Issuu on Google+

N°48 /// mai-juin 2014

LE MAGAZINE DE LA CCI DE LYON // www.lyon.cci.fr

COMMERÇANTS

CONNAISSEZ-VOUS VOS CLIENTS ?

CROWDFUNDING

SUIVEZ LE GUIDE… P.9

P.22

INFORMATIQUE

DÉJOUER LES PIRATES P.28

L’INVITÉ

Gérard Mermet, sociologue P.34

exception culturelle ?

Vive l’échec ! Aux Etats-Unis, il faut échouer pour réussir. Chez nous, l’échec est honteux et on s’en relève difficilement. Les plus grands noms de la réussite économique ont connu l’échec. Décryptage.


Le site du hub de la finance, hubfi.fr, propose deux nouveaux parcours de financement pour l’entreprise sociale et solidaire et la croissance externe. Destinés aux PME et TPE, ils s’ajoutent aux sept autres thématiques, toutes accompagnées de conseils personnalisés. www.hubfi.fr

380

Le nombre de visiteurs à la journée Chrono de l’alternance organisée à Chassieu le 16 avril dernier. 25 entreprises, 120 offres et 220 contrats en alternance attendaient les candidats, en plus de conseils sur le CV, la lettre de motivation et l’entretien d’embauche. www.lyon.cci.fr

Le forum Bio Techno s’installe le 16 juin prochain à l’Espace Tête d’Or de Villeurbanne. Cet événement favorise l’insertion professionnelle des jeunes chercheurs et leur permet de découvrir les métiers accessibles après un master ou un doctorat dans le domaine des biotechnologies. Novacité et l’incubateur Créalys interviendront lors de la table ronde “Métiers de l’innovation : de la valorisation à la création d’entreprise”. www.biotechno.eu

Faciliter le transfert de savoir-faire Anticiper le transfert des compétences : un enjeu pour pérenniser et développer son entreprise. Le contrat de génération est l’un des moyens pour atteindre cet objectif.

L

ancés le 3 mars 2013, les contrats de génération facilitent l’embauche en CDI de jeunes de moins de 26 ans en échange du maintien d’un senior (plus de 57 ans) en activité. Au-delà de l’aide à l’emploi, ce dispositif vise à encourager le transfert de savoir-faire et de compétences entre les générations. Les entreprises de 0 à 299 salariés bénéficient d’une aide publique d’un montant de 4 000 euros par an et par contrat pendant trois ans. A partir de 50 employés, elles doivent déposer un diagnostic RH ou un plan d’actions à la Direccte. La CCI informe les dirigeants sur les modalités de ces contrats à l’occasion de réunions dans ses agences, prochainement le 5 juin à Corbas, le 17 juin à Chassieu et le 11 juillet à Lyon. À l’issue de ces réunions, les entreprises pourront choisir un consultant expert. La CCI est référencée comme l’un des ap-

Véritable mine d’information pour la créatrice, ellesentreprennent.fr, accompagne les femmes souhaitant se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. Ce site propose des conseils pratiques, des contacts ainsi que des témoignages.

20 448 contrats de génération ont été signés en France entre mars 2013 et mi-février 2014, dont 668 dans le Rhône. puis conseil sur le département, habilitée à réaliser les diagnostics RH de gestion des âges au sein des PME et à formaliser les plans de préconisations inhérents à chaque contrat de génération. www.lyon.cci.fr

Organisé par le club de foot Lyon Duchère AS, le tournoi des partenaires Ton métier c’est ton but aura lieu le 14 juin prochain. Lors de cette journée festive et solidaire de soutien à l’emploi, plusieurs manifestations mêlant sport et vie d’entreprise sont programmées. www.gpvlyonduchere.org

Le site web du projet Part-Dieu fait peau neuve ! Il présente les grandes ambitions de ce quartier, ses différents services et atouts. www.lyonpart-dieu.com

L’ingénierie accélère le mouvement Avec 200 000 salariés et deux millions d’euros de chiffre d’affaires, l’ingénierie pour l’industrie représente une filière majeure. À l’initiative de la CCI et des deux syndicats de la profession, Synteau et Syntec, un noyau d’entreprises représentatives de cette branche a décidé d’unir ses forces pour valoriser et pérenniser la profession. Dans cette perspective, il présentera ses objectifs lors d’une conférence intitulée “Ingénierie, catalyseur de l’économie”, le 10 juillet à 16 heures à la CCI. Au programme : deux tables-rondes, l’une dédiée à la compétitivité par l’innovation, l’autre à la compétitivité par l’agilité avec comme grand témoin Jean-Pierre West, directeur R&D d’EDF. 04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr

www.lyon .cci.fr

Pour leurs rendez-vous d’affaires à Paris ou simplement travailler au calme, les Grands Lyonnais peuvent désormais compter sur un espace de travail partagé situé à 400 mètres de la Gare de Lyon. Un service de coworking proposé par les Lyonnais de La Cordée. www.la-cordee.net

www.nqt.fr

Le 3e Forum des dirigeants organisé le 12 juin prochain par EMLYON présente de nouveaux modèles possibles d’entrepreneuriat. Des experts détailleront les résultats de leurs travaux, alliant recherche scientifique et applications concrètes, pour penser autrement l’action opérationnelle des dirigeants. www.em-lyon.com

La pépinière d’entreprises Saône Mont d’Or et CCI formation organisent le 26 juin la réunion “10 clés pour entreprendre”. Elle aide les créateurs et repreneurs d’entreprise à passer de l’idée au projet dans les meilleures conditions en leur livrant tout ce qu’il faut savoir. (Inscription obligatoire) www.lyon.cci.fr

La première édition des Rencontres régionales pour l’égalité des chances, organisée par l’association Nos quartiers ont des talents, se tiendra le 17 juin à la CCI. Cet événement vise à rapprocher les entreprises et les acteurs de l’emploi et de l’insertion professionnelle, à permettre aux jeunes diplômés et aux étudiants de bénéficier des conseils de professionnels du plus grand réseau d’entreprises impliquées en faveur de l’égalité des chances.

Pour faciliter vos démarches à l’export, utilisez la Gestion électronique des formalités internationales (Gefi). Claire et simple, cette plateforme nationale permet d’effectuer en ligne vos demandes de visas et vos légalisations de signature. Elle permet aussi d’être informé des nouveautés réglementaires. www.formalites-export.com

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

3


Banque Populaire Loire et Lyonnais, 141, rue Garibaldi - BP 3152 69211 Lyon cedex 03 - Siren 956 507 875 - RCS Lyon - Société anonyme coopérative à capital variable – Intermédiaire d’assurances, N° ORIAS 07 025 175 - 02/2014 - www.homemade-studio.fr Document publicitaire non contractuel – Conception graphique :

SOCAMA 1 entreprise sur 3 La Banque Populaire accompagne

PRÊT EXPRESS* SOCAMA EUROPÉEN JUSQU’À 50 KE SANS CAUTION PERSONNELLE

* Hors projet de création et de reprise d’entreprise. Sous réserve d’acceptation du dossier par la Banque Populaire et la SOCAMA.Voir conditions en agence.

Pour ces opérations la SOCAMA bénéficie d’une garantie au titre du programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation de la communauté européenne.


Marchés publics : quand l’offre rencontre la demande

Lourde fiscalité locale Les résultats du Baromètre de la fiscalité locale établi par le Medef Rhône-Alpes confirment que l’impôt local pèse fortement sur les PME même si d’importantes disparités sont constatées selon les départements.

3,7 Md€

Le montant total de la fiscalité locale des entreprises en RhôneAlpes en 2012, en augmentation de 4,8 % sur un an. Au niveau national, cette somme atteint 35 milliards d’euros, soit quasiment autant que la fiscalité des ménages.

1 988 €

Le montant moyen par salarié de cette fiscalité des entreprises en région Rhône-Alpes, avec un plus bas à 1 712 € dans la Loire et un plus haut à 2 608 € en Savoie.

Répartition de la fiscalité des entreprises par département Ain Drôme

8% Savoie 9% 9% Loire

4%

Rhône

32% 10%

Haute-Savoie

20% Isère

Les cinq principales agglomérations de la région (Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Annecy, Chambéry) cumulent plus de 40 % de la fiscalité régionale des entreprises.

www.lyon .cci.fr

L

abellisées par le réseau Enterprise Europe Network, les Rencontres sur les achats publics d’innovation facilitent la mise en relations entre donneurs d’ordre et entreprises. Cette année, ce rendez-vous annuel organisé par la CCI se déroule en deux temps afin de mieux connecter l’offre à la demande. Première partie, le 19 juin prochain à partir de 14 heures, salle Jacquard au palais du Commerce : huit acheteurs publics (SNCF, Aéroports de Lyon, Grand Lyon, Conseil régional RhôneAlpes, les Hospices civils de Lyon et la CCI, ainsi que les centrales d’achat des hôpitaux de la Vallée d’Aoste et des cantons de Genève et de Vaud) viennent expliquer leur stratégie et leur positionnement d’achat. Les entreprises désireuses de participer à cette réunion doivent s’inscrire au préalable, via le site lyon.cci.fr, en

L’édition 2014 du Pandathlon, le défi éco-sportif du WWF France, est lancée ! Elle se déroulera les 28 et 29 juin prochains à Saint-Gervais et alliera sport, nature et convivialité. Une occasion de renforcer l’esprit d’équipe et d’impliquer vos collaborateurs tout en marquant votre engagement environnemental. www.pandathlon.fr

Ardèche

8%

Nouvelle formule pour les Rencontres des marchés publics innovants, désormais organisées en deux temps. Le 19 juin, les acheteurs publics annoncent leurs attentes. Le 6 novembre, ils rencontrent des entreprises ciblées.

Les chargeurs utilisant l’axe fluvial Fossur-Mer / Lyon bénéficient désormais de la dématérialisation des opérations de dédouanement durant le trajet. Cette procédure rend possible le door to door, réduit les frais de gestion et supprime les surcoûts de stationnement sur les quais. Le port de Lyon-Edouard-Herriot devient un véritable port d’entrée de l’UE. www.lyon-terminal.fr

103 185 contrats publics ont été signés en France en 2012 pour 75,5 Md€ HT.

détaillant leur activité, leurs produits, services ou process innovants. Seconde étape, le 6 novembre, avec des rendezvous individuels de 30 minutes. Le programme de ces speed-dating est établi par les huit acheteurs publics qui auront sélectionné les PME en fonction des offres enregistrées. 04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr

De nouveaux Packs Info Éco sont disponibles sur lyon.cci.fr, rubrique Intelligence économique. Ils offrent des informations pratiques sur l’industrie offshore, la librairie, les agences de communication et le marché des spécialités étrangères (épicerie fine).

“Le choix de la France”, nouveau portail internet pour accompagner les entreprises qui envisagent une relocalisation de leur activité dans l’Hexagone. Les entreprises intéressées peuvent prendre contact avec Simon Ulmer, référent unique de l’investissement en Rhône-Alpes.

EasyJet propose de nouvelles lignes au départ de Lyon-Saint Exupéry cet été. Pour la Corse ou la Croatie, direction Figari et Split dès le 6 juillet. Destination les Îles Baléares avec Palma de Majorque, dès le 5 juillet.

04 26 99 82 18 / www.dgcis.gouv.fr/relocaliser

www.easyjet.com

Bpifrance lance un fonds dédié aux PME familiales pour favoriser la prise de participation. Dotée de 40 M€, cette offre facilitera le développement de ces structures. Pour en bénéficier, adressez-vous à la direction régionale de Bpifrance. www.bpifrance.fr

Le 12 juin prochain à la Villa Créatis, Textival, le rendez-vous des professionnels des textiles et des matériaux souples, réunit les entreprises représentatives de la filière. Objectif : rencontrer des clients potentiels au cours de rendez-vous individuels de 30 minutes pré-organisés via une plateforme.

Parmi les pays du G20, la France est celui où il est le plus simple de créer une entreprise ! Selon une étude internationale du cabinet d’audit EY, l’Hexagone arrive en tête aussi bien en termes de coûts, de délais et de charges administratives.

www.textival.fr

www.ey.com

80 %

La notoriété du magazine Agir & Entreprendre auprès des chefs d’entreprise d’après l’étude d’audience 2013 réalisée par l’IFOP. 78 % des destinataires déclarent le lire ou le feuilleter. Des chiffres en hausse par rapport à la précédente étude menée en 2008. www.lyon.cci.fr RETROUVEZ -NOUS SUR :

agiretentreprendre.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

5


PARO LE D’ É LU par Philippe Guérand, 1 vice-président de la CCI er

La deuxième session d’inscriptions au concours BBA EMLYON est ouverte. Le concours se déroule le mardi 24 juin à Lyon et le lundi 30 juin à Saint-Étienne.

DR

www.bba.em-lyon.com

Un 3e campus EMLYON à Saint-Etienne PHILIPPE GUÉRAND (SIER)

1er vice-président de la CCI, en charge de la formation

Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer à nos entreprises qu’un nouveau campus EMLYON ouvrira ses portes, en septembre prochain, sur le site de l’ESC Saint-Etienne. Nous y accueillerons la première promotion du nouveau Bachelor d’excellence BBA EMLYON, une formation en quatre ans dédiée au management et accessible sur concours à tous les jeunes titulaires d’un baccalauréat. Après Lyon et Shanghai, ce troisième campus permet de poursuivre le développement d’EMLYON et de renforcer son ancrage régional puisque son offre de

formation managériale couvre désormais l’ensemble du cycle d’apprentissage post-baccalauréat, en cohérence avec les standards internationaux. Pour Saint-Etienne, c’est une occasion de rayonnement mais aussi l’assurance d’un vivier d’excellence à proposer à l’ensemble du tissu économique ligérien. Un rapprochement gagnant-gagnant entre deux territoires ayant en commun leur esprit d’entreprendre, un fort goût de l’innovation et une attirance naturelle pour l’international.

SO M MAI R E

RETROUVEZ -NOUS SUR :

agiretentreprendre.fr

À LA UNE

REBONDIR

VIVE L’ÉCHEC ! 6 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

MACRO

COMMERCE

INDUSTRIE

L’AGENDA DE LA CCI

REPÈRES EXPO-

L’INVITÉ

ECONOMIE

& TOURISME

SITION COSTUMES DE LÉGENDES

& SERVICES

GÉRARD MERMET

www.lyon .cci.fr


E N Q U E STIO N S par Emmanuel Imberton, président de la CCI de Lyon

Au cœur du redressement de notre pays : l’entrepreneur ! Vous avez récemment évoqué l’idée de déclarer l’entrepreneuriat comme Grande cause nationale, qu’entendez-vous par là ?

les rendez-vous des élus

Ma préoccupation de tous les instants – et croyez bien que chaque chef d’entreprise élu de la CCI la partage – c’est une situation économique qui ne se redresse pas. Etant intimement persuadé que nous sortirons de cette crise par l’entrepreneuriat, je milite pour que les entrepreneurs puissent jouer un rôle de leader dans le redressement de notre pays. Ce sont eux, en effet, qui créent la richesse et l’emploi. L’entrepreneuriat doit être décrété Grande cause nationale car si la France ne manque ni d’atouts, de créativité ou d’énergie, il faut insuffler de la confiance pour que les entreprises s’expriment plus librement, prospèrent et recrutent.

11 juin Emmanuel Imberton lance la Lyon CCI Academy 2014 sur le Salon des entrepreneurs, à la Cité internationale 11 juin Emmanuel Imberton ouvre la conférence sur les opportunités d’affaires en Serbie

De quelle manière peut-on insuffler cette confiance ?

13 juin Visite de proximité auprès des commerçants et industriels de Saint-Symphorien-d’Ozon par Emmanuel Imberton, Nathalie Pradines, Jacques Descours et Marc Degrange

La confiance ne se décrète pas ; elle se gagne sur des faits. Pour libérer à nouveau les énergies et rassurer les entrepreneurs, il ne faut pas grand chose si ce n'est moins de barrières techniques, juridiques et administratives, et plus de stabilité fiscale. Le travail de l'Etat est avant tout d'instaurer un contexte favorable à la création de valeur par les entreprises. A nous ensuite, entrepreneurs, de faire le reste ! Ce sont dans nos entreprises que les emplois de demain se créeront, que les jeunes pourront se construire un avenir, que notre société toute entière s'exprime. Si nous voulons que les choses avancent, l’Etat doit chercher à mieux comprendre le rôle, le fonctionnement et les motivations des entreprises. J'invite d'ailleurs les hommes et les femmes politiques que nous avons élus à venir voir la manière dont fonctionnent nos entreprises. Le prisme entrepreneurial, c'est une évidence, doit interférer dans toutes les décisions de l’Etat.

16 juin Intervention de Philippe

Valentin lors de la Table ronde ’’Métiers de l’innovation : de la valorisation à la création d’entreprise’’ du forum Bio Techno Rhône-Alpes à l’Espace Tête d’Or

16 juin Marc Degrange invite les

commerçants à une réunion sur les nouvelles dispositions législatives pour le commerce (Lois Pinel et Duflot)

La CCI a un rôle à tenir sur ce plan-là ?

17 juin Nathalie Pradines participe

Absolument, et nous avons engagé un mouvement pour mieux expliquer les projets que nous poursuivons, les actions que nous menons au service de nos entreprises. Pour faire comprendre ce dont elles ont fondamentalement besoin afin de rester compétitives. Depuis plusieurs années par exemple, nous travaillons à la création de Place d’Échange, dont le lancement officiel est proche. Ce sera pour nous l’occasion de pointer le caractère innovant de cette nouvelle forme de marché de financement reposant sur la notion de capital de proximité. Un outil créé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs.

à la conférence plénière de clôture des Rencontres régionales pour l’égalité des chances organisées par Nos quartiers ont des talents

26 juin La célébration des 40 ans de l’Aderly sera introduite par Emmanuel Imberton 7 juillet Les présidents d’associa-

tions d’entreprises et d’unions commerciales sont conviés par Emmanuel Imberton à une réunion d’échanges

RÉAGISSEZ SUR :

agiretentreprendre.fr

www.lyon .cci.fr

QUALITY A ER

NCE URA SS

Agir & Entreprendre est publié par la CCI de Lyon / Direction de la Communication Place de la Bourse 69289 Lyon cedex 2. 04 72 40 58 58 / Directeur de la publication Emmanuel Imberton / Secrétaire générale de rédaction Valérie Salinas / Comité de rédaction Bernard Guinet, Jean-Michel Coquard, Blandine Vignon, Valérie Charrière-Villien, 04 78 28 84 84 / Publicité Actions Média, 04 72 77 96 10 / Impression Fot Valérie Salinas, Nancy Furer / Rédaction NF2 Presse, CCI de Lyon Maquette et réalisation Routage XL Print & Mailing | Photos Jean-Jacques Raynal, CCI de Lyon / Visuel de couverture Magazine / ISSN 1778-8315 Tirage 73 000 exemplaires imprimés sur papier PEFC.

OYD'S REGIS LL T

AGIR & ENTREPRENDRE NUMÉRO 48 MAI/JUIN 2014

I SO

Certificat d'approbation n°353525 du système de gestion qualité

9001

Norme ISO 9001 : 2000

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

7


Grand Lyon Sociétés Votre succursale CITROËN Vénissieux regroupe l’ensemble du commerce B to B. CITROËN BUSINESS CENTER vous fait profiter d’une équipe de 26 professionnels spécialisés, exclusivement dédiés aux sociétés, aux collectivités et aux administrations, pour la vente et la gestion de parcs automobiles. Nos missions consistent à apporter une réponse complète et sur-mesure aux exigences de votre activité. Nous nous assurons que les produits et les services soient en adéquation avec les besoins du client. Nous apportons une solution globale en termes de véhicules, de services et de TCO. Nos avantages :  Une équipe de vente professionnelle spécialisée dans le B to B.  La gestion de livraison en Rhône-Alpes et dans le reste de la France.  La capacité de gérer des flottes de 10 à plus de 2 000 véhicules. Nos références :  Plus de 4 000 commandes enregistrées en 2013.  Plus de 2 000 dossiers de financement de location longue durée en 2013.

CITROËN BUSINESS CENTER 2-6 Rue des Frères Bertrand 69200 VENISSIEUX Tél : 04 78 77 39 00 grand-lyon-societes@citroen-retail.fr

CITROËN C4 CACTUS + de DESIGN, + de CONFORT, + de TECHNOLOGIES UTILES …Avec un BUDGET MAITRISÉ Venez découvrir notre gamme Business.


www.douane.gouv.fr

“Les entreprises doivent protéger leurs droits en déposant des brevets, c’est essentiel pour agir face à un délit de contrefaçon. Plus les douanes ont des informations précises, plus leurs actions sont efficaces.” Nadine Babonneau, section contrefaçon et propriété intellectuelle à la Direction générale des douanes et droits indirects. DR

la lutte contre la contrefaçon. Amplifiée par le développement du e-commerce, la contrefaçon n’épargne aucun secteur. Désormais, les PME peuvent déposer une demande d’intervention gratuite auprès des douanes. Si des marchandises douteuses sont repérées, les douaniers retiennent provisoirement les produits présumés contrefaits et préviennent le chef d’entreprise. Celui-ci peut ainsi engager une action. S’il ne donne pas suite à cette sollicitation sous 10 jours, la marchandise est remise en circulation.

7,6M

Le nombre de produits contrefaits saisis en 2013 par les douanes françaises, principalement des médicaments, des vêtements, des accessoires, des chaussures et des jouets originaires à 78 % d’Asie.

crowdfunding

La CCI de Lyon noue un partenariat avec Wiseed Face à l’engouement des Français pour le financement participatif, le crowdfunding se multiplie sur la toile. Pour proposer aux entrepreneurs une nouvelle offre de financement, la CCI a sélectionné la plateforme Wiseed. Explications… Qu’est-ce que l’equity crowdfunding ?

Le financement participatif de PME permet à des particuliers de se regrouper pour investir via internet dans des startups et en devenir actionnaires. Il mobilise l'épargne d'investisseurs particuliers au profit de jeunes entreprises innovantes. La loi française encadre cette démarche et le gouvernement s’apprête à publier une ordonnance élargissant et sécurisant ce nouveau mode de financement.

Quels sont les avantages de ce mode de financement ?

La formule est souple, simple et rapide. Pour le porteur de projet, c’est l’opportunité d’exposer son idée et d’en valider la pertinence puisqu’il sera amené à répondre aux nombreuses questions de la communauté Wiseed. De son côté, l’investisseur participe à une aventure entrepreneuriale aux côtés d’un public motivé. Une façon d’orienter une partie de son épargne vers des actifs financiers dans la proximité et de contribuer au redressement de l’économie tout en espérant une plus-value. www.lyon .cci.fr

Quelle est la position de la CCI ?

En phase avec cette émergence de nouvelles offres de financement des entreprises, la CCI a sélectionné la plateforme Wiseed pour bâtir avec elle un espace dédié aux entreprises et aux projets lyonnais et rhônalpins. Elle a signé une convention avec cet organisme qui gère une communauté de 20 000 internautes, dont 1 200 Rhônalpins. Objectif de ce projet commun : sensibiliser les investisseurs potentiels, les quelque 9 700 porteurs de projet et les 5 500 créateurs d’entreprise accueillis chaque année à la CCI. L’espace dédié au sein de la plateforme Wiseed sera ouvert au cours du mois de juin 2014.

Pourquoi le choix de cette plateforme ?

Cette première plateforme européenne d'equity crowdfunding présente une innovation intéressante. En amont, les investisseurs potentiels accèdent à des offres détaillées : description de l’entreprise, informations juridiques, données financières et analyse effectuée par Wiseed (avantages concurrentiels, stratégie de sortie…). Puis, une fois la transaction effectuée, les souscripteurs deviennent actionnaires d’une société de participation au sein de l'entreprise cible. Wiseed anime et gère cette structure sur la durée de l’investissement (5-7 ans). Cela favorise le versement de dividendes ainsi qu’une plus-value en cas de cession.

En 2013, 78 millions d’euros ont été collectés en France par financement participatif. C’est trois fois plus que l’année précédente.

www.wiseed.com AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

9


creuset stimulant

Une réunion de présentation du programme de formation est prévue le 12 juin prochain à l’Institut Paul Bocuse, à Ecully.

pour démarrer en restauration

Passez par la case formation ! Vous vous lancez dans la restauration. Attention à l’improvisation ! Pour doper vos chances de réussite et de pérennité, une nouvelle formation mêle création d’entreprise et métier de la restauration.

T

able d’hôtes, restaurant, snacking, service traiteur… quelle que soit l’activité, une affaire sur deux ferme avant la fin de sa troisième année d’exploitation, souvent par manque de maîtrise des techniques de gestion et professionnelles. Fort de ce constat, l’Institut Paul Bocuse s’est rapproché de la CCI et de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) pour proposer une formation de reconversion professionnelle, Créer et diriger son restaurant, qui permet de conjuguer l’expertise de l’entrepreneuriat, du management et des techniques culinaires. Au total, 10 semaines divisées en deux modules de 5 semaines chacun. Chaque groupe est composé de 8 à 12 personnes. Le premier module abordera la gestion et le montage de projet avec une formation concrète incluant études de marché, simulations, business plan, e-learning, permis d’exploitation, management et gestion... Quant au second module, dispensé également à l’Institut Paul Bocuse, il traite tous les fondamentaux de la cuisine, l’hygiène alimentaire, l’art de recevoir… appliqués au développement durable et à la restauration responsable. L’occasion de concrétiser son projet en étant mieux armé et en profitant du partenariat mis en place avec la Banque Populaire. La première session se tiendra du 12 janvier au 20 mars 2015.

Les 11 et 12 juin, le Centre de congrès accueille le 11e Salon des entrepreneurs. Sur le devant de la scène : les solutions numériques pour développer son business et la nouvelle donne du financement.

L

’événement attendu des créateurs et dirigeants se tient les 11 et 12 juin au Centre de congrès. 15 000 porteurs de projets, créateurs, franchisés, autoentrepreneurs, repreneurs, jeunes dirigeants, start-up… participent au Salon des entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes pour s’informer sur les aides et dispositifs, comprendre les nouvelles tendances, dénicher de bonnes idées, obtenir des conseils, trouver des financements, développer son réseau et son business. Sujets phares de ce 11e rassemblement : les innovations et solutions numériques pour doper sa notoriété et son chiffre d’affaires, ainsi que les enjeux du crowdfunding. Nouveautés de cette édition : Speakers, des anecdotes et confidences d’entrepreneurs talentueux ; Keynotes numériques, présentations express des nouveaux outils par des pros du web, ainsi que des networking, des flash business meeting pour échanger en one to one afin de déve-

DENIS-FABIEN CORLIN

FRANÇOIS FLEURY

15 000 ENTREPRENEURS AU RENDEZ-VOUS

lopper son réseau et booster son business. La vie de l’entreprise de A à Z abordée au cours de 100 conférences et ateliers, des animations ou encore des débats avec l’éclairage et la participation de 50 personnalités et grands témoins de la sphère publique et économique. www.salondesentrepreneurs.com Inscription gratuite avec le code 1CCI ou en appelant le 01 44 88 46 51

créateurs et repreneurs d’entreprise

PRATIQ U E

Une nouvelle porte d’entrée à Brignais Marketing automatisé C’est l’ensemble des techniques qui permettent le déclenchement de campagnes d’e-mails presque sans aucune intervention humaine. Contrairement à l’e-mailing traditionnel, ce marketing automatisé s’appuie sur les caractéristiques précises du destinataire et son comportement sur internet pour cibler au mieux ses besoins.

Martine Robert / 04 72 53 88 02 / www.cciformationpro.fr

10 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

AVANTAGES

kGain de temps considérable kGrand choix dans les outils et techniques de relance du client INCONVÉNIENT

kPeut être perçu comme du harcèlement Téléchargez la notice d’information complète sur www.ene.fr

La communauté de communes de la Vallée du Garon a ouvert un espace d’accueil des créateurs et repreneurs d’entreprise. Tous les porteurs de projet et jeunes créateurs, quels que soient leur activité, la localisation et le stade d’avancement de leur idée sont reçus à Brignais*. Après un diagnostic personnalisé, ils reçoivent les informations et les contacts nécessaires pour réussir leur parcours de création. Ce nouvel espace propose également un cycle de rencontres et des réunions thématiques aux nouveaux chefs d’entreprise. 04 72 40 58 90

* Par la CCI, la Chambre de métiers et de l’artisanat, Rhône Développement Initiative, la coopérative d’initiatives Graines de Sol et la pépinière CCVG www.lyon .cci.fr


salons

Le plastique industriel, c’est fantastique ! L’impression 3D, ou fabrication additive, s’impose comme l’une des grandes mutations de ce début de 21e siècle en matière de production industrielle. En remplaçant l’encre par du plastique en fusion, elle donne vie à des objets en trois dimensions par ajout de matière, par empilement de couches successives de 13 à 33 centièmes de millimètre d’épaisseur. Ce procédé révolutionnaire offre des délais de fabrication courts, une adaptabilité à tous types de matériaux ou encore de vastes applications à tous les secteurs industriels. Autant d’atouts qui seront présentés du 17 au 20 juin prochains à Lyon-Eurexpo lors de 3D Print, premier salon B to B dédié à la fabrication additive. Outre les démonstrations en live et les expositions d’objets, des conférences et des tables rondes seront organisées pour bien comprendre les technologies et leur impact potentiel sur les organisations industrielles. Cette manifestation est organisée conjointement avec le salon de la plasturgie en France, FIP solution plastique, où seront rassemblés plus de 700 exposants.

CCI DE LYON

www.3dprint-exhibition.com / www.f-i-p.com

Lors du Printemps des entrepreneurs, le 8 avril dernier, Emmanuel Imberton, président de la CCI, a remis le prix Coup de cœur des trophées de la compétitivité à Benoit Germanos, pdg de Someo. Cette PME lyonnaise installe et anime des espaces sur-mesure de sieste régénératrice en entreprise. Au programme, des effets olfactifs, des jeux de lumières, des bruits de la nature et des voix, inspirés des techniques d'hypnose et de yoga. Benoit Germanos a partagé ce prix avec Didier Bony, son parrain dans le cadre du programme LVE.

On estime qu’une personne sur 12 travaillera dans l’hospitality d’ici à quelques années.

nouveau master

EMLYON et l’Institut Bocuse partenaires L’Institut Paul Bocuse et EMLYON ouvrent à la rentrée le MSc in International Hospitality Management.

D

évelopper les compétences indispensables au manager international de demain dans un secteur d’activités parmi les plus dynamiques au monde, tel est l’objectif assigné au MSc in International Hospitality Management d’EMLYON. Le terme “hospitality” évoque la restauration et l’hôtellerie, mais plus largement la notion de service. Et ce quelle que soit l’enseigne : parc de loisirs, croisière, maison de retraite, événementiel, club et casino, traiteur, restauration rapide… Pendant 11 mois, des élèves déjà titulaires d’un master 1 de tous horizons universitaires se verront dispenser des cours en anglais exclusivement, à EMLYON, l’Institut Paul Bocuse mais aussi à Shanghai. Au programme : des compétences en marketing, management des ressources humaines, finances… qui se poursuivront par des enseignements spécialisés dans le management

de l’hospitality, l’innovation, la création d’entreprise, le design de marque... “Ce n’est pas parce que cette formation se fait en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse que la notion de luxe est induite, précise Philippe Gay, directeur des masters internationaux d’EMLYON. Ce nouveau programme prépare les managers qui devront comprendre les attentes de leurs clients et maîtriser les enjeux spécifiques de cette industrie de l’accueil et du service au sens large”. Il s’enrichira de rencontres privilégiées dans de nombreux domaines. “Ce qui nous permettra de faire intervenir des professionnels de qualité et des jurys chevronnés, d’apporter une caution de sérieux et d’innovation dans la construction du programme, mais aussi de proposer des stages et des emplois à nos futurs élèves”, conclut Philippe Gay. www.msc-hospitality.com

BlendWebMix

Summer School

Même pas peur !

BlendWebMix est la conférence de ceux qui font le web, le rendez-vous des designers, chercheurs, développeurs, start-up et PME. Après une première édition en 2013, une seconde est prévue les 29 et 30 octobre prochains, à Lyon. Un programme qui promet des ateliers de qualité et des mises en relations entre les entreprises.

Organisé par l’Institut Polytechnique de Lyon, ce programme d’été vise à faire découvrir notre territoire et à rapprocher étudiants étrangers et entreprises de la région. Si vous souhaitez recevoir ces hôtes et participer à ces échanges interculturels enrichissants, manifestez-vous !

Chez les jeunes, l’inquiétude face à l’avenir et ses incertitudes ne freine pas pour autant l’ambition et l’envie de porter des projets ! Voilà ce que révèle une enquête de la Web school factory indiquant que 73 % d’entre eux souhaiteraient devenir leur propre patron un jour.

www.iplsummerschool.com 04 72 41 08 28

www.webschoolfactory.fr

www.blendwebmix.com

www.printempsdesentrepreneurs.fr www.lyon .cci.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

11


PROFESSIONNELS. VOUS AVEZ L’AMBITION D’ENTREPRENDRE, NOUS AVONS CELLE DE VOUS ACCOMPAGNER.

Professions libérales

Artisans

Commerçants

TPE

Auto-entrepreneurs

Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Rhône Alpes - Banque coopérative régie par les articles L512-85 et suivants du Code monétaire et financier - Société anonyme coopérative à directoire et conseil d’orientation et de surveillance - Capital de 755 885 360 euros - 42, boulevard Eugène Deruelle - 69003 Lyon - 384 006 029 RCS Lyon - Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 004 760.

08/11/13 17:09

- Crédit photo : Getty Images. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité - Immatriculée sous le n° 311 799 878 Siège Social : 104 avenue de Saxe 69003 LYON. Document non contractuel.

Annonce_pro_185x130.indd 1

LA LOI REND PROCHAINEMENT OBLIGATOIRE LA MUTUELLE D’ENTREPRISE POUR TOUS LES SALARIÉS…

ET SI NOUS EN PARLIONS DES AUJOURD'HUI ? En 2016, le contrat collectif de protection santé devient obligatoire et représente un double enjeu : une réelle avancée sociale pour vos salariés et une fiscalité avantageuse pour votre entreprise. ADRÉA Mutuelle, spécialiste de la protection sociale des entreprises vous offre son expertise et ses conseils personnalisés pour la complémentaire santé, la prévoyance, l’épargne et la retraite.

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

PRÉVOYANCE

ÉPARGNE RETRAITE

MA MUTUELLE A TOUT COMPRIS BELLEVILLE - COURS-LA-VILLE - LYON - PIERRE-BÉNITE - TARARE THIZY - VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE - VILLEURBANNE 09 69 39 70 39

conseil.entreprise@adreamutuelle.fr

Toutes nos coordonnées sur www.adrea.fr


bpifrance

Dans le prolongement de ceux de 2008 et 2012, un nouvel accord de partenariat a été signé le 14 avril dernier entre la CCI Rhône-Alpes et Ubifrance. Il optimise l’articulation et la complémentarité de leurs compétences pour mieux accompagner les PME régionales dans leurs démarches à l’export. www.lyon.cci.fr

Offre de formations à Tarare et sa région Une palette de formations est maintenant disponible dans l’Ouest lyonnais à la Maison des entreprises de Tarare. Venez vous perfectionner ou former vos salariés sur de nombreux sujets tels que la bureautique, les langues ou encore les relations client. www.lyon.cci.fr / 04 72 40 82 78

1 milliard d’euros distribués pour l’innovation Avec son plan Nova, bpifrance renforce l’accompagnement financier des entreprises innovantes. Interview de Paul-François Fournier, directeur exécutif de l’innovation de bpifrance. de futurs champions. Nous espèrons ainsi déceler une dizaine de pépites, les aider à grandir en France et, pourquoi pas, les voir intégrér le CAC 40 à moyen terme.

Pourquoi avoir lancé le plan Nova ?

Les entreprises qui innovent affichent un chiffre d’affaires en forte croissance de l’ordre de 10 %. Bpifrance a souhaité accompagner ce mouvement : 1 milliard d’euros seront distribués aux entreprises innovantes, un montant en progression de 30 % par rapport à 2013. Nous voulons ainsi aider les PME, les start-up, les ETI et les grands groupes à mener à bien leurs projets innovants. Nous étendons nos financements à l’innovation non-technologique, secteur où la France connaît un retard.

Avec quels outils, allez-vous aider ces entreprises à changer de dimension ? Le plus important budget du

Outre l’aspect financier, qu’est-ce que ce plan apporte ?

DR

CCI Rhône-Alpes et Ubifrance : plus de coopération

plan Nova est consacré au fonds Large Venture, doté d’une enveloppe de 500 M€. Il s’agit d’investir dans des sociétés innovantes pour accompagner l’émergence

L’autre objectif du plan est la simplification. Nous avons formé nos 120 chargés d’affaires régionaux au métier du capital innovation. Leur mission : trouver immé­diatement les dispositifs adaptés aux besoins et aux situations particulières. Quant aux dossiers de demande d’aide individuelle, ils ne comportent plus qu’un seul formulaire au lieu de 15 précédemment. www.bpifrance.fr

les clubs innovation

POINTS DE CONTACT ENTRE NEURONES EN ÉBULLITION Tous les deux mois, les agences de la CCI invitent les entreprises innovantes à s’informer et à échanger sur les bonnes pratiques, leurs expériences ou les aides existantes. Témoignage.

T

ravail collaboratif, créativité, boîte à outils de l’inventeur, propriété industrielle, tels sont les thèmes traités par les clubs Innovation des agences Centre-Est et Centre, depuis leur lancement en décembre dernier. Programmé chaque premier mardi des mois pairs, ce rendez-vous d’information réunit, de 12 heures à 14 heures autour d’un plateau repas, une quinzaine de chefs d’entreprise lancés dans une dynamique nova-

Ludovic Herail a créé sa société Ludenoy en août dernier et participe depuis son lancement au club Innovation organisé par les agences Centre-Est et Centre. www.lyon .cci.fr

trice au sens large du terme, aussi bien en matière de produit, de process, d’organisation que de service. Parmi ces participants, Ludovic Herail, le pdg de la jeune société Ludenoy implantée à Sathonay Camp, qui a mis au point, produit et distribue le Velaqua, premier vélo aquatique flottant sans pédale et 100 % recyclable : “Étant en phase de R&D en matière d’accessoires et d’équipements, je cherche à me documenter sur tout ce qui mobilise le microcosme de l’innovation. Ces réunions répondent à mes attentes, les interventions sont de bonne qualité. C’est très enrichis-

sant et souvent utile, même si l’aspect formation est difficilement quantifiable”. Chaque rencontre se déroule sur le même principe. Un thème lié à l’innovation est développé par un expert présentant des méthodes et des outils adaptés aux problématiques des PME adhérentes, tout en accordant une large place aux échanges. Cette interaction facilite le partage d’expériences et de bonnes pratiques. “Le club représente un moyen efficace de nouer des liens avec des PME situées à proximité. On échange nos cartes de visite et nos bons tuyaux, précise Ludovic Herail. Avec le temps, chacun s’ouvre un peu plus et un réseau se crée progressivement”. Une même communauté d’entrepreneurs voit le jour à l’agence Nord, qui s’est dotée en février de son club Innovation.

(les clubs Innovation en chiffres)

2

clubs Innovation, l’un commun aux agences Centre-Est et Centre, l’autre à l’agence Nord

5

réunions organisées par an dans chaque club

2

heures : la durée des rencontres

25

entreprises adhérentes

04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

13


REBONDIR “En 2006, notre société a fait l’objet d’une procédure de sauvegarde. Une phase difficile dont nous avons beaucoup appris. Pour s’en sortir, surtout pas de politique de l’autruche… il faut s’entourer, discuter, informer… L’échec n’a rien de honteux et notre réussite actuelle n’en est que plus savoureuse ! ” Anne-Sophie Panseri, élue CCI (société Maviflex)

Vive l’échec ! Sur la voie de la réussite, l’échec est souvent une station intermédiaire, douloureuse mais toujours formatrice. Pourtant, nous détestons les losers ! La France n’aime que les bonnes réponses et les bons élèves… Tant pis pour l’étincelle créative et l’énergie positive qui naissent de l’erreur. Mais petit à petit, sous l’effet de quelques téméraires, les choses évoluent. Démonstration.

L

es Américains l’ont érigé en principe. Les Français le vivent comme une honte. Au Etats-Unis, il faut échouer pour réussir. En France, on se relève difficilement d’un échec. Dans tous les bons camions en provenance du pays de l’oncle Sam, l’un des produits forts du moment, c’est le droit à l’erreur. Fail harder*, l’une des devises placardées sur les murs de Facebook, débarque en France. Tout comme ces conférences Failcon nées dans la Silicon Valley où de grands entrepreneurs à succès narrent leurs échecs. Deux versions 100 % françaises se sont déroulées récemment. L’idée ? Modifier le discours concernant l’échec dans l’écosystème des entreprises nationales. Et promouvoir la prise de risque comme une Guillaume Bourdon, délégué à Lyon de l’association Second Souffle. clé de réussite et de

14 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

créativité. Ex-ministre déléguée aux PME, Fleur Pellerin y a signé une Charte du rebond et déclaré vouloir “changer le logiciel culturel des Français en matière d’échec”. Signes tangibles de cette prise de conscience du danger de la stigmatisation de l’erreur, l’indice 040 de la Banque de France (lire ci-contre) a été supprimé et cinq associations sont devenues des porte-drapeaux visibles auprès du grand public : SOS entrepreneur, Re-créer, 60 000 Rebonds, Second Souffle et l’Anecs (Association nationale des entreprises citoyennes et solidaires). Elles s’adressent à deux profils essentiels : entreprises en difficulté ou entrepreneurs ayant mis la clé sous la porte. “Je ne souhaite pas une procédure de liquidation à mon pire ennemi, témoigne Guillaume Bourdon, à la tête d’une société florissante de neuf personnes pendant près de 15 ans, aujourd’hui délégué à Lyon de Second Souffle. On devient un numéro, un fautif, un bandit… c’est juste atroce. Quand le couperet tombe, on n’est plus rien. Pourtant, 5 % seulement des dépôts de bilan sont des malversations… Après ça, retrouver l’estime de soi est un long www.lyon .cci.fr


les clés

Losers célèbres L’animatrice Oprah Winfrey, écartée de son premier job à la télévision, Walt Disney, licencié pour manque d’imagination, J.K. Rowling, au chômage avant le succès d’Harry Potter, Fred Astaire, à qui on reprocha de ne savoir ni chanter ni jouer la comédie, Steven Spielberg, rejeté par son école de cinéma, Michael Jordan, évincé de sa première équipe de basket. Et évidemment Steve Jobs, viré d’Apple avant d’y revenir avec succès.

L’échec stigmatisé !

83 % des Français considèrent que les personnes subissant un échec professionnel sont trop dévalorisées. Echouer apparaît comme négatif, stigmatisant et difficile à surmonter. Avoir une seconde chance est même vécu comme exceptionnel, notamment pour les créateurs d’entreprise. Pour 69 %, on rejette trop durement l’entrepreneur ayant connu un échec. www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs

60 000 Le nombre d’entrepreneurs qui font faillite en France chaque année selon l’association 60 000 Rebonds. www.portaildurebond.com

8 ans

Une étude de la Commission européenne consacrée au délai entre l’échec et le rebond entrepreneurial montre que la France est le pays où cette durée est la plus longue. combat ”. En partenariat avec la CCI, le Medef et la CGPME, il multiplie les actions : ateliers, conférences, coaching d’entrepreneurs, interventions de cabinets de recrutement, plateforme de crowdfunding, recherche de financements pour rebondir… Tous les premiers jeudis de chaque mois, son association se réunit au restaurant Le Caveau, place Antonin Poncet dans le 2e arrondissement car “d’entrepreneur à entrepreneur, on peut se dire des choses et réveiller les solidarités”. Parcours tout aussi engagé pour Philippe Rambaud, fondateur de l’association 60 000 Rebonds. Il vit son dépôt de bilan, en 2008, comme un triple traumatisme : personnel, professionnel et financier. Et en tire deux enseignements essentiels : souscrire dans tous les cas une assurance “chef d’entreprise” et ne jamais signer de caution personnelle sur son affaire. “D’autres solutions existent, moins dangereuses et pernicieuses, explique-til. C’est d’ailleurs cette expérience www.lyon .cci.fr

que nous mettons à la disposition de tous au travers de l’association”. Au cœur de la stratégie de Philippe Rambaud : sept séances d’accompagnement gratuites, d’une heure trente, en présence de coachs certifiés, qui aident à la reconstruction, font émerger les zones de responsabilités et pointent les compétences de leurs interlocuteurs. Ensuite seulement le “comment rebondir” est enclenché, sachant que l’association a désigné un référent dans chaque ville où elle est représentée. Pour cet homme de 62 ans à l’énergie communicative, la période de l’échec est “un gisement de puissance extraordinaire qu’on exploite mal en entreprise, alors même qu’elle génère des marges de progrès extraordinaires”. Avis que partagent et commentent de nombreux observateurs pour lesquels un financement avorté, un produit innovant qui tarde à se vendre ou un process de rachat qui échoue ne sont pas des fins en soi. Loin s’en faut !

* Apprends de tes échecs pour repartir sur des projets plus solides et plus ambitieux. Sites utiles www.secondsouffle.org / www.60000rebonds.com www.sos-entrepreneur.org / www.re-creer.com / www.portaildurebond.com

suite page 16 33

62%

La proportion de Français estimant qu’il est difficile de surmonter un échec professionnel. Un chiffre qui grimpe à 65 % chez les cadres. Source : Ipsos Public Affairs - décembre 2013.

FICHAGE 040

La Banque de France oublie La mesure était annoncée depuis des mois ; son entrée en vigueur est un soulagement pour les chefs d’entreprise. La menace, en cas de faillite, de se voir épinglé sous l’indicateur 040 dans le fichier de la Banque de France a été supprimée. A partir de l’analyse des décisions des tribunaux, la Banque de France classait les dirigeants en quatre catégories : 000 s’il n’y a rien à signaler, 040 en cas de jugement de liquidation, 050 lorsque deux cas de liquidation ou de redressement sont constatés et enfin 060 en cas de faillite personnelle ou interdiction de gérer. Etre marqué au fer d’un 040 était synonyme de difficultés dans la quête de financements pour une nouvelle activité, alors même qu’aucune faute de gestion n’était à déplorer. Sa suppression offre de meilleures chances de rebond après un premier échec. Au total, 144 000 personnes ont reçu un courrier les informant que cet indicateur n’existait plus. AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

15


Christophe Schmitt, dirigeant d’Exonido. Thierry Picq Michel Coster

Marie-Josée Bernard

Paul Millier

LA GRANDE INTERVIEW

“L’échec réactive des processus de réponses et d’apprentissage enfouis” Quatre professeurs d’EMLYON se sont prêtés à l’interview croisée. Tous condamnent une lecture archaïque de l’échec en France. Pour eux, le parfait loser n’existe pas. Un nouveau code social est à instaurer… dont l’entreprise pourrait être le théâtre. C’est quoi l’échec en France, et notamment dans les milieux entrepreneuriaux ? Thierry Picq La définition que nous en avons et le vécu que nous en faisons tient à notre système éducatif… la notation comme seule récompense, l’erreur marquée au feutre rouge ! Tout cela conditionne dès notre plus jeune âge nos représentations de l’erreur.

Michel Coster Aux Etats-Unis, le système de notation est inversé et le stimulus c’est : “tu réussiras la prochaine fois”. L’échec a donc des vertus de progrès que nous ne lui attribuons pas en France. Si nous ne faisons pas émerger des modèles ou des porte-paroles capables de faire bouger cet état de fait et d’instaurer de nouveaux codes sociaux, on n’en sortira pas.

Thierry Picq Le système éducatif français, et notamment l’école dès le plus jeune âge, n’autorisent pas l’apprentissage de l’échec mais l’entreprise pourrait devenir un espace de progrès, où on aborderait les choses différemment, notamment en matière de management. Marie-Josée Bernard Dans l’entreprise, l’échec doit être vécu

Christophe Fargier NINKASI

C

e manager atypique dit « conduire son entreprise de manière heuristique”. Tous les 6 mois, il réunit son monde autour d’une table à raison de 2 séances où collaborateurs, puis managers, pointent les erreurs ou manquements et capitalisent sur les réussites. “Un fonctionnement trop élitiste coupe du potentiel humain, affirme-t-il. Je crois beaucoup à l’intelligence collective et en des processus faisant participer tout le monde à la stratégie. Un management transparent fait que chacun se voit comme un maillon de la réussite”. Une méthode tirée de l’expérience. Sans la Coupe du monde de football en 1998 à Gerland, sans ce coup de projecteur énorme, le Ninkasi n’existerait plus ! Cette entreprise de 200 personnes aurait sombré dans l’oubli. “C’est pourquoi, je tiens un discours sur la fragilité des affaires, poursuit-il. PerNinkasi sonne n’est à l’abri d’un orage de grêle…”. Son échec le plus cuisant ? La fermeture de l’éta(fabrique de bières) blissement à Saint-Etienne : “Nous avions détourné le concept Ninkasi et mal recruté”. Depuis, il a appris à réagir vite quand les affaires vont moyennement et à dimensionner u Siège : Lyon ses développements en fonction du potentiel humain dont il dispose. Un nouvel établisu 200 personnes sement verra bientôt le jour à Saint-Paul (Lyon 5e), ainsi qu’une distillerie à Tarare.

u CA : 12 M€ u 6 établissements

16 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

www.lyon .cci.fr


CONTRIBUTEURS u Marie-Josée Bernard est professeur en management, leadership et développement personnel. Elle est l’auteur d’une thèse sur la résilience entrepreneuriale, traitant notamment de la capacité de rebond des patrons. u Michel Coster est professeur en entrepreneuriat et directeur de l’incubateur EMLYON, qui accompagne 50 entreprises par an. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et fait partie du conseil d’administration de plusieurs PME à forte croissance. u Paul Millier est professeur de marketing et de management de l’innovation et conseiller d’entreprises. Il a encadré plus d’une centaine d’études et réalisé de nombreuses missions de conseil en management de l’innovation. u Thierry Picq est professeur de management, ressources humaines et doyen associé à l’innovation pédagogique. Il est passionné par l’étude des dynamiques humaines collectives et les situations où des individus différents doivent apprendre à travailler ensemble.

33 comme une étape de vie et non pas

un état. Comme une dynamique de progrès. Une épreuve, certes, mais qui amène à se remobiliser, ouvre des perspectives et réactive des processus de réponse et d’apprentissage. En France, nous avons le complexe de la personne qui doit tout savoir, de la connaissance à tout prix. Avec une représentation de l’exigence de réussite surdimensionnée. Notre culture du résultat et du statut devient presque un handicap. Paul Millier On le voit d’ailleurs très clairement sur le champ de l’innovation, où 90 % des projets sont des échecs. Pourquoi ? Parce que le management de projet est incarné en France par un modèle frelaté dont la première étape est celle de la génération de l’idée et non pas celle de l’étude des problèmes des clients. Demander à une équipe de brainstormer pour générer des idées sans savoir ce que veulent les clients est un peu fort. La probabilité qu’elle y arrive existe mais elle est faible ! Du coup, on conduit des équipes droit dans le mur car elles ne sont pas allées sur le terrain au préalable pour apprendre du marché et des clients.

Comment l’entreprise et donc l’entrepreneur peuvent-ils faire évoluer cette vision made in France de l’échec ? Michel Coster En ne faisant plus un lien systématique entre échec et risque. Un nouveau code en entreprise pourrait être d’accepter la prise de risque avec, comme contrepartie nécessaire, la probabilité d’un échec. Thierry Picq Cela éviterait de personnaliser l’erreur. En sport, par exemple, on interroge le système en cas de défaite ; on rend la faute col-

www.lyon .cci.fr

lective. C’est l’inverse en entreprise, où l’erreur est pourtant souvent organisationnelle. Michel Coster Du coup, on pense que si on échoue, on est mauvais. La clé, c’est d’adopter une logique de working process, dans laquelle tout projet, toute idée, tout dossier est positionné sur une route de long terme, avec un objectif énoncé dans le temps. Ainsi, l’échec devient un jalonnement de la future réussite ; il est l’étape d’un travail en progression conduisant à une finalité. Thierry Picq Avoir un jalon à long terme – de type Jeux Olympiques dans le sport – permet de relativiser ce qui survient. Un bon manager est celui qui sait conduire des processus, qui sait aller au cœur des projets avec réflexe et ne cloue pas au pilori à la première faute. Marie-Josée Bernard Nous sommes en effet à la fois élitistes et égalitaristes. Avec presque un statut identitaire de l’échec : d’un côté le looser et de l’autre le winner. C’est aberrant car l’échec est un processus, une dynamique vers autre chose. En gros, celui qui a échoué, échouera… Ce déterminisme est un frein important !

Comment sort-on d’un échec ?

REBONDIR

Cédric Denoyel CAPSA

C

e jeune chef d’entreprise connaît bien l’échec. Il fait partie de son parcours professionnel. Le jour où il doit signer un contrat d’embauche dans un important groupe d’assurance… le recrutement est annulé. Quelques années plus tard, alors directeur général d’une société marseillaise, son employeur lui promet 10 % du capital pour le féliciter d’avoir augmenter le chiffre d’affaires de plus de 30%. Il attend toujours… “L’échec n’est pour moi qu’une étape parmi d’autres, un aléa, un bas avant des hauts, dit-il. Cela m’a donné le coup de pied aux fesses nécessaire pour créer mon entreprise d’ingénierie et de transformation de containers”. Échaudé, Cédric Denoyel sait que la parole ne fait pas acte en affaires : “Je suis moins naïf. Je prends le temps de mettre noir sur blanc ce qui se dit. Je ne sur-réagis pas, je prends le temps de la réflexion en dissimulant mes doutes à mes interlocuteurs afin qu’ils gardent dynamisme et enthousiasme”. En cas d’obstacle sur son chemin, ce Lyonnais d’adoption se tourne volontiers vers l’association Croissance plus où il peut discuter et trouver des conseils adaptés. “Les accrocs de parCapsa cours font partie de la vie, ils permettent d’apprendre et ont (ingénierie et transformation fait de moi le dirigeant que je suis devenu”.

de containers) u Siège : Vénissieux u 14 personnes u CA : 2 M€

Marie-Josée Bernard Nous sommes tous capables de rebondir mais on n’emprunte pas pareillement les chemins de la remise en confiance. Notre société doit développer de la bienveillance vis-à-vis de ceux qui échouent car ils ont besoin des autres pour analyser, dialoguer, prendre du recul par rapport aux événements critiques. Certains suite page 18 33

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

17


Gaëtan de SainteMarie

33 parmi nous ont des postures natu-

relles de guide, avec des regards décloisonnés, capables de déculpabiliser et d’expliquer la constellation de causes dont on tire une expérience. Ce sont ces gens-là qu’il faut identifier en entreprise pour aider à gérer les situations de crise. A la suite d’un échec, il y a un temps pour la blessure, le deuil, puis un temps pour la reconstruction. Le fait d’accepter la dureté de l’échec permet de se relever avec conscience de sa fragilité mais aussi riche de davantage de compréhension et de tolérance.

PME CENTRALE

C

’est en Australie que ce fils d’entrepreneur se fait les dents dans les années 2000. Tout jeune diplômé d’une école de commerce, il intègre Péchiney à Sydney puis crée une première entreprise spécialisée dans la mutualisation des moyens informatiques des PME. “Cela n’a duré qu’une année, confesse-t-il, mais j’ai plutôt bien vécu cet échec. Certes, j’ai fait des erreurs mais je suis allé au bout de mon idée et j’ai découvert plein de choses”. De retour en France, il lance PME Centrale en élargissant à la mutualisation des achats. Aujourd’hui, les 4 000 PME qui lui font confiance sont ses meilleurs ambassadrices. Clés du succès à ses yeux ? Le refus de l’isolement. S’entourer, échanger, prendre du recul sont autant de bonnes pratiques. Il va même jusqu’à faire jouer un rôle actif à ses principales PME adhérentes dans l’élaboration de sa stratégie via un comité de pilotage trimestriel. “Quant elles sont intégrées à une vision de long terme, les erreurs deviennent relatives, note-t-il. Ce qui est grave, c’est de ne plus avoir de projet ”. En cours : le dévePME Centrale loppement d’une activité dédiée aux (centrale d’achats) achats des salariés. u Siège : Lyon

Thierry Picq Face à un échec en entreprise, après ce temps nécessaire de déni de la réalité puis d’acceptation, je demande systématiquement ce qui s’est bien passé. Les gens sont étonnés mais parviennent toujours à fournir une foultitude de points positifs. C’est ainsi qu’on remobilise et positive les situations. L’échec se manage… au même titre que la réussite. Michel Coster Je conseille aux entrepreneurs que j’accompagne de

prendre du temps, avec leur famille ou leurs amis, avant de débriefer. Au début, on parle à des sourds ; il faut donc attendre que l’individu soit prêt à reprendre le contact. Dans cette période, il faut être là mais ne pas évoquer le problème. La relativisation de l’échec et la capitalisation de l’expérience – absolument indispensables - s’enclenchent ensuite. Paul Millier Pour ce qui est de l’innovation, il faut bannir la notion d’échec du vocabulaire. Pour réussir, il faut travailler à plusieurs, car les projets deviennent ce que les partenaires – clients, marchés et autres – en font. Je crois énormément aux vertus de l’accumulation pour créer de la connaissance, à l’accumulation d’échecs et de données pour que toute situation nouvelle parle et trouve une réponse ; c’est de là que jaillit l’étincelle créatrice ! Michel Coster J’ajoute que nous devons faire évoluer l’état d’esprit de nos structures d’accompagnement des entreprises en création.

L’INTERVIEW STAR DE SÉBASTIEN CHABAL

“En sport, l’échec est une La star du rugby français aux 62 sélections nationales, 3e ligne du LOU, vient de mettre un terme à sa carrière avec la remontée du club lyonnais en Top 14. Aujourd’hui entrepreneur, il affirme que l’échec révèle le vrai visage de l’homme.

u 15 personnes u CA : 2 M€ u 4 000 PME adhérentes

L’échec fait partie intégrante de la vie d’un sportif, comment le vivez-vous ? C’est un des éléments de la performance individuelle, notre moteur en toute chose. C’est la base du sport et de la vie en particulier. Dans notre quête permanente d’excellence physique ou mentale, nous acceptons l’échec comme une voie vers la réussite. Nous savons que nous ne gagnerons pas tout le temps et qu’il faudra gérer des phases de doute. C’est un élément inhérent à notre préparation, dont on apprend à ne plus avoir peur, et que l’on intègre dans une prévision de réussite à moyen ou long termes. Cela dit, ce n’est pas un état facile à accepter. J’ai souvent été rongé de l’intérieur par mes échecs !

A quel moment, précisément ? Essentiellement lors de ma nonsélection pour la coupe du monde

18 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

de 2011. Car j’en avais fait un objectif de fin de carrière. Mais je ne me suis pas senti dévalorisé. J’ai accepté le choix du sélectionneur et le fait que d’autres étaient meilleurs que moi à ce moment-là. J’ai aussi relativisé en analysant la qualité de mon parcours en équipe de France…

On parle souvent de spirale de l’échec, est-ce une réalité en sport ? Oui, absolument. Cela survient quand on commence à être trop sûr de soi, incapable de se remettre en question ou dans l’incapacité de voir la réalité en face. On en sort en se posant autour d’une table pour se dire les vérités que l’on ne veut plus entendre. La critique mène souvent – voire toujours – à une solution positive.

Peut-il y avoir progression sans échec ? Pour moi non. Je n’ai pas d’exemple en ce sens. L’échec fait partie de la www.lyon .cci.fr


REBONDIR En France, elles sont évaluées sur le taux de pérennité à 5 ans des entreprises. Donc, on ne fait entrer que des gens dont on estime qu’ils ont une chance de réussite. Aux EtatsUnis, le pipeline est plus large, sans a priori. Nous avons une forme d’arrogance à tout vouloir gérer d’avance par crainte du couperet “dépôt de bilan”. C’est absurde ! Il faut bousculer les indicateurs de performance des structures d’accompagnement. Il faut donner sa chance à l’erreur, à la confrontation avec la réalité.

Pierre-Henri Bassouls PRISMAFLEX

E

ncore étudiant, il invente une fermeture éclair géante dont il pense qu’elle sera parfaite pour bâcher-débâcher les camions plus aisément. Première erreur ! “Nous avons cédé au mythe du grand marché, dit-il. En multipliant le nombre de bâches par les mètres linéaires supposés, nous avons entrevu des perspectives énormes. Au bout de 18 mois, nous avions réalisé 50 000 francs de chiffres d’affaires et mangé tous nos fonds propres”. Retour aux fondamentaux. En cherchant d’autres applications, Prismaflex invente le panneau publicitaire montabledémontable en quelques minutes. “En frôlant la cessation de paiement, nous avons beaucoup appris, poursuit Pierre-Henri Bassouls. D’abord à être prudents en réinvestissant les bénéfices dans l’entreprise. Ensuite à être à l’affût d’opportunités. Enfin à innover sans cesse en dépit d’échecs techniques qui constituent le quotidien”. Alors que l’entreprise dépasse les 60 M€ de chiffre d’affaires en 2008, l’activité tombe à moins de 40 M€ en 2010. Réaction imPrismaflex médiate, baisse des coûts fixes… ça passe ! “Le fleuve tranquille (impression de bâches) n’existe pas mais il ne faut jamais stopper les projets fondamenu Siège : Haute-Rivoire taux au profit de visions courtermistes”. C’est ainsi que des panu 320 personnes neaux d’affichage photovoltaïques imprimés et auto-éclairants Prismaflex fleuriront bientôt dans les rues. u CA : 60 M€

DR

u 10 filiales

voie vers la réussite” vie. Il est nécessaire car il forge le caractère, le tempérament ; il permet de savoir de quoi on est capable. Il révèle le vrai visage de l’homme.

A-t-on, en France, un problème avec l’échec ? Pour avoir un temps vécu en Angleterre, je dirais que oui. Nous n’aimons pas l’échec… mais nous n’aimons pas la réussite non plus ! Chez nous, quelqu’un qui réussit est souvent soupçonné de tricher. A contrario, j’ai adoré la fascination des Anglais pour la réussite, leur envie de gagner. Nous, on aime se retrouver au pied du mur… mais je trouve cela dangereux. Mieux vaut se mettre dans une logique de performance. Et de long terme ! Sébastien Chabal ôte le maillot pour revêtir le costume d’entrepreneur. Il a créé la société Chabal Sport en 2011, dirige un hôtel, un restaurant et accompagne le LOU dans sa montée en Top 14.

www.lyon .cci.fr

Comment avez-vous géré vos échecs ? En essayant de les considérer comme des alarmes aussi bien personnelle que professionnelle. Et en me tournant vers les autres pour me relever. Un sportif, peut-être comme un patron, est excentrique, excessif, égocentrique. Il doit donc accepter de partager ses échecs avec son entourage et ne pas se replier sur lui-même. Le passé est souvent une source de réconfort : en analysant son parcours, ses faits antérieurs, on sait mieux de quoi l’on est capable.

Vous quittez le rugby pour l’entreprise - la vôtre* - créée en 2011 en association. Avez-vous peur d’échouer ? Pas du tout. J’avance convaincu et motivé. Car nous avons beaucoup travaillé en amont et on sait que notre concept tient la route. * Chabal Sport, dédié à la création et à la commercialisation de terrains multisports.

RÉAGISSEZ SUR :

agiretentreprendre.fr AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

19


PROS / ENTREPRISES / GRANDS COMPTES

RÉDUISEZ VOS FRAIS D’AUTOROUTE JUSQU’À

mai 2014 – DIRCOM APRR – AREA RCS LYON B 702 027 871 – Crédit photo : Fotolia.

POUR UNE MOBILITÉ MIEUX MAÎTRISÉE, DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS PROS.

- 25 %*

Gestionoptimiséedesnotesdefrais  aindetempsaupéage G Confortdescollaborateurs ValiditédanstoutelaFrance

› › › ›

*Remise applicable avec la formule Diagon’alpes et sur les réseaux AREA et SFTRF.

contactsentreprisesarea@aprr.fr

Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n° Siren 538 518 473. KG - 04/14

14059-AP 185x130-MAI14.indd 1

07/05/2014 12:14

Un professionnel de la santé pour la santé des professionnels.

Santé • Prévoyance • Retraite Harmonie Mutuelle, 1re mutuelle santé de France. • 1er organisme mutualiste conventionné par le RSI avec 520000 ayants droit • 39000 entreprises adhérentes • 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé

9 AGENCES DANS LE RHÔNE - Contact: 04 72 71 20 76

harmonie-mutuelle.fr


“Le client, c’est ma priorité. Qu’il achète un vin à 5 ou 100 €, je déploie la même ardeur. Je n’ai jamais été aussi heureux que depuis que je fais ce métier. Je ne pensais pas qu’un coin de rue (ma cave à vin) pouvait m’emmener aussi loin.”

Trio Vino. Tristan Ringenbach exerce son métier de sommelier pendant 15 ans avant d’ouvrir sa cave à vin au cœur de la Presqu’île en septembre 2010. Pour partager sa passion de manière moins solennelle, plus conviviale. Depuis peu et avec l’impulsion de la CCI, il organise avec sa femme des dégustations chez des petits vignerons très cotés en Vallée du Rhône, Beaujolais, Bourgogne à la ½ journée ou à la journée. Une nouvelle activité qui s’ajoute à ses prestations d’œnologie en entreprise ou avec des privés.

Tristan Ringenbach , fondateur de Trio Vino

600

Le nombre de références en magasin,

soit deux fois plus qu’à l’ouverture. Cela représente des quantités colossales en stockage mais c’est aussi un signe que les affaires fonctionnent.

renouveau

Coup de frais chez un primeur Ouvert depuis 15 ans, le magasin La Halte d’Ampuis vend en direct les légumes cultivés par l’exploitation familiale. Aude Casas a pris la suite de ses parents et modernisé ce commerce de proximité.

Paul Herard et Aude Casas, sa fille, aux commandes de la Halte d’Ampuis.

C

hez les Herard, on est producteur de père en fils. Alors que le père, Paul, prendra sa retraite dans l’année, les trois garçons exploitent les 35 hectares de culture maraîchère du domaine agricole. Et en digne fille de cette affaire de famille, Aude Casas reprendra, en juillet, les rênes du magasin construit dans un hangar afin de proposer une vente directe aux habitants.

www.lyon .cci.fr

Elle a sollicité la CCI pour l’aider à monter un dossier Opération Rurale Collective du Pilat et a obtenu une subvention pour la modernisation de son point de vente. “L’extérieur a été repris par le cabinet d’architecte Fayolle Pilon afin d’être mieux identifié par nos clients. Très colorée, la façade évoque la fraîcheur de nos produits et nous avons accroché une belle enseigne : La Halte d’Ampuis – Herard Paul & Fils. Nous avons

aussi bénéficié de l’expertise de l’architecte d’intérieur Emilie Chausy, labellisée Lyon Shop & Design. Nous avons notamment suivi sa bonne idée d’aménagement en séparant les étals de fruits et légumes. Comme le local est en longueur, cela améliore la circulation et facilite les espaces de travail. L’isolation, ainsi que l’électricité et les plafonds, ont été refaits. Enfin, nous avons effectué les travaux pour être accessible aux personnes handicapées et à mobilité réduite.” Ce bel exemple de collaboration réussie aboutit aussi à la participation de la Halte d’Ampuis au prochain concours Lyon Shop & Design 2015, qui sera officiellement lancé le 6 juin avec l’ouverture des inscriptions. Les duos de commerçants/designers-architectes ont jusqu’au 3 octobre pour déposer leur candidature via le formulaire disponible en ligne. www.lyon-shop-design.com

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

21


établissements recevant du public

TOUS ACCESSIBLES DÈS 2015 Au 1er janvier 2015, les établissements recevant du public devront tous être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Le gouvernement instaure les Agendas d’Accessibilité Programmés (Ad’Ap).

A

FOTOLIA / AGENCE DER

l’issue de la concertation nationale concernant la mise en accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP), de nouvelles mesures ont été établies afin de renforcer

et prolonger cette dynamique. L’ordonnance sera publiée cet été. La réglementation de la loi Handicap de 2005, favorisant le “mieux vivre ensemble”, entre bien en vigueur au 1er janvier 2015. À cette date, les ERP devront soit : être accessibles à tous, en cours de mise en conformité ou justifier d’un régime dérogatoire pour des raisons techniques ou financières. Nouveauté, un dispositif de programmation financière des travaux (Ad’Ap) permet d’accompagner les commerçants, restaurateurs ou hôteliers sur un calendrier précis et dans un délai maximum de 3 ans. Soit cet Ad’Ap est déposé avant le 31 décembre prochain, soit l’ERP s’engage par écrit auprès du préfet à entrer dans la procédure dans un

délai d’un an à compter de la publication de l’ordonnance. La réalisation des travaux est ensuite suivie et contrôlée. Le non respect des dates, délais et travaux de mise en conformité est passible de sanctions pénales. Pour informer et aider les 31 000 ERP du territoire, la CCI organise des réunions. A noter dans vos agendas : les 23 juin (Lyon 7e) et le 8 juillet (spécial hôtellerie restauration), à 9h30 au palais du Commerce. www.gouvernement.fr www.gouvernement.fr/gouvernement/mise-enaccessibilite-des-etablissements-recevant-dupublic-des-transports-publics-desMarie-Laure Chappuis / 04 72 40 58 58 www.lyon.cci.fr

9e enquête consommateurs

Mieux les connaître pour mieux les cibler Tous les 5 ans, les habitudes de consommation des Rhodaniens sont passées au crible. Une étude riche d’enseignements pour les commerçants, quelle que soit leur taille, que la CCI exploite à travers l’offre de produits Datacommerce. Jean Borges, directeur du Printemps, a utilisé cet outil d’aide à la décision. Qu’est-ce qui vous intéresse dans l’exploitation des résultats de l’enquête Consommateurs ?

Cette enquête fournit des statistiques extrêmement vastes et précises. 6 200 ménages habitant Lyon et ses alentours sont sondés sur leurs habitudes de consommation. Tous les secteurs sont passés au crible : l’alimentaire, le vestimentaire, les bijoux, les chaussures… mais aussi les moyens de transport pour se rendre sur les lieux de consommation, le panier moyen en fonction de l’enseigne... C’est une enquête riche pour tous les entrepreneurs, des plus grandes enseignes aux plus petits d’entre eux. Ce qui m’intéressait, c’était de comprendre quel était le positionnement du Printemps dans les habitudes d’achat.

En quoi cette étude est-elle personnalisée ? L’enquête constitue une grosse base de données que la CCI peut

exploiter à la demande en fonction de la taille du magasin, de son positionnement géographique, de l’enseigne elle-même, de sa zone de chalandise. J’ai appris, par exemple que le Printemps arrive en 7e position dans les magasins les plus cités en ce qui concerne le marché du prêt-à-porter féminin lyonnais mais qu’en revanche, nous sommes les premiers sur le montant moyen d’achats par enseigne.

Cette étude vous a-t-elle aidé dans l’orientation commerciale donnée au Printemps ? Pour moi, cette étude Datacommerce est un outil d’aide à la décision. Elle m’assure que les décisions que je prends sont les bonnes et me permet d’ajuster le tir sur l’orientation de ma stratégie de communication, de positionnement et de dimensionnement d’offre. Elle n’est pas pour rien dans le

22 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

Jean Borges, directeur du Printemps de Lyon.

fait que l’offre commerciale du Printemps soit montée en gamme ces derniers mois. www.consorhone.fr Pour tout savoir sur l’enquête Consommateurs www.datacommerce.fr Pour s’informer sur l’offre de produits Datacommerce

www.lyon .cci.fr


“Le franchisé est un commerçant indépendant qui n’est pas seul !”

SERGE VUILLERMIN, restaurant Le Val d’Isère

DR

Le Forum Franchise prend ses aises. L’édition programmée le 9 octobre s’installe à l’Espace Tête d’or pour offrir une vitrine encore plus large à la franchise. Interview de Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération française de la franchise. Que représente la franchise en France ?

Vous êtes adhérent de l’association les Bouchons Lyonnais, qu’est-ce que cela vous apporte ?

Dans une période de turbulences économiques, la franchise tire son épingle du jeu. Malgré la crise, il se crée 4 000 nouvelles franchises par an, soit 30 000 emplois. Depuis 2008, on enregistre un taux de progression constant. Un développement qui touche actuellement plus de 80 secteurs d’activités. Au 1er janvier dernier, notre pays dénombrait 1 719 réseaux différents et 66 000 franchisés, ce qui représente 400 000 emplois directs et 800 000 indirects. Nous sommes le premier pays franchisé d’Europe.

Je dirige le Val d’Isère depuis 2001. Avec mon chef de cuisine, nous nous attachons à réaliser une cuisine traditionnelle et surtout lyonnaise. Nombreux sont les restaurants qui affichent l’appellation Bouchons en façade mais ne font pas réellement de cuisine lyonnaise maison. C’est pourquoi la CCI, OnlyLyon Tourisme et Congrès et des restaurateurs ont décidé de créer ce label et l’association. J’ai souhaité adhérer, j’ai passé l’audit et je vois les résultats aujourd’hui ! L’association est un gage de reconnaissance. Elle permet de certifier à nos clients la dégustation d’une cuisine lyonnaise de tradition. Et génère une clientèle nouvelle.

Comment expliquez-vous cette bonne santé ? La franchise représente un modèle économique qui a fait ses preuves. En devenant franchisé, le porteur de projet crée son entreprise en minimisant les risques : le franchiseur lui apporte la notoriété de l’enseigne, transfère ses savoir-faire et l’assiste sur le long terme. J’ai coutume de dire que le franchisé est un commerçant indépendant qui n’est pas tout seul. C’est aussi un formidable outil de reconversion.

www.lesbouchonslyonnais.org

À la pointe du tourisme

Quel est l’intérêt d’aller au Forum Franchise, en octobre, dont vous êtes partenaire ? Prendre le temps d’aller à un forum permet de s’informer et d’apprendre ce qu’est vraiment la franchise. On rencontre des spécialistes, on discute avec des franchiseurs et des franchisés, on découvre l’étendue des possibilités. Cela nourrit la réflexion pour franchir le pas. www.franchise-fff.com

Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération française de la franchise.

DR

Grâce au Flash tourisme, retrouvez chaque première semaine du mois les principaux indicateurs de fréquentation de l’hôtellerie, de l’aéroport, des loisirs ou des pavillons de l’Office du Tourisme pour le Grand Lyon. Ce document présente une synthèse permettant à chaque professionnel concerné de prendre les bonnes décisions au bon moment.

Après 45 ans, il est souvent difficile de retrouver un emploi. En prenant une franchise, on accède à un nouveau métier, on apprend une activité, on devient entrepreneur. Vous n’êtes pas isolé. Du côté des franchiseurs, c’est un excellent moyen pour développer rapidement sa marque grâce à des chefs d’entreprise motivés. C’est un système gagnant-gagnant.

www.lyon.cci.fr (rubrique Commerce & Tourisme)

Une cérémonie a récompensé, le 16 avril dernier, 10 candidats du secteur des services à la personne, parmi 300 salariés en lice. Englobant une vingtaine d’activités allant des services de la vie quotidienne, à ceux de la famille en passant par l’aide aux personnes dépendantes, ce secteur connaît depuis de nombreuses années un dynamisme qui ne se dément pas. site.saprhonealpes.fr

www.lyon .cci.fr

CCI DE LYON

Trophées des services à la personne

De gauche à droite : Emmanuel Imberton, Catherine Tanzilli, présidente de l’association des commerçants Vivre à Mions, Chrystelle Moissonier, esthéticienne, Frédéric Lambert, boulanger, Jacques Descours, vice-président de la CCI en charge de l’animation du commerce.

Emmanuel Imberton, président de la CCI, a effectué une visite de proximité le 9 avril dernier à Mions et rencontré les commerçants de la commune, comme ici dans la boulangerie Lambert. Les échanges autour de leur activité, leur vision et leur projet ont permis de transmettre le message "Ayez le réflexe CCI" en rappelant les services de proximité offerts, notamment par l'agence Sud-Est.

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

23


contactez nous

04 26 68 10 33

LA PUISSANCE DE

LA FIBRE AU SERVICE DE TOUS : TPE/PME, Grands Comptes

N’ATTENDEZ PLUS. PASSEZ À LA FIBRE.

Completel, société de NUMERICABLE Group, LEADER SUR LA FIBRE. Numericable Group est l’unique câblo-opérateur majeur en France, présent grâce à une infrastructure fibre optique de Très Haut Débit sur trois segments : grand public (B2C), entreprises (B2B) et le segment de gros (« Wholesale »). Bénéficiant d’une technologie très avancée et s’appuyant sur une infrastructure puissante, qui fonctionne comme un réseau unique au service de ses trois segments, le groupe est aujourd’hui le leader du marché émergent du Très Haut Débit en France. Sur le segment B2C, le groupe opère sous la marque Numericable, qui propose une large gamme de produits et de services aux particuliers à près de 10 millions de foyers dans plus de 1 300 villes. Devenu en quinze ans le n°3 du marché télécom Entreprises, Completel propose au secteur public comme au secteur privé, des grandes entreprises aux PME, une gamme de solutions complète en voix, data et cloud computing sur son réseau de fibre optique. Numericable Group vient d’acquérir LTI télécom, un opérateur de télécommunication pour les entreprises, spécialisé sur le marché des TPE et PME.


Pour 2013, les performances des hôteliers du Grand Lyon suivent la tendance nationale, voire européenne : les principaux indicateurs n’évoluent pas, ou très peu, par rapport à l’année précédente. La vraie bonne nouvelle, c’est qu’en dépit d’un climat morose et d’une légère augmentation du parc en nombre de chambres (+1,48 %), le taux d’occupation est parvenu à se maintenir à 64,2 %. La demande a été au rendez-vous : le nombre de nuitées affiche une croissance de 3,84 %. Le revenu par chambre n’enregistre pas de fluctuation, il s’établit à 53,2 euros. Autre constat : l’amélioration de la qualité du parc ; 93 % du nombre des chambres étant classé selon les nouvelles normes. Last but not least, la ville de Lyon ressort première dans l’Hexagone du palmarès Trivago Reputation Ranking 2014, qui établit un classement mondial de métropoles selon les appréciations des voyageurs. Accueil, confort, prix… Lyon est loin devant Paris et Nice !

Les lauréats et les partenaires, lors de la soirée de remise des lauriers du commerce (mannequins de Peyrefitte Esthétique).

grande semaine du commerce

HUIT COMMERCES PERFORMANTS SOUS LES SUNLIGHTS En avril, la Grande Semaine du Commerce a mobilisé les commerçants mais aussi le public, attaché à ses bonnes adresses de proximité. Le dynamisme et l’audace du tissu local ont été salués à l’occasion d’une soirée de remise des lauriers.

S

MGALLERY

www.lyon.cci.fr

Le parc hôtelier de l’agglomération lyonnaise totalise 215 hôtels dont 115 à Lyon.

ous le soleil printanier, la Grande Semaine du Commerce a animé 80 communes du 1er au 10 avril derniers. 3 500 commerçants, soit 82 unions commerciales, ont participé à cette manifestation d’ampleur organisée par la CCI et le Groupe Progrès. Durant les sept jours de jeu, 750 000 tickets à gratter ont été distribués pour 30 000 euros de lots à gagner. Le concours de la photo commerçant/ client la plus insolite a également très bien fonctionné sur les réseaux sociaux. Cette 2e édition s’est clôturée dans un esprit festif avec la Nuit du Commerce qui a rassemblé près de 800 personnes à l’Espace Tête d’Or, venues assister à la remise des lauriers du commerce. Sur 137 candidats, dont 25 unions commerciales, huit ont été récompensés pour leur créativité. Le territoire est bien représenté puisque 4 sont à Lyon et 4 dans d’autres communes.

C’est de saison !

Unions commerciales

Le 18 juin prochain, dans le cadre de la semaine Fraîch’Attitude, l’ADPM anime le Grand jeu des marchés sur la place de la République. Une occasion pour les enfants de s’amuser et de redécouvrir les goûts et les bienfaits des fruits et légumes frais au travers de jeux et d’ateliers.

Retrouvez l’actualité des Unions Commerciales sur le site unionscommerciales.fr. Agrémenté des nouvelles rubriques “un président à l’honneur” et “une action à l’honneur”, il propose de nombreuses informations pratiques. Par ailleurs, bienvenue aux 4 nouvelles UC de Pusignan, de Grand-Clément, de Vourles et du Palais Grillet-Tupin.

www.lesfruitsetlegumesfrais.com

www.lyon .cci.fr

JOEL PHILIPPON / LE PROGRÈS

PERFORMANCES STABLES EN 2013

(le palmarès des commerces remarquables) Laurier de la reprise commerciale : Liola (Lyon 4e) Laurier de l’innovation commerciale : La  Parenthèse (Lyon 1er) Laurier de la dynamique de l’union commerciale : Fédération Cap à l’Ouest (Coteaux du lyonnais) Laurier de la vitrine commerciale : Boulangerie pâtisserie Vermorel (Amplepuis) Laurier du développement commercial : Cook&Go (Lyon 6e) Laurier de l’animation commerciale : ACSP – Artisans, commerçants de Saint-Priest Laurier de l’étalage de marché : Mes GourMaudises (Grézieu-la-Varenne) Coup de cœur du jury : Terre de Running (Lyon 2e) www.lasemaineducommerce.com

Du changement dans le commerce

Participez au renouveau commercial de La Duchère

Destinée aux professionnels, une réunion présentera, le 16 juin prochain, les nouvelles dispositions issues des lois Duflot et Pinel. Les mesures détaillées aborderont entre autres les thèmes de l’implantation commerciale, des soldes et du bail commercial.

La Société d’équipement du Rhône et de Lyon (Serl) lance un appel à projets pour compléter l’offre commerciale du plateau de La Duchère autour de la place Abbé Pierre. Vous avez un concept novateur et de qualité, retirez votre dossier sur serl.fr.

www.lyon.cci.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

25


2 M€

Le chiffre d’affaires réalisé par Acouphen en 2013, dont 2,7 % à l’export.

Acouphen. Référence nationale en ingénierie acoustique, cette PME d’une vingtaine de salariés a surfé sur la multiplication des réglementations concernant le bruit. Vingt ans après sa création, elle s’est attaquée aux vibrations via un nouveau défi : mesurer et résoudre le problème de l’impact des roulements des chariots de supermarché en centre-ville. Elle a suivi le programme Accompagnement de projet innovation.

“Le programme Accompagnement de projet innovation nous a permis de structurer notre R&D puis d’entrer en phase opérationnelle, le tout en moins de deux ans. Aujourd’hui, nous possédons une méthodologie acoustique et vibration reconnue par les plus hautes institutions.” Denis Bozzetto, directeur général d’Acouphen.

obtenir la norme iso 14001

La démarche collective de Rhône Environnement Engagée dans un processus de certification et dans plusieurs programmes d’accompagnement, la société Rhône Environnement a été certifiée Iso 14001 sur l’ensemble de son activité en début d’année. Modèle à suivre.

L’

équipe d’une quinzaine de personnes de Rhône Environnement gère 7 000 tonnes de déchets mélangés par an mais aussi 48 plateformes de co-compostage. Cette société a ouvert en 2008 un centre de tri et développé ses services à destination des collectivités, du BTP et des industriels. Elle propose aussi une plateforme de valorisation des déchets, une déchetterie

Thierry de Gasperis, dirigeant de Rhône Environnement.

et un service de location de bennes. Homme de réseau, son dirigeant Thierry de Gasperis a suivi le programme Performance PME de la CCI, il y a 4 ans. Objectif : “Solidifier notre structure”. Sa société a ensuite intégré un programme test de responsabilité sociétale (RSE), mené avec la Fédération du bâtiment. Puis elle a enchaîné avec le dispositif Stratégie PME du Cetim pour

“cadrer notre ligne de conduite” et s’est enfin penchée sur la certification Iso 14001 via le programme Acces Rhône-Alpes Iso 14001, l’une des actions du Plan PME. “Nous avons voulu que notre approche de management environnemental s’applique à l’ensemble de l’activité et implique toute l’équipe. Un consultant nous a accompagné et a contrôlé les points d’avancement. Nous avons effectué une veille réglementaire et les rencontres collectives ont permis d’échanger. Après dix mois, objectif tenu, nous avons été audité et obtenu la certification.” Aujourd’hui, Rhône Environnement a amorcé un plan Performance Commerciale pour se concentrer sur son développement. La société adhère également à différentes associations professionnelles et Thierry de Gasperis est président de Solen, fédération d’entreprises du Sud-Ouest lyonnais. “S’impliquer permet de faire entendre la parole des entrepreneurs et de promouvoir la vision économique d’un territoire. De plus, cela favorise l’interaction locale entre activités”. 04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr

26 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

www.lyon .cci.fr


éclairage

CLUSTER LUMIÈRE, ENTRE INNOVATION ET RÉGLEMENTATION La plateforme technologique Piseo et le cluster Lumière révolutionnent le marché de l’éclairage et la recherche autour des Leds. Tour d’horizon éclairant. DR

I

(le cluster en chiffres)

160

membres issus de la filière éclairage Piseo garantit la performance d’appareils d’éclairage à Leds appliqués aux infrastructures par exemple. DR

naugurée il y a un an, la Plateforme d’innovation et de services pour la filière industrielle de l’éclairage (Piseo) présentera ses travaux et animera une conférence sur le thème du “futur de la lumière” le 19 juin à Paris lors d’Innov’eco, un carrefour d’affaires entre offreurs et acheteurs. Reconnue par l’Etat comme plateforme technologique nationale, elle accompagne les entreprises dans leur développement et dans la mise en œuvre de systèmes innovants d’éclairage grâce à la mutualisation d’équipements de pointe et à une équipe de cinq techniciens de haut niveau. Portée par le cluster Lumière et une trentaine d’acteurs du monde des Leds, dont le CEA et EDF, elle vient d’ouvrir son capital au Groupement interprofessionnel du luminaire (GIL). Une entrée qui renforce la dynamique commerciale de Piseo, bénéficiant désormais de compétences et d’expériences supplémentaires en matière de travaux de normalisation et de réglementation aux niveaux français et international. En complément, Piseo a signé un accord de partenariat avec Bureau Veritas

pour une extension de la norme NF Luminaires aux critères de performance des produits et plus seulement aux questions de sécurité. Les premières certifications sont attendues pour cet été. De son côté, le cluster Lumière a rejoint le projet européen SSL-Erate visant à accélérer le déploiement en Europe de la technologie Led. Les 24 partenaires recueillent et partagent leurs connaissances pour générer des économies d’énergie et promouvoir la santé et le bien-être par la lumière. Ces connaissances seront combinées à

des opportunités de marché au sein des différents clusters d’éclairage européens. Au niveau hexagonal, le cluster a noué un partenariat avec le Conseil pour l’international des architectes français (Ciaf) afin de devenir la principale source d’information et d’appui pour toute innovation lumière auprès de la profession. Les effets de cette collaboration brilleront du 3 au 7 août prochains à Durban (Afrique du Sud) lors du congrès mondial de l’union internationale des architectes.

75 % de PME 2/3 des membres sont

installés en RhôneAlpes, dont un tiers dans le Rhône Création en 2008 à l’initiative de l’ENTPE, Philips, Sonepar, CDO et la CCI

www.clusterlumiere.com

Passez au vert ! Le plus grand salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres se tiendra du 16 au 20 juin à Paris. Lors de ce rendez-vous incontournable, de nombreuses PME rhônalpines issues du cluster Eden présenteront leurs innovations. www.eurosatory.com

Cloud et Big Data

Dans le cadre du programme Cœur de filière du numérique des Investissements d’avenir, un 4e appel à projet Cloud computing et Big Data est lancé. Il vise à développer ces technologies et à faciliter leur utilisation pour les entreprises. Date de clôture : 30 juin. www.dgcis.gouv.fr

Déchets, eau, air, bruit… les entreprises sont soumises à de nombreuses réglementations, de plus en plus complexes et diverses, visant à réduire l’impact de leurs activités sur l’environnement. En France, on estime que près de trois quarts des PME ne satisfont pas ces exigences réglementaires par méconnaissance ou ignorance des textes. Pour les aider à faire le point et à se mettre en conformité, de nombreux outils existent pourtant, tel le prédiagnostic environnement gratuit de la CCI, financé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Son objectif : établir un état des lieux en matière de gestion des déchets et des produits dangereux, de consommation et rejet d’eau, de pollution de l’air... Durant une demi-journée, un expert visite le site de la PME et s’entretient avec la personne en charge du suivi des questions d’environnement. Puis un second rendez-vous permet de restituer les conclusions du prédiagnostic consignées dans un rapport écrit et confidentiel mais aussi de présenter un plan d’actions concrètes - mise aux normes, recherche de financement…- à déployer avec l’aide de l’expert ou non.

RADOMA

Eurosatory

04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr www.lyon .cci.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

27


de A à Z

Parler de son projet tout en le protégeant

A

A comme attractif

Communiquer sur son projet, dans un premier temps sur les grandes lignes, permet de trouver des partenaires, des associés, des clients ou de créer une communauté de sympathisants. Tout le monde aime entendre parler de nouvelles idées et participer à une aventure. Mais pour convaincre, il faut choisir les mots et les situations.

C P

L’ENE propose diagnostics et plans d’actions aux entreprises.

C comme crédibilité

Si vous avez déposé un brevet ou une marque, sachez que cela apporte de la crédibilité, de la valeur, notamment face à des investisseurs. Cela permet de garder la main sur son concept et donne du sens au discours. P comme protéger

Mais attention, parler de son concept, c’est aussi le dévoiler. Donc, protégez votre idée. L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) propose un pré-diagnostic de propriété industrielle gratuit (pris en charge par la Région) permettant de savoir si une idée peut être protégée sous titre de brevet, marque, modèle, dessin ou droit d’auteur. L’enveloppe Soleau permet par exemple de préserver une idée pendant 5 ans en la datant et en identifiant son auteur. Ce produit de 15 euros peut être déposé par tout le monde à l’INPI.

R

R comme réalisation

Au final, ce n’est pas l’idée qui est importante, c’est sa réalisation. Donc, pour une communication efficace et suivie, il faut concrétiser son projet rapidement.

LE LIVRE BLANC DE L’INDUSTRIE Le Livre blanc 2013 “Pour faire grandir les entreprises industrielles du bassin lyonnais” est en ligne. En plus d’établir un état des lieux des forces et faiblesses du secteur, ce document présente douze propositions visant à faciliter les décisions et les choix gagnants pour assurer l’avenir des industries de la région lyonnaise. www.lyon.cci.fr

piratage informatique

UNE MENACE RÉELLE

L

es attaques contre les entreprises de moins de 250 salariés ont quasiment doublé entre 2011 et 2012 : 31 % des PME étaient la cible de cybercriminels en 2012, contre 18 % en 2011. Sans tomber dans la paranoïa, le piratage informatique - virus, vol de données ou de matériel, fraude interne… - entraîne des pertes de données dommageables au bon fonctionnement de son activité. Pour accompagner les entreprises à se prémunir et à adopter des moyens simples, le dispositif SI PME SSI Flash, proposé par l’ENE et financé par la Région, se compose d’un diagnostic et d’un plan d’actions. Un

expert indépendant réalise un audit du système informatique destiné à mettre en avant les vulnérabilités. Ce rapport hiérarchise les faiblesses, les manquements et autres dysfonctionnements puis sert de base à la définition d’une politique de sécurité performante. Au terme de trois demi-journées d’intervention, l’entreprise dispose d’une réelle boîte à outils contenant 10 fiches pédagogiques à destination des équipes, un modèle de charte informatique et une trame de cahier des charges pour la sécurité de son système d’information. 04 37 64 46 10 / www.ene.fr

création ou reprise d’entreprise

Un projet = un pack ! Création, reprise, auto-entreprise, lancement et croissance, la CCI a packagé son offre Entrepreneuriat selon quatre cibles correspondant aux grandes étapes de la vie d’une société. Cette nouvelle organisation vise à proposer un accompagnement individuel ultra ciblé, avec un suivi personnalisé, une formation adaptée aux besoins et une mise en relation avec des partenaires. Par exemple, le repreneur est orienté vers des entrepreneurs désireux de céder leur affaire et partageant les critères de sélection en termes de zone géographique, d’activité ou de budget. S’il préfère mener seul les démarches, une méthodologie lui est transmise. La CCI propose aussi d’effectuer le diagnostic économique et financier de l’entreprise pressentie, ainsi que le business plan. Chaque cas étant unique, le porteur de projet bénéficie au préalable d’une heure de rendez-vous gratuit au sein de son agence CCI pour définir le parcours le plus adapté.

28 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr www.lyon .cci.fr


JEAN GREPPO, directeur d’Hydris

Comment avez-vous procédé pour mettre vos produits en conformité avec les normes et la réglementation ? Spécialisés en techniques de décapage du bâtiment, nous avons développé depuis plus de 25 ans une gamme complète de systèmes de gommage, sablage, haute pression, ainsi que des procédés de traitement des poussières sur chantier et de récupération des déchets humides. À chaque fois que nous élaborons une nouvelle machine, se pose la question des normes et des réglementations européennes car nous intervenons dans des milieux contenant de l’amiante, des produits chimiques anticorrosion… La mise en conformité est donc essentielle pour nous, sans cela nous sommes exclus du marché. Nous avons fait appel à la prestation CheckUp N&R proposée par le réseau Enterprise Europe Network et la CCI pour sécuriser nos projets et nos produits. Un expert a réalisé durant deux jours un diagnostic gratuit, passant en revue notre activité, les spécifications et le cycle de vie de nos produits, les marchés ciblés… À l’issue de ce travail, il nous a remis une synthèse identifiant les diverses réglementations et normes applicables.
Cela nous a permis d’effectuer les modifications nécessaires et nous disposons maintenant de toutes les informations pour anticiper. Réunion d’information le 3 juillet à l’agence CCI Sud-Est (Corbas) : “Réglementation et normalisation : comment sécuriser et valoriser la mise sur le marché de vos produits ?” 04 72 40 58 58 / www.lyon.cci.fr

Une soirée pour innover Le Groupement des entreprises de Villeurbanne (Gevil) organise, le 19 juin dans les locaux d’Insavalor, une soirée dédiée à l’innovation. Dans une ambiance stimulante, les participants pourront partager leurs expériences et repérer les meilleures pistes à explorer pour trouver les idées qui font la différence. www.gevil.fr

www.lyon .cci.fr

my cup of time

UN CONCEPT MÛREMENT RÉFLÉCHI Offrir une pause relaxation au cœur de la journée, c’est le concept développé par Cécile Henry. Une idée originale dont elle a affiné les contours grâce au Pack Création.

Cécile Henry, fondatrice de My Cup of time.

A

vant, Cécile Henry souffrait de stress professionnel dans ses fonctions marketing et manageriales. Elle a alors l’idée de créer une entreprise qui proposerait des solutions légères pour la prévention et l’auto-gestion du stress et suit une formation en sophrologie. Mais parce que la création d’entreprise ne s’improvise pas, Cécile Henry a sollicité la CCI pour appuyer ses convictions quant au bien-fondé de son concept : proposer “une pause qui repose” d’une vingtaine de minutes au cœur de la journée aux hommes et femmes d’affaires du quartier de la Part-Dieu. “L’accompagnement Pack Création dont j’ai bénéficié pendant un semestre en 2013 a constitué un véritable appui dans cette phase ante-création. Tous les mois, j’avais rendez-vous avec un conseiller qui m’a aidée à préciser mon concept, à l’élargir en proposant d’autres services aux entreprises, comme la possibilité de se restaurer de façon saine et rapide sur place”, raconte Cécile Henry, qui a

Rencontre entre entreprises et laboratoires européens de la santé Dans le cadre d’Horizon 2020, programme européen pour la recherche et l’innovation, la CCI, membre du réseau Enterprise Europe Network, organise le 4 juillet prochain une journée de rencontres pour favoriser les partenariats d’entreprises et de laboratoires

ouvert son lieu de repos en novembre dernier. Grâce à la démarche progressive et rigoureuse de suivi où toutes les facettes de la future activité ont été passées au crible (étude de marché, élaboration de la démarche commerciale, étude des prévisions financières, recherche de financements…), elle a élargi ses perspectives. “Au départ, je m’étais fixée de toucher les cadres et cadres dirigeants. Finalement, j’ai pris conscience que ces soucis de manque de sommeil et de stress étaient subis par tous”. Pour clore le semestre de suivi, Cécile Henry a profité de la formation “Piloter sa nouvelle entreprise”. Pendant deux jours, cela permet d’aborder la mise en place d’outils de pilotage et de se préparer à la gestion de sa future entreprise. “C’est essentiel d’envisager toutes ces questions avant de se lancer. J’ai vraiment gagné en temps, crédibilité et confiance et ressenti très fort ces notions d’entraide et d’écoute. Cela m’a donné un véritable élan”. www.lyon.cci.fr

européens dans le domaine de la santé. Les participants pourront ainsi monter des consortiums pour répondre aux appels à projets 2015 de la Commission européenne. Pour s’inscrire, rendez-vous sur www.b2match.eu/h2020-health-Lyon2014. 

Faire route commune Indura, pôle français pour le développement des infrastructures

durables et LUTB, le pôle de compétitivité spécialiste du transport, ont signé une convention de partenariat pour concevoir ensemble la mobilité de demain. Cette collaboration va leur permettre de gagner en visibilité tout en assurant l’adéquation de leurs travaux. Le défi de la route intelligente, communicante et silencieuse s’ouvre à eux… www.indura.fr / www.lutb.fr

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

29


AGENCES CCI

Cycle d’information du Val de Saône

ENTREPRENEURIAT

“La prévention et la gestion des impayés” le 17 juin à Genay.

Parrainage d’entrepreneurs Le 24 juin à Lyon.

Réunion Nouveaux Entrepreneurs

Matinales des entreprises du Plateau Nord “Gestion du stress” le 20 juin à Caluire et “Mobilité, les solutions alternatives à la voiture solo” le 19 septembre à Rillieux-la-Pape.

Le 26 juin à Lyon, le 7 juillet à Chassieu, le 10 septembre à Vaulx-en-Velin, le 15 septembre à Givors, le 16 septembre à Corbas, le 17 septembre à Limonest, le 22 sept. à Tarare et le 25 sept. à Lyon.

RDV à l’Est

D É V E LO P P E M E NT CO M M E R C I A L

“Santé, sécurité au travail” le 4 juillet, “Financer le développement de votre entreprise” le 5 septembre et “TPE, PME : les 7 clés pour gagner des marchés publics” le 3 octobre. À Vaulx-en-Velin.

Pour échanger dans la convivialité sur des pratiques de développement commercial.

Performance commerciale Le 17 juin à Givors, le 3 juillet à Limonest, le 8 juillet et le 16 septembre à Chassieu.

“Intégrer le design dans le développement de nouveaux projets” le 27 juin à Chassieu.

Matinales des entreprises Centre-Est

RH

PAYLESSIMAGES / FOTOLIA

Des réunions pour guider dans les premiers mois d’activité.

27 juin et 4 au 7 novembre 2014

Destination Japon 3e puissance économique mondiale avec une population au pouvoir d’achat parmi les plus élevés au monde, le Japon offre des opportunités dans de nombreux secteurs porteurs. La CCI et la CCIFJ proposent une journée de rendez-vous individuels le 27 juin et une mission de prospection du 4 au 7 novembre afin de permettre aux entreprises de rencontrer leurs futurs clients !

Il sera suivi de rendez-vous individuels. Inscription gratuite et obligatoire.

COMMERCE

CCI Business

Des ateliers d’échanges pour améliorer ses pratiques de management.

“Filière dépendance” le 24 juin à Lyon et “Métiers de l’informatique” le 26 juin à Limonest.

Atelier RH

24 juin 2014

25 juin au 29 juillet 2014

“Le contrat de génération” le 17 juin à Chassieu.

Matinales Développement commercial “La prospection ? Irremplaçable” le 26 juin, “L’écoute ? Indiscutable” et “Je valorise mes différences ? Intarissable“ le 18 septembre. À Lyon.

Atelier marchés publics “Les évolutions du code des marchés publics selon la nouvelle directive européenne” le 4 juillet à Chassieu.

R É U N I O N S D ’ I N FO Pour apporter des réponses en matière de développement commercial, RH, juridique...

Des rendez-vous entre des chefs d’entreprises venant de se lancer dans une démarche d’innovation.

Cette réunion présente les outils juridiques à votre disposition pour permettre d’envisager un développement commercial hors de l’Hexagone. Une intervenante experte et des témoignages d’entreprises rythmeront la matinée.

Club Innovation

25 juin 2014

I N N OVATI O N

Le 7 octobre à Vaulx-en-Velin.

Journée Portugal

PERMANENCES D E S É LU S

Le Portugal redevient attractif et compétitif. Un expert de la CCILF répond à vos questions sur les débouchés commerciaux, l’implantation, le sourcing et la sous-traitance. Inscription gratuite et obligatoire.

Prenez rendez-vous avec les élus CCI référents de votre territoire les 3 juillet et 4 septembre.

Cycles d’information de l’Orion

INTERNATIONAL

“Prospection commerciale : les clés du succès” le 19 juin et “La réglementation des contrats de travail” le 11 septembre. À Corbas.

16 juin 2014

Jeudis de l’espace Edel-Ouest “Détecter les signaux d’achats dans la négociation commerciale” le 19 juin et “L’accompagnement et la conduite au changement” le 3 juillet. À Limonest.

Développer un réseau commercial à l’étranger

Espagne et e-commerce Après 6 ans de récession, l’Espagne retrouve des couleurs ! Pour profiter de ce dynamisme et des nouveaux débouchés offerts par le e-commerce, participez à l’atelier d’information sur ce secteur clé de l’économie hispanique. Inscription gratuite et obligatoire.

Matinale des entreprises de l’agence Centre

20 juin 2014

“La prévention des risques psychosociaux” le 13 juin à Vaise.

Un atelier sur le thème “bien travailler en Suisse” se tiendra le 20 juin prochain.

Cap sur la Suisse

30 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

10 juillet 2014

Rencontrez un expert du marché allemand Vous souhaitez développer vos ventes en Allemagne ? Un expert de la CCFA répondra à vos questions en rendez-vous individuels le 10 juillet. Inscription gratuite et obligatoire. 6 et 7 octobre 2014

Rencontres d’affaires en Russie Exportateurs intéressés par la Russie, découvrez Ekaterinbourg, 3e ville la plus dynamique du pays. Lors de rendezvous ciblés, d’ateliers ou de visites de sites, rencontrez vos futurs partenaires et clients.

Soldes d’été Cinq semaines où la vente à prix réduits est autorisée. 1er juillet et 26 août 2014

École des marchés L’Association pour le développement et la promotion des marchés (ADPM) propose des demi-journées d’information gratuites destinées aux personnes souhaitant devenir commerçant nonsédentaire et vendre sur les marchés. www.geomarches.com 0811 65 39 00 (prix d’un appel local)

18 juillet 2014

Rencontre de la franchise Souhaitant se développer en région lyonnaise, l’enseigne Coffea, spécialiste du café, du thé, du chocolat et de la gourmandise, vient présenter son concept à des candidats à la franchise.

NUMÉRIQUE 13 et 20 juin, 4 juillet 2014

Ateliers web ENE Des matinées pour aborder divers enjeux liés au numérique. Les outils du e-marketing le 13 juin, les réseaux sociaux et la e-réputation le 20 juin et la création de sites internet le 4 juillet. www.lyon.cci.fr rubrique “agenda” ou allo CCI : 04 72 40 58 58 www.lyon .cci.fr


FORMATION

26 et 27 juin 2014

Finance pour non financier Christine Genevois / 04 72 53 88 21

16, 17, 24 juin 2014

Gestion administrative du personnel

26 et 27 juin 2014

Le manager et le droit du travail

Elise Palmigiani / 04 72 53 88 15

Elise Palmigiani / 04 72 53 88 15

19 juin 2014

Les opérations triangulaires extra communautaires

AUREMAR / FOTOLIA

26, 27 juin, 3, 4 juillet 2014

Mylène Jacquet / 04 72 53 88 28

23 juin 2014

Actualité sociale

24, 30 juin et 1er juillet

Elise Palmigiani / 04 72 53 88 15

23 et 24 juin 2014

Excel visual basic niveau 1 Christine Genevois / 04 72 53 88 21

23 juin et 3 juillet 2014

Boostez son activité grâce aux réseaux sociaux niveau 1 et 2 Christine Genevois / 04 72 53 88 21

Relance et recouvrement de créances par téléphone

Optimisez vos pratiques du magasinage 7 et 8 juillet

Relancer en conservant la relation client est un exercice délicat mais stratégique pour l’entreprise. CCI formation vous accompagne dans la mise en place d’un process gagnant : 3 jours de formation pour maîtriser “l’avant” recouvrement, la réalisation des actes de relance par téléphone et l’organisation.

Être responsable santé sécurité de l’entreprise Nathalie Faure / 04 72 53 88 12

8 juillet 2014

Créer son entreprise en franchise

Charlotte Bourgade / 04 72 53 88 38

Martine Robert / 04 72 53 88 16

26 juin 2014

26 et 27 juin 2014

Qualité : maîtrise des nonconformités et améliorations

Assistant(e), développez votre potentiel commercial

Nathalie Faure / 04 72 53 88 12

2 et 3 juillet 2014

Charlotte Bourgade / 04 72 53 88 38

www.cciformationpro.fr ou allo CCI : 04 72 53 88 00

399 973 825 RCS LYON - RHC/COM/PUB. Crédit photo : Getty Images.

Mylène Jacquet / 04 72 53 88 28

Charlotte Bourgade / 04 72 53 88 38

Nathalie Faure / 04 72 53 88 12

24 et 27 juin 2014

Négocier les aspects juridiques des contrats internationaux

La négociation commerciale

Votre patrimoine mérite d’être bien accompagné.

Gestion Conseillée

tout au long de l’année, nos experts vous proposent, de manière proactive, des conseils personnalisés. et c’est vous qui décidez. Renseignez-vous dans votre agence Crédit Agricole pour tout savoir sur la Gestion Conseillée. Les SICAV et FCP du groupe Crédit Agricole sont gérés par : AMUNDI, filiale du groupe Crédit Agricole. Société de Gestion de Portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 04000036. S.A. au capital de 596 262 615 €. Siège social : 90, boulevard Pasteur, 75015 Paris. 437 574 452 RCS Paris. CA INDOSUEZ GESTION, Société de Gestion de Portefeuille agréée sous le n° GP-98025. Société anonyme au capital de 11 037 435 €. RCS Paris n° 392 945 382. 20, rue de La Baume, 75008 Paris. Les contrats d’assurance vie ou de capitalisation sont assurés par : Predica, filiale de Crédit Agricole Assurances, au capital de 960 745 065 € entièrement libéré. Entreprise régie par le Code des assurances. Siège social : 50–56, rue de la Procession, 75015 Paris. RCS Paris 334 028 123.

130X185 GESTION CONSEILLEE.indd 1

www.lyon .cci.fr

08/04/14 15:03

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

31


Faites de vos événements…

UN ÉVÉNEMENT !

Expositions

Mix&Match

La 1ère solution modulable, mobile et économique pour aménager tous vos espaces de communication à budget optimisé. STANDS D’EXPOSITION SHOWROOMS CORNERS CONCESSIONS HALLS D’ACCUEIL PHOTOCALLS VITRINES…

JOURNÉE PORTE OUVERTE VENEZ NOUS RENCONTRER JEUDI 19/ 06/ 2014

Version 24 m2

LYON / PARIS / LILLE / CANNES / BORDEAUX Votre Partenaire Lyonnais Sophie TIPHAINE

3 avenue Condorcet 69100 Villeurbanne

www.simplifiez-vos-evenements.com Tél. : 04 37 48 82 69 infosud@groupe-fgdesign.com

Expotech by


14 et 15 juin 2014

11 et 12 juin 2014

Festival de la BD

Salon des entrepreneurs

l Lyon / 09 50 21 74 00 www.lyonbd.com

l Cité Centre de Congrès, Lyon 01 44 88 41 00 www.salondesentrepreneurs.com

18 au 21 juin 2014

Festival Les invites

16 au 20 juin 2014

Eurosatory

l Villeurbanne / 04 72 68 09 87 www.invites.villeurbanne.fr SYLVAIN PRETTO

l Parc des expositions, Paris 01 44 14 58 10 / www.eurosatory.com

17 juin 2014

In Machine-On Process

Salon de l’automatisation, de la maintenance des machines et procédés l Cité Centre de Congrès, Lyon 01 46 23 60 18 / www.in-machine.com

17 au 20 juin 2014

FIP solution plastique

Salon de la plasturgie en France l Eurexpo, Chassieu 04 74 73 42 33 / www.f-i-p.com

17 au 20 juin 2014

3D Print

8 et 9 septembre 2014

Sport achat

Salon des professionnels de l’outdoor, de la montagne et du trial

Bikexpo

Le rendez-vous des professionnels du cycle l Eurexpo, Chassieu 04 50 01 57 42 / www.sportair.fr

10 septembre 2014

Salon des comités d’entreprise & collectivités

l Théâtre Antique, Vienne 04 78 38 42 00 / www.jazzavienne.com

Exposition Costumes de légendes

Jusqu’au 29 juin 2014

À l’occasion du double anniversaire des 150 ans de l’ouverture du musée des Tissus et des 20 ans de la rénovation de l’Opéra de Lyon par Jean Nouvel, ces institutions culturelles phares célèbrent art et artisanat. Mettant à l’honneur une sélection de 130 costumes, l’exposition souligne l’excellence de l’expertise costumière et sa capacité à servir les exigences du spectacle vivant. Organisé autour de thématiques riches, le parcours propose plusieurs clés pour comprendre cet univers, ses coulisses et ses secrets d’ateliers. Rendez-vous avec la haute couture du costume de scène ! www.mtmad.fr

Interoute & Ville

Salon des acteurs de l’aménagement du territoire l Eurexpo, Chassieu 01 76 77 11 11 / www.interoute-ville.com

www.lyon .cci.fr

Le plus grand rassemblement sportif interentreprises du monde l Annecy-le-Vieux / 04 50 05 51 39 www.corporate-games.fr

Jusqu’au 21 juillet 2014

l EMLYON, Ecully 04 78 33 78 00 / www.em-lyon.com

l Musée des Beaux-Arts, Lyon 04 72 10 17 40 / www.mba-lyon.fr

18 et 19 juin 2014

Jusqu’au 31 juillet 2014

l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 04 72 40 58 58 / www.lyon-franchise.com

17 au 20 octobre 2014

Home

Salon de la rénovation, de l’aménagement et de la décoration l Eurexpo, Chassieu 04 78 17 63 02 / www.salon-home.com

20 au 23 novembre 2014

l Eurexpo, Chassieu 01 40 75 50 00 / www.hexagone.fr

7 au 9 octobre 2014

Corporate Games

L’invention du passé

1er événement en Rhône-Alpes destiné à la franchise

Salon du cadeau et de l’article souvenir

l Cité Centre de Congrès, Lyon 01 77 92 92 92 / www.patrimonia.fr

4 au 6 juillet 2014

“Sport et management : jouer collectif”

l Cité Centre de Congrès, Lyon 04 72 43 43 31 / www.cma-lyon.fr

Le rendez-vous des professionnels du conseil en gestion de patrimoine

l Musée religieux de Fourvière, Lyon 04 78 25 86 19 / www.fourviere.org

16 juin 2014

14 et 15 septembre 2014

Patrimonia

2 000 ans de dévotion populaire

Forum Franchise

Biennale européenne de l’artisanat

25 et 26 septembre 2014

Reliques et reliquaires

9 octobre 2014

l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 04 93 74 09 19 / www.salons-france-ce.com

Hexagone

Jazz à Vienne

Jusqu’au 21 septembre 2014

Salon de la fabrication additive l Eurexpo, Chassieu 04 74 81 61 23 / www.3dprint-exhibition.com

27 juin au 12 juillet 2014

Rencontre organisée par EMLYON

Vodou, du visible à l’invisible

Food Industry Meetings

Rendez-vous d’affaires des industriels de l’agroalimentaire l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 04 72 40 81 94 www.foodindustrymeetings.com

Textival

Le rendez-vous business des textiles et matériaux souples l Villa Créatis, Lyon 04 72 53 72 00 / www.textival.fr

16 juin 2014

Bio Techno

Découvrir de nouvelles opportunités d’implantation sur Lyon l Espace Tête d’Or, Villeurbanne 01 78 65 10 72 / www.biotechno.eu

l Musée africain, Lyon / 04 78 61 60 98 www.musee-africain-lyon.org

Jusqu’au 17 août 2014

Imagine Brazil, Oliver Beer, Ben Schumacher

16 au 22 août 2014

l Musée d’Art Contemporain, Lyon 04 72 69 17 17 / www.mac-lyon.com

Congrès mondial des bibliothèques

10 au 30 septembre 2014

l Cité Centre de Congrès, Lyon 04 72 82 26 26 / www.cfibd.fr

Biennale de la danse l Lyon / 04 27 46 65 60 www.labiennaledelyon.com

23 au 25 septembre 2014 12 juin 2014

Histoire de cœur et d’épée en Europe 1802 - 1850

Congrès de l’USH

20 et 21 septembre 2014

Logement et habitat social l Eurexpo, Chassieu 04 92 09 18 69 / www.union-habitat.org

Journées européennes du patrimoine

13 au 15 octobre 2014

l Lyon / 04 72 00 44 00 www.journeesdupatrimoine.culture.fr

Congrès International de l’AFTES

25 et 26 septembre 2014

Destiné aux professionnels des tunnels et des espaces souterrains l Cité Centre de Congrès, Lyon 01 44 58 27 43 / www.aftes.asso.fr

Classic tennis tour l Palais des sports de Gerland, Lyon 01 44 95 23 47 / www.classictennistour.com

AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014

33


GÉRARD MERMET : “TRANSFORMONS LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION EN PRINCIPE D’EXPÉRIMENTATION ! ” Vous analysez l’état de la France depuis une trentaine d’années, quelles sont les évolutions les plus marquantes ?

(profil) Diplômé des Arts et Métiers. Titulaire d’un MBA de l’Université de Columbia. En 1985, publie Francoscopie, 1er ouvrage de synthèse sur la société française. En 1994, fonde le cabinet d’étude Francoscopie. Membre de plusieurs clubs de réflexion. Dernier ouvrage paru : Réinventer la France, L’Archipel.

mettre en place l’ “union sacrée” dont nous avons besoin.

Le fait marquant de ces 30 dernières années, en France et dans le monde, c’est la recherche du toujours “plus”. Plus de revenus, de patrimoine, de progrès, de biens, de services… Mais beaucoup de Français craignent que ces “plus” ne soient plus garantis et qu’ils soient contrebalancés par les “moins” : moins de certitude, de sécurité, de confiance, d’égalité, de visibilité… C’est pourquoi je distingue 3 catégories de personnes : les Mutants, fascinés par la mondialisation et la technologie ; les Mutins, convaincus que cette escalade engendre des menaces nombreuses et croissantes… et les Moutons, qui observent ces évolutions mais n’ont pas encore choisi leur camp. Globalement, la part des Mutins augmente et la cohabitation avec les Mutants est plus difficile.

Sommes nous les seuls dans ce cas-là ?

Comment cela se traduit-il ?

L’État doit d’abord expliquer qu’il ne peut plus s’occuper de tout, et qu’il a besoin de partager le pouvoir avec les citoyens. C’est la condition pour restaurer la confiance et faire en sorte que les Français puissent s’approprier les réformes à engager en leur donnant l’occasion d’y participer dès l’amont. La solution passe par une refondation de la démocratie, via ce que j’appelle une “démocratie positive”. Les dirigeants doivent comprendre que nous sommes entrés dans une société “horizontale” et “collaborative”, qui transforme les modes de vie, la consommation, le fonctionnement de l’économie. La prise en compte

Je dirais que notre société est à la fois une “non-société” et une “société du non”, ce qui n’est pas moins inquiétant. Nous ne parvenons plus à vivre ensemble, à chercher en commun des solutions. Nous manquons de repères, mais aussi souvent de bonne volonté. J’observe une tendance à l’ “hypersonnalisation”, qui rend difficile le “vivre-ensemble”. Nous ne partageons plus un système de valeurs communes. Notre modèle républicain est à l’agonie, incapable de tenir ses promesses de liberté, d’égalité et de fraternité. Quant à la voie politique, elle est dans une impasse : leurs dirigeants sont incapables de

34 AGI R & EN T R EPR EN DR E . M A I/J U I N 2014 

Il y a en effet une exception française, qui se traduit par un pessimisme que l’on mesure dans les sondages. Il s’explique par une schizophrénie marquée par la reconnaissance de la gravité de la situation et la volonté de la nier. Les Français sont conscients que le pays va mal mais n’acceptent pas les remises en question, dès lors qu’elles les concernent à titre personnel. Cela tient notamment à la relation des citoyens avec l’État. On constate aussi que notre pays est l’un de ceux qui prend le plus volontiers des accommodements avec la morale. Non pas parce qu’il aurait cela dans ses gênes, mais parce que le manque d’exemplarité des élites incite à pratiquer le “chacun pour soi”.

Il y a des remèdes ?

de ces mutations peut amener à une nouvelle relation entre l’État et les citoyens et nous faire sortir de la spirale du déclin, en prenant appui sur notre intelligence collective. Car la “sortie de crise” n’est pas tant liée au choix des réformes à conduire qu’à la capacité de les faire émerger de la population, afin qu’elle y adhère. Chacun doit pouvoir apporter son concours à la réflexion, proposer des idées, discuter de celles des autres puis les expérimenter. Transformons le principe de précaution en un principe d’expérimentation.

N’est-ce pas un peu utopique ?

Une enquête* réalisée à l’occasion de la sortie de mon ouvrage a confirmé que 83 % des Français estiment qu’il faut donner davantage de pouvoir aux citoyens. 56 % en donneraient plus aux experts. Et 14 % seulement aux responsables politiques… Surtout, les Français se disent prêts, à 81 %, à expérimenter des modes de participation démocratique : vote électronique, référendum. Pour que cette démocratie positive puisse se mettre en marche, il faut créer les conditions psycho-sociologiques de la mobilisation, redéfinir un État plus animateur et modérateur que centralisateur et législateur, mettre en œuvre de nouveaux modes de consultation des citoyens. (*) Sondage Harris Interactive. Résultats complets sur francoscopie.fr.

RÉAGISSEZ SUR :

agiretentreprendre.fr www.lyon .cci.fr

DR

Le sociologue français Gérard Mermet, fin analyste des modes de vie et de la consommation, vient de publier Réinventer la France. Ce manifeste pour une refondation de notre démocratie est un cri d’alarme engagé !


entre prenants com me lui Paritaire et mutualiste, le Groupe APICIL a été créé PAR et POUR vous. Parce que nous sommes ancrés dans la vie économique, nous partageons vos enjeux, vos priorités et vos contraintes. Pour vous protéger à chaque étape de votre vie personnelle et professionnelle, nous vous proposons des solutions simples et sur-mesure en santé, prévoyance, épargne et retraite.

www.apicil.com

Comme vous !

Document non contractuel à caractère publicitaire - APICIL GESTION, association de moyens du Groupe APICIL régie par la loi du 1er juillet 1901 - 38 rue François PEISSEL 69300 Caluire et Cuire. Enregistrée sous le numéro SIREN 417 591 971 - Avril 2014 - Conception : EKNO - Crédit photo : Getty Images

Indépendant - Dirigeant - Créateur


Agir & Entreprendre 48 : exception culturelle ? Vive l'échec !