Issuu on Google+

24 ÉvÉnement

EGAST les plus grands chefs se dévoilent Le salon de l’équipement, de la gastronomie, de l’agroalimentaire, des services et du tourisme se tiendra à Strasbourg du 14 au 17 mars.

17 • TouriSmE Le tourisme, Levier de croissance

Participer à un salon professionnel peut être rentable. Mais se borner à occuper un stand ne suffit pas.

n° 280 - MArs 2010

35 • FocuS restauration hors domiciLe QuaLité, rapidité et prix

La sacro-sainte pause déjeuner de deux heures appartient au passé. Aujourd’hui, les Français veulent manger plus vite.

14 • FormAliTéS maintenir un tissu industrieL fort en aLsace

Pour simplifier la création d’entreprises et la rendre plus accessible.


RISQUES TMS*

RISQUES CHIMIQUES

RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PHYSIQUES

ΎdZKh>^Dh^h>Kͳ^Yh>dd/Yh^

Une équipe à votre disposition ! Médecins du travail, assistantes médicales et techniciens d’AST67 vous accompagnent pour évaluer et analyser les risques professionnels dans votre entreprise et mettre en place des actions concrètes pour préserver la santé de vos salariés.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 03 90 22 97 86 ou prevention@ast67.org

www.ast67.org

www.fibregraphique.com

LA PRÉVENTION DES RISQUES QUELLES ACTIONS ?


entreprises à la une

© Hôtel Mercure

L

Strasbourg

Mercure Saint-Jean

Pari pour une chambre futuriste À proximité de la Gare SNCF et du quartier de la Petite France, l’hôtel Mercure Saint-Jean accueille une clientèle d’affaires et de loisirs. Sur 61 chambres, neuf viennent d’être rénovées, dont l’une à caractère unique. Son nom : « Une nuit en 2030 ».

strasbourg

Blanc des Vosges

’hôtel existe depuis 1995. Il est dirigé par François Garcher, dont la philosophie est de « toujours anticiper les goûts de la clientèle ». Après avoir créé une ambiance japonisante dans son entrée, marié galets, sable fin et fontaines, il a entrepris entre juin et novembre 2009, la rénovation d’une partie des chambres, des salles de conférences (modulables, pouvant accueillir jusqu’à 20 personnes en U) et de petits-déjeuners. Montant des travaux : 600 000 €. Les nouveaux espaces, design et fonctionnels, ont pu être créés grâce au rachat d’une boutique concomitante et à la couverture complète de la cour intérieure.

Unique

À découvrir absolument, la chambre « Une nuit en 2030 ». Affichée à 2 030 €, mais facturée 230 €… jusqu’en 2030. Un côté un peu provocateur de François Garcher. « C’est la seule chambre qui donne côté rue, je l’ai voulue unique et en avance sur son temps, qui fasse rêver les gens ». Le résultat est à la fois esthétique et high-tech, avec des produits qui vont à l’essentiel. Première approche, la porte blindée s’ouvre via un système de biométrie, appelé « bioveine ». Ensuite, tout ou presque fonctionne à la télécommande. Le lit thermoformable, l’écran home cinéma, le lecteur

MIETESHEIM

L’art du linge vosgien à Strasbourg

« L’Elsass Moutarde »

Implantée depuis l’automne dernier à Strasbourg, l’enseigne Blanc des Vosges déploie l’ensemble de sa collection de linge de lit, éponges et nappes sur quelque 100 m². L’entreprise, née à Gérardmer en 1843, est aujourd’hui dirigée par JeanFrançois Birac, et allie tradition et modernité. Forte d’un chiffre

Un goût raffiné et authentique pour un produit 100 % alsacien, c’est la nouvelle « Elsass Moutarde » de l’entreprise Raifalsa-Alélor, unique fabricant de raifort en France et dernière moutarderie d’Alsace. Cette moutarde douce a été fabriquée à partir de graines blanches cultivées dans le cadre d’une agricul-

d’affaires de 11 M€, Blanc des Vosges poursuit son développement aussi bien en France qu’à l’étranger et lance pour la première fois sa gamme de linge 100 % bio. 114 Grand Rue à Strasbourg www.blancdesvosges.fr

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin



dvd, les rideaux… Au-dessus du lit où la couleur blanche domine, une lampe en forme de nuage… Les oreillers sont fournis en trois tailles différentes, les dvd à discrétion. Avec six haut-parleurs, l’acoustique est pour le moins performante. Des films ou émissions à regarder depuis le lit, en dînant derrière le bar, voire dans la salle de bains, orange et noire, où le deuxième écran plat se situe dans la douche. Également à disposition, iPod, iPhone avec possibilité de téléphoner gratuitement en France et à l’étranger, une station météo qui indique la température extérieure.

Bouquet

En mezzanine, un espace bureau avec ordinateur, fauteuil massant et coin thé ou café. Vous avez un chien à la maison ? Un chien design en plastique orange sera installé au pied de votre lit avant votre arrivée. Vous êtes un maniaque de la propreté ? Si vous avez sali la moquette entre deux passages du service d’entretien, enclenchez le robot… Le rêve, non ? Cerise sur le gâteau, un bouquet « 2030 » qui n’est pas électronique mais composé de chocolats et autres douceurs. 03 88 32 80 80 www.mercure.com

Raifalsa-Alélor

ture raisonnée dans notre région. L’objectif de l’entreprise est de récolter, d’ici cinq ans, au moins 80 % de graines de moutarde en Alsace et basculer l’ensemble de sa gamme avec cette matière première issue du terroir alsacien. www.raifalsa.fr




sommaire

Qualité, rapidité et prix

5

La sacro-sainte pause déjeuner de deux heures appartient au passé. Aujourd’hui, les Français veulent manger plus vite. Et sans surprise, ils font plus que jamais attention aux prix.

35 • focus Restauration hors domicile

1

36

17 • dossier tourisme

Le tourisme, levier de croissance Près de 11 millions de visiteurs en 2009, plus de 25 000 emplois et des sondages de notoriété en progression : le tourisme demeure l’activité économique numéro un en Alsace.

01

entreprises à la une

Mercure Saint-Jean // Pari pour une chambre futuriste 04

trajectoires

4 Martine Meyer, 4 Horizons // Les atouts d’une grande 5 Com Un Echo // La communication des PME-PMI 6 Terres à Vin // Petits plaisirs autour du vin 10 Immobilier d’entreprise // Sur offre et attentisme 13

cci en actions

13 Tryba // 30 ans, encore plus d’audace 14 CFE // Le guichet unique de la CCI 24

egast

Les plus grands chefs se dévoilent

26

40

24

aéroport

40

27

43

tic

Dématérialisation des marchés publics 28

juridique

TVA et territorialité des services 29

jurisinfo

Remboursement de la TVA étrangère 30

formation

30 Conjuguer savoir-être et savoir-faire 32 Se former pour être pro 38

gastronomie

Nadia Bennaï // L’artiste du goût

Nouveautés à l’horizon

export

38 Mission de prospection // Tremplin Amérique du Nord 39 Lancier investit dans la région

développement durable

Louis Adam veut réduire sa facture énergétique 44

hotellerie-restauration

Philippe Bohrer // Faire perdurer le Crocodile 45

infos europe

Un nouveau visage pour l’Union 46

industrie

46 Réglementation // Démarrage des contrôles périodiques 48 Klearios // L’exposant fidèle à la CCI 49 Développement durable // Programme « Croissance 2D »

50

commerce

50 Opération sourire pour les commerçants 51 Soldes fixes contre soldes flottants 52

créateurs

52 Cimaris // Le web sinon rien 53 Little Dream // Passion déco 54

karlsruhe

Coopération transfrontalière 55

découvertes

40 ans de choucroute… aux trois poissons 56

temps forts

Jeu-concours // À quoi ressemble votre établissement ?

N°280 - mars 2010 - Le Point Économique est édité par la CCI de ­Strasbourg et du Bas-Rhin • 10, place Gutenberg 67081 Strasbourg cedex • Tél. 03 88 75 24 18 • point-eco@strasbourg.cci.fr Directeur général : Philippe Colson • Directeur de l’édition : Patrick Heulin, directeur communication • Rédactrice en chef : Françoise Herrmann • Journalistes : Élisa Colmenero, Éric Pilarczyk Secrétariat : Chantal Kolb, Catherine Slatine-Barusta • Comité de rédaction : Tania Desfossez, Philippe Edel, Élise Fiorese, Muriel Ischia-Weber, Didier Kahn, Marc Liebrich, June Marchal, Florence Montet, Alban Petit, Claude Ribeiro, Nathalie Rolling, Christiane Sibieude, Évelyne Sturm • Éditeur délégué : Daniel Reyt (Citeasen) • Conception et réalisation : Citeasen • Couverture : (conception) Citeasen - (photos) © Marcel Ehrhard - © Getty • Impression : Istra, Schiltigheim • Tirage : 43 000 exemplaires Publicité : Jocelyne Choukroun Tél. 06 20 46 00 85 Fax 03 88 22 31 20 j.choukroun@strasbourg.cci.fr

Le Point éco • mars 2010 • n° 280


eDIto

tourisme : un secteur porteur à soigner année son 20e anniversaire. Ses formations en alternance du CAP au BtS, ses cycles de formation continue dans les métiers de l’accueil, de la gastronomie et du tourisme ont pour vocation de préparer à ces métiers des professionnels passionnés avec comme mot d’ordre : la qualité.

L’Alsace a reçu l’an dernier 11 millions nous consacrons un dossier complet au de visiteurs. elle se situe dans le pelo- tourisme qui donnera aux professionton de tête des régions françaises les nels du secteur les clés pour s’adapter plus fréquentées. aux nouvelles norSon succès, elle mes hôtelières, déle doit à son pavelopper la qualité le ceFPPa a pour vocation trimoine, à sa trade leur accueil et le de former des professionnels dition gastronoservice, et diffuser passionnés. mique et vinicole, leurs informations et à la diversité en temps réel. Le de ses paysages. Portée par le tourisme Service tourisme de la CCI, fort de son de loisirs, elle tire son épingle du jeu expérience et de sa connaissance du grâce à sa fréquentation de fin d’an- territoire, est à leur écoute et leur apnée. Les marchés de noël ont attiré porte son expertise. quelque 2,2 millions de visiteurs. Une clientèle dont profitent les hôtels, les Également dans ce numéro, un focus restaurants, les autocaristes mais aussi sur eGASt, le salon de l’équipement, de les commerces. la gastronomie, de l’agro-alimentaire, des services et du tourisme, qui se tienAvec près de 28 000 emplois recensés dra à Strasbourg du 14 au 17 mars. Un dans les hébergements et les restau- succès qui se confirme à chaque édition rants, le tourisme est l’un des rares sec- pour ce salon qui devrait drainer plus teurs créateur d’emplois. encore faut-il de 25 000 visiteurs, issus du Grand est que les entreprises du secteur disposent mais aussi d’Allemagne. d’une main-d’œuvre qualifiée suffisante. C’est pourquoi, la CCI de Strasbourg J’encourage tous les professionet du Bas-Rhin avec le Groupement nels du secteur à ne pas manquer des Hôteliers Restaurateurs du Bas- eGASt 2010. Rhin a créé à Illkirch le CeFPPA (Centre européen de Formation en Alternance Jean-Louis Hoerlé pour l’Industrie Hôtelière) qui fête cette Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

© Yves Trotzier

m

algré la baisse du nombre de visiteurs étrangers et un recul de 4,5 % des nuitées en 2009, la France reste la première destination mondiale. Le nombre de touristes loisirs, en hausse de 3 %, a permis de compenser le recul de la clientèle d’affaires lié à la crise économique.

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin




 tRAJeCtoIReS

Le Bureau Gourmand Pour vos réunions de travail, rendez-vous d’affaires, ou pauses gourmandes, Kieffer vous apporte la solution,…

… les coffrets-repas gastronomiques. Simple et rapide téléchargez notre brochure sur

www.kieffer-traiteur.com

ORGANISATEUR DE RÉCEPTION

10 rue du Col Vert F-67304 Schiltigheim Tél. 33 (0)3 88 83 45 45

info@kieffer-traiteur.com

mArTinE mEyEr, 4 horizonS

© 4 Horizons

scHIltIgHEIM

Son et lumière sur la cathédrale Saint-Jean à Lyon

les atouts d’une grande

marco Blumenroeder pour le montage, l’image, la production du son et Didier Florentz pour la création des images 3D. Leur studio intégré de création audiovisuelle et mutimédia regroupe les dernières innovations techniques pour des prestations clés en main. De l’écriture du scénario à la réalisation des images – notamment en 3D – en passant par la création originale de la partie musicale. Un autre pan de l’activité de 4 Horizons est le film institutionnel, avec quelques références locales comme etesia, outils Wolf, Paul Hartmann, Acte 5, etc. « Nous intervenons également en soustraitant pour des agences d’événementiel », souligne martine meyer. Avec la réactivité d’une structure légère.

Son et lumière

L’entreprise a été sélectionnée pour la troisième fois par la ville de Lyon pour sa mise en lumière, avec la création d’un spectacle son et lumière sur la cathédrale Saint-Jean qui lui a Spécialisée dans la production événementielle, valu le trophée des lumières de l’agence de Martine Meyer, 4 Horizons, avec seulement Lyon en 2009. Autre installation spectacle inédite : « La caverne trois collaborateurs et un réseau d’experts, affiche des du temps » au cœur des grottes compétences reconnues par-delà les frontières. de Choranche, en plein massif du vercors. Prochaine intervention ’agence 4 horizons est lumière – sur 20 km – du Chemin à Shanghai, sur un lieu réhabilité née en octobre 2006. Le des Dames de Laon, la projection pour l’exposition universelle. 4 fruit d’une « belle rencon- vidéographique monumentale Horizons a été choisie par Cobalt tre » entre deux passionnés de sur buildings de Sao Paulo. Plus Ingelux, une société de concepl’événementiel, martine meyer, local, l’Ill aux Lumières et le spec- tion de lumière pérenne, pour la conseil en communication, réalisation d’une scénograet Damien Fontaine, comphie originale d’image et de positeur-scénographe. bande-son du show muldes shows multimédias dans timédia qui se tiendra sur Aujourd’hui reconnus dans le métier de la conception le site – une ancienne cendes lieux d’exception. trale électrique – tous les et l’organisation de réalisations de show multimédias tacle de plein air de la place soirs, soit 180 représentations. en s’adjoignant les services de – tant en France qu’à l’étranger –, Kléber à Strasbourg avec une ils organisent des rendez-vous projection à 360°. Interlocutrice techniciens et d’artistes rompus d’exception dans des lieux phares privilégiée des collectivités pu- à la création de manifestations du patrimoine. Des spectacles bliques et des sociétés privées, spectaculaires, 4 Horizons est historiques, des sons et lumières martine meyer est la directrice de devenu un collectif de producet des événements ponctuels 4 horizons. tion original et performant sur le comme des cérémonies inauorganisée et rigoureuse, elle territoire. gurales. Quelques exemples : la se dit en parfaite complémenfête des lumières à Lyon, les fêtes tarité avec Damien Fontaine 03 88 81 18 50 johanniques à orléans, la mise en pour la partie artistique et avec www.4horizons.fr

l

le Point éco • Mars 2010 • n° 280




F

orte de son expérience à des postes clés dans la communication et le management, Marie-Claude Stoffel fonde la société Com Un Echo. Basée à Haguenau, elle est spécialisée dans la communication interne et externe, les relations avec la presse et l’animation de projets. Des sujets que MarieClaude Stoffel maîtrise parfaitement après des années passées dans l’industrie et l’agro-alimentaire. « Je peux intervenir ponctuellement ou de façon régulière dans les entreprises. Je pense que les TPE et PME peuvent avoir besoin de mes compétences, car souvent ces

Après neuf ans d’existence, le CEEI Alsace décide de donner un coup de projecteur sur ses valeurs et de renouveler son logo. « Notre cœur de métier est l’accompagnement de projets innovants. Grâce à notre action, nous permettons à ces projets de se développer et de créer de la richesse en Alsace. Nous souhaitions imager cette croissance en reprenant dans notre logo le symbole de la jeune pousse que nous cultivons ensemble, précise Mireille Salva, directeur opérationnel. Le CEEI Alsace n’est ni la terre, ni la pousse, il est l’engrais qui va permettre de booster l’homme et le projet ». www.ceei-alsace.fr

Stéphane Crepel, Heineken Entreprise

Remplaçant Jan-Willem Kroonen, parti à Mons-en-Baroeul (59), Stéphane Crepel prend la responsabilité de la brasserie de l’Espérance au sein du pôle Alsace d’Heineken Entreprise, qui regroupe également la direction générale technique d’Heineken et le département innovation et développement de la direction marketing. Un effectif de 220 salariés, une capacité de production de 1,8 million d’hectolitres. Stéphane Crepel assurait auparavant la direction de la brasserie de Marseille.

“open up

*

06 80 24 24 93 com1echo@orange.fr

DEF *épanouissez-vous

Entzheim

structures ne disposent pas d’un service de communication à proprement parler. » La polyvalence caractérise le profil de MarieClaude Stoffel. Elle est en effet aussi capable de « mener un audit de communication interne, que d’aider les entreprises à valoriser leur image ou leurs produits, que d’analyser les retombées presse. » En ce moment, elle travaille sur le plan de dynamisation pour l’industrie agro-alimentaire en Alsace. « J’aime cette pluriactivité. » En avril, Com Un Echo fêtera sa première année d’existence.

Dirigeant

Nouveau logo

Une nouvelle agence sécurité incendie en Alsace Pour accompagner sa croissance dans la région Nord Est, DEF a étoffé son réseau d’agences en créant une nouvelle entité en Alsace, au sein de l’aéroparc d’Entzheim. Avec des offres surmesure en matière de systèmes de sécurité incendie, DEF Alsace veut répondre aux besoins des

entreprises du secteur industriel et tertiaire. L’agence bas-rhinoise couvre toute la région. En 50 ans, DEF est devenu le leader français de la détection incendie et dispose par ailleurs de filiales à l’étranger. 03 90 29 68 70 www.def-online.fr

© GOODSHOOT / JupiterImages

© Henri Parent

La communication des PME-PMI

CEEI Alsace

Com Un Echo

haguenau

Coaching Recrutement Bilan de compétences Gestion de carrière Conduite de changement

10 Place du Temple Neuf N 67000 Strasbourg 03 88 22 47 04 N contact@lawen-partner.com

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


 trajectoires

strasbourg

Terres Ă  Vin

 La cave à manger . MentionnÊe sur sa carte, l’appellation sied bien au propriÊtaire de Terres à Vin, Eric Demange. Rue du Miroir à Strasbourg, cette cave à vins est aussi une Êpicerie, un bar à vins et un lieu de petite restauration.

T

erres à vin s’est installÊ dans la cour de la salle Mozart en 1999. Un cocon  au cœur de la ville et un peu en retrait de l’agitation , qui convenait bien à Eric Demange. Un ancien directeur d’Êcole qui a succombÊ à sa passion du vin en crÊant ce concept de cave à vin associant produits à emporter, dÊgustation au verre et petite restauration.  À l’Êpoque, cela n’existait pas , souligne-t-il. L’espace restauration et le bar, une vingtaine de places assises, s’enrichissent en ÊtÊ d’une petite terrasse d’une quinzaine de couverts. Dans la cave proprement dite, près de 3 000 vins entreposÊs, issus de petits domaines ou de producteurs français et Êtrangers.  Ce sont beaucoup de vins rares, je les appelle des vins d’auteurs, qui

sortent de la norme, souligne Eric Demange. Ils ne sont pas forcÊment chers. Il y a aussi des vins bio  nature , moins connus.  En dix ans, celui-ci est heureux d’avoir gagnÊ la confiance de ses clients, particuliers et restaurateurs.

Conseil et service

 Je travaille avec une centaine d’Êtablissements, parmi lesquels beaucoup de chefs ÊtoilÊs . Et de citer quelques Êtablissements comme le Cerf, l’Arnsbourg, la Cambuse, l’Atelier du goÝt, le Pont aux Chats‌ Son approche qualitative a Êgalement sÊduit les vignerons qui viennent spontanÊment à lui. Dans le  Terres à Vin des Villes , c’est le sommelier, ClÊment Thomassin, qui assure conseil, vente et le service du vin‌ et des autres produits d’Êpi-

Š Henri Parent

Petits plaisirs autour du vin ClÊment Thomassin, le sommelier du  Terre à Vin des Villes 

cerie. Sauces, pâtes italiennes, confitures artisanales, fromages, charcuteries, beurres, saumon.  Des produits de qualitÊ, aussi naturels que possible, comme le jambon du pays basque, le  Noir de Bigorre  ou le fromage blanc et sa compote issu d’une ferme bio , prÊcise-t-il. Chez Terres à Vin, une clientèle d’habituÊs a pris ses repères, que ce soit pour le dÊjeuner, l’apÊro ou le soir, pour grignoter l’un des petits plats de la carte. Quiches, salades, toasts, tartines, assiettes de charcuterie sont proposÊs avec un vin au verre ou à la bouteille.

SoirĂŠes dĂŠgustation

On peut même acheter sa bouteille et l’emporter, à n’importe quelle heure. Les vins au verre sont affichÊs à partir de

Denis Helmbacher Paysages $PODFQUJPOFUSnBMJTBUJPOKBSEJOTFUQJTDJOFT 5FSSBTTFT&TDBMJFSTQBZTBHFST#BTTJOT1MBOUBUJPOT 1JTDJOFTøEnCPSEFNFOU1305&641BZTBHFT  SVFEV4UBEF 3PTIFJN UnM

GBY JOGP!IFMNCBDIFSDPN XXXIFMNCBDIFSDPN

Le Point Êco • mars 2010 • n° 280

2 ₏, jusqu’à 15 ₏ pour les grands crus, l’assiette gourmande de 2,50 à 22 ₏. RÊgulièrement, Eric Demange organise des soirÊes dÊgustation, souvent à thèmes, pour des individuels ou des groupes, et des expositions de peinture. Et sa passion continue d’être rythmÊe par les ouvertures. Après avoir ouvert le  Terres à Vin des champs  à Ittenheim en 2004, une cave plus grande, mariÊe à une galerie d’art, c’est un nouveau lieu qui vient d’être crÊÊ à Westhoffen, accessible uniquement sur rÊservation, avec table et chambre d’hôte,  le Terres à Vin des vignes . Terres à Vin des Villes est ouvert le lundi de 12h à 19h30, du mardi au vendredi de 10h30 à 22 h30, le dimanche de 11h à 21h. 1, rue du Miroir à Strasbourg 03 88 51 37 20




ouvragE

cinquAnTièmE AnniVErSAirE EnGEES

 l’or bleu, sang de la terre 

c

e livre ÊvÊnement publiÊ par l’association des amis de l’enGeeS – École nationale du GÊnie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg – met en perspective les immenses dÊfis contemporains et à venir de l’eau. Un dÊbat qui concerne l’humanitÊ entière. L’ouvrage a ÊtÊ rÊalisÊ pour cÊlÊbrer le cinquantième anniversaire de l’Êcole. À la fois utile et agrÊable, richement MundolsHEIM

illustrÊ, il devrait susciter l’intÊrêt de bon nombre de responsables d’entreprises concernÊs par les grands enjeux de l’eau et de l’environnement. De l’eau potable aux usines naturelles, en passant par les dÊchets‌ jusqu’à l’Êconomie verte. À lire aussi, en page 56, les manifestations organisÊes par l’enGeeS.

www.mecasem.com

03 88 24 82 82

BiJoux ET AccESSoirES En GroS

Jeanne de Paris : plus de 8 000 rÊfÊrences Après avoir crÊÊ, en 2009, un nouveau site Internet et une boutique en ligne pour les professionnels, le dirigeant de Jeanne de Paris, Hubert Werschner, augmente le nombre de rÊfÊrences disponibles – plus de 8 000 – avec des arrivages ouvErturEs

plus nombreux – nouveautÊs tous les dix jours –. Jeanne de Paris propose des bijoux, sacs, foulards, Êtoles, montres, etc. que vous trouverez rÊunis dans le show-room de mundolsheim. Les produits Jeanne de Paris sont vendus aux particuliers (vente à

domicile) et aux professionnels – acteurs de la mode et de la beautÊ, coiffeurs, spÊcialistes du cadeau d’affaires, etc.

www.jeanne-de-paris.com 03 88 69 34 51

hĂ´TElS roi SolEil

objectif trois Êtoiles CrÊÊ par l’ex industriel Denis Kuentz, le groupe hôtelier indÊpendant du Grand est – six hôtels 2* en Alsace-Lorraine – le Roi Soleil annonce l’ouverture d’un premier hôtel 3* Prestige à Colmar à l’automne. SituÊ à

proximitÊ de l’actuel 2*, il devrait offrir un confort‌ 4* au tarif 2* gÊnÊralement appliquÊ par la concurrence. Au programme des chambres de 20 m², dÊco tendance, literie plus luxueuse, Êcrans plats, douches à leds de

 

mecasem rachète un labo BasÊ à Ostwald, le groupe Mecasem, laboratoires industriels d’essais mÊcaniques et de mÊtrologie, après avoir repris une sociÊtÊ de mesures en Haute-savoie, poursuit son maillage dans le territoire avec la construction d’un nouveau centre de mÊtrologie à Besançon. De quoi gÊrer l’intÊgralitÊ de ses parcs d’instruments de mesure. Mecasem, c’est 10 salariÊs et 9, M₏ de chiffre d’affaires.

couleurs spÊcial chromothÊrapie dÊjà plÊbiscitÊes dans ses 2*. CoÝt de l’investissement : 3,5 m₏.

Alsace multiservices logistique : pour une bonne gestion des stocks ImplantÊe dans le parc d’ActivitÊs du ried à Hoerdt, Alsace Multiservices Logistique, AML comme son nom le laisse prÊsager, couvre tout le secteur de la logistique. Du dÊchargement de camions au stockage en passant par la mise sur palette et la gestion de stocks, AML est prÊsente tout au long de cette chaÎne. Pour cela, elle met à disposition de ses clients un bâtiment de 5 000 m². En plus de cela, AML a choisi de crÊer un  hôtel d’entreprises  et loue des bureaux, des surfaces de stockage avec possibilitÊ de prestations logistiques associÊes. www.aml-67.eu

www.hotel-roi-soleil.com

ol_4055

SHIV\[PX\L KL[V\[LZSLZHTWV\SLZ u www.colinter.fr Le spÊcialiste de l’Êconomie d’Ênergie



SHS\TPuYL nWYP_

KLZ[VJRt

TĂŠl. 03 88 22 14 35

5, Place ClĂŠment - Strasbourg (face au Gaz de Strasbourg)

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

ampoules service colinter


8 tRAJeCtoIReS

le premier studio rüegg à Strasbourg Numéro un de la cheminée en suisse, rüegg est implanté en France depuis plus de 1 années. sa filiale française, à Wissembourg, distribue les poêles et foyers rüegg auprès d’un réseau d’artisans cheministes. Avec l’ouverture de son premier studio à strasbourg, la marque se rapproche de son public et propose la création de cheminées sur mesure. L’adresse : 19, Grand’rue à strasbourg. 03 88 32 28 05

Ecodestock : deux magasins La vocation de cette enseigne locale et indépendante est de vendre des produits dont la date limite d’utilisation optimale (DLUO) est proche, voire parfois dépassée. L’intérêt étant de pouvoir acheter des produits de qualité et de marque à prix bas. Ecodestock est présente à Geispolsheim et à Eckbolsheim. Vous y trouverez également des produits frais en DLC et surgelés à date courte, ainsi que des produits d’hygiène et d’entretien de la maison, exclusivement issus du marché du déstockage. www.ecodestock.net

alsacE

nouVEAu SiTE inTErnET

tout pour les accros de tennis

o

riginal et local, ce site d’information dédié au tennis a été créé par deux entrepreneurs alsaciens : vanessa Perillat, précédemment chef de groupe marketing d’Adidas France (Landersheim) et Jérôme Fechter, ancien directeur général d’Uvex-Heckel France (La Walck). Le but : permettre au pratiquant de vivre sa passion à 100 %. vous y trouverez des infos et des vidéos sur l’actualité du tennis professionnel et des clubs

concours

meilleures chaussures de terre battue, tests bio-mécaniques et hygiéniques), des conseils sur la santé ou l’alimentation, des infos sur les dernières tendances, etc. Il est également possible de commander certains articles en ligne. Parmi les évolutions à venir : réserver son court et organiser son voyage… lié au tennis toujours. locaux (tournois, interviews, etc.), des tests sur des matériels (les

www.tennisaddict.fr

mEillEurS FrAnchiSéS

les inscriptions sont ouvertes organisé par l’IReF, fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise, ce concours, dont le président est michel Kahn, conseiller de la CCI, a été créé en 1987. Participeront au jury de cette 23e édition, le président de l’ACFCI, Jean-François Bernardin et Jean-Louis Hoerlé. Les critè-

res de sélection sont les performances économiques avec présentation des bilans, participation à la vie du réseau, actions publicitaires, communication et insertion dans l’environnement local. en 2009, deux Alsaciens ont été récompensés, affiliés des enseignes Serge Comtesse (salon implanté dans la Galerie

du Sofitel, Strasbourg) et Horn (vente de proximité d’un séparateur de particules, visant la propreté et le bien-être de l’habitat, neuhaeusel). Date limite de dépôt des dossiers 2010 : le 30 juin. www.franchise-iref.com

Nouveau restaurant gastronomique à Schiltigheim Un Chef passionné pour un restaurant raffiné et contemporain Frédéric Lefèvre, chef cuisinier talentueux de La Carambole, met un point d’honneur à travailler des produits frais aux saveurs du moment. Il vous propose une cuisine de saison, avoue une passion pour les légumes et possède un grand talent pour le travail du poisson... Sa préférence va aux fournisseurs de la région : " Tout ce qui peut se trouver chez nous, je le prends chez nous ! " Le restaurant La Carambole vous accueille dans un cadre feutré, à la décoration contemporaine. Vous y apprécierez l’ambiance à la fois raffinée et détendue.

Les soirées exceptionnelles Une fois par mois, le chef met à l'honneur un produit de saison lors d'une soirée "Découverte Gastronomique", animée par le pianiste, Roby Braun. Gibier, fruits de mer, légumes... il fait le choix d'un produit qu'il décline sous ses formes les plus inattendues pour vous ravir et vous surprendre !

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

Restaurant partenaire d’AGIPI 12 avenue Pierre Mendès France 67300 SCHILTIGHEIM Tél: 03 90 23 92 64 contact@restaurant-lacarambole.com

Ouvert du lundi au vendredi pour le service de midi, et en soirée ou le week-end selon l’actualité du restaurant. Menus à 28 € et 48,50 €, carte de saison Carte, menus et actualité du restaurant : www.restaurant-lacarambole.com




colmar

ostwald

Musée d’Unterlinden

© Musée Unterlinden

Le Cercle des Mécènes

L

e musée d’Unterlinden, l’un des plus prestigieux en France et reconnu internationalement, est installé à Colmar, dans un ancien couvent des Dominicaines. Il accueille chaque année plus de 200���000 visiteurs venant admirer l’importante collection d’œuvres rhénanes ou le fameux Retable d’Issenheim de Matthias Grünewald et Nicolas de Haguenau, considéré comme l’une des pièces majeures de l’histoire mondiale de l’art. Géré par une association, la « Société Schongauer », le musée mène une politique active d’enrichissement, de restauration des collections et d’exposition. Pour ce faire, le mécénat joue un rôle capital. C’est ainsi qu’en 2008 est

né le « Cercle des Mécènes » qui regroupe des entreprises qui ont choisi de s’associer au musée. Par leur soutien financier, en nature ou en savoir-faire, ces entreprises permettent au musée de développer ses missions principales, tout en bénéficiant d’une réduction de 60 % du montant du don. « L’intérêt pour les entreprises de souscrire à une telle démarche est triple : c’est un moyen idéal de communiquer autrement, c’est une façon d’affirmer ses valeurs et c’est une façon de soutenir le développement culturel local », explique Hélène Panhard, chargée du mécénat. 03 89 20 10 30 www.musee-unterlinden.com

Étiquetage Légal

Identification et réglementation des produits chimiques Depuis trente ans, Étiquetage Légal conçoit et fabrique les étiquettes et tous les documents nécessaires au transport et à l’information des utilisateurs sur les risques inhérents aux produits chimiques. « La fabrication de nos étiquettes suit des procédures rigoureuses, nous permettant d’assurer un étiquetage conforme en tout point à la législation en vigueur », explique Christophe Sintez, directeur du site d’Ostwald. Mais au-delà de l’impression d’étiquettes, la PME propose également deux autres prestations. Elle aide ses clients dans la classification des substances et mélanges au travers du logiciel CHEOPS et organise Strasbourg

depuis 2009 des formations sur l’évolution de la réglementation en la matière. Ces journées sont déclinées sur deux modes, comme le précise Christophe Sintez : « des journées thématiques de présentation, soit du règlement européen CLP, soit de la réglementation du code du travail relative à l’évaluation de l’exposition du personnel aux risques chimiques. À cela s’ajoutent des sessions de formation pour le personnel de production et d’encadrement sur les risques induits par les produits chimiques et sur les nouveaux symboles d’identification des dangers. » www.etiquetage-legal.eu

Surgical Perspective SAS

Chirurgie mini-invasive Protomed SA annonce la création de Surgical Perspective SAS à Strasbourg. Cette implantation est le résultat de la collaboration entre le Professeur Yves Alimi (chirurgien vasculaire, fondateur de Protomed), le Professeur Jacques Marescaux (président de l’IRCAD) et Protomed. La nouvelle société développera des instruments essentiellement destinés à la chirurgie mini-invasive. Ces instruments permettront des opé-

Maison Kammerzell Le bon goût de la tradition

Pour vos événements professionnels, 10 salons s’offrent à vous et à vos hôtes, de 10 à 360 personnes dans un lieu de légende Menus à partir de 24,20 € Réservation au 03 88 32 42 14 ou info@maison-kammerzell.com Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

rations moins lourdes. Surgical Perspective bénéficie du soutien de l’incubateur d’entreprises innovantes SEMIA. « La création de cette société en Alsace n’est pas due au hasard », dit Frédéric Mouret, PDG de Protomed. « La région présente des atouts significatifs : l’IRCAD, le pôle de compétitivité Alsace Biovalley, un tissu industriel réactif. » f.mouret@surgperspective.com

B et anq R pro éce uets fes ptio sio nn ns e ls


10 trajectoires

ALSACE

Immobilier d’entreprise

Suroffre et attentisme

L

’emploi continue sa détérioration malgré le retour de la croissance », observe-t-on chez CB Richard Ellis, qui table sur une reprise lente, fragile et entourée de multiples incertitudes. « Tout comme en 2009, le contexte économique devrait à nouveau se traduire par des recherches d’économies et avantager l’utilisateur-acquéreur dans les négociations immobilières ». En matière de bureaux, l’opérateur immobilier constate que peu d’offres neuves proposent des prestations répondant aux nouvelles réglementations de développement durable type BBC (Bâtiment Basse Consommation) ou THPE (Très Haute Performance Énergétique). Par ailleurs, « l’ère des projets en blanc est terminée, on se situe dans la pré-commercialisation », observe Olivier Heydt,

Les programmes neufs disponibles en 2010 - Le Lawn au Wacken, 11 000 m² - Le Panorama à l’Espace Européen de l’Entreprise, 6 000 m² - Le Saint-Exupéry sur l’Aéroparc d’Entzheim, 4 000 m²

directeur de Rive Gauche-CBRE Richard Ellis à Strasbourg.

Bureaux : la forte décrue strasbourgeoise

Les chiffres livrés par les deux opérateurs à l’occasion d’une conférence de presse sont éloquents. D’après Yves Noblet, directeur associé BNP Paribas Real Estate (anciennement Atis Real), « Strasbourg a connu le plus fort recul de toutes les métropoles régionales avec une baisse des transactions en bureaux de 42 %. Mulhouse affiche un repli de 25 %, du fait d’une demande dopée par les besoins de quelques administrations ». Et de noter une suroffre -176 300 m² disponibles à un angonflée par les disponibilités en seconde main avec des locaux ne répondant pas aux besoins des entreprises. Se pose d’ailleurs la question du recyclage de l’ancien. Bureaux, logements, hôtellerie ? Quelle que soit l’option, la remise aux normes nécessite des investissements énormes. La demande, en chute de 32 % (- 35 % selon CBRE) par rapport à 2008, semblerait liée aux petites surfaces qui n’ont pas été recherchées. « Ce sont les PME qui ont

© Cyril Hanebna / Citeasen

Pas d’effet TGV sur le marché de l’immobilier d’entreprise en 2009. Ni à Strasbourg, ni à Mulhouse. La crise a pris le dessus avec pour conséquence un net recul des transactions. Les deux principaux acteurs du marché, CBRE Richard Ellis et BNP Paribas Real Estate, n’attendent pas de reprise avant le deuxième semestre 2010.

de 530 000 m2 pour 186 offres, soit + 8 % par rapport à 2008. À l’inverse, cette offre a fléchi de -14 % à M ulhouse ( 8 0  0 0 0  m ² ) . Seules opé rations clés e n m a i n et en compte p r o p r e  : l e s 17 000 m² de Wincanton Mondia et les 12 000 m² pour Sermes à Strasbourg. À Mulhouse, l’offre a presque doublé, la demande exprimée est en hausse, mais avec un niveau très Parmi les programmes neufs disponibles en 2010, le Lawn modeste de au Wacken demande placée, comparée été les plus impactées par la crise », aux années antérieures. Les prix explique Yves Noblet. Alors qu’il de vente et les valeurs locatives relève une demande moyenne moyennes restent parfaitement à 360 m², Olivier Heydt note que stables depuis trois ans, tant en les surfaces recherchées entre matière de locaux d’activités que 100 et 200 m² sont essentielle- d’entrepôts. Et en région comme ment orientées vers des bureaux au niveau national, les utilisateurs neufs. négocient davantage…

Entrepôts et logistique : pas beaucoup de constructions

Selon CBRE, la demande en entrepôts exprimée sur Strasbourg est restée très timide et s’est établie à un niveau particulièrement faible. Et Olivier Heydt de souligner le nombre important de ré-internalisations des chargeurs en 2009. Par rapport à 2008, la demande baisse de 20 % sur Strasbourg et de près de 45 % sur Mulhouse. Concernant le domaine plus particulier de la logistique, l’offre dans le département du Bas-Rhin a une nouvelle fois augmenté et représente un total

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

BNP Paribas Real Estate Contact Strasbourg : 03 88 22 19 44 transaction.strasbourg@bnpparibas.com Contact Mulhouse : 03 89 33 40 50 transaction.mulhouse@bnpparibas.com Rive gauche CBRE Olivier Heydt, Strasbourg 03 88 37 11 00 olivier.heydt@cbre.fr Dessaules Entreprises CBRE, Jean-Arnaud Desaulles, 03 89 46 20 80 jad@desaulles.fr Études en ligne : www.rivegauche-cbre.com et www.dessaulles.fr


11 prIx

TroPhÊES FonD’AcTion AlSAcE

inscriptions avant le 31 mai Association reconnue de mission d’utilitÊ publique, Fond’Action Alsace vient de lancer sa 24e campagne pour la dÊcouverte, la reconnaissance et la promotion des  talents alsaciens . Cette annÊe, la remise des trophÊes, rÊalisÊs par le sculpteur Denis Roth, aura lieu le 22 octobre à l’Illiade (Illkirch). Seront dÊcernÊs les prix d’honstrasbourg

neur, prix Guy ourisson, prix spÊcial et, sous une nouvelle forme, les prix  talents d’avenir . Ces prix d’encouragement seront remis dans quatre secteurs : Êconomique, culturel et artistique, sociÊtÊ, technique, scientifique et mÊdical. 03 88 36 63 77 www.fondaction-alsace.com

un Janus en prime

bEnfEld

.OSPRODUITSDASSURANCE SONTADAPTĂ?SĂŒCHAQUE MĂ?TIER MĂ?MEAUVĂ™TRE 5NDIAGNOSTICPERSONNALISĂ?ET DESSOLUTIONSSURMESUREPOUR

AEolTA

La sociÊtÊ Aeolta, spÊcialisÊe dans les systèmes Êoliens à usage rÊsidentiel et urbain (Strasbourg), a ÊtÊ rÊcompensÊe d’un Janus de l’industrie. Ce label de l’Institut Français du Design rÊcompense les produits qui reprÊsentent pour les

'ROUPAMA AVEC LESPROS

utilisateurs un vÊritable confort et une facilitÊ d’usage. notons par ailleurs que Aeolta Êtait Êgalement laurÊate en 2009 du Concours national de crÊation d’entreprises innovantes. www.aeolta.com

PorTAkABin

ASSURERVOSBIENSPROFESSIONNELSET PRIVĂ?S VOUSPROTĂ?GER VOUSETVOTREFAMILLE GRĂŠCEĂŒLACOMPLĂ?MENTAIRESANTĂ?ETAUX GARANTIESARRĂ?TDETRAVAIL INVALIDITĂ?ET DĂ?CĂ’S

GARANTIRLAPĂ?RENNITĂ?DEVOTREENTREPRISE PRĂ?VOIRLEFUTURGRĂŠCEĂŒNOSSOLUTIONS RETRAITE

0OURVOSGARANTIESSANTĂ? PRĂ?VOYANCEETRETRAITE

BĂ?NĂ?FICIEZDUCADREPRIVILĂ?GIĂ?DELA,OI-ADELIN

l’amÊnagement d’espaces SpÊcialiste de la location d’espaces de bureaux, de locaux professionnels, scolaires et de santÊ, Portakabin est prÊsente depuis 1996 en Alsace. elle est la filiale d’un groupe familial britannique fondÊ en 1961 et implantÊ à York (Angleterre), Êgalement prÊsent en Belgique et aux Pays-Bas. Portakabin emalsacE du nord

ploie 125 personnes pour un CA de 25,8 m₏. L’agence contribue à de nombreux projets de dÊveloppement dans les entreprises, en particulier dans le secteur industriel et les collectivitÊs. L’adresse des entrepôts : rue de Hollande, ZAC de Benfeld. StÊphane Gottschling 03 88 74 09 09

 'ROUPAMAFil  WWWGROUPAMAFR

concourS

les TrophÊes de l’innovation vous êtes chef d’entreprise, artisan ou particulier et vous avez une idÊe innovante que vous souhaitez dÊvelopper ? Le concours des trophÊes de l’Innovation du Pays de l’Alsace du nord, proposÊ par l’ADeAn et le CeeI Alsace, pourrait alors vous intÊresser. Les projets retenus

bÊnÊficieront d’un audit-conseil gratuit, d’une couverture mÊdiatique locale et de la possibilitÊ d’être nommÊs laurÊats. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2010. Règlement et dossier de participation www.concours-alsaceinnovation.com

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

/FFRESOUMISEĂŒCONDITIONS2ENSEIGNEMENTSAUPRĂ’SDE VOTRE#ONSEILLER'ROUPAMA%NTREPRISERĂ?GIEPARLE#ODE DES!SSURANCES)LLUSTRATION/$%+! AGENCE#HRISTOPHE *UMPFRANCE FĂ?VRIER


12 trajectoires

strasbourg

linkOffice

Partenaire informatique

Comment maîtriser le financement de mes investissements ?

linkOffice accompagne près de 500 entreprises, petites et grandes. La société, créée en 2004 à Strasbourg, prend en charge pour ses clients toute l’infrastructure informatique et leur garantit « une tranquillité d’esprit », explique Jérémy Tchamber. « Afin d’assurer des prestations fiables et de qualité, nous nous appuyons sur des partenaires de renom tels que Microsoft, Dell, Cegid… » Parmi les points forts de la société : les solutions clés en main, aucun inKrafft

vestissement matériel, un budget maîtrisé, assistance réactive et suppression des contraintes informatiques. Les services proposés par linkOffice sont donc multiples : création d’un portail intranet intégré, applications comptables et fiscales, espace de stockage sécurisé des données, etc. Le tout en fonction de vos besoins réels. 0 891 67 10 67 www.linkoffice.fr

Melly Incendie

Protéger et former Installé dans la zone industrielle de Krafft (Erstein), Melly Incendie fournit du matériel de protection incendie depuis 1970. Extincteurs, portes coupe feu, colonnes sèches, stations de rechargement de CO2, etc. Autant de produits qui nécessitent une prise en main. Pour mieux former les personnels à la manipulation du matériel de premier secours en cas d’incenstrasbourg

Prêt à Piloter

die, un tout nouveau centre de formation a été créé, équipé de générateurs de fumées, de flammes et d’un système de sécurité incendie. Plusieurs zones y ont été aménagées : dégagement zone coupe feu, chambre, générateurs de flammes et zones extérieures. Pour des cours à la fois théoriques et pratiques. 03 88 98 86 13

Conciergerie d’entreprise

Service Personnel® à Strasbourg

C’est vous qui choisissez d’augmenter ou de diminuer vos échéances en fonction de votre activité. www.ca-alsace-vosges.fr Prêt professionnel. Prêteur : Crédit Agricole Alsace Vosges - Siège Social : 1, place de la Gare – BP 20440 67008 Strasbourg Cedex - Sous réserve d’acceptation de votre dossier. Modulation sous conditions et dans les limites contractuelles, entraînant une modification de la durée et du coût total du prêt.

35 agences, dont sept en Ile-de-France et deux dans les DOM-TOM, le premier réseau de conciergerie d’entreprises en France s’est implanté à Strasbourg l’été dernier. À la tête de l’agence de Strasbourg-Sud, Claudia et Matteo Di Lorenzi, proposent des services adaptés à la localisation, au métier et à la taille des entreprises. Démarches administratives, assistance information, entretien, ménage, garde d’animaux, recherche de cadeaux, etc. des services qui reposent sur un fonctionnement

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

pratique et immédiat. Service Personnel® a reçu le trophée de l’IREF des meilleurs franchisés et partenaires de France. www.servicepersonnel.fr


cci en actions 13

Tryba : 30 ans, encore plus d’audace C’est le slogan choisi par l’entreprise pour fêter ses noces de perle. 30 ans au service d’un développement sans faille, grâce à des équipes soudées et tournées vers l’avenir. Le fabricant de fenêtres et portes de Gundershoffen a fait l’objet d’une visite des élus de la CCI.

le cœur de métier de l’entreprise, d’autres marques sont venues la rejoindre. Comme Soprofen et les volets (91 M€ CA, 1 300 volets par jour), Norba et la menuiserie (102 M€ CA, 80 000 portes intérieures livrées en 2009), les énergies renouvelables avec les installateurs chauffagistes de Sopro-Energies et le photovoltaïque… Une nouvelle stratégie de développement qui s’articule autour de métiers qui permettent de réduire la consommation d’énergie. Et Michel Dol, directeur général, de reconnaître que « le Grenelle de l’environnement est porteur pour le métier ». Avec des tendances qui s’imposent, en double et triple vitrages.

© Tryba

Un réseau de concessionnaires et de magasins

Le site de production Tryba à Gundershoffen

L

ongeant les axes routiers, le site de Gundershoffen s’é t e n d s u r p r è s d e 50 000 m². Ateliers de fabrication, stockage, locaux administratifs, show-room avec vaste illustration du savoir-faire Tryba. À l’origine de la création du site, en 1980, la « mentalité appliquée des travailleurs frontaliers alsaciens », explique Johannes Tryba, le président du groupe devenu Atrya en 2004. Tryba, c’est trois générations de menuisiers. La première entreprise date de 1900, fondée par le grand-père de Johannes Tryba qui se trouve aujourd’hui à la tête d’un empire qui regroupe 1 600 salariés en Europe, 16 si-

tes de production, dont 12 en France, deux en Allemagne, un en Suisse et un en Belgique. À Gundershoffen, ce sont « 30 ans de passion, de femmes et d’hommes déterminés dans leur volonté de réussir » qui ont été évoqués par Johannes Tryba.

Politique de diversification

Depuis la première gamme de profilés spécifiques créés pour la France, l’entreprise n’a cessé de se diversifier pour devenir leader sur le marché de la rénovation des fenêtres, portes et volets. Avec aussi une vaste palette de produits destinés aux constructions neuves. Si la fenêtre Tryba reste

Selon lui, les raisons de la réussite du groupe sont liées « aux bons choix, au bon moment – la gamme spécialisée, le choix de la concession, des matériaux qui contribuent à la préservation de l’environnement – PVC, aluminium, bois. » Parmi les « plus » de Tryba : « chaque fenêtre en PVC dispose d’une armature métallique systématique, dans le dormant comme dans l’ouvrant et le vissage des paumelles se situe toujours dans l’acier ». Tryba travaille en relation avec un réseau de 180 concessionnaires et 250 magasins… À Gundershoffen, 600 personnes sont employées. Ce qui fait la réussite de Tryba-Atrya ? Assurément la qualité des produits – d’ailleurs les fenêtres font l’objet d’une garantie sur quinze ans. Le credo de l’entreprise ? Le travail bien fait, résumé en trois adjectifs : simple, rapide, meilleur.

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

À l’occasion des trente ans de Tryba, un logo spécifique met en avant les femmes et les hommes qui font le succès de la marque.

Progression des énergies renouvelables

Saluant l’esprit d’entreprise et ses valeurs – axées sur le respect de l’homme et de l’environnement –, Johannes Tryba ajoute : « C’est très important de garder notre autonomie, nos capitaux propres avoisinent les 45 % et l’endettement net ne dépasse pas 20 % des fonds propres, ce qui nous laisse les mains libres ». En annonçant pour le groupe un CA de 320 M€ en 2009, « légèrement en baisse par rapport au prévisionnel, du fait de la crise mais toujours en progression par rapport à 2008 », Johannes Tryba observe que ce résultat est tout à fait honorable, grâce à la progression des énergies renouvelables (+5 %). Certifiée Iso 14001, Tryba vient de créer un comité environnement pour se lancer dans de nouveaux projets. 30 ans, et toujours plus d’audace !

1 600

Le nombre de collaborateurs dans le groupe Atrya.

600

Le nombre de salariés employés sur le site de Gundershoffen. www.tryba.com


1 CCI en ACtIonS

créatIon d’EntrEprIsEs

cEnTrE DE FormAliTéS DES EnTrEPriSES (cFE)

le guichet unique de la cci A

près les chiffres records de la création d’entreprises l’an dernier, le gouvernement a décidé de plusieurs mesures destinées à entretenir cette dynamique entrepreneuriale, parmi lesquelles la création du guichet unique. Grâce à lui, toute personne désireuse de constituer

son entreprise peut régler toutes ses formalités administratives en passant par un seul organisme.

rôle accru des cFE

Les centres des formalités des entreprises (CFe), présents sur l’ensemble du territoire, ont été « promus » au rang de guichet

Pour vos espaces professionnels et privés

Imaginons ensemble votre déco intérieure !

unique. Dans notre département, « le CFE de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin est désormais le point d’entrée pour tous les porteurs de projet souhaitant exercer une activité réglementée », explique Philippe Colson, directeur général de la CCI. Le CFe intervient pour toutes les démarches liées à la création d’entreprises : immatriculation au registre du commerce, dépôt des statuts, demande d’autorisation d’exercer certaines professions, déclarations diverses, etc. Il accueille les créateurs, traite leur demande, sollicite la ou les administrations compétentes et tient les déclarants informés de l’avancée de leurs dossiers. « Les procédures sont simplifiées puisque tout est centralisé dans un lieu unique », ajoute Philippe Colson. « Une précision toutefois : © IStockphoto

Simplifier la création d’entreprises et la rendre plus accessible, c’est tout l’objet du « guichet unique » qui vient d’être mis en place. Il permet de réaliser l’ensemble des démarches administratives nécessaires à la création d’entreprise, y compris via Internet.

pendant sa phase de lancement, le guichet unique vise 14 activités réglementées. » Parmi celles-ci, l’agent immobilier, le marchand de biens et le commerçant non sédentaire. 20 nouvelles activités seront ajoutées fin juin, puis 20 autres six mois après pour arriver à une centaine au final. Les entrepreneurs ont également la possibilité de s’informer et d’effectuer leurs démarches en ligne*. * www.guichet-entreprises.fr

CONtACt 03 88 75 25 40 cfe@strasbourg.cci.fr cci

www.citeasen.fr

commerçants ambulants : du nouveau

Venez visiter notre Art Show Home 17 rue du clocher, 67310 Traenheim, sur rendez-vous au 06 74 64 52 76 Visite virtuelle à l’adresse www.made-by-vallon.fr

Les pouvoirs publics ont également confié aux CFE des CCI et des Chambres de Métiers la délivrance de la carte de commerçant non sédentaire. Un rôle qui revenait jusqu’à présent aux préfectures et sous-préfectures. « Il s’agit d’un véritable transfert de compétences vers les Chambres qui assurent une mission de service public complémentaire »,

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

affirme Philippe Colson. Le CFE de la CCI de strasbourg et du Bas-rhin invite toutefois les commerçants non sédentaires à effectuer leurs demandes de carte ou de renouvellement suffisamment tôt. En effet, conformément au souhait de la profession, les cartes sont désormais sécurisées, leur fabrication par un prestataire extérieur nécessite un certain délai.


15 soultz-sous-forêts

réunion DécEnTrAliSéE DE lA cci

ouverture outre-rhin C’est dans le Nord de l’Alsace, à Soultz-sous-Forêts, que s’est achevée la série de réunions décentralisées organisées par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin.

c

ette dernière réunion n’a pas fait exception à la règle : il s’agissait, comme pour les précédentes, de présenter aux chefs d’entreprises les missions de la CCI. Son président, Jean-Louis Hoerlé, a rappelé « l’importance de ces réunions de proximité » et s’est félicité de l’affluence record : plus de 200 chefs d’entreprises de la région de Wissembourg et de nombreux élus, dont le président du Conseil Général. Puis, chiffres à l’appui,

Hubert Striebig, membre associé de la CCI, a dressé le portrait du territoire, fortement influencé par la proximité de Haguenau d’une part et de l’Allemagne d’autre part. Premier constat : le territoire s’est engagé dans des projets économiques significatifs, comme par exemple les travaux d’extension du Port de Lauterbourg, la centrale géothermique pilote en europe. Une autre particularité de cette zone est le poids de l’industrie. Six

salariés sur dix travaillent dans ce secteur, c’est le double de la moyenne du département. « Si le taux de chômage reste plus bas à Wissembourg que dans le reste du département, il n’en demeure pas moins qu’il a augmenté passant de 4,2 % en 2008 à 6,6 % en 2009. » La crise dans l’industrie et les difficultés outre-Rhin, qui affectent les nombreux travailleurs transfrontaliers, expliquent en partie cette hausse. Car l’autre grande caractéristique du territoire est son ouverture vers l’Allemagne. Chantal Rebert et Laurent Criqui, invités à la table ronde, en sont les parfaites illustrations. Chantal Rebert (pâtisserie Rebert à Wissembourg) avoue que son entreprise réalise « 50 % de son chiffre d’affaires grâce à la clientèle allemande. » Laurent Criqui,

président de l’association des commerçants ARCo 16, est à l’origine de l’édition d’une plaquette en français et en allemand présentant les commerces des deux côtés de la frontière. Avec ses partenaires, il prépare un salon franco-allemand du commerce, prévu fin août. Coopération et échanges transfrontaliers, une évidence donc dans la région, même si des progrès sont encore à faire, notamment dans la maîtrise de la langue du voisin. Données sur l’arrondissement : www.alsaeco.com/observatoires/ chiffres-cles/panoramas-economiquesterritoriaux

CONtACt d.kahn@strasbourg.cci.fr cci

Les bonnes idées sont celles qui vous rapportent ! d‡Š‹‰}8†‡‹8Ž‡‹8ˆŠ‡ˆ‡‹‡†‹8†}8‹ŒŠyŒ }8|}8{‡……†{yŒ‡†D88 †‡ŒŠ}8 ‡z‚}{Œ~8 }‹Œ8 ‡†8 †}8 ˆ}Œ8 ˆ„‹8 ‹…ˆ„}8 R8 Ž‡‹8 yˆˆ‡ŠŒ}Š8 |}‹88 ‹‡„Œ‡†‹8ˆŠy…yŒ‰}‹D8‡Š†y„}‹8}Œ8FFFF8 † ŠyŒŠ{}‹8|}8{€~~Š}88 |Êy~~yŠ}‹8ˆ‡Š8Ž‡ŒŠ}8}†ŒŠ}ˆŠ‹}F

[‡†Œy{Œ}’E†‡‹8y8HK8QH8LI8IP8LH8 P8Š}8k„}|y†8E8NOHHH8kljYkZgmj_ ]E…y„8R8{‡†Œy{ŒXy}†{}E„z}ŠŒy|F{‡…8 o}z8R8y}†{}E„z}ŠŒy|F{‡…

b = w } { „ y { { „ y … ƒ ƒ ‹ „  y w Š  … „ z =  z { ‰ kŒŠyŒ }‹8ˆz„{ŒyŠ}‹8Z8Œ‡8Z8}Œ8Z8Œ‡8[8E8a|}†ŒŒ ‹8Ž‹}„„}‹8E8[‡……†{yŒ‡†8ˆŠ‡|Œ‹8}Œ8†‹ŒŒŒ‡††}„„}8E8kŒŠyŒ }‹8†Œ}Š†}Œ8E8hy{ƒy†‹8}Œ8hŠ‡…‡Œ‡†8|}‹8Ž}†Œ}‹8E8kŒy†|‹8 Ž †}…}†Œ}„‹FFF

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


1 CCI en ACtIonS

AménAGEmEnT Du TErriToirE

guIdE

« le PDiE : un outil de management de la mobilité sur les zones d’activités » Lieux privilégiés de rencontre de la mobilité des personnes, et de collaboration entre les ac- visant à réduire, optimiser et teurs économiques, sécuriser les déplales zones d’activités cements, tout en asLe Plan ont souvent été amésurant le confort des de dépl acem ents inter -entr epris es nagées sans tenir usagers de la zone réellement compte d’activités. des problématiL’association orée et l’ADeme ont piloté la ques d’accessibilité parution d’un guide et de mobilité des opérationnel, qui personnes. vise à fournir des éléFace à ce constat et ments méthodologidans un contexte ques et des exemples de prise en compte d’actions aux gescroissante de l’imtionnaires des parcs pact environnemental de ces zones sur leur territoire, d’activités et aux responsables d’entreprises. Il est téléchargeales entreprises se mobilisent. Le Plan de Déplacements Inter- ble en version interactive sur entreprises (PDIe) s’avère être un internet. La CCI de Strasbourg et véritable outil de management du Bas-Rhin a apporté sa contriUn outil de management de la mobilité sur les zones d’activités

DE LA V

I

bution à travers le PDIe qu’elle anime depuis bientôt cinq ans sur l’espace européen de l’entreprise à Schiltigheim. Le chargé de mission PDe/PDIe du BasRhin est à la disposition de tout gestionnaire de parc d’activités et d’entreprise souhaitant de la

ISIÈRES

www.deplacements-salaries-67.fr

CONtACt Joël Steffen 03 88 75 25 28 cci

Transmission d’entreprise : présences terrain La CCI assure des permanences régulières dans les territoires. sur le sujet plus particulier de la cession-transmission d’entreprise, les conseillers CCI s’associent à ceux de la Chambre de Métiers d’Alsace ainsi qu’aux avocats, notaires, expertscomptables et conseillers retraite CrAV et rsI. Prochaines journées : le

S: PRIVÉE

r u s f i s u l c x e d r a n reg

LA SITE DE

UX CRO VILLE A

même manière engager, dans son secteur, une réflexion sur la mobilité des salariés.

22 mars à l’hôtel d’entreprises de thal Drulingen (secteur Alsace du nord) et le  mai au tremplin d’Entreprise, 1 rue Gaambrinus à Mutzig (secteur Bruche-Mossig-Piémont). Renseignements et inscriptions

CONtACt Tania Schlewer cci 03 88 75 24 82

G R U O B ST R A S

u z e r f f o

RS ! AN U O J S E ROH OUS L PALAIS

T

LES BATEAUX PROMENADES DE STRASBOURG

03 88 84 13 13 www.batorama.fr le Point éco • Mars 2010 • n° 280

E DU CADÈR ale) EMBAR cathédr m de la 0 5 1 (à


tourisme

dossier

17

Dans ce dossier 18 • Analyse À la croisée des chemins

© ADT67/ C.Fleith

Portée par des chiffres de fréquentation en hausse sensible, l’industrie touristique régionale est confrontée à de nouveaux enjeux.

Le tourisme, levier de croissance

19 • interview

Près de 11 millions de visiteurs en 2009, plus de 25 000 emplois et des sondages de notoriété en progression : le tourisme demeure l’activité économique numéro un en Alsace. Reste à conforter cette position en faisant face à de nouveaux défis. Enquête.

En Forêt-Noire, plongez dans l’univers intime du Spa et des bains. Un concept en plein essor qui figure en première ligne dans les brochures de voyages.

Georges Anna, Directeur de l’Hôtel Hannong (Strasbourg) et membre titulaire de la CCI

« Un cap à franchir ».

23 • allemagne Destination Spa et bien-être


18

DoSSIeR

toURISme

À la croisée des chemins Portée par des chiffres de fréquentation en hausse sensible, l’industrie touristique régionale est confrontée à de nouveaux enjeux. Les entreprises de l’hôtellerie-restauration sont en première ligne.

l

’effet tGv, encore et toujours ? en 2009, l’industrie du tourisme a enregistré une nouvelle hausse des chiffres de fréquentation. Il y a quatre ans, près de neuf millions de touristes visitaient notre région. Aujourd’hui, l’Alsace attire environ 11 millions de visiteurs par an. L’opération « Strasbourg, capitale de noël » a drainé à elle seule, sur un mois, plus de deux millions de visiteurs. Un développement significatif accentué par les sondages de notoriété qui situent l’Alsace dans le peloton de tête des régions touristiques, juste derrière les trois régions maritimes et l’Île de France. « Bien sûr, ces résultats sont très encourageants, mais ce qui est important c’est de conforter ces positions en diversifiant l’offre touristique, tempère Jean-Jacques Gsell, pré-

sident de l’office de tourisme de Strasbourg. nous devons jouer sur deux tableaux : augmenter le nombre de nuitées (dépasser deux jours sur place) et niveler la fréquentation sur l’année, en particulier les mois d’été. « Sous l’impulsion du CRT (Comité Régional du Tourisme) les professionnels

Kaysersberg, avec ses fortifications et châteaux

du tourisme ne relâchent pas la pression et font un gros travail de prospection à l’étranger. Parmi les pays visés : Japon, Russie, Chine, Italie et Belgique. « Les « villages alsaciens », une exclusivité nationale, vont ainsi à la rencontre des visiteurs, en France et à l’étranger, souligne Jacques Dreyfuss, pré-

Toute une équipe sur le terrain Aux côtés des professionnels, le service tourisme apporte son expérience et sa connaissance des territoires. toute une équipe sur le terrain autour de quatre priorités : accompagner le développement des entreprises du secteur CHr (cafés, hôtels, restaurants), favoriser la transmission et la cession des éta-

blissements de l’hôtellerie et de la restauration, observer l’activité économique et en particulier hôtelière, aider à l’obtention des dispositifs de certification. Nathalie Schneider 03 88 75 25 86

CONtACts Marc Liebrich cci

03 88 75 25 59

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

sident du CRt. À chaque rendezvous, l’Alsace se présente à près de 100 000 visiteurs. Les opérateurs institutionnels travaillent également à l’unisson : portail commun, plate-forme de commercialisation, plan qualité Alsace. »

un tournant pour le tourisme d’affaires

« Nous réfléchissons aussi à la création d’un événement fort en été à Strasbourg, pourquoi pas sur le thème de l’eau, qui porte l’image de la ville, reprend JeanJacques Gsell. La Foire aux Vins de Colmar et le Corso Fleuri de Sélestat sont des exemples à suivre. » Côté tourisme d’affaires, la création d’un Convention Bureau à Strasbourg a dopé la destination Alsace. mais dans ce domaine aussi, la donne a changé. Ce n’est plus la destination


19

IntErvIEw

georges anna PDG de l’Hôtel Hannong (strasbourg) et membre titulaire de la CCI

« un cap à franchir »

© CRTA/Zvardon

Nouvelles normes de classement et cessiontransmission : en 2010, l’hôtellerie-restauration doit s’atteler à deux grands dossiers. Les détails avec Georges Anna.

qui crée l’événement, mais ce qu’on y vit. Les participants veulent du sens. D’où la nécessité de proposer une offre complète qui réunit tous les ingrédients du « travel management », de l’hôtelier à l’événementiel en passant par les boutiques de luxe, le casino et le spa. Un projet de grand complexe multiactivités est à l’étude au CRt. Il marquerait un tournant décisif dans la stratégie régionale de tourisme d’affaires.

2010, l’année du changement ? nous sortons d’une année 2009 plutôt bonne mais les sujets de préoccupation ne manquent pas. nous devons tout d’abord préparer nos établissements aux nouvelles normes de classement qui s’annoncent plus sévères, notamment sur le plan de l’accueil et du service. Il nous faut aussi prendre en main les dossiers de cessiontransmission pour assurer la continuité de notre profession. Actuellement, dans notre secteur, près de 33 % des chefs d’entreprises ont plus de 50 ans.

avIs d’ExpErt

comment la cci accompagnet-elle les professionnels ? S’agissant des classements hôteliers, la CCI propose des audits d’accompagnement : comment maintenir ou comment faire évoluer son classement. Concernant la question des cessions-transmissions, la CCI conduit des actions de formation et de sensibilisation, en prêtant une attention particulière aux établissements anciens qui pourraient avoir du mal à trouver un repreneur. Vous pointez aussi le manque d’investissement… nous devons, en effet, redou-bler d’effort sur le plan de l’in-

christophe LeLoup Consultant Protourisme

« internet a bouleversé le secteur » Le développement rapide des TIC a profondément bouleversé le comportement d’achat du touriste. Ce dernier dispose aujourd’hui d’une masse considérable d’informations, il accède très facilement à un grand nombre d’offres commerciales, il partage ses expériences avec ses pairs, il peut même évaluer les prestations dont il a bénéficié et les mettre en ligne ! 80 % d’entre-nous préparent leurs voyages avec l’aide d’Internet en surfant sur les sites des prestataires (hôtels, sites touristiques, etc.), des institutionnels (Offices de Tourisme,

vestissement. nombre de nos établissements sont en bout de course. Le soutien à l’hôtellerie familiale, proposé par les collectivités, peut stimuler ces investissements. nous restons optimistes. L’industrie hôtelière ne manque pas d’atouts pour franchir ce cap avec succès.

Agences de Développement Touristique, Comités Régionaux du Tourisme, etc.) ou des intermédiaires (Expedia, Opodo, Tripadvisor, etc.). Formidable outil de collecte et de partage d’informations, Internet nous permet aussi de réserver ou d’acheter nos voyages. Cette évolution considérable du comportement des consommateurs incite les professionnels du tourisme à une remise en question permanente. La recherche des meilleures pratiques, le souci de la satisfaction des clients et la mise en place de démarches qualité en témoignent.

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

500 000

Depuis l’arrivée du tGV en 200, l’Alsace a accueilli 500 000 visiteurs supplémentaires.

5 000

C’est le nombre d’entreprises actives dans le secteur du tourisme dans notre région.

7%

Le tourisme alsacien constitue une activité créatrice d’emplois : +  % environ entre 2000 et 2009.


20

dossier

Le CRT veut aller plus loin

bon à savoir HOTELcert Cette certification de service national compte jusqu’à 621 points de contrôle. Elle est attribuée pour trois ans.

le lancement d’un plan qualité Alsace qui fédère les opérateurs du tourisme autour d’un label national « Qualité Tourisme ».

www.hotelcert.org

Un seul voyage et trois cultures différentes

www.qualite-tourisme.fr

Restauration Traditionnelle Régionale La certification de qualité « Restauration Traditionnelle Régionale » porte notamment sur le service, la qualification du personnel, l’hygiène et l’environnement extérieur. Actuellement, 20 restaurateurs alsaciens, dont 12 dans le Bas-Rhin, ont obtenu leur certification. www.restaurateurs-alsace.fr

Tourisme et handicaps Créé en 2001, ce label identifie les équipements et les sites touristiques accessibles aux personnes atteintes de handicaps. Le label est attribué pour une durée maximale de cinq ans. www.tourisme-handicaps.org

Écolabels Initié en 1992, l’écolabel européen est le seul label écologique officiel utilisable dans tous les pays de l’Union européenne. www.ecolabels.fr

Label Clef Verte La Clef Verte est le premier label international de gestion environnementale pour l’hébergement touristique. www.laclefverte.org

© ADT67/ C.Fleith

Qualité TourismeTM La marque Qualité TourismeTM a été créée pour fédérer et valoriser les démarches qualité déjà engagées par les professionnels. Actuellement, 24 réseaux – dont 17 réseaux hôteliers – sont reconnus Qualité TourismeTM.

Développement des TGV, plan qualité, coopération transfrontalière, événement autour du vignoble : le Comité Régional du Tourisme d’Alsace trace les perspectives d’avenir.

M

ission accomplie pour le CRT qui a enregistré une hausse de la fréquentation pour atteindre 11 millions de touristes en 2009. Du jamais vu en Alsace ! Pas question pour autant de se contenter de ces résultats. Le CRT prépare de nouveaux projets en s’appuyant sur le potentiel régional. À commencer par le développement

Strasbourg

du réseau de lignes à grande vitesse : TGV Est, TGV Rhin-Rhône. « L’Alsace, au carrefour de deux TGV, doit profiter de cette situation unique » martèle-t-on au CRT qui mise aussi sur l’effet réseau avec les opérateurs du tourisme. Objectif : optimiser l’accueil en impliquant hôteliers, restaurateurs, sites d’accueil, transporteurs, etc. Le CRT milite aussi pour

Autre développement : une action de promotion commune avec les professionnels de Suisse du nord-ouest (Bâle, Jura Aargovie), et de Forêt-Noire et Palatinat du Sud dans le cadre du projet « Upper Rhine Valley ». L’occasion de vendre un seul voyage et trois cultures différentes dans des pays lointains comme les États-Unis, le Japon, la Chine, l’Inde ou encore le Canada. Plus concret encore : l’opération « Destination vignoble » associant le CRT, les deux ADT, le CIVA et la ville de Colmar. Du 4 au 6 octobre 2010, elle rassemblera plus de 300 spécialistes du tourisme vitivinicole, dont 130 acheteurs du monde entier. Des éductours se déroulent dans toute l’Alsace, y compris un itinéraire franco-allemand. Une opportunité exceptionnelle pour l’Alsace qui se positionne parmi les plus grandes régions viticoles en France et dans le monde. Comité Régional du Tourisme d’Alsace 03 89 24 73 82 www.tourisme-alsace.com

Agences de voyages

De l’insolite au programme À Strasbourg, deux voyagistes essaient de se démarquer en proposant des prestations insolites. Carlson Wagons Lits met ainsi en ligne un package à destination des jeunes mariés chinois. Un séjour de quatre à cinq jours conjuguant l’Alsace et Paris. Un

concept inspiré du fameux « mariage à Las Vegas ». De son côté, l’agence Destination élabore des voyages à la carte. Sa cible : des touristes, des congressistes, voire des musiciens en tournée en Alsace ou à l’étranger (ÉtatsUnis et Australie notamment).

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

Accompagné par un personnel multilingue, le client participe pleinement à la création de son séjour. Carlson Wagons Lits 03 88 77 53 51 Destination 03 88 60 70 70


21

le tourisme d’affaires, une valeur sûre La création d’un Convention Bureau s’inscrit dans la stratégie de positionner Strasbourg et l’Alsace comme le pôle européen de la rencontre économique. mesurer l’importance des rencontres économiques dans notre région.

© Strasbourg Convention Bureau

une campagne intense jusqu’à la fin de l’année

c

ongrès, colloques, conventions et séminaires d’entreprises : autant d’événements autour desquels Strasbourg et l’Alsace ont fondé une solide réputation. La création d’un bureau des congrès vient conforter cette situation. Ses missions : présenter l’offre en infrastructures (espaces congrès, hôtels, restaurants, etc.) et en services (agences, traiteurs, activités, etc.), promouvoir la destination sur les salons professionnels et auprès des organisateurs d’événements, accompagner l’aboutissement des projets d’événements et exploiter un observatoire de la rencontre économique en vue de

Conçu sur le mode du guichet unique, le Convention Bureau est un véritable facilitateur de projets. Après dixhuit mois d’exercice, il compte déjà plus de 90 adhérents et près de 250 contacts avec des porteurs de projets. Son ambition en 2010 est d’établir près de 400 contacts. À l’appui, une présence soutenue au cours des prochains mois sur les salons dédiés à l’industrie des rencontres professionnelles : Francfort en mai, Paris en septembre et en novembre, Barcelone en décembre. Autre temps fort : une conférencedébat à Strasbourg en novembre 2010 visant les prescripteurs locaux et adhérents du Convention Bureau. À quoi s’ajoutent des projets d’éductours notamment à destination des agences événementielles françaises et étrangères (Allemagne, Scandinavie et europe centrale). Convention Bureau 03 88 13 41 30 www.mystrasbourg.com

une conférence-débat à strasbourg en novembre 2010 s’adressera aux prescripteurs locaux et adhérents du convention bureau. Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


22

DoSSIeR

changement de décor pour les hôteliers L’entrée en vigueur des nouvelles normes de classement change la donne pour les hôteliers.

P

ternational. La réforme vise quatre objectifs : montée en gamme du parc hôtelier, modernisation des équipements, intégration de nouveaux critères (propreté, qualité de service, développele classement, attribué par le ment durable), Préfet, est valable cinq ans. il n’est introduc tion pas obligatoire, mais fortement de critères « à la carte ». Le recommandé. dispositif comci va désormais de la catégorie prend notamment un audit « à 1 à 5 étoiles pour une meilleure découvert » pour les établisselisibilité de l’offre française à l’in- ments « 1 à 3 étoiles » et un

lus de vingt ans après sa dernière actualisation, une nouvelle norme de classement des hôtels est entrée en application le 1er janvier 2010. Celle-

L’hôtel du Parc à Obernai

audit « mystère » pour les « 4 et 5 étoiles ».

un système à points

Le classement, attribué par le Préfet, est valable cinq ans. Le référentiel est basé sur un système à points. À chaque critère – équipements, services au client,

accessibilité et développement durable – correspond un nombre de points. Pour obtenir le classement dans une catégorie donnée, il faut atteindre un nombre de points minimum (de 165 points pour la catégorie 1 étoile à 416 points pour un 5 étoiles). Le classement n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé pour la notoriété de l’établissement. Dans le Bas-Rhin, on compte aujourd’hui 311 hôtels classés sur un total de 340 établissements, dont 195 « 2 étoiles », 70 « 3 étoiles » et 10 « 4 étoiles ». Nathalie Schneider

CONtACt 03 88 75 25 86 cci

oFFicE DE TouriSmE

KaysErsbErg

Entre vélo et rando

© CRTA/Zvardon

entre vignes et montagne, la vallée de Kaysersberg fait le plein de visiteurs. Randonnées pieds nus, vtt, cross-country : les activités en pleine nature sont plébiscitées. Parmi les produits les plus demandés : le vtt descente. Kaysersberg constitue la 3e station de France de « bike park », juste derrière les « géants » alpins, les Deux-Alpes et les Gets. en hiver, la station du Lac Blanc prend le relais et déroule son domaine skiable. Un fabuleux patrimoine pour la vallée qui affiche son potentiel

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

d’accueil : 8 000 lits, 30 hôtels, 400 appartements, 120 chambres d’hôtes. Sans oublier un bâtiment d’accueil touristique à 1 200 m d’altitude. Office de Tourisme de Kaysersberg 03 89 71 30 11


23

focus

allemagne

Destination Spa et bien-être

© Palais Thermal

En Forêt-Noire, plongez dans l’univers intime du Spa et des bains. Un concept en plein essor qui figure en première ligne dans les brochures de voyages.

U

n savant mélange de style confère au lieu son charme légendaire. Une architecture de la Belle Époque, une galerie mauresque revisitée par l’art nouveau créent une am-

biance envoûtante. Bienvenue au Palais Thermal, un établissement d’exception niché au cœur de la charmante station thermale de Bad Wildbad, au Nord de la Forêt-Noire, non loin de Baden

Baden. Une cure anti-stress dans l’univers intime des bains. Cette alliance de la nature et du bienêtre, la Forêt-Noire en a fait sa marque de fabrique.

Un véritable phénomène de société

De nombreux établissements se développent autour d’un concept très « tendance » : le Spa. Dans la lignée du thermalisme, de la balnéothérapie et de la thalassothérapie, le Spa est basé sur la santé par l’eau. Il permet de générer un bien-être global associant à l’eau les notions de soin, de détente et de beauté. L’engouement du public pour ces techniques de relaxation est réel. En quête de bien-être et de détente, les clients attendent aussi des effets immédiats des soins sur la beauté, l’apparence, la vitalité. Le Spa, un véritable phénomène de société. Dans des décors raffinés, sur le chemin de la plénitude, de l’équilibre et de l’harmonie, vous glisserez sans effort dans l’atmosphère sereine et intime du Spa. Un lieu précieux et unique pour une thérapie du bonheur. Palais Thermal 00 49 7081 303 301 www.palais-thermal.de

Trois pays, trois régions, trois cultures autour d’une même démarche de promotion pour faire du Rhin Supérieur un territoire d’excellence en matière de tourisme et de gastronomie. De fait, la région ne manque pas d’atouts avec des sites exceptionnels, une offre culturelle de premier plan, des équipements de loisirs de qualité. À quoi s’ajoute la densité d’excellents restaurants et hôtels, certains de renommée mondiale. Les auberges et les établisse-

03 88 40 84 84

Au fil de l’eau

Dans le paysage touristique régional, le tourisme fluvial occupe une place de premier plan. Avec deux locomotives : CroisiEurope et Batorama. En 2009, CroisiEurope a transporté près de 185 000 passagers. À Strasbourg, Batorama offre une découverte sans équivalent de la capitale de l’Europe. Chaque année, plus de 700 000 voyageurs sont séduits par cette promenade d’exception. www.croisieurope.com www.batorama.fr

Bienvenue dans la « Région des Étoiles » Les acteurs du tourisme et de la gastronomie du Rhin Supérieur s’associent autour d’un projet original : la « Région des Étoiles ». De Karlsruhe à Bâle en passant par Strasbourg, pas moins de 62 chefs étoilés – dont 27 en Allemagne - officient dans les cuisines des restaurants. Une concentration de savoir-faire qui a poussé les acteurs du tourisme et de la gastronomie à mettre en œuvre un concept de communication de part et d’autre du Rhin.

La totale ! En conjuguant remise en forme, spectacle et hébergement haut de gamme, « Strasbourg Le Club » offre une gamme complète de prestations. Le concept est né de l’association de trois établissements : le réseau Fit’n Well, l’hôtel Holiday Inn à IllkirchGraffenstaden et le Royal Palace à Kirrwiller. Le produit s’adresse notamment à une clientèle d’affaires internationale qui peut ainsi varier les plaisirs : la gastronomie, le fitness, la découverte du patrimoine régional et une soirée de gala avec dîner et spectacle. La totale en somme !

ments proposant une cuisine régionale viennent conforter cette offre. Autant d’arguments qui plaident en faveur d’une collaboration transfrontalière sous la bannière « Région des Étoiles ». Les meilleurs chefs cuisiniers de la région ont été séduits et figurent parmi les premiers partenaires. Le projet est sur les rails. Nul doute qu’il devrait aboutir dans les semaines qui viennent.

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

Vers un Master « Tourisme » Le CEFPPA et l’École de Management Strasbourg ont en projet la création d’un Master « Hôtellerie-RestaurationTourisme » à l’échelle transfrontalière. Une première dans cette région qui veut s’affirmer comme un pôle touristique mondial. La filière, qui débouche sur des formations post-BTS, devrait voir le jour à la rentrée 2011. CEFPPA 03 90 40 05 10 EM Strasbourg 03 90 41 42 00


2

eGASt

© Strasbourg Événements

les plus grands chefs se dévoilent Egast, du 1 au 1 mars 2010 au Parc des Expositions du Wacken, à strasbourg. De 10h à 19h (ouverture jusqu’à 21h le lundi 15 mars). Entrée gratuite sur présentation d’une invitation ou d’une carte professionnelle. Demandez dès maintenant votre badge sur internet :

Accès • Par l’autoroute : sortie Wacken / Institutions Européennes • Par le tram : ligne B et E - arrêt Wacken • Par le train : depuis la Gare, tram ligne B (arrêt Wacken) Participations cci et cEFPPA Également présent à Egast, le CEFPPA avec ses apprentis et formateurs. À côté du stand CCI, des démonstrations chaque jour, et la réalisation d’un cocktail VIP à l’occasion de la soirée Cook show après le 1 mars (sur invitation). Débattre au café de la tribune En marge des animations, au premier étage du hall 21, des conférences et débats autour de l’alimentation auront lieu. À noter la présence du restaurant gastronomique de Fribourg, le Colombi. Le programme est disponible sur le site : www.egast.fr

© Strasbourg Événements

www.egast.fr 03 88 37 21 20 ou 03 88 37 21 46

La cuisine moléculaire avec Thierry Marx, Egast 2008

Show à des chefs étrangers. Ainsi, eckart Witzigmann (L’Aubergine à munich), et Juan Amador (du restaurant éponyme à Francfort) interviendront aux côtés de leurs homologues français : marc Haeberlin (L’Auberge de L’Ill), Jean-Georges vongerichten la bouche et de la restauration. (Jean-Georges à new-York), Pour sa treizième édition, du 14 michel Roth (L’espadon Ritz à au 17 mars, le salon sera ponctué Paris), les pâtissiers Pierre Hermé de nombreux temps forts. Parmi et Christine Ferber, etc. Au total, ce ne sont pas moins de 25 chefs, maîtres artialain ducasse, trois fois trois étoiles sans et sommeliers qui dévoileront leurs talents. au Michelin, inaugurera la 13e À noter aussi les autres édition d’egast. animations qui seront organisées pendant le ceux-ci : le Cook Show, qui réu- salon et qui permettront aux visinira chaque jour, des chefs étoilés teurs de découvrir (et de goûter) autour d’un piano. nouveauté des saveurs et des savoir-faire cette année : l’ouverture du Cook uniques.

Plus important événement du genre dans l’Est de la France, Egast, le salon de l’équipement, de la gastronomie, de l’agroalimentaire, des services et du tourisme, se tiendra à Strasbourg du 14 au 17 mars 2010.

q

uelque 300 exposants (soit 10 % de plus qu’en 2008), 25 000 visiteurs attendus sur les 20 000 m² du salon. Strasbourg Événements, qui organise egast, mise une nouvelle fois sur le succès de la manifestation. La précédente édition en 2008 avait vu sa fréquentation augmenter de 13,8 %. egast est devenu avec le temps un rendez-vous de référence pour les professionnels des métiers de

le Point éco • Mars 2010 • n° 280


25 TouS lES SEcTEurS rEPréSEnTéS

L’édition 2010 couvrira les secteurs suivants : agencement, arts de la table, boissons, vins, spiritueux, équipements et matériels, mobiliers, signalétique, produits alimentaires, services, mais aussi les créneaux « tendance » : bienêtre, environnement, hygiène, produits bio.

ShowS DE hAuT Vol PEnDAnT lES concourS ET TroPhéES

Trophée chefs de collectivités neuf candidats, tous issus de la restauration collective (scolaire, hospitalière, d’entreprises, militaire, etc.), s’affronteront autour d’un filet de lieu jaune farci accompagné d’un risotto, sous l’œil du jury présidé par JeanLouis Steffen, maître-cuisinier de France. Éliminatoires le dimanche 14, le lundi 15 et le mardi 16 mars de 8h30 à 11h30. Finale le mercredi 17 mars de 8h30 à 11h30. Trophée Femmes et chefs Il mettra les talents féminins en avant. Le concours sera présidé par Hélène Darroze, unique femme chef, titulaire de deux étoiles au guide michelin. Éliminatoires le dimanche 14, le lundi 15 et le mardi 16 mars de 12h à 16h30. Finale le mercredi 17 mars de 12h à 17h. Trophée innovation Bouchère festive Consacré à la viande d’agneau, ce trophée récompensera les maîtres bouchers, charcutiers et traiteurs de toute la France. À la tête du jury : David Boespflug, meilleur ouvrier de France Boucher. Lundi 15 mars de 16h30 à 19h. Trophée nouveaux Entremets moment privilégié pour les pâtissiers qui prépareront des entremets originaux. Étonner et surprendre seront donc les maîtres mots de ce concours présidé par Pierre Hermé et Christine Ferber. mardi 16 mars de 16h30 à 19h.

Trophée meilleur Barman Les cocktails élaborés n’ont aucun secret pour eux. Les meilleurs barmen s’affronteront le lundi 15 mars toute la journée. Ils seront jugés par Ludovic Fons-Carasco, président de l’ABF Alsace, et Jean-Paul Fuin, organisateur du trophée. challenge inter cFA de la boulangerie Sous l’égide la Fédération patronale de la boulangerie-pâtisserie d’Alsace, le challenge s’adresse aux élèves des sept CFA (Centres de Formation des Apprentis) d’Alsace. Au programme de la compétition : pâte feuilletée, pain blanc, pain de campagne et pièce artistique. Du dimanche 14 au mercredi 17 mars. concours du meilleur Apprenti restaurant d’Alsace Réservé aux maîtres d’hôtel, chefs de rang et serveurs, ce concours testera leurs connaissances en matière de sommellerie, de fromages et de langue du service. À cela s’ajoutent une interrogation sur une carte de mets et des épreuves de flambage et découpage. Lundi 15 mars toute la journée.

nouVEAuTéS 2010

en plus de reconduire les animations plébiscitées par le passé, les organisateurs d’egast veulent créer la surprise par de nouveaux rendez-vous. Trophée Paul haeberlin Différentes équipes, (composées d’un cuisinier, d’un sommelier et d’un maître d’hôtel) issues des plus prestigieux établissements européens, confectionneront un plat à base de saumon. Le service du vin et le service à table seront également appréciés par le jury présidé par les deux chefs étoilés eckart Witzigmann et JeanGeorges vongerichten, les sommeliers olivier Poussier et markus

del monego et les directeurs de restaurant monique Jung, Annie Paul et Antoine Woehrle. mardi 16 et mercredi 17 mars toute la journée. Trophée les lords du Sandwich Le marché du sandwich explose : son chiffre d’affaires a augmenté de 30 % en cinq ans. egast souhaitait distinguer les créatifs du sandwich et leurs fabricants à travers cette compétition. Le jury, présidé par Pascal tepper, meilleur ouvrier de France Boulanger et auteur d’un livre sur le sujet, récompensera ceux qui feront preuve d’originalité. Lundi 15 mars, toute la journée.

IntErvIEw

Trophée robert Billing Un trophée qui récompensera les meilleurs tireurs de bière, organisé en partenariat par le Syndicat des Brasseurs d’Alsace et le Groupement des HôteliersRestaurateurs et Débitants de boissons du Bas-Rhin. mardi 16 mars. les anneaux du vin Ce nouvel espace au sein du salon sera le domaine des viticulteurs. Il a été conçu pour accueillir de façon conviviale les professionnels. Avec dégustation en prime !

manou massenez Présidente de l’ArIA

la cci et l’aria réunies sur un même espace Pour quelles raisons l’AriA s’est-elle fortement impliquée dans le salon Egast ? Avant tout, je tiens à rendre homas Riegert, hommage à thomas président du CoSe,, qui a donné de l’élan à ce salon qui, il y a quelques années encore, gast est le seul s’essoufflait. egast salon alimentaire professionnel dans notre région et il est donc logique que l’ARIA s’y investisse. Il ne faut pas oublier que l’agroalimentaire est le second secteur industriel en Alsace. commentt se manifestera votre présence sur ce salon ? ous proposerons un stand, en nous partenariat avec la CCI. Il sera la vitrine des produits alimentaires industriels de la région. Dans cet espace, un restaurant mettra en avant les produits

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

locaux de façon originale et sera aménagé et animé par un grand chef, Patrick Fullgraff. www.aria-alsace.com


2

AÉRoPoRt

© Aéroport international Strasbourg

nouveautés à l’horizon Il ne manquait plus que l’arrivée d’un nouveau directeur pour asseoir les projets de l’aéroport. Ce sera bientôt chose faite.

l

e nouveau « patron » de l’aéroport prendra ses fonctions mi-mars. thomas Dubus, 35 ans, affiche un long cursus dans les transports, et dans l’aérien en particulier : chargé de mission pour le lancement d’un service des transports à la demande pour les passagers à mobilité réduite, directeur du développement chez Keolis Airport (premier opérateur français de transport de voyageurs). Puis, directeur opérationnel chez Prioris (filiale de Keolis et d’Air France), il a dirigé une structure dédiée à l’assistance aux passagers à orly. L’une des principales missions de thomas Dubus, à son arrivée à Strasbourg, sera la gestion quo-

Centre d’affaires, la salle de réunion « Athènes »

tidienne de la plate-forme, mais aussi l’accompagnement d’une démarche largement entamée de passage à un nouveau statut : la société d’exploitation aéroportuaire qui modifiera le statut actuel où la CCI gère seule le site. « Ce projet de société aéroportuaire est prévu par les dispositions de la loi « aéroports » d’avril 2005 et s’applique à tous les grands aéroports régionaux d’intérêt national. Toulouse, Lyon, Bordeaux, Nice et Montpellier ont déjà adopté ce nouveau statut », explique Philippe Colson, directeur général de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin. Le passage en société d’exploitation aéroportuaire doit intervenir l’année prochaine et

Malaga

se traduira par « une gouvernance élargie où la CCI restera un partenaire important, aux côtés de l’État et des collectivités locales : CUS, Région, Département », précise le directeur général de la CCI. en attendant, l’objectif est d’assurer les 1,1 millions de passagers actuels avant un plan de redéploiement.

un centre d’affaires et un espace détente

« Même si la plate-forme a connu une baisse de trafic, due à l’effet TGV et à la crise économique, nous l’entretenons. » Parmi les aménagements : « un centre d’affaires sur la mezzanine avec cinq salles de taille différente, toutes équipées de connexion Wi-Fi et de vidéo

projecteurs, et avec un service de restauration possible, assuré par la société Eliance », poursuit Philippe Colson. Le tout à des tarifs conformes à ceux qui se pratiquent sur la place. « Les entreprises peuvent ainsi organiser des réunions, de quelques heures ou d’une journée, sur un site facilement accessible. » Proche de ce centre d’affaires, un espace libre d’accès doté d’un coin détente et d’un coin travail a été aménagé pour l’ensemble des passagers. De quoi rendre l’attente plus agréable.

Aéroport

CONtACt 03 88 64 67 67 cci www.strasbourg.aeroport.fr

mArmArA

© Marmara

Séjours andalous au départ de Strasbourg Chaleureuse et nonchalante, l’Andalousie ne se résume pas à des kilomètres de plage. L’intérieur de ses terres est jonché de trésors : l’Alhambra à Grenade, les arènes de ronda, les villages blancs, etc. L’engouement pour ce coin d’Espagne n’a pas échappé au groupe Marmara. « Nous étions déjà présents à Palma. Nous étoffons aujourd’hui notre offre vers l’Andalousie au départ de Strasbourg », explique Vincent Denizot, directeur régional Est. De début avril à fin octobre, le voyagiste propose des séjours « tout compris » aux environs de Marbella, la très

select station de la côte andalouse, dans son nouveau club. Classé quatre étoiles, il dispose de cinq piscines, de courts de tennis et est proche de la mer. « Le club est francophone, ses animations aussi », ajoute Vincent Denizot. L’autre plus du club : sa centaine de chambres quadruples, idéales pour les familles. « Je tiens à préciser, et c’est une nouveauté, que les enfants bénéficient désormais de 50 % de réduction dans tous les clubs Marmara et à n’importe quelle période de l’année. » Les clients qui le désirent peuvent être également logés au choix dans deux

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

autres hôtels du groupe : Puente real (trois étoiles) ou Gran Elba (cinq étoiles). Outre les séjours, Marmara a mis sur pied des formules combinées en Andalousie : elles comprennent quatre jours de découverte (séville, Grenade, Cordoue, etc.) et trois jours de farniente balnéaire. Avec soleil garanti. Agence Marmara 33b rue du fossé des tanneurs 67000 Strasbourg 03 88 13 51 30 strasbourg@marmara.com www.marmara.com


tIC

2

dématérialisation des marchés publics l

e réseau des CCI françaises a décidé de rejoindre la « Place de marché Interministérielle » (PmI). Ce nouveau portail regroupera l’ensemble des marchés formalisés et à procédure adaptée de l’État. À partir du 10 avril 2010, il faudra vous rendre sur le site du Gouvernement pour accéder en toute sécurité aux marchés publics et aux procédures en ligne.

Avez-vous déjà imaginé organiser votre événement au Vaisseau ?

en créant votre compte dès à présent, vous accéderez aux alertes automatiques (entité s’informer et se former Découvrir la Pmi Des réunions d’informations gratuites de 1h30 sont organisées à la CCI de Strasbourg. Calendrier et inscriptions

CONtACt en ligne : cci www.strasbourg.cci.fr/pmi

Se former à la réponse dématérialisée CONtACt cci

Julia Pignet 03 88 43 08 08 j.pignet@strasbourg.cci.fr

obtenir un certificat de signature électronique La CCI peut vous accompagner dans l’acquisition d’un certificat de signature et vous conseiller sur ses usages. CONtACt cci

Cathie Adam 03 88 75 25 56 chambersign@ strasbourg.cci.fr

publique d’achat, catégorie, lieu d’exécution, code CPv ). elles vous seront adressées par courriel tous les jours ou toutes les semaines. même si vous disposez d’un compte sur le site www. strasbourg.marches.cci.fr ou www.marches.cci.fr, il est n��cessaire de créer un nouveau profil sur le site internet. Dans notre précédent numéro, nous avons mis l’accent sur l’obligation de répondre en ligne aux marchés publics. en guise de rappel :

les principes de la dématérialisation des marchés publics

• Publication des DCe – retrait par les entreprises – questions des entreprises • Remise des candidatures et des offres • Gestion de l’analyse, de l’ouverture et des décisions.

le cadre sécurisé

• Authentification des intervenants (acheteurs et entreprises)

• Signature électronique des réponses des entreprises • Horodatage des dépôts • Confidentialité des échanges en général et des réponses électroniques en particulier.

les atouts de la dématérialisation

• Liberté d’accès à la commande publique • Égalité de traitement des candidats • transparence de la commande publique • Réduction des coûts et des délais.

Pour répondre en ligne, n’oubliez pas la signature électronique !

L’accès à la PmI étant libre et gratuit, vous pourrez télécharger et consulter les DCe. Si vous souhaitez répondre en ligne, il vous faudra un certificat de signature électronique pour authentifier vos réponses. www.marches-publics.gouv.fr

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

Vaisseau Events vous propose 8 espaces et de nombreuses prestations pour faire de votre manifestation un moment unique. Devis et renseignements : +33 (0)3 88 44 65 42/46 locespaces@levaisseau.com Le Vaisseau, 1 bis rue Philippe Dollinger BP 61037 F – 67027 Strasbourg

www.citeasen.fr

n’attendez pas pour vous inscrire

NouVeAu

Profitez de la ! visioconféren ce


28

juridique

indices

mars 2010

Indice trimestriel du coût de la construction Insee 3e trimestre 2009

Ó 1 502 - 5,77 % sur un an

Indice trimestriel des loyers commerciaux 3e trimestre 2009

Ó 101,21 - 1,22 % sur un an

Indice de référence des loyers du 4e trimestre 2009

Ó 117,47 - 0,06 % sur un an

Taux d’intérêt légal 2010

0,65 %

Indice des prix à la consommation, (indice national – ensemble des ménages) décembre 2009

119,96

SMIC à compter du 1er janvier 2010 Taux horaire brut

8,86 €

Taux mensuel brut pour 151,67 heures

1 343,77 €

Plafond mensuel Sécurité Sociale 2010

2 885 €

Plafond annuel Sécurité Sociale 2010

34 620 €

TVA et territorialité des services

L

a transposition dans notre droit des directives 2008/8/ CE et 2008/117/CE par la loi de finances pour 2010 a entraîné l’application de nouvelles règles en matière de territorialité des services et ce depuis le 1er janvier 2010. Il s’agit à présent de distinguer les relations commerciales entre professionnels assujettis et celles entre un professionnel assujetti et un particulier. Dans le cas où un professionnel assujetti à la TVA acquiert un service, le lieu des services est supposé être celui du preneur quel que soit le lieu d’établissement du prestataire de services. Si ce prestataire ne se trouve pas sur le territoire français, c’est le preneur (le client) qui sera redevable de la TVA. Par professionnel assujetti, il faut entendre toute personne physique ou morale assujettie,

assujettie partiellement ou non assujettie mais disposant d’une identification à la TVA conformément à l’article 259-0 du CGI. Le preneur devra dès lors être en mesure d’apporter des informations au prestataire sur notamment sa qualité d’établissement stable ou non, sur la nature juridique de l’établissement qui paiera la facture (établissement stable ou non) et sur la nature de la prestation. De quels services s’agit-il ? Il est question des prestations des intermédiaires, des prestations de transports de biens, des prestations d’expertises ou de travaux sur des biens meubles corporels, des prestations immatérielles, des prestations de stockage et les locations de moyens de transport. Lorsqu’il s’agit d’une prestation à destination d’un non assujetti, le lieu sera celui du prestataire.

Il s’agit alors principalement des prestations destinées à la consommation des particuliers, des prestations de services telles que stipulées dans l’article 259 B et des prestations d’exécution testamentaire. Attention, pour un certain nombre d’activités, des dérogations sont prévues. Dans ces cas, le lieu d’établissement reste celui du prestataire. La liste de ces activités est spécifiée dans l’article 259 A du CGI. Par ailleurs dans le cas où les deux sont établis dans des États membres européens, ils devront déclarer les prestations en question sur la nouvelle déclaration européenne des services. L’ensemble de ces nouvelles dispositions ont été commentées par l’administration fiscale dans l’instruction 4-1-2010, 3 A-1-10. La déclaration en ligne est disponible sur internet www.douane.gouv.fr

Contrôle de la CNIL et droit d’opposition du chef d’entreprise La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) dispose, depuis 2004, de moyens d’investigations qui lui permettent d’effectuer des contrôles directement dans les locaux d’une entreprise afin de vérifier la légalité des traitements de données à caractère personnel. Si les agents de la CNIL constatent des infractions ou des man-

quements à la loi lors de ces contrôles, des sanctions (comme par exemple : sanctions pécuniaires ou retrait d’autorisation) ou encore des mesures coercitives (avertissements…) pourront être prononcées par la CNIL. En effet, le Conseil d’État vient de préciser dans quel cadre ces contrôles sur place peuvent s’effectuer : à défaut d’autorisation préalable du juge, la CNIL doit

Renouvellement de la période d’essai La cour de cassation dans un arrêt du 25 novembre 2009 réaffirme le principe selon lequel l’employeur peut renouveler la période d’essai sous réserve que ce renouvellement soit prévu précisément par un accord

de branche et par le contrat de travail ou la lettre d’embauche. Le salarié doit par ailleurs avoir manifesté clairement et sans équivoque son accord. Cass. Soc. 25 novembre 2009 n°08-43008

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

dorénavant informer le chef d’entreprise de son droit de s’opposer à ce contrôle sous peine d’irrégularité de la procédure de contrôle. Cette dernière a précisé, dans un communiqué en date du 2 décembre 2009, que désormais elle informerait le chef d’entreprise de la faculté dont elle dispose d’exercer un recours auprès du Président du TGI (Tribunal de Grande Instance) en cas d’opposition afin d’obtenir de sa part, l’autorisation d’effectuer ces contrôles. La CNIL a précisé par ailleurs dans ce même communiqué qu’elle entendait exercer systématiquement ce recours en cas d’opposition de la part du chef d’entreprise. Conseil d’État, le 6 novembre 2009, n° 304300 et 3004301. Communiqué de la CNIL du 2 décembre 2009.


JURISInFo FRAnCo-ALLemAnD 29

remboursement de la tVa étrangère La directive 2008/9/CE a modifié à partir du 1er janvier 2010 la procédure de remboursement de la TVA étrangère.

J

usqu’à présent, l’entreprise devait faire une demande dans l’État membre où la tvA récupérable a été supportée. Désormais, les demandes seront introduites par un portail électronique auprès de l’État membre dans lequel l’entreprise est établie. L’administration fiscale de cet État transférera la demande à l’État où la tvA a été facturée. Le délai maximum pour notifier à l’entreprise l’acceptation ou le rejet de la demande sera de 4 mois. en cas d’acceptation de la demande, l’État devra rembourser l’entreprise dans un délai de 10 jours ouvrables.

en cas de remboursement tardif, des intérêts devront être versés aux entreprises concernées. Pour les entreprises françaises, ce service en ligne sera accessible à partir de l’espace Abonné de la rubrique Professionnels du site www.impots.gouv.fr.

Pour en savoir plus, la note juridique de JurisInfo « Remboursement de la TVA aux entreprises françaises non établies en Allemagne et qui n’y effectuent aucune opération taxable » http://www.strasbourg.cci.fr/ photos/3765_rem_tva_entreprises_ francaises_non_etablies2009.pdf

Prestataires de services un guichet unique en Allemagne tout comme la France, l’Allemagne a transposé la directive 2006/123/Ce – dite « directive services » – qui prévoit la création d’un guichet unique pour les prestataires de services. Instauré depuis le 28 décembre 2009, ce guichet unique a pour vocation de faciliter les démarches administratives

ainsi que l’accès à toutes les informations relatives à l’activité prévue ou exercée par l’entreprise. en Allemagne, l’organisation de ces guichets uniques relève de la compétence des Länder, ce qui a pour conséquence que l’administration compétente peut être différente d’un Land à l’autre.

Un site Internet indique les compétences selon le Land : www.dienstleisten-leicht-gemacht.de/ DLR/Navigation/laenderinformationen.html Pour les personnes qui ne maîtrisent pas la langue allemande, un site Internet en anglais : www.german-business-portal.info/GBP/Navigation/en/eu-service-market.html

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


0

FoRmAtIon

conjuguer savoir-être et savoir-faire Être respectueux, ponctuel et assidu dans son travail… Des qualités qui devraient tomber sous le sens. Pourtant, une enquête menée par le Pôle formation CCI a fait ressortir que certains comportements en entreprise étaient tout autres. Mis en place début 2010, le passeport « Atout Pro CCI » valide la qualité du comportement professionnel des jeunes issus de ses cursus de formation.

é

lément de plus en plus fréquemment évoqué par les entreprises comme déterminant dans leur recrutement, le savoir-être des jeunes. Après un travail mené de concert avec les chefs d’entreprises et les élus de la CCI, une évaluation régulière, pour moitié à l’école et pour moitié en entreprise, de critères comportementaux de base* a été instaurée. L’objectif est de certifier, via un label officiel délivré par un organisme certificateur, que le jeune a su adopter et conserver un compor-

tement professionnel durant son cursus. Les entreprises pourront ainsi repérer, parmi des candidats à l’embauche, ceux qui auront montré, à l’école et aussi en entreprise (rappelons que les apprentis y passent 50 % de leur temps), des comportements adaptés.

un label

en affichant ce « plus » sur leur Cv, les jeunes devraient pouvoir se distinguer sur le marché du travail. manuel engelhard, en formation bachelor professionnel de mana-

IntErvIEw

ger commercial, en est convaincu. « À une époque où la concurrence se fait de plus en plus rude, ce label sera une plus-value, puisqu’il certifie une attitude de professionnel ». et de reconnaître que de plus en plus de jeunes oublient ce qu’il appelle les règles élémentaires de savoir-vivre. manuel engelhard ajoute que « la démarche n’implique aucun travail supplémentaire, il suffit de bien se comporter ». et c’est ce qu’il fait dans le magasin de prêt-à-porter pour hommes, JP Costumes, où il est en stage pratique.

30 entreprises et responsables économiques ont signé la charte de soutien ADEX, Bouygues telecom, Brasseries Kronenbourg, CEFPPA, Comité régional des Conseillers du Commerce Extérieur Alsace, Coop Alsace, COrA, Critt Interim, Direction régionale de la Concurrence, de la Consommation, de la répression des Fraudes, Direction régionale des Douanes, ErNO, Feyel Artzner, Gest’home, Groupama, Groupement des hôteliers et restaurateurs d’Alsace, Hôtel restaurant « La Fischhutte », Klotz Frères, La Poste, Lingenheld, Lohr, Mars Chocolat France, Michel Kahn Consultants, Orange, Vêtements Pasques, restaurant Vaillant, schöck France, sew Usocome, simply Market, sML Location, sUPEr U, Würth France, CCI .

Se démarquer

La mise en place du Passeport « Atout Pro CCI » séduit aussi les enseignants du Pôle formation CCI. Fabienne Helier reconnaît plusieurs qualités à l’outil. « Le non-respect de l’ordre et de la discipline sont dans l’air du temps. En sensibilisant nos élèves à ces valeurs basiques et surtout ceux qui nous donnent quelques soucis, nous donnons une légitimité à ceux qui ont envie de les respecter. Sur un CV, le label permet de se démarquer dans une sélection pour un travail ou au niveau de l’entrée dans un autre établissement scolaire. » et d’ajouter : « c’est plus agréable de faire cours dans une ambiance sereine que de faire de la discipline. Les perturbateurs peuvent faire déraper une classe. Avoir cet outil peut inverser la vapeur. »

les sept critères : ponctualité, assiduité, présentation, respect des autres, respect des outils de travail, respect des délais et des échéances, respect de la hiérarchie.

*

Christiane Sibieude

CONtACt 03 88 43 08 36 c.sibieude@strasbourg.cci.fr cci

héLène peraLdi Directrice de Gest’home à strasbourg, 20 salariés

© Henri Parent

« c’est une initiative moderne pour intégrer les jeunes » « Présentation, respect, ponctualité et assiduité font partie des vraies valeurs de l’entreprise. Ne pas les respecter la met en péril. La présentation commence par le respect de soi. En faisant preuve de sobriété et de correction dans sa tenue, le jeune respecte son employeur et l’image de l’entreprise. Le respect se retrouve partout : c’est le respect de la hiérarchie, qui passe par l’écoute, le respect des délais – un autre élément essentiel

pour la bonne marche de l’entreprise. L’outil développé par le Pôle formation CCI est une manière de responsabiliser les jeunes, de leur permettre de se sentir professionnels ; on les met en phase avec le comportement attendu par les entreprises. J’ai immédiatement salué l’initiative du Pôle formation CCI, et cette remise à plat d’un BaBa des valeurs ». Présidente de la Commission formation du syndicat des administrateurs de

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

biens UnIS-CnAB, Hélène Peraldi milite depuis plus de dix ans pour la formation par alternance. « C’est un excellent moyen d’intégrer les jeunes. Ils amènent l’innovation et la créativité dans les entreprises qui sont en train de renouer avec les valeurs d’antan. Aux dirigeants aussi de montrer l’exemple et d’animer leurs troupes ». 03 88 24 91 99


La nouvelle reference LA BUSINESS SCHOOL DE LA PREMIERE

UNIVERSITE DE FRANCE

27 Programmes Executive Education de haut niveau (Bac +3 à Bac +8)

[NOUVEAU[ Executive MBA Management et marketing de la pharmacie d'officine Executive MBA Management des organisations sportives en Europe M1 Management transfrontalier franco-allemand M2 Management des organisations de santé Inscriptions sur : www.em-strasbourg.eu

MATINÉE PORTES OUVERTES samedi 6 mars 2010 de 9h à 13h

Formations spécifiquement adaptées aux cadres > À temps plein, partiel ou hors temps de travail > Compatible avec la poursuite de l'activité professionnelle > Validation des Acquis (VAE et VAP)

27 Masters d'État, Licence professionnelle, Executive MBA et DBA, Diplôme d'université, Bachelor pour valoriser une double compétence ou se spécialiser dans l’un des grands domaines de la gestion : > > > > > > > >

Achat Audit-Comptabilité-Contrôle Commerce, Banque Développement durable Finance, Finance islamique Entrepreneuriat Marketing Management, Management du spor t, de la santé... > Ressources Humaines

unistra.fr

École de Management Strasbourg - 61, avenue de la Forêt-Noire - 67000 STRASBOURG Tél. +33 (0)3 90 41 42 00 ou +33 (0)3 68 85 80 00 - contact@em-strasbourg.eu

GRAFITI.FR

Formations également ouvertes aux étudiants et aux demandeurs d'emploi


FoRmAtIon

Apprentissage et alternance, le gouvernement impliqué Lancés officiellement en début d’année par le secrétaire d’État chargé de l’emploi, Laurent Wauquiez, les ateliers de l’apprentissage et de l’alternance devraient permettre au plus grand nombre de s’exprimer par des témoignages et des propositions. Un débat majeur en faveur de l’emploi des jeunes qui s’adresse à tous ceux qui ont choisi la voie de l’alternance ou envisagent de le faire, aux parents, aux entreprises, aux enseignants. Deux sites pour apporter votre contribution : www.ateliers-apprentissage.fr www.ateliers-alternance.fr

recrutement Pensez « Force Alsace »

Pour accompagner de manière optimale les entreprises dans leur recrutement, le site www.force-alsace.org des CCI d’Alsace vient d’être relooké. Plus souple et plus interactif, il facilite le dépôt des offres d’emploi et l’accès à la CV thèque (plus de 1 200 candidatures en ligne à ce jour, tous secteurs d’activités confondus). Le site propose également un certain nombre d’informations réglementaires et des résultats d’enquêtes (Études prospectives emploi et compétences de l’Observatoire des Métiers, Compétences et Besoins en Formation). Le tout en quelques clics. www.force-alsace.org Mireille Hahnschutz

CONtACt 03 88 43 08 00 m.hahnschutz@ cci

strasbourg.cci.fr

© Henri Parent

2

tutorat

TrAnSFErT DE comPéTEncES

se former pour être pro Parce que le tutorat revêt de multiples facettes, la réponse ne peut pas être unique. Le Pôle formation CCI propose des formations de tuteurs et maîtres d’apprentissage adaptées aux besoins des entreprises. Avec en ligne de mire l’emploi des seniors.

P

armi les nouveautés au catalogue 2010 du Pôle formation CCI, les formations « tuteur senior », destinées aux salariés chargés de transmettre leurs connaissances avant de quitter l’entreprise. Une formation d’actualité puisque le gouvernement a défini l’emploi

strasbourg

des seniors comme une priorité – des pénalités sont instaurées pour les entreprises de plus de 50 salariés qui n’ont pas mis en place un plan d’action ou signé un accord en faveur des seniors pour 2010. Être senior ne constitue pas une condition suffisante pour être tuteur. Il faut avoir les

qualités nécessaires et surtout être préparé : les formations du Pôle formation CCI permettent de développer compétences et qualifications nécessaires à la transmission des savoirs. Autre formation spécifique, du « manager tuteur » destinée à des cadres supérieurs de l’entreprise, encadrant au moins une dizaine de salariés et formés au management. et, toujours d’actualité, la formation « tutorat et handicap » organisée en partenariat avec l’ARSeA (Association Régionale Spécialisée d’Action Sociale et d’Animation) pour répondre aux spécificités de formation de personnes en situation de handicap.

Des modules courts

Le catalogue du Pôle formation CCI s’est par ailleurs étoffé de nouveaux modules courts pour répondre à des besoins particuliers que les tuteurs et maîtres d’apprentissages peuvent avoir en entreprise. Accueil, recrutement, encadrement, etc. des modules spécifiques ont été créés, comme « tutorat : gérer des situations difficiles » et « bien communiquer pour bien transmettre ». L’ensemble de ces formations peuvent être adaptées dans le cadre de programmes intra. * Circulaire DGEFP-DGT-DSS n°2009-31 du 9 juillet 2009 Fanny Gardelliano

CONtACt 03 88 43 08 56 f.gardelliano@strasbourg.cci.fr cci

EcAm STrASBourG-EuroPE

objectif : recruter et former les ingénieurs de demain Conçue sur le modèle des autres écoles du groupe eCAm ( Lyo n , R e n n e s, Ce rg y ) , l ’ e C Am Strasbourg-europe se propose de former des ingénieurs généralistes, destinés à tous les secteurs de l’industrie. La for-

mation, de niveau Bac+5 (deux années de classe préparatoire et trois de formation ingénieur) sera largement ouverte à l’international et plus particulièrement au monde économique et culturel du Rhin supérieur. en attendant l’inaugu-

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

ration, en septembre 2012, des nouveaux bâtiments de l’école, à l’espace européen de l’entreprise à Schiltigheim, l’enseignement se déroulera, dès septembre 2010, dans les locaux du Lycée international Saint-Étienne à Strasbourg. Gilbert Titeux, 03 88 87 38 41 gilbert.titeux@ecamstrasbourg.fr


 Apprentissage : les cci d’Alsace, prÊcurseurs !

MobIlIsatIon

GESTion DES comPĂŠTEncES

Focus sur l’industrie

Reclassement et formation : la CCI et la Maison de l’emploi anticipent les mutations Êconomiques.

#ALENDRIERET)NS

CRIPTIO

WWWPOLE FORM N ATION

!TTENTIONPOURPE

CCIORG

RMETTREUNTRAVAILE

FlCACELINSCRIPTIO

NESTOBLIGATOIRE

VÊrifier son choix professionnel et construire son avenir, parler  mÊtier  avec un professionnel, telle est la raison d’être des  Mercredis de l’Apprentissage , organisÊs tout au long de l’annÊe par le Point A de la CCI de strasbourg et du Bas-rhin, à l’attention des jeunes. rÊunions d’Êchanges qui ont ÊtÊ remarquÊes lors de la table-ronde organisÊe par l’ACFCI le 19 janvier dernier sur le thème  DÊvelopper l’apprentissage, veut-on s’en donner les moyens ?  en prÊsence de Laurent Wauquiez, secrÊtaire d’État chargÊ de l’emploi. Marcel schott, prÊsident de la Commission formation est intervenu sur l’action des dÊveloppeurs de l’apprentissage et Viviane Marie, responsable du Point A, sur les  Mercredis de l’apprentissage . CONtACt v.marie@strasbourg.cci.fr cci

MolsHEIM

l

ongtemps fer de lance de l’emploi en Alsace et notamment sur le Bassin d‘emploi de Strasbourg, l’industrie a dĂť faire face, dès 2008, Ă  de nombreux licenciements, fermetures de sites ou dĂŠlocalisations d’usines – entraĂŽnant la perte de nombreux emplois. C’est pourquoi une dĂŠmarche territoriale de gestion des emplois et des compĂŠtences a ĂŠtĂŠ lancĂŠe par la maison de l’emploi de Strasbourg et rĂŠalisĂŠe par l’observatoire des mĂŠtiers, CompĂŠtences et Besoins de formation de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin. objectifs : prĂŠvenir les consĂŠquences des mutations ĂŠconomiques, favoriser la mise en Ĺ“uvre de la mobilitĂŠ professionnelle et ainsi participer Ă  l’Êquilibre ĂŠconomique et social du territoire.

un label

vĂŠritable ÂŤ prospective des mĂŠtiers et des qualifications Âť,

la dÊmarche vise à dÊvelopper les compÊtences des salariÊs ou demandeurs d’emploi afin qu’elles soient le plus proches des attentes des entreprises, à susciter des initiatives collectives pour dÊvelopper l’emploi. C’est aussi permettre à chacun de devenir acteur de son Êvolution professionnelle. Un comitÊ de pilotage exclusivement formÊ de reprÊsentants d’entreprises, des branches professionnelles et des organismes syndicaux a ÊtÊ constituÊ pour suivre et faire vivre cette dÊmarche.

Se dĂŠmarquer

Première Êtape : un diagnostic Êconomique et social du territoire mettant en Êvidence les Êvolutions marquantes du secteur industriel. ensuite, une Êtude qualitative et quantitative auprès de 67 % des entreprises de plus de 40 salariÊs a dÊbouchÊ sur l’Êlaboration

lE moDèlE BuGATTi

quand une apprentie de l’iFA rencontre le ministre Beau coup de projecteur pour le Pôle formation CCI en dÊcembre dernier. Anne Weber, Êlève en 1 re annÊe de BtS assistante de gestion à l’IFA, a eu le plaisir d’être sÊlectionnÊe pour rencontrer le secrÊtaire d’État chargÊ de l’emploi auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’emploi, Laurent Wauquiez. L’apprentie au sein de messier-Bugatti a

ainsi pu s’exprimer sur les motivations de son choix du Pôle formation CCI pour un apprentissage par alternance –l’un des chevaux de bataille du Gouvernement. À noter que messier-Bugatti et messierServices accueillent en permanence une soixantaine d’apprentis sur leur site, du candidat au BeP à l’ingÊnieur. Un modèle saluÊ par le ministre.

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

d’une cartographie des mÊtiers. Au-delà de la lecture intra et intersectorielle de l’Êvolution des mÊtiers et des emplois par famille professionnelle du secteur, la cartographie permettra dans les prochains mois d’accompagner des dÊmarches de recrutement et de reclassement ou de dÊterminer des actions de formation pertinentes et adaptÊes aux compÊtences aux besoins du territoire.

Des programmes efficients et concertÊs L’observation dynamique du territoire et l’anticipation des besoins en compÊtences constituent le premier domaine d’intervention de la Maison de l’emploi et de la formation de strasbourg. Identifier avec l’aide de la CCI les leviers de dÊveloppement Êconomique du bassin de strasbourg permet de dÊvelopper des programmes d’action efficients et concertÊs.

Mireille Hahnschutz

CONtACt 03 88 43 08 00 m.hahnschutz@strasbourg.cci.fr cci


Professionnels

Rejoignez la banque

de la relation client (1)

(1) Super Trophée de la Meilleure banque 2009, décerné par le magazine Le Revenu, sur la base d’une enquête auprès de 1 700 clients et de 270 critères, dont l’innovation technologique et la qualité de la relation client. Annonceur : Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Centre Est Europe et Caisses affiliées (Aquitaine, Alsace, Bourgogne, Champagne, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes) – 34, rue du Wacken – 67000 Strasbourg RCS B 588 505 354.


Restauration hors domicile

focus

35

Qualité, rapidité et prix La sacro-sainte pause déjeuner de deux heures appartient au passé. Aujourd’hui, les Français veulent manger plus vite. Et sans surprise, ils font plus que jamais attention aux prix.

E

n 1958, 5 % des repas étaient pris hors domicile. Cinquante ans plus tard, ce chiffre atteint 17 % (source : Gira Food Service). En 2008, neuf milliards de repas ont été pris hors domicile, soit 150 repas par an et par Français. Une évolution à l’image de celle de la société : progression du taux d’activité des femmes, « allongement de la durée du trajet domicile – travail », explique Bernard Boutboul, directeur général du cabinet Gira Conseil. Deux poids lourds se partagent le marché : la restauration collective (40 % des repas) et la restauration commerciale (43 %).

Ces deux secteurs subissent depuis peu la concurrence de nouveaux venus : les circuits de vente alternatifs. Boulangeries-pâtisseries, traiteurs, stations-service, camions ambulants proposent désormais des formules à emporter (quiches, sandwichs, boissons, etc). Les enseignes de la grande distribution s’y sont mises aussi, avec, dans leurs rayons, des salades, des snacks et des pâtes à réchauffer sur place.

Rapide et à emporter : la formule gagnante

Si les statistiques restent globalement favorables à la restau-

ration commerciale, ce secteur connaît des disparités. La restauration à table a subi de plein fouet la dégradation de la conjoncture économique, avec un repli de la fréquentation. « Lors du passage à l’euro, les prix ont connu une envolée. La France compte parmi les pays chers en Europe. Certains restaurateurs l’ont compris et l’on

voit apparaître des menus à moins de 10 euros », affirme Bernard Boutboul. Belle santé pour la restauration rapide qui est devenue en quelques années la locomotive du secteur (27 % du chiffre d’affaires de la consommation hors domicile). En témoigne le succès du sandwich. Suite en page 36

Perspectives dans le futur Les études menées par Gira Conseil montrent que la restauration rapide devrait poursuivre son développement avec de nouveaux concepts : le bio-food, l’ethnic-food ou encore le liquid-food. Les restaurants ont une carte à jouer, notamment le soir, s’ils s’appuient sur l’émotion et/ou sur des idées fortes : dépaysement culturel ou culinaire,

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

ambiance particulière, thèmes, etc. Sans négliger toutefois le rapport qualité/prix. La fréquentation des cafétérias devrait progresser avec la baisse de la TVA. Les cafés, idéalement situés en centre-ville et au cœur des zones de chalandise, sont eux aussi en position avantageuse. www.giraconseil.fr


focus

Restauration hors domicile

Suite de la page 35

Low cost mais de mieux en mieux

L’essor de la restauration rapide, exception faite du milieu rural, va de pair avec l’adoption par les consommateurs de nouvelles habitudes. Parmi cellesci : les prix. Chercher à limiter ses dépenses de restauration est devenu un impératif pour 45 % des Français. Les formules de moins de 8 € progressent, celles comprises entre 12 et 30 € régressent. Autre fait marquant : les Français sont de plus en plus nombreux à manger ailleurs que dans un lieu dédié à la restauration : au bureau, en faisant du lèche-vitrines, dans un jardin public, etc. « Si en 1980, le temps moyen d’un repas pris hors domicile avoisinait 1h40, il est de 31 minutes de nos jours », toujours selon Bernard Boutboul. Enfin, les incidents autour de la vache folle, des OGM, de la grippe aviaire combinés aux campagnes contre l’obésité et pour les cinq fruits et légumes par jour ont changé les esprits. La qualité et l’équilibre nutritionnels gagnent du terrain. Les restaurateurs devront s’y faire. www.giraconseil.fr

Strasbourg

Jérôme Fricker Propriétaire de La Corde à Linge

Nous voulons créer un lieu ouvert à tous ! Les habitués de la « Corde à Linge » devront patienter quelques semaines encore. Le restaurant, situé place Benjamin Zix au cœur de la Petite France, est en travaux.

© Henri Parent

Les efforts de qualité sur le pain et sur les garnitures, la recherche de formules plus équilibrées y sont pour beaucoup. Dans notre pays, et c’est unique au monde, « on vend neuf sandwichs pour un hamburger », précise Bernard Boutboul. En tête, le jambon beurre qui totalise plus de 70 % des ventes de sandwichs baguette (source : Les Échos). L’univers de la restauration rapide a étoffé son offre : pâtes, soupes, salades garnies, pizza, sushis, kebabs. Et dernière grande tendance : les fast-foods haut de gamme qui « visent une clientèle urbaine, minoritaire mais aisée. »

Réouverture fin mars-début avril dans des locaux plus vastes et avec « la plus grande terrasse de Strasbourg », affirme Jérôme Fricker, l’un des propriétaires. « La carte sera étoffée mais le concept reste le même : bon rapport qualité/prix, restauration thématique avec la possibilité de manger de midi à 23 h ou simplement prendre un café. Nous proposerons un plat du jour tous les midis du lundi au vendredi et à partir de juin, tous les jeudis à partir de 18 h un apéro-concert à l’extérieur. Nous souhaitons que ce restau-

Strasbourg

lieux ouverts à tous les publics : jeunes, moins jeunes, familles… » Tirant son expérience d’une longue carrière dans la restauration, Jérôme Fricker constate que « les clients souhaitent manger vite et moins cher. C’est d’ailleurs la première année que les Allemands commandent des carafes d’eau. » Preuve qu’Outre-Rhin aussi, les consommateurs font attention à leurs dépenses.

rant soit ouvert à tout le monde. Notre but est également d’offrir aux Strasbourgeois un lieu où ils se sentent bien. » Jérôme Fricker est aussi, avec ses associés, à la tête de deux autres établissements au centre-ville de Strasbourg : « l’Épicerie » et « Jeannette et les Cycleux ». Leur point commun : ils ne désemplissent pas. « Dans ces deux endroits vous pouvez manger et boire toute la journée jusqu’à minuit. Des tartines à l’Épicerie, des planchettes avec fromage et charcuterie chez Jeannette, le tout à des prix abordables et dans des

Réouverture fin mars Place Benjamin Zix à Strasbourg 03 88 22 15 17

Éric Gross Gérant de Tiger Wok

La vente à emporter a de l’avenir Dès son ouverture il y a quelques années, le restaurant « Tiger Wok » à Strasbourg a trouvé son public séduit par la cuisine au wok et le mélange de saveurs. Éric Gross et ses associés ont décidé aujourd’hui de dupliquer le concept sous le modèle de la vente à emporter. Ouverture en novembre dernier d’un nouveau point de vente à quelques mètres du centre commercial des Halles. « Nous avons décidé d’ouvrir cet établissement pour diverses raisons. Nous pensons que dans l’ave-

nir les gens dépenseront de moins en moins pour leurs repas du midi et donc que le concept de vente à emporter a du potentiel. Nos clients ont en moyenne entre 25 et 40 ans, travaillent dans les bureaux et boutiques du quartier et veulent déjeuner vite et bien. Côté produits : nouilles, sauces, garnitures, ce sont les mêmes que dans

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

© Henri Parent

36

notre restaurant. Quelques mois après l’ouverture de ce point de vente, les résultats sont conformes à nos prévisions. Si cela continue à bien marcher, nous pourrons alors envisager de développer une autre boutique. » 8 quai de Paris à Strasbourg 03 88 32 88 75




restaurants traditionnels en Alsace (10 81 salariés)

1 127

restaurants de type rapide en Alsace ( 589 salariés) Source : CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

hommes-femmes : les différences subsistent Les femmes consomment davantage de produits light et bio. Elles associent volontiers les repas à des notions de partage, privilégient les poissons, les volailles, les sauces moins épaisses. Et sont moins sensibles aux quantités. Les hommes, c’est l’inverse, paraît-il…

Portrait alsacien Une étude menée en 200 par la CCI de Mulhouse montre des différences de part et d’autre de la frontière. Premier constat : les clients alsaciens franchissent le rhin au moins une fois par mois pour aller se restaurer. Les Badois ne viendraient qu’une à deux fois par an en Alsace pour déjeuner ou dîner et dépensent en moyenne ,91 € contre 1,1 € pour les clients alsaciens.

MulHousE

Jean-Luc sondenecker Agent de développement subway pour l’Alsace et la Lorraine

subway : objectif alsace Avec deux restaurants à Mulhouse et à Strasbourg, et bientôt un troisième à Strasbourg, Jean-Luc Sondenecker, agent de développement Subway pour les régions Alsace et Lorraine, ne cache pas les ambitions du groupe déjà implanté à Haguenau et à Colmar. « Notre objectif est de créer 35 restaurants en Alsace, dont 20 sur la CUS. Chaque restaurant sera tenu par un franchisé. Mon rôle est d’accueillir les candidats, de les accompagner et de les former. Les personnes intéressées peuvent me contacter », explique l’agent de développement Subway. La marque de fabrique de l’enseigne : les fameux « Sub », des sandwichs préparés devant le client selon son goût, à consommer sur place ou à emporter. « La qualité et la fraîcheur de nos produits sont pri-

mordiales. Toutes les viandes sont cuites sans graisse. Nous sommes la seule enseigne de restauration rapide à avoir le label Gustino, gage d’une alimentation équilibrée. La moitié de notre clientèle est féminine. C’est nouveau en restauration rapide. Nos tarifs sont inférieurs à ceux de nos concurrents directs. Enfin, le décor de nos restaurants est soigné, avec des fauteuils et des chaises moelleuses. Des espaces Wifi, gratuits d’accès, ont été aménagés. » Subway rencontre un succès dans notre région, mais

© Benoît Linder/French Co

2 852

aussi dans le monde entier. 32 200 restaurants ont ouvert à ce jour. Un développement qui ne devrait pas s’arrêter là, d’après Jean-Luc Sondenecker. « Les consommateurs sont à la recherche de diversité et nous nous adaptons aux besoins de chacun. » Dernier né de la gamme : les « Baby Sub », à 1 € pour les petites faims et les petits budgets. À Strasbourg : 47 rue du Fossé des Tanneurs et 9, rue des frères sondenecker_j@subway.com www.subwayfrance.fr

200 Restauration collective

Restauration commerciale

150 51 79 100

50

26

45

48

la cci à votre écoute Pour toutes les questions relatives à la restauration, deux conseillers de la CCI se tiennent à votre disposition. Leurs coordonnées sont les suivantes : Nathalie Schneider 03 88 75 25 86 n.schneider@strasbourg.cci.fr

CONtACts cci Marc Liebrich

03 88 75 25 59 m.liebrich@strasbourg.cci.fr

50

108 80

89

99 77

88 61

0 Iles Scandinavie Benelux Pays Europe britanniques germaniques du Sud

France

Europe des 17

Taux de prise annuelle de repas en hors domicile par habitant par zone européenne en 2008 Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

Source : Gira Foodservice

58


8

exPoRt

Professionnels de l’image : rendez-vous à Toronto en mai Hot Docs, le salon des professionnels de l’image et le plus important festival de documentaires en Amérique du Nord, rassemble des milliers de visiteurs à chacune de ses éditions. Il se déroulera cette année à toronto (Canada) du 29 avril au 9 mai 2010. À l’occasion de ce salon, la CCI de strasbourg et du Bas-rhin, en partenariat avec Iconoval, organisera, en mai prochain, une mission de prospection. son but est de permettre aux PME de ce secteur en plein développement de rencontrer, à toronto et à Montréal, des acheteurs, des distributeurs et des coproducteurs.

états-unIs Et canada

mission de prospection Du  au  mai 2010

tremplin amérique du nord Les États-Unis et le Canada sont respectivement les 1er et 10 e importateurs mondiaux. À eux seuls, ils absorbent 17 % des importations de la planète. La prochaine mission organisée par les CCI vise à aider les entreprises françaises à décortiquer ce marché.

9 631 417

km2 Les États-Unis sont le e pays le plus vaste après la russie, le Canada et la Chine

CONtACt Christophe Antoine 03 88 76 42 38 cci

Trophée de la gestion financière Ce trophée a pour but de distinguer le directeur financier ou le directeur du contrôle de gestion d’une entreprise pour la pertinence de ces méthodes de gestion et les résultats atteints. Il est organisé par la DFCG Alsace, l’association des directeurs financiers et de contrôle de gestion, en partenariat avec PricewaterhouseCoopers, Michaël Page et la société Générale. Dépôt des candidatures le 1 mars et remise des prix le 1 juin au Musée Würth à Erstein. CONtACt cci

Dossiers de candidature à télécharger sur www.dfcg.com/ tropheealsace ou demander à alsace@dfcg.com

les mardis de la Douane à la cci Entretiens individuels de 1h à 1h les 0 mars, 2 avril, 25 mai, 22 juin. CONtACt cci

Participation gratuite, inscription préalable requise par mail à l’adresse suivante : presencedouane@ strasbourg.cci.fr

symposium, le comité Ubifrance / CCeF désignera le projet le plus prometteur et l’entreprise lauréate bénéficiera d’un accompagnement gratuit pendant un an ainsi qu’une prise en charge de ses frais de mission à hauteur de 10 500 €.

337

millions d’habitants sur le continent nord-américain

P

CONtACt Christophe Antoine 03 88 76 42 38 cci

rès de 32 000 entreprises exportent chaque année sur le continent nordaméricain. Un marché de géant qui suscite nombre de convoitises. Les Chambres de Commerce e t d ’ I n d u s t r i e, U b i f ra n ce, les missions Économiques aux États-Unis et au Canada, en partenariat avec la Coface et les Conseillers du Commerce extérieur, ont associé leurs compétences pour faire découvrir aux entreprises françaises les opportunités nord-américaines. Du 3 au 7 mai 2010, une mission de prospection baptisée « tremplin Amérique du nord » est ouverte à une centaine de Pme nationales. Le programme est divisé en deux temps : du 3 au 5 mai, les entreprises sélectionnées pourront rencontrer, lors de rendez-vous individuels, de potentiels clients,

distributeurs ou partenaires. Du 6 au 7 mai, elles assisteront au symposium des Conseillers du Commerce extérieur de la France (CCeF) en Amérique du nord. Chefs d’entreprise eux-mêmes, les CCeF connaissent parfaitement le marché de ce continent et ses particularités. Ils disposent en plus d’une expertise individuelle et collective qui couvre l’ensemble des secteurs.

Accompagnement

Des entretiens particuliers avec les CCeF compléteront les ateliers organisés spécialement pour les Pme présentes. Parmi les thèmes abordés : le choix d’un importateur, la constitution d’un réseau de distribution, la création d’une société ou encore la communication et le recrutement. À l’issue du

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

mission de prospection au Vietnam 29 mai – 4 juin 2010 Deuxième croissance mondiale après la Chine (plus de 8 %), le Vietnam rime avec marché en pleine expansion. son PIB a doublé en 10 ans. Ce boom entraîne d’importants besoins en infrastructures et biens de consommation. CCI Alsace Export organise en partenariat avec la CCI Française au Vietnam (CCIFV) une mission dans ce pays, du 29 mai au  juin 2010. Au programme : rendezvous commerciaux individuels, rencontre avec des représentants de la CCIFV… CONtACt Emmanuel Butz 03 88 76 42 30 cci


9

MoyEn-orIEnt

TémoiGnAGE

lancier investit dans la région

© CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Lancier, dont le siège est à Duttlenheim, réalise 15 % de son chiffre d’affaires dans le grand export (hors Europe). Un chiffre que le directeur général de la société souhaite voir évoluer à la hausse.

Saudi Build 2009

l

’Afrique du nord et le moyen-orient sont une cible privilégiée pour Lancier, entreprise de fabrication de matériel de levage, de manutention et de tirage de câ-

IntEllIgEncE éconoMIquE

bles. L’entreprise commerce déjà avec l’Algérie, la tunisie, l’Irak, les Émirats Arabes Unis, le Liban, le Sultanat d’oman… « Dans ces pays-là, de gros chantiers sont en cours. En général, nous fournissons

notre matériel aux entreprises engagées dans certains de ces chantiers », explique norbert mirbach, directeur général. La société ne s’est pas encore aventurée en Arabie Saoudite, « mais pourquoi pas dans le futur ? », lance norbert mirbach. Preuve de cet engagement dans la région : la participation à de nombreux salons : Project Qatar, middle east electricity… « Ces salons sont indispensables à notre notoriété, nous y rencontrons nos clients et ils permettent par ailleurs de créer un réseau. » Un de ses prochains voyages est prévu début juin à Beyrouth pour assister au salon Project Lebanon, dédié au bâtiment, second-œuvre et construction et qui attire chaque année plus de 20 000 visiteurs professionnels. Sur ce salon, la CCI de Strasbourg et du BasRhin est partenaire officiel du Pavillon France et pilotera un projet Grand est. « Le Liban et les pays qui l’entourent représentent pour nous de réelles opportunités. De nouveaux projets émergent un peu partout. » et pour convaincre ses clients moyen-orientaux, norbert mirbach livre quelques conseils. « L’essentiel est de proposer des produits de qualité, d’être modeste et direct et de ne pas arriver avec ses gros sabots. » www.lancier.fr

conSEillErS Du commErcE ExTériEur

un guide pour « veiller futé » Savoir se protéger et se défendre. Le tome deux du guide « veiller futé à l’international » édité par les Conseillers du commerce extérieur (CCe) rappelle les principes fondamentaux de l’intelligence économique et les risques qui y sont liés. en 170 pages, il fournit une mine d’infos sur la veille, les techniques d’obtention et d’exploitation de l’information, la protection contre la concurrence, etc. tout

en insistant sur la nécessité d’exploiter les caractéristiques des concurrents pour conquérir des parts de marché, l’ouvrage attire l’attention sur un certain nombre de risques. Particulièrement destiné aux Pme-PmI, il recense des techniques et des conseils illustrés de cas concrets, auxquels ont été associées des expertises des services de l’État. L’intelligence économique était également le thème de la dernière assemblée

générale des conseillers du commerce extérieur. À l’issue de la réunion, une convention a été signée entre les CCeF du Comité Alsace et l’Institut des hautes études de défense nationale Alsace, visant à mettre en œuvre des coopérations en matière d’intelligence économique. Le guide est disponible gratuitement sur simple demande au 03 88 76 45 00

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

les salons 2010 au moyen-orient project Lebanon du 1er au 4 juin à Beyrouth Espace collectif Grand Est Les CCI de Franche Comté, Lorraine, Champagne Ardennes, Bourgogne et Alsace ont confié à la CCI de strasbourg et du Bas-rhin l’organisation et la gestion d’un pavillon Grand Est. Ce pavillon accueillera les entreprises de ces cinq régions. saudi Build du 3 au 6 octobre à riyadh La CCI avait été l’initiateur d’un Pavillon France en 2009 au sein de cet important salon. Cette année, elle accompagnera les PME régionales qui souhaiteront y assister. Intéressé par un de ces déplacements ? Contactez Olivier Epp. Epp CONtACt Olivier 03 88 76 42 18 cci

project Qatar du 12 au 15 avril 2010 à doha La CCI organisera un pavillon Alsace au sein de ce salon de la construction et des technologies de l’environnement. Lutz CONtACt Julien 03 88 76 42 49 cci


© Benoît Linder/French Co

0 GAStRonomIe

portraIt

nadia Bennaï La table de Nadia à Klingenthal

l’artiste du goût Savoureuse, originale et basée sur les produits de saison, certes. Mais pas que. La cuisine de Nadia Bennaï est aussi une œuvre d’art dans l’assiette. Une sensibilité féminine à la frontière du don.

l

es femmes-chefs ne sont pas nombreuses en Alsace. nadia Bennaï en fait partie depuis huit ans. Huit ans de fidélité à l’entreprise familiale créée par son père, l’hôtel-restaurant des vosges à Klingenthal. Avec son frère et sa sœur, elle a pris la relève en 2001. L’aboutissement d’une passion de petite fille : « J’étais haute comme trois pommes, je confectionnais déjà des gâteaux avec la neige, la terre et

les feuilles », raconte-t-elle. C’est avec sa maman qu’elle acquiert les bases de la cuisine avant de préparer CAP de cuisine et de pâtisserie au Cefppa (Illkirch). Défiant un père très critique de ce « métier d’hommes ».

une cuisine gourmande et inventive

nadia Bennaï, qui a tout appris à Klingenthal, sauf la pâtisserie – chez Urban à obernai –, a cô-

toyé les grands chefs bien plus tard. Via des stages au Cefppa ou lors d’émissions de télévision… Bien que réservée, elle a accepté de participer aux côtés de Joël Robuchon à une émission culinaire sur France 3. Stimulée par sa passion. Une cuisine fine, créative et gastronomique, liant produits de saison et saveurs. Avec beaucoup de légumes – elle « adore ! » – et des épices. Ce qu’elle apprécie parfois : que les clients lui donnent carte blanche pour un menu. Lorsque l’une de ses créations rencontre un succès particulier, elle l’ajoute à sa carte, à l’instar de ce mariage original et subtil de foie gras et homard, servi en millefeuilles avec une gelée de roses. Succulent ! Parmi ses spécialités : le soufflé de Saint Jacques, les îles flottantes à l’arôme de truffes, le bar majestueux à l’anis étoilé et pistil de safran, sur roulé de tagliatelles vertes aux algues, le carré d’agneau à l’explosion d’épices, une galette de polenta aux trois céréales et brochette de légumes – inédit et raffiné –, le mi-cuit au chocolat guanaja et sa glace au café, espuma de framboises… À la table de nadia, tout est fait maison, y compris le pain, le fumage du saumon ou le chocolat tablé…

la magie de créer

en quête perpétuelle de perfection, nadia Bennaï fait toujours plusieurs essais. Son but : « que la personne soit en émerveillement devant une assiette, qu’elle voyage », etc. nadia s’inspire de pays, de couleurs, de tableaux. et d’avouer : « plus on apprécie, plus j’ai envie de faire plaisir, plus ma motivation est grande ». Avec ses deux commis, Céline et Quentin, également issus du Cefppa, une osmose s’est créée. « Un chef doit faire en sorte que les jeunes tombent amoureux de leur métier, il ne faut pas les casser ». Rigoureuse, organisée, nadia est pourtant très exigean-

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

te. « Je tiens à ce que tout soit prêt avant le service, qui se doit d’être impeccable ». Composante intégrée de ses plats, la présentation. elle dessine ses décors à main levée, souvent avec des compositions en sucre tiré… en fleurs ou en calligraphie. elle y ajoute des touches originales, ses décors sont comme sa roue de sucre transpercée de spaghettis colorés. « Nadia est une artiste culinaire », appuie sa sœur

ce qui me fait vibrer, c’est la quête perpétuelle de nouveauté. et grande admiratrice, mila : « le logo créé récemment pour le restaurant lui sied bien, c’est une femme qui écrit, dessine et danse ». et d’ajouter : « je suis sa première fan, vous serez les suivants après avoir goûté à ses plats. » et c’est vrai. La table de nadia est une table digne des grands chefs, où le plaisir des yeux égale le plaisir des sens. Une adresse à connaître pour une soirée entre amis, une fête de famille ou un repas d’affaires. Le restaurant est ouvert tous les soirs, du mercredi au samedi et le dimanche midi pour les particuliers, le midi pour les banquets et séminaires. en été, une agréable terrasse est accessible les samedis et dimanches midis. L’hôtel-restaurant, 60 chambres, peut accueillir jusqu’à 300 couverts dans ses quatre salles et la salle de séminaires. vous y trouverez aussi piscine, sauna, bains vapeur et massage à la carte…

03 88 95 82 86 www.hoteldesvosges.eu www.latabledenadia.com Nadia Bennaï s’est produite aux Jeudi de la Gastronomie du CEFPPA le 25 février. Pour en savoir plus www.cefppa.eu


La

lettre

de

Strasbourg Place Financière Nouveaux MeMbres Caroline Bindou Philippe Jeannel Sandrine Jérôme Laurence Geng Lillat Mérabet

staMMtischs à veNir (réservés aux membres) Lundi 8 mars Fernand Grulms, président de Luxembourg Place Financière avec la participation de Ronald Mayer, ambassadeur du Luxembourg auprès du Conseil de l’Europe Lundi 19 avril Jiwen Sun, consul général de Chine à Strasbourg, observateur auprès du Conseil de l’Europe Lundi 10 mai Lundi 14 juin Assemblée Générale Juillet et août pas de réunions Lundi 20 septembre Lundi 11 octobre Lundi 8 novembre Lundi 6 décembre

Les perMaNeNces de L’associatioN Lundi et jeudi de 9h à 12h Tél. 03 88 32 12 06

Nous écrire 16 rue de Leicester 67000 Strasbourg

info@strasbourg-place-financiere.com

N°31

Comment céder son entreprise en payant moins d’impôts ? Par Nathalie Bardet et Yvan Vaillant, Ingénieurs Patrimoniaux

La fiscalité applicable lors de la cession d’une entreprise représente désormais 30,1 % de la plus-value (impôt sur le revenu au taux de 18 %, majoré des prélèvements sociaux au taux actuel de 12,1 %). Devant l’augmentation significative de cette imposition, les Pouvoirs Publics ont prévu des régimes de faveur qui permettent de réduire cette fiscalité. La Loi de Finances rectificative pour 2005 a créé un mécanisme d’abattement pour durée de détention applicable aux gains nets réalisés par les Particuliers lors de la cession de titres ou droits de sociétés européennes. Cet abattement est égal à un tiers par année de détention des titres et s’applique dès la fin de la sixième année, ce qui conduit à une exonération totale des plus-values lors de la cession des titres ou droits détenus depuis plus de huit ans. La durée de détention n’est décomptée qu’à partir du 1er janvier 2006, soit une exonération possible à partir de 2014. En vue de favoriser la transmission des PME, le législateur a prévu un mécanisme permettant aux dirigeants partant à la retraite de céder leurs titres dans

des conditions fiscales plus favorables. Les chefs d’entreprises peuvent désormais, sous certaines conditions, céder leur société dès à présent sans être redevable de l’imposition sur les plus-values au taux de 18 %, les prélèvements sociaux de 12,1 % restant toutefois exigibles. D’une façon générale, compte tenu de la complexité qu’engendre chaque cas particulier, nous détaillerons les conditions du régime ainsi que certaines situations à anticiper. 1- Quelles sont les conditions s’agissant du dirigeant cédant ? Le cédant doit avoir exercé dans la société une fonction de direction (président, directeur général, président du conseil de surveillance ou membre du directoire, gérant) de manière continue pendant cinq ans et donnant lieu à une rémunération normale, supérieure à la moitié de ses revenus professionnels. Le cédant doit avoir détenu au minimum 25 % du capital durant les cinq ans précédant la cession. Ce seuil s’apprécie en cumulant les participations du groupe familial au sens large

(descendants, ascendants, frères et sœurs du cédant ou du conjoint / partenaire de Pacs). Il est même possible de cumuler la participation du dirigeant et celle de ses co-fondateurs. Par exemple, un actionnaire détenant 15 % des titres pourra remplir à lui seul ces conditions s’il détient plus de 25 % des participations avec son groupe familial. Il devra simplement céder l’intégralité de ses titres, la famille pouvant rester actionnaire. En revanche, si la société cédée est détenue en partie via un holding soumis à l’IS, le calcul du seuil de détention peut être plus complexe. Compte tenu du nombre de conditions à respecter il convient d’éviter la création de holding sans avoir réfléchi aux conséquences vis-à-vis de ce régime de faveur. Le dirigeant doit cesser toute fonction dans la société et faire valoir ses droits à la retraite dans les deux années précédant ou suivant la cession. L’âge légal minimum pour liquider ses droits est de 60 ans ; toutefois, pour un dirigeant ayant débuté sa vie professionnelle très jeune le départ à la retraite peut être anticipé.

16 rue de Leicester 67 000 STRASBOURG - Tél. 03 88 32 12 06 e-mail info@strasbourg-place-financiere.com − www.strasbourg-place-financiere.com


La

lettre

de

Strasbourg Place Financière Rappel de la composition du conseil d’administration de Strasbourg Place Financière Angel Bricola, président de la compagnie régionale des commissaires aux comptes Jean-Pierre Deramecourt, président du directoire de la Caisse d’Épargne d’Alsace Dominique Didon, directeur général de la Banque Populaire d’Alsace Henri Dreyfus, vice-président de la Communauté Urbaine de Strasbourg Joël Fradin, directeur général de la Caisse Régionale du Crédit Agricole Alsace-Vosges Gil Vauquelin, directeur régional de la Caisse des Dépôts Serge Hugel, Deloitte & Associés Serge Huss, Compagnie Financière Alpha Isabelle Dubé-Côté, déléguée Grand Est Euronext Étienne Pflimlin, président de la Banque Fédérative du Crédit Mutuel Claude Rousset, ancien directeur Banque Neuflize Charles-René Tandé, Cogest - ancien président de l’Ordre Régional des Experts Comptables Alain Vautravers, président de Strasbourg Place Financière Jean-Paul Wolff, président d’honneur de Strasbourg Place Financière (voix consultative)

Composition du Bureau

Il n’est pas utile de liquider sa retraite à taux plein et donc de disposer de l’ensemble des trimestres nécessaires. Le rachat de trimestres n’influera que sur le montant de la pension de retraite. Enfin des droits à retraite déjà liquidés ne signifient pas une exclusion systématique du régime ; une analyse précise de la situation devra être réalisée. Enfin il est possible de poursuivre une collaboration avec le ou les repreneurs via une activité de conseil sous réserve de respecter un certain formalisme. Notons que le dirigeant ne doit pas figurer au capital de l’entreprise cessionnaire à un moment quelconque au cours des trois années suivant la cession.

bilan inférieur à 43 M€). Le capital de la société doit, par ailleurs, être détenu pour 75 % au moins par des personnes physiques ou des PME. Il convient d’être extrêmement vigilant sur le type d’activité de la société. En effet, elle doit avoir exercé pendant les cinq années précédant la cession une activité autre que la gestion de son propre patrimoine mobilier ou immobilier. En présence d’un holding, le bénéfice de ce régime dépend de la qualification de ce dernier (holding animateur de groupe ou holding pur) et de la composition de son actif. Ces conditions devant être validées durant les cinq ans précédant la cession, il convient par exemple d’être particulièrement prudent quant à des opérations de haut de bilan (LBO, fusions…). Il sera nécessaire d’éviter les remontées de dividendes des filiales n’ayant pas vocation à être affectées à un réinvestissement professionnel. Enfin, la politique de distribution des dividendes au profit des actionnaires pourra être déterminante. Lorsque le Dirigeant respecte l’ensemble de ces conditions, il bénéficie de l’abattement pour durée de détention et donc de l’exonération d’impôt sur la plus-value s’il détient les titres

2- Quelles sont les conditions à respecter s’agissant des titres cédés ? La cession doit porter sur l’intégralité des titres détenus par le cédant dans la société ou sur plus de 50 % des droits de vote (durée de détention minimum : huit ans au moment de la cession). 3- Quelles sont les conditions tenant à la société dont les titres sont cédés ? La société dont les titres sont cédés doit être une PME (moins de 250 salariés, chiffre d’affaires inférieur à 50 M€ ou total de

depuis plus de huit ans. Les membres de son groupe familial (conjoint, pacsé, frères et sœurs, descendants, ascendants) peuvent être exonérés d’impôt sur la plus-value s’ils cèdent à la même date tous les titres détenus depuis au moins huit ans dans la société concernée. Compte tenu des conditions évoquées ci-dessus, il serait judicieux d’effectuer préalablement un audit patrimonial afin de pouvoir bénéficier de ce régime, qui bien qu’il semble de prime abord d’une apparente simplicité, devra être analysé au cas particulier. Certains écueils excluant le chef d’entreprise de l’exonération peuvent être contournés s’ils sont identifiés suffisamment tôt. Enfin pour les dirigeants n’accédant pas à ce dispositif, d’autres stratégies pourront être envisagées sous réserve qu’ils aient connaissance en amont de leur situation. La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 6 avenue de La Marseillaise 67000 Strasbourg 03 68 33 90 00 banqueprivee@lcfr.fr Siège social 47 rue du Faubourg Saint-Honoré 75401 Paris cedex 08 01 40 17 25 25 www.groupedr.fr

L’ÉVOLUTION DE LA SITUATION ÉCONOMIQUE Stocks

30

Commandes

20

Alain Vautravers, Président Charles-René Tandé Vice-président Serge Huss Vice-président Claude Rousset Secrétaire Serge Hugel Trésorier

10 0 -10 -20 -30 -40 -50 -60 -70 -80 M 08

A

M

J

J

A

S

O

N

D

09

F

M

A

M

Les textes publiés dans cette lettre n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs

N°31

J

J

A

S

O

N

D

J


développement durable

© Benoît Linder/French Co

Mac. Prêt pour entreprendre. Amandine Combes, responsable QSE : « Préserver l’environnement »

Louis Adam veut réduire sa facture énergétique

5HQGH]YRXVFKH]%HPDFSRXU GpFRXYULUSRXUTXRLOH0DFHVWOH SDUWHQDLUHLGpDOGHYRWUHHQWUHSULVH

L’entreprise de travaux publics Louis Adam, exerce son savoir-faire depuis plus de 60 ans. Elle a fait le choix, épaulée par Idée Alsace, du développement durable.

C

’est en 2008 que Michel Heintz, PDG de Louis Adam, prend la décision de se rapprocher de l’association Alsace Qualité, qui accompagne les entreprises régionales dans leurs démarches en faveur du développement durable. Pour cela, l’association a mis en place Idée Alsace. Un outil conçu pour permettre aux PME de concilier défense de l’écosystème, progrès social et efficacité économique. « Nous nous sommes engagés dans une démarche d’efficacité énergétique en nous appuyant sur un bilan carbone. L’objectif est double : préserver l’environnement et réduire nos coûts, sans compter que la prise en compte de l’aspect environnemental sur un chantier devient de plus en plus courant dans les appels d’offres », explique Amandine Combes, responsable qualitésécurité-environnement. « Nous avons ainsi adhéré au programme d’Idée Alsace sur ce thème. » Le programme comprend des réunions d’informations collectives avec d’autres entreprises, mais aussi un

« suivi personnalisé. Deux consultants se sont rendus dans notre entreprise. », poursuit Amandine Combes. Au chapitre des actions engagées ou prévues après cet accompagnement : l’incitation au covoiturage, « la comptabilisation de la consommation de carburant, le tri sélectif. » Louis Adam dispose de deux plates-formes de recyclage. Cette année, la PME participera vraisemblablement à une formation, toujours assurée par Idée Alsace, à l’éco-conduite. Cette session vise à enseigner les gestes permettant une utilisation économe des véhicules, avec à la clé une réduction des coûts d’utilisation et des émissions de CO2. Idée Alsace fédère aujourd’hui plus d’une centaine d’entreprises. Pour tout savoir sur le planning des prochains accompagnements semi-collectifs, formations et autres rendez-vous, consulter le site de l’association.

'XHUPDUVDXDYULO 5HF\FOH]YRWUHYLHX[3& %RQXVUHF\FODJH½ 14b, rue de la mésange 67000 Strasbourg | 03 88 22 78 87

18, quai St Nicolas 67000 Strasbourg | 03 88 25 84 88

1, rue Guillaume Tell 68100 Mulhouse | 03 89 36 72 00 *Du 1er mars au 30 avril 2010, recyclez votre vieil ordinateur Mac ou PC chez Bemac et bénéficiez d’une remise pouvant aller jusqu’à 100 Euros sur un iMac, un MacBook Pro ou un MacBook Air. Offre valable dans la limite des stocks disponibles, pour tout ordinateur (unité centrale seule ou avec écran) pris en charge dans le cadre de notre service de recyclage au moment de l’achat d’un des produits Mac éligibles à l’offre, dans la limite d’un Mac acheté pour un ordinateur recyclé. Conditions générales de vente détaillées disponibles en magasin. © 2010 Apple Inc. Tous droits réservés.

www.adam-tp.eu www.ideealsace.com

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

43




HoteLLeRIe-ReStAURAtIon

© Nis&For / Le Crocodile

le crocodile est une institution, elle doit rester un lieu de raffinement et d’art de vivre.

strasbourg

phiLippe Bohrer Le Crocodile

Faire perdurer le crocodile Si son objectif premier est de donner du plaisir dans la gastronomie, Philippe Bohrer n’en vise pas moins de conquérir ses deux étoiles au Michelin en 2011.

E

n rachetant le Crocodile, en juin 2009, Philippe Bohrer a pris le pari de lui garder son aura de « monument de la gastronomie ». Pour cela, il a besoin de temps… pour « dompter l’animal ». Avant de s’attacher à la cuisine, il a entrepris quelques travaux de rénovation pour donner une note un peu plus contemporaine au lieu : murs plus clairs, nappages écru, nouveaux abatjour, déclinés dans des styles plus épurés. Les boiseries et le fameux Crocodile sont restés en place, de même que le tableau central

d’Adolphe Grison. Côté carte, Philippe Bohrer a volontairement conservé certains plats d’Émile Jung – comme le foie gras, les cuisses de grenouilles, le pied de porc en crépinette, le lièvre à la royale, etc.

Entre tradition et modernité

Plus griffées, de nouvelles recettes comme le mignon de veau aux herbes fraîches, truffe noire, cannelloni d’oignons à la sauge, sauce Albufera ou le foie de canard poêlé, raviole ouverte et

rave rouge au blanc de céleri, etc. Au printemps les premiers petits légumes feront leur entrée, de même que les fraises et la rhubarbe. Ligne directrice : une cuisine de saison et des coups de cœur. Dans la brigade du Crocodile, une quinzaine de personnes, dont Ludovic Kientz, l’ancien chef de partie d’Émile Jung, qui a gravi un échelon. « J’ai gardé une partie de l’équipe, et continue de solliciter de temps à autre Émile Jung pour certaines recettes. Il le fait toujours avec générosité », souligne Philippe Bohrer. À la tête de plusieurs établissements, dont un étoilé depuis 18 ans à Rouffach, le nouveau chef du Crocodile s’appuie sur l’ensemble des talents présents au sein de son groupe. « Les essais se font aussi bien à Rouffach qu’à Strasbourg, tout le monde s’emploie à faire du Crocodile une très grande table. » en rassemblant les meilleurs ingrédients pour réaliser des recettes originales, entre tradition et modernité. Sur la carte, des plats et des menus et des formules accessibles en service traiteur. D’ici 2011, des animations thématiques et des ateliers de cuisine – groupes de 20 personnes – compléteront les prestations.

raffinement et art de vivre

Philippe Bohrer a fait ses armes auprès de chefs prestigieux comme Paul Bocuse ou Bernard Loiseau… Il a aussi œuvré dans les cuisines privées de deux présidents de la république : valéry Giscard d’estaing et François mitterrand. Ce qu’il prône : le goût juste et l’harmonie. « Pour de bons moments, que l’on peut aussi passer autour d’une cuisine bistrot, ou d’une cuisine canaille, observe-t-il. Un peu boudé au début, le Crocodile retrouve des cou-

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

leurs, reconnaît Philippe Bohrer. Les Strasbourgeois sont revenus, c’est ma plus belle victoire ». Son but : « que la table demeure l’un des fleurons de la cuisine française. Le Crocodile est une institution strasbourgeoise de renom, elle doit rester lieu de raffinement et d’art de vivre ». et d’ajouter : « rien n’est jamais acquis, qu’on nous laisse du temps ». Le Crocodile est ouvert tous les jours, sauf les dimanche et lundi. 03 88 32 13 02 www.au-crocodile.com

anniversaire

26 mars : les 20 printemps du cEFPPA 1990-2010. Cela fait 20 ans que le CEFPPA assure la formation par alternance des jeunes dans les métiers de l’hôtellerie-restauration, du CAP au Bts – cuisine, restaurant, réception, sommellerie, pâtisserie –. 20 ans aussi qu’il organise des stages de formation continue destinés aux professionnels. Enfin 20 ans qu’il coopère avec la ville de Dresde, accueillant des jeunes de la saxe dans ses formations. Pour fêter ce jumelage, une après-midi festive est prévue avec gestionnaires, élus et entreprises, en présence des maires et présidents des CCI de Dresde et de strasbourg. En entrée, un film retraçant ces belles années du CEFPPA. Le lendemain le 2 mars – sera réservé à une journée portes-ouvertes, qui donnera également l’occasion aux visiteurs – jeunes et parents – de découvrir l’exposition d’art, « Vin sur vingt » (du 12 mars au 2 avril). Pour en savoir plus www.cefppa.eu


infos europe 45

L’entrée en vigueur le 1er décembre dernier du traité de Lisbonne ouvre une nouvelle étape pour l’Union et ce projet de vivre ensemble, unique en son genre, qui rassemble 27 pays et 500 millions de personnes.

D

epuis le début des années 90, un double défi a été lancé à l’Union : accueillir de nouveaux États membres, renforcer l’efficacité du processus décisionnel en évitant les risques de blocage. La Constitution européenne devait répondre à ces objectifs. Mais suite aux « non » français et néerlandais, le problème restait entier. Le traité de Lisbonne, fruit d’un compromis

entre Chefs d’États et de gouvernements réunis dans la capitale portugaise les 18 et 19 octobre 2007, apporte cette réponse. Il crée notamment un nouvel ordre institutionnel. Il institue ainsi un président du Conseil européen incarné par le Belge Herman Van Rompuy et officialise le poste de chef de la diplomatie européenne occupé par la Britannique Catherine Ashton.

© Henri Parent

Traité de Lisbonne, un nouveau visage pour l’Union

Ce sont les deux grandes innovations du Traité de Lisbonne. Il dote l’Union d’une présidence stable avec un président à pleintemps élu pour deux ans et demi, renouvelable une fois. Celui-ci donne une voix et un visage à l’Union européenne, assure la représentation de l’Union sur la scène internationale, préside et coordonne les travaux du Conseil européen. Autres priorités du

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

traité : la mise en œuvre d’une stratégie commune pour la croissance et l’emploi et l’implication des citoyens dans le processus législatif de l’Union par l’intermédiaire de la Commission avec le lancement de l’initiative législative populaire européenne. De nouvelles impulsions pour une Europe rénovée qui se veut plus proche des citoyens et des entreprises.


46

industrie

réglementation

Installations soumises à déclaration

Démarrage des contrôles périodiques L

a France compte près de 500 000 établissements relevant de la législation des installations classées (ICPE). Ces installations sont classées en fonc-

•76309

Les installations classées soumises à déclaration doivent respecter des prescriptions standards au niveau national. La réglementation prévoit désormais que certaines d’entre elles fassent l’objet d’un contrôle périodique par un organisme agréé.

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

tion des risques qu’elles peuvent présenter pour l’environnement et la santé. Schématiquement, on peut dire que les « moins nocives » font simplement l’objet




strasbourg

les contrôles devront être réalisés par des organismes agréés. d’une déclaration à la préfecture et que les plus dangereuses relèvent du régime Seveso. Le législateur a introduit de nouvelles règles pour les installations classées soumises à déclaration qui devront prochainement se soumettre à un contrôle périodique.

nomenclature

Les rubriques ICPe concernées par ce contrôle périodique sont mentionnées dans la nomenclature ICPe par le symbole DC (la liste est disponible sur le site). « L’objectif de ces contrôles est de s’assurer que les installations fonctionnent dans les conditions requises par la réglementation », explique Jean-Pierre ortega, du service environnement et développement durable de la CCI de Colmar et du Centre-Alsace.

liberté de choix

Ces contrôles seront à effectuer tous les cinq ans, « sauf pour les installations certifiées ISO 14 001 ou EMAS qui ne seront contrôlées que tous les dix ans. Ces contrôles, d’une durée n’excédant pas une

journée, doivent être effectués « par des organismes indépendants agréés par le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire », poursuit-il. Libre à l’exploitant de s’adresser à l’organisme agréé de son choix. Le coût de la visite de contrôle en revanche lui sera facturé. « Le contrôle ne porte que sur un certain nombre de points fixés par arrêté pour chaque rubrique. » À l’issue de la visite, un rapport de contrôle précisant les points de non-conformité sera communiqué à l’exploitant. À lui par la suite de procéder aux aménagements nécessaires. www.developpement-durable.gouv.fr

écolE DE mAnAGEmEnT STrASBourG

ouverture d’une chaire d’entreprises « management de l’innovation » L’environnement économique impose à toutes les entreprises d’innover en permanence, tant au niveau de leurs produits que de leurs services. Un phénomène récent qui explique pourquoi les formations en management de l’innovation sont quasiment inexistantes en Alsace. Fortes de ce constat, les CCI et les universités alsaciennes, l’École de Management strasbourg et l’entreprise Activis se sont mobilisées pour proposer une chaire d’entreprises dédiée au management de l’innovation. Cette chaire, accueillie au sein de l’École de Management strasbourg, reposera sur un partenariat étroit entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise afin de développer des échanges, des ex-

500 000 Le nombre d’installations classées en France

CONtACt jortega@colmar.cci.fr cci

calendrier des contrôles Pour les nouvelles installations, le premier contrôle doit être réalisé dans les six mois qui suivent leur mise en service. De plus, les exploitants d’installations mises en service avant le 1er juillet 2009 et soumises à l’obligation de contrôle périodique, qui n’ont pas fait réaliser à cette date le premier contrôle de celles-ci, doivent y procéder au plus tard :

- le 0 juin 2011 pour les installations mises en service entre le 1er janvier 198 et le 1 décembre 1991 ;

- le 0 juin 2010 pour les installations mises en service avant le 1er janvier 198 ;

- le 0 juin 201 pour les installations mises en service entre le 1er janvier 200 et le 0 juin 2009.

- le 0 juin 2012 pour les installations mises en service entre le 1er janvier 1992 et le 1 décembre 199 ; - le 0 juin 201 pour les installations mises en service entre le 1er janvier 1998 et le 1 décembre 200 ;

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

pertises originales voire des formations. son but ultime est de renforcer et de pérenniser la culture de l’innovation au sein des entreprises de notre région. Que cette dernière devienne, au même titre que la qualité, une partie intégrante du process. Les entreprises qui souhaitent prendre part à ce projet sont invitées à se rapprocher des CCI d’Alsace.

Frédéric Papelard 03 88 76 42 07 f.papelard@strasbourg.cci.fr

CONtACts Philippe Gumber cci

03 89 66 71 93 p.gumber@mulhouse.cci.fr


8

InDUStRIe

dacHstEIn

Bernard goetschy Directeur marketing de Klearios

« En prenant part à un stand collectif organisé par la CCI, nous bénéficions de conditions financières intéressantes pour une prestation de qualité », affirme Bernard Goetschy, directeur marketing de Klearios. Sa dernière participation : le salon Pollutec de Paris.

c

’est en présentant nos produits sur des salons spécialisés en France et en Allemagne que nous arrivons à toucher un maximum de pays », assure Bernard Goetschy, directeur

marketing de Klearios, spécialisée dans le traitement de l’air et des odeurs. L’entreprise s’adresse à une clientèle de collectivités et d’entreprises, dont « les attentes sont de plus en plus fortes, liées

© Benoît Linder/French Co

l’exposant fidèle à la cci Les technologies de Klearios répondent à tous types de nuisances

à la réglementation et à la pollution ». Pour preuve, le nombre de contacts noués à Pollutec, tant au niveau des exposants que des visiteurs du salon. Les technologies de Klearios permettent de répondre à tous types de nuisances, avec des prestations liées au traitement des polluants gazeux et des odeurs dans les domaines de l’assainissement et du traitement des déchets, des odeurs, etc. Autant de besoins liés à l’environnement ou à la santé. Qu’il s’agisse d’équipements de captage de gaz, de médias absorbants enrichis, de neutralisants d’odeurs, ou de laveurs de gaz, etc. toutes les technologies sont produites en interne ou en partenariat avec des entreprises de la région.

Sur-mesure

Un diagnostic est établi à partir d’une analyse physico-chimique et olfactométrique qui donne lieu à une qualification et à une quantification des problèmes, avant la mise en œuvre sur mesure de solutions. Pour exemple, les neutralisants d’odeurs pour des bâ-

timents industriels ou tertiaires. « Grâce au procédé « BioKlear », nous assurons la maintenance et la surveillance à distance de tous les paramètres de fonctionnement des sites de traitement des effluents par injection de « NitraKlear », solution concentrée de sels de nitrate.

optimisation et innovation

Le « plus » de l’entreprise est assurément dans son service. « Nous expliquons à nos clients les tenants et les aboutissants de chaque technologie, avant de les accompagner dans leur choix. Beaucoup sont des industriels de l’agro-alimentaire, mais nous nous adaptons à des besoins tertiaires ». C’est ce que Bernard Goetschy expliquait lors du récent salon Pollutec à Paris, où il n’a pas manqué d’apprécier l’effort tout particulier de la CCI en matière de services et de communication. « Au plus près de ses attentes. » en plein essor, Klearios envisage de développer son activité via l’optimisation de ses procédés ou des innovations. www.klearios.com

toutes les technologies sont produites en interne ou en partenariat avec des entreprises de la région. le Point éco • Mars 2010 • n° 280


9

ccI

DéVEloPPEmEnT DurABlE

Programme « croissance 2d » Il y a deux ans et par souci d’efficacité, les CCI d’Alsace choisissaient de mutualiser leurs moyens et leurs actions en matière d’environnement et de développement durable. Dernière née issue de ce rapprochement : une plaquette de sensibilisation pour les entreprises et les collectivités.

Un programme des CCI d’Alsace

c

’est la CCI de ColmarCentre Alsace qui pilote le programme régional environnement, développement durable et performance globale. Appelé désormais « croissance 2D », ce programme a été mis au point par les trois CCI alsaciennes et vise à accompagner les Pme régionales dans toutes leurs démarches dans ce domaine. Au total, neuf conseillers des CCI sont impliqués directement. L’ensemble de leurs missions et des opérations qu’ils mènent en

Alsace est répertorié dans une brochure qui vient d’être publiée. Jacques Doumas, conseiller au service environnement et développement durable de la CCI de Colmar et du Centre-Alsace, explique qu’elle sera distribuée « à chaque fois que nous nous rendrons dans une entreprise. L’autre cible de cette plaquette sont les administrations. Un exemplaire sera déposé dans chacune d’entre elles afin de mieux faire connaître notre rôle en matière de développement durable ». en plus d’informer, les CCI agissent sur le terrain.

Ateliers Actena en 2010 Actena est une initiative portée par les CCI d’Alsace, l’ADeme, la DRIRe, la Région Alsace, l’Agence de l’eau Rhinmeuse et l’Union des Industries du Bas-Rhin. Ce programme a pour objectif de sensibiliser et d’accompagner les entreprises alsaciennes dans la prise en compte de l’impact de leur activité sur l’environnement. Pour ce faire, Actena propose aux Pme un certain nombre d’actions ciblées, dont les « ateliers Actena » qui se dérouleront cette année : - le 18 mars au crEF de colmar : Systèmes de management QSe : quelle stratégie pour garder le bon cap ?

- le 3 juin à la cci de mulhouse : Substances dangereuses dans l’eau : quelles solutions pour en limiter l’impact ? - le 22 octobre à la cci de mulhouse : Performance énergétique en milieu industriel. - le 9 décembre à la cci de Strasbourg : Comment se préparer à l’affichage environnemental, et gagner en compétitivité par l’éco-conception ?

a.petit@strasbourg.cci.fr

CONtACts rsebilo@colmar.cci.fr cci

Conjuguez travail et plaisir dans un cadre féérique

Bien se positionner

Parmi leurs actions concrètes : la mise en place d’un système de management environnemental par étapes, visant ou non la certification et « particulièrement adapté aux TPE-PME », ajoute Jacques Doumas. ou encore un diagnostic de positionnement énergétique qui permet aux entreprises de réduire leur facture d’énergie. Un vrai défi. CONtACt jdoumas@colmar.cci.fr cci

Forfait journée étude avec initiation au golf Location de salle, accueil café, eaux minérales, 2 pauses, déjeuner 3 plats, initiation au golf (1 heure) à partir de

Forfait séminaire résidentiel à partir de

90 `

HT/pers.

220 `

HT/pers.

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

Le Kempferhof Pour les dîners d’affaires et toutes nos offres www.golf-kempferhof.com Tél. 03 88 98 72 72


50

CommeRCe

© Henri Parent

Accueil, écoute, conseil : trois valeurs clés sur lesquelles repose la « Charte Qualité » commerce-artisanatservices mise en place par la CCI. Les commerçants ont tout à y gagner.

u

n client « chouchouté » reste fidèle à l’enseigne. La « Charte Qualité », lancée par la CCI début 2009, a pour but de fournir aux commerçants des outils pour améliorer la qualité de l’accueil et du service. Un véritable diagnostic validé par des « visites mystères » destinées à pointer les carences et à dégager des pistes d’amélioration.

Pas un outil de censure, mais un levier de progrès

« La Charte Qualité est l’occasion d’évaluer objectivement les points forts et les points faibles de nos enseignes », souligne Laurent

Criqui, président de l’association Arco 16. Ce groupement de commerçants de seize communes de Wissembourg et ses environs est l’un des premiers à souscrire à la démarche. et Laurent Criqui d’insister sur le « plus » apporté par un tel engagement. « Communiquer sur la qualité est toujours positif. Nos clients y sont très sensibles. Sur les 102 adhérents de l’association, une vingtaine ont décidé d’adhérer à la charte. D’autres suivront. Nous inscrivons cette démarche dans une opération collective de modernisation de nos commerces soutenue par le FISAC. » enthousiasme partagé à Saverne par Joël Lallemand qui gère le magasin « La vie Claire ». Dans cette supérette bio, la « Charte Qualité » est conçue comme un levier de management et de progrès, et non comme un outil de censure. « C’est l’occasion de mettre les pendules à l’heure. La charte nous offre un cadre de référence. À nous de tracer des pistes d’amélioration en fonction de ces critères. Nous travaillons beaucoup sur le conseil et l’écoute, es-

communiquer sur la qualité est toujours positif. nos clients y sont très sensibles.

© Henri Parent

opération sourire pour les commerçants Fin janvier, la cérémonie de remise des chartes qualité consacrait l’engagement des commerçants dans une démarche nouvelle, basée sur la qualité de l’accueil et du service.

sentiels dans un magasin comme le nôtre. »

rien n’est jamais gagné

La qualité de l’accueil, c’est le leitmotiv de michel Gross, pâtissier-chocolatier à obernai, Sélestat et Strasbourg. « Nous avons immédiatement adhéré à la démarche car c’est un avantage concurrentiel. L’accueil, le conseil, c’est ce que recherche le client. Nous organisons plusieurs fois par an des séances de formation autour de ce thème. Mais rien n’est jamais gagné. Nous maintenons la pression pour conserver nos acquis. » À Dorlisheim, c’est un groupe de 13 commerces dans la galerie commerciale de Cora qui a franchi le pas. « C’est cohérent avec notre slogan « la galerie tout sourire » confirme Bernard Drissler, président de l’association. La « Charte Qualité » est un formidable outil de communication pour mettre en avant notre politique d’accueil et d’information de la clientèle. Les commerçants en sont convaincus. La preuve : 12 enseignes de la galerie figurent parmi les lauréats de la charte. »

CONtACt cci

Brigitte Lafont 03 88 75 25 65

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

78

C’est le nombre des lauréats de la « Charte Qualité » 2010 sur un total de 92 participants.

un engagement en sept points la charte qualité repose sur sept engagements principaux : 1 – Accueillir avec amabilité et courtoisie 2 – Recevoir dans un magasin propre et agréable 3 – Écouter, conseiller les clients en véritable professionnel 4 – Présenter une vitrine originale et attrayante 5 – Afficher et respecter les horaires d’ouverture 6 – Accepter les réclamations des clients 7 – Assurer un accueil téléphonique de qualité


51

soldes fixes contre soldes flottants Promotions, ventes privées, offres exceptionnelles fleurissent tout au long de l’année dans les commerces. De quoi concurrencer les véritables soldes ? Certains commerçants montent au créneau.

dans le calendrier. « Résultat : les ventes des collections de saison et les marges qu’elles génèrent sont tronquées. » À obernai, muriel De Rienzo est plus nuancée. La présidente de l’association des commerçants – Apero – a monté une animation en novembre autour de la journée de la solidarité organisée le 8 novembre. « Cela a bien marché et les commerçants ont réalisé une belle opération de communication autour de l’événement. » Pas question pour autant de tout sacrifier sur l’autel des soldes. « Nous ne soldons que certaines catégories d’articles. »

2010, année gagnante

P

rix cassés, rabais vertigineux, remises en tous genres : les soldes, une opération profitable pour tous ? Chez les commerçants, les avis sont contrastés. Daniel Schlotterbeck, commerçant à Ingwiller, part en croisade contre les soldes flottants. « Il faut absolument supprimer les soldes flottants qui créent la confusion dans l’esprit du consommateur. Ils sèment une zizanie indescriptible dans le commerce de détail des branches textiles et chaussures. Sans compter une ambiance détestable parmi les professionnels. Le phénomène a pris une telle ampleur qu’il détruira tous les petits commerces indépendants

des centres-villes et des zones rurales. » Daniel Schlotterbeck pointe également la date des soldes fixes qui arrive trop tôt

Les soldes, une période clé pour les commerçants qui s’accordent sur la nécessité d’harmoniser le dispositif. L’enjeu est de taille car les soldes représentent en moyenne près de 30 % du chiffre d’affaires annuel. « La deuxième démarque donne un nouveau souffle à l’opération, reconnaît Jacqueline Bouniot, qui dirige la boutique St James à Strasbourg. Nos résultats progressent fortement avec cette nouvelle baisse des prix même si les marges sont moins importantes. » Une chose est sûre : l’édition 2010 des soldes fixes s’annonce comme un très bon cru pour les commerçants. Caroline Fritsch

CONtACt 03 88 75 25 61 cci

ce que dit la loi La loi du  août 2008 fixe les périodes de soldes de la façon suivante : deux périodes officielles de cinq semaines chacune dont les dates sont fixées par décret, une période complémentaire de deux semaines (ou deux périodes d’une semaine) librement choisie par le commerçant. Ne peuvent être soldés que les articles qui ont été proposés à la vente

au moins un mois avant la période des soldes. Les soldes ont pour finalité d’écouler tout ou partie des marchandises ou d’une collection invendue. C’est pourquoi un commerçant ne doit pas renouveler son stock en cours d’opération de soldes. Service juridique

CONtACt 0388 75 25 24 cci

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


52

CRÉAteURS

son audit est proposé à titre gracieux, il s’adapte à tous types de besoins. éléments techniques, les codes sources, etc. Aujourd’hui encore je pense qu’on est à la préhistoire de l’Internet ».

© Henri Parent

Six ans de pratiques publiques

portraIt

gauvain ramis Créateur de Cimaris

le web sinon rien Spécialisé dans la mise en place et la gestion de la communication sur Internet, Gauvain Ramis cible une clientèle de collectivités territoriales et de petites entreprises.

G

auvain Ramis a créé son agence web en septembre 2009. Une activité en phase avec des centres d’intérêt qui remontent à son cursus de management des systèmes d’information. et d’expliquer :

« lorsque j’étais étudiant à l’EM Strasbourg, le web commençait à prendre de l’importance. Je me suis passionné par le sujet, jusqu’à en avoir une vision globale. Avec beaucoup de débroussaillage personnel aussi, j’ai étudié les

Après ses études, le hasard a voulu qu’il soit engagé dans une collectivité, la CUS, où il a géré les sites Internet pendant quatre ans, puis à l’École nationale d’Administration (enA). Responsable web, il y a assuré la gestion du site Internet, de l’Intranet et de la newsletter. Fort de cette expérience en communication publique, Gauvain Ramis décide de se lancer dans l’aventure de la création. C’est à la CCI qu’il structure la mise en place de son projet. Sur la plaquette de Cimaris, figure le détail de son offre : mise en place de sites Internet, référencement, gestion des mises à jour, lettres d’informations électroniques, etc. Ses prestations vont de l’accompagnement à la gestion du projet : création d’une charte graphique personnalisée, organisation et mise en ligne des contenus, maintenance, en passant par l’expertise rédactionnelle. en liaison avec un petit réseau de spécialistes, Gauvain Ramis propose une gestion complète des projets.

Des offres à budget maîtrisé

Face aux multiples possibilités offertes par les acteurs du marché – « plutôt hétérogènes », le dirigeant de Cimaris a fait le choix de la simplicité. La plupart de ses prestations sont proposées en packs, dès 2 500 € Ht pour l’élaboration d’un site, packs mises à jour à partir de 150 € par mois, pack newsletter à partir de 100 € par mois. Pour se démarquer de

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

ses concurrents, Gauvain Ramis mise sur le conseil personnalisé. Son audit (synthétique) est proposé à titre gracieux, et il s’adapte à tous types de besoins émanant des collectivités ou des tPe-Pme. Son modèle dédié aux communes est un site préconçu peu onéreux, adaptable aux différentes chartes graphiques de petites structures. L’outil est décliné avec des rubriques types comme la découverte de la ville, l’environnement, la culture, les sports et loisirs, l’enseignement, le social, l’urbanisme, le logement, l’économie, etc. Les informations pratiques : agenda, démarches administratives, horaires d’ouverture, plan de la ville.

logiciels libres

Son moteur de recherche permet un accès rapide à ces informations. Appréciable, l’utilisation de logiciels libres éprouvés et reconnus qui évitent les frais de licences. Depuis sa création, Gauvain Ramis a travaillé avec plusieurs communes, une agence de développement économique et des entreprises. Il est ravi. Ce qu’il apprécie le plus : « travailler en mode projet sur des thématiques très diverses ». Une autonomie qui favorise également une multiplicité de rencontres enrichissantes. 03 88 32 46 93 www.cimaris.fr

ce Que Lui a apporté La cci

seul, j’aurais certainement oublié certains points importants. Je me suis senti encadré, ce qui était rassurant ; j’ai notamment obtenu des conseils pertinents en matière de financements.


5

Passion déco C’est un nouveau magasin d’objets de décoration qui a ouvert ses portes au cœur de la vieille ville de Sélestat. Peluches, cabas, verres, boîtes, senteurs, etc. Une multitude d’idées de cadeaux originaux proposées par Audrey Munar.

S

ituée au 2, rue des Prêcheurs, la boutique Little Dream a remplacé la carterie présente pendant une dizaine d’années. Le local, de 75 m² appartient à la ville. Après la fermeture du magasin qu’elle a tenu

© Benoît Linder/French Co

portraIt

pendant sept ans et demi, Audrey munar a repris le flambeau en y créant « Little Dream ». Le nom de l’enseigne correspond à la fois à son aspiration d’ouvrir son magasin et aux objets qu’elle y vend. Des produits

audrey munar Créatrice de Little Dream

Même en période de crise, les consommateurs privilégient l’amélioration de leur cadre de vie. qu’on ne trouve pas partout, susceptibles de faire rêver petits et grands. Peluches design, agendas, cahiers de recettes, porte-photos, mugs, boîtes, plateaux, réveils, sacs à courses, vaisselle, vous avez l’embarras du choix. Pour faire la différence, Audrey munar a sélectionné quelques marques originales.

Dénicher l’original

La marelle, qui décline une gamme d’objets différents comme des bijoux, des sacs, de la vaisselle, de la papeterie… Les senteurs millefiori milano : diffuseurs de parfums, bougies, huiles. Le mas du Roseau, une gamme exceptionnelle de savons de marseille, aux formes originales : guirlandes, galets… « J’essaie de trouver un maximum de marques où je peux avoir l’exclusivité à Sélestat », précise la jeune femme. Ce qui plaît beaucoup : les silhouettes de chat ou les vaches déclinées sur différents objets, ou les figurines. Après un Bac Pro Commerce, Audrey munar a été embauchée dans une carterie où elle a tout appris. Au bout de deux mois, elle s’est occupée des commandes, des règlements des fournisseurs, des vitrines et des clients bien sûr. en créant sa propre boutique, elle a pris soin de communiquer dans la presse. mais c’est aussi le bouche-àoreille qui a très bien fonctionné. « Les clients d’avant reviennent, ils se disent contents de me revoir et de trouver de jolies choses ». Leurs lieux d’habitation : Sélestat et ses environs, de Châtenois à obernai, jusqu’à Sainte-marie-aux-mines. Certains lui suggèrent de compléter son offre par certains produits, à l’instar de la cliente venue acheter un sac « La marelle », très coloré, un sac de courses qui

Magazine de la chaMbre de coMMerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin

existe aussi pour les enfants…, dans la gamme « Comme maman ». Après des rayons dévalisés durant les fêtes, le début d’année a été un peu plus calme. Cela lui a permis de réaménager ses rayons, de les compléter par de nouveaux objets. Audrey munar reste confiante : même en période de crise, les consommateurs privilégient l’amélioration de leur cadre de vie, quitte à dépenser moins. Ses prix ne sont pas exorbitants et ses produits originaux. et puis, il y a les cadeaux que l’on fait à ses amis, à sa famille…

cadeaux en fête

Après la Saint-valentin, la fête des mères devrait susciter un nouvel engouement. et le mois de juin est réputé pour faire partie des meilleurs mois pour les cadeaux déco. Avec Little Dream, Audrey munar commence à oublier les mois de galère liés au départ sans laisser d’adresse de son ancien employeur. elle se félicite également d’avoir « harcelé la mairie » pour obtenir son pasde-porte. « Je suis bien, je me sens chez moi », conclut-elle. 03 88 58 30 03

CONtACt cci

June Marchal Espace Entreprendre Tél. 03 88 75 24 25 De 9h30 à 12h et de 14h à 18h30 (sauf samedi 18h) Fermé le lundi

ce Que Lui a apporté La cci

Des conseils chaque mois… pendant au moins six mois, à la permanence CCI de strasbourg et du Bas-rhin au Pôle économique de la ville de sélestat.


5 DÉCoUveRteS

Guy-PiErrE BAumAnn

VEEV.Fr

40 ans de choucroute... aux trois poissons

C’est en 1970 à Paris que GuyPierre Baumann a créé sa première choucroute aux poissons, dédiée à la saison estivale et à ses clients en quête de fraîcheur et basses calories. Pour l’équilibre des goûts, le chef a associé flétan, saumon et haddock, à déguster dans l’ordre. Impossible de vous donner la composition de sa

sauce à base de beurre blanc, il la garde jalousement. Pour rendre hommage à ce quarantième anniversaire de la choucroute aux trois poissons, un jeu concours est organisé jusqu’au 18 avril sur le site internet* et 40 choucroutes aux trois poissons pour deux personnes sont à gagner. Comme chaque année, à la même époque, la maison Kammerzell renouvelle son offre gourmande : deux choucroutes aux poissons pour le prix d’une. Les midi et soir jusqu’au 18 avril 2010, excepté les 3, 4 et 5 avril, dans la limite de quatre choucroutes gratuites. Réservations : 03 88 32 42 14 www.maison-kammerzell.com

réGion AlSAcE

Pour voyager partout, un ticket unique Un ticket unique valable 24 heures sur tous les réseaux de transports en commun d’Alsace. C’est ce que lancent la Région Alsace et les autorités organisatrices des transports d’Alsace pour une phase d’expérimentation qui débutera le 1er avril 2010 – et ce n’est pas un poisson. mise en place pendant douze mois, la formule a été élaborée en veillant aux enjeux environnementaux et économiques actuels. Les tarifs attractifs et simplifiés visent à répondre aux attentes des touristes,

des actifs en déplacement professionnel, et des familles. Deux titres de transports seront proposés : un titre individuel pour se déplacer librement pendant 24 h, utilisable tous les jours, week-end compris, et un titre mini-groupe à partir de deux personnes et jusqu’à cinq personnes. Selon les zones tarifaires, les prix oscilleront entre 3,2 et 33 € pour les titres individuels et entre 4,7 et 34 € pour les titres mini-groupes. Ce qui représente jusqu’à 80 % d’économie ! www.region-alsace.eu

JEAn-PAul hErmEnT

un nouvel espace d’art Situé au 6, rue de vendenheim, l’Atelier-loft de Jean-Paul Herment, artiste peintre de renommée, se définit à la fois comme un lieu de création et un lieu de vie. Ses œuvres rendent compte d’un travail et d’une maîtrise des matériaux qu’il utilise, étroitement liées à sa formation scientifique passée, à la charnière de la composition architecturale et l’onirisme. Jean-Paul

Herment puise son inspiration dans la brutalité des matériaux comme le bitume. Il façonne la matière, la marque de striures, la fait fondre, la pare de coulis de plomb et d’argent et y incorpore des mastics de silicone. Un travail réalisé sur toile, novopan, contreplaqué ou bois… 06 61 87 27 86

Des idées pour faire plaisir

en quelques clics, dénichez le cadeau original qui surprendra vos proches : stages de loisirs auprès de professionnels passionnés, œuvres d’art, week-ends nature ou gastronomiques, bi-

joux, soins en institut, etc. Après renseignement de cinq critères définissant le profil du destinataire du cadeau, vous aurez accès à une sélection limitée d’offres, en bons cadeaux à valoir auprès de sociétés alsaciennes sélectionnées pour leur savoir-faire. Un gain de temps appréciable via un site local… A l’origine du concept, Christine Lutter envisage de se développer sur d’autres régions et de se développer sur le créneau du cadeau en ligne. www.veev.fr

AuTomoBilE cluB

Vignettes Suisse et Autriche En vente en ligne Disponibles auprès des Automobiles Clubs, les vignettes autoroute Suisse et Allemagne sont également en vente sur Internet. Pour la Suisse, le prix est de 27,50 €, pour l’Autriche, deux

alternatives : sept jours ou deux mois. Les tarifs : 4,50 € et 11,50 € pour les motos, 7,90 € et 22,90 € pour les voitures. www.automobileclub.org

kiEFFEr

« l’instant gourmand », nouveau concept Spécialement conçu pour des moments de détente et de fête – apéritif entre amis, pot de départ professionnel, anniversaire, cocktail clients –, « L’instant gourmand » de Kieffer traiteur. Une sélection de spécialités déclinées en trois plateaux de préparations salées – la ronde des canapés, les délicates bouchées et l’apéritif royal – et trois préparations sucrées : plaisir de fruits, tentation chocolat, instant gourmand. Bon point du chef : ils sont préparés tout juste avant d’être livrés, garantissant une fraîcheur et une qualité gastronomique irréprochables. Kieffer traiteur (Schiltigheim) propose par ailleurs des coffrets repas raffinés et originaux, réservés aux

le Point éco • Mars 2010 • n° 280

réunions et rendez-vous d’affaires. Avec des produits de saison et une recherche d’alimentation équilibrée. Autre bon point : le conditionnement en carton kraft ou fibres naturelles. Les commandes sont à passer la veille avant 12h30 par téléphone. 03 88 83 45 45


karlsruhe

interview

55

Dr Hans-Peter Mengele Directeur général de la CCI de Karlsruhe

Coopération transfrontalière Invité à une rencontre sur la coopération transfrontalière organisée par la CCI de Strasbourg, Hans-Peter Mengele, le directeur général de la CCI de Karlsruhe, a redit toute l’importance des échanges entre sa région et la nôtre.

28 chefs d’État, 5 000 participants ...et bientôt

vous ?

Comment se manifeste pour vous la coopération entre le BasRhin et la TechnologieRegion de Karlsruhe ? Hans-Peter Mengele : Le signe le plus fort est sans doute le fait que, chaque jour, 12 000 Alsaciens franchissent la frontière pour travailler à Karlsruhe et dans les environs. Ils contribuent par là même au développement économique de notre territoire. À l’inverse, nombre d’entreprises allemandes sont installées ou ont une filiale en

Quel rôle peuvent jouer les CCI ? H-P M. : Dans les faits, les collaborations entre l’IHK de Karlsruhe et la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin existent déjà et les relations sont excellentes. Mais je peux tout à fait m’imaginer que des actions supplémentaires peuvent être mises en place, en matière de formation ou d’export par exemple. L’important est que la volonté soit là, et je suis convaincu qu’elle est là.

www.karlsruhe.ihk.de

Cédit photo : Pool photo CUS

France. Et la réciproque est vraie. L’Alsace est un partenaire commercial de tout premier plan pour notre région. Mais au-delà de l’aspect purement économique, il y a un sentiment d’appartenance à un territoire commun : l’espace rhénan. Appuyons-nous sur ce sentiment pour puiser l’énergie nécessaire pour construire ensemble des relations for tes. N’ayons pas peur d’être fier de notre région.

Sommet de l’OTAN Strasbourg, avril 2009 34, rue du Tivoli FR 67000 Strasbourg Tél. +33 (0)3 88 13 41 30 Fax +33 (0)3 88 16 56 82 contact@mystrasbourg.com www.mystrasbourg.com

Magazine de la chambre de commerce et d’industrie de strasbourg et du bas-rhin


temps forts

56

Jeu-concours pour les hôteliers-restaurateurs

Le lundi 29 mars en gare de Strasbourg

Jusqu’au 10 avril

À quoi ressemble votre établissement ?

C

’est un concours sur Internet qui sera lancé à l’occasion des dix ans de Vega France. Il permettra aux professionnels de déposer quatre à cinq photos répondant à la question « A quoi ressemble votre établissement ? » et soumis aux votes des internautes. Un jury composé entre autres de Pascal Bastian (Auberge du Cheval Blanc à Lembach) et de journalistes spécialisés dans le CHR étudiera les 10 photos ayant obtenu le plus de voix et ré-

Salons Les 26 et 27 mars au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg

Salon de l’étudiant

Masters & 3e cycles, espace carrières jeunes diplômés de Strasbourg. De 10 h à 18 h, espace Arp. www.letudiant.fr

Du 26 au 29 mars au Parc expo Strasbourg

Maisons de printemps, salon de l’habitat www.maisonsdeprintemps.com

Rencontres Le 11 mars au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg

Rencontres Forma’BATP Conférences, informations et échanges pour les professionnels du BTP et de la mécanique de précision. À partir de 13h30. www.apmbtp.com

Le 12 mars à Molsheim

« Les rencontres des métiers de l’industrie » Ce forum* présentera une image réaliste et actualisée des métiers de l’industrie du territoire et particulièrement ceux qui sont recherchés

compensera les trois plus belles mises en scène photographiques. Premier prix : un séjour pour trois = deux à Lembach. Un tirage au sort départagera les internautes dont le vote correspondra au 1er choix du jury. Vega est spécialisée dans la vente à distance aux professionnels de l’hôtellerie-restauration. Basée depuis octobre 2003 à l’Aéroparc d’Entzheim, elle est la filiale du groupe allemand Erwin Müller. www.jeuconcours.fr/vega-fr

Plusieurs entreprises et organismes (AFPA, Armée de terre, Pôle Emploi, etc.) ont choisi de se regrouper dans un collectif pour donner à chacun sa chance en matière d’emploi, de formation et d’orientation professionnelle. À chaque étape, ils recevront les candidats sur les quais spécialement aménagés et à bord des voitures exposition. Accès libre de 10h à 18h. www.train-emploi.fr

Le 4 juin au Palais des congrès de Strasbourg

« Cadres & Co » région Alsace Lorraine

par les entreprises. Au programme, des conférences-débat et des entretiens en face à face avec les professionnels des entreprises. Pour tous les publics (parents, jeunes, salariés en réorientation professionnelle, demandeurs d’emploi, etc.). De 15h à 18h à la salle de la Monnaie à Molsheim. Entrée gratuite. * Organisé par la Maison de l’Emploi de la Formation et de l’Entreprise du Pays Bruche Mossig Piémont, les partenaires** de l’emploi et de la formation et les entreprises du territoire. ** CCI, CIO, CMA, Conseil Général, DDTEFP, Mission Locale, Pôle Emploi, Région Alsace, UIBR, UIMM. 03 88 04 87 48 fbrahimi@bmp-mef.fr

Dédié au recrutement et à l’évolution professionnelle, ce salon organisé par l’Apec réunira des professionnels spécialisés en gestion de carrière et des entreprises. Il est ouvert aux entreprises de tous secteurs. Clôture des réservations de stands en avril. Infos complémentaires dans l’onglet événementiel du site. www.recruteurs.apec.fr

Expositions Du 12 mars au 23 avril au CEFPPA d’Illkirch

Vin sur vingt

Le samedi 20 mars à Strasbourg

Journée portes ouvertes à l’ENGEES

L’école nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg, qui fête ses 50 ans cette année, invite le public à aller à la rencontre de ses élèves et enseignants-chercheurs et à découvrir la richesse des formations et des activités de recherche-développement. Les étudiants de l’ENGEES s’impliqueront par ailleurs, du 19 au 22 mars, dans la manifestation « À l’eau la Terre ? Ici Strasbourg » via des tables-rondes, conférences, expos photos. http://engees.unistra.fr

Le Train de l’Égalité des Chances

Exposition d’art contemporain. Entrée libre, 77 route du Rhin à Strasbourg www.cefppa.eu

Jusqu’au 25 avril au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg

« La photographie n’est pas l’art »

Collection Sylvio Perlstein, collectionneur belgo-brésilien.

« D’un regard à l’autre » Sélection de 200 photographies de la Collection photographique du MAMCS. www.musees-strasbourg.org

Le Point éco • mars 2010 • n° 280

Loisirs Le 27 mars à Rust

Europa-Park rouvre ses portes Pour cette nouvelle saison, une extension, des embellissements au sein des différents quartiers européens et de nouvelles attractions. Pour exemple, dans le quartier islandais une nouvelle attraction aquatique familiale, « Whale Adventures-Splash Tours », qui vise également à sensibiliser le public à la protection de la nature et des baleines en particulier – Quiz installés tout au long de la file d’attente menant à l’attraction. www.europapark.fr

Du 31 mars au 4 avril à Strasbourg

Mondial de l’improvisation

Pour cette troisième édition de ce rendez-vous déjanté, hilarant et improvisé, cinq jours de spectacles avec une douzaine de comédiens issus des meilleures ligues professionnelles du Québec, de France, de Suisse et de Belgique. Organisé par la compagnie théâtrale Les Improvisateurs fondée en 2000 par Régis Boughazra et quelques camarades. Leurs activités s’adressent aussi bien au grand public (shows et cours d’impro) qu’aux entreprises (animations, formations…). À l’hôtel Hilton, Strasbourg. www.les-improvisateurs.com

Du 6 au 15 mai à Haguenau

L’humour des notes

Festival en salle et dans la rue Location-renseignements : Relais culturel, Théâtre de Haguenau, 03 88 73 30 54 www.relais-culturel-haguenau.com

Du 16 au 19 avril à Neewiller

Concours d’attelage international

Une épreuve sportive ouverte aux meneurs dans l’ensemble des catégories 1-2-4 poneys et chevaux venant de France et de l’étranger. Au Haras de la Nee, près de Lauterbourg. 03 88 54 60 75 www.haras-de-la-nee.com


Identis groupe design | ÉS Énergies Strasbourg, SA au capital de 5 000 000 E • 37 rue du Marais Vert 67953 Strasbourg Cedex 9 • 501 193 171 RCS Strasbourg

Explorer de nouvelles pistes et gagner en innovation

www.es-energies.fr

L’énergie est notre avenir, économisons-la!


Profession :

optimiser Les Plans Réactive

La solution Réactive pour l’épargne d’entreprise Annonceur : Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Centre Est Europe et Caisse affiliées (Aquitaine, Alsace, Bourgogne, Champagne, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes) 34, rue du Wacken, 67000 Strasbourg – RCS Strasbourg B 588 505 354


Point Eco - Mars 2010