Issuu on Google+

n°44 /// sept - octobre 2013

LE MAGAZINE DE LA CCI DE LYON // www.lyon.cci.fr

Industrie

faites de vos collaborateurs des innovateurs

Financement

La Place d’Échange est née

P.33

P.13

L’invité Le

commerce la

paléoanthropologue Pascal Picq

franchise s’expose !

P.38

P.23

Silver economy

La couleur de

l’argent


Rejoignez Vilogia Entreprises et bénéficiez...

Recomma ndée par 94% des qui verse entrepris nt leur co es llecte, Vil à vos coll ogia prop aborateur ose s: • u

ne offre d e logeme nts divers • une o ffre de se ifiée r v ic e s renforcé gratuits, prêt acce e (conseil sion et/ou s en finan • des se cement tr a v aux, mob rvices de ilité et as proximité s istance) .

... d’offres logements pour vos salariés LES TERRASSES DE LAYAT - 8ÈME Appartements neufs du T2 au T4 de 47 à 89m² avec jardin, balcon ou terrasse à partir de 395€* *hors charge et stationnement

LA VALLONIÈRE - 9ÈME Appartements réhabilités du T3 au T5 de 72 à 87m² avec balcon à partir de 630€* Métro Gorge de Loup

*parking, eau et chauffage compris

De nombreux autres logements sur Lyon, Villeurbane, Vénissieux, Ecully. Vous êtes responsable d’une entreprise de 20 salariés ou plus et vous souhaitez que vos collaborateurs bénéficient des avantages de Vilogia Entreprises ? Contactez un conseiller à l’agence de Lyon.

0811 886 866

*

Agence de Lyon

Forum Part-Dieu 27, rue Maurice Flandin 69 003 Lyon

www.vilogia.fr

*Prix d’un appel local. Surcoût selon opérateur.


Les entreprises sollicitées pour communiquer des données personnelles sont appelées à la vigilance quant à l’usage de sigles ou libellés apparentés à ceux de la CCI. Nous vous invitons à transmettre tout démarchage suspect et toutes informations utiles au 0821 231 251 (0,12€ TTC/mn) ou sur www.lyon.cci.fr rubrique “Nous contacter”. La valeur moyenne des TPE-PME a augmenté de 28% entre 1995 et 2012, d’après une étude sur le marché de la transmission des Cédants et repreneurs d’affaires (CRA). Le repreneur type est un homme de 46 ans diplômé d’études supérieures. Les femmes ne représentent que 6% d’un marché qui concerne 15 000 entreprises par an.

Jéco : la croissance au cœur des débats ! Du 14 au 16 novembre prochains, Lyon vit aux rythmes de l’économie avec les conférences et tables rondes organisées aux 4 coins de la ville à l’occasion des Jéco 2013.

Parmi les invités de marque : Patrick Artus, Claude Bartolone et Alain Mérieux.

7 métropoles françaises se sont associées pour créer le cercle d’influence et de collaboration “Invest in French metropolises”. Le constat paradoxal d’une France qui s’essouffle avec des métropoles en forme a poussé les agences de développement économique de Lyon, Marseille, Nantes, Lille, Toulouse, Bordeaux et Nice à unir leurs voix pour peser davantage dans les politiques d’attractivité nationale. www.investinlyon.com

9

La position européenne de Lyon au baromètre Ernst & Young sur l’attractivité en 2013. Les investissements internationaux n’ont jamais été aussi nombreux à Lyon. www.onlylyon.org

L’édition 2013 du salon Classe export se tiendra les 26 et 27 novembre à Eurexpo. Dirigeants et responsables export auront l’occasion d’affûter leurs connaissances et leurs stratégies.

AMÉLIE BOURNAY

www.cra.asso.fr / www.rhone-alpes.cci.fr

R

econstruire la confiance… fil rouge des 6e Journées de l’économie (Jéco) qui sera décrypté et analysé à l’occasion des conférences et débats programmés du 14 au 16 novembre. Grand public, cette manifestation gratuite s’appuie sur l’intervention de près de 200 universitaires, chefs d’entreprise, politiques, acteurs sociaux, journalistes... Tous mobilisés autour d’un thème central : comment trouver des solutions innovantes pour sortir de la crise actuelle. La CCI organise, le 15 novembre

Les assurés du Régime social des indépendants (RSI) peuvent suivre en temps réel l’évolution de leur situation personnelle via le service en ligne Mon compte. De quoi consulter en quelques clics les informations relatives à leurs cotisations, leur retraite ou leur prévention santé.

www.classe-export.com

www.rsi.fr

Le 1er février 2014, Sepa (Single euro payments area) devient la norme en matière de prélèvements et virements bancaires européens. Le dispositif, qui vise à uniformiser et faciliter les échanges transnationaux, doit être anticipé par les entreprises.

Francemarches.com devient accessible gratuitement. Les PME ont accès à plus de 30 000 avis de marchés publics français et étrangers référencés par le site.

www.sepafrance.fr

Emirates SkyCargo propose depuis juillet, une liaison hebdomadaire dédiée au fret depuis l’aéroport Lyon SaintExupéry. Ce service tout cargo inédit en France permet d’alimenter l’Europe du Sud en marchandises : produits pharmaceutiques, électroniques, textiles ou encore pièces automobiles…

L’aéroport Lyon-Bron a lancé son nouveau site web. En piste depuis juin, cette plateforme simplifie la lecture de l’offre de services (liste des compagnies, organisation de vols…) du troisième aéroport d’affaires français. http://businessaviation.lyonaeroports.com

www.lyon .cci.fr

www.francemarches.com

www.lyonaeroports.com

de 16h30 à 18h à la salle Rameau, une conférence sur “4 stimulants de la croissance”. Aux côtés d’un économiste, quatre entreprises viendront témoigner sur l’innovation, la capitalisation des compétences en interne, la mutualisation des ressources et les technologies numériques. Dans le cadre de ces Journées, la 5e édition du Salon du livre de l’économie s’installera au Palais du commerce et présentera les derniers ouvrages parus. www.journeeseconomie.org

Agir & Entreprendre en version e-mag Votre magazine Agir & Entreprendre est désormais accessible au format numérique sur www.agiretentreprendre.fr. Reprenant les articles de la version papier, ce e-magazine s’enrichit de contenus complémentaires comme des vidéos et un agenda web complet avec un formulaire d’inscription par événement… Les articles archivés et indexés par thématiques au fil des numéros constituent un véritable centre de ressources ; ils sont accessibles via un moteur de recherche ou le nuage de mots-clés. Cette nouvelle façon de lire va générer une meilleure interactivité entre le magazine et ses lecteurs. Des commentaires sur les articles sont possibles. Quant à l’analyse des informations ayant suscité le plus fort taux de lecture, elle permettra de mieux cibler le contenu. www.agiretentreprendre.fr

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

3


CCI de Lyon

Merci à cette audace qui perce sous la sinistrose !

25 juin 2013 La visite de proximité à Ampuis et Condrieu a été l’occasion pour les commerçants et les associations d’entreprises du territoire d’échanger avec Philippe Grillot et les élus CCI, notamment sur l’auto-entrepreneuriat et les difficultés des PME à financer leurs projets. Face à cette dernière problématique, Philippe Grillot a évoqué la nouvelle Place d’Échange, premier outil financier élaboré par les entreprises pour les entreprises (lire page 13). Sur la photo, avec Valérie Licitra, gérante de l’épicerie fine Grain de Soleil à Condrieu.

les rendez-vous des élus 1er octobre 2013 Accueil de la Journée Commerce et Territoire par Marc Degrange

8 octobre 2013

Les Trophées de la Gastronomie au Palais du commerce

7 novembre 2013

Inauguration de la Maison des Entreprises du Sud-Est lyonnais à Corbas par Philippe Grillot

Visite de proximité aux entreprises et commerçants de Saint-Laurent de Chamousset avec Philippe Grillot et des élus CCI

10 octobre 2013

14 novembre 2013

Philippe Grillot participe au 1er colloque des acteurs économiques de l’axe A89

Philippe Grillot et Marc Degrange se rendent au Mapic à Cannes

15 octobre 2013

15 novembre 2013

Présentation du Livre blanc de l’Industrie à la CCI par Philippe Grillot, François Bergez et Philippe Valentin

17 octobre 2013 Ouverture du Forum Franchise Lyon à la CCI par Philippe Grillot

22 octobre 2013 Coup d’envoi du forum “L’humain, moteur d’innovation” par Philippe Valentin et remise des prix Pépite et Novad’or

28 octobre 2013

Philippe Grillot accueille la 6è édition des Journées de l’Économie et intervient lors de la conférence “Les 4 stimulants de la croissance”

18 novembre 2013 Philippe Grillot ouvre la Semaine de la créationtransmission-reprise d’entreprises

19 novembre 2013 Intervention de Philippe Grillot sur le salon Solutrans à Eurexpo et remise des prix de l’innovation des solutions de transport à la CCI

A

u-delà d’indicateurs européens montrant que la situation aurait fini de se détériorer ; d’un climat des affaires plutôt positif dans la zone euro ; d’un produit intérieur brut français qui a progressé de 0,5 % au deuxième trimestre ; d’une croissance de l’économie allemande vraisemblablement plus soutenue que prévu en fin d’année ou d’une tendance à la relocalisation de certaines activités… En dépit d’un chômage qui ne recule pas ou de réformes qui n’en sont peut-être pas… C’est dans la foi de nos entrepreneurs que j’entrevois le signe le plus tangible d’une reprise. En juin dernier, lors du forum Osons la France tenu à la CCI de Lyon, j’ai été bluffé par l’audace, la confiance et la pertinence des chefs d’entreprise venus s’exprimer. Le rang des plus jeunes a fait émerger des opportunités que d’autres perçoivent comme des contraintes. Les plus anciens ont renouvelé leur engagement à pousser une innovation dans tous les domaines, pas seulement technologiques. Tous ont présenté leurs projets et les vertus d’une économie collaborative favorisant le dialogue entre les générations et les territoires. Économie collaborative dans laquelle notre CCI occupe les premiers rangs. Ces deux dernières années, en musclant nos dispositifs d’actions au plus près de toutes les entreprises du territoire, nous avons gagné notre pari de la proximité. Les élus ont su renouer le contact ; de nouveaux collaborateurs ont été déployés sur le terrain ; 3 000 entreprises ont été impactées par les actions de nos 7 agences territoriales ; 22 CCI Business, mobilisant plus de 500 PME, ont permis de créer des liens d’affaires et d’initier des réseaux de dirigeants ; un nouveau Club innovation sera lancée en fin d’année pour les agences Centre et CentreEst… Quant au Club export de la récente agence Centre-Est, il verra le jour le 15 octobre prochain. Et notre Place d’Échange, résolument novatrice, a reçu l’aval du ministère des Finances et de l’AMF (lire en page 13). Bref, plus que jamais, nous avançons aux côtés des entrepreneurs. Plus que jamais - j’ose le dire - nous ressentons la confiance qu’ils placent en nous. Ainsi que le souffle d’audace que nous contribuons à distiller.

“En formalisant des opportunités là où d’autres ne voient que des contraintes, les jeunes entrepreneurs prouvent qu’il est encore possible d’aller de l’avant pour bâtir de nouvelles réussites.”

philippe grillot

président de la CCI de Lyon

Philippe Grillot accueille

4 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

www.lyon .cci.fr


n°44 /// sept - octobre 2013

LE MAGAZINE DE LA CCI DE LYON // www.lyon.cci.fr

AGIR & ENTREPRENDRE NUMÉRO 44

IndustrIe

faites de vos collaborateurs des innovateurs

FInancement

la place d’Échange est nÉe

P.33

P.13

L’InvIté Le

commerce la

paléoanthropologue Pascal Picq

franchise s’expose !

P.38

P.23

Silver economy

Il y a une vie après l’auto-entrepreneuriat !

C

DR

ompte-tenu des changements annoncés autour de l’auto-entrepreneuriat, et alors qu’une affaire sur deux se crée aujourd’hui sous ce régime, nous avons décidé de renforcer notre mission de conseil et d’accompagnement auprès de ce public particulier de jeunes créateurs. Très réglementé – avec des seuils de chiffre d’affaires à ne pas dépasser – l’autoentrepreneuriat apparaît parfaitement adapté pour tester son projet en grandeur nature mais devient vite inadapté quand l’entreprise entre en phase de croissance. D’où notre volonté de mieux accompagner les auto-entrepreneurs vers un changement de statut au moment le plus opportun pour eux. Notre nouveau programme, baptisé “Transfo auto-entrepreneur”, permet de bénéficier des conseils d’un expert, par exemple pour réaliser un prévisionnel financier, évaluer l’impact de la TVA et des prélèvements obligatoires sur l’activité et aider aux formalités une fois le choix d’un statut juridique et fiscal entériné. Cet accompagnement personnalisé répond à un besoin croissant et nous paraît fondamental dans le contexte mouvant actuel pour pérenniser des entreprises et favoriser leur développement.

Sylvain Barbier (société Neowi)

vice-président de la commission Entrepreneuriat de la CCI

La couleur de

l’argent

sept/octobre 2013

Macro économie

Le Blend Web Mix connecte les entrepreneurs / 7 Bpifrance Rhône-Alpes : toquez à la bonne porte pour vous financer / 9 Agence Nord de la cci : animer pour mieux fédérer / 11 La bourse régionale des PME est née ! / 13 À la Une

la couleur de l’argent 14

commerce&tourisme

Forum Franchise : le déclic de Stéphane Parayre / 23 Lyon shop & design : le millésime 2013 consacre 6 commerces / 24 Accueil du public : l’accès à tous dans tous les établissements / 25 Pumas s’attaque aux livraisons / 27 Industrie&services

C

omme toutes les CCI de France parlant d’une seule voix, nous nous opposons fermement à la volonté du Gouvernement de limiter aux seules entreprises de moins de 10 salariés l’indemnité compensatrice dont bénéficiait jusqu’à présent l’ensemble des entreprises. Il ne s’agit pas d’une question de budget mais de volonté stratégique ! L’apprentissage, je le rappelle, est dédié aussi bien aux métiers de l’artisanat qu’aux diplômes d’ingénieurs ou de techniciens supérieurs. Or, avec l’évolution des technologies, nous avons besoin de professionnels qualifiés, en phase avec les exigences de toutes les entreprises - TPE, PME et ETI comprises - qui représentent les gisements d’emploi d’aujourd’hui et de demain. Cette mesure, en contradiction avec les engagements de croissance et avec la volonté de porter à 500 000 le nombre d’apprentis dans les PME françaises, est donc un mauvais coup infligé à l’emploi des jeunes. Nous devons préserver les atouts de nos Centres de formation des apprentis (CFA), que nous avons patiemment amenés à la performance. Nos CCI plaident pour un dispositif équitable, s’appuyant sur une stratégie de développement et de simplification de l’apprentissage dans l’ensemble des entreprises. Donnons la priorité à la réalité des besoins des jeunes et de l’économie !

Pierre-Emmanuel Fanton (société Cuprofil)

Commerce, RH, international / 34 Formation / 35 Repères

Viva le cinéma / 37 l’invité pascal Picq

“Accepter l’echec, c’est accepter d’évoluer ” / 38

Agir & Entreprendre est publié par la CCI de Lyon / Direction de la Communication Place de la Bourse 69289 Lyon cedex 2. 0821  231  251 (0,12€ ttc/mn) / Directeur de la publication Philippe Grillot / Secrétaire générale de rédaction Valérie Salinas / Comité de rédaction Bernard Guinet, Jean-Michel Coquard, Blandine Vignon, Valérie Charrière-Villien, Valérie Salinas, Nancy Furer / Rédaction NF2 Presse 04 72 98 07 90, CCI de Lyon Maquette et réalisation 04 78 28 84 84 / Publicité Actions Média, 04 72 77 96 10 / Impression Fot Routage Process Routage | Photos JeanJacques Raynal, CCI de Lyon / Visuel de couverture Magazine / ISSN 1778-8315 Tirage 73 000 ex.

www.lyon .cci.fr

QUALITY A ER

NCE URA SS

président de la commission Formation de la CCI

Agenda

OYD'S REGIS LL T

Non au sabordage de l’apprentissage…

Lyon Part-Dieu : les entrepreneurs la jouent collectif ! / 29 Pour apprendre à déchiffrer les chiffres / 30 Réputation VIP invente le concept de forteresse digitale / 31 Solutrans fait le plein d’innovations / 33

I SO

Certificat d'approbation n°353525 du système de gestion qualité

9001

Norme ISO 9001 : 2000

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

5


ENTREPRENDRE, C’EST UN DÉFI QUI PEUT CHANGER LES CHOSES À la Banque Populaire, nous sommes convaincus que les entrepreneurs sont les moteurs de l’économie, créateurs de richesses et d’emplois. Et parce que, pour réussir, les entrepreneurs doivent pouvoir compter sur un partenaire qui se met de leur côté, nous avons créé le Pacte Envie d’Agir.

Découvrez tout le détail de nos engagements sur enviedagir.banquepopulaire.fr

BPCE – Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 467 226 960 € – Siège social : 50, avenue Pierre-Mendès-France - 75201 Paris Cedex 13 – RCS Paris n° 493 455 042 – BPCE, intermédiaire en assurance inscrit à l’ORIAS sous le n° 08 045 100 – Réf. : 05/2013 – Illustration : Zeitguised –

DÉCOUVREZ NOS 5 ENGAGEMENTS EXCLUSIFS POUR VOUS SOUTENIR


www.mediateurducredit.fr

“La médiation permet de traiter une rupture de dialogue, une incompréhension avec sa banque. Il ne faut pas attendre que la maison brûle… mais se manifester dès que les risques financiers sont identifiés. L’anticipation laisse une marge de manœuvre plus grande.” Jeanne-Marie Prost, médiatrice nationale du crédit aux entreprises.

DR

la médiation du crédit. En cas de refus de prêt ou de suppression d’une ligne de crédits, le chef d’entreprise, le commerçant ou le créateur peut saisir la médiation du crédit de son département. Cette aide gratuite, rapide et confidentielle a été prolongée jusqu’en décembre 2014. Le médiateur, après analyse financière de l’entreprise, engage les discussions avec la banque concernée et lui présente des recommandations.
 Dans la majorité des cas, ces recommandations sont suivies par l’établissement financier.

58

%

Le taux de médiations réussies l’année dernière en France. Soit 1 550 entreprises confortées dans leur activité, ce qui correspond à 543 M€ d’encours débloqués et 34 574 emplois.

événement 3.0

Le Blend Web Mix connecte les entrepreneurs Les 1er et 2 octobre, l’écosystème du web vous donne rendez-vous au Centre des congrès de Lyon pour le Blend Web Mix. Cet événement d’envergure mélange talents, expériences et idées.

A

u menu du Blend Web Mix, le grand rassemblement des acteurs de la filière numérique et web programmé les 1er et 2 octobre au Centre des congrès de Lyon : une centaine de conférences, démonstrations et ateliers pratiques animés par des experts et des professionnels ayant fait leur place sur la toile. “La philosophie de Blend est de mixer les aspects technique, créatif, marketing et business générés par le web, expose Grégory Palayer, président de la Cuisine du Web, co-organisateur avec le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur de l’Université de Lyon. Nous voulons à la fois représenter la diversité des métiers de l’internet et s’ouvrir à des publics variés afin de fédérer les énergies.” Maître mot de l’événement : le mélange… pour générer la rencontre entre les talents et les spécialités, pour amener le web au contact d’autres domaines, pour impliquer dans une vision concrète de la pratique d’internet (partage de contenus, retours d’expérience, travail en réseau, veille…). Ainsi, entrepreneurs, chercheurs, e-commerçants, designers, étuwww.lyon .cci.fr

diants, investisseurs, blogueurs ou encore recruteurs vont pouvoir se nourrir de multiples témoignages, s’immerger dans les grandes tendances, aborder la transition numérique, les stratégies cross canal ou s’essayer au networking. “L’objectif est de fournir des outils aux entrepreneurs afin qu’ils puissent faire les bons choix économiques et technologiques, déclare Grégory Palayer. La filière web se porte bien,

elle est vivace et innovante sur notre territoire, l’idée est de s’immerger dans cet écosystème pour y puiser des infos concrètes et se projeter.” Tout comme la Cuisine du Web, dont l’ambition est de mettre en synergie la filière et de favoriser l’entrepreneuriat, Blend Web Mix est bien parti pour s’inscrire dans la durée.

Grégory Palayer a créé la Cuisine du Web en mai 2012 avec 4 autres fondateurs. L’association compte plus de 150 adhérents et a organisé une trentaine d’événements.

www.blendconference.com www.lacuisineduweb.com

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

7


rrespondance

- Fotolia, Shutterstock

En vol direct ou en co

*

* explorez le monde


bpifrance rhône-alpes

Toquez à la bonne porte pour vous financer Trésorerie, accompagnement de la croissance, aide à l’innovation, développement à l’international… Bpifrance RhôneAlpes facilite le financement des PME et ETI.

“D

Nicolas Dufourcq, directeur général, à Lyon en juin dernier. 

DR

evant la difficulté des entreprises à trouver des financements pour accompagner leur développement, la Banque publique d’investissement a vu le jour pour accompagner les dirigeants dans leurs besoins en trésorerie. Sa mission est d’offrir des solutions adaptées à chaque étape de la vie de la PME”, a indiqué Nicolas Dufourcq, directeur général, lors du lancement officiel, le 20 juin dernier, de Bpifrance Rhône-Alpes. Née de la fusion des organismes de financement public, cette nouvelle structure basée dans le 6e arrondissement de Lyon agit comme un catalyseur et provoque un effet d’entraînement destiné à renforcer les capacités d’investissement des entreprises et à soutenir l’innovation. Dès cette année, elle devrait disposer d’un budget de près de 600 millions d’euros de financements en Rhône-Alpes, via des prêts - crédits de renforcement de trésorerie, crédits impôt recherche, prêts pour l’innovation…- le plus souvent menés en co-investissement avec des acteurs privés locaux. Le cumul devrait permettre, au final, d’injecter près de 1,5 milliard d’euros dans l’économie régionale. “Nous ne partons pas de zéro, Bpifrance Rhône-Alpes s’appuie sur les activités d’Oséo, du Fonds stratégique d’investissement et de CDC Entreprises, explique Pierre Villefranque,

directeur régional. En revanche, ce qui est nouveau, c’est notre engagement autour de trois valeurs fondamentales : la proximité, la simplicité et l’optimisme. Bpifrance se définit comme une banque de territoire qui croit dans les entreprises du territoire”. Chaque dossier déposé est étudié par l’un des 84 collaborateurs de la direction régionale de Lyon et 90 % des décisions sont prises sur place. “À terme, avec cet outil de compétitivité, les PME se développeront et gagneront des parts de marché, estime Pierre Villefranque. Nous souhaitons aussi aider les entreprises à innover, notamment

dans les secteurs prioritaires de la santé, des nouvelles technologies et de l’environnement”, en lien avec les orientations de la stratégie régionale de l’innovation. Autre levier de conquête, l’international. Bpifrance harmonise et simplifie l’accompagnement à l’export en s’appuyant sur les compétences de la Coface et d’Ubifrance. Ce dispositif vient donc compléter utilement les projets de Place d’Échange qui se positionne sur des opérations de plus faible niveau, entre 200 000 et 800 000 euros (lire en page 13). www.bpifrance.fr

CCI de Lyon

Le double effet “kiss school”

“Ensemble, on est encore plus forts”

À l’occasion de la soirée des associations d’entreprises et unions commerciales du 10 juillet dernier, Philippe Grillot a rappelé l’importance d’être unis à l’heure où le pari de la proximité initié par la CCI se fait gagnant. Il a remercié les 130 participants pour leur travail quotidien en synergie avec la CCI. www.lyon .cci.fr

EMLYON et l’École Centrale de Lyon proposent depuis cette rentrée à leurs étudiants de valider un double diplôme : celui d’ingénieur et de manager. Après deux années passées au sein de Centrale, les élèves ingénieurs peuvent intégrer EMLYON via le concours d’admission sur titre puis effectuer les deux années du master of Science in management complétées d’un stage d’au moins six mois à l’étranger. Pour les élèves de l’école de management, il convient, après la 1ère année de master, d’être pré-sélectionné sur dossier en fonction de son niveau en mathématiques puis de passer une épreuve orale de physique. Une fois retenus, les étudiants effectuent alors leurs trois années de cours à Centrale. Puis, deux semestres à EMLYON et un stage en entreprise viennent clore le cursus. “Ce double diplôme représente un aboutissement de mon projet professionnel. Dans une entreprise, je maîtriserai ainsi les outils d’aide à la décision, tout en ayant une bonne culture scientifique”, estime Sandy Sénéchal (EMLYON). Même son de cloche chez Zoé Le Quang, élève-ingénieure à Centrale : “Les compétences acquises me donneront une maîtrise des domaines de la technique et du management, ce qui constitue un atout pour l’obtention d’un premier emploi”. www.em-lyon.com

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

9


Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n° Siren 538 518 473. KG - 07/13

Un professionnel de la santé pour la santé des professionnels.

Santé • Prévoyance • Retraite Harmonie Mutuelle est au service des commerçants. Fiscalement optimisées dans le cadre de la loi Madelin, nos solutions s’adaptent à chaque entreprise. Bénéficiez de l’expertise d’un spécialiste de la protection sociale et d’un interlocuteur unique pour l’ensemble de vos démarches de santé. 9 agences dans le Rhône - Contact : 04 72 71 20 76

Harmonie Mutuelle, 1re mutuelle santé de France. • 1er organisme mutualiste conventionné par le RSI avec 520 000 ayants droit • 39 000 entreprises adhérentes • 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé LABEL D’EXCELLENCE ATTRIBUÉ PAR DES EXPERTS INDÉPENDANTS AUX MEILLEURS CONTRATS D’ASSURANCE.

harmonie-mutuelle.fr


bâle III

“La mise en place prochaine des dispositions de Bâle III est un événement majeur, qui impactera aussi bien les banques que les entreprises”, indique Marcel Deruy, ancien président de Lyon Place Financière et Tertiaire (LPFT). Les accords Bâle III proposent d’augmenter la qualité des fonds propres des banques, introduisent des règles sur le risque de liquidité et demandent aux établissements financiers de pondérer leurs actifs selon la qualité du risque. Pour les entreprises, les répercussions seront réelles. Dans un ouvrage publié au printemps intitulé Bâle III : nouvelle donne pour les financiers, nouvelles pratiques pour les entreprises, LPFT détaille les impacts induits sur le financement des entreprises. Ce livre donne des clés de compréhension ; il est disponible sur le site internet de LPFT. www.lyon-finance.org rubrique : Documentation

pratiq u e

sylvain pretto

L’ouvrage pour voir clair !

Pierre Florent, Christophe Sangalli (responsable d’agence) et Michèle Gazzano.

agence nord de la cci

Animer pour mieux fédérer L’agence Nord est issue de l’ex-antenne CCI de Limonest et d’une partie de celle de Rillieux-la-Pape. Elle couvre 34 communes et 150 000 habitants. Son objectif majeur : faire se rencontrer les acteurs pour créer des synergies professionnelles locales.

L

’agence Nord de la CCI s’étend des Monts d’Or et des Monts du Lyonnais jusqu’au Val de Saône en passant par quelques communes de la vallée d’Azergues et rayonne sur le pôle économique de Techlid. Elle est implantée sur un territoire très résidentiel où l’activité concerne à 60 % le secteur tertiaire, même si, du côté du Val de Saône, le tissu est plus industriel avec la présence à Genay et Neuville de belles industries pharmaceutiques et chimiques telles que Sanofi, Coatex ou Basf.

mois de juin ont mis en contact des entreprises d’une même zone géographique : issues de Craponne et de Saint-Genis-les-Ollières puis de Saint-Cyr et Saint-Didier-au-Montd’Or. En juillet, ce sont des entreprises d’une même filière - la communication - qui étaient au centre des débats. Espace Edel-Ouest 185 allée des Cyprès 69760 Limonest / 04 72 40 82 20 agencenord@lyon.cci.fr sociétéwww.lyon.cci.fr Un document présentant l’identité du territoire est téléchargeable sur le site.

Relancer la dynamique locale

Se prémunir des attaques informatiques Infection du système d’information, intrusion, phishing, défacement de site internet… Les TPE-PME sont fréquemment visées par les “cybercrimes”. Pour s’en prémunir et éviter la paralysie et/ou les vols, il est souhaitable de suivre quelques recommandations. Avantages

k Garder un réseau fluide et sécurisé k Garantir son image de marque k Etre en conformité avec la loi (protéger ses données est une obligation légale). Téléchargez la notice d’information complète sur www.ene.fr

www.lyon .cci.fr

L’agence Nord s’est fixée deux missions essentielles. La première consiste à accueillir, orienter et informer les entreprises et les porteurs de projet, notamment sur le plan des formalités. L’animation du territoire constitue son deuxième objectif, dont les Jeudis de l’Espace Edel-Ouest sont l’un des bras armés. Ces réunions thématiques de 2 heures animées par un expert (en ressources humaines, finance, juridique, commercial…) se tiennent tous les 15 jours, ce qui représente une vingtaine de rencontres par an. Co-organisées avec Techlid et l’association d’entreprises Apadlo, elles ont touché plus de 340 entreprises l’an dernier. Un engouement qui ne fait que se confirmer au fil des années. Autres rendez-vous récurrents : les CCI Business dont l’objectif est de favoriser la dynamique économique locale. Trois CCI Business se sont déroulés cet été. Ceux du

(en chiffres)

12 000 établissements

90 % des entreprises ont moins de 10 salariés

+d’entreprises 20 %sur le 60 % territoire entre 2006 des emplois dans le et 2010

secteur des services

(3 élus référents) Norbert Fontanel (société Fontanel) Vincent Girma (société RAS interim) Fabrice Lenoir (société Lenoir & associés)

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

11


U NOUVEA RÉSEAU

Les Cars du Rhône proposent de nombreuses lignes de rabattement sur les grands axes bénéficiant d’une ligne TER, et vous connectent avec les réseaux urbains de Lyon et de Villefranche-sur-Saône. Pour aller plus vite, combinez les réseaux et profitez de tarifs jumelés attractifs !

En savoir plus : cars.rhone.fr

Désormais, on a tous un Car du Rhône à proximité

www.rhone.fr

BONNE PIOCHE - 2013 - Les conditions de l’offre sont précisées dans le règlement des transports, disponible sur www.rhone.fr

Connectez-vous plus vite aux trains et aux réseaux urbains !


Longtemps, une bourse fut très active à Lyon. Le Palais du commerce conserve les marques de cette intense activité historique.

Le pari de la proximité

place d’échange

La bourse régionale des PME est née ! Le mot “bourse” semble inapproprié tant il peine à définir cette Place d’échange initiée par la CCI. Mais il pose le cadre de ce concept innovant qui a mis près de 10 ans à voir le jour.

É

voquée il y a 10 ans par les entreprises elles-mêmes, Place d’Échange sera opérationnelle d’ici à la fin de l’année. D’un long processus d’innovation est née une bourse dédiée exclusivement aux PME. Une bourse qui privilégie l’investissement patient et révolutionne les concepts de cotation. Place d’Échange, pilotée par la CCI de Lyon, la CCI de région, la Caisse des dépôts et consignations et Lyon Place Financière et Tertiaire, vient compléter les dispositifs de financement actuels. Elle n’est ni un investisseur, ni un fonds d’investissement, ni un courtier. Elle met en relation des entreprises en recherche de capitaux avec des investisseurs désirant ajouter une dimension sociétale et territoriale à leur portefeuille. Créée par des PME pour les PME, cette place de marché se distingue par trois éléments fondamentaux. Primo, elle repose sur la valeur réelle de l’entreprise, estimée par

un évaluateur indépendant agréé. Secundo, elle concerne des entreprises traditionnelles, en croissance régulière mais n’intéressant pas les circuits classiques. Tertio, elle prend le contrepied des bourses traditionnelles organisées autour de la valeur du titre et d’une cotation continue. Les transactions seront périodiques et s’établiront sur un prix encadré autour de la valeur réelle de l’entreprise, recalculée régulièrement. Place d’Échange utilisera les services d’Alternativa, un Système multilatéral de négociation (SMN), structure agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), seule habilitée à réaliser les transactions et à organiser le suivi règlementaire. Chaque année, une trentaine de PME sera financée, avec une garantie de taille : la certitude de conserver le contrôle de son entreprise. L’apport sera compris entre 200 000 et 800 000€. Éric Gorgeu / 04 72 40 56 91

cci de lyon

Le 5 juin, la CCI a inauguré sa 7e agence de proximité sur le territoire Centre-Est à Vaulx-enVelin.

www.lyon .cci.fr

La CCI et la Communauté de communes de Chamousset en Lyonnais ont profité de l’inauguration de la Maison de l’économie, le 28 juin dernier, pour signer une convention. L’engagement vise à valoriser le territoire et ses entreprises, notamment par la mise en place d’un visio-guichet et d’un soutien appuyé à la pépinière Axone. www.lyon.cci.fr www.chamousset-en-lyonnais.com

Soyez branchés ! Consultable sur le site de la CCI, un guide pratique des branchements réseaux se propose de faciliter l’implantation des entreprises dans les parcs d’activités. www.lyon.cci.fr

A89 : venez rencontrer vos nouveaux voisins ! Les CCI situées sur l’axe Bordeaux-Genève-Milan organisent le 10 octobre à Tarare, la première rencontre économique de l’axe A89. Les participants (entreprises, collectivités, laboratoires…) pourront développer des premiers liens d’affaires et échanger avec des partenaires. www.lyon.cci.fr

Quand l’e-biz fut venu Animé par l’ENE, le club e-biz réunit un collectif d’e-marchands qui font émerger des projets communs et de meilleures pratiques numériques. Mutualisation des moyens, e-marketing, groupes de travail…sont autant d’outils à disposition pour mieux aborder l’ère du e-commerce. www.ene.fr

semaine de la création

L’entrepreneuriat pratique Pendant une semaine, du 18 au 22 novembre, tout ce que vous voulez savoir sur la création, la reprise et la transmission d’entreprise, ainsi que sur les leviers du développement sera accessible au Palais du commerce. Cette 11e Semaine de la création apportera des réponses pratiques sur les questions d’accompagnement, de financement, d’aides publiques, d’innovation ou encore sur le statut d’auto-entrepreneur. Chacune de ces thématiques sera décortiquée lors d’ateliers où un expert est accompagné d’un chef d’entreprise décrivant son parcours. Des conférences permettront de prendre un peu de hauteur en ciblant des sujets plus académiques, comme “qu’est-ce qu’un entrepreneur aujourd’hui”. Là encore, des dirigeants viendront témoigner de leurs échecs, réussites ou des impacts sur leur vie personnelle. Des professionnels issus du réseau de la CCI - avocats, experts-comptables, banquiers, franchiseurs et documentalistes - assureront en complément plus de 500 rendez-vous individuels. 0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) www.lyon.cci.fr Inscription obligatoire pour les rendez-vous individuels à partir d’octobre

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

13


faust favart

silver economy “Quand les baby-boomers vont prendre de l’âge, cela relancera le marché du maintien à domicile. C’est en effet une génération de technophiles, qui sera séduite par les produits susceptibles de réduire sa dépendance.” Hervé Sauzay, président de l’Institut français des seniors.

La couleur de l’arge Silver economy : le terme fait son effet. Comprenez le marché des seniors, qui démarre à 50 ans et dure jusqu’à la fin de la vie ! Un marché protéiforme tant les attentes sont différentes d’un âge à l’autre, présenté comme un gisement de croissance pour l’industrie et les services.

Pascal Gustin, Pdg d’Algoë.

“O

n ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher de devenir vieux.” Signé : Henri Matisse, l’un des peintres les plus inclassables de l’art français. Une réflexion diablement adaptée à cette silver economy, dont tout le monde s’accorde à reconnaître la complexité. D’après le sociologue québécois Richard Lefrançois, on se trouve en effet à un tournant historique : l’entrée dans l’ère de l’Homo senectus. Et pour cause ! À horizon 2015, le poids des seniors dans les dépenses de consommation françaises dépassera les 50 %, bien plus que leur poids démographique (39 %). Lequel, lui aussi, ne cesse de croître. Plus d’un tiers des Français a plus de 50 ans. Et les plus de 60 ans, au nombre de 15 millions aujourd’hui, seront 20 millions en 2030 et près de 24 millions en 2060. Une lame de fond papy-boomesque qui déferle sur tout le globe - y compris dans les pays émergents - et

14 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

touchera tous les secteurs : santé, alimentation, logement, équipement du foyer, loisirs, assurances… Donc le tertiaire mais aussi l’industrie ! Pour autant, chacun sait bien qu’entre une sexagénaire fringante et un centenaire qui n’a plus toute sa tête, il y a un monde. D’où la nécessité d’entendre que la silver economy est multiple, une sorte de grande dame à plusieurs têtes. “Nous sommes face à trois situations liées aux étapes de la vie, explique Hervé Sauzay, président de l’Institut français des seniors. D’un côté la population des plus de 50 ans puis celle des jeunes retraités et enfin celle du grand âge. Elles présentent des points communs mais aussi de grandes différences et des besoins non similaires. Là où le baby-boomer a été élevé dans un concept de liberté, les plus de 75 ans gardent en eux les stigmates de la Seconde Guerre mondiale”. Pour autant, les seniors ne vivent pas dans un monde à part et ne veulent pas vieillir comme leurs parents. Les baby-boomers, qui ont maintenant entre 47 et 57 ans, ont grandi avec la télévision et la grande consommation ; ils ont confiance en leur capacité de réussite ; ils ont pu se concentrer sur eux-mêmes et la réalisation de leurs aspirations. “Leurs valeurs sont l’amélioration www.lyon .cci.fr


les clés

Baby-boomers : le retour ! Avec l’allongement de la durée de vie et l’arrivée des babyboomers à l’âge de la retraite, la population française connaît de profondes mutations. Aujourd’hui, les plus de 60 ans représentent 23 % de la population ; ils seront plus d’un tiers en 2060.

Niveau de vie au top Le niveau de vie moyen des plus âgés a considérablement progressé : de 10 000 €/ an en 1975 à 16 000 € en 2005 (+ 63 % en 30 ans). D’ici 2020, il atteindra 25 000 €.

988 000 Le nombre de Rhônalpins de plus de 65 ans. Ils représentent 16 % de la population régionale, contre 16,8 % en France.

nt de soi, la liberté, l’individualisme, la volonté de réaliser leurs rêves, précise Frédéric Serrière, président de Senior Stratégic. Leurs moyens financiers étant importants, ils constituent un marché potentiel intéressant”. Pour Pascal Gustin, pdg d’Algoé, il s’agit d’intégrer que nous sommes tous des personnes vieillissantes en devenir, ce qui implique quelques avancées sociétales : “Nous considérons les seniors comme une charge, alors que ce sont plutôt des ressources. Le vieillissement est une opportunité qui aura des répercussions à tous les niveaux : le fonctionnement de la société, la politique de la ville, le développement des entreprises. Notre modèle économique doit se formater pour tirer les ressources de cette richesse. Les seniors ont de l’argent, du temps, des connaissances, de l’expérience… La France n’a jamais connu une population âgée aussi importante : nous sommes à l’aube d’une nécessaire réorganisation”. De fait, parce que très transversale, l’économie argentée intéresse toutes les entreprises et organisations, qui seront de plus en plus nombreuses à compter des seniors dans leur portefeuille clients. Aussi bien sur le marché national qu’à l’international où, en Chine, il www.lyon .cci.fr

2 fois plus nombreux en 2040 !

À horizon 2040, si les tendances de mortalité se maintiennent, le nombre de personnes âgées en RhôneAlpes pourrait doubler. Au nombre de 1 800 000, les 65 ans et plus représenteraient alors un habitant sur 4 dans la région.

“Nous sommes avant la bulle de la silver economy. Pour les success stories, c’est maintenant !” Frédéric Serrière, président de Sénior Stratégic.

manquera 80 millions d’actifs en 2020 en raison de la politique de l’enfant unique. “Les PME doivent s’interroger sur cette question, poursuit Hervé Sauzay. Mais avant de créer des produits spécifiques, elles ont tout intérêt à analyser les choses à deux niveaux. D’abord, le nombre de seniors constitutif de leur clientèle et ensuite les arguments à présenter, de manière simple, pour séduire ce public particulier. Nul n’est besoin de grande révolution : un nouveau discours, la mise en avant d’avantages ciblés, un effort de communication…”. Plutôt forte en ce qui concerne la recherche fondamentale - sur la maladie d’Alzheimer par exemple la France serait en retard sur les biens de grande consommation, le high tech et les bâtiments intelligents adaptés aux seniors. “Nous avons un savoir-faire mais si on ne passe pas un cap, il s’en ira ailleurs, estime Frédéric Serrière. Dans les 6 prochaines années, la Chine mais aussi la Corée du Sud

Ruée vers l’or de la Silver Valley… Créé en juillet par l’État, le comité Silver Economy a pour feuille de route le pilotage et la structuration de ce secteur industriel considéré comme “potentiellement générateur de 300 000 nouveaux emplois non délocalisables d’ici à 2020”. Son premier objectif : élaborer un contrat de filière d’ici à octobre. Regroupant les grandes fédérations professionnelles, des pôles de compétitivité, financeurs et collectivités, ce comité travaillera en collaboration avec le cluster Soliage, basé en Ile-de-France, pour favoriser l’émergence de solutions industrielles innovantes au service de l’autonomie des personnes âgées et animer la Silver Valley, une sorte de Silicon Valley du vieillissement qui prendra place en région parisienne et dans plusieurs agglomérations, dont Saint-Étienne autour du design et des technologies médicales. Entreprises du bâtiment et de main d’œuvre, industries électriques, des télécoms, de l’agroalimentaire, de la grande distribution, de la robotique, artisans, commerces, banques, société de loisirs... tous les domaines sont concernés. Enjeu : propulser la France parmi les leaders mondiaux. www.soliage.com

suite page 17 33 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

15


La Chambre de CommerCe et d’industrie de LYon est fière d’être aux Côtés de 73 000 entrepreneurs qui se battent Chaque jour pour Leur entreprise.


suite de la page 15 33

se seront mises sur cette économie. Il ne faut pas dire “je verrai plus tard”, c’est maintenant que ça se joue. Les seniors sont le potentiel relais de croissance dont on a besoin !”. En leaders bien informés, les grands groupes ont flairé le filon. Air Liquide, numéro 1 mondial des gaz industriels, s’est offert le spécialiste lyonnais de la santé à domicile, LVL Medical. Legrand, expert en électricité du bâtiment, s’est lancé dans la télé-assistance. L’Oréal met le paquet sur la cosmétique. Renault a conçu un siège qui pivote et se relève. Essilor fabrique des lunettes allant au-

delà de la fonction de vision. Et cet été, le Gouvernement a annoncé son intention d’accompagner la création de PME et d’ETI sur le territoire, avant que le marché ne soit trusté par des entreprises japonaises ou coréennes. La ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, a indiqué que sa démarche bénéficiait de l’appui de la Banque publique d’investissement (BPI) et qu’elle pourrait générer 0,25 point de croissance chaque année. Frédéric Serrière, pour sa part, prédit un phénomène de concentration important à court terme : “Pour les success stories, dit-il, c’est maintenant !”.

Lire le senior en marketing La clientèle senior peut être segmentée selon différents critères, tous à étudier et à relativiser en fonction de son secteur d’activité. L’âge les baby-boomers de 47 à 57 ans (sensibles à la qualité, aux nouveautés, à l’authenticité), les jeunes seniors de 58 à 67 ans (consommateurs vigilants qui privilégient le côté utile et la qualité), les seniors de 68 à 79 ans (ils dépensent et épargnent avec logique, sont sensibles aux prix et au confort) et les grands seniors au-delà de 80 ans (qui connaissent la valeur des choses et cherchent à se simplifier la vie).

Thierry Chevalier, pdg de Technosens

“Ce marché impose d’avoir le temps !”

D

émuni face à la maladie d’un grand-père placé en résidence médicalisée et frustré par la perte de contact progressive, Thierry Chevalier crée Technosens en 2007 sur une idée simple : permettre aux per-

sonnes âgées en maison de retraite de rester en relation avec leur famille et leurs soignants grâce à un outil simple d’utilisation et d’installation. “Nous sommes le premier réseau social entre professionnels de la santé, familles et seniors”, résume-t-il. Son boîtier se présente sous la forme d’une box internet, branchée sur la télévision et actionnée par une télécommande. E-lio, c’est son nom, relie l’établissement à la famille et celle-ci au résident, qui peut cliquer sur une icône “message” pour lire les petits mots qu’on lui adresse, entrer en contact vidéo avec ses proches, consulter le planning des animations du jour ou les menus des repas. En parallèle, depuis une plateforme internet, la famille est en contact permanent avec le personnel médical. Lauréate du concours du ministère de la Recherche, labellisée Jeune entreprise innovante (JEI), Technosens a déjà vendu un millier de solutions. “C’est un marché avec une grande inertie, commente Thierry Chevalier, mais dès que le bouche à oreille fonctionne sur la base de la simplicité et de la praticité de la technologie, ça décolle !”. La PME, qui gagne sa vie sur la www.lyon .cci.fr

vente des équipements initiaux, les abonnements au réseau social et un pourcentage sur les revenus générés par des services associés disponibles sur la télévision, annonce un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros l’an prochain et poursuit sur la voie de l’innovation. Elle cible aujourd’hui un marché plus large : celui du domicile des personnes âgées et s’appuie sur les technologies dites ergotuitives pour palier la perte d’autonomie de l’utilisateur, comme par exemple des touches identifiables au toucher. Membre du pôle de compétitivité Minalogic, Technosens milite aussi pour une meilleure coordination des actions au niveau régional : “nous sommes une filière transversale et aujourd’hui, les projets sont trop éclatés. Il convient de mieux partager les pratiques et d’optimiser les moyens pour permettre aux PME de développer de nouveaux marchés et des produits utiles aux seniors.”

Technosens u Siège social : Décines u Centre de développement : Grenoble u CA 2013 : 1 M€ u 6 salariés

La génération car les valeurs acquises jeune ont une incidence sur les comportements tout au long de la vie. Hédonisme, liberté, individualisme, libre pensée, jeunesse pour les baby-boomers. Utilitarisme, ordre, statut social, respect de l’autorité, rationalisme, sécurité, camaraderie… pour les plus de 60 ans. La santé car elle induit des ruptures susceptibles de changer les modes de consommation. L’activité passée ou présente, professionnelle ou extraprofessionnelle. Le temps disponible car un senior peut être très actif et donc peu disponible. L’argent Le genre masculin ou féminin. Côté produits on évoquera les produits intergénérationnels (conçus pour les plus âgés mais pouvant servir à tout le monde, y compris aux plus jeunes) et les produits générationnels (destinés en priorité aux seniors).

www.lemarchedesseniors.com www.seniorstrategic.com

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

17


Sylvie Proust, directeur général de Présence Médicale

“Le secteur est encore très atomisé”

D

octeur en pharmacie, Sylvie Proust a créé Présence Médicale en 1992. Elle

Jean-Pierre Challier, pdg d’IDHD-Groupe Universat

“Les seniors sont curieux et avides de technologies”

U

n réseau de 400 vendeurs à domicile sillonnera bientôt les routes de France pour le compte de IDHD-Groupe Universat, spécialisé en multimé-

dia et internet par satellite pour le particulier. Cette belle success story lyonnaise s’écrit depuis 1994 sous la plume de Jean-Pierre Challier, un pionnier de l’audiovisuel, du numérique et de la haute technologie, très attaché à la notion de conseil et d’accompagnement de ses clients. Cœur de clientèle parmi les 60 000 foyers équipés des solutions IDHD : les plus de 50 ans “curieux, passionnés, avides de technologies et exprimant de vrais besoins”, selon Jean-Pierre Challier. D’où une culture d’entreprise fondée sur une relation privilégiée : de la relation commerciale à la mise en service, en passant par la maintenance, le service après-vente IDHD Groupe et le financement, tous les Universat équipements u Siège social : (réception Rillieux-la-Pape satellite, home cinéma, interu CA 2012 : net, TV connec6,4 M€ tée à internet, u CA 2015 : 10 M€ protection des biens et des u 47 salariés

personnes) et les services associés portent la signature du groupe. “Ce sont nos attachés commerciaux et nos techniciens, formés aux évolutions technologiques, qui assurent le suivi, les visites, et instaurent la relation de confiance sans laquelle on ne fidélise pas, indique le dirigeant. Nous prenons le temps d’expliquer, de mettre les outils en main, de démontrer, argumenter, simplifier, révéler tous les usages… Pour la plupart, les seniors disposent de moyens, ne supportent pas d’être taxés de has-been et ont parfois l’impression d’être oubliés. Mais une fois conquis, ils sont fidèles !”. Cette approche a permis à la PME de signer tout récemment un accord de partenariat avec Eutelsat Communications et l’opérateur de téléphonie Keyyo pour le déploiement d’une offre d’accès haut débit par satellite à internet, essentiellement dans les zones rurales ayant une connexion non satisfaisante. “Nous visons 40 000 raccordements d’ici à 2015, ainsi qu’un doublement de notre chiffre d’affaires dans les trois ans et fondons de gros espoirs sur notre réseau de vendeurs à domicile”. Entre le 15 mai et le 15 juillet, 200 seniors avaient déjà opté pour la tablette tactile IDHD.

18 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

pèse aujourd’hui 15 millions d’euros de chiffre d’affaires et pilote un réseau de 16 agences dans l’Hexagone. Son métier : la vente d’équipements pour le maintien à domicile et le confort en structure hospitalière. Cette femme de tête livre une analyse contrastée de cette silver economy dont on espère tant : “L’évolution de la demande est une réalité. Le maintien à domicile est un souhait partagé par la majorité des personnes mais il ne faut pas penser que nos résultats augmentent aussi vite que le nombre de seniors. Il y a un fantasme autour de ce marché, qui est aujourd’hui extrêmement concurrentiel, très atomisé et marqué par une donne essentielle : le fait que nous équipons le patient à domicile de plus en plus tard et sur des périodes de plus en plus courtes. Nous sommes certainement à l’aube d’un phénomène de concentration… d’autant que la baisse des remboursements de l’Assurance maladie pèse lourd sur les petites structures”. De fait, le groupe mutualiste Harmonie, leader en France, vient de prendre une participation majoritaire au sein de Présence Médicale, devenant ainsi l’un des premiers acteurs nationaux de la distribution de matériel médical et d’équipement de la personne âgée. “C’est pour moi l’assurance de pérenniser mon entreprise avec un partenaire qui partage nos valeurs et nous ouvre de belles perspectives de développement”, se félicite Sylvie Proust. À Lyon, le fleuron de Présence Médicale reste l’enseigne historique du 8e arrondissement, pour laquelle la CCI est intervenue l’an dernier : “Nous souhaitions dynamiser ce point de vente et avons eu recours à un diagnostic complet pour la mise en valeur des produits et des éclairages. Un regard neuf est toujours intéressant et dans le cas présent, nous avons constaté une belle évolution du chiffre d’affaires”.

Présence Médicale u Siège social : Lyon 8e u Agences en France : 16 u CA 2012 : 15 M€ u 120 salariés www.lyon .cci.fr


Jocelyne Hautreux, co-associée de Pasolo.com

“Nous aimons l’humanité de notre métier”

C

’est un duo qui fonctionne : elle à l’organisation et lui au développement.

Jocelyne Hautreux et Javier del Cos ont fondé Pasolo.com en janvier 2012 et se sentent comme des poissons dans l’eau dans l’exercice de ce métier à fortes dimensions humaine et sociale. Pasolo.com s’adresse aux proches et aidants familiaux confrontés à la perte d’autonomie progressive d’une personne âgée. Cette e-plateforme propose plus de 1 000 produits destinés à faciliter la vie quotidienne, mais son indéniable force repose sur les conseils personnalisés d’une ergothérapeute. “Nous ne voulons pas que nos clients achètent des produits qu’ils n’utiliseront pas, explique Jocelyne Hautreux. Un conseil adapté est là pour aider à opérer le bon choix et à gagner en autonomie. La base de tout, ce sont l’accompagnement et la pertinence de nos produits. Nos fiches conseil, par exemple, sont rédigées par des experts avec la volonté de répondre aux questions que se posent les familles”. Labellisée Novacité, cette entre-

Pasolo.com u Siège social : Villeurbanne u 5 salariés u Labellisée Novacité Jocelyne Hautreux et Javier del Cos.

prise qui évolue sur un secteur à forte concurrence et très atomisé, s’attache à innover en permanence. “Le réseau CCI est important pour nous, poursuit Jocelyne Hautreux. Il nous ouvre des opportunités et garantit l’indispensable regard extérieur pour espérer rester dans la course. Novacité est intervenu pour notre première levée de fonds et nous a guidés en matière de webmarketing et référencement internet ”. Toujours à l’affût de produits inédits

et au design agréable, Pasolo.com est en train d’ajouter une dimension “service” à son offre. Objectif : devenir l’interface privilégiée des familles à la recherche d’une maison de retraite, d’auxiliaires de vie, de conseils pour assurer un maintien à domicile le plus agréable possible ou organiser la livraison de plateaux repas. De quoi renforcer des ratios d’activité (visites sur le site, chiffre d’affaires et panier moyen) en progression ces derniers mois.

chiffres clés 30

Plus de 65 ans : toujours plus nombreux (en pourcentage de la population française)

25 20 15

16,7% 2010

18,7% 2015

20,1%

2020

21,7%

23,2%

2025

2030

24,5%

2035

Mode de vie des personnes agées en Rhône-Alpes 65 à 69 ans 70 à 74 ans 75 à 79 ans 80 à 84 ans 85 à 89 ans 90 à 94 ans 95 à 99 ans Source : Insee.

www.lyon .cci.fr

En communauté 1% 1% 3% 8% 15 % 30 % 47 %

Vivant seules 20 % 22 % 28 % 37 % 48 % 47 % 33 %

En ménage 79 % 77 % 69 % 55 % 37 % 23 % 20 %

25,6%

2040

Logement 7 personnes sur 10 de 85 ans et plus vivent encore chez elles. Et 6 sur 10 au-delà de 90 ans. Solitude Elle concerne 63 % des femmes au-delà de 80 ans contre 20 % des hommes. Santé Le taux de dépendance des femmes est presque deux fois supérieur à celui des hommes : 20 % contre 11 % à 85 ans. Centenaires Ils seront 150 000 en 2050 en France, contre 15 000 en 2005.

Consommation Les seniors assureront 54 % des dépenses sur les différents marchés en 2015

% 64 pour la santé

% 60 l’alimentation

% 57 les loisirs

% 58 l’équipement

% 56 les assurances…

Le montant moyen des dépenses de loisirs chez les seniors atteint 5 659 € /an pour les ménages connectés à internet. Seulement 2 182 € pour les ménages non-abonnés. Les dépenses en équipement du foyer redescendent au-dessous des 1 450 €/an entre 53 et 62 ans pour croître à nouveau avec le vieillissement. Source : Credoc - Consommation et modes de vie – Juin 2013.

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

19


PROFESSIONNELS. VOuS aVEz L’ambItION d’ENtREPRENdRE, NOuS aVONS cELLE dE VOuS accOmPagNER.

Professions libérales

Artisans

Commerçants

TPE

Auto-entrepreneurs

Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Rhône Alpes - Banque coopérative régie par les articles L512-85 et suivants du Code monétaire et financier - Société anonyme coopérative à directoire et conseil d’orientation et de surveillance - Capital de 944 856 720 euros - 42, boulevard Eugène Deruelle - 69003 Lyon - 384 006 029 RCS Lyon - Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 004 760.

PROTECTION SOCIALE ENTREPRISES

REPOSEZ-VOUS SUR UN VRAI PARTENAIRE !

CE

PE

2013

RF

N

I

OVATIO NN

OR M A N

s ✓ Conseils d’expert nalisées ✓ Solutions person ain ✓ Gestion clé en m

Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. N° Siren 317 442 176.

Annonce presse Entreprise-185x130.indd 1

eovi.fr 29/08/2013 14:41:06


José Sanchez, fondateur du Centre José Sanchez

“La franchise, notre pari pour le futur”

C

hristine approche de la soixantaine et rêve de faire un trekking au Népal… c’est au Centre José Sanchez de Villeurbanne – 550 mètres carrés dédiés à la remise en forme et au bien-être – qu’elle se prépare. Avec succès !

Ce qui différencie cette salle de sport de ses concurrentes ? Sans hésiter la présence d’Arianne Monnami, médecin nutritionniste et co-conceptrice du programme NPA – Natural Physical Attitude – l’invention maison basée sur un diagnostic à trois étages (bilans de composition corporelle, de condition physique et nutritionnel) pour améliorer sa santé, sa forme et se projeter plus sereinement dans l’avenir. Cœur de cible : les 40-60 ans. Ouvert en 2007, le Centre commence tout juste à atteindre son rythme de croisière : “Nous avons mis du temps à nous positionner car il a fallu démontrer que notre programme garantit bien une meilleure qualité de vie… ce qui a pris 3 ans !

Centre José Sanchez u Siège social : Villeurbanne u CA 2013 : 400 000 € u 3 salariés u 2 associés

Arianne Monnami et José Sanchez.

Aujourd’hui, la clientèle augmente et le taux de fidélisation est bon”, commente José Sanchez. En parallèle, la plateforme internet et ses produits associés contribuent au développement, mais ce qui viendra mettre un coup d’accélérateur au projet, c’est l’ouverture de franchises en France, à raison d’un centre par an dès l’an prochain si

tout se passe comme prévu. “C’est notre pari sur l’avenir, poursuit le dirigeant. Après une longue étape de R&D et de structuration du concept, nous sommes prêts pour cette nouvelle étape de croissance”. Le Centre, qui a utilisé les services de la CCI en matière de référencement internet et de formation, recherche pour cela des partenaires financiers.

Stanislas Grenot, fondateur d’Eldoradom

“Le maintien à domicile a de l’avenir !”

Q

uand il intervient au domicile de ses clients, il est fréquent que Stanislas Grenot passe d’abord par la case “apéro et photos de famille”. “Les personnes âgées

vivent souvent seules et ont besoin de parler, dit-il. Mais c’est aussi ce qui rend belle mon aventure de créateur d’entreprise”. Né en juillet 2012 et spécialisé dans l’aménagement de l’habitat pour les personnes dépendantes, Eldoradom installe tout ce qui contribue au maintien à domicile : cabines de douche et baignoires spéciales, monte-escalier, barres d’appui, lino antidérapant, domotique… Ses prescripteurs sont les médecins, ergothérapeutes, sociétés de services et autres maisons médicalisées attachés à ce www.lyon .cci.fr

que les seniors, conformément à leur souhait, demeurent le plus longtemps possible chez eux. L’aspect humain est important pour Stanislas Grenot, qui a quitté l’industrie et la filière du bâtiment pour endosser le costume d’entrepreneur. Il espère surfer sur la croissance du nombre de seniors dans les 20 ans à venir. “Le marché du maintien à domicile me semble très porteur, ditil. D’autant que nous sommes assez peu nombreux, à Lyon, sur ce type de prestations. Mais c’est un secteur qui ne souffre pas la médiocrité. Intervenir au domicile de seniors prend plus de temps, exige beaucoup de patience et de diplomatie… Pas question, en outre, de faire des maisons qui ressemblent à des hôpitaux. L’imagination, c’est important !”

Eldoradom u Siège social : Lyon u CA 2013 : 100 000 € u CA escompté en 2014 : 300 000 €

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

21


Solutions Technologiques CIC

QUAND ON DISPOSE D’UNE PLATEFORME ÉVOLUTIVE C’EST PLUS SIMPLE DE GÉRER SES FLUX FINANCIERS. HUB TRANSFERTS CIC. Une interface entièrement évolutive qui vous facilite la télétransmission de vos fichiers bancaires. Universelle (multi-banques, multi-protocoles, multi-pays), cette interface est entièrement gérée par le CIC. Vous n’avez plus - CIC Lyonnaise de Banque - RCS Lyon SIREN 954 507 976

à vous soucier de l’évolution des normes et des technologies pour gérer vos flux financiers.

Voir conditions sur cic.fr

hubtransferts.cic.fr


“Choix de l’emplacement, concept du magasin, business plan, opérations marketing… la CCI a orienté le projecteur dans le bon sens, nous aidant à faire les meilleurs choix et à gagner du temps. On s’est sentis guidés et surtout rassurés dans nos prises de décisions !”

L’augmentation du chiffre d’affaires par

rapport à 2012.

La Coutellerie de Lyon. Une offre qualitative mais peu étendue. C’est sur ce constat que Luce Bouterige, native de Thiers, nourrit l’idée d’ouvrir une coutellerie. Après un projet de reprise finalement avorté, elle se lance avec son mari. Leur concept ? Une grande boutique au cœur de la Presqu’île intégrant un atelier d’affûtage, visible du magasin, qui profite aux particuliers et restaurateurs. Son bilan dans sa 3e année d’exercice : “La coutellerie française a du potentiel !”.

Luce Bouterige et Gérard Bibbeau, La Coutellerie de Lyon.

forum franchise

Le déclic de Stéphane Parayre Lors du Forum Franchise Lyon 2012, Stéphane Parayre est un simple visiteur en quête d’information. Aujourd’hui franchisé de l’enseigne De Neuville, il recommande de participer à la 5e édition organisée par la CCI le 17 octobre.

D

ans les prochains jours, l’enseigne De Neuville, numéro un du chocolat français en franchise, ouvre sa nouvelle boutique lyonnaise, 20 Grande Rue de la Croix-Rousse. À sa tête, Stéphane Parayre, qui démarre à cette occasion une nouvelle vie, celle de franchisé. Quand il se rend en octobre 2012 au Forum Franchise Lyon, il est encore banquier. “Depuis 1999, j’étais conseiller au sein d’un groupe national, explique Stéphane Parayre. L’envie de travailler pour moi-même me trottait dans la tête sans savoir quoi faire… jusqu’à ce que je rencontre les responsables De Neuville lors du forum”. Là, le discours des dirigeants le rassure. Le déclic s’effectue et les deux parties se revoient. Stéphane Parayre travaille d’arrache-pied avec la marque : “recherche de l’emplacement, agencement du point de vente, choix des produits… toutes les décisions sont prises avec les experts du siège. C’est vraiment un rapport gagnantgagnant. De Neuville n’est pas là www.lyon .cci.fr

17 octobre 2013

Stéphane Parayre, nouveau franchisé De Neuville.

que pour encaisser les royalties, le réseau m’accompagne à chaque étape et je sais que je peux compter sur lui à tout moment”. En plus de cet accompagnement quotidien, le futur franchisé suit plusieurs formations. Il visite l’une des chocolateries du groupe et découvre la fabrication des différents chocolats et macarons, aussi bien les procédés que les ingré-

dients et les exigences qualité. Puis, en juillet dernier, direction le siège pour une session d’un mois dédiée à la théorie en matière de gestion des stocks, de réseau, de merchandising. Aujourd’hui, moins d’un an après sa visite au forum, Stéphane Parayre s’apprête à ouvrir sa boutique et un nouveau chapitre de sa vie professionnelle.

Date de cette 5e édition du Forum Franchise Lyon organisée par la CCI et ses partenaires* au Palais du commerce. Cette manifestation a reçu, l’an dernier, plus de 750 créateurs, repreneurs et chefs d’entreprise, qui ont pu rencontrer les responsables de 70 enseignes et assister aux conférences. 
 www.lyon-franchise.com, inscription obligatoire et gratuite.

* Fédération française de la franchise, Banque Populaire Loire et Lyonnais, EOVI, Observatoire de la franchise, Fiducial, Toute la Franchise, Metronews, LSA et l’Officiel de la franchise.

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

23


du côté de lyon shop & design

Le millésime 2013 consacre 6 commerces Le 12 juin, la 7e édition du concours Lyon Shop & Design s’est achevée en beauté avec la soirée de remise des prix. Les 5 duos commerçants-architectes/designers primés ainsi que le prix du public ont été dévoilés… et félicités ! Revue des lauréats.

Louis M par Roland Drieux

73 %

du cœur de ville de Tassin la DemiLune. Si saumon, foie gras et œuf tiennent une place de choix sur la carte imaginée par le chef étoilé Philippe Gauvreau, le bois est le fil conducteur des trois ambiances de ce bel espace. Le jury a apprécié la cohérence des univers.

eve hilaire / le studio des 2 prairies

des commerçants interrogés par la CCI, dans le cadre d’une étude réalisée en 2011, disent avoir recours au design pour attirer une nouvelle clientèle et 42 % pour améliorer leur compétitivité.

dr

53 %

Lucien & la Cocotte Cie

Frédéric et Jean-François Marteau

estiment que ont fait appel à l’agence Caracas et à l’espace Gaïa Architecture le design des pour mettre en forme leur idée de lieux a un impact positif sur le chiffre d’affaires.

Royal Racer

Pour mettre en avant leur sélection pointue de prêt-à-porter homme, d’accessoires et de mobilier liés aux sports mécaniques vintage, Pierre

82 %

des commerçants conseilleraient de participer au concours.

restaurant spécialiste du poulet, prévu pour être franchisé. Résultat : un concept très abouti, de l’identité

La collaboration très active entre le couturier Nicolas Fafiotte et l’architecte d’intérieur Richard Bagur a été un atout remarqué par le jury dans la refonte de cette boutique implantée en Presqu’île depuis 10 ans. Le lieu est scénarisé en trois espaces : un bureau de création pensé pour recevoir les clientes, un coin essayage cosy et un showroom exposant les nouveautés et accessoires.

Boulangerie Dias - Prix du public Vous avez plébiscité cette boulangerie villeurbannaise pas comme les autres où des habillages de livres, mappemondes et pièces d’échecs surdimensionnées côtoient les pâtisseries et pains spéciaux confectionnés par

alain rico

45 %

ont mesuré une augmentation de chiffre d’affaires de plus de 20 % la première année.

Nicolas Fafiotte Couture

Le jury a salué ce concept novateur de cave à vin conçu par Axe Saône, Drive Design et Sienne Design pour le caviste Roland Drieux. Un cube de verre et de bois remplace le commerce traditionnel au sein des Halles de Lyon. Des vitrines à vins réfrigérées transparentes ceignent la zone de dégustation et de vente. Un petit espace grandement optimisé.

Antonin b

personnes ont voté pour le prix du public (+ 53 % par rapport à la dernière édition).

Bonnet et Philippe Bettant se sont appuyés sur les compétences du cabinet Hervé Moreau. Le jury a aimé l’univers authentique de ce concept store du 6e arrondissement qui véhicule un esprit anglo-saxon et fleure bon les années 50.

visuelle à la carte en passant par les grandes tables en chêne brut. Le décor du restaurant-pilote, dans le 6e arrondissement lyonnais, raconte l’histoire de la marque ; le jury a été sensible à cette qualité.

Signée du cabinet Hervé Moreau et de l’agence Zebrand, cette brasserie contemporaine a pris place dans un quartier en plein développement

encore Plus de design ! L’émulation créative autour du design continue d’animer la ville avec l’étape lyonnaise du Design Tour du 6 au 10 novembre. La 2e édition de cet événement itinérant qui fait escale dans 5 villes est placée sous le signe des territoires. Au programme : quatre expositions d’envergure au garage Citroën - avant la reconversion de ce monument historique - , des conférences proposées par la CCI, la mise en lumière des lauréats de Lyon Shop & Design… Également, une trentaine de boutiques, galeries, concept stores, artisans ou agences offriront un parcours avec beaucoup d’innovations en vitrine. www.designtour.fr

24 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

dr

15 383

Halles 9

dr

(les chiffres)

José Dias. Nordine Mébarki d’Atmosphère Agencement a mis en forme, en couleurs et en valeur les passions et les produits de l’artisan. www.lyon-shop-design.com www.lyon .cci.fr


Robert Cossoul, responsable de la cellule Sécurité-accessibilité de la Direction départementale des territoires du Rhône, étudie les dossiers des commerçants dans le cadre de la commission dédiée à l’accessibilité.

Packs infos éco La CCI propose 3 nouveaux Packs info éco consacrés aux produits cosmétiques bio et naturels, au dépôt-vente et au commerce de vin. Chaque pack comprend les ressources économiques nécessaires pour perfectionner une étude de marché. www.lyon.cci.fr

Le Mapic en marche à Cannes Du 13 au 15 novembre, la CCI accompagnera des entreprises du commerce et de la distribution au Mapic de Cannes. Par la mise en relation avec des professionnels de l’immobilier commercial, l’objectif est d’aider ces enseignes lyonnaises à développer leur concept en France et à l’étranger.

accueil du public

www.mapic.com

L’accès à tous dans tous les établissements

Nouveau directeur à Tendance Presqu’Ile

Au 1er janvier 2015, les Établissements recevant du public (ERP) devront répondre aux normes d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. Point pratique avec Robert Cossoul, responsable de la cellule Sécurité-accessibilité de la Direction départementale des territoires du Rhône.

Bruno Besançon est nommé à la direction de Tendance Presqu’Ile, structure de management de centre ville. Titulaire d’un DESS Méthodes quantitatives en gestion et aménagement de l’espace, il possède 12 ans d’expérience dans le développement économique, dont 6 ans en tant que chef de projet à l’Association professionnelle du développement économique en RhôneAlpes (Aradel).

4

www.mypresquile.com

Qu’implique exactement cette loi ?

Il s’agit de la loi du 11 février 2005 pour “l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées” qui comporte le principe d’accessibilité à tous. Dans ce cadre, d’ici le 1er janvier 2015, les ERP, qu’ils soient neufs ou déjà en activité, devront être aux normes. Et les aménagements devront être adaptés à tous les types de handicap, ce qui concerne donc aussi bien les aménagements spatiaux que les questions de repérage, de guidage et de signalisation.

Quelle est la démarche à suivre ?

Il faut déposer un dossier de demande d’autorisation de travaux en mairie exposant les aménagements à réaliser. Des dérogations sur des points spécifiques peuvent être accordées sous l’un des 3 motifs suivants : l’impossibilité technique, la conservation du patrimoine architectural ou l’impact sur l’activité, par exemple si le coût des travaux met en péril le commerce. Une commission – composée de la Direction départementale des territoires, de la Direction départementale de la cohésion sociale et de représentants de la mairie, d’associations et d’ERP - donne son avis sur le dossier. Enfin, les ERP de catégorie 5, la majorité des commerces et artisans, n’auront l’obligation d’aménager qu’une partie de leurs locaux, si tant est que toutes les prestations y soient offertes. www.lyon .cci.fr

Quels avantages pour les ERP ?

Cette mise aux normes est dans l’intérêt de tous. Pour les commerces, offrir un accès et des services à l’ensemble de la population conduit à une augmentation de la clientèle. Cela représente un investissement qui va dans le bon sens, il induit un intérêt financier et une démarche citoyenne. Au-delà des personnes en situation de handicap, ces améliorations apportent un confort d’usage aux personnes âgées, aux clients avec poussettes ou valises… Depuis que la loi a été promulguée, nous avons reçu beaucoup de projets de mise aux normes ; les personnes ayant franchi le pas sont très satisfaites. www.lyon.cci.fr ddt-sbea-sa@rhone.gouv.fr Allo la CCI - 0821 231 251 (O,12€ TTC/mn)

Pour s’informer

La position de Lyon au classement des destinations françaises préférées des touristes, d’après Trip Advisor, plus grand site de voyages au monde. Déjà plébiscitée comme 2e ville française de tourisme d’affaires après Paris, Lyon confirme son attractivité croissante due en grande partie à la stratégie offensive menée depuis 8 ans sous la bannière ONLYLYON. www.onlylyon.org

RSI et CCI main dans la main

La CCI anime des réunions de sensibilisation dédiées à la nouvelle réglementation sur l’accessibilité : le 7 octobre à 9h à la mairie de Lamure-sur-Azergues et le 4 novembre à 9h à Limonest au sein de l’agence Nord de la CCI. Le 1er octobre à 19h 30, une réunion est proposée par la mairie de Décines.

Une convention signée le 12 avril entre le Régime social des indépendants (RSI) région Rhône et la CCI garantit aux travailleurs indépendants en difficulté une aide combinée des deux services. Les demandes sont à adresser à : RSI région Rhône, Action Sociale CS 50065, 69060 Lyon Cedex 06. 0821 200 030

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

25


OUVRIR, RÉNOVER ou AGRANDIR votre commerce ? NOUS AVONS LES SOLUTIONS !

d’AGENCEMENT PLAN 3D à partir de 1500 ¤HT + DEVIS

SOLUTIONS COMPLÈTES

A découvrir en magasin

GRATUIT

Lyon Limonest Rue du Sans-Souci, chemin de Paisy 69760 Limonest

04 72 52 95 64 email : limonest@retif.eu

Lyon Saint-Priest

PRÈS DE CHEZ VOUS DANS LE RHÔNE

First Park, 47 rue Jean Zay, parc d’affaires Lyder II 69800 Saint-Priest

04 78 69 33 93 email : st.priest@retif.eu

Lyon Vaulx-en-Velin 57 avenue Paul Marcellin 69120 Vaulx-en-Velin

04 72 04 35 72 email : vaulx.en.velin@retif.eu


transport de marchandises

Pumas s’attaque aux livraisons Zoom sur la livraison et les pratiques d’achat La consommation s’orientant de plus en plus vers internet, il est naturel que l’utilisation des services de livraison soit, elle aussi, en augmentation constante. Ainsi, aujourd’hui, 20 % des ménages utilisent régulièrement la livraison à domicile. Et pour les personnes qui font des achats à distance, 85 % utilisent ce moyen de livraison direct. En revanche, 11 % seulement des consommateurs ont recours à la livraison après un achat en magasin. En ce qui concerne les pratiques d’achat, 55 % des ménages font leurs courses en semaine ; ils n’étaient que 39 % en 2006. Et parmi les consommateurs qui travaillent, 70 % déclarent faire des achats à proximité de leur lieu de travail. En matière alimentaire, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la recherche de produits locaux (15 % des ménages), ce critère arrivant devant celui du premier prix ! Dans le même esprit, 78 % disent privilégier les produits de saison.

Ce projet, conduit en partenariat avec l’Europe, vise à proposer des solutions de rationalisation des livraisons en centre-ville.

(en chiffres)

25 %

le taux moyen d’occupation de la voirie par les livraisons à Lyon chaque jour.

35 %

Q

ui ne s’est jamais plaint d’un camion de livraison garé en double fil, d’un approvisionnement hors délais, de places réservées aux camions occupées par des voitures…? Au final, commerçants, livreurs et riverains se retrouvent sur un point : ils sont mécontents de l’acheminement des marchandises en zone urbaine. Concernée depuis de nombreuses années par cette problématique, notamment avec la création du disque de livraison à Lyon et Villeurbanne, la CCI va plus loin dans sa démarche grâce au projet Pumas (Planifier la mobilité urbaine régionale durable dans l’espace alpin), cofinancé à 75 % par le Fonds européen de développement régional (Feder) dans le cadre du programme Espace alpin. Elle travaille en réseau avec ses partenaires locaux* à la définition de solutions efficaces, pérennes et satisfaisantes pour tous. Après un diagnostic précis de la

situation dans l’agglomération, une expérimentation sera menée sur le territoire lyonnais. Dans les prochains jours, la CCI lancera une enquête auprès des commerçants implantés sur cette zone. L’analyse des résultats permettra d’élaborer une ou plusieurs actions qui seront testées l’année prochaine. Avec ce projet Pumas, la CCI entend formuler des recommandations à prendre en compte dans le cadre des révisions du Plan local d’urbanisme du Grand Lyon et du Plan de déplacements urbains du Sytral, prévues l’année prochaine. Pour l’heure, elle accueille, ce 26 novembre, les villes de Turin, Munich, Vienne, Venise et de Nova Gorica (Slovénie), également membres de Pumas, pour une conférence ouverte au public sur les démarches participatives en matière de mobilité.

des émissions de CO2 sont dues, en ville, aux livraisons.

1

habitant en centre-ville génère 20 tonnes de livraisons et d’enlèvement par an.

1

emploi correspond à une livraison ou à un enlèvement par semaine.

* Parmi lesquels Ville de Lyon, Ademe, Certu, cluster logistique Rhône-Alpes, LUTB, Centreneuville, Rhône-Alpes environnement et Grand Lyon.

Une enquête précieuse 14 000 heures d’interview ont été nécessaires et 240 000 achats recensés pour cette 9e enquête consommateurs menée l’an dernier par la CCI et ses partenaires auprès d’un échantillon représentatif de plus de 6 000 consommateurs de la région lyonnaise. Observatoire des comportements d’achat, elle est un véritable outil d’aide à la décision pour les commerçants et les collectivités locales. Retrouvez-la dans son intégralité sur www.consorhone.fr et découvrez l’offre de produit www.datacommerce.fr

www.lyon .cci.fr

Corinne Stoffel, gérante de l’Ilôt Plaisirs Vous dirigez une boutique d’accessoires de décoration. En quoi la CCI vous a-t-elle aidée ? Mon objectif était de mieux faire découvrir ma sélection d’objets venus d’Asie et du Maroc. Avec des murs en pierre dans la boutique, il me fallait absolument soigner les éclairages pour attirer une nouvelle clientèle. J’ai vu que la CCI proposait un diagnostic Éclairage par l’intermédiaire de l’OPMEC*. Des professionnels viennent avec une valise pédagogique et simulent différents types d’éclairages in situ, expliquent les zones chaudes et froides d’un commerce, la différence entre led, hallogène et iodure… Une dizaine de jours plus tard, j’ai reçu une préconisation intégrant les contraintes techniques, le nombre et le type de lampes et un budget optimisé. Non seulement, j’économise aujourd’hui 30 % sur ma facture d’électricité mais surtout, les clients me disent qu’ils redécouvrent la boutique. Je bénéficie aussi de l’intervention d’un coach de la CCI, expert en stratégie commerciale et en communication opérationnelle. 10 séances de 2 heures qui valent de l’or ! www.cci-diagnostic.fr * Observatoire pour la promotion et la modernisation de l’éclairage du commerce en France. agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

27


IDELUX : Agence de développement économique du Luxembourg belge


“Grâce à l’aide Innov’R, nous avons pu financer et concrétiser un nouveau système de chauffage. En relais, les programmes d’accompagnement à l’innovation de la CCI sont des appuis au développement et à la commercialisation. Tout cela a dépassé mes espérances !”

Climat Solaire. Spécialiste des installations frigorifiques et de la climatisation depuis 28 ans, Jacques Demenitroux travaille pour l’industrie et les services. En 2011, l’un de ses clients historiques - Navig’Inter - souhaite un système de climatisation économique, écologique et esthétique. Il réussit à adapter une pompe à chaleur qui capte les calories de l’eau du fleuve. La climatisation fonctionne. L’entreprise prend un nouvel essor !

09/13

Lancement de la commercialisation de la Fluid-Box, un échangeur immergé

qui récupère les calories de l’eau sans pompage, pour chauffer ou climatiser les bateaux commerciaux ou bateaux-logements.

Jacques Demenitroux, dirigeant de Climat Solaire

lyon part-dieu

Les entrepreneurs la jouent collectif ! Première année d’activité bien remplie pour le Club des entrepreneurs Lyon Part-Dieu. Les 50 adhérents se sont mobilisés avec la CCI et le Grand Lyon pour faire entendre leurs voix dans ce gigantesque projet de développement du quartier.

(en chiffres)

63 %

des salariés de la Part-Dieu habitent hors de Lyon.

80 %

des employés sont sédentaires.

32 %

des actifs rejoignent leur lieu de travail en voiture.

55 %

utilisent les transports en commun. Source : synthèse du questionnaire du Club des entrepreneurs Lyon PartDieu administré par la CCI. www.lyon .cci.fr

HENRI GRANJEAN

Q

uartier d’affaires européen de référence, la Part-Dieu se réinvente et se prépare à effectuer un bond en avant pour renforcer son rayonnement européen et son attractivité. Dix-huit chefs d’entreprise ont décidé de faire entendre leurs voix sur ce projet porté par le Grand Lyon en se regroupant au sein d’un club. Un an après, ils sont 50 à élaborer des propositions, à réfléchir à des solutions, en particulier sur la mobilité et l’immobilier. “Les travaux de nos commissions ont permis de mieux se connaître et de partager nos besoins en matière de transport, de services aux salariés ou de communication, explique Hervé Chaine, le président du club. Nous souhaitons être force de propositions sur les différents aspects du projet et développer des actions interentreprises. Nous ne nous interdisons pas de créer de nouvelles commissions sur des sujets qui nous semblent stratégiques”. Via son agence Centre, la CCI apporte son soutien aux travaux du club. Par exemple, à la demande du groupe de travail Immobilier et services, elle a administré un questionnaire détaillé sur les

Le Club des entrepreneurs de la Part-Dieu, présidé par Hervé Chaine, rassemble 50 entreprises qui emploient 2 500 salariés.

pratiques actuelles et les attentes des entreprises dans ce domaine. Autre appui : la diffusion aux 50 adhérents de fiches, réalisées en partenariat avec la Mission Part-Dieu du Grand Lyon, décrivant les services déjà disponibles à la Part-Dieu. “Depuis le début de l’année, nous avons également engagé une réflexion sur le positionnement économique de la Part-Dieu. Aux côtés de la CCI, nous allons démarrer une analyse détaillée

des principales activités du secteur. Ce travail devrait nous amener à émettre des hypothèses sur les forces et faiblesses de notre tissu d’entreprises, ses possibilités de développement et les synergies envisageables avec d’autres activités de la métropole, voire de la région”. Le Club poursuit donc sur son rythme haletant et entend plus que jamais jouer un rôle de contributeur auprès du Grand Lyon. 04 37 72 41 36

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

29


rendez-vous carnot

formation pratique…

Lieu de rencontres privilégié et d’accès à des ressources multiples pour les entreprises innovantes, les Rendez-vous Carnot fédèrent, les 9 et 10 octobre à l’espace Double Mixte de Villeurbanne, plus de 800 acteurs majeurs de la R&D (laboratoires, centres de recherche, pôles de compétitivité…) couvrant un large spectre d’applications : du bâtiment à la santé en passant par la nutrition et la chimie. Lors des 20 conférences et ateliers, chaque visiteur porteur de projets pourra identifier des opportunités et anticiper les évolutions. Par exemple, la CCI, en partenariat avec l’Agence régionale de développement et de l’innovation (Ardi), présente Horizon 2020, le nouveau programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne. Mais les Rendez-vous Carnot sont avant tout l’occasion de rendez-vous d’affaires ciblés. La CCI réunit sur son stand ses conseillers en innovation issus du réseau Enterprise Europe Network, prêts à étudier les projets, leur faisabilité, et à orienter vers les bons interlocuteurs.

L’éventail des formations à la gestion, comptabilité et fiscalité de la CCI entend fournir aux dirigeants les connaissances et outils de base pour la bonne conduite de leur entreprise.

de l’innovation en réseaux

Pour apprendre à déchiffrer les chiffres Grâce à sa formation en gestion, Bruno Dias, président de Power Sécurité Privée, entretient un dialogue plus fluide avec ses expert-comptable et commissaire aux comptes.

www.rdv.carnot.com Inscription obligatoire sur le site pour les rendez-vous individuels.

Jérôme Vandewalle, société Excellcom

Vous avez suivi le parcours proposé par CCI formation pour les créateurs. Cela vous a-t-il été utile ? Après 25 ans de carrière dans les télécoms, dont 8 passés chez Bouygues Telecom et 7 chez SFR Business Team, j’ai créé ma société de courtage en solutions de téléphonie, basée à Rillieux-la-Pape, qui propose aux entreprises les meilleurs abonnements, matériels, services… aux meilleurs prix. Mon atout : je détiens l’agrément de tous les opérateurs du marché. La formation 5 jours pour entreprendre de CCI formation m’a permis de confirmer mon projet en rencontrant des experts : avocats, fiscalistes, spécialistes du marketing et de la gestion… et de me pencher sur certains sujets que je n’avais pas identifiés. C’est aussi une formidable occasion pour échanger avec des porteurs de projet qui suivaient le même cursus. Dans la foulée, la formation 2 jours pour élaborer son business plan m’a permis de réviser à la hausse mes besoins en trésorerie et à la baisse mon chiffre d’affaires. Autant dire que ce fut essentiel pour partir sur de bonnes bases !

Eden tout feu tout flamme Du 10 au 12 octobre à Chambéry, le cluster Eden animera pour la 4e année consécutive un pavillon lors du congrès national des sapeurs-pompiers. Autour d’un showroom et de stands individuels, 9 PME spécialisées dans la sécurité

ment a permis de travailler sur mon cas personnel. C’était vraiment ce que j’attendais pour savoir décortiquer un bilan et une liasse fiscale et être plus à l’aise dans le fonctionnement de mon entreprise.” L’objectif de ces formations dispensées par des professionnels de “terrain” est de fournir les bases aux dirigeants afin qu’ils fassent les bons choix, qu’ils échangent plus facilement avec les professionnels du chiffre et restent maîtres de la situation. www.cciformationpro.fr Pour retrouver notre offre en gestioncomptabilité-fiscalité.

civile bénéficieront du savoirfaire d’Eden pour mettre en avant leurs produits auprès des SDIS et utilisateurs finaux. www.eden-defense-cluster.com

Au Milipol en toute sécurité À l’occasion du 18e Milipol, salon mondial de la sécurité intérieure des États, qui se

tient du 19 au 22 novembre à Paris, une vingtaine d’entreprises rhônalpines sera accompagnée par la CCI sous la bannière du cluster Eden. Un stand de 300m2 doit leur offrir les conditions optimales pour exposer leurs innovations en matière de sécurité des personnes et des biens. www.eden-defense-cluster.com www.lyon.cci.fr

DR

www.cciformationpro.fr

C

haque année, 300 dirigeants d’entreprise ou décideurs s’inscrivent à l’un des modules en gestion, comptabilité et fiscalité de CCI formation. C’est ainsi que l’an dernier, Bruno Dias, président de Power Sécurité Privée à Limas, a suivi le cycle Techniques de gestion, du niveau Connaissances (7 jours) à Approfondissement (3 jours). “Ayant racheté une société qui comptait 650 salariés en 2011, je souhaitais acquérir des connaissances supplémentaires en gestion, explique-t-il. Avec CCI formation, j’ai tout de suite compris que je ne perdais pas mon temps ! Nous avons échangé sur des exemples concrets et la session d’approfondisse-

30 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

www.lyon .cci.fr


Pousser la logique de la logistique !

Bertrand Girin et Nicolas Nguyen ont fondé Réputation VIP en 2011.

gérer son image sur internet

Réputation VIP invente le concept de forteresse digitale

Depuis fin mai, les entreprises de la filière logistique ou toutes celles ayant des fonctions logistiques liées à leur activité (commerce, BTP, recyclage, agroalimentaire…) peuvent bénéficier d’une nouvelle offre de la CCI. Conçu pour répondre aux besoins spécifiques des TPE, PME et PMI en matière d’organisation de la chaîne logistique, de traçabilité, d’import-export, de stockage ou encore de logiciels, ce nouveau dispositif combine différents outils d’accompagnement, à choisir à la carte ou en package selon sa problématique.

Nouvellement installée à Lyon, Réputation VIP vient de décrocher le label Novacité ! Le super pouvoir innovant de cette entreprise ? Influencer Google et ses algorithmes pour qu’apparaissent, en priorité, les réponses que chacun souhaite pour sa société.

L

e saviez-vous ? 78 % des internautes “googlisent” votre entreprise, vos produits ou vos services avant de faire affaire avec vous et… 60 % des Français changent d’avis après une telle recherche. D’où l’intérêt de faire apparaître des résultats positifs sur la 1ère page de Google. Ça, c’est pour le contexte ; maintenant, retour sur l’histoire d’une belle entreprise innovante. Bertrand Girin, ingénieur centralien, alors cofondateur du fonds de capital-risque Air Liquide Ventures, peine à lever des sommes importantes pour l’un de ses clients dont la réputation est salie sur le web. Sa rencontre, sur la toile, avec un jeune Lyonnais d’à peine 30 ans, Nicolas Nguyen, sera déterminante : “J’ai fait la connaissance d’un champion du monde de Google, un génie du référencement qui a fait les beaux-arts… ça ne se laisse pas passer !”. Cet informaticien génial parvient en effet à injecter ses propres algorithmes dans la machine Google et relègue ainsi les contenus indésirables d’une marque ou d’une personne loin dans la liste de résultats. Le duo, très vite rejoint par 3 autres associés aux parcours très complémentaires, fonde donc Réputation VIP en novembre www.lyon .cci.fr

2011 à Paris. Leur Forteresse digitale, outil technologique de pointe, permet aux clients de maîtriser leur identité sur le web et de piloter leur première page en fonction de leurs priorités : recruter de nouveaux candidats, acquérir des clients, augmenter la visibilité, promouvoir une image positive de l’activité… Et puis, “parce que l’innovation à distance, ça ne marche pas”, Bertrand Girin et ses associés décident de transférer le siège social de Paris à Lyon où vit et travaille Nicolas Nguyen. Première porte d’entrée : l’Aderly, qui ouvre à Réputation VIP tout un réseau, dont La cuisine du web, association lyonnaise lancée il y a un an pour fédérer les entreprises de l’internet. Se créent des connexions avec un ensemble de prescripteurs. Les clients se multiplient. Le caractère innovant et probant de la Forteresse digitale se confirme. La petite entreprise, née il y a à peine 2 ans, décroche la labellisation Novacité et avec elle la reconnaissance qu’elle mérite. www.reputationvip.com Suivez gratuitement la courbe de l’e-réputation de votre société sur le site internet de Réputation VIP.

Par exemple, des formations permettent de professionnaliser ses collaborateurs et ses pratiques. Les programmes Performance PME ou SI PME aident à optimiser son organisation ou son système d’information. Le Centre de formalités internationales aiguille sur l’import-export. Un autre volet porte sur des mises en réseaux visant à faciliter les échanges et les partenariats. www.lyon.cci.fr / 0821 231 251 (0,12 € ttc/mn)

Nouvelles présidences kDepuis le 20 juin, Cendra Motin

remplace Christian Mistral à la tête de Vaulx-en-Velin Entreprises, qui défend les intérêts de 145 entreprises du territoire.

www.vaulxenvelin-entreprises.com

kLouis-Philippe Reynaud a remplacé Jean Freidel à la tête de d’Itech.

www.itech.fr

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

31


ADRÉA MUTUELLE COMOP ADRÉA Mutuelle / Crédit photo : Masterfile - Mutuelle relevant du livre II du Code de la Mutualité Immatriculée sous le n° 311 799 878 - Document non contractuel

VOTRE PROTECTION

SOCIALE COLLECTIVE

12 000

entreprises adhérentes

1 million

de personnes protégées

Votre interlocuteur privilégié pour une protection sociale collective

ADAPTÉE À VOS BESOINS SPÉCIFIQUES  Santé  Prévoyance  Épargne  Retraite

PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE

Belleville | Cours-la-Ville | Lyon | Pierre-Bénite Tarare | Thizy | Villefranche-sur-Saône | Villeurbanne

Toutes nos coordonnées sur

www.adrea.fr

Annonce presse_185x130_CCI Rhône_Agir et Entreprendre.indd 1

13/08/2013 15:36:29

encart net entreprise.indd 1

29/08/2013 09:03:51


Solutrans fait le plein d’innovations

management de l’innovation

Faites de vos collaborateurs des innovateurs !

Du 19 au 23 novembre, Solutrans, le salon des professionnels des transports routier et urbain, est plus que jamais placé sous le signe de l’innovation.

solutrans

floki fotos / fotolia.com

L’humain au cœur de l’innovation : thème retenu par Novacité et la CCI pour leur après-midi d’information annonçant le palmarès du Novad’or 2013.

P

rêts à relever les enjeux économiques, technologiques et environnementaux de demain, plus de 750 exposants, dont 20 % étrangers, viendront présenter leurs nouveaux produits et services aux quelque 35 000 visiteurs attendus à Lyon Eurexpo du 19 au 23 novembre prochains. Premier événement européen dédié à la filière camion, cette manifestation se dote cette année d’une “Allée de l’innovation”, située à l’entrée du salon, où seront présentées les innovations de tous les nominés aux Prix de l’innovation des solutions de transport organisés par la CCI et la Fédération française de carrosserie.

Parmi ces entreprises, six seront récompensées le 19 novembre dans deux catégories - carrossiersconstructeurs et équipementiers et une recevra le prix coup de cœur. Autre nouveauté, Solutrans accueille la 11e édition de la Plateforme de l’emploi, qui permettra aux PME locales et nationales en phase de recrutement de rencontrer des candidats. Enfin, en plus des traditionnelles conférences, un hommage sera rendu à Paul Berliet, avec une exposition regroupant camions, photos et film des principales réalisations de cette grande marque lyonnaise. www.solutrans.fr

musée des tissus

Le 22 octobre à l’IAE de Lyon, lors de la traditionnelle demijournée de sensibilisation et d’information organisée autour de la remise du Novad’or par la CCI et le Centre européen d’entreprise et d’innovation Novacité, les débats tourneront autour des synergies à trouver pour que les collaborateurs produisent des idées, puis les transforment en innovations produits, services ou d’organisation. Durant l’après-midi, les participants pourront découvrir les meilleures pratiques du management de l’innovation via des ateliers présentés par des experts et des chefs d’entreprise prêts à partager leurs expériences. Innovation également dans le contenu de la conférence, animée par Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France, spécialiste de l’évolution de l’homme, des grands singes et des entreprises. Du haut de son parcours atypique et de sa forte personnalité, ce grand témoin invitera à appréhender l’innovation autrement (lire aussi en page 38). Puis, place à la soirée de gala, un moment privilégié de rassemblement de la communauté Novacité et des partenaires de la création d’entreprises innovantes. Le Novad’or 2013 sera décerné à un jeune entrepreneur en récompense de l’excellence de son parcours. Nouveauté de cette édition : le prix de l’entreprise la plus performante accompagnée dans le cadre du programme Pépites, remis en partenariat avec le Grand Lyon. www.novacite.com / www.grandlyon.com

Du 1er octobre au 28 février, une nouvelle grande exposition célèbrera les 150 ans d’ouverture au public du musée des tissus de Lyon. Baptisée Antinoé, à la vie, à la mode. Visions d’élégance dans les solitudes, elle présente une redécouverte des fouilles menées sur le site d’Antinoé (Égypte) à la fin du XIXe siècle. Au travers de nombreuses pièces inédites conservées dans les collections du musée et restaurées pour l’occasion, l’exposition permettra une confrontation originale avec des évocations plus contemporaines des costumes exhumés des nécropoles antinoïtes. Elle bénéficie du label d’intérêt national du ministère de la Culture et de la Communication. Avec ses 2,5 millions d’œuvres, le Musée des Tissus et Musée des Arts Décoratifs (MTMAD) possède la collection textile la plus importante au monde dont la particularité se fonde sur le choix des collectionneurs qui en sont à l’origine, chefs d’entreprise et spécialistes de soieries et textiles lyonnais. Ce n’est donc pas un hasard si le Cieta, association internationale fondée en 1954 dans le but de coordonner les méthodes de travail des historiens et des spécialistes du textile, a choisi Lyon et les 150 ans du musée pour organiser, du 30 septembre au 3 octobre, ses rencontres internationales. www.mtmad.fr www.lyon .cci.fr

cci de lyon

Exposition événement pour les 150 ans

Le 12 juin, la 5e Lyon CCI Academy organisée lors du Salon des Entrepreneurs a récompensé deux porteurs de projet, sous les yeux de Véronique Garnodier, dirigeante de Charlott’. Des 5 lauréats en course, tous accompagnés par la CCI dans le cadre du Pack Création, c’est Daphné Brosseau qui a reçu le prix spécial du jury, alors que le coup de cœur du public est revenu à Arnaud Malan pour Lyon Vélo Électrique. agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

33


un membre de son personnel formé à l’hygiène alimentaire. À l’aune de ce nouveau décret, CCI formation propose un stage réglementaire de sensibilisation aux pratiques sanitaires.

22 octobre 2013

L’autre Chine Des experts des CCI de Taïwan et de Hong-Kong vous invitent, lors de rendez-vous individuels, à venir saisir les opportunités économiques de ces territoires particuliers de la Chine.

17 octobre 2013 jacques leone

Forum Franchise Lyon

29 octobre et 26 novembre 2013

Parrainage d’entrepreneurs Piloté en partenariat avec Lyon Ville de l’Entrepreneuriat, le programme Parrainage d’entrepreneurs met en relation des dirigeants expérimentés avec de jeunes chefs d’entreprise. Des petits-déjeuners mensuels de présentation du programme sont organisés à destination des parrains potentiels. Inscription gratuite et obligatoire.

La CCI accueillera des enseignes de la franchise qui recrutent leurs futurs franchisés. Créateurs/repreneurs, chefs d’entreprise et commerçants pourront échanger et assister à des conférences gratuites sur ce thème porteur.

Ateliers RH

1 octobre 2013

Des ateliers d’échanges proposent aux entreprises de parfaire leurs pratiques en matière de management des RH : le management des équipes le 15 octobre à Corbas et le 30 octobre à Chassieu et la diversité le 26 novembre à Corbas.

er

Transmission d’entreprises Une soirée de sensibilisation sur la transmission/reprise d’entreprises est organisée à Saint-Romain-de-Popey par la CCI et la CMA. Témoignages de dirigeants et avis d’experts rappelleront l’importance d’anticiper la cession de son affaire et les solutions d’appui existantes. Réservée aux entrepreneurs de l’Ouest lyonnais. 8, 11, 15 octobre et 19 novembre 2013

Performance commerciale Ces clubs facilitent les contacts entre dirigeants et responsables commerciaux. À Corbas le 8 octobre, à Chassieu le 11 octobre et le 19 novembre, à Givors le 15 octobre et à Limonest les 14 et 15 novembre.

Matinales des entreprises du Plateau Nord Co-organisés par l’agence Centre-Est et ses partenaires du Plateau Nord, ces rendez-vous favorisent l’entraide entre dirigeants. Recherche de locaux à Rillieuxla-Pape le 18 octobre et patrimoine immobilier à Caluire-et-Cuire le 15 novembre.

14 et 21 octobre 2013

Hygiène alimentaire Depuis le 1er octobre 2012, chaque point de vente de restauration se doit d’avoir

23 au 26 octobre 2013

Pollutec Maroc Pollutec fait cet automne escale à Casablanca. Les entreprises spécialisées dans le domaine des équipements, des technologies et services de l’environnement pourront exposer sur le pavillon France avec le pôle de compétitivité Axelera et CCI International Rhône-Alpes (soutien financier de la Région).

15 et 30 octobre et 26 novembre 2013

0821 231 251 (0,12€ TTC/mn)

18 octobre et 15 novembre 2013

Aya Kitahama / 04 72 40 57 70

Nabila Gara / 04 72 40 57 36

24 octobre 2013

Donneurs d’ordre russes La CCI accueille une délégation russe de donneurs d’ordre dans les domaines de la construction mécanique, du ferroviaire et du nucléaire. Cette opération, réalisée en partenariat avec la CCI de Saint-Étienne et le pôle de compétitivité Viaméca sera l’occasion de nouer des contacts commerciaux.

4 et 18 oct., 15 et 29 novembre 2013

Ateliers Web ENE Pour les entreprises ayant des projets sur le web et les réseaux sociaux, des ateliers permettent de les aborder avec plus de méthodes et de connaissances. La visibilité le 4 octobre, l’e-marketing le 18 octobre, les outils d’analyse de site Web le 15 novembre et la création de site le 29 novembre.

Emmanuelle Vigne / 04 72 40 57 34

4 au 6 novembre 2013

Mission Turquie Une mission commerciale, organisée en partenariat avec la CCI française de Turquie à Istanbul, visera à prospecter de futurs partenaires commerciaux pour les entreprises françaises à partir d’un carnet de rendez-vous sur-mesure. Régine Weizmann / 04 72 40 58 07

14 novembre 2013

10 octobre 2013

À l’heure suisse

Matinale Intelligence économique

10 et 17 oct., 8 et 18 novembre 2013

10 clés pour entreprendre Créateurs et repreneurs d’entreprises sont invités à cerner les contours de leurs projets lors de réunions gratuites. Le 10 octobre à Chassieu, le 17 octobre à Givors, le 8 novembre à Lyon et le 18 novembre à Corbas.

micky wiswedel / istock

Organisée en partenariat avec Enterprise Europe Network et l’Inpi, cette matinée de sensibilisation abordera les enjeux liés à la protection des innovations en Europe, à travers le nouveau règlement sur le brevet européen avec effet unitaire. 10 au 13 novembre 2013

Découvrir le marché camerounais En partenariat avec Ubifrance, CCI International Rhône-Alpes programme une mission commerciale au Cameroun. À Douala, des dirigeants de PME françaises pourront profiter d’un programme de rendez-vous B to B en vue de promouvoir leur savoir-faire et faire émerger des partenariats industriels, techniques et commerciaux avec leurs homologues camerounais. Nabila Gara / 04 72 40 57 36

34 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

La CCI propose aux entrepreneurs intéressés par le marché helvète de venir prendre conseil auprès d’un expert CFSCI lors de rendez-vous individuels. Fabienne Diaz / 04 72 40 57 69

22 au 27 novembre 2013

L’oasis Dubaï En marge du Big five show, salon du BTP à Dubaï, la CCI et le cluster Lumière programment une mission commerciale multisectorielle qui doit favoriser la mise en relation entre entreprises. Nabila Gara / 04 72 40 57 36

www.lyon.cci.fr rubrique “agenda” ou allo CCI : 0821 231 251 0,12 € ttc/mn www.lyon .cci.fr


21, 22 et 23 octobre 2013

Audit qualité interne

1, 2, 8 et 9 octobre 2013

Nathalie Faure / 04 72 53 88 12

La négociation commerciale Anne Dupraz / 04 72 53 88 19

23, 24 octobre et 7 novembre 2013

2 et 3 octobre 2013

Nathalie Faure / 04 72 53 88 12

Outils et méthodes d’achats

Les tableaux de bord de la fonction RH

5 novembre 2013

Tenir ses comptes au quotidien

Élise Palmigiani / 04 72 53 88 15

3, 4 et 25 octobre 2013

Christine Genevois / 04 72 53 88 21

Toute l’année

Élise Palmigiani / 04 72 53 88 15

7 et 8 octobre 2013

Prendre des rendez-vous qualifiés Anne Dupraz / 04 72 53 88 19

8 et 9 octobre 2013

Manager en situation Ànon-hiérarchique Élise Palmigiani / 04 72 53 88 15

10, 14 et 21 octobre 2013

La douane et l’entreprise Dorothée Belloir / 04 72 53 88 28

7 novembre 2013

Vente et relation client Gagner de nouveaux clients est essentiel pour le développement de l’entreprise. Prospecter et fidéliser font appel à des connaissances bien identifiables. De même, remporter une vente relève de compétences techniques et comportementales. Vous êtes commercial itinérant ou sédentaire, chargé de prospection ou manager commercial, CCI formation propose plus de 30 formations pour booster vos ventes. Anne Dupraz / 04 72 53 88 19

Christine Genevois / 04 72 53 88 21

12 novembre 2013

Excel base de données et tableaux croisés dynamiques Christine Genevois / 04 72 53 88 21

14 et 15 octobre 2013

21 et 22 octobre 2013

Le droit des contrats commerciaux pour non-juristes

Développement durable et norme ISO 26000

Dorothée Belloir / 04 72 53 88 28

Piloter son trafic avec Google Analytics

Dorothée Belloir / 04 72 53 88 28

Votre banque est ici

www.cciformationpro.fr ou allo CCI : 04 72 53 88 00

IGN/PlanetObserver – 2012.

Process Communication

là là

Elle finance des projets là Au Crédit Agricole, première banque coopérative, 90% des résultats sont conservés pour financer l’économie locale. Première banque coopérative régionale, le Crédit agricole Centre-est accompagne les entreprises et les collectivités publiques de son territoire. Sources : rapport financier 2011 de la Caisse régionale de Crédit agricole Centre-est. 399 973 825 RCS LYON 185x130 CA_BANQUE.indd 1 www.lyon .cci.fr

www.ca-centrest.fr 28/02/13 14:39 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

35


Votre partenaire lyonnais pour tous vos espaces de communication

Journées portes ouvertes Expotech Jeudi 10 et vendredi 11 octobre de 9h00 à 19h00

A découvrir !

LYON PARIS LILLE BORDEAUX CANNES

‘‘

Nos clients savent comment gagner . Et vous ?

en efficacité

/

• Des produits innovants et design quel que soit votre budget. • Un suivi réactif et personnalisé au service de votre performance. • Des solutions de gestion éprouvées pour rentabiliser vos projets.

Sophie et Stéphanie vous attendent au : 3 avenue Condorcet - 69100 Villeurbanne Tél. : 04 37 48 82 69 - infosud@expotech.fr

pour une mobilité mieux maÎtrisée, découvrez nos solutions pros. réduisez vos frais d’autoroute jusqu’à › › › ›

- 25 %*

 estionoptimiséedesnotesdefrais G Gaindetemps Confortdescollaborateurs ValiditédanstoutelaFrance *Remise applicable avec la formule Diagon’alpes et sur les réseaux AREA et SFTRF.

contactsentreprisesarea@aprr.fr

août 2013 – DIRCOM APRR – AREA RCS LYON B 702 027 871 – Crédit photo : Fotolia.

Pros / EntrEPrisEs / grands comPtEs


3 octobre 2013

26 au 30 septembre 2013

AutoExpo 2013

La crise n’est pas une tragédie

Salon régional des véhicules neufs et récents

Ateliers et table ronde autour de la propriété intellectuelle

l Village automobile de Givors www.salonautogivors.fr

l Théâtre les Ateliers, Lyon 0 820 213 213 / www.rhonealpeslyon@inpi.fr

2 et 3 octobre 2013

8 octobre 2013

Les villes de demain un workshop européen

Énergies Froid Salon des métiers du froid et de la thermodynamique

l Eurexpo, Chassieu 01 58 05 11 05 / www.energiesfroid.com

3 octobre 2013

Job rencontres Salon du recrutement des fonctions commerciales l Cité Centre de Congrès, Lyon 01 75 55 14 75 / www.jobrencontres.fr

11 au 13 octobre 2013

Salon de l’immobilier

l Cité Centre de Congrès, Lyon / 01 42 27 67 44 www.salonimmobilierlyon.com

l Tarare / 0 821 231 251 / www.lyon.cci.fr

5 et 6 novembre 2013

14 au 20 octobre 2013

Les Journées de l’achat responsable

“Viva le cinema !” La 5e édition du Festival Lumière prend de forts accents tarantinesques. Reconnu tant par la critique que par le public, l’enfant prodige du cinéma américain se verra décerner des mains de Thierry Frémaux le Prix Lumière pour sa filmographie qui s’apparente tout autant à une déclaration d’amour au 7e art. En cinéphile averti, Q.T. saura apprécier le reste des festivités, des rétrospectives Ingmar Bergman et Henri Verneuil, aux hommages à Christine Pascal et Charles Vanel en passant par les projections XXL des 10 Commandements et du Dernier Empereur.

Sensibilisation au développement durable l Double Mixte, Villeurbanne / 04 81 91 65 54 www.journees-achat-responsable.fr

12 novembre 2013

Tour de France de la dématérialisation l CCI de Lyon / 01 47 53 99 08 www.tourdefrance-demat.fr

www.festival-lumiere.org

11 au 13 octobre 2013

Salon des vins et terroirs de France l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 04 72 80 02 89 / www.vinomedia.fr

14 au 18 octobre 2013

1 semaine pour 1 emploi l Palais des sports, Lyon www.unesemainepourunemploi.fr

15 octobre 2013

Cadres & co Salon de recrutement des emplois cadres l Double Mixte, Villeurbanne 0 810 805 805 / www.salons.apec.fr

16 octobre 2013

Journée antiquité et brocante

17 au 20 octobre 2013

4 au 8 novembre 2013

Résidence et bois

Batimat

Salon des techniques constructives de maisons individuelles

Salon des innovations pour le bâtiment

Classic Tennis Tour

8 au 10 novembre 2013

1er octobre 2013 au 28 février 2014

Epoqu’auto

Antinoé, à la vie, à la mode.

l Eurexpo, Chassieu / 04 78 17 62 72 www.salon-residence-bois.com

17 au 20 octobre 2013

ID Créatives Salon du “faire soi-même et des idées déco” l Eurexpo, Chassieu 03 20 79 94 65 / www.id-creatives.com

17 au 20 octobre 2013

Vins et gastronomie

l Eurexpo, Chassieu / 02 98 44 81 17 www.salondelagastronomie.fr

l Eurexpo, Chassieu 04 66 20 02 19 / www.cipolat.com

19 au 27 octobre 2013

16 au 20 octobre 2013

l Eurexpo, Chassieu / 06 22 02 44 91

Equip auto Salon des équipements et services pour véhicules

Salon du camping-car neuf 20 octobre 2013

Salon international du disque

26 et 27 septembre 2013

l Paris Nord Villepinte 08 99 02 17 64 / www.batimat.com

Les véhicules anciens à l’honneur

Visions d’élégances dans les solitudes

l Eurexpo, Chassieu 06 11 92 43 43 / www.epoquauto.com

l Musée des Tissus, Lyon 04 78 38 42 00 / www.mtmad.fr

17 novembre 2013

3 octobre 2013

Salon de l’arme ancienne et du militaria

Tapis Rouge Fête des commerces, rue Auguste Comte

l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 06 09 32 41 87 / www.antikarmes.fr

l Rue Auguste Comte, Lyon 04 78 37 87 18 / www.visiterlyon.com

17 et 18 novembre 2013

25 au 31 octobre 2013

Beauté sélection Salon de la coiffure et de l’esthétique

Le rayonnement mondial de la cité rhodanienne à travers une expo

19 au 21 novembre 2013

17 octobre 2013

24 au 28 octobre 2013

Salon de l’agroalimentaire, de l’emballage et de la manutention

17 au 20 octobre 2013

Home Le salon habitat design

l Eurexpo, Chassieu 06 12 13 14 15 / www.salon-home.com

www.lyon .cci.fr

Salon des vins des vignerons indépendants l Halle Tony Garnier, Lyon / 01 53 02 05 10 www.vigneron-independant.com

Europack-Euromanut-CFIA

Lyon l’Internationale ! l Archives municipales de Lyon, Lyon 2e 04 78 92 32 50 / www.archives-lyon.fr

l Eurexpo, Chassieu / 05 53 36 78 78 www.europack-euromanut-cfia.com

16 et 17 novembre 2013

19 au 23 novembre 2013

l Double Mixte, Villeurbanne / 04 78 42 99 27 www.marchedelamodevintage.com

30 octobre au 3 novembre 2013

Solutrans

Equita

Salon du marché du transport routier et urbain de marchandises

Salon de l’univers équestre l Eurexpo, Chassieu 04 74 17 62 50 / www.equitalyon.com

l Lyon / www.intergalactiques.net

Jusqu’au 31 octobre 2013

l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 04 78 19 30 72 / www.ultime-music.com

l CCI de Lyon 0 821 231 251 / www.lyon-franchise.com

Festival de science-fiction

l Eurexpo, Chassieu 03 28 07 32 95 / www.beauteselection.com

l Paris Nord Villepinte 01 40 68 23 00 / www.equipauto.com

Forum Franchise

l Palais des sports de Gerland, Lyon 01 44 95 23 47 / www.classictennistour.com

l Eurexpo, Chassieu 01 76 77 11 57 / www.solutrans.fr

Marché de la mode vintage Jusqu’au 5 janvier 2014

Biennale d’art contemporain l L yon / 04 27 46 65 60

www.biennaledelyon.com

agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013

37


pascal picq : “Accepter l’échec, c’est accepter d’évoluer !” Y a-t-il vraiment un lien possible entre paléoanthropologie et monde de l’entreprise ?

(profil) Paléoanthropologue français, maître de conférences au Collège de France Administrateur du Muséum national d’histoire naturelle Auteur de Un Paléoanthropologue dans l’Entreprise, Eyrolles Lauréat du prix Innovation de l’entreprise impertinente du Cercle des entrepreneurs du futur

Les singes et les entreprises partagent une même vertu, l’adaptabilité…même si elle se traduit différemment : la survie de l’espèce pour les premiers et la croissance et le développement pour les secondes. La théorie de Charles Darwin selon laquelle “Ce ne sont pas les espèces les plus fortes ou les plus intelligentes qui survivent, mais celles capables de s’adapter” s’applique parfaitement au monde économique… Des espèces disparaissent, d’autres s’adaptent. Il en est de même pour les entreprises. La crise actuelle n’est d’ailleurs pas un accident de parcours, elle participe à une évolution qui pourrait conduire à l’entreprise darwinienne que j’appelle de mes vœux : prompte aux changements et à la mobilisation des mécanismes de l’innovation. Être darwinien en économie, ce n’est pas éliminer les autres mais écarter des pratiques et des modèles aux effets délétères pour la croissance et l’ensemble de la société. Les entreprises les plus innovantes, quelle que soit leur taille, incitent leurs acteurs - à tous les niveaux - à échanger et à écouter. Être capable de comprendre l’autre, d’apprécier et d’évaluer ses compétences et de déployer les moyens de reconnaissance de l’apport de tel ou tel individu devrait correspondre au fonctionnement d’une entreprise du XXIe siècle.

Est-ce que cela peut s’appliquer à l’état d’esprit français ?

La France, comme l’Allemagne, possède une vision de l’évolution très lamarckienne : progressiste, linéaire, hiérarchique, basée sur le dévelop-

pement de filières déjà existantes. Dans ce domaine, on est très bon. Par contre, nous comprenons mal Darwin quand il incarne un autre type de culture entrepreneuriale se rapprochant de l’innovation de rupture : d’abord créer des idées sans augurer de leur pertinence et ensuite, sélectionner puis surtout développer. Chez nous, on cherche d’abord à pousser les filières existantes ; on peine à en faire émerger de nouvelles. La panne d’innovation du modèle français vient en partie de là. Nous n’avons ni cette effervescence constatée aux États-Unis, ni la culture de l’échec, de l’erreur. Culturellement, nous sommes formés, en France et en Allemagne, pour faire carrière dans les grandes structures. Pas pour créer ou développer ! Aux États-Unis, un patron qui arrive avec une carrière à la française, linéaire et sans accroc, sera suspect. Ils penseront : “ce type ne s’est jamais planté, il y a quand même quelque chose de bizarre !”. Pour eux, un entrepreneur a forcément échoué à un moment ou à un autre. Chez nous, l’échec est marque d’infamie. C’est cela qu’il faut changer : soyons précurseur au risque de nous planter !

Cette peur de l’échec est-elle le seul frein de l’innovation de rupture ?

Une entreprise rachetée par une entreprise américaine se développera ! Rachetée par des Français, elle risque d’être étouffée. En raison de sa culture d’ingénieur et de grande école, la France doit faire attention à trois éléments : l’individualisme, l’autoritarisme et la non-confiance collaborative. Nous sommes l’un des pays à placer très haut l’idée de concours et de diplôme. Dans ces

38 agi r & en t r epr en dr e . sept embr e/octobr e 2013 

conditions, l’idée même de partage est incompréhensible puisqu’il faut gravir la meilleure place dans une structure prédéfinie. Nos universités et nos grandes écoles ont trop tendance à former des manageurs et des gestionnaires faits pour ajuster et perfectionner un système déjà existant nourri de prospectives déjà contraintes. Ces diplômés se retrouvent ensuite dans les mêmes structures sans intégrer d’autres personnes venues d’autres horizons. Nos élites sont parfois un peu méprisantes vis-à-vis des petites structures. Ce sont pourtant ces dernières qui font de l’innovation darwinienne.

Les clusters et pôles de compétitivité vont pourtant dans le sens d’une meilleure synergie entre les entreprises ?

Nous nous éloignons en effet des années 1980 où l’individualisme forcené était porté à son paroxysme. Les pôles et les clusters sont une excellente idée, si on installe les conditions de réelles initiatives entre les acteurs. Laissons faire les entrepreneurs, arrêtons de tout décider à leur place depuis Paris !

Que pensez-vous de la jeune génération, celle qui arrive sur le marché du travail ?

La génération dite Y possède un temps d’avance sur nous. Pour moi, elle est darwinienne : elle ose, elle va à l’international, elle est capable de prendre une année pour découvrir autre chose… Elle s’est accaparée Facebook, internet et les nouvelles technologies dans le bon sens, c’est-à-dire comme des outils collaboratifs au service de l’Homme. Elle ne place plus le travail comme unique vecteur d’intégration ! www.lyon .cci.fr

DR

Le paléoanthropologue Pascal Picq se penche depuis une quinzaine d’années sur le fonctionnement du monde des entreprises. Ce darwinien convaincu rêve d’une société où la collaboration et le partage régneraient en maître.


DESTINATION

EVIAN LAC LEMAN

PUR

BUSINESS

EVIAN... séminaires à effets durables À deux pas de Genève, écrin majestueux au cœur des Alpes, face au lac Léman, Evian a su rester discrète pour préserver la qualité de son accueil. Associer sa marque ou son entreprise à la destination Evian, c’est positionner fortement son projet sur des thématiques "nature" et "esprit durable". Un lieu magique, protégé et original. Un cadre propice à l’écoute de soi, une offre spa haut de gamme... Tout ici vous invite à "recharger les batteries", motiver ses équipes et profiter d’une pause nature.

De 10 à 1000 personnes, des capacités remarquables pour chaque besoin.

EVIAN

Des infrastructures de grande qualité, tant sur le plan logistique qu’esthétique, des salles de réceptions fastueuses ou design, tout est conçu pour s’adapter à vos besoins et pour faire de votre projet un moment d’exception.

LAC LEMAN

EVIAN RESORT Tél. : 33 (0)4 50 26 85 00 groupes@evianresort.com

www.evianresort.com

HILTON EVIAN-LES-BAINS Tél. : 33 (0)4 50 84 60 00 info.hiltonevianlesbains@hilton.com

www.hilton.com

OffIcE du TOuRISmE & dES cONgRèS Tél. : 33 (0)4 50 75 04 26 commercial@eviantourism.com

www.eviantourism.com

www.agence-connivence.fr

Une réponse globale à vos projets évènementiels



Agir & Entreprendre 44 : Silver economy - La couleur de l'argent