Issuu on Google+

m a g a z i n e de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

n° n°

w w w. s t r a s b o u r g . c c i . f r

300

!   0 0 3

Fête son N°

Septembre 2012


Gain de productivité. Baisse des coûts. Financez votre flotte d’entreprise à partir de 24€/mois* par iPad. AppleCare inclus.**

* Solution de financement en location opérationnelle, engagement sur 24 mois. ** Offre valable à partir de 5 iPad, prix dégressif en fonction des quantités financées.

Rendez-vous chez BEMAC. Votre expert Apple en Alsace depuis 1999. www.bemac.fr

18, quai St Nicolas 67000 Strasbourg 03 88 25 84 88

TM et © 2012 Apple Inc. Tous droits réservés.

14b, rue de la Mésange 67000 Strasbourg 03 88 22 78 87

1, rue Guillaume Tell 68100 Mulhouse 03 89 367 200


entreprise à la une

La Vignette

Ibag se distingue

Ibag France, filiale française d’Ibag Switzerland AG, vient de décrocher le prix « Services et logistique » décerné lors des trophées du Salon Expobois (Paris). Spécificités : la réparation de broches de toutes marques, dans des domaines aussi variés que l’industrie automobile, l’aéronautique, le milieu médical, le luxe, la défense, mais aussi la filière bois. Dans ce contexte, le Clever Spindle Repair est un service qui permet de réparer et d’optimiser les broches des machines à bois. Plutôt que de les échanger auprès du fabricant, il est moins onéreux de faire appel à Clever Spindle Repair puisqu’en plus de la réparation, une analyse du contexte d’utilisation et un suivi sont proposés. Ce service de maintenance favorise ainsi une indépendance face aux fabricants de machines à bois. Ibag France • 03 88 80 93 30

Axaudit la comptabilité à la carte Geispolsheim Si Axaudit est un cabinet d’expertise comptable qui prend en charge l’ensemble des obligations comptables, fiscales, administratives et juridiques d’une entreprise, sa véritable expertise est d’accompagner et de conseiller au quotidien le dirigeant, de façon à lui apporter des solutions et à résoudre avec lui ses difficultés professionnelles. Afin de faciliter la saisie des pièces comptables, Axaudit a mis en place pour ses clients l’accès permanent à un bureau virtuel. Il propose aussi de faire domicilier l’entreprise à son siège social, d’externaliser une partie ou la totalité de la gestion administrative… Un service à la carte et taillé sur mesure. Axaudit • 8 rue des Coquelicots à Geispolsheim • 03 90 29 71 88

© Benoît Linder

© Ibag

La qualité distinguée

De gauche à droite, Joëlle Haeflinger et Jean-Claude Tamayo en compagnie de leur chef Sébastien Hopgood

À inscrire dans son répertoire des bonnes tables, La Vignette de Strasbourg-Koenigshoffen. Avec l’obtention du titre de Maître-Restaurateur, Joëlle Haeflinger et Jean-Claude Tamayo voient leur qualité de prestations récompensée. Strasbourg Ce qui fait courir Joëlle et JeanClaude ? La passion de la cuisine et l’amour du travail bien fait. En reprenant La Vignette, ils ont petit à petit orienté la restauration winstub vers une cuisine gastronomique, conquérant ainsi une clientèle fidèle. Séduite par la qualité des plats, mais aussi la convivialité du lieu, l’ambiance feutrée et l’accueil de Joëlle. Le point fort de La Vignette : le produit frais, travaillé avec créativité et valorisé par le titre « Maître-Restaurateur ». « Utilisateurs à plus de 80 % de produits frais, nous remplissions déjà les critères. La démarche de certification a été peu contraignante pour nous », « Nous observe Jean-Claude Tamayo.

21 € pour les trois. Un menu plaisir permet au client de choisir entrée, plat et dessert parmi toutes les propositions de la carte, et ce sans supplément (38 €, 48 € avec les vins). La formule est déclinable en menu « dégustation gourmande ».

Un nouveau chef Issu du Lycée Alexandre Dumas à Illkirch, Sébastien Hopgood a rejoint récemment La Vignette. Fort de ses expériences auprès d’étoilés (Cheval Blanc, Vieux Couvent, Jost-Maureur, Fourchette des Ducs, etc.) il confortera, voire renforcera la qualité dans les assiettes. Illustration de la créativité que l’on privilégions trouve à La Vignette, les escargots de la Weiss la qualité à La cuisine par passion travaillés sous forme de profiteroles avec masla quantité » Rappelant qu’avant tout, il faisait « de la carpone, champignons, crème de petits pois à l’ail ou encore le saumon d’Écosse label Rouge avec cuisine par passion, avec des produits nobles et transformés ». Parmi tous les items passés au crible (en dehors riz vénéré, condiment d’asperges vertes, citron et cacahuètes, crème de roquette. Vous êtes amateur de sucré ? de la transformation des produits) : réfrigérateur, zones de stockage, factures, menus, etc., seule l’issue de Essayez la crème brûlée à la vanille Bourbon, billes de secours a posé problème et a dû être réaménagée. Le melon et fenouil confit ! Et si le temps le permet, rennouveau titre « est à considérer comme une garantie dez-vous sur la jolie terrasse fleurie tout nouvellement de qualité qu’on offre à nos clients », observe Joëlle aménagée par Joëlle. Mieux protégée de la route, elle Haeflinger, surtout présente en salle. À La Vignette, dispose également d’un coin canapé pour prendre la carte change tous les trois mois, en fonction des l’apéritif. Seule restriction imposée par la maison : 30 produits de saison. Les restaurateurs travaillent dans couverts, comme dans la salle. « Nous privilégions la la mesure du possible avec des producteurs locaux. À qualité à la quantité », martèle Jean-Claude Tamayo. midi, une formule intitulée « Activ’ » change toutes les La Vignette • 78, route des Romains à Strasbourg-Koenigshoffen semaines avec le choix entre deux entrées, deux plats, 03 88 28 99 22 • www.lavignette.fr deux desserts. Comptez 16,50 € pour deux assiettes,

www.strasbourg.cci.fr

3


03 entreprises à la une

20

La Vignette // La qualité distinguée

dossier

06 en alsace

Rendez-vous avec la science // Les élus et entrepreneurs à l’IS2M

L’Arche du Bois // À l’origine du Janus de l’espace de vie Le Freiberg // Cocktail moderne et traditionnel Traiteur Chez Soi // Le labo s’agrandit Save the Queen // Première franchise en France Haury // Changement de propriétaire Alsace BioValley // Un campus et un enjeu Suivons cette Trace Verte ! Efficacité énergétique // Une maison modèle

© Yannick Lefrançois

8 trajectoires

08 09 10 11 13 14 16 17

18 CCI en actions

Recrutement

Entre rigidité législative et pénurie de compétences

L’orientation concerne aussi les entreprises

27 FORMATION

27 L’épineuse question de « l’apprenti déserteur »

28 COMMERCE

28 Les commerces de proximité à l’honneur 30 La Nuit de l’e-commerce

30

32 INFOS EUROPE

38 AÉROPORT

38 Nantes avec Air France // Insolite audacieuse 39 Et de cinq ! // Volotea augmente ses liaisons à Strasbourg

40 TOURISME

© Henri Parent

Nouveau label dans le monde du « Made in »

40 Nouveau à La Petite France // L’Hôtel Le Bouclier d’Or 42 Alsace-convention.com // La porte d’entrée de vos séminaires

44 EXPORT

16

56

44 Pour réussir à l’export // Bien choisir son mode de commercialisation 45 Sources de Soulzmatt // L’Europe, en passant par l’Amérique

50 HÔTELLERIE-RESTAURATION

50 L’Homme Sauvage se refait une beauté 51 La montée en gamme de la restauration à Paris // Avec la CCI, participez à un « tour des concepts »

© Benoît Linder

48 iNDUSTRIE

L’Alsace au cœur des salons

© Benoît Linder

46 TIC

Le 2 octobre 2012 // Les rendez-vous du numérique et de l’intelligence économique

33

52 JURIDIQUE

focus

Interdiction des enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin

54 TERRITOIRES

Arc Ouest de Strasbourg // Un projet se dessine

58 DÉCOUVERTES

Rallye de France // Bienvenue aux partenaires

60 GASTRONOMIE

Louis Feger, Le Martzenberg // Cuisine du marché et créativité

© Yannick Lefrançois

56 créateurs

56 Axel Haack, International Trading & Lighting (ITL) // Sources d’éclairage pour Pros 57 AS Ouvertures // L’aluminium, robuste et esthétique

61 EN IMAGES

Le 28 juillet 2012 : 54 braderie de Strasbourg // L’événement phare de l’association des Vitrines de Strasbourg e

tourisme industriel

Par ici les coulisses !

62 temps forts

Du 26 au 28 octobre // Les Diaconesses fêtent leurs 170 ans

N°300 - SEPTEMBRE 2012 - Le Point Économique est édité par la CCI de ­Strasbourg et du Bas-Rhin • 10, place Gutenberg, BP 70012, 67081 Strasbourg cedex • Tél. 03 88 75 24 18 • point-eco@strasbourg.cci.fr Directeur général : Sonia Kleiss-Stark • Directeur de l’édition : Patrick Heulin, directeur communication • Rédactrice en chef : Françoise Herrmann • Journalistes : Anne Herriot, Éric Pilarczyk, Iuliana Salzani, Virginie Vendamme • Secrétariat : Chantal Kolb, Catherine Slatine Barusta • Comité éditorial : Tania Desfossez, Philippe Edel, Élise Fiorese, Coryse Lecoq, Marc Liebrich, June Marchal, Pascale Mollet, Alban Petit, Martine Sahl, Christiane Sibieude • Éditeur délégué : Daniel Reyt (Citeasen) • Conception et réalisation : Citeasen • Couverture et illustrations : Yannick Lefrançois • Photographes : Benoît Linder, Dorothée Parent • Impression : Est Imprimerie • Tirage : 46 000 exemplaires Publicité : Jocelyne Choukroun • Tél. 06 20 46 00 85 • Fax 03 88 75 25 30 • j.choukroun@strasbourg.cci.fr

4

septembre 2012 • n° 300

Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées.

10-31-1431

pefc-france.org


edito

300 numéros !

Le joli bout de chemin du Point Éco

Jean-Luc Heimburger

Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

© Yannick Lefrançois

À

l’occasion de ce numéro anniversaire, l’équipe du Point Éco a voulu marquer l’événement avec la complicité de l’illustrateur Yannick Lefrançois. Nous lui avons laissé carte blanche et il a choisi le personnage de Gutenberg pour apporter un regard décalé, plutôt humoristique, sur certains de nos sujets. En cahier central, les événements que nous avons eu l’occasion de traiter ces dernières décennies, et les principales évolutions du support. 300 numéros, ce n’est pas rien… Du journal papier au format magazine, Le Point Éco a essayé, au fil des ans, de mettre en musique les actions et prises de position de la CCI, d’y associer les actualités de ses entreprises ressortissantes, mais aussi de suivre et d’anticiper l’environnement économique par le biais de dossiers thématiques. Il a toujours été et demeure une référence en matière d’information économique. Il nous reste deux numéros à paraître selon la formule actuelle. En effet, début 2013, un nouveau magazine réalisé avec les CCI de Colmar et de Mulhouse couvrira l’ensemble de l’actualité économique alsacienne. Il donnera une large place à l’expression régionale, tout en préservant l’information de proximité. C’est un nouveau défi, mais qui fera toujours la part belle à vos entreprises. Bonne lecture, ce numéro anniversaire vous appartient !

La nouvelle identité visuelle des CCI pour gagner en visibilité Vous l’avez découvert sur la couverture du magazine. Ce nouveau logo, désormais commun à l’ensemble des CCI françaises, va progressivement rayonner sur l’ensemble des territoires. Plus qu’une simple évolution graphique, il s’inscrit dans un dessein plus vaste, celui d’installer la marque CCI comme un acteur incontournable du paysage institutionnel et économique français.

www.strasbourg.cci.fr

5


Enalsace de

région alsace

© Yannick Lefrançois

cci

Rendez-vous avec la science

Les élus et entrepreneurs à l’IS2M

© Université de Haute Alsace

Sous l’impulsion de Jean Bouleau, conseiller technique, la CCI part régulièrement à la rencontre des scientifiques. Récemment, l’Institut de science des matériaux de Mulhouse, l’IS2M, a accueilli les élus de la CCI de Région Alsace.

L’institut Carnot MICA dispose d’importants moyens : ici, un spectromètre de photoélectrons, utilisé pour l’analyse chimique de surface

Mulhouse L’institut de science des matériaux de Mulhouse est un laboratoire de recherche sous la tutelle du CNRS et de l’université de Haute-Alsace (UHA), situé sur le campus de celle-ci. C’est un laboratoire pluridisciplinaire de près de 200 personnes : chercheurs et enseignantchercheurs, doctorants et post-doctorants, 6

septembre 2012 • n° 300

ingénieurs, techniciens et administratifs. Il est dirigé par Cathie Vix-Guterl, directrice de recherche au CNRS, spécialiste en matériaux carbonés et céramiques. L’IS2M mène une recherche pluridisciplinaire en science des matériaux avec des expertises de haut niveau en chimie, physique et physico-chimie des surfaces

et interfaces et dans le domaine des matériaux poreux. L’IS2M conduit des travaux de recherche fondamentale et appliquée depuis la conception ou l’optimisation de matéDe la concepriaux et nanomatériaux (à tion des base de polymères, carbones, matériaux céramiques, oxydes, semi- à leur valoconducteurs, biomatériaux) risation jusqu’à leur valorisation industrielle industrielle en passant par des caractérisations très fines et l’étude des propriétés d’usage dans les conditions d’applications. Des expertises de haut niveau Les études menées par l’IS2M permettent de répondre aux enjeux sociétaux et technologiques identifiés dans des domaines d’applications stratégiques (automobile, bâtiment, santé, aéronautique, aérospatial, alimentaire, stockage d’énergie). L’IS2M possède un important parc d’équipements organisé en huit plateformes techniques certifiées ISO 9001 accessibles aux industriels. Le caractère thématique pluridisciplinaire affiché par l’IS2M se retrouve également dans la variété des compétences des personnels qui composent l’unité : chimistes, physiciens, physico-chimistes, cristallographes, biologistes. IS2M • 15 rue Jean Starcky à Mulhouse 03 89 60 87 00 • www.is2m.uha.fr contact CCI de région alsace

Jean Bouleau • 06 71 20 01 91 • jean.bouleau@wanadoo.fr


Enalsace cci de région alsace

© Hubert Ruguet / CNRS photothèque

Textile innovant Exemple dans l’automobile

Ce réacteur plasma roll-to-roll est notamment utilisé pour fonctionnaliser des tissus Vincent Roucoules, enseignantchercheur à l’IS2M, a travaillé sur l’élaboration d’un tissu aussi pratique que techniquement complexe : une toile de coton dont une face est super-hydrophobe, donc déperlante et autonettoyante, et l’autre face fortement adhésive. Un produit demandé dans le monde de l’automobile pour la décoration intérieure des nouveaux véhicules. Dans ce cas, il fallait trouver une voie de synthèse « verte »,

c’est-à-dire sans « solvant ». « Avec la technique de la polymérisation plasma, cela a été possible, explique-t-il. Le plasma est un gaz ionisé, qui permet d’exciter un monomère et de construire différents types d’architectures polymères qui peuvent avoir des propriétés très spécifiques. Des mois de recherche et d’essais ont abouti à la création de polymères répondant à la demande en faisant varier les propriétés du plasma et la nature des monomères utilisés. »

L’institut Carnot MICA Répondre aux besoins d’innovation des entreprises Cathie Vix-Guterl dirige également l’Institut Carnot MICA (Materials Institute Carnot Alsace) qui regroupe huit laboratoires alsaciens et sept CRITT/CTI. MICA se positionne comme l’interlocuteur privilégié des industriels dans le domaine des matériaux fonctionnels (des procédés aux usages). MICA met ainsi au service des entreprises un potentiel de plus de 800 personnes (chercheurs, ingénieurs, techniciens) avec une offre de recherche et de développement partenariale d’excellence, structurée et professionnelle reposant sur des plateformes techniques (synthèse, caractérisation, tests de performance et pré-industrialisation). S’appuyant sur la synergie laboratoires / CRITT-

CTI, l’offre partenariale de MICA se positionne sur l’ensemble de la chaîne de valeurs de la recherche en amont au développement industriel et peut répondre aux besoins des entreprises dans de nombreux secteurs économiques (santé, bâtiment, transport, chimie, énergie, etc.). La vocation des Instituts Carnot est de rapprocher la recherche publique du monde économique pour répondre aux besoins d’innovation des entreprises, contribuer à dynamiser leur activité et soutenir leur compétitivité. Institut Carnot MICA 15 rue Jean Starcky à Mulhouse 03 89 60 87 04 • www.instituts-carnot.eu

La parole est aux entreprises du secteur numérique Cet automne, une enquête du Syntec Numérique*, avec l’appui de la CCI de Région Alsace, collectera les attentes et les besoins des entreprises dans des domaines tels que le développement économique, les compétences, le recrutement, l’innovation, la compétitivité, etc. L’analyse des réponses aboutira à la mise en œuvre de plans d’actions menés par Syntec numérique, la CCI et les membres de l’éco-système alsacien du secteur numérique afin de favoriser la santé et la compétitivité des entreprises, de dynamiser le secteur et d’augmenter l’attractivité régionale. Les résultats de l’enquête ainsi que les grandes orientations et les priorités des plans d’actions seront présentés le 6 décembre à 17h30 à Strasbourg au Centre de Culture Numérique. Toutes les entreprises du secteur sont conviées à cette réunion et vous trouverez les informations relatives aux moda-

lités d’inscription sur www.alsace. cci.fr/2012/syntecnum L’ e n q u ê t e e s t ré a l i s é e p a r Europe Études, la junior entreprise de l’École de Management de Strasbourg. Les entreprises du secteur du numérique sont contactées par courriel et par téléphone de mi-septembre à fin novembre 2012. Elles sont invitées à répondre sur Internet ou par téléphone. La parole est à vous… Soyez nombreux à nous faire part de vos attentes et de vos suggestions ! * Chambre professionnelle des Sociétés de Conseil et de Services Informatiques, des Éditeurs de Logiciel et des Sociétés de Conseil en Technologies Thierry Vonfelt • Délégué régional Syntec numérique www.syntec-numerique.fr contact CCI de région alsace

Jean-Marc Kolb Directeur économie numérique jm.kolb@alsace.cci.fr

Chiffres-clés de l’Alsace édition 2012 CCI ALSACE Spécialisées dans principales entrel’analyse des données prises, le nombre de salariés et un essentielles pour bien connaître le contexte focus sur l’agriculture et l’artisanat), é conomique de la région, les CCI alsapuis emploi-formaciennes viennent de tion et population. Pour la première fois publier leurs nouveaux Chiffres-clés sont ainsi détaillés ces Chiffres-clés pour pour l’Alsace et ses territoires, Bas-Rhin, chacun des trois terCentre-Alsace et Sud ritoires CCI. Autre Alsace. De manière 20 12 nouveauté, les données sur l’Alsace sont claire et synthétique, également éditées en ces chiffres dressent le portrait des terallemand et en anglais. ritoires , articulé autour de quatre rubriques : Disponible sur simple demande : économie (PIB, industrie, cominfoeco@strasbourg.cci.fr Consultable sur : http://www.alsaeco.com/ merce, tourisme, transports), observatoires/chiffres-cles entreprises (avec le nom des

Chiffres-c Als ce lés

www.strasbourg.cci.fr

7


trajectoires

© Benoît Linder

enfin des cuisinistes ou entreprises sanitaires. L’Arche du Bois est également très présente dans le secteur de l’hôtellerie-restauration avec du mobilier en série. Parmi ses clients, les Haras, les hôtels Régent Contades et Petite France, le Chambard, La  Charrue, ou encore l’Atelier du Goût et la Corde à Linge. Une autre activité importante concerne le secteur hospitalier, d’où la réflexion menée par Le projet est Denis Clément sur un projet destiné à une d’aménagement accessible industrialiaux personnes handicapées sation ou aux seniors. « Nous avons essayé de nous démarquer, de définir une stratégie de développement de l’entreprise et d’avancer sur nos points forts que sont savoir-faire, qualité, respect des engagements et écoute client. Je suis parti du constat que tout mobilier qui existe pour les personnes handicapées est non seulement inesthétique mais stigmatisant. »

Denis Clément a mis au point une cuisine ultra-fonctionnelle

L’Arche du Bois

à l’origine du Janus de l’espace de vie Il a concouru pour le Janus de l’Industrie 2012. Finalement, Denis Clément a obtenu le Janus de l’espace de vie, mieux adapté à sa cuisine multi-générationnelle « Easy ». Le nouveau prix créé par le jury de l’Institut Français du Design récompense ainsi une solution intelligente, fonctionnelle, esthétique et prospective. Niederhaslach Au cœur de ce petit village de la vallée de la Bruche, L’Arche du Bois, spécialisée dans la création de mobilier sur mesure. Reprise par Denis Clément avec ses 23 salariés en 2009, elle intégrera très vite les nouvelles technologies dans ses process. Un bureau d’études avec trois architectes d’intérieur est également créé, avec à sa tête l’ancien dirigeant de la société. Un atelier pour la transformation du Corian® (une 8

septembre 2012 • n° 300

sorte de résine minérale étanche, réparable à vie) de 700 m² est mis en place, faisant passer la superficie du bâtiment à 4 000 m². Deux entités composent l’entreprise, l’une spécialisée dans l’agencement lié au bois, l’autre dans la transformation du Corian®. Les clients sont pour 30 à 40 % des particuliers, livrés en direct ou via des intermédiaires architectes ou designers, soit des professionnels menuisiers ou agenceurs, et

Un espace de travail sécurisé Après avoir consulté des enquêtes, étudié toutes les causes d’accident, rencontré des médecins et des ergothérapeutes, questionné et écouté des seniors et des personnes handicapées, Denis Clément a fini par concevoir une cuisine accessible à tous, design et ergonomique, avec des éléments facilitant le bien-être et l’accès à des fonctionnalités permettant d’éviter les accidents. Son espace de travail est à la fois adaptable, sécurisé et surtout non stigmatisant : « il a été réfléchi pour favoriser le maintien à domicile et améliorer la convivialité de la cuisine pour développer les relations inter-générations ». Les plans de travail réglables électriquement pour obtenir la hauteur adéquate ont été placés à proximité de la plaque de cuisson et de l’évier, les rangements ont été repensés avec une ergonomie qui devrait satisfaire tout un chacun. Une tablette numérique Même le rangement du petit électroménager a été réfléchi. Appréciée par tous types d’utilisateurs, la main courante est discrète et rétroéclairée. L’Arche du Bois s’est associé aux sociétés Blum (pour les systèmes d’ouverturefermeture assistés), Dupont de Nemours (pour la résine minérale : le Corian®) et Domantic (pour l’intégration des éléments de domotique : pilotage et supervision). Le plus : une tablette numérique permet de piloter les fonctions, connectable à distance pour rassurer les proches. Le projet qui a couvé pendant neuf mois (hors domotique) a été conçu pour être industrialisé. Reste à trouver les partenaires intéressés. En attendant, le chef d’entreprise prépare un nouveau bébé, lié à la salle de bains. L’Arche du Bois, c’est aujourd’hui 35 personnes et un chiffre d’affaires de 2,5 M€. L’Arche du Bois • 10b rue du Cimetière à Niederhaslach 03 88 50 96 96 • www.arche-du-bois.com


Le Freiberg

© Benoît Linder

tous un succès égal… Peut-être que les bouchées à la reine sont en tête du palmarès, quand même !  » sourit Sonia Bender. Sacha utilise aussi un four à basse température, qui permet de conserver toutes les saveurs de la viande. Le plat du jour appétissant a permis à certains habitués d’adopter complètement le restaurant, qu’ils nomment affectueusement leur « cantine » ! « C’est vrai que nous voyons des gens tous les jours, qu’ils travaillent dans les alentours, qu’ils logent dans un hôtel voisin sans restaurant, qu’ils soient en vacances en famille, qu’ils aient un repas d’affaire… Dans ce cas, nous les installons dans la seconde

Saveurs locales sont au menu de ce restaurant d’Obernai, adopté par une foule d’habitués

Dans un cadre typique et convivial, Sonia et Sacha Bender, les nouveaux gérants du Freiberg, proposent une carte très gourmande. Obernai Sonia et Sacha Bender Freiberg, dont ils gardent le nom, ont toujours travaillé dans le monde mais changent l’enseigne et la de l’hôtellerie et de la restauration. décoration. Sonia, par exemple, était au Régent Petite France (Strasbourg), à l’hôtel Une équipe Diana (Molsheim), son mari, lui, de sept personnes a mené une carrière de cuisiLes deux salles offrent 70 counier chez les plus grands : verts, midi et soir, avec apprentissage à la Maison Sur la carte, comme jour de fermeKammerzell, puis un les bouchées ture le mercredi, sauf à la reine parcours chez de grands en décembre, quand la sont en tête étoilés, de Saint-Tropez du palmarès demande est forte. Avec à Paris, en passant par deux personnes en salle, New York… « On avait toujours un cuisinier, un aide cuisinier et un apprenti, Sacha Bender mitonne eu ce projet de reprendre un restaurant », confient-ils. Habitant une cuisine alsacienne classique, Obernai, c’est naturellement qu’ils avec des produits de saison. « La optent pour un établissement carte évolue, mais à chaque fois, c’est de la rue du général Gouraud, le difficile tant les plats connaissent

© Yannick Lefrançois

cocktail moderne et traditionnel

salle, prévue à cet effet », détaille Sonia Bender. Les projets foisonnent auprès du couple : « L’hiver prochain, nous allons transformer l’intérieur, en déplaçant la cuisine, créer d’autres espaces… un grand chantier en perspective », explique Sacha Bender. Le Freiberg 46 rue du général Gouraud à Obernai 03 88 95 53 77 • www.le-freiberg.com

L’ESPACE 22 Le lieu idéal pour l’organisation de vos événements

• Séminaires & conférences • Présentations de produits • Soirées de gala • Événements privés

03 88 19 42 42 info@cast-production.com

www.espace22.fr

www.strasbourg.cci.fr

9


trajectoires

Traiteur Chez Soi

le labo s’agrandit © Yannick Lefrançois

Présent dans le quartier de la Meinau depuis 21 ans, le restaurant Chez Soi est attenant au laboratoire de préparation du service traiteur éponyme. Depuis quelque mois, celui-ci a pris ses aises sur 300 m² supplémentaires.

Présent dans 80 pays, Dale Carnegie Est (Bischheim) est spécialisé dans les programmes d’entraînement à la vente, au management, à la communication, à l’amélioration des processus. À l’occasion de ses 100 ans, un programme de festivités a été mis sur pied : rencontres avec les consultants Dale Carnegie Training, conférences et ateliers découverte, échanges… avec notamment des clients de Dale Carnegie qui témoigneront de leurs expériences, de leurs acquis. Pour exemple, Nicole Muckensturm, secrétaire générale de l’AGIPI, explique : « nous travaillons depuis huit ans en

collaboration avec Dale Carnegie pour offrir à l’ensemble de nos collaborateurs un programme de formation visant à améliorer leurs compétences et l’efficacité professionnelles. Au-delà des fondamentaux techniques, l’accent a été mis sur l’humain. Les collaborateurs formés ont relayé les bonnes pratiques auprès de leurs collègues ». Du 24 au 26 octobre au centre de conférences de l’Agipi à Schiltigheim. Invitations disponibles au 1, rue du Marais à Bischheim. Dale Carnegie Est • 03 88 19 28 00 www.strasbourg.dale-carnegie.fr

Décisionnel

LA SOLUTION DE BUSINESS INTELLIGENCE

POUR ACCÉLÉRER LA PRISE DE DÉCISION Les indicateurs, les rapports et les tableaux de bord pour optimiser votre réactivité et votre productivité.

Associé à SQL Server, la suite logicielle RBS Décisionnel divise par trois le temps de déploiement de votre solution BI. T. +33(0)3 88 764 764 M. contact@rbs.fr

www.rbs.fr Aéroparc 1 - 11 rue Icare Strasbourg - Entzheim Strasbourg

10

septembre 2012 • n° 300

© Benoît Linder

Dale Carnegie Est fête ses 100 ans

Strasbourg-Meinau En l’embauche ponctuelle d’extras plein cœur de la zone d’activité (un vivier de 60 personnes). Les de la plaine des Bouchers, le resclients, pour 70 % des entreprises taurant-traiteur Chez Soi affiche et collectivités, sont issus pour la sa philosophie sur sa façade plupart d’appels d’offres sur une à « Comme… chez soi ». À sa tête, deux années. Parmi eux la Région, Michèle et Constant Waltz, troile Département, la Ville, la CUS, sièmes représentants de la famille. l’ENA, l’Uds, la CCI, etc. Avec la « Notre grand-père puis notre père crise, les budgets se sont réduits, ont tenu une boucherie adossée à mais Constant Waltz espère bien une activité traiteur. Après avoir maintenir son chiffre d’affaires racheté la marque Chez Soi il y – 2,8 M€ en 2011. a 25 ans, le restaurant L’entreprise Chez Soi a été créé. Nous avons Une meilleure compte aujourd’hui 25 répartition rapatrié la logistique, salariés, dont cinq sont des flux et des précédemment installée employés dans le restauorganisations à Strasbourg-Neudorf. rant. Entouré de sa sœur Le bâtiment s’est rapidement monMichèle, Constant est toujours tré trop exigu », raconte Constant épaulé par son père, Georges, qui supervise la trésorerie. D’une capaWaltz. cité de 80 couverts, le restaurant Le nouveau laboratoire, qui a comporte une jolie terrasse fleurie nécessité 400 000 € d’investissement, permet une meilleure de 30 places. Du lundi au vendredi répartition des flux et des orgamidi, menu du jour, menu affaires et tableau du marché sont proposés nisations. À chaque opération sa à une clientèle d’affaires issue du place : cuisine chaude, partie froide, sud de Strasbourg, qui apprécie la légumerie, viande et charcuterie, machine à laver la vaisselle, stocqualité de la cuisine et aussi les facilités de stationnement sur le site. kage. À l’arrière, un accès direct au chargement des camions – sept au total, dont trois frigorifiques. Traiteur Chez Soi Distincte de la cuisine du res26, rue de l’Ardèche à Strasbourg-Meinau 03 88 40 01 96 • www.chezsoi-traiteur.com taurant, la partie traiteur induit


© Benoît Linder

Save the Queen à strasbourg

Première franchise en france La marque italienne de prêt-à-porter féminin Save the Queen vient de prendre ses marques à Strasbourg, grâce à Barbara Lohr et Mina Grendelbach. et chaussures prennent leurs aises. Strasbourg Longtemps inoccupé, Des imprimés Les clientes aussi, qui circulent avec l’ancien local de la librairie Istra qui dessinés fluidité dans le magasin aux murs fut investi durant quelques temps par à la main une banque entame une nouvelle vie et une forte blancs, parquet clair. Face aux cabines, avec cette superbe boutique dédiée à expression quelques sièges pour patienter. Ont été conservés un mur de colombage une marque de prêt-à-porter féminin. artistique du XVI e siècle et une niche, ainsi Save the Queen a vu le jour à Florence en 1985, avant d’ouvrir des magasins à Forte dei qu’une colonne classée au titre des Monuments Marmi, Naples, Rome, Trieste, etc. La marque Historiques. est représentée dans des magasins en nom propre à Paris et à Cannes. Strasbourg est la Une galerie de chefs-d’œuvre première franchise en France. Rue des Juifs, sur Près de cinq mois de travaux ont été nécessaires quelque 170 m² vêtements, lingerie, accessoires pour transformer le local, sous l’œil attentif de

l’architecte Mojgan Henriet. Barbara Lohr et Mina Grendelbach ont eu un véritable coup de cœur pour cette marque italienne qui voulait créer des franchises. Save the Queen est une galerie de chefs-d’œuvre. Chaque vêtement est caractérisé par des imprimés dessinés à la main et une forte expression artistique. Un subtil équilibre entre modernité et tradition. Save the Queen : une belle interprétation du style italien. Une reine à découvrir ! Save the Queen • 15 rue des Juifs à Strasbourg tél. 03 88 52 16 91 • boutique.strasbourg@savethequeen.com

www.strasbourg.cci.fr

11


trajectoires

L’expertise automobile au service du client

© Benoît Linder

Le cabinet d’expertise Castérot a mis en place une démarche d’aide au client, permettant de mieux l’accompagner dans ses relations avec son assureur. Cette méthode, destinée aux experts et aux assistantes qui la mettent en œuvre, est centrée sur le client. Le process a été synthétisé sous forme d’une fleur à six pétales, représentant six engagements, qui se déclinent en 28 principes d’action. Pour bien intégrer cette approche client, une formation a été délivrée aux experts et aux assistantes. Optimiser la relation Les résultats de la expert-client : un nouveau défi démarche du cabinet pour Christian Castérot sont suivis par un baromètre téléphonique mensuel, une enquête client semestrielle par Souffelweyersheim Pendant près d’un an, Internet (par un organisme extérieur), le débriefing Christian Castérot patron du Cabinet d’experavec les collaborateurs, et le suivi en interne des tise éponyme et son équipe ont expérimenté commentaires clients. Ces indicateurs une démarche centrée sur la relamontrent que cette démarche de relation client qui a permis d’aboutir Créer tion client est bien appropriée et porte au « concept » : « Comment l’expert une relation positive ses fruits. « Notre cabinet d’expertise est en automobile fidélise le client de avec le client l’assureur ? » Ce cabinet a notamment un bel exemple de la transformation de travaillé avec l’EM Strasbourg, dont un groupe l’entreprise vers l’économie du quaternaire. Avec de six étudiants a collaboré cinq mois avec le comme résultat la satisfaction du client et sa fidéliCabinet sur la fidélisation client. Résultat : de sation », conclut Christian Castérot. trois lettres de remerciements par an, le cabinet reçoit aujourd’hui plusieurs remerciements au Cabinet Castérot expertise automobile 2 rue Robert Beltz à Souffelweyersheim téléphone ou en face à face par semaine, et un 03 88 18 25 10 • www.casterot-expertise.com courrier de félicitations toutes les trois semaines.

Team’Optic, une boutique et trois opticiens Geispolsheim Une nouvelle adresse d’optique a ouvert dans la zone de la Vigie, près de Strasbourg. Team’Optic est un projet mené par trois jeunes diplômés d’optique. Le concept est original : sur 220 m² sont exposés quelque 1 500 paires de lunettes de grandes marques mais aussi de designers plus confidentiels comme Johann Von Goisern. L’offre commerciale se veut résolument attractive. Pour l’achat d’une paire de marque, une deuxième de designer est offerte et si cette proposition ne plaît pas, on vous octroie le droit de préférer des chèques cadeaux à dépenser dans des boutiques partenaires. Autre singularité du lieu : l’espace dédié aux enfants doté d’une aire de jeux mais surtout de plus de 300 montures. Le but de cette jeune équipe : créer une chaîne. Une deuxième boutique devrait déjà ouvrir d’ici la fin de l’année. Team’Optic • 3C rue du Fort à Geispolsheim 03 88 79 43 29 • www.team-optic.fr

Denis Helmbacher Paysages Conception et réalisation jardins et piscines Terrasses - Escaliers paysagers - Bassins - Plantations Piscines à débordement PROTEUS - Paysages

Visitez notre nouveau site internet !

12

septembre 2012 • n° 300

En tant que Membre de la Coopérative des Artisans à Domicile d’Alsace, nous pouvons vous faire bénéficier pour vos petits travaux de jardin, d’une TVA à 7% et d’une déduction ou d’un crédit d’impôts de 50%. 3, rue du Stade 67560 Rosheim • tél. 03 88 50 29 70 fax 03 88 49 24 99 • info@helmbacher.com • www.helmbacher.com

© Yannick Lefrançois

Castérot


Aurélien Crombé a quitté Grundfos pour reprendre la société Haury

Insolvabilité et restructuration en Allemagne

© Benoît Linder

En français, allemand et anglais, par Schultze & Braun GmbH, l’édition 2012 du guide sur l’insolvabilité est parue. Cette société de droit allemand, constituée exclusivement d’avocats exerçant en Allemagne a fait coïncider sa sortie avec l’entrée en vigueur, le 1er mars 2012, de la loi allemande visant à faciliter le redressement des entreprises. Il s’agit de la première réforme fondamentale du Code allemand de l’insolvabilité. Trois articles sont consacrés aux innovations apportées par cette loi censée changer profondément la culture des restruc-

Haury

changement de propriétaire Après 50 ans dans la famille Haury, l’entreprise spécialiste de pompes, compresseurs et bobinages moteurs vient d’être reprise par Aurélien Crombé. strasbourg Ils se connaisengagé un électro mécanicien peu saient, mais c’est la CCI de après son arrivée, portant l’effectif Strasbourg et du Bas-Rhin qui à huit personnes. « Nous étoffons les a mis en contact. « Je cheraussi notre offre en proposant un chais à reprendre une entreprise », process complet de traitement de explique Aurélien Crombé. Les l’eau, de l’installation du système Établissements Haury, route des à sa maintenance. Cette notion de Romains, à Strasbourg étaient service complet me tient beaucoup effectivement à vendre, après 50 à cœur, c’est un gage de savoir-faire ans aux mains du père Haury, et de qualité », détaille le jeune puis du fils. Aurélien Crombé, chef d’entreprise. auparavant direcFort de la bonne réputeur commercial chez Le traitetation de la maison, il ment de l’eau, Grundfos, connaissait souhaite aussi redynade l’install’entreprise, et les deux lation du miser le fichier clientèle, entrepreneurs ont vite système à la donner de la visibilité trouvé un terrain d’en- maintenance à son entreprise, et se tente, Gilbert  Haur y lancer dans l’export. « J’ai restant même pendant un an salapris des contacts auprès du club rié de l’entreprise. Maghreb, là aussi par l’interméSpécialisée dans l’équipement diaire de la CCI, qui a su me électro industriel (distribution et donner de précieux conseils », maintenance de pompes, compresassure Aurélien Crombé. seurs, moteur, traitement de l’eau, Haury • 144 Route des Romains Strasbourg et même du bobinage moteur), les 03 88 30 38 53 établissements Haury travaillent auprès de grands donneurs d’ordre contact CCI dans le privé, mais aussi auprès Conseiller Cession Transmission des collectivités territoriales, et Vincent Longy • 03 88 75 24 28 v.longy@strasbourg.cci.fr des syndicats. Aurélien Crombé a

turations en Allemagne. Le professeur Roussel Galle a apporté sa contribution à l’ouvrage en rédigeant un texte sur la réforme du règlement européen des procédures collectives. Enfin, vous y trouverez une partie plus pratique : des statistiques, le texte du Code allemand de l’insolvabilité traduit en français et un glossaire de termes juridiques en français et en allemand. Schultze & Braun GmbH 00 49 78 41 708 235 ou 03 88 23 70 53 • www.schubra.fr

L’offre RH, une démarche inédite Fondé à Strasbourg en juillet 2011 par Caroline Douadic, professionnelle des ressources humaines, l’offre RH, cabinet de conseil en recrutement et en développement des ressources humaines, propose aux PME-PMI alsaciennes un service innovant en matière de recrutement. Le cabinet permet aux recruteurs de filmer les entretiens de sélections des candidats. Ce service s’effectue dans une démarche éthique et dans l’intégrité des valeurs personnelles de chaque individu, avec un

objectif de transparence et de réactivité pour l’entreprise. Un espace dédié aux recruteurs – www.loffre-rh.fr – autorise un accès permanent à l’état d’avancement de la mission. Pluridisciplinaire, l’offre RH intervient dans le recrutement de postes d’employés à cadres dans les secteurs de la comptabilité, de l’informatique, de la logistique, du BTP, du médical, etc. L’offre RH • 03 67 10 55 69 contact@loffre-rh.fr

Location de

chapiteaux Réceptions expositions stockage

03 90 29 04 04

www.espace-couvert.com

www.strasbourg.cci.fr

13


© Yannick Lefrançois (illustration), Benoît Linder (photo)

trajectoires

Guillaume Ebelmann, directeur général délégué d’Alsace BioValley, à l’initiative du projet piloté par la CUS, les Hôpitaux Universitaires et l’Université de Strasbourg

Alsace BioValley

un campus et un enjeu Renforcer les ponts entre l’univers scientifique et les entreprises, l’une des priorités du nouveau directeur général délégué d’Alsace BioValley, Guillaume Ebelmann. illkirch Nommé directeur général délégué d’Alsace BioValley en avril 2012, Guillaume Ebelmann s’est attelé à un projet d’envergure : le « Campus Techmed », l’un des projets phares de la feuille de route Strasbourg éco 2020, qui vise à créer au cœur de Strasbourg un campus d’excellence dans le domaine des technologies et de l’instrumentation médicale et chirurgicale, etc. « L’une de mes priorités sera de renforcer les ponts et les interfaces entre l’univers scientifique, celui de l’entreprise et les financeurs. Jusqu’à présent, nous avons beaucoup travaillé sur l’axe médicament, nous allons accentuer notre deuxième axe que constituent les technologies médicales et le futur « Campus » qui sera amené à se développer dans les bâtiments de l’ancien hôpital civil ». Au cœur de ce campus, un IHU 14

septembre 2012 • n° 300

centré sur la chirurgie mini-invasive assistée par l’image, amené à s’imposer comme un site de renommée internationale dans ce domaine. Faciliter l’ancrage de sociétés innovantes Sont notamment attendus sur le Campus des concepteurs, des fabricants, des entreprises de services… œuvrant dans le domaine des outils et biomatériaux, implants orthopédiques, organes artificiels… Une première tranche, de 15 000 m² est prévue entre 2016 et 2018, elle sera suivie d’une deuxième tranche de superficie égale. « Notre rôle est d’aider les entreprises de technologies médicales à s’implanter, à trouver une synergie avec les plateaux techniques et de leur fournir un accompagnement juridique.

Grâce aux compétences de Un hébergerecherche et d’ingénierie des ment adapté laboratoires sur lesquels les à tous les entreprises pourront s’adosser, segments liés le Campus Techmed offrira, aux technoà proximité immédiate des logies médicales praticiens et des patients, un dispositif complet d’hébergement adapté à tous les segments d’activités liés aux technologies médicales. La proximité des bâtiments de l’IRCAD et du Nouvel Hôpital Civil favorisera le dialogue avec praticiens hospitaliers et patients. Les sociétés intéressées peuvent se manifester dès à présent car on peut commencer à développer son activité en passant par des zones transitoires », insiste Guillaume Ebelmann. Un projet structurant pour l’Alsace Et d’ajouter : « ce projet va également changer le visage de tout un quartier, avec une zone mixée avec du logement. Il est structurant pour Strasbourg et pour l’Alsace ».


Communication

Agenda les « TechKnow » Pour réseauter dans les technologies médicales

De 17h30 à 19h à Alsace BioValley, 9 boulevard d’Andernach à Illkirch

Alsace BioValley propose des rendez-vous thématiques destinés aux entreprises déjà implantées dans le domaine médical ou simplement en quête de nouveaux marchés. Orientés sur les travaux au quotidien et liés aux préoccupations des dirigeants, au-delà de la R&D, ces événements-réseaux gratuits seront organisés à partir du mois d’octobre. Un moyen de glaner des idées d’innovations, de découvrir de nouvelles opportunités de financement ou tout simplement de comprendre un enjeu.

• 4 octobre : comment devenir sous-traitant d’un grand groupe des industries de santé • 8 novembre : enjeux et spécificités de la « supply chain » dans les industries de santé • 6 décembre : optimisation des process de conception • 24-25 octobre : road-show « entreprises des technologies médicales » à Tuttlingen (Allemagne) • 21 novembre : rencontre INRIA Alsace BioValley « simulation numérique pour la santé »

Marilyne Osswald • marilyne.osswald@alsace-biovalley.com • 03 90 40 57 39

Largement impliqué dans le sonnes, ingénieurs et doctorants), domaine de la santé et des technolo- l’organisation d’événements, l’ingies médicales, le nouveau directeur vestissement dans des études en amont d’implantation ou général délégué d’Alsace Le campus de partenariats noués par BioValley a travaillé avec est un projet Nicolas Carboni pendant structurant les chargés d’affaires qui représentent les entretrois ans. Il a notamment pour l’Alsace prises médicales sur des assuré la direction du projet d’usine école destinée à la for- salons à l’étranger (six salons par an, mation par alternance aux métiers avec quelque 120 contacts préfigude la production industrielle en rés par an). salle stérile*, dont le bâtiment de *Ce centre, baptisé « European Aspectic 5 000 m² sera opérationnel d’ici & Sterile Environnement Training Center 2015. « J’y ai consacré 50 % de (EASE) sera le premier d’Europe pour ce type formations, il a été initié en partenariat mon temps, pour m’assurer que de avec l’université de Strasbourg. Le budget total le projet était viable ». Et pour est de 27 M€, dont 18 seront destinés au bâtiavoir collaboré avec l’incubateur ment et neuf aux équipements. Il sera financé SEMIA pendant de nombreuses par la Communauté urbaine de Strasbourg, le fonds européen de développement régional, années, Guillaume Ebelmann béné- la Caisse des dépôts et consignations et une ficie d’une bonne connaissance de fondation créée par l’UdS. La Région Alsace l’environnement économique et des contribuera à hauteur de 4 M€ de subvention. acteurs de l’innovation en Alsace. Alsace BioValley Alsace BioValley, c’est 1,6  M€ de Guillaume Ebelmann • directeur général délégué budget, dont les salaires (15 per- 03 90 40 57 41

Pour un bon usage de l’appel d’offres Après la création d’une charte de la communication, en novembre dernier, les membres de l’UCCA éditent un « guide de la compétition » visant à devenir un repère pour les annonceurs publics et privés. Ce vademecum du bon usage de l’appel d’offres, « doit faire progresser nos agences et valoriser nos métiers », souligne Viviane Beoloto, directrice associée de Publicis activ et présidente de l’UCCA. Mis en cause, le problème rencontré par la profession dans le contexte des appels d’offres : les donneurs d’ordres font travailler jusqu’à 10 agences sur un projet, qui demande une proposition très aboutie. Lorsque celle-ci n’est pas retenue, c’est un manque à gagner. Hormis certains établissements publics, dont la CCI, les « perdants » ne sont pas indemnisés. Le guide d’une compétition réussie prescrit neuf règles d’or : un brief écrit et individuel afin que les agences en compétition bénéficient des mêmes informations, la définition d’un délai de réalisation réaliste, un nombre limité d’agences en compétition (trois idéalement, cinq au maximum), une obligation de présentation physique du projet, l’établissement d’une règle d’indemnisation pour les agences short-listées non retenues, l’aboutissement à ce qu’un

projet non attribué reste la propriété de l’agence non retenue, la transparence au sujet des agences en lice, un délai de décision raisonnable et enfin un débriefing systématique. Le fait de savoir ce qui a péché dans le projet permet à un communicant de progresser. Advisa, BKN, Citeasen, Eurospi Communication, Grafiti Prospective, Grandvoile, Idaho, Maetva, Novembre.com, Publicis activ, Reymann, Tiz, Via Storia : les 13 adhérents de l’UCCA (Union des conseils en communication Alsace) représentent 350 salariés, 75 M€ de CA et 30 M€ de marge brute.

www.ucc-alsace.com

Rentrée tonique pour équipe dynamique •• A•30•min•de•Strasbourg •• Pour•groupes•de•10•à•150•personnes •• Notre•restaurant•«•Le•bistrot•des•gastronomes•» •• A•partir•de•53•€•TTC•par•personne•et•par•jour* •• • CADEAU DE BIENVENUE er• Pour•votre•1 séminaire,• Val-Vignes•vous•offre•1•séjour•gratuit• pour•10•séjours•payants•!

Pour en savoir plus : 03 89 22 34 00 sales@valvignes.com www.valvignes. com *Forfait location salle, 2 pauses, déjeuner d’affaires avec boissons au 01/08/2012. Base : groupe à partir de 10 pax. Offre soumise à conditions.

www.strasbourg.cci.fr

15


trajectoires

Suivons cette Trace Verte ! Installée dans la gare de Mutzig, cette agence de voyages spécialisée dans les activités de pleine nature accueille de nombreux séminaires d’entreprises. Les participants y reviennent plus tard, en famille. Ou inversement. Mutzig Voici un an que la société Trace Verte s’est installée dans les locaux d’une ancienne halle de marchandises de la gare de Mutzig. « C’était un projet qui me tenait vraiment à cœur, explique JeanBaptiste Clevenot, fondateur de Trace Verte, qui compte aujourd’hui six permanents et une dizaine d’accompagnateurs indépendants. Car cet emplacement reflète toute la raison d’être de Trace Verte : un endroit accessible, à 20 minutes de train de Strasbourg, au pied de la montagne, qui offre toutes les possibilités d’activités de plein air aux clients. La société se divise en deux

-

CAFÉ

-

R E S TA U R A N T

Salle de séminaire lumineuse jusqu’à 50 personnes, entièrement équipée et climatisée avec accès Wi-Fi à Menus régionaux proposés par notre chef à savourer dans notre restaurant à Parking Gare à 20 m à

Du lundi au samedi de 11 h 00 à 22 h 00

10, Place de la Gare – Strasbourg – Tél. 03 88 32 22 71 www.restaurantledix.com – contact@restaurantledix.com

16

septembre 2012 • n° 300

© Benoît Linder

Séjours sur mesure « Les activités de plein air ne se limitent pas au sport, explique Nathalie Aventin, chargée de promotion. Nous organisons aussi des parcours de « géocaching », des rallyes, des courses d’orientation, des nuits en igloo, mais aussi tout ce que le client souhaitera. Cela peut aussi passer par des visites de caves, des ateliers culinaires, artistiques, musicaux, etc.» Trace Verte a su conquérir une clientèle d’entreprises,

L’équipe de Trace Verte est entourée d’accompagnateurs diplômés indépendants

notamment pour l’organisation ment, et notre discipline », souligne de séminaires sur un ou plusieurs Jean-Baptiste Clevenot, lui-même jours. « Nous comptons de plus ancien champion de France de en plus d’entreprises parisiennes, Raid VTT. qui viennent jusqu’ici La société est labellisée en train, parfois même L’organisation « école MCF, Moniteur des séminaires pour une seule journée. c y cl i s te f r a n ç a i s   » , sur un ou deux Dépaysement assuré !  » jours accessible dès l’âge de observe le gérant. Les six ans. Comme une montagnes vosgiennes ont un école de ski, cette école enseigne beau potentiel, que les professionla technique du vélo sous forme nels de Trace Verte savent utiliser d’exercices adaptés et de jeux. en proposant un catalogue d’actiTrace Verte • place de la gare à Mutzig vités très vaste, de la trottinette 03 88 38 30 69 • www.traceverte.com tout terrain en passant par des chasses au trésor, de la randonnée, ou du VTT électrique, encadré par des professionnels, qui apportent une réelle valeur ajoutée à la sortie, « tout simplement parce que nous connaissons notre environne-

© Yannick Lefrançois

BRASSERIE

activités : la location de matériel, et une agence de tourisme spécialisée dans l’outdoor (loisirs en plein air).


Un bâtiment modèle destiné à accueillir étudiants et professionnels

séjour-salon à la chambre, la maison est chauffée par une pompe à chaleur géothermique. Peu gourmande en ressources naturelles, les premiers calculs et bilans énergétiques concluent que cette maison, par ailleurs entièrement domotisée, ne sera pas passive mais active, avec des besoins primaires en énergie estimés à 37 kWh/m²/an (contre 40 à 80 kWh/m²/ an pour les bâtiments basse consommation (BBC).

© DR

Un modèle de Haute Qualité Environnementale – HQE

Efficacité énergétique

Une maison modèle Né d’une initiative des industriels et supporté par les pouvoir publics et associations locales, « l’Observatoire d’Oberschaeffolsheim » a ouvert ses portes au début de l’été. L’objectif du projet mis en œuvre à partir de 2010 et achevé en juin dernier : valoriser des matériaux de construction éco-conçus, respectueux de l’environnement au travers d’un bâtiment modèle destiné à accueillir un public d’étudiants et de professionnels.

Situé en pleine nature, jouxtant la Maison de la Nature et de la Pêche à Oberschaeffolsheim, il a été conçu comme une véritable maison d’habitation d’une surface utile de 223 m², capable de produire de façon autonome de l’électricité. Entièrement meublée et équipée, de la cuisine-

Sous l’égide du Pôle énergivie La toiture est équipée d’un système d’étanchéité intégrant des panneaux photovoltaïques, les façades, végétalisées, favorisent quant à elles la réintroduction de la nature dans l’écosystème. Elles améliorent l’acoustique et apportent une esthétique naturelle au bâtiment. Soutenu par la Région Alsace, EDF et ÉS dans le cadre de la convention pour le développement durable de l’Alsace, le bâtiment a été construit grâce à la participation d’une soixantaine d’entreprises alsaciennes, sous l’égide du Pôle Énergivie. Il sera ouvert aux étudiants et aux professionnels pendant cinq ans. Un véritable lieu de partage d’expériences qui proposera également des conférences et des formations. www.observatoire-maison-positive.com

www.strasbourg.cci.fr

17


© Yannick Lefrançois

cci en actions

L’orientation concerne aussi les entreprises Ne pas laisser l’Éducation Nationale seule : telle est la position de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, qui a invité le recteur d’académie en session plénière. Le travail commun permettra de transformer les jeunes en citoyens et en futurs salariés ou entrepreneurs. Strasbourg L’orientation ne saurait être uniment très incertain. Une situation anxiogène pour eux et leurs parents, aggravée par une information quement l’affaire de l’Éducation Nationale. En invitant Madame le Recteur d’Académie Armande parfois pléthorique, mais aussi parfois stéréotypée. Le Pellec Muller à son assemblée plénière, Jean-Luc « De nombreux métiers souffrent d’une mauvaise Heimburger, président de la CCI de Strasbourg et image. Tourneur, fraiseur, les métiers de la maindu Bas-Rhin montrait bien que cette question prétenance, etc. sont mal perçus car mal connus », occupe les chefs d’entreprises. « Les jeunes ne sont souligne Laurent Gruber, Responsable RH chez plus ce qu’ils étaient. De tout temps, on dit Sew Usocome. Cette entreprise dévecela, observe Olivier Gravel, gérant de la De nombreux loppe des contacts avec les jeunes et société Gravel. On veut que les apprentis métiers leurs parents, notamment à travers des soient efficaces, rentables. Or, c’est aussi souffrent soirées rencontres. « Nous invitons les à nous d’assurer notre rôle, de les former. d’une lycéens et leurs parents à visiter notre mauvaise Dans mon entreprise, on en accueille entreprise. Des représentants des lycées image beaucoup, on passe du temps avec eux concernés, des CFA et des filières de foret avec leurs parents. Nous sommes un chaînon de mation correspondant aux métiers rencontrés sont cette chaîne humaine. C’est un investissement en là aussi, explique Laurent Gruber. Ce sont parfois temps, mais c’est aussi gratifiant ». des moments décisifs pour les familles dont l’enfant Le témoignage d’Olivier Gravel est emblématique va trouver sa voie professionnelle. » Ces visites sont de la position de nombre de chefs d’entreprises, qui organisées dans le cadre du CLEE de la Moder veulent former les salariés de demain. Les jeunes, (Comités Locaux Éducation Économie). Il en eux, doivent bâtir leur avenir dans un environneexiste 16 dans l’Académie de Strasbourg. D’autres 18

septembre 2012 • n° 300

initiatives sont prises dans la grande distribution : « À Cora Mundolsheim, nous revalorisons certains métiers lorsque nous accueillons des collégiens », explique Jean-Claude Pataud, manageur du service caisses à Cora. Donner du temps Dans la restauration, se pose également le problème de la flexibilité. « De nombreux métiers ont aussi des contraintes, on peut vivre avec », souligne Olivier Geng, dirigeant du S’dorf Stuebel, qui constate qu’avec certains apprentis, on doit malheureusement gérer beaucoup plus que la transmission du métier. » Des propos que le délégué régional de l’Onisep et le recteur d’académie ont bien perçu : « Aujourd’hui, l’Éducation Nationale doit s’impliquer plus nettement dans l’insertion professionnelle », a exposé Armande Le Pellec Muller. Cette nouvelle mission prend du temps, surtout pour les enseignants, qui étaient jusqu’à présent concentrés sur leur discipline. On touche à des questions cruciales, observe le recteur, comme « À quel âge oriente-ton ? Quelles passerelles mettre en place ? Comment ne pas choisir une filière uniquement par défaut ? C’est un travail de longue haleine que nous ne pouvons mener qu’avec vous, chefs d’entreprise ». www.onisep.fr


On est responsable de ceux que l’on assure !

Arpege prévoyAnce, - Le Petit PrinceTM © Succession Antoine de Saint Exupéry - 2005 - crédit photo : Graphicobsession

l’institution spécialisée dans la couverture des risques décès, incapacité, invalidité et frais de santé

Pour plus d’informations :

www.groupe-arpege.com Arpege prevoyAnce groupe reunicA

Action Sociale

Mulhouse : 03 89 56 85 00 Strasbourg : 03 90 22 82 00 Épargne

Retraite

Prévoyance

Santé

GIE REUNICA : Groupement d’Intérêt Economique, régi par les articles L.251-1 à L.251-23 du Code Commerce, ayant son siège social au 154, rue Anatole France - Groupement d’Intérêt Economique, régi par les articles L.251-1 à L.251-23 du Code Commerce, ayant son siège social au 154, rue Anatole France - 92599 Levallois Perret Cedex et assurant la mise en commun de moyens pour le compte d’institutions de retraites complémentaires ARRCO-AGIRC, d’institutions de Prévoyance et de Mutuelles, Ville du greffe d’immatriculation : Nanterre. Inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés sous le numéro 394 816 508. ARPEGE PREVOYANCE : Institution de prévoyance régie par les articles L 931-1 et suivants du Code de la Sécurité sociale, autorisée par un arrêté en date du 10 septembre 1997 et enregistrée sous le n° IP 945 par le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité. Adresse du siège : 143 avenue Aristide Briand - BP n°2439 - 68067 Mulhouse Cedex


© Yannick Lefrançois

dossier

20

septembre 2012 • n° 300


Recrutement

Entre rigidité législative et pénurie de compétences Dans un contexte où le chômage augmente et le cadre législatif semble plutôt rigide, les chefs d’entreprises recherchent de plus en plus des solutions d’embauche à la fois flexibles et rentables. Les uns sont des inconditionnels de l’intérim, les autres de l’apprentissage… Les types de contrat sont nombreux. Analyse et témoignages.

C

ontrat à durée indéterminée, contrat à durée déterminée, contrat temporaire, à temps partiel, travail intermittent… S’il s’agit là des cinq principales conditions d’embauches en France, il existe aussi des contrats pour mettre ou remettre le pied à l’étrier des salariés. On peut citer les contrats aidés qui bénéficient de subsides de l’État. Ils doivent permettre aux employeurs d’embaucher plus de personnes pour un coût moindre. Ces aides prennent la forme d’exonérations de cotisations, de subventions ou encore de contributions à la formation. Les emplois aidés sont, en général, accessibles prioritairement à des « publics cibles », telles les personnes « en difficulté sur le marché du travail » ou les jeunes. Quand ils relèvent du secteur marchand, il peut s’agir du contrat unique d’insertion marchand CUI-CIE, mais les contrats en alternance et d’insertion entrent aussi

« La complexité du cadre légal français dessert les salariés autant que les entreprises »

dans cette catégorie. Pour autant, de mois en mois, la France semble toujours plus éloignée du pleinemploi. 8,7 % de chômage en Alsace au premier trimestre 2012. C’est mieux que la moyenne nationale qui affiche 9,6 % mais beaucoup moins bien qu’au Bade-Wurtemberg : 4 % ou qu’en Rhénanie-Palatinat : 5,4 %. Application de la législation Quand on les interroge, bon nombre de chefs d’entreprises accusent le manque de flexibilité du marché du travail français. « Les Français essayent de réguler l’économie par la loi, alors que les Allemands la régulent par la négociation. Il est clair que la gestion par le contrat s’adapte aux intérêts de chacun. explique Fabrice Urban, président directeur général de Quiri et membre titulaire de la CCI de Strasbourg et du BasRhin.

Le CFA de la CCI de Région Alsace Le partenaire privilégié de votre recrutement en alternance Implanté à Strasbourg, Colmar et Mulhouse, ce CFA propose un partenariat complet pour le recrutement de jeunes en alternance. De l’étude du besoin à la mise en relation avec des candidats présélectionnés, de l’aide à l’élaboration des contrats à la formation et au suivi pendant toute la durée du cursus. Domaines concernés : vente, commerce, distribution, gestion, informatique, immobilier ou assurances. contact CCI de région alsace Philippe Authier • p.authier@alsace.cci.fr

www.strasbourg.cci.fr

21


dossier Il s’agit d’une négociation par entreprise, voire par branche. En passant par la loi, il est beaucoup plus difficile de tenir compte des singularités. La complexité du cadre légal français dessert les salariés autant que les entreprises. C’est une des causes profondes d’augmenta- Malgré le tion du chômage ». Les chômage, les patrons ne sont pas les entreprises éprouvent de seuls à constater cet état plus en plus de fait. Dans un rapport de difficultés rendu public en mai à trouver les dernier, concernant une profils qu’ils enquête lancée cette recherchent année à l’encontre de la France comme de onze autres états européens, la Commission européenne s’est montrée plutôt sévère. Elle pointe le coût du travail, la fiscalité pesant sur le travail et le manque de flexibilité.

Une pénurie de talents Un manque de compétences techniques par rapport aux besoins des employeurs apparaît. Parmi les postes les plus difficiles à pourvoir, citons les travailleurs manuels, les chauffeurs routiers, les techniciens, les cuisiniers… Mais un nouveau phénomène émerge : la pénurie d’informaticiens. Pour y faire face, les entreprises françaises plébiscitent la formation de leurs salariés. Les Allemands eux, recrutent en Alsace. « Aujourd’hui, les entreprises allemandes cherchent même des gens non qualifiés. Il n’y a plus de main-d’œuvre. À Offenburg, nous atteignons un chômage incompressible de 1,8 % ! La seule condition exigée est d’être germanophone voire dialectophone, histoire d’être sûr que les salariés comprennent bien les consignes de sécurité exigée », explique Virginie Herrel, directrice générale de l’agence d’intérim et de placement Idéa Services, à Karsruhe et Offenburg. 22

septembre 2012 • n° 300

© Peter Cade / Getty Images

Recrutements en progression Néanmoins, selon l’enquête sur les besoins en main-d’œuvre en 2012 de Pôle Emploi, les employeurs français prévoiraient de recruter plus que l’année dernière. Autre bonne nouvelle : un peu plus de la moitié des postes proposés seraient des emplois durables (36 % de CDD de six mois ou plus, 15 % de CDI). Mais ne nous leurrons pas. L’optimisme ne concerne pas les petites structures dont l’Alsace est riche. Et ce, d’autant plus que malgré le chômage, les employeurs éprouveraient de plus en plus de difficultés à trouver les profils qu’ils recherchent. Ce constat corrobore les résultats de l’enquête mondiale de ManpowerGroup sur la pénurie de talents publiée en mai dernier. Elle révèle qu’en France, 29 % des employeurs éprouvent des difficultés de recrutement, contre 34 % dans le monde. Ce résultat augmente de neuf points en France en dépit de la progression du taux de chômage.

La Commission européenne pointe le coût du travail, la fiscalité pesant sur le travail et le manque de flexibilité


Le point de vue de Fabrice Urban membre titulaire de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Le contrat idéal n’existe pas particulièrement vrai par rapport à l’Allemagne. Notre droit du travail est touffu et complexe. Il impose énormément de conditions et de contraintes à l’employeur. © DR

Vous êtes président directeur général des Usines Quiri, à Duttlenheim et Strasbourg. Quel est actuellement le contrat le plus favorable aux entreprises ? Il n’y a pas de contrat idéal. Il en existe une panoplie, c’est bien ainsi. Le choix doit se faire en fonction du poste et de l’entreprise. Chez Quiri, nous en utilisons en priorité de deux types : le contrat à durée indéterminée et le contrat en intérim. Cette préférence est motivée par les contraintes de notre métier qui nécessite trois à cinq ans d’apprentissage et fait l’objet de charges de travail très fluctuantes. Le corollaire est que nous utilisons très peu de CDD, car ce sont des contrats trop courts et peu souples. Les patrons expriment des plaintes quand ils souhaitent embaucher. En quoi cela concerne-t-il aussi les contrats de travail ? L’essentiel des plaintes porte sur la rigidité des contrats ; c’est la raison pour laquelle il est très difficile de prendre la décision d’embaucher. C’est

Avis d’expert

Notre droit du travail rend difficile la prise en compte des intérêts de chaque entreprise

Quelles sont les conséquences de cette rigidité législative ? Les entreprises ont plus de mal à s’adapter à des environnements qui changent. La véritable richesse des entreprises sont les hommes qui la composent. Mais leur gestion est devenue très compliquée. C’est une des explications de la précarité croissante des emplois. Les entreprises essayent de trouver de la souplesse là où il n’y en a pas et elles préfèrent externaliser certaines tâches. Notre droit du travail rend difficile la prise en compte des intérêts de chaque entreprise. Que préconisez-vous ? Il serait préférable de procéder par négociation selon les branches d’activité, pour adapter les contrats aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs salariés.

Bernard Roth

expert-comptable, gérant d’Aveco, à Entzheim

Adopter une stratégie de profil, pas de contrat

« Ce n’est pas le contrat qui fait le poste. Pourtant, il est vrai que beaucoup d’employeurs sont en quête du meilleur contrat lorsqu’ils veulent embaucher. Or, celui-ci devrait être défini selon la personne, son profil, sa compétence et le poste à pourvoir. Tout dépend des contraintes personnelles du salarié et des besoins de l’entreprise. Embaucher en ayant pour seul critère la dimension économique fait souvent échouer le recrutement. Mieux vaut être pragmatique. Un salarié qui touche le SMIC sans être efficace coûte plus cher qu’un autre qui serait payé 1 500 € et travaillerait bien. Le recrutement devrait toujours se faire sur la base de la motivation et non sur celle du type de contrat. Pour cette raison, la plupart de nos recrutements se font sous forme d’apprentissage, dans le but d’une embauche en CDI deux ou trois ans plus tard. Je forme des collaborateurs, pas de la main-d’œuvre pas chère. Nous conseillons nos clients dans cet esprit pour bien leur faire entendre que le contrat est une forme, pas un contenu. » Aveco • 03 90 29 79 89

4,1 %

Le taux de recours à l’intérim en Alsace contre 3,7 % au niveau national (source Pôle Emploi, décembre 2011) Un salarié sur quatre est embauché en contrat court ou à temps partiel en Alsace (Source INSEE et OREF Alsace).

64 000 Le nombre d’Alsaciens travaillant en Allemagne et en Suisse (source Insee, décembre 2011).

20,2 % Le pourcentage de jeunes en apprentissage en Alsace, soit 3,2 points de plus que la moyenne nationale.

www.strasbourg.cci.fr

23


dossier Philippe Robineau responsable formation commerciale pour le réseau français de Steelcase et directeur de l’école de vente Steelcase Campus

Contrat d’apprentissage : un gage de performance

© Stéphane Spach / Steelcase

bac + 3, certifié par l’État et intitulé responsable de développement commercial en B to B. Ces vendeurs apprendront à approcher des dirigeants d’entreprise, des chefs de services, etc. Ils seront capables de comprendre et d’intégrer la vision stratégique pour une entreprise. Nous avons recruté 12  jeunes de 20 à 25 ans pour leur volonté de leadership, leur motivation et leur sens de l’excellence. Leur formation durera un an. Ils seront intégrés à l’équipe de vente avec un secteur à couvrir, dotés d’une voiture, d’un salaire et auront des objectifs en rapport avec leur niveau. Au bout de quatre ans, ils pourront, s’ils le souhaitent, évoluer vers des postes d’encadrement, y compris à l’international. Si cette première année est satisfaisante pour Steelcase, nous développerons Steelcase Campus ailleurs dans le monde. »

« Grâce à Steelcase Campus, nous allons plus loin avec les expériences de l’appren- Une école de tissage menées depuis six ans avec le Pôle vente pour Formation CCI. La raison est simple. Les BTS développer vente orientent les étudiants vers le B to C et les compétences de souvent la grande distribution, or cette réalité demain est loin d’être la nôtre. De ce fait, nous lançons avec la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, une école de vente Steelcase qui délivrera un diplôme bachelor Steelcase • www.steelcase.com

responsable du service informatique et personnalisation, chez Data Mailing

Contrat de professionnalisation : du temps gagné à l’embauche

24

septembre 2012 • n° 300

Contrat à durée déterminée

Le recours à un contrat à durée déterminée est strictement encadré par la loi. En effet, selon l’article L1242-1 du code de travail, il ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de « pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale de l’entreprise ». Il peut être utilisé notamment pour remplacer un salarié, en cas d’accroissement temporaire d’activité ou de travaux temporaires par nature ou par usage, dans le cadre d’une politique de l’emploi particulière ou encore pour l’embauche de cadres et d’ingénieurs si le contrat a un objet défini. Ce contrat doit obligatoirement être écrit.

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance à durée déterminée ou indéterminée avec une action de professionnalisation. Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans ou aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, son objectif est de permettre au salarié l’acquisition d’une qualification professionnelle, de favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle.

Contrat d’apprentissage © Dorothée Parent

Data Mailing • 03 88 40 85 58

Forme normale d’un contrat de travail qui ne prévoit pas une durée limitée dans le temps. Il s’agit d’un contrat oral ou écrit sans terme que chaque partie peut résilier sous réserve de respecter les règles du droit du travail en matière de rupture de contrat de travail (démission, licenciement, rupture conventionnelle).

Contrat de professionnalisation

Franck Siegel

« Nous sommes une entreprise de routage ; dans le cadre de nos prestations, nous traitons des fichiers informatiques à l’aide de logiciels spécifiques à notre métier. Il est donc très difficile de trouver des programmeurs formés sur ces outils. De plus, Il faut six mois de formation minimum en interne avant d’être véritablement opérationnel sur ces logiciels. Pour cette raison, depuis quelques années, nous embauchons les programmeurs informatiques sous la forme de contrat de professionnalisation. Il s’agit de jeunes qui préparent un BTS informatique en alternance, à raison d’une semaine à l’école et d’une semaine en entreprise. Nous les plongeons dans notre métier en binôme avec leur tuteur. Ils apprennent la maîtrise des différents logiciels, travaillent sur de vrais dossiers et sont en relation avec nos clients. Le contrat est signé pour deux ans et peut basculer ensuite en CDI. Ce contrat de professionnalisation bénéficie d’aides de l’État ainsi que de l’organisme agrée de formation « OPCA » pour la partie tutorat. Quant à la rémunération du salarié, elle est un pourcentage du SMIC, variable selon l’âge de la personne. »

Contrat à durée indéterminée

Ce contrat de travail assure une formation en alternance au sein d’une entreprise sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage étant autorisé à former et en centre de formation d’apprentis (CFA).


Luc Greth-merEnda directeur des ressources humaines et des affaires juridiques de Würth France

Un guide : Les grandes écoles d’Alsace et les entreprises Les grandes écoles d’ingénieurs, d’architecture et de management du réseau Alsace Tech se sont regroupées pour éditer un guide qui recense l’ensemble de leurs compétences et de leurs ressources humaines, scientifiques et techniques. Cet ouvrage destiné aux entreprises va leur permettre d’entretenir et de développer les collaborations avec le monde économique. Alsace Tech est une association présidée par Marc Renner, directeur de l’INSA Strasbourg, qui réunit l’ECAM Strasbourg Europe, l’ECPM, l’EM Strasbourg, l’ENGEES, l’ENSAS, l’ENSCMu, l’ENSIIE, l’ENSISA, l’EOST, l’INSA Strasbourg et Télécom Physique Strasbourg. Ce guide peut être obtenu sur simple demande. info@alsacetech.org

« Fin 2010, la direction a lancé une démarche « Open », pour faire évoluer les mentalités sur le handicap au sein de l’entreprise. Nous avons créé un logo Open Handicap, organisé un événement avec une association, le service public et un CAT (Centre d’Aide par le Travail) pour médiatiser notre démarche et pour chacun de nos salariés handicapés, nous avons établi un chèque Open Handicap sur le principe d’un chèque Césu, pour l’aider à améliorer son quotidien. Enfin, nous avons mis en place une prime à l’embauche de 500 € pour chaque manager qui recrute un salarié doit payer à l’État plus de 5 000 € par poste manhandicapé. Si celle-ci est concluante au bout d’un quant. Mais le gain est surtout ailleurs. La richesse an, il perçoit à nouveau 500 €. La dernière d’une entreprise est fondée sur la diversité des profils qu’elle recrute : des jeunes, des mesure phare sera effective en automne. C’est par le management Nous travaillons avec Hanvolution cabiseniors, des hommes, des femmes, des hanque l’on net conseil qui va mettre à disposition de dicapés. C’est par le management que l’on change les Würth des travailleurs handicapés, dans mentalités change les mentalités. Notre démarche est les domaines de la logistique et de la gestion très imprégnée de ce que fait notre maison commerciale. Résultat : depuis fin 2010, nous avons mère en Allemagne qui a notamment un hôtel tenu une progression de 30 % du nombre de salariés hanpar des handicapés. Nous allons poursuivre cet élan dicapés, même si nous sommes encore loin d’atteindre en faveur des personnes en situation de handicap. les 6 %. Il est certain que cette démarche permet à l’entreprise de faire des économies importantes ; elle Würth France • www.wurth.fr

Hugues Marty gérant de Marty Intérim, à Strasbourg

© Dorothée Parent

Contrat intérimaire : le plus souple de tous les contrats « Le contrat intérimaire est plus souple que les autres. Il se module selon la durée de la mission. Il est possible d’y mettre fin avant ou après la date prévue initialement, sans effectuer un avenant au contrat de travail. L’intérêt est de faire appel à une main-d’œuvre précaire quand il y a du travail et de s’en séparer quand il n’y en a plus. Le marché du travail temporaire souffre en Alsace depuis la crise : moins 30 % en 2009 et moins 10 % en 2011/2012. Aujourd’hui ce type de contrat concerne tous les secteurs, tous les métiers et toutes les fonctions, même les plus pointues. De ce fait, les agences d’intérim se sont énormément

spécialisées. L’avantage pour le salarié – surtout le jeune diplômé – est de découvrir différents postes de travail et entreprises. L’intérim est aussi la préférence de professionnels très qualifiés, dans le bâtiment notamment : leurs compétences sont rares, ils n’ont aucune difficulté à trouver du travail et ne veulent pas être embauchés pour garder un sentiment de liberté, d’autant qu’ils touchent en plus une prime de précarité de 10 % du salaire brut. » Marty Intérim • 03 88 25 05 05

www.strasbourg.cci.fr

25

© Würth France

Emploi et handicap : la diversité pour maître mot


dossier

Ces entreprises françaises qui sont aussi implantées côté allemand Virginie Herrel directrice générale d’Idéa Service(1), à Karlsruhe et Offenburg

Un meilleur équilibre juridique entre patrons et salariés

© Dorothée Parent

« Le problème français commence par la trop courte période d’essai. En Allemagne, elle est de six mois, quelle que soit la nature du contrat. D’autre part, une entreprise allemande peut renouveler quatre fois un CDD sur deux ans. Enfin, dans le cas d’un contrat en intérim, l’entreprise utilisatrice n’est pas tenue de donner la date de fin de mission, ni le motif d’embauche, contrairement à la France. En Allemagne, il est possible de déléguer un intérimaire de façon illimitée. L’outil est très souple et contrairement à certaines rumeurs, on est loin de l’exploitation. C’est un fait, en Allemagne, les charges sociales sont plus faibles et il y a surtout un meilleur équilibre juridique entre employeur et employé. Chacun a des droits et des devoirs contractualisés. Tout est bien défini. Même en cas d’intérim, il est un salarié à part entière. en cas de litige face aux Prud’hommes, le patron n’est pas assassiné comme en France. » (1) Idéa Service est un grand groupe de travail temporaire, et de placement CDD-CDI en Alsace, Allemagne et au Canada.

Marc Lott

Idéa Service • 03 88 05 40 00

patron associé d’Actimage

il y règne une logique de corporations. Celles-ci « Actimage est éditrice de logiciels inforsont certes efficaces à l’intérieur de l’hexagone matiques en France, Allemagne, Suisse et au Luxembourg. Le système contractuel allemand et au sein des grands groupes mais elles n’ont aucune valeur hors des frontières : est à la fois plus simple et plus responsabilisant que le système français. Le système le business est mondial. La preuve, Interrogez un Français sur ce que lui contracles grandes écoles françaises tentent tuel allecoûte sa couverture santé, il n’en sait aujourd’hui par tous les moyens de mand est rien. Un Allemand peut répondre précréer des passerelles avec l’université. à la fois cisément, car c’est lui qui négocie son plus simple De même, les conventions collectives contrat santé avec l’organisme de son et plus françaises qui n’ont pas d’équivalent choix, malgré le fait que son entreprise responsabien Allemagne, sauf dans les « vieux » prenne en charge une quote-part. Les lisant que métiers. Une entreprise doit savoir Allemands se battent pour leur entre- le système s’adapter. Or, en France, le système est prise et pour leur région. En France, la français désuet et fonctionne comme un village logique est beaucoup plus individuagaulois. Ce n’est pas en protégeant les liste. Il faut dire aussi que le tissu économique salariés et en empêchant les entreprises de licenallemand est composé d’une multitude de petites cier qu’on va relancer notre économie. » entreprises à taille humaine. En France, on aime Actimage • 03 90 23 63 63 les grosses entreprises en conséquence de quoi, 26

septembre 2012 • n° 300

© Dorothée Parent

En France, un système désuet


© Yannick Lefrançois

formation

L’épineuse question de « l’apprenti déserteur » Il arrive que des apprentis rompent leur engagement et ne se présentent plus sur leur lieu de travail et de formation. Un phénomène constant, mais auquel il faut à tout prix remédier. Exemple dans l’hôtellerie-restauration. Les hôteliers-restaurateurs sont régulièrement confrontés à un problème qui bouscule l’organisation de leurs équipes : les ruptures de contrats des apprentis. Un matin, ils ne se présentent ni au travail, ni au centre de formation. Dans cette branche professionnelle –  mais d’autres sont aussi concernées  – la proportion de rupture de contrat atteint 30 % à 40 % des contrats. Rencontre avec Franck Sellier, directeur du CEFPPA Adrien Zeller, d’Illkirch-Graffenstaden. Comment vivez-vous et expliquez-vous cette forte proportion de « désertion » ? Franck Sellier : Même si ces taux sont stables, ils sont très préoccupants. Au niveau du CEFPPA, nous avons plusieurs initiatives pour y remédier. Tout d’abord, un travail en amont pour mieux orienter les jeunes. Les stages professionnels,

avant l’orientation proprement dite, peuvent largement aider le jeune à réaliser où il arrive. Ensuite, les maîtres d’apprentissage en entreprise sont un maillon essentiel. Bien suivre le jeune salarié est l’un des axes de la charte qualité Apprentissage. Par ailleurs, lorsqu’un jeune va chez un Maître Restaurateur, il peut s’attendre à un accueil et un suivi de qualité. Et au niveau du centre de formation ? F. S.  Dès cette rentrée de septembre, un médiateur est nommé pour permettre au jeune de parler de ses éventuelles difficultés. Nous avons aussi une démarche permanente de liaison et de coordination entre le CEFPPA et l’entreprise. Tous nos formateurs partent régulièrement en stage en entreprise, afin de bien connaître cette réalité, et d’adapter les contenus de leur enseignement.

C’est ainsi qu’ils continuent à connecter l’élève à l’entreprise lorsqu’il est en formation dans l’établissement. Les contenus pédagogiques s’adaptent aussi, avec de sessions de e-learning, des tableaux interactifs, etc. Et quand la rupture a quand même lieu, quel recours pour les chefs d’entreprises ? F. S. Le contrat d’apprentissage est un CDD de deux ans, avec deux mois d’essai. Sauf à trouver un accord des deux parties Le contrat pour y mettre fin, le contrat d’apprentisest incassable, à deux excepsage est un tions près : quand l’apprenti CDD de deux est renvoyé de l’établissement ans, avec pour raison disciplinaire, ou deux mois lorsqu’un accord entre les d’essai deux parties est trouvé. Sinon, seul le tribunal des Prud’hommes peut décider de la fin de contrat. Il est donc prudent de constituer un dossier, et de bien respecter les formes. CEFPPA Adrien Zeller 77, route du Rhin à Illkirch-Graffenstaden 03 90 40 05 10 • www.cefppa.eu

www.strasbourg.cci.fr

27


© Yannick Lefrançois

commerce

Les commerces de proximité à l’honneur Focus sur les commerces au cœur des villes. Le 13 octobre prochain, la Journée Nationale du Commerce de Proximité entend valoriser les mérites des petits commerces qui dynamisent nos villes. Créée en 2005, cette Journée fédère chaque rôle des commerces de proximité au sein des année moult acteurs économiques, municipalités villes, elle sera suivie d’une table ronde avec des commerçants, consommateurs, artisans, et habitants. Son enjeu : sensibiliser les populations sur le rôle du commerce de en guise de commerçants non-sédentaires, présidents d’associations ainsi qu’un maire proximité et montrer son dynamisme. lancement, Depuis sept ans, l’opération rassemble le 8 octobre ayant soutenu activement l’opération. à partir de plus en plus d’adhérents. Dernier temps fort de cette journée, de 17h, un la remise des plaques d’entrée de ville. Au niveau départemental, l’édition débat sur de l’année dernière a vu participer 22 le rôle des En 2011, seize communes ont reçu une plaque d’entrée de ville signifiant leur associations et près de 600 commerces. commerces Cette année, les organisateurs misent de proximité participation au label « Commerce de sur l’engagement d’une trentaine d’asso- au sein des proximité », cette année le nombre des ciations avec la convivialité en mot villes communes pourrait être porté à 35. d’ordre. En amont de la journée officielle, la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Marckolsheim, la dynamique propose, le 8 octobre à partir de 17h, une conféDepuis trois ans, la commune de Marckolsheim rence animée par Jean-Luc Pinson, directeur est l’un des fers de lance de l’opération, via la du développement au CEFAC. Consacrée au participation des commerçants de l’association 28

septembre 2012 • n° 300

« Au cœur du Ried ». Le label « commerce de proximité » est disposé à toutes les entrées de la commune. Cette année, un deuxième « sourire » sera apposé. Dans le département L’édition 2012 de la Journée du Commerce de Proximité sera marquée par une série d’événements qui s’étaleront sur une semaine avec un temps fort le jeudi, jour du marché hebdomadaire. Chaque jour, un marché du département sera animé par la CCI en collaboration avec les commerçants non sédentaires.

contact CCI

Stéphane Moser • 03 88 75 24 86 s.moser@strasbourg.cci.fr


Dans les chaussures des Schoepff Le magasin Tendance : une institution à Sélestat

Sélestat Lucien Schoepff n’imaginait peut-être pas une telle longévité pour sa petite échoppe d’une vingtaine de mètres carrés ouverte en 1852 au 2 Place de la Victoire. Sa boutique affiche des chaussures sur l’étalage ou accrochées aux murs. Au cours des années, le magasin cultive un réseau de fournisseurs qui deviendront aussi historiques que le détaillant. Parmi les plus connus, la marque allemande « Salamander ». Les travaux se succèdent et Chaussures parmi les Schoepff atteint aujourd’hui fournisseurs, une surface de 300 m² et la marque occupe les cinq étages du salamander bâtiment. « Mon grand-père avait un petit atelier de cordonnerie à l’arrière de la boutique. Lorsque mes parents ont repris l’affaire en 1951, l’atelier a servi pour l’agrandissement du magasin. Le plus grand chantier demeure celui entamé un 14 juillet 1968 quand mes parents ont installé le chauffage central et un ascenseur »,

© Benoît Linder

Chez les Schoepff, la chaussure est une affaire de famille. La boutique, installée au cœur de Sélestat depuis sa création en 1852, fête ses 160 ans.

rappelle Francis Schoepff, gérant de la boutique. En 1974, ce dernier prend les rênes de l’affaire familiale. Seize ans plus tard, Francis Schoepff et sa femme ouvrent un second magasin. Rue des Clefs, toujours à Sélestat, « Tendance » propose des chaussures, mais également des textiles – femmes et hommes – sur une surface totale de 300 m².

Aujourd’hui, la sixième génération commence à prendre la main. Audrey Schoepff, la fille de Francis, est responsable des achats pour les deux magasins. La passation est longue mais efficace. Francis Schoepff • 03 88 92 03 14 a.tendance@orange.fr

Agenda 13e Soirée du Commerce

Biennale, la 13e édition de la soirée commerce organisée par le Groupement Commercial du Bas-Rhin aura lieu le 22 octobre prochain à 19h15 à l’Illiade, allée François Mitterrand à Illkirch. Comme à chaque édition, les organisateurs misent sur la participation de plus 250 acteurs économiques. Les ultimes détails du programme restent à définir, mais la soirée s’annonce riche en surprises. Groupement commercial • 03 88 32 48 50

Arcoboux, nouveau président

L’association des artisans et commerçants de Bouxwiller vient d’élire fin juin son nouveau président, Philippe Meyer, gérant d’une société d’électroménager à Bouxwiller,

lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire. L’association compte neuf commerçants au sein de son comité et plus d’une trentaine de membres.

ENSEMBLE, CONSTRUISONS LES MEILLEURES SOLUTIONS ! Premier courtier d’assurance indépendant sur le Grand Est, nous sommes certifiés selon la norme ISO 9001 version 2008 sur l’ensemble de nos activités.

Crédit photo : Getty images

© DR

Le 22 octobre à l’Illiade à Illkirch

À partir de l’étude de vos problématiques métiers et de l’analyse de vos risques critiques, les experts dédiés du Groupe Roederer sélectionnent avec vous le meilleur contrat disponible et en assurent le suivi dans la durée.

www.roederer.fr STRASBOURG | METZ | MULHOUSE | NANCY | PARIS

www.strasbourg.cci.fr

29


commerce

La Nuit de l’E-co juste ce qu’il vous faut d’informatique ! Solutions logicielles

Matériel      

Postes de travail Serveur Réseau Sauvegarde Tableaux blancs intéractifs (TBI) Imprimantes matricielles

Développement  Sites Internet  Boutiques en ligne  Applications

Formation

 Centre de formation agréé

Support

 Maintenance de parc  Assistance téléphonique

© Henri Parent

Gestion commerciale Comptabilité Solutions antivirales Solutions de sauvegarde

www.sylaxe.com

   

Forte du succès de la première édition, la deuxième Nuit de l’e-commerce aura lieu le 19 novembre prochain au Pôle formation CCI. par les partenaires de la manifestaFace à l’engouement du consomtion. Une manière de répondre aux mateur pour le e-shopping, plus desiderata des participants en 2011 de 30 millions de Français sont des qui ont particulièrement relevé cyberacheteurs avisés, le e-coml’efficacité de ces rendez-vous. Le merce bat son plein. Sous le slogan public visé – toutes les entreprises, « Il n’est pas trop tard… mais il est temps de s’y mettre », la deuxième mais également les commerces de proximité qui ont leur carte à jouer Nuit de l’e-commerce organisée sur la toile. « Internet par la Chambre de Commerce et d’Inest un vecteur d’achat LA NUIT DE L’E-COMMERCE dustrie de Strasbourg très fort avec un poten| et du Bas-Rhin vise à tiel énorme qui n’est conforter les chefs pas encore suffisamd’entreprise hésiment exploité par le tants de la nécessité commerce de proxide leur présence sur mité. Nous visons, via la toile. Une manifescet atelier animé par tation qui s’adresse à Advisa, à sensibiliser toutes les entreprises ces commerçants qui des secteurs du compeuvent ainsi déclenINVITATION merce, de l’hôtellerie restauration cher un achat en magasin par et des services. Après une première Internet. Les possibilités sont mulédition marquée par la participatiples, des réseaux sociaux aux blogs tion de plus de 600 personnes, dont ou sites classiques, mais l’impor450 commerçants, la seconde Nuit tant aujourd’hui est d’y être. Sans de l’e-commerce se dessine sur un cela, un développement important axe dominé par huit ateliers animés du magasin est difficilement enviLes nouveaux outils de votre succès Lundi 19 novembre 2012 18 h à 23 h

forums

blo gs

con curr enc

e

ex

ri e

nc

e

séc uri té

com me rce

cli en t

inter net

se

au

x

s

ia oc

we

ux

b

Pôle formation CCI - Strasbourg

30

septembre 2012 • n° 300

mo

b il

e


ommerce

Le 22 septembre à Strasbourg et Illkirch Dégustation de soupes sur les marchés Ateliers

• Atelier 1 : le site internet comme générateur de trafic de votre commerce • Atelier 2 : optimiser son référencement à moindre frais • Atelier 3 : les réseaux sociaux o u c o m m e n t g é re r s o n e-réputation • Atelier 4 : l’expérience mobile sans contact de la ville de Strasbourg • Atelier 5 : tag, flash code, QR code : c’est quoi et pour quoi faire

© CUS

Instaurée l’année dernière au niveau national, la journée de la gastronomie sera fêtée le 23 septembre prochain*. Impliquée dans l’opération, la Fédération nationale des commerçants des marchés de France fait le pari de la soupe, déclinée le 22 septembre sur les marchés de l’Hexagone selon les recettes régionales. L’antenne départementale de la structure (commerçants non sédentaires) investira trois marchés – Marne, Neudorf (Strasbourg) et Illkirch – avec une dégustation de soupe de légumes. À la clé, un mug offert à chaque dégustant. *Voir en page hôtellerie-restauration

• Atelier 6 : internet mobile et géo-localisation • Atelier 7 : la sécurisation des paiements par le web

• Atelier sur stand : les règles à respecter lorsque l’on met en ligne un site web

sageable. Et les ateliers proposés sions principalement animées par vont répondre à toutes les quesMLG et le CEFAC avec la partions liées à leur présence ticipation des témoins sur la toile, tant sur les Show-room locaux, puis « Belles hisavec plus de questions de stock, que la toires de commerçants » 20 exposants gestion, les prestataires qui retrace des témoiou la logistique », explique Maria gnages de cybercommerçants. Le Valera Ulrich, conseiller comshow-room comprendra plus d’une merce à la CCI de Strasbourg et du vingtaine d’exposants, ainsi qu’une Bas-Rhin. attraction déjà plébiscitée l’année dernière, les voitures « connecPlateaux TV tées » du constructeur allemand Outre les ateliers, la Nuit de l’eBMW. La clôture de cette soirée commerce propose trois plateaux au fil rouge didactique se voudra TV, dans le cadre de Passion festive pour privilégier les échanges Commerce, autour de l’économie dans un cadre convivial. numérique – « Réagir dans un Maria Valera Ulrich contexte commercial difficile » et contact CCI 03 88 75 25 87 « Commerce Plaza », deux émism.ulrich@strasbourg.cci.fr

Les inscriptions sont ouvertes Pour découvrir, tester ou appréhender les outils de l’économie numérique au service du développement du commerce, la Nuit de l’e-commerce demeure un moyen facilement accessible. La participation est gratuite et ouverte à un public large.

© Yannick Lefrançois

• Atelier 8 : la sécurisation des envois postaux

La preuve par l’exemple. O LE MAGAZINE POINT ÉC ENT EM ELL TU AC EZ QUE VOUS LIS SEN. EA CIT DE N TIO EST UNE RÉALISA s la nce est spé cia lisé e dan De pui s 199 4, not re age tio n cep con la ure . Elle ass com mu nic ati on édi tor iale ttes, que pla rs, tte e-le s, ine gaz ma graphique de journaux et ent lem éga es. .. et pro dui t rapports d’a cti vit é, livr . line off et on s, des con ten us rédactionnel

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes en ligne sur le site www.strasbourg.cci.fr/commerce, par mail commerce@strasbourg.cci.fr ou par flashcode ci-contre.

www.strasbourg.cci.fr

31


infos europe

Nouveau

Nouveau label dans le monde du « Made In »

Plus qu’un hôtel ★★★ un espace de sérénité

Devant la multiplication, non officiellement reconnue, de marquages « Made in », le label « Origine France Garantie » a été créé et certifié en mai 2011.

à Strasbourg

Le 19 mai 2011, l’Assemblée Nationale a présenté le nouveau label « Origine France Garantie » qui permet aux entreprises d’apposer un signe clair et reconnu par les pouvoirs publics afin de prouver l’origine française de leur production.

L’hôtel restaurant s’est inspiré des principes Feng Shui pour vous offrir un univers où vous vous sentirez « naturellement » bien. Basé sur les 4 éléments (le bois, le feu, la terre et le métal), chaque espace vous propose une atmosphère unique pour vos séminaires, réunions commerciales et cocktails :

Un nouveau label rendu nécessaire Le marquage « Made in » permet d’informer le consommateur sur l’origine de conception d’un produit. Ne faisant l’objet d’aucune définition officielle et n’étant soumis à aucune réglementation, ce marquage a longtemps souffert d’un vide juridique : absence de reconnaissance de la production nationale par les pouvoirs publics, multiplication de marquages « Made in » non officiels, rupture du lien de confiance entre les opérateurs économiques et les consommateurs, etc. Alors que le débat sur l’origine de fabrication des produits et le marquage « Made in » s’est invité lors de l’élection présidentielle française de 2012, une étape importante avait été franchie en 2011 avec la création du label « Origine France Garantie ».

> 4 salles de réunion lumineuses de 4 à 120 personnes, climatisées et entièrement équipées avec accès Wi-Fi > un restaurant aux cuisines bio, alsacienne et française > un parking privatif gratuit

Univers Feng Shui

Kyriad Strasbourg Nord Palais des Congrès ★★★ 6 Avenue Pierre Mendès France 67300 - SCHILTIGHEIM • Tél. : 03 88 81 24 44 Face à l’arrêt Tram Futura Glacière - Ligne B www.kyriad-strasbourg-nord-palais-des-congres.fr strasbourg.pdc @ kyriad.fr • seminaire.strasbourg.pdc @ kyriad.fr Schiltigheim

CMCO

a rre Fr ie ès . P nd v a e r. du M Wa cke n PALAIS DES CONGRÈS

A 35

e nc

apside&co - tél. 03 67 10 13 33

> ouvert 7j/7 en continu 24h/24

Des critères stricts d’attribution Ce label, déposé par l’association Pro France suite au rapport publié par Yves Jégo en mai 2010, « En finir avec la mondialisation anonyme ; la traçabilité au service des consommateurs et de l’emploi », sera géré par le Bureau Veritas Certification. Le véritable apport de ce permettre label se trouve dans le respect de conditions strictes une meilleure de production afin de pouvoir être apposé : le lieu identificaoù le produit prend ses caractéristiques principales tion de la doit être situé en France et au moins 50 % de son production prix de revient unitaire doit être acquis en France. nationale La demande de labellisation débute par le dépôt du dossier auprès du Bureau Veritas, qui pourra décider, dans un délai de trois semaines, de délivrer un label provisoire. La confirmation définitive, d’une durée de trois ans, n’interviendra que six mois plus tard, après audit sur le site de production. Bilan du label Un après sa création, 350 gammes de produits profitent de ce nouveau label et plus de 500 sont actuellement en cours de labellisation. En se fondant sur un cahier des charges exhaustif et une véritable procédure d’attribution, cette appellation « Origine France Garantie » permet ainsi une plus grande transparence dans l’apposition d’un marquage d’origine et vient rétablir la relation de confiance entre les opérateurs économiques et les consommateurs. Pour plus d’informations sur l’obtention du label « Origine France Garantie » : www.profrance.org Une fiche pratique sur le « Made in » est disponible sur simple demande auprès du service Enterprise Europe Network de la CCI de Région Alsace. contact CCI de région alsace

Mathieu Bometon • 03 88 76 42 32 • m.bometon@alsace.cci.fr

32

septembre 2012 • n° 300


focus

tourisme industriel

par ici

les coulisses !

© Yannick Lefrançois

Outil de communication assez original, la visite d’entreprise conserve un fort potentiel de développement. Le grand public est de plus en plus intéressé par des visites de sites de production. Les salariés, eux, y voient souvent une reconnaissance de leur savoir-faire. Une vraie carte à jouer pour les entrepreneurs.

www.strasbourg.cci.fr

33


© Dorothée Parent

focus

À

l’heure du « Made in France », de la heureux de leur plongée en coulisses se transMarque Alsace, des relocalisations et du forment alors en fervents ambassadeurs, qui ne « redressement productif », les entremanqueront pas de vanter votre marque, votre prises françaises négligent parfois leur atout personnalité et vos produits tout en soulignant la principal : elles-mêmes. confiance qu’ils ont maintenant en vous. Quelle Ouvrir ses portes au grand public, aux voyages meilleure communication ? d’études, aux visiteurs spécialisés, aux universitaires, aux scolaires, représente certes « Mieux connue, un effort, mais quelle gratitude des visiteurs, l’entreprise prend du sens » quelle valorisation des salariés ! Les entreprises Pourtant, certaines entreprises, qui travaillent agro-­alimentaires l’ont bien compris et sont surtout en sous-traitance préfèrent rester inconnombreuses à se laisser visiter. Une nues du consommateur, qui n’est pas salle de dégustation permet la vente en Les quelques son client direct. D’autres craignent privilégiés si direct, pour le grand bonheur des voyale vol de leurs secrets de fabrication. heureux de gistes qui voient là autant de possibilités leur plongée Une réalité à prendre, dans certains d’excursions souvent très réussies. cas, très au sérieux. en coulisses se Ce caractère anecdotique d’une visite transforment Échanges avec les salariés d’entreprise comprend sans doute en fervents une dimension plus culturelle. Pierre L’industrie, le BTP, l’artisanat et même ambassadeurs la grande distribution suscitent aussi la de votre Fluck, à l’Université de Haute-Alsace, curiosité. Le tourisme industriel est bon marque est le seul professeur d’archéolopour l’image de l’économie productive. gie industrielle en France : « Faire Nul besoin de se transformer en parc d’attracconnaître le monde du travail, identifier et recontion ou en musée vivant. Au contraire, une visite naître la valeur de l’entreprise en activité, mais « normale », accompagnée d’un discours précis aussi son environnement architectural sont des voire technique du chef d’entreprise, sans les initiatives essentielles. L’Alsace est aussi une terre d’industrie, activité qui a façonné des paysages, fioritures de la communication habituelle, un échange à bâtons rompus avec des salariés, et élément identitaire de cette région. On ne peut la rencontre entre les personnes a lieu. Ajoutez pas la gommer d’un trait de crayon de promoteur à cette recette une pincée d’insolite, ne serait-ce immobilier ». Pour ce grand connaisseur du tissu industriel que mettre un casque de chantier ou enfiler une en Europe, un terrain industriel est un patriblouse de protection. Les quelques privilégiés si

34

septembre 2012 • n° 300

moine qu’il convient de préserver : « On voit de nombreuses réhabilitations : un lycée dans une usine à Guebwiller, un lieu culturel dans le relais militaire à Erstein, l’UHA à la Fonderie, une école dans une filature à Orbey, etc. C’est bien, mais mieux encore serait de garder pour ces bâtiments leur usage premier, celui de l’activité économique ». Mieux connue, l’entreprise prend du sens, gagne en respectabilité et en estime aux yeux des concitoyens, des politiques et des jeunes qui viendront y travailler. Le 1er juillet dernier, l’Unesco a classé au patrimoine de l’humanité le bassin minier du Nord Pas-de-Calais et de Wallonie. Quelle plus belle reconnaissance pour tous les mineurs et pour le monde économique en général ? Preuve s’il en est que le monde du travail, une fois connu, est reconnu.

Pour se lancer

Atout France publie un guide complet à destination des entreprises qui souhaitent organiser des visites de leur lieu de production. Chapitre par chapitre, le guide aborde les différents aspects de la mise en œuvre du projet : stratégie, sécurité, hygiène, logistique, médiation avec le public, marketing, évaluation de la satisfaction, etc. http://www.atout-france.fr/ publication/visite-d’entreprises


Les secrets du jus de houblon

des employés commerciaux, des bouchers, boulangers, poissonniers, techniciens, surveillants. « En voyant la diversité des emplois dans une grande surface et le niveau de qualification, ils voient que nous pouvons être plus tard un débouché professionnel pour eux. Nous accueillons de nombreux apprentis ». Avec 25 % du personnel qui a plus de 20 ans d’ancienneté dans la maison, Cora Mundolsheim n’est donc pas « l’endroit horrible dans lequel on finira si on ne travaille pas bien à l’école ! souligne Jean-Claude Pataud, manageur du service caisses. Ces visites réservées aux scolaires servent aussi à rectifier cette image ». Cora Mundolsheim Françoise Riedmayer 03 88 20 96 71 • st@cora.fr

© Dorothée Parent

Un hypermarché, c’est un peu comme un iceberg. Sa partie cachée recèle un nombre insoupçonné de métiers. À Cora Mundolsheim, Françoise Riedmayer, assistante de direction, accueille souvent au courant de l’année scolaire des collégiens venus découvrir les métiers exercés dans une grande surface. « Les demandes, ponctuelles, viennent directement des établissements. Chaque visite est sur mesure, selon les attentes des professeurs, tout en respectant un timing, souvent serré ». Généralement , les collégiens visitent la boulangerie, où travaillent 40 professionnels, la boucherie, la poissonnerie, poursuivent par les réserves. Parfois ils poussent jusqu’aux cuisines de la cafétéria, ou discutent de leur métier avec des manageurs de rayons, des hôtesses de caisse,

La CCI ouvre aussi ses portes ! À l’occasion des journées du patrimoine les 15 et 16 septembre, la CCI de Strasbourg et du BasRhin est ouverte au public. Des visites guidées* sont organisées pour montrer aux amateurs ce « Neubau », place Gutenberg, bâtiment d’architecture Renaissance classique, construit de 1582 à 1585. Ce bâtiment a longtemps servi d’annexe à l’ancien hôtel de ville voisin, avant

15 à 20 %

de devenir le siège de l’hôtel de ville quand l’autre bâtiment a été démoli en 1781. Saccagé en 1789, il a été vendu comme bien national en 1795. La CCI l’acquiert en 1802 et y ajoute une aile en 1867. *Samedi à 15h et 17h, dimanche à 11h, 15h et 17h Inscription obligatoire CCI info services 03 90 67 68 cci-infoservices@strasbourg.cci.fr

Le pourcentage d’entreprises potentiellement concernées qui organisent des visites. Un chiffre faible comparé aux 65 % en Allemagne. (Source CRT)

22 000

© Dorothée Parent

Dans les coulisses de Cora

Une trentaine de visiteurs découvrent la brasserie, en été, du lundi au jeudi

À Hochfelden, la brasserie Météor, forte de 200 employés, pour une production de 550 000 hectolitres de bières est immanquable. En été, elle devient un lieu de visite pour le grand public. innovations très technologiques, vient la Hochfelden « Nous n’omettons dégustation, moment très apprécié ! », jamais d’évoquer notre identité de grande brasserie alsacienne indépendétaille Angèle Voltz. dante et familiale pendant la visite », Sur le plan pratique, Météor gère la explique Angèle Voltz, assistante comprise de rendez-vous et l’accueil. « Côté merciale de Météor, qui assure, avec sécurité, nous avons effectué un traçage une collègue, les visites en au sol délimitant les zones à français, anglais et allemand La brasserie ne pas dépasser », indique Météor orga(voir horaires ci-dessous) de la guide qui observe que les nise des visites la brasserie. groupes sont le plus souvent en été depuis Chez Météor, l’ouverture de des années disciplinés et respectueux du l’entreprise en été est une travail des brasseurs. Ceux-ci action de communication non néglise sentent valorisés au contact de geable, assurée en interne : « Nous visiteurs curieux et admiratifs de leur savoir-faire. sommes quand même les mieux placés pour parler de notre entreprise », souNB : Visite du lundi au jeudi inclus, à 14h préligne Angèle Voltz. Les visiteurs, parfois cises, du 1er juillet au 31 août (le reste de l’année, uniquement pour les clients professionnels, sur des salariés venus en famille ou à la rendez-vous), 4 €/personne, gratuit pour les -12 retraite, amateurs de bière, habitants ans. Pour la visite et la dégustation, compter deux de la région ou « simples » touristes, heures. parleront forcément de leur visite à leur entourage. « Après les explications sur Brasserie Météor • 03 88 02 22 22 la fabrication de la bière, qui repose sur www.brasserie-meteor.fr un savoir-faire ancestral, mais avec des

Le nombre d’entrées en 2011 à la Brasserie Kronenbourg, entreprise d’Alsace la plus visitée. (Source CRT)

131 000

En 2011, le nombre d’entrées dans les entreprises visitables d’Alsace. Soit 2 % du total d’entrées sur des lieux de visites alsaciens payants. (Source : CRT)

45 %

Des visites d’entreprises sont payantes, sur 16 sites alsaciens dont la fréquentation est connue. (Source : CRT)

www.strasbourg.cci.fr

35


focus

Directeur du CRT Alsace

« Structurer au niveau trinational » « Au niveau touristique, la visite d’entreprise est l’un des leviers pour redynamiser l’image de la région. Des études récentes ont montré que la région gardait une image très traditionnelle. Une meilleure connaissance des entreprises permettrait de mettre en avant l’excellence régionale en matière d’innovation, de R&D, de technologie, etc. Néanmoins, dans la pratique, la visite d’entreprise est parfois difficile à organiser. Les Offices de tourisme peuvent aider à l’organisation en amont de ces visites, certaines agences de tourisme, notamment en Allemagne travaillent aussi sur ce secteur. Mais une entreprise n’est pas toujours adaptée à l’accueil de groupes. Sans même parler des secrets industriels qui peuvent être fragilisés, les mesures de sécurité sont parfois compliquées. EDF avait par exemple ouvert ses installations sur le Rhin, mais le plan Vigipirate complique les choses. Aujourd’hui, de nombreuses visites ont lieu dans un cadre de voyages d’études de la part de professionnels, d’élus, de visiteurs de l’étranger, etc. Ce domaine reste à mieux structurer, à étoffer, par exemple en intégrant mieux les pôles de compétitivité. Et il faut surtout réfléchir à l’échelle trinationale de l’ensemble du Rhin supérieur ». Comité Régional du Tourisme d’Alsace 20a, rue Berthe Molly à Colmar 03 89 24 73 82 • www.tourisme-alsace.com

Regardez ce chantier Le chantier pharaonique de la construction de la ligne LGV Est constitue actuellement une attraction particulièrement prisée par les riverains de la ligne, et les autres.

© RFF / Éric Laurent Photo Lab Service.

Philippe Choukroun

Le tunnel de Saverne, avec ses quatre kilomètres de long et ses 8 200 tonnes d’acier reste le clou de la visite du chantier de la ligne LGV Est

Avec ses 10 000 visiteurs lors des journées portes avait déjà été accueillie durant les cinq premiers mois ouvertes en octobre 2011, le chantier de la LGV Est du chantier. Il s’agit principalement d’associations de est l’attraction du moment pour qui s’intéresse à l’amépersonnes âgées, d’élus, de professionnels et de sconagement du territoire en Alsace, et aux entreprises de laires. Devant l’affluence, RFF a engagé un consultant travaux publics. Consciente de cet attrait et de pour assurer les visites. « Il s’agit d’un ancien ce besoin d’information envers les citoyens, Pour chaque cheminot, passionné par ces questions, précise Réseau Ferré de France (RFF), maître d’ou- groupe, Rita Le Bars. Il exerçait la même fonction sur un bus est vrage de cette nouvelle ligne de la LGV Est, a le chantier de la ligne TGV Rhin Rhône et a affrété qui mis les moyens. Une maison de l’information permet de se accepté de continuer même une fois retraité ». a été construite à proximité du site, et présente rendre sur Pour RFF, cette manière de communiquer les informations sur le chantier. « Cette maison le chantier demande donc d’importants moyens, mais se changera de vocation à l’issue du chantier en révèle incontournable. « Les visiteurs sont sou2016 et sera remise aux collectivités. Mais pour RFF, vent les riverains de cette ligne, les premiers concernés et il était important de créer une structure pérenne », les financeurs indirects, poursuit-elle. Nous leur devons explique Rita Le Bars, chargée de communication chez cet accès un peu privilégié. Ne serait-ce que pour pouvoir RFF. Si la maison est ouverte à tous, le chantier, lui, n’est dire : « j’y étais ! » accessible qu’aux groupes. « Question de sécurité, souMaison de l’information • 03 88 02 46 25 ligne Rita Le Bars. Pour chaque groupe, un bus permet Mercredi, jeudi, samedi et dimanche de 9h30 à 17h • www.lgv-est.com de se rendre sur le chantier ». Une centaine de groupes

Tissage Gander Le privilège de la rareté

© Dorothée Parent

Muttersholtz Chez Tissage Gander (quatre salariés), la seule clientèle en progression, est celle des touristes. Pour satisfaire la curiosité du public sans déranger le tisserand, une exposition pédagogique sur le lin, accompagnée d’un film sur l’histoire du tissage et de l’atelier sont proposés sur le lieu de vente, à deux pas de l’atelier. « Nous organisons des portes ouvertes durant le carrefour du Patchwork de Sainte-Marie-auxMines, en septembre. Là, je prends le temps d’expliquer mon métier », dit Michel Gander. Si cette semaine est profitable au plan commercial, devenir une étape de circuit touristique pour les autocars ferait perdre aux Tissages un peu de leur âme, et éloignerait la clientèle locale. « Le film reste donc un bon compromis », souligne Michel Gander. Tissage Gander • 10 A rue de Verdun à Muttersholtz • 03 88 57 75 84 • www.tissages-gander.fr

36

septembre 2012 • n° 300


BAS-RHIN

, E L T ÈME N E M E T R A P É D 2 S E L R U S E C N A R F E D

Direction de la Communication CG Bas-Rhin / © Thinkstock.

! X U A I C O S RÉSEAUX

RETROUVEZ-NOUS UR CHAQUE JO N MOBILE IO T CA LI P P A E R T O N R SU Disponible sur AppStore et Android Market


aéroport

Avec Air France, vol direct Strasbourg-Nantes

Trois vols quotidiens en semaine et un vol le week-end. Horaires, tarifs et réservations sur www.airfrance.fr

© Marc Domage

Nantes se met en scène. Ici, le montemeubles de Leandro Erlich, l’ultime déménagement, place du Bouffay

Nantes avec Air France

insolite audacieuse Sur les rives de la Loire, Nantes l’audacieuse s’épanouit. Cette terre de surprises, où il fait bon vivre, cultiver sa curiosité et apaiser sa soif de culture, prépare ardemment sa silhouette pour l’année 2013 où elle sera Capitale verte de l’Europe. L’ombre de Jules Verne, le Nantais, plane dès l’entrée dans la ville. L’Éléphant, vedette incontestable des Machines de l’Île, affiche son allure de 12 mètres perceptible de loin. Le voyage et l’exploration dominent en maître-mots le nouveau développement de la ville. Toujours au loin sur l’Île de Nantes, chef-lieu du développement 38

septembre 2012 • n° 300

de la ville, l’allure imposante du Carrousel des Mondes marins interpelle. Il est le dernier nouveau-né de ce bestiaire loufoque imaginé par la compagnie La Machine. À la conception de ce manège pas comme les autres, deux têtes curieuses et inassouvies – François Delarozière et Pierre Orefice. 25 m de haut et 22 m de diamètre.

Il semble surgir des entrailles de la terre. Une sculpture gigantesque en matières nobles dédiée à la mer qui rit au visage du Musée Jules Verne, juste en face. Installées dans les grandes Nefs des anciens chantiers navals de la ville, les machines de l’île extraordinaires dont l’Éléphant et le futur Arbre aux Hérons, séduisent et étonnent. Dans l’esprit, Jules Verne croise Léonard de Vinci et Achab. Ce foisonnement prend vie sous l’œil écarquillé du visiteur qui ne cesse l’aller-retour entre l’atelier et la galerie d’exposition. Avec la culture en fil rouge, Nantes se met donc en scène. Le patrimoine industriel de la ville – usines, entrepôts, chantiers – qui a construit l’identité nantaise est désormais investi de réflexions artistiques. Le Voyage à Nantes, concept et institution regroupant les acteurs décisionnaires de la ville, crée alors le parcours idéal afin de ne pas perdre une miette de cette richesse culturelle rocambolesque. Soit 8,5 km de trajet urbain de la gare à la pointe Ouest de l’Île de Nantes. Richesse culturelle À pas de promenade, des trésors architecturaux et naturels se dévoilent. Du Château des ducs de Bretagne au Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage, la route est longue et fort plaisante. Ici le Passage Pommeray sur trois niveaux, unique en France, là, Le voyage à Nantes, le Théâtre Graslin qui côtoie un concept La Cigale, une des plus vieilles et une brasseries Art Nouveau de institution Nantes, ancien quartier général des surréalistes. Plus loin, la cathédrale St-Pierre-St-Paul avec sa façade gothique et ses voûtes hautes que Notre Dame de Paris lui envie. Et durant l’été, chaque étape fut nourrie des œuvres insoupçonnées des artistes venus des quatre coins du monde. Tradition et audace Pour certains, ils resteront en place comme le serpent de Huang Yong Ping placé à la frontière entre l’espace fluvial et maritime à Saint-BrévinLes-Pins. Ou les anneaux de Daniel Buren le long de l’Île de Nantes ou Le Nid imaginé par le jeune Jean Julien au trente-deuxième étage de la Tour Bretagne. Un bar qui accueille dans le nid douillet d’une cigogne le voyageur fatigué. D’autres auront émerveillé l’œil curieux le temps d’un été. Mais l’ombre de l’audace artistique de cette ville étonnante demeure. Conjuguer le classicisme à la contemporanéité et l’audace à la tradition, semble la recette du succès au bord de la Loire.


Et de cinq !

Volotea augmente ses liaisons à Strasbourg Nantes, Bordeaux et Montpellier : les trois destinations qui s’ajoutent ce mois-ci au programme de la compagnie low-cost Volotea.

© Marc Rigaud / Fotolia

Place de la Comédie à Montpellier

places proposées) : 29 € TTC l’aller simple avec une prestation de qualité. Chaque passager a la possibilité de prendre un bagage cabine (10 kg, 55 x 40 x 20 cm). L’avion : un Boeing 717 de 125 sièges offrant confort, fiabilité et qualité de service. La compagnie Volotea est présente sur trois bases : à Nantes (20 destinations), à « C’est un Venise-Marco Polo et à Ibiza partenariat (saisonnière). Son objectif en très fort qui termes de trafic passagers est commence de 120 000 à 130 000 par an à s’établir sur Strasbourg. Volotea, créée avec par Carlos Munoz et Lazaro Volotea » Ros, les fondateurs de Vueling, est détenue par trois fonds d’investissements, un américain et deux espagnols. La compagnie étudie actuellement la possibilité d’ajouter de nouvelles lignes européennes à son offre au départ de Strasbourg. Les billets sont en vente dans les agences de voyages et sur Internet.

Y aller Après Palma et Ibiza, la compagnie low-cost Volotea a annoncé, en juin dernier, l’ouverture en septembre de trois nouvelles liaisons au départ de Strasbourg. « C’est un partenariat très fort qui commence à s’établir avec Volotea » soulignait Thomas Dubus, président du directoire de l’aéroport international Strasbourg. Edo Friart, responsable du développement pour la

France, et Loredana Tramontano, responsable Europe, ont précisé  : « nous ne voulons pas être en concurrence avec d’autres opérateurs, mais au contraire stimuler un nouveau trafic. » Après la desserte estivale de Palma et Ibiza, septembre voit arriver des dessertes régulières sur Nantes, Bordeaux et Montpellier, à raison de trois à cinq vols hebdomadaires*. Prix moyen (pour 30 % des

• Montpellier : à partir du 10 septembre, trois vols hebdomadaires, puis quatre dès le 29 octobre • Nantes : à partir du 11 septembre, avec trois vols hebdomadaires, puis cinq dès octobre • Bordeaux : à partir du 1er octobre, avec cinq vols hebdomadaires

http://www.volotea.com/fr

Depuis juillet, Vienne est accessible au départ de l’Aéroport international Strasbourg. Emblématique du nouveau dynamisme de l’aéroport d’Entzheim –c’est la dixième ouverture depuis le début de l’année et la cinquième nouvelle ligne* lancée par Air France. Elle fonctionne les mardis, jeudis et samedis. Prix attractifs à partir de 149 € l’aller-retour TTC.

© Yannick Lefrançois

© Andreas P / Fotolia

L’Autriche à portée d’ailes…

*Après Venise, Rome, Biarritz et Montpellier. http://airfrance.fr • www.departstrasbourg.com

www.strasbourg.cci.fr

39


© Benoît Linder

tourisme

Nouveau à La Petite France

L’hôtel Le Bouclier d’Or

40

septembre 2012 • n° 300

oi nç fra Le k nic Ya n ©

Strasbourg 22 chambres et suites toutes autres bâtiments datent du milieu du XVIe siècle différentes mais aménagées dans le même esprit et du début du XIXe. À l’intérieur de l’hôtel, mobide tradition et de culture alsaciennes, c’est le lier et décoration allient eux aussi l’authenticité nouvel hôtel Le Bouclier d’Or dans le quartier de l’ancien et le confort du contemporain. de la Petite France. Un bel ensemble composé de Chaque chambre a sa propre ambiance, trois bâtiments donnant sur une agréable cour aménagée avec des meubles chinés intérieure avec terrasse. Chacun affiche pendant deux ans par Déborah des teintes différentes. Le premier Garder et Denis Jung, auprès des antiest particulièrement original, avec ses l’empreinte quaires et dans les salles de vente de ce qui fut trompe-l’œil et fresques restaurés par avant d’être restaurés. Du mobilier un hôtel l’artiste alsacien Edgar Mahler. Dès particulier Renaissance, XVIIIe et XIXe siècle, l’entrée de l’hôtel, les dalles en grès et au XVIe siècle etc. Partout, du parquet d’origine ou les pierres donnent le ton de « l’ancienreproduit à l’ancienne et des poutres revisité » souhaité par Déborah et Denis Jung. apparentes. Les salles de bains sont toutes « Le bâtiment a été entièrement rénové avec des très design, avec des vasques lavabo matériaux traditionnels pour garder l’empreinte en pierre naturelle, dimensionnées de de ce qui fut un hôtel particulier au XVIe siècle ». manière à accueillir pléthore de proDans le bâtiment principal, le plus ancien, daté duits de soin ou de beauté. Au choix, la de 1552, vous trouverez un bel escalier à vis, une douche à l’italienne ou la baignoire balnéo colonne Renaissance flamboyante et des fresques (les deux sont conjuguées dans neuf salles du XVe siècle, admirablement conservés. Les deux de bains),avec, la plupart du temps séparés,

s

Après plusieurs mois de travaux, Le Bouclier d’Or a ouvert ses portes en juillet dernier. Un mariage de luxe, d’authenticité et de calme en plein cœur de la ville.


Réalisée par le service d’appui aux entreprises de l’hôtellerie-restauration de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, cette étude économique reprend sur une année l’ensemble des chiffres recueillis auprès de ses panélistes. Elle recense notamment l’offre hôtelière de l’Alsace, soit 621 hôtels classés tourisme représentant 20 630 chambres. Le Bas-Rhin dispose de 311 hôtels classés de 0* à 4*, soit 11 277 chambres, dont 40 % en nombre d’hôtels se situent dans les arrondissements de Strasbourg-Ville et de Strasbourg-Campagne (65 % en nombre de chambres). Sur la CUS, les 2* sont en pôle position, devant les 3 et 4*. Si l’on analyse l’évolution des taux d’occupation sur la CUS, on s’aperçoit que les 4* affichent une progression de +8,13 %, les 3* de +2,46 % alors que les 2* sont en légère baisse de fréquentation. L’analyse du prix moyen des chambres accuse une baisse allant de 0,38 % pour les deux*, -3,10 % pour les 3* à -9,36 % pour les 4*. Des chiffres qui s’expliquent par

© Gilles Lougassi / Fotolia

Rappel L’Observatoire de l’hôtellerie en ligne

le nouveau classement hôtelier et les glissements des deux et trois étoiles, établissements qui n’ont pas pour autant augmenté leurs tarifs. À noter une fréquentation en hausse pour la zone plaine (+4,10 %) et la zone vignoble (+4,22 %), en baisse pour la zone vallée (-3,34 %) www.strasbourg.cci.fr Rubrique services d’appui aux entreprises, hôtellerie-restauration

© Corbis

des toilettes automatiques avec les après-midi d’hiver en salon de jets d’eau. Selon sa situation, cha- thé –  une variété de thés noirs, cune des chambres dispose d’une verts, infusion… issus de la maivue sur les toits de Strasbourg, la son Dilmah, producteur-récoltant Cathédrale, le bâtiment du Bouclier familial de thés éthiques à Ceylan – ou l’Église Saint-Thomas. Chacune qui verse 10 % de ses ventes à une offre de beaux espaces bien lumi- fondation. Également ouverts aux neux, et surtout au calme. Les tarifs Strasbourgeois, le bar à vins « Le des chambres ? De 250 à 440 € Meyerhof® » (du nom du domaine pour la suite duplex avec salon de production bio) contigu au salon de 45 m² « bourgeoise », équipées d’accueil agrémenté de deux niches de deux salles de bains d’exposition de produits avec baignoire balnéo, Partout, Lalique et l’espace Spa, qui douche à l’italienne, deux un mariage propose des soins « cinq d’ancien et toilettes. Le petit-déjeuner mondes » sur rendez-vous. de contemest servi sous forme de porain Là aussi un mélange d’anbuffet ou servi en chambre. cien –  une salle voûtée Le Bouclier d’Or propose des for- avec un pilier en grès des Vosges faits séjours gastronomiques avec accueille le sauna et le hammam, accueil VIP, petit-déjeuner et dîner les douches et le bain d’eau froide – dans un restaurant étoilé à quelques et de contemporain avec le coin kilomètres de Strasbourg. jacuzzi avec vue sur la tour 1552, joliment éclairée la nuit. Du séminaire au spa Le Bouclier d’or : du luxe, du À gauche de la cour, une salle de charme, de la volupté en plein cœur séminaires équipée en vidéo projec- d’un quartier animé. tion, nommée salle d’Aubusson du fait de l’immense tapisserie murale, peut accueillir une vingtaine de Le Bouclier d’Or • 1, rue du Bouclier personnes. À droite, la réception et à Strasbourg • 03 88 13 73 55 la salle de petit-déjeuner, accessible www.lebouclierdor.com

Professionnels

Parlons projet avant de parler financement. Le premier réflexe, quand on crée son entreprise, c’est d’en parler avec son conseiller. www.ca-alsace-vosges.fr Sous réserve d’acceptation de votre dossier. Crédit Agricole Alsace Vosges. Siège social : 1, place de la Gare - BP 20440 - 67008 Strasbourg Cedex - 437 642 531 RCS Strasbourg. Société coopérative à capital variable. Établissement de crédit. Société de courtage d’assurances. Immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurances sous le n° 07 008 967.

www.strasbourg.cci.fr

41


tourisme

alsace-convention.com

La porte d’entrée de vos séminaires Depuis le 1er juillet un nouveau portail remplace l’ancien Strasbourg.salles. Plus convivial, plus performant, il s’est adapté aux évolutions des techniques et des comportements des internautes.

© Yannick Lefrançois

Regroupant les prestations des profesAlsace-convention.com offre également sionnels du tourisme d’affaires et tous ceux la possibilité de « brancher » des pages qui louent salles et équipements pour difféFacebook, Twitter, Google Maps, etc. » rents types d’événements, le nouveau En lançant ce nouveau portail site alsace-convention.com permet Pour l’étaen juin dernier, Rémy Werlé a un contact immédiat et précis pour blissement incité les établissements à communiréférencé, l’internaute. Centré sur la recherche, quer régulièrement sur leurs actualités les outils interactif, il est aussi destiné à générer –  infos, photos (une galerie pouvant de mise à du contact sur les propres sites des jour sont diffuser une dizaine de photos de l’étaétablissements référencés… et donc des simplifiés blissement et une dizaine de la salle), affaires. Qu’est-ce qui a changé depuis vidéos  – qui seront régulièrement la version Strasbourg.salles ? « Par exemple, les mises en avant via la newsletter automatisée. Parmi les nouvelles rubriques qui ont fait leur outils de mise à jour ont été simplifiés, adossés à un tableau de bord et à des statistiques apparition : l’avis des internautes. « Pour les régulières, explique son créateur, Rémy Werlé. professionnels, l’outil est devenu incontournable,

42

septembre 2012 • n° 300

à la fois pour convaincre et pour manager des équipes ». Le client du site trouvera en pied de rubrique un annuaire des prestataires de services associés à l’événementiel (comme des fleuristes, DJ…), un annuaire des salles de fêtes en Alsace, un accompagnement sur mesure pour une recherche éventuelle de lieux, de sites à visiter, etc. www.alsace-convention.com


Mesure conso

“Qui mieux qu’ÉS pouvait m’aider à optimiser l’utilisation de mes équipements et mon contrat d’énergie ?” Michel Zinck - Le Cheval Blanc à Niedersteinbach

votre chargé d’affaires entreprises

03 88 206 206 www.es-energies.fr L’énergie est notre avenir, économisons-la !

ÉS Énergies Strasbourg•SA au capital de 5 000 000 €•Siège social : 37 rue du Marais Vert 67953 Strasbourg cedex 9•501 193 171 RCS Strasbourg•Crédit photo : christophe urbain•Document non contractuel•Valable sur le territoire de concessions d’ÉS, réservée aux clients professionnels•Edition juillet 2012

Pour mieux connaître et maîtriser vos consommations !


© Yannick Lefrançois

export

Pour réussir à l’export

Bien choisir son mode de commercialisation Aborder le marché international demande une bonne stratégie. Vente directe, sous-traitance, le plus important est de trouver un mode de commercialisation adapté. Bien s’entourer est une condition essentielle réalise. L’exportation sous-traitée se construit pour percer à l’export. On peut par exemple avec un importateur distributeur, implanté à l’étranger, qui achète les produits et passer par un représentant salarié de l’entreprise présent à l’étranger. Il va Chaque les revend sous sa propre marque en formule assurer la prospection et la vente pour prenant une marge de distribution. Il comporte le compte de l’entreprise. Cette formule est possible de lui accorder l’exclusivité un coût a un certain coût et pose le problème du qu’il faut sur un pays ou sur un territoire donné. Les sociétés de commerce internatiorecrutement, assez difficile, mais peut bien évaluer permettre de trouver des informations nal, elles, achètent pour les revendre sur le marché qui orienteront favorablement la des produits dans des secteurs variés. Elles sont politique commerciale. Un agent commercial, lui, très influentes dans certains pays, en particulier au Japon et aux Pays-Bas. est rémunéré à la commission sur les ventes qu’il

Agenda L’innovation en action Du 24 au 26 janvier 2013 au Parc des Expositions de Freiburg im Breisgau

Pour la 16e édition du Salon professionnel I+E, plus de 10 000 visiteurs professionnels allemands, français et suisses sont attendus par quelque 350 exposants répartis sur plus de 5 000 m². À l’agenda, rencontres, échanges, réunions d’information et 80 conférences techniques. Inscriptions avant le 14 septembre 2012. Tarifs et conditions sur www.alsace-export.com ou www.ie contact CCI de région alsace

Marianne Genet • 03 89 36 54 87 • m.genet@alsace.cci.fr

Les 13 et 14 novembre à Mulhouse

Rencontres internationales Mobilis © Philippe Stirnweiss

Smart mobility est le thème de cette 9e édition qui prendra ses quartiers au Parc Expo de Mulhouse. Durant deux jours, on parlera véhicule communicant, routes intelligentes, capteurs ou encore véhicules électriques et hydrogènes… Les rendez-vous technologiques seront organisés par Enterprise Europe Network, CCI de 44

septembre 2012 • n° 300

Région Alsace. Structurés sous forme d’entretiens confidentiels, ils ont pour objectif de favoriser la coopération technique entre acteurs de la mobilité. www.mobilisconference.com


Sources de Soulzmatt

l’Europe, en passant par l’Amérique

L´EXCELLENCE. ABSOLUE.

Aux sources de Soultzmatt, l’export s’organise via des partenaires fin connaisseurs des marchés. Un plus pour développer de nouveaux produits, notamment hauts de gamme. Soulzmatt La SEM des Sources de Soulzmatt s’est lancée dans l’export depuis plusieurs années, augmentant sa part du chiffre d’affaires à l’export de 8 à 16 % entre 2008 et 2011. D’ici cinq ans, l’entreprise envisage de monter à 25 % du chiffre d’affaires à l’export.

La société emploie 32 personnes Il faut et produit 24 millions de bouteilles mettre chaque année dans la vallée noble. en avant sa Elle a commencé par se lancer au qualité, son Canada. « Nous avons envoyé un savoir-faire container il y a et son image dix ans. On en est à une centaine aujourd’hui », explique Jacques Sérillon, dirigeant de l’entreprise. De là, la limonade Liness est partie aux États-Unis. « Nous travaillons depuis les débuts avec un intermédiaire américain, qui nous a aussi introduits sur le marché européen, car il a une base à Barcelone. Il connaît bien notre produit, le partenariat se passe très bien, alors il n’y a aucune raison de chercher quelqu’un d’autre ».

© Dorothée Parent

Une image à valoriser « Je dirais qu’il ne faut pas être frileux pour l’export. Les problèmes de devises, de facturation ou d’assurances peuvent être réglés. Pour le reste, il faut mettre en avant sa qualité, son savoir-faire et son image. Nous avons été surpris de l’accueil rencontré par notre bouteille à étiquette Hansi en Australie ! C’est une imagerie qui est connue là-bas, et qui rend le produit sympathique, au-delà même de sa qualité ». La limonade Hansi est vendue jusqu’en Australie

Karlsruhe | Salons Parc des expositions de Karlsruhe offerta 27/10–4/11/2012 La grande foire régionale pour toute la famille geoENERGIA 14–15/11/2012 Salon de la Géothermie IWRM - Integrated Water Resources Management Karlsruhe 21–22/11/2012 LEARNTEC 29–31/1/2013 21ième Salon international et congrès pour la formation professionnelle, l‘apprentissage et les TIC art KARLSRUHE 7–10/3/2013 Salon international de l’art moderne classique et de l’art contemporain CLOUDZONE 15–16/5/2013 Technologies de l‘information simples, bon marché, fiables EUNIQUE arts & crafts Karlsruhe 6–9/6/2013 Salon international de l‘art appliqué et de la création NUFAM 26–29/9/2013 Salon des véhicules utilitaires

SEM des Sources de Soulzmatt 5 avenue Nessel à Soulzmatt 03 89 47 00 06

Pour des informations actuelles et les dates consulter le site www.messe-karlsruhe.de

Le salon Anuga en 2013 « Un salon permet de travailler sur le long terme, de renforcer ses liens avec ses importateurs, explique Jacques Sérillon, PDG des Sources de Soulzmatt. Un salon comme Anuga sert aussi à voir les tendances, à sentir le marché, à découvrir de nouveaux arômes. On peut aussi tester des produits sur les stands, faire déguster les siens. Si on sait bien ce qu’on va y chercher, la participation à un salon peut être un véritable accélérateur de business ».

Le salon Anuga, plus grand salon du monde consacré à l’agro-alimentaire se déroulera en octobre 2013 à Cologne. En 2011, ses 284 000 m² ont attiré 155 000 visiteurs venus de 180 pays. La CCI de Région Alsace organise un pavillon Alsace avec des entreprises régionales. contact CCI de région alsace

Alexandrine Martinat • 03 88 76 42 36 • a.martinat@alsace.cci.fr

Etat : 07/2012 Sous toute réserve de modification Karlsruher Messe- und Kongress-GmbH Festplatz 9 | 76137 Karlsruhe Allemagne

www.strasbourg.cci.fr

45


tic

Le 2 octobre 2012

Les rendez-vous du numérique et de l’intelligence économique Pas besoin d’être « geek » pour se rendre à cette manifestation qui, pour la première fois à Strasbourg, regroupe les Rendez-vous du numérique et Cogito Expo, le salon consacré à l’intelligence économique.

Les Rendez-vous du numérique Les Rendez-vous du numérique s’associent au salon Cogito Expo. Sur le thème de l’utilisation des technologies dans les entreprises et particulièrement dans les PME, ces rendez-vous donnent eux aussi des clés pour développer l’activité de l’entreprise à travers ces nouveaux outils qui prennent une telle ampleur dans l’économie.

Une précédente édition à Lyon

Olivier Midière, fondateur et directeur de publication du magazine « (Re) conquêtes industrielles », président de l’Association pour le Développement de l’Économie Numérique en France (ADEN) et enseignant à l’Université Paris-Dauphine abordera lors de ce colloque le thème de « l’économie numérique : les nouveaux leviers de compétitivité industrielle ». De 17h à 19h, il traitera des questions suivantes : « quels sont les grands défis du monde d’aujourd’hui et de demain dans ce domaine ? Quels sont les marchés du futur et comment y accéder ? Quelles stratégies de transformations gagnantes ? Comment et avec qui innover pour saisir ces opportunités ? » Cette intervention sera suivie d’un débat avec les représentants économiques et institutionnels de la région.

Trophées du numérique Alsace En soirée, les premiers Trophées du numérique en Alsace seront remis lors d’une cérémonie conviviale.

Un plateau TV Des émissions seront tournées en direct sur le plateau TV. Des « speed demo », petits clips réalisés par les exposants sur leurs métiers et leurs produits, seront également diffusés.

46

septembre 2012 • n° 300

© DR

Colloque de l’économie numérique

Cogito Expo, le 2 octobre au PMC de Strasbourg, mondialisé. La technologie, les réseaux sociaux, le s’adresse surtout aux professionnels, dirigeants qui développement de l’e-business et de l’e-commerce, cherchent à mieux gérer l’information la réputation sur internet sont des leviers de leur entreprise et dans leur domaine. Des experts de développement qu’il faut maîtriser. En En partant des besoins et des questions présenteinterne, la maîtrise de l’information, la ront des que se posent les dirigeants de PME, le sécurisation des données de l’entreprise solutions, salon propose différents ateliers comme, une méthoou la simple gestion de la messagerie élecpar exemple, la mise en place d’une veille dologie tronique demande un savoir-faire qui ne efficace, ou les moyens de mieux connaître s’improvise pas. Cogito Expo apporte en son marché, les produits innovants, leurs dévelopune journée dense d’informations des réponses, des pements. Des experts présenteront des solutions, pistes et de la documentation pour mieux s’approune méthodologie. L’espace affaires permettra de prier ce domaine de l’intelligence économique. prolonger la réflexion, sur la mise en place effective *Source ADEN dans l’entreprise. Levier incontournable Il existe une corrélation étroite entre la diffusion des technologies de l’information dans les entreprises et le taux de croissance des nations. Pourtant, 700 000 des TPE-PME françaises restent déconnectées de l’économie numérique*. La révolution des techno­ logies de l’information a une composante technique : la capacité considérablement accrue de collecte, de traitement et de stockage de l’information sous toutes ses formes, grâce à la numérisation. Mais les nouvelles technologies sont aussi devenues un facteur majeur de productivité et de compétitivité des entreprises, dans un environnement concurrentiel

contact CCI de région alsace

www.alsace.cci.fr/2012/rdvnum

En pratique Entrée libre, inscription préalable notamment aux ateliers (places limitées). Temps forts du programme : de 11h à 12h30 la conférence plénière sur le thème « La place, le rôle et l’impact de l’humain dans le management des connaissances ». Inscription : www.alsace.cci.fr/2012/cogitoexpo Le 2 octobre, entrée libre, de 9 h à 18 h au PMC de Strasbourg organisation@cogito-expo.com


E D E D I P A R D R O C C A : S S E R P X E CRéDIT . U V E R P M I ’ L R E I L L A P R U O P T N E M FINANCE

Caisse d’Epargne d’Alsace, RCS STRASBOURG B 383 984 879 / Photo : Fotolia.

ts urgents pour en m se is st ve in x ce au it destiné à faire fa éd cr n u rapide sous 48h. t se es n o ss p re ré xp e E n u it d s n ré o C rt po Ex : "Ecureuil aux. Nous vous ap jusqu’à 40 000 €." av tr ce e et d ir, et l rn ie u ér fo at à m tie aran vos besoins de ible sans aucune g ss o p t es % 0 0 1 à Un financement


industrie

L’Alsace au cœur des salons Sous la toute nouvelle bannière de la Marque Alsace, les stands collectifs alsaciens séduisent de plus en plus d’acteurs économiques. La marque, dans sa déclinaison alimentaire, sera au banc d’essai en octobre au Salon International Agroalimentaire (SIAL) à Paris.

Agenda Visites de salons collectives en TGV • Visite du SIAL, le 23 octobre, • Visite du salon MIDEST, le 7 novembre

Dates des salons en fin d’année • Salon SIAL à Paris du 21 au 25 octobre 2012 (25 exposants et 405 m² de stand) • Salon MIDEST à Paris du 6 au 9 novembre 2012 (23 exposants sur 350 m² de stand) • Salon Pollutec à Lyon du 27 au 30 novembre 2012 (20 exposants sur 340 m² de stand)

Sessions de sensibilisation

© Yannick Lefrançois

« Comment optimiser sa participation à un salon professionnel ? » • Le 5 octobre de 9h30 à 12h à la Maison de l’Entrepreneur de Mulhouse • Le 17 octobre de 9h30 à 12h à la CCI de Région Alsace (place Gutenberg) • Le 18 octobre de 9h30 à 12h à la CCI de Colmar contact CCI de région alsace

Jacques Meyer • 03 88 76 42 41 j.meyer@alsace.cci.fr

Accompagnement en trois temps En vue d’une meilleure fructification de ces temps-forts, la CCI de Région Alsace accompagne les entreprises à travers ce média en trois étapes – les sessions de sensibilisation, les déplacements et visites collectives et la participation effective à un stand collectif régional. Les sessions de sensibilisation sont des demi-journées d’information gratuites sur le thème de la préparation à une participation à un événement. Choisir son 48

septembre 2012 • n° 300

salon, optimiser son emplacement, bien commustand individuel, tout en profitant de l’impact niquer en amont ou encore suivre ses contacts régional », ajoute Jacques Meyer. Cela apporte utiles sont des aspects fondamentaux dans la une meilleure visibilité, l’approche collective réussite de ce type d’opérations. Deuxième outil, permet une communication mutualisée à travers les déplacements collectifs proposés aux des outils tels que de l’affichage sur le entreprises en phase découverte, avant « Voyager salon ou encore des annonces dans la entre profesde se lancer dans l’aventure en tant presse spécialisée. Argument de plus, sionnels est qu’exposant. La CCI de Région Alsace une façon de s’il en fallait un, la Région Alsace soupropose des déplacements groupés en développer tient financièrement à hauteur de 50 % TGV sur les salons les plus importants, ses réseaux » du prix au m² le coût de participation « voyager entre professionnels est aussi des entreprises alsaciennes. La recette une façon de développer ses réseaux et d’optimiser marche, cette année la CCI aura accompagné une son temps », précise Jacques Meyer, responsable centaine d’entreprises sur des salons à dimension des salons professionnels France au sein de la internationale en France. CCI. Troisième et dernière étape dans l’accompagnement, la participation effective au sein des espaces collectifs sous la nouvelle bannière de la Marque Alsace. « Chaque entreprise bénéficie de son © Display

D

évoilée depuis peu, la Marque Alsace, initiée par la Région Alsace en 2011 en association avec les collectivités, les universités, les acteurs économiques et touristiques alsaciens, fait le pari du rayonnement de la région via ses multiples talents. Au SIAL, la nouvelle identité sera pour la première fois mise en avant lors d’un salon professionnel international. Après ce banc d’essai, la marque sera déclinée pour les deux autres grands salons de l’automne, Midest (salon de sous-traitance industrielle) à Paris et Pollutec (Salon International des équipements, des technologies et des services de l’environnement) à Lyon. Soit autant de rendez-vous décisifs pour des entreprises qui souhaitent conquérir de nouveaux marchés.


SIAL, le banc d’essai naturel de mettre en commun nos savoir-faire au service des entreprises. Puis, la CCI assume aussi un rôle de guide. L’objectif de notre partenariat est de mettre en place un guichet unique pour toutes les questions liées à l’export. C’est chose faite. Sans cela, nous serions un peu perdus », confie la jeune femme. Et de rajouter  : « l’intérêt du stand collectif permet de ne pas se retrouver seul, surtout pour un primo-arrivant, d’inter­agir avec des Présidente de la commission exposants aguerris et de partager export de l’ARIA (Association des expériences. Si ces entreprises Régionale des Industries font toutefois le pari d’une présence Alimentaires) et directrice généindépendante, il s’agit là d’un choix rale de la société Paul Heumann, stratégique pour des secteurs d’actiIsabelle Heumann-Buchert vité particuliers comme par exemple s’applique activement à le surgelé. Par ailleurs, un la mise à l’épreuve de la L’avantage traiteur met en œuvre les Marque Alsace au SIAL de ne pas se produits des exposants de (Salon International de retrouver l’espace collectif. Réservé seul l’Agroalimentaire). « Ce aux exposants, cet espace de restauration leur permet d’y salon sera l’occasion pour nous de convier leurs clients et prospects. lancer la marque dans sa déclinaison alimentaire. Le A cœur sera Tous les stands ne bénéficient pas donc à l’affiche de manière officielle de cet atout et nous entendons bien et internationale », s’enthousiasme le mettre en avant à travers des Isabelle Heumann-Buchert. idées de menus complets. L’Alsace détient cette richesse-là, elle doit le La CCI nous guide faire savoir ». La CCI, partenaire depuis trois ans S ous la nouvelle bannière de l’ARIA pour l’export, a élargi la « Savourez l’Alsace », le stand de collaboration sur les salons interl’ARIA (400 m²) sera le plus grand nationaux en France et « dans le stand régional avec près de 25 cadre de ce nouveau partenariat, exposants. Une inauguration offil’ARIA est le porteur de l’espace cielle de la marque est prévue le collectif, tandis que la CCI prend mardi 23 octobre par la Région en main toutes les questions liées Alsace et l’ARIA. à la logistique. Ce partage est plus Isabelle Heumann efficace pour le client, la CCI détient Directrice Générale Paul Heumann 03 88 80 40 61 ces compétences et il était tout

organisateur de manifestations Foire Européenne du 7 au 17 septembre 2012 www.foireurop.com

Salon Européen de la Brocante et de l’Antiquité les 22 et 23 sept. 2012 17 et 18 novembre 2012 - 9 et 10 février 2013 27 et 28 avril 2013 Le Salon Régional de l’Immobilier du 5 au 7 octobre 2012 www.salonregionaldelimmobilier.com

Créativa du 18 au 21 octobre 2012 Salon des Loisirs Créatifs www.creativa-strasbourg.com

Rhenus Replay le 17 novembre 2012 www.rhenusreplay.fr

St-art du 23 au 26 novembre 2012 Foire européenne d’art contemporain www.st-art.com

SuperCross les 15 et 16 décembre 2012 www.supercross-strasbourg.fr

Tourissimo du 8 au 10 février 2013 Salon du Tourisme, des Loisirs et du Bien-être www.tourissimo-strasbourg.com

MAISONS DE PRINTEMPS 2013

Maisons de Printemps du 5 au 8 avril 2013. Salon de l’habitat. Construction Bois, Ameublement, Immobilier, Aménagement Extérieur. www.maisonsdeprintemps.com

Agenda « L’innovation verte à l’échelle métropolitaine »

Cook Show Salon de la Gastronomie, des Arts de la Table et de la Déco www.cook-show.fr

Le 16 octobre à Strasbourg et Mulhouse

contact@maisonemploi-strasbourg.org et contact@mef-mulhouse.fr

Atelier Actena

Le 26 octobre à Mulhouse (salon Énergivie) « Gestion de l’énergie et compétitivité des entreprises, regards croisés France et Allemagne » contact@alsace.cci.fr

Egast du 16 au 19 mars 2014 Salon Professionnel de l’Equipement, de la Gastronomie, de l’Agroalimentaire, des Services et du Tourisme. www.egast.fr

Pour plus de renseignements : Tél. : + 33 (0)3 88 37 21 21 - Fax : + 33 (0)3 88 37 37 95 www.strasbourg-events.com

www.strasbourg.cci.fr

49


hôtellerie-restauration

L’Homme sauvage se refait une beauté

© Yannick Lefrançois

Après dix-huit ans passés dans l’affaire – rachetée à son patron en 1999 – Éric Flores a décidé de lui faire subir un lifting. Tout en gardant l’âme de l’établissement, la nouvelle déco et ses tonalités mariant taupe, lin ficelle et blanc ivoire donnent une atmosphère plutôt cosy. L’Homme Sauvage, dans un nouveau décor, très « civilisé »

Agenda Tous au restaurant Votre invité est notre invité Pour cette troisième édition de l’opération nationale « Tous au restaurant » initiée par Alain Ducasse Entreprise, de nouveaux établissements alsaciens ont manifesté leur intérêt à faire rayonner la gastronomie alsacienne en la rendant accessible au plus grand nombre. Cette fête part d’un concept généreux qui parle de lui-même : « Votre invité est notre invité », qui a rassemblé plus de 1 000 participants en 2011, dont 51 établissements en Alsace. Parmi eux, Philippe Bohrer (Le Crocodile), Thierry Schwartz (Le Bistro des Saveurs à Obernai) qui rajoute cette année le 1741 à Strasbourg, Olivier Nasti (Le Chambard à Kaysersberg et Côté cour) récidiviste convaincu que « la découverte de nos entreprises passe par une manifestation de ce type, qu’elle permet d’attirer une clientèle nouvelle dont des jeunes qui n’osent pas franchir les portes de nos maisons ». Au programme un menu avec entrée, plat et dessert à déguster lors d’un déjeuner ou d’un dîner. Le tarif affiché (hors boissons) sera sans mauvaise surprise. Cette année, la réservation se fait en ligne. www.tousaurestaurant.com

Fête de la gastronomie sous le thème « terroirs, tradition et création » Le 22 septembre

www.fete-gastronomie.fr

Les rendez-vous de l’hôtellerie-restauration « Les contrats de travail dans le secteur CHR » Le 24 septembre contact CCI

50

Nadia Weiss • 03 88 75 25 66 n.weiss@strasbourg.cci.fr

septembre 2012 • n° 300

© Benoît Linder

Du 17 au 23 septembre

Strasbourg-Neudorf L’Homme Sauvage tiramisu est systématiquement réservé par les et sa tarte flambée sont ancrés dans le quarhabitués en début de repas. Son originalité : tier depuis plus de 100 ans. Aujourd’hui, la l’association de framboises et de spéculos. « En fameuse Flammekueche ne représente plus que restauration, il faut sans cesse innover », martèle la moitié de la consommation de la clientèle le Éric Florès. Cela stimule, tout comme d’avoir week-end. « On nous apprécie tout autant pour relooké le restaurant avec son amie d’enfance nos viandes – entrecôte et onglet de bœuf figurant Brigitte Weitzel. Ceux qui ont connu le décor sur le podium. Elles sont souvent préférées à une précédent apprécient le changement. suggestion de plat du jour, observe Éric Flores. La nouvelle déco confère une ambiance apaiCelui-ci a rejoint le restaurant en 1994, sante, du fait déjà de la dominante de puis racheté l’affaire à son patron en « En resteintes taupe, blanc ivoire, agrémentée 1999. Fort de son expérience – 30 ans de tauration, de lin ficelle. Toutes les chaises ont été il faut métier –, il a aussi fait évoluer la cuisine, repeintes et les assises changées. Sur les sans cesse avec énormément de produits frais. « La innover » murs, quelques photos en noir et blanc plupart des plats sont faits maison. Nous issues du passage en Alsace de Robert Doisneau, mais aussi des plantes vertes et des n’utilisons pas de surgelé en dehors des glaces, souligne Éric Flores, et les frites sont sous vide ». miroirs. Une étagère de séparation entre grande À l’Homme Sauvage, le hamburger, constitué salle (60 couverts) et petites salles permet d’expode 200 g de viande hachée minute est servi avec ser quelques produits d’épicerie, comme les confitures maison. Bref, c’est un nouveau cadre deux crudités et des frites. Toujours appréciée, de vie qui a pris place à l’Homme Sauvage. À la pâte pour tarte flambée sort tout droit de son la grande fierté du patron, qui en a profité pour laminoir. faire imprimer une nouvelle carte de menus signée Tomi Ungerer. Rester créatif Régulièrement, Éric Flores ajoute des nouveautés à sa carte, comme les poissons grillés accomL’Homme Sauvage pagnés de galettes de quinoa, ou des mariages 58, rue Saint-Urbain à Strasbourg • 03 88 34 25 24 Fermé samedi et dimanche midi et lundi sucrés-salés comme le poulet à l’ananas. Son


La montée en gamme de la restauration à Paris

Avec la CCI, participez à un « tour des concepts » Découvrir, l’espace d’une journée, les concepts les plus marquants de la restauration, c’est ce que vous propose la CCI le 14 novembre prochain. Animée par Bernard Boutboul, consultant spécialisé chez Gira Conseils, la journée s’annonce riche de rencontres et d’échanges.

© Alexi Tauzin / Fotolia

De la restauration rapide à la restauration à thème, de la restauration traditionnelle à la cuisine gastronomique, le marché de la restauration est en pleine mutation. Ce sont une dizaine de restaurants parisiens qui ont été sélectionnés par le Cabinet Gira Conseils pour ce tour conceptuel qui vous permettra, grâce à une dizaine de visites éclairs, d’accéder aux dernières évolutions du marché de la restauration, sa diversification, ses concepts innovants et ses tendances dans la capitale (considérée avec Barcelone et Londres comme la plus représentative). Jusqu’aux suggestions de décoration et d’am-

Participation aux frais • 342 € par participant (transport et déjeuner non inclus)

Marc Liebrich contact CCI 03 88 75 25 59

m.liebrich@strasbourg.cci.fr

Le Château de l’Ile

Equip’hôtel, encore plus d’idées !

L’Ile de verdure aux portes de Strasbourg A 10 minutes de Strasbourg, le Château de l’Ile c’est un cadre paisible et raffiné, pour vos déjeuners d’affaire, vos réunions, vos événements privés et professionnels...

salon, les conférences et le stand Transgourmet. Un billet VIP vous sera fourni gratuitement par la CCI. Ce salon se déroulant au même moment que le tour des concepts organisé par la CCI, nous vous suggérons de combiner les deux programmes. contact CCI

© DR

Nadia Weiss • 03 88 75 25 66 n.weiss@strasbourg.cci.fr

www.chateau-ile.com

Du 11 au 15 novembre à Paris Porte de Versailles Depuis plus de 50 ans, le salon Equip’Hôtel est l’événement-clé pour la profession de l’hôtellerie-restauration. Il inspire tous les deux ans des milliers de professionnels grâce à son décryptage des tendances, ses innovations et ses rencontres. Parrainée par Alain Ducasse, l’édition 2012 devrait rassembler près de 2 500 exposants et plus de 160 000 visiteurs. Cinq grands univers seront couverts pour répondre à chaque problématique métier : cuisiner et servir – avec les arts de la table, les boissons, les produits et matériels de cuisine –, concevoir et décorer, nettoyer et entretenir, accueillir et relaxer, gérer et connecter. À ne pas manquer, les grandes animations du salon, les studios Equip’Hôtel, espaces de tendances sur tous les secteurs du

biance, des idées à reprendre pour vos propres établissements. Au menu de ce « tour conceptuel » prévu de 10h à 18h, des échanges avec les restaurateurs, un déjeuner dans l’un des établissements visités et une rencontre avec un créateur de concept. Cette visite privée et exclusive a été volontairement limitée à douze participants.

12 Salles de séminaires

Equipées et offrant une vue panoramique sur les rives boisées de l’Ill. Journée de réunion : 65 € TTC / pers. tout inclus (salle, pauses café, déjeuner)

La Winstub de l’Ile - Terrasses Bucoliques Formule déjeuner à partir de 25 € / pers - Parking assuré.

Repas de fin d’année - Sublimez vos fêtes de fin d’année ! Menus festifs (boissons incluses) à partir de 62 € TTC / pers.

originale... Croisière sur l’ill

Des 4 coins de Strasbourg, rejoignez le Château de l’Ile à bord du bateau lounge... Une expérience unique ! Consultez-nous Château de l’Ile - 4 quai Heydt - 67540 Strasbourg Ostwald Tél. 03 88 66 85 02 - interne.ile@grandesetapes.fr

www.strasbourg.cci.fr

51


juridique

Interdiction des enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin

Indices septembre

1617

Depuis le 1er juillet 2012, Il est obligatoire d’éteindre toutes les enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin, à l’exception notamment de celles installées sur l’emprise des aéroports, de celles éclairées par projection ou transparence supportées par le mobilier urbain et des publicités numériques supportées par le mobilier urbain, à condition que leurs images soient fixes. Par dérogation, les commerces en activité entre minuit

Indice trimestriel du coût de la construction Insee 1er trimestre 2012 (+ 4,05 % sur un an)

107,16

Indice trimestriel des loyers commerciaux 1er trimestre 2012 (+ 3,40 % sur un an)

122,96

La cour de cassation réaffirme le principe selon lequel les sociétés commerciales jouissent de la personnalité morale dès leur immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Ainsi, les actes conclus par les associés pour le compte et au nom de la personne morale en cours de formation sont repris par la société immatriculée et à compter de leur date de signature, sous réserve bien sûr qu’ils soient annexés aux statuts lors de l’immatriculation et qu’ils soient souscrits pour le compte de la société en cours de formation.

0,71 %

Taux d’intérêt légal 2012

126,35

Une modification de l’activité en cours de bail commercial entraîne l’application de la procédure de déspécialisation et est une cause de déplafonnement du loyer lors du renouvellement. Ainsi, si une société locataire et titulaire d’un bail commercial modifie son objet social en cours de bail, même si l’activité réellement exercée n’est pas modifiée, le bailleur est fondé à demander un déplafonnement du loyer lors du renouvellement. C’est la position adoptée par les juges du fond. En l’espèce, une société exerçant dans

SMIC depuis le 1er juillet 2012

9,40 €

Taux horaire brut

1 425,67 €

Plafond annuel Sécurité Sociale 2012

52

septembre 2012 • n° 300

© Yannick Lefrançois

Taux mensuel brut pour 151,67 heures

36 372 €

Ainsi, suite à une cession de fonds de commerce, le propriétaire du local ne peut pas s’opposer au versement de l’indemnité d’éviction avec pour argument que la société cessionnaire n’était pas encore immatriculée à la date du congé avec refus de renouvellement. En effet, les engagements souscrits par les associés sont réputés avoir été souscrits par la société dès leurs signatures et non pas à la date de l’immatriculation. Cass. 3e civ. 7 décembre 2011 n°10-26.726

Extension de l’objet social d’une société locataire

Indice des prix à la consommation, (indice national – ensemble des ménages) juin 2012

Plafond mensuel Sécurité Sociale 2012

Articles R581-35 et R581-59 du Code de l’Environnement

Jouissance de la personnalité morale : dès l’inscription

Indice de référence des loyers du 2e trimestre 2012 (+ 2,20 % sur un an)

3 031 €

et 7h du matin peuvent allumer leur enseigne une heure avant l’ouverture et la laisser allumée jusqu’à une heure après la fermeture. Par ailleurs, les enseignes clignotantes sont interdites, à l’exception des enseignes de pharmacie ou de tout autre service d’urgence.

le local une activité en lien directement ou indirectement avec la miroiterie et la vitrerie avait modifié son objet social afin d’y inclure une activité de vente de volets, stores et portes de garages sans l’exercer dans le local. Les juges ont considéré qu’il s’agissait d’un changement notable de destination du local et que cela justifiait le déplafonnement du loyer. Cass. Civ. 04 janvier 2012 n°10-23532

Bail commercial : des arguments pour négocier !

Le Service juridique de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin organise une réunion d’information sur le thème du bail commercial le 24 septembre 2012 à 17h30 à la CCI de Strasbourg et du Bas Rhin. D’une durée de deux heures environ, cette réunion a pour but d’informer les locataires de la réglementation et de leurs droits au moment de la conclusion d’un tel contrat. Seront également abordées les questions liées au renouvellement du bail, à la répartition des charges et des frais de travaux ou de réparation ainsi que les différentes hypothèses de sortie du contrat. contact CCI

Renseignements et inscription préalable auprès du secrétariat juridique 03 88 75 25 23 • juridique@strasbourg.cci.fr


JurisInfo franco-allemand

Entreprise en difficulté et devoir de diligence du chef d’entreprise 2003. Cependant, le demandeur Par une décision du 27 mars en justice estimait que la SARL 2012, la Cour de Cassation alleétait déjà en état de cessation des mande précise les modalités paiements depuis le mois d’août d’application du devoir de dili2003. Ainsi, ce dernier a demandé gence du chef d’entreprise en cas que soient remis en cause de problème financier les paiements effectués (articles 64 GmbHG et Le devoir entre les mois d’août et de 15a InsO). Elle décide que de diligence du chef novembre 2003. La Cour le chef d’entreprise d’une d’entreprise de cassation allemande SARL allemande, lorsqu’il ne se limite n’a pas les connaissances pas à la simple s’est placée du côté du demandeur en estimant suffisantes requises, doit sollicitation que le chef d’entreprise faire évaluer l’état de ces- d’un tiers aurait dû tout mettre en sation des paiements de œuvre pour que le tiers puisse lui la société par un tiers et tout mettre délivrer le plus rapidement posen œuvre afin que ce dernier puisse sible une réponse concernant la lui délivrer une réponse le plus rapisituation financière de la société. dement possible. Le devoir de diligence du chef En l’espèce, un chef d’entreprise d’entreprise ne se limite donc pas à avait fait appel à une personne la simple sollicitation d’un tiers, et extérieure pour évaluer l’état de cesil faut tout mettre en œuvre pour sation des paiements de la SARL. Le que ce dernier rende son verdict le tiers avait rendu son expertise plusieurs mois après, en novembre plus tôt possible.

La modification des statuts chez les « Unternehmergesellschaften » Le 10 Mai 2010, la Cour d’appel de Düsseldorf a décidé que le tribunal d’instance chargé de la tenue du registre de commerce ne pouvait pas exiger un nouveau contrat de société de la part d’une « Unternehmergesellschaft » (SARL dont le capital social est inférieur à 25 000 €) souhaitant modifier ses statuts. En l’espèce, le tribunal d’instance de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie exigeait qu’une « Unternehmergesellschaft » souhaitant modifier ses statuts lui fournisse un nouveau contrat de société. La production d’un nouveau contrat étant très coûteuse (au moins 200 € de frais), la Cour d’appel de Düsseldorf suggère aux « Unternehmergesellschaften » d’utiliser, lors de leur création, des modèles de contrats de société et d’effectuer ultérieurement les rectifications nécessaires à la modification de leurs statuts.

lettre

de

N°51

Strasbourg Place Financière

Association de droit local

Placements de trésorerie : quelle opportunité en temps de crise ? Dans le contexte de la crise, toutes les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne. Certaines, disposant d’une bonne rentabilité et dotées de capitaux propres suffisants, recherchent des placements à des taux attrayants. Les solutions classiques (SICAV monétaire, CAT, CDN, BMTN…) offrent des rendements convenables mais largement inférieurs à la moyenne des 10 dernières années. Ainsi, compte tenu des taux particulièrement bas, des craintes sur le front des dettes souveraines et des politiques d’austérité généralisée en Europe, de plus en plus d’investisseurs se montrent plus confiants dans la santé financière des entreprises que dans celle des États. © DR

© Yannick Lefrançois

La

Investir dans des obligations de certaines sociétés industrielles de renom, aussi dites « Corporate Bonds » ou dans certaines « obligations bancaires » (rang senior de préférence) peut procurer des rendements entre 4 % et 6 % en fonction de la notation et des échéances. Ces performances sont de deux à trois fois supérieures aux placements classiques avec des niveaux de risques plus ou moins identiques. Des opportunités apparaissent donc sur la dette d’émetteurs privés de qualité, à condition de faire preuve de prudence et de sélectivité. Ces taux sont disponibles sur le marché obligataire secondaire ou à travers des fonds ou SICAV spécialisés. On y accède également par des

« mandats de gestion obligataire » avec des règles strictes établies par avance. Le marché de la dette privée recèle d’autres pépites inconnues du grand public ou des entreprises. C’est le cas des « obligations indexées inflation ». Rappelons qu’historiquement les crises de surendettement ont toujours été traitées par la dévaluation de la monnaie ou l’inflation. Nées en Grande Bretagne en 1981, elles arrivent en France en 1998. La partie variable du coupon est indexée sur l’inflation en contrepartie d’un coupon fixe facial plus faible. Elles sont en général émises par les États ou les organismes publics, mais aussi par des banques. En cas de hausse de l’inflation, ce produit est un rempart solide contre toute érosion monétaire d’un placement. La suite de l’article sur le site www.strasbourg-place-financiere.com

Gutenberg Finance Peyman Peymani, Président 15 rue des Francs Bourgeois Strasbourg 03 88 75 55 50 www.gutenbergfinance.com

16 rue de Leicester 67 000 STRASBOURG Tél. 03 88 32 12 06 e-mail info@strasbourg-place-financiere.com www.strasbourg-place-financiere.com

www.strasbourg.cci.fr

53


territoires

Arc Ouest de Strasbourg

un projet se dessine

L’ouest de Strasbourg va, d’ici quelques années, trouver une nouvelle vocation. Le monde économique s’intégrera dans ce nouveau tissu urbain.

Le secteur ouest de la CUS fait l’objet d’un schéma directeur en vue de son urbanisation. La CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin, avec la CMA, a mobilisé les entreprises pour donner leur vision et participer à la concertation. Ce qu’on appelle l’Arc Ouest, vaste territoire de 145 hectares à l’ouest et au sud du Zénith, constitue le dernier grand domaine urbanisable de l’agglomération. Riche d’atouts (proximité de la ville, accessibilité) sur lesquels capitaliser, il détient le potentiel pour allier qualité de vie et qualité d’activité économique. À travers une démarche innovante, la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin (CCI) et la Chambre de Métiers d’Alsace (CMA) ont apporté leur contribution aux réflexions initiées par la CUS sur cet aménagement. Elles ont organisé une vaste concertation, recueillant les réflexions de dizaines de chefs d’entreprises. Tout d’abord, une série de 22 entretiens a été menée avec des responsables d’entreprises. La CCI et la CMA ont ainsi identifié les attentes, enjeux et problématiques des acteurs économiques en matière d’aménagement du territoire.

Les caractéristiques de l’Arc Ouest • Un territoire de 145 hectares, d’Oberhausbergen à Eckbolsheim, à proximité du Zénith et du pôle commercial de Hautepierre. • Une zone aux dessertes performantes : un accès direct à l’autoroute, la traversée de la future VLIO (Voie de liaison intercommunale ouest), la proximité du tramway, via l’extension de la ligne A, des tracés de ligne de transport en site propre, en projet, le GCO. • Une zone où l’agriculture est très présente. Une activité qui peut servir de support au développement d’activités innovantes, à forte valeur ajoutée.

Les conclusions des réflexions

© Rothan / Airdiasol

• Une mixité d’activités : activités économiques et logements • Un lieu vivant de jour comme de nuit : des services tels que restauration, hôtellerie, accueil petite enfance, équipements sportifs et culturels • Un complément du Zénith en termes d’activité culturelle • Une densification raisonnée, adaptée aux activités des îlots spécifiques d’activité • Un prix maîtrisé

54

septembre 2012 • n° 300


Créateurs et repreneurs d’entrepris

Chefs d’entreprise .. ░.

....... ........

.... .. . ...... .;; ; ..................... ░░░░░░;;;;.... .. .......................›.................... ..................... ..... ............ ........ ; ............................. ............. . ........ ; .................. .. ............. ............. . ........ ; ........ ....... ........ .... ......... ............................ ........ ..... ...... ........ ...... ......... ....................:::::::: ...........:: .... ...... ........ :::: :: : .......................... ..........; ;;.....;;;; :::: ::::: :::: ;;;;;; ■░ ░░░ ::::: ::::: ::::: ░░ ;;;;; ;;;;;;; :::::: ::: ...................::::::...............; ...........; ░░░░░;;;;;; ;;;;;; >>>>>>> >>>>>>>> .. ░░░░░;;;;;;;;;;;; >> >.. ........................................ >>>.... >>> ............................ ....................................... .. ... ...... ................................ .... ............... .... ....; ...........; ;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;■░░░░ ................░........... ::::::::::::::::::: ............. ........ ..................... ............. . ......... ; ...; ....... ........................ ....... ░░ ░░ .... .... ... .. . ......... ... ;; ;; ; ;;;░░ ░░▌ >>>>>>>> :::::::::::::::::::: ................░................;;; ..................... ░░;::::::::::::::::::::::: ............. . ........ ; ........................... ...............................

© Yannick Lefrançois

.....;;; ........

Dans un second temps, trois ateliers d’échanges et de réflexion collective, structurés autour de différents thèmes, ont réuni 103 participants, issus de 59 entreprises différentes et de 11 structures publiques ou associatives.

dans l’agglomération, et en accueillera de nouvelles. Toujours dans un souci d’optimisation maximale du foncier, la nouvelle zone de l’Arc Ouest ne devra pas doublonner avec les autres types d’aires d’accueil d’activité, que sont Une volonté par exemple le Wacken, de mixité Des îlots le Parc d’innovation fonctionspécifiques d’Illkirch, l’Espace euronelle, et dédiés péen de l’entreprise de associant Il en ressort une volonté Schiltigheim, etc. activités de donner à cet espace économiques À présent, le fruit de une mixité fonctionnelle, et logements, cette concertation va faire associant activités éco- pour un vivre l’objet d’une restitution nomiques et logements, ensemble détaillée. Puis d’autres permettant un vivre équilibré sessions de travail auront ensemble équilibré. Des lieu pour accompagner îlots dédiés à une fonction urbaine l’avancement du projet, enjeu articulent le territoire, permettant majeur pour le développement et de bénéficier des avantages du site : le rayonnement de l’agglomération. un accès aux transports en commun facilité, des commerces et des Document à télécharger sur le site de la CCI services de proximité… Une planifi« L’Ouest de Strasbourg, territoire en devenir. cation en amont peut favoriser cette Quelle place pour les entreprises ? Quelle contribution du monde économique ? polyvalence du site, susceptible Synthèses des propositions formulées par les de devenir une vitrine attractive à entreprises. » l’entrée de l’agglomération. www.strasbourg.cci.fr Au niveau des activités économiques, le site doit apporter en contact CCI priorité une réponse aux besoins Pierre-Antoine Deetjen • 03 88 75 25 47 amenagementduterritoire@strasbourg.cci.fr d’extension des activités existantes

Pour donner du sens à votre action, sollicitez le regard d’un expert-comptable !

De l’établissement des comptes annuels au conseil (gestion, fiscalité, social, export), votre expert-comptable vous apporte un soutien sur mesure, à chaque moment de la vie de votre entreprise: - il vous décharge des questions comptables, - vous assiste dans vos missions de manager, - vous donne une lecture ciblée de l’actualité socioéconomique, - vous aide à prendre les bonnes décisions au bon moment, - oriente au mieux votre développement à l’international.

Toutes les infos sur : www.oecalsace.net

Le Point Éco Accompagnement 2012 NEW.indd 1

22/03/12 21:28 www.strasbourg.cci.fr 55


créateurs augmentée de 30 % ». Et Axel Haack d’ajouter : « l’une des missions du chef d’entreprise est de préparer l’avenir. Dans mon cas, ce rôle est d’autant plus important que la filière de l’éclairage est entrée dans une période de changements profonds ».

© Benoît Linder

La meilleure solution d’éclairage « En tant que grossiste, nous restons en phase avec l’évolution des technologies. D’ailleurs, on doit s’attendre à ce que les lampes LED prennent progressivement une place prépondérante dans de nombreuses applications. Notre objectif est d’aider nos clients à optimiser leurs solutions d’éclairage, en tenant compte de la qualité de la lumière, du rendement énergétique et du coût global tout au long du cycle de vie d’une installation donnée ». Et les clients apprécient cette qualité de service, de même que la compétitivité de l’offre. ITL travaille majoritairement sur le marché du remplacement de sources d’éclairages dans les installations existantes et propose les grandes familles de produits comme les lampes halogènes, les lampes à décharges et Iodure, les tubes fluorescents, les ampoules fluo-compactes et bien sûr les ampoules LED. ITL • 4 rue Gaston Romazzotti, Écoparc à Molsheim 03 88 28 13 30 • www.itl-lighting.com

International Trading & Lighting (ITL)

© Yannick Lefrançois

Sources d’éclairage pour Pros Axel Haack a repris en juin 2010 cette société née il y a 27 ans. Son métier : la vente en gros de sources d’éclairage – tubes fluorescents, lampes fluo-compactes, halogènes, LED, etc. Sa cible : les distributeurs professionnels spécialisés en éclairage. de la société ITL, Rémy Salomon, en recherche Molsheim Situé dans la nouvelle zone d’actid’un successeur. Acteur modeste mais reconnu vité Écoparc, le nouveau siège d’ITL abrite les dans le commerce de gros de sources lumineuses bureaux et le stock. « Un bâtiment fonctionnel et de luminaires, ITL fournit les distributeurs était devenu indispensable pour renforcer notre spécialistes de l’éclairage, lesquels alimentent efficacité logistique », précise Axel Haack, gérant des utilisateurs professionnels de tous associé. Diplômé de l’Euromed de Marseille et titulaire d’un MBA Insead, Un savoir-faire horizons (industries, administrations, activités tertiaires). Axel Haack arrive en Alsace pour apprécié par les clients En reprenant le fonds de commerce, rejoindre la direction générale du Axel Haack a gardé ses cinq salariés, dont le groupe Hager. Puis, il part en Grande-Bretagne savoir-faire est apprécié par les clients. « Mon où il préside les activités européennes du groupe apport est le pilotage du développement commeraméricain Cooper Industries, leader européen en cial, de l’amélioration des processus de travail et éclairage de sécurité avec ses marques Luminox la mise en place de moyens, observe-t-il. Pour et CEAG. De retour en France, Axel Haack souexemple, le système informatique a été comhaite reprendre à son compte une entreprise de plètement renouvelé et la capacité de stockage la filière de l’éclairage. Il rencontre l’ancien gérant 56

septembre 2012 • n° 300

Ce que lui a apporté la CCI « Des conseils qui m’ont notamment permis d’accéder à un prêt à taux zéro, mais aussi des occasions d’échanger avec d’autres chefs d’entreprises via le club des créateurs ».


les Artic ans sd publié re du d le ca port Passe ndre pre e Entr

AS Ouvertures

Emmanuel Antoine et Franck Stierli, au seuil d’une belle réussite

L’aluminium, robuste et esthétique Emmanuel Antoine et Franck Stierli se sont associés le 1er février 2012 pour créer leur entreprise spécialisée dans la commercialisation de portails aluminium, portes de garages, d’entrées, etc.

Des portails garantis dix ans… et plus Les deux co-gérants de la société AS Ouvertures, Emmanuel Antoine et Franck Stierli, 32 ans chacun, conjuguent 15 années d’expérience dans le domaine du portail. Titulaires d’un BTS Technico-commercial, ils ont en effet œuvré tous les deux en B to B dans la même entreprise avant de se lancer dans la création d’entreprise. « Nous avons saisi l’opportunité offerte par Christophe Lienhart et Christian Teyre, les créateurs de l’entreprise Art et Portails », explique Emmanuel Antoine. Implantés à Reichstett à partir de 2006, ils ont déménagé à Bischwiller en 2010. Leur cible : « Lorsqu’ils nous ont proposé d’assurer la représentation les particuliers exclusive de leurs portails dans le nord du Bas-Rhin en situés dans une zone de juin 2011, après avoir pesé le pour et le contre, nous chalandise avons considéré que de se spécialiser en aluminium, allant de un produit noble qui ne rouille pas, nous permettait de Wissembourg nous différencier par rapport à la concurrence ». Les au nord de portails proposés aux particuliers par AS  Ouvertures Strasbourg sont garantis dix ans, mais leur durée de vie atteint facilement les 40 ans. « Pour un panier moyen de l’ordre de 6 000 € TTC, notre marché est constitué à 90 % de rénovations. Nos prix sont calculés en fonction de la dimension, des formes choisies », observe Emmanuel Antoine. Les tendances actuelles ? Beaucoup de noir et de gris anthracite. « Il existe aussi des teintes structurées, sablées, avec effet pailleté… » ajoute Franck Stierli. Garages et entrées Après six mois d’activité, le dynamisme des deux associés a porté ses fruits : leur objectif est largement dépassé, puisqu’ils ont déjà réalisé le CA prévisionnel de l’année. Sachant que dans ce métier les mois les plus forts vont d’avril à novembre, Emmanuel Antoine et Franck Stierli ont décidé de compléter leur chiffre d’affaires avec deux autres produits : les portes de garage et les portes d’entrées. Toujours sur une niche de qualité haut de gamme, design et différenciatrice et avec une prestation de conseil adaptée. « Notre conseil porte autant sur les caractéristiques techniques des portails – motorisation, angles d’ouvertures, plaques de fixation, vitesse de fonctionnement, compatibilité avec les automatismes et accessoires, etc. que sur la partie génie civil. Il faut de bonnes fondations pour intégrer un portail », souligne Emmanuel Antoine. En attendant, les deux associés travaillent en parfaite complémentarité, alternant les missions de comptabilité et de marketing. Pour se faire connaître, ils organisent des portes-ouvertes et participent à des salons liés à l’habitat. Prochaine participation : la foire européenne de Strasbourg.

© Benoît Linder

Bischwiller Leur show-room est situé face à l’usine de leur partenaire principal, la société Art et Portails. Ce fabricant de portails aluminium haut de gamme propose une vaste gamme de produits alliant robustesse et esthétique. Les motorisations sont de deux ordres : appliquées sur le portail et donc apparentes, ou intégrées dans les montants, ce qui leur offre une esthétique inégalée. Si le premier motif d’achat d’un portail est son aspect sécuritaire, les lignes élégantes, les formes et des découpes intemporelles intégrant des volumes tridimensionnels sont autant d’éléments de séduction pour les clients.

AS Ouvertures • 2, rue de la Chartreuse à Bischwiller • 03 88 09 90 92 • www.as-ouvertures.fr contact CCI Espace Entreprendre • June Marchal • 03 88 75 24 25

Ce que leur a apporté la CCI « Nous avons participé au stage de cinq jours, que nous avons trouvé très enrichissant, pour avoir abordé tous les aspects de la création. Nous avons pu prendre en compte les éléments liés à l’assurance, aux banques, à la législation. L’accompagnement de la CCI nous a permis d’accéder à des aides. À présent nous participons, dès que nous le pouvons, aux réunions du club des créateurs ».

www.strasbourg.cci.fr

57


découvertes

Signé Nicolas Stoskopf, cet ouvrage invite à un voyage dans l’histoire du chemin de fer en Alsace. Pus de 150 ans d’histoire découpés en vingt-cinq arrêts et autant de moments forts, de l’ouverture de la première ligne entre Mulhouse et Thann en 1839 jusqu’à l’inauguration du TGV Rhin-Rhône en décembre 2011. Construction de lignes, invention de machine, contribution d’entreprises : de nombreux industriels et entrepreneurs alsaciens sont mis en avant, pour avoir fait de l’Alsace une pionnière dans le monde ferroviaire. Préfacé par Philippe Richert et par Hubert Haenel, le document est soutenu par la Région Alsace. Aux Éditions Vent d’Est. 248 pages, format 22x28 cm, 39 €.

Les alsaventures de Brad Wurscht, l’album BD et textes des aventures du personnage principal de « Made in Alsace » sont désormais téléchargeables sur iPad et sur ordinateur. Les éditions Petites Vagues permettent ainsi à Brad Wurscht de gagner en notoriété. www.madeinalsace.com

Petit futé 2012 Les plus belles balades à vélo

Rallye de france

Au cœur d’une Alsace insolite, atypique, pleine de surprises, le Petit futé vous invite à travers cette sélection des plus belles balades à vélo à découvrir trésors connus et moins connus de la région à bicyclette. En tout, 30 itinéraires, qui s’étendent sur près de 2 000 km d’itinéraires cyclables attractifs et accessibles à tous. Pour chaque balade, un carnet d’adresses des musées, activités sportives, restaurants, hôtels, auberges, gîtes, etc. 192 pages quadri, 9,95 €. En librairie.

StraSbourg

Menu Saveurs Menu quatre plats à 64 € ou 94 €* (*boissons comprises) Servi au déjeuner et dîner du mardi au jeudi, Le vendredi et le samedi au déjeuner uniquement

Crédit photo : Nis&For, Dorian Brault

Plus qu’un lieu, une légende…

Ouverture : du mardi au samedi de 11h45 à 13h30 et de 19h00 à 21h30.

10, rue de l’Outre - StraSbOurg – réservation +33 (0)3 88 32 13 02 www.au-crocodile.com – info@au-crocodile.com

58

septembre 2012 • n° 300

bienvenue aux partenaires Le Rallye de France, pour la troisième fois en Alsace, sera sans doute « the place to be » en octobre prochain. Le Rallye de France Alsace, du 4 au 7 octobre, sera doté d’un nouvel espace « bar lounge » de 150 m² au cœur du parc d’assistance, au Zénith de Strasbourg. En plus du paddock Club Platinium de 500 m², cet espace est dédié aux partenaires du rallye qui disposent là d’un endroit privilégié pour inviter leurs clients. Depuis cette année, une équipe de cinq salariés de la Fédération Française de Sport Automobile travaille à l’organisation de l’événement, au Parc des Forges à Strasbourg. « Nous avons senti de vue aérienne, des animations un besoin de proximité pour les partenaires, explique Dominique au parc d’assistance… » Le prix Serieys, directeur du Rallye. Nous moyen du m², au parc d’assistance, somme s maintenant s’est aligné sur les tarifs Un endroit ici et à Paris, pour trad’autres manifestations privilégié vailler de manière plus régionales. L’arrivée de pour inviter proche avec l’ensemble des clients nouveaux partenaires des partenaires ». Un permettrait de mettre projet de club de partenaires à égalité le montant des subvenest en cours d’élaboration, pour tions publiques (1,4 M€) et le budget partenaires, pour un total mieux les associer à l’événement, de 3,9  M€. « Cet événement est et leur permettre d’en retirer tous les avantages possibles. « Nous suivi par 69 millions de téléspecincitons les entreprises locales à tateurs dans le monde », rappelle Dominique Serieys. s’associer au rallye, en communiquant, explique Sandy Divelec, responsable commerciale du Sandy Divelec sdivelec@ffsa.org • 03 88 28 61 24 Rallye. Il reste beaucoup à invenwww.rallyedefrance.com ter : des messages visibles en prise © André Lavadinho / S Presse

www.ventdest-editions.com

Made in Alsace sur iPad

© Yannick Lefrançois

Ouvrage « Le train, une passion alsacienne »


Nouveauté la Croisière Littéraire

Des tartes croustillantes avec Rondomoul L’originalité de ce moule à tarte est son fond perforé, lequel induit une cuisson parfaitement homogène. Terminée la pâte un peu molle, votre tarte, salée ou sucrée, sera dorée et croustillante ! D’un diamètre de 30 cm équivalent à huit parts, d’une hauteur de 3,5 cm, le moule est en aluminium alimentaire, « l’un des meilleurs compromis pour réussir les tartes », souligne son inventeur, Georges Didierjean. Cet ancien professionnel de la restauration ajoute : « lorsque la tarte est cuite, on la laisse refroidir dans son moule sur une grille qui favorise l’évacuation de la chaleur et de l’humidité ». Après avoir conçu le moule, Georges Didierjean l’a fait produire, il le commercialise depuis 2011. Vous le trouverez dans les foires et salons spécialisés, les manifestations culinaires ou expositions de fruits, portes-ouvertes à la ferme… et dans deux magasins strasbourgeois : l’électroménager Monvoisin, boulevard d’Anvers et la quincaillerie de la cité dans le quartier de la Krutenau.

www.passeport-gourmand-alsace.com

questions-réponses de 45 minutes Proposée par Elie Lévy, la croiet un cocktail copieux et persière d’1h30 à bord du magnifique manent servi tout le long de la Bateau Lounge de Batorama vous emmène sur l’Ill durant promenade. C’est sous un première le moment du déjeuner. soleil radieux que Jean échappée L’occasion de voir les prin- avec jean D’Ormesson s’est prêté cipaux monuments et d’ormesson à l’exercice pour la première échappée. De 12h à quartiers strasbourgeois depuis le fleuve, et surtout de 14h30. Maximum : 45 personnes. partager l’instant avec une perPrivatisation totale possible. De sonnalité publique dans l’actualité 12h à 14h30. littéraire, sélectionnée en liaison 03 90 406 206 • pm67@orange.fr avec la Librairie Internationale www.clubloges.com Kléber. Au menu, une séance de

Rondomoul • rondomoul@voila.fr

© DR

C’est une année pas comme les autres qui s’annonce pour le Passeport Gourmand Bas-Rhin, avec un nombre jamais égalé de restaurateurs qui offrent des réductions à leurs clients : ils sont 116. Nouveauté : le guide est complété par une application iPhone à télécharger gratuitement sur l’iTunes Store. Celle-ci permet de découvrir une grande majorité des restaurants du guide mais aussi de nouvelles tables qui viendront enrichir la liste des établissements partenaires. Dans ce cas, au lieu du Passeport, on présente son iPhone sur lequel les restaurateurs valident le passage à tarif réduit (50 % de réduction sur le total de l’addition hors boissons à deux, 40 % à trois, 30 % à quatre et 20 % pour cinq ou six personnes). Le Passeport Gourmand Bas-Rhin, édité à 7 000 exemplaires est vendu au prix de 59 €. Autres éditions : Haut-Rhin (5 000 exemplaires) et CentreAlsace (3 000 exemplaires).

© DR

Passeport Gourmand Bas-Rhin L’édition 2012-2013 est parue

Fabriqués dans nos

ateliers

PROFESSIONNE LS

Les agencements PRO Menuisier agenceur, nous vous proposons toute une gamme de rangements et d’installations 100% sur mesure pour vos bureaux et adaptés à votre métier. Accueils pour cabinet médical, agencements de magasin, poste de travail, placards à dossiers suspendus... autant de fonctionnalités qui permettent gain de temps et d’espace.

www.agencement-pro-plakar.fr

30 rue des Tuileries 67460 Souffelweyersheim 03 88 18 43 33

www.strasbourg.cci.fr

59


gastronomie

© Benoît Linder

tissage ». Ce qu’il aime le plus dans la cuisine ? « Le travail des produits frais, la créativité ». Le chef revisite régulièrement ses plats, même les plus traditionnels. « Là où je m’amuse le plus, c’est en confectionnant des entrées et des plats ». En créant la nouvelle carte du Martzenberg, Louis Feger a également baissé les prix affichés par les précédents propriétaires, ce qui n’est pas pour déplaire aux clients qui apprécient par ailleurs que la carte change tous les trois mois, rythmée par les produits de La carte saison. Chaque midi, un plat change tous du jour est proposé à 9 €, les trois mois, ainsi qu’un menu affaires à rythmée par 20 €. Le mardi et le jeudi, le les produits carpaccio de bœuf est servi de saison à volonté, avec des frites (13 €). Pour vous donner une idée de la créativité de Louis Feger, quelques plats à la carte comme le tartare d’avocats et kiwis et son émietté de cabillaud avec salade de jeunes pousses et vinaigrette aphrodisiaque, le Blanc-manger au citron vert, écrasé de fraises au balsamique… ou encore le filet de bœuf Simmental façon Rossini, accompagné de pommes Royale Gala caramélisées et trésors du Jardin de Marthe. Ce sont des légumes plantés par Marthe Kehren à Fessenheim-le-Bas.

Louis Feger, Le Martzenberg

Cuisine du marché et créativité C’est dans un cadre classieux que Louis Feger propose sa cuisine depuis janvier 2011. Au menu, des produits frais et une belle dose d’inventivité. Truchtersheim À quinze minutes de Strasbourg, une maison en bois au charme discret : l’Auberge du Martzenberg. Derrière les murs, l’ambiance est feutrée, que l’on soit dans le salon d’accueil où se marient habilement moquette, tentures et canapés en cuir, ou dans la salle de restaurant qui accueille dans une alternance de tables rondes et carrées une soixantaine de couverts. En été, une jolie terrasse offre une vue agréable sur les champs. Lorsqu’elle a pris la gérance de l’Auberge en 2011 (l’affaire était alors en redressement judiciaire), Marie Grussenmeyer a également embauché un nouveau chef, Louis Feger. À 26 ans, le jeune homme, titulaire d’un CAP et d’un Brevet Professionnel préparés en alternance au CEFPPA (Illkirch), avait travaillé dans différents établissements 60

septembre 2012 • n° 300

réputés dans la région. Nous citerons l’Auberge du Relais à Mommenheim, Le Chasseur à Birkenwald, Le Clos de la Garenne à Saverne –  C’est d’ailleurs dans ce restaurant que Louis Feger a beaucoup appris. « J’y suis resté pendant six ans en tant que second en cuisine, mais j’ai eu l’occasion de remplacer régulièrement le chef ». Son dernier employeur fut la Vignette à Strasbourg-Robertsau, où il est resté pendant un an et demi. Le travail des produits frais C’est parce qu’il a baigné tout petit dans la cuisine avec un père cuisinier – « il m’emmenait partout, pour ses événements, dans les mariages, dans les maisons de retraite, etc. J’ai connu les bases de la cuisine bien avant de commencer mon appren-

Semer pour récolter « Nous soutenons par la même occasion l’association des enfants de Marthe qui améliore le chemin thérapeutique des enfants du service d’hémato-oncologie de Strasbourg », explique Marie Grussenmeyer. « Nous mettons son livre de recettes de cuisine « Semer pour récolter » à disposition de nos clients. D’ailleurs la deuxième édition paraîtra en fin d’année, dans laquelle Louis Feger publiera une recette ». L’Auberge Le Martzenberg, c’est aussi quatre chambres d’hôtes modernes et confortables (55 € pour une personne, 62 € pour deux, petit-déjeuner 8 €) Soirée étape à 79 €, nuit, repas et petit déjeuner, en semaine. Ouvert du mardi au vendredi midi et soir, le samedi soir et le dimanche midi. Le Martzenberg Lieu-dit Le Martzenberg à Truchtersheim 03 88 69 27 98 • www.lemartzenberg.com

Jeudis de la Gastronomie : 20 bougies Les soirées gourmandes grand public pour passionné(e)s de cuisine viennent de fêter leurs 20 ans. Pour l’occasion, un plateau exceptionnel de chefs étoilés a animé la soirée. Les nouveaux chefs ont réalisé chacun une recette à laquelle ont participé les anciens des restaurants Le Cygne à Gundershoffen, Le Buerehiesel, Le Crocodile et la Pâtisserie Kubler à Strasbourg. www.cefppa.eu


En images

Le 28 juillet 2012 : 54e braderie de Strasbourg

L’événement phare de l’association des Vitrines de Strasbourg Près de 1 200 commerçants, sédentaires ou non-sédentaires étaient présents, pour la grande joie des amateurs de bonnes affaires.

Malgré les averses, la manifestation battait son plein

© Yannick Lefrançois (illustration), Benoît Linder (photos)

claude Cornoueil, président du syndicat des commerçants non sédentaires du Bas-Rhin

Inauguration festive avec Pierre Bardet directeur général des Vitrines de Strasbourg et émilie Koenig, Miss Alsace 2012 Marion Game et Gérard Hernandez, acteurs dans la série TV « Scènes de ménage »

Jean-Luc Heimburger président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Les élus étaient au rendez-vous, parmi eux l’adjoint au maire chargé des foires et marchés, Éric Elkouby

www.strasbourg.cci.fr

61


découvertes temps forts Village de la Mobilité Responsable

Du 4 au 7 octobre au Zénith Europe à Eckbolsheim Une initiative d’Automobile Club Association (ACA) destinée à promouvoir la sécurité routière, l’écoconduite, les nouveaux comportements de mobilité et les énergies nouvelles.

Les Diaconesses fêtent leurs 170 ans Du 26 au 28 octobre 2012

Premier colloque du vélo partagé Le 11 septembre à Strasbourg

lloque co du

o l é v partagé

© DR

08 21 74 11 11 www.automobile-club.org

• Le vendredi 26 octobre, soirée d’inauguration au Temple Neuf, à 20 h avec la participation du Chœur de Saint Guillaume • Le samedi, forum des métiers de l’établissement dans l’amphithéâtre de l’Ircad à 9h, conférence « Et demain ? » à 14h, représentation de Punchinello à 20h, concert avec Pauline Haas, harpiste à 21h, rue Sainte-Elisabeth. • Le dimanche, découverte du quartier des Diaconesses à 10h30, Culte de fête et goûter festif l’après-midi. Inscription recommandée au 03 88 14 40 92

Résonance(s), salon européen des métiers d’art Du 9 au 12 novembre à Strasbourg

Grâce à ses 170 créateurs exposants, ce salon européen, co-organisé par la Fédération Régionale des Métiers d’Art d’Alsace (FREMAA) et Ateliers d’Art de France, proposera un florilège de savoir-faire et de tendances contemporaines des métiers d’art. Des pièces rares, des œuvres uniques ou réalisées en petites séries, des objets inédits, créatifs, présentés sur quelque 6 000 m². Parmi les invités d’honneur de ce salon soutenu par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin : la cristallerie Lalique, la Cristallerie de Saint-Louis et le Centre d’art verrier de Meisenthal. Au Parc expo du Wacken.

www.velo-partage-strasbourg.eu

www.salon-resonances.com

Le 2 octobre à Strasbourg Organisé par Strasbourg Événements et les Dernières Nouvelles d’Alsace, c’est le premier salon réservé exclusivement aux PME/ PMI de moins de 250 salariés qui accueilleront sur leur stand des candidats potentiels. Frédéric Chalaye 03 88 21 56 43 frederic.chalaye@dna.fr

62

septembre 2012 • n° 300

Le 11 novembre au Château de l’Ile à Ostwald Ce salon met en scène les coulisses du mariage. Plusieurs animations viendront ponctuer la journée pour donner de nouvelles idées créatives aux futurs mariés. Parmi les exposants, une sélection de vingt experts, professionnels du mariage. De 10 h à 19 h, entrées sur invitations. 10 € par personne, 15 € par couple. www.lescoulissesdumariage.com http://www.1001mariages.com

Une rencontre organisée par la CUS, destinée aux élus, ingénieurs, techniciens des villes, associations, entreprises impliquées dans la politique du vélo des villes. À la Cité de la musique et de la danse de Strasbourg.

PME Recrut’, le salon emploi des PME

Les coulisses du mariage

AgroBioPro Salon professionnel de l’agriculture de demain Les 25 et 26 octobre à Obernai

Ce nouveau rendez-vous de l’innovation et des alternatives agricoles en Alsace est destiné à l’ensemble des professionnels de l’agriculture de demain. Placé sous la thématique de l’agronomie durable, la première édition propose un riche et vaste programme de conférences, d’ateliers pratiques, de visites de parcelles, d’interprétation de profils culturaux, d’expositions et de démonstrations… Fort de son expérience du salon BiObernai depuis 2004, Alsace Bio s’est vu confier la conception et l’organisation logistique du salon, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture d’Alsace et l’OPABA, Organisation professionnelle de l’agriculture biologique en Alsace. 03 88 23 29 54 • www.agrobiopro.com

Journée de prévention routière

Le 27 septembre à Haguenau « Le trajet, un enjeu global : jeunes, deux roues et professionnels » Au programme, conférences, outils et retours d’expérience pour professionnels, ateliers pratiques pour lycéens. De 9h à 17h à La Halle aux houblons.

Foire européenne de Strasbourg

Du 7 au 17 septembre au Parc Expo du Wacken « Un jour, un métier » : Sensibilisation à la création d’entreprise sur le stand CCI, avec chaque jour, un créateur d’entreprise qui présentera son activité. Dans le hall des Institutions, stand 37. www.foireurop.com

« L’espérance » a 150 ans

Le 16 septembre à Schiltigheim Parcours historique de la brasserie, animations gourmandes, etc. www.heineken-entreprise.fr

Musica 2012 Du 21 septembre au 6 octobre

www.carsat-alsacemoselle.fr

Crises et risque image : comment gérer votre communication ?

Mercredi 19 septembre, de 8h30 à 10h Conférence à la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin. Animation : Patrice Heintz (cabinet Médiations) f.papelard@alsace.cci.fr

Les pratiques Achats

Mardi 09 octobre, à 18h Conférence-débat organisée par la CCI Région Alsace, la CDAF (Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France), l’EM Strasbourg et le cabinet Reducio. f.papelard@alsace.cci.fr

Pour découvrir 38 spectacles et concerts Programme détaillé www.festival-musica.org

Journées du patrimoine Les 15 et 16 septembre

www.journeesdu patrimoine.culture.fr

Exposition

Du 15 septembre au 13 octobre La galerie Bertrand Gillig accueille Patrick Bastardoz www.bertrandgillig.fr


Pour votre séminaire, changez d’air ...

sans faire décoller votre budget * ! € 5 3 1 e d r à parti

tous les éléments sont réunis pour allier travail, détente et découverte. À l’hôtel holiday inn vous pourrez vous concentrer sur le travail. Cet Hôtel 4 étoiles de 139 chambres, dispose de 650 m2 de salles de réunion high tech. Le petit plus : un parking extérieur gratuit. À seulement 10 min de l’Hôtel, partez à la découverte   du  Vieux Strasbourg et de sa cathédrale légendaire. Déjeuner et dîner seront servis dans un lieu chargé d’histoire, Le restaurant L’ancienne douane, fleuron de la gastronomie alsacienne. Enfin, non loin de là, vous foulerez les fairways du golf de la Wantzenau pour une après-midi initiation. Golf 18 trous, dont la renommée n’est plus à faire, qui a accueilli de nombreux tournois internationaux. * par jour et par personne

Pour plus de renseignements :

Hôtel Holiday Inn tél. 33-3-88 40 84 84 email : pylesaint@histrasbourg.com


Partenaire de vos exploits 03 88 18 30 80

Service informatique

Infrastructure

Hébergement

Solutions de gestion

Web

Travail collaboratif

Acte 5 • Strasbourg - Crédit photo : Fotolia

www.oci.fr


Point Eco numéro 300