opportunités de croissance. Je suis Chargée d’Affaires en Caisse régionale de Crédit Agricole. www.ca-alsace-vosges.fr Crédit Agricole Alsace Vosges - 1, place de la Gare 67000 Strasbourg - 437 642 531 RCS Strasbourg. Société coopérative à capital variable. Établissement de crédit. Société de courtage d’assurances. Immatriculée à l’ORIAS sous le n° 07 008 967.

www.strasbourg.cci.fr

29


aéroport

Idée-séjour

À une heure trente de Strasbourg, une idée de séjour et un dépaysement total, c’est à Bordeaux. Une ville riche de ses 2 000 ans d’histoire. Cité au passé prestigieux et capiarts et la place des grands hommes. tale mondiale du vin, la ville de Sans oublier le nouvel espace des quais, qui offre de superbes Bordeaux est désormais inscrite au Patrimoine Mondial panoramas sur la ville. À de l’Unesco. Une recon- patrimoine, Bordeaux, vous appréciegastronomie naissance de la valeur et rez autant les façades de et shopping : ses immeubles fastueux de l’unité patrimoniale de bordeaux, que les charmants petits la ville. Bordeaux compte une ville où plus de 350 édifices classés il fait bon jardins et les chartreuses bourgeoises, voire les chais ou inscrits aux monuments vivre et hangars revisités. Pour historiques, dont trois édifices religieux. À découvrir plus les amateurs de shopping, de nombreux commerces de proximité, particulièrement, le grand théâtre, mais aussi des marchés de plein air l’hôtel de ville, le musée des beaux-

Vous voulez acheter un camion d‘occasion ?

TruckStore vous propose un large choix de camions et de véhicules utilitaires ! Let‘s talk about trucks.* www.truckstore.com * Ensemble, parlons camions.

TruckStore Alsace

25, Route Industrielle de la Hardt 67120 Molsheim Tél. : +33 (0)3-88-47-70-70 truckstore.alsace@daimler.com TruckStore et Mercedes-Benz sont des marques déposées de Daimler AG, Stuttgart Allemagne

30

décembre 2012 • n° 302

© Martine Coquilleau / Fotolia

Bordeaux, la cité Au passé prestigieux Place de la Bourse à Bordeaux

et de brocante. Ville de saveurs, Bordeaux a connu ces dernières années un renouveau de sa gastronomie, avec grands restaurants, guinguettes sur le fleuve et bars à tapas. C’est aussi une ville de fêtes, avec de nombreuses manifestations organisées tout au long de l’année. Parmi les lieux de création, l’Opéra National de Bordeaux, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux, renommé dans le monde entier, le centre d’architecture Arc en rêve, dédié à l’urbanisme et au design.

Y aller

séjours thématiques Si vous aimez vous laisser guider, renseignez-vous auprès de l’office du tourisme qui propose des forfaits découverte comprenant hébergement, visites, cartes d’accès. Vous pouvez également opter pour des séjours thématiques en associant les vins et le golf, ou encore les vins et le spa. Bordeaux est le point de départ vers l’arrière-pays, entre paysages variés, vignobles et châteaux – inutile de préciser que les amateurs de vins seront comblés par le large panel d’initiations à la dégustation qui leur est offert – et littoral. Même en hiver, vous apprécierez de vous promener autour du bassin d’Arcachon en savourant les longues plages de sable fin… Bordeaux est à une dizaine de kilomètres de l’aéroport Bordeaux Mérignac, desservi depuis Strasbourg par deux compagnies aériennes, Air France et Volotea, permettant une liaison chaque jour de la semaine. Ne vous reste plus qu’à faire votre choix.

• Le lundi Aller : 8h30-10h Retour : 10h25-12h00

Avec Air France • Du lundi au vendredi Allers : 6h40-8h05, 15h35-17h, 18h15-19h40 Retours : 8h40-10h05, 17h35-19h, 20h15-21h40 • Le samedi Aller 7h00-8h25 Retour 9h05-10h30 • Le dimanche Aller 18h15-19h40 Retour 20h15-21h40 Avec Volotea

• Les mercredi, jeudi, vendredi et dimanche Aller : 16h20-19h45 Retour : 18h15-19h50 www.strasbourg.aeroport.fr www.airfrance.fr www.volotea.com

Parking

Profitez du forfait week-end : 25,50 € sur P2, du vendredi 12h au lundi 12h.

Dernière minute Londres et Porto avec Ryanair Dès le mois d’avril 2013, Londres (trois vols/semaine) et Porto (deux vols/semaine) seront desservies au départ de Strasbourg. www.strasbourg.aeroport.fr


commerce

Au Plaisir des papilles

Papilles en fête

Strasbourg Nouvellement installée au centre-ville « Au Plaisir des papilles » aiguise les sens dès l’entrée. Cette boutique, c’était un défi pour le duo d’associés, Violaine Lingelser et Jacques Walter. « Notre idée initiale était liée à la petite restauration, mais pas forcément une épicerie. Lorsque nous avons trouvé ce local, nous avons eu le coup de « Cette cœur. Nous avons décidé de commencer l’activité par reconverun volet traiteur à midi et à emporter tout la journée », sion n’est que confie Violaine Lingelser. du bonheur » Pourtant, rien ne prédestinait Violaine Lingelser à une carrière derrière les fourneaux. Pendant 25 ans, elle a opéré dans l’industrie électrique, mais l’art gastronomique l’a toujours passionnée. Pour sa part, Jacques Walter a sillonné les marchés de fruits et légumes pendant une vingtaine d’années avant de décider de se lancer dans l’aventure. À quelques mois après l’ouverture, les deux associés affichent un sourire heureux. Au menu de leur nouvelle boutique, de petits plats – quiches, soupes et produits selon la saison. Au rayon épicerie, des produits gourmets avec une prédominance italienne. Violaine Lingelser en est passionnée et face à l’offre réduite de tels produits à Strasbourg, le choix fut vite déterminé. Vins et charcuterie italienne, fromages et produits dérivés issus de petits producteurs français et italiens complètent l’offre. Avec toujours le souci de la qualité, tout en privilégiant les petits producteurs d’ici et d’ailleurs. « Au niveau du bilan, les ventes sont très encourageantes au bout des cinq mois écoulés depuis l’ouverture de notre boutique. Cette reconversion n’est que du bonheur », conclut cette passionnée de cuisine.

© Jean-François Badias

Au Plaisir des papilles • 21 rue du Vieux-Marché-aux-Vins à Strasbourg • 03 88 22 58 49

© Jean-François Badias

Une farandole de produits fins issus de producteurs français et italiens, c’est « Au plaisir des papilles ».

Chapellerie Clerff Fraikin

Quel chapeau ! Reprise par Sabine Bauer en avril 2009, la Chapellerie Clerff Fraikin vient de fêter ses 140 ans. Une affaire fleurissante servie par un retour en force du chapeau dans les pages mode. Strasbourg Avant de reprendre la Chapellerie chez Béatrice Siess, Sabine Bauer était commerçante non-sédentaire dans le Haut-Rhin dans le même secteur d’activité pendant douze ans. « Par le biais d’un commerçant, j’ai appris que la chapellerie était à vendre. Grâce à plusieurs aides, j’ai entamé la procédure de rachat du fonds de commerce. J’ai commencé par un contrat d’immersion en décembre 2008. Puis, repris de plain-pied en avril 2009 » se souvient la gérante. Béatrice Siess y avait œuvré pendant 50 ans, d’abord comme apprentie, puis comme gérante. Elle avait étoffé l’offre, pour mieux faire vivre sa passion au milieu de ses feutres. L’aventure est belle, autant que la pression. Une boutique de 140 ans n’est pas un fait anodin et Sabine Bauer doit assurer la continuité dans la tradition. La boutique a ouvert ses portes au 40 Grand’rue en 1872, à une époque où l’élégance était de mise. Le couvre-chef était indispensable. Les Strasbourgeois s’arrêtaient en calèche devant la boutique pour passer commande sur mesure. Joseph Fraikin a créé le magasin et y fabriquait des casquettes. La production s’est arrêtée dans les années 80. Désormais, la chapellerie vend uniquement des articles. Elle distribue toujours de grandes marques de fabrication française, telles que Crambes ou Laulhère, ainsi que les célèbres casquettes belges City sport. « Le chapeau c’est un style, une élégance, un art de vivre », se réjouit Sabine Bauer, pourtant consciente de la pression sur ses épaules. « C’est une belle aventure, mais le fait d’être dans une boutique de tradition met une pression énorme ». 140 ans se portent haut et Sabine Bauer assume ce défi sans hésitation. Chapellerie Clerff Fraikin • 40 Grand’rue à Strasbourg • 03 88 32 45 03

www.strasbourg.cci.fr

31


commerce

L’Appart’ des choses

À la quête de belles choses Dans la caverne des belles choses, Pauline Philippe et Jean-Martin Ferstler ont trouvé leur bonheur. Les deux associés viennent d’ouvrir « L’Appart’ des Choses ». maître d’hôtel. Après six ans dans son propre restaurant, il entame l’aventure de l’Appart’ des Choses avec sa compagne. Tous deux sont animés par l’amour de belles choses et des arts de la table. Dans leur collection bariolée : des meubles, des jouets en bois, de la vaisselle, des décorations et ce, dans une fourchette de prix entre 0,50 € et 3 000  €. Des jouets à la décoration « Pour la plupart, il s’agit de pièces uniques, arrivées chez nous depuis les ateliers des designers locaux ou européens. Nous privilégions la

Portes Ouvertes le 15 Décembre 2012 de 9h à 12h et de 14h à 17h Résidence Services Séniors Saint Joseph Appartements 2 et 3 PCB avec cuisine équipée, terrasse sur jardin, géothermie, domotique, espace club, animations, conciergerie. Une alternative à la maison de retraite en plein cœur de Brumath.

Renseignements au 03 88 50 77 24 www.residence-seniors-brumath.com

32

décembre 2012 • n° 302

© Jean-François Badias

Saverne Ensemble à la ville et en boutique, Pauline Philippe et Jean-Martin Ferstler vivent le début d’une belle aventure professionnelle. Elle est originaire de Saverne et après des études en école hôtelière à Lucerne et Des stylos Genève, puis un du Jura aux début de carrière jouets, ce qui au Méridien de compte c’est Boston, Pauline la qualité est rentrée en Alsace pour des raisons familiales. Elle s’est reconvertie dans la vente de vin haut de gamme. Pour sa part, Jean-Martin a troqué le chalumeau de tailleur sur cristal à la cristallerie de Saint-Louis pour le tablier de

production européenne mais n’occultons pas les produits issus des États-Unis, du Canada ou d’Asie. Des stylos du Jura aux jouets de la région lyonnaise, ce qui compte c’est la qualité », explique Jean-Martin. Installée au rez-dechaussée du local, la boutique a été récemment agrandie. 160 m² sur deux étages. Malgré l’ouverture six jours sur sept en continu, l’embauche d’une tierce personne n’est pas encore envisagée. « Les échos sont très positifs et le bouche à oreille fonctionne très bien,

mais nous avons démarré cette aventure sans aides, uniquement avec nos propres moyens. Au bout d’un an d’activité, nous aurons plus de recul et pourrons envisager une éventuelle embauche », complète Jean-Martin. Après une page Facebook, un site internet est désormais en cours de réalisation. L’Appart des choses 2 a rue des Bains à Saverne 03 88 02 56 12 l-appart-des-choses@orange.fr

Agenda cérémonie de remise des Trophées de l’Accueil

Le 4 février 2013 à 19h au Pôle Formation CCI, 234 Avenue de Colmar à Strasbourg Devant une assemblée de professionnels et élus, les trophées seront remis aux lauréats par le Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, Jean-Luc Heimburger. Lors de cette édition, près de 200 entreprises se sont engagées dans cette démarche d’amélioration de l’accueil proposée par la CCI. contact CCI Brigitte Lafont • 03 88 75 25 65 • b.lafont@strasbourg.cci.fr


Grange et Home contemporain

Le mariage subtil de deux tendances Du mobilier de charme de la marque Grange d’un côté, des valeurs plus intemporelles sous l’enseigne Home contemporain de l’autre : les deux univers cohabitent au numéro 13 de la rue du 22 Novembre. in situ que Sylvie Raugel affinera son offre via des conseils personnalisés.

Grange et Home contemporain 13 rue du 22 Novembre • 03 88 32 78 02

Bachelors, s Mastères 1 et 2 certifiéII. par l'Etat niveaux I etnée. Stage dès la 1ère an

STRASBOURG ÉLEVEURS DE LIONS

ENTREZ EN 1ÈRE ANNÉE ER MARS ! LE 1 Pas d’année de perdue grâce à cette rentrée décalée,

Création : Matthieu Douard & Pierre-François Canault (lions en apprentissage) - © Getty Images

Jouer le décalage Côté droit du magasin, entièrement communiquant, le magasin Home Contemporain a ouvert ses portes en 2011, déménageant de Dachstein. « Je voulais une synergie entre les deux », souligne Sylvie Raugel qui, là aussi, a conçu les décors et la mise en ambiance avec son équipe. Un univers plus épuré, qui accueille des fabrications essentiellement françaises comme Duvivier, mais aussi suisses ou italiennes. Ici, des canapés en cuir confortables et séduisants, aux formes des plus originales. Là, des tables de salle à manger et des commodes plus design. Point commun : la qualité de la fabrication et le confort. Sylvie Raugel est entourée de deux collaborateurs fidèles, dont l’un l’accompagne depuis plus de neuf ans.

© Jean-François Badias

Strasbourg 450 m² de superficie sur trois niveaux en plein centre-ville, plutôt rare pour un magasin d’ameublement. Vous le trouverez chez Sylvie Raugel, la dirigeante des deux entités, Grange et Home Contemporain. Son premier magasin, situé côté gauche, a été créé il y a onze ans. Il est dédié au savoir-faire de Grange, fabricant français centenaire à la large gamme de meubles en bois haut de gamme : armoires, tables, commodes, lits, bibliothèques, bureaux et sièges… Dont les aficionados apprécient l’esthétique unique, les formes à la fois simples et solides, les matières nobles. Mariage de charme et de modernité, les meubles Grange ont su évoluer avec notre époque et ses techniques. Fonctionnels, leurs finitions sont bien pensées. Sur les murs du magasin, des couleurs sobres, sur les sols différents styles de matériaux : moquette, tapis, parquet en chêne, carrelage, gravier qui donnent aux clients une idée des aménagements possibles. C’est ensuite

Cours intensifs jusqu’à fin juin + examens + 2 mois de stage.

Etudiez avec des professionnels de la communication le marketing, le média-planning, l’e-reputation, l’événementiel, la publicité, les techniques d’écriture journalistique, les relations publiques, les techniques audiovisuelles... La pédagogie à l’ECS favorise l’apprentissage du travail en équipe sur des projets réels et permet la mobilité internationale pour ceux qui le souhaitent. Visitez et questionnez l’ECS sur simple rendez-vous !

www.ecs-strasbourg.com 37 rue du Jeu des Enfants - 67000 STRASBOURG - Tél 03 88 36 37 81

MediaSchool group

PARIS • LONDRES • BRUXELLES • STRASBOURG • TOULOUSE • MARSEILLE • BARCELONE ETABLISSEMENT D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE

www.strasbourg.cci.fr

33


hôtellerie-restauration

La Pause des Gourmets

STRASBOURG pAlAiS deS cOnGRèS + pARc deS expOSiTiOnS cRÉenT l’ÉVÉneMenT.

Et si vous vous faisiez livrer ? Se faire livrer un plat du jour à votre domicile ou sur votre lieu de travail en payant quasiment le même prix qu’au restaurant, c’est avec « La Pause des Gourmets ».

> SUpeRcROSS 15-16 décembre 2012 supercross-strasbourg.fr > TOURiSSiMO Salon du Tourisme, des Loisirs et du Bien-être 8-10 février 2013 tourissimo-strasbourg.fr

> SAlOn de l’hABiTAT 5-8 avril 2013 maisonsdeprintemps.com > leS GRAndS cOncOURS dU MOnde 6-7 avril 2013 portail-vins-du-monde.com > SAlOn deS GRAndS cepAGeS BlAncS 7 avril 2013 > 81e FOiRe eUROpeenne 6-16 septembre 2013 foireurop.com > SAlOn ReGiOnAl de l’iMMOBilieR 27-29 septembre 2013 salonregionaldelimmobilier.com > cReATiVA Salon des loisirs créatifs 17-20 octobre 2013 creativa-strasbourg.com > ST’ART Foire européenne d’Art contemporain 22-25 novembre 2013 st-art.com > eGAST Salon Professionnel de l’Equipement, de la Gastronomie, de l’Agroalimentaire, des Services et du Tourisme 16-19 mars 2014 egast.fr

TOUTe l’AcTU eT AGendA cOMpleT STRASBOURG-eVenTS.cOM

© Benoît Linder

> SAlOn eUROpeen de lA BROcAnTe eT de l’AnTiQUiTe 9-10 février 2013 27-28 avril / 21-22 septembre 16-17 novembre

Strasbourg À la tête de l’entreprise basée à la Krutenau, Éric Alamercery, Alexis Heckmann et Jérémy Schmitt, respectivement titulaires d’un Master en marketing et gestion du sport, un Master grande école de commerce et d’une licence professionnelle en programmation informatique. Pour l’instant leur sélection de plats est issue de quatre restaurants ou traiteurs : L’essentiel chez Raphaël (cuisine saine basée sur des produits issus de l’agriculture biologique), Le Panier des Pâtes (traiteur italien fabricant de pâtes fraîches), le Petit Ours (restaurant « des herbes et des épices ») et Pommes de terre et Compagnie (restaurant mariant les saveurs du fromage à la douceur de la pomme de terre). La livraison est assurée sur l’ensemble de la Communauté urbaine de Strasbourg, par vélo ou voiture électrique. La Pause des Gourmets, une jeune entreprise écoresponsable qui utilise également des packagings respectueux de l’environnement : couverts en bois madera et barquettes cocottes microondables en polypropylène recyclable. La livraison des plats est proposée du lundi au vendredi sur trois créneaux horaires (11h-12h, 12h-13h et 13h-14h) dans un délai maximum d’une heure. Il est possible de mixer les menus des différents restaurants et d’y associer un vin issu du domaine Louis Hauller de Dambach-la-Ville. La Pause des Gourmets • 09 80 76 79 38 • www.pausedesgourmets.fr

Restauration bio : l’obligation de certification est entrée en vigueur

Depuis le 1er octobre, les restaurants affichant la mention bio pour un ingrédient, un plat ou la totalité de leur carte doivent respecter le cahier des charges du bio en restauration commerciale. Des lignes directrices en matière de communication – utilisation du logo officiel français de l’agriculture biologique ou des termes bio/biologique sont également à observer. Un guide des bonnes pratiques a été réalisé par le Syndicat national des transformateurs de l’agriculture biologique (Synabio).

Synabio • 01 48 04 01 49 • www.synabio.com

34

décembre 2012 • n° 302


Restauration

la formation en hygiène alimentaire est obligatoire ! Vous dirigez un établissement de restauration traditionnelle, rapide, une cafétéria ou tout autre type de vente de repas dans une structure mobile ? Cette obligation de formation à l’hygiène vous concerne. suivre la formation lui-même ou la faire suivre à au moins un salarié. Outre le Pôle formation CCI, le CEFPPA Adrien Zeller a été enregistré auprès de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) pour dispenser ces formations dont la durée a été fixée à 14 heures. L’objectif : appliquer la réglementation de la façon la plus adaptée aux spécificités de son entreprise. contact CCI

© Lucky Dragon / Fotolia

Nathalie Schneider • 03 88 75 25 86 • n.schneider@strasbourg.cci.fr

Agenda Formations « HACCP » 2013

Les 21 et 22 janvier, 25 et 26 mars, 29 et 30 avril. Journée de perfectionnement les 11 février ou 3 avril

Depuis le 1er octobre dernier, tous les établissements ayant une activité de restauration sont assujettis à cette obligation de formation à l’hygiène. L’exigence : avoir dans ses effectifs au moins une personne formée ou détenant un diplôme, à moins de disposer d’une expérience d’au moins trois ans en tant que dirigeant ou gestionnaire d’une entreprise du secteur alimentaire. Les personnes titulaires de certains titres ou diplômes professionnels de niveau V ou au-delà, sont réputées satisfaire à l’obligation de formation, à la condition d’avoir obtenu leur diplôme après le 1er janvier 2006. En cas de contrôle, il est impératif d’apporter à l’inspecteur la preuve de la détention de l’un de ces diplômes ou d’une expérience de trois ans. Le cas échéant, le responsable devra

Proposée par le CEFPPA, cette formation vous permettra d’optimiser votre travail en respectant l’hygiène grâce à un contrôle simple et efficace des denrées et de l’environnement. www.cefppa.eu

qualité et sécurité alimentaire 1er semestre 2013, dates à définir

Destinée à toutes les personnes intervenant en restauration, une formation de deux jours proposée à Strasbourg, Colmar et Mulhouse. contact CCI de région alsace

Chantal Zemmour • 03 88 43 08 21 • c.zemmour@alsace.cci.fr

Pudlo Alsace 2013 Le meilleur de la gastronomie Retrouvez dans ce guide les figures emblématiques de la gastronomie, comme Marc Haeberlin et Michel Husser, mais aussi les nouvelles stars comme Pascal Bastian, Philippe Bohrer, Olivier Nasti ou Nicolas Stamm… Au palmarès 2013, nous citerons Jean-Marc Kieny, du Relais de la Poste à Riedisheim (élu chef de l’année), Cédric Moulot et Thierry Schwartz* (l’événement de l’année avec le 1741 à Strasbourg), Momoko et Akira Okamoto (la révélation de l’année du Relais Princesse Maria Lecsinska à Marienthal), Sébastien Schmitt, Le Clos de la Garenne à Saverne et Yannick Germain, Au Bœuf à Sessenheim, tous deux élus « jeunes chefs de l’année ». Deux établissements ont été sélectionnés pour le meilleur rapport qualité-prix : le Cheval Blanc (Famille Zinck) à Niedersteinbach et l’Écluse 16 (Jean-Yves Leroux) à Altwiller. Parmi les distinctions 2013, des bistrots, auberges, tables étrangères, winstubs, pâtissiers, fromagers, etc. Mais le plus simple est de vous laisser guider. Le Pudlo 2013 recense plus de 1 000 adresses – hôtels, restaurants, produits régionaux – pour savourer l’Alsace. 186 pages, 12 €. Aux éditions Michel Lafon. En vente en librairie. *Également distingué par le Bottin Gourmand (Chef de file Alsace)

www.strasbourg.cci.fr

35


territoires

GCO, un pas dans le bon sens Le 7 novembre dernier, Jean-Luc Heimburger, Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin était reçu par Frédéric Cuvillier Ministre délégué en charge des Transports en compagnie de Roland Ries, Sénateur-Maire de Strasbourg, Jacques Bigot, Président de la CUS et Laurent Weinstein, Vice-président de la Section du Bas-Rhin de la CMA. Objet principal de la rencontre : le GCO !

A4

Paris <<

carte schématique

A 35

terbourg

ECKWERSHEIM

>> Lau

PROJET GCO

VENDENHEIM

LAMPERTHEIM

TRUCHTERSHEIM

PFULGRIESHEIM

A 35

OFFENHEIM

ITTENHEIM OBERHAUSBERGEN RD 10

04 A 35

1

WOLFISHEIM OBERSCHAEFFOLSHEIM

STRASBOURG

>> Kehl

LINGOLSHEIM A 35

KOLBSHEIM HOLTZHEIM OSTWALD

ENTZHEIM

DUTTLENHEIM

DUPPIGHEIM

ILLKIRCH GRAFFENSTADEN A 35

PROJET ROCADE SUD

2

A 35

GEISPOLSHEIM

heim <<

>> Colmar

36

INNENHEIM

décembre 2012 • n° 302

RD 10

BLAESHEIM

83

vers Mols

>>

RN

Offe

353

nbou

rg

Que retenez-vous de cet entretien avec le Ministre ? Cette rencontre avait été proposée par le Sénateur-Maire de Strasbourg, Roland Ries, lors d’une réunion avec les acteurs économiques le 28 juin dernier après l’annonce de l’abandon du projet GCO. J’ai pu exposer au Ministre les raisons qui démontrent la nécessité de réaliser cette infrastructure routière en projet depuis 20 ans, indispensable au développement économique de Strasbourg et de la région. J’ai le sentiment que le Ministre a été sensible à nos arguments. Nous avons été écoutés et même mieux, je crois que nous avons été entendus ! Quelle suite concrète sera donnée à cette rencontre ? Le Ministre a annoncé le maintien de la Déclaration d’Utilité Publique et la réalisation d’une réactualisation des données de trafic sur l’A35, confiée au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (Ministère des un projet Transports). Il indispens’est engagé lors sable au de notre entredéveloppetien à ce que ment écoles résultats nomique de soient produits Strasbourg dans un délai et de la ma ximum de région quatre mois. Ils devraient permettre de prendre une décision pour mettre en œuvre un projet adapté techniquement et financièrement. Êtes-vous satisfait de cette proposition ? Clairement, c’est un pas dans le bon sens, mais notre objectif est d’obtenir rapidement le lancement d’un nouvel appel d’offres pour le

choix du concessionnaire afin de permettre le démarrage des travaux dans un délai raisonnable. Cet appel d’offres devra notamment intégrer des engagements de transfert du trafic de transit de l’A35, ce qui permettrait de garantir la viabilité économique du GCO. Nous restons donc vigilants et maintiendrons notre pression pour la réalisation de cette infrastructure autoroutière de 24 km reliant Vendenheim à Innenheim. La CCI a lancé une enquête auprès des chefs d’entreprise du Bas-Rhin. Quels en sont les principaux enseignements ? Il ressort de cette enquête menée par TNS Sofres auprès d’un échantillon de 1 000 dirigeants représentatif des entreprises et des établissements ressortissants de la CCI et de la CMA à l’échelle du Bas-Rhin qu’une très large majorité d’entre eux exige le GCO. Quatre chiffres résument bien l’opinion des chefs d’entreprise : • 82 % jugent mauvaise la situation sur l’autoroute A35 à hauteur de Strasbourg, • 71 % considèrent que la situation récurrente d’engorgement de l’A35 impacte l’activité de leur entreprise, • 81 % approuvent le projet de GCO, • 92 % estiment qu’il faut relancer le projet de GCO. Parmi eux, 72 % considèrent que la relance du GCO doit intervenir dans l’année qui vient. Ces résultats nous confortent dans notre volonté d’aller jusqu’au bout pour obtenir que le GCO soit réalisé dans le cadre de la DUP actuelle valide jusqu’en 2018. contact CCI

Tania Desfossez • 03 88 75 24 67 t.desfossez@strasbourg.cci.fr


Résultats de l’enquête TNS Sofres

Résultats détaillés de l’enquête réalisée du 8 au 16 octobre 2012 par l’institut de sondage TNS SOFRES téléphonique auprès d’un échantillon de 1000 dirigeants représentatif des entreprises et des établissements ressortissants de la CCI et de la CMA à l’échelle du Bas-Rhin. Ce panel a été constitué selon la méthode des quotas en tenant compte de la taille de l’établissement, de son secteur d’activité et de l’arrondissement où il se situe.

3 RUE DU MAIRE KUSS STRASBOURG Tél. 03 88 32 80 80 mèl : H1813@accor.com

Comment jugez-vous La situation sur l’autoroute A35 à hauteur de Strasbourg ?

7 %

2

 % Sans opinion

1

 % Très bonne

Ni bonne ni mauvaise

8

 % Assez bonne

82 %  

des chefs d’entrepr ise interrogés la jugent ma

uvaise

28

 % Assez mauvaise

54 %

Très mauvaise

71

% des chefs d’entreprises interrogés estiment que les embouteillages sur l’A35 ont un impact important sur leur activité économique, et notamment sur : Leurs déplacements professionnels pour

Les déplacements de leurs prestataires et fournisseurs pour

57 %

52 %

Les déplacements de leurs salariés pour

50 %

16

 % Contre

Approuvez-vous le projet du Gco ?

3 %

Sans opinion

81 %

Pour

De quelle manière doit être relancé le projet ?

58

 % Poursuivre le projet dans sa conception actuelle, le plus vite possible

6

 % Laisser les choses en l’état

34 %

Recommencer le projet en trouvant une solution routière alternative

2

 % Sans opinion

92 %

CETTE ANNÉE, POUR SES INITIATIVES ET SES AUDACES, L’HÔTEL MERCURE STRASBOURG SAINT-JEAN A REMPORTÉ LE GRAND PRIX DU JURY AU CONCOURS CommerceDesignStrasbourg de la CCI. ET VOUS, CHER PUBLIC, AVEZ VOTÉ À + DE 65% EN NOTRE FAVEUR.

UN GRAND MERCI !

estiment que le projet doit être relancé

QUelle échéance préconisez-vous ?

25

72

 %

que le estiment it être projet do ans relancé d ui vient l’année q

 % Dans les cinq prochaines années

2

 % Dans les dix prochaines années

72

 % Dans l’année qui vient

1

 % Sans opinion

www.strasbourg.cci.fr

37


infos europe

Une Europe qui se protège Alors que les effets de la crise se ressentent en Europe, que les pays émergents se dotent de mesures commerciales protectionnistes, de nombreuses voix demandent à l’Union européenne de protéger à son tour son marché.

© Olly / Fotolia

Vo i c i qu el qu e s moyens mis en œuvre par l’ Union européenne pour permettre à ses entreprises européennes de gagner en compétitivité, tout en laissant son marché ouvert. La première mesure concerne les marchés publics européens ouverts à 90 % aux entreprises internationales. Le manque à gagner représente 12 Md€ par an pour les entreprises europ é en n e s . P ar un e proposition législative du 21 mars 2012, l’Union européenne entend restreindre les conditions de participation des entreprises étrangères aux marchés publics européens. Selon ce texte, elles ne pourront accéder à ces marchés qu’à la condition que les entreprises européennes puissent, elles aussi, le faire sur les marchés étrangers correspondants. Mais cette mesure ne s’appliquera qu’aux marchés publics de plus de 5 M€. Les droits de douane aux frontières de l’Union européenne sont également une excellente expression du protectionnisme économique : augmenter ces droits sur un produit étranger le rend beaucoup plus cher lors de sa vente sur le marché du pays en question et favorise la production nationale. En 2011, cette taxe représentait 13 % des recettes totales dans le budget européen. Cependant, pour Des accords réduire la contrainte et favoriser les échanges, l’Union préféreneuropéenne a conclu des accords préférentiels avec tiels pour réduire la un grand nombre de pays prévoyant, des droits de contrainte douane réduits, voire nuls sur certains produits*. D’autre part, on constate une nette diminution du dépôt de brevets et donc une baisse de l’innovation en Europe liée notamment à son coût. Pour y remédier, un accord sur le « Brevet unique européen » a été adopté pendant le sommet européen des 28 et 29 juin dernier. Un seul dossier pourra être déposé, ce qui devrait diviser par sept son coût. Cette mesure, qui permettra aux PME de se protéger de la contrefaçon, sera effective au 1er trimestre 2014. * www.douane.gouv.fr/data/file/4124.pdf contact CCI de région alsace

Mathieu Bometon • Conseiller en affaires européennes 03 88 76 42 32 • m.bometon@alsace.cci.fr

38

décembre 2012 • n° 302


export

Cap vers le Brésil

les clés de la réussite sont à la cci C’est l’heure de préparer la mission collective multisectorielle au Brésil, portée par les CCI du Grand Est du 20 au 24 mai 2013. Septième puissance économique mondiale, le Brésil représente un champ fertile d’opportunités.

© Urbanhearts / Fotolia

Sao Paulo, le premier centre financier, commercial et industriel du Brésil

important de bien cibler ses ambicontexte favorable, de croissance à près de 4 % en 2012, de nombreuses tions et d’étudier son marché dans ce pays continent. Enfin, assurezopportunités d’affaires s’offrent aux exportateurs et investisseurs étranvous aussi de disposer de ressources financières suffisantes. « Il gers. « Plusieurs secteurs faut se donner en moyenne sont porteurs, principale- Une bonne ment tout ce qui concerne préparadeux à trois ans pour trouver la bonne adéquation la logistique, les infra­ tion, de bons réseaux et structures, l’énergie et les produit/marché et envisaaccompagnetélécommunications, les ger une implantation pour ment personfacturer localement et ainsi TIC, etc. Les investisse- nalisé des CCI ne pas souffrir des variaments au Brésil sont très tions de taux de change et contourner élevés. La preuve : en ce moment il y a certaines barrières à l’import » 1 200 ouvrages au Brésil dans tous les conclut Boris Lechevalier, directeur secteurs (assainissement, transport, du Cabinet Altios do Brasil. etc.), cela représente 697 milliards de BRL* », rapporte Michel Salmon, * réals brésiliens, soit 257 Md€ coordinateur du service d’appui aux entreprises, à la Chambre de Commerce française au Brésil. contact CCI de région alsace Encore faut-il ne pas se laisser aveuEmmanuel Butz • 03 88 76 42 30 e.butz@alsace.cci.fr gler par ce nouvel eldorado. Il est

StraSbourg

réseaux et un accompagnement personnalisé dans la durée sont essentiels pour réussir. C’est dans cet esprit qu’est organisée avec les CCI du Grand Est, la prochaine mission de prospection à Sao Paulo du 20 au 24 mai 2013. Une croissance à 4 % Il faut dire que le Brésil est le cinquième plus grand pays du monde, il est composé de 26 États dont chacun nécessitera une approche différente. C’est aussi le plus peuplé d’Amérique Latine. Ce pays abrite 200 millions d’habitants dont plus de la moitié fait partie désormais de la classe moyenne et est en âge de travailler. Dans ce

Menu Saveurs Menu quatre plats à 64 € ou 94 €* (*boissons comprises) Servi au déjeuner et dîner du mardi au jeudi, Le vendredi et le samedi au déjeuner uniquement

Plus qu’un lieu, une légende… Crédit photo : Nis&For, Dorian Brault

Le Brésil fait partie des « BRIC », autrement dit des quatre grandes puissances émergentes au même titre que la Chine, l’Inde, la Russie et l’Afrique du Sud. Dans une Europe fragilisée, la croissance et la pérennité des entreprises passent par la conquête de nouveaux marchés, hors de nos frontières. Bon nombre d’entreprises françaises l’ont déjà compris. Plus de 500 d’entre elles sont au Brésil. À défaut d’y être déjà implantées, 150 PME alsaciennes y exportent leurs marchandises et leurs savoir-faire. Cela ne signifie pas pour autant que développer un nouveau courant d’affaires au Brésil est facile. Une bonne préparation, de bons

Ouverture : du mardi au samedi de 11h45 à 13h30 et de 19h00 à 21h30.

10, rue de l’Outre - StraSbOurg – réservation +33 (0)3 88 32 13 02 www.au-crocodile.com – info@au-crocodile.com

www.strasbourg.cci.fr

39


export

Focus Qatar

Agenda

le marché le plus prometteur du Golfe

Mission de prospection environnement Du 17 au 22 mars 2013 à Montréal

À l’occasion du Salon de l’Environnement Americana de Montréal, dédié aux technologies environnementales et au développement durable en Amérique du Nord, la CCI de Région Alsace organise avec le soutien de Ubifrance au Canada, une mission de prospection pour les éco-entreprises de la région. Un programme de rendez-vous personnalisés qui se déroulera sur le salon et/ou le territoire canadien, en fonction du cahier des charges propre à chaque société et des opportunités du marché. Americana se tient tous les deux ans à Montréal et accueille près de 10 000 visiteurs professionnels. Il faut noter que le marché canadien de l’environnement, estimé à près de 15 Md€, se place au 7e rang mondial.

En mai prochain, la CCI de Région Alsace organise un espace Alsace au salon « Project Qatar » à Doha, particulièrement dédié aux métiers du bâtiment, de la construction et du second-œuvre.

contact CCI de région alsace

Lydia de Luca • 03 89 20 20 74 • l.deluca@alsace.cci.fr

RENCONTRES D’AFFAIRE AU salon Gebäude Energie Technik Ce salon présente des innovations en terme d’efficience énergétique pour le bâtiment. L’an dernier l’événement accueillait 214 exposants et 12 000 visiteurs particuliers et professionnels. Des rencontres d’affaires vont être organisées à l’occasion du salon par les services Enterprise Europe Network de la IHK Südlicher Oberrhein et de la CCI de Région Alsace. L’objectif est de permettre à chaque participant de rencontrer jusqu’à dix prospects en une journée et dans un lieu unique. Les rendez-vous sont bien entendu ciblés et organisés en amont avec les entreprises, l’avantage étant de bénéficier des réseaux des organisateurs. Ces rencontres d’affaires permettent d’accroître les opportunités de contrats d’affaires des participants. contact CCI de région alsace

Caroline Kolb • 03 88 76 42 37 • ca.kolb@alsace.cci.fr

Forum Africa – Europe Du 22 au 24 avril 2013 à Rouen

La deuxième convention d’Affaires Euro Africaine, Africa Europa organisée par la CCI de Rouen se tiendra du 22 au 24 avril prochain, entre des responsables d’entreprises africaines et européennes. Africa Europa cible d’une part des porteurs de projets africains et d’autre part des solutions apportées par des entreprises européennes. À partir de rendez-vous en tête à tête, d’ateliers d’information, de rencontres conviviales et de manifestations, plus de 200 entreprises de vingt pays d’Afrique et des sociétés de huit pays d’Europe pourront échanger et développer des affaires. contact CCI de région alsace

Christophe Antoine • 03 88 76 42 38 c.antoine@alsace.cci.fr

40

décembre 2012 • n° 302

© Philipus / Fotolia

Le 12 avril 2013 à Freiburg

Monde de Football 2022. « Je m’y rends deux Pour la septième année, la CCI de Région fois par an et Doha change à chaque fois », Alsace organise la participation des entreprises dit Christophe Daigger. Plus de 100 Md$ vont alsaciennes, sous l’égide d’un espace Alsace, au être investis dans les 10 ans. « Tous les métiers salon Project Qatar qui se tiendra du 6 au 9 mai liés aux infrastructures sportives 2013. L’événement est important. Il dans le cadre de la Coupe du Monde accueille plus de 2 000 exposants des Le salon quatre coins du monde qui repré- donne un bon de Football 2022 ont une carte à aperçu jouer. De la construction du nouveau sentent plus de 3 000 marques. Son sur le marché taux de fréquentation a augmenté de port de Doha à la ferme dotée des du Qatar, 41 % en deux ans et compte 46 000 du Koweït dernières technologies solaires permettant de faire pousser des fruits visiteurs. « Le salon draine énor- et de BahrEïn et des légumes dans le désert, tous mément de monde et donne un bon ces projets nécessitent des professionnels », aperçu sur le marché du Qatar, du Koweit et poursuit Véronique Hauacker. La contrainte de Bahreïn », rapporte Christophe Daigger, le directeur commercial export de Étésia, fabriest que pour répondre aux appels d’offres du Qatar, il faut y être domicilié. « Il faut aussi cant de tondeuses autoportées et participant à s’armer de patience, pour trouver les bons parProject Qatar 2012. tenaires locaux, s’imprégner du mode de vie des Qataris pour bien appréhender les pratiques La coupe du Monde 2022 booste l’économie commerciales arabes et apprendre à gérer les En 2010, le Qatar est devenu le pays le plus délais », conclut Véronique Hauacker. Le salon hébergera au même moment les salons thémariche au monde en terme de PIB par habitant. tiques Energy Qatar – dédié aux secteurs de Sur ce marché, les entreprises alsaciennes ont l’électricité et de l’énergie –, Heavy Max pour des atouts « pour leur situation géographique le gros matériel de BTP et Stone Tech, pour au cœur de l’Europe, leur ouverture à l’international, leur sérieux et leur rigueur », dit les spécialistes du carrelage et de la céramique. Véronique Hauacker, consultante expatriée au Qatar depuis plusieurs années. Le Qatar contact CCI de région alsace est en pleine préparation de la Coupe du Benjamin Deltete • 03 88 76 42 49 • b.deltete@alsace.cci.fr


© Gregory Tachet

Basler

L’efficacité électrique Marché de niche, sur-mesure et proximité, voici la recette que semble cultiver avec succès Basler Electric France SAS depuis plus de vingt ans. Cette filiale d’une société américaine spécialisée dans la génération électrique couvre un marché mondial… à partir de Wasselonne. Basler Electric France SAS est implantée à Wasselonne depuis 1990. Cette filiale internationale de la société Basler Electric conçoit et produit des solutions de contrôle et de protection des alternateurs, sur les sites de génération électrique. « Nos solutions sont destinées à réguler la génération électrique dans les procédés industriels comme les aciéries, les mines et les papeteries,

mais aussi dans les centrales électriques, le pilotage de groupes de secours, la génération embarquée sur navire, les plates-formes pétrolières et les sites isolés. Nous assurons aussi depuis Wasselonne la conception des solutions, leur mise en service, le support technique et le service après vente », explique Claude Donath, le directeur marketing de Basler Electric France SAS.

Cette activité très spécialisée de niche, conjuguée à un savoirfaire qui propose des solutions sur mesure co n d u i s e n t B a s l e r Electric France à exporter et mettre en service ses produits dans plus de 100 pays à travers le monde, avec l’appui d’un réseau dense de partenaires locaux. Il faut dire que Basler Electric France surfe sur les besoins croissants partout dans le monde de génération électrique. Proximité clients Mais son secret de réussite ne se résume pas à cela. « Quand les effets de la crise économique se font sentir, la proximité que nous cultivons avec nos clients finaux conforte notre position et consolide notre image de partenaire à la fiabilité irréprochable. Cette combinaison de facteurs assure un renforcement de notre position malgré un environnement international peu favorable », conclut Claude Donath. Basler Electric France SAS PAE les Pins à Wasselonne • 03 88 87 10 10 • www.basler.com

www.strasbourg.cci.fr

41


formation

Afges

Agenda

Des initiatives pour l’emploi Pour favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, l’association étudiante historique de Strasbourg, l’Afges, a mis en place un fonds de dotation.

Sixième édition de la Nuit de l’Orientation et du Parcours Professionnel Le 2 février 2013 Consacrée à l’orientation, à la connaissance des métiers et des secteurs d’activité, la sixième Nuit de l’Orientation et du Parcours Professionnel permet de privilégier le contact direct entre les professionnels et les jeunes à la recherche d’une voie professionnelle. Au programme, ateliers pratiques, conférences, ateliers multimédias et café des métiers. Cette nouvelle édition consacrera de 15h à 18h un volet au public « déjà actif », salariés et demandeurs d’emploi. Pour les collégiens, lycéens, étudiants et leurs familles, le rendez-vous est donné entre 18h et 22h.

Changer de métier en Alsace

© Afges

Selon l’INSEE, seulement 14 % des salariés alsaciens ont changé de métier entre 2007 et 2008. C’est moins que la moyenne nationale. Trois secteurs semblent pourtant échapper à la règle. Le secteur de la métallurgie dont le taux de mobilité n’atteignait que 5 % entre 2007 et 2008 devrait prochainement embaucher à des niveaux de qualification renforcés suite à des départs en retraite et une modernisation des métiers. Le secteur de la manutention dans l’industrie comme dans le tertiaire offre plus que d’autres des opportunités d’évolution de carrière. Quant à la banque et aux assurances, davantage qu’avant tournées vers la vente, le commerce et le contact client, l’évolution professionnelle est plus institutionnelle et a lieu entre les catégories d’employés, de techniciens et de cadres. contact CCI de région alsace

Outre sa compétence à gérer le restaurant universitaire Gallia, à Strasbourg, l’association étudiante Afges a aussi la particularité de regrouper une trentaine d’associations étudiantes de l’Université de Strasbourg et d’autres écoles supérieures. L’Afges souhaite aussi s’impliquer plus fortement dans l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Elle a pour cela lancé un fonds de dotation, intitulé « Strasbourg capitale Le lien entre étudiante » qui se donne les acteurs pour objectif de favoriser les socioliens entre la jeunesse et les Économiques acteurs socio-économiques. et la jeunesse Le fonds de dotation lancé cette année devrait servir notamment à financer la création d’une plate-forme d’insertion professionnelle servant de lien entre les acteurs économiques du privé et du public et les jeunes qui souhaitent développer des projets. « Il existe déjà plusieurs dispositifs, expose Thibaut Klein, président de l’Afges, mais nous voudrions faciliter ces initiatives, les rendre 42

décembre 2012 • n° 302

plus visibles. Cela passe dans un premier temps par une plate-forme virtuelle, puis, dans l’avenir, par un lieu mutualisé. » L’idée est aussi de favoriser les rencontres entre jeunes et chefs d’entreprise, faire connaître les disciplines enseignées à l’université, développer des partenariats, et soutenir les jeunes pour les aider à monter leurs projets. Faire appel au mécénat Dans ce projet du fonds de dotation, l’Afges en est au stade de la collecte, auprès des entreprises comme des particuliers, sous forme de mécénat. « Nous rappelons aux donateurs que le mécénat permet une déduction d’impôts égale à 60 % du montant des sommes versées par les entreprises, et à 66 % des sommes versées par les particuliers, avec certains seuils maximaux », souligne Sébastien Coudert, directeur des études et projets de l’Afges. Afges • 1 quai du Maire Dietrich à Strasbourg 03 88 15 73 73 • sce@afges.org • www.etudiants-strasbourg.fr

Observatoire des Métiers Katia Beck • 03 88 43 08 96 • k.beck@alsace.cci.fr www.pole-formation-cci.org rubrique observatoire

Alstom Transport et le CFAI créent une filière d’apprentissage Le site Alstom Transport de Reichshoffen a conçu avec le Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie une nouvelle filière d’apprentissage pour répondre à un besoin croissant de compétences dans la fabrication de la nouvelle génération de trains régionaux en France. C’est aussi pour anticiper les prochains départs en retraite. Ainsi, depuis la rentrée 2012-2013, le BAC Pro maintenance des équipements industriels (MEI) peut être assorti d’une spécialisation équipementier de train sanctionnée par un diplôme d’État et un certificat de la métallurgie. Sept candidats ont intégré cette formation de trois ans sur le site du CFAI de Reichshoffen. Cette nouvelle formation offre des opportunités d’embauche chez Alstom Transport mais aussi ailleurs. www.cfai-alsace.fr


focus

Prix et trophées

une voie vers le succès

© Masterfile

Du Concours Lépine au Trophée « Chef d’entreprise » et au prix Cré’Acc, les prix offrent une valeur ajoutée au profil de l’entreprise. Tremplins pour les uns, confirmation de qualité pour les autres, ces récompenses demeurent un sésame précieux dans le CV entrepreneurial.

www.strasbourg.cci.fr

43


focus

U

(C2EI) organisé par la Jeune chambre écon large panel de concours et prix nationaux et régionaux habite le paysage nomique française (JCEF), récompensant les meilleurs projets innovants, le titre de Lauréat économique. Au premier rang desquels le Concours Lépine, avec ses déclidu Réseau Entreprendre qui constitue un processus de sélection en trois naisons internationale, européenne Créateur, étapes adressé aux porteurs de projets et régionale. Remis par l’Association entrepreneur innovant ou des inventeurs et Fabricants Français, ou repreneurs d’entreprise, le prix performant Deloitte Technology Fast 50 organisé lauréate de l’Académie des Sciences à l’export : à Morales et Politiques, les prix du chacun son par le Cabinet Deloitte et le réseau In concours au nom de Louis Lépine prix Extenso qui récompense le plus fort taux de croissance de chiffre d’affaires récompensent « les personnes physiques ou morales dont l’activité inventive, sur les cinq dernières années ou les Trophées « Chef d’entreprise », une distinction conçue et principale ou secondaire, se porte sur la créaremise par le magazine « Chef d’entreprise », aux tion ». Complètent la liste non exhaustive, le concours national Cré’Acc, remis par l’Ordre dirigeants de TPE et PME. Au niveau régional, plusieurs concours se disdes experts-comptables et l’Agence pour la tinguent, comme les trophées de l’innovation création d’entreprise qui récompense les jeunes (sous l’égide de l’ARI), les trophées Idée-Alsace, entrepreneurs au niveau régional et national, le les trophées de l’accueil-client, etc. Certains sont Concours européen de l’entreprise innovante

portés par les CCI, comme les trophées export, les odyssées des entrepreneurs*, les trophées de l’accueil, les trophées Numéric’Alsace. *Les résultats de l’édition 2012 figurent en cahier central de ce numéro.

Le trophée régional export Pour cette 16e édition, sept prix ont été mis en jeu, ils seront remis lors d’une soirée qui se tiendra à l’Illiade. Palmarès dans notre numéro de janvier février. Également dans notre prochain numéro, les lauréats innovation, trophées de la relation-client HCG-JDE, Deloitte Technology Fast 50. contact CCI

Jocelyne Choukroun • 03 88 76 42 16 j.choukroun@strasbourg.cci.fr

Agate

l’expertise géographique

© DR

Géographes en quête de réinvention de leur métier, Claire Hiegel et Valérie Messer sont les têtes pensantes du bureau d’études Agate. Primé à deux reprises, le bureau s’est imposé comme partenaire fiable dans l’analyse cartographique, spatiale et statistique territoriale.

Kirrwiller Analyse, G é oprosp e ctive, Aménagement, Territoire, soit Agate. Les deux géographes passionnées de recherche ont trouvé dans la consultance, la concrétisation heureuse de leur métier face à un marché saturé. Le projet a germé en 2005 et, après être passée par l’incubateur Sémia, Agate fonctionne de plein feu depuis son siège de Kirrwiller. Toutes deux doc44

décembre 2012 • n° 302

teurs en géographie à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, elles se partagent les domaines de compétence. Après avoir réalisé des travaux sur les thématiques des risques naturels et technologiques, Claire Hiegel a acquis des connaissances et compétences en cartographie, analyse spatiale et statistique. Valérie Messer a travaillé sur les inégalités intra urbaines et la gouvernance des

villes, appliquées principalement dans des cités africaines où elle a développé diverses techniques d’enquêtes quantitatives et qualitatives. Elles réalisent en particulier les diagnostics territoriaux et accompagnent les collectivités territoriales dans la connaissance de leur territoire. Un impact positif Au service de leurs compétences, un panel d’outils statistiques mis à la disposition des acteurs impliqués dans l’aménagement du territoire. Avec plusieurs partenariats à la clé, dont notamment avec la communauté des communes de Saverne, Agate compte déjà deux prix à son actif. Primo, le Prix du Pays de Saverne, puis le prix de l’Idée Innovante par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin. Des références valorisantes le prix de l’Idée auprès des clients. « Ces Innovante prix, conjugués à notre expé- par la CCI de rience, offrent une garantie Strasbourg aux nouveaux clients, mais et du Bas-Rhin mis à part un contrat signé le jour de la remise du Prix du Pays de Saverne, nous n’avons pas eu de retombées directes. Pour autant, leur importance n’en est pas diminuée et a eu un impact positif sur notre propre réflexion de travail. Suite à ces deux récompenses, nous avons appris à adapter la cartographie aux communes et leur offrir une réponse pertinente », confie Valérie Messer. Agate • 8 rue des Seigneurs à Kirrwiller 03 88 91 29 52 • agate2@orange.fr


Aquatique Show

l’excellence reconnue Son savoir-faire a traversé 52 pays en 30 ans. Couronnée par une farandole de prix, Aquatique Show poursuit sa route internationale sans entraves.

Strasbourg Dominique Formhals est tombé dans les jeux d’eau à 24 ans. À l’époque jeune étudiant en droit, il avait imaginé une animation à base de tuyaux d´arrosage pour le 25e anniversaire de la chorale de son père. Suite à cette soirée, des agents artistiques lui proposent une collaboration avec le cirque Bouglione. À partir de cette occasion, Aquatique Show prendra contour. Dominique Formhals, curieux et inventif, apprend tout sur le tas. Il fonde en 1974 Les Orgues Aquatiques de Strasbourg. Depuis, le petit poucet est devenu grand. Rebaptisée Aquatique Show en 1979, la société s’ouvre à l’international dès l’année suivante et s’offre une route jalonnée de succès populaires, prix et partenariats prestigieux. À commencer par l’Exposition universelle de Séville et le spectacle d’inauguration de Disneyland Paris en 1992, la participation à l’Exposition universelle de Hanovre en 2000 et à celle de Shanghai il y a deux ans. Au palmarès, les prix s’alignent les uns après les autres. Une Une recondizaine de prix nationaissance naux dont la Victoire très valorides Autodidactes (2011), sante pour le Grand Bretzel d’Or les salariés (2010), le Trophé e Jason (2009), Prix de la Performance (Les Échos/2007), le Prix de l’Entrepreneur Innovant (2005) ou le Prix d’Honneur de la Fondation Alsace (2000). À l’international, le savoir-faire de l’équipe menée par Dominique Formhals a été récompensé à plusieurs reprises, particulièrement en Chine dont celui du meilleur projet dans le cadre de l’exposition Universelle de Shanghai (2010), puis le Prix du meilleur show au Dubaï Shopping Festival.

© DR

Crédibilité à l’international « En France, ces prix n’ont pas vraiment de répercussions sur nos affaires, sinon de nous conforter dans la justesse de nos choix entrepreneuriaux, mais à l’international un trophée vous crédibilise et donne un poids supplémentaire non négligeable lors de négociations avec un nouveau client, surtout s’il s’agit d’une commande publique », confie Dominique Formhals. Et la liste n’est pas aboutie. « Nous sommes toujours très heureux de recevoir un prix ou une distinction, cette reconnaissance est toujours très valorisante pour nos salariés et leur famille », ajoute le président d’Aquatique Show. Le pdg entend donc tenter de décrocher d’autres prix, histoire de motiver l’équipe et maintenir le même niveau de qualité. Aquatique Show • 03 88 24 92 24 info@aquatique-show.com

www.strasbourg.cci.fr

45


focus

MédicalVision®

Garder le lien

Schiltigheim Suite à une hospitalisation en 2003, Piotr Skala imagine un dispositif permettant aux personnes hospitalisées de rester en contact avec leurs proches. « Je voulais rassurer ma famille après l’opération subie, l’infirmière étant partie avec le téléphone, je me trouvais dans l’impossibilité de le faire. Je me suis rendu compte de l’importance de garder le lien avec ses proches. Il y avait quelque chose à faire afin de maintenir le lien social lors des hospitalisations si le temps ne nous et avec Jean-Philippe Llobera au sein de la société manquait pas, Intelligencia, nous avons créé un prototype qui a nous envisaobtenu un franc succès public et fut couronné par un gerions de prix au concours Lépine », précise Piotr Skala. Avec concourir ce prototype, les deux associés prennent la route de pour d’autres Tokyo pour trouver une solution de vision via un récompenses écran mobile. « Suite aux demandes reçues, nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités relatives aux thérapies, une messagerie sans courriel afin de faciliter l’accès aux personnes qui n’y sont pas familiarisées. Medicalvision® est disponible en plusieurs langues depuis sa création, nous venons de finaliser une nouvelle version en alsacien », ajoute le président-directeur général d’Intelligencia. une indéniable notoriété Adapté aux maisons de retraite, Médical Vision obtient des échos positifs. De fait, son usage est simplifié, l’accès peut se faire en libre-service ou dans le cadre des animations. Des caractéristiques qui lui ont valu plusieurs récompenses. « Un troisième Grand Prix du Concours Lépine en 2004, Prix de l’Anvar en 2004, Prix Innovation d’Entreprise par le Sénat en 2005 et Entreprise Innovante soutenue par OSEO. Tous ces prix obtenus en région et au niveau national ont contribué à une indéniable notoriété et si le temps ne nous manquait pas, nous envisagerions de concourir pour d’autres récompenses. Au démarrage, Intelligencia était une SARL au capital de 18 000 €, aujourd’hui nous sommes constitués en SA avec un capital de 575 000 € », conclut Piotr Skala.

© Medical Vision

Médicalvision® • 24 avenue de l’Europe à Schiltigheim • ps@intelligencia.fr

© Benoît Linder

Conçu pour pallier l’absence des proches lors des séjours médicaux, Médicalvision® trace sa route depuis que le logiciel a germé dans l’esprit de Piotr Skala en 2003.

Kimoce

créateur de logiciels Après plus de vingt ans, une dizaine de prix et une cotation en Bourse, Kimoce avance prudemment malgré une notoriété croissante. Mulhouse En 1991, Patrick Hett met sur pied Kimoce avec un seul salarié. Aujourd’hui, la société compte 42 employés, trois bureaux – Mulhouse, Paris et Toulouse – a recueilli une dizaine de prix et depuis 2001, elle est cotée en Bourse avec une action à 12,25 €. Kimoce est éditeur de logiciels de gestion des fonctions supports (services aux collaborateurs, services clients, services aux usagers…). Ces solutions permettent de gérer tous types de parcs (informatique, mobilier, immobilier…), patrimoine public, d’infrastructures et s’adressent aux responsables de Une trajectoire jalonnée de services généraux, clients, après-ventes, techniques, récompenses informatiques… Récompensée par un premier prix et un intérêt deux ans après sa création, le Prix National de la constant pour Création d’Entreprise remis par Alain Madelin, à les prix l’époque Ministre des finances, Kimoce a jalonné sa trajectoire d’une série de récompenses. Au présentoir, le Trophée Régional Export par les CCI et la Coface pour sa stratégie et ses résultats exports (2000), le Trophée Européen Fast 500 Deloitte (2002), le Prix Spécial Euronext (2004 et 2005), le Trophée SFR de la Mobilité (2006), le Trophée de la Convergence et de la Mobilité Informatique (2007) et le Trophée Arseg (2007). l’esprit de compétitivité « Au total, notre activité a été récompensée par une dizaine de prix divisés sur trois axes – l’entreprise en elle-même, la stratégie et la croissance. Cette reconnaissance me réjouit, car un prix confère toujours plus de crédibilité, mais personnellement le podium ne m’intéresse pas, seule la première place compte. Et cette optique va main dans la main avec la politique de challenge et l’esprit de compétitivité et aventure qu’on y insuffle », précise Patrick Hett, président-directeur général de Kimoce. Aujourd’hui, Kimoce jouit donc d’une réputation nationale et internationale, mais le pdg préfère « rester prudent ». La concurrence est rude et ces prix peuvent faire pencher la balance en faveur d’un collaborateur ou d’un autre. « C’est la raison pour laquelle nous sommes toujours intéressés par les prix, mais les procédures demandent beaucoup de préparation, de travail supplémentaire par rapport à nos projets habituels », conclut Patrick Hett. Kimoce • 26 rue Victor Schoelcher à Mulhouse • 03 89 43 88 00

46

décembre 2012 • n° 302


industrie

Alsace Innovation

© Alsace Innovation

un projet, un interlocuteur

Le Point Éco vous a présenté cette nouvelle structure issue du rapprochement de l’ARI et du CEEI dans son numéro de mars dernier. Au service des entreprises innovantes, Alsace Innovation a pu, entre-temps, peaufiner sa stratégie et affiner ses cibles de prospection. moins de 50 salariés plutôt sous-structurées qui « Le processus d’innovation a été soutenu constituent encore 80 % des entreprises suivies, depuis toujours par la Région Alsace et les CCI, continueront d’être accompagnées, mais pour dans le but de créer de la valeur pour lutter une part moindre d’ici trois ans, de même que contre la désertification industrielle », aime les « mutants », entreprises issues de mutations à souligner Étienne Leroi. Président d’Alsace économiques territoriales, en reconversion Innovation, il préside également la commission innovation de la CCI de Région Alsace. industrielle ou situation de reprise. Rappelons-le, le premier objectif d’Alsace Orientation et financement Innovation est de développer le « sourcing » De l’idée à la facilitation de l’accès aux aides des projets et des contacts avec les entrefinancières et à la mise sur le marché, Alsace prises innovantes. Et c’est en s’appuyant sur les compétences de ses partenaires – Région Innovation est à la charnière des projets. Elle Alsace, agences départementales, CCI propose aux entreprises un bouquet De l’accès de services afin de favoriser une mise de Région Alsace, Oseo, Direccte, aux aides en relation avec des cibles qualifiées. Cluster, grappes et pôles de compétiti- financières « Nous nous engageons à accompagner vité, incubateurs, SATT, CRITT – que à la mise sur chaque entreprise ayant un projet innoson directeur Jean-François Jacquemin le marché a pu affiner sa feuille de route et cibler vant sérieux, quel que soit son secteur ou sa taille, tout au long du process. Dans un preses visites de prospection en instaurant des mier temps, nous distinguons les projets, ensuite priorités. Le portefeuille d’entreprises a ainsi nous voyons comment notre diagnostic peut être été réorienté vers deux cibles privilégiées : les soutenu au point de vue technique, ou être mis moyennes entreprises, groupes familiaux en au sein d’une filière cluster ou pôle de compéphase de croissance forte et disposant d’une moyenne autonomie en innovation et les titivité », résume Jean-François Jacquemin. Et de rappeler que la deuxième mission d’Alsace établissements industriels qui visent un déveInnovation est d’orienter les porteurs de projets loppement sur le marché international. Deux vers les financements publics adaptés : régioautres cibles, « les nouvelles pousses », TPE de

naux, nationaux ou européens. C’est ainsi que 5,4 M€ de crédits « européens  » ont pu être levés. Parmi les projets soutenus, le développement d’un pancréas artificiel par la start-up strasbourgeoise Defymed. Jean-François Jacquemin • 03 88 75 24 77 jf.jacquemin@alsaceinnovation.eu

Les trophées de l’innovation Initié par le CEEI Alsace, devenu depuis Alsace Innovation, le concours est reconduit par Alsace Innovation, soutenu par la CCI de Région Alsace, la Région Alsace, la Direccte Alsace et l’Union Européenne (FEDER) avec la participation financière des territoires alsaciens. Pour cette 9e édition, 125 dossiers ont été déposés, 79 avis structurés réalisés par des consultants, dont 20 dossiers axés économie verte, 17 numérique et TIC, 14 bien-être et santé. Ont été sélectionnés une trentaine de projets innovants à fort potentiel de développement. À noter, pour la première fois en 2012, la dotation de 15 000 € accordée aux trois prix régionaux par le Crédit Mutuel, KPMG et Réunica. La remise des prix est prévue le 12 décembre à Mulhouse. L’année dernière, l’un des trois prix a été octroyé à Burger pour sa maison à ossature bois proposée clés en mains, ce qui a donné de la visibilité à son produit et lui a permis de démarrer la commercialisation en créant une agence. Depuis, 40 maisons « Boaa » ont été vendues. www.alsaceinnovation.eu

www.strasbourg.cci.fr

47


industrie

© Yvon Meyer

manière progressive, car il s’agit de collectivités qui se retrouvent, du jour au lendemain, avec une nouvelle taxe non négligeable. Dès 2013, les administrations paieront une redevance intermédiaire en Même si les fonction du service rendu, qui entreprises sera progressivement portée font appel à un à un niveau final commun à prestataire tous les non ménages. Cela privé, elles leur permettra de réfléchir à doivent payer une stratégie de réduction des la taxe déchets, recyclage ou reconversion afin de diminuer le coût, explique la vice-présidente. À partir de 2015, la redevance sera appliquée aux entreprises et la contractualisation se fera au volume. La taxe d’enlèvement d’ordures n’aura plus lieu d’être. En fonction de son volume et type de déchets, chaque entreprise pourra choisir la formule qui lui convient au mieux, en sachant que nous pourrons désormais leur mettre à disposition la poubelle jaune ».

Le recyclage des déchets

deux solutions pour les entreprises À l’heure où l’urgence écologique fait la une des titres, la CUS et La Poste préparent la mise en place de deux projets visant un meilleur traitement de la collecte de déchets. Les deux propositions s’adressent particulièrement aux entreprises. Pour Caroline Barrière, vice-présidente de la CUS en charge de la collecte et de la valorisation des déchets, c’est une priorité. Les ménages disposent de maintes possibilités de tri qui facilitent le traitement des déchets. Ce n’est pas le cas des entreprises, même si toute surface soumise à la taxe d’habitation, foncière ou locative, fait l’objet d’une taxe pour l’enlèvement des ordures. « Mais les entreprises ne sont pas au cœur de cette problématique. La taxe représente un impôt obligatoire qui ne leur garantit pas un service en échange. Même si les

entreprises font appel à un prestataire privé, elles doivent payer la taxe. En sont exonérées les entreprises dont le montant payé au prestataire privé dépasse la taxe pour la collectivité » radiographie Caroline Barrière. Pourtant, depuis 1993, une redevance en lien étroit avec la quantité de leurs déchets vise les entreprises. Mais le texte n’est pas appliqué, car il s’étend également aux administrations, exonérées pour le moment d’une telle taxe. Après deux ans de bataille au sein de la CUS, Caroline Barrière a réussi à convaincre ses collègues de l’application de la redevance. « Nous allons procéder de

Déchets ménagers : une zone test à La Vigie Autre volet du programme d’optimisation dans le traitement des déchets, les déchetteries gratuites réservées aux ménages, qui sont prises d’assaut, sous différentes couvertures, par des professionnels. « Trois déchetteries payantes sont mises à disposition des professionnels, mais elles ont du mal à vivre. Une bonne partie de ces déchets finissent dans les espaces réservés aux ménages. Nous avons inauguré une zone test en mai dernier à la Vigie avec un contrôle humain renforcé à l’entrée, une barrière et un responsable. Nous avons déjà remarqué un meilleur tri et une meilleure revalorisation, en sachant que ces déchetteries fixes permettent 50 % de recyclage contrairement aux dispositifs mobiles où on recycle à 75 % », conclut Caroline Barrière. Dernier axe de ce programme, l’application de la nouvelle loi sur les bio-déchets des gros producteurs, soit 100 tonnes de déchets par an en 2013 et 10 tonnes en 2015. Sont concernés notamment les cantines ou les supermarchés qui devront faire collecter leurs ordures par camion réservé. contact CCI de région alsace

Didier Kahn • 03 88 75 25 54 • d.kahn@alsace.cci.fr

Recy’Go, le recyclage sans émission de CO2 proposé par La Poste Lancé en janvier 2012, le nouveau service de La Poste « Recy’Go » a été adopté dans la région Est en juin dernier. La Poste proposera aux TPE/PME et aux collectivités locales de collecter les papiers de bureau par les facteurs, pour ensuite les trier par Nouvelle Attitude, (filiale du groupe qui emploie des personnes en insertion professionnelle) et les acheminer vers les papetiers de proximité en vue du recyclage. Moteur de ce programme, le recyclage encore réduit au sein des PME et les petites entités publiques. « En creusant le sujet, nous avons

48

décembre 2012 • n° 302

constaté que le maillon faible se situait au niveau des PME auxquelles les grands groupes positionnés sur ce marché s’intéressent peu. Or nos facteurs passent tous les jours dans ces entreprises. De là est née l’idée de proposer un service complet, s’appuyant sur le facteur et sur des structures d’insertion, pour collecter et valoriser le papier », explique Anne-Marie Jean, déléguée au développement régional du groupe La Poste en Alsace, récemment nommée à Paris. Chaque salarié administratif sera équipé d’une Écobelle pour le papier usagé. Les Écobelles sont vidées

par le personnel ou par l’équipe de propreté dans les bacs dédiés. Le facteur récupère au sein de l’entreprise, selon une fréquence fixée par contrat, les bacs remplis de papier. Les papiers triés seront enfin confiés à des papetiers français. L’entreprise reçoit un certificat de recyclage qui lui permet de valoriser cette action dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale et environnementale. CUS • Caroline Barrière • 03 88 43 61 94 caroline.barriere@strasbourg.eu La Poste • 3634 • www.laposte.fr/recygo


Guidé par la réflexion d’Antoine Laurent de Lavoisier, « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme », Arnaud Groff, apôtre de l’innovation et de la créativité encadrées, sillonne le monde et prêche la bonne parole économique. Jeune loup du monde économique, Arnaud Groff s’est fait une réputation solide dans le milieu du conseil et de la formation en innovation et créativité. Dans sa valise de globe-trotter, livres, produits innovants, conférences et une soif inapaisée de changer le regard des politiques sur les rouages économiques. « Innover signifie définir et formaliser un cadre, en sortir et y revenir. C’est la changer le regard meilleure manière de générer des idées et les formaliser. des politiques Mais aujourd’hui, cela devient complexe et ce proces- sur les sus doit devenir un métier à part entière. Le problème rouages majeur vient des entreprises qui ne comprennent plus économiques tout à fait le sens du mot innovation. Les cabinets de consulting ont « gurutisé » la créativité, mais rien n’habille ces beaux mots. En face, le monde politique français est inadapté. Il doit se réveiller, re-balancer le rapport entre l’économie de production et l’économie résidentielle », explique le créateur d’Inovatech 3V et délégué national à l’Innovation du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD). Valeur, créativité, changement Dans l’amélioration de la productivité en entreprise, Arnaud Groff affirme que l’innovation demeure un « vieux réflexe » à retrouver. Il faut rapidement développer de nouveaux moyens de production et revoir les procédés afin d’être agile et flexible. À défaut, l’entreprise se retrouvera sur la touche du terrain de jeu économique. En ce sens, revenir aux principes fondateurs de l’innovation semble, selon Arnaud Groff, la seule solution pour relever les défis du XXIe siècle. « L’innovation c’est avant tout trois piliers pour un avenir durable – la valeur ou changer de regard selon son temps sans a priori, la créativité ou la capacité d’apporter quelque chose qui n’existait pas avant dans le domaine considéré et le changement ou la capacité à « socialiser » la nouveauté ». Arnaud Groff • 0 617 619 759 • arnaud.groff@inovatech3v.fr

© Université de Haute Alsace

L’innovation en maître mot

Institut Carnot Mica

ouvert aux entreprises Labellisé il y a un an, l’Institut Carnot Mica se positionne comme le chaînon manquant entre la recherche et les entreprises. Positionné dans le domaine des matériaux fonctionnels, l’Institut Carnot Mica opère sur deux volets en synergie – la recherche et le monde économique – applicables dans tous domaines économiques. Des transports à la santé, au bâtiment ou à l’énergie, tous les procédés issus des recherches menées par les 511 chercheurs, dont Des platesingénieurs et techniciens, permanents de l’Institut, formes techtrouvent utilité dans l’entreprise. « L’institut Carnot nologiques Mica dispose de plusieurs plates-formes technolo- pour aller du giques ouvertes aux partenaires, permettant d’aller du concept à la concept à la pré-industrialisation – conception, syn- préindustriathèse et élaboration de matériaux aux échelles nano, lisation micro et macro, caractérisation multi-échelles, tests de performances, prototypage et pré-industrialisation. Parmi les procédés les plus recherchés et matures, le laser, l’ionisation, le plasma, l’analyse sensorielle et la reconstitution 3D », explique Guillaume Lambert, directeur opérationnel au sein de l’institut Carnot Mica.

© DR

Accompagnement R&D Et de rajouter : « Accompagner les entreprises dans leurs projets innovants est la vocation des instituts Carnot. Dans une logique commerciale envers les entreprises, Mica propose cet accompagnement R&D en intégrant les contraintes économiques et de marchés. Se retrouvent dans ces collaborations, contrats de recherche, formation technique, laboratoires de recherche communs, encadrement de doctorants ou post-doctorants ». Depuis la fin de l’été, l’Institut a structuré une offre adaptable à chaque entreprise, indépendamment de sa taille et son profil. « Nous apportons des réponses adaptées et contribuons aux cahiers des charges », précise Guillaume Lambert. Avec une stratégie guidée par la réactivité et l’écoute, l’Institut Carnot Mica traduit l’innovation comme valeur ajoutée. Une issue qui mise sur la qualité et la nouveauté face à une concurrence de plus en plus agressive. Institut Carnot : 03 89 60 87 04 • Guillaume Lambert : 06 20 71 20 99

www.strasbourg.cci.fr

49


juridique

1666

Indice trimestriel du coût de la construction Insee 2e trimestre 2012 (+ 4,58 % sur un an)

107,65

Indice trimestriel des loyers commerciaux 2e trimestre 2012 (+ 3,07 % sur un an)

123,55

Indice de référence des loyers du 3e trimestre 2012 (+ 2,15 % sur un an)

0,71 %

Taux d’intérêt légal 2012

126,55

Indice des prix à la consommation, (indice national – ensemble des ménages) oct. 2012

SMIC depuis le 1er juillet 2012

9,40 €

Taux horaire brut

1 425,67 € Taux mensuel brut pour 151,67 heures

3 031 €

Plafond mensuel Sécurité Sociale 2012

36 372 €

Plafond annuel Sécurité Sociale 2012

50

décembre 2012 • n° 302

À suivre

Projet de loi de finances 2013 Quelques mesures phares : nous attirons votre attention sur le fait que ce ne sont que des propositions qui restent encore soumises au vote et qui sont susceptibles de faire l’objet d’amendements. Nous vous présenterons les mesures définitives dans notre prochain numéro. Déductibilité des charges financières : la déductibilité des charges financières serait limitée à 85 % de leur montant, dès lors que le montant total de ces charges est supérieur à 3 M€ pour les exercices clos à compter du 31 décembre 2012 et en 2013 (75 % pour les exercices ouverts à compter de 2014).

Prorogation de l’abattement par durée de détention des titres dans le cadre d’une cession : ce dispositif aboutissant à une exonération des plus-values de cession de titres après huit ans serait prorogé jusqu’en 2017. Extension du crédit d’impôt recherche : ce dispositif serait étendu aux dépenses d’innovation. Imposition au barème de l’impôt sur le revenu des dividendes et des produits de placement à revenus fixes.

Liquidation judiciaire et URSSAF Dans ce cas d’espèce, l’URSSAF assigne en liquidation une société (une EURL). L’associé unique, en réponse, cède immédiatement l’intégralité de ses parts à une société allemande en formation, dissout la société et publie dans un journal d’annonces légales la dissolution qui est enregistrée par le Registre du Commerce et des Sociétés. L’URSSAF agit alors afin de voir annuler la cession des parts et la dissolution de la société. La Cour de cassation, dans un arrêt en date du 16 mai 2012, annule la cession de parts et la dissolution de la société estimant que ces opérations étaient le fruit d’une ingénierie juridique dont le seul but était de permettre à la société d’échapper à la liquidation judiciaire. Cour de cassation, chambre sociale, arrêt du 16 mai 2012 n°11-10712

jurisinfo

Refus de congé et réaction fautive du salarié Le Landesarbeitsgericht M e ck l e n b u rg -Vo r p o m m e r n a confirmé dans un arrêt (Az. 5 Sa 63/11) le licenciement d’un salarié pour faute grave. Le salarié, agent d’entretien dans un hôtel, a demandé des congés. Sa demande a été refusée au motif que la charge de travail était considérable. Le salarié a déclaré que dans ce cas il se porterait malade. Effectivement, le salarié n’est pas venu au travail et a transmis à l’employeur un arrêt de travail d’une durée de deux semaines.

© Antony Delepine / Fotolia

Indices décembre

L’employeur l’a ensuite licencié sans préavis. Le salarié a contesté la validité du licenciement et a saisi le conseil de prud’hommes.

Le tribunal constate que le fait d’annoncer une maladie dans l’hypothèse où l’employeur refuse des congés justifie un licenciement pour faute grave, indépendamment de la survenance réelle d’une maladie. Le salarié montre clairement qu’il est prêt à abuser d’un arrêt de travail pour bénéficier du droit au maintien du salaire en cas de maladie. La relation de confiance entre l’employeur et le salarié a été rompue par le comportement du salarié ce qui a justifié le licenciement sans préavis.

Projet de loi concernant le « mini-job » En Allemagne, il existe une législation spéciale concernant les « mini-jobs ». On parle de mini-job, lorsque le salaire est fixé à 400 € mensuel maximum. Cette réforme, qui trouve sa base dans la loi Hartz II, avait pour but d’encourager les citoyens à accepter des activités faiblement rémunérées en offrant au salarié des exonérations totales ou partielles de ses cotisations sociales. Actuellement, les salariés qui disposent d’un contrat dit « minijob », dont le salaire est fixé à 400 € mensuels maxi-

mum, bénéficient d’une exonération des cotisations sociales. Par contre, le salarié ne bénéficie pas de couverture sociale à ce titre. Une cotisation-retraite réduite de 4,9 % peut être acquittée sur une base volontaire. Le revenu n’est pas soumis à l’imposition des revenus. De leur côté, leurs employeurs sont exonérés de cotisations chômage mais doivent s’acquitter de la cotisation-maladie de 13 %, d’une cotisation-retraite majorée de 15 % et d’une imposition

forfaitaire de 2 %. Selon un projet de loi du gouvernement allemand, le plafond va passer de 400 € à 450 € à partir du 1er janvier 2013. En plus, la cotisation retraite devient obligatoire pour tous les salariés (3,9 % de cotisation par le salarié). Pour plus d’informations http://www.minijobzentrale.de/DE/0_Home/node.html Service juridique contact CCI 03 88 75 25 23

juridique@strasbourg.cci.fr


Flash Créations et Flash Jugements

© Mr Lightman / Fotolia

veilles de créations et disparitions d’entreprises Que vous souhaitiez développer une action marketing à destination des créateurs d’entreprise ou surveiller l’état de santé des entreprises avec lesquelles vous contractez afin de protéger vos droits en tant que créancier, la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin vous propose deux outils adaptés à vos besoins : en effet, tous les 15 jours, la CCI publie deux bulletins servis par abonnement, par courrier ou par courriel. Flash Créations répertorie les entreprises nouvellement créées ou reprises dans le Bas-Rhin et vous fournit comme informations la raison sociale, l’enseigne, la forme juridique, l’activité, le nom du responsable, l’adresse et la date de début d’activité. Flash Jugements liste les entreprises en redressement ou en liquidation judiciaire dans le Bas-Rhin. Cette liste contient la raison sociale, l’enseigne, la forme juridique, le Siren, le code Ape, la nature et la date des jugements, la date de cessation des paiements, l’administrateur ou le liquidateur ainsi que le représentant des créanciers. Nos services vous proposent également le Service RJ-LJ Express, deux fois par semaine, l’envoi par courriel ou fax de la liste des entreprises en liquidation et redressement judiciaire. À compter de 2013, deux nouvelles formules vous sont proposées • La version Excel du Flash Créations permettra aux abonnés intéressés d’avoir une base de données plus complète que la version papier et formatée pour un usage de mailing par exemple. • La formule d’abonnement semestriel conviendra aux intéressés qui souhaitent avoir ces données sur une courte période pour un besoin ponctuel ou avant d’opter pour l’abonnement annuel. contact CCI

Flash Créations • 03 88 75 24 47 • b.mekki@strasbourg.cci.fr Flash Jugements • 03 90 20 67 68 • c.droesch@strasbourg.cci.fr

Formalités d’entreprise : le CFE vous accompagne

Si vous rencontrez des difficultés pour établir les formulaires relatifs aux formalités d’entreprise, vous pouvez solliciter un entretien individuel auprès du CFE. Un conseiller CFE mettra toute son expertise à votre profit pour analyser vos questions particulières. Si vous envoyez ou déposez le dossier constitué au CFE en demandant un examen approfondi, votre conseiller CFE, véritable interlocuteur privilégié pour le suivi de votre dossier, analysera le contenu du dossier et procédera à un contrôle de cohérence des pièces. Il vous contactera si besoin pour compléter ou corriger certains points. Dès que le dossier est complet, il vous transmettra le récépissé CFE de dépôt de dossier (enrichi des numéros SIREN et SIRET en cas d’immatriculation). Ces prestations sont proposées pour un montant de 60 €.

La

lettre

de

N°53

Strasbourg Place Financière

Association de droit local

Cession d’entreprise, une révolution fiscale ? La fin d’année s’avère fertile en rebondissements fiscaux pour les chefs d’entreprise, notamment ceux qui envisagent de céder leur entreprise ou de restructurer leur groupe. Une première salve est venue avec le projet de loi de finances pour 2013, modifiant profondément le régime de l’imposition des plus-values de cession de valeurs mobilières. Le projet de troisième loi de finances rectificative pour 2012 présentée en Conseil des ministres le 14 novembre dernier, ayant pour objectif de lutter notamment contre des opérations dites d’optimisation fiscale, viendrait quant à lui apporter de lourdes contraintes aux opérations d’anticipation de la cession. 1 - Le projet de loi de finances pour 2013 affecte le régime des plus-values de cession de titres. Le projet initial du gouvernement prévoyait une imposition de la plus-value non plus au taux forfaitaire de 19 %, mais en tranche marginale d’impôt sur le revenu, au taux maximum de 62,205 % incluant les prélèvements sociaux et la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (hors dispositifs spécifiques tel que le départ à la retraite), et avec effet rétroactif pour les cessions intervenues depuis le 1er janvier 2012. Ce projet initial a été rapidement amendé par le gouvernement après de vives réactions du monde entrepreneurial. La nouvelle mouture, telle qu’adoptée par l’Assemblée nationale le 23 octobre 2012, distingue

un régime général et un régime optionnel, selon qu’il s’agit de plusvalues réalisées par de simples investisseurs, ou par des dirigeants actionnaires de la société dont les titres sont cédés. Le régime général maintient le principe d’une imposition des plus-values au barème progressif de l’impôt sur le revenu, mais sans rétroactivité, avec une date d’entrée en vigueur différée au 1er janvier 2013. Les plus-values réalisées en 2012 seraient imposées au taux forfaitaire de 24 % au lieu de 19 % précédemment, soit un taux global d’imposition de 39,5 % maximum en incluant les prélèvements sociaux, outre le cas échéant la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (4 % maximum). À compter du 1er janvier 2013, la plus-value serait diminuée d’un abattement pour durée de détention (décomptée à partir de la date de souscription ou d’acquisition des titres) égal à 20 % entre deux ans et quatre ans de détention, 30 % entre quatre et six ans, 40 % audelà (soit par exemple, en cas de cession après plus de 6 années de détention, un taux effectif d’imposition de 40,2 % hors éventuelle contribution sur les hauts revenus). La suite de l’article sur le site www.strasbourg-place-financiere.com

Fabien Vatinel Banque Neuflize OBC Directeur de l’Ingénierie Patrimoniale

16 rue de Leicester 67 000 STRASBOURG Tél. 03 88 32 12 06 e-mail info@strasbourg-place-financiere.com www.strasbourg-place-financiere.com

contact CCI CCI CFE • 03 90 20 67 68 • cfe@strasbourg.cci.fr • www.strasbourg.cci.fr/cfe

www.strasbourg.cci.fr

51


créateurs

© Lapetitevideo

à la mode et à l’expression de leur personnalité. Plutôt cools, résolument branchés ! Le prix d’un t-shirt est de 55 €, auxquels sont ajoutés 6 € de frais de port. Pour l’heure proposée en noir et en blanc, il n’est pas exclu de compléter la gamme par de la couleur, en fonction des propositions des artistes.

François-Xavier Cheraitia, West Gate Park

les t-shirts new-look

Une allure à la fois légère, décontractée et élégante dans un t-shirt agréable à porter, d’excellente facture, et en série limitée. Tout le concept de West Gate Park. Strasbourg Vendus sur Internet sous la l’on peut retourner. Pour l’homme, une encolure marque West Gate Park, ces t-shirts sont l’aboutisun peu plus large et légèrement découpée, les sement d’une idée et d’un projet mûris pendant de manches également à mi-bras. Point commun : la nombreuses années par François-Xavier Cheraitia. qualité de la maille, en pur coton. La personnaliLa première collection est en noir et blanc, aux sation des t-shirts est proposée en collaboration couleurs du logo de son entreprise, née avec des artistes, la fabrication assurée en janvier 2012. Fabriqués en France en Un tremplin par une usine de tricotage et l’imprespour les petites séries numérotées, les produits sion par un sérigraphe. Chaque vente est artistes qui textiles servent également de sup- méritent accompagnée d’un certificat stipulant le ports de promotion pour des artistes d’être numéro et le nombre de pièces vendues. divers - illustrateurs, photographes ou davantage L’originalité des t-shirts West Gate Park dessinateurs. réside aussi dans le packaging : une connus Pour ses premiers modèles, le jeune pochette vinyle qui marque l’attachecréateur a développé, en lien avec une styliste, une ment de la marque à la musique et aux cultures coupe particulière pour chacun des deux sexes. urbaines. Côté clientèle, François-Xavier Cheraitia Pour la femme, c’est un col évasé, un décolleté a ciblé les 16-35 ans, adeptes du « street-wear », dans le dos et des manches arrivant à mi-bras, que attachés aux arts et sports de rue et plus largement 52

décembre 2012 • n° 302

À venir, vestes et accessoires Après la phase de lancement, le créateur est en train de développer un réseau de revendeurs et envisage une collection de vestes et d’accessoires. Ceux-ci devraient être disponibles au courant de l’année 2013. L’ambition de François-Xavier Cheraitia est de faire de ses produits une marque nationale, d’où sa participation au salon de prêt-à-porter « Who’s Next » en janvier 2013. En attendant, il se fait connaître au travers de manifestations comme des concerts, où les musiciens portent ses t-shirts ou des animations comme la dernière soirée organisée par les « Webavardes » à la Salamandre. Titulaire d’une licence de communication et d’un Master en marketing (passé à Dublin). François-Xavier Cheraitia, 26 ans, dispose d’une première expérience professionnelle d’un an et demi en tant que responsable commercial dans le secteur du mariage. Depuis 2008, il est en charge du développement du magazine Zut. Pourquoi il a choisi de créer son entreprise autour de ce produit ? « Parce que je porte des t-shirts depuis longtemps, et avec plaisir. Et aussi parce que mon ambition est de les utiliser comme tremplin pour des artistes en manque de visibilité et qui méritent d’être davantage connus. Je leur soumets un cahier des charges avec la seule contrainte du respect de la culture de la marque et je leur laisse carte blanche pour l’interpréter à leur façon ». Au final, West Gate Park est la déclinaison d’une identité forte, à l’avenir prometteur. West Gate Park • www.westgatepark.fr

Ce que lui a apporté la CCI On m’a aidé à structurer mon projet, que j’ai peaufiné et affiné. J’ai été accompagné sur le volet économique et notamment par rapport à la viabilité de l’affaire.


les Artic ans sd publié re du d le ca port Passe ndre pre e Entr

Mélanie Vogt-Schilb, Hoerdt Optique

le sens du Contact

Créer sa boîte à 25 ans, un joli challenge pour Mélanie Vogt-Schilb, qui vient d’ouvrir le magasin Hoerdt Optique à Hoerdt, une commune qui n’était pas encore desservie par la profession. Hoerdt Au-delà de la qualité de l’enseignement dispensé par ses professeurs, c’est le stage qu’elle a effectué à L’optique du Lys à Bischheim qui a conforté Mélanie Vogt-Schilb dans son choix de créer son propre magasin. « Je n’y ai passé qu’un mois, dans le cadre de la préparation du BTS d’opticien-lunettier. En voyant l’implication de la dirigeante, sa passion communicative, je me suis dit qu’un jour, moi aussi j’allais ouvrir un magasin à mon compte ». Pourquoi avoir choisi cette voie ? « Je voulais un métier qui allie le contact avec les gens, des connaissances en anatomie et des qualités manuelles, raconte Mélanie Vogt. Après avoir obtenu mon BTS au Lycée Ort de Strasbourg, j’ai complété ma formation par un diplôme d’optométrie, passé à l’École d’Orsay à Paris ». Mélanie Vogt-Schilb a décidé de monter sa propre affaire après une expérience professionnelle de trois ans auprès d’un succursaliste et de deux indépendants.

Des marques et des prix Parmi les marques de lunettes proposées par Hoerdt Optique, Prada, Mise au Green, Ray Ban, Naf Naf, Vogue, Kaporal, Kenzo… De quoi satisfaire tous les goûts, que l’on soit jeune ou moins jeune. Les prix des montures ? Entre 100 et 300 €, avec une seconde paire offerte (de vue ou solaire). Pour marquer l’ouverture du magasin, et ce jusqu’au mois de février, elle accorde à ses clients une réduction supplémentaire de 10 % sur la facture. Après quelques semaines de pratique, Mélanie Vogt-Schilb est ravie de l’accueil qu’elle a rencontré : « j’ai eu des clients très sympathiques, de tous les âges. Les premiers sont venus par curiosité, les suivants ont été conquis par le bouche à oreille ». Toujours à l’écoute de ses clients, elle se pliera en quatre pour satisfaire leurs besoins, avec un service après-vente de qualité et gratuit. À 26 ans, Mélanie Vogt-Schilb est satisfaite d’exercer un métier qu’elle aime, du fait de ses multiples facettes. Le magasin est ouvert les mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h, le mercredi de 9h à 19h, et le samedi de 9h à 17h. Hoerdt Optique • 72 rue de la République à Hoerdt • 03 88 25 28 97 contact CCI Espace Entreprendre • June Marchal • 03 88 75 24 25

© Benoît Linder

Un espace de 63 m² Lorsqu’elle a vu le local vacant à Hoerdt, elle s’est « tout de suite imaginée à l’intérieur. Situé sur la route départementale traversant le village, face à une boulangerie et à côté d’une banque, le flux de chalands me semblait intéressant. Par ailleurs, il n’existait aucune concurrence dans la commune où l’âge moyen des habitants est supé- Satisfaite d’exercer rieur à la moyenne du département. Sachant que vers un métier 40-45 ans commence la presbytie, cela laisse augurer qu’elle aime, d’un potentiel intéressant de clientèle », observe la jeune du fait de femme. Certes, les démarches administratives furent ses multiples un peu longues pour l’impatiente qu’elle était, mais au facettes bout de six mois, le magasin était fin prêt à accueillir quelque 700 paires de lunettes, dont les 2/3 sont des lunettes de vue. Un bel espace de 63 m² répartis entre la surface de vente et l’atelier, espace dédié aux adaptations des verres et autres travaux de réglages. Elle a également créé un espace réservé aux enfants, « afin qu’ils puissent s’occuper lorsque je discute technique et budget avec leurs parents ».

Ce que lui a apporté la CCI Beaucoup d’aide et de conseils. Je connaissais bien mon métier, mais j’étais un peu perdue au niveau administratif. J’ai été très bien épaulée. Mélanie VogtSchilb s’est inscrite au club des créateurs de la CCI. Le contact, toujours !

www.strasbourg.cci.fr

53


gastronomie

Denis Vetter, Restaurant l’ID

© Benoît Linder

Une cuisine saine et raffinée

Cuisine du marché et produits bons pour la santé : le principe de base que Denis Vetter applique dans ses restaurants depuis plusieurs années. plat, le dessert étant en moyenne à 7 €. Le menu Lingolsheim Quelques rues le séparent de du marché, souvent composé de poisson, est son ancien fief, La Diligence. Denis Vetter a proposé chaque midi à 25 € (entrée-plat ou plat racheté, en août 2011, l’ancien « Château de dessert) ou 31 € (entrée, plat, dessert). « J’essaie Lingolsheim », inoccupé depuis plusieurs années toujours de faire des choses qui sortent de l’ordipour y créer l’ID. « J’ai tout arraché et reconstruit en fonction de mes envies. À présent, le décor naire », précise Denis Vetter en soulignant qu’il « fait un effort particulier sur le prix des desserts, est plus en adéquation avec la cuisine qu’on en réaction à ceux qui vendent une orange givrée pratique ». Idéalement situé, face à la Mairie et à ce prix ». à la Maison des arts, le restaurant d’Isabelle et Denis Vetter est exploité sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée, une jolie salle à la décoration Poissons et légumes grillés Dans la mesure du possible, il opte pour des sobre et épurée peut contenir jusqu’à 38 couverts, produits sains – il a d’ailleurs préparé plusieurs alors que le premier étage – une salle tout aussi recettes destinées au calendrier de la Ligue classieuse – peut accueillir une cinquantaine de contre le cancer en 2011. Pour exemple, la personnes, avec la possibilité de transformation en salle soit de séminaires, soit de banquet. L’été, mousse au chocolat sans sucre et sans graisse aniune jolie terrasse fleurie, à l’abri de la male : pas de chantilly mais une crème À l’étage, végétale. Il travaillera plus sur le parfum route, au calme, complète l’offre. une salle du chocolat, mélangé à des fruits. Côté La carte de l’ID se présente sous la pour plats par exemple, tous les poissons forme d’une ardoise, ce qui permet à banquets ou sont cuisinés avec des légumes grillés, Denis Vetter de changer ses plats tous séminaires les jours, voire deux fois par jour. Avec il n’utilise de l’huile d’olive que pour les systématiquement six entrées, six plats, six desrôtir. Depuis qu’il a ouvert l’ID, Denis Vetter a étoffé sa clientèle en accueillant des séminaires. serts différents. Tout est fait maison, d’ailleurs S’il n’a pas vraiment le temps de proposer des il vient d’obtenir haut la main le titre de maître cours de cuisine, il a décidé, pour les fêtes de restaurateur*. Les prix : de 10 € l’entrée à 25 € le 54

décembre 2012 • n° 302

Noël, de vendre ses recettes. « On prépare tous les ingrédients – pesés, mesurés !  – et la fiche technique qui permettra de les réaliser à la maison ». Sont en cours de conception deux entrées, deux plats, deux desserts. Il propose également son foie gras en service traiteur. Aux Jeudis de la gastronomie du CEFPPA (un retour aux sources puisque Denis Vetter y a été formé), il a réalisé un snack de volaille et foie gras, des noix de Saint-Jacques avec fondue de poireaux à la vanille, noisette de cerf en croûte de châtaignes, spaetzle à la myrtille, samossa de chocolat avec crème de soja au yuzu. Une belle illustration de la créativité de Denis Vetter, qui a su mettre à profit ses 15 années d’expérience « chez Philippe » à Blaesheim. * Créé en 2007 en vue de reconnaître l’excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle, il est décerné par l’État, via les préfets à partir d’un audit réalisé par un organisme indépendant. Il garantit la réalisation d’une cuisine élaborée sur place par des professionnels, essentiellement composée de produits frais. contact CCI

 athalie Schneider • 03 88 75 25 86 N n.schneider@strasbourg.cci.fr

Restaurant l’ID • 11, rue du Château à Lingolsheim 03 88 78 40 48 • Fermé le dimanche et le lundi soir

Jeudis de la Gastronomie Pour tout savoir sur les Jeudis de la Gastronomie www.cefppa.eu


En images

NUIT DE L’E-COMMERCE

Les nouveaux défis pour les commerçants Pour cette 2e édition de la rencontre organisée par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, plus de 320 commerçants se sont rendus au Pôle formation CCI le 19 novembre dernier. Au programme des démonstrations, des conférences, des témoignages et… 11 ateliers consacrés qui ont fait salles combles.

© Jean-François Badias

Remise d’un prix à Francis Claria, CLF Studio par Frédérique Walkowiak, La Poste

Félix Braun, Centre Européen des Consommateurs Catherine Salomon, Membre du Bureau de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, en charge du commerce de proximité et de centre ville

Paiement par téléphone avec le CIC

Mathias Dischert, Bemac

www.strasbourg.cci.fr

55


tic

Télétravail et PME

un projet pilote Recherche 15 entreprises et 45 télétravailleurs pour expérimenter le télétravail en Alsace : c’est le défi lancé sur deux ans par la CCI. Objectif : intégrer cette pratique comme gisement de compétitivité dans les PME.

© Hervé Leibolt

Le télétravail va-t-il transformer l’économie au cours des cinq prochaines années ? Le projet pilote porté par la CCI de Région Alsace avec le financement de la DGCIS et l’appui de la DIRECCTE Alsace va dans ce sens. L’action s’inscrit dans la feuille de route d’accompagnement du déploiement du très haut débit en Alsace et dans la convention régionale d’objectifs 2012-2014 en faveur du secteur de l’économie numérique. Des projets de télécentres urbains, péri-urbains et ruraux, portés par des acteurs publics, sont en cours de montage, mais les initiatives privées peinent à émerger. D’où l’initiative pilote de la CCI qui coïncide avec une conversion des dirigeants de PME à un mode de management par objectif et par mission. Dopé par la généralisation du très haut Dopé par le débit, le télétravail participe à très haut l’innovation organisationnelle débit, le des entreprises et constitue un télétravail véritable gisement de compéticonstitue tivité en termes de performance un véritable opérationnelle et de bonne gesgisement de tion du capital humain. Pour compétitivité apporter la preuve du concept au tissu de PME, la CCI expérimente la formule en grandeur nature et recherche 15 entreprises et 45 télétravailleurs. Le but est de sensibiliser le plus grand nombre d’entreprises aux avantages du télétravail et

Faites votre don en ligne sur restosducoeur.org

© Benoît Linder

Les Restaurants du Coeur, Libre réponse n° 83077, 92889 Nanterre Cedex 9

56

d’apporter une référence aux futurs télétravailleurs. À la clé, des enjeux multiples : accroître la performance de l’entreprise, améliorer les conditions de travail des télétravailleurs, placer l’entreprise dans une logique de plan stratégique, sécuriser les procédures tant au plan de la gestion des ressources humaines qu’au niveau informatique, assurer des transferts de savoirfaire dans l’entreprise, créer une dynamique avec les acteurs locaux. Durée de l’expérimentation : 24 mois. http://www.pays-bmp.fr/page-73-un-telecentre-a-la-mefe.html contact CCI de région alsace

Jean-Marc Kolb • Directeur de l’Économie Numérique 03 88 75 25 95 • jm.kolb@strasbourg.cci.fr

Bienvenue à la « plage digitale »

ou envoyez votre chèque sous enveloppe non affranchie à :

décembre 2012 • n° 302

1/4p_hauteur.indd 1

Salle du télécentre, 1 rue de la Fonderie à Molsheim

14/11/12 16:15

Aménagée dans le quartier des Fronts de Neudorf à Strasbourg, un secteur urbain en pleine recomposition, la « plage digitale » est un exemple de mise en réseau. Piloté par Alsace Digital, elle réunit des jeunes créateurs dans un espace de « co-working ». La CCI a rejoint cet univers pour en faire un poste avancé de ses services en faveur de la création d’entreprise. Au même titre que les télécentres de La Walck ou de Reichstett, la « plage digitale » préfigure de nouvelles formes de travail hors des centres urbains.


découvertes

Ligue contre le cancer Calendrier 2013

pour immortaliser vos événements

L’agenda des chefs

Point photo décalé et amusant, cet appareil automatique conçu par Éric Jost permet d’immortaliser événements, inaugurations, lancements de produits, séminaires, ou tout simplement fêtes de famille.

Créé et édité par Olivier Chaput, qui s’investit depuis 2010 dans la lutte contre le cancer du sein, cet agenda comprend douze recettes de chefs passionnés par leur métier : Stéphane Dozier, Nadia Sammut, Alexis Braconnier, Hermance Carro, Christian Constant, Nicolas Fix, Michel Roth, Sylvie Grucker, Sophie Menut, Norbert Taraye, Carinne Teyssandier et… Olivier Chaput. Avec, chaque semaine, un conseil ou une astuce. L’agenda des chefs est vendu au prix de 9,90 €, dont 3 € sont versés à l’association « Le cancer du sein, parlons-en ! ».

strasbourg C’est en cherchant à louer un photomaton pour son propre mariage qu’Éric Jost, atterré par les prix du marché, a décidé de bricoler lui-même ce qui est devenu la PhotoBoîte. Un photomaton qu’il loue aujourd’hui aux professionnels, agences de communication, photographes, particuliers. Son fonctionnement ludique est adapté à tous types d’événements. Il suffit de se L’appareil positionner en face de l’objectif et une simple pression fonctionne de façon du bouton déclenche la prise de vue en quatre poses autonome différentes. Pas de photographe qui vous dirige, vous une fois pouvez vous lâcher autant que vous voudrez. Pendant installé que les vues sont imprimées, en format 10x15, les prises de vues passent en boucle sur l’écran arrière. Les invités repartent de la soirée avec leur tirage, imprimé instantanément sur du papier photo. Ils peuvent également obtenir un cédérom et disposer d’une galerie en ligne pour partager les photos de leur choix. Éric Jost a conçu trois types de machines, toutes démontables, ce qui facilite à la fois le transport et l’installation – il a même répondu à une demande liée à une manifestation qui se déroulait sur une péniche à Paris. Si, au départ, il pensait démocratiser le produit pour le mariage, la réelle demande en matière d’événementiel sur Paris – Animation de soirées pour Le Petit Journal, le Restaurant le Derrière, le salon Top Résa, etc.  – l’a convaincu de se développer sur ce créneau. « J’ai trouvé les matériaux, les technologies, à présent je cherche des sous-traitants ». L’objectif de l’inventeur issu des arts appliqués et spécialisé dans la création de sites Internet, est aujourd’hui de vendre ou de louer la PhotoBoîte à des professionnels de la photo et à des entreprises.

www.agendadeschefs.com

www.laphotoboite.fr

21 rue des Francs-Bourgeois 03 88 24 17 60 • www.ligue-cancer.net

Pour acheter malin dans la région Ce site de bons plans initié par Lucie Pfister est né en septembre dernier. Son but : mettre en relation des commerçants et des artisans locaux avec une communauté d’Alsavores. Une fois inscrits, les adhérents sont informés d’une large gamme d’offres : gastronomie, sorties, loisirs, bien-être, shopping, etc. La créatrice du site mise sur le consommer local. Son slogan : « devenez acteur du rayonnement économique de votre région ». Pour cela, elle s’attache à avoir un relationnel de confiance avec ses partenaires. Pour les clients, ce sont des économies allant de 20 à 50 %. www.alsadeal.com

© La Photoboîte

Et si le thym, le curry, le cumin, le safran… accompagnaient vos plats l’année prochaine ? En remplaçant les excessifs sel, sucre, matières grasses qui participent au développement de maladies telles que cancers, diabète, obésité, hypertension artérielle ou maladies cardio-vasculaires, le chef Babette de Rozières (Restaurant La case de Babette à Maule, 78) vous propose chaque mois, une recette originale à base d’une ou plusieurs épices. Le calendrier est en vente au prix de 5 € TTC auprès du Comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer.

La PhotoBoîte

Pour les jeunes gastronomes Réservée aux moins de 35 ans, la Formule Jeunes permet de profiter de menus gastronomiques à prix réduits auprès de 36 membres des Étoiles d’Alsace. D’ici le 31 mai 2013, le choix est offert entre quatre formules de restauration : la formule Winstub à 37 €, la formule Expression à 69 €, la formule Prestige à 89 € ou la formule Excellence à 100 €. À titre d’exemple, la formule Expression comprend champagne avec amusebouche, une La Formule Jeunes entrée chaude c’est ou froide suivie de la « pêche du jour », le plat de résistance, généralement orienté Formule « terre », puis Jeunes® le dessert. Les vins sont servis en accord avec les mets, l’eau minérale est à volonté, le café accompagné de mignardises et d’eau-de-vie*. Une autre possibilité est offerte avec la formule Jeunes Hôtels, qui comprend nuit en chambre double et petit-déjeuner à des prix attrayants. Des occasions alléchantes à ne manquer à aucun prix.

géant

www.etoiles-alsac e.com

*à consommer avec modération Aux Étoiles d’Alsace 46 rue du Jeu-des-Enfants à Strasbourg 03 88 56 21 21

www.strasbourg.cci.fr

57


temps forts Pièces d’exception 2012

Studyrama 10e salon des études supérieures Le samedi 12 janvier 2013 à Strasbourg

Jeane Manson et Kumisa Quartet chantent Noël Le dimanche 6 janvier à Strasbourg À l’Église Saint-Thomas. Harmonia Mundi 03 88 36 91 99

www.fremaa.com

Les serments de Strasbourg

www.musees.strasbourg.eu

Invitations gratuites sur www.studyrama.com

Tomi s’amuse, jeux et jouets de sa collection

Jusqu’au 26 janvier 2013 à Strasbourg Les enjeux de la consommation durable, exposition grand public organisée par l’ADEME et la Région Alsace, en partenariat avec le CAUE du Bas-Rhin, la CUS, l’Académie de Strasbourg, la Nef des Sciences et l’Ariena. Au CAUE. 5 rue Hannong à Strasbourg

www.musees.strasbourg.eu

Supercross indoor

www.ademe.fr/alsace/consomattitudes

Les 15 et 16 décembre à Strasbourg Pour cette 2e édition, vous retrouverez le hall Rhénus totalement métamorphosé avec une toute nouvelle piste pour accueillir des pilotes qui font partie de l’élite européenne. Sur 11 000m² une centaine d’exposants, concessionnaires moto, auto et quad, accessoiristes, collectionneurs, etc.

Au Musée Lalique

au Théâtre de la Chouc’routerie Du mercredi au dimanche, en semaine à 20h30 en alsacien et 20h45 en français, le dimanche à 17h et 17h15.

Le samedi 22 décembre 2012 à 16h Au-delà de la magie du cristal… un spectacle ludique et poétique intitulé « Les petits riens » où les bulles de savon mènent la danse… pour petits et grands. 5 € par personne, entrée du musée 6 €, tarif réduit 3 €. Musée fermé le 25 décembre et le 1er janvier. Rue du Hochberg à Wingen-sur-Moder

03 88 36 07 28

Le 19 janvier à 20h30 Toreadors, compagnie Le Theatrino. Le 27 janvier à 17 h Le mur… de l’équilibre, Pascal Rousseau. Le 10 février à 17 h Le chœur lyrique d’Alsace centrale.

www.musee-lalique.com

« Cirque d’Europe »

www.vendenheim.fr

Le 15 décembre à Strasbourg Organisé par l’Ordre International des Anysetiers, ce concert caritatif accueillera cette année les Sun Gospel Singers. Prix du billet 10 €. La somme recueillie sera reversée à l’Association ARAHM « Association Régionale – l’Aide aux Handicapés Moteurs ». À l’église Saint-Thomas, à 18h. Réservations : Patrick Daguet au 06 78 79 08 31

Décalages

Du 15 au 26 janvier dans le nord de l’Alsace Des spectacles atypiques et décalés, des propositions artistiques surprenantes… de Wissembourg à Reichshoffen, en passant par Bischwiller, Saverne, Haguenau, Niederbronn, Soultz-sous-Forêts… © DR

Soldes d’hiver à Strasbourg

http://www.scenes-du-nord.fr

à Europa-Park Jusqu’au 2 février 2013 (sauf 24 et 25 décembre)

Économisez l’énergie dans votre maison • Le 10 janvier à 20 h à la salle des fêtes de Marlenheim • Le 24 janvier à 20 h à la salle des fêtes de Wasselonne • Le 1er février à 20 h à la salle des fêtes de Scharrachbergheim. En partenariat avec l’espace énergie du Pays Bruche-Mossig-Piémont et le Conseil Général du Bas-Rhin. 08 100 600 50 www.ademe.fr

© Claudiathoma

Les Sun Gospel Singers

www.supercross-strasbourg.fr

décembre 2012 • n° 302

Excusez du pneu

Spectacles à l’espace culturel de Vendenheim

Consom’Attitudes

Jusqu’au 31 mars au Musée Tomi Ungerer Conférence de Thérèse Willer le 19 décembre à 19h.

58

noel.tourisme-alsace.com

Une soixantaine d’établissements représentant près de 200 formations post-bac seront présents sur ce salon dédié à l’orientation des jeunes. Organisé sous le haut patronage du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, soutenu par la Ville de Strasbourg et le Pôle formation CCI, il permettra aux futurs bacheliers et aux étudiants d’échanger avec les professionnels et de se repérer parmi la multitude de formations existantes. Des offres de jobs, stages et logements étudiants seront également proposées. De 9h30 à 17h30 au Palais de la Musique et des Congrès.

Jusqu’au 10 février au Musée Historique Expositions autour du premier document écrit en français.

Du mercredi 9 janvier au mardi 12 février

De Wissembourg à Rhinau, en passant par Châtenois, Seltz ou encore Souffelweyersheim, sept veillées de Noël sont présentées jusqu’au 22 décembre 2012.

© Studyrama

Jusqu’au 31 décembre 2012 à Colmar Une sélection de chefsd’œuvre des métiers d’art, présentés à l’Église des Dominicains.

Noël et traditions

Dîner-spectacle. Avec un menu signé Émile Jung. www.europapark.de/ dinnershow


www.bmw.fr

Le plaisir de conduire

BMW BusinessDrive

www.bmw.fr

Le plaisir de conduire

31 NOUVELLES RAISONS POUR MOTIVER VOS ÉQUIPES. BMW BusinessDrive est votre nouveau programme dédié aux entreprises. BMW BusinessDrive, ce sont par exemple 31 modèles à moins de 120 g de CO2 par km. Venez apprécier l’efficience de nos modèles grâce au programme BMW EfficientDynamics chez votre concessionnaire BMW. DÉCOUVREZ BMW BUSINESS DRIVE AVEC LA NOUVELLE BMW 318d TOURING ÉQUIPÉE DE LA BOÎTE DE VITESSE AUTOMATIQUE ÉMETTANT 119 g de CO2 par km.

31 NOUVELLES RAISONS POUR MOTIVER VOS ÉQUIPES. CONCESSION TEST

BMW BusinessDrive est votre nouveau programme dédié aux entreprises. BMW BusinessDrive, ce sont par exemple Michel HENTZ Lionel KELLER Rachel KALIS apprécier l’efficience de nosXXXXXXXXXXXXXXXXX modèles grâce au programme 31 modèles à moins g de CO 2 par km. VenezConseiller Commercial Commercial Responsable Vente de 120Conseiller BMW Effi cientDynamics chez votre concessionnaire BMW. XXXXXXXXXXXXXXXXX HAGUENAU STRASBOURG aux Entreprises

DÉCOUVREZ BMW BUSINESS DRIVE 31 NOUVELLES RAISONS POUR MOTIVER VOS ÉQUIPES. lkeller@lespaceh.fr AVECrkalis@lespaceh.fr LA NOUVELLE BMW 318d TOURING ÉQUIPÉEmhentz@lespaceh.fr DE LA BOÎTE DE VITESSE AUTOMATIQUE 06 22 16 83 66

06 81 22 12 56

06 33 95 72 19

Consommation en cycle mixte de la BMW 318d Touring BVA : 4,5 l/100 km. CO2 : 119 g/km. Données de consommation de carburant officielle et d’émission spécifique de CO2 officielle au 01/10/2012. Ces données dépendent également de la taille des jantes, des pneumatiques choisis, du type de transmission et du comportement au volant.

ÉMETTANT 119 g de CO2 par km. BMW BusinessDrive est votre nouveau programme dédié aux entreprises. BMW BusinessDrive, ce sont par exemple L’ESPACE H Strasbourg - 2 rue Emile Mathis - 03 88 753 753 | L’ESPACE H Haguenau - 110 route de Strasbourg - 03 88 06 17 17 31 modèles à moins de 120 g de CO2 par km. Venez apprécier l’efficience de nos modèles grâce au programme BMW EfficientDynamics chez votre concessionnaire BMW. CONCESSION TEST

BMW BusinessDrive V A4.indd 1

22/10/12 17:11

XXXXXXXXXXXXXXXXX DÉCOUVREZ BMW BUSINESS DRIVE AVEC LA NOUVELLE BMW 318d TOURING ÉQUIPÉE DE LA BOÎTE DE VITESSE AUTOMATIQUE XXXXXXXXXXXXXXXXX ÉMETTANT 119 g de CO2 par km.

Consommation en cycle mixte de la BMW 318d Touring BVA : 4,5 l/100 km. CO2 : 119 g/km. Données de consommation de carburant officielle et d’émission spécifique de CO2 officielle au 01/10/2012. Ces données dépendent également de la taille des jantes, des pneumatiques choisis, du type de transmission et du comportement au volant.

CONCESSION TEST


Venez découvrir le MacBook Pro avec écran Retina chez BEmac. La nouvelle définition du portable.

Le tout nouveau MacBook Pro est pourvu d’un spectaculaire écran Retina de plus de cinq millions de pixels, d’une architecture flash ultra-rapide et des derniers processeurs quadricœurs Intel. Le tout, avec un design incroyablement fin et léger. Architecte, médecins, métiers du bâtiment, comptabilité, graphiste, éducation... Nos commerciaux sont formés sur des solutions métiers spécifiques. N’hésitez pas à nous contacter pour que nous parlions de votre métier et que nous établissions ensemble la meilleure solution pour travailler en toute sérénité Séminaire iPad sur les métiers du bâtiment : découvrez les dates sur www.bemac.fr. TM et © 2012 Apple Inc. Tous droits réservés.

REPRISE DE MATÉRIEL*

www.bemac.fr

18, quai St Nicolas 67000 Strasbourg 03 88 25 84 82

14b, rue de la Mésange 67000 Strasbourg 03 88 22 78 87

1, rue Guillaume Tell 68100 Mulhouse 03 89 367 207

SAUVEGARDE DÉLOCALISÉE

SOLUTIONS DE FINANCEMENT

Point Eco décembre 2012  

Magzine économie de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you